Issuu on Google+


2


UN PROJET DE THIERRY VAN HASSELT ET EVE DELUZE

RÉALISE AU LOCAL TREIZE SEIZE DU CENTRE POMPIDOU EN FEVRIER DEUX MILLE DOUZE

PRODUIT SOUS L ÉGIDE DU FREMOK AVEC LE SOUTIEN DE WALLONIE BRUXELLES INTERNATIONAL

L UNIVERS DE CE RÉCIT EST LIBREMENT INSPIRÉ DES FILMS MOTHRA VS GODZILLA RODAN LE TEXTE EST EXTRAIT DE J'AI PEUR ERWIN K OPPENHEIMER EDITIONS JEAN FROISSART MILLE NEUF CENT CINQUANTE CINQ PROFIL DU FUTUR AC CLARKE L'ENCYCLOPEDIE PLANETE MILLEN EU FC EN T SOIX AN T E Q U AT R E WWW.FREMOK.ORG

HTTP:/ AKTIONMIXCOMIXCOMMANDO.WORDPRESS.COM 4


L’expérience ets ratée! une de plus! quelques milliards supplémentaires gaspillés en pure perte

68


La fusée se disloque, explose; ses débris retombent piteusement et vont se perdre dans l’océan.

6


C’est elle qui, à une vitesse croissante, nous projette vers notre destinée. Où cela nous donduira-t-il?

66


Un jour, qui n’est peut-être pas éloigné, un écran à rayons cathodique nous montrera des vues d’un autre monde.

8


Il sera très facile d’en trouver le code et de reconstruire ces images.

64


Nous apprendrons à interpreter ces signaux dont quelques uns, peut-être, seront porteurs d’images

10


C’est alors que nous découvrirons pour la première fois seulement (seulement!) qu’il y a dans l’univers d’autres esprits que le notre.

62


En ce mpoment même, un équipement électronique qui a coûté des millions de dollars est engagé dans cette recherche.

12


Cette recherche peut rester vaine tant que les radioastronomes ne s’installeront pas sur des satellites avec des antennes ayant des kilomètres de cotÊ,

60


loin du vacarme incessant de la terre.

14


Nous devrons peut-ĂŞtre attendre les premiers rĂŠsultats dix ans, ou cent ans. Aucune importance!

58


Nous avons un besoin urgent de certains sens qui n’existent pas encore et qu’aucune structure vivante ne pourra vraisemblablement procurer.

16


Sur cette planète, d’après ce que nous en savons, aucune créature n’a jamais eu d’organes susceptibles de détecter les ondes radio ou de la radio-activité.

56


Quoiqu’il me déplaise d’être catégorique en affirmant que nulle part dans l’univers il ne peut y avoir de compteurs geigers organiques ou de postes de TV vivant, je pense cependant que c’est très improbable.

18


Il est une autre raison fondamentale pour laquelle des machines vivantes comme vous et moi ne peuvent entrer en compĂŠtition avec des machines inanimĂŠes.

54


Outre la pauvreté de nos matériaux, nous sommes handicapés par une des caractéristiques mécaniques les plus irréductibles qui soient.

20


quel exploit attendre d’une machine qui doit grandir plusieurs milliards de fois au cours de sa fabrication et qui doit être continuellement reconsruite, molécule par molécule.

52


C’est ce qui nous arrive à tous, sans arrêt.

22


Vous n’êtes pas l’homme que vous étiez l’année dernière, au sens le plus littéral du terme.

50


Un avantage fréquemment souligné des êtres vivants, c’est qu’ils se réparent et se reproduisent avec facilité et, disons le, avec enthousiasme.

24


Cette supériorité sur les machines sera de courte durée.

48


Les principes généraux permettant la construction de machines capables de se réparer et de se reproduire elles-mêmes sont déja connus.

26


Il est donc temps d’affronter la question : «Que deviendront les hommes?»

46


Si vous m’avez suivi jusqu’ici, la petite machine protoplasmique qui se trouve dans votre crâne est maintenant conditionnée pour accepter l’idée que les machines peuvent être à la fois plus intelligente et malléables que les hommes.

28


Aujourd’hui, depuis le fer jusqu’au plutonium tout est source d’énergie.

44


30


Qu’on ne me dise pas que les ressources de l’uranium, la matière première de l’ère nouvelle, sont limités et qu’il serait dangereux de fonder l’avenir sur un métal aussi rare.

42


Notre vie et celle de nos enfants en dĂŠpendent.

32


Quel visage aura le monde de demain, n’est pas une question acadÊmique, mais une question qui nous regarde personnellement.

40


S’ils ne sont pas anéantis par nos bombes, ils seront les témoins de bouleversements après desquels, ceux que les plus âgés d’entre nous ont connu paraîtront bien minces.

34


Il s’agit de vos enfants, de mon enfant qui m’attend à la fin de la « piste » dans ce far-west californien, dans cet ancien désert transformé par l’homme.

38


Il ne s’agit pas là d’élucubrations, de cauchemars ou de rêveries d’un physicien atomiste qui penché sur les instruments de son laboratoire, a perdu contact avec la vie.

36


Il est donc absurde de s’attacher à une forme de vie dépassée, uniquement parce qu’on ne connaît pas la nouvelle.


38


34


40


Tout ce qui existait auparavant, toutes les réalités de notre siècle que nous considérons comme un siècle de progrès, nos usines, nos chemins de fer, nos tracteurs et nos batteuses, sembleront, à l’homme de demain, des instruments rudimentaires, préhistoriques.

32


En réalité, si nous le voulions, la « civilisation » commence.

42


Il n’y aurait plus de pays pauvres et de pays riches.

30


Avec les usines d’alimentation – une bloc d’un kilomètre cube suffira pour produire la quantité de blé nécessaire à quarante millions de Français.

44


La grêle, une sécheresse, les inondations suffisaient pour tuer, dans des années néfastes, des millions de paysans chinois.

28


On ne voit pas d’ailleurs où était la sagesse, de faire dépendre le pain quotidien de l’humanité des forces aveugles de la nature.

46


Il n’y a pas lieu de s’attendrir, de vanter les vertus de la vie champêtre, d’idéaliser la sagesse millénaire des peuples qui travaillent la terre.

26


Le paysan qui laboure, qui sème et qui attend huit mois pour récolter, est destiné à disparaître comme l’artisan du Moyen-Age a disparu, transformé par la machine.

48


Dans les laboratoires américains on a déjà réussi à faire murir en vingt quatre heures des plantes bombardées par des rayons gamma et nourries de substances chimiques.

24


Cela signifie que l’usine à céréales, la mécanique à fabrique de légumes peut-être réalisée quand on le voudra bien ne plus considérer la désintégration de l’atome comme le moyen le plus pratique de nous envoyer « ad patres ».

50


Aujourd’hui, grâce à la science nucléaire, tous les éléments depuis les plus légers jusqu’aux plus lourds, peuvent êtres rendus radioactifs.

22


Or, comme vous le savez déjà, il n’existe que deux kilogs de radium sur la terre, les autres sources de radioactivité classique étaient, elles aussi, trop coûteuses.

52


En effet, les substances chimiques nécessaires pour faire pousser les plantes à l’intérieur des boîtes à fer blanc devaient contenir des produits radioactifs.

20


Elles étaient trop coûteuses pour remplacer l’agriculture traditionnelle.

54


Avant l’âge atomique, ces expériences n’avaient qu’un intérêt scientifique.

18


Des tomates atteignent huits mètre cinquante de hauteur, s’enlacent à des armatures de la taille d’une maison et donnent trois cent dix sept tonnes de fruits à l’acre, soit quarante fois plus que le rendement américain moyen.

56


Il existe des plantes qui semblent sortir d’un pays fabuleux.

16


Actuellement plus de vingt laboratoires procèdent à des expÊriences avec des solutions nutritives chimico-biologiques.

58


Les villes de Russie et d’Amérique seraient plus proches que les quartiers périphériques du centre d’une ville d’aujourd’hui.

14


Demain, avec un engin à propulsion atomique capable d’atteindre la vitesse de dix kilomètres à la seconde, les grands ports de l’atlantique et du pacifique se trouveraient à moins de dix minutes l’un de l’autre.

60


Le transport des marchandises et des matÊriaux ne poserait plus de problèmes, car les distances seraient vaincues.


L’énergie se trouverait partout et en quantité infinie.

62


Ils ne seraient plus les esclaves de la civilisation industrielle concentrationnaire qui les entasse dans des centres urbains rendus insalubres par la fumĂŠe des centaines de cheminĂŠes.

10


Les humains n’auraient plus besoin de se concentrer sur un espace restreint, d’être les prisonniers d’un gisement de charbon ou d’acier, d’une chute d’eau ou d’une voie navigable.

64


En mettant à profit sa force, toutes les sources d’énergie naturelles, mécaniques ou produites par combustion minérale, deviendraient inutiles.

8


Oui, nous pourrions faire beaucoup mieux si l’atome était libre de créer une civilisation d’après sa propre loi.

66


Il ne s’agit là ni de fantaisie, ni d’anticipation, mais de l’utilisation de l’énergie nouvelle dont nous disposons.

6


Nous pourrions faire monter l’eau au niveau des collines pour irriguer les terres incultes ou nous servir des océans pour féconder les déserts.

68


Aujourd’hui déjà, nous serions en mesure de construire des bateaux et des avions de transport géants qui pourraient naviguer presque indéfiniment.

4


Il est aussi fou que faux de croire que cette force ne pourrait être utilisée que pour la destruction.

70


UN PROJET DE THIERRY VAN HASSELT ET EVE DELUZE

RÉALISE AU LOCAL TREIZE SEIZE DU CENTRE POMPIDOU EN FEVRIER DEUX MILLE DOUZE

PRODUIT SOUS L ÉGIDE DU FREMOK AVEC LE SOUTIEN DE WALLONIE BRUXELLES INTERNATIONAL

L UNIVERS DE CE RÉCIT EST LIBREMENT INSPIRÉ DES FILMS MOTHRA VS GODZILLA RODAN LE TEXTE EST EXTRAIT DE J'AI PEUR ERWIN K OPPENHEIMER EDITIONS JEAN FROISSART MILLE NEUF CENT CINQUANTE CINQ PROFIL DU FUTUR AC CLARKE L'ENCYCLOPEDIE PLANETE MILLENEUFCENTSOIXANTEQUATRE WWW.FREMOK.ORG

HTTP://AKTIONMIXCOMIXCOMMANDO.WORDPRESS.COM


72


74


Palindrome atomique