Page 1

Le Drafteur Organe d’information officiel du Brussels Ironman NATO, BIN Membre des Cercles Culturels & Sportifs de l’OTAN Affilié à la Ligue Belge Francophone de Triathlon

Juin - Juillet 2013

Ironmaneke

Majorque

Liège-Bastogne-Liège

Portraits de Binneurs

Editeur responsable : René MOREAU Rue du Château Beyaerd, 66 à 1120 Bruxelles - 02 707 49 48


Le mot du secrétaire

E

xceptionnel, c’est le mot le plus souvent prononcé à l’issue de la 20ième édition de l’Ironmanneke. En effet j’ai trouvé que cette année tout était réuni pour avoir une magnifique course : un format jamais vu, un plateau de participants hors du commun, une météo juste comme il faut et une équipe de bénévoles enthousiates.

En effet sans vous, jamais je n’aurai pu finaliser ce projet qui me tenait à cœur avant de transmettre le flambeau à Cyrille et Jonathan. C’est vrai que la partie n’était pas gagnée d’avance avec toutes les instances qui devaient donner leur feu vert. Depuis août 2012 ce projet est sur les rails et in fine il m’a procuré plus de travail que les 19 éditions précédentes ais mais lorsque je regarde les photos et la vidéo réalisées par NATO TV, je me dis que cela en valait vraiment la peine. Je me suis permis de collationner une partie des commentaires qui m’ont été adressés par plus de trois quarts des participants pour les partager avec vous car, j’insiste, ce projet n’aurait pas pu aboutir sans le soutien du comité organisateur. Dès la mise en place de ce projet, j’ai pu constater une véritable motivation du groupe qui s’est coupé en quatre pour surmonter les différents obstacles qui se sont présentés de par le format particulier de l’édition 2013. Tout était à repenser et nous avons pu trouver des solutions pour chaque cas particulier grâce à une excellente entente au sein du comité et une communication que beaucoup d’organisateurs d’événements nous envient. Bien sûr nous avons eu nos petits coups de gueule et quelques imperfections mais le résultat est là et restera dans les mémoires de tous : bénévoles et participants. Je souhaite en particulier remercier mon épouse Dominique car sans elle je crois que je n’aurai jamais pu arriver à cette 20ième édition ! Plus que moi, elle y a cru et m’a apporté une aide précieuse pendant ces longs mois et surtout pendant les 48h qui ont précédé la date du 5 mai 2013. Nous devons ensuite tous remercier Kurt Berckmans qui grâce à ses nombreux contacts a pu nous offrir un plateau super relevé avec non seulement des tops athlètes mais des tops personnes qui nous ont donné un superbe leçon de vie: - Une médaillée d’or lors des Jeux Para-lympiques de Londres 2012, Marieke Vervoort, qui termine l’Ironmanneke avec son compagnon et les larmes aux yeux. Son chien guide qui lui donne une douche lors de son arrivée et les larmes qui coulent à nouveau lorsqu’on lui remet un polo souvenir de l’Ironmanneke. Ce sont des moments que je suis prêt à revivre tous les jours ! C’est une GRANDE Dame qui nous a fait l’honneur d’être là pour ce 20ième! - Un membre du BIN qui guide un malvoyant pour lui permettre de goûter aux sensations du triple effort et qui au micro lors de la remise des prix fait passer ses émotions à toute l’assemblée, magnifique. Merci Didier pour ce geste ! - Une Miss nationale qui a émoustillé une grande partie des gars du club mais qui a démontré que l’on peut être une miss et avoir un niveau sportif acceptable. Moi je retiendrai surtout ses belles formes, son beau sourire mais surtout sa disponibilité tout au long de la journée. Drafteur - Brussels Ironman NATO

3


- Un multiple champion du Monde et vainqueur d’un nombre impressionnant d’épreuves internationales qui vient remporter notre triathlon de 3ième division à 55 ans. Monsieur Rob Barel est donc plus qu’un magnifique athlète, c’est un grand Monsieur. Il n’a pas tari d’éloges sur notre épreuve tant au niveau de l’organisation que de l’ambiance. Il m’a fait parvenir un mail de remerciements de pratiquement une page où il nous remercie pour le job well done et qui termine en écrivant qu’il classe l’Ironmaneke dans le top 10 des épreuves auxquelles il a participé. Respect Monsieur.

Merci aussi à Jean Moureau pour ses conseils judicieux, Bernard Hoebanckx pour la gestion du parc à vélo et même si je n’ai pas toujours été sur la même longueur d’onde que lui, il a su faire du beau boulot avec des moyens limités. Merci à tous les bénévoles de la piscine qui ont eu à gérer la partie la plus spectaculaire de ce double supersprint. Merci à Etienne Sinet pour la bonne gestion du circuit vélo sur le quartier Reine Elisabeth. Merci à Geert Van Groen pour la mise à disposition de tout le matériel nécessaire pour la bonne exécution des tâches des uns et des autres. Merci à tous nos photographes qui ont immortalisé à jamais ces grands moments de la vie du club car là est l’essentiel, le team sort grandi de ce type d’organisation et pour un « café ploeg » comme le BIN, nous pouvons êtres super fiers d’avoir pu relever le challenge et faire vivre aux 240 participants un grand moment de triple effort. Good job team ! Pour clôturer cette magnifique après-midi la remise des prix nous a permis de récompenser bon nombre de binneurs et binneuses qui se sont distingués dans leur catégorie respective; Jean Moureau, Thierry Van Osselt, David Van Ophalvens, Gatis Klavins, Nolwenn VandenBroeck, Estelle Degroote, Kristel Imbo et Cindy Lefevre. Deux mentions spéciales pour Laurence Tack qui prend la première place chez les SEND en emportant par la même occasion le classement scratch chez les féminines et Christophe Neyrinck qui termine 2ième SENH et 3ième au classement scratch du coté masculin. Seul bémol de cette journée pas comme les autres: la confirmation de Jean-Marie de ne pas poursuivre ses activités en tant que Président du club au-delà de 2013. Je reviendrai sur ce problème à la fin de ce « petit » mot.

4

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Mais auparavant le club s’est à nouveau distingué lors des Championnats de Belgique de Triathlon/duathlon par équipe de Tournai le 1er mai dernier. Nous avons pu aligner 2 équipes sur le duathlon et 4 sur l’épreuve de triathlon. Ici nous devons constater le manque de communication de l’organisation en ce qui concerne la partie natation où la température de l’eau de la carrière était limite, sachant surtout que pour les courses des jeunes et des trios entreprises la natation s’est faite en piscine deux jours auparavant... Je reste partisan de toujours privilégier la sécurité des athlètes au détriment du spectacle. Notons cependant que le travail des coachs pour la formation des équipes ne fut pas aisé et que nous devrons certainement réfléchir à des solutions pour éviter des changements de dernière minute qui nous ont forcé à supprimer 1 équipe sur le duathlon et une sur le tri. Pas super grave en soi mais cela rompt l’homogénéité des autres équipes et entraîne éventuellement une perte financière pour le club (120€ d’inscription par équipe) que nous avons pu éviter grâce aux excellents contacts que nous entretenons avec le TRIGT. J’insiste à nouveau pour vous demander de vous inscrire uniquement via le site du club pour ce type d’épreuves (Relais Givrés, Oupeye, etc) et de prendre conscience du fait qu’en vous inscrivant, vous vous engagez à respecter le choix des coachs et à ne pas vous désister en dernière minute, sauf force majeure bien entendu ! Nous vous sommes reconnaissants de bien vouloir respecter ces simples procédures pour ne pas mettre vos équipiers en péril. Le weekend du 18 & 19 mai fut aussi une belle réussite au vu des résultats engrangés par nos membres. Lors de la 1ère édition du triathlon promo de Zaventem nous avons pu voir 1 binneuse et 3 binneurs monter sur les différentes marches des podiums ; Mélanie Schoonbroodt l’emportant chez les féminines et Chris Jadoul emportant une belle victoire. Thierry Van Osselt continue sur sa belle lancée en emportant le classement chez les VET avec David VanOphalvens à la 3iême place de la même catégorie. A Genk sur le triathlon sprint en piscine, c’est Kristel Imbo qui s’illustre en remportant l’épreuve chez les dames au scratch ! Jonathan De Groote termine à la 3ième place chez les hommes et Gil Imbo à une très belle 6ième place. Le même jour à Seneffe dans une eau à peine à 14 degrés, c’est Martin « inoxydable » Burkhardt qui termine 1ier binneur et 2ième dans la catégorie des + de 60 ans ! C’est une météo automnale qui a accompagné nos braves lors des 20kms de Bruxelles le 26 mai dernier. La température ambiante avoisinant les 11 degrés, les chronos des participants furent parmi les meilleurs enregistrés depuis longtemps. Signalons tout de même que 3 binneurs terminent dans le top 100: Christophe Neyrinckx, Jean-Yves Delarge et Fabrice Van Espen, et que Nathalie Carion descend sous la barre des 1h30. Le premier weekend de juin et la plupart des triathlons – discipline « estivale » - sont transformés en duathlon, même le Championnat du Monde à Belfort a subi cette modification obligeant notre ami Stéphane Ahn à courir plus de kms que prévus. En Belgique les épreuves de La Roche et de l’Eau d’Heure ont également dû être modifiés en duathlon, ce qui n’a pas empêché nos membres de réaliser de belles performances puisque nos demoiselles sont montées sur les différents podiums dans leurs catégories, Thierry Van Osselt a pris une belle 3ième place en VETA, Martin Burkhardt la seconde marche pour les VETC mais la palme revient sans conteste à Jean-Yves Delarge qui termine 1ier VETA mais surtout 3ième au « scratch », chapeau bas Jean-Yves ! Une imposante délégation du BIN était également présente pour le MD d’Obernai (France) où le triathlon fut maintenu. Beau tir groupé de nos membres puisque 3 binneurs terminent dans le top 20 avec notre ami Arnaud Vaast à une Drafteur - Brussels Ironman NATO

5


fort belle 11ième place. Le 9 juin dernier ce sont nos collègues « excentrés », Victor Richard, Nicolas Wymeersch et Steph Ahn, qui organisaient le 1ier triathlon de Wanze avec au menu deux formats un peu particuliers: un promo sur 500/18/4 et un format 555 (500/50/5) avec pour les deux épreuves une natation dans la Meuse. Une importante délégation du BIN s’est donc rendue à la base nautique de Bas-Oha pour soutenir cette belle initiative. Malgré une météo capricieuse et une température extérieure avoisinant à peine les 13 degrés, nous étions décidés à porter haut les couleurs du BIN sur les rives de la Meuse. La natation consistait en 650m avec le courant et donc les temps natation furent plus que remarquables sauf celui de votre secrétaire/trésorier sorti le dernier de l’eau... C’est Jonathan de Groote qui fut le premier individuel à faire la transition vers le parc à vélo suivi de peu par Xabier Carrera et le reste de la troupe. Pour couvrir les 50 kms à vélo, il fallait accomplir 3 tours d’un circuit assez technique avec une belle bosse dès le 5ème kilomètre. C’est Xabier qui mena la poursuite d’un petit groupe à presque deux minutes d’un athlète de Tri team Limburg qui vaut tout de même moins de 9h sur distance Ironman ! Pour cette discipline, c’est néanmoins Jean-Paul Van den Broeck qui mérite un bon point puisque malgré une crevaison dès le premier tour, le Never Give Up l’emporta et notre JP posa son vélo comme ses camarades pour enchainer les 5kms de course à pied sur le chemin de halage. Il n’a pas pu croiser Xabier car parti 5ième pour la course à pied il a fait une belle remontée pour terminer à une superbe 2ième place. Bravo à Nolwenn Van den Broeck qui réalisa un très beau vélo pour enchainer la 3ième transition à la 4ième place chez les féminines en lutte pour le podium et malgré un belle course à pied, elle échouse au pied du podium. Merci aux membres présents pour avoir réchauffé l’atmosphère le long de la Meuse, pour l’ambiance et le coup de main à la fin de la remise de prix. Good job de Pascal Reypens et Philippe Dequinnemaere qui ont été de remarquables jalonneurs pendant l’épreuve de l’après-midi. Quant à moi, je retiendrai qu’il faut toujours céder la priorité à un nageur fou venant de droite... Le même dimanche mais plus proche de chez nous, sur un parcours très sélectif, c’est Nathalie Carion qui s’est illustrée en s’imposant chez les dames au Jogging du Laerbeek, Good job Nathalie ! 16 juin 2013 et 4ième édition du très beau triathlon de Retie dans le Limbourg. Grosse équipe du team présente sur le huitième et le quart. Très beau podium de Nolwenn Vanden Broeck qui finit 1ière DU23 sur le quart et Estelle DeGroote échouant au pied du podium à une honorable 4ième place. Kristel Imbo complète les beaux résultats de nos féminines en empochant la médaille de bronze sur le huitième. Nous devons maintenant nous focaliser sur les très belles courses de cet été et si vous comptez prendre le départ, ne retardez pas vos inscriptions car la plupart des courses affichent complet bien avant la date de la course ! Le sommet du mois de juillet sera le déplacement en grand nombre du BIN à l’Alpe d’Huez où nous compterons une bonne cinquantaine de membres au sommet de cette ascension mythique. J’en profite pour remercier Jacques De Groote au nom de tous les participants pour avoir géré l’aspect hébergement du groupe. Entretemps nous aurons quelques binneurs sur distance Ironman avec notamment Nice et Klagenfurt en attendant le triathlon LD d’Embrun réputé comme étant l’un des plus difficiles de notre planète terre. Si vous ne participez pas au Belman du 1ier septembre sachez que vous pouvez être super utiles à notre ami Didier Vandenbosch en officiant en tant que bénévole sur cette course. Notre petit pays manque cruellement d’un beau triathlon distance Ironman et donc il faut que cette première édition soit une réussite. 6

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Pour finir il me faut vous faire part d’un problème qui risque de se présenter à nous à la fin de l’année puisque Jean-Marie ne compte pas prolonger son mandat de Président, nous devrons donc lui trouver un successeur. Chose aisée, me direz-vous vu, le nombre de membres, mais le hic, c’est que les deux postes « clés » du comité, à savoir le Président et le Secrétaire/trésorier doivent êtres occupés primo par deux personnes différentes et secundo par deux membres de l’OTAN. En comité restreint, nous avons pu trouver un nouveau vice-président mais les deux autres postes doivent êtres entérinés par notre assemblée générale qui devra se tenir avant fin novembre 2013 après appel à candidatures. Sachez que certains voient en cette situation la fin d’une belle aventure mais je puis vous assurer que je trouverai une solution en accord avec les statuts des CCSO pour que le BIN puisse poursuivre ses activités dans les mêmes conditions.Never Give Up !

© Kroll - Première parution dans Le Soir du 27 mai 2013

René

Drafteur - Brussels Ironman NATO

7


Sorties Hazewinkel Juin

Août

Août

27

1

29

L’été est (enfin) revenu et avec lui les sorties à Hazewinkel s’annoncent également. Premier rendezvous fin juin, on fait l’impasse en juillet et on programme deux sorties en août. A mi-chemin entre Bruxelles et Anvers, Hazewinkel est l’écrin du Bloso dédié à l’aviron et au kayak. Pour rappel, la longueur du bassin est de 2.000 mètres. Dates 27 juin 1 août 29 août Adresse pour vos GPS 28, Beenhouwerstraat 2830 Willebroek Horaire 18h45 Rendez-vous sur place 19h00 à 20h00 Entraînement

Et pour finir On boit un verre...

Conseil Il est recommandé de se munir d’un bonnet de couleur vive et de nager en dehors des couloirs d’aviron.

8

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Coup d’oeil dans le rétro - Septembre 1999

Drafteur - Brussels Ironman NATO

9


Compte rendu de la réunion du comité du 13 juin 2013 Présents: Mélanie Schoonbroodt, David Van Ophalvens, Jonathan de Groote, Fred Solvel, Thierry Van Osselt , Jean Moureau, Geert Van Groen et René Moreau Excusés: Jean Marie Michel, Michel Stassart et Billy Roden

1. Calendrier Trainings natation à Hazewinkel ; 3 jeudis entre 18h45 et 20h00. RV sur le ponton en face de la tour d’arrivés ; 27/06, 01/08 et 29/08. Belman le 01/09 au barrage de Robertville. Tri LD individuel ou en relais. Drakenboot Race Anvers : invitation reçue mais sans le tarif « social » ! Notre inscription passerait de 250 à 1000,00€ ! Pas sur en plus d’obtenir le même résultat que l’an dernier et donc sans un gros sponsor nous devrons faire l’impasse en 2013 sauf si l’organisateur change d’avis. Tri en équipe d’Oupeye le 29/09 (voir point ci-dessous) AG du club avant le fin novembre. Date sera fixée lors de la prochaine réunion après les congés. 2014 : 20ième Run & Bike de l’OTAN (11/01). Du nouveau pour cette 20ième avec une arrivée en semi-obscurité donc un départ aux alentours de 16h. Pas de limitation du nombre d’équipes et possibilité de s’inscrire avec ou sans pasta party donc deux tarifs d’inscription Projet Tri Abu Dhabi 21ième Ironmanneke de l’OTAN (04/05) Projet Tri (1/2 individuel ou en relais) de Kiev, Ukraine début juin. 2. Debriefing Ironmanneke 2013 De l’avis de la grande majorité des participants et des bénévoles ce fut un tout grand succès. Dommage de ne pouvoir rééditer cette formule mais le service de sécurité de l’OTAN avait bien précisé au départ que ceci serait « one shot only ». Le résultat financier provisoire fait ressortir un bénéfice de +/- 900,00€. Nous ce comptions pas faire de bénéfices cette année et donc ceci est une bonne nouvelle également. JDG et CM relanceront donc la formule découverte et promo le 4 mai 2014 pour la 21ième édition. Une réunion sera programmée avec RM et les autres responsables de secteurs pour établir un calendrier pour la préparation.

10

Drafteur - Brussels Ironman NATO


3. Oupeye 29/09/13, Champ Francophone par équipes Vu le faible niveau d’organisation de ce championnat sans parler d’une remise de prix indigne d’un Championnat Francophone nous n’en ferons pas une « grande » sortie club comme d’habitude. Cependant les membres qui souhaitent former des équipes sont invités à le faire et ensuite communiquer la composition du team à RM avant le 15/09 pour qu’il puisse faire les inscriptions. Le club prendra à sa charge les frais d’inscriptions. Pour les futurs épreuves en équipe (relais givrés, Tournai, etc.) nous allons rechercher un processus plus rigoureux pour impliquer plus sérieusement les membres qui s’inscrivent via le site. Nous trouverons une procédure pour éviter les désistements de dernière minute et l’une des pistes envisagées est le paiement de l’inscription individuelle anticipativement avec le remboursement par le club après l’épreuve. Non participation impliquant dés lors non remboursement. Lors de l’AG nous soumettrons cette procédure nouvelle au vote des membres. 4. Situation comité Nous sommes actuellement confrontés à une pénurie de comitards et donc nous devons trouver des personnes motivées pour venir renforcer le comité restant. Notre R.O.I nous permet de choisir un Vice Président en son sein ou faire un appel à candidature parmi les membres actifs. Aucun membre actuel du comité ne souhaite remplir cette fonction actuellement et donc RM lancera un appel via la prochaine newsletter. Si nous ne trouvons pas de candidats c’est Jean Moureau qui assumera le poste jusqu’à la prochaine AG. JM ayant confirmé son souhait de ne plus diriger le BIN c’est RM qui officiera en tant que Président f.f. cumulant ainsi avec le poste de Secrétaire/Trésorier. Cette situation est temporaire car elle va à l’encontre des règles en vigueur au sein des CCSO. En effet des deux postes doivent êtres exercés par deux personnes différentes membres du personnel de l’OTAN ou retraité de l’Organisation. Donc pour le 1ier janvier 2014 nous devrons trouver une personne acceptant l’une ou l’autre de ces fonctions puisque RM accepte de garder le cap. Plusieurs pistes sont déjà envisagées et donc les membres ne doivent pas s’inquiéter de cette situation mais l’AG sera très importante cette année. 5. Divers, Tour de Table. Equipements : JDG et MS vont faire un projet de singlet/tshirt jogging en textile technique ainsi qu’un survêtement aux couleurs du BIN Coachs : constatent une très grosse progression des membres qui suivent les programmes de natation qui leurs sont soumis. Moins de présences sur la piste le mardi soir au terdelt mais ceux qui y participent améliorent sensiblement leur technique de course à pied. Les deux groupes vélos du samedi matin semblent ravir tout le monde ; les plus « costauds » partant aux alentours de 09 :30 font également plus de kms tandis que le groupe de 10 :00 sous la conduite de RM permettent aux ladies de rouler à une bonne allure sans se « bruler ». Cette sortie permet aussi aux membres qui ont une course le lendemain de faire tourner les jambes sur +/- 60kms. Webmasters : RAS Matos : RAS sauf un arrivage de nouveaux tapis d’ici quelques jours. Un tri devra être fait pour se débarrasser de plus vétustes. RM remercie toutes les personnes présentes pour leur engagement dans le club et un esprit positif qui doit être celui du team. Tient aussi à signaler les super initiatives des membres pour renforcer la cohésion du groupe ; BBQ chez Ela & Pascal, sortie vélo chez Thierry Rassart et Etienne Sinet, etc.

René Moreau, Secrétaire

Drafteur - Brussels Ironman NATO

11


Liège – Bastogne – Liège 2013 La Doyenne des classiques

Comme toutes les histoires du BIN cela commence au bar : Fred : Je vais faire LBL, le parcours de 276 km... Arnaud : Cool, moi aussi!

A

près quelques nuits de sommeil et sur les conseils d’un connaisseur, Michel Lebrun, je revois mes prétentions à la baisse et décide de faire le petit joueur sur le parcours de 160 km. Après tout, Le Rosier (4,5 km 5,7%), le Maquisard (3 km 5,1%), La Redoute (2,1 km 9,7%), SaintNicolas (1 km 7,6%) et toutes les autres « petites bosses » non répertoriés (Ancienne Barrière, Colonster, Ans) seront amplement suffisantes.

cours de 160 km. Puis une invitée de dernière minute se joint à nous : Laurence. Je n’avais jamais roulé avec elle, mais les bruits de vestiaire me rassurent quant à ses performances de cycliste. Et oui Mesdemoiselles, on parle de vous dans les vestiaires… Le jour J, après quelques difficultés pour trouver une place de parking, nous nous équipons le plus chaudement possible car il fait vraiment froid en ce samedi 20 avril.

Fred, lui, persiste et signe sur le long parcours, respect ! Il faut dire que pour lui se profile la dernière étape d’une trilogie bisanuelle entamée avec le papa de Vinciane: le Tour des Flandres en 2009, ParisRoubaix en 2011 et donc La Doyenne en 2013.

Malgré les 6000 participants, nous n’avons pas l’impression d’être parmi une nuée de cyclistes. Merci à la fenêtre de départ suffisamment large : 6H30 – 10H00, en fonction des distances. Sur le parcours de 160 km trois ravitaillements sont prévus, sponsorisés par Méli (Pain d’épices), Gaufres de Liège (obligé) et également par Décathlon pour les barres de céréales et les boissons énergétiques, mais là ce n’est pas une réussite car les boissons étaient beaucoup trop concentrées.

Quelques jours avant le départ, les prévisions météo se confirment : temps sec mais frais. Il n’en faut pas plus pour que Michel se décide pour m’accompagner sur le par12

Le retrait des dossards est rapide, on décolle vite pour 14 km de descente, principalement en ville sur un mauvais revêtement, dans un froid glacial! Vivement les montées pour se réchauffer. Et là les occasions de se réchauffer ne manquent pas, dès le départ officiel à Chênée ça monte et à partir de ce moment le revêtement est impeccable.

La fine équipe du jour n’a connu aucun souci, ni crevaison Drafteur - Brussels Ironman NATO


ni chute.

en danseuse du début à la fin: 1 km de pente constante et raide, tout à gauche, et contrairement à la Redoute personne pour me gêner.

Laurence, régulière comme un coucou suisse, n’a jamais faibli et ce, en dépit des accélérations dans les côtes de ses deux compères. Même pas le temps de faire pipi tranquille elle était déjà là.

Après avoir repris mon souffle, je décide de redescendre pour aller chercher Laurence qui était déjà là, à quelques centaines de mètres! Et dire qu’elle est blessée, l’épaule en vrac et 3 semaines sans entrainement. Je connais quelques Binneurs qui seraient restés au lit pour moins que ça.

Les 4 montées répertoriées sont chronométrées et toutes les arrivées au sommet sont filmées. Seule l’avant dernière côte, la Redoute était un peu encombrée à cause de quelques groupes qui occupaient toute la largeur de la route en zigzagant … jusqu’au moment où la diplomatie française a rétabli l’ordre à coups d’épaules. Je n’ai pas compris ce qu’ils disaient mais ça ressemblait fort à des noms d’oiseaux. Entre l’avant-dernière côte et la dernière (officielle), il y a encore une côte: Colonster, bah voyons. Ah ce plat pays, Jacques Brel n’a pas dû passer souvent par ici. Heureusement pour moi, il y a ma roue préférée, celle de Michel, à ce moment je ne me préoccupe plus de Laurence à quelques secondes derrière, trop content d’avoir un tir

fesse pour cette côte non prévue. Juste le temps de récupérer et nous étions à nouveau à trois en direction de la côte de Saint-Nicolas. A nouveau Michel lance le train, peu avant Saint-Nicolas un peloton est en ligne de mire. On va pouvoir se mettre au chaud derrière, que nenni, Michel efface le peloton, je reste dans la roue, on continue en direction de la dernière côte puis Michel me dit : « La voie est libre, c’est à droite, ne pars pas trop vite »

Je décide de terminer tranquille avec elle jusqu’à l’arrivée mais… encore une dernière pour la route: Ans. Une longue montée en ville avec des feux pour bien casser le rythme. On rejoint Michel et les derniers kilomètres furent tranquilles jusqu’à la voiture. En descendant du vélo, encore une petite pensée pour Fred et ses 116 km en plus ! Pour résumer, une très belle cyclo mais à réserver aux cyclistes qui roulent en hiver. Poussin

Oufti, en effet, celle là je l’ai faite

Col du Rosier 4.500m 7,5% de moyenne

Maquisard 2.500m 5% de moyenne

La Redoute 2.000m 8,8% de moyenne 20% max

Saint-Nicolas 1.200m 8,6% de moyenne 13% max

Laurence - 20:15 Arnaud - 14:21 Fret - 20:25

Laurence - 10:40 Arnaud - 07:07 Fret - 09:37

Laurence - 10:48 Arnaud - 07:03 Fret - 11:44

Laurence - 07:37 Arnaud - 04:38 Fret - 07:38

Drafteur - Brussels Ironman NATO

13


14

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Drafteur - Brussels Ironman NATO

15


Bike-Bike-Run Run-Run-Bike UCL-KUL Voilà déjà près de 10 ans que René me parlait de ce Run-Bike Leuven – Louvain-la-Neuve ou vice-versa généralement couru un mercredi après-midi fin du mois d’avril….

H

istoriquement, en 2003, l’UCL et la KUL ont voulu créer un événement illustrant le passage dans les années 70 des professeurs et étudiants qui sont partis de l’Université de Leuven pour créer l’Université et la ville de Louvain-la-Neuve.

gens het originele concept in een team van 2 personen af te leggen: iemand loopt, iemand fietst en je kiest zelf hoe vaak je wisselt. Of je neemt (individueel) deel aan de Run en je legt het traject al lopend af. Sinds dit jaar is er ook een nieuwe formule waarbij men 2 fietsen mag gebruiken per La solution choisie fut une 3 personen. épreuve sportive, le « Run & Bike » sur le parcours entre C’est cette 3ème formule qui les deux entités, 34 kms à fut choisie par mon homme et travers les bois et les cam- donc je fus inscrite pour compagnes brabançonnes. La pléter son team légendaire première année, le départ fut qu’il a avec Jean VE depuis donné à Leuven et l’arrivée à pas mal d’années déjà. Louvain-la-Neuve et depuis Bien organisé, à notre arlors, ils alternent. Cette an- rivée à LLN, des camions née, c’est de nouveau à Leu- attendent pour charger nos ven d’accueillir le départ et à vélos, et des cars pour nous déposer au départ à Leuven. Louvain-la-Neuve l’arrivée. Là, nous passons chercher De deelnemers hebben de nos dossards, et retrouvons keuze om de Bike & Run vol- quelques Binneurs. On ré-

cupère nos vélos, et on remet nos sacs dans les camions, ils seront déposés à LLN pour notre arrivée. J’avais dit, bonne organisation ;-) Le départ des coureurs est donné à 14h qui récupèrent leur(s) cycliste(s) quelques 600m plus loin. Le tempo du départ est rapide, faut suivre à vélo et se frayer son chemin au milieu de ces coureurs et cyclistes. René et Jean effectuent les premiers relais, creusent l’écart avec le gros de la troupe, en me laissant les premiers km sur mon vélo. Un peu avant le 5ème km je prends mon 1er relais course à pieds….et constate que je ne récupère pas tjs le même vélo ; soit un qui freine pas bien, mais bon faut pas freiner pendant la


course ou un qui a la selle un Un ravitaillement tous les peu trop haute ;-) 5 km avec eau, bananes, raisins, pain d’épices, pruLe premier à craquer….fut le neaux, sucre, abricots secs ; vélo ! Chaine cassée juste super ! avant le 16ème km ! il a fallu le pousser pdt un peu plus A un certain moment, René d’un km puis l’abandonner nous a aussi fait un très près d’un signaleur à la sortie beau « roulé-boulé » en nous du champ pour qu’il soit ra- expliquant- par après avec mené à LLN avec le camion Stéphane- que, effective« réparation ». ment, en cas de chute, autant impressionner ceux qui Pas de problème on finira en suivent par un mouvement Run Run Bike. ninja- Rambo. Réflex de para parait-il (comme quoi le serLe parcours est super, boisé vice a servi à qq chose) dans sa plus grande partie, pas toujours plat, mais la mé- Vers notre 31ème km, on téo est avec nous, une des rencontre Fabrice qui fait un premières belles journées petit décrassage après sa de printemps. On en profite très belle performance avec à notre aise (quoi que) car Christophe. 1er de l’épreuve nous savons qu’en Belgique en 2012, ils font 2ème cette cela ne durera pas. année à 50 sec. Notons aussi la très belle performance

de Vincent …à mon avis 1er des « plus tout jeune » de la course et qui fini 5ème avec Victor (un autre Liégeois du BIN copain du 1er pour ceux qui ne savent plus qui il est). Nous on a « décrassés » aussi après, ….en terrasse avec une bonne bière. En partant vers Bruxelles, nous avons vu les camions et les bus qui ramènent les Louvanistes et leurs vélos chez eux….après la fête. Quand je dis que c’est bien organisé, le dernier bus retour prévu assez tard. Probablement à refaire l’année prochaine. Dominique PS : Jean, nous sommes sur la 1ère page des résultats ;-)

Résultats 2. VAN ESPEN Fabrice / NEYRINCK Christ 5. COLLETTE Vincent / RICHARD Victor 36. DEQUINNEMAERE Phil / AHN Stephane 110. HEYMANS Dominique / VAN ENST Jean /Moreau

1:50:39 2:00:53 2:28:40 3:08:34

(2ème cat) (5ème cat) (28ème cat) (3ème cat)

Sur un total de 137 finishers Drafteur - Brussels Ironman NATO

17


o t o h P m u ALB Brochettes de triathlètes...

Respect

20

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Filles et fils de ...

Drafteur - Brussels Ironman NATO

21


22

Drafteur - Brussels Ironman NATO


r O ' d Livre Miss depuis quelques mois seulement c’est la première fois que je fais un défi sportif. C’était un vrai stress pour moi mais vos bénévoles ont tous étés d’une gentillesse et d’une serviabilité extraordinaire. Solide organisation mais une ambiance amicale avec un G.O. toujours souriant et prêt à rendre service. Bravo et à l’année prochaine sans mon écharpe! Miss Belgique 2013 Bedankt voor de fijne ontvangst. Ik heb me super geamuseerd. Het was tevens en fijne herinnering aan mijn triathlon periode! Hoop dat er nog veel Ironmannekes mogen volgen. Liefs, Marieke Vervoort Fantastisch evenement. Uniek om mee te maken . Heb zoveel beleefd in mijn lange carrière als triathleet maar de Ironmanneke was zeker een topper met een top organisatie ploeg en een uitzonderlijk sfeer. Tot volgende jaar ! Rob Barel Bravo pour la parfaite organisation et l’enthousiasme de vos membres. Vivement mai 2014 ! Yves du GANT Que du binheur les épreuves du BIN mais cette fois c’était top des tops et toujours cette ambiance que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Philippe du RCBT J’ai pris beaucoup de plaisirs samedi et dimanche au montage et démontage du site mais surtout d’avoir pu encore une fois participé a la course de mes débuts en triathlon. Stéph D Dikke Dikke proficiaat voor deze uniek ervaring. Ironlucky Eerste keer voor mij. Leuke ervaring, aardige mensen, leuke sfeer en perfekt organisatie. Bravo en merci. Miriam van Aalst Drafteur - Brussels Ironman NATO

20ans d’ambiance ! Toujours bien organisé mais cette année le BIN à mis le paquet ! Quelle magnifique expérience au sein de véritables amis. Houba & Houbi Thanks BIN for this grat moment of my sport career. BIN never does anything have the way, Never Give up is a well deserved moto. Chris from NAMSA Pour mon 1ier triathlon c’était une super expérience avec une organisation impeccable et une ambiance hors du commun. Fier d’avoir pu participer à cette 20ième édition. Eric Sidaner Pour mon premier passage ici je n’oublierai jamais les magnifiques chouchous et une convivialité incroyable entre athlètes et bénévoles. Vraiment chouette ! Thomas de Bruxelles Je voulais par ce mail vous remercier pour ce que vous faites. C’est la première fois que je participe à votre journée sportive, entrainé par mon fils... J’ai été touché par l’ambiance conviviale et bonne enfant. La gentillesse des bénévoles et l’accueil. Merci de tout coeur et je pense avoir été conquis par le triathlon.... Eric Ophoven Un grand au BIN pour la belle course de dimanche. De plus le soleil était de la partie et le vainqueur est un très grand monsieur du triathlon. Que demander de plus? Encore merci et à un de ces jours. José 23


Portraits de Binneurs Jaime

Love: Beer. Thanks Belgium Don’t love: Green peas. First sport? My parents put skies on me when I was 3. It would of been nice if they had putted me in a swimingpool. The training you prefer? Running The traingin you hate? Swimming Best sport memories? Not swimming Best sport result? Still to come Season target? Challenge Vitoria on 28th July For me, the BIN is... a one of the greatests things in Belgium, after beer of course.

Rioja 30 Years Binneur Since 6 months

Jessica

Aime: Ma famille, me surpasser, le sport, lire. N’aime pas: L’hypocrisie Discipline d’origine? Natation, athlétisme et karting Entraînement préféré? Natation Entraînement détesté? Le vélo, c’est celui que j’aime le moins, mais je déteste pas pour autant Objectifs de la saison? Terminer un quart et emmener le bin au karting

Van Der Perren 19 ans

Pour moi le BIN, c’est... une très grande famille dans laquelle personne n’est jugée sur ses performances: chacun son niveau et chacun son plaisir! Le plus important reste avant tout de prendre du plaisir avec les gens qu’on apprécie...

Etudiante Binneuse depuis 2 ans

24

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Thomy

Hoebanckx 39 ans Employe au Carrefour Express de Wemmel Binneur depuis 7 ans Thomy Chimay Bleue

Aime: Ma vie avec mon namoureuse et mon p’tit bouchon. Les weekends en Ardennes, remplis d’amis, de sport, de soleil, d’apéros et de bbq ;-) N’aime pas: Etre impuissant face à la tristesse ou le malheur d’un ami ou d’un être cher. Discipline d’origine? Le canapéchipsotélé ( déjà triple effort). Je n’ai pas complètement abandonné cette discipline. Entraînement préféré? Je les aime tous, le plaisir varie en fonction de la possibilité de réunir : amis, soleil et petit apéro après ;-) Entraînement détesté? N’existe pas. Si je n’aime pas je ne le fais pas ! Meilleurs souvenirs sportifs? Hawaii ! Je profite d’ailleurs de cette question pour joindre un article que j’avais écrit et pas envoyé, peut-e-être que cela motivera quelqu’un … ou pas. Voir pages suivantes Meilleure perf? Je n’ai jamais eu de perfusion ! Sinon en complet 9h06 à Roth (2011), en demi 3h59 à Brasschaat (2006) et en quart 1h56 avec drafting et 1h58 sans drafting dans les années 2000. Objectifs de la saison? J’ai un objectif très prétentieux : Profiter le plus possible de mon amoureuse , de mon tibouchon et réussir à retrouver la pêche pour prendre un max de plaisir à l’Alpe d’Huez et au Belman … Mais c’est pas gagné ;-) Pour moi le BIN, c’est... Un grand club avec tous les aspects que cela comporte : - Beaucoup de membres, de tous les styles, de tous les niveaux avec leurs qualités et leurs défauts. - Des activités en nombre, bien organisées, pour tous les goûts (bowling, repas moules, week-end Butgenbach, stage Palma, week-end char à voile et j’en oublie …) - Des sorties groupées (Eupen, Butgenbach, Roth, Vichy, Alpe d’Huez) - Des organisations au top (Ironmanneke, Run and bike,..) - Une structure d’entraînement haut de gamme, piscine et programme natation, parcours vélo, piste, coachs pour conseiller et surtout un bar ;-) - Des performances également : Il y a les « vieux » qui ne s’avoueront jamais vaincus (hein mon Jean-Yves) , tous ces « nouveaux » affamés et aux dents longues mais aussi ces dames qui progressent de plus en plus et sans oublier ce leitmotiv que tous les binneurs, du plus rapide au moins « performant », respectent et appliquent : « Never give up ! » - Mais ce qui confère au club cette ambiance unique c’est ce côté « C’est du sérieux mais on ne se prend pas au sérieux ! » - Enfin, et avec tout le respect, l’amitié et la gratitude que j’ai pour le président, le vice, les webmaster, les coachs, les equipementiers, les photographes et toute autre personne qui œuvre dans le club, le BIN c’est aussi une personne en particulier, un homme bien sûr remplaçable, bien sûr non indispensable, mais tous le monde sera d’accord pour dire « Dieu que c’est bon de l’avoir » j’ai nommé mon bon René! Drafteur - Brussels Ironman NATO

25


Voilà ca y est, j’y suis, je l’ai tellement voulu, j’en ai eu tellement envie, j’en ai tellement rêvé.

J’ai vécu mon rêve, je suis un homme heureux. J’ai encore la chair de poule.

Thomy goes to Hawai 2010

J’

ai la chair de poule, ce n’est pas à cause du froid, il est six heures quarante-cinq quand je rentre dans l’océan translucide de la baie de Kona mais l’eau est délicieuse et la température est vraiment agréable. Non, cette chair de poule m’envahit car je réalise que je suis sur le point de vivre mon rêve, je me dirige vers la ligne de départ en nageant calmement, je m’arrête , je me retourne et j’observe, toute en m’enivrant de l’ambiance, cette foule de spectateurs , les palmier, le soleil... Impressionnant … J’essaie de retrouver mon amoureuse et mes amis, mais c’est cause perdue, trop de monde. Dans l’eau aussi il commence à y avoir du monde, les pros sont partis à six heure trente mais les quelques deux mille amateurs restant se pressent vers la ligne de départ, c’est très nerveux, très serré, trop à mon goût, je change de place, je vais me mettre un peu à l’écart, je n’ai pas envie d’aller au contact, j’aimerais passer une journée sereine et profiter au mieux de cette course. Petite pensée pour tous les gens à qui je dois d’être là, j’aimerais qu’ils soient tous ici.

Coup de canon Et c’est le coup de canon qui m’extirpe de mes rêveries. C’est parti, petit ‘’sprint ‘’ pour tenter de sortir de la masse, mais rien n’y fait, la densité est grande, je suis enfermé dans un groupe tranquille avec lequel je vais d’abord 26

rejoindre le bateau à mi-parcours et ensuite l’arrivée natation, quel plaisir de nager dans une eau à vingt-cinq degrés avec comme décor des coraux et fonds rocailleux et comme spectateurs des centaines de petits poissons multicolores …

Passage par la douche, par la tente et par « l’étaleur » de crème solaire. Petit jogging jusqu’à mon Mathot qui m’attend sagement, et c’est parti pour les cent-quatrevingts bornes vélo.

Sortie de l’eau

Le public est nombreux et hyper encourageant, ça crie de tous côtés et là, dans la foule j’aperçois mon ami crevette, camera à la main et déchaîné comme un fou. Il a fait le voyage spécialement pour voir la course et m’encourager, je sais qu’il aimerait tant être à ma place, un jour c’est sûr il sera ici avec un numéro sur son dos.

A la sortie de l’eau je suis surpris du contraste entre le calme qui régnait au sein de l’élément liquide et l’excitation de mes compagnons, je pense que deux catégories se distinguent : ceux qui sont là pour une perf perso et ceux qui pensent avant tout à profiter de ce moment magique. Du coup les ‘’ pressés ‘’ se mêlent aux ‘’plus cools’’ qui, le sourire béat, acceptent de bon cœur leurs bousculades synonymes de précieuses secondes gagnées. Drafteur - Brussels Ironman NATO

Crevette

Le premier tronçon du parcours consiste, après une petite bouclette, à un court aller-retour qui nous éloigne du public avant de revenir parmi eux et de gravir


Panali hill . Ensuite, direction Hawi, les champs de lave, les routes surchauffées, le vent dans le dos pour débuter, va ensuite venir perturber légèrement notre avancée jusqu’à devenir franchement violent dans les derniers miles qui nous amènent à Hawi.

Retour vers Kona Demi-tour, et retour vers Kona. Evidement le vent qu’on avait de face pour venir est à présent de dos et inversement. La chaleur est bien présente, mais le nombre de ravitos, leur longueur ainsi que l’efficacité des bénévoles permet de gérer au mieux ce problème. Passage près des bus de Hannes, notre tour-opérateur, où je retrouve avec beaucoup de plaisir mon amoureuse et mon ami Marcus, eux aussi venus partager cette aventure avec moi. La succession de côtes et le vent de face pour rejoindre Kona fatigue les organismes, j’ai mon petit coup de moins bien et j’ai cette chouette sensation d’être scotché au sol, pas de soucis, je relativise, je suis au paradis du triathlète et je rentre de cette balade vélo des images plein les yeux, les champs de laves, les messages de cailloux blanc, le demi-tour à Hawi, la côte et l’océan a perte de vue… bientôt, le public se refait plus nombreux et l’air de transition me tend les bras. Mon vélo pris en charge par un bénévole, je jogge à nouveau vers les tentes de transition, j’en ressors après un changement confortable. Troisième volet de ma petite aventure, le marathon.

Marathon La sensation de chaleur est plus importante. Le public est toujours aussi enthousiaste et je me dirige calmement vers le premier des deux aller-retour composant le parcours, celui d’Alii drive. J’y retrouve Crevette qui, vidéo à la main et clapettes aux pieds

m’accompagne sur quelques centaines de mètres. Mes jambes sont lourdes et je dois attendre ce premier turning point pour me sentir bien. Retour au point de départ, nouveau passage sur Panali hill, ou je retrouve mon amoureuse et Marcus, eux aussi caméra et appareils photos à la main, petit bisou à un des deux, celle qui dira OUI quelques jours plus tard, et direction Queen k avenue. Longue ligne droite avec une succession de montées et de descentes. Toujours autant de ravitos, de bénévoles et d’ambiance. Au loin se profile le tronçon le plus stratégique, pour les pros du moins, de ce triathlon, la descente à Energy lab. Tant d’histoires lues à propos d’energy lab, il a été ,et est encore, le juge de paix de nombreuses éditions. Je descends vers l’océan sur cette route macadamisée, noire et où la chaleur est reflétée, je gambade heureux et le sourire aux lèvres, tous les articles et toutes les photos des magazines de triathlon me reviennent à l’esprit . Cette fois c’est moi qui suis dedans, c’est moi qui y souffre, c’est moi qui ai soif et, comme beaucoup d’autres avant moi, c’est moi que ça rend euphorique. Tout au fond de ce tronçon, un bénévole accompagné d’une sono beuglant un air de salsa endiablé nous encourage et nous rappelle qu’il faut faire demi-tour et remonter vers Queen k avenue, j’adore, je le reDrafteur - Brussels Ironman NATO

mercie, l’applaudis et il me tape dans la main en l’accompagnant d’un ‘’ gooooooooooooooooood job ‘’.

Energy Lab Me voilà dans la remontée d’energy lab, de l’énergie justement, j’en ai à revendre, je suis à Hawaii et à la sortie de cette remontée je ne serai plus qu’à 9km de la ligne d’arrivée… Je profite à fond de ces instants de pur bonheur, je pense à quelques potes qui ont foulé eux aussi ce macadam mythique… Jean, Miche, JC, Eric, Pierre, et bien d’autres, je pense à d’autres amis qui suivent ça depuis la Belgique dans leurs canapés, les savoir en train de penser à moi me fait encore élargir mon sourire… Arrivé en haut, je croise le tableau d’affichage destiné au supporter, à mon passage , un message de mon amoureuse me fait venir les larmes aux yeux, que de bonheur, que de bonheur…. Mais bon, c’est pas tout ça, faudrait penser à rentrer maintenant… Alors direction Kona, les jambes tournent bien et les kilomètres défilent aisément, quelques ravitos plus loin je me retrouve dans la dernière côte avant le tournant redescendant vers les deux derniers miles… Devant moi le dernier ravito, je ne le sais pas encore mais c’est ici que s’est déroulé le dénouement de cette édition deux mille dix, c’est ici que Mac27


ca a porté son attaque décisive, ici que Raelaert a vu la victoire s’envoler…

cette journée, vous qui, en sacrifiant un moment de votre journée ou de votre nuit pour moi, m’avez donné la chance et la force de vivre une journée sereine, sans gros coup dur, sans pépin, et de profiter ainsi au mieux de ce magnifique moment. Pour ça, Merci à tous !

Moi, je suis aux anges, je croise une nouvelle fois mon ami Marcus qui me tape dans la main en s’écriant : ‘’ yyaahoooh hooou waaaaaw yes yes yes … ‘’ ,un tournant à gauche, un deuxième tournant à gauche et … Ca y est…

Dernière ligne droite LA dernière ligne droite s’étale devant moi, tel un condamné dans ses derniers instants, je revois défiler toute mes années de passion triathlétique : l’arrivée à Hawaii, la remise des slots, la course de Zurich, les entraînement avec mes amis Jean-Yves, Did, Marcus, les sorties BIN, mon arrivée au BIN, mais aussi mon passage à Landen avec Jean Lou et mes débuts au Ganshoren Triathlon avec le p’tit Marc, mes frères , Gilles, Marcus, Did , mon premier 100 m ’’crawl’’ mon premier vélo, mon premier cinq kilomètres en trottinant… etc

28

Vingt années de tri, de sport, de passion, mais aussi de découvertes. Découverte de paysages, de souffrances, de limites, mais surtout de gens, de potes, d’amis, et, à quelques dizaines de mètres de cette ligne d’arrivée hawaiienne, c’est à eux… à vous que je pense… vous tous qui avez eu une pensée pour moi pendant

Drafteur - Brussels Ironman NATO

Mes pensées sont interrompues par les cris stridents de Crevette qui, encore et toujours, filme, plus loin, à un mètre a peine de la ligne, mon amoureuse est là, comme pendant toute cette aventure, elle est là et j’aime ça, un peu plus haut dans ce récit, je parlais de condamné, avec elle, c’est sûr, je suis’’ con damné ’’ à être heureux… et c’est sur cette dernière pensée que je passe l’arrivée du Triathlon d’Hawaii, sous le hurlement de Mike Ryley : ‘’ Thomas Frank Hoebanckx from Belgium, You are a IRONMAAAAAAAAAAN …’’ J’ai vécu mon rêve, je suis un homme heureux. J’ai encore la chair de poule. Thomy Chimay Bleue


M

esdames, vous connaissez nos hommes: ils ont tous une immense pile de vieux T-shirts de triathlon qui s’accumule quelquepart sur une planche d’étagère, une armoire, dans un carton… et surtout pas question de les jeter. Ils y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux.

par Ela A chacun de ces bouts de tissu est rattaché un souvenir particulier et les jeter reviendrai à effacer de leur mémoire tout ces moments mémorables. Alors, comment faire pour réduire cette montagne de vieilles loques (si au moins ils s’en servaient pour nettoyer leur vélo!) ? Voici une idée qui trouvera peut-être grâce à leurs yeux: le 2 en 1, au look trendy, qui fera d’un T-shirt banal un article à la mode. Etape n°1 Enfermez-le dans une chambre avec ses Tshirts et duites-lui qu’il n’en sortira qu’après en avoir sélectionné 10. Etape n°2 Vous avez entre-temps retrouvé un T-shirt longues manches (cf. permiers Relais Givrés) ou un Sweat au logo du BIN Etape n°3 A l’aide d’une paire de ciseaux, découpez les impressions les plus remarquables (nom de l’épreuve, année, sponsors…) Etape n°4 Repiquez le tout à la machine à coudre (formule zig-zag) sur le sweat et ça donne…

A dans 2 mois pour d’autres trucs… Drafteur - Brussels Ironman NATO

29


De l’automédication au dopage Le samedi matin sur le vélo, on discute de choses et d’autres. On refait les courses du week-end précédent, on affiche ses ambitions pour l’année, on se tient au courant de la vie du club, on papote... C’est ainsi que par un samedi grincheux de printemps, Laurence T. nous a interpellée sur les liens entre l’automédication et le dopage. L’équipe du Drafteur a voulu en savoir plus et a toqué à la porte du Professeur Pailler. Né en 1943, François-Marie Pailler est docteur en pharmacie, biochimiste-toxicologue, professeur agrégé au Val de Grâce. Après quarante années de pratique hospitalière et d’enseignement, il devient consultant en toxicologie générale, environnementale, sécurité et qualité des aliments. François-Marie Pailler est désormais engagé dans la vie politique de sa commune en région parisienne. Le Drafteur: Pourquoi vous intéressez-vous à l’automédication et au dopage? Professeur Pailler: Au cours de ma vie professionnelle, ce thème a été un souci d’intérêt constant. Je considère et depuis longtemps que malgré une réglementation pharmaceutique exigeante mais justifiée, de la même façon qu’un fumeur peut passer de la classique cigarette au cannabis puis aux drogues dures, l’automédication, en banalisant le médicament, crée une psychologie favorable aux dopages “amateur” et/ou “professionnalisé”. Je 30

m’intéresse

plus

particu-

lièrement au dopage depuis 1968, époque un peu bizarre où deux slogans avaient cours et m’interpellaient : il est interdit d’interdire et des barbituriques la nuit, des amphétamines le jour. Comment définir l’automédication? L’automédication a été définie en France par le Conseil de l’Ordre des médecins comme étant l’utilisation, hors prescription médicale, par des personnes pour elles-mêmes ou pour leurs proches et de leur propre initiative, de médicaments ayant reçu l’Autorisation de Mise sur le Marché, avec la possibilité d’assistance et de conseils de la part des pharmaciens. Des chiffres sur cette pratique en Belgique? Avec une dépense moyenne de 60 € par an, le Belge est un adepte de l’automédication. A titre de comparaison, mes compatriotes français plafonnent à 30 € par an. Quels sont les fondements de l’automédication et du dopage? Pour moi ce sont des raisons sociétales basées sur des difficultés de réussite dans la vie avec la Drafteur - Brussels Ironman NATO

nécessité d’une augmentation ou d’un maintien des performances intellectuelles et physiques. Sur la nécessité de réussir pour les étudiants et d’autres. Sur la compétition perpétuelle qu’est la vie. Et enfin sur le besoin quotidien de dépassement au risque de perdre sa place, ses responsabilités, sa fonction… Il convient également de ne pas négliger l’environnement financier des compétitions sportives. En conclusion... Ma conclusion sera assez laconique : il ne faut sûrement pas légaliser le dopage, comme certains anciens grands champions, devenus chanteurs, ont pu le préconiser. Il parait plus rationnel de développer la relation avec l’industrie pharmaceutique et essayer de “gagner la course contre le dopage” en misant sur l’exemplarité des encadrants et l’éducation du jeune sportif. Fret


Et maintenant, on ouvre se petite pharmacie, on télécharge la liste des substances interdites sur le dite de l’Agence Mondiale Antidopage (www.wada-ama.org) et on établit les correspondances. Voici déjà un petit échantillon des médicaments courants...

Colludol Lidocaïne

Guronsan Caféine

Anrigrippine Caféine

Diamox Diurétique

Strepsils Spray Lidocaïne

Nurofen Rhume Pseudoéphédrine

Actifed Pseudoéphédrine

Ventolin Lidocaïne

Quelques conseils utiles pour prévenir l’utilisation des produits interdits : - Avertissez tout médecin, dentiste ou pharmacien consulté de votre état de sportif, même amateur. - Ne consommez aucun médicament même anodin sans avoir consulté la liste des produits interdits. - Evitez l’utilisation de produits inconnus en particulier quand la composition exacte n’est pas mentionnée. La positivité peut résulter de la prise d’un produit supposé anodin.

Drafteur - Brussels Ironman NATO

31


Nothing New On Race Day

A

void disaster in your next triathlon by following this golden rule.

Mistakes to avoid

After surviving the chilly, choppy and chaotic swim at the 2008 Ironman Coeur d’Alene, I set out determined to make up time during the early miles of the bike course. Less than 20 miles in, the rear of my bike started to feel a little squishy and I noticed a hissing sound. I’d flatted one of the brandnew tires affixed to my sexy rental race wheels. Fortunately, I’d installed and changed a few tubular tires in the past, and I calmly started the process of working the tire from the rim. (...) After 55 exacerbating minutes, I had the spare tire tenuously affixed to the rear wheel, but without any dried glue to help with adhesion, I rode ahead fearing catastrophe. I made it to T2 with my emotional tank on zero, turned in my timing chip and called it a day. Of the many lessons I learned that day, “do nothing new on race day” was the most valuable. There are numerous unplanned experiences that come your way during 140.6 miles, but now I try to limit those during months of training and key race rehearsal sessions.

Racing on rental wheels you’re not familiar with. If you can afford it, buy a set of aero wheels and do all your training on them as well. The days of being labeled a geek for doing so are long gone, and today’s selection of carbon hoops are tough enough for everyday riding. If you don’t feel comfortable putting all your miles on tubular tires (and who would after reading about my 55-minute flat change?), then check out the growing selection of tubeless setups that offer increased flat resistance and supple ride characteristics similar to tubular tires. And always practice changing a flat before a race! Pacing the bike too fast. Simply put, if you were unable to ride that speed during your most recent key rehearsal workout that included a few miles of running off the bike, then there’s very little chance it will magically work out for you on race day. Experimenting with fuel. Trust your training, trust your coach, trust yourself! Don’t second-guess any of these while strolling through the expo, or (even worse) when you see what your competitors have planned on race morning. Wearing your tri kit for the first time on race day. To be safe, make sure you try out your race-day outfit for at least a couple of key training sessions that ideally include all three disciplines. You’ll want to know how it absorbs water, how the chamois feels during a long bike ride and if there’s any chafing potential on the run.

Source: http://triathlon.competitor.com/2013/06/training/nothing-new-on-race-day_77463 - Published on Jun 10, 2013

About Triathlete Magazine is the world’s leading triathlon resource. Triathlete is part of Competitor Group, Inc. CGI’s portfolio of media assets span the full range of the expanding endurance industry and include a robust digital community on the web and on mobile across the Competitor Endurance Sports Network of websites. “One of the fastest growing sports on the planet,” Triathlete is the category leader for multisport athletes and enthusiasts nationwide. Triathlete strives to inspire the rapidly growing community of triathletes across the country and around the world. With an editorial mix that offers training tips, travel advice, event coverage and news, Triathlete celebrates and captures the essence of the triathlon lifestyle.

32

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Le Sportif Invisible Êtes-vous un sportif invisible? Voici quelques signes susceptibles de vous indiquer si vous êtes invisible aux yeux des autres : Tu alignes les longueurs et juste avant que tu fasses ton virage, un nageur décide de faire une longueur à la brasse. À la fin de cette longueur, tu lui as touché les pieds comme signe pour passer. Mais non, il continue. Pourquoi? Parce que tu es invisible! Les médias ne parle jamais de résultats de courses.Ils préfèrent nous rappeler sans cesse que le triathlon, c’est la nage, le vélo et la course à pied.

Tu cours sur la piste, l’étiquette dicte qu’il faut laisser le couloir intérieur aux plus rapides, mais non, 3 personnes courent en ligne… Même si tu les doubles aux deux tours, ils ne te laissent pas le couloir rapide. Pourquoi? Parce que tu es invisible! Tu es sur ton vélo, tu viens de doubler un cycliste parce que tu roules 15km/h plus vite que lui. Il te rattrape à une intersection puisque tu t’arrêtes toujours aux lumières. Obligatoirement, il se place devant toi te forçant à le doubler à nouveau parce qu’il ne t’a jamais vu . Tu cours dans la rue et une voiture s’avance sur le passage piéton te bloquant ton chemin, c’est normal, elle ne t’as pas vu! Avez-vous remarqué qu’a chaque fois que vous êtes passé proche d’une collision avec une voiture ou un piéton, toujours il vous répondra : » je t’avais pas vu… » C’est un peu logique quand on est invisible! Tu accumules les longueurs dans la piscine, évidemment qu’un gars va s’empresser de commencer sa longueur de brasse juste avant que tu touches le mur puisqu’à la vitesse de la lumière, c’est difficile de voir quelqu’un… Il sera aussi ravi de penser que la largeur du couleur est à lui pour faire ses 8m de papillon. Plus tu seras compétitif et performant dans ton sport, plus tu es mieux de devenir invisible parce que tes résultats ne dépendent pas de tes efforts mais selon eux, de la génétique. Pour finir, lorsque tu participes à un évènement ou tu fais des gros entrainements, contente toi de communiquer la distance que tu as parcouru et ne donne aucun chiffre. Cela peu provoquer des réactions qui remettront en cause l’existence de l’humanité selon certains. Source : http://www.trimes.org/2012/03/14/le-sportif-invisible/ - Publié le 14 mars 2012

A propos de .org À la base Trimes devait être un blog personnel. Vous savez l’un de ces blogs d’athlètes qui réclament l’attention et les encouragements de ses proches, en divulguant son kilométrage hebdomadaire et avec des longs comptes-rendus de courses exagérés, mais cela ne nous correspondait pas. Nous sommes en amour avec le triathlon mais pas (en partie) de son milieu rempli d’égos, de « regardez-moi » et où la jalousie et les casseurs de rêves y sont trop présents. Alors oui, Trimes est une réaction. Nous souhaitons casser les idées reçues, justifier les raisons d’être des compétitifs en partageant le plus possible nos lectures et nos expériences sans se prendre trop au sérieux... Drafteur - Brussels Ironman NATO

33


24 Heures Vélo de Louvain-la-Neuve pour la bonne cause

Amis Binneurs et Binneuses, Le BIN a été contacté pour soutenir le projet d’aide, à deux orphelinats en Haïti, de l’ASBL « SOS enfants de Mariani ». Comment les soutenir me diriez-vous ? Avec vos mollets! L’ASBL souhaite participer aux 24 heures vélos de Louvain-LaNeuve le mercredi 16 et jeudi 17 octobre 2013, dans la catégorie « Vélo humanitaire ».

Participer c’est bien, mais l’ASBL veut gagner ou se rapprocher du haut du tableau, afin de récolter la plus grosse part des subsides que l’UCL octroie aux participants de cette catégorie. Une sollicitation de cet ordre ne peut se refuser, d’autant plus qu’il s’agit de rouler le plus vite possible et le plus longtemps possible. Et ça, ca nous connait... Amis Binneurs et Binneuses soyez des leurs! Contactez Jacques si ce défi vous intéresse, par mail à l’adresse flojocoes@skynet.be Merci à tous pour votre soutien. Jacques D. PS: plus d’info sur l’ASBL : http://www.sosenfantsdemariani.be

34

Drafteur - Brussels Ironman NATO


Le nouveau navire amiral de l’Otan sort de terre

I

l ne fait que 32 mètres de haut, mais on peut dire qu’il en impose déjà alors que l’on pose pour l’instant les kilomètres de vitrages sécurisés qui lui donneront son allure extérieure finale et sa luminosité naturelle intérieure.

Situé à Haren (Bruxelles) en bordure du boulevard Léopold III qui mène à l’aéroport de Zaventem, le nouveau siège de l’Otan sort de terre depuis plus de deux ans déjà sur un terrain public de quelque 49 hectares (ex-quartier Roi Albert de la Force aérienne belge) sis juste en face du QG historique, fatigué et étriqué après 46 ans de bons et loyaux services. La décision de se doter d’un nouveau navire amiral arrimé à Bruxelles a été prise par la direction générale de l’Otan à Washington dès 1999. Et l’organisation de la construction de ce dernier fut officiellement confiée à la Belgique cinq ans plus tard. Au terme d’un appel à candidature parmi les 28 pays membres, des groupements de construction furent sélectionnés en 2009. Ce sont les bureaux d’architecture SOM (USGB) et Assar (B) qui ont dessiné les ondulations caractéristiques de l’ensemble du complexe. Et c’est un consortium international d’entreprises, le groupe BAM Alliance, qui a remporté cet imposant marché de construction, com-

plexe à plus d’un égard vu le profil atypique de l’occupant final.

Un plafond d’un milliard d’euros Côté budget, les États membres de l’Otan ont fixé un plafond pour la réalisation de la totalité des travaux à hauteur d’un milliard d’euros, la construction proprement dite atteignant 75 % de cette solide enveloppe globale. Le solde, outre le long chantier de démolition, servira notamment à payer l’installation hautement sécurisée des systèmes électroniques, informatiques et audiovisuels. Les marchés de ces installations seront d’ailleurs attribués dans les prochaines semaines. Parmi les espaces les plus emblématiques du nouveau campus hautement sécurisé de 250.000 m2 bâtis, on trouvera notamment un immense atrium central de 32 mètres de haut, véritable colonne vertébrale du siège, et un centre de conférences high-tech avec la salle de réunion du conseil de l’Atlantique. Au rang des « facilities

» sont notamment programmés un centre sportif et les infrastructures pour les camps de vacances des enfants du personnel (quelque 4.300, dont 2.500 délégués des 28 nations représentées).

Quid de l’ancien siège ? Quant à l’ancien QG voisin, livré en 1967 et bientôt vidé de ses occupants, il est depuis des années déjà l’objet de convoitises en coulisses et de spéculations diverses. À plusieurs reprises déjà, la Région a dit son avenir scellé. Mais tout récemment, le nouvel échevin de l’Urbanisme à la Ville de Bruxelles, Geoffroy Coomans de Brachène, remettait les pendules à l’heure en affirmant que rien n’était encore décidé à ce jour. Philippe Coulée

Source : http://www.lesoir.be/235716/article/economie/immo/2013-05-02/nouveau-navire-amiral-l-otan-sort-terre - Publié le 2 mai 2013

Drafteur - Brussels Ironman NATO

35


Petites annonces & Agenda NO CLASSIFIED DISCUSSION IN THIS AREA PAS DE DISCUSSIONS CLASSIFIEES DANS CETTE ZONE

4 TRIATHLON DE HUY e

E DISTANCE OLYMPIQU PE OU RC PE CHALLENGE SU

À 13H 8 SEPTEMBRE 2013

Ben-Ahin de l’Écluse 4500 Site principal : Rue

www.triathlon-huy.be Les 5 et 6 octobre prochain aura lieu la première édition du Raid du BW. Ce nouveau challenge sportif par équipe de 2 propose un programme alléchant : 3 chronos alliant la course, le vtt et le run&bike. Entre les différents chronos les raideurs pourront participer à des épreuves bonus et découvrir, entre autre, les méandres de la spéléobox. Vous avez la possibilité de participer à l’entièreté du raid ou uniquement au Run and bike du samedi soir. Soulignons également que chaque chrono comporte des boucles bonus, ce qui permettra à chacun d’adapter son programme en fonction de sa motivation ! Le tout prendra place au cœur des plaines et forêts du Brabant Wallon. Pour clôturer l’événement un barbecue sera proposé au raideurs qui auront également la possibilité d’y inviter leur famille et amis. Ne tardez pas à visiter le site internet www.raiddubw.be car vous bénéficierez d’un tarif avantageux si vous vous inscrivez avant le 1er juillet. 36

Drafteur - Brussels Ironman NATO


CROSS TRIATHLON DE LIBRAMONT DU 7 JUILLET 2013 400 m natation, 16 km VTT, 4 km course à pied Où : Avenue d’Houffalize, dans les installations du club de football en face de la clinique de Libramont. Parkings : centre culturel de Libramont (Rue du Cèdre)

400 m de natation en étang ( 2 tours en triangle ) 16 km de VTT ( 2 boucles de 8 km ) 4 km de course à pied ( 2 tours de 2 km ) Informations et pré-inscriptions (jusqu’au 5 juillet inclus) en envoyant un mail à regislacourt@yahoo.fr

Drafteur - Brussels Ironman NATO

37


Le triathlon à l’OTAN est soutenu par Proud sponsors of the NATO triathlon

Magic Elec La Garantie du choix et du service au meilleur prix

Electricité générale - Domotique Installation & dépannages Parlophone - Eclairage de jardin & fontaine Vente Electroménager Jogging + Bruxelles Rue du Luxembourg 6

Jogging + LLN Shopping Esplanade

02/511.11.70

010/86.15.35

bruxelles@joggingplus.com Lun-sam de 10h à 18h

lln@joggingplus.com Lun-sam de 10h à 20h Ven de 10h à 21h

Magic Elec - Bernard Hoebanckx Rue Pierre Vertongen, 25 - 1780 Wemmel 02/460.76.21 magic.elec@euphonynet.be

Drafteur - Juin 2013  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you