Page 1

Cinéma

Largo Winch II è

L’héritier du groupe W veut tout vendre pour se consacrer à l’humanitaire. Sans se douter qu’il fonce droit dans un terrible traquenard… Après un premier film qui avait créé la surprise, Jérôme Salle et son équipe étaient très attendus. La mission est accomplie: ce second opus assure le spectacle et ne devrait pas décevoir les amateurs d’aventures mouvementées.

1

2


Cinéma

è

A

vant que l’héritage de son père ne décide de son destin, Largo Winch a vécu en couple en Birmanie, dans un paisible village Karen. Jusqu’à ce que les militaires, guidés par les appétits de riches occidentaux, n’apportent la dictature et l’horreur dans ce coin de jungle. Pour avoir sauvé la vie d’un chauffeur français, un certain Ovronnaz, Largo dû tout abandonner, à commencer par sa compagne, et quitter la Birmanie. Aujourd’hui, Largo Winch est à la tête d’une multinationale toute puissante, et s’apprête à prendre une décision qui fait trembler les places boursières : il va tout vendre pour consacrer tous ses moyens à une fondation humanitaire, menée par le dernier ami vivant de son père, le vénérable Alexandre Jung. Quelques minutes après la signature par laquelle Largo cède son groupe à un futur acheteur, la police débarque pour l’arrêter. Et l’accusation est gravissime : la procureure internationale Francken l’accuse de crime contre l’humanité pour avoir financé les activités de la dictature Birmane lors du massacre des Karen. Une accusation qui s’appuie sur un témoignage irréfutable.

3 1

Pour prouver son innocence, Winch va devoir retrouver les acteurs de son passé… Le cinéma français n’a jamais eu beaucoup de héros de fiction de cette envergure, capables de mener de front suspens et action dans la grande tradition incarnée par le cinéma anglo-saxon. Un manque que Largo Winch, habilement adapté d’un titre phare de la BD, est venu en partie combler avec une belle efficacité, un succès consacré en salles. La suite des aventures de l’héritier rebelle était donc très attendue ! Un second opus qui coulait de source pour le réalisateur qui songeait déjà aux albums qui feraient l’objet d’une adaptation pour ce second film avant même d’avoir fini de réaliser le premier... Il reprend donc la formule qui lui a si bien réussi : assez de fidélité à la BD pour que les accros du phylactère s’y retrouvent sans problème, et assez de liberté pour que son sens de l’action puisse s’épanouir. Et l’équipe française s’en donne à cœur joie, tournant aux quatre coins du monde et s’offrant de belles scènes d’actions réelles – traduisez d’authentiques cascades


è

4


Cinéma non virtuelles – dont un morceau de bravoure, tout en chute libre, passablement impressionnante. L’intrigue politicopolicière aurait mérité un supplément de machiavélisme pour que la fin soit moins prévisible, mais la tenue de l’ensemble reste solide et se regarde de bout en bout avec plaisir ! Les fidèles de Largo seront heureux de voir enfin apparaître des personnages importants comme le fidèle Simon Ovronnaz, revisité avec fraîcheur par Olivier Barthelemy, ainsi que mister Cochrane, l’âme discrète du groupe W, qui aura désormais le visage de Ulrich Tukur. On retrouve l’excellent Nicolas Vaude, qui excelle dans son numéro de Gauthier, le « domestique » aux manières impeccables, et bien évidemment Tomer Sisley qui en plus d’assurer physiquement – y compris une bonne part de ses cascades – fait indéniablement preuve d’une plus grande assurance dans son rôle. La situation « familiale » dans laquelle se retrouve notre héros à la fin du film laissant espérer une maturité et une évolution du personnage très intéressante pour les films à venir… Le reste du casting est tout aussi plaisant. Tout droit sorti de la BD, Nirut Sirichanya fait un général diabolique parfait, Clemens Schick un tueur très intéressant, et Namee Napakpapha Nakprasitte ( répétez son nom très vite quatre fois de suite…) est une découverte délicieuse. Un casting qui met en vedette deux seconds rôles de choix : pour son dernier rôle, puisqu’il s’est éteint peu après le dernier jour de tournage, l’immense Laurent Terzieff compose un personnage de série B avec une vigueur de jeune homme. Un rôle qui s’apparente à un beau pied de nez pour cet immense monsieur qui ne se prenait pas au sérieux. L’autre retrouvaille, c’est bien sur celle de Sharon Stone dans le rôle de la tenace procureure. On regrette même de ne pas la voir assez tant elle semble en forme.

è

Un sentiment confirmé par la réaction de l’actrice lors de la conférence de presse. Celle-ci a confié sans mal avoir perdu le goût de jouer au cours de ses dernières collaborations pour le petit écran américain, bien décidée à faire passer sa vie de famille avant son métier. Et c’est sur le plateau très international de Jérôme Salle qu’elle estime avoir retrouvé cette gourmandise, au point d’annoncer vouloir tourner son prochain film devant les caméras du même réalisateur. Un Largo Winch 3 se demandent les fans ? Non. Fier d’avoir pu mener à terme les deux premiers Largo Winch tels qu’il les avait imaginés, Jérôme Salle passe la main – tout en tenant celle de Sharon Stone donc – et souhaite de tout cœur qu’un autre réalisateur vienne reprendre les commandes, avec la bénédiction des auteurs de la BD, toujours aussi séduits par ce que leur personnage est devenu sur grand écran. Compte tenu du réservoir d’aventures contenu dans les autres albums de la série de BD, et en prévision d’un succès annoncé pour cette suite efficace, on peut affirmer que Jérôme Salle a réussi son pari : faire de Largo Winch la franchise d’action du cinéma français.

5 3


Infos TOMER SISLEY

NATHALIE GASTALDO et PHILIPPE GODEAU présentent en association avec WILD BUNCH

SHARON STONE

L’avis de CpourlesAdos.com UN FILM DE

© PAN-EUROPÉENNE - PHOTO : THOMAS LAISNÉ CÉDRIC ARNOLD

J’avais beaucoup aimé le premier film parce qu’en tant que fan de la BD, je pensais que j’allais détester… Même si la surprise ne joue plus, cette suite est complètement dans la lignée du premier. Je ne suis pas déçu, et même épaté par le niveau de Tomer Sisley qui assure les bastons… c’est bien que le film reprenne le fond politique des BD, ici en parlant du massacre des Karen en Adrien, 14 ans Birmanie.

JÉRÔME SALLE ulricH tuKur mame naKpraSitte olivier BartHÉlÉmY nicolaS vaude clemenS ScHicK avec la participation de laurent terZieFF ScÉnario Julien rappeneau et JÉrÔme Salle produit par natHalie gaStaldo coproduit par olivier rauSin marc gaBiZon et arlette ZYlBerBerg muSique originale d’aleXandre deSplat d’aprèS la SÉrie de BandeS deSSinÉeS “largo WincH” de van Hamme et Francq puBliÉe auX editionS dupuiS

Action Réalisé par Jérôme Salle Avec Tomer Sisley, Sharon Stone, Nicolas Vaude, Laurent Terzieff… Durée : 1h59 - 3D dans certaines salles Sortie en salles le 16 février 2011 Internet : www.largowinch2-lefilm.com F

Belgique allemagne pan-europÉenne Wild BuncH tF1 FilmS production caSa productionS lW production climaX FilmS rtBF (tÉlÉviSion Belge) et Wild BuncH germanY avec la participation de canal+ et de cinÉcinÉma Sgam ai cinema 2 leS editionS dupuiS H&J pHilippe Francq en coproduction avec FortiS Film Fund avec la participation du programme media de la communautÉ europÉenne deS rÉgion Wallonne et de BruXelleS capitale t S gouvernement FÉdÉral Belge caSa KaFKa pictureS & caSa KaFKa pictureS movie taX SHelter empoWered BY deXia de la procirep et de l’angoa-agicoa diStriBution pan-europÉenne Wild BuncH diStriBution venteS internationaleS Wild BuncH diStriBution vidÉo patHÉ image deniS rouden a.F.c. montage Stan collet Son marc engelS Jean-paul Hurier dÉcorS laurent ott coStumeS gaBriele Binder caSting gigi aKoKa

une coproduction rance en aSSociation avec

rÉaliSÉ avec le Soutien du aX Helter du

www.largowinch2-lefilm.com

WWW

6

Largo Winch 2  

Test, avis et critique du film Largo Winch 2 réalisé par Jérôme Salle avec Tomer Sisley, Sharon Stone, Nicolas Vaude, Laurent Terzieff

Advertisement