Page 1

 Introduction À l’aide de l’encart ci-dessous, tente de proposer une définition de la nanolittérature.   

Nanomètre : millième partie du micromètre. Nanoseconde : unité de temps égale à un milliardième de seconde. Nanotechnologie : technologie de pointe qui s’intéresse aux objets à l’échelle moléculaire ou atomique, trouvant des applications dans les domaines de la physique, de la chimie et de la biologie. - Le Nouveau Petit Robert 2009

Nanolittérature : ……………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... Où trouves-tu/utilises-tu la nanolittérature ? …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………...

Lis les documents ci-dessous. Doc 1 : Au Japon, le téléphone sert… à lire ! Ceux qui pensaient que le téléphone marquerait la fin de l’écrit se sont bien trompés. Au contraire, pour des millions de personnes, il sert d’abord à lire et à écrire… L’arrivée du téléphone mobile a vu naître un nouveau mode d’utilisation de la téléphonie: l’envoi et la réception de textes courts. Au Japon, où le temps passé dans les transports en commun est très important pour chaque habitant, se développent de

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-1-


nouvelles utilisations du combiné téléphonique : des romans à lire et à écrire sur son téléphone. En 2007, trois romans écrits pour être lu sur un téléphone s’inscrivaient en tête des meilleures ventes. Sur les 10 titres les plus populaires en 2007, la moitié étaient des keitai shosetsu (romans mobiles), des romans d'abord «diffusés» sur téléphone cellulaire, avant d'être vendus sous forme imprimée. Depuis 2000, plus d'une soixantaine de keitai shosetsu ont été publiés sous forme de livres, d'autres ont été adaptés en mangas. Comme les jeux disponibles sur les mobiles, on télécharge ces romans d’un nouveau genre sur le portable, puis on les lit le temps de se rendre au travail. Il existe même la possibilité d’envoyer un mail à l’auteur afin de lui suggérer quelques corrections ou pistes pour la suite. On est en plein dans le roman interactif. Le téléphone va-t-il maintenant révolutionner aussi la littérature ? Les auteurs s'inspirent des commentaires des lecteurs pour modifier ses récits, surtout quand il voit son lectorat diminuer. Mais le phénomène de ces nouveaux romans fait peur également aux chantres de la littérature classique japonaise. Néanmoins, ils ont le mérite d’amener à la lecture et à l’écriture des jeunes qui n’y seraient jamais venus autrement. Ce qui est encore plus frappant, c’est que certains de ces nouveaux romans sont euxmêmes écrits sur téléphone portable… Ainsi Rin, une jeune étudiante de 21 ans a écrit If You sur le clavier de son cellulaire, sur une période de six mois, dans le train qui la menait de la maison à son travail à temps partiel. Le texte s’est vendu à 400 000 exemplaires. - D’après Victor de Sepausy, http://www.actualitte.com, 21 avril 2008

Doc 2 : Le haïku (俳句), terme créé par le poète Masaoka Shiki (1867-1902), est une forme poétique très codifiée d'origine japonaise et dont la paternité, dans son esprit actuel, est attribuée au poète Bashō Matsuo (1644-1694). Il s'agit d'un petit poème extrêmement bref visant à dire l'évanescence des choses. Les haïkus ne sont connus en Occident que depuis le tout début du XXe siècle. Les écrivains occidentaux ont alors tenté de s'inspirer de cette forme de poésie brève. La plupart du temps, ils ont choisi de transposer le haïku japonais, qui s'écrivait sur une seule colonne sous la forme d'un tercet de 3 vers de 5, 7 et 5 syllabes. Le haïku ne se contente pas de décrire les choses, il nécessite le détachement de l'auteur. Il est comme une sorte d'instantané. Il n'exclut cependant pas l'humour, les figures de style, mais tout cela doit être utilisé avec parcimonie. Il doit pouvoir se lire en une seule respiration et de préférence à voix haute. Il incite à la réflexion. Il est préférable de le lire deux fois afin d'en saisir complètement le sens et la subtilité. C'est au lecteur qu'il revient de se créer sa propre image. Ainsi, le haïku ne doit pas décrire mais évoquer. Mais ce n'est pas la seule règle que doit respecter un haïku, car il lui faut contenir un kigo (mot de saison), c'est-à-dire une référence à la nature ou un mot clé concernant l'une des quatre saisons. - www.wikipedia.org

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-2-


Doc 3 : Le XIXème siècle fut, en France, l'époque de l'alphabétisation. Le peuple qui réalise la Révolution française sait à peine signer son nom en bas de documents officiels qu'il est incapable de lire actes de naissance ou contrats de mariage. En 1900, grâce à la loi Guizot de 1833 et à la célèbre loi de Jules Ferry rendant, au début de la Troisième République, l'enseignement obligatoire, les Français, surtout les plus jeunes, ont acquis les connaissances de base. La littérature en est bouleversée. Existe désormais un lectorat populaire. A la fin du XVIIIème siècle, on publiait 2000 ouvrages par an. Le chiffre de 15 000 est dépassé en 1899. En 1836, la presse destinée au grand public, c'est-à-dire vendue à un prix modeste, voit le jour, grâce à Émile de Girardin qui a l'idée de faire paraître dans son quotidien, La Presse, des annonces publicitaires. La naissance de la littérature populaire est la conséquence directe de cette innovation. C'est La Presse qui publie, toujours en 1836, le premier roman-feuilleton français : La vieille fille, en douze épisodes, un roman que Balzac, dans une lettre à Madame Hanska, affirme avoir écrit "en trois nuits". Outre qu'il a modifié le rapport au public, le roman-feuilleton a bouleversé les techniques d'écriture. Il fallait adapter les récits au découpage, ménager des chutes en fin d'épisode. Il s'agit d'alterner les séquences dramatiques et comiques, angoissantes et rassurantes. Alexandre Dumas (Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo) y parvient avec virtuosité. Le suspense incite le lecteur à acheter le journal du lendemain. Mais les inconvénients sont nombreux. Rétribués à la ligne, les écrivains usent d'artifice. Il faut aussi résumer en début d'épisode la situation. Si Le Comte de Monte-Cristo est sans doute l'un des romans les plus passionnants qui aient jamais été écrits, et c'est aussi l'un des romans les plus mal écrits de tous les temps et de toutes les littératures. - « Le roman-feuilleton » in Hauteurs, n°7, 2002

Doc 4 : SFR [un réseau téléphonique français] s'intéresse aux usages de lecture sur téléphone portable et a lancé depuis le 8 juin 2009 un premier roman feuilleton accessible depuis une application Java. L'opérateur SFR tente, en partenariat avec Véolia Transport et SmartNovel, une approche expérimentale en lançant le premier roman feuilleton sur mobile, écrit par un auteur reconnu, Didier Van Cauwelaert. Découpé en épisodes courts ménageant suspens et rebondissements, Les Aventures de Thomas Drimm se lit via une application Java ou s'écoute depuis un serveur, où ils sont lus par l'auteur lui-même. L'expérience de lecture sur mobile trace les contours d'une nouveau mode de consommation de ce type de contenu, comme l'explique Didier Van Cauwelaert : "C'est

une façon d'utiliser un outil moderne, le téléphone mobile, pour renouer avec une

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-3-


tradition littéraire qui consiste à frustrer le lecteur pour l'obliger à revenir. Mon boulot de romancier, c'est d'abord d'emmener le lecteur sur des chemins inattendus. " L'histoire confronte le personnage principal, Thomas Drimm, avec son ange gardien dont il cherchera le moyen de se séparer au cours de 10 épisodes. Un concours de rédaction sur mobile du 11e épisode distinguera les rédacteurs les plus inventifs. Les 10 épisodes du roman feuilleton sur mobile sont accessibles gratuitement depuis le portail mobile SFR et ne peuvent être lus qu'à raison d'un par jour, pour préserver l'intrigue. - Christian D., SFR : Premier roman feuilleton sur téléphone portable, www.generation-nt.com

Doc 5 : L'Ouvroir de littérature potentielle, généralement désigné par son acronyme OuLiPo (ou Oulipo), est un groupe international de littéraires et de mathématiciens fondée en 1960 et se définissant comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir ». On prête cette définition à Raymond Queneau. L'OuLiPo se définit d'abord par ce qu'il n'est pas :  Ce n'est pas un mouvement littéraire.  Ce n'est pas un séminaire scientifique.  Ce n'est pas de la littérature aléatoire. Ce groupe comprend des écrivains, dont les plus célèbres sont Raymond Queneau, Italo Calvino ou Georges Perec, mais aussi des personnalités ayant une double compétence comme les compositeurs de mathématique et de poésie Jacques Roubaud, et Olivier Salon, ou encore de (presque) purs mathématiciens comme Claude Berge (développeur de la Théorie des graphes). Ils considèrent que les contraintes formelles sont un puissant stimulant pour l'imagination. - www.wikipedia.org

Doc 6 :

Twittérature, la littérature sur Twitter : un état des lieux L’heure est grave, l’heure est belle. Depuis quelques mois, à l’ombre de la crise, se développe un mouvement littéraire nouveau : la twittérature. Un courant hérité de l’Oulipo fondé par François Le Lionnais et prenant appui sur le service de microblogging Twitter. Avec des dizaines de « twittérateurs » dans le monde francophone et la fondation d’une association visant à les réunir, l’Institut de Twittérature comparée (ITC), la twittérature pourrait bien changer la face du monde. Rien que ça. Au commencement il y eut un tweet Tout commence en mars 2006 lorsque Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, publie le premier tweet de l’histoire sur sa nouvelle application : « just setting up my twttr ». Cinq mots qui en annoncent des milliards d’autres. Le service de microblogging servira désormais à tout internaute désireux de partager ses informations et ses états d’âme

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-4-


avec ses « abonnés » (ou followers) ou d’en recevoir des personnes qu’il suit. Seule contrainte, faire tenir son message en 140 caractères maximum, espaces et liens compris. Twittérature, une littérature minuscule Mais que vient faire la littérature là-dedans ? Et bien elle s’immisce, elle s’infiltre et occupe l’espace, fût-il minuscule. Rapidement, certains utilisateurs commencent à transmettre sur Twitter des proverbes, des aphorismes, de courts poèmes rappelant les haïkus japonais et de minuscules histoires, les nanofictions, ou micronouvelles. Ces écrivains sur Twitter, baptisés twittérateurs ou twittératrices, accompagnent ainsi le mouvement de retour actuel des formes brèves en littérature. Des romans sur Tweeter ? C’est possible ! La brièveté de la forme n’empêche en rien une certaine ampleur. À côté des poèmes et des textes de fictions courts, plusieurs twittérateurs se sont pris au jeu du roman découpé en tweets, sur le modèle des « romans par sms » qui firent fureur au Japon, les keitai shosetsu. Les conditions de diffusion des tweets : une chance pour l’écriture ? L’intérêt de la twittérature ne se limite pas à la contrainte formelle, ni même à l’usage de l’application Twitter. Son originalité et sa force réside aussi dans son mode de diffusion instantanée. Dans la conscience de l’auteur de savoir son tweet lu dans le temps bref suivant sa publication et de voir sa propagation en temps réel grâce aux retweets (rediffusion d’un tweet par un autre utilisateur, marqué RT). Comme la pratique de l’oralité en poésie, cette condition influe considérablement sur l’écriture du tweet littéraire et permet d’investir au même moment cet espace formé par l’auteur, son œuvre et le lecteur. Cette dynamique propre aux réseaux explique tout l’intérêt d’intégrer complètement cette technique à la création, non pour en être prisonnier mais pour la mettre à profit dans l’émergence de lieux nouveaux. Aussi, si certains craignent une baisse de la qualité du français dû à Twitter et aux SMS, nous sommes certains que le détournement de cet outil à des fins de création littéraire peut fournir, comme en poésie, un formidable terrain de jeu et de manipulation de la langue. - Stéphane Bataillon, Twittérature, la littérature sur Twitter : un état des lieux , http://www.stephanebataillon.com, janvier 2011

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-5-


Dans le tableau ci-dessous, reprends, dans l’ordre chronologique, les différentes influences de la nanolittérature en les classant selon leurs origines. Utilise des mots-clés ou des phrases brèves. Dates

France

Japon

Amérique

International

17ème s.

19ème s.

1960

2006

2007

2009

En te basant sur les influences ci-dessus, en quoi peut-on dire que la nanolittérature est une littérature populaire ? Littérature populaire = ………………………………………...……………………………... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………...

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-6-


Qu’est-ce qu’un « tweet » ? …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... Quels sont ses points communs et/ou ses différences par rapport aux genres ci-dessous ? Points communs

Différences

Haïku

Keitai shosetsu

Roman populaire

Poème

Doit-on voir dans les réseaux sociaux comme Twitter un danger pour l’évolution de la langue française ? Explique. …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………...

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-7-


 Toi aussi deviens un twittérateur ! Tu vas à présent ouvrir un compte Twitter et te familiariser avec ce réseau social. Ce dernier va devenir un outil de travail qui t’accompagnera tout au long de l’année. Mais avant tout, lis la brochure ci-dessous pour mieux savoir ce qu’est Twitter ! Une fois fait, rends-toi sur le site www.twitter.com et inscris-toi ! Tu peux le faire d’un ordinateur ou de ton téléphone portable.

Twitter (« Gazouillis ») est un réseau social inventé en 2006 par l’Américain Jack Dorsey. On y diffuse gratuitement de très courts messages et de très courtes informations qui ne dépassent pas 140 caractères, signes de ponctuation et espaces compris.

manquer leur actualité et d’être le premier au courant des informations toutes fraiches. Attention, cela ne veut pas dire que tu ne dois pas vérifier l’exactitude de ces informations  ! Attention, Twitter n’est pas la même chose que Facebook. Si, sur Facebook, tu échanges avec des personnes que tu connais, sur Twitter, tu échanges des informations avec des individus que tu ne connais pas forcément mais avec lesquelles tu partages des intérêts communs. Il y a plus de 140 millions d’utilisateurs inscrits !

Une fois inscrit, tu y trouveras des informations sur de nombreux domaines comme le sport, le cinéma, les jeux vidéo, la littérature, l’actualité, la politique, la musique… Tu peux également suivre les personnalités que tu apprécies comme des chanteurs, des écrivains ou même ton prof ! Cela te permet de ne jamais

Lorsqu’on débute sur Twitter, on peut parfois se sentir perdu à cause du vocabulaire et des symboles qui lui sont spécifiques. Pas de panique ! Les voici détaillés : Vous pouvez ajouter un hashtag pour préciser le domaine de votre tweet et le lier à d’autres tweets (exemple : #litterature) Le @ précède toujours le pseudo d’un utilisateur de Twitter. Cette mention permet de faire savoir à son destinataire que vous lui adressez un message.

Tweet

Message de 140 caractères envoyés à ses followers pour leur transmettre une info.

Hashtag (#)

Retweet (RT)

Vous pouvez copier sur votre page les tweets de vos amis que vous trouvez intéressants.

@

Followers ou abonnés

Ce sont les personnes qui se sont abonnées à votre page et qui vous suivent.

Followings ou abonnements

Ce sont les pages que vous suivez.

Tweeter

Correspond à l’action d’envoyer un tweet.

Timeline

La timeline correspond, sur la page d’un utilisateur, à l’ensemble de ses tweets classés antéchronologiquement.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-8-


Il y a certaines règles à respecter dans l’utilisation de Twitter. Je compte sur toi pour les garder en mémoire et les appliquer. Nous pourrons modifier ou agrandir cette liste en fonction de nos observations ou de ce que nous vivrons à travers notre expérience. 1. Lors de mon utilisation de Twitter dans le cadre du cours de français, j’applique les consignes données par le professeur. 2. Je veille à ne pas publier des informations personnelles sur Twitter (n° de téléphone, adresse). 3. J’utilise Twitter pour échanger avec mes abonnés ou mes abonnements des informations sur les domaines que nous aimons en commun ou sur des sujets qui m’intéressent. 4. J’utilise Twitter pour entraider mes condisciples dans le cadre des devoirs ou des travaux scolaires. 5. J’utilise Twitter pour me mettre en ordre si je suis absent et pour m’informer des éventuels devoirs à préparer. 6. Si je veux envoyer un message privé à un utilisateur, j’utilise la fonction « Direct messages » qui me permet de m’adresser à lui sans diffuser publiquement le contenu de mon message. 7. Lorsque je partage une information que j’ai trouvée sur Internet, j’ajoute dans mon tweet l’adresse du site d’où elle provient : cela permet aux autres de vérifier la fiabilité de mon partage. 8. Je m’abonne à la page de mon professeur pour être constamment au courant des devoirs ou des remarques qu’il partage avec nous. 9. Je respecte le droit à l’image : lorsque je publie une photo, je le fais après avoir demandé l’autorisation aux personnes qui y figurent. Je ne publie pas d’images choquantes ou des photos de moi qui sont d’ordre privé. 10. Je ne diffuse aucun message qui contient toute forme d’intolérance (moquerie, racisme, homophobie…) ou des messages choquants. 11. Je peux, quand c’est nécessaire, utiliser des abréviations mais je n’utilise pas le langage sms et je surveille mon orthographe. De même, je soigne la construction de mes phrases et j’utilise un vocabulaire approprié. 12. Lorsque je dois poster un devoir sur Twitter, je le fais pour la date imposée par mon professeur. Les travaux en retard ne seront pas évalués.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-9-


 En avant… Tu vas pouvoir échanger avec tes followers tes impressions au fil de tes lectures, suivre l’actualité des domaines qui t’intéressent, partager avec tes condisciples en vous entraidant dans les devoirs ou les travaux, poser des questions à ton professeur si tu n’as pas bien compris une matière, etc. Mais tu vas aussi pouvoir créer ! Nous l’avons vu au début de cette séquence : Twitter peut également être l’occasion de créer de petites œuvres littéraires, et tu vas t’y essayer. Au fil de l’année, tu recevras des petits devoirs à tweeter. Des devoirs remplis de contraintes et de conseils qui te pousseront à jouer avec les mots et à les enchaîner avec la seule force de ton imagination. Pour t’entraîner, dans le cadre de cette séquence, tu vas devoir :  Composer un haïku  Rédiger une maxime à la manière de François de La Rochefoucauld

 Composer un haïku En te remémorant la définition d’un haïku rencontrée précédemment, essaye d’en composer un dans l’espace ci-dessous.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-10-


Voici une série de haïkus. Compare-les pour essayer de dégager leurs caractéristiques (note-les dans le tableau ci-dessous) puis vérifie si ton haïku respecte ou non celles que tu as relevées. Dans la vieille mare,

Mouche amoureuse

Brume bleue ce matin

une grenouille saute,

d’une plante carnivore

et le foin fraichement coupé

le bruit de l'eau.

l’amour fait mal

la journée sera chaude

(Bashō)

(Bill Bilquin)

(Serge Tomé)

Ce baiser volé L’averse revient deux fois Pour mieux l’effacer (Kirikino)

A peine plus lourde,

Une goutte sur la tête

Herbe d’été flétrie

ce matin de soleil,

je lève la tête au ciel

tout ce qui reste

mon année de plus.

une goutte sur le nez

du rêve de guerrier

(Maciamo)

(Bashō)

(Damien Gabriels)

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES… …sur le fond

…sur la forme

Un seul haïku respecte la structure classique. Lequel ? Justifie. …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... À l’aide de la fonction hashtag (#) de Twitter, essaye de rechercher un haïku sur le réseau et retweete-le.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-11-


Un haïku est une forme de poésie codifiée d’origine japonaise. Un haïku classique est composé de 17 syllabes réparties en un tercet (3 vers) : 5 pour le premier vers, 7 pour le second et 5 pour le troisième. Cependant, de nombreux haïkus contemporains ne respectent pas ce découpage même s’ils ne dépassent généralement pas les 17 syllabes fixées. Ne possédant rien

vers 1 : 5 syllabes

Comme mon cœur est léger

vers 2 : 7 syllabes

Comme l’air est frais

vers 3 : 5 syllabes

(Issa)

Total : 17 syllabes

vers 1 + 2 + 3 = tercet

( haïku classique)

Un haïku suggère généralement 3 images : Nuit calme d’été Le murmure du torrent Me tient éveillé

 Image d’une nuit calme d’été  Image du bruit d’un torrent (image pivot)  Image d’un être (« moi ») éveillé

(Kirikino)

L’une des images sert de pivot ; elle joue le rôle de bascule entre les deux autres images. Elle n’occupe pas forcément le second vers : Son cours s’est tari Sans un bruit sans un sanglot Cascade s’est tue

 Image pivot

(Kirikino)

Au sein d’une image, si l’on veut suggérer une émotion, on peut jouer avec la ponctuation : la virgule peut ménager des pauses, les points de suspension peuvent créer un effet de suspense, le point d’exclamation peut amplifier un sentiment, le point peut mettre en évidence le caractère brusque d’une image (comme le bruit de la grenouille qui saute dans l’eau)…

Pour éviter l’impression d’une simple phrase découpée en 3 vers, chaque image doit occuper un vers. Le « point de coupe » entre les vers, entre les images est appelé « césure ».

Si le haïku fonctionne par images, c’est parce que, à travers sa simplicité et sa brièveté, il préfère suggérer une émotion et éveiller l’imagination du lecteur plutôt que donner une simple description banale. Il fait donc appel aux différents sens du lecteur (vue, ouïe, toucher, odorat, goût). Enfin, le haïku représente généralement des instants brefs, insaisissables. Il fait généralement référence à la nature ou à une saison. Pour y parvenir, on ajoute généralement aux mots certains expansions (adverbes, groupes nominaux, groupes nominaux prépositionnels, adjectifs, propositions enchâssées, …).

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-12-


Pour chaque haïku, a) Compte le nombre de syllabes dans chaque vers. Dis si le haïku respecte ou non la structure classique ; b) Marque les césures à l’aide d’une barre (/) ; c) Souligne l’image pivot ; d) Passe au fluo les mots en rapport avec le champ lexical de la nature ou des saisons ; e) Explique ce qu’évoque le poème et le sens auquel il fait appel.

il pleut à torrents sent-elle l'humidité l'âme du défunt

……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ………………………………………………………

(Janick Belleau)

Un nuage échoit L'horizon est meurtrier Romance avalée

……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ………………………………………………………

(G. Gilson)

tempête d'automne un chapeau suivi d'un homme

……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ………………………………………………………

(Dominique Chipot)

Complète l’analyse lacunaire de ce haïku. Petites fumées grelottantes sur les toits dans l'aube glacée

Ce haïku a une structure ……………………… : c’est un ……………………… (paragraphe composé de …… vers) qui compte …… syllabes : …… dans le premier vers, …… dans le second et …… dans le troisième.

Chaque vers suggère une …………………… et s’achève sur une ……………………. Le premiers vers suggère l’image de …………………………….., le deuxième vers l’image de …………………………….. et la troisième celle de ……………………………... L’image pivot est celle du …………………….. vers : elle évoque ……………………………..……………………………………………………... (Philippe Caquant)

Le poème fait appel au sens de la ………… (……………………………..) et à celui du ………………….. (………………………………….). On y retrouve une allusion à la ……………………. grâce au mot « …………………………….. ». Le champ lexical du ……………….. (« ……………….. », « ……………….. ») évoque la saison de l’…………………………….. Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be) -13-


Qu’évoquent surtout les haïkus de l’écrivain Pierre Courtaud ? Justifie en mettant en évidence les champs lexicaux et les images suggérées en rapport avec ta réponse. les branches nues

dans un profond silence

sur l'herbe mouillée

et ce tapis de feuilles rouges

la seconde feuille

sans troubler le chant des grues

parlent d'un autre monde

hésite encore

tombe une feuille rouge

par deux ou trois

à la cloche du matin

dans les six directions elles volent

combien de feuilles as-tu encore perdues

feuilles sans poids

cerisier dans la brume

………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Complète les haïkus lacunaires à l’aide des mots ci-dessous. Sur quels indices t’es-tu basé pour les associer entre eux ?

Printemps – été – automne – terre – doucement – martinets – école – arbre – sage – kermesse – frissons – ciel – trottoirs Brume d'……………………………………

Cris de ……………………………………

Un banc d'anémones

La rangée des peupliers

qui font des entailles

accompagne vers l'………………………

borde le néant

dans un matin de juillet.

des rires d'enfants

(Henri Chevignard)

(Robert Davezies)

(Jacques Ferlay)

Le ciel est trop haut

Le grillon des temps

L'…………………………, c'est l'ivresse

Il commence, dit le ……………………..,

Chante au cœur du vieil …………….

Et, l'automne, un lendemain

au ras de la …………………………….

L'été retrouvé

De folle ……………………………………..

(Jacques Ferlay)

(Évelyne Voldeng)

(Diane Descôteaux)

Les feuilles tombent

Les …………………………… jaunissent.

Sous le manteau blanc

L'arbre se dénude

Les arbres de l'avenue

La promesse du ………………………..

…………………………………… dans l'air

S'emplissent de …………………………..

Pousse ……………………………………….

(Diane Martel)

(Henri Chevignard)

(Laurence Wenzek)

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-14-


Dans les haïkus ci-dessous, ajoute des signes de ponctuation pour créer certains effets. Explique ensuite l’effet que tu as souhaité générer. sur l'herbe mouillée

Arbre collant

sans troubler le chant des grues

Fendu avec une hache

tombe une feuille rouge

Voix d'une pie-grièche

(Pierre Courtaud)

(Sekitei Hara)

Pas de brise

Dans une forêt touffue de chênes

Pas de fremissement

Un petit chevreuil

Temps paisible

Galopait entre les arbres

(Dominique Morival)

(Brian)

Silence nocturne

réveil en douceur

Un cafard est dans l'évier

soleil paresseux fine pluie

tout seul, immobile

esprit en coton

(Daniel Richard)

(Dominique Hermier)

Dans les haïkus ci-dessous, le capitaine chinois Murakami retrace ses mémoires de guerre sous forme d’haïkus. Pour livrer le plus d’informations possible, il utilise des expansions qu’il ajoute aux mots. Certaines ont déjà été relevées et analysées. Aide-toi de ces dernières pour en relever le plus possible et les analyser. GNP/compl. du nom « combat »

GNP/apposition du nom « ville »

Bref repos, PP employé comme adj./ép. dét. du pronom « on »

Combat d’automne Le visage du général Rayonne

Dans le courant limpide, Puissante, L’haleine de mon cheval

Sur la ville de Shikaï

Couchés, on contemple

Parmi les orchidées,

Les nuages de l’été

Le vert resplendit.

Adj. verbal/ép. liée du nom « étoile »

L’étoile filante caresse le couchant

Les gorges de Koseï, profondes Rougissent les feuilles.

La ville de Goshu

Souffle subtil de nostalgie

Tombe ! GNP/compl. de l’adjectif « lourdes »

Le fleuve roule Flots abondants

PER/compl. du nom « chien »

Les branches sont lourdes de pamplemousses,

Un chien qui hurle

Un brin de repos

Et la lune nous poursuivent.

Dans un village vide.

Les soldats traversent la rivière.

Ville en ruine.

Le grand fleuve d’automne,

Le bruit des insectes

Sous le ciel d’automne,

Recèle, tristement,

Qui imprègne la vallée.

Nous poursuivons l’ennemi,

L’Histoire.

Odeur forte des cadavres.

Heureux d’avoir reçu le rescrit impérial.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-15-


Dans les haïkus ci-dessous, certains mots ont été mis en gras. Souligne leur(s) expansion(s) et donne pour chacune sa nature et sa fonction. Sur la cloche du temple

Sur les écrans de papier

Un superbe cerf-volant

S'est posé un papillon

Elles font des arabesques

S'est envolé

Qui dort tranquille.

Les chiures de mouches.

De la hutte du mendiant.

(Buson)

(Issa)

(Issa)

Une fleur tombée

Le voleur

Que n'ai-je un pinceau

Remonte à sa branche

M'a tout emporté, sauf

Qui puisse peindre les fleurs du prunier

Non, c'est un papillon!

La lune qui était à ma fenêtre.

Avec leur parfum!

Qui se soucie de regarder

Occupé à transplanter les pousses

Rivière d'été

La fleur de la carotte sauvage

Il va pisser dans la rizière

le bout d'une chaîne rouge

Au temps des cerisiers?

Du voisin.

pend mollement dans l'eau

(Sodo)

(Yayu)

(Yamaguchi Seishi)

Hôpital pour maladies vénériennes

dans l'aube indécise

seul le vieux fauteuil

seule touche de fraîcheur,

des senteurs de foin coupé

de grand-mère nous attend

la fiente des pigeons

embaument mes pas

sous le saule en pleurs

Sur le patio

Le jeu du soleil

Pruniers en fruits

mêlé au bavardage de l'apéritif

Sur le tronc du chêne,

sur le chemin de l'école

le cri du bois pourri

Le temps d'un bonheur.

Haleines sucrées

(Robert Melançon)

(Eugène Guillevic)

(Jean-Pierre Poupas)

(Moritake)

(Suzuki Murio)

(Ryokan)

(Florian Chrétien)

(Shoha)

(Célyne Fortin)

………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-16-


Tente d’immortaliser certains moments de la vie en classe en complétant les haïkus cidessous. Essaye de respecter la structure classique et d’insérer une référence à la nature ou à une saison. Utilise également des expansions. Devant le tableau

…………………………………………………..

………………………………………………….

Le hurlement de la craie

…………………………………………………..

……………………………………………………

……………………………………………………

…………………………………………………...

……………………………………………………

Le banc usé par le temps

Froissement de papier

……………………………………………………

Temps mécanique

……………………………………………………

……………………………………………………

La cloche enfin retentit

……………………………………………………

……………………………………………………

Transforme les haïkus ci-dessous en supprimant les expansions et en les remplaçant par d’autres, issues de ton imagination. A petits coups de crocs

A petits coups …………………………………………

La mer mordille

La mer mordille

Les jambes des baigneuses

Les jambes …………………………………………

(Alain Kervern) Odeur de pourriture

………………….…………………………………………

près du banc

………………….…………………………………………

attendant l'autobus

………………….…………………………………………

(Jean-Marc Demabre) Dans le feu finira

………………….…………………………………………

cette fourmi

………………….…………………………………………

qui marche qui marche

………………….…………………………………………

(Shuzon Kato) Sur l’herbe mouillée

………………….…………………………………………

sans troubler le chant des grues

………………….…………………………………………

tombe une feuille rouge

………………….…………………………………………

(Pierre Courteaud)

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-17-


Rédige à présent un haïku qui sera le fruit de ton imagination. Il devra respecter les Coche lorsque tu as consignes suivantes :

vérifié si la consigne est respectée.

        

être de structure classique, contenir trois images (dont une image pivot) séparées par des césures, faire référence à la nature ou à une saison, évoquer une scène brève, faire appel à l’un ou l’autre sens du lecteur, contenir des expansions, contenir au moins un signe de ponctuation suggestif, être inédit et original, présenter une orthographe irréprochable.

        

Lorsque tu as terminé, tweete-le sur ta timeline en insérant le hashtag (#) donné par ton professeur. Ton haïku ne doit donc pas dépasser 140 caractères !

Le haïku respecte la structure classique du genre :  C’est un tercet…  … comptant 17 syllabes…  … réparties en 5/7/5.

/1 /1 /1

Le haïku contient des images :  Il y a 3 images…  … dont une pivot…  … séparées par des césures.

/1 /1 /1

Le fond du haïku respecte les caractéristiques du genre :

 Il fait référence à la nature ou à une saison.  Il évoque une scène brève ou immortalise un bref instant.  Il fait appel à un ou plusieurs sens du lecteur.

/1 /1 /1

Le haïku mobilise plusieurs outils de la langue :  Les mots sont complétés à l’aide d’expansions variées (au moins 2).  Le haïku contient au moins un signe de ponctuation suggestif.  Il n’y a aucune erreur d’orthographe ou de langue.

L’exploitation du haïku est correcte :

 Le haïku est inédit et original. Sa lecture est agréable.  Le haïku a été tweeté (140 car. max) en temps et en heure.

/2 /2 /2 /3 /2

Total :

/20

Remarque : sur Twitter, tu ne pourras pas disposer ton Haïku en tercet. Écris-le sur une seule ligne. Cependant, sur la version papier que tu me rendras, tu dois respecter la disposition classique du haïku.

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-18-


 Rédiger une maxime Lis les citations ci-dessous. 1. « Le bon usage de la liberté quand il se tourne en habitude, s’appelle vertu ; et le mauvais usage de la liberté quand il se tourne en habitude s’appelle vice. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 2. « Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 3. « La sagesse humaine apprend beaucoup, si elle apprend à se taire. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 4. « La santé dépend plus des précautions que des médecins. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 5. « Pendant que l'âme demande une chose, le plaisir en exige une autre ; ainsi l'âme, devenue captive du plaisir, devient en même temps ennemie de la raison. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 6. « On ne peut se rendre maître des choses en les possédant toutes ; il faut s'en rendre le maître en les méprisant toutes. » (Jacques-Bénigne Bossuet) 7. « Un défaut qui empêche les hommes d'agir, c'est de ne pas sentir de quoi ils sont capables.» (Jacques-Bénigne Bossuet) 8. « En amour, celui qui est guéri le premier est toujours le mieux guéri. » (François de La Rochefoucauld) 9. « Il y a dans la jalousie plus d’amour-propre que d’amour. » (François de La Rochefoucauld) 10. « Toutes les passions nous font faire des fautes, mais l’amour nous en fait faire de plus ridicules. » (François de La Rochefoucauld) 11. « Les défauts de l’esprit augmentent en vieillissant comme ceux du visage. » (François de La Rochefoucauld) 12. « Nous ne trouvons guère de gens de bon sens, que ceux qui sont de notre avis. » (François de La Rochefoucauld) 13. « Il n’y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d’être méprisés. » (François de La Rochefoucauld) 14. « Un véritable ami est le plus grand de tous les biens et celui de tous qu’on songe le moins à acquérir. » (François de La Rochefoucauld) 15. « Le monde récompense plus souvent les apparences du mérite que le mérite même. » (François de La Rochefoucauld) 16. « L’homme le plus simple qui a de la passion persuade mieux que le plus éloquent qui n’en a point. » (François de La Rochefoucauld) 17. « On doit se consoler de ses fautes quand on a la force de les avouer. » (François de La Rochefoucauld) 18. « Rien n'est si contagieux que l'exemple. » (François de La Rochefoucauld) 19. « L’art de plaire est l’art de tromper. » (Vauvenargues) 20. « Les hommes ont la volonté de rendre service jusqu’à ce qu’ils en aient le pouvoir. » (Vauvenargues) 21. « Les grandes pensées viennent du coeur. » (Vauvenargues) 22. « Pour exécuter de grandes choses, il faut vivre comme si on ne devait jamais mourir. » (Vauvenargues) 23. « La pensée de la mort nous trompe, car elle nous fait oublier de vivre. » (Vauvenargues) 24. « Les paresseux ont toujours envie de faire quelque chose. » (Vauvenargues) 25. « Qui sait tout souffrir peut tout oser. » (Vauvenargues) 26. « Le monde est un grand bal où chacun est masqué. » (Vauvenargues) 27. « Tout ce qui est injuste nous blesse, lorsqu'il ne nous profite pas directement. » (Vauvenargues)

Quelle citation correspond le plus à ta personnalité et pourquoi ? …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………....

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-19-


Laquelle te semble la plus d’actualité ? Pourquoi ? …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... Laquelle te semble la plus véridique ? Pourquoi ? …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... Laquelle te semble la moins véridique ? Pourquoi ? …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... Sur base de ces citations, à ton avis, qu’est-ce qu’une maxime ? …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………....

En littérature, la maxime est un genre littéraire illustré par les œuvres de BOSSUET, LA ROCHEFOUCAULD ou VAUVENARGUES. La maxime est une courte phrase moralisatrice qui énonce une vérité générale sur le monde ou une règle de conduite. Cette forme littéraire privilégie la concision qui est le fait de s’exprimer clairement avec peu de mots. Lorsqu’une maxime traverse les âges et reste mémorable, on parle d'apophtegme. Parmi les maximes de la page précédente, lesquelles énoncent plutôt une vérité générale, lesquelles énoncent plutôt une règle de conduite ? À ton tour, essaye d’inventer deux maximes. La première énoncera une vérité générale sur le monde, la seconde une règle de conduite. …………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………….... …………………………………………………………………………………………………... …………………………………………………………………………………………………....  Fiche-outil : améliorer son style

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

-20-


Rédige à présent une maxime que tu inventeras sur le thème de l’adolescence. Ta Coche lorsque tu as maxime devra respecter les consignes ci-dessous :

vérifié si la consigne est respectée.

      

être construite à l’aide d’une tournure impersonnelle, mettre en emphase un élément en rapport avec le thème, contenir une assonance, contenir une allitération, utiliser un pléonasme littéraire être inédite et originale, présenter une orthographe irréprochable.

      

Lorsque tu as terminé, tweete-la sur ta timeline en insérant le hashtag (#) donné par ton professeur. Ta maxime ne doit donc pas dépasser 140 caractères !

La maxime respecte les caractéristiques du genre :

/05 5 /0

 Elle est concise.  Elle énonce une vérité générale ou une règle de vie.

La maxime mobilise plusieurs procédés linguistiques :      

Elle est construite à l’aide d’une tournure impersonnelle correcte. Elle met en emphase un élément en rapport avec le thème. Elle contient une assonance. Elle contient une allitération. Elle contient un pléonasme littéraire. Il n’y a aucune erreur d’orthographe ou de langue.

/1 /1 /1 /1 /1 /1

L’exploitation de la maxime est correcte :  La maxime est en rapport avec le thème de l’adolescence.  La maxime est inédite et originale. Sa lecture est agréable.  La maxime a été tweetée (140 car. max) en temps et en heure.

Total :

Nanolittérature (Gaël Gilson – www.livremot.be)

/1 /1 /1

/10

-21-


FICHE-OUTIL : améliorer son style (1) Lorsque tu rédiges un texte, tu dois varier tes constructions de phrases et recourir à plusieurs procédés linguistiques pour donner une meilleure impression à ton lecteur. En effet, si l’orthographe est la politesse de l’écriture, ta façon d’écrire est un moyen d’accroche important : plus tu varies et enrichis ton style, plus tu donneras de l’intérêt à la lecture de ton texte.

Quelques procédés : 1. La phrase impersonnelle Elle se construit autour d’un verbe impersonnel qui ne se conjugue qu'à la troisième personne du singulier. Ce dernier peut être accompagné d’un complément appelé « complément du verbe impersonnel ». Utiliser une phrase impersonnelle peut : 

donner plus d’impact, de poids à une vérité générale que tu énonces : Les rêves ne s’achètent pas  Il est une chose qui ne s’achète pas : les rêves.

mettre en évidence, en relief, en emphase une information : Dans la nuit de samedi à dimanche, un terrible accident s’est produit  Il s’est produit un terrible accident dans la nuit de samedi à dimanche.

Il existe des verbes essentiellement impersonnels (pleuvoir, neiger, venter, falloir, s’agir…) qui ne se conjuguent qu’à la troisième personne du singulier, et des verbes occasionnellement impersonnels (être, convenir, se produire, se passer, rester…) qui n’ont une valeur impersonnelle que dans certaines constructions. 2. Le pléonasme Le pléonasme littéraire est une figure de style où l'expression d'une idée est soit renforcée soit précisée par l'ajout d'un ou plusieurs mots qui ont une valeur de répétition :     

Ils ont applaudi des deux mains : on applaudit généralement des deux mains mais cette précision permet de montrer le caractère enthousiaste de l’applaudissement. Je l’ai vu de mes propres yeux : on voit avec les yeux mais cette précision permet de mettre en évidence le caractère impressionnant de la vision. Une promesse est une promesse : ici, la répétition met en évidence le caractère sacré, important d’une promesse. On retrouve ce même procédé dans certaines expressions (« à la guerre comme à la guerre… »). Pourquoi m’as-tu fait ça à moi ? : la répétition du pronom personnel 1è p.sg met ici en évidence le caractère surprenant de la situation. Le feu rougeoyant était sublime : un feu est toujours rouge mais cette répétition permet d’amplifier son caractère sublime.

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


Cependant, il faut utiliser le pléonasme avec parcimonie et pour créer du relief. Si le pléonasme est utilisé à mauvais escient, la répétition donne de la lourdeur au texte et altère le style d’écriture. Les pléonasmes à éviter dits « vicieux » :      

Ce texte fourmille de trop d’erreurs. Il a ajouté en plus qu’il ne viendrait pas. J’ai optimisé au maximum mon ordinateur. Ma sœur a ajouté du sucre en plus. Nous avons étudié un extrait tiré d’un poème de Baudelaire. …

3. L’assonance et l’allitération L’assonance et l’allitération sont deux figures de style qui ajoutent de la musicalité aux phrases en répétant certains sons. L’assonance est basée sur la répétition d’une même voyelle et l’allitération sur la répétition d’une même consonne.   

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? (Racine)  allitération Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire. (Racine)  assonance Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant… (Verlaine)  assonance

4. L’emphase L’emphase est un procédé linguistique qui permet de mettre, dans une phrase, une information en évidence, en relief. Il existe plusieurs procédés d’emphase : 

Encadrement par « c’est/ce sont…qui/que… » : En 1981, Shigeru Miyamoto a inventé le personnage de Mario.  C’est Shigeru Miyamoto qui a inventé le personnage de Mario.  C’est en 1981 que Shigeru Miyamoto a inventé le personnage de Mario.

Reprise du pronom en tête de phrase : Tu vas me le payer cher !  Toi, tu vas me le payer cher !

Déplacement d’un groupe en tête de phrase et reprise pronominale : Je veux toujours plus d’argent.  De l’argent, j’en veux toujours plus. J’ai rencontré Gilles à la gare.  Gilles, je l’ai rencontré à la gare. Ma sœur sera toujours naïve.  Naïve, ma sœur le sera toujours.

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


Exercices : 1. Dans les phrases ci-dessous barre les pléonasmes inutiles ou qui alourdissent le texte. 

Nous sommes partis faire de la randonnée en haute montagne/altitude.

Après être passé devant la petite/belle maisonnette, continue tout droit.

Les enseignants collaborent/travaillent souvent ensemble.

Enfin/Et pour terminer le cours, nous avons visionné un extrait d’un film.

Ce que tu avances là n’est pas une preuve suffisante/probante.

Dans un avenir proche, j’ai pour dessein/projet futur d’acheter une maison neuve.

J’étudie puis/et ensuite j’irai rejoindre mes amis au café du coin.

Le professeur a mentionné/ajouté qu’en plus, il fallait étudier la biographie de Verlaine.

J’ai déposé/disposé çà et là des bougies pour préparer une soirée romantique.

Mon frère connait les moindres/plus petites répliques de chaque personnage de ce film.

Les élèves s’aident/s’entraident mutuellement pour réussir les examens.

Camille est la protagoniste principale/exceptionnelle du roman de Pierre Bottero.

2. Dans les phrases ci-dessous barre les pléonasmes inutiles. 

Les enfants sont apeurés, voire même effrayés par l’histoire du Petit Chaperon Rouge.

Certains dirigeants ont aboli complètement la peine de mort.

Nous sommes descendus en bas de la montagne, totalement éreintés de la marche.

Nous avons marché à pied durant des heures avant de trouver une maison.

Mon frère a prévu à l’avance une solution de secours à ce problème.

As-tu réservé à l’avance une table car ce restaurant est souvent complètement rempli ?

Commençons tout d’abord par étudier la science-fiction.

Les politiciens se sont retrouvés ensemble pour discuter d’un futur projet de loi.

Ils ont peut-être la possibilité de revenir en voiture après leur fête.

J’ai rajouté une deuxième fois un peu de sucre dans ma pâte à gâteau.

Ce vieillard porte une fausse perruque !

En voiture, j’ai des difficultés à reculer en arrière pour me garer correctement.

Aujourd’hui, les gens de notre siècle veulent avant tout de la sécurité.

Il est sorti dehors pour faire avec sa sœur un bonhomme de neige.

Les rapports mutuels entre les gens ne sont-ils pas en train de disparaitre ?

Après ces terribles averses de pluie, je suis trempé !

J’ai terminé de tout rédiger par écrit : mon professeur sera content !

Veux-tu connaître mon avis personnel sur la libération de ce tueur ?

Il y a bien trop d’inconvénients négatifs pour accepter cette proposition de loi.

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


3. Améliore l’email ci-dessous en supprimant les pléonasmes inutiles. De : cécé87@hotmail.com À : rémy.joskin@gmail.com Objet : des nouvelles neuves Salut Rem ! Comment s’est passée ta fin de semaine? La mienne a été terrible ! Pour commencer, j’ai tout d’abord revu Stéphane. C’est le garçon avec qui je voulais à tout prix sortir, tu te souviens ? Il m’a proposé d’aller boire un verre. Comme nous avons le même prof, nous nous sommes entraidés ensemble pour le devoir de chimie. Ensuite, nous avons en plus décidé d’aller manger des tapas à la Bodega. Ils sont si bons là-bas! Et pour finir, nous sommes finalement allés voir un film, le nouveau Tim Burton. Le

lendemain,

imprévu,

nous

nous avons

avons croisé

revu

encore

Lucine.

en

Comme

ville. il

Par

faisait

un

hasard

beau,

nous

sommes montés en haut des Coteaux et, ce faisant, on est passé par l’ancien béguinage. Le père de Lucine est passé la chercher et nous avons attendu le coucher de soleil avec Stéphane. Nous sommes tous deux unanimes pour dire que c’était magnifique. J’ai

eu

droit

à

un

magnifique

baiser

puis

nous

avons

terminé

complètement la promenade en marchant à pied, main dans la main, dans le parc qui n’est pas loin de là, à proximité. C’était juste pour te raconter la petite anecdote! Biz et à bientôt! Céline

4. Dans les phrases ci-dessous, repère les pléonasmes et dis s’ils sont

vicieux ou littéraires. S’ils sont vicieux, supprime-les. S’ils sont littéraires, précise l’effet provoqué.  Nous avons passé la soirée dans une maison abandonnée. C’était effrayant à faire dresser les cheveux sur la tête.  La guerre est venue, fatale, inévitable.  Il ne possède qu’un immeuble seulement. Cela lui rapportera-t-il assez d’argent ?  Pour ses études, mon frères comparent des squelettes animaux entre eux.  - Il t’a menti, je te le jure ! - Prouve-le moi ! - Je l’ai entendu de mes propres oreilles ! - Ce n’est pas une preuve probante…  Il a l’apanage exclusif de ces terres.  Dans cette nuit sans soleil, il attend son amour, le seul, l’unique…

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


5. Parmi les phrases ci-dessous, coche celles qui sont impersonnelles.

Entoure les verbes impersonnels et souligne les compléments du verbe impersonnel.  Il pleut des cordes.  Il vaudrait mieux ne rien dire à Geoffrey.  Pleurer ne sert à rien, tu sais ?  Il a été nommé responsable en chef de ce projet.  Il est formellement interdit de fumer dans les restaurants.  Il s’agit d’une question importante à laquelle je ne peux pas répondre.  En Toscane, il fait un temps magnifique.  Soyez vigilants : il y va de votre survie !

6. Transforme les citations ci-dessous en phrases impersonnelles pour mettre en évidence certaines informations. Varie les verbes impersonnels. 

Les voyages forment la jeunesse.

…………………………………………………………………………………………………………… 

La jeunesse tisse ses mythes généreusement. (Claude Jasmin)

…………………………………………………………………………………………………………… 

La jeunesse est le temps des accélérations. (Jean-François Somain)

…………………………………………………………………………………………………………… 

Rien n’est trop difficile pour la jeunesse. (Socrate)

…………………………………………………………………………………………………………… 

La jeunesse s’enfuit sans jamais revenir. (Pierre de Ronsard)

…………………………………………………………………………………………………………… 

Jeunesse et bon sens ne peuvent pas aller ensemble.

…………………………………………………………………………………………………………… 

On ne comprend guère le mot jeunesse avant trente ans. (Jean Dutourd)

……………………………………………………………………………………………………………

7. Mets les éléments en gras en évidence en utilisant une tournure impersonnelle. 

Un terrible orage se prépare.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Un élève manque à l’appel.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Des rumeurs étranges circulent à son sujet.

……………………………………………………………………………………………………………

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


8. Transforme les phrases pour que les groupes soulignés deviennent des compléments du verbe impersonnel. 

Un vent terrible souffle sur la plaine désertique.

…………………………………………………………………………………………………………… 

De nos discussions ressortent des pistes d’amélioration.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Ce matin, du courrier est arrivé à ton intention.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Depuis que ce garçon est arrivé au collège, des phénomènes étranges se produisent.

……………………………………………………………………………………………………………

9. Dans chaque phrase, mets en emphase l’élément en gras en utilisant le procédé qui t’est demandé. Les procédés : A) Encadrement par « c’est/ce sont… qui/que… ». B) Reprise du pronom en tête de phrase. C) Déplacement d’un groupe en tête de phrase et reprise pronominale.

Phrases

Procédés

Les phrases : 1. Stromae a donné un concert à l’Ancienne Belgique. 2. Ils n’ont pas réussi le défi imposé par l’animateur. 3. Mes voisins souhaitent toujours du bon temps pour partir en promenade. 4. Hier, il n’a pas ramené les clés. 5. Nous allons souvent à la mer en juillet. 6. Je n’ai jamais menti sur cette affaire.

1

A

2

B

3

C

4

A

5

C

6

B

Réponses

10. Récris les citations en mettant en emphase les éléments en gras. Varie les procédés. 

Le sportif rêve son rêve. Le champion le vit.

…………………………………………………………………………………………………………… 

La vie est un rêve. Mais rêver n'est pas vivre. (Constantÿn Huygens)

…………………………………………………………………………………………………………… 

Ici-bas, on ne peut jamais vivre son rêve. La vie est si petite et le rêve si grand. (Sylva)

……………………………………………………………………………………………………………

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)


11. Dans les phrases ci-dessous, repère les assonances et les allitérations. 

Quelqu’un pleure sa douleur, et c’est mon cœur ! (Nelligan)

…………………………………………………………………………………………………………… Une nuit sans sommeil, sans nuage et sans lune, sur le sable noirci au sommet d’une dune, sous l’espace assoupi, bercé par le silence, quelques grains de poussière en essaim ensemencent l’océan et poinçonnent le ciel où s’inspirent les Parques dont les sombres desseins réverbèrent l’infini... (Ipzo LaniMot) …………………………………………………………………………………………………………… 

Elle est hautaine et belle, et moi timide et laid : je ne puis l’approcher qu’en des vapeurs de rêve. (Nelligan) …………………………………………………………………………………………………………… 

Du pain, du vin, du boursin

…………………………………………………………………………………………………………… 

Un amour sans jalousie est un amour imparfait. (Adrienne Maillet)

…………………………………………………………………………………………………………… Dans le mariage, on fait l’amour par besoin, par devoir. Dans l’amour, on fait l’amour par amour. (Paul Léautaud) …………………………………………………………………………………………………………… 

12. Invente des maximes qui respectent les procédés ci-dessous. 

Rédige une maxime (vérité générale) sur le thème de la liberté. Ta maxime doit être construite à l’aide d’une phrase impersonnelle et doit contenir une assonance.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Rédige une maxime (vérité générale) sur le thème de la mort. Ta maxime doit mettre le thème en évidence à l’aide d’une emphase et contenir un pléonasme littéraire.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Rédige une maxime (règle de vie) sur le thème des filles. Ta maxime doit mettre le thème en évidence à l’aide d’une emphase (déplacement d’un groupe en tête de phrase et reprise pronominale) et contenir une allitération.

…………………………………………………………………………………………………………… 

Rédige une maxime (règle de vie) sur le thème des garçons. Ta maxime doit être construite à l’aide d’une phrase impersonnelle, mettre le thème en évidence à l’aide d’une emphase (encadrement par « c’est/ce sont…qui/que…) et contenir une allitération.

……………………………………………………………………………………………………………

Fiche-outil – Améliorer son style (G. Gilson)

Nanolittérature - séquence pédagogique  

Séquence pédagogique autour de la nanolittérature et exploitation du réseau social Twitter.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you