Page 1

GALERIE FLEURY PARIS

OS S I P

ZADKINE 1 8 9 0 - 1 9 6 7


G A L E R I E

GF F L E U R Y

Couverture : Nu debout (détail) Bois Signé sur la base 92,8 x 25 x 16,5 cm


photo G. Xhardez, 1962

2


3


GALERIE FLEURY PARIS

36 Avenue Matignon - 75008 Paris mail: info@galerie-fleury.com web : www.galerie-fleury.com Tel. / fax : 01 42 56 46 11 www.zadkine.com

4


OSSIP ZADKINE 1890 - 1967

Sculptures et œuvres sur papier

OSSIP ZADKINE 1890 - 1967

Sculptures et œuvres sur papier

Biennale des Antiquaires et Galerie Fleury

14 - 23 Septembre 2012 Biennale Antiquaires (Stand MN Fleury 11-12) Biennaledes des Antiquaires et Galerie Septembre - Octobre 2012 24 Septembre - 3 Novembre 2012 Galerie Fleury

Septembre - Octobre

5


Remerciements

A suis l’occasion de notredepremière Biennaleà des Antiquaires, je suis très heureux dedes vousAntiquaires, présenter, une une Je très heureux vous présenter l’occasion de notre première Biennale exposition d’Ossip Zadkine : « sculptures et œuvres sur papier ». Cet évènement se poursuivra à la exposition d’Ossip Zadkine. galerie 3 novembre 2012. Je tiens jusqu’au à remercier tout particulièrement tous les collectionneurs qui m’ont fait confiance pour établir Je tiens à remercier tous les collectionneurs qui m’ont fait confiance pour la réalisation de cet évènement cette exposition. exceptionnel. œuvres proviennent de collections privéesprécieuse des Etatset Unis, du Canada, des La réunion deLes toutes cesprésentées œuvres n’a put être réalisée sans l’aide experte de Tjerk Pays-Bas, dedévoué Belgiqueà etl’organisation de France. Lademajorité d’entre elles jamais été exposées jusqu’à ce jour. Wiegersma cette exposition. Je n’ont le remercie chaleureusement pour son La réunion de toutes ces œuvres n’aurait pu avoir lieu sans l’aide précieuse et l’œil expert de Tjerk efficacité ainsi que pour la mise à disposition de toute sa documentation sans laquelle nous n’aurions pu réaliser cette Wiegersma ainsimanifestation que de son unique. centre de documentation (Zadkine Research Center). Je le remercie Je tiens à remercier mes fils Alexandre Richard pour et la exposition mise en page du chaleureusement pour sondeux efficacité et pour saetcontribution à lal’élaboration réussite de cette unique. catalogue ainsi que l’organisation l’exposition. Je tiens à remercier mes deux fils de Alexandre et Richard pour l’élaboration du catalogue et l’organisation J’espère vous prendrez plaisir à visiter cette exposition et que vous serez conquis par le choix des de cetteque manifestation. œuvres J’espère présentées. que vous serez conquis par le choix des œuvres présentées.

Christian FLEURY Christian FLEURY

Avant Propos

C’est en 1925, que mes grands-parents, Hendrik Hendrik et et Nel Wiegersma Wiegersma font font la rencontre d’Ossip Zadkine C’est par l’intermédiaire l’intermédiaire du du sculpteur sculpteur Moissey Moissey Kogan. Kogan. L’acquisition de Tête Têteenenporphyre porphyreetetdede femme la cruche, sculpture en bois de 1920, marque le LaLa femme à laàcruche, sculpture en bois de 1920, marque le point point de départ de leur collection. de départ de leur collection. C’est, C’est, dès dès lors, lors,une uneamitié amitiéindéfectible indéfectiblequi quiles lesliera lieraà àZadkine, Zadkine,amitié amitiéqui quime melielieégalement égalementaujourd’hui aujourd’huià Nicolas, son fils. à Nicolas, son fils. Le souvenir des visites aux Arques avec mes parents, les séjours de Zadkine aux Pays-Bas, les heures passées Paris ainsi ainsi que que les les longues longues discussions discussions avec avec sa sa femme femme Valentine Valentine Prax, passées dans dans son son atelier atelier àà Paris Prax, m’ont m’ont aidé à rassembler les bases du Centre de Recherche Zadkine. aidé à rassembler les bases du Centre de Recherche Zadkine. Grâce collections, des Grâce àà ces ces documents, documents, j’ai j’ai pu pu retrouver retrouver àà travers travers d’anciennes d’anciennes collections, des œuvres œuvres «cachées» «cachées» du du grand public depuis le moment de leur création. grand public depuis le moment de leur création.

Tjerk Wiegersma Tjerk Wiegersma Zadkine Research Center Zadkine Research Center

7


8


C ATALOGUE

SCULPTURES

GALERIE

GF

FLEURY 9


Buste de jeune fille ou Jeune fille aux mains repliées 1914 Terre cuite Signée à droite du bras droit : O. Zadkine 48 x 26 x 14 cm Provenance : - Collection G. Opdebeek, Anvers, 1917 - Collection Wiegersma, Pays-Bas - Collection privée, Belgique Littérature : - G. Duthuit, 1920, n° 9, jeune fille. - Jean Cassou, Mai 1921. - Maurice Raynal, 1924, rep. Humbourg&&W. Waldemar George,1928, - P. Humbourg George,1928, page 22. page 22. - I. Jianou, Zadkine, Arted, 1979, n° 26. - S. Lecombre, 1994, n° 48, page 85. Exposition : - Paris, 1920, n°9.

Ossip Zadkine et derrière lui Buste de jeune fille dans l’atelier, La Ruche.

10


11


Tête de femme ou Tête héroïque 1922

Bronze poli patiné Signé : O. Zadkine 42 x 23 x 29,5 cm Provenance : - Collection Pierre Janlet, Bruxelles - Collection M. Krebbs, Bruxelles - Collection privée, Belgique Littérature : - P. Humbourg Humbourg&&W. Waldemar 1928, p. 47. George, George, 1928, p. 47. - A.M. Hammacher, Paris, 1961, pl. 5. - S. Lecombre, 1994, n°111b page 156. Exposition : - Bruxelles, 1933, n°30.

Intérieur d’atelier d’Ossip Zadkine, c. 1925. Tête héroïque sur la gauche.

Photo de Marc Vaux

12


13


Tête d’homme 1924 Albâtre Signé : O. Zadkine 38 x 22 x 20 cm Provenance : - Collection Helena Rubinstein, Paris - Vente Helena Rubinstein Parke Bernet New York, le 20 Avril 1966 lot n°623, ill. 33. - Greer Gallery, New York, 1969 - Collection privée, Canada Littérature : - Susanne Slesin, Helena Rubinstein, Over the Top, 2003, rep. page 75 et 153. - S. Lecombre, 1994, n°147 page 186. Exposition : - Bruxelles,1933, n°137.

Détail du catalogue de Bruxelles,1933.

14


15


Tête d’homme chez Helena Rubinstein

Helena RUBINSTEIN

Née le 25 décembre 1872 à Cracovie, sous le nom de Chaja Rubinstein, Helena Rubinstein est l'aînée d'une fratrie de huit enfants. En 1902, elle ouvre le premier institut de beauté Helena Rubinstein. Le succès est tel qu'elle ouvre sa première boutique un an plus tard à Melbourne. Elle y vend ses crèmes, ses lotions et ses savons. En 1908, Helena Rubinstein part s'installer à Londres pour ouvrir d'autres boutiques. La même année, elle épouse Edward William Titus, journaliste Américain. En 1912 elle ouvre sa première boutique "Maison de Beauté", rue Saint Honoré à Paris. En 1914, elle part s’installer aux Etats-Unis, où elle ouvre de nombreuses boutiques (New-York, Chicago, Boston). Jusqu’à la fin des années 20 son empire ne cesse de grandir. En 1928, elle revend ses succursales américaines à Lehman Brothers pour plus de 7 millions de dollars. En 1929 survient la crise : Helena Rubinstein, ne voulant pas voir le fruit de son travail disparaître, décide de racheter ses parts pour 1 million de dollars. Elle devient alors l'une des femmes les plus riches de l'époque, collectionne les maisons, les bijoux et les œuvres d'art. Helena Rubinstein a bâti son empire grâce à sa détermination, ses idées marketing novatrices, mais surtout grâce à ses nombreuses innovations,. Intérieur d’ Helena Rubinstein aux Etats-Unis vers 1952.

Sur la cheminée, la sculpture de Ossip ZADKINE Tête d’homme. A droite, une œuvre de Juan GRIS.

16


Illustration dans le catalogue de la vente Helena Rubinstein chez Parke Bernet New York, le 20 Avril 1966 lot n°623, (illustration 33).

Intérieur d’ Helena Rubinstein à Paris vers 1933.

A gauche de la photo, la Tête d’homme, accompagnée à droite de la photo d’une œuvre de Brancusi.

17


Femme à l’éventail 1925

Bronze Numéroté 2/5 Signé : O. Zadkine 40 x 17 x 10 cm Provenance : - Collection C. Morris, Londres - Collection privée, France - Collection privée, Belgique Littérature : - P. Humbourg George, George, 1928, page 40 page 40 Humbourg&&W. Waldemar 1928, - P. Humbourg, Humbourg,1930, 1930,page page17. 17. - A.M. Hammacher, 1961, pl. 3. - Ossip Zadkine, 1968 p. 79-80. - I. Jianou, 1918, rep. pl. 39. - S. Lecombre, 1994, n°150 page 188. Exposition : - Bruxelles, Janvier 1933, n°50. - Paris, 1949, n°7. - Rotterdam, 1949, n°10. - Paris, 1958, n°63. - Lyon, 1959, n°7. - Cologne, 1960, n°3. - Londres, 1961, n°2. - Knokke-Le-Zoute, 1963, n°1.

- Francfort, 1963, n°1. - Zurich, 1965, n°5. - Cologne, 1966, n°2. - Caracas, 1972, n°8. - Paris, 1979. - Japon, 1989-90, n°5. - Slovénie, 1991, n°6.

Je commençai alors à chercher dans la glaise des formes « autres ». A cette époque, je laissai de côté les formes « primitives » que j’avais infligées jusqu'à ce moment à la pierre et au bois. Un petit objet que je créai et que j’appelai « Femme à l’éventail » pouvait aller de pair avec le résultat des recherches d’autres sculpteurs tels que Duchamp-Villon, Czaky, Laurens et Lipchitz. Ce petit objet debout, était exprimé par des formes planes, angulaires, sans creux. Zadkine, Le Maillet et le Ciseau, page 79/80.

18


19


Photo de Marc Vaux

Marc Vaux 1895 - 1971 : Habitant dans le quartier de Montparnasse à Paris, Marc Vaux a photographié les artistes qu'il côtoyait entre 1920 et 1970. Il a constitué un recueil très complet de photographies d'ateliers, de galeries, de boutiques d'artisans, de terrasses de cafés, de fêtes et de modèles. Il loua sa maison à Henri Matisse qui devint son client et ami. A la Libération, il ouvrit un foyer d'entraide aux artistes et intellectuels, puis une galerie d'art. En 1949, il prend la direction de la revue Paris-Montparnasse qui devient Montparnasse-Carrefour des arts. Il est l'auteur de plus de 250.000 clichés photographiques. Il photographie de nombreuses œuvres d’immenses artistes comme Juan Gris, Marc Chagall, Amedeo Modigliani, Chaïm Soutine, Ossip Zadkine...

20


Il existe 8 exemplaires de ce bronze connu à ce jour. Les n°1/5 et 2/5 ont été fondus dans les années 20 par un fondeur inconnu. Les n°3/6 au 6/6 et HC.1 ont été exécutés par Susse Fondeur à partir de 1961. Ces exemplaires fondus par Susse ont été réalisés avec un socle en bronze, de ce fait, la dimension dans le catalogue raisonné est de 44 cm (voir illustration 1). Le n°1/5 est reproduit en 1928 dans la revue Sélection1928, p. 40. Première épreuve, collection Mme Joneko Saéki, Tokyo, Japon. (voir illustration 11)

1

11

Le thème de la femme à l'éventail est très prisé par les artistes issus du mouvement cubiste. Les œuvres de Modigliani, Pablo Picasso ou encore Henri Laurens en témoignent. La femme à l'éventail est une des rares œuvres d'inspiration cubiste que l'artiste a exécuté. Dans les années 20, Ossip Zadkine conservera pour toujours certains traits distinctifs du cubisme : inversion des volumes, rythme, cassure des membres. La rigueur de cet exceptionnel bronze est animée par le rythme des plissures de l'éventail. Par la suite, l'artiste associera les reliefs et les creux à un certain lyrisme et à un besoin d'effusion.

21


Femme assise au Luth ou Femme à la Viole ou Jeune fille au Luth ou Guitariste ou Compositeur 1925 Bronze Numéroté 1/5 Signé : O. Zadkine et gravé 1918 49 x 23 x 17,5 cm Provenance : - Collection de Werner & Nelly Bär, Zurich - Collection privée, Suisse Etats-Unis - Collection privée, Etat-Unis Littérature : - P. Humbourg & W. Waldemar 1928, George,George, 1928, page 45.page 45. - Tony Spiteris, 1966, pl.1. - I. Jianou, 1979, n° 46 & 135. - S. Lecombre, 1994, n°152, page189. Exposition : - Tokyo-Osaka, 1927, rep. - Bruxelles, 1933, n°58. - New York, 1937, n°26. - Paris, 1937, n°2. - Paris, 1949, n°20. - Rotterdam, 1949, n°23. - Arnhem, 1954. Exemplaire 1/5 mentionné dans le catalogue, n°3. - Paris, 1958, n°41. - Zurich, 1959, n°102, illustrée sur la couverture du catalogue.

- Zurich, 1965, n°8. - Paris 1970, n°57. - New York, 1971, n°75. - Paris, 1972, n°6. - Paris, 1973, n°109. - Japon, 1973, n°7. - Paris, 1979. - Bochum, 1981, n°46. - Tefen, 1989, n°4. - Japon, 1989-90 n°6. - Slovenie, 1991, n°9.

Catalogue d’exposition à Zurich, en 1959. (Femme assise au luth en couverture).

22


23


Figurine drapée 1929 Bronze Signé : O. Zadkine et gravé Original Cachet du fondeur : Fonderie Andro, Paris 63 x 18 x 17 cm Provenance : Etats-Unis -­‐ Collection privée, Etat-Unis -­‐ Wiegersma Fine Ar t, Bruxelles -­‐ Collection privée, Pays-Bas Littérature :

-­‐ I. Jianou, 1979, n° 97. -­‐ S. Lecombre, 1994, n°218 page 264. -­‐ Maarten Jager, 2000, page 21.

Exposition : -­‐ Philadelphie, 1931, n°10, rep. - Bruxelles, 1933, n°96. - Anvers, 1933, n°25. - New York, 1937, n°6. - Paris, 1937, n°28. - Rotterdam, 1949, n°32, rep. - La Chaux-de-Fonds, 1951, n°52. - Londres, 1952, n°14. - Darmstadt, 1953, n°25. - Arnhem, 1954, n°11. - Canada, 1956, n°8.

- Recklinghausen, 1958, n°70, rep. - Paris, 1958, n°23. - Lyon, 1959, n°9. - Japon, 1959, n°29, rep. - Locarno, 1959, n°6, rep. - Paris, 1959, n°1. - Saint-Gall, 1961, n°6, rep. - Paris, 1970, n°85, rep. - New-York, 1971, n°52, rep. - Paris, 1972, n°57, rep.

Le Fondeur Andro était occasionnellement utilisé par Zadkine entre 1924 et 1930. La fonderie a fermé à la fin de l’année 1930.

Plâtre de Figurine drapée sur le bureau de Zadkine. 24


25


Orphée et les Nymphes BAS-RELIEF 1932

26


27


Orphée et les Nymphes 1932 Bas relief Plâtre Signé : 0. Zadkine 180 x 245 x 33 cm Provenance : - Commandé par Joseph Rogachewski, ténor et directeur de l'opéra à Bruxelles. - Collection privée, Belgique Littérature : - S. Lecombre, 1994, n° 251, page 295.

Ossip ZADKINE posant devant le bas-relief en situation.

Photo : Van Léaucourt, Ixelphoto.

28


29


Nu debout 1938 Bois Signé sur la base : O. Zadkine 92,8 x 25 x 16,5 cm Provenance : - Collection Jonas van Straaten, New York - Aquis directement auprès de l’artiste à la fin des années 30 - Collection privée, Floride, Etats-Unis Littérature : - S. Lecombre, 1994, n° 387, page 420.

Nu debout, collection J. Van Straaten, NY, dans les années 50.

30


31


Vénus 1938 Bronze Signé sur la base : O. Zadkine Cachet du fondeur : Susse Frères Fondeur, Paris 96,5 x 21 x 15,5 cm Provenance : - Collection, van der Wal, Pays-Bas - Collection privée, France - Collection privée, Pays-Bas Littérature : - I. Jianou, 1964, pl. 91 ill. - I. Jianou, 1979, pl. 95 ill. - S. Lecombre, 1994, n° 305, page 338. Exposition : - Amsterdam, 1958, n° 21. - Lyon, 1959, n° 26. - Locarno, 1959, n°1. - Paris, 1959, n°22. - Saint-Gall, 1961, n°5. - Caracas, 1972, n°23.

- Tokyo, 1973,n°81, rep. - Japon, 1977, n°6, rep. - Paris, Artcurial, 1979. - Paris, Musée Bourdelle,1987, n°86. - Tefen, 1989, n°9.

Vénus dans l’atelier de Zadkine, Rue d’Assas, Paris (au fond à droite). 32


33


Le Poète 1942 Marbre de Virginie Signé et daté : O.Z. 42 34,5 x 23,8 x 29 cm Provenance : - Collection Ruth Walgreen Stephan (poète Américain1910-1974) acquis directement auprès de l’ar tiste en 1943. - Don de Ruth Stephan en 1944, à un collège près de Chicago. Littérature : - Denys Chevalier, 1949, rep. - I. Jianou, 1964, page 97. - S. Lecombre, 1994, n° 342, page 380. Exposition : - New York,1943, n°3.

34


35


Intimité ou Narcisse 1950 Bronze Numéroté 0/5 Signé sur la base : O. Zadkine Cachet du fondeur : Susse Fondeur, Paris 77 x 26 x 23 cm Provenance : - Collection privée, Pays-Bas. Littérature : - I. Jianou, 1964, pl.71. - S. Lecombre, 1994, n°426 page 485. Exposition : -­‐ Darmstadt, 1953, n°18, rep. -­‐ Japon, 1954, n°15. -­‐ Cologne, 1954. -­‐ Japon, 1954, n°17, rep. -­‐ Arnhem, 1954, n°46. -­‐ Paris, 1958, n°76. -­‐ Lyon, 1959, n°42. -­‐ Japon, 1959, n°24, rep. -­‐ Locarno, 1959, n°4. -­‐ Paris (L, Weill), 1962, n°28.

36

- Arnhem, 1963, n°93, rep. - Knokke, 1963, n°67, rep. - Francfort, 1963, n°36. - Zürich, 1965, n°68. - Cologne, 1966, n°41. - Arnhem, 1966, n°261. - Deurne, 1968, n°17. - Paris, 1972, n°88, rep. - Albi, 1992, n°13, rep.


37


Van Gogh marchant à travers champs 1956 Bronze Numéroté 5/8 Signé sur la base : Zadkine Cachet du fondeur : Susse fondeur, Paris 71 x 32 x 22 cm Provenance : - Collection privée, Etats-Unis. - Collection privée, Pays-Bas. Littérature : - I. Jianou, 1964, page 107 pl.79. - Tony Spiteris, 1966, pl. 13. - I. Jianou, 1979, n°410. - S. Lecombre, 1994, n°474 page 528. Exposition : - Cologne, 1960, n°51. - Londres, 1961, n°64. - Arnhem, 1962, n°38. - Paris, 1962 n°3. - Vallauris, 1963. - Knokke-le-Zoute, 1963, n°85. - Frankfurt, 1963, n°43. - Cologne, 1966, n°54.

38

- Nice, 1966, n°39. - Milan, 1967, n°4. - Paris, 1970, n°25. - New York, 1971, n°42. - Paris, 1972, n°110. - Japon, 1973, n°31. - Japon, 1989, n°60. - Saint-Ouen-l’Aumône, 1990, rep. page16.


39


Vincent van Gogh, Sur la route de Tarascon, huile sur toile, juillet 1888, 48 x 44 cm. Œuvre détruite. Quand Zadkine connut bien le prestigieux artiste hollandais, il commença une, puis deux, puis d’autres maquettes. Il représenta Van Gogh parlant, Van Gogh marchant, Van Gogh peignant... Il le représenta, humble et pauvre comme ceux, sachant leur parler, en train de consoler les mineurs de Belgique. Il le représenta portant son «barda» de peintre sur le dos, marchant penché sous le poids, et traversant champs et vallées à la recherche du motif qui l’inspire, qui le fasse vibrer intérieurement comme peut vibrer un instrument de musique ultra-sensible. Zadkine représentera Van Gogh avec son frère bien-aimé, enlaçant dans le bronze ces deux êtres sensibles pour n’en faire qu’un seul être. Il le représentera également et plusieurs fois, en buste, avec le visage buriné et inquiet que, tant de fois, Van Gogh lui-même peignit dans ses autoportraits... De Van Gogh, Zadkine fera aussi une maquette qu’il choisira finalement pour en faire le monument qu’il voulait faire ériger à la gloire de son héros : Van Gogh, harnaché de toiles et de chevalets, partant vers le motif à peindre, comme redressé par le fait d’être ce peintre prodigieux qu’il était, encore ignoré mais tellement IMMENSE...! Le gigantesque et métallique Van Gogh de Zadkine trouva place en France, à Auvers-sur-Oise ou Van Gogh mourut. Mais en Provence, en Hollande, au Japon, on peut voir aussi des Van Gogh de Zadkine. Texte Valentine Prax

40


Zadkine regardant Van Gogh marchant à travers champs.

Quand j’eus bien la tête du personnage devant moi, modelée avec sa figure maigre et nerveuse, ridée prématurément, à la peau collée au crâne et à la barbe que personne ne caressait jamais, je me représentai l’homme entier tel qu’on le voit de dos, portant chapeau aux larges bords et semblant parler, expliquer quelque chose (mais à qui ?). C’est ainsi qu’il devait être, à ses derniers jours à Auvers, déambulant d’un ami à l’autre, leur parlant, racontant sa peine, sa solitude, ou, peut-être, évitant les amis, allant vers les champs de blé et les matins, derrière le cimetière où il restait souvent sans peindre, en tête à tête avec son cœur blessé, avec sa vieille compagne, l’amère solitude qu’il connaissait depuis toujours mais qui était devenue, à Auvers, insupportable, lui glaçant les veines et l’éloignant de la mer de blé qui pourtant chuchotait à ses oreilles. J’ai donc commencé à modeler sa stature affublée du barda de peintre, debout, le nez levé vers les grincements et les enrouements des corbeaux. Zadkine : Le maillet et le ciseau, page 197

41


Petite fleur 1959 Bronze à patine brune Numéroté 2/10 Signé : O.Z Cachet du fondeur : cire Perdue Bisceglia 14 x 14 x 10 cm Provenance : - Collection privée, Paris Littérature : - S. Lecombre, 1994, n°511 page 574. Exposition : - Cologne, 1960, n°66. - Londres, 1961, n°80. - Paris, 1962, n°22. - Arnhem, 1962, n°60. - Knokke, 1963, n°107. - Francfort, 1963, n°55. - Zurich, 1965, n°116. - Paris, 1970, n°102 rep.

Une édition commençant au n°1/10 débuta chez Bisceglia fondeur en 1960 puis fut interrompue au 3° exemplaire. Le bronze n°1/10 se trouve au musée des Beaux-Arts de Montréal.

42


43


C ATALOGUE

ŒUVRES SUR PAPIER

GALERIE

GF

FLEURY 45


La danse 1915 Encre sur papier Signée et datée en bas à droite : O.Z 1915 26 x 20 cm Provenance : - Collection privée, Suisse - Collection T. Wiegersma, Bruxelles Exposition : - Deurne, 2000, page 34.

46


47


La partie d’échecs 1916 Lavis et encre bleue sur papier 36,4 x 25,5 cm Provenance : - Collection privée, Paris

Cette œuvre est à rapprocher de l’œuvre de Hôpital russe, Paris 1916, Musée d’histoire contemporaine.

48


49


Portrait de Paul Brach 1917 Aquarelle et encre sur papier Signée et datée en bas à gauche : J.Z 1917 46 x 28 cm Provenance : - Collection privée, Paris Paul Brach, journaliste, participa à la revue Marianne, journal littéraire critique, de 1932 à 1940.

50


51


Deux femmes et deux enfants dans un paysage 1920 Gouache et aquarelle sur papier Signée, située et datée en bas à droite : O. Zadkine Paris 1920 58,5 x 49 cm Provenance : - Collection privée, Belgique

52


53


Quatre nus dans un paysage 1921 Gouache et aquarelle sur papier Signée et datée en bas à gauche : zadkine 1921 43 x 33 cm Provenance : - Collection Dr. Flandrin, Paris - Collection privée, Paris - Collection privée, Pays-Bas Exposition : - Deurne, 2000, page 39, rep.

54


55


Couple et enfant 1922 Gouache et aquarelle sur papier Signée au centre à droite : Zadkine 66 x 50 cm Provenance : - Collection Alfred Rome, Grenoble, France - Collection privée, par descendance

Carte postale de Zadkine à A. Rome, 1922.

56


57


Personnages et chevaux 1922 Gouache et aquarelle sur papier Signée en bas à droite 49,5 x 65 cm Provenance : - Collection Henry Miller, Etats-Unis - Collection privée, Etats-Unis

Zadkine dans sa jeunesse, enfin vers les années 28 ou 30 aimait beaucoup je crois Miller l’homme et son œuvre. Puis plus tard il y a eu un refroidissement. Je crois que c’est Zadkine qui s’est un peu éloigné détaché de Henry Miller. Pourquoi ? Je ne sais pas. En 49 ou 50 Henry Miller est venu à l’atelier de Zadkine pour le voir mais quand j’ai demandé à Zadkine comment s’était passé cette visite il a été évasif. Depuis Miller n’a plus jamais écrit et n’est plus venu. Autrefois, il envoyait toujours ses livres dédicacés à Zadkine. Lettre de Valentine Prax à Gaston Louis Marchal sur Henry Miller, le 3 septembre 1970.

58


59


Jeunes femmes dans un paysage 1927 Pastel sur papier Signé en bas à gauche : O. Zadkine 157 x 108 cm Provenance : - Collection F. C. Graindorge, Belgique - Musée d’art Moderne, Liège, Belgique - Collection privée, Bruxelles Littérature : - Michele Moutashar, 1992, p. 90.

Exposition : - Arles, 1992, n°37, page 90, rep. - Deurne, 2000, page 48 rep.

A l’époque où Zadkine réalisa ce pastel, il exposait, principalement en Belgique, ses sculptures et ses travaux graphiques. Ceux-ci, bien qu’encore imparfaitement connus, demeurent assez différents de ces «Jeunes femmes dans un paysage» dont la taille, notamment, tout à fait inhabituelle, a rendu obligatoire le marouflage sur toile. Plus qu’un dessin fait suivant l’inspiration du moment, il s’agit d’un panneau décoratif travaillé et soigneusement achevé, créé très certainement à la suite d’une commande d’un des nombreux amateurs que comptait l’art de Zadkine. Bien que le pastel ne porte que la signature de l’artiste, il faut vraisemblablement le dater de 1927, année où Zadkine exposa une nouvelle fois à Bruxelles. En effet, de nombreux points, dont le traitement du visage des baigneuses, rappellent d’autres œuvres de cette annéelà, telles que «Femmes dans un intérieur» ou «Trois femmes dans un intérieur». Le thème des trois femme nues, s’il demeure relativement commun durant les années vingt, est placé dans un paysage novateur. Les baigneuses, adoptant des poses classiques dans la gestuelle de Zadkine, se tiennent au bord d’un bassin situé à l’extrémité d’une échappée bordée de grands arbres. Au-delà d’un parterre et d’un escalier conduisant à une terrasse apparaît un château, dont la façade, traitée suivant un modèle antiquisant, fait référence à celle d’un temple à chapiteaux ioniques. Zadkine utilisa cet ordre architectural dans plusieurs sculptures, dont le Prométhée ou l’homo sapiens. Le pavillon central est relié à deux tours beaucoup plus sobres et d’un style différent. Derrière cet édifice se découpent des collines verdoyantes. Toute la scène est baignée par un ciel d’un bleu intense. Extrait de l’ouvrage Zadkine gouache des années 20, Arles, 1992, page 90, écrit par Alain Charron, conservateur aux Musées d’Arles.

60


61


Scène romantique 1931 Gouache sur papier Signée et datée en bas à droite : O. Zadkine 31 61,5 x 51,5 cm Provenance : - Collection privée, Japon - Collection privée, Paris Littérature : - Géo-Charle, dans l’intimité du sculpteur Zadkine, AZ. Bruxelles, 22 janvier 1933 Exposition : - Bruxelles, 1933

Exposition à Bruxelles, 1933. Scène romantique représentée ici à gauche.

Détail de photo Marc Vaux

62


63


Composition classique 1940 Gouache et aquarelle sur papier Signée et datée en bas à droite : O. Zadkine 41 69 x 53,5 cm Provenance : - Collection privée, Etats-Unis

64


65


La chambre 1941 Gouache sur papier Signée et datée en bas à droite : O. Zadkine 41 42,5 x 55,5 cm Provenance : - Collection Tobiès & Silex, Köln Cologne - Collection privée, Belgique

66


67


L’inspiration 1955 Gouache sur papier Signée et datée en bas à gauche : O. Zadkine 1955 65,5 x 48,5 cm Provenance : - Collection privée, Japon - Wiegersma Fine Arts, Belgique - Collection privée, Pays-Bas Littérature : - O. Zadkine, Japon, 1989, n°92. Exposition : - Musée Zadkine, Paris, 2004.

68


69


Joueur de guitare 1959 Encre sur papier Signée, datée et dédicacée en bas à droite : «O. Zadkine En souvenir et amitié» 61,5 x 51 cm Provenance : - Collection du Dr. Wolfgang Rothe, Francfort - Collection privée, Belgique

70


71


Photo de G.-L. Marchal, 1965

BIOGRAPHIE

72


1890 Zadkine né le 14 Juillet à Vitebsk, en Biélorussie, sur les bords du Dniepr, mais c’est à Smolensk, ville peu éloignée, qu’il passe son enfance. 1905 Son père l’envoie à Sunderland, au nord de l’Angleterre, vivre chez la famille de sa femme. Son oncle l’inscrit à l’école d’art locale. 1906 - 1908 Zadkine va vivre à Londres et travaille comme apprenti-ébéniste. Il suit des cours du soir de sculpture au Regent Street Polytechnicum et compose ses premières œuvres. Il en profite pour visiter régulièrement le British Museum. 1909 - 1910 A la fin de ses vacances, à Vitebsk, il part pour étudier l’art à Paris. Il entre à l’école des Beaux-Arts dans l’atelier d’Injalbert (1845-1933) en 1910. Il n’y reste que très peu de temps. Il visite le Louvre qui lui est plus profitable. 1911 Zadkine vit et travaille dans un atelier, La Ruche , petite cité d’ar tistes dans le XV° arrondissement. C’est au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts qu’il expose pour la première fois à Paris. Il participe au Salon des Indépendants de 1911, où le mouvement Cubiste, se manifeste dans toute son ampleur dans les salles 41 et 43 en l’absence toutefois de ses deux fondateurs : Braque et Picasso. L’artiste a exposé au Salon d’Automne de la même année, où il se fait remarquer. 1912 En début d’année, Zadkine quitte la Ruche et s’installe dans un atelier au 114 de la rue Vaugirard. Il est voisin de Marc Vaux qui le photographie dans son atelier dès cette époque. Il étudie la sculpture romane et fait la rencontre d’Apollinaire, Max Jacob, Brancusi, Picasso, Lipchitz, Archipenko.... 1913 Zadkine trouve un premier collectionneur en la personne de Paul Rodocanachi qui lui procure un atelier au 35 rue Rousselet, toujours dans le quartier de Montparnasse C’est à cette époque où il fréquente la Closerie des Lilas. Il fait la connaissance de nombreux ar tistes dont Picasso, Delaunay, Matisse. Il se lie d’amitié avec Modigliani. Ensemble, ils parcourent Paris, totalement démunis et vivent de leur passion commune : le dessin. 1915 - 1917 Il se lie d’amitié avec le peintre Henry Ramey. Engagé volontaire, il est incorporé au 1er régiment étranger où il servira dans la 22° section d’infirmiers-brancardiers. Transféré à Reims et affecté à l’Ambulance Russe en 1916, il est gazé en récupérant les soldats blessés. Zadkine est réformé l’année suivante. 1918 De retour à Paris, l’artiste publie un album avec 20 gravures évoquant des scènes de guerre. Ossip Zadkine expose avec Modigliani et Kisling. Zadkine ne se prénomme plus Joë mais Ossip.

73


1919 Il fait la connaissance de Valentine Prax, sa voisine, rue Rousselet. Elle venait de s’installer à Paris après avoir étudié pendant trois ans à l’Ecole des Beaux-Arts d’Alger. Il participe à Paris, à l’exposition spéciale des artistes mobilisés et au Salon d’Automne. 1920 Sa première exposition personnelle à Paris a lieu en mai dans son atelier de la rue Rousselet. Accompagné de l’édition d’un petit catalogue comprenant un texte de Georges Duthuit, il y montre 49 sculptures, des aquarelles et des dessins (paysage, intérieur et composition). Ossip Zadkine épouse Valentine Prax dans le village de Bruniquel. Leurs amis Foujita et Fernande Barrey seront leurs témoins. Zadkine expose en Belgique par la Sélection, atelier d’art contemporain. Il noue à cette occasion de solides amitiés avec des artistes et écrivains belges, notamment André De Ridder qui deviendra un zélé défenseur de son œuvre. 1921 Il est naturalisé français en juin. Il expose à la galerie La Licorne à Paris, ainsi que dans de nombreuses villes à partir de cette date (Berlin, Bruxelles, Italie, Londres, New York,…). Jean Cassou publie son premier article sur le travail de Zadkine. 1923 - 1924 Ossip Zadkine voyage beaucoup, en Belgique, en France, en Italie et en Hollande. Il expose à Utrecht, à Amsterdam, à la Haye et à la Galerie Takenodai de Tokyo, au Japon. Expose au Salon d’Automne La femme à l’éventail, sculpture plus spécifiquement cubiste, que M. Raynal reproduira dans la monographie qu’il consacre en 1924 à Zadkine. 1927 Le peintre sculpteur séjourne en Hollande où il se lie d’amitié avec le couple Wiegersma. 1928 Il s’installe au 100 rue d’Assas à Paris (aujourd’hui musée Zadkine). Il écrit à son ami André de Ridder : «Viens voir ma folie d’Assas et tu comprendras que la vie d’un homme peut être changée à cause d’un pigeonnier, à cause d’un arbre». 1930 - 1931 A partir des années trente, il expose à plusieurs reprises à l’Art Club de Chicago. Un important voyage en Grèce confirme son évolution vers un néo-classicisme. 1932 Il exécute un grand bas-relief pour la salle du cinéma Métropole à Bruxelles. Une exposition individuelle de ses œuvres occupe la salle 13 de la Biennale de Venise. 1933 - 1934 Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles lui consacre sa première exposition personnelle. En 1934, après plusieurs vacances passées à Caylus (Tarn-et-Garonne) Zadkine achète une maison aux Arques dans le Lot. 1936 La ville de Paris lui achète un grand bois d’orme : Orphée, réalisé par l’artiste en 1928-1930, et destiné au musée du Petit Palais. Une importante exposition d’œuvres sur papier se déroule à l’Art Club de Chicago.

74


1937 Ossip Zadkine se rend pour la première fois à New York pour assister à l’ouverture de son exposition particulière à la Brummer Gallery. 1938 Il participe à la Biennale de Venise. 1939 Exposition à la galerie Montaigne de sa série de projets de monuments à Apollinaire, Jarry, Rimbaud et Lautréamont. Elle annonce l’évolution de son art d’après-guerre.

Photo de Marc Vaux, 1937

1941 Face au danger nazi, l’artiste doit partir pour les Etats-Unis malgré l’inquiétude pour Valentine restée dans leur maison aux Arques. Zadkine trouve un atelier sur Charles Street à Greenwich Village, et expose en octobre à la galerie Wildenstein. Il enseigne à l’Art Students League puis à partir de 1945 au Black Mountain College. Photo Buffotot, 1939

1942 Une sculpture d’Ossip Zadkine est présentée lors de l’exposition des artistes en exil organisée par Pierre Matisse à New York (3-28 mars). L’artiste est représenté au Museum of Modern Art, New York, 20th Century Portraits. Il rencontre le poète Ruth Stephan. 1943 Exposition à New York, Philadelphie et San Francisco... 1945 - 1946 De retour à Paris, l’artiste mettra plusieurs mois pour récupérer sa maison rue d’Assas qu’il avait fait habiter par crainte de réquisition. En fin d’année, il enseigne la sculpture à l’académie de la Grande Chaumière. Il réussit à faire revenir les œuvres qu’il avait réalisées aux Etat-Unis grâce à la Compagnie Maritime Belge. 1947 Exposition à Anvers et en Belgique. C’est à Berlin lors de l’exposition : La sculpture française de Rodin à nos jours, qu’il montre son projet pour La Ville Détruite que lui ont inspiré les ruines du Havre et de Rotterdam. 1948 Exposition au palais des Beaux-Art de Bruxelles, et au Stedelijk Muséum d’Amsterdam. 1949 - 1951 Rétrospective au Musée National d’Art Moderne à Paris. Exposition à Rotterdam, Pays-Bas. Ossip Zadkine reçoit en 1950 le grand prix de sculpture de la Biennale de Venise (le prix de la peinture est attribué à Matisse).

75


1953 Le monument La Ville Détruite est érigé sur le port de Rotterdam le 15 Mai. Première grande exposition en Allemagne consacrée à Zadkine. 1954 Depuis son retour des Etats-Unis, Zadkine a entrepris aux Arques la sculpture de deux grands Christ dont l’un est installé dans l’église de Caylus en 1954, et l’autre est acheté par l’Etat pour les collections du musée national d’Art Moderne. 1955 L’artiste part à Nuenen au Pays-Bas avec Hendrik Wiegersma et visite la maison où Vincent Van Gogh a passé trois années à peindre. 1956 Il voyage au Canada à l’occasion de son exposition itinérante dans les musées de Toronto, Montréal, Winnipeg, Vancouver, Seattle et San Francisco. Zadkine reçoit la commande d’un monument à Van Gogh à la demande de la société des amis d’Auvers-sur-Oise. 1958 - 1959 Sa créativité, durant les dernières années de sa vie, est considérable. Une grande exposition lui a été consacrée à la Maison de la Pensée française. 1960 - 1963 Il voyage au Japon lors d’une exposition itinérante, voyage en Israël à l’invitation de la Van Leer Foundation. Un agrandissement de La Forêt Humaine lui est commandé pour décorer le nouveau bâtiment de cette fondation. En décembre 1960, l’artiste reçoit le Grand Prix National des Arts. En Juillet 1961 il inaugure le monument à la mémoire de Van Gogh à Auvers-sur-Oise. En novembre 1962, il est nommé membre du Conseil supérieur de l’enseignement des Beaux-Arts pour trois ans. Sentant venir la fin de sa vie, il commence à rédiger ses mémoires dont Gaston-Louis Marchal corrige l’orthographe et le français. En 1963, la ville de Zundert où Van Gogh est né, lui commande un monument à Vincent et Théo qui sera inauguré en mai 1964. 1964 Parution du premier catalogue raisonné de la sculpture par Ionel Jianou. 1965-1966 En 1965, Zadkine traite le thème de La Forêt Humaine en dix lithographies éditées par Erker Press, Saint Gall. La même année, l’installation de grands bronzes a lieu en divers endroits d’Europe : un Poète à Knokke-le-Zoute, un autre à Bochum, un Orphée à Apeldoorn, un Prométhée à Francfort. En Août 1966, inauguration d’un buste de Van Gogh à Saint-Rémy-de-Provence. Grande rétrospective à Zürich, en Suisse. 1967 Ossip Zadkine meurt le 25 novembre à Neuilly-sur-Seine et est enterré au cimetière de Montparnasse.

76


Photo de G.-L. Marchal

77


Principales expositions personnelles :

1920 - PARIS. Atelier du Sculpteur, 35 rue Rousselet. 16 Mai - 2 Juin 1920. 49 sculptures, 3 aquarelles, 3 dessins. Catalogue, 20 pages, 4 reproductions. Préface de Georges Duthuit. 1921 - PARIS. Galerie La Licorne. Février 1921.

1933 - BRUXELLES. Palais des BeauxArts. Janvier 1933. 139 sculptures, 98 gouaches, 17 dessins et aquarelles. Catalogue, 36 pages, 12 reproductions. Préface d’André De Ridder. - ANVERS. Cercle royal artisitque. 4-19 Février 1933. 35 sculptures, gouaches et aquarelles. Catalogue, 4 pages, 1 reproduction.

1924 - TOKYO. Galerie Takenodaï. Catalogue. Préface de M. Arichima.

1936 - CHICAGO. The Arts Club. Gouaches.

1925 - PARIS. Galerie Barbazanges. Janvier 1925. 70 sculptures. - BRUXELLES. Galerie Le Centaure. Novembre 1925. Gouaches faites en Italie.

1937 - NEW YORK. Brummer Gallery. 25 Janvier - 20 Mars 1937. 35 sculptures. Catalogue, 8 pages. Préface d’André De Ridder et Allan Ross Mac Dougall.

1927 - BRUXELLES. Galerie Le Centaure. Novembre 1927. 34 sculptures, 30 gouaches.

1939 - PARIS. Galerie Montaigne. Janvier 1939. Projets de monuments à Rimbaud, Lautréamont, Apolinaire, Jarry, petits bronzes récents, gouaches.

1928 - LONDRES. Galerie Arthur Tooth and Sons. 7 Novembre 1er Décembre 1928. 1930 - CHICAGO. The Arts Club. 26 Mars - 9 Avril 1930. 35 gouaches. Catalogue, 4 pages, 1 reproduction.

1941 - NEW YORK. Wildenstein Gallery. 2 - 25 Octobre 1941. 12 sculptures, 50 gouaches, 6 dessins. Catalogue, 4 pages. 1942 - CHICAGO. The Arts Club. 12 sculptures, 30 gouaches.

1931 - PHILADELPHIE. Crillon Galleries. 18 - 31 Mars 1931. 18 sculptures, 8 gouaches.

1943 - NEW YORK. Curt Valentin Gallery.

1932 - VENISE. XVIII° Biennale. Pavillon italien, salle 13. Mai - Novembre 1932. 15 sculptures, 8 gouaches et dessins. Catalogue, texte de Paul Fierens.

1948 - BRUXELLES. Palais des BeauxArts. Février 1948. 50 sculptures, 63 gouaches et dessins. Catalogue, 18 pages, 11 reproductions. Préface de Léon

78

Kochnitzky : «Du Démon au Phoenix ou Zadkine entre deux mondes». - AMSTERDAM. Stedelijk Museum. Avril - Juin 1948. 56 sculptures. Catalogue, 28 pages, 17 reproductions. Texte de Zadkine : «Uit mijn leven». 1949 - PARIS. Musée national d’Art moderne. Mai 1949. 73 sculptures, dessins et gouaches. Catalogue, 12 pages, 5 reproductions. Préface de Jean Cassou. - ROTTERDAM. Museum Boymans van Beuningen. Décembre 1949. 80 sculptures, dessins et gouaches. Catalogue, 32 pages, 22 reproductions. Préface de A.M. Hammacher. 1951 - LA CHAUX-DE-FONDS. Musée des Beaux-Arts. 6 Janvier - 4 Février 1951. 66 sculptures, 28 dessins, 25 gouaches. Catalogue, 20 pages, 4 reproductions. Préface de P. Seylaz. 1952 - LONDRES. Leicester Galleries. Mars 1952. 18 sculptures, 15 gouaches, 3 dessins. Catalogue, 8 pages, 1 reproduction. - CURAÇAO. Curaçaosch Museum. 14 sculptures, 22 gouaches. Catalogue, 8 pages, 1 reproduction. 1953 - DARMSTADT. Mathildenhöhe. Neuen Darmstädter Sezession mit Ossip Zadkine. 6 Septembre 11Octobre 1953. 42 sculptures, 30 gouaches, 28 dessins. Catalogue, 15 pages dans celui de la N.D.S., 19 reproductions. Texte de J.A. Schmoll.


1954 - ARNHEM. Gemeentemuseum. 28 Novembre 1954 - 30 Janvier 1955. 63 sculptures, 23 gouaches, 7 dessins. Catalogue, 40 pages, 23 reproductions. Texte de A.J. de Lorm et Pierre Janssen : «Orpheus Zadkine». 1956 - OTTAWA. National Gallery of Canada. TORONTO. Art Gallery of Toronto. MONTREAL, Musée des Beaux-Arts. WINNIPEG. Winnipeg Art Gallery. VANCOUVER. Vancouver Art Gallery. SEATTLE. Art Museum. SAN FRANCISCO. Museum of Art. Exposition itinérante organisée par la National Gallery of Canada. Octobre 1956 - Juillet 1957. 30 sculptures, 40 gouaches. Catalogue, 36 pages, 17 reproductions. Textes de Alan Jarvis, Zadkine (extrait du «Voyage en Grèce»), Donald Buchanan : «Sculptor and Poet are one». 1958 - Paris. Maison de la Pensée française. Juillet - Octobre 1958. 85 sculptures, 20 gouaches, 15 dessins. Catalogue, 30 pages, 17 reproductions. Préface de Jean Cassou. 1959 - LYON. Musée Saint-Pierre. Mars Avril 1959. 77 sculptures, 15 gouaches, 10 dessins. Catalogue, 28 pages, 12 reproductions. Préface de Jean Cassou. - LOCARNO. Galleria La Palma. Juin 1959. 11 sculptures, 14 gouaches, 6 dessins. Catalogue, 4 pages, 1 reproduction. Préface de Giovanni Bonalumi : «La Lezione di Zadkine». - TOKYO, NAGOYA, OSAKA, KURASHIKI, FUKUOKA. Exposition itinérante organisée par la galerie Fujikawa, Osaka. Automne 1959 - Printemps 1960. 50 sculptures, 20 dessins. Catalogue, 32 pages,

74 reproductions. - PARIS. Galerie de Paris. Décembre 1959. 24 sculptures, 12 gouaches, 6 dessins. Catalogue, 4 pages. 1960 - COLOGNE. Wallraf Richartz Museum. MANHEIM. Srädtische Kunsthalle. 71 sculptures, 25 gouaches, 25 dessins. Catalogue. 64 pages, 32 reproductions. Texte de Heinz Fuchs et Jean Cassou. 1961 - LONDRES. Tate Gallery. NEWCASTLE UPON TYNE, Hatton Art Gallery. BRISTOL. City Art Gallery. 5 Janvier - 22 Avril 1961. 83 sculptures, 14 gouaches, 19 dessins. Catalogue, 28 pages, 12 reproductions. Préface de Jean Cassou. 1962 - ARNHEM. Gemeentemuseum. 8 Juillet - 16 Septembre 1962. 69 sculptures, 27 gouaches et dessins. Catalogue, 40 pages, 24 reproductions. Texte de A.J. de Lorm et Zadkine. 1963 - KNOKKE-LE-ZOUTE. Casino communal. 30 Juin - 9 Septembre 1963. 120 sculptures, 25 gouaches, 14 dessins, 11 tapisseries. Catalogue, 52 pages, 43 reproductions. Textes de Zadkine, Jean Cassou, A.M. Hammacher, Raymond Cogniat. - VALLAURIS. Galerie Madoura.2 26 Août 1963. 26 sculptures, 11 gouaches, 11 dessins. Catalogue, 8 pages. Préface de S. & G. Ramié. - FRANCFORT. Galerie am Dom, Karmeliterkloster. 20 Octobre - 7 Décembre 1963. 61 sculptures, 21 gouaches et dessins, 4 tapisseries. Catalogue, 34 pages, 6 reproductions. Textes de Heinz Vogel et Godo Remszhardt.

1965 - ZÜRICH. Kunsthaus. 1er Septembre - 24 Octobre 1965. 129 sculptures, 81 gouaches, dessins et lithographies, 11 tapisseries. Catalogue, 48 pages, 14 reproductions. Préface de Denys Chevalier. 1966 - NICE. Palais de la Méditerranée. Saison 1966/1967. 47 sculptures, 22 gouaches et dessins, 6 tapisseries. Catalogue, 28 pages, 12 reproductions. Textes de Raymond Cogniatet et Cécile Goldscheider. - COLOGNE. Kunsthaus Lempertz. 2 Avril - 14 Mai 1966. MUNICH. Galerie Heseler. 7 Juin 2 Juillet 1966. 79 sculptures, 25 gouaches, 25 dessins, 5 tapisseries. Catalogue, 38 pages, 17 reproductions. Préface de Ulrich Gertz. 1967 - MILAN. Galerie Stendhal. 16 Mai 15 Juin 1967. 25 sculptures, 10 dessins. Catalogue, 8 pages, 6 reproductions. 1968 - DEURNE. Museum Dinghuis. 13 Janvier - 31 Mars 1968. 22 sculptures, gouaches et dessins. Catalogue, 12 pages, 7 reproductions. Préface de H. Wiegersma. 1970 - PARIS. Galerie Schmit. 15 Avril 15 Mai 1970. 109 sculptures, 14 gouaches et dessins. Catalogue, 132 pages, 119 reproductions. Préface de Jean Bouret. 1971 - NEW YORK. Hirschl and Adler Galleries. 7 - 31 Décembre 1971. 78 sculptures, 14 gouaches, 15 dessins. Catalogue, 8 pages, 4 reproductions.

79


1972 - CARACAS. Galerie Conkright. Janvier - Février 1972. 24 sculptures. Catalogue, 8 pages, 4 reproductions. - PARIS. Musée Rodin et musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Octobre 1972 - Janvier 1973. 129 sculptures, 36 gouaches et dessins, 9 tapisseries. Catalogue, 104 pages, 134 reproductions. Textes de Raymond Cogniat, Jacques Lassaigne, Ionel Jianou, G-L Marchal, Roberrt Couturier, René Huyghe et Zadkine. 1973 - TOKYO, OSAKA, KYOTO. Exposition organisée par le Contemporary Sculpture Center. 27 Février - 21 Mai 1973. 49 sculptures, 31 gouaches et dessins, 4 tapisseries. Catalogue, 98 pages, 70 reproductions. 1979 - PARIS. Artcurial. 10 Mai - 31 Juillet 1979. 120 œuvres 1918 -1967. - PARIS. Hotel de ville. 31 Mai - 10 Juillet 1979. Catalogue, 55 pages, 43 reproductions. Préface de Bernadette Chirac et Jacques Lassaigne. 1989 - TEFEN (Israël). The Open Museum, Industrial Park. 18 Février - 28 Mai 1989. 35 sculptures, 35 dessins et gouaches. Catalogue, 4 pages, 1 reproduction. Texte de Sylvain Lecombre. - YAMANASHI, TAKAMATSU, GUNMA, KAGOSHIMA, (Japon). Octobre 1989 - Octobre 1990. 86 sculptures, 14 gouaches et gravures. Catalogue, 168 pages, 99 reproductions. Texte de Sylvain Lecombre et Ionel Jianou. 1990 - PARIS. Salon d’automne. Hommage à Zadkine à l’occasion du centenaire de sa naissance. 5 25 Novembre 1990. 6 sculptures.

80

1991 - SLOVENJ GRADEC (Slovénie). Galerija Likovnih Umetnosti. 5 Avril - 5 Juillet 1991. 46 sculptures, 22 estampes. Catalogue, 107 pages, 70 reproductions. Textes de Karel Pecko, Sylvain Lecombre, Brane Kovic, Ales Berger. 1992 - ARLES. Musée Réattu. 7 Mars 14 Juin 1992. Paris Couvent des Cordeliers. 27 Juin - 27 Septembre 1992. «Zadkine. Bois et Pierres. Gouaches des années 20». 31 sculptures, 37 gouaches. Catalogue, «Bois et Pierre» : 115 pages, 31 reproductions. Textes de Sylvain Lecombre, Paul-Louis Rinuy, Pierre Daix, Patrick Elliott. Gouaches des années 20 : 96 pages, 37 reproductions. Texte de Michèle Moutashar. - ALBI. Musée Toulouse-Lautrec. «Zadkine. Mythologie et poésie» 24 Octobre - 13 Décembre 1992 23 sculptures, 14 gouaches et dessins,11 estampes. Catalogue, 32 pages, 13 reproductions. Texte de Michèle Moutashar. 1994 - PARIS. Musée Rodin. Novembre 1994 - Janvier 1995. Dessins 1916-1917 (collection du musée d’histoire contemporaine, B.D.I.C.). Dessin 1936-67 (collection du musée Zadkine). 2000 - DEURNE. Museum de Wieger. Décembre - Mars 2001. Ossip Zadkine. Het onbekende œuvre. Gouache en aquarellen 1920 1966.


Principales monographies :

1921 - Maurice Raynal. Ossip Zadkine. Valori plastici. Rome, 1921. 48 pages, 29 reproductions. 1924 - Maurice Raynal. Ossip Zadkine. Valori plastici. Rome, 1924. 48 pages, 32 reproductions. 1928 - Pierre Humbourg & Waldemar George. Ossip Zadkine. Sélection, Cahier 3. Anvers 1928. 64 pages, 50 reproductions. 1929 - André De Ridder. Zadkine. Editions des Chroniques du jour. Paris, 1929. 98 pages, 32 reproductions. - Wendingen, n°1, 10° série. Numéro entièrement consacré à l’œuvre de Zadkine. Texte de Van den Eekhout. 1930 - Pierre Humbourg. Zadkine. Gallimard, Collection «Les Sculpteurs nouveaux». Paris, 1930. 64 pages, 29 reproductions. 1939 - Paul Haesaerts. Zadkine. La sculpture ailée. De Spiegel. Amsterdam et Het Kompas. Anvers, 1939. 24 pages, 28 reproductions. 1949 - Denys Chevalier. Zadkine. Sculptures. Guy Le Prat. Paris, 1949. 36 pages, 56 reproductions. 1956 - Gaston-Louis Marchal. Avec Zadkine. Caractères. Paris, 1956. 105 pages, 10 reproductions. 1958 - Raymond Cogniat. Zadkine Hautefeuille (Caractère). Paris,

1958. 154 pages, 60 reproductions. - Ossip Zadkine, documents réunis par Nane Bettex-Cailler. Les Cahiers d’art-Documents, Editions Pierre Cailler, Genève, 1958. 1961 - A.M. Hammacher. Zadkine. Editions du temps. Paris, 1961. 84 pages, 32 reproductions. 1962 - Jean Cassou. Ossip Zadkine. Bodensee Verlag. Amriswill, 1962. 27 pages, 24 reproductions. 1963 - Johannes Langner. Ossip Zadkine, Mahnmal für Rotterdam. Philipp Reclam. Stuttgart, 1963. 32 pages, 16 reproductions. 1964 - Ionel Jianou. Zadkine. Arted. Paris, 1964. 207 pages, 97 reproductions. Contient le premier catalogue raisonné de l’œuvre sculpté de Zadkine. Nouvelle édition augmentée en 1979. 1965 - Ulrich Gerts. Ossip Zadkine. Carl Lange Verlag. Duisburg, 1965. 63 pages, 60 reproductions. - Marc Edo Tralbaut. Zadkine poète. Pierre Peré. Anvers, 1965. 113 pages, 10 reproductions. Contient 60 poèmes de Zadkine.

Version japonaise : Heibonsha Ltd. Tokyo, 1972. 1967 - Christophe Czwiklitzer. Ossip Zadkine. Le sculpteur-graveur de 1919 à 1967. Catalogue de l’œuvre gravé et lithographié. 223 pages, 183 numéros. Texte de Zadkine et préface de Jean Adhémar. Editions Czwiklitzer. Paris 1967. 1973 - Valentine Prax. Avec Zadkine, souvenirs de notre vie. Bibliothèque des Arts. LausanneParis, 1973. 134 pages, illustré de dessins de Valentine Prax et de Zadkine. 1980 - Christa Lichtenstern. Ossip Zadkine (1890 - 1967), der bildhauer und seine ikonographie. Gerb. Mann Verlag. Berlin, 1980. 245 pages, 114 reproductions. 1994 - Sylvain Lecombre. Ossip Zadkine, l’œuvre sculpté. Editions des musées de la Ville de Paris. Paris, 1994. 712 pages, 593 reproductions. Contient le catalogue raisonné de l’œuvre sculpté d’Ossip Zadkine. 2008 - Garance Chabert et Ron Dirven. Zadkine & Van Gogh. Scriptum Art Books. Schiedam. 2008. 72 pages.

1966 - Le monde secret de Zadkine vu par Donald Buchanan. Arted. Paris, 1966. 63 pages, 25 photographies de Donald Buchanan et 25 poèmes de Zadkine. - Tonys Spiteris. Zadkine. Fratelli Fabbri, Collection «I Maestri della scultura», n°42. Milan, 1966. 24 pages, 18 reproductions. Version française : Hachette. Paris, 1969. 81


Colophon : Colophon : Ce catalogue paraît à l’occasion de l’exposition Ossip Zadkine « Sculptures et œuvres sur papier » ayant lieu en Septembre et Octobre 2012 à la Galerie Fleury, 36 avenue Matignon, 75008 - Paris, et àCe la catalogue Biennale des Antiquaires à Paris, du 14 au 23Ossip Septembre En remerciant, paraît à l’occasion de l’exposition Zadkine2012. « Sculptures et œuvres sur papier » ayant lieu du 14 au 23 Septembre 2012 à la Biennale des Antiquaires à Paris, et du 24 Septembre au 3 Novembre 2012 à la Galerie Fleury, 36 avenue Matignon, 75008 - Paris. Conception : Galerie FLEURY Commissaire : Tjerk Wiegersma Conceptiond’exposition : Galerie FLEURY Zadkine Researchd’exposition Center : Tjerk Wiegersma et Richard Oudenhuysen Commissaire : Tjerk Wiegersma Réalisation catalogue : Alexandre et Richard FLEURY Zadkine du Research Center : Tjerk Wiegersma et Richard Oudenhuysen Crédit photo :du Thierry Jacob,: Alexandre Serge Veignant Réalisation catalogue et Richard FLEURY Scénographie de :stand : René Bouchara Crédit photo Thierry Jacob, Serge Veignant, Luk Vander Plaetse Conservation et restauration d’œuvre d’art : Angelique Boitel, Bruxelles Conservation et restauration d’œuvre d’art : Angelique Boitel, Bruxelles Conservation d’œuvre papier : Melissa Hughes, Waterloo Conservation d’œuvre sursur papier : Melissa Hughes, Waterloo Encadrement Encadrement : Les: Galerie cadres Montanari Montanari, Paris Transporteur : Art on The Move, Bruxelles Transporteur : Art on The Move, Bruxelles Impression : Imprimerie Marie, Honfleur Impression : Imprimerie Marie, Honfleur catalogue à été à 700 exemplaires CeCe catalogue à été tirétiré à ....... exemplaires Nous tenons à remercier toute autre personne ayant contribué à cette exposition. Nous tenons à remercier toute autre personne ayant contribué à cette exposition.

www.zadkine.com

Galerie FLEURY 36 avenue Matignon Galerie 75008 - Paris FLEURY 36 avenue Tel/Fax : 0033 Matignon (0)1 42 56 46 11 75008 Paris Mail : info@galerie-fleury.com Tel/Fax : 0033 (0)1 42 56 46 11 www.galerie-fleury.com Mail : info@galerie-fleury.com www.galerie-fleury.com

82


83


GALERIE

GF

galerie fleury

FLEURY

ossip zadkine

Exposition de l'artiste Ossip Zadkine  

Septembre - Octobre 2012 Galerie Fleury

Exposition de l'artiste Ossip Zadkine  

Septembre - Octobre 2012 Galerie Fleury

Advertisement