Issuu on Google+

Tech’Style

Alpha® et Thermoball™, les isolations synthétiques qui changent la donne

SPÉCIAL

TestS 20 ensembles Freeski en tests longue dURÉE

Le Best Of des couches du dessous

TENDANCE

Les Downjackets volent dans les plumes


HELLY HANSEN CATWALK

Aurelien Ducroz Champion du Monde Ski Freeride Lofoten, Norvège

Le design scandinave est l’atout majeur de tout équipement Helly Hansen. La marque conjugue design intelligent et protection optimale avec style. C’est la raison pour laquelle les athlètes professionnels, guides de haute montagne et amateurs avertis ont choisi Helly Hansen.

CONFIDENT WHEN IT MATTERS

WARMER. COOLER. LIGHTER. H2FLOW™ vous permet de contrôler la température de votre corps ! Le principe est basé sur l’isolation de l’air à l’intérieur du produit, ce qui vous apporte de la chaleur, mais aussi une meilleure ventilation, que vous pouvez réguler quand les conditions le nécessitent. www.hellyhansen.com/h2flow.

2

Style Tests 2014

Helly Hansen Catwalk = Défilé Helly Hansen / Confident When It Matters = Confiant Dans Toutes Les Conditions / Warmer.Cooler.Lighter. = Plus de chaleur. Plus d’aération. Plus de légèreté.


SOMMAIRE

© D.Ferrer / Dynastar

Aurélien Ducroz, testeur de luxe pour Helly Hansen !

TESTS FREE PRESSE

04 Édito

Ceux sans qui…

08 News

24 Best Of

14 À Shopper

30 Banc d’essai

16 Tech’Style I

38 Test

18 Tech’Style II

80 À Shopper

22 Tech’Style III

82 À Shopper

La crème de la crème

Gants tactiles et gants de travail Que la Force du Jet soit avec toi L’Alpha de la Downjacket Boule de poils synthétiques

Les couches du dessous Les Downjackets pour ne pas se faire plumer 20 tenues Freeski à la loupe  Masques polyvalents et lunettes polarisées Les protec du cerveau

Remerciements à la station de Tignes pour les forfaits cet automne afin de parfaire les tests dans les conditions les plus variées possibles. Merci à Monnet, partenaire chaussettes de l’équipe de testeurs Freepresse. © Photo de couverture : Sverre Hjoernevik / Helly Hansen SAVOIE TECHNOLAC 18, ALLÉE DU LAC SAINT ANDRÉ 73 382 LE BOURGET DU LAC Tél : 00 33 (0)4 79 65 46 10 Fax : 00 33 (0)4 79 65 46 12 Site : www.freepresse.com DIRECTEUR DE RÉDACTION ET DE LA PUBLICATION Claude Borrani (claude@freepresse.com) RÉDACTEUR EN CHEF Laurent Molitor (+33 603 812 814) laurent@freepresse.com RÉDACTION Loïc Martin (loic@freepresse.com) 00 33 (0)4 79 65 46 84 CONTRIBUTEURS PHOTOS Scalp. Photos additionnelles par Tessstifler

DIRECTION ARTISTIQUE ET MAQUETTE  Rodolphe Maisonnat (rod.maisonnat@rod-m.fr) PUBLICITÉ DIRECTEUR DU SERVICE COMMERCIAL ET DÉVELOPPEMENT Kamel Beghidja (46 11) kamelb@freepresse.com CHEFS DE PUBLICITÉ Fanny Marguet (46 10) fanny@freepresse.com Assistante commerciale Julie Rivière (46 10) julie@freepresse.com Abonnements : FREE PRESSE Savoie Technolac, 18 allée du lac St André 73 382 LE BOURGET DU LAC CEDEX ADMINISTRATION ET RELATIONS CLIENTS Laurence Rémy laurence@freepresse.com Dépot légal : à parution ISSN : 2257-090X

Ce magazine est une publication FREE PRESSE Directeur Général : Claude Borrani Ce magazine est une marque FREE PRESSE. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent magazine faites sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’oeuvre dans laquelle elles sont incorporées. (art. L.122-4, L.335-2 du Code de propriété intellectuelle). Les Magazines Free Presse sont distribués dans les plus fameux magasins spécialisés sur l’ensemble du territoire français, en villes et en stations, dans certains magasins de sport généraliste, dans les clubs, écoles spécialisées, résidences hôtelières, en colportage sur les plus grands rendez-vous nationaux et internationaux, salons et événements. 23 magazines Free Presse sont diffusés annuellement, ce qui établit un lectorat estimé à 200 000 par numéro, près de 5 millions pour l’ensemble des publications gratuites Free Presse. Si vous souhaitez des exemplaires de nos magazines pour participer à l’animation de votre business :  julie@freepresse.com

Style Tests 2014

3


EDITO

Par Laurent Molitor

Des sommets de confort et de technicité

Encore une belle journée au bureau !

4

Style Tests 2014

important sont impressionnantes et ouvrent de nouveaux horizons. De plus en plus souples pour certains, plus doux au toucher pour d’autres, plus respirants que jamais pour la majorité. C’est alors toute la ‘zone de confort’ qui monte d’un cran. Confort immédiat grâce à des matières plus douillettes, légères et chaudes ; confort thermique dès les premiers mouvements grâce à de nouvelles membranes perméables à l’air et pourtant protectrices ; confort en action grâce à des tissus Stretch dans tous les sens et à des coupes adaptées à chaque pratique. Les ensembles techniques version  2014 permettent tout simplement de profiter de votre activité favorite pendant plus longtemps, d’aller plus loin dans la performance, et même de s’ouvrir à de nouvelles aventures grâce à une polyvalence efficace accrue. Si vous en doutiez encore, n’hésitez plus, 2014 c’est l’année pour investir dans une nouvelle tenue !

© Blake Jorgenson Rossignol

É

tonnant comme les tenues Freeski / Freerando 2014 sont confortables à l’usage ! Grâce à la bataille sans merci que se livrent les manufacturiers de tissus (membranes, doublures, isolations), on arrive aujourd’hui à des sommets dans le rapport Performance/ Confort. Le boom de l’Outdoor et l’arrivée de plus en plus de marques pointues sur ce secteur très convoité n’augure que du bon pour le consommateur. Les fabricants se doivent d’innover pour se démarquer de la concurrence, et d’une manière générale, le marché se retrouve tiré vers le haut. Les tissus utilisés sont de plus en plus qualitatifs et assemblés plus intelligemment ; les coupes ergonomiques et autres shapes 3D se généralisent ; l’accessoirisation est souvent au top, les détails travaillés…dans le moindre détail ! Les matériaux sont protecteurs, ça on le savait. En 2014, les évolutions sur d’autres critères tout aussi


NSEIL ET DU PRIX

© Photos : Marker, A. de Rorthays, N. Gumery - Art Home, FjallRaven, QuickSilver.

DU CO SYMBOLE DU CHOIX,

Carte Cadeau

Paris Quartier Latin - Lyon - Thonon-les-Bains - Sallanches - Toulouse/Labège - Strasbourg Albertville - Marseille - Grenoble - Chambéry (ouverture début 2013)

www.auvieuxcampeur.fr

Carte Bon-achat-OK.indd 1

Soyez certain de faire plaisir en offrant ce choix avec notre carte « cadeau » utilisable en boutique ou sur notre site Internet.

31/10/12 14:09

PARIS QUARTIER LATIN • LYON • THONON-LES-BAINS • SALLANCHES TOULOUSE-LABÈGE • STRASBOURG • ALBERTVILLE • MARSEILLE • GRENOBLE • LE COIN DES AFFAIRES DU VIEUX CAMPEUR À CHAMBÉRY

www.auvieuxcampeur.fr Avec notre application, retrouvez l’intégralité des 6 Tomes de notre catalogue. Vous pourrez consulter en permanence plus de 3 000 pages de produits qui vous passionnent.

Style Tests 2014

5


CONCEPTION/FABRICATION ARTISANALE/PERFORMANCE

Née au cœur de la nature sauvage de la côte ouest canadienne, Arc’teryx s’inscrit sur des valeurs de précision et de qualité tant au niveau du design que de la fabrication offrant ainsi une performance inégalée dans les conditions extrêmes.

CONCEPTION/FABRICATION ARTISANALE/PERFORMANCE CONCEPTION/FABRICATION ARTISANALE/PERFORMANCE

arcteryx.com/insulation EN QUÊTE DE PERFECTION

6

Style Tests 2014


Style Tests 2014

7


NEWS

© Copyright

Black Diamond commence petit mais commence bien !

Le personnel du groupe Lafuma associé depuis toujours au nettoyage de la Mer de Glace, initié par le Club Alpin Français de Chamonix.

Chez Lafuma, le Vert, c’est du sérieux Lafuma lance l’outil ecoefficiency™pour réduire son impact environnemental et informer les consommateurs. Engagée depuis plus de 20 ans dans la réduction de son impact environnemental, la marque enclenche une nouvelle étape vers le développement durable avec une approche plus scientifique et rigoureuse du sujet. L’outil ecoefficiency™ permettra à tous de connaître l’impact écologique des produits Lafuma sur l’environnement, de leurs matières premières jusqu’à leur fin de vie, en passant par la fabrication et le transport, avec par exemple le bilan carbone de ceux-ci en kg de CO2. Le calcul du coefficient ecoefficiency™ s’appuie sur une démarche ACV (Analyse de Cycle de Vie) prenant ainsi en compte les étapes industrielles du cycle de vie du produit. Tous les composants du produit avec leurs spécificités (matière, process, fournisseurs…) sont pris en compte et correspondent à des impacts différents. Sont ensuite intégrés les données environnementales relatives aux procédés de fabrication, aux lieux de production et aux transports. Les paramètres de durabilité et qualité des produits influent sur le résultat ecoefficiency™, ainsi que les étapes de recyclage. Difficile de faire plus complet !

8

Style Tests 2014

Black D lance sa première collection de textile Outdoor. Une ligne pour l’instant 100% rando et alpinisme, en attendant de découvrir la gamme freeride à venir pour l’hiver prochain. Une collection très ciblée et 100% labellisée Bluesign®. « Participer au système Bluesign® nous permet de nous assurer que la matière première tout autant que le process de fabrication sont optimisés, tant du point de vue de la productivité que de la protection environnementale et de la sécurité de l’utilisateur ». Faut chercher l’info, la démarche étant tellement logique chez Black D qu’ils ne la mettent pas en avant sur leurs produits de peur de passer pour des ‘green washers’ cherchant à coller à la tendance du moment… Signalons tout de même que chez Patagonia (qui propose une collection d’une autre ampleur), l’objectif des 100% des produits labellisés Bluesign® ne sera atteint qu’en 2016.

Outdoor Research Sensor Les smartphones et les tablettes font désormais parti de l'équipement standard du pratiquant de sports Outdoor. En alpinisme, en trail ou en eau vive, les ‘assistants électroniques’ sont de la partie et contribuent à la sécurité. Pour protéger les appareils électroniques de l'humidité et de la saleté, Outdoor Researsh propose la housse Sensor Dry Pocket. Cette protection étanche est disponible en trois tailles : Standard, Large et Tablette. Les dimensions sont prévues pour les modèles les plus courants de Smartphones et de tablettes. La combinaison de la fermeture zippée " Zip-Lock ", du système de fermeture roulée et des coutures thermo-soudées à haute fréquence garantit une étanchéité totale. Des ports écouteurs étanches intégrés permettent de rester dans le ton. Les appareils restent utilisables en permanence de l'extérieur grâce à la fenêtre tactile Touchscreen. Les services de l'unité de survie d'OR restent garantis même sous l'eau : à une profondeur d'un mètre, vos équipements resteront au sec pendant 30 minutes.


Style Tests 2014

9


NEWS

La black list de jack Jack Wolfskin renforce sa liste noire de substances nocives. Depuis plusieurs années, l’entreprise, affiliée à la Fair Wear Foundation, régule les valeurs limites pour les produits chimiques d'une manière souvent plus stricte que les règlementations légales. Bien avant la norme Oeko-Tex® 100, Jack Wolfskin a par exemple régulé l'utilisation du PFOA, basant ses objectifs sur la version stricte de la norme bluesign®. Elle est également la première entreprise du secteur Outdoor à annoncer sa participation au programme ‘Zéro Rejet de Produits Chimiques Dangereux’ (ZDHC- Zero Discharge of Hazardous Chemicals- en VO). Le projet ‘Joint Roadmap’ mis en place dans ce but a été notamment inspiré par la campagne Detox de Greenpeace. Ceci vaut à la fois pour le produit final et pour l'ensemble du processus de production. Les membres du programme ZDHC vont fournir des documents pour montrer leurs avancements par rapport au projet Joint Roadmap chaque trimestre de l'année 2012 ; puis, annuellement, de 2013 à 2020. « Pour l'industrie de l'outdoor, l'objectif du projet Joint Roadmap ‘Zéro rejet de produits chimiques dangereux’ est extrêmement exigeant. », déclare Christian Brandt, Directeur d'Exploitation de Jack Wolfskin. Dans une logique de ‘fabrication propre’, l’objectif affiché est de renoncer complètement d'ici 2020 aux produits chimiques fluorés (PFC), chose impossible pour l’instant. Tout en cherchant une solution, jack Wolfskin a d’ores et déjà banni d’autres produits chimiques de sa production. Les PFOA, par exemple, seront exclus de leurs tissus imperméables à l’eau d’ici la fin de cette année.

Sun Valley fête ses 30 ans ! sur Val Thorens, qui me vaudra ce coup-ci mes premières parutions dans Skieur Mag. Dans la foulée je signe avec Sun Valley durant l’été 97, toujours grâce à Eric Berthon, puis ce sera ensuite Olivier Cotte qui prendra le relais en devenant Team Manager de la marque. La même année je signe aussi avec Scott pour les skis, et depuis, les deux histoires continuent ! » C’est la grande époque du Freeride, Sun Valley se forme alors un team avec quelques-uns des meilleurs Freeskieurs du moment. En 1998, Seb compte comme ‘team mate’ Baptiste Collomb Patton, Ophélie David, Julien Lopez, Mathias Wecxsteen, Marie Martinod… Un vrai Who’s Who du Ski Français !

Parmi ceux qui n’ont rien vu passer, Seb Michaud, rider emblématique de la marque, reviens sur 18 ans de carrière et de collaboration. "Depuis 30 ans, Sun Valley développe des vêtements de ski. Les ski trips sont la source de son inspiration. Son expertise dans le ski wear et son positionnement ski, freeride et voyages n’ont jamais été aussi affirmés." Une histoire de trips et de belles rencontres comme nous le confirme Seb, qui se replonge pour l’occasion dans la boite à souvenirs… « Le contact s’est fait pendant mon tout premier shooting, c’était à la fin de l’hiver 94/95 ! Sun Valley avait besoin d’images pour son catalogue et Eric Berthon (champion du monde de ski de Bosses en 1986 et créateur de Skieur Mag avec un autre ‘bosseur’, Bruno Bertrand, ndlr) m’avait emmené à Val Thorens shooter pour eux devant l’objectif de Jean-Marc Favre. Pas encore de sponsoring à l’époque… L’hiver suivant, rebelotte, Eric me convie à un autre shooting avec JMF

10

Style Tests 2014

« Une relation de confiance s'est rapidement installée entre la marque et moi. J'attaque cet hiver ma 18ème année équipé par Sun Valley, je pourrais ouvrir un shop à la maison avec toutes ces pièces accumulées au fil des saisons ! Je n’ai jamais cherché à changer de sponsor depuis. La relation est motivante, chaque année la marque fait évoluer ses produits. Mais attention : mon Job, c’est de rider ! Je ne participe pas à la création des collections ; je donne juste mon avis sur certains détails. Et comme il est écouté, alors pourquoi changer !? » En parlant de job, maintenant que tu es tout frais retraité du Freeride World Tour, comment tu vas occuper ton hiver ? « La philosophie de Sun, c'est le voyage, le trip, donc pour cette années, nous cherchons à nouveau une destination dépaysante. Pour l’instant on a l’Inde en ligne de mire, on verra ! Mon arrêt des contests va me laisser plus de temps pour shooter, que du bon en perspective ! Un peu de vidéo avec PVS, l’Aravis Freerando Tour (photo + vidéo), rider avec les Juniors sur le FWT, le Gore Experience Tour à la Grave avec Bruno Compagnet et Christophe Dumarest. Et puis comme chaque hiver, les Etoiles du Sport, quelques séminaires et une participation à l'event Mer & Montagne. »


Sauver les ours en Polartec® Polartec®, leader dans la conception et la fabrication de tissus techniques performants, a reçu le troph��e Conservation Champion remis par l’EOCA (European Outdoor Conservation Association ) à l’occasion du salon Outdoor Show de Friedrichschafen. Au travers de ses tissus mais aussi de son organisation, Polartec® s’est engagé dans une démarche de qualité visant un développement durable de ses activités dans le respect des hommes et de l’environnement. L’European Outdoor Conservation Association (EOCA) a été créée en 2006 à l’initiative des acteurs de l’Outdoor, avec pour seul but d’aider à préserver et à protéger la nature. L’association a ainsi financé des travaux de recherches sur le changement climatique et l’utilisation des pesticides, protégé des ours bruns dans le nord de l’Espagne, préservé une forêt vierge de la déforestation en Suède et éliminé les déchets d’une montagne dans le Kirghizistan.

C

M

J

CM

MJ

CJ

maxidmum . photo Tristan Shu

CMJ

N

Leatherman Le Style PS (Passe Partout) est l’outil indispensable du Globe Rider, compatible avec les normes du transport aérien, histoire de ne pas devoir jeter son Leatherman au moment de l’embarquement. Cette pince multifonction est l’une des plus légères de la gamme avec moins de 45 g pour 8 outils disponibles (dont Pinces à bec effilé, Pinces normales, Pinces coupantes actionnées par ressort, Ciseaux, Tournevis plat / cruciforme, Mousqueton / Décapsuleur). Le Style PS replié se range à l’intérieur du Hail (100 % en acier inoxydable, idéal pour tous les addicts de la neige. Racloir à fart, étarqueur de lacets, clef Allen 10 mm, range écouteurs).

RF Y HI-PE ENERoGn n e t -s p o r t s .c o m w w w.m

GGIO GAVA NET ENAK MON TEAM

Hail + Style PS 32,90 euros et 38,90 euros

Style Tests 2014

11


A SHOPPER

A SHOPPER

STYLE TESTS 2014

ziener Ziener, le spécialiste du gant, PROPOSE désormais toute une gamme de vêtements techniques et lance cet HIVER deux nouvelles collections, Skicross et All Mountain.

C’est bien évidemment vers la seconde que nos regards se tournent. Ziener, en plus du haut de gamme très technique, a eu la bonne idée de travailler le "milieu de gamme" en proposant une tenue Freeski à un prix très compétitif.

Sigurd Jacket > 299,00 € Matériaux

membrane Aquashield® 3 couches. Doublure Thermoshield®     IMPERMÉABILITÉ

>10000 / Respirabilité >15000    

• Avec un grand col montant, sa capuche réglable, les manchons ajustables et des zips étanches la Sigurd est très protectrice contre les intempéries. • Une membrane imper-respirante, une doublure chaude avec une zone ventilée dans le dos assurent une bonne climatisation interne. Poche forfait, poches latérales, poche filet interne, jupe pare-neige.

Sedi Pant > 199,00 € Matériaux

membrane Aquashield® 2 couches. Doublure Thermoshield® IMPERMÉABILITÉ

>10000 / Respirabilité >15000    

• Pantalon tout terrain avec une doublure chaude 40g/m² se combinant avec la respirabilité la membrane Aquashield®. • Zips d'aération pour constamment garantir une bonne température corporelle, poches zippées étanches et guêtre intégrée.

12

Style Tests 2014

Millet Bivy Case > 24,90 € Protection grand froid pour les appareils électroniques. Un système de coquille vient recouvrir parfaitement votre appareil le protégeant ainsi du froid sous toutes ses facettes. Tissu déperlant, garnissage Primaloft® 200g.


Millet Bimb Pro GTX > 899,90 € Une combi pas pour les Bimbos mais pour les pros riders et tous ceux qui se rêvent de l’être un jour. Taillée pour du ‘Freeride engagé’, en construction Dual Tech (association de deux Gore-tex® différents), ses bretelles élastiques amovibles qui s’enfilent comme un holster et non comme des bretelles classiques, vous assurent un confort et un maintien maximum. Son système ‘Roll-Up’ vous permettra de vous sentir à l’aise en portant simplement le bas. Fini les manches nouées autour de la taille ! Plein de bonnes idées qui lui ont valu d’obtenir un Award mérité lors du dernier ISPO de Munich.

Monnet Un concentré de technologie à vos pieds.

Parfois négligée, la chaussette fait pourtant partie des éléments essentiels de votre confort. Hautement techniques, les chaussettes Monnet, fabriquées en France, proposent une solution pour chaque activité (skating, race, freeride, randonnée). Conçues en partenariat avec des orthopédistes, elles intègrent une précision unique dans le tricotage permettant le positionnement de zones ergonomiques différenciées et de sélectionner les fibres les plus adaptées à chaque zone. Focus sur trois modèles pour prendre son pied cet hiver.

Expert Ski Rando > 27,00 € Fibres

laine Merinos et soie   

• Très fine au niveau du cou-de-pied avec une semelle maille fine en Coolmax® pour que le pied respire en montée. • Protection tibia en bouclette ThermoCool Merino pour un maximum d’amorti en descente. • Resserrement malléole et voûte plantaire pour éviter le glissement de la chaussette dans la chaussure. • Tibia, talon et pointe en Friction Free® (réduit l’échauffement et la formation d’ampoule).

Fusion > 24,00 € Fibres

ThermoCool Merino et Nostatex (fil d’argent).

Deneriaz

Underwear IR Reflex Racing Racing IR-Reflex Seamless

TOP > 199,00 € - BAS > 49,00 € La Technologie IR Reflex choisie par Antoine Dénériaz pour sa collection de sous-vêtements techniques est une nouvelle fibre haute technologie qui réfléchit les rayons infra-rouges émis par votre corps, tout en le laissant respirer grâce à ses fibres à structure cannelée. Le sous-vêtement étant thermo régulant, vous gardez votre énergie pour le ski au lieu de lutter pour maintenir votre température corporelle ! Traitement antibactérien Tinosan®. Maille aérée sous les aisselles et plis du coude ; zones latérales auto ajustables pour un gainage parfait ; protection molleton des lombaires.

• Apport thermique de la laine couplé à une respiration et des propriétés antibactérien avec le fil d’argent : la chaussette idéale pour les freeriders. • Protection tibia en bouclette pour l’amorti, le confort et la thermorégulation. • Talon et en pointe en Thermolite® (protection thermique légère et respirante). • Semelle bouclette en fil d’argent Nostatex (sain, chaud et confortable).

Energy Racing > 27,00 € Fibres

Dry Release Energy®. Fibre micro polyester contenant 11 minéraux et augmentant la circulation sanguine à la surface de la peau.

• La chaussette des fanas de performance. • Le Dry Release Energy® apporte un confort au toucher et une précision ultimes. • Zones latérales et achilles respirantes ; protections ergonomiques ; resserrement malléoles et voûte plantaire. • Talon et pointe en Friction Free® (réduit l’échauffement et la formation d’ampoule).

Style Tests 2014

13


A SHOPPER GANTS

A SHOPPER

STYLE TESTS 2014

14

Au bout des doigts 6 paires de gants tactiles pour rester connectés en toutes circonstances. Du sous-gants au modèle le plus Freeride en passant par les gants 2 en 1, les Geeks Riders n’auront plus jamais froid aux mains.

Millet

Mountain Hardwear

Ziener

Cell Touch > 39,90 €

Stimulus Glove (H et F) > 40,00 €

Irio WS Touch > 40,00 €

Gants thermiques avec un extérieur Polyester Stretch et une maille grattée. Insert X Static conducteur sur le pouce et l’index permettant l’usage des Smartphones et autres outils numériques.

Polartec® Power Stretch® pour la chaleur et le confort, surface silicone pour la préhension et l’utilisation Smartphone (paume et les 5 doigts). Utilisable seul ou en sous-gant.

Gant deux en un, utilisable également en sous-gant. Membrane Windstopper® coupe-vent, respirante et déperlante ; inserts ‘Touch’ permettant de rester connecté même par grand froid avec sa fonction tactile. Préhension au top pour toutes les activités intenses grâce à son tissu Stretch, sa coupe près de la main et un insert nid d'abeille siliconé sur la paume.

Salomon

Salomon

The North Face

Spirit GTX U > 120,00 €

Backcountry 3 en 1 > 100,00 €

Etip > 35,00 €

Gant de Freeski au poignet court, avec protection Gore-Tex® et matière Polyester compatible écrans tactiles sur l’index. Isolation Primaloft®. Articulations souples et protégées, paume en cuir Pittards® (référence pour son toucher et son confort).

Multi usages et multi fonctions ! Gant Unisexe 3 en 1 composé d’un gant intérieur en polaire Thermolite® Micro avec paume adhérente en silicone, et d’un gant extérieur chaud doté de la protection imperméable ClimaSnow™. Essuie-nez sur le pouce. Les index des deux gants sont recouverts d’une matière compatible avec les écrans tactiles.

Gant en polaire Stretch 4-Way avec Radiametric Articulation™ et une coupe 5 Dimensional Fit™ pour un ajustement naturel. Paume en silicone pour une bonne adhérence sur les bâtons de ski ou le piolet. La technologie U|R® Powered permet aux cinq doigts d'utiliser un écran tactile.

Style Tests 2014


A SHOPPER GANTS

A SHOPPER

STYLE TESTS 2014

L’hiver à pleines mains 6 paires de gants pour affronter toutes les situations. Gants de Freeride ou ‘Work Gloves’, on doit pouvoir tout faire avec. Prendre un piolet en main, s’accrocher sans glisser à un rocher, faire un nœud à la corde, et bien sûr être protégé du froid et des intempéries ! Les gants des travailleurs de la neige en sorte !

Columbia

Ziener

Dainese

Bondary Basin™ > 69,95 €

Xult > 99,99 €

Techno Challenge 13 Gore-Tex® > 129,00€

Membrane Omni-Tech® Max Softshell pour l’imperrespirabilité. Technologie Omni-Heat™ thermo-réfléchissante et isolante pour un gant taillé pour affronter le grand froid canadien. Manchette longue, essuie-nez sur le pouce, tout est prévu. Paume antidérapante avec renfort en cuir et shape Precurve™ pour une meilleure préhension.

Gant multi activités en montagne. Membrane Aquashield® Ziener imper-respirante. Nylon et Élasthanne sur le dessus, à la fois isolant et Strech. Paume en cuir de chèvre pour le confort et la solidité. Garniture Proloft pour la chaleur. Système pour allonger le gant avec un manchon glissé sous un zip, sur le dessus de la main.

Gant Gore-Tex® doublé Primaloft One® avec paume en cuir de chèvre souple avec renforts PU. Technologie Techno™ sur le dos, les jointures et les doigts. Des protections sont thermo-moulées à l’intérieur du tissu, éliminant coutures et superpositions de couches et offrant plus de durabilité et plus de résistance à l’impact en cas de choc.

Millet

Mountain Hardwear

Black Diamond

Mountain X Fit GTX > 129,90 €

Compulsion Glove > 199,90 €

Legend > 99,00 €

Gant d’alpinisme à manchette longue permettant une grande précision grâce à sa membrane Gore-Tex® Xtra Fit® directement contre collée sur la doublure. Paume cuir, renforts Digital™. Renforts EVA sur le dessus.

Technologie OutDry® imper respirante. tissu Stretch 4-Way pour plus de dextérité, paume en cuir de chèvre. Isolation Thermal.Q® Elite et doublure laine sur le dessus.

Gant de Freeride et de randonnée le plus chaud de la gamme à manchette courte. Gore-Tex® XCR® et empiècements en cuir de chèvre sur la paume renforcés avec des coutures en Kevlar pour plus de longévité. Doublure Primaloft® One. EVA moulés par compression aux jointures et sur le dos de la main pour protéger contre les chocs Style Tests 2014

15


TECH STYLE

Soufflant !

Black Diamond et Pieps s’associent pour lancer EN 2015 un nouveau concept de sac AirBag, le Jet Force.

C

ela fait plus de deux ans que le bruit courait. Black Diamond développait un sac ABS au concept différent. On savait que ce serait un sac alimenté par batterie, avec un système permettant de multiples gonflages sans avoir à changer une éventuelle recharge de gaz comprimé ou à passer au garage pour replier et faire vérifier le sac. En clair  : on devrait pouvoir le faire ‘sauter’ autant que voulu, et donc s’entrainer au déclenchement avant le jour fatidique, évitant ainsi au moins le stress supplémentaire ‘de la première fois’ quand on n’a jamais tiré sur la poignée d’un sac ABS. Quand on connaît l’attention que porte la marque nord américaine à la conception d’un produit quand il se lance dans un nouveau secteur, on était impatient de découvrir leur travail. Le voile a été levé en octobre devant un parterre de journalistes spécialisés. Autant le dire tout de suite : on a été bluffé, pour ne pas dire soufflé, par le travail réalisé par BD et Pieps (pour la partie électronique), qui proposent une réelle avancée dans le monde de la sécurité.

Accrochez vous, ça décoiffe ! Les inquiets à l’affut du moindre matériel pouvant augmenter leurs chances de survie en cas d’avalanche connaissent sans doute l’Avalung®, sorte de tuba pour partir en plongée sous la neige. Un ‘boitier’ en tissu spécial filtre l’air présent en quantité dans la neige que vous pouvez alors respirer grâce à un tuyau. Black D à donc développé un sac à dos dans ce tissu perméable à l’air, y a ajouté un ‘aspirateur’ compact et solide. Cet aspirateur, alimenté par une batterie LithiumPolymère dernière génération pompe donc l’air ambiant (ou si vous êtes déjà dans la coulée au moment du déclenchement, il extrait l’air de la neige) pour gonfler un sac de 200 L de volume. Pas de bouteille à recharger, on peut donc s’entrainer à l’envi à la manipulation du Jet Force, acquérir ainsi des reflexes qui vous feront gagner une seconde ou deux au moment du déclenchement et qui peuvent un jour faire la différence. Si Black D s’était arrêté là, on aurait déjà opiné du Brushing. Mais ils sont allés plus loin, utilisant jusqu’au bout les capacités de leur sèche cheveux.

"Pas de bouteille à recharger, on peut s’entrainer à la manipulation du Jet Force et acquérir ainsi des reflexes qui peuvent un jour faire la différence" On met le Turbo Une fois le sac gonflé, le ventilo continue automatiquement d’insuffler de l’air pendant deux minutes et demie. Au cas où une aile se serait mal déployée (ça peut arriver si vous êtes déjà à moitié enseveli sous la neige au moment du déclenchement) ou encore en cas de déchirure peu probable du sac, la pression de gonflage est maintenue. En cas de ‘fausse alerte’ vous pouvez évidemment interrompre ce cycle à volonté. Après 3 minutes, si vous n’avez rien fait (et donc que vous êtes mal barré, quand même coffré sous la neige) le sac se dégonfle tout seul, créant une poche d’air et facilitant votre dégagement par vos potes ou les secours. La batterie chargée assure 4 cycles complets. Un voyant de charge sur la poignée vous indique combien de déclenchements il vous reste. Si vous partez en rando par temps très froid, elle ne perd pas sa charge (toujours opérationnelle après 3 semaines au froid intense). Enfin, avant de partir dans la pente, vous pouvez tester le ventilo (sans gonflage de sac), histoire de se rassurer et de savoir que tout fonctionne.

16

Style Tests 2014


Le système ventilateur-batterie-déclencheur intégré dans le sac.

Trois marques proposeront un sac Jet Force des l’automne prochain, Black Diamond (11, 28-en photo- et 40 L) ; Pieps (24 et 34 L) et Poc (11 L).

Les forces du Jet -Les ‘ailes de papillon’, une fois déployées, se roulent en en tour de main dans les poches latérales et vous repartez sur le champ avec un sac prêt au prochain déclenchement. En cas de sur-avalanche, vous pouvez redéclencher le sac même si vous êtes encore en train de le replier. -Pas de bouteille de gaz sous pression : votre Airbag prend l’avion comme n’importe quel sac, pas besoin d’anticiper et de mettre la recharge en soute, ou de se prendre un gros vent à l’embarquement en devant déclencher son sac avant de monter dans l’avion ! -Le prix devrait être assez proche de celui des Sac ABS. Sans recharge, il serait alors plus économe ‘à l’usage’… Le but restant quand même de ne jamais s’en servir !

Le Jet est-il si Fort ?

Le sac Black Diamond ailes déployées. Un sac de 200 L (type airbag de voiture) assure la flottaison. « Vu la puissance de gonflage, on aurait pu faire 400 L ! »

-Une batterie dans le dos, ça peut faire flipper certains. Pas pire que d’avoir une bouteille sous pression derrière la nuque… Reste qu’entre les composants électroniques et le système mécanique, on va devoir faire confiance à Pieps et BD pour la fiabilité du système à long terme. -Le sac étant réutilisable à volonté, ‘certains’ ne vont pas se gêner pour tirer sur la poignée des pinpins équipés de sac Jet Force dans les télécabines, dans la queue, dans le bus… À fortiori s’il s’agit d’un groupe d’Anglais ! Plus qu’à lancer un jeu-concours des meilleures vidéos de déclenchements intempestifs, on va en parler à Black D… -Le ventilo n’est pas démontable pour être utilisé en sèche cheveux, en souffleur à feuilles mortes pour votre cour, en aspirateur Dyson pour faire le ménage. LM.

Style Tests 2014

17


TECH STYLE

Polartec® crée la première ‘doudoune’ respirante : l’Alpha®. Après avoir lancé un pavé dans l’univers des membranes imper respirantes avec la Neo Shell®, le fabricant de tissu américain arrive en 2014 avec une nouvelle conception de l’isolation thermique : la technologie Alpha®.

18

Style Tests 2014

© Scalp

Le Meilleur des MondeS


R

endons à César ce qui lui appartient, à savoir, comme souvent lorsqu’il s’agit de penser, concevoir et fabriquer un matériau entièrement nouveau dans l’univers du textile : à l’US Army, demandeur d’un nouveau produit capable de changer la donne dans la gestion du système 3 couches. « L’Alpha® est une des pièces les plus polyvalentes que nouds ayons eu l’occasion de porter lors d’opération militaire  »… précise le porte parole des US Special Operation Forces de Kokiak, en Alaska. « C’est essentiel, un ‘operateur’ ne peut se permettre de s’arrêter pour enlever une couche ; L’Alpha® protège contre le froid et respire exceptionnellement bien  ». Tout est dit, ou presque. Le constat de départ était donc d’obtenir une veste avec la chaleur du duvet d’oie (toujours la référence en apport thermique), respirante comme une Softshell et séchant aussi vite voir plus que les meilleurs matériaux synthétiques. Une équation jusque là insoluble. Si le duvet est imbattable pour sa chaleur et pour son pouvoir gonflant qui procure un confort si douillet, on connaît aussi ses inconvénients en action. Moyennement respirant, il perd surtout ses qualités thermiques une fois l’humidité infiltrée, et le temps de séchage avant qu’il ne retrouve ses propriétés est très long. Ce qui n’a pas empêché les doudounes minimalistes et autres Downkackets (voir tests page 30) de devenir des pièces incontournables de l’équipement du pratiquant de sports Outdoor par temps froid. Grâce à son incomparable compressibilité, elle ne prend pas de place dans le sac à dos ; on la sort pour l’enfiler en seconde couche quand il fait plus froid comme on la porte parfois en veste externe quand les conditions sont relativement clémentes. Ses avantages sont connus et son panel d’utilisation intéressant. Mais quand arrive le moment de l’action intensive  : pas d’autre choix que de se déshabiller et ranger la mini doudoune dans le sac, sous peine de voire son climat interne tourner aux tropiques  ! Et comme le disent les Forces Spéciales  : «  en opération, on ne peut pas se permettre de s’arrêter pour se changer ». Dans le meilleur des mondes, celui des militaires comme des grimpeurs, la Downjacket idéale devrait avoir les avantages du duvet (léger, chaud et ‘puffy’), mais sans ses inconvénients. Soit la respirabilité et le temps de séchage ridiculement court des meilleurs matériaux synthétiques. L’isolation Alpha® est la réponse de Polartec® à ce cahier des charges antinomique. On ne rentrera pas dans la bataille des chiffres (entre les tests de respirabilité dynamiques-DMPC-, les mesures de perméabilité à l’air –CFM ou l/ m2-, les mesures statiques en Gr/m2/24H et les mesures en indices RET mesurés en m2Pa/W)… Seul un ingénieur de l’Institut Français du Textile pourrait y retrouver ses petits et faire gober ce qu’il veut à un journaliste crédule. Sur le tableau noir, les flèches comparatives entre les différentes isolations disponibles sur le marché nous indiquent que ça respire fort, très fort. Restait à passer du temps sur la neige en toutes conditions pour voir si le cahier des charges imposé par l’US Army à Polartec® allait matcher aussi bien dans des activités plus pacifiques.

"Pour chiller au refuge, on ne changerait notre doudoune minimaliste en duvet européen Eldeven® CUIN 850 pour rien au monde, mais pour le reste : la messe est dite !"

Respirabilité

Déperlance

Tissu résistant au vent Isolation hautement performante Tissu intérieur au toucher soyeux pour facilité la superposition des couches.

Comment ça marche Contrairement aux isolations synthétiques existantes, qui pour schématiser sont laminéés en couches horizontales donnant une structure assez ‘plate’, la fibre Polartec® Alpha® adopte une structure verticale afin de créer une épaisseur conséquente. Ces fibres verticales sont ensuite assemblées de façon à créer entre elles des canaux alternant avec des colonnes d’air (un excellent isolant) fonctionnant ainsi sur le même principe que la plume naturelle dont l’Alpha® se rapproche par son toucher épais et son confort thermique pour un poids ridiculement bas. À l’inverse de la plume, qui nécessite d’être associée à des tissus au tissage très serré pour les contenir et qui limiteront encore plus le transfert de l’humidité vers l’extérieur, l’Alpha® peut s’associer avec des doublures plus ‘aérées’, dites perméables à l’air. La respirabilté n’a alors plus rien à voir et ne parlons même pas des temps de séchage ultra courts qui ont bluffé les testeurs.

Style Tests 2014

19


TECH STYLE

En Opération Le test longue durée nous aura convaincu de l’intérêt de ce nouveau matériau pour la pratique du Freeride comme celle de la rando ou de l’alpinisme, en fonction des différentes versions proposées par les marques. Pour l’instant, on n’est pas au niveau du confort douillet de la plume (du moins celle des plus épaisses, de plus de 650 CUIN en pouvoir gonflant). À poids équivalent, les densités proposées en 2014 (de 80 à 100 g le m2) n’ont pas encore le côté ‘puffy’ des Downjackets en duvet d’oie. Ni l’équivalence thermique, même si là, la différence est moins marquée. Reste qu’on ne cherche pas à battre la doudoune traditionnelle sur son terrain, mais à l’adapter à l’action intensive ! Le côté confort est au rendez-vous, grâce à la relative épaisseur de l’Alpha, sa souplesse et son impressionnante légèreté ; alors que la chaleur qu’il génère est au moins équivalente aux meilleures isolations synthétiques disponibles sur le marché. Jusque là rien de vraiment révolutionnaire sous le soleil de l’Alaska.

Entre les deux, on trouve celles qui seront, selon notre équipe de test, le mieux adaptées à la pratique du Big Mountain avec ou sans petite rando d’approche. Elles ne sont pas hybrides (trop de ponts thermiques entre les différents matériaux pour le confort dans les longs temps de repos, style grosse caillante sur un télésiège autrichien qui n’avance pas), mais proposent cependant un excellent compromis respirabilité/chaleur, et plus que tout : une incroyable polyvalence à l’usage ! En optant pour la bonne épaisseur d’Alpha® au bon endroit  ; en la travaillant avec un tissu externe ultra léger, souple, Ripstop et déperlant ; en l’associant parfois dans le dos à une membrane micro perforée, chose impossible à faire avec de la plume (Open Back chez 66 North), ou encore en ajoutant un mini mesh aux endroits stratégiques pour améliorer d’un cran le transfert de la vapeur d’eau vers l’extérieur… Si pour chiller au refuge (ou en bas du snowpark), pour rien au monde on ne changerait notre doudoune minimaliste en duvet européen Eldeven® CUIN 850 ; pour le reste : la messe est dite ! Le confort en action est redoutable. C’est tellement léger et souple qu’on oublie qu’on a une sous-veste sur le dos. Le seuil de transpiration est largement repoussé, et si on transpire dans une montée difficile (à moins d’être juste en T-Shirt technique, impossible d’y échapper), on est tout simplement bluffé par la rapidité avec laquelle l’humidité s’évacue ensuite ! Absolument rien à voir avec le duvet sur ce point. Une fois le soir arrivé, même si votre Downjacket en Alpha® a pris l’humidité, elle séchera en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire ou presque.

"Certaines Downjackets utilisant la technologie Alpha® offrent un excellent compromis respirabilité/chaleur, et plus que tout : une incroyable polyvalence"

Vient le moment d’actionner vraiment et tester la respirabilité. À l’usage, la différence est très marquée entre les options choisies par les fabricants. D’une part, en fonction de l’épaisseur et le type de tissu externe employé, la respirabilité peut varier quasiment du simple au double ; d’autre part, pour optimiser encore cette qualité, certains fabricants ont logiquement opté pour des constructions ‘hybrides’, en combinant à l’Alpha® des tissus Softshells pour un transfert de l’humidité encore plus rapide (et moins de chaleur). La comparaison devient alors difficile entre les différents modèles. D’autant plus qu’avec ses différents grammages, on peut l’utiliser dans une couche la plus fine dans le dos et au niveau des bras (impossible à faire avec du duvet, qui doit garder une certaine épaisseur), et la version la plus épaisse sur retrouvera le torse. Du coup, certains modèles testés ne nous ont pas particulièrement bluffé par leur transfert d’humidité en action (comparés aux meilleurs matériaux synthétiques s’entend, la plume étant dans ce domaine clairement dépassée). À l’inverse, la plupart des ‘hybrides, avec une respirabilité proche des Softshells, en version plus chaudes, plus confortables et bien plus polyvalentes, comblera sa cible (activités intenses alternées de temps de repos ou en conditions météo changeantes, type alpinisme, cascade de glace, ou Forces Spéciales).

You’re in The Army Now Léger, compressible, chaud même une fois humide, respirant, windblock et même protecteur contre de petites averses pour certaines versions ; si pour l’instant l’Alpha® ne remplace pas encore deux pièces dans votre panoplie, cette nouvelle isolation change réellement la façon d’envisager les couches et de préparer son sac à dos. Mais le choix est pointu, prenez le temps de lire nos tests en détail avant de trouver le bon modèle, celui adapté à vos besoins et votre pratique, pour retirer tous les bénéfices de la technologie Alpha®. LM.

© Scalp

Action, repos, petite rando d'approche : l'Alpha® s'adapte à votre rythme !

20

Style Tests 2014


FREEDOM MADE POSSIBLE

*

Photo © Blake Jorgenson * La liberté à portée de main ** Encore une belle journée

PHANTOM NEO JACKET

La veste Phantom Neo intègre le meilleur de la technologie avec sa membrane 3 couches Polartec® NeoShell®, reconnue pour être la plus respirante du marché. Egalement imperméable et légère, elle sera le meilleur allié de vos sorties freeride.

ANOTHERBESTDAY ** SKITESTS 2013

21


TECH STYLE

Thermoball™ Une boule de plume synthétique Développé par The North Face en collaboration avec Primaloft®, la technologie Thermoball™ est une autre alternative synthétique haute performance apparue cet hiver. Objectif : se frotter au duvet et à son incomparable confort. Contrairement au filament continu traditionnel des isolations synthétiques, la fibre qui compose le Thermoball™ est constituée de petites billes de fibres synthétiques ultrafines qui imitent l’agrégation du duvet naturel. Des essais indépendants ont démontré que l’isolation ThermoBall™ procure une chaleur équivalente à un duvet d’oie avec un pouvoir gonflant de 600 CUIN. Primaloft® ayant fourni l’isolant, The North Face y a ajouté son savoir faire en termes de techniques de couture pour développer un mode de construction

en caissons qui conserve cette sensation matelassée unique si proche du duvet naturel. Le tout, la technologie Thermoball™, procure la légèreté, le pouvoir gonflant, les propriétés thermiques et la compressibilité du duvet, en y associant les exceptionnelles propriétés hydrophobes et isolantes des fibres synthétiques par conditions humides.

Sur le terrain Aucun doute, cette nouvelle technologie apporte un vrai plus en confort par rapports aux autres matériaux synthétiques. Testé dans une seule version de construction (la TNF Thermoball Hoodie), la comparaison est mal aisée avec l'Alpha® que nous avons eu en 4 différentes versions d'assemblage, de la plus respirante à la plus chaude. Côté chaleur, comparé aux Downjackets en duvet de 750 à 850 CUIN que nous avons testées par ailleurs, le Thermoball™ n’est pas aussi chaud (surtout en chaleur immédiate), et qu’elle se

rapproche effectivement du pouvoir thermique et des gonflants annoncés, aux alentours des 600 CUIN. Les testeurs ont mis en avant le confort moelleux de cette nouvelle technologie, supérieur grâce à la construction en caisson à ce qu’on peut ressentir avec l’Alpha®. La respirabilité est nettement au-dessus de celle du duvet et reste peut-être un ton en dessous de l’Alpha®. Avec deux réserves d’importance : nous n’avons eu la Thermoball Hoodie qu’en ‘Late Test’, et il faudrait disposer de vestes dans des constructions les plus similaires possibles pour effectuer une comparaison plus significative. Nulle doute que The North Face ne décline sa nouvelle technologie en plusieurs versions dans les saisons à venir, puisque l’objectif est d’ores et déjà atteint : offrir une sous veste polyvalente, légère, compressible, chaude et respirante pour toute pratique sportive par temps froid. Avis aux randonneurs et autres trekkeurs, le duvet s’est fait voler dans les plumes ! LM.

De la plume naturelle au tout dernier isolant synthétique développé par Primaloft®. The North Face a apporté sa science des coutures et de l’assemblage des tissus pour inventer une construction en caissons qui donne au Thermoball™ un pouvoir gonflant unique dans le monde des isolations synthétiques.

22

Style Tests 2014


d l r o w e Th s your need

n o i s i v

BIter ession / Ourt terrain. S n le G la e r les riders to , - Gagnant d J. Carter masque grand format pmouique Zebra de Cat. 2 à 4 . r e h p to s ri ée n u ro al Ch h ég ée oc in cr ot o h on p n visi Julb

de écra Grâce à son re pour offrir un confort ture anatomique, on iè m m , lu té si la à en ouble d l’ombre r du freeride. idement de ran ventilé, mousse d d pour vivre le meilleu p ra se as p il tibuée, éc ’est laissé au hasar Traitement an rien n

- Photos : Semaphore - Marc Daviet - *Le monde a besoin de votre regard.

r, Avec Orbite

www.julbo-eyewear.com

The world needs your vision* SKITESTS 2013

23


Ce n’est pas par ce qu’elles sont cachées qu’elles ont moins d’importance ! Rien ne sert d’investir dans la dernière tenue de ski ou de randonnée super imper respirante si en dessous vous n’avez pas les bonnes couches pour en optimiser le rendement. La première des couches, la plus primordiale sans doute -si vous gâchez tout à ce niveau le reste de la panoplie ne pourra pas fonctionner-, se met donc à même la peau. Sa fonction première est de transférer l’humidité corporelle vers l’extérieur. En fonction du programme, elles offrent ensuite différents niveaux d’apport thermique. Tout l’inverse en somme d’un T-Shirt en coton qui se gorge d’eau et vous refroidit en deux secondes, et avec le quel on croise pourtant encore nombre de riders, et pas tous du Dimanche ! Les secondes couches sont là pour continuer l’évacuation de la transpiration, tout en assurant le confort thermique. De nombreuses options d’épaisseurs et de choix de matières sont alors possibles en fonction de votre pratique, de la plus respirante à la plus chaude, sans oublier toutes les variantes offertes par les nouvelles Downjackets (en tests page 30). Parmi une trentaine de produits en tests longue durée, Style Magazine a sélectionné pour vous une douzaine de sous-vêtements aux caractéristiques différentes pour coller au mieux à votre activité favorite, toutes des valeurs sûres, éprouvées. L’assurance d’avoir la bonne couche pour cet hiver ! LM.

TESTS 1ere & 2eme COUCHES

24

SKITESTS Style Tests 2013 2014

© stefcande.com

À Fleur de Peau


u

Arc’teryx

Columbia

Phase SL Zip Neck > 68,00 €

Midweight Half Zip > 64,95 €

Seamless Active Shirt > 65,00 €

Phase SL Bottom > 55,00 €

Midweight 3/4 Tight > 54,95 €

Seamless Active Pants > 65,00 €

Matières 

Matières 

Matières 

Phasic™ SL et AR (fibres Polyester et Polypropylène hydrophobes)

85% Polyester, 15% Élasthanne. Doublure Omni-Heat™ thermo réfléchissante. OmniWick™ (anti-odeurs).

54% Polyamide, 37% Polypropylène, 9% Elasthanne. Traitement antibactérien.

LE TEST

Cet ensemble annoncé comme ‘Mid Weight’ (pour temps froid) reste cependant un des plus légers de cette sélection. Son tissu légèrement Stretch est très agréable au contact de la peau, son principal atout réside dans l’évacuation de la transpiration très rapide mais surtout dans un temps de séchage record. Chaud mais bien respirant, le Phase peut donc être utilisé à toutes les saisons, dans de nombreuses situations : ski de rando, freeride, trek. Le col zippé monte haut, ne provoque aucune gène. Malgré sa finesse, cet ensemble est résistant, les coutures plates et discrètes ont tenu le coup malgré un usage intensif. Le pantalon est également très confortable avec des coutures qui là aussi passent inaperçues. Parfait pour toutes les activités intenses au cœur de l’hiver. Légèreté et finesse au regard la chaleur procurée, grande respirabilité et rapidité de séchage ont fait craquer les testeurs ; le traitement anti odeurs pas très performant un peu moins…

LE TEST

Malgré sa finesse, le Midweight de Columbia dispense une chaleur impressionnante, grâce à la technologie Omni-Heat™. L’intérieur des sous-vêtements est tapissé de micro points, comme une couche de papier aluminium. La chaleur du corps est réfléchie par ce matériau et isole. Le contact avec la peau est de prime abord assez frais, ensuite, la température augmente très vite. Le T-shirt est un ½ zip, le col monte peu. Les manches permettent de passer les pouces pour protéger les mains, attention à ne pas trop tirer sur les coutures… Le confort général est très bon. Le pantalon est très bien coupé, très fitté (à la limite du collant de compression), il possède une petite ouverture pour aller aux toilettes. Sa ceinture est très efficace, elle ne glisse pas sur le T-shirt (long au niveau des lombaires). Rapport finesse/chaleur au top, odeurs limitées : un bon compagnon pour les mois les plus froids de l’hiver.

DAINESE

LE TEST

Super confort, super bien coupé, cet ensemble Dainese procure des sensations haut de gamme ! Les testeurs ont craqué pour cette tenue Seamless qui donne l’impression d’une seconde peau, on ne sent vraiment aucune couture ! Soyeux, d’une douceur extrême, stretch à souhait mais avec de la tenue, l’ensemble est remarquablement tissé. Le mapping est superbe, une alternance de zones de protection d’usure, de maintien. Le tour de cou est bas et les manches terminées par un tour de poignet élégant et douillet. Le design est également soigné. Pas la plus chaude pour les frileux, mais un confort réellement étonnant. Une valeur sûre pour un très large éventail de pratiques.

Style Tests 2014

25


TESTS 1ere COUCHE

Helly Hansen

Marmot

Millet

Dry Revolution LS > 54,95 €

ThermalClime Pro ½ zip > 65,00 €

Carline 150 Plus Zip > 69,90 €

Dry Revolution 3/4 > 54,95 €

ThermalClime Pro Tight > 50,00 €

Carline Plus Tight > 49,90 €

Matières 

Matières 

Matières 

LIFA® Polypropylène (97%) et Elasthane (3%)

Polartec® PowerDry®

Carline ® X.C.L. Plus™ (100% Polyester Thermolite®. Traitement Polygiene®). Renforts Ceramic™.

LE TEST

On ne sent pas les coutures sur la peau, normal : il n’y en pas ! Du coup au niveau du confort, avec son tissu extensible, on est au top de la liberté de mouvement ; avec sa construction sans couture, on ne sent rien sur la peau ! Doux, ultra flexible, super fin et très léger, c’est impressionnant. C’est essentiellement l’évacuation de l’humidité qui est ciblée, l’apport calorifique est limité, parfait donc pour toutes les activités Outdoor autant que pour une pratique intensive du ski. Toujours un des préférés des testeurs pour son incroyable sensation de légèreté et sa grande respirabilité, comme la coupe corsaire du pant qu’on ne trouve pas chez tous les fabricants et qui a ses fans dans l’équipe. Le top pour toutes les actions intenses, un seul reproche : le tissu est tellement fin qu’il en est un peu fragile, à manipuler avec précaution à l’enfilage pour le faire durer.

26

Style Tests 2014

LE TEST

Le tissu Polartec® PowerDry® trouve toute sa justification dans ce produit super bien coupé et bien pensé, l’assemblage de multiples panneaux offrant un confort optimal. Au delà du look technique, ce que nous avons sans doute le plus apprécié est la technologie Cocona qui utilise des extraits de coquille de noix de coco, un agent qui capte les mauvaises odeurs. L’efficacité est notable. Au chapitre du confort, on retrouve les propriétés Stretch et la douceur légendaire de la maille PowerDry® : ce Midweight peut se porter à même la peau. Malgré la finesse de cette Midlayer, la chaleur dispensée est importante. Aucune couture ne gène et le col est un modèle du genre, il monte juste à la bonne hauteur et le ½ zip coulisse parfaitement. Super confort, bien chaud, anti odeur : une valeur sûre.

LE TEST

La plus fine des Carline® (existe en 2 autres versions, 200 et Merinos) se destine avant tout aux usages intensif, et pourtant la chaleur qu’il procure est digne d’une pièce plus épaisse, tout comme son confort général. Il ne se détend pas à l’usage et ne bouloche pas, vous passerez nombre de saison avec cet ensemble solide. La ceinture élastique du pantalon tient en place. Aucune couture ne vient gêner le mouvement, que ce soit au niveau des épaules ou di bas du pant. Très bon ½ zip au niveau du cou. Nous n’avons pas noté de développement d’odeurs en utilisation ski, en tout cas moins qu’avec d’autres produits.


Mizuno

Patagonia

Patagonia

T-Shirt Virtual Body ½ Zip > 65,00 €

Capilene® 4 Expedition Weight ¼ Zip Hoody > 120,00 €

Capilene® 4 EW One Piece Suit > 170 €

Collant Virtual Body > 60,00 €

Capilene® 4 EW Bottoms > 70,00 €

Matières 

Matières 

Matières 

Breath Thermo® (fibres Polyester et Polyacrylate).

Polartec® Power Dry® High Efficiency™ bluesign®. Apprêt Polygiene®

Polartec® Power Dry® High Efficiency™ bluesign®. Apprêt Polygiene®

LE TEST

Mizuno a développé un ensemble original par sa coupe (pantalons) et l’emploi de tissus très fins mais chauds. L’autre caractéristique concerne la respirabilité élevée du tout, notamment dans le dos. La coupe est plutôt Stretch, on sent que Mizuno développe aussi des produits pour la course à pied où le maintien voire la compression sont des concepts qui ont le vent en poupe. On y est donc bien serré, mais sans jamais se sentir oppressé grâce au Shape 3D très abouti et aux empiècements Stretch. Le pantalon est difficile à passer, notamment au niveau des chevilles : passage très petit. Les mollets sont alors fermement maintenus, étonnant de prime abord mais ça s’oublie ensuite très vite. Le col monte assez haut, il est muni d’un ½ zip. Si le T-shirt est recommandable pour le ski, le pantalon s’approche plus d’une utilisation trail. Un ensemble innovant, pour tous ceux qui aiment avoir des pièces parfaitement ajustées à leur corps, sans tomber dans le sous-vêtement de compression.

LE TEST

On a toujours été sceptique quand à l’intérêt d’une capuche sur une première couche, ce Capilene4 (le plus chaud de la gamme) nous a fait regretté de ne pas s’y être mis plus tôt. Juste génial de confort à porter, une fois rabaissée, elle forme un col bien douillet derrière le cou, jamais gênant, même porté sous d’autres couches. Pour le reste, on connaît les avantages de l’intérieur molletonné et gaufré, utilisé depuis de nombreuses années par Patagonia : le top du confort à même la peau tout en assurant chaleur et très bonne respirabilté. La coupe classique (bien longue et arrondie dans le dos pour ne pas faire de plis !) suit tous les mouvements. Pas de coutures dérangeantes, la douceur est de mise ainsi que la solidité (double coutures aux manches, à la taille). Le grand Zip permet de ventiler en cas de coup de chaud et on trouve même un mini poche de poitrine. Le Pant est de coupe basique (coupe ‘Pyjama’ notera un testeur), tout aussi chaud et doux que le top. Un ensemble aussi parfait pour la grosse poudreuse bien froide du mois de janvier que pour chiller le soir venu : vous ne le quitterez plus. Le traitement anti odeur est efficace, ça tombe bien !

LE TEST

Dans la même construction que les pièces séparées, cela fait longtemps qu’on rêvait de pouvoir tester le confort si douillet et l’efficacité redoutable du Capilene4 en version One Piece. Le verdict est sans appel : « je ne veux pas le rendre, j’ai trop peur d’avoir froid maintenant que j’ai goûté à ça ! ». Et pourtant, cette pièce souffre selon nous de quelques petits défauts, si rares chez Patagonia ! On trouve deux mini zips latéraux au niveau de l’assise, afin d’enfiler la tenue ou en cas de besoin naturel. Les dits zips s’ouvrent souvent tout seul, et on se retrouve avec un ‘point froid’ dans le bas du dos, d’autant plus que la partie haute de la pièce ne dispose pas d’un rabat qui viendrait couvrir l’ouverture. Du coup, on se retrouve parfois en action avec le haut des fesses à l’air, un comble pour un One Piece, puisque ça n’arrive jamais sur la version ‘séparée’, où le top descend bien bas sur les reins ! Et pourtant, malgré ce vrai défaut, ce One Piece Suit est tout simplement idéal pour tous les ‘travailleurs de la neige’ qui passent leur temps dehors. Notre équipe de testeurs par exemple ; mais aussi les pisteurs, les perchmen, et bien sûr tous ceux qui partent skier, randonner ou grimper dans les pays froids.

Style Tests 2014

27


TESTS 2eme COUCHE

Black Diamond Coefficient Hoody > 149,00 €

Lafuma

Patagonia

Zermatt MTN > 95,00 €

Piton Hybrid Hoody > 180,00 €

Matières 

Matières 

Technostretch® Thermal (94% Polyester / 6% Elasthanne). Éco-conception Pure Leaf

Polartec® Wind Pro® Hardface®, DWR Deluge® / Polartec® Power Dry® recyclé.

Matières 

Polartec® High Efficiency® Power Dry®. bluesign®. Phasic™ SL et AR (fibres Polyester et Polypropylène hydrophobes) LE TEST

« On dirait un Capilene Patagonia ». Il y a pire pour une marque qui lance sa première collection dans l’univers du vêtement technique que de soutenir la comparaison avec une des références du secteur. « Super chaud, super efficace, à porter aussi bien en première qu’en seconde épaisseur, pour ceux qui veulent avoir très très chaud ! » Alors première ou seconde couche cette Coef Hoodie ? Entre les deux… D’une première couche elle a la finesse et la douceur au contact de la peau. De la seconde, elle a la chaleur et la polyvalence d’une veste sous laquelle il suffit d’ajouter un T-Shirt technique pour générer suffisamment de chaleur sous une Hardshell. Du coup, en conditions clémentes, elle remplit les deux offices ! On apprécie donc (en plus des qualités du tissu Polartec® ‘gaufré’, proche de celui utilisé par Patagonia) sa grande polyvalence. Une petite poche poitrine toujours pratique ; les manchons aux poignets sont super efficaces, empêchant le vent de rentrer sans gêner, ajoutant même encore au confort général par son côté douillet « trop bien fait ». Un coup de cœur chez les testeurs, malgré de petits défauts de jeunesse : la coupe du haut du col capuche en place, pas confort au menton et la présence de coutures trop épaisses au niveau du torse qui font dire aux testeurs : « tout n’est pas encore au niveau de Patagonia, mais pour une première : chapeau ! ».

28

Style Tests 2014

LE TEST

LE TEST

La veste Zermatt Mountain marque des points dans tous les compartiments grâce notamment à un ‘body mapping’ particulièrement réussi. Différentes épaisseurs et qualité de tissus assurent l’aisance dans les mouvements, et avec différentes valeurs d’isolation thermique ou de respirabilité ciblée la gestion climatique est au top. La coupe est donc technique et réussie, le tout dégageant une forte impression de matos bien pensé. Impression qui se conforme à l’usage, on apprécie toutes ces qualités mais aussi la capuche, le col montant, les passages pour les pouces solides, les zips efficaces, les doubles serrages de taille. Une excellente Midlayer, chaude, solide et technique.

Sur le terrain, cette Midlayer Patagonia est ultra efficace à plus d’un titre. Elle est d’abord très bien finie avec des galons aux extrémités des manches, des zips qui ne coincent jamais, et ses empiècements de fine polaire au niveau du menton. On a particulièrement aimé les renforts au niveau des coudes qui limitent l’usure. On retrouve le même tissu sur la poitrine. Le col est sans doute le plus protecteur de cette sélection, il monte jusque sous le nez lorsque l’on porte la capuche. Sans la capuche, il est quasi impossible de le fermer au maximum, ça devient inconfortable. Le tissu est Strech mais pas trop, juste ce qu’il faut, l‘aisance en action est parfaite. Une seconde couche très polyvalente : grâce à la déperlance des tissus et la protection qu’elle offre (capuche au top), elle peut sans complexe se porter en veste externe même en cas d’averse passagère.

Millet Tech Stretch Jacket > 119,90 € Matières 

Tecnostretch® 4-Way, anti bactérien. Renforts Keprotec™ (Aramide) Schoeller®. LE TEST

Cette Midlayer est terriblement efficace car ultra Stretch dans les mouvements. Elle est clairement taillée pour l’action et ne fait pas partie des plus chaudes de cette sélection ; très fine, elle pourra en revanche s’utiliser aussi bien en première qu’en seconde couche. De multiples panneaux assurent une isolation différente ou protègent de l’abrasion et des intempéries passagères. C’est l’une des Midlayers préférées des testeurs par sa finesse, sa souplesse, sa coupe et son très bon confort général. Nous avons aimé ses deux larges poches pour les mains, le col montant et protecteur (doux, aussi), le passage pour les pouces. Autre bon point : des fins de manches solides. Très bon rapport chaleur/finesse.


Style Tests 2014

29


Après les fourrures polaires, c’est désormais au tour des Softshells de se voir menacer par ces pièces étonnantes de confort et de technicité, les downjackets de la toute dernière génération. Forte de son succès, cette nouvelle pièce indispensable à la tenue du Freeskieur-Randonneur, se décline désormais à toutes les sauces, et dans toutes les matières. Duvet naturel, différentes version d’isolation Primaloft®, dont la toute dernière dotée de la technologie Thermoball™, ou encore avec le tout nouvel isolant de Polartec®, l’Alpha®, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour proposer des solutions à l’impossible équation. Concilier le confort et la chaleur du duvet avec une respirabilité se rapprochant le plus possible des tissus Softshell, sans oublier suffisamment de protection contre le vent et les courtes pluies pour être utilisée en veste externe. Le tout avec un temps de séchage réduit au maximum si d’aventure vous preniez l’humidité ! Plus chaudes, plus légères, plus compressibles, plus coupe-vent et déperlantes pour les meilleures, et désormais de plus en plus respirantes et rapides à évacuer la transpiration et à sécher une fois humide… On comprend les raisons du succès de la downjacket auprès des pratiquants. L’avènement de ces nouvelles sous-vestes revisite le système 3 couches traditionnel et vous fait repenser la manière de remplir aussi bien votre Daybag que votre sac de voyage de Globe Rider au long cours. LM.

AWARDS DOWNJACKETS 2014 > Arcteryx / Cerium LT / Duvet pour l’Action > Marmot / Alpha Pro Jacket / Top en Big Mountain > Patagonia / Ultralight Down Hoody / Chaleur et Légèreté

TESTS DOWNJACKETS

30

Style Tests 2014

© D. Lafarge / Sun Valley

Le Top du Down en 20 modèles


n

Arc’teryx

Columbia

Cerium LT

Doudoune Powerfly™

Galileo Downsweater

> 1230 € / 265 g (en L)

> 1230 € / 380 g (en M)

> 199,00 € (en L) 455 g (en L)

Matériaux

Matériaux

Matériaux

100% Nylon Airetica™. Isolation Coreloft® 80 / Duvet d’Oie Européen 850 CUIN. DWR

Omni-Shield traité déperlant. Isolation duvet 800 CUIN. Doublure Omni-Heat® reflective.

Lightweight Ripstop. Isolation duvet de canard 550 CUIN

Coupe 

Coupe 

Coupe 

Trim (entre ‘Athletic’ et ‘Next To Skin’) LE TEST

P

artant du principe que rien ne vaut la chaleur du duvet d’oie, mais que celui-ci, une fois humide perd son pouvoir thermique et son gonflant, Arc’teryx a mixé les isolations (technologie DCC : Down Contour Construction) en remplaçant le duvet par une matière synthétiques au endroits stratégiques (col, sous les bras et ourlets). Le résultat est très intéressant. Moins chaude du coup qu’une downjacket 100% duvet, c’est un excellent compromis au niveau de la chaleur pour différentes pratiques. On retrouve le confort si douillet des vêtements en plumes, que les matières synthétiques ne battent pas encore sur ce domaine précis. La coupe ergonomique est très réussie (excellente aisance des bras par exemple) et si on ajoute l’incroyable sensation de légèreté : cette Cerium s’oublie totalement quand on la porte. Très polyvalente à l'usage (un peu plus respirante qu’une downjacket 100% duvet naturel et sans le côté exclusif des ‘hybrides’ -voir test P34réservées aux activités très intenses), extrêmement compressible, parfaite pour de multiples activités en toutes saisons. Existe avec capuche. C'EST TOP

Faction

Standard Tech LE TEST

A

vec la technologie Omni-Heat® (couche alu micro perforée à l’intérieur qui renvoie la chaleur un peu comme une couverture de survie), on n’a pas le premier contact si douillet propre aux Downjackets en plume, ni la souplesse, on la sent plus ‘présente’, sans que cela ne gène (un peu Stretch dans le dos). La première sensation frappante en revanche, c’est bien la chaleur immédiate que dégage cette Powerfly™. Juste parfait pour les grands froids, et tous ceux qui passent du temps dehors sans obligatoirement avoir une activité intense. Une ‘vraie’ doudoune par sa chaleur, fine et légère elle pourra s’utiliser par temps froid et sec en veste externe (serrages poignets et bas de veste nickel, du coup une capuche aurait été bienvenue) et qui saura se glisser sous une hardshell quand la météo se gâte. Moins conçue pour les activités de haute montagne, elle fait preuve d’une très belle polyvalence, un produit intéressant pour tous ceux qui ont besoin de se protéger du froid. « Un bon duvet pour passer l’hiver au chaud ! On y sera vraiment bien en plein mois de Février. » C'EST TOP

LE TEST

F

action, qui arrive cet hiver avec une collection Freeski, a eu la très bonne idée de sortir une downjacket à l’esprit différent (évitant ainsi au passage le choc frontal avec des marques plus ‘légitimes’ sur le marché de l’Outdoor). Amis montagnards, passez votre chemin. Freeskiers à l’affût de pouvoir combiner look et technicité : la Galileo est faite pour vous. Alors que les secondes couches sont taillées fittées pour mieux fonctionner en respirabilité, Faction a fait le choix d’une coupe très relax, presque large. Du coup, on ne fera pas de l’alpinisme avec, mais on a une pièce à la fois très stylée, que ce soit par le look (pas de couleur style Direction Départementale de l’Equipement ; nombreuses poches) ou donc par la coupe, qui ne dénotera pas au moment de chiller au pied du snowpark. Et bien sûr la Galileo est suffisamment chaude et technique pour faire le taf en action. Elle peut également sans sourciller être utilisée en veste externe (serrage de bas de veste, capuche et col très protecteur). Seul bémol : ça manque un poil de souplesse en action. Une downjacket à l’optique différente, réellement polyvalente Urban / FSBC. C'EST TOP

• Le confort thermique incomparable du duvet. • La sensation de légèreté, de souplesse en action. • L’imperméabilité meilleure en bas de veste et poignets que sur la plupart des downjackets duvet ou hybrides.

• Rapport Chaleur / Poids

• Les nombreuses poches. • La capuche, bon volume et très protectrice. • Le confort du col fermé : avec le zip asymétrique, on ne le sent absolument pas.

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

• Un poil rigide, la veste remonte un peu sur le télésiège. • Col pas très volumineux pour passer une couche en dessous (par ailleurs confort et super bien coupé, avec juste la petite gouttière pour le zip et la protection en polaire qui va bien).

• Le col asymétrique qui monte très haut (top en protection capuche en place et col fermé) une fois ouvert, on se retrouve avec un coté qui reste relevé et qui bat avec le vent.

• Manque vraiment un serrage en bas pour une utilisation en veste externe, les poignets n’étant pas non plus très serrés, l’air circule alors trop facilement. • Pas de poche poitrine.

Style Tests 2014

31


TESTS DOWNJACKETS

Haglöfs

Marmot

Patagonia

Barrier Pro II Hood

Alpha Pro Jacket

> 220,00 € / 370 g (en L)

> 230,00 € / 417 g (en M)

Ultralight Down Hoody > 300,00 € / 270 g (en M)

Matériaux

Matériaux

Matériaux

Pertex® Quantum mini Ripstop DWR. Isolation QuadFusion+ (fibres Polyester recyclées en construction sandwich). Bluesign®.

Tissu 20 Denier Pertex Quantum / Renforts Softshell sur les épaules. Isolation Polartec® Alpha®. Doublure DriClime® Mesh.

Lightweight Ripstop. Isolation duvet de canard 550 CUIN

Coupe 

Coupe 

Coupe 

Standard

Regular

Standard Tech

LE TEST

A

vec son bas de veste bien serré, ses serrepoignets super efficaces, sa capuche –réglable et avec visière-, ce sera une des doudounes ultralight les plus protectrices en cas de coup de vent inopportun (pas de serrage de bas de veste mais élastique très efficace). La Barrier Pro II a impressionné les testeurs par sa chaleur, quasi équivalente à celle d’une downjacket en duvet. « C’est vraiment doublé, limite trop chaud parfois en action ! ». Si la respirabilité est bonne (comparée à du duvet naturel), elle reste légèrement en retrait des plus respirantes de ce test quand ça chauffe vraiment (pas de tissu mesh par exemple pour faciliter le transport de l’humidité vers l’extérieur ; à cause également des 3 poches qui rajoutent une épaisseur conséquente). Rien ne bouge en action, la jacket s’oublie complétement. Top finition pour le confort (mini rabat de zip central très souple, petit empiècement fourrure au menton). Une vraie alternative à la Downjacket en duvet pour tous les frileux ; une très bonne seconde couche, « efficace au plus froid de l’hiver », utilisable en veste externe pour de nombreuses activités. C'EST TOP

S

i vous recherchez une Downjacket bénéficiant de la technologie Alpha® et qui soit adaptée aux exigences du Big Mountain (en plus de tous les sports Outdoor « par temps frais demandant des efforts intenses et des pauses fréquentes », style alpinisme ou rando) : ne cherchez plus ! La concurrence est féroce dans le secteur, et les downjackets de cette session de test 2014 sont toutes d’excellents produits à avoir dans son sac. Et pourtant, cette Marmot arrive à se démarquer en faisant l’unanimité chez les testeurs. C’est la plus confort de toutes à l’usage long terme, autant en repos qu’en action, qu’elle soit intensive ou alternée ! Par rapport aux pièces ‘hybrides’ (Cf Vaude et Mammut), pas de panneaux Stretch sur les côté et le derrière des bras. Un peu moins de respirabilité donc ? Pas si sûr… Un tout petit peu moins d’aisance en mouvements de grande amplitude ? Peut-être un poil. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est taillée un peu moins fittée. Marmot e eu la très bonne idée d’inclure un tissu très léger en mesh aux endroits stratégiques (poitrine, sous les bras et dos), qui en plus d’assurer un contact très agréable, permet à l’air de mieux circuler et de mieux s’évacuer. Ce n’est pas un détail : même les poches sont en mesh respirant (mais fragile) évitant de rajouter une épaisseur de tissus et conservant la même respirabilité sur l’intégralité du corps. Et la différence est très nette, on pourrait presque la porter à même la peau ! Ajoutons qu’en usage externe on ne note aucune entrée d’air : les poignets élastiques sont super efficaces, et on trouve un serrage de bas de veste. C'EST TOP

LE TEST

V

ous êtes frileux ou vous avez besoin de ce qui ce fait de mieux en apport calorifique pour un poids et un encombrement ridicule ? Sans conteste, cette Ultralight Down Hoodie est ce qui se fait de plus chaud dans cette série de test. Impressionnant ! La construction en multiples caissons rend l'isolation plus "compacte", donnant une impression d'épaisseur supplémentaire et apportant encore plus de chaleur. Les testeurs ont tout autant été impressionnés par « la sensation de légèreté, l'impression de ne rien avoir sur le dos ». Coupe et montage articulés juste parfaits, l’aisance en action est du même tonneau que le confort au repos. Avec son serrage bas de veste, sa capuche au volume réglable, son traitement super déperlant, son rabat interne tout le long du zip pour couper le vent, la Down Hoody se révèle bien protectrice et donc au final très polyvalente. On trouve même 3 poches, juste ce qu’il faut. On aurait pu croire que si bien accessoirisée, le poids s’en ressente un minimum… Même pas ! Les testeurs sont formels : rien ne vaut le duvet d'oie naturel pour le côté 'puffy', et pour l'apport de chaleur. À l'inverse, on trouve aujourd'hui des matériaux synthétiques qui seront clairement plus performants en respirabilité quand le moment de l'action intensive sera venu. La plus chaude et la plus protectrice, la veste idéale à sortir du sac à dos (où elle ne prends vraiment pas de place) quand la météo tourne à la Sibérie ; elle est tout aussi idéale pour chiller au coin du feu. C'EST TOP

• La Capuche. • Chaleur et confort pour un encombrement mini. • Temps de séchage. • Les élastiques poignets efficaces.

• La rapport Chaleur / Respirabilité exceptionnel. • Les renforts Sofshell sur les épaules, alliées à une bonne déperlance du tissu, on garde une certaine imperméabilité à la pluie, même sous les sangles du sac à dos.

•Le rapport Légèreté/Chaleur/Poids/Compressibilité juste incroyable. • Tous les serrages qui protègent efficacement des entrées d’air.

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

• Le serrage de bas de veste aurait pu être intégré dans une poche, pas top l’élastique qui traine à l’extérieur… • Col étroit.

• Col un peu étroit pour les cous volumineux (histoire de trouver quelque chose).

• Doublure de la poche de poitrine trop épaisse, c’est plus chaud et moins respirant à cet endroit. • Manches un peu courtes pour les grands bras. • Gouttière de zip trop petite.

32

LE TEST

Style Tests 2014


The North Face

Patagonia

Rab

Thermoball Hoodie

W's Nano Puff® Hoody

W’s Microlight alpine

> 200,00 € / 390 g (e, L)

> 200,00 € / 330 g (en M)

> 219,95 € / 410 g (en M)

Matériaux

Matériaux

Matériaux

100% nylon recyclé, doublure taffetas recyclé. Isolation Primaloft® Thermoball™. Bluesign®

Polyester Ripstop recyclé. DWR Deluge®

Pertex® microlight. Isolation duvet d'oie européen 750 CUIN

Coupe 

Coupe 

Coupe 

Relaxed

Regular

Slim

LE TEST

T

rès légère et chaude (difficile de faire la différence avec l’isolation Polartec® Alpha®, qui semble cependant plus chaude en ‘chaleur immédiate’, ça s’équilibre ensuite en action). C’est peut-être sur un léger moins en respirabilité en action intense qu’on notera une différence. Là encore difficile à dire, ayant disposé de cette Thermoball™ moins longtemps pour nos tests que les autres downjackets. Le Thermoball™ aura pour lui en revanche un côté un peu plus ‘puffy’, ce côté unique de pouvoir gonflant du duvet dont il s’approche plus que l’Alpha®. Les deux se dénotent du duvet naturel par leurs temps de séchage ridiculement courts et leurs capacités à continuer de délivrer de la chaleur même une fois humide. La veste remonte un peu en action (pas d’empiècements Stretch) ; heureusement le serrage de bas de veste est très efficace, empêchant l’air de rentrer, une fois la veste positionnée en mode blouson sur vos hanches, elle ne bougera plus. Pour le reste, c’est « tout bien : confortable à porter, chaud, léger, confortable et assez respirant » : une veste multi usages et capable d’affronter le froid sans sourciller. C'EST TOP

• Le côté douillet se rapprochant du duvet avec l’hydrophobie et le temps de séchage des matériaux synthétiques. • Double serrage bas de veste intégré dans les poches. Les élastiques des poignets. Assez serrés pour protéger du vent, ils sont assez souples pour remonter les manches. C'EST MOINS TOP

• Pas de poche poitrine, pourtant toujours pratique. • Pas de serrage capuche, elle bouge avec le vent si on la porte sans casque. • Pas de gouttière pour la tirette du zip central, désagréable quand elle vient se coincer entre le col et le menton !

LE TEST

E

ncore une pièce Patagonia dans laquelle les testeuses se seraient bien vues passer l'hiver… « C'est tout fin, tout léger, tout chaud ! Efficace et parfait en deuxième couche. » L’aisance au niveau des bras est au top, mais les testeuses ont trouvé qu’il manquait un petit quelque chose dans le dos, un panneau Sretch par exemple, pour plus de sensations de liberté aux épaules (la taille M était un peu petite pour des testeuses de 170 cm, pour une fois la taille annoncée correspondant pesque, contrairement aux Hardshells qui taillent plus grand). On y est bien à l’abri des éléments, « elle descend bien sur les fesses, avec en plus un serrage bas de taille tout simple mais super efficace, le bas du dos est bien protégé" ; la capuche est tout aussi nickel, « elle tient super bien en place avec son serre-tête élastique ». Moins chaude qu’une veste en duvet, sa doublure Primaloft® hydrophobe continuera de vous apporter de la chaleur même une fois humide : une veste très polyvalente à l’usage, taillée pour l’action sans rien sacrifier au confort. « La coupe, le confort, la couleur : tout est sympa ! »

C'EST TOP

LE TEST

Les testeuses on craqué pour ce « doudou » d’isolation thermique en duvet d’oie européen. Une coupe cintrée, d’abord, féminine. Une capuche en duvet bien enveloppante et avec sa visière semi-rigide elle reste toujours bien en place. Les poches sont très généreuses (la poche poitrine peut d’ailleurs accueillir la veste, bien compressible, et servir ainsi d’oreiller). Randonnée, marche, ski ou freeride au mois de février, « aussi agréable par grand froid qu’à vivre au quotidien : un bon investissement pour les frileuses ! ».

C'EST TOP

• Polyvalence extrême

• Rapport poids/chaleur/ confort exceptionnel. • La coupe qui reste féminine.

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

• Un peu étroit aux épaules en taille M, alors que la coupe est annoncée ‘Regular’.

• Pas de réglage capuche. • Visière un peu grande, peut gêner par grand vent.

Style Tests 2014

33


TESTS DOWNJACKETS HYBRIDES

Mammut

Scott

Eigerjoch Light Jacket > 249,00 € / 420 g (en L)

Nine9 > 179,00 € / 450 g

Matériaux

Matériaux

Pertex® Quantum / Polartec® Power Stretch® Pro™. Isolation Polartec® Alpha®.

100% Polyester recyclé traité DWR et Tricot 60% Mérinos / 40% polyamide. Isolation en Laine / Polyester (75%/25%) sur le devant.

Coupe 

Coupe 

Athletic

Athletic

LE TEST

LE TEST

U

ne pièce bien polyvalente par rapport aux conditions climatiques, mais très ciblée dans sa pratique ! La différence avec une downjacket en duvet est très claire : on n’aura évidemment pas la même chaleur, surtout en version hybride ou l’isolation ne couvre qu’une partie du corps. On y transpirera donc moins vite en action. Et si on transpire, c’est là que se fait toute la différence. La respirabilité est très bonne pour une pièce assez chaude, et surtout si d’aventure vous veniez à être mouillé, le séchage est ultra rapide. Coupe Slim juste parfaite pour la cible, sensation de seconde peau, même si c’est un peu étroit aux épaules pour les plus costauds. Longueur de bras nickel pour une très grande amplitude des bras, poignets super conforts passe pouce enfilé ou non ; pas de serrage bas de veste, mais avec les empiècements très Stretch, le bas tiens tout seul en place : une pièce qui s’oublie quand on la porte, le top en action ! Mais pas n’importe quelle action. Le montage des bras et du dos prévu pour le ski de fond, randonnée, marche ou escalade est beaucoup moins agréable en ski (ça tire derrière les bras en position ski avancée). Dans le cadre d’une pratique Freeski, on n’est pas fan non plus du bi matières. Indépendamment de la gestion climatique différente d’une pièce non hybride, le tissus ‘soft’ qu’on trouve sur les cotés et sur les bras jusqu’au manchons s’imbibera plus rapidement d’eau que le Pertex®. Une fois mouillée, l’humidité remonte par capillarité à l’intérieur de la veste. Pas fait donc pour ceux qui se mettent régulièrement la truffe dans la neige. D’autre part le choix de plus de respirabilité se fait au détriment de la chaleur. Les ponts thermiques entre les deux panneaux (Stretch et isolation Alpha®) sont sensibles. On est bien dans une veste au top dans son programme, idéale pour toutes les activités alternant phases d’actions intensives et repos et où l’on recherche donc un délicat équilibre entre respirabilité et l’isolation thermique, équilibre atteint avec cette Eigerjoch Light Jacket ! C'EST TOP

C'EST TOP

• Déperlance du tissu. • La veste suit tous les mouvements du corps sans jamais bouger d’un iota, le top en escalade. • Le rabat très souple sous le zip central discret et efficace.

• La respirabilité d’une Softshell avec un plus en confort thermique. • Le confort à la peau de la laine Merinos, peut s’envisager en première couche pour ne pas encombrer le sac.

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

• Manchons trop épais au passage du pouce, gène la préhension. • Poches chauffes mains presque trop chaudes ! Doublées, elle rajoutent une couche d’isoaltion Alpha® à cet endroit, plus chaud et moins respirant que le reste de la veste.

34

P

arfait pour la montée, super respirant tout en gardant un peu de chaleur pour ne pas se cailler à la pause. » Plus Softshell que véritablement veste hybride (seul le devant est doublé d’une isolation synthétique), cette veste Scott se destine avant tout à l’action, celle où ça chauffe vite. Coté chaleur, avec tous le dos et les bras en tissus Stretch très respirant, elle ne joue évidemment pas dans la même cour que les autres. Pas de capuche, col protecteur et confort, longueur de bras OK, avec le tissu Stretch et le serrage bas de veste, rien ne bouge en action, la mobilité du haut du dos est excellente pour le Big Mountain ou le FSBC. Moins polyvalent que les autres Downjackets en test, super efficace dans son programme : « pour tous les super actifs ». Ça reste avant tout une Softshell, elle ne remplacera pas complétement une seconde couche thermique en cas de grand froid, ni ne résistera à une petite pluie en cas d’utilisation en couche externe (il manque aux épaules un empiècement du même matériaux que le devant de la veste).

Style Tests 2014

• Serrages bas de veste efficaces, bien préhensibles, mais pas intégrés aux poches, du coup l’élastique dépasse. • Poche poitrine trop petite.


Patagonia

Vaude

Nano Puff® Hybrid Jacket > 200,00 € / 325 g (en M)

Corvara Jacket Downsweater alpha > 180,00 € / 455 g (en L)

Matériaux

Matériaux

Polyester Ripstop recyclé. DWR Deluge®. Isolation PrimaLoft® One 60 g / Polaire R2 (Polartec® Thermal Pro®, Polyester 98% recyclé à 63% /élasthanne 2%).

100% Polyamide Ripstop / Tissu Stretch (47% Polyester, 38% Polyamide, 15% Elasthanne). Isolation Polartec® Alpha®. Green Shape.

Coupe 

Coupe 

Slim

Sport

LE TEST

L

’essayer, c'est la garder ! » Que ce soit en action ou au repos, cette veste cartonne par son incroyable confort. L’association du Nano Puff® et de sa doublure hydrophobe et assez respirante pour l’action (voir tests de la W's Nano Puff® Hoody), et de la célèbre polaire R2 est réussie. Et pourtant, pour la pratique du Freeride en toutes conditions, on n’est pas toujours fan des pièces hybrides. Plus adaptées aux activités très intensives, style randonnée ou alpinisme, les ponts thermiques entre les différents panneaux font selon nous perdre trop de chaleur quand on n’est plus en action. Là, rien à faire, quelles que soient les activités pratiquées ou les conditions climatiques, « on ne se lasse jamais du confort exceptionnel de la polaire R2, souple, si douce au toucher, elle s’oublie totalement alors qu’on y est y est trop au chaud, comme dans le bas du dos par exemple ». Confort par la douceur de la matière ; confort thermique par la gestion de la chaleur ; confort encore par les matériaux Strecth sur les côtés et son isolation super fine (au regard de sa chaleur) ; sa coupe très ajustée, notamment sous les bras pour un effet de respirabilité optimal ; le col tout aussi douillet que protecteur… Le tout procure l'impression d'une seconde peau qui suit tous vos mouvements. Le top pour nombre d’activités où on a besoin d’une bonne respirabilité sans sacrifier à la chaleur, type petites randonnées par temps froid, alpinisme en conditions changeantes, Freeride engagé ou non. Et en bonus arrivé au refuge : « on pourrait dormir avec tellement c’est douillet. »

LE TEST

U

ne veste 200% rando et autres activités intenses en conditions froides. Avec son mapping de différents matériaux et sa coupe Fit, ses manches longues asymétriques, elle est taillée pour l’action. Isolation Polartec® AlphaTM chaude et respirante, matière Stretch sur les côtés et derrière les bras pour une évacuation optimale de l’humidité. Et ça marche ! Le confort est au top, grâce à la souplesse et la légèreté des matériaux. Très proche de la Mammut Eigerjoch Light dans sa conception et sa cible (même liberté des bras pour des mouvements type escalade, moins agréable en ski, épaules trop fittées pour les mouvements en FR ou FSBC), elle s’en démarque par l’ajout d’une pièce en Mesh dans le dos, qui fait une belle différence quand on transpire, évacuant encore plus vite l’humidité et rajoutant au confort général. Plus que le confort et la chaleur (pas encore au niveau d’une veste en duvet, l’isolation Alpha® existe pour l’instant qu’en une seule épaisseur, Polartec® nous promet pour 2015 d’autres versions plus épaisses), c’est la respirabilité et surtout le temps de séchage une fois mouillé qui nous a bluffé. Si on transpire dedans en action intensive (c’est chaud !), c’est impressionnant de réellement sentir la veste évacuer l’humidité et sécher à une vitesse jamais vue pour un vêtement d’isolation thermique. Pas destiné à une utilisation Freeski, faudra choisir un autre modèle en Alpha. Avec ses côtés et poignets en Softshell (top pour le confort), dès que de l’eau s’est infiltrée (entre les gants et les poignets par exemple, ou après une chute dans la poudre), elle remonte par capillarité.

C'EST TOP

C'EST TOP

• Redoutable de confort. •Toujours au chaud mais pas trop, assez respirant. • Poignets élastiques efficaces contre les entrées d’air. • Prix raisonnable au regard de la technicité.

• Le zip central à double curseur. • Le petit élastique en bas de veste • Le tissu Mesh dans le dos pour un meilleur transfert de l’humidité.

C'EST MOINS TOP

C'EST MOINS TOP

• Ne manque qu'une discrète poche de poitrine pour faire le bonheur de tous.

• Pas de réglage de volume capuche, elle se portera en dessous du casque uniquement. • Un peu moins d’aisance aux épaules que la Mammut. • Tissu pas assez déperlant pour résister à une petite pluie, son utilisation en veste externe sera limitée aux conditions clémentes.

Style Tests 2014

35


A SHOPPER DOWNJACKETS

Eider

Millet

Blow Alpha Jacket > 199,95 €

Belay Hybid jacket > NC €

Fulcrum Light Jacket > 200,00 €

Matériaux

Matériaux

Matériaux

Pertex® Quantum®. Isolation Polartec® Alpha®

Pertex® Microlight Rip Stop / Element Shield™ High Lof. Isolation Primaloft® Sport 100 g/m2.

100% polyester Ripstop. Isolation Primaloft® 100gr/m2

Compressible, légère et respirante, la Blow Alpha est une couche thermique ultra-polyvalente, permettant de rester au chaud et au sec pendant les activités hivernales dynamiques de longue durée : idéale pour la randonnée.

Protection thermique nouvelle génération à construction Hybride. Primaloft® au corps (chaleur et confort) ; Element shield™ High Loft aux épaules (résistance aux éléments, effet transfert). Pour toutes activités alpines nécessitant chaleur et confort dans l'action. NB : Grandes ventilations zippées.

Seconde couche hybride ultra légère. Tissu stretch sous les bras et sur les côtés pour une plus grande liberté de mouvement et une respirabilité renforcée. Résistance accrue grâce au tissu extérieur Ripstop. 2 poches repose-mains et 1 poche intérieure zippées.

A SHOPPER DOWN JACKETS STYLE TESTS 2014

Avec leur confort thermique exceptionnel, qu’elles soient en duvet naturel ou en matériaux synthétiques qui font fureur cette année, des différentes versions du Primaloft® à la toute nouvelle Polartec® Alpha®, les Downjacket sont les stars de l’hiver 2014.

Helly Hansen

Sun Valley

Holmenkollen Down Jacket > 219,95 €

Krugg > 135,00 €

W’s Verglas Down Insulator > 219,95 €

Matériaux

Matériaux

Matériaux

Tissu Ripstop Polyester. Isolation duvet d’oie Européen (marque Allied Feather & Down) / Pouvoir gonflant 700+. DWR

90% duvet et 10% plume

Pertex® Microlight Ripstop. Isolation Duvet d´oie européen 85/15 (Allied Feather & Down) / Pouvoir gonflant +700 CUIN. DWR

Légère, compressible et chaude, veste classique et super polyvalente, idéale aussi bien pour le ski par temps froid qu’en utilisation au quotidien. Rabat intérieur et protège-menton ; col avec doublure en tissu gratté. Cordon de réglage dans l´ourlet du bas. Bluesign®.

36

Rossignol

Style Tests 2014

Légère, compressible et très chaude, une doudoune minimaliste parfaite pour les voyageurs au long cours et autres globe riders.

Helly Hansen

Fine, ultra légère, compressible et chaude, s’utilise aussi bien en couche intermédiaire qu’externe ; elle est également stylée pour une utilisation urbaine. Poignet pare-neige en Lycra ; cordon de réglage dans l´ourlet du bas. Bluesign®.


BANGER 90

BANGER 100

YARD 2.0

SLASHER 105

Style Tests 2014

37


TESTS 3eme COUCHE PRIX

Scott Octavia Jkt + Pant Aneto

480,00 €

Scott Ridge Jkt + Ridge Pant

800,00 €

Rossignol Mythic Neo jkt + pant Ideal

810 ,00 €

Eider Spencer Jkt + Fernuy Pant

829,90 €

Mountain Hardwear Snowtastic 3L Jkt + Snowtastic Pant

850,00 €

Millet Cosmic Couloir GTX Jacket + Couloir GTX Pant

848,99 €

Patagonia W’s Untracked Jkt + W’s Untracked Pant 17 tenues HommeS

900,00 € PRIX

Patagonia Untracked jkt + untracked pant

900,00 €

Bergans of Norway Hodlekve Jkt & Hodlekve Pant

930,00 €

Columbia Wildcard III Jkt + Millenium Blur Pant Lafuma Veste Peak Neo + Peak Neo Overpant Sun Valley Veste Skyne + Pant Bloddo

469,90 € 575,00 € 595,90 €

Faction Darwin Jacket + Edison Pant Haglöfs Couloir Pro Jkt + Couloir III Pant Mountain Hardwear Compulsion 3L Jacket / Compulsion 3L Pant

948,00 € 950,00 € 950,00 €

Helly Hansen Alpha Jacket + Mission Cargo Pant

649,90 €

Haglöfs Vassi Suit

1000,00 €

Black Diamond Dawn Patrol Hybrid Shell +Dawn Patrol Hybrid Bib

678,00 €

Rossignol Phantom Neo Jkt + Phantom Neo Harness Pant

1080,00 €

The North Face Freethinker Jacket + NFZ Pant

780,00 €

Arc’teryx Caden jacket + Stinger Bib

1230,00 €

38

Style Tests 2014

© Scalp

4 TENUES FEMMES


Les tenues Freeski au banc d’essai Plus de deux mois sur et sous la neige, sous la pluie parfois, contre le vent souvent, sous le soleil rarement… entre le domaine de Paradiski de mars à avril l’hiver dernier et celui de l’espace Killy cet automne (merci à l’Office du Tourisme de Tignes pour les forfaits) pour tourner dans les conditions les plus variées possibles les meilleures tenues de l’hiver. Des tenues Freeski, allant de celle destinée à du Freeride tranquille à la tenue la plus protectrice capable de se frotter sans peur aux rochers ou à de longues randonnées : l’éventail est assez large pour que vous puissiez y trouver votre bonheur en fonction de vos besoins.

O

n commence par la bonne ou la mauvaise nouvelle  ? La bonne surprise de ces tests, c’est le bon niveau de technicité qu’affiche aujourd’hui tous les fabricants, plus que suffisant pour une pratique regular. Le boom de l’Outdoor et l’arrivée de plus en plus de marques pointues sur ce secteur très convoité n’augure que du bon pour le consommateur. Les marques doivent se bouger pour se démarquer, et d’une manière générale, le marché est tiré vers le haut. Les tissus utilisés sont de plus en plus souples ou Stretch ; les coupes ergonomiques et autres shapes 3D se généralisent ; l’accessoirisation est souvent au top, les détails de mieux en mieux travaillé. Au final, grâce également à l’arrivée de nouvelles membranes ou matières, c’est toute la ‘zone de confort’ qui monte d’un cran, y compris dans les conditions les plus difficiles. Protégé plus longtemps dans des tenues plus confortables que jamais, à même de s’adapter à un large panel d’activité : en 2104, le consommateur, vous et nous, gagne sur tous les tableaux. La mauvaise nouvelle concerne évidemment les prix, qui ont subit cet hiver une notable augmentation (environ 50 euros supplémentaires à tenue équivalente en qualité). Il est donc bon de voir quelques marques telle Columbia proposer dans leur gamme des produits plus accessibles financièrement. Il est encore meilleur de voir d’autres fabricants se concentrer sur certaines pièces fondamentales, en utilisant des matériaux éprouvés pour limiter la montée en flèche des prix dès que l’on travaille avec les tissus “up to date“. Plus besoin en 2014 de taper dans le plus haut de gamme pour trouver

une tenue capable de vous accompagner tout au long de l’hiver. Qui a réellement besoin d’une tenue imperméable à plus de 30 000 Schmerbers, hormis les alpinistes et ceux qui partent en expédition ou skient en ColombieBritannique ? La bonne affaire se situe parfois dans des gammes ‘intermédiaires’, comme avec la tenue Girl livrée par Scott. Ou encore, à l’image de Patagonia, qui nous livre une tenue ‘presque’ abordable (900 euros l’ensemble), à quelques 300 euros de moins que leur ‘sur top de gamme’ testé l’hiver dernier, ce qui ne l’empêchera nullement de combler l’immense majorité des pratiquants. Après avoir ciblé votre budget et vos besoins, prenez le temps de décortiquez ces tests ; on a fait tout notre possible pour vous aider à trouver votre prochaine tenue, celle avec la quelle vous aurez la banane tout au long de l’hiver ! LM.

AWARD 2014 STYLE MAGAZINE Si la qualité générale est en constante augmentation, rendant les tests de plus en plus difficiles, certaines pièces arrivent à se démarquer par le ‘petit quelque chose en plus qui fait la grosse différence’. Sur une vingtaine de tenues passées à la moulinette seules deux salopettes, une veste et deux tenues compètes ont reçu la distinction suprême de la part des testeurs. > Arc’teryx Stinger Bib / Salopette 3D Pour tout faire > Black Diamond Dawn Patrol Hybrid Bib. Top à la Marche > Millet Cosmic Couloir GTX Jacket. Rapport Protection / Prix > Patagonia Untracked Jkt + Untracked Pant. Overall > Scott Femme Octavia Jkt + Pant Aneto. Rapport Qualité/Prix

NB : Les mesures d’imperméabilité et de respirabilité sont données à titre indicatif (les chiffes correspondent au tissu employé, et peuvent changer drastiquement en fonction de l’assemblage des panneaux, des poches et des doublures employées part le fabricant). Elles s’expriment respectivement en mm ou en Schmerber (1 Schmerber = 1 mm de colonne d'eau) et en G/m2/24H. Pour faciliter la lecture nous avons simplifié en n’indiquant que les chiffres. 15 000 mm/Schmerbers s’écrira 15 000 mm et 9 000 grs/m2/24H simplement 9 000. Une autre mesure de la résistance à la vapeur d’eau plus significative de la respirabilté sur le terrain (tient mieux compte de la notion d’effort) est parfois utilisée, RET, mesurée en m2Pa/W (ou m2mbar/w). À l’inverse de la première unité, dans ce cas, plus le chiffre est faible, plus la respirabilité est bonne. Des mesures en dessous de 5 (RET < 5) sont considérées comme une excellente respirabilité et bonne de 5 à 20. Enfin, face à l’apparition de nouvelles membranes encore plus respirantes car perméable à l’air (membranes 3 couches Polartec® Neoshell® et Dry.Q™ Elite), une nouvelle mesure fait son apparition. La perméabilité à l’air justement, qui s’exprime en Litres / m² / s ou en CFM chez les Anglo-saxons (Cubic Feet per Minute) ! Plus le chiffre est élevé, plus l’air passera au travers. Une perméabilité à l’air de 2 L / m² / s (0,5CFM) est considérée comme excellente pour une Hardshell, les meilleurs Softshells (non testées ici) atteignant 8 litres/m²/seconde (2 CFM).

Tenue Complète

Style Tests 2014

39


TESTS 3eme COUCHE

Mountain Hardwear Snowtastic 3L Jkt + Snowtastic Pant > 850,00 € / 1590 g HAUT

Snowtastic 3L Jkt

Prix public 

450,00 €

Matériaux

Membrane 3 couches Dry.Q™ Elite Synchro Softshell. Doublure polaire.

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

875 g avec la jupe (805 g sans)

Ventilations 

Sans filet, double curseur

Capuche

Fixe

Jupe

Amovible

Coupe

Relaxed

BAS

Pant Snowtastic

Prix public 

400,00 €

Matériaux

Membrane 3 couches Dry.Q™ Elite Synchro Softshell. Doublure polaire.

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

715 g

tailles

Réglable / bretelles amovibles

Ventilations 

Courtes sans filet

Coupe

Standard

LE TEST

T

echnique mais pas minimaliste ! Si les testeuses se plaignent souvent de ne pas avoir des tenues en tests de la technicité de celles des mecs, ce n’est pas le cas avec cette tenue. Escalade, rando, ski, elle aura été testée sur tous ces terrains avec un égal bonheur. Entre Soft et Hardshell, la veste est super agréable à porter, « en plein dans la cible ». Super bien coupée, avec des manches bien longues et asymétriques, adaptables sur tous types de gants pour être isolée au maximum tout en gardant une capacité de mouvements idéale. Un col qui monte très haut, génial pour s’isoler du froid, et qui reste suffisamment large pour mettre d’autres couches en dessous. La capuche est adaptable sur casque, mais reste efficace sans. Les cordons de serrage internes ont le réel avantage de ne pas gêner pour toute pratique, vraiment intéressant, le seul problème est de devoir ouvrir le col pour régler la capuche : « pas l’idéal en conditions extrêmes… ». Bonne isolation de la neige, du vent et de la pluie tout en ayant ses limites sous une pluie incessante, où elle sera relativement vite imbibée. Le zip central (bien large) a l’air vraiment résistant et est super pratique d’utilisation, facile à enclencher et à manipuler. En bonus, la veste est très fonctionnelle et polyvalente avec 4 poches zippées extérieures, 1 poche zippée intérieure + 2 autres poches. Le pantalon, doublé de la même matière que la veste, « est au top du confort ». Coupe légèrement plus ajustée que pour la veste (pas besoin de jouer avec les sous-couches, c’est déjà assez chaud comme ça). Trop chaud presque, on aurait aimé une doublure “body mapping“, moins épaisse et plus respirante sur le bas des jambes ; heureusement les ventilations courtes et sans filets sont assez efficaces. On n’a jamais froid sur le télésiège par exemple, top en FR pas trop intensif, mais on n’ira pas plus loin (indépendamment de la respirabilité, on n’a pas la mobilité pour crapahuter d’un pant plus ciblé). Guêtre basique, renfort de bas de pant OK, suffisant et pas trop rigide.

40

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Rien ne manque, tout est pratique. Pression pour relier la veste au pant ; Zip central à double curseur. • La liberté de mouvement, la résistance du tissu au contact d’un rocher abrasif… Isolation avec manches bien longues, col montant+++ C'EST MOINS TOP

• On est bien sur une Softshell, l’imperméabilité pure est limitée, le tissu s’imbibe d’eau sous très forte pluie. • Prend pas mal de place dans le sac, poids sensible pour de la montagne ou du ski de randonnée. • C’est du détail mais : la poche Mp3 est celle externe de poitrine, pas le bon choix selon nos testeuses qui préfèrent le mettre au chaud à l’intérieur de la veste. • Velcro réglage taille trop petit. • Le pant manque de poches. Seulement 2 latérales et petites. Bien que dans les mêmes matériaux, le pant est moins respirant que la veste. POUR QUOI / POUR QUI

Une veste super bien finie et accessoirisée, du coup plus lourde qu’une veste minimaliste, mais très polyvalente tout en restant technique. Ski Freeride, Freerando ou ski de piste avec des couches polaires en dessous, mais aussi de multiples activités Outdoor sans les couches en dessous. Le pant restera lui plus du côté des pistes.


Style Tests 2014

41


TESTS 3eme COUCHE

Patagonia W’s Untracked Jkt +W’s Untracked Pant > 900,00 € / 1145 g HAUT

W’s Untracked Jkt

Prix public 

500,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Performance 3 couches. Doublure laminée souple en tricot brossé. DWR

Imperméabilité

28,000 mm / Respirabilité < 9 RET

Poids

590 g (en M)

Ventilations 

Grandes sans filet, double curseur

Jupe

Fixe, slim. Attache pant

Coupe

Athletic

BAS

W’s Untracked Pant

Prix public 

400,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Performance 3 couches. Doublure laminée souple en tricot brossé. DWR

Imperméabilité

28,000 mm / respirabilité < 9 RET

Poids

555 g (en M)

tailles

Réglable

Ventilations 

Extérieur cuisses, grandes avec filet

Coupe

Regular

LE TEST

a taille grand », du coup, bien que la coupe soit plus ajustée que celle de son homologue masculin, on garde assez de volume pour jouer avec les couches et rester super à l’aise. Le tissu est souple mais sans plus, mais assez léger et super solide d’apparence, « il est surtout super imperméable au vent comme à la neige bien humide ». Le cocktail protection/aisance/fonctionnalité a séduit même les plus exigeantes. « Si sur la plupart des vestes Femme, je trouve toujours que ça manque de poches, là ça va, il en manque juste une de plus à l’intérieur. Et surtout, enfin des poches chauffes-mains sympas, positionnées assez hautes pour servir avec le sac à dos ! ». « Les aération sont vraiment pas mal, efficaces, on est au top en action ; la capuche est nickel avec le casque, on reste super mobile ». « Il n’y a rien en trop, beau travail sur l’économie des matériaux, c’est bien ; et en plus les couleurs sont sobres et sympas ! » Articulé, 3D, on est tout aussi bien dans le pant, « avec juste la doublure qu’il faut, super fine, pas trop chaude et confort ». Les poches du pant ne sont pas très grandes mais bien placées, « et au moins la poche de derrière est une vraie poche, grande et bien protégée » : à la fois un zip étanche et un rabat. Par contre on aurait pu se passer du bouton-pression ! Comme sur la veste, les zips sont parfaits, slim, souples et facilement manipulables ; les aérations bien efficaces. Le bas de pant est bien renforcé, le tout fleure bon le matos fait pour durer.

42

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Les tirettes de Zips mini et super préhensibles C'EST MOINS TOP

• « La jupe pourrie, elle tenait pas » (trop la taille de guêpe nos testeuses ?). Une seule position de serrage, insuffisante. • Dommage qu’elle ne serre pas assez « parce que sinon elle est bien foutue ». • Guêtre non réglable, « mais au moins l’élastique est solide et tient bien ! » POUR QUOI / POUR QUI

Pas trop lourde, assez compressible, une tenue super polyvalente taillée pour l’action. Pas très chaude pour du ski tranquille, parfaite en FR intensif ou en rando, à vous de choisir les bonnes couches en-dessous en fonction de votre activité et de la météo. NB : comme d’hab, chez Pata, un M équivaut à un L.


JACKET

SORAN | dark olive GLOVE

GONDO GTX速 | black

WWW.ZIENER.COM

Style Tests 2014

43


TESTS 3eme COUCHE

Rossignol Mythic Neo jacket + pAnt Ideal HAUT

> 810,00 € / 1580 g

Mythic Neo jacket

Prix public 

580,00€

Matériaux

Membrane Polartec® NeoShell® 3 couches Stretch. DWR

Imperméabilité

10 000 / Respirabilité RET < 4 (Perméabilité à l’air 2L/m²/s)

Poids

860 g

Ventilations 

Avec filet simple curseur

Capuche

Fixe

Jupe

Fixe

Coupe

Relax

BAS

Pant Ideal

Prix public 

230,00 €

Matériaux

Membrane Stretch 2 couches 20 000. Doublure Thinsulate® 40 g. DWR

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000

Poids

720 g

tailles

Réglable

Ventilations 

Courtes, interieur cuisse avec filet

Coupe

Relax

LE TEST

L

es filles se plaignant souvent de ne pas avoir droit à la même technicité que les mecs vont pour une fois être servie avec cette Mythic Neo Jacket, équivalente au modèle homme en test. On retrouve donc la même matière, « vachement bien, légère, souple, super agréable ». Les filles ont moins été frappée par la respirabilité de la veste « du moins à l’arrêt, parce qu’on dès qu’on actionne, ça marche super bien ». La veste taille bien, elle descend assez bas dans le dos, l’imperméabilité est nickel, « zéro soucis en pleine tempête ». Poches pas super bien placées quand on porte le sac à dos « mais ça, c’est le cas sur la plupart des vestes Femme, comme si on ne mettait jamais de sac Airbag pour aller rider ! ». On a bien une poche de poitrine externe, mais elle aussi, une fois le sac sanglé… Si la jupe est basique, « la capuche est géniale, avec le col montant c’est très confort quand on a tout fermé, et ça suit super bien tous les mouvements de la tête ». Doublé sans être trop chaud, plein de poches, le pant est tout aussi agréable à vivre. Dans une matière moins respirante que la veste (mais confort et Stretch également), coupé “près du corps“ il reste cependant super agréable en mouvement (préformé en plus d’être stretch). La doublure pour le derrière « elle va bien, chaud juste ce qu’il faut ».

44

Style Tests 2014

C'EST TOP

• La poche de poitrine à zip en biais au lieu d’être vertical (rien n’en tombe quand on l’ouvre) • On retrouve le même serrage de taille que sur le pant Homme, super efficace, avec maintien et chaleur dans le dos, un must de confort. • La pression pour remonter le bas de pant en position marche. C'EST MOINS TOP

• Position des aérations de la veste, trop basse. • Une seule position de serrage de la jupe. • Aérations du pant trop petites. POUR QUOI / POUR QUI

Une veste plus polyvalente que le pant grâce à une respirabilité et souplesse du tissu plus importantes ; les deux forment une tenue super confortable aussi bien à l’usage qu’au repos, on est toujours bien dedans. Et suffisamment protégé pour affronter les tempêtes de neiges.


Photos © C. Pallot - Agence Zoom, G. Baron, C. Cattin, OT Val Thorens

VAL THORENS - 12 > 15 DÉCEMBRE 2013

Jean-Frédéric Chapuis, Champion du Monde 2013 Ski Club Val Thorens

4 SKIEURS = 4 FOIS PLUS D’ACTION * Offre soumise à condition

PACK 3 JOURS :

à partir de 194 €*/personne

Hébergement 3 nuits en appartement 6 personnes (pleine occupation) + forfait de ski 3 jours Val Thorens-Orelle

INFOS & RESA + 33(0)4 79 00 01 06 www.valthorens.com

Style Tests 2014 ST MARTIN DE BELLEVILLE

45


TESTS 3eme COUCHE

Scott Octavia Jkt + Pant Aneto

> 480 ,00 € / 1495 g

HAUT

Snowtastic 3L Jkt

Prix public 

280,00,00 €

Matériaux

Gore-Tex® 2 couches. Doublure : Taffetas et Microloft 80/60 g

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité RET < 9

Poids

875 g (en M)

Ventilations 

Courtes avec filet

Capuche

Amovible

Jupe

fixe / attache pant

Coupe

Regular

BAS

Pant Aneto

Prix public 

200,00 €

Matériaux

Gore-Tex® 2 couches. Doublure : Taffetas gaufré

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité RET< 9

Poids

620 g (en M)

tailles

Réglable

Ventilations 

courtes avec filet, intérieur cuisses

Coupe

Regular

LE TEST

É

46

videmment, avec une tenue doublée, on est un peu hors programme pour la rando… Reste que cette tenue Scott à de nombreux atouts pour séduire sa rideuse. La coupe à la fois féminine et pratique a séduit les testeuses, elles ont même été surprises par l’aisance en mouvement pour une veste cintrée et doublée. De quoi attaquer sans complexe en Freeride, d’autant plus que la jupe est super efficace, qu’on peut la relier au pant et que la coupe longue dans le dos vous protégera contre la neige. Côté protection justement vous êtes parés pour rester bien au sec pendant une tempête de neige, et surtout toujours en total confort, grâce à la doublure légère et chaude juste ce qu’il faut. Un petit effort au niveau du confort du col, (grosse tirette de zip en métal inutile par exemple) et on sera au top.

C'EST TOP

Le pant est du même acabit, coupé pour mettre vos formes en valeur sans entraver les mouvements. Comme pour la veste, vous n’aurez jamais froid (doublure un peu plus fine que sur la veste mais suffisante) et resterez étanche, aussi bien dans la poudreuse que les jours où la météo tourne à la pluie (dos doublé légèrement montant, serrage de taille par une sangle bien efficace et le pant se relie à la veste pour les jours de poudreuse). Dans une membrane souple et agréable (un peu épaisse), une tenue à fois technique et super confortable, parfaite pour ne jamais avoir froid pendant l’hiver. Pas de poches Cargo, « normal, c’est pas féminin, sauf que si tu mets tous dans les poches de derrières, c’est pas mieux pour le style et à la fin de la journée sous la neige, t’as le cul mouillé ! ». On n’utilisera donc que les poches reposes mains !

• Aérations de la veste comme du pant trop courtes. • Capuche basique (mais amovible), non compatible avec le port du casque. • Le réglage en plastique de la guêtre « pas top si on marche dessus ! ».

Style Tests 2014

• Zip central à double curseur. • Poignets souples et protecteurs. • Détails biens pensés (rangement de la jupe quand on ne s’en sert pas ; poche interne qui se ferme, avec passage écouteurs ; poche forfait bien positionnée). • Doublure de la veste chaude et légère. • Rangement de jupe pratique. C'EST MOINS TOP

POUR QUOI / POUR QUI

Une tenue assez chaude et au look civilisé, « à la coupe et aux couleurs sympas sans oublier les petits détails qui vont bien ». Pas de zips étanches (à ce prix-là…), mais les testeuses sont formelles : « c’est une vraie tenue de Freeride ». Super agréable à vivre et capable de beaucoup, elle passera de la station aux pistes et vous accompagnera sans complexe en Freeride. Difficile de faire mieux à ce niveau de prix !


5 numéros = 12 euros

Abonnez-vous Pour recevoir escape gratuitement* chez vous et être certain de ne pas manquer un numéro. *montant correspondant aux frais de port uniquement, l’abonnement au titre est gracieux.

suivez-nOus aussi

sur Facebook :

www.facebook.com/magazineEscape

sur internet

et recevez nOtre newsletter en envoyant un mail à julie@freepresse.com

buLLeTIn D’AbonnemenT Oui, je m’abOnne à escape pOur 1 an (5 numérOs) et je jOins mOn règlement de 12 eurOs par chèque bancaire à l’Ordre de Free presse. à renvOyer à : Free presse - savOie technOlac, 18 allée du lac st andré - 73 382 le bOurget du lac nOm

prénOm

adresse cOde pOstal

ville

tel

email Style Tests 2014

47


TESTS 3eme COUCHE

Arc’teryx Caden jacket + Stinger Bib > 1230 € / 1268 g HAUT

Caden jacket

BAS

Stinger Bib

Prix public 

700 €

Prix public 

530 €

Matériaux

N80px gore-tex® pro 3 couches

Matériaux

N80px gore-tex® pro 3 couches

Imperméabilité

28 000 Mm / respirabilité < ret 4

Imperméabilité

28 000 Mm / respirabilité < ret 4

Poids

645 g

Poids

645 g

Ventilations 

Grandes sans filet, double curseur

tailles

3D non réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Xl, triple curseur pour ouverture

Jupe

Fixe

Coupe

Expedition e3d

Coupe

Expedition e3d (entre athletic et relaxed)

LE TEST

C

'est solide, c'est bien coupé, c'est super bien fini ! » Avec sa coupe assez ample, mais pas trop, « on a assez de place pour jouer avec les couches en fonction des conditions, sans pour autant avoir une veste trop ample ». Préformée et longue, la liberté de mouvement et la protection en grosse peuf sont parmi ce qui se fait de mieux. La capuche est parfaite, avec ses réglages de volumes au top (efficaces et surtout à la fois discrets et faciles à manipuler) ; un maintien impeccable de la capuche en place ; avec le col, c'est à la fois super protecteur et mobile, le top en mauvaises conditions météo. Le dit col n’est pas très confort, (il y a empiècement "fourrure“ mais trop rigide) ; pas de ‘goutière’ pour la tirette du zip en haut de col qui se balade pendant la ride : voilà pour les reproches des testeurs. On notera que « les ventilation sont au top »,  et que d’une manière générale on a été bluffé par les zips, leur efficacité bien sûr, mais surtout leur souplesse et facilité de manipulation d'une main. Nous avions testé l’hiver dernier le Sabre Full Bib (salopette), qui nous avait laissé sur notre faim au niveau de la coupe Baggy, version bûcheron canadien : « un bleu de travail un peu rustique » selon les testeurs. Le côté salopette indestructible nous ayant en revanche séduit, on est resté sur cette idée, en cherchant dans le catalogue une version plus adaptée à nos besoins. C’est le Stinger Bib, et il a tout ce que le Sabre n’avait pas ! Deux zips latéraux courants des genoux jusqu’au haut de la salopette (le Sabre lui ne pouvait s’ouvrir que sur un côté) permettant en plus d’une gestion idéale de la ventilation, une “ouverture d’urgence“ de la partie arrière. Ajoutez un troisième zip central ouvrant tout le haut de la salopette (le Sabre Bib ne s’ouvrait pas jusqu’en haut et le zip ‘pipi’ était même trop petit !) : c’est à la fois pratique pour l’enfilage (pas besoin d’ouvrir sur le côté), et là encore le top pour ventiler au mieux, puisque évidemment ce grand zip est équipé d’un double curseur pour l’ouvrir là où vous en avez besoin. Que du bon donc, d’autant plus qu’on a gardé le meilleur pour la fin : la coupe ! “Expedition with E3D“ elle s’appelle… Expedition signifie qu’elle prévue pour des conditions extrêmes, et avec donc assez de place –sans être pour autant “Relaxed Fit“- pour les sous-couches sans que cela ne gène en mouvement. E3D pour Ergonomic -3 Dimensional, offrant plus d’aisance aux points clefs (taille et genoux dans le cas du pant ; épaules et coudes pour la veste) en fonction de l’activité à laquelle le vêtement se destine. Bon, ben ça marche ! Taille fittée mais pas serrée, aisance au top, la salopette semble suivre les mouvements du corps. Pour le reste, c’est du Gore-Tex® Pro (vous serez protégés au delà de vos besoins, avec également une très bonne respirabilité), en version Arc’teryx : le plus souple et le plus agréable au toucher que nous ayons testé.

48

Style Tests 2014

C'EST TOP

La finition (zips au top, micro coutures “au laser“…) ! Et la conception : sur la veste ou la salopette, rien d'inutile, pas un renfort ou une couture plus grands qu'ils ne devraient l'être, le tout fait gagner en poids, en respirabilité et en sensation de liberté. Exemple type avec la poche forfait : au bon endroit (sur l’épaule on ne la sent jamais) ; un zip étanche –et donc sans rabat- slim et souple ; bien orienté pour suivre le mouvement du bras. Et comme chez Arc’teryx ils ne laissent rien passer, la pastille Recco est intégrée sous la poche, inutile de rajouter une pièce sur l’autre bras ou ailleurs, autant profiter de l’emplacement et ne pas rajouter de coutures ! Sans parler du fait que la pastille Recco soit non apparente contrairement à la plupart des vestes, évitant ainsi qu’elle s’accroche dans les arcosses ou fasse un rajout extérieur plus sensible à l’abrasion.

C'EST MOINS TOP

• Le prix de la veste ! • La jupe aurait mérité une possibilité de serrage en plus (2 positions, mais même sur la plus serrée ça reste un peu lâche pour les tailles les plus fines). • On aurait bien aimé également des attaches jupe-pant, dommage pour ceux qui n’auraient pas choisi l’option salopette pour aller avec la Caden Jacket. • Le bas de pant n’est pas zippé (mais bien large pour laisser passer tous les types de boots), tant pis pour ceux qui font essentiellement de la randonnée ! POUR QUOI / POUR QUI

• Qui peut le plus peut le moins ! Avec cette tenue vous êtes parés pour le pire, et grâce à sa coupe très polyvalente, toutes les pratiques sont envisageables. • Super légère : au top pour les globe riders qui pourront skier, manger de la poudre, randonner, escalader partout où ils iront !


> La capuche et ses réglages à la fois discrets et facilement accessibles, manque juste une petite gouttière pour le zip ! > Les micro-coutures pour un assemblage au laser ! > Zips étanches, ventilations triple curseurs, que du haut de gamme.

Style Tests 2014

49


TESTS 3eme COUCHE

Bergans of Norway Hodlekve Jkt & Hodlekve Pant > 930 € / 1715 g HAUT

Hodlekve Jkt

BAS

Hodlekve Pant

Prix public 

530 €

Prix public 

400 €

Matériaux

Membrane 3 couches Dermizax™NX.

Matériaux

Membrane 3 couches Dermizax™NX.

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité > 30 000

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité > 30 000

Poids

875 g

Poids

840 g avec la bande amovible, 775 g sans

Ventilations 

Grandes sans filet, double curseur

tailles

Réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Courtes sans filet intérieur cuisses

Jupe

Amovible

Coupe

Baggy avec bas de jambe plus court derrière

Coupe

Longue et baggy

LE TEST

O

n connaissait Bergans pour sa technicité et qualité de fabrication, il faudra désormais compter avec la marque Norvégienne pour son style. Rapidement devenue une des tenues favorites des skieurs les plus Newschool de l’équipe, ceux qui ont besoin de la protection d’une tenue Freeride, mais avec l’aisance d’une coupe bien large pour l’aisance et rester protégé dans le dos même dans les figures les plus trickées. C’est chose faite avec cette Tenue Bergans, qui avec sa nouvelle membrane Dermizax™NX plus respirante, bien souple et très protectrice offre une grosse polyvalence. La coupe large et longue de la veste est « au top en FS et dans la peuf », elle suit parfaitement les mouvements, d’autant plus que grâce à la souplesse de la membrane, très confortable et agréable au toucher, « on a l’impression de ne rien porter ». Comme quoi en action, le poids est une notion très subjective, puisque cette tenue ne fait pas partie -et de loin- des plus légères. Niveau protection, RAS, on a ridé sous la pluie au mois de mars sans aucun souci d’étanchéité ; bonne déperlance du tissu, tout va bien de ce côté. Col super protecteur, mais attention, il se resserre beaucoup au niveau du cou, à essayer avant avec la bonne sous-couche. Capuche super ample, OK pour le casque, elle suit bien les mouvements. Il y a une grosse poche de poitrine accessible quand on porte le sac à dos (ce qui n’est pas le cas des poches chauffes mains) ; sauf que sa forme au volume extérieur à la veste fait qu’on on ne peut pas non plus trop en mettre, ça fait une bosse gênante en action, c’est la seule faute ! Le Pant est un peu plus chaud que la veste (à cause des nombreuses poches –pratiques et fonctionnelles- qui rajoutent des épaisseurs), mais à l’image du pant, c’est souple et confortable, et bien respirant en action. Heureusement d’ailleurs, car les aérations sont un peu courtes. Comme pour la veste on retrouve une très bonne aisance en mouvement. Coupe ample, bas du dos bien protégé « le top en Freestyle avec sa ceinture élastique amovible » qui permet de le porter taille basse sans avoir les fesses à l’air au moindre trick. Avec un très bon rapport protection / confort / respirabilité, le tout est « juste parfaite en action, FSBC ou non. Tu n’as jamais froid et en plus c’est super respirant ».

50

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Une des rares tenues qui protège autant le bas du dos, indispensable quand on tricke la tête en bas dans la peuf ! • 3 Pressions à la ceinture du pant + le mini scratch, c’est top, jamais d’ouverture intempestive ! • La matière du renfort de bas de pant, à la fois super solide et souple.

C'EST MOINS TOP

• Poche mp3, mais pas de sortie de prévue pour le câble ! • La guêtre : son tissu (fin léger et non mesh) est fragile, coupée trop large, même serrée avec la pression, ça peut glisser et de toute façon la pression saute en action. • Manque la possibilité toute simple de relier le bas de la jupe au pant (suffisant le plus souvent). Il faut enlever la jupe, et mettre à la place une pièce intermédiaire qu’on relie ensuite au pant. C’est super efficace, mais compliqué (et le jour où vous avez oublié la pièce en question, pas d’autre option pour relier veste au pant). POUR QUOI / POUR QUI

• Les Freestylers ont kiffé le style et l’efficacité de la coupe, les Freeriders la protection et la respirabilité : énorme polyvalence pour une super tenue au look différent : on adore.


> La ceinture amovible du pant, permet de porter le pant en mode “Taille Basse“ pour la liberté de mouvement tout en gardant le dos bien au chaud ! > 3 Pressions à la ceinture du pant + le mini scratch, c’est top > Seule petite faute, la poche de poitrine ‘externe’, qui peut gêner une fois chargée.

Style Tests 2014

51


TESTS 3eme COUCHE

BLACK DIAMOND Dawn Patrol Hybrid Shell + Dawn Patrol Hybrid Bib > 678,00 € / 1220 g HAUT

Dawn Patrol Hybrid Shell

BAS

Dawn Patrol Hybrid Bib

Prix public 

329,00 €

Prix public 

349,00 €

Matériaux

Soft Shell Nylon StretchWoven Schoeller® avec body mapping en membrane 3 couches. Doublure Tricot brossé. Traitement déperlant NanoSphere®

Matériaux

Soft Shell Nylon StretchWoven Schoeller® avec body mapping laminé triple couche étanche. Traitement déperlant NanoSphere®

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

520 g (en L)

Poids

700 g

Ventilations 

Non

tailles

3D non réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Tout le long des jambes, ouverture bas de pant.

Jupe

Non

Coupe

Athletic

Coupe

Athletic

LE TEST

L

a gamme Dawn Patrol est conçue « pour l’escalade en mixte et les marches d’approches intensives en conditions météo instables ». Légèrement hors programme donc, mais on n’a pas pu attendre la collection Freeride qui sortira en automne 2014 pour tester ce que nous propose désormais Black Diamond dans l’univers du textile technique. On passera donc sur l’absence de jupe poudreuse et la coupe type Blouson, trop courte en poudre, surtout si on ne la porte pas avec la salopette prévue pour aller avec. Avec la souplesse d’une Softshell combinée à la protection d’une hardshell pour la plupart des conditions : la technologie hybride adoptée par Black Diamond a tout pour séduire le cœur de cible : les alpinistes, les randonneurs et autres marcheurs infatigables. La veste est super légère, confortable à porter, hyper agréable en mouvement grâce à l’utilisation des différents tissus Stretch combinée à une coupe fittée mais pas trop. Le tout procure « une excellente mobilité générale ». Attention, on n’est pas dans une Hard Shell 3 couches ‘pure et dure’ faite pour passer de longues journées sous la pluie. Son tissu est très fin et il ne faudra pas se tromper de souscouche en cas de très grand froid. En revanche, en action comme au repos, on pourra y passer des heures et des heures en total confort, tant le tissu se fait oublier (très souple, mais également très peu bruyant comparé à d’autres 3 couches). « D’une manière générale la veste est vraiment bien pensée, tout est fonctionnel ». On trouve facilement les réglages qui sont par ailleurs bien préhensibles, la capuche 3D aux réglages nickels est au top ; bonne liberté au niveau du col même avec des sous couches. Rien ne manque : serrages poignets efficaces et pas gênants ; ceux de bas veste sont efficaces ; les poches sont bien pensées (2 de poitrine dont une pour le smartphone avec sortie d’écouteur ; 2 reposes mains et 2 en Mesh à l’intérieur pour les gants par exemple. Ce sont les seules qui auraient mérité d’être plus profondes). La veste nous a semblé légèrement moins respirante que le pant en même matière (qui lui est ventilé), sans doute à cause de la présence de plus de poches. La salopette a carrément surpris nos testeurs ! « Le meilleur pant de tous les tests pour les longues marches et les randos intensives. » Entre la membrane « à la souplesse incroyable » et la coupe Fit mais pas trop : « on ne sent rien, elle est juste parfaite pour crapahuter sur les terrains les plus difficiles ». Testée en toutes conditions sauf très grand froid, « c’est vraiment étanche, on y est toujours au sec et on ne transpire jamais, on n’a jamais trop chaud ! ». Le shape au niveau des hanches fait l’unanimité, « ça serre sans qu’on le sente, pas besoin de ceinture, le pant tient tout seul ». Du coup, pas besoin non plus de forcer sur la tension des bretelles, ce qui rajoute encore à la sensation de liberté. Le bas de pant –entièrement zippé- est un modèle du genre ; un

52

Style Tests 2014

testeur affirmera même : « avis aux fabricants, ne vous faites pas suer, pompez ce que Black D a fait ! ». Il s’adapte à tous les types de chaussures (de ski comme de marche !) ; grâce à un serrage astucieux remplaçant la guêtre, c’est trop pratique, simple et efficace comme toutes les bonnes idées. C’est le seul bas de pant qui reste solidaire de la chaussure quand on grimpe : « tu restes étanche en n’importe quelle situation ». En résumé, « un excellent pant de marche d’approche, autorisant un usage autre qu’hivernal et avec lequel tu peux skier quand même », ou encore faire de la cascade de glace mais ça on n’a pas essayé assez longtemps pour être formel. Un pant 200% rando et autres activités intensives. C'EST TOP

• La déperlance du tissu sur la veste comme le pant • Zip central du plastron à double ouverture, toujours pratique… • Flexibilité du pant incroyable. • Poches Cargo bien placées, on peut les remplir sans que cela ne gène. • Protection du bas de pant « super solide et très souple : chapeau ! ». C'EST MOINS TOP

• Coupe courte de la veste inadaptée au Big Mountain. • Boucles de bretelles trop imposantes, un réglage plus minimaliste aurait été mieux adapté, et on ne sera jamais fan des grosses pièces en métal qui en cas d’impact… • Manque un triple curseur sur l’ouverture du pant pour une gestion idéale de la ventilation. POUR QUOI / POUR QUI

« C’est leur première collection à Black D ? Ben ils font mal… ». Rien de superflu sur cette tenue très ciblée. Le tout est bien conçu et bien fini, avec une coupe Athletic mais pas trop, parfaitement adaptée à l’Europe. Avec un choix de matières bien ciblés en fonction de la pratique, les fans de rando seront comblés. « Et les chasseurs au Chamois aussi » ne pourra s’empêcher de rajouter un testeur à la sortie d’une journée de crapahutage dans la montagne. Il faut dire que ni la coupe ni le look ne la destinent à une pratique un tant soit peu Newschool. Vivement la collection Freeride qu’on attend avec impatience pour l’hiver prochain !


> Technique et connectĂŠe la DP Hybrid Shell. > Un bas de pant parfait pour la marche comme pour la rando.

Style Tests 2014

53


TESTS 3eme COUCHE

Columbia Wildcard III Jkt + Millenium Blur Pant > 469,90 € / 1765 g HAUT

Veste Wildcard III

BAS

Pant Millenium Blur

Prix public 

269,95 €

Prix public 

199,95 €

Matériaux

Omni-Tech® 86% Nylon, 14% Élasthanne King Stretch. Doublure : Omni-Heat® 100% Polyester Thermal Reflective

Matériaux

Omni-Tech® 86% Nylon, 14% Élasthanne King Stretch. Doublure : Omni-Heat® 100% Polyester Thermal Reflective

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

1050 g

Poids

715 g

Ventilations 

Grandes avec filet

tailles

régable

Capuche

Amovible

Ventilations 

petites avec filet

Jupe

Amovible, attache pant

Coupe

Relaxed

Coupe

Relaxed

LE TEST

S

i vous êtes frileux ou que vous ne skiez qu’au mois de février ou encore que vous envisagiez un séjour dans des contrées bien froides, cette tenue est faite pour vous. À l’inverse, en choisissant de nous livrer une tenue doublée, dotée de la technologie Omni-Heat® réfléchissant la chaleur corporelle, on sera à côté de la cible en ce qui concerne les activités Freerando. Ceci posé, à ce prix là, vous avez droit à une veste à la coupe relax, utilisant un tissu Stretch (4-way) vraiment très souple, et dans la quelle on se sent bien. On aurait pu craindre vu l’épaisseur de la veste d’être engoncé : ce n’est pas le cas ; tout comme le poids, qui reste très raisonnable au regard de la chaleur de la veste. Agréable et protectrice, souple : on y est bien. C’est chaud, très chaud dès qu’on actionne, heureusement, les aérations sont bien efficaces. Capuche OK (chaude et confort elle aussi), mais le col ne monte pas très haut, ce ne sera pas le plus protecteur en cas de tempête. Attention, pas beaucoup de volume au niveau du cou, on ne pourra pas rajouter beaucoup de couches en-dessous (pas grave vu la chaleur de la veste, mais à bien essayer quand même à l’achat, d’autant plus que ça taille assez grand). Pas prévu pour le port du sac à dos, la poche de poitrine se trouvera sous la sangle … de poitrine. En revanche les poches chauffes-mains (doublées !) positionnées assez haut sur la veste restant accessibles, ça passera quand même. Rien ne manque côté accessoirisation, poches interne, pour le masque, Mp3 (avec zip et sortie écouteurs), c’est pratique à vivre. Taillé dans les mêmes matières, et même si la doublure est légèrement plus légère que pour la veste, « le pantalon est doublé de chez doublé… C’est trop chaud dès qu’on crapahute un peu ». D’autant plus que si sur la veste, les aérations sauvaient la mise quand il s’agissait de ventiler en cas de coup de chaud, ce ne sera pas le cas sur le pant. Trop petites, intérieur cuisses, leur efficacité est limitée. Comme la veste, avec sa doublure douillette et son tissu Stretch très souple, le pant est très confort, nickel au repos comme en action tant qu’one ne joue pas les contorsionnistes.

54

Style Tests 2014

C'EST TOP

• La visière semi rigide de la capuche, super efficace en protection. • Le confort général ; le rapport Chaleur / Souplesse de l’ensemble. • Serrage de taille avec maintien lombaire du pant. • Le bas de pant, réglable et surtout très bien renforcé sans que ce ne soit trop rigide. • Doublure utilisant 50% de Polyester recyclé.

C'EST MOINS TOP

• Coutures sur les épaules de la veste. • Matière pas compressible, pas fait pour les voyageurs au long cours. • Mini poche au niveau du genou, pile sur l’articulation…

POUR QUOI / POUR QUI

Un bon produit, très bien placé en termes de prix, avec un bon confort général pour du ski “Regular“ et toute pratique où le froid sera votre principal ennemi.


> La doublure Omni-Heat, du sérieux pour les frileux ! > Avec sa bande de maintien élastique et sa visière semi rigide, même en cas de tempête la capuche reste super bien en place.

Style Tests 2014

55


TESTS 3eme COUCHE

Eider Spencer Jkt + Fernuy Pant > 829,90 € / 1830 g HAUT

Spencer Jkt

BAS

Pant Fernuy

Prix public 

599,95 €

Prix public 

229,95 €

Matériaux

Gore-Tex® Pro 3 couches

Matériaux

Membrane 2 couches Defender® Stretch 2-Way

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité < 4 RET

Imperméabilité

10 000 mm / Respirabilité 20 000

Poids

765 g

Poids

1065 g

Ventilations 

Grandes, sans filet, double curseur

tailles

Réglable, bretelles amovibles

Capuche

Amovible

Ventilations 

Très grandes avec filet

Jupe

Amovible, attache pant

Coupe

Regular

Coupe

Regular

LE TEST

O

n connaît les avantages du Gore-Tex® Pro : au niveau protection, vous êtes blindés, tout en gardant une très belle respirabilité pour engager. On est donc dans une veste taillée pour l’action, où sa coupe fait merveille : absolument rien ne bouge, on est sûr de rester le bas du dos protégé dans n’importe quelle position ou situation. À noter que c’est une des rares Hardshell typée “montagne“ qui possède une jupe et une capuche amovible. Si ça alourdit un peu, avis à ceux que l’option modularité intéresse. Une seule poche poitrine, grande heureusement. Comme les poches chauffes-mains sont assez bas sur la veste, en forçant un peu on pourra y accéder tout en portant le sac à dos, mais les testeurs ont quand même trouvé que ça manquait de poches. Manque une mini à l’intérieur de pour le smartphone ; il y a bien une poche à l’intérieur de la veste, qui se ferme (c’est bien), mais sans sortie écouteurs. Absence également de poche en filet de l’autre côté pour le masque, la carte ou autre. Bonne hauteur de col et bon volume pour les sous couches, mais assez rigide, on perd en sensation de liberté. La capuche étant amovible par pression, il y a un rabat supplémentaire dans le cou pour garantir que le vent ne passera pas. Et comme il y a également un double rabat au niveau de la fermeture du zip central, (d’où plus de rigidité), vous serez surprotégés des courants d’air !et des infiltrations d’eau. Le pant n’est pas de la même gamme que la veste : doublé et en membrane 2 couches, il n’est pas taillé pour l’alpinisme comme la Spencer Jacket. On restera à skier sur le domaine, sans avoir peur d’affronter la peuf les belles journées. Option confort et chaleur donc, et ça marche ; Avec son dos montant chaud et protecteur, sa doublure intégrale, sa coupe juste assez large articulée aux genoux et son tissu un peu Stretch : on y sera bien des heures durant. Bonne nouvelle : les aérations sont au top de l’efficacité et vous permettront de bien ventiler si l’envie vous venait d’aller crapahuter pour accéder à une pente vierge. Deux grandes poches chauffes mains sur le pant, et c’est tout ! Déjà que la veste on trouvait que ça manquait de poches… OK, elles sont profondes. NB : le pant est dispo en plusieurs longueurs de jambes, en noir uniquement.

56

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Serrage de bas de veste “anti élastique qui dépasse“, bien vu ! • La poche forfait sur le haut du bras avec son zip décalé. • Les aérations du pant. Super bien placées (en biais pour se terminer presque derrière les cuisses), avec un filet suffisamment large, souple et bien aéré. C'EST MOINS TOP

• Serrage de poignets (par ailleurs bien coupés, asymétriques) trop importants. • Les grosses pièces en plastique pour le serrage de taille du pant : « j’aimerais pas me les rentrer dans la hanche en cas de boite ! » ; alors que sur les bretelles amovible, il n y en a pas, preuve qu’on peut s’en passer. POUR QUOI / POUR QUI

Une veste pour affronter les pires conditions, quel que soit le côté de la montagne. Un pant plus civilisé, super confortable et très polyvalent en termes de conditions météo.


> Serrage de bas de veste “anti élastique qui dépasse“. > Les aérations du pant bien pensées et le réglage taille trop imposant. > Les bretelles amovibles par simple velcro.

Style Tests 2014

57


TESTS 3eme COUCHE

Faction Darwin Jacket + Edison Pant > 948 € / 1590 g HAUT

Darwin Jacket

BAS

Edison Pant

Prix public 

499,00 €

Prix public 

449,00 €

Matériaux

Toray Dermizax® 3 couches. Stunner® Stretch Technology

Matériaux

Toray Dermizax® 3 couches. Stunner® Stretch Technology

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000

Poids

795 g

Poids

795 g, 670 g sans le plastron

Ventilations 

sans filet, double curseur

tailles

Réglable, plastron amovible

Capuche

fixe

Ventilations 

Très grandes, sans filet

Jupe

fixe, attache pant

Coupe

Standard-Tech

Coupe

Standard-Tech

LE TEST

C

oupe large de la veste, pil poil dans la tendance Big Mountain teintée tant qu’à faire de Freestyle (Standard-Tech correspond à une coupe Regular, gardant donc du volume pour la liberté de mouvement en FSBC et la possibilité de jouer avec les sous couche ; Tech signifie qu’elle est légèrement plus près du corps pour mieux s’adapter au port du sac à dos et du baudrier). Exactement le ressenti des testeurs, une coupe nickel pour un large panel de pratiques, d’autant plus que le tissu est souple et Stretch. Et comme elle donc bien conçue pour être compatible avec le sac à dos, on trouve plein de poches toutes bien placées et toujours accessibles. On apprécie d’un côté de la poitrine d’en avoir une immense « nickel, on peut tout mettre dedans, masque moufle, bouteille d’eau… », et de retrouver ce volume fractionné en deux de l’autre côté, dont une pour le smartphone (pas fan, on préfère une poche interne pour sauver la batterie). Et il y a même une quatrième poche qui reste accessible sur le côté gauche. Autant dire que les Freestylers qui emportent souvent un max d’accessoires ont apprécié. Les mêmes Freestylers auraient aimé encore plus de longueur dans le dos (ce sont bien les seuls) : « là on est obligé de porter le pant en mode salopette si on veut tricker dans la peuf ». Le tissu est souple et semble bien résistant, quelques jours de ride en forêt n’auront laissé « aucune trace malgré les sapins rencontrés sur la route ! ». Bien protecteur également, « on est au top de l’étanchéité à la pluie comme au vent, avec également très bonne déperlance ». Les ventilations sont grandes et efficaces, le tissu bien respirant : « on peut crapahuter avec, on reste toujours au sec, c’est top ». La capuche nickel est bien protectrice les réglages très facilement manipulables et efficaces ; le zip central est à double curseur, le tout est bien pensé. Le pant, dans la même matière et annoncé dans la même coupe que la veste nous a semblé un peu plus “Fit“, notamment en mode salopette pour ceux qui ont de grandes jambes qui seront vite serrés à l'entrejambe. Ceux-ci ont résolu le problème en utilisant leurs propres bretelles… Serrage de taille nickel très efficace, l’option salopette est bien conçue, du coup c’est très polyvalent, à porter avec ou sans le plastron (bien coupé et pratique avec sa petite poche supplémentaire, pour le forfait par exemple). Grandes aérations de cuisses, super efficaces et comme la membrane est bien respirante, on peut tout faire avec et affronter un très large éventail de conditions météo. Le bas de pant ne s’ouvre pas et n’est pas très large, il est bien renforcé en bas, mais un peu rigide.

58

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Membrane imperméable et très respirante, parfaite en action intense. • La coupe pour une pratique FSBC. • Le plastron amovible « super efficace et pratique ».

C'EST MOINS TOP

• Poche forfait sur le bras trop grande, du coup on la sent. • Pas d’attache jupe/pant. • Attention pour les grande jambes, avec les bretelles, ça remonte un peu. POUR QUOI / POUR QUI

2/3 détails à améliorer, mais arrivée réussie pour Faction dans le monde du textile Freeski : « solide pour une première, l’ensemble fonctionne bien ! ». Technique pour le Freeride et coupée pour le Freestyle : en plein dans la cible ! Ceux qui recherchent technicité pour le Big Mountain tout en affichant leurs origines Newschool. NB : la tenue est super voyante, mieux vaut avoir le niveau qui va avec !


> 3 poches poitrine dont une immense, toutes bien accessibles avec le sac Ă  dos

Style Tests 2014

59


TESTS 3eme COUCHE

Haglöfs Couloir Pro Jkt + Couloir III Pant > 950,00 € / 1815 g HAUT

Couloir Pro Jkt

BAS

Couloir III Pant

Prix public 

550,00 €

Prix public 

400,00 €

Matériaux

Gore-Tex® 3 couches Stretch 4 Way. DWR

Matériaux

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité RET < 9

Gore-Tex® Perf 3 couches Soft Shell / Gore-Tex® 3 c Stretch. DWR

Poids

1065 g

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité RET < 5

Poids

750 g

tailles

Non réglable / Bretelles amovibles

Ventilations 

Grandes, extérieur cuisses, sans filet

Coupe

Athlectic

Ventilations  Capuche Jupe Coupe

Athlectic

LE TEST

N

ous n’avons pas eu malheureusement la Couloir Pro Jacket en test. Dommage, la version Couloir Pro se démarquant de la Couloir III par l’utilisation d’une membrane entièrement Stretch 4-Way type Softshell pour une aisance optimale. Le pant est donc lui en bi-matière, avec des panneaux plus souples et Stretch sur les genoux et les fesses. Autant dire « qu’on se sent tout de suite chez soi », d’autant plus qu’avec ses différentes densités de doublures « qui vont bien », on peut le porter avec ou sans sous-couches, augmentant sa polyvalence d’un cran. Avec en bonus des ventilations généreuses et super faciles à manipuler, aucun souci donc quand il s’agit de crapahuter. Car ce pant n’a pas peur de sortir des sentiers battus, « c’est du solide pour tout affronter » et vu l’importance des renforts en Kevlar® en bas de pant, même les coups de crampons n’en viendront pas à bout. Un bas de pant avec « des guêtre de compétition, élastiques et réglables », là encore l’assurance de rester étanche dans les pires conditions.

C'EST TOP

• La finition. • Serrage guêtre à élastique autobloquant, super pratique. • Zips étanches des aérations, glissent tout seuls. C'EST MOINS TOP

• Réglages bretelles pratiques mais trop gros. • Renfort bas de pant indestructible mais trop rigide. POUR QUOI / POUR QUI

Un pant « efficace, bien conçu, dans des matériaux agréables » d’une grande polyvalence. Parfait sur pistes en toutes conditions, il ne rechignera pas à se frotter aux rochers ou à de petites rando d’approche.

Haglöfs Vassi Suit > 1000,00 € / 1370 g HAUT

Couloir Pro Jkt

Prix public 

550,00 €

Matériaux

Gore-Tex® 3 couches 2 densités (dont un double Ripstop). DWR

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité RET < 6

Poids

1370 g

O

n se contentera d’un preview, n’ayant disposé de cette tenue qu’une seule journée en Test… Dommage, car une fois enfilée : on a du mal à devoir la rendre aussi vite… Son atout principal : elle se fait oublier. Légère, (n’oubliez pas les couches qui vont en dessous en fonction de la météo !), elle se révèle également très protectrice (au vent, pas eu le temps de l’essayer sous la neige, mais c’est Gore-Tex® 3 couches, donc zéro souci de ce côté), avec également une capuche et un col qui bloqueront absolument tout. Le même col qui est moins confort capuche rabaissée, il monte trop haut (Haglöfs a voulu faire une sorte de ‘masque de poudreuse’ intégré, ça marche, mais c’est moins agréable col ouvert). Fonctionnelle à vivre avec ses nombreuses poches pratiques, avec un look réussi, « on y passerait bien l’hiver ». Note des testeurs : bien checker les bretelles internes à l’essayage, top pour les grandes jambes, moins pour les autres.

60

Style Tests 2014

C'EST TOP

• La protection à toutes les agressions extérieures. • Les ouvertures bien conçues. C'EST MOINS TOP

• Le manque de confort du col ouvert ou sans la capuche en position. POUR QUOI / POUR QUI

La protection et le confort d’une combi intégrale : parfait pour du Big Mountain toutes conditions, y compris les pires.


Style Tests 2014

61


TESTS 3eme COUCHE

Helly Hansen Alpha Jacket + Mission Cargo Pant > 649,90 € / 1860 g HAUT

Alpha Jacket

BAS

Mission Cargo Pant

Prix public 

399,95 €

Prix public 

249,95 €

Matériaux

Membrane Helly Tech® Professional 2 couches / Tissu extérieur Dynamic Stretch. Doublure PrimaLoft® Infinity (Stretch).

Matériaux

membrane Helly Tech® Pro 2 couches. Doublure PrimaLoft® Sport.

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000.

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000.

Poids

660 g

Poids

1200 g

tailles

Réglable

Ventilations 

Sous les bras + système Mesh Flow

Ventilations 

Sur le côté des cuisses, avec filet.

Capuche

Amovible

Coupe

Relaxed

Jupe

Amovible

Coupe

Athletic

Mission Shell Jacket > 449,95 € Matériaux

Membrane Helly Tech® Pro 3 couches.

Imperméabilité

20 000 mm / Respirabilité 20 000

LE TEST

L

a Mission Shell n’a malheureusement pas été livrée à temps pour notre série de tests. Hardshell 3 couches non doublée, elle se distinguait donc du Mission Cargo pant (en membrane 2 couches) par une pratique plus ciblée ‘Big Mountain’. On a eu en revanche l’Alpha Jacket, destinée à une pratique un peu plus civilisée (pas dans la même gamme au catalogue HH), mais qui s’est révélée à l’usage capable de beaucoup. Souplesse et confort très douillet au programme de l’Alpha, mix réussi entre la souplesse et la respirabilité d’une Softshell et la chaleur d’une veste doublée. On y est au chaud au repos, et la membrane souple et Stretch fait merveille en action : malgré son épaisse doublure (on n’avait perdu l’habitude des vestes doublées ! ), l’Alpha se fait oublier. La doublure (Mesh Flow System) est conçue de façon à créer des colonnes d’air évacuant l’humidité vers le haut : ça marche. Du coup, malgré sa chaleur, on peut envisager quelques petites marches d’approches, le dos restant bien ventilé et les aérations sous les bras permettant d’éviter le coup de chaud à la montée. Avec la couche adaptée en-dessous, la gestion climatique est parfaite (sauf quand il fait vraiment trop chaud bien sûr). Le pant est lui aussi très polyvalent et surtout super agréable à porter. Si la membrane n‘est que légèrement Stretch, elle est très souple et la coupe moderne ainsi que les genoux articulés assurent le reste pour une très bonne aisance en action. Équipé d’une doublure très aérée et d’isolation uniquement sur les fesses et les genoux, le confort est douillet sans pour autant être trop chaud, et on garde un pant très souple et léger, juste parfait. Aussi bien en ski ‘Regular’ par temps froid qu’en Freeride, puisque les ventilation, même si elles sont un peu courtes, fonctionnent bien.

62

Style Tests 2014

C'EST TOP

• L’extrême polyvalence et le confort impressionnant de la veste Alpha : on y est au chaud et bien protégé, et elle sait se faire oublier en action. • Les nombreuses poches, dont 2 poitrines qui restent accessible avec le sac à dos. • Avec sa membrane très souple, le pant est super confort aussi bien en action qu’au repos. • Très bonne doublure du pant, apportant confort et juste ce qu’il faut de chaleur. • Bas de pant zippé avec pression. C'EST MOINS TOP

• Le poids de la veste. S’il se fait presque oublier en action, il est bien notable dans les bagages ; l’Alpha Jacket n’est pas très compressible non plus. • Un peu trop de couches au niveau du col (très confort mais on perd en sensation de mobilité). • Ventilations un peu courtes du pant. POUR QUOI / POUR QUI

Un pant agréable à vivre, très polyvalent et suffisamment technique pour affronter toutes les conditions de l’hiver. Associé à la veste Mission Shell, vous jouerez la carte des couches pour gérer votre confort thermique ; si vous choisissez l’Alpha Jacket, l’ensemble sera au top du confort ; associé à un bon rapport protection/respirabilité, le tout procurera une très grande polyvalence d’utilisation.


> La doublure ‘Mesh Flow’ de la veste et celles du pant, toutes bien efficaces.

Style Tests 2014

63


TESTS 3eme COUCHE

Lafuma Veste Peak Neo + Peak Neo Overpant > 575,00 € / 895 g HAUT

Veste Peak Neo

Prix public 

325,00 €

Matériaux

Polartec® NeoShell®

Imperméabilité

10 000 mm / Respirabilité < 8 RET (Perméabilité à l’air 2L / m² / s)

Poids

415 g

Ventilations 

non

Capuche

fixe

Jupe

non

Coupe

Athletic

BAS

Peak Neo Overpant

Prix public 

250,00 €

Matériaux

Polartec® NeoShell®

Imperméabilité

10 000 mm / Respirabilité < 8 RET (Perméabilité à l’air 2L / m² / s)

Poids

480 g

tailles

réglable

Ventilations 

ouverture intégrale

Coupe

Athletic

LE TEST

P

our ceux qui ne connaitraient pas encore la membrane NeoShell® encore confidentielle dans les tenues Freeski mais bien répandue depuis 2 saisons dans le monde de la randonnée, rappelons qu’elle privilégie la respirabilité en offrant la protection syndicale contre la pluie. Le top donc pour toutes activités intenses, d’autant plus que le tissu est très souple et doux au toucher, apportant donc un très bon confort général aussi bien en action qu’au repos. Et comme ça respire très bien, on peut donc y passer des heures et des heures dans une ‘gestion climatique’ parfaite. D’autant plus que c’est également clairement la moins bruyante des membranes et qu’on s’habitue très vite à l’absence de bruissement du tissu au moindre mouvement… Pour revenir à la tenue, très ciblée trek et donc légèrement hors programme: minimaliste (un peu trop !) et efficace. Coupe parfaite pour la pratique de la marche ou de l’alpinisme, fittée mais pas trop afin de pouvoir jouer avec les indispensables sous-couches en fonction de la météo. Et au regard de la finesse du tissu non doublé, il vaut mieux ne pas se tromper ! La veste descend assez bas derrière, et comme sur le pant le bas du dos est lui aussi bien protégé, aucune infiltration des éléments extérieurs en action, nickel. On est bien dans un ‘sur-pantalon’, très peu accessoirisé (une seule poche, pas de guêtre), facile à ôter avec ses ouvertures intégrales, mais on regrette cruellement l’absence de triple curseurs, qui permettraient en action de gérer au mieux la ventilation. Là, c’est tout ou rien (si tu ventiles par le haut, les hanches sont à l’air, par le bas c’est tout le bas de jambe qui est découvert –pas de guêtres non plus). À l’image de la veste, le confort en action est excellent, grâce à la coupe et au tissu employé.

64

Style Tests 2014

C'EST TOP

• La coupe de la veste et du pant. • La grande légèreté, la respirabilité et le confort de la membrane • NeoShell®, qui reste suffisamment protectrice pour rester au sec même après une longue journée sous la pluie. • Un ensemble qui ne pèse rien et ne prend pas de place dans le sac. C'EST MOINS TOP

• Pas de ventilation sur la veste ! Ok, la membrane est super respirante mais en cas de coup de chaud, ça manque. • La taille du pant sans ceinture. À bien checker, les moins larges des hanches ne pourront pas bien serrer la taille (scratch serré à fond, le pant n’a plus de forme). • Membrane perméable à l’air et donc pas la plus protectrice contre le très fort vent. POUR QUOI / POUR QUI

Un ensemble trop minimaliste pour une pratique Freerando, taillée exclusivement pour la marche et le trek, voir un peu d’alpinisme en conditions clémentes. La veste, avec les sous couches adaptées, pourra se frotter sans complexe à une pratique hivernale de la randonnée.


Mountain Hardwear Compulsion 3L Jacket + Compulsion 3L Pant > 950 ,00 € / 1440 g HAUT

Compulsion 3L Jacket

Prix public 

550,00 €

Matériaux

Membrane 70 D 3 couches Dry.Q™ Elite

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

715 g avec jupe

Ventilations 

Dans le prolongement des poches, zips double fonction

Capuche

Fixe

Jupe

Amovible

Coupe

Relaxed

BAS

Compulsion 3L Pant

Prix public 

400,00 €

Matériaux

Membrane 3 couches Dry.Q™ Elite

Imperméabilité

NC / Respirabilité NC

Poids

725 g en mode salopette ; 550 g en pant seul

tailles

Non réglable

Ventilations 

Grandes, zip étanche + filet

Coupe

Relaxed

LE TEST

L

a membrane propre à Mountain Hardwear est souple, pas trop bruyante, plutôt sympa en action et agréable à porter au repos. Un peu Stretch dans le dos, bien coupé : RAS en mouvement, la veste ne gène ni remonte, c’est top. Les testeurs ont apprécié « le montage de la capuche et du col intéressant ». C’est très protecteur et laisse une excellente liberté de mouvement. Le volume de la capuche est bien adaptable, les réglages bien placés à l'intérieur, discrets et efficaces. Poignets sans manchon, se ferment bien, très bonne mobilité de cette zone, d’autant plus que la poche forfait, sur la partie interne de l'avant bras, ne se sent pas du tout. À noter que le tissu est très léger au niveau des manches, très bonnes sensations de ce côté. Réglages de bas de veste intégrés dans les poches chauffes mains, positionnés plus devant que sur la majorité des veste, ça impose peut-être un serrage plus important que lorsqu’ils sont de chaque côté. Zip central double curseur assez fat avec rabat, se manipule bien mais sans plus, « pas trop rigide, ça c'est bien ». Deux grandes poches mesh internes, on regrette (comme sur l'immense majorité de ce type de poches) qu'elles ne soient pas munies d’une fermeture, tout ce qu'on a mis dedans pouvant sortir en cas de position acrobatique. Deux grandes poches chauffes mains compatibles avec le port du sac à dos, double fonction, elles font office d’aération, c’est efficace. Le pant aura été testé sans la salopette amovible : en taille M, si on met le plastron avec les bretelles, « on se remonte le pant sous les aisselles ». Remis en taille plus basse, coupe OK, large, type loose, « c’est parfait en action ». Poches latérales au top, bien placée et profondes, mais « j’ai pas compris la poche du genou : un énorme zip pour une toute petite poche dans laquelle on ne met pas grand chose et sur un seul genou ». Pas de poches derrière non plus, bref : « ça manque de rangement pour les travailleurs de la neige ! ». Pour les deux pièces, imperméabilité et respirabilité nickel, on est protégé même dans les neiges les plus humides et ça respire bien. Le tout est léger, idem au niveau des sensations, la membrane légère et confort s’oublie.

C'EST TOP

• Coupe et couleurs modernes pour travailler le style sans rien sacrifier à la technicité. Un ensemble bien fini, léger, agréable à rider, renforcé là où il faut. • Les pressions de la taille de pant, bien solides et faciles à manipuler avec les gants. C'EST MOINS TOP

• Manque une poche externe de poitrine. Les aérations (grandes et faciles à manipuler), sans zip étanche mais avec double rabat créant une surépaisseur de matière un peu sensible. Pas de passage pour le câble des écouteurs, pas de poche smartphone ou mp3, chez MH on s'en fout de la connectique ? • Le renfort trop important en bas du pant, il rigidifie trop cette zone et fait remonter le bas de pant. POUR QUOI / POUR QUI

• Un ensemble très confort en action, on peut rester des heures dedans. • Freeride regular ou engagé, petite rando : on s’y sent bien, à l'aise et protégé pour tout affronter. Quelques améliorations sur l'accastillage et on sera au top

Style Tests 2014

65


TESTS 3eme COUCHE

Millet Cosmic Couloir GTX Jacket + Couloir GTX Pant > 848,99 € / 1346 g HAUT

Veste Cosmic Couloir GTX

BAS

Pant Couloir GTX

Prix public 

499,00 €

Prix public 

349,99 €

Matériaux

Gore-Tex® Titrax 3 couches / renforts épaules coudes et bas de veste Gore-Tex® Khumba 3 c.

Matériaux

Gore-Tex® Khumba 3 couches.

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité < RET 9

Poids

650 g avec bretelles, 560 g sans

tailles

Réglable

Ventilations 

Assez courtes, sans filet

Coupe

Regular

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité < RET 9

Poids

696 g

Ventilations 

Sans filet double curseur

Capuche

Fixe

Jupe

Fixe, attache pant

Coupe

Regular

LE TEST

P

lus blouson que veste avec sa coupe courte, attention à bien choisir la taille : non seulement la coupe est plutôt “Athletic“ que “Regular“ comme annoncée, mais elle taille également petit (L trop court au niveau des bras et de la taille pour un skieur de 180 cm). En dehors de cette restriction, à choisir plus grand que d’habitude donc, la coupe est impeccable en action, on y est trop bien et absolument rien ne bouge. Et côté action, vous pouvez y aller, la veste est d’une solidité à toute épreuve, avec par exemple un beau travail sur les densités des matières, ce qu’il faut où il faut ; ou encore ses nouveaux zips au montage fait pour durer et au look indestructible (et surtout à l’étanchéité sans faille évidemment). On peut mettre plein de matos dans les poches aussi bien les chauffes-mains que celles de poitrines ; poche mesh à l’intérieur –et qui se ferme !- pour le masque et une pour le smartphone : « pour une fois sur une veste bien technique, on ne sera pas en peine de rangement ». Sauf pour le forfait, pas de poche ! Col très protecteur, capuche nickel, qui tient très bien en place tout en laissant une totale liberté, bémol cependant au niveau de la visière, trop grande selon nous, elle prend le vent à la descente et remonte. Port du casque nickel, toujours la même liberté de mouvement. Entre la protection, la légèreté, la respirabilité : rando, freeride, peuf, tout est possible. Le pant, annoncé lui aussi dans une coupe Regular, est pour nous clairement coupé “Athletic“ (plus encore que la veste) : mieux vaut ne pas avoir de kilos superflus pour s’adapter à la coupe super fit tendance un poil “moule burnes“. Mais comme là encore, la coupe est excellente, affuté ou pas, l’aisance en mouvement est au rendez-vous. Comme sur la veste, les poches sont pratiques (à part comme trop souvent celle du genou, mal placée et où l’on ne peut pas mettre grand-chose) et bien pensées, tel le tissu mesh extensible et respirant employé à l’intérieur. Avec dans celle de gauche avec une seconde poche intégrée et une attache pour sécuriser vos clefs par exemple. Renfort de bas de pant très bien, protecteur, pas rigide, bien positionné. Le bas de pant ne s’ouvre pas (ni les guêtres), « attention ça ne passera pas sur tous les types de boots ! », on est bien sur une coupe fittée, CQFD !

66

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Même les riders de l’extrême ont droit à leur poche MP3, avec le passant ! Rembourrée, avec rabat et pression le smartphone ou la radio sont protégés et ne tomberont jamais. • Tissu du pant résistant et souple à la fois.

C'EST MOINS TOP

• Serrage de ceinture basique, peut mieux faire. • Tout comme les bretelles, on est obligé de mettre beaucoup de tension pour ne pas qu’elles tombent des épaules. On apprécie en revanche le système d’attache (une simple sangle cousue au pant), sans pièce en plastique, garantie de ne pas avoir de point dur en cas d’impact.

POUR QUOI / POUR QUI

Des couleurs qui claquent  pour un ensemble super efficace dans son programme, (Freerando ou “Ski Mountaineering“ comme indiqué au catalogue). La veste cartonne par son côté indestructible ; un pant un peu moins fitté et à ce prix-là on l’aurait conseillé à tous les Freeriders engagés au budget serré !


© Scalp > Réglages capuche intégrés + logement pour la tirette du zip. Les Zips renforcés. > Attaches bretelles du pant / Pièce en plastique du réglage taille > Bas de pant Slim et non zippé, mais bien renforcé pour résister aux coups de crampons. > Existe en version Couloir GTX sans impression sur la manche…

Style Tests 2014

67


TESTS 3eme COUCHE

PATAGONIA Untracked Jkt + Untracked Pant > 900,00 € / 1305 g HAUT

Untracked Jkt

BAS

Pant Untracked

Prix public 

500 ,00 €

Prix public 

400,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Perf 3 couches. Doublure laminée souple en tricot brossé. DWR

Matériaux

Gore-Tex® Perf 3 couches. Doublure laminée souple en tricot brossé. DWR

Imperméabilité

28,000 mm / Respirabilité < 9 RET

Imperméabilité

28,000 mm / Respirabilité < 9 RET

Poids

650 g (M)

Poids

655 g (M)

Ventilations 

Très grandes sans filet, double curseur,

tailles

Réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Extérieur cuisses, grandes avec filet

Jupe

Fixe, super slim. Attache pant

Coupe

Relaxed

Coupe

Relaxed

LE TEST

L

a coupe ! La qualité de la coupe de cette veste revient dans la bouche de tous les testeurs. Comment ont-ils fait ? Mystère. En tout cas aucun ensemble ne donne cette impression de “tomber nickel“, d’avoir été taillé sur mesure pour vous ! Que ce soit en FS ; en Big Mountain ou en petite marche d’approche, « c’est juste incroyable ! » Ajoutez-y des matériaux très agréables, souples, quelques panneaux Stretch et l’aisance en mouvement est tout simplement incomparable. On termine par une petite doublure laminée très sympa qui fait la différence en procurant juste le confort et la chaleur qu’il faut pour affronter toutes les conditions. La veste descend bas dans le dos, sans jamais remonter en position assise, sur le télésiège par exemple : le top du top on vous dit ! Sinon pour le reste, c’est du Patagonia : rien de trop et rien ne manque. Des poches au top par exemple (celles chauffes mains montent suffisamment haut pour rester accessibles même avec le sac à dos ; poche poitrine super pratique). Des ventilations très grandes, facilement manipulables, avec un zip très souple, le must là encore. À priori faites juste gaffe au casque : « faut pas en prendre un trop volumineux ». Plus de place pour vous parler du col, de ses réglages intégrés, de la visière de la capuche, de… « Coupe du pant impeccable », c’est reparti… Peut-être un peu plus chaud que la veste, le pant est du même acabit « super confort, avec une liberté de mouvement au top ». La coupe alliant un style qui cartonne à une efficacité sans faille ; le positionnement des poches aux genoux « enfin bien placées, on peut vraiment mettre des trucs dedans sans que ça gène », légèrement décalées vers l'extérieur du genou, ça sent l’inspiration ‘snowboard’… La ceinture avec ses réglages discrets positionnés à l'intérieur, les aérations, les zips… Tout dans ce pant fait l'unanimité, du Freestyler au Freerider le plus assidu. Avec là encore des détails qu’on ne retrouve que sur cette tenue Untracked. Tels les ingénieux rabats des poches de genoux, qui se mettent en place tout seuls et protègent super bien les zips (certains testeurs ont même cru qu’ils étaient aimantés). Le genre de truc qui sans qu’on s’en rende compte, facilite la vie du rider : c’est l’assurance de ne rien perdre –ou de ne pas laisser rentrer la neige-même si on oublie de fermer la poche.

68

Style Tests 2014

C'EST TOP

• La coupe juste incroyable. À priori grâce au nouveau shape 3D qui a été articulé et préformé sur la position naturelle de ride. • Le souci du détail, tel la zone de préhension pour desserrer le bas de veste, avec l’élastique qui rentre à l’intérieur au lieu de dépasser. Manipulable d’une main et aucun risque de s’accrocher dans les arcosses ! • La poche intérieure zippée. • Poche Mp3 très pratique (à l’intérieur de la poche poitrine, la position de la du mini zip fait que c’est super facile à manipuler).

C'EST MOINS TOP

• La mini jupe, trop mini, un seule position de réglage, si vous n’êtes pas pile à la bonne taille, elle n’est plus efficace. Poche forfait sur la manche, pas fan. • Filet des aérations du pant trop serré, limitant l'ouverture. Guêtre non réglable basique. POUR QUOI / POUR QUI

• Style, confort, fonctionnalité et robustesse : enfin un ensemble taillé pour le Freeride et qui n'oublie pas le style et la décontraction. • Pas assez respirant pour la vraie rando, mais pour le reste, du ski de piste au Freeride dans la poudre sans fond, vous pouvez y aller. • Comme se frotter aux cailloux, l'ensemble fleure bon le produit solide, fait pour durer. NB : comme d’habitude, chez Pata, ça taille grand, un M équivaut à un L.


© Scalp > Le Système de serrage bas de veste auto-bloquant Touch Point System™ : juste parfait. > Les rabats -super efficaces- sur les poches du genou –super bien placées- ! > Un soufflet au poignet évite tout plis disgracieux et sensible. > Serrages capuche, orientation du zip de la poche poitrine, tout a été super bien pensé.

Style Tests 2014

69


TESTS 3eme COUCHE

Rossignol Phantom Neo Jkt + Phantom Neo Harness Pant > 1080,00 € / 2082 g HAUT

Phantom Neo Jkt

BAS

Pant Phantom Neo Harness

Prix public 

580,00 €

Prix public 

500,00 €

Matériaux Imperméabilité

membrane Polartec® NeoShell® 3 couches Stretch. DWR. 10 000 / Respirabilité NC (Perméabilité à l’air 2L / m² / s)

Matériaux Imperméabilité

membrane Polartec® NeoShell® 3 couches Stretch (200g /m2). Traitement DWR. 10 000 / Respirabilité NC (Perméabilité à l’air 2L / m² / s)

Poids

987 g

Poids

1095 g

Ventilations 

Courtes, avec filet

tailles

Réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Jupe

Fixe, pas de système attache pant

Extérieur cuisses, sans filet, simple curseur / bas de pant entièrement zippé

Coupe

Relaxed

Coupe

Relaxed

LE TEST

J

’ai vraiment adoré le confort et la respirabilité de cette veste ! » Les testeurs qui n’avaient pas eu encore l’occasion de tester la nouvelle membrane Polartec® NeoShell® ont été bluffé par le confort général de la tenue (tout comme Enak Gavaggio dont c’est la tenue officielle depuis qu’il est chez Ross, croisé régulièrement les jours de peuf sur le domaine des Arcs lors de nos tests et qui lui non plus n’en revenait pas !). Le tissu est tellement agréable qu’on peut passer la journée dedans sans avoir envie de se changer dès le retour du ski : « nickel pour enchaîner direct l’apéro après la ride, on peut prendre son temps, même “à l’arrêt“, ça respire trop bien ». Plus sérieusement, cette impressionnante respirabilité, malgré une coupe “Relax“ (qui ne facilite donc pas l’évacuation), fait que cette Phantom Neo est « toujours parfaite en petite rando », un gros plus pour une veste par ailleurs très civilisée et donc au final très polyvalente. On apprécie par exemple le fait qu’elle soit utilisable aussi bien avec que sans sac à dos, puisque les grandes poches chauffes mains sont complétées par deux poches poitrines assez grandes. Manque juste une grande poche filet fourre-tout à l’intérieur ; la poche tel/Mp3 est nickel, (se ferme et avec sortie pour les écouteurs), tout comme la poche forfait idéalement située sur le haut du bras. Les testeurs ont mis en avant « un super col », qui monte très haut, sans gêner ; combiné à la capuche qui suit très bien les mouvements, « c'est très pratique, douillet et protecteur, et en plus ça ne fait pas de bruit quand on bouge la tête », contrairement à d’autres membranes, ce qui contribue également à l’impression de confort général de la tenue ! Le Phantom Neo Harness Pant possède donc un baudrier interne, intégré dans un short Lycra pour un enfilage super aisé, plus facile et pratique même que de devoir passer un harnais par dessus le pant ! L’intégration est parfaitement réussie puisqu’on peut par ailleurs passer de longues heures dans le pant (c’est le même tissu très confortable et Stretch que la veste) sans ressentir la moindre la gêne. Parfait, sauf que… Si le pant est taillé pour du Freeride “engagé“, contrairement à la veste on oublie l’option rando. Le short Lycra dans lequel est monté le harnais, trop chaud et pas respirant, va à l’encontre de la respirabilité de la membrane ! Vivement un short en gros Mesh ultra aéré. Résultat : « c’est juste horrible en randonnée ! ». Ça passera en ski grâce à l’efficacité des aérations aux cuisses, mais dès qu’on crapahute ou qu’on randonne au printemps : « c’est mort ». À porter sans collant même par temps froid pour apprécier au mieux ce pant super agréable, aussi bien à porter avec sa matière souple et douce, qu’en action, où sa coupe large fait l’unanimité. On est bien dedans, on s’y sent parfaitement à l’aise. Coté protection, la

70

Style Tests 2014

membrane Polartec® Neoshell® rempli le contrat : aucune infiltration après une journée de ride sous la pluie ; à noter cependant qu’il aura fallu une de ces journée de grand Foehn pour en sentir les limites d'imperméabilité au vent. C'EST TOP

• Souplesse, toucher et resirabilité du tissu apportent un confort inégalé aussi bien en action qu’au repos. • Réglage taille du pant super efficace, répartissant très bien les tensions et maintenant le dos. Bas de pant très bien coupé et bien travaillé – crochet de fixation, bas de pant et guêtre s’ouvrant intégralement pour accéder aux chaussures- mais malheureusement la guêtre ne serre pas assez (il y a un bouton pression, mais une seule position de serrage, alors qu’il y a deux postions sur le bas de pant ). C'EST MOINS TOP

• Le poids de la veste, dû en grande partie à des renforts trop importants et au choix d’une veste ‘civilisée’. Un petit coup de rasoir d’Occam ferait cependant notre bonheur. • Une seule position de serrage de la jupe, si vous n’êtes pas à la bonne taille, elle n’est plus efficace. • Pas d’attache veste pant ! Ça manque cruellement en grosse peuf (d’autant plus que la veste ne descend pas très bas dans le dos) alors qu’il suffit de trois pressions ou sangles velcro pour que la neige ne puisse plus rentrer… POUR QUOI / POUR QUI

• Un ensemble mêlant avec bonheur style, confort et technicité. Le tout est super agréable à vivre, aussi bien en mode relax qu’en mode action. Quelques petits défauts de jeunesse à améliorer dont un petit passage par la case “esprit minimaliste“ et « j’en fait volontiers ma tenue pour l’hiver ! ». NB : pour ceux qui ne rident jamais sur glacier, optez pour le Phantom Neo Pant sans le harnais -et non zippé en bas de pant- (100 euros de moins). Indépendamment du gain de poids, vous gagnerez surtout très nettement en respirabilité sur cette zone qu’il vaut mieux bien ventiler pour un minimum pour le confort…


> Le col le plus montant des tests, protège de tout sans gêner ! > Un bas de pant bien travaillé, même si les pressions sont un peu Fats… > Le harnais, super bien intégré mais monté sur un short au tissu trop épais.

Style TESTS STYLE Tests 2014

71


TESTS 3eme COUCHE

Scott Ridge Jacket + Ridge Pant > 800,00 € / 1805 g HAUT

Ridge Jacket

BAS

Prix public 

420,00 €

Prix public 

Ridge Pant 420,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Perf 3 couches

Matériaux

Gore-Tex® Perf 3 couches

Imperméabilité

28,000 mm / Respirabilité < 9 RET

Imperméabilité

28,000 mm / Respirabilité < 9 RET

Poids

920 g

Poids

885 g avec plastron ; 755 g sans

Ventilations 

Très grandes, sans filet, double curseur

tailles

Non réglable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Jupe

Amovible / attache pant

Très grandes, extérieur cuisses sans filet double curseur

Coupe

Regular

Coupe

Regular

LE TEST

E

lle est trop bien cette veste ! » Coupe (longue et assez loose) et fonctionnalité font l’unanimité pour une pratique polyvalente de haut vol. « Coupe au top en action, que ce soit le dos, les bras, la longueur est top » ; et avec « sa belle coupe générale, on peut la sortir en milieu civilisé ». Reste qu’elle est taillée pour l’action, avec une protection et une impression de solidité au top elles aussi. Seul bémol, si le tissu est un peu Stretch, ce n’est pas le plus souple ni le plus léger de la catégorie. Tout est bien pensé. En vrac : le zip supplémentaire pour régler le volume du col. Ça ne le rigidifie et une fois qu’on y est habitué, on ne peut plus s’en passer (sert également à moduler le volume quand on porte le casque). La grosse poche de poitrine, très pratique à ouverture facile (suppléant à l’absence de poches chauffes mains, veste de montagne oblige), « le top, tu peux y mettre une bouteille d’eau tellement c’est grand et efficace ». L’emplacement de la poche forfait sur le haut du bras évitant une zone rigide en poignet. « Cette veste, elle a tout ce qu’il faut et on est y super bien : j’y passerais bien l’hiver ! » Le Pant, bien qu’annoncé en coupe Regular comme la veste, est plus fitté, notamment au niveau de l’entrejambe, plus typé Freerando dans sa coupe que la veste, l’aisance sera limitée dans un cadre FSBC. Idem pour les poches, types mini, « autant celles de la veste sont au top, autant sur le pant elles sont moins fonctionnelles ». Celles repose mains sont super conforts mais trop petites ; celle sur le genou est trop basse ; « la plus grande et la plus pratique se trouve sur le plastron amovible ! ».

C'EST TOP

• Fixation veste pant par 3 passants, léger et suffisant. • Quand tu as le masque Scott à écran interchangeable, il y a une coque protectrice pour le deuxième écran qui trouve sa place dans la poche latérale de la veste prévue à cet effet, et on ne le sent pas ! Et le sac à dos Scott passant au millimètre de chaque côté de ladite poche, aucune gène l’écran rangé. • Commentaire des testeurs : « avec Scott, t’est refais : faut tout acheter, ça va trop bien ensemble ! » C'EST MOINS TOP

• Petite faute au niveau de la position du zip de la poche de poitrine. • Le renfort de bas de pant un peu light (apparition rapide de coup de carres) • Pas de serrage de taille, port de la ceinture obligatoire. • Pas d’ouverture de bas de pant, un serrage avec boucle métal dont on se serait bien passé (OK, ça serre, mais ça déforme surtout le pant, et la pièce en métal ne reste pas dans son logement quand on ne s’en sert pas). • Pour serrer le bas de guêtre, on trouve une boucle, en plastique cette fois, « c’est bien, mais pas sûr que ça dure longtemps, suffit de marcher une fois dessus… ».

POUR QUOI / POUR QUI

Emballé par la veste avec « sa coupe décontractée pour une grande polyvalence du pied au sommet de la montagne » exactement comme annoncé au catalogue. Moins convaincu par la coupe et les fonctionnalités du pant, plus typées Freerando.

72

Style Tests 2014


> La poche pour ranger l’écran supplémentaire du masque Scott LCG ; la grande poche poitrine facilement accessible ; le Zip pour régler le volume du col, autant de “détails“ bien pensés et fait pour matcher avec le port du sac à dos Scott. Détail sur le zip du col. > Un bas de pant certes réglable mais pas très fonctionnel.

Style Tests 2014

73


TESTS 3eme COUCHE

Sun Valley Veste Skyne + Pant Bloddo > 595,90€ / 1810 g HAUT

Veste Skyne

BAS

Pant Bloddo

Prix public 

365,90 €

Prix public 

230,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Performance Stretch, DWR. Isolation Polyester Thermosoft.

Matériaux

Gore-Tex® Performance Stretch, DWR. Isolation Polyester Thermosoft.

Imperméabilité

30 000 mm / Respirabilité 20 000

Imperméabilité

Imperméabilité 30 000 mm / Respirabilité 20 000

Poids

1075 g

Poids

735 g

tailles

réglable

Ventilations  Capuche

Amovible

Ventilations 

Jupe

Non amovible

Coupe

Coupe

Standard

Standard

LE TEST

U

ne veste super accesoirisée, chaude, protectrice et super confortable : « une Cadillac » résumera un testeur. Coupée assez près du corps mais pas trop (vu les doublures, pas besoin de rajouter non plus beaucoup de couches en-dessous) ; avec ses bras articulés et sa membrane un peu Stretch, le compromis est parfait pour du ski Regular. D’autant plus qu’elle est très agréable à vivre. « Il y a des poches dans tous les sens ! », et surtout, elle sont toutes bien fonctionnelles (poches internes avec zips et sortie écouteurs pour celle du tel ; poche mesh bien volumineuse) et si la veste n’est pas prévue pour le port du sac à dos (mais du coup on peut tout fourrer dans les poches !), on trouve quand même une poche poitrine qui restera accessible (avec bien sûr son essuie masque). « Super bien fait également : le range jupe pare neige quand on ne s’en sert pas, il sert vraiment à quelque chose », jupe par ailleurs amovible tout comme la capuche pour utiliser votre blouson de ski à la ville également. Les poignets sont nickels (ninja, soufflet d’articulation, coupe asymétrique) : zéro entrée d’air et là encore, confort garanti. On apprécie les différentes doublures, très chaudes mais assez respirantes pour qu’on s ‘y sente toujours bien ; Dommage cependant que les aérations soient un peu courtes. Le tout est redoutable de confort, idéal pour les journées de ski au mois de février. Pant chaud (doublé) et au final assez léger, le compromis est intéressant : on y est tout de suite super bien, la doublure est agréable et le tissu bien souple, presque léger, on a de bonnes sensations. S’il est un peu limité en amplitude de mouvement au niveau de l’entrejambe « c’est pas un pant de snowboard ou pour tricker », avec sa membrane bien souple ; ses guêtres montées sur Lycra extensible, qui suivent le mouvement sans remonter, il se révèle très agréable à la marche. On regrettera d’autant plus l’absence d’aérations qui auraient permis à ce pant de sortir sans soucis des sentiers battus. Attaches en plastiques trop imposantes pour les réglages de taille et bretelles, mais ça marche bien. Attention bas de pant pas très large et non zippé.

74

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Le confort de la veste comme du pant. • Les nombreuses poches de la veste, toutes pratiques. • La souplesse du pant.

C'EST MOINS TOP

• Aération un peu courtes sur la veste. Manque de technicité de la capuche. • Pas d’aération sur le pant ! • Le pant manque de poches.

POUR QUOI / POUR QUI

• Un ensemble fonctionnel et efficace pour du ski plaisir au Freeride. Un peu chaud « pour une pratique agressive de la montagne » ou pour le ski de printemps, mais super confort et efficace en toutes autres conditions même bien froides. • Confort/protection/fonctionnalité : « à ce prix-là c’est un bon investissement ». NB : ça taille « à la Michaud », n’hésitez pas à prendre une taille de plus que d’habitude.


Un des nombreux dÊtails fonctionnelS de la veste : le range jupe simple et efficace.

Style Tests 2014

75


TESTS 3eme COUCHE

The North Face Freethinker Jacket + NFZ Pant > 780,00 € / 1480 g HAUT

Freethinker Jacket

BAS

Pant NFZ

Prix public 

500,00 €

Prix public 

280,00 €

Matériaux

Gore-Tex® Pro 3 couches 100 % Nylon Taslan® avec envers Ripstop.

Matériaux

Gore-Tex® Perf 2 couches. Doublure 100 % nylon taffetas

Imperméabilité

28 000 mm / Respirabilité < 4 RET

Imperméabilité

28 000 mm et respirabilité < 9 RET

Poids

730 g

Poids

750 g

Ventilations 

Sans filet / simple curseur

tailles

Régable

Capuche

Fixe

Ventilations 

Entrejambe, avec filet

Jupe

Fixe, attache pant

Coupe

Regular

Coupe

Regular

LE TEST

U

ne veste très protectrice (étanchéité au top, ride sous pluie intense sans infiltration d’eau), respirante, bien pensée et au final agréable à vivre, aussi bien en action extrême qu’au quotidien. Le tout avec des coloris sympas ce qui ne gâche rien. Les testeurs ont mis en avant l’excellente aisance du haut du corps (empiècements Stretch, bras articulés), sans pour autant avoir une coupe très large ; on ne sent pas engoncé non plus en action quand on rajoute des sous-couches. On y sera bien en toutes conditions -et dans toutes les positions-, grâce également son dos qui descend assez bas. Capuche et col très protecteurs, on conserve une très bonne mobilité, bon confort également avec ses gros empiècements fourrure polaire et un volume du col assez important, nickel pour rajouter des couches sans être trop grand quand on n’en porte pas. 2 immenses poches poitrine dont une contenant la poche tel en néoprène protecteur, mais un peu petite pour les smartphone dernière génération et sans sortie pour les écouteurs ; les autres sont « toutes bien placées et profondes, on peut en mettre plein la veste et c’est toujours très pratique ». 2 poches mesh interne, c’est top aussi, mais manquant là de profondeur, pour y mettre un masque par exemple ! Pas la plus souple au toucher, mais un coup de cœur chez les testeurs pour son aisance en action et sa polyvalence ! Le pant n’est pas dans la même gamme de la veste (Gore-Tex® 2 couches doublé à la place de la version Pro 3 couches, plus solide à l’abrasion et surtout plus respirant). Pas de touring ou de crapahutage en montagne au programme par exemple (doublé, pas assez ventilé), mais pour le reste, il y a de la marge ! « Coupe impeccable pour touts les activités Freeride, top en action, en ride comme à la marche, avec en bonus un super confort ». Le Pant est bien chaud avec sa doublure intégrée, sa petite fourrure polaire qui va bien sur la ceinture, (réglable, RAS) « avec son tissu bien souple, il est super agréable à porter ». Même sans collant : « on sent qu’il est fait pour les contrées bien froides ». Ventilation assez petites, avec filet et rabat « efficace juste ce qu’il faut, sans plus » : là encore la chaleur a été privilégiée. Système attache veste ; patte de fixation pour faire sécher le pant, tout les petits détails qui facilitent la vie du rider sont là. Tel un astucieux système intégré dans les poches des genoux pour remonter (sans se baisser SVP) et verrouiller le bas de pant en position haute. Top pour la marche et plus encore quand il s’agit de chausser les crampons. Bas de pant zippé, guêtre « de belle qualité », montée sur bande Lycra, avec crochet de fixation : rien ne manque sur le NFZ Pant, « à part une poche en plus sur les fesses, ça peut toujours servir ».

76

Style Tests 2014

C'EST TOP

• Une veste super fonctionnelle avec ses nombreuses poches pratiques et bien placées. De petites poches chauffes mains en supplément des grandes poches de poitrines, c’est top pour la polyvalence. • Le confort et la chaleur du pant, tout aussi pratique à vivre. • Les pressions de la ceinture : solides et pratiques à manipuler, même avec les gants.

C'EST MOINS TOP

Une couture sur les épaules, pas le meilleur emplacement. Attaches jupe/pant en plastique rigide, « j’aimerais pas me les rentrer dans le dos lors d’une boite ! ».

POUR QUOI / POUR QUI

Une veste pratique et taillée pour affronter les pires conditions ; un pant plus civilisé (plus chaud et confort, mais moins protecteur en cas d’intempéries prolongées). 2/3 détails à régler et c’était une des chouchous des testeurs. FSBC, Big Mountain, Touring, un peu d’alpinisme, elle peut tout faire. Le pant sera le compagnon idéal de tous les frileux, de pratique Regular au FSBC en passant par du Freeride à toute les sauces.


La tirette intégrée dans la poche du genou pour remonter le bas pant sans se baisser (pour certains «  ça ne sert à rien », pour d’autres : « indispensable ! »). La poche de poitrine double fonction !

Style Tests 2014

77


TESTS FREE PRESSE

Deux mois sur et sous la neige, parfois sous le soleil sur le domaine des Arcs ; une deuxième session cet automne à Tignes, pour prendre le temps de tourner les tenues Freeski dans les conditions les plus variées. Merci aux testeurs qui ont parfois ridé, randonné, marché dans des conditions à ne pas mettre son pro rider dehors !

78

Style Tests 2014

© DR

© DR

©SCALP

©SCALP

©TESSSTIFLER

TESTS 3eme COUCHE


Style Tests 2014

79


A SHOPPER masques

A SHOPPER

Les masques photochromiques L’heure est à la polyvalence, aussi bien pour les skis que pour les masques. Deux options : les masques à écrans interchangeables, pour s’adapter en en clic aux conditions météo du jour ; ou ceux à écrans photochromiques, qui s’éclaircissent ou s’assombrissent en quelques secondes.

STYLE TESTS 2014

Scott

Julbo

Off Grid > 140,00 €

Powder Days Friends > 149,95 €

Champ de vision maximal, écran sphérique photochromique bronze chrome Cat. 1 à 3. Fit System pour personnalisation à la morphologie du visage

Affichez vos couleurs, celle du Freeride made in la France ! Masque conçu par Adrien Coirier, Enak Gavaggio et Thomas Diet. Écran photochromique Zebra Light (catégorie 1 à 3). Livré avec son bandana Edit Headwear qui peut s’accrocher au masque les jours de poudreuse.

Uvex

Julbo

Scott

Downhill 2000 vario > 159 €

Luna > De 134,90 à 149,99 €

Dana > 120€

Champs de vision XXL pour un masque rétro et moderne à la fois, avec son look inspiré des années 70 et son écran photochromique ultra rapide (réagit aux UV et non à la lumière).

Volume minimaliste et champ de vision maximal ! Disponible en écran photochromique simple ou polarisé.

Écran sphérique et photochromique bronze chrome Cat. 1 à 3.

GIRL

GIRL

Les masques à écrans interchangeables

Scott

80

Head

Head

LCG Tom Wallish > 190,00 €

Horizon Race > 119,95 €

Horizon Lens Kit > 99,95 €

Masque à écran interchangeable (se change avec les gants et sans avoir à toucher la surface de l’écran). Lens Cat. 3 + Illuminator Lens Cat. 1. ‘Fit System’ pour une personnalisation à la morphologie du visage.

Nouveau champ de vision horizontal (20% plus grand). Double écran facilement interchangeable grâce au système ‘Speed Snap’. Verres en polycarbonate pour un maximum de sécurité

4 écrans supplémentaires pour le masque Horizon. Verres clairs > CAT0 > Nuit et lumière artificielle / Verres jaunes > CAT2 > Brouillard et nuageux / Verres oranges > CAT2 > Accentuation des reliefs / Verres marrons > CAT3 > Soleil intense.

Style Tests 2014


A SHOPPER LUNETTES

A SHOPPER

STYLE TESTS 2014

Les LUNETTES POLARISANTES Il y a des moments où il faut bien quitter son masque… Pour rester les yeux protégés tout en ayant un confort de vue exceptionnel, rien de tel que des lunettes de soleil polarisées. Ce type de verres, constitué d'un filtre polarisant vertical, est le seul qui arrête les rayons ‘polarisés’, ceux générés par la réverbération sur la neige (ou encore l’eau et toute autre matière réfléchissante) et qui provoquent les éblouissements. En plus d’offrir une clarté de vision et des contrastes incomparables,

Adidas

Julbo

les verres polarisants accentuent les reliefs et améliorent la profondeur de champs (d’où leur utilisation également en filtre photographique). Le tout à longue évite également pas mal de fatigue oculaire. Bref : indispensable pour touts les sports Outdoor en hiver ou à la mer !

Julbo

Terrex Pro LST™ Polarized > 294 €

Bivouak Cameleon > 294 €

Tour Polarized 3 > 65,00 €

Vision claire et protection optimale en toutes conditions. Verres LST polarisés catégorie 3 en Polycarbonate. Package comprenant le double écran amovible pour protéger du vent et de la neige, une 2e paire de verres oranges pour mauvais temps, un bandeau pour la tête compatible avec les casques et un protège nez.

Pour affronter les terrains les plus variés avec des lunettes qui s’adaptent aux conditions météos. Le verre Cameleon est l’optique Julbo la mieux adaptée à la montagne ou au désert. Verre NXT photochromique cat 3 à 4 et polarisé. Traité antibuée. Coques de protections latérales magnétiques s’enlevant en un clin d’œil.

Verre polarisé cat 3 pour une protection optimale à la montagne comme à la mer

Scott

Scott

Julbo

Lyric > 119,95 €

Octave > 99,95 €

Monterosa Cameleon > 135,00 €

Un look intemporel pour des lunettes à vivre au quotidien. Verre Grey Polarized qui réduit l’intensité lumineuse tout en restituant fidèlement les couleurs, sans distorsion.

Style et protection pour celles qui veulent montrer de quoi elles sont capables. Verre Grey Polarized qui réduit l’intensité lumineuse.

Style et protection pour celles qui veulent montrer de quoi elles sont capables. Verre Grey Polarized qui réduit l’intensité lumineuse.

GIRL

GIRL

Style Tests 2014

81


A SHOPPER CASQUES

A SHOPPER

STYLE TESTS 2014

Brain Dead

Si c’est une évidence en alpinisme ou en randonnée, le casque est moins de mise sur piste en Freeride, une ineptie typiquement française ! Sélection de 10 casques Freeski de tous les styles et à tous les prix pour y remédier au plus vite et rider enfin protégé cet hiver.

82

Julbo

Salomon

Symbios Hybrid II

> 119,00 €

Prophet Custom Air Mike Douglas > 160,00 €

Casque de Freeride en construction hybride ABS injecté (partie haute) / Inmold (partie basse) pour un protection maximale sans sacrifier à la légèreté. Réglage micrométrique 3D ; ‘Roll Neck’ pour le confort et la protection du cou.

Casque Pro avec construction hybride ABS injecté / Inmold pour une légèreté et une longévité maximales. Système d’ajustement Custom Air®. Protège-oreilles personnalisables avec système audio compatible.

K2

Dainese

Dainese

Rossignol

Diversion

Freeride 

Air Flex

Spark Snow

> 119,00 €

> 109,00 €

> 99,95 €

> 159,99 €

Casque Freeski en construction hybride ABS injecté / Inmold pour une protection maximale sans sacrifier à la légèreté. Réglage 360° uniforme ; ajustement ergonomique à la forme du crâne. Système audio intégré.

Casque Freeride ABS, solide même aux basses températures et avec une résistance au choc élevées. Intérieur amovible en tissu traité Sanitized®. Protège oreilles externes soft.

Casque Freeride à calotte en ABS avec un insert central intégré en Polypropylène moulé en forme de nid d’abeille permettant à l'air de passer librement. Intérieur amovible en tissu lavable traité Sanytized®.

Casque Freeski (Piste&Park) en ABS et mousse interne en Polypropylène expansé (EPP) à mémoire de forme (absorbe le choc et revient en place, contrairement aux mousses en Polystyrène expansé (EPS). Plus résistant et plus durable puisque également recyclable !

Scott

Cébé

Rossignol

Scott

Couloir

Trilogy

RH2 MIPS

> 190,00 €

> 129,00 €

> 129,99 €

Symbol > 199,00 €

Casque ‘In Mold’ double normes (Alpinisme + Ski) conçu pour les passionnés de montagne. Protèges oreilles et doublure amovibles. Structure LPD (Low Profile Damping) pour un des casques d’escalade les plus fins du marché.

Avec ses protections et sa visière amovibles, ce casque de ski peut servir à la pratique de l’alpinisme ou encore du VTT ! Fonctionnel et avec une sécurité maximale (certifié pour les 3 disciplines).

Casque ‘In Mold’ équipé du système MIPS (Multi Directionnal Impact Protection System). Réglage de volume par molette.

Style Tests 2014

Casque de Freeski ‘In Mold’ équipé du système MIPS (Multi Directionnal Impact Protection System). Réglage de volume micrométrique. Visière amovible.


Style Tests 2014

83 document non contractuel - Crédits photos : ©Dell640 - ©Alexander Rochau


Wide Angle*

w w w . e i d e r. c o m *Grand Angle

Photos credit: Sebastien SECCHI - IMAGIE SA /// Dom DAHER /// EIDERŠ

Adrien Coirier Freerider


Style Time 2014