Issuu on Google+

N° 64

L’hiver avec RailAway

Comment «doper» son tonus

Un jubilé hors pair

Ce que les clients disent d’Atupri

La Suisse est grâce à ses montagnes le paradis des paradis en hiver. Découvrez des perles hivernales et un bon de 30 francs en

Comment prévenir: hypertension artérielle, diabète sucré et cholestérol? Atupri dévoile les 4 mesures les plus adaptées.

L’hôte backstage de cette édition a débuté sa carrière aux CFF voici 40 ans. Nous vous présentons Theo Gasser.

Novatrice et performante, Atupri s’engage pour des clients satisfaits. Pari réussi? Plus sur le jugement de nos activités en

Page 3

L’estime pour fondement! Depuis des années, les médias nous abreuvent activement d’astuces les plus diverses en matière de santé. Face à ce déluge d’informations, il arrive souvent que nous ne sachions carrément plus ce qu’il convient réellement de faire ou d’écarter! Lorsque nous avons constitué voici un an un groupe de projet pour réfléchir sur la promotion de la santé en entreprise, nous avons suivi avant tout les données de Promotion Santé Suisse. Si l’un des principaux éléments de connaissance était l'impossibilité de traiter la promotion de la santé par de seules suggestions d’alimentation équilibrée, ce sujet devait par contre être impérativement abordé dans sa globalité. En tant qu’êtres humains, nous possédons des dispositions variées, des points forts comme des points faibles! C’est ce mix individuel qui nous compose, dans toutes nos facettes.

Page 6

Page 7

La santé? Elle dépend de notre comportement Ça coule de source: En adoptant des comportements plus sains, une alimentation équilibrée, suffisamment de mouvement et en évitant les risques inutiles, nous contribuons à une diminution des prestations médicales et à une baisse des primes. Mais cette recette simple prend malheureusement trop souvent des allures d’utopie, trop de gens se nourrissant mal, trop vite, trop sou-

vent, sans équilibre. Si le manque d’activité physique, le tabac et autres s’y ajoutent, la santé est en danger. Nous savons grâce aux médias ce qui en ressort économiquement: la progression des coûts de santé. Peut-on sortir de cette «crise»? Nous savons à présent que la façon de vivre, saine ou malsaine, débute dès l’enfance, l’attitude des parents étant reproduite par les enfants, y

compris ce qui n’est pas bon. C’est la raison pour laquelle Promotion Santé Suisse – organisation réunissant la Confédération, les cantons et les assureurs – mise de plus en plus sur l’information des enfants. Son action et ce que nous pouvons en retirer en tant qu’adultes, pour nous-mêmes ou comme parents, figurent en Pages 4 et 5

Contactez-nous! Service Center Berne Tél. 031 555 08 11 Fax 031 555 08 12 bern@atupri.ch Atupri Krankenkasse Zieglerstrasse 29, 1. Stock Postfach 8721 3001 Bern Service Center Lausanne Tél. 021 555 06 11 Fax 021 555 06 12 lausanne@atupri.ch Atupri Caisse-maladie Avenue Benjamin-Constant 1 Case postale 5075 1002 Lausanne

Service Center Zurich Tél. 044 556 54 11 Fax 044 556 54 12 zuerich@atupri.ch Atupri Krankenkasse Baumackerstrasse 42 Postfach 5245 8050 Zürich Oerlikon Heures d’ouverture: du lundi au vendredi, de 8h à 17h, au téléphone et au guichet Service Center Lugano Tél. 091 922 00 22 Fax 091 924 26 44 lugano@atupri.ch Atupri Cassa malati Piazza Cioccaro 7 6900 Lugano

Extension de notre offre Managed Care

Vilma Rychener

Les modèles médecin de famille et HMO sont synonymes d’économies, et vous font profiter aussi de primes plus basses. Atupri s’efforce de développer son offre à l’échelle nationale, et de travailler avec des réseaux de médecins et cabinets de groupes performants.

Responsable Human Resources

Assurance médecin de famille CareMed

A vous et à vos proches, nous adressons nos voeux en faveur de Joyeuses Fêtes et d’une Année Nouvelle sous le signe de la santé!

Page 7

Service Center Lucerne Tél. 041 555 07 11 Fax 041 555 07 12 luzern@atupri.ch Atupri Krankenkasse Töpferstrasse 5 Postfach 2064 6002 Luzern

Ce n’est que lorsque les collaboratrices et collaborateurs font l’expérience de l’estime, tout comme du respect mutuel, du droit de codésision et du soutien social de la part de leur employeur qu’ils parviennent à améliorer leur qualité de vie par le truchement de conseils sur la nutrition, l’activité physique et l’ergonomie sur le poste de travail. La santé est notre bien le plus précieux et relève ainsi de notre responsabilité personnelle. Nous n’avons pas à attendre la Saint-Sylvestre pour formuler de saines intentions, mais pouvons en revanche nous y mettre dès à présent! Dans le cadre de sa thématique centrale, cette édition d’Atupri News contient des impulsions pour ce faire. Laissez-vous contaminer par le virus de la santé!

AZB 3000 Bern 65

Décembre 2009

Bitte nachsenden, neue Adresse nicht melden. Prière de réexpédier; ne pas annoncer la nouvelle adresse. Si prega di rispedire e di non segnalare il nuovo indirizzo.

Le journal des clients d’Atupri Caisse-maladie

«Rhymed» que nous étendons CareMed dès 2010 au Rheintal inférieur et par «Xund­art» au Toggenburg. Dans le canton de Zurich, les assurés du district de Horgen peuvent conclure à présent CareMed grâce au réseau de médecins «zimdoc». Assurance HMO

Notre clientèle du canton de Zoug pourra profiter dorénavant de CareMed, le réseau de médecins «zu:care» y étant rattaché au 1.1.2010. Dans le canton de St-Gall, c’est avec le réseau

A Winterthour et Lucerne, un cabinet de groupe rejoint la formule HMO. Le cabinet HMO de Sanacare, sur Marktgasse à Winterthour, est ouvert depuis le 1er septembre. Les assurés de Lucerne pourront consulter dès le 1er janvier

2010 au cabinet HMO-Xundheit, sur Franken­strasse. Si l’expérience a montré que les modèles Managed Care suscitent peu d’intérêt en Suisse romande, l’exception semble vouloir y confirmer la règle: le Réseau Delta du canton de Genève est le plus important de toute la Suisse, avec plus de 30’000 assurés. Il est proposé par Atupri dans le cadre de HMO, avec un rabais de prime de jusqu’à 20 %. Visualisez sur Internet notre éventail complet de produits avec la liste actualisée des différents cabinets HMO et des médecins.

Heures d’ouverture: du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 13h30 à 17h, au téléphone et au guichet Veuillez envoyer vos factures à votre centre de prestations pour la Suisse alémanique et le Tessin: Centre de prestations Zurich Atupri Krankenkasse Leistungscenter Andreasstrasse 15 Postfach 8050 Zürich pour la Suisse romande: Centre de prestations Fribourg Atupri Caisse-maladie Centre de prestations Bd de Pérolles 55 Case postale 32 Nouvelle adresse depuis le 1701 Fribourg 1 mai 2009! er

www.atupri.ch


Bon à savoir

Décembre 2009

N° 64

Pharmacies de vente par correspondance Cela fait quelques années déjà qu’Atupri coopère avec succès avec deux pharmacies de vente par correspondance: la pharmacie spécialisée MediService et la pharmacie par correspondance Zur Rose. Les deux se sont spécialisées dans la livraison de médicaments à domicile. Atupri soutient l’achat de médicaments dans ce type de pharmacie, les coûts y étant moins élevés que dans une officine classique. Cet article répond aux questions les plus fréquentes sur ce sujet. Quel avantage aurais-je à acheter mes médicaments via une pharmacie de vente par correspondance?

Les pharmacies MediService et Zur Rose vous livrent les médicaments chez vous, discrètement et en toute sécurité. Elles vous font faire des économies. Qui doit commander les remèdes auprès d’une telle pharmacie?

En principe, tout assuré d’Atupri peut bénéficier des prestations de ces deux établissements. Ce type de vente convient notamment aux personnes prenant régulièrement des médicaments. Quid de la qualité et de l’assistance?

Des pharmaciennes et des assistants en pharmacie qualifiés vérifient toutes les ordonnances pour que vous receviez vos médicaments sans problème. En plus, un service pharmaceutique spécial Clientèle répond à vos questions, il vous assiste dans les règles de l’art. En combien de temps mes commandes me parviennent-elles?

Les médicaments vous vous parviennent deux à trois jours après réception de l’ordonnance, et ce à l’adresse désirée. Ils vous sont donc livrés non seulement à votre domicile, mais aussi à votre lieu de travail ou dans votre résidence de vacances.

Pharmacie par correspondance

2

Gestion des coûts – partie 4

Procédures électroniques Puis-je aussi me les procurer ailleurs à tout moment?

Bien sûr! Vous êtes tout à fait libre de les acheter dans n’importe quelle officine. Dois-je payer un surplus pour les services de la pharmacie par correspondance?

Commander des médicaments chez MediService ou auprès de Zur Rose ne vous cause aucun frais en sus. Au contraire, voici les conditions avantageuses dont vous profitez: • aucune taxe de pharmacie • 5 % de remise sur les médicaments d’origine, valable chez Medi­ Service seulement pour les nouveaux clients une année à partir de la première commande • remise de 5 % (MediService) et / ou de 10 % (Zur Rose) sur les génériques • livraison franco de port • facturation directe via Atupri pour les médicaments prescrits par un médecin. Qu’en est-il des médicaments sensibles aux températures?

Ces médicaments (p.ex. l’insuline) vous parviennent dans des boîtes spéciales réfrigérées. Et si je ne suis pas chez moi?

Vous appelez votre bureau de poste et décidez avec lui d’une autre date de remise. Même la seconde livraison est gratuite. Plus d’infos sur ces deux pharmacies de vente par correspondance sur www.mediservice.ch et /ou www.zur-rose.ch

Atupri Shop – Offre spéciale pour les assurés d’Atupri Veste fonctionnelle d’extérieur TITANIUM 6 EN 1 Veste d’extérieur (4 saisons) haut de gamme, testée en conditions himalayennes /alpines, pour les exigences les plus élevées. Optimale en veste de trekking et de ski. Avec notamment: 2 vestes intérieures amovibles en tissu polaire, fermeture avant avec zip dissimulé à ouvertures haut et bas, protection du menton; 2 grandes poches poitrine, 4 poches extérieures, capuche amovible et réglable à visière compatible avec le port d’un casque. Kit spécial ski/hiver: avec entre autres un soufflet pare-neige zippé pour veste d’extérieur/polaire, poche spéciale forfait transparente et amovible, masque visage / tempête et masque tête/casque à dissimuler dans le col. Matière: membrane HIMATEX 2 couches, thermoactive, 100 % étanche au vent et à l’humidité, particulièrement Contribution résistante au frottement et à l’usure coudes/épaules; santé Atupri: rabais coutures entièrement thermosoudées et étanches à l’eau. Imperméabilité: 20 000 mm − thermoactivité: 6 000 «forme» supplémentaire mvt (g/m2/24h). de l’article HIMALAYA OUTDOOR® by Omlin. Fabriquée au Népal. 11 couleurs: ivoire, jaune, orange, rouge, bleu ciel, bleu glacé, bleu, vert bronze, olive, gris, noir 7 tailles: XS, S, M, L, XL, 2XL, 3XL

25.–

CHF  198.–  au lieu de 698.– Pantalon fonctionnel d’extérieur TITANIUM 3 EN 1

Pantalon fonctionnel léger, solide et éprouvé avec zip latéral dissimulé sur toute la longueur de la jambe. Optimum en pantalon de ski et trekking; assorti à la veste TITANIUM 6 EN 1; comprenant notamment: des bretelles amovibles pour pantalon extérieur/polaire, bas de jambe ajustable par velcro. Kit spécial ski/hiver: 1 pantalon intérieur amovible en polaire avec taille rehaussée poitrine/dos, 2 poches latérales, 1 poche poitrine kangourou, guêtres pare-neige amovibles avec bride de maintien. Matières: membrane HIMATEX 2 couches, thermoactive, 100 % étanche au vent et à l’humidité, plus ripstop en surface couche supérieure particulièrement résistant au frottement et à l’usure coudes/épaules/fessier; coutures entièrement thermosoudées et étanches à l’eau. Imperméabilité: 20 000 mm − thermoactivité: 6 000 mvt (g/m2/24h). HIMALAYA OUTDOOR® by Omlin. Fabriqué au Népal. Couleurs et tailles voir ci-dessus

CHF  149.–  au lieu de 349.– Vous trouverez quantité d’informations sur la promotion de la santé ainsi que l’offre intégrale de produits dans ce domaine sur

www.atupri.ch > Votre santé

Dans nos trois dernières éditions, nous nous sommes penchés sur la hausse des coûts de la santé. Dans les éditions de mars et juin, nous avons levé le voile sur les mesures concrètes prises par Atupri contre ces augmentations. Aujourd’hui, c’est vous – chers clients et clientes – qui êtes au centre de cette édition d’automne, car vous aussi pouvez inverser la tendance. Avec le présent article, nous achevons notre série en quatre parties et abordons les procédures électroniques dans ce quatrième et dernier volet.

Atupri a traité en 2008 plus de 1,3 million de factures. Environ 5’200 factures d’assurés et de fournisseurs de prestations (médecins, hôpitaux, etc.) nous arrivent quotidiennement. De plus en plus, les factures ne nous parviennent plus en format papier, mais par voie électronique – cette part atteignant quelque 43 %. Dans la mesure où on peut les traiter efficacement et à moindre coût, ces documents sont plus économiques que les factures sur papier. Lorsque la facture d’un médecin ou d’un hôpital arrive chez Atupri, un dispositif électronique de contrôle vérifie son exactitude. Dans ce décompte

de prestations le système examines les points suivants: • Le nombre de points de taxation facturés est-il exact? • La valeur du point taxe est-elle correcte? • Le prix des médicaments facturés est-il le bon? • La facture comprend-elle des positions tarifaires inadmissibles? Si le décompte passe ce contrôle électronique avec succès, l’autorisation de paiement est délivrée. En revanche, en cas de découverte d’une erreur, la facture est renvoyée au fournisseur de prestations concerné avec le motif du renvoi. Les factures Tarmed portant sur des traitements ambulatoires en cabinet médical ou à l’hôpital, lesquelles nous parviennent par la poste, doivent être scannées pour subir ensuite le contrôle électronique décrit ci-dessus. Retrouvez toute la série «Gestion des coûts» sur www.atupri.ch > Bon à savoir > Infos spécialisées. Elle est disponible sinon dans votre Service Center.

Réduction cantonale des primes Les personnes à faible revenu disposent d’un droit de réduction des primes d’assurance-maladie, qui relève de la compétence des cantons. Pour toutes les questions de principe sur ce droit, vous devrez vous adresser à l’administration compétente, non à la caisse-maladie. En règle générale, c’est votre commune de résidence qui peut vous fournir les renseignements désirés.

Sur www.atupri.ch > A télécharger > Infos importantes, vous trouvez la liste des offices cantonaux compétents. Le tableau contient des indications sur les services de renseignements compétents, la marche à suivre et le mode de versement. Cette liste est également disponible dans votre Service Center.

Facturation des petites sommes Pour des raisons de coûts, Atupri ne facture pas les menus montants individuels de moins de CHF 10.–. Ce sont en général des décomptes de quotes-parts, par exemple pour des prestations de pharmacie, de physiothérapie ou d’hôpital.

Depuis le 1er octobre 2009, ces petits montants figurent dans un décompte subséquent et sont imputés en fac-

turation avec la somme correspondante. Pour ces moindres sommes, on indique à quelles factures (présentées antérieurement) elles correspondent. Un contrôle parfait n’est toutefois possible que si vous conservez soigneusement nos décomptes de prestations. Si vous avez des questions, votre Service Center vous renseigne volontiers.


3

Nous et le marché

Décembre 2009

Entreprises

N° 64

En route pour un voyage dans le temps Atupri fêtera son 100 ème anniversaire en mars 2010. C’est en effet le 7 mars 1910 qu’elle naquit en tant que «Caisse des malades et de secours des ouvriers permanents des Chemins de Fer Fédéraux». Cet évènement donne lieu à une chronique offrant aux intéressés quantité de lectures divertissantes sur le système social et sanitaire, l’Histoire et les transports publics.

Nos recherches sur les débuts d’Atupri – donc sur l’assurancemaladie suisse – nous ont plongés au coeur de l’histoire ferroviaire. Voici un siècle, les chemins de fer étaient déjà un employeur important, garant du développement industriel et d’un début de prospérité. Auriez-vous imaginé que

les CFF, au début du 20 ème siècle, avaient plus d’employés qu’à présent? Sans oublier que les femmes n’étaient pas admises. L’intérêt croît encore lorsqu’on songe au «système des classes» en vigueur pendant des décennies, pas seulement pour les wagons (il y avait jadis plus de 2 classes) … mais aussi pour les catégories de personnels (fonctionnaires, employés et ouvriers) et les niveaux d’assurance … l’assurance de base n’existait pas et / ou on en dénombrait sept! La jubilaire peut être fière de son œuvre. S’il lui plut de n’être ‹qu’une› division des CFF durant ses 85 premières années, elle agit toujours de manière très indé-

pendante, progressiste, innovante et couronnée de succès: tous les talents dont l’Atupri d’aujourd’hui est créditée par les spécialistes. 100 ans de l’histoire d’Atupri, ce sont aussi 100 ans de l’histoire de l’assurance-maladie et accident suisse! Atupri fut de toutes les mutations légales et sociétales, se positionna et osa des pronostics … qui n’eurent de cesse de se confirmer. L’Histoire et les histoires se trouvent à présent réunies dans une chronique: recueil apparemment modeste, mais riche à l’intérieur. Un passionnant voyage dans le temps, au fil des cycles conjoncturels et des «aiguillages»… jusqu’à l’ouverture du marché en 1996 et l’indépendance actuelle. Intéressante pour ...

tous les passionnés du système de santé, sujet dominant de la politique intérieure de ces 15 dernières années. La chronique «1910 – 2010, 100 ans d’Atupri» contient des infos précieuses, ainsi que des éléments historiques fondamentaux. Et pour les tous les amateurs des transports publics et de l’histoire suisse, voici une lecture plaisante et pas ennuyeuse pour un sou.

Activités durant l’année du centenaire Comment fêter l’anniversaire d’une entreprise – à plus forte raison 100 ans d’existence? Avec sobriété et dignité – déclare Atupri, qui dédie surtout ses actions au futur.

Par son programme anniversaire, Atupri tient compte du passé comme du futur, des assurés et de son personnel, mais aussi de la Suisse avec un projet de renaturation judicieux et durable. Prévu en parution à la date anniversaire officielle du 7 mars 2010, l’ouvrage «1910 – 2010, 100 ans d’Atupri» (décrit à gauche) sera le cadre d’une rétrospective et d’une évaluation historique. Mais toute notre attention va à un projet durable en Suisse centrale. En collaboration avec de la commune d’Emetten, de Suisse Rando et d’Atupri Caisse-maladie, une opération de reboisement et la remise en état d’un chemin de randonnée seront effectuées près de Klewenalp. Quelque 1000 arbrisseaux y seront plantés, les employés d’Atupri pouvant apporter leur contribution effective à cette action utile. Les assurés d’Atupri aussi vont profiter de cet anniversaire: ils trouveront dans l’édition d’été d’Atupri News un bon de 30 francs de notre «petite sœur» RailAway (issue, comme Atupri, des CFF), ce bon étant valable pour un programme spécial d’excursion et de randonnée autour de Klewen­alp.

Commandes Vous en saurez plus sur les célébrations et offres de l’année du centenaire dans les diverses éditions d’Atupri 2010.

La chronique (édition limitée) vous parviendra après envoi de la commande à bestellungen@atupri.ch, ou via le coupon en page 8. Livraison dès mars 2010: dans la limite des stocks disponibles.

Les plaisirs de l’hiver – vive l’hiver avec RailAway CFF

L’hiver prochain, lugez à bon prix avec RailAway! Avec l’offre combinée «Luge Gerschnialp–Engelberg», dévalez les pistes de luge, pendant toute une journée, à travers la forêt enneigée de Gerschnialp à Engelberg. Cette offre et bien d’autres encore, peuvent être réservées maintenant et simplement à la gare ou auprès de Rail Service 0900 300 300 (CHF 1.19/min). Plus d’informations sur www.cff.ch/railaway.

RailAway CFF égaye l’hiver en proposant un grand choix d’offres à destination des pistes, des sentiers et des joies de l’hiver… à des prix qui fondent comme neige au soleil! En réservant une journée d’activités hivernales auprès de RailAway CFF, vous voyagerez moins cher en train et profiterez de réductions sur les cartes journalières, les entrées ou les prestations complémentaires.

Les joies de l’hiver se savourent à l’extérieur. RailAway CFF propose une grande palette d’offres en Suisse – et vous suggère comment arriver sur les pistes à petits prix. En groupe, en famille, à deux, seul: les billets combinés

RailAway CFF offrent des réductions intéressantes. Les perles de l’hiver RailAway CFF

Les meilleures excursions: un voyage gourmet ou une aventure en raquettes à Meiringen Hasliberg (idéal pour les groupes); une journée de ski sur le Titlis avec la plus longue descente de 12 kilomètres (pour les fans de Snow’n’Rail), des randonnées hivernales dans la mer de brouillard de Klewenalp (nouveau, pour les skieurs confirmés). Faites du shopping du côté occidental avec un bon d’achat (pour les globe-trotters) ou commencez tout simplement le programme après-ski dès le matin: laissez-vous envoûter par la spec-

taculaire exposition Körperwelten* à Zurich, suivez avec ravissement le spectacle Circus Salto Natale au premier rang ou écoutez Alapilio, la joyeuse comédie musicale suisse au succès grandissant. RailAway CFF n’est jamais à court d’idées pour toutes vos journées d’hiver. Les billets combinés RailAway CFF peuvent être achetés à tous les guichets et auprès de Rail Service 0900 300 300 (CHF 1.19 / min). Les brochures d’hiver peuvent être commandées à feedback@railaway.ch. Prière d’indiquer l’adresse d’envoi. * Chaque mois RailAway CFF tire au sort 5 x 2 offres combi pour l’exposition Körper­ welten. www.cff.ch /expositions

RailAway

Forfait luge Gerschnialp–Engelberg.

Valable du 19 décembre 2009 au 14 mars 2010

Bon d’un valeur de:

CHF 30.– Valable lors de l’achat de l’offre «Luge Gerschnialp–Engelberg»

Exemple de prix Luge Gerschnialp–Engelberg AR art. no 9372 2e classe avec demi-tarif au départ de Lausanne CHF 55.80 au lieu de 85.80 Pay-Serie: 0209 0000 3169 Le bon est à échanger dans les gares suisses à l’achat de votre excursion. Le RailBon n’est pas cumulable (1 seul bon par personne). Pas de paiement en espèces/ pas de remboursement.

RailAway

RailBon


Thème

Décembre 2009

N° 64

Promouvoir la santé: (comment) ça marche? Les thèmes centraux d’Atupri News abordent souvent les aspects de la prévoyance en matière de santé. En tant qu’assureur-maladie, c’est sûr, il s’agit aussi de réduire les coûts. Car si nos assurés sont en meilleure forme et utilisent (doivent utiliser) moins de prestations médicales, les coûts – donc aussi les primes – pourront être maintenus à un niveau plus bas. Pourtant, observer le tout par le seul «bout de la lorgnette financière» est frustrant. Atupri désire donc mettre en avant l’autre face, tout aussi essentielle, de la médaille. Car la santé est la condition sine qua non pour bien vivre: à l’école, au travail et pendant les loisirs. En prendre soin, la privilégier est une action valant plus que doublement le coup. Qu’est-ce que la santé?

C’est un bien, il est précieux et défini. La «santé», selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, «est un état de total bien-être physique, psychique et social, et pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité. Avoir le meilleur état de santé possible est un droit fondamental de l’être humain»: définition juridiquement ancrée dans la Confédération depuis 1948. Pourquoi jouer avec sa santé?

La question est maintenant de savoir pourquoi tant de gens ont un comportement dangereux pour

leur santé. Pourquoi se nourrissentils mal ou boivent-ils trop de sodas ou d’alcool? Pourquoi sont-ils si nombreux à fumer? Pourquoi «bougent-ils» aussi peu? Pourquoi flirtent-ils sciemment avec les risques, en menaçant du même coup autrui? Pourquoi tant de parents se préoccupent-ils si peu du mode de vie sain de leurs enfants? Ce ne sont que quelques questions parmi d’innombrables, chacune ayant des réponses et des groupes cibles différents. Ceci fait de la promotion de la santé un ensemble extrêmement complexe. Par où commencer? Avec quels moyens?

Sans ennuyer ni carrément rebuter les groupes concernés? Avec des idées, des infos et des impulsions

Dans une société libre, il est impossible et inhabituel de prescrire la façon de vivre de l’individu en tant que tel: la «santé par décret» n’existe pas. Mais une nation moderne a des institutions dont les idées promeuvent un mode de vie meilleur. Si tout le monde connaît en effet les bénéfices d’une meilleure santé, beaucoup ignorent comment dompter de fichues habitudes ou se fixer les bons objectifs. Promotion Santé Suisse (fondation soutenue par les cantons et assureurs-maladie) est une organisation qui s’adresse par des projets concrets au public et à ceux qui font l’opinion. Quelques-uns de ses programmes sont présentés ci-après. Il convient également de laisser la place aux efforts d’Atupri: comment agit-elle pour la prévoyance de la santé de ses assurés, dans le cadre de ses possibilités?

Santé

4

Qui jeune n’apprend … La santé dépend du mode de vie … pas seulement certes, mais pour une part décisive. Des comportement positifs sont, entre autres une alimentation équilibrée, suffisamment d’activité physique et l’abandon des habitudes à risque comme le tabac. Malgré cet éclairage, environ un enfant citadin sur cinq est obèse! De ce fait – et parce que ce qu’il a appris enfant est ce qui perdure le plus longtemps chez l’être humain – Promotion Santé Suisse cible les enfants et adolescents, sans oublier pour autant les adultes. Un label d’excellence dédié aux entreprises pratiquant une gestion exemplaire de la qualité a vu le jour: «Friendly Work Space». Avec 4 programmes prometteurs, S. Gäumann et B. Schulte-Abel nous exposent les actions de Promotion Santé Suisse. «Boîte à collation»

Les enfants ont besoin du plein d’énergie pour une journée d’école, un petit-déjeuner équilibré et une bonne collation de dix heures étant cruciaux. Mais les mauvaises habitudes ont déjà «investi» les écoles, les enfants arrivant trop souvent «équipés» de sodas malsains et de diverses barres riches en calories et lipides. Le résultat de cette culture d’aliments «junk, fast & convenience» est connue: un nombre grandissant d’enfant est en surpoids. Sans compter qu’ils garderont toute leur vie les habitudes de l’enfance. La judicieuse campagne d’informa­ tion «Boîte à collation» – mise au point à Bâle-Ville sous le nom de

«Collation de dix heures équilibrée» (Gesundes Znüni) – cible les habitudes alimentaires et les boissons. Dans des jardins d’enfants et écoles, des encadrants font découvrir aux «petits» une nourriture saine pour la collation des dix heures. Une boîte pratique et un dépliant ludique (en allemand, français, italien, croate / serbe, turc et anglais) font partie du matériel de démonstration. Les enfants doivent ainsi transmettre aux parents les infos détaillées du contenu d’une boîte de collation saine et appétissante.

Engagements d’Atupri Les assurances-maladie tirent la sonnette d’alarme car ce sont elles, du fait des augmentations de primes récurrentes, qu’on cloue au pilori pour les coûts croissants des fournisseurs de prestations. Mais que faire pour contrer cela? Des directives légales engendrent l’impuissance des caisses dans des secteurs où de substan“  La santé commence dans la tête … tielles économies seraient possibles, … garantit plus de joie de vivre … p. ex. à l’hôpital … et fait baisser les coûts de la santé  ” (surtout les séjours ambulatoires) ou pour les médicaments. Parallèlement à l’efficacité de la gestion des coûts (ex. contrôle des factures) subsiste l’engagement pour la promotion de la santé – soit, motiver les assurés à suivre un mode de vie sain. Atupri concrétise cet engagement sous des formes diverses et adaptées. «Centre de santé» sur atupri.ch

Sur www.atupri.ch, vous pouvez consulter depuis quelque temps la rubrique «Votre santé». A peine ouverte, elle offre déjà un gros volume d’informations pour mieux vivre, avec notamment une boutique Fitness et Loisirs d’extérieur prônant des produits de qualité à des prix très avantageux, des cours et séminaires, conseils de santé et d’exercices physiques, articles sur les enfants et adolescents, recommandations d’ouvrages et liens pratiques. Publications de la Tribune du droguiste

En collaboration avec Promo Santé Suisse, Atupri publie régulièrement des suggestions très efficaces pour manger mieux ou bouger. Ces reportages s’adressent surtout aux parents, les enfants subissant l’influence de la junkfood, l’excès de boissons sucrées et consommant trop de jeux TV ou vidéo au lieu de pratiquer une activité en plein air. Visitez www.atupri.ch > Votre santé > Infos et astuces pour l’ensemble des publications de la Tribune du droguiste. L’activité physique la plus saine

Qu’y a-t-il de meilleur pour le corps et l’esprit qu’une balade, même si le soleil n’est pas au rendez-vous? Sans être trop agressive pour les muscles et les articulations, la marche fortifie à la fois le cœur et les poumons. En outre, les impressions variées ressenties en chemin nourrissent l’esprit d’une «matière» nouvelle. Atupri, principal sponsor de Rando Suisse, invite ses assurés à marcher – grâce aux tuyaux dispensés régulièrement par Atupri News (cf. page 6) ou avec les idées mensuelles de balades de la newsletter électronique sur www.atupri-aktiv.ch. Outre des conseils d’excursion, on y trouve de précieux renseignements pour de bonnes balades: équipement, alimentation, randonnée et enfants, météo etc. Bravissima

Après l’appel lancé aux assurés, pour obtenir des «trucs» de prévention, des recettes familiales éprouvées et des attitudes conscientes des coûts, nous avons reçu une avalanche d’envois. Découvrez ces innombrables propositions sur www.atupri.ch > Votre santé > Bravissima. Parmi tous ces tuyaux, plus d’une centaine a été publiée dans le guide pratique «Bravissima astuces santé». Vous pouvez en commander un exemplaire (2 ème édition) gratuit (par courriel à bestellungen@atupri.ch ou grâce au coupon en page 8).

Nos interlocutrices chez Promotion Santé Suisse: Susanne Gäumann (à gauche), responsable Communication – et Bettina Schulte-Abel, vice directrice et responsable Programmes.


5

Prévention

«Arbre à galipettes»

Difficile à croire, mais le manque d’exercice sévit dès le jardin d’enfants! Pour infléchir la tendance, le canton de Bâle-Ville a instauré un projet prolongeant l’action «Collation de dix heures équilibrée». Avec l’aide de Promotion Santé Suisse, des centaines de jardins d’enfants ont ce faisant repris le projet dans les cantons de Berne, St. Gall, Zurich, Zoug, Grisons, Jura, Neuchâtel et Vaud. Il repose sur trois principaux piliers: la transformation des lieux en paysages propices à plus d’exercices, l’information des parents sur la nourriture et l’activité physique, la formation continue et l’accompagnement de ceux et celles qui y enseignent. Les «jardins d’enfants équipés d’arbre à galipettes» ont une culture d’activité physique qui doit «infiltrer» les familles. «Pedibus»

Cet exemple évoque un «plus» en matière d’activité physique sur le chemin du jardin d’enfants ou de l’école. Le Pedibus emmène en effet

Décembre 2009

les enfants à destination en toute sécurité. Aux heures fixées, les enfants sont déposés par des adultes aux «arrêts du Pedibus», pour être ensuite conduits à pied au jardin d’enfant ou à l’école. L’identique s’applique pour le retour à la maison. Parcourir ensemble un chemin donné est bien sûr teinté de sociabilité – de nouvelles amitiés émergeant et les «petits» vivant des expériences inédites et non négligeables pour le reste de leur vie. Du même coup, les petits piétons apprennent à se comporter correctement dans la circulation. Une opération tout à fait saine et par ailleurs utile pour la sécurité routière.

ménages. Ce n’est toutefois qu’une part de vérité car le monde économique paie également un prix fort, notamment pour les absences de personnels dues aux maladies professionnelles. Aussi Promotion Santé Suisse a-t-elle lancé le label «Friendly Work Space» à partir de critères de qualité standardisés, quelques entreprises ayant déjà reçu cette récompense. Des col­- laborateurs en forme résistent au stress et parviennent à mieux aborder les problèmes situationnels. Plus motivés, ils contribuent davantage à une ambiance agréable et génèrent évidemment moins de coûts d’absences pour cause de maladie.

Plus d’infos à ce sujet sur: www.gesundheitsfoerderung.ch > Conseils / Outils ou > Programmes / Projets

Ou encore: des équipes en bonne santé produisent de meilleurs résultats d’entreprise.

Postes de travail sains et facteur de réussite

Lorsqu’on évoque les coûts de santé, viennent d’abord à l’esprit les factures de fournisseurs de prestations: soins médicaux, prestations hospitalières ou médicaments. Tous se répercutent directement sur le fardeau des primes des

Thème

N° 64

En optimisant les procédures, les postes de travail à l’atelier comme au bureau, en ancrant la promotion de la santé dans leur perception individuelle, les employeurs ont un rôle capital à jouer pour acquérir ces atouts. En conséquence, la «Gestion de la Santé en Entreprise» (GSE) gagne en importance et en intérêt. Les entreprises ainsi distinguées font davantage pour la santé au travail de leurs collaboratrices et collaborateurs.

“  Les travailleuses et tra-

vailleurs suisses sont absents de leur entreprise plus de 6 jours en moyenne pour raisons de santé. Tous les coûts liés à une maladie ou un accident relèvent le niveau du salaire d’environ 9 % ! Les firmes réussissant à s’épargner ces surcoûts acquièrent un formidable avantage concurrentiel: il est donc valable d’investir dans la santé du personnel.

 ”

Se basant sur des normes et éléments de connaissances internationaux, Promotion Santé Suisse a ainsi créé les dénommés «critères GSE» et le label «Friendly Work ­S pace». Les sociétés, qui optent pour l’introduction de la GSE et réussissent à appliquer des mesures pour optimiser les conditions générales entrepreneuriales pertinentes en termes de santé, sont distinguées par ce label. Pour des infos sur «Friendly Work Space»: www.gesundheitsfoerderung.ch > Liens directs > Label Friendly Work Space.

La rédaction d’Atupri News a cherché des déclarations typiques d’un mode de vie sain. Plus vous répondez par «oui», mieux c’est: faites le test. En cette fin d’année, chaque «non» serait une bonne raison d’abandonner une habitude néfaste.

Devoirs des fournisseurs de prestations ! santésuisse (Association des assureurs-maladie suisses) formule publiquement la position des assureurs sur les questions de politique de la santé, pour autant qu’elles concernent l’assurance de base. Atupri News s’est entretenue avec Felix Schneuwly (santésuisse) des objectifs et limites de la promotion de la santé.

Felix Schneuwly Responsable Politiques et Communication, santésuisse santésuisse s’intéresse-t-elle aux projets de promotion de la santé?

Felix Schneuwly: «Bien sûr. Plus de santé signifie une meilleure forme et une plus grande résistance au stress, on se sent mieux, on est plus performant. Des raisons purement humaines et sociales exigent qu’on s’occupe de la santé, sans oublier l’aspect économique car une meilleure santé produit au final des frais de guérison moindres.» Ça en vaut la peine.

«Les efforts en faveur de cette promotion préviennent les maladies et créent une plus-value pour l’économie nationale. L’interprétation relevant de la pure gestion d’entreprise en est une autre. Les assurés peuvent aujourd’hui choisir chaque année l’assurance de base suivant l’offre, au meilleure prix à coût terme. Investir à long terme dans la santé des assurés ne s’avère pas optimum pour les assureurs-maladie, lorsque l’assuré peut changer tous les ans.» Les caisses-maladie de qualité décident de promouvoir la santé dans le cadre de leurs opérations d’information.

«C’est exact. Certains assurés aiment être incités à adopter un meilleur comportement. D’autres continuent à fumer, jugeant pourtant qu’il est bon que leur assureur agisse pour la santé des autres assurés. Si le client trouve cela positif, c’est au moins bénéfique pour l’image de l’assureur.» Des quotes-parts ou franchises supérieures peuvent-elles motiver

autrui à agir de façon plus saine?

«Les franchises et surtout les quotes-parts servent d’abord à éviter que les gens courent de suite chez le médecin pour le moindre bobo. Un fumeur ou une personne obèse ne change guère ses habitudes à cause d’une franchise élevée. Il est plus facile de changer de franchise que de comportement: A votre avis, le corps médical s’engage-t-il assez pour cette promotion?

«Non. Les médecins manquent d’incitations économiques durables pour favoriser cette promotion et des coûts de santé moins élevés. Si certains aiment inciter leurs patient(e)s à se nourrir mieux, à pratiquer plus d’exercice physique et autres, ils ne gèrent pourtant rien.» Peut-on y changer quelque chose?

«Malgré l’obligation de contracter suivant la marge de manœuvre existant pour des produits Managed Care intelligents, médecins et assurés devraient pouvoir créer des incitations à plus long terme et en mesurer le succès. Nous ne couperons pas à l’éducation des enfants et aux incitations financières pour les adultes.» Ce serait à inclure dans la loi sur la prévention prévue!

«La législation doit servir à fixer une stratégie claire, coordonner les mesures de réalisation des objectifs et évaluer la réussite. C’est bien, mais pourquoi faut-il au Conseil fédéral une loi relative à la prévention et un nouvel institut, alors qu’il ne coordonne pas même les activités de promotion de la santé de ses offices? Des institutions comme l’Office fédéral du sport (OFSPO) ou le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) ne font pas l’objet d’une seule loi. Un poids corporel sain, une meilleure nutrition et la vitalité psychique sont des buts essentiels. Les actions (en partie non coordonnées) des divers protagonistes privés et gouvernementaux coûtent un argent fou pour bien peu d’effet. Avant d’initier des lois et structures inédites, il s’agirait d’étudier les améliorations potentiellement réalisables suivant les conditions cadres des textes en vigueur.»

Avez-vous une vie saine?

Je mange équilibré et en prenant mon temps Je mange chaque jour des fruits et légumes Je refuse si possible les junkfood, fastfood et sodas Je bois au moins 1,5 l d’eau ou de thé non sucré par jour Je ne bois pas d’alcool et/ou seulement modérément Mon Indice de Masse Corporelle (IMC; cf. tableau) se situe entre 18.5 et 25 Je n’ai quasi pas de douleurs, ou rarement Je n’utilise pas de médicaments «en stock» et / ou seulement sur avis médical Mon sommeil est régulier et suffisant Je fais assez d’exercice chaque jour (au travail ou sur le chemin du travail) Je fais régulièrement du sport Je respecte mon corps Je me préoccupe de l’hygiène Je passe au moins 10 minutes par jour dehors Je m’arrête régulièrement dans la nature Je ne fume pas Je ne prends aucune drogue Lors de rapports sexuels avec des partenaires changeant(e)s, je me protège comme il se doit Je n’expose pas trop ma peau au soleil Je me protège avec une crème solaire Je palpe chaque mois mes seins pour voir les changements / nodules J’entretiens mes relations sociales et rencontre régulièrement des amis Je m’intéresse / suis ouvert aux nouveautés Je suis les vaccins recommandés Je sais reconnaitre les situations de tension extrême (en famille, au travail) et sais les maîtriser Je ne souffre pas de crises de panique ni de forte nervosité Je m’entends bien avec mes collègues Mon poste de travail dispose d’une bonne ergonomie Au travail, je ne suis pas exposé à des substances toxiques ou de fortes émissions sonores

Oui Non


Activité physique et santé

Décembre 2009

Conseil de randonnée

N° 64

6

Santé – comment doper son tonus La santé – psychique et physique – est notre principale source de vie. Etre en forme signifie plus de performance et d’enthousiasme: au travail, à l’école, pendant les loisirs et en société. Mais malheureusement, la santé ne coule pas de source. Seul un petit nombre d’entre nous ont la chance d’un quotidien garantissant de facto une santé et un équilibre parfaits. On peut toutefois agir, qui plus est en se faisant plaisir. Craquez et croquez la vie!

redaktion@atupri.ch En collaboration avec Bruno Omlin (Fondation Pro Sport et CareShop GmbH)

gagnerez le plus en endurance. Il faut débuter l’entraînement fitness petitement, pendant le déroulement normal de la journée, sur le chemin de l’école ou du travail. Tandis que les uns sont bloqués dans des bouchons ou que les autres attendent

Tonus

Les styles de vie de l’homme «moderne» sont trop souvent marqués par des facteurs négatifs. Au travail par exemple, une pression (stress) intense dans la course à la performance ou au respect des délais provoque des troubles psychiques, une activité physique trop faible ou inadéquate des troubles physiques. L’alimentation va sans cesse dans la mauvaise direction, nos repas étant trop irréguliers, trop individuels, trop rapides; nous réagissons par des régimes inadaptés et une insatisfaction croissante, quantité de gens tombant au final dans la dépendance. Chaque addiction (du tabac aux attaques de boulimie, en passant par l’alcool, les drogues, les médicaments, la télévision et les consoles de jeu) est destructrice. Si tous ces comportements désastreux n’affectent pas que la santé, ils provoquent bien des choses – à l’exception du bonheur. En vous présentant des idées et des impulsions pour plus de vitalité, nous vous incitons à vous remettre en cause. «Dans quel domaine ai-je une mauvaise attitude? Comment et où je menace ma santé? Par quel changement d’attitude puis-je gagner en vitalité?». Fixez-vous des objectifs réalistes et vous verrez: vos réussites doperont votre joie de vivre. Idée 1: Plus d’endurance

Endurance et force sont une pièce maîtresse du tonus, la forme physique fortifiant le cœur, la circulation

Idée 3: Mieux se nourrir

Chacun le sait bien: excès de lipides, sucres et glucides, trop d’irrégularité, de rapidité … mieux s’alimenter signifie à tous égards «qualité plutôt que quantité».

• Manger équilibré: légumes, fruits, céréales, viande et produits laitiers – surtout en quantité suffisante, sans excès des uns ni des autres. • Prendre 3 repas / jour, voire 5, plutôt que se bâfrer en une ou deux fois. • Prendre son temps: digestion et satiété commencent par la mastication. • Faire la part belle au plaisir: si vous mangez en travaillant ou en marchant, vous ne pouvez pas savourer même le meilleur sandwich du monde. • Boire: eau minérale, thé non sucré, jus de fruits légers, lait ou de l’eau du robinet.

Endurance

Santé et bonheur sont intimement liés

Recettes individuelles

déclenche, et d’autre part un élément subjectif inhérent à la manière dont les personnes concernées l’abordent. Le stress (ou tension) peut être préjudiciable pour le corps et l’esprit. Lassitude, frustration, dépression, jusqu’au «burnout» ou suicide, sont

Nature & Lumière

Si vous souffrez de troubles alimentaires chroniques ou perturbants pour votre psychisme, parlez-en à votre médecin ou confiez-vous à un diététicien qualifié proche de chez vous. En effet, mieux se nourrir est accessible à tous, et accroît le bien-être!

Alimentation

Idée 4: Air et lumière

sanguine et le système immunitaire. Les possibilités sont innombrables, par exemple un club fitness, mais pas forcément. Jogging, marche nordique, ski de fond, canotage, marche, patinage, roller, natation, aquagym, aérobic, danse, cyclisme sur route ou vélo d’appartement: un univers s’ouvre pour chaque saison. Il est évident que des erreurs sont possibles en pratiquant. Alors, faites-vous conseiller: les librairies regorgent de manuels, généralement excellents et motivants. Mais attention: allez-y doucement et relevez lentement l’intensité des exercices, c’est ainsi que vous

le prochain tram, vous avez couru déjà quasi un kilomètre! Allez plus souvent à pied: ça en vaut le coup. Ou bien avez-vous déjà testé les avantages du vélo électrique, en pédalant à 30 ou 40 km / h, sans la moindre sueur? Une super tendance bonne pour l’homme comme pour l’environnement! Une dernière indication générale pour le sport: un équipement adéquat et fonctionnel suscite la motivation et fait gagner en assurance! Idée 2: Trouver l’équilibre intérieur

Son opposé s’appelle le stress, lequel comporte d’une part un élément objectif, dû à la situation qui le

les stades finals de problèmes de stress non résolus. Si son occurrence n’est pas évitable, il ne doit pourtant pas dépasser un cadre naturel parfaitement maîtrisable. On utilise pour ce faire la technique respiratoire, l’entraînement des muscles, du cœur et de la circulation sanguine, la relaxation physique, spirituelle et morale («des îlots de calme dans le temps»), l’augmentation de l’irrigation sanguine du cerveau, des jeux et la lecture, l’entraînement cérébral pour une performance maxi, etc. Ne prenez pas à la légère d’éventuels signes de stress durables dans votre vie privée ou professionnelle, étudiez-les et contrecarrez-les vite.

La plupart des gens manquent de temps pour flâner en plein air ou au soleil. Accordez-vous au moins 10 minutes par jour dehors, laissez «respirer» vos poumons, vos sens. A plusieurs ou volontairement seul, si vous recherchez le calme. Profitez de la lumière du jour! Un bain de soleil parfaitement dosé est très bénéfique, les rayons UV ayant des effets dits «biopositifs». Le soleil est utile (notamment pour prévenir la décalcification osseuse (ostéoporose), la pression artérielle) et il déclenche la diffusion de l’hormone du bonheur qu’est l’endorphine.

Suggestion de randonnée

Oberwald – Niederwald: De village en village dans la vallée supérieure de Conches – 4 h 30 min. La vallée de Conches est connue pour ses 100 kilomètres de pistes de fond. En plus des fondeurs, les skieurs, lugeurs, promeneurs en raquettes à neige et bien sûr, randonneurs dans la neige sont bien dans le Haut-Valais à

l’enneigement sûr. Entre Oberwald et Nieder­ wald des chemins de randonnée hivernale bien préparés s’étendent et relient les villages entre eux en traversant le paysage hivernal étincelant. On parcourt environ 21 kilomètres de chemins quand on marche d’Oberwald à Niederwald. Les randonneurs sportifs ou même

les Nordic Walker peuvent effectuer tout le trajet en un jour. Pourtant, ceux qui désirent jouir pleinement de la magie hivernale, des mélèzes enneigés, du paysage givré et du Rhône fumant, devraient s’accorder deux ou plusieurs jours. En outre, les journées froides d’hiver ne sont pas forcément recommandées pour de longues marches. Bonne nouvelle pour les lève-tard: en hiver, le fond de la vallée reste dans l’ombre durant la matinée. Ainsi, une proposition de randonnée serait de partir d’Oberwald près de midi et de marcher le premier jour jusqu’à Münster; le deuxième jour, continuer jusqu’à Niederwald. Ainsi, en plus de la marche, il reste assez de temps pour visiter les charmants villages aux maisons valaisannes historiques et aux nombreuses chapelles et églises baroques ou alors jouir d’une pause pour se restaurer sur une terrasse ensoleillée. Détail pratique: chaque village dispose d’une gare, de sorte que l’on peut à tout moment interrompre sa marche et continuer ou revenir en arrière avec le train Matterhorn-Gotthard.     www.obergoms.ch Des idées de randonnées attrayantes et valables vous attendent sur notre site de randonnée www.atupri-aktiv.ch

Chemins de randonnée d’hiver

4 h 30 min

190 m

300 m

18 km facile

265T Nufenenpass

convient aux fam. /enfants

Oberwald Oberwald

0:00

Obergesteln

0:45

0:45

Ulrichen

0:25

1:05

Gschinen

0:30

1:45

Münster

0:25

2:10

Reckingen

0:40

2:50

Selkingen

0:40

3:30

Blitzingen

0:45

4:15

Niederwald

0:15

4:30

Oberwald

Oberwald Niederwald Obergesteln Geschinen Reckingen Blitzingen Ulrichen Münster Selkingen

1600 1400 1200 1000 800 600

3,1

4,8

7,3

10

11,8

14,6

17 18 km


7

Entre nous soit dit

Décembre 2009

Lève-tôt et jubilaire Selon un vieux dicton, tradition et expérience sont des «talents» précieux pour une entreprise: on ne les achète jamais, on ne fait que les acquérir. L’expérience est incarnée par tous les collaborateurs qui œuvrent pendant longtemps dans et avec les structures d’une organisation, dont ils connaissent et promeuvent les valeurs: ils en sont la mémoire. Collaborateur le plus ancien d’Atupri, Theo Gasser – hôte backstage de ce numéro – véhicule cette expérience, sa carrière ayant commencé voici 40 ans, de son entrée aux CFF en tant qu’apprenti jusqu’à son intronisation comme membre de la direction générale d’Atupri (à l’origine: Caissemaladie CFF) ! Une opportunité tombant pour nous à pic, pour faire un tour d’horizon d’Atupri. Theo Gasser, vous avez fêté cet été votre 40 ème anniversaire au service des CFF et /ou d’Atupri: toutes nos félicitations!

Theo Gasser: «Merci! Je puis pourtant vous avouer que le temps a filé très vite.» Même le voyage quotidien de plus de trois heures? Vous vivez en Suisse centrale et travaillez à Berne.

«Oui, depuis 2004. La direction ayant été centralisée sur un seul site, je fais la navette entre Alpnach et Berne, et inversement. Pour le ‹cheminot› que j’ai toujours été, il n’y a là rien de tragique. Je me lève un peu après 4 heures, et suis déjà au bureau peu après sept heures. Les jours de travail normaux, je rentre chez moi pour le repas du soir. Mon trajet de travail est assez long à l’échelle suisse, mais les attributions passionnantes et responsa­bles qui sont les miennes chez Atupri me tiennent à cœur.»

En 1984 – c.-à-d. voici 25 ans, un 2ème anniversaire donc – vous êtes passé du service ferroviaire classique au secteur interne de l’assurance des chemins de fer. En 1995, vous avez repris la direction régionale de Lucerne et en 1996 vous étiez fin prêt lors l’introduction de la LAMal et du passage de la «caisse-maladie d’entreprise» à un marché ouvert. Comment vivez-vous l’état actuel de concurrence entre les caisses?

«Nous sommes sur la même longueur d’onde que l’Association des assureurs-maladie suisse santésuisse. Lorsque c’est judicieux, nous coopérons directement avec d’autres assureurs, par exemple pour acheter des prestations. Sinon, la concurrence est rude et nous sommes confrontés à d’ambitieux objectifs financiers et de croissance, en particulier du fait des obligations de contracter et des règlementations strictes. L’élément positif, c’est l’amélioration constante de

la qualité des services et produits, sans oublier la faible part des charges administratives.» Dans la course aux «bons risques», de grandes caisses misent depuis peu sur de pseudo «caisses bon marché».

«Une évolution problématique. Car la création, la structuration et le lancement d’une caisse-maladie sont de grosses opérations qui exigent surtout beaucoup des assurés. En particulier l’abandon de tous services et conseils, et l’acceptation de franchises élevées. J’affirme que ces caisses bon marché ne sont pas rentables. Malgré des primes ‹avantageuses›, elles doivent d’une part constituer des réserves et d’autre part subir de forts prélèvements au titre de la compensation du risque *. Les grandes caisses, qui démarrent une caisse bon marché, se retrouvent à la longue au pied du mur et doivent sans cesse en créer de nouvelles … tandis que les ‹mauvais risques› restent au niveau de la maison mère. Un scénario fatal.» Quelle est la voie d’Atupri?

«Celle de la qualité, pour tous, avec succès jusqu’à présent. Nos assurés sont incroyablement fidèles: en quelques années, nous avons réussi à baisser la moyenne d’âge de 45 à moins de 40 ans. Ceci en dit beaucoup sur notre politique de rapport prix/prestation hors pair.» Atupri reste comme elle est?

«Nous recherchons sans cesse des optimisations et des modèles futurs. Mais il est difficile d’imaginer de quoi l’avenir sera fait, parce que les politiques changent constamment les règles du jeu. Comment se répercutera la nouvelle compensation du risque *, plus affinée d’ailleurs, quels seront les effets du nouveau système de financement des hôpitaux, quid de l’obligation de contracter… tout cela et bien d’autres choses rendent dangereuses toutes expérimentations et conclusions hâtives.» Mivita ne fut-elle pas une expérimentation?

«De l’avis de l’entreprise, le lancement en 2007 de ce concept d’assurance fut un risque calculé, certainement pas une aventure hasardeuse. Mivita est un produit développé par Atupri et né de nos expériences. Autant que la confidentialité le permetteait, nous avions testé la commercialisation de Mivita auprès du Theo Gasser dirige le secteur «Marketing et Vente», ici avec ses plus proches collaborateurs (d.g.à.d.): Karl Luca Büeler (Responsable Marketing), Andrea Santamaria (Responsable Call Center), Beatrice Bissat (Responsable SC Lausanne), Dieter Schweingruber (Responsable SC Berne), Theo Gasser, Matteo Gianoni (Responsable SC Lugano), Maria Betschart (Responsable SC Lucerne) et Dejan Jovanovic (Responsable SC Zurich). SC = Service Center

* Compensation du risque: les caisses avec un fort effectif (supérieur à la moyenne) de jeunes assurés versent une contribution à une institu­ tion commune en faveur des assureurs doté d’un effectif élevé d’assurés âgés. Atupri est une caissemaladie avec un bon mix équilibré des âges.

Sondages auprès de la clientèle – pourquoi et pour quels résultats? Karl Luca Büeler Responsable Marketing karlluca.bueeler@atupri.ch Qui veut réussir doit s’en donner la peine. Seule une satisfaction des clients supérieure à la moyenne assure une stabilité durable et la poursuite du développement. Mais le service, les produits ou le rapport prixprestation sont-ils bien accueillis? Pour le savoir, les assureurs-maladie de premier plan font réaliser chaque année un sondage indépendant. Les résultats 2009 étant connus, ils affichent de nouveau pour Atupri un tableau satisfaisant.

Atupri: parmi les trois meilleures dans les secteurs clés

Comparativement à tous les critères d’image, Atupri a réussi à conforter sa 1ère place. Pour les mots-clés «moderne et novatrice», «sociale», «s’engage activement pour la baisse des coûts», «pour les jeunes» et «pour les plus de 50 ans», Atupri est dans le trio de tête. Qui reste immobile, régresse

L’avancée qualitative d’Atupri Caisse-maladie n’a rien d’un hasard, car elle investit sciemment et prioritairement dans la satisfaction de ses

Backstage

N° 64

clients. Cet engagement à une large portée – exemples: • Choix de modèles d’économie dans l’assurance de base: TelFirst, CareMed (médecin de famille) et HMO (cabinet de groupe) • Rapport optimum prix / prestation valable aussi pour les assurances complémentaires • Transparence maximale des prestations et options • Procédures administratives plus dynamiques et souplesse commerciale • Amélioration continue et amé­ lioration de l’accès aux heures de pointe en septembre/novembre.

Notre hôte backstage Theo Gasser Responsable Marketing et Vente theo.gasser@atupri.ch

L’homme de 56 ans aujourd’hui grandit à Lungern dans le canton d’Obwald. De 1969 à 1972, il est apprenti aux CFF en tant qu’agent du mouvement «pas vraiment par grand enthousiasme, davantage parce que mon meilleur camarade d’école l’avait fait. Mais c’est vrai que la diversité des tâches me plaisait: du contact direct avec les gens au nettoyage du bureau, Theo Gasser consacre ses en passant par donner le signal de départ des loisirs à sa famille et à trains, les manœuvres, le travail administratif des activités physiques … mais je prenais quand même autant de plaisir en plein air, comme la au tennis». Les années de voyages typiques des marche ou le cyclisme. cheminots succédèrent alors aux années d’apprentissage. Theo Gasser travailla en Suisse centrale, dans le Tessin pour atterrir fin des années 70 près de Bâle où il rencontra sa future épouse Pia, de Suisse centrale aussi. Après un temps de vie commune, le couple se maria en 1981 et rentra au pays. Theo Gasser y chercha un emploi durable dans la structure interne des CFF. Fin 1984, c’est auprès de la «Service interne CFF de l’époque» qu’il trouva le poste de «premier contrôleur de médicaments» (l’équivalent actuel de «collaborateur de service prestations»). Après diverses formations continues, il occupa pour la première fois en 1995 le poste de chef de la direction régionale et reprit l’activité «Marketing et Vente», fonction qu’il conserva après la restructuration d’Atupri et le déménagement du lieu de travail à Berne. En privé, Theo Gasser est un homme voué à sa famille: ce mari, père et grand-père jouit de la vie dans un foyer de 3 générations. «Pour l’équilibre professionnel», comme il le dit lui-même, il est membre du conseil d’administration des banques Raiffeisen. Sur le plan social, il s’est occupé et s’occupe encore du tennis club, de la gymnastique hommes, et participe à une chorale. Pendant des années, il fut actif dans la commission sociale de sa commune et a assumé le difficile mandat de tuteur. public. Si les pronostics consécutifs s’avérèrent très ‹circonspects›, ils furent largement dépassés. Mivita a déjà plus de 40’000 supporters. Si d’expérimentation il s’agit, alors elle est réussie.» L’avenir réside-t-il logiquement dans l’expansion des assurances com­ plémentaires?

«La Suisse traverse une phase d’augmentation des coûts de santé, et le terrain de l’assurance complémentaire est donc jonché de pierres. C’est parce que nous pouvons être satisfaits de nos produits que nous nous concentrons sur la gestion des coûts et la garantie de services d’excellence. Si des opportunités se font jour, Atupri se montrera innovante et réactive sur le marché.» La promotion de la santé, exploitée avec force par Atupri, fait-elle partie de cette politique?

«Oui. Si nos assurés vivent plus sainement, les primes seront inférieures pour chacun d’eux; c’est un atout concurrentiel. Je constate que la promotion de la santé fait son chemin en Suisse dans la conscience de tous. Le large écho de l’opération d’Atupri ‹Bravissima› (voir l’offre en page 8, dem. guide) l’a bien démontré.» Et comme se présente la promotion de la santé en interne, chez Atupri?

«Les recommandations que nous faisons aux assurés, nous les vivons en interne. Ainsi, une équipe de collaborateurs a soumis et mis en oeuvre des idées. Nous proposons aussi à tous des fruits frais gratuits et promouvons sur Intranet des exercices de gymnastique réguliers, pour bouger plus au travail.» Enfin, pouvons-nous vous demander un pronostic sur les franchises: on a d’abord chanté leurs louanges comme outil de responsabilité individuelle et on les a encouragées comme telles, mais à partir de 2010 les rabais sur les franchises élevées seront à nouveau baissées rabais vont retomber. Qu’en sera-t-il? Que se passe-t-il?

«Seuls les individus en bonne santé, donc plutôt jeunes, bénéficient en principe des franchises élevées et des rabais y relatifs. Et comme on peut changer chaque année le montant de la franchise, il y a peu de risque d’avoir à participer aux coûts de manière vraiment perceptible. Ainsi, les franchises élevées ne deviennent pas exactement un instrument de solidarité. Nous partons du principe que ces franchises devront être choisies à l’avenir pour plus d’un an … lorsqu’on a la part belle, il faut aussi en supporter les risques.» Merci pour cet entretien.


Atupriville

Décembre 2009

8

Bravissima

N° 64

« La famille Kunz connaît les ficelles … »

Concours pour enfants Atupriville

Atupriland sous la neige

24.09.09 09:24

urf_F.indd 1

Comic_Heft_Entw

24.09.09 Comic_Heft_Entwurf_

F.indd 8

24.09.09 09:26

24.09.09 09:35

Comic_Heft_Entwurf_

F.indd 9

24.09.09

09:26

d 11

Entwurf_F.ind

Comic_Heft_

24.09.09 09:35

d 35

Comic_Heft_Entwurf_F.ind

24.09.09 09:26

d 34

Comic_Heft_Entwurf_F.ind

d 10

Entwurf_F.ind

Comic_Heft_

D’aussi loin qu’on s’en souvienne, le système de santé est le sujet de politique intérieure dominant dans les médias. Pas un jour sans communiqués ou accusations controversées sur les responsables de l’avancée des coûts.

Atupri suit une nouvelle voie. C’est par une BD née sous la plume talen­ tueuse de Bruno Fauser que sont dépeints, avec humour et une exagé­- ration parfois délibérée, les comportements de tel ou tel protagoniste – ceux-ci conduisant aux effets et coûts que nous connaissons. Veillez à recevoir votre exemplaire et commandez-le par courriel à bestellungen@atupri.ch ou à l’aide du talon de commande ci-dessous.

Bravissima continue ! Vous possédez des trucs «secrets» pour tenir la forme?

Faites-nous les parvenir! Les astuces efficaces et non encore publiées paraîtront sur atupri.ch > Bon à savoir > Bravissima, et seront récompensées par un bon RailAway de CHF 50! Le début de l’hiver comme dans le livre d’images: la neige est tombée dans la nuit et le jour s’est levé sous un ciel limpide. CdAdAv (club des animaux d’Atupriville), l’école et le jardin d’enfants ont décidé de passer la journée ensemble dans le bois proche de la ville, les enfants chaussés de bottes et personne sans lunettes de soleil. Même les petits blameleaux, proches parents des chameaux, sont de la partie. Venons-en à notre concours: il faut trouver des lunettes de soleil, les vois-tu? Si oui, et si tu es né(e) en 1998 ou plus tard: participe et, avec un peu de chance, gagne un super prix! Qu’as-tu à faire: Bien observer l’illustration et

trouver les 5 modèles de lunettes de soleil spéciales représentés dans le tableau ci-dessous. Ensuite:

Note dans le talon du concours dans quel champ se trouve telle lunette parmi celles recherchées. Puis découpe le talon, colle-le sur une carte postale et envoie le tout à: Atupri Krankenkasse, «Atupriville», Zieglerstrasse 29, 3000 Bern 65.

Talon de participation 

2 ème prix

3 ème prix

du 4 ème au 77ème prix

d’une valeur de CHF 100.– 4 tickets de cinéma d’une valeur de CHF 80.– 1 jeu de table d’une valeur de CHF 30.– 74 super prix de participation surprise

A retourner d’ici le 28 février 2010

100 ans d’Atupri – l’ouvrage

Mes réponses Champ (combinaison d’une lettre et d’un chiffre, par exemple B / 4)

est dans le champ

est dans le champ

est dans le champ

est dans le champ

est dans le champ

Les enfants non encore scolarisés peuvent bien sûr se faire aider de leurs parents pour compléter le talon! Le concours ne fera l’objet d’aucune correspondance. La voie judiciaire est exclue. Les gagnantes et les gagnants seront avisés par écrit d’ici le 31 mars 2010. Les noms des gagnant(e)s des trois premiers prix seront publiés dans les Atupri News.

Prénom Nom Rue/N° NPA/Localité Je suis né(e) en

Concours pour enfants de l’édition de septembre 2009

1er prix

bon loisirs RailAway d’une valeur de CHF 100.–

David Lussmann de Erstfeld (UR), année 2000

2 Voici nos gagnantes et gagnants du concours de la dernière édition:

ème

prix 4 tickets de cinéma d’une valeur de CHF 80.–

David Bachofner de Lostorf (SO), année 2007

3 ème prix 1 jeu de table d’une valeur de CHF 30.–

Impressum Atupri News N° 64 / 2009

Sharon Calabrese de Pollegio (TI), année 1999

Adresse de la rédaction

Traduction

Impression

Vision Translations AG, Küsnacht ZH

paraît 4 fois par ans en D, F, I 15ème année de parution Reproduction sur autorisation écrite uniquement

Atupri Krankenkasse Kommunikation Zieglerstrasse 29 3000 Bern 65 redaktion@atupri.ch www.atupri.ch

Vogt-Schild Druck AG Gutenbergstrasse 1, 4552 Derendingen www.vsdruck.ch

Changements d’adresses

Direction de la rédaction

A communiquer SVP au Service Center compétent

Jürg Inäbnit

Atupri News

Layout & Mise en page

Fruitcake W & P AG Bollstrasse 61, Postfach 777 3076 Worb worb@fruitcake.ch www.fruitcake.ch

Le manuel aux 100 astuces et plus: des conseils hors pair et individuels sur l’exercice physique, l’alimentation, le comportement, ou d’anciens remèdes éprouvés transmis par tradition familiale. A commander par le coupon ci-dessous ou par courriel à bestellungen@atupri.ch.

On peut gagner les prix suivants: 1er prix 1 bon de loisirs RailAway

Bravissima – le guide pratique

Photos

fruitcake.ch, Micha Riechsteiner, Giorgio Balmelli, archives CFF et autres éléments disponibles Bande Dessinée

Comme décrit en page 3, Atupri présente dans son opuscule d’anniversaire ses racines, les bases de la «caisse des malades et de secours des ouvriers permanents des chemins de fer fédéraux» dans l’environnement des oeuvres sociales suisses, l’intégration tardive de la femme, des éléments d’intérêt sur les transports publics, la première Loi fédérale sur l’assurance-maladie et accidents (LAMA) et la Loi sur l’assurance-maladie (LAMal), sans oublier l’évolution de notre entreprise: de la caisse des malades des CFF à Atupri, notre institution autonome et couronnée de succès. Chronique illustrée des 100 ans d’Atupri, en 7 chapitres pliables et avec moult références. A se procurer dans la limite des stocks disponibles, sur demande à bestellungen@atupri.ch ou par le talon ci-dessous. Edition limitée: seuls 3 exemplaires maxi. par commande sont possibles.

Coupon de commande

Veuillez m’adresser gratuitement un recueil ex. BD Atupri «La famille Kunz connaît les ficelles» ex. Bravissima astuces santé ex. Ouvrage «1910 – 2010 • 100 ans d’Atupri» (cf. page 3) à l’adresse suivante (A remplir SVP en caractères d’imprimerie): Prénom Nom Rue/N° NPA / Localité

Bruno Fauser, Bern, www.fauser.ch Internet: Vous pouvez consulter Atupri News sur www.atupri.ch > Portrait > Publications d’Atupri

A coller sur une carte postale et à envoyer à: Atupri, Kommunikation, Zieglerstrasse 29, 3000 Bern 65

Date

Signature

09:27


ATN064_F