Page 1

#46

MAI 2013

Terre de trek Beaufortain, montagne à marche

Spécial escalade

Jeu Concours

Gagnez une veste

Mountain Hardwear !

# Le Maroc de Liv Sansoz # Patrick Edlinger, la biographie rouge # Assurer côté sécurité # Nina Caprez, l’échappée belle

Équipement Textile trail Piolets Sélection de printemps

Visite privée

Le temple de la formation Petzl

Reco course

GRATUIT SERVEZ-VOUS

Le Grand Trail du Saint-Jacques


*Focalisez-vous sur l’escalade, pas sur l’approche.

*Focalisez-vous sur l’escalade, pas sur l’approche.

CEDAR CEDAR WRIGHT WRIGHT CRIMÉE CRIMÉE

Latitude Latitude : : 44° 25’ 44°50,62” 25’ 50,62” NORD NORD Longitude Longitude : : 34° 7’ 34° 41,7” 7’ 41,7” EST EST Altitude Altitude : : 14501450 m m

PhotoPhoto : : CORY CORY RICHARDS RICHARDS


FOCUS ON THE CLIMB LESS ON THE APPROACH* BIOMÉCANIQUEMENT CONÇU POUR LA STABILITÉ ET LE CONTRÔLE DE L’IMPACT

Chaussure d’approche technique et haut de gamme fabriquée en Europe, la Verto Plasma offre le contrôle de l’impact d’une chaussure d’alpinisme ainsi que la protection et la légèreté nécessaires pour les marches d’approche.

thenorthface.com


4

INTRO [ESCAPE]

La petite voix des grandes voies Falaise de Saint-Léger, en Maurienne. L’été bat son plein, les lézards courent sur le rocher, les grimpeurs aussi. Mon fils tente inlassablement l’ascension d’un caillou de 2 mètres de haut. Il est à un âge où la répétition ne génère pas l’ennui… À peine s’il sait courir. J’assure Paul, son grand frère au profil longiligne, profil de grimpeur. En contrebas, des jeunes s’affairent au barbecue entre deux voies. Avec ma sœur, une ligne facile à Séloge, avec mon frère, une grimpe exotique au Pérou, au-dessus de l’étincelant lac Churup ou, sur nos terres natives, à deux pas de Roselend. Avec mon compagnon, Cracoucas dans les Aiguilles Rouges ou les falaises de Vertus en Champagne, ou bien encore les séances en salle à l’Espace Vertical de Grenoble, Noir Désir en bande originale.

C’est aussi ça, la grimpe. L’ambiance décontractée partagée entre amis ou en famille. Aucun nuage à l’horizon en dehors de ceux, délicats et évanescents, de la magnésie magique. La grimpe, c’est une façon de se fabriquer des souvenirs. Des bribes de journées ensoleillées qui reviennent en tête sous forme de petites voix qui disent tout bas le bonheur du “là-haut”, du sommet, du relais. Des souvenirs où le “qui” et le “où” restent gravés à jamais. Plus que la difficulté de la voie. En tout cas pour ce qui nous concerne ! Il en va évidemment autrement pour les grimpeurs comme Nina Caprez. Invitée vedette de ce numéro, c’est une fille bien vivante, vibrante, qui a choisi d’empoigner son destin à pleines mains. La belle côtoie dans ses pages celui par qui tout a commencé pour bon nombre d’entre nous  : l’étendard d’un certain “esprit grimpe”, Patrick Edlinger. Nous lui dédions modestement ce spécial Escalade. escape #46

Myriam Cornu

Mike Fuselier - Patagonie Photo : Guillaume Vallot


6

SOMMAIRE [ESCAPE] #46

CONTRIBUTEURS [ESCAPE TEAM]

MAI 2013

Terre de trek Beaufortain, montagne à marche

Stef Balbo & Thierry Szalay Nos chefs testeurs

Spécial eScalade # Le Maroc de Liv Sansoz # Patrick Edlinger, la biographie rouge # Assurer côté sécurité # Nina Caprez, l’échappée belle

Duels tests

Sacs à corde Textiles trail Piolets

Visite privée

Le temple de la formation Petzl

Reco course

GRATUIT SERVEZ-VOUS

Le Grand Trail du Saint-Jacques

Photo de couverture : Lafouche

8 Actus De l’Alpine Arc’cademy

au Millet Expédition Project.

14 Expertises Duels tests et essais terrain.

Spécial Escalade 34 Portfolio Christophe Boillon 42 Grimpe au Maroc 48 Visite privée Petzl 54 Patrick Edlinger la bio

P47

urs onco Jeu C gnez e Guane vesatin nt Morudwear ! a H

Tous deux accompagnateurs en montagne et traceurs à la Pierra Menta  (ski-alpinisme).  Stéphane donne dans les travaux en hauteur quand il n’est pas en train de grimper, rider ou rouler. Attache beaucoup d’importance au matériel en raison de son utilisation quotidienne (usage pro ou loisirs). Thierry est un montagnard multicartes (escalade, trek, alpinisme, cascade, ski-alpinisme, raquettes), etc. En pratiquants exigeants, ils traitent le matériel sans pitié et le dissèquent d’un œil expert avec des testeurs sélectionnés pour leur expérience et leurs niveaux de pratique (tous niveaux, justement).

Ludo Ravanel Chef de rubrique sécurité « Avec un nom comme ça (et un papa guide), difficile de cacher mes attaches chamoniardes. Depuis bientôt 31 ans que je vis et vaque au pied, dans et autour du massif du Mont-Blanc, la montagne a eu le temps de s’imposer. » Ludo Ravanel, directeur de La Chamoniarde (Société de prévention et de secours en montagne de Chamonix). Doctorat de Géomorphologie sur les conséquences du réchauffement climatique en haute montagne.  Brevets d’État escalade et accompagnateur. Randonnée, ski de rando, alpinisme, cascade de glace, canyoning…

Liv Sansoz Double championne du monde d’escalade et trois fois vainqueur de la coupe du monde, Liv Sansoz officie dans le milieu de l’escalade et de l’alpinisme depuis bientôt 20 ans. La montagne elle la pratique en skiant, en volant (parapente, speedflying, base-jump, en la grimpant ou tout simplement en la courant. ESCAPE LE MAGAZINE GRATUIT OUTDOOR est édité par FREE PRESSE Savoie Technolac - 18, ALLÉE DU LAC ST ANDRÉ 73 382 LE BOURGET DU LAC CEDEX Tél : 00 33 (0)4 79 65 46 10 / Fax : 00 33 (0)4 79 65 46 12 Site Internet : www.escape-magazine.com

64 Nina Caprez, l’échappée belle 70 Terre de trek

Directeur des publications et de la rédaction : Claude Borrani (claude@freepresse.com) Rédactrice en chef : Myriam Cornu (myriam@freepresse.com) Rédaction : Loïc Martin, Liv Sansoz, Ludovic Ravanel, Patricia Parquet, Marion Blanchard, Thierry Vallier, Pascal Giguet, Christophe Geoffroy, Stef Balbo. Direction artistique : Fred Culas/Atelier17 Testeurs : Stef Balbo, Thierry Szalay, Cyriel Tonin, Éliane Szalay, Olivier Combaz, Guillaume Libre, Anne Valéro. Photographes : Christophe Boillon, Marc Daviet, Stef Balbo, Alain Revel, Jean-Mi Asselin, Gerard Kosicki, Guillaume Vallot, M. Fuselier, Lafouche Stagiaires : Guilhaume Filhol, Léna Ailloud PUBLICITÉ Directeur du service commercial et développement : Kamel Beghidja (46 11) kamelb@freepresse.com Chef de publicité : Fanny Marguet (46 10) fanny@freepresse.com Assistante commerciale : Julie Rivière (46 10) julie@freepresse.com Administration, relations clients et abonnements : Laurence Rémy (laurence@freepresse.com) ISSN 2119-1441 Dépôt Légal : à parution

78 Reco course Grand Trail du Saint-Jacques

Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent magazine faites sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’oeuvre dans laquelle elles sont incorporées. (art. L.122-4, L.122-5 et L.335-2 du Code de propriété intellectuelle).

Nina Caprez à Buenos Aires. Photo : Guillaume Vallot

Beaufortain, montagne à marche

escape #46


SIROCCO SIROCCO 165 grammes, un poids plume qui Photo Š Kalice

encaisse les coups. At 165 grams, a featherweight that can take the hits.

www.petzl.com/SIROCCO escape #46


ACTUS [&VIBES]

Du neuf au Vieux

Christophe Boillon

[Liv Sansoz et Myriam Cornu]

Joyeux anniversaire, ma vieille !

Le Vieux Campeur ouvre une officine cet été sur Chambéry, avenue des Landiers, avec une nouvelle de taille : les lieux regorgeront de bons plans ! Dans un premier temps, le magasin devrait ressembler à une sorte de Coin des affaires géant (vous savez, cette petite portion des magasins habituels qui rassemble les produits faisant l’objet de belles remises). Ensuite, il se pourrait que des marques y confient leurs “fins de série‘… 

50 ans : un âge canonique pour “the place to be” des jeunes branchés (et des autres !). Le 6 avril dernier, les Grands Montets payaient leur forfait à – 50 % à l’occasion de ce cinquantenaire. Autres surprises concoctées par la Compagnie du Mont Blanc : une ouverture tardive, de la musique live (photo) tout l’après-midi et une tombola magique (l’heureux gagnant remportait une saison 13-14 de fou avec un forfait saison valable sur l’ensemble des installations CMB et tout le matériel qui va bien : skis, chaussures, lunettes et tenue complète. Ben oui, fallait y être !

Il gravit l’Everest à 80 ans ! C’est en tout cas ce que va tenter le Japonais Yuichiro Miura. Il a déjà atteint par deux fois le sommet du toit du monde, à 70 et 75 ans. Mais il sera de nouveau au pied l’Everest (8 848m) ce printemps avec l’objectif de remonter une troisième fois au sommet de ce géant et s’offrir à nouveau le record de l’âge le plus vénérable au sommet de la plus haute montagne du monde.

494 m

C’est le record actuel en slackline (que l’on appelle de fait longline) détenu par l’Américain Jerry Miszewski. escape #46

Deutscher Alpenverein

8

Le 9a à vue, c’est fait ! Jusqu’à présent, les meilleurs grimpeurs de la planète avaient atteint le 8c+ à vue. Le Tchèque Adam Ondra a par exemple quatorze 8c+ à vue à son actif. Mais personne jusque-là n’avait pu enchainer de 9a. C’est maintenant chose faite : le jeune Allemand Alex Megos a enchaîné « Estado Critico », une voie de Siurana équipée par Daniel Andrada. Sur sa lancée, il a également enchaîné au deuxième essai la « Rambla » 9a+. À ce rythme-là, Alex risque d’être vite à court de voies suffisamment dures…


Demon Max

Demon Sprint

Demon X Lite

TECNICA FRANCE 04 50 64 10 00 - info@tecnica.fr - www.tecnica.fr


ACTUS [&VIBES]

Le good karma de Chris Sharma On en avait parlé dans le dernier Escape, Chris Sharma est toujours très en forme et repousse sans arrêt ses limites et celle de l’escalade de haute difficulté. Chris a enchaîné “la Dura Dura” 9b+, une voie de Oliana équipée par ses soins. Il lui aura fallu un peu plus d’un an de travail pour venir à bout de ce qui est la voie la plus dure qu’il n’ait jamais grimpé. Un bel exemple de témérité et de longévité dans le haut niveau. Chapeau, “le King” !

Errata Quelques erreurs se sont glissées dans le numéro 45, on corrige ;). Sac Lafuma Fastlite : 110 € (25 l) et 125 € (35 l). Sac Petzl Bug : 46,50 €. Mountain Hardwear : la veste d’alpinisme testée s’appelle Seraction et nous vous l’avons présentée en avant-première, il faudra attendre cet automne pour la trouver dans les shops !

escape #46

photos © Alpine Arc’ademy

10

Alpine Arc’ademy, saison 2 ! La première édition fut un tel succès que c’est avec un immense enthousiasme que l’Alpine Arc’ademy, organisée par Arc’teryx, revient du 14 au 16 juin à l’Aiguille du Midi pour une deuxième édition. Trois journées d’alpinisme pendant lesquelles débutants et expérimentés participent aux différents ateliers et animations proposées. L’an dernier, une journée avec Nina Caprez était à gagner. Et cette année ? Il paraît que c’est une nuit (bon, allez, d’accord, on déconne). Infos et inscription sur : www.alpinearcademy.com

À bloc ! C’est à Chongqing en Chine que la première étape de la coupe du monde de bloc a eu lieu fin mars. L’Autrichienne Anna Stöhr (vainqueur de la coupe du monde 2012) remporte haut la main cette première épreuve devant la Japonaise Momoka Oda et l’Américaine Alex Puccio. Chez les hommes, Dmitry Sharafutdinov, champion du monde de bloc, s’impose devant le champion du monde de difficulté Jakob Schubert et le Japonais Tsukuru Hori. Les Français « Tito » Caleyron et Guillaume Glairon-Mondet terminent respectivement 5e et 6e.


CONNECTE AU SOL

www.asolo.com


ACTUS [&VIBES]

Emelie Forsberg, du trail au ski-alpinisme

Stéphane Delpeyroux

“Les skieurs-alpinistes passent assez facilement au trail, l’inverse est moins évident, à cause de la technicité des descentes” résume Greg Gachet, coach de l’équipe nationale suisse de ski-alpinisme. Championne du monde de skyrace en 2012, la traileuse Emelie Forsberg s’est lancée cette saison et en ramène deux médailles de bronze des Mondiaux ! C’est la sensation de l’hiver, pour nous… comme pour elle, semble-t-il ! La Suédoise se dit la première surprise et adore ce sport où on peut se déplacer “light, fast and easy !”.

Anders Burman

Millet, quand les expés passent à la télé !

Naturellement nôtre Grimpe, kayak, parapente, slackline, VTT enduro, BMX et dirt, autant d’activités qui vont se côtoyer à Millau pour quatre jours de contests, de démos, d’initiations et de tests gratuits. Quatre jours de sports et de fêtes qui rassemblent la crème internationale de chaque discipline. Les Natural Games, c’est aussi un festival de tendances outdoor où sport et musique se retrouvent dans un même état d’esprit. Chaque soir, des artistes investissent l’immense scène principale du village NG devant 25 à 30 000 personnes pour des concerts gratuits. Du 27 au 30 juin. www.naturalgames.fr

escape #46

N. Néreau

12

On y était  ! Escape est le fier partenaire du Millet Expedition Project et s’est retrouvé à la télé, à cette occasion, pour une émission exceptionnelle diffusée en direct sur TV8 Mont-Blanc le vendredi 19 avril dernier. Six films MXP de l’année précédente ont été présentés par les équipes aidées par Millet. Canoë au Spitzberg, escalade en situation de paraplégie, alpinisme au Siguniang, escalade et minivoile, ski extrême à 7000 m d’altitude mais aussi ados défavorisés qui goûtent aux joies de la grimpe dans les splendides montagnes d’Albanie, le programme était aussi riche que varié. Tous les projets de cette nouvelle année ont l’air fabuleux mais, pour sa part, Escape a craqué pour le Voyage Intemporel de Stéphane Delpeyroux et s’en fera l’écho cet automne. Réaliser un tour du monde photographique de pays à forte valeur naturelle et paysagère pendant 6 mois : Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Polynésie, Nouvelle-Zélande, Australie, Indonésie et Népal. Dans chaque pays, il sera réalisé des randonnées et des treks, particulièrement dans les zones montagneuses.


Les oiseaux voLent, Les poissons nagent, thorsten fait de La rando. a travers Les aLpes durant 49.5 heures non stop HANWAG ProTeam: Thorsten Hoyer randonneur extrême

Categorie treK | tatra gtx

®

Chaussures confortables et pleinement fonctionnelles, avec une construction stable et un appui ferme, conçues pour de longs treks avec un lourd sac à dos. Certains modèles sont compatibles avec des crampons

www.hanwag.de info@toprock.fr www.toprock.fr Like us

Facebook escapeon#46


14

Duel test [essai terrain]

Trail

Tee-shirts homme Adidas / Trail Run Half-Zip Scott / Shirt AMT

C

Verdict Escape craque : Tissu léger Respirant Coupe ajustée Zip cou Renforts épaules pour bretelles de sac à dos efficaces et ne procurant aucune gêne Les testeurs regrettent : Couleur un peu triste (modèle reçu en gris clair et foncé, jaune et blanc : pas très sexy) Ressemble à un haut de cyclisme Les coutures des deux petites poches latérales pour les gels en fléchettes gênent déjà à vide mais deviennent insupportables avec une fléchette à l’intérieur. Escape recommande ce produit : Les qualités techniques indéniables au niveau de la coupe, du tissu et de certaines innovations (renforts épaules pour sac) sont malheureusement contrebalancées par une conception inconfortable au niveau des poches gel. Les renforts d’épaules étant très efficaces, nous encourageons donc l’utilisation de ce haut plutôt sur de la longue distance, avec sac. Prix : 50€

M

J

CM

MJ

CJ

Verdict Escape craque : Tissu léger Respirant Très agréable à porter (tissu fluide) Look sympa, couleurs vives Fermeture de la poche par rabat et double scratch Les testeurs regrettent : Une coupe pas très ajustée pour ceux d’entre nous qui préfèrent les vêtements près du corps Pas de zip au cou pour ouvrir en cas de forte chaleur Odeur après l’effort (produit synthétique) Escape recommande ce produit : Haut technique affichant toutes les qualités requises pour le trail, sans défaut majeur, avec un look sympa : un + non négligeable. Prix : 80 €. La petite poche arrière est bien placée et son volume suffit à glisser

CMJ

N

un gel et/ou une barre énergétique. Technologies UPF 50 (protection contre les UV), ClimaCool et Climalite (pour réguler et évacuer la transpiration), pas de doute sur la technicité de cet Adidas.

escape #46


© SCOTT SPORTS SA 2012 | PHOTO: MIKE SCHIRF

LIGHTER FA S T E R MORE EFFICIENT

SCOTT T2 KINABALU

UTILISE UNE FORME UNIQUE GRACE A SON SYSTEME DE ROCKER OFFRANT UN TRES BON EQUILIBRE, CELA AMELIORERA VOTRE FOULEE QUI SERA PLUS RAPIDE ET PLUS EFFICACE.

THE SCIENCE OF RUNNING EFFICIENCY

escape #46


16

Duel test [essai terrain]

Alpinisme

Piolets Essai de piolets en mixte, ascension de la dent d’Hérens dans le Valpelline (Italie). Thierry Szalay, en orange, porte la veste Millet Alpine Gore-Tex et le sac Matrix avec son dos articulé.

Petzl / Summit

Black Diamond / Venom

Verdict Escape craque : Ancre bien sur les passages en glace Légèreté Grip sur tout le manche, très sympa. Dimension bien adaptée à nos testeurs (1,80 m) Un beau galbe et une bonne tenue en mains Les testeurs regrettent : Rien. Allez, disons la dragonne (vendue à part), pour les amateurs du genre. Escape recommande ce produit : Bien aussi en usage canne, polyvalent. Ne frémit pas dans les petits passages en glace dans du AD. “Tout ce qu’on recherche pour un piolet comme celui-ci.” Un piolet moderne et technique pour l’alpinisme classique. Prix : 112,90 €.

Verdict Escape craque : La technicité générale de ce produit destiné aux goulottes et couloirs raides. Une longueur que les plus grands gabarits ont apprécié. Dragonne incluse. Lame interchangeable. Un ancrage solide, là encore. Les testeurs regrettent : Le grip seulement en partie basse. Escape recommande ce produit : Ce piolet ressemble plus au très beau Sum’tech de Petzl, déjà testé dans nos colonnes. Le Venom est un excellent produit, très technique, équilibré et efficace. Prix : 119 €

escape #46


team escalade libre C’est cette paroi que nous sommes venus gravir. Et nous avons réussi. Merci à nos amis Belges pour nous avoir ouvert la voie. On a passé un sacré bon moment! Alexander et Thomas Huber, Mario Walder

équipés par terrex™ adidas.com/outdoor

*

South Tower, Mt. Asgard, Auyuittuq National Park, Baffin Island, Canada

timeline productions © 2013 adidas AG. adidas, le logo aux 3 barres et la marque aux 3 bandes sont des marques déposées du Groupe adidas.

bavarian * direct


18

GEEK [Technologique]

OUTDOOR

On aime

BALISE de détresse

Fast Find Ranger

Montre d’entraînement

Garmin Forerunner 910 XT

Cette nouvelle balise de détresse émet la position GPS et le message SOS sur la fréquence 406 MHz (vers les autorités de sauvetage concernées) et vers le 121,5 MHz (tous les avions et hélicoptères en veille du monde). On peut être localisé par les secours aéroportés à 62 m près !

Verdict Attention, ceci n’est pas une montre, on ne la garde pas au poignet en raison de son autonomie limitée (rechargement via votre ordinateur). Ce n’est pas non plus un GPS de navigation. Mais cette montre fait tout le reste ! L’outil idéal pour rendre compte de vos sorties  : mesurer la distance, la vitesse, le dénivelé, etc. Escape craque : Volume très acceptable compte tenu de toutes les infos délivrées Fonction cardio (couplée avec ceinture) Personnalisation de l’écran en fonction de ce qui vous intéresse (vitesse moyenne, vitesse instantanée, fréquence cardiaque, altitude…). Les testeur regrettent : Des pertes de signal notamment dans la forêt (la limite actuelle des GPS). Attention à ne pas perdre la “pince” spéciale (on n’a pas affaire à un câble USB normal). Escape recommande ce produit : Très bien pour préparer des entraînements. Usage trail, vélo, fast hiking, ski-alpinisme, triathlon, etc. Une fois rentré, vous filez sur Internet, sur le Garmin Connect où tous vos appareils Garmin (compteur de vélo compris) transfèrent vos infos. Un espace communautaire facile à prendre en mains et assez jouissif, il faut le dire. Prix : 449 € (avec ceinture). escape #46

Verdict Escape craque : Petite taille et poids plume (164 g) Puissance et simplicité (activée en trois opérations simples, elle  émet en continu pendant 24  heures au minimum avec une puissance d’émission de 5 Watts). Top quand vous partez en solo. Résistance aux chocs et étanchéité Prix très raisonnable (pas de frais d’abonnement) Les testeurs regrettent : On ne voit pas. Escape recommande ce produit : Les testeurs n’ont pas émis de signal de détresse, ils n’ont fait que l’emmener sur des sorties alpinisme hivernal mais c’est bien là l’essentiel : “Pas encombrante, pas lourde, ce n’est vraiment pas idiot de glisser cette balise dans son sac !”. Prix : 290 €.

La montre Garmin et la balise de détresse en test fin avril en ski de randonnée (Valpelline).


© 2013 Keen Inc.

Allégée en tout... sauf en protection

: Nous avons créé une gamme de chaussures pesant moins de 285g chacune, sans oublier la protection, qui a fait notre réputation. Ou comment faire plus avec moins. Ne vous retenez plus, plongez dans l’été! PrOtectiON POids Plume POur Pieds AveNturiers.

montrez-vous #BrAveNewtOes

KeeNFOOtweAr.cOm escape #46


Nom de code : KEEN.CNX

Nos pieds vont voler !

KEENFOOTWEAR.COM

Connaît-on mieux que le pied nu, pour se sentir libre ? Oui. Le KEEN.CNX ! Léger comme l’air mais protecteur comme une armure. Rien de plus douloureux qu’un choc sur les orteils. Avec la gamme CNX, de tels bobos sont exclus. KEEN a passé au rasoir chaque once en trop, sélectionné les matériaux les plus légers, aminci sangles et lacets mais conservé ce qui fait sa marque de fabrique depuis le début : la protection. CNX, c’est une gamme pour les hommes, les femmes et les enfants, pour tous les jours, dans toutes les couleurs. L’heure de la récré a sonné ! Sortez jouer !

Clearwater CNX

Cascade CNX

Tunari CNX

Haven CNX


FOCUS [Produit]

KEEN.CNX

Quelques grammes qui font le poids ! L’essayer, c’est l’adopter. Qui n’a jamais porté une paire de Keen ne peut pas comprendre : immédiatement à l’aise, on comprend le sens du mot liberté ! En attendant la Visite privée de Keen, à Portland, (un moment unique qu’Escape a eu la chance de vivre en exclusivité, pour la France), gros plan sur une ligne très tendance, Keen CNX.

Les Clearwater CNX bénéficient de semelles extérieures “ras le sol”, pour une sensation plus intuitive. Des zones flex renforcent la flexibilité naturelle de votre pied et améliorent le contact au sol. Le contour métatarsien, la voûte plantaire profilée, le talon stable et la structure sous le pied confèrent un bon niveau de protection (dont celle des orteils, brevetée). Les fentes rasoirs (encoches flexibles multidirectionnelles ) dans la semelle assurent une bonne accroche. Prix Clearwater adulte : 99,95 €. Plein d’infos et tous les coloris sur sur www.keenfootwear.com

[Texte : Myriam Cornu]

Des bottes femmes en cuir très mode à la sandale réinventée, en passant par les produits enfants inimittables, tous les produits Keen qu’on a eu la chance de tester se résument en un mot : confort ! On enfile une paire et on se sent immédiatement comme dans des chaussures qu’on trimballerait depuis des lustres. À ceci près qu’elles offrent l’accroche et la protection de chaussures neuves, évidemment  ! Poussant plus loin la technicité de ses produits, Keen lance une gamme allégée qui mène nos pas vers une plus grande connexion naturelle au sol. La saison printemps-été 2013 s’ouvre donc avec la nouvelle collection Keen CNX  : légère, épurée, elle possède une semelle intermédiaire plus fine avec un écart de 4 mm entre les orteils et le talon pour une posture plus naturelle. Perso, je ne voyage plus qu’avec ça : les CNX vous font le pied léger, vous avez le sentiment de voler ! n escape #46


20

FOCUS [PRODUITS]

Unicore ou Triaxiale

Plusieurs cordes à notre arc Côté corde, du nouveau ! Tandis que Béal assoit sa technologie Unicore, l’appliquant plus largement à ses produits, Millet de son côté nous propose sa gamme Triaxiale. Autant de bonnes nouvelles pour nous autres, utilisateurs.

[Texte : Myriam Cornu]

A

Haglöfs.

près les cordes semi-statiques et quelques cordes dynamiques sans traitement de surface, la technologie Béal Unicore, encore améliorée, s’applique dorénavant aux Golden Dry et Dry Cover. Le process a été rendu compatible avec les traitements imperméabilisants et anti-abrasion des fils.

Sur une corde classique, si la gaine est déchirée accidentellement, elle glisse et se tasse sur plusieurs mètres  : il devient alors impossible de passer cette zone, à la montée comme à la descente. Avec le process Unicore, la gaine reste en place et l’utilisateur peut s’échapper, il ne reste pas sans solution. L’Unicore, ça veut dire le poids et la fluidité d’une corde jumelée avec les avantages d’une corde à double. La corde ne gonfle pas et reste souple plus longtemps. On n’est pas en reste chez Millet, avec la technologie Triaxiale qui pousse un cran plus loin les attentes en matière de sécurité, de longévité et d’efficacité. L’Absolute qu’on connaissait (avec son âme câblée) devient ainsi l’Absolute Triaxiale dont l’âme version printemps-été 2013 augmente la durée de vie et la résistance. Destinée à une utilisation par des experts, ce produit recommandé aux professionnels de la montagne répond à la triple norme corde à simple, à double et jumelée. C’est LA corde technique par excellence dont le but est d’apporter la meilleure adéquation efficacité/longevité possible. Développée avec François Petit qui dirige aujourd’hui le Mur de Lyon, cette technologie Triaxiale apporte 25 à 30 % de durée de vie supplémentaire selon les tests réalisés en salle. n escape #46

L’Unicore Process Evo, plus extensible (étirable, souple), accompagne mieux les cordes dynamiques dans leurs différentes utilisations et permet de s’échapper en rappel même si la gaine est coupée. Interdisant tout glissement de gaine en conditions d’humidité, cette technologie s’avère particulièrement intéressante en cascade de glace. Probablement un futur best-seller. La Joker 9.1 mm Unicore, à la fois corde à simple, à double et jumelée, est à 149 euros (50 mètres).

Fine (9 mm), fluide, légère et résistante, l’Absolute Triaxiale sortie ce printemps est une corde ultra performante destiné qui ne craindra pas les usages intensifs. Traitements Anti Friction et Hydrophobic. Corde Millet Absolute TRX 9, 60 m, 154,90 €.


Photo: Marc Daviet

Fantastique Plasmic/ Plasmic Jacket La veste Plasmic intègre notre technologie DryQ dans un produit incroyablement léger pour toutes saisons et toutes activités. Imperméable, respirante mais également dotée de notre nouveau traitement intérieur EVAP, qui accélère l’évaporation de votre humidité pour vous garder au sec. La veste Plasmic c’est 283 grammes de pure performance. mountainhardwear.eu escape #46


22

Duel test [essai terrain]

Alpinisme

Ensemble The North Face Gamme Summit Series Gamme Summit Series

Pantalon Point Five

Veste Half Dome

Verdict Escape craque : 4 poches extérieures, une place pour chaque chose. Compatibles avec le port du baudrier. Une ventilation aisée grâce à une ouverture sous les bras ajustable à l’envi. Un contraste de coloris très réussi et original. Des curseurs assez gros pour être manipulés avec les gants. Une capuche qui ne t’embête pas, avec ou sans casque, réglable y compris derrière la tête. Les cordons dans la poche pour le serrage taille. Les testeurs regrettent : Une taille reçue un peu trop grande pour qu’on puisse bien juger de la coupe mais le produit a l’air d’excellente facture de ce côté-ci aussi. Escape recommande ce produit : Pour son Gore-Tex Stretch Pro Shell qu’on peut mettre au défi. Un modèle qui figure fièrement dans la gamme Summit Series conçue pour les grandes expéditions de haute montagne. Prix : 550 €. escape #46

Verdict Escape craque : Ne craint rien. Testé en longue durée sous la neige humide, n’a pas bronché. Une très bonne protection, avec les renforts inférieurs. La guêtre intégrée. La vaste poche genou. Les bretelles en «  arc en ciel arrière  » sont très pratiques, surprenant au premier essayage mais ensuite… Le scratch précis : rien ne baille à la taille. Les testeurs regrettent : Un peu bruyant, le seul reproche qu’on puisse lui faire. Escape recommande ce produit : Un très bon pantalon pour les activités alpines ou les expés en zones polaires en Gore-Tex Pro Shell, matériau résistant à l’eau et perméable à l’air. Prix : 320 €.


www.ferrino.it

s p m e t e l z e n Pre rĂŞve

Torri del Paine - photo antoniomantovan.com

du

escape #46


24

Duel test [essais terrain]

Alpinisme-TREK

Vestes 3 couches Bergans of Norway Haglöfs

Gaustatoppene

Spitz II jacket

Verdict Escape craque : Une étanchéité jamais prise en défaut, ni sous la neige, ni sous la pluie : rien ne transperce ! Une coupe excellente  ! Technique, elle ne gêne pas le port du baudrier avec ses poches Napoléon. Un produit bien respirant. La jupe au niveau de la capuche, pour une parfaite protection contre le vent. Des mouvements aisés grâce aux coudes préformés. Les testeurs regrettent : Un produit sans peur et sans reproche ! Escape recommande ce produit : À tous ! Un modèle bien conçu : une vraie armure côté protection dans un poids très raisonnable. Prix : 440 €.

Verdict Escape craque : La membrane très souple qui accompagne bien les mouvements Un super look y compris pour l’intérieur au design branché Les généreuses ouvertures sous les bras, avec double curseur pour bien doser la ventilation. Le petit espace pour passer le cordon de l’iPhone, relié à la poche qui va bien. Les testeurs regrettent : Une casquette de capuche trop vaste qui a tendance à retomber sur les yeux. Une coupe un peu traditionnelle, très droite Escape recommande ce produit : Plutôt destiné à un usage trek et ski de rando, ce modèle aux sensations de porter agréables devrait vous satisfaire dans de nombreuses situations et conditions météo. Prix : 450 €.

Un Gore-Tex Pro Shell 3 couches dans tout ce qu’il a de meilleur :

Les testeurs ont aimé aussi les poignets à la découpe asymétrique qui

haut niveau de protection garanti sans sacrifier à la respirabilité.

protègent bien la main.

escape #46


escape #46


26

BEST PRODUCTS [MONTAGNE]

La sélection de la rédaction

Shopping de printemps [Par Léna Ailloud, Myriam Cornu, Guilhaume Filhol et Loïc Martin]

Julbo Lunettes Cobalt Légère mais offrant une bonne résistance aux chocs, la lunette Cobalt est polyvalente et convient particulièrement à la pratique de l’escalade. 50 euros

Adidas Soft Shell Terrex Swift

La Sportiva Chausson Katana Velcro Chausson technique avec fermeture innovante à double velcro, étudié pour un usage polyvalent en montagne, falaise et bloc. 125 euros

Dotée d’une membrane Climaproof® Wind, cette veste assure une protection optimale contre le vent et la pluie. Pour Keen éviter les coups durs ! 160 euros Sandale Clearwater CNX Quoi de plus confortable qu’une paire de sandales après une journée passée à grimper ? 99,95 euros

Black Diamond Mousqueton Gridlock Screwgate

Columbia Chemise Silver Ridge Parce que même au pied d’une voie, il faut rester bien habillée… Pour vous mesdames. 64,95 euros escape #46

Obtenu dans la propre forge de la marque à chaud et conçu spécifiquement pour l’assurage, le GridLock Screwgate élimine les dangers des sollicitations transversales des mousquetons. 16,99 euros

Ferrino Veste Thures Une seconde couche en laine à avoir toujours dans le sac, pour éviter le petit coup de froid d’après la grimpe !

Mammut Harnais Togir Click Axé sans le moindre compromis sur les activités alpines, le Togir Click est doté des technologies les plus récentes, qui garantissent un confort maximal et une liberté de mouvement optimale pour un poids réduit. 90 euros


Veste Target Aero realisée avec GORE-TEX® Active. pROduITs

Millet Tee-Shirt Climb Addict T-shirt d’escalade en light stretch coton, dédié à la grimpe sportive et aux climbing trips. 34,90 euros

The North Face Pantalon Andro Ce pantalon d’été en coton présente une coupe et des fonctionnalités spécifiquement étudiées pour l’escalade. Pour les dames ! 80 euros

Osprey Sac à dos Mutant 38

Eider Bermuda Ramble Technique, polyvalent, et confortable, ce bermuda offre résistance et donne look décontracté. 74,90 euros

Le Mutant 38 offre une solution simple, résistante et légère pour de courtes aventures alpines ou pour des excursions de plusieurs jours en montagne. 110 euros

Moon Sac à peuf Sport Chalk Bag 16,90 euros

www.gore-tex.com escape #46


28

BEST PRODUCTS [MONTAGNE]

Outdoor Research Hoodie Women’s Echo

The North Face Chaussure Dehyke et sac Youth Happy Camper

Léger à la coupe féminine, le Echo Hoody évacue la transpiration et vous protège du soleil lors de vos activités en montagne. 40 euros

Pour partir à l’assaut des sommets équipée comme maman et rêver de ses exploits estivaux, à la rentrée, avec un sac qui fera un cartable fort stylé (40 €). 70 euros les chaussures.

Béal Harnais Aerocliff

Lowe Alpine Mountain Attack 45-55

Harnais d’escalade très léger, non réglable mais néanmoins confortable grâce à sa ceinture en deux parties, large et aérée. Un indémodable. 49 euros

Un sac à dos sans compromis ni fioritures, idéal en grandes voies hivernales. 119,95 euros

Gregory Sac à dos Sage 35L

Ferrino Short Masindi Un short en coton stretch, idéal pour < du bloc sous un soleil de plomb ! NC

La Sportiva Chausson Mythos Terra Adapté à tous les terrains, la Mythos reste le modèle le plus polyvalent de La Sportiva. 109 euros

escape #46

Petzl Assureur Grigri 2 À la fois plus compact et plus léger que son grand frère, le Grigri 2 est compatible avec toutes les cordes à simple du marché, de 8,9 à 11 mm, et peut-être utilisé aussi bien pour l’assurage en tête que pour la moulinette. 64,90 euros

Un sac à dos conçu pour les filles, spécialement adapté à leur morphologie. Bien pratique pour emmener toutes ses affaires au pied de la voie. 149 euros

Asolo Chaussures Iguana Idéale pour les longues marches d’approche, la chaussure Iguana est confortable et résistante. 145 euros


Veste Endo realisée avec GORE-TEX® Active. pROduITs

Teva Tong Benson Pour le confort après la journée de grimpe ! 60 euros

Tenaya Chausson Oasi

Adidas Chaussure Flint II Mid I Courir ou marcher longtemps et dans le raide, pas de souci pour nos petits avec ce modèle essayé sur le terrain par le plus jeune des testeurs Escape ! Verdict ? Confort (semelle souple) et protection (tige cuir et textile garantis). 35 euros

Conçu pour atteindre le plus haut niveau de performance, le modèle Oasi est très confortable mais offre en même temps une précision et une réactivité incroyables. 112,90 euros

Black Diamond Dégaine Hoodwire Quickdraw Désormais équipée des mousquetons HoodWire forgés à chaud en haut et en bas, la dégaine Black Diamond HoodWire Quickdraw offre la performance keylock associée à un design à doigt-fil. 14,99 euros

Sofsole  Semelle All Sport Basses, montantes, plates, à crampons, toutes les chaussures aimeront la All Sport qui amortit les chocs sur l’ensemble de sa surface. Très longue durée de vie et renforcement au niveau du talon et de la voûte plantaire. 11,90 euros


30

BEST PRODUCTS [MONTAGNE]

Eider Sweat Dommel

Rab Sac de couchage Neutrino Endurance 600

Un coton-cocon bio au touché très doux pour ce sweat de la marque de l’alpiniste Lionel Daudet. 74,90 euros

Pour les climb trips en hiver, ce sac de couchage est au top ! (Température de confort : -7°C, température de limite de confort : -14 °C). 439,95 euros

The North Face Top Creation Cami

Komperdell Bâton Carbon Ultralite Compact Un bâton trois brins léger pour les longues marches d’approche. Tout en carbone, il ne mesure que 39 cm une fois replié et se fait complètement oublié une fois attaché au sac. 189 euros

GSI Outdoors Verre à vin Nesting Pour le randonneur épicurien ou pour épater la galerie, un verre à vin compact et léger, sans Bpa. 9 euros

Développé en collaboration avec le team de grimpeurs maison, ce top d’été spécifique pour la pratique de l’escalade présente une longueur compatible avec le port d’un baudrier. 35 euros

Camelbak Sac à dos Highwire 25 Conçu à base de matériaux ultraléger, le Highwire 25 est un sac à dos parfaitement adapté pour la randonnée et l’escalade. 140 euros

Haglöfs Veste Gram Une petite révolution, incroyablement respirante et compacte, que cette veste en Gore-Tex Active 3 couches. Conception innovante avec application d’un film pour réduire le volume et le poids (320 g en taille L homme). 289 euros

Tecnica Demon max

Keen Chaussure Jamison Seul risque avec ce modèle ? Rendre jaloux papa, qui veut les mêmes. Un modèle inspiré du trail pour faire « comme les grands ». Un contact intuitif au sol et un laçage facilement manipulable par les petites mains. 59,95 euros

Le concept Oversize apporte une réelle avancée avec sa stabilité et son amorti exceptionnels. Double ration de semelle mais gain de poids pour ce produit trail longue et moyenne distance tous gabarits. 140 euros escape #46


DU CO SYMBOLE DU CHOIX,

NSEIL ET DU PRIX

10 % de remise

Crédits photos : C. Durando - S. Urquizar - Raidlight

sur certains achats et parfois mieux… Comme par exemple 15 % de remise, sur le matériel de montagne (famille 21)…c’est possible avec la Carte Club Au Vieux Campeur.

Carte Ca

deau

Nous so mmes l’ enseign Soyez ce e symbo rt le du ch « cadeau ain de faire pla oix. isir en off » utilisab rant ce c le en bou hoix ave tique ou c sur notr e site Intenotre carte rnet.

Paris Quartier Latin - Lyon - Thonon-les-Bains - Sallanches - Toulouse/Labège - Strasbourg Albertville - Marseille - Grenoble - Chambéry (ouverture début 2013)

www.auvieuxcampeur.fr

PARIS QUARTIER LATIN • LYON • THONON-LES-BAINS • SALLANCHES TOULOUSE-LABÈGE • STRASBOURG • ALBERTVILLE • MARSEILLE • GRENOBLE • CHAMBÉRY (ÉTÉ 2013)

www.auvieuxcampeur.fr


32

BEST PRODUCTS [MONTAGNE] Arc’teryx Sac à dos Miura 35

Haglöfs Chaussure Gram AM GT

Le Miura possède une fermeture éclair sur toute la longueur afin d’accéder au matériel sans avoir à vider tout le sac. Il peut aussi être utilisé comme seau à cordes et s’ouvre entièrement à plat. Un vrai sac d’escalade. 170 euro

Poids plume pour cette chaussure de trail canaris, imperméable et respirante grâce à la construction Gore-Tex Extended Comfort. Bloc semelle et semelle extérieure Asics, un bon amorti et une durabilité à saluer. 149 euros

Scott Tee-shirt Mountain Living Parce que le style, ça compte aussi. 25 euros

MilleT Rope Bag Sac à corde d’escalade simple et ultra efficace. Indispensable pour transporter sa corde en approche falaise et la protéger au pied des voies. 29,90 euros

Tecnica Chaussure Brezza Une chaussure confortable pour la randonnée légère, à la journée. 90 euros

Smartwool T-shirt Pearl Street Été comme hiver, on adopte la laine, qui ne se cache plus seulement dans les sous-vêtements ! Ni froid, ni chaud, ce tee-shirt lifestyle 100 % Mérinos très féminin ne laisse pas indifférent. 63,90 euros

Mammut Bermuda Realization Le bermuda Realization combine pour la première fois harnais d’escalade et short. Il offre une liberté de mouvement absolue grâce à une combinaison de matériaux légers et extensibles. 200 euros

escape #46

Grower’s cup Café Bolivie Une certaine idée du luxe en rando ou en expé : versez un demilitre d’eau portée à ébullition dans le sachet, laissez infuser, servez ! 100% Arabica de la Bolivie, certifié Commerce équitable, 26 g. 2,50 euros

Scarpa Chausson Instinct VS Un chausson technique et polyvalent pour tous ceux qui recherchent de la précision, que ce soit pour du bloc ou de la grande voie. 125 euros

Hanwag Chaussure Saponi GTX Légère et polyvalente, elle affiche un programme « trek light » avec tige en Cordura, doublure Gore-Tex laminé et semelle Vibram Nemo. 69,95 euros


Manchon à la compression dégressive tout au long de la jambe, le Pulse accélère la circulation sanguine, retarde la fatigue musculaire et maintient le mollet. Conseillé par Anne Valéro ! 44,90 euros

Scott Polo Scott Deep Lake 20 Un petit air vintage pour afficher notre appartenance au monde du trail jusqu’à la machine à café ! 50 euros

*Testée par nos athlètes. Approuvée en expédition. Équipements et vêtements d’outdoor haut de gamme. Hansjoerg Auer, Baffin Island. Photo: Riky Felderer

SIGVARIS Manchon de performance Pulse

Petzl Casque Sirocco Sa construction monobloc permet d’alléger le plus possible le casque (165 g !), tout en conservant une excellente résistance aux chocs, grâce aux propriétés mécaniques du polypropylène expansé (EPP). 74,95 euros

Millet Bermuda Clip Line Short long d’escalade ultratechnique, solide et léger pour l’expression moderne de la grimpe. 59,90 euros

La Sportiva Chaussure Anakonda Tendance « flat » pour cette chaussure conçue pour le monde du « fell-running » et de la course d’orientation, utilisation conseillée sur terrains souples, humides et boueux : très ouverte, elle se débarrasse de l’eau efficacement sur terrains humides et sèche très rapidement pendant une course. 139 euros

ATHLETE TESTED. EXPEDITION PROVEN.

TM

BEST-IN-CLASS OUTDOOR GEAR AND APPAREL. La collection Summit Series™ The North Face® est composée d’équipements et de vêtements conçus pour résister aux environnements les plus rudes de la planète. Qualitative, authentique, technique, innovatrice : la collection Summit Series™ The North Face® est conçue pour ceux dont la devise est Never Stop Exploring™. Une philospohie partagée par toutes les équipes de nos Summit Series™ Specialists. Alpimat, 16 Avenue Maurice Petsche - Briançon Alpina Sport, 70 Rue de Rome - Marseille Alticoop, 4 Rue Caroline - Nice Altitude Sport, 4 Grand’rue - Colmar Espace Montagne, 252 Av du Centre - Annecy / Epagny Espace Montagne, Rue Charles Darwin - St Martin d’Heres - Grenoble Expé Clermont-Ferrand, 96 Boulevard Lafayette - Clermont Ferrand Expé Lyon, 103 Rue Boileau - Lyon Expé Marseille, 47 cours Lieutaud - Marseille Expé Montpellier,3 Cours Gambetta - Montpellier Expé Nice, 12 Boulevard Pierre Sole - Nice Expé Pont-En-Royan, B.P.5 - ZA D’Auberives - Pont en Royans Expé Saint-Etienne, 19 Place Chavanelle - Saint-Etienne Gozzi Sport, 50 Cours Becquart Castelbon - Voiron Gravi’Cimes, Place Charles Tellier - Za L. Couleur - Valence Hoff Sport, CC Rond Point - 67, Bd de l’Europe - Obernay L’Aventure, 194 Ancien Chemin de Toulon - Sanary Sur Mer Le Yeti, 13 Rue Louis Breguet - Jacou Mont Blanc Expeditions, 1 Rue Premion - Nantes Montania, 724 Avenue de Chambéry - Saint-Alban-Leysse Reve de Cimes, 3 Av du Parmelan - Annecy Snell Sports, 104 Rue Docteur Paccard - Chamonix Sport 2000 Rouen, 32 Rue General Giraud - Rouen Sport Aventure, 14 Rue de Cursol - Bordeaux Submarine, 4 Rue du Beal - Nice Vertige Montagne, 8 Boulevard d’Orient - Zone Tokoro - Gap

04 92 20 59 55 04 91 54 35 16 04 93 98 58 53 03 89 23 44 90 04 50 22 99 55 04 38 37 40 40 04 73 93 07 68 04 37 24 22 22 04 91 48 78 18 04 67 58 47 69 04 93 55 25 84 04 76 36 17 83 04 77 49 03 14 04 76 67 00 98 04 75 42 40 94 03 89 62 22 22 04 98 00 03 40 04 67 59 74 95 02 40 35 22 24 04 79 25 00 22 04 50 52 85 74 04 50 53 02 17 02 35 70 46 19 05 56 92 92 99 04 93 89 84 63 04 92 51 91 78

et dans toutes les boutiques Au Vieux Campeur GUARANTEED TO KEEP YOU DRY

thenorthface.com

# PARTNER OFFICIAL escape 46


34

PORTFOLIO [ALPINISME]

Christophe Boillon

La montagne en partage Il épie la vie, des hauteurs jusqu’à la terre où il photographie plantes et insectes. Escape lui dédie un portfolio en deux parties : la première, dans ce numéro, met en lumière l’alpinisme et l’escalade. Enjoy ! escape #46


escape #46


36

PORTFOLIO [ALPINISME] Matières & Premières “Je passe en douceur et j’évite même de planter le piolet. La tension monte, des craquements fusent de partout. l’instant où je m’apprête à sauter la dernière rimaye, le sérac s’écroule. En voyant l’ampleur de l’avalanche, je cours pour éviter sa trajectoire. Après quelques secondes, ô miracle ! Nous sommes encore de ce monde. Nous cavalons à travers d’immenses blocs pour échapper à ces monstres.” In Erhard Loretan, une vie suspendue, à paraître le 7 mai aux Editions Guérin.

Air & Glace “J’ai beaucoup grimpé. La glace, c’est ma toile. Je joue avec, comme un gamin avec ses Legos. Je réalise des tableaux avec quelques centimètres carrés de glace et un peu de lumière du soleil. La nature est la meilleure artiste qui soit.“ Christophe Boillon.

escape #46


L’escalade, souplesse et force. Une manière de rencontrer l’élégance, parfum de l’âme.

Isabelle Patissier

escape #46


38

PORTFOLIO [ALPINISME]

Chamonix accueille la coupe du monde d’escalade depuis plus de dix ans. Du 11 au 13 juillet, la ville à la montagne installe une structure artificielle outdoor, au pied du Mont-Blanc. L’épreuve servira de

En cordée & Assurés

support aux

“Complètement absorbés

Championnats d’Europe.

par la densité d’un voyage qui prend corps et nous passionne, installés par la force des choses dans une sorte d’existence en marge, nous sommes sortis du monde et, à vrai dire, nous nous soucions peu de ce qui s’y passe.” Patrick Berhault, Encordé mais libre.

escape #46


à l’heure où la rosée nocturne s’évapore en fumées bleues des lourds toits de lauzes grises… in “Premier de cordée”, Roger Frison-Roche

escape #46


40

PORTFOLIO [ALPINISME]

“Je suis ce que je fais.” Reinhold Messner,

Christophe Boillon

Ma vie sur le fil,

Une culture nourrie de Bilal et Gauguin, de pointillisme et… d’alpinisme.

Editions Glénat.

Christophe Boillon appuie sur le déclencheur dès qu’il “ressent” et il ressent tout : sa fille avec ses amies danseuses, insectes nonchalants, vieillards gourmands, enfants joueurs, montagne majestueuse, course du Kandahar aux Houches, trailers aux pieds abimés, grosses vaches d’Hérens ou jolies Anglo-Saxonnes alanguies…

escape #46


42

TRIP [MAROC]

escape #46


Taghia, Maroc

Voyage au pays des Berbères [Texte : Liv Sansoz

Photos : Mountain Hardwear/Marc Daviet]

Prenez quelques grimpeurs, Emma Twyford, Liv Sansoz, Tim Emmett et Loic Gaidioz, ajoutez-y des skyliners, Antoine Moineville, Seb Brugalla, Tancrede Melet et Anicet Leone, emmenez le tout dans un petit village isolé du Haut Atlas marocain. Laissez « reposer ». Dégustez.

Liv Sansoz dans “A boire ou je tue le chien”, l’une des belles classiques de la face Ouest du Taoujdad. À droite, Tancrède Melet défie le vent sur la highline de la cascade que les Skyliners viennent d’ouvrir.

escape #46


44

TRIP [MAROC]

L’excellent caillou du cirque de Taghia se mérite. Ce calcaire de qualité est la récompense à laquelle on accède après le trek : pas question de garer la voiture au pied des voies !

U

ne passion pour une activité outdoor invite souvent au voyage. Attirance pour de nouveaux paysages, curiosité pour des cultures différentes, intérêt à rencontrer des locaux, goûter à d’autres saveurs et vivre une nouvelle aventure. Une de plus. C’est ce genre d’ingrédients qui a rassemblé les ambassadeurs européens de la marque Mountain Hardwear à Taghia. Tout est parti de l’envie de partager un moment tous ensemble dans un lieu en marge du monde. Ici pas d’Internet, pas de réseau téléphonique et encore moins de voitures. À Taghia, on y monte à pied, sacs sur les mules. Même sous une pluie battante comme celle qui s’est abattue sur les montagnes le premier jour. On est motivé ou on ne l’est pas. Et motivés, cette fine équipe l’était. Au programme, escalade, highline et BASE jump. À peine arrivé, un petit groupe partait déjà rejoindre le sommet de la face

escape #46

de la Cascade. C’est du haut de cette paroi orangée que Tim, Seb, Tancrede et Anicet voulaient sauter en BASE jump. Mais la pluie, le brouillard et enfin la nuit les aura contraints à un bivouac improvisé sans réel abri. Voilà une belle entrée en la matière ! Heureusement, après une nuit glaciale et humide, le mauvais temps a fait place au soleil et c’est un saut dans une ambiance magique que nos aventuriers se sont offert pour commencer la journée. Couleurs chaudes et accueil chatoyant Mais Taghia, c’est avant tout une destination pour l’escalade et le trek. Alors les filles, Emma et Liv accompagnées d’Antoine, décident d’aller faire les lézards sur l’une des parois qui entourent le village. Des voies d’une pure beauté, un paysage époustouflant, des couleurs et des contrastes incroyables. Des moments partagés qu’ils ne sont pas prêts d’oublier… Retour au sol, retour au gite. C’est autour d’un petit thé à la menthe que la journée du lendemain se prépare. Il y a tellement à faire ici que l’on décide de tout faire, justement  ! Ce sera donc le grand « combo » BASE jump, highline et voie de plusieurs longueurs à la Cascade. Départ matinal, bien chargés comme il se doit pour une première montée en haut de la face. Installation de la highline. Le temps est de nouveau instable, le vent est bien présent et par rafales. Mais les Skyliners finissent l’instal-

Page de droite : Sur ces terres africaines, les voies sont bleues comme des oranges. Le Verdon version marocaine offre des vues exotiques à souhait, qu’on garde les pieds au sol, y compris à la verticale, ou qu’on s’envoie en l’air !

L’accueil local se fait à coup de gentillesse, de bonne humeur, de bonne cuisine et de bons prix. Tout pour plaire !


Une passion pour une activité outdoor invite souvent au voyage.

escape #46


46

TRIP [MAROC]

12 ans de compétition, Emma Twyford ne manque pas d’expérience : les voies de Taghia font son bonheur. La grimpeuse-skieuse porte la Ghost Whisperer Hooded Jacket de Mountain Hardwear. Quelques grammes qui combleront aussi les cyclistes et les trailers.

escape #46

lation et déjà se retrouvent les deux pieds sur cette ligne tendue dans le ciel. La pluie arrive, on se cache sous de petits abris. Le soleil revient et c’est un arc-en-ciel d’une rare intensité qui voit le jour. Mais d’autres nuages menaçants se rapprochent dangereusement. Il est temps de sauter. Tim, Seb, Anicet, Tancrède et Liv se retrouvent en bas de la paroi en l’espace de quelques secondes et profitent de quelques minutes

sous voile pour contempler le village de Taghia avant de poser, accueillis par les enfants tout excités. Le temps est trop menaçant pour tenter n’importe quelle voie alors la journée se poursuivra par un petit match de foot avec les enfants du village suivi d’une grosse tajine. Les topos sont ouverts, ça discute sec pour le lendemain, chacun a son idée du programme : il y a tant à faire dans ce petit coin de paradis ! n


Jeu-concours

[à gagner]

Mountain Hardwear 

r !”

La Plasmic est fantastique !

e “à gagn

“Produit-héros” de la saison Été 2013, la veste Plasmic de Mountain Hardwear a été testée et approuvée par Liv Sansoz et ses collègues de team. Utilisant la technologie propre à la marque DryQ (ici, un DryQ Evap) qui offre un haut degré de respirabilité et d’imperméabilité, cette 2 couches et demie procure une protection tout temps pour un minimum d’encombrement. Le DryQ Evap accélérant l’évacuation de l’humidité vous garde au sec, quelle que soit la météo. “Nous l’avions glissée dans notre sac, pour le Maroc, au cas où. Bien nous en a pris  ! Chaleur et pluie combinées nous ont fait mesurer les grandes qualités de ce produit !“ témoigne Liv. Pour gagner une Plasmic, rien de plus simple ! Le gagnant sera choisi par tirage au sort parmi les lecteurs qui auront la bonne réponse et renvoyé un mail ou un courrier complet à julie@freepresse.com ou Free Presse / Escape, 18 allée du Lac Saint André 73382 Le-Bourget-du-Lac. Bien préciser votre nom, vos coordonnées (postales, mail et téléphoniques), ainsi que la réponse à la question suivante :

Quel est le nom de la technologie employée par Mountain Hardwear pour la Plasmic ?

Plasmic – Mountain Hardwear, 120 €. www.blog.mountainhardwear.eu Page Facebook : Mountainhardweareurope


48

Visite privĂŠe [PETZL]

escape #46


Bâtiment V.Axess

Le temple de la formation Petzl Un outil hors du commun. Conçu comme un lieu d’échanges et d’expérimentation, le bâtiment - 2000 ancrages - permet de recréer les différentes composantes de la verticalité. Visite guidée d’une structure avant-gardiste.

[Texte : Myriam Cornu. Photos : Stef Balbo] escape #46


50

Visite privée [PETZL]

D

ans le village Petzl, à deux pas de la maison mère, le bâtiment V.Axess abrite le département Petzl Solutions et des travaux uniques au monde.. Pierre Plaze dirige le département Petzl Solutions dont dépend le bâtiment. “Nous combinons les produits pour parvenir à une solution technique. Nous créons des systèmes pour répondre à des besoins. Nos instructions techniques doivent apporter une bonne compréhension des produits.” 20 m de hauteur, 25 m pour le pylône, des paramètres de verticalité et de vide qui vous replongent dans les vraies conditions d’usage. “Quand on fait des manipulations à 5 m, on a une certaine vision de la hauteur. Quand on passe à 10 puis 15 m, là, tout de suite, les sensations sont différentes…” Professionnels des travaux sur corde ou personnel de secours viennent s’y former. Sur cordes fixes, on fait des

Profitant de cet outil de travail unique

Lafo

remontées sur bloqueur dans de multiples configurations., on simule des sauvetages en crevasses, le tout dans des conditions d’apprentissage aseptisées. “Avec les diverses zones d’intervention, on peut aborder plein de cas, plein d’usages différents tout en maîtrisant les paramètres météo” confirme Pierre Plaze. Parfois, au contraire, on y recrée des conditions “sauvages”. Fumigènes, ventilos, on ne voit rien, on n’entend rien  : ambiance extrême pour simuler des sauvetages en milieu obscur et hostile, avec bruit et vent. Descente d’une civière dans la cheminée extérieure. À l’intérieur, cheminée avec petite porte d’accès en bas et trappe en haut pour se familiariser avec les techniques en espaces confinés. Le réseau de distributeurs international vient s’y former aux produits, mais le escape #46

au monde que représente le bâtiment V.Axess, des centres de formation viennent y réaliser des sessions. Des examens pour les futurs techniciens sur corde (certification CQP cordiste) ont lieu dans cet environnement hors norme sous l’appréciation des jurys du DPMC. De nombreux corps de métiers (secours, intervention, travaux en hauteur, élagueurs le jour de notre visite...) se déplacent pour profiter de ce terrain de jeu. Au total, 800 à 900 journées de formation s’y déroulent annuellement.


escape #46


Visite privée [PETZL]

52

“On propose des modules pédagogiques avec une vision “fabricant” pour exprimer au mieux la conception du produit, son usage, son champ d’application... et un expert de l’environnement de pratique concerné par la formation.” explique Damien Piat. Ce formateur Petzl Solutions est ici accompagné, par exemple, d’un expert de l’élagage Laurent Pierron, intervenant extérieur. “Sur cette formation Basique de l’élagage, nous mettons en place des agrès très simples, peuvant être reproduits en magasins. Ils simulent des situations réelles qu’on pourra

Lafo

retrouver en milieu naturel.”

personnel interne à l’entreprise en fait également bon usage. “Toutes les personnes qui travaillent chez Petzl, comme les opérateurs, passent au minimum par une formation ici. Rien de tel pour réaliser la liaison qu’il y a entre le travail de conception des produits et la mise en pratique réelle dans un milieu vertical. Cela engendre une grande prise de conscience à propos de la qualité des coutures par exemple.” Un outil, de multiples usages “Ce  bâtiment  est un lieu idéal pour les rassemblements autour de la verticalité, comme le Championnat européen des cordistes qui a réuni de nombreux pratiquants venus du monde entier” complète

Pierre. L’une des missions du département Petzl Solutions qu’il dirige est de créer, diffuser et partager des modules pédagogiques.  “Objectif ? Toucher le plus de gens possible pour une transmission des informations techniques qui permette au produit d’être mieux compris et donc mieux utilisé.  Nous développons un réseau avec des centres de formation au niveau de chaque pays. Ce projet s’inscrit dans une dynamique de réflexion sur le plan mondial”. Et voilà un objectif très contemporain : les produits sont excellents, il s’agit simplement de choisir les bons et de savoir les associer et les manipuler. Pour cela, conlue Pierre Plaze  : “Rien ne vaut d’expérimenter” n

En pratique

Divers modules spécifiques de formation sont proposés avec des formations sur l’expertise produit (par exemple, usage de l’Exo, système d’évacuation pour les pompiers) ou sur l’expertise solutions (Vérification des EPI contre les chutes). Pour plus d’infos : www.petzl.com.

escape #46


Innovation and Quality in Packs since 1974

L’aventure pour les générations futures.

Série Poco • • • • •

Bretelles ajustables & dos ventilé AirSpeed™ Se plie facilement pour le stockage et le transport Pare-soleil POCO intégré (Premium & Plus) Portage maximum 22kg comprenant l’enfant, les affaires & le sac Norme de sécurité TüV GS osprey.eu

facebook.com/ospreypacks

escape #46


Bonnes feuilles

[ROUGES]

“Je souhaite à tous les

êtres, quelle que soit leur activité, de la vivre pleinement en homme libre. il faut prendre la vie avec humour et détachement. Il faut savoir rester humble, à l’écoute des autres et s’efforcer de les aider. Peu importe si l’on juge que le monde est peuplé de crétins et de cupides, il se peut que nous en fassions partie ; d’où cette idée de penser aux autres et de rendre la vie plus Gérard Kosicki

54

escape #46

belle pour tous. Avec toute ma sympathie…

Patrick Edlinger


Patrick Edlinger

Biographie d’un grimpeur C‘est par les mots ci-contre que débute la biographie que Patrick rédigeait avec l’aide de Jean-Michel Asselin. L’un buvant les paroles de l’autre (et vice versa ?). Les souvenirs se sont entrechoqués, jusqu’à ce que – ironie d’un sort hors du commun – LE grimpeur ne meurt. Les éditions Guérin nous font le cadeau extraordinaire de quelques extraits de ce livre déjà incontournable. escape #46


56

Bonnes feuilles [ROUGEs] [Extraits]

“Je me souviens que Nicolas Hulot était venu (…) me

  La vie au bout d’un film Un héros dont “la vie est au bout des doigts”, celui que tous les téléspectateurs de France ont découvert un soir dans une émission d’Antenne 2 diffusée pour la première fois, le 11 décembre 1982. (…) “Retournons sur la terre parmi les hommes”, écrit Yvan Audouard dans Le Canard Enchaîné. “Parmi les miracles vrais. Pendant cinq minutes, lors du film de JeanPaul Jansson (sic), j’ai coupé le son. J’ai vu un fou mettre stupidement sa vie en péril le long d’une paroi rocheuse dont il risquait à tout moment de “dévisser”. J’ai remis le son et j’ai entendu cet énergumène (il s’appelle Patrick Edlinger) parler posément, raisonnablement, de son aventure, de sa folie. Nous étions bien loin de Incroyable mais vrai. Nous étions en présence d’un artiste : c’est-à-dire d’un homme qui veut savoir qui il est, de quoi il est capable et jusqu’où il peut aller. Et qui faisait le seul miracle à la portée de l’être humain : se connaître pour s’accomplir.” Et cet autre texte de Françoise Giroud dans L’Express : “Il faut rediffuser La vie au bout des doigts à une heure de grande audience. Ce que fait ce jeune homme, au péril de sa vie, avec une sorte d’ivresse lucide, n’a aucun sens apparent. C’est une affaire avec lui-même qu’il mène là. Une de ces somptueuses extravagances dont seuls les humains sont capables et qui les rend aimables en dépit de tout.”      

demander de participer à un tournage sur le Verdon. J’avais eu cette idée : plutôt que de dérouler le générique, pourquoi Nicolas ne grimperait-il pas avec moi et, en plein vide, annoncerait son générique et ses commentaires ?” Une méthode conservée Alain Revel

par la suite, comme on le sait.

L

e livre (…) est une autobiographie. Patrick l’a écrite, je lui ai juste prêté mes doigts. Comme dans certaines fissures, les siens étaient trop f o r t s , trop gros pour courir sur les touches d’un clavier. Il me disait et j’écrivais, c’est aussi simple que cela. Ce sont ses mots, ses souvenirs, ses pensées, ses faits et gestes, ses emportements, ses rêves, ses difficultés, ses gloires, sa vie. Il voulait ce livre, il l’a travaillé avec soin, avec passion. Il clôturait un grand chapitre de sa vie pour mieux en ouvrir d’autres. (…) Le livre a commencé sur cette terrasse de Bonlau, il nous restait à choisir les photos. Le livre n’est pas inachevé, il est juste comme ce moment où Patrick se recueillait à la sortie d’une voie, dans le silence, sans personne, savourant l’exactitude de son parcours. (…) Il aurait pu raconter sa vie sur le mode de l’autosatisfaction, il a choisi la vérité. C’est un exercice délicat, audacieux comme ses grands solos, et c’est tout à son honneur que d’avoir su parler tant du grand soleil de sa vie que des ombres que font toujours les grands soleils. Pour moi et pour tous, nous garderons de ces pages le trajet d’un homme merveilleux, simple, talentueux, séduisant, passionné, qui n’aimait rien tant que la vie. La vie l’emporte trop tôt. Et nous n’avons rien d’autre à faire que nous incliner.

[Jean-Mi Asselin]

   

“Le solo est une démarche personnelle car il y a toujours une prise de conscience du risque de mourir et là, je vous prie de me croire qu’on n’a pas envie de perdre notre vie

escape #46

Gérard Kosicki

Gérard Kosicki

Jean-Michel Asselin

pour la gloire. Le solo, c’est simplement pour aller plus loin dans la zone de la peur, pour mieux se connaître.”


Il n’y a pas que l’escalade dans la vie mais, en ce qui me concerne, je n’ai jamais pensé vivre sans.

“Avant un solo, je me sentais toujours un peu tendu, puis, dès que je commençais à grimper, j’avais le sentiment de trouver des gestes parfaits. Il y avait de la jouissance, de la légèreté, de la facilité. Je pouvais comparer ce genre de pratique à du yoga si ce n’était la présence du risque. Souvent, quand j’avais fini, je prenais un minimum de temps pour analyser ce que j’avais vécu et refaire mentalement la voie. Le solo m’a beaucoup servi, je crois que je ne suis sans cette pratique qui a bouleversé ma perception du monde”.

Gérard Kosicki

serais pas l’homme que je

escape #46


Quelques hivers avec Patrick Berhault Pour leur grande saison hivernale 19791980, ils ont choisi Chamonix. Ils vivent dans la cave d’un ami. Il fait humide et froid, mais eux voient le paradis, vivent le paradis ! (…) Si le temps est mauvais, ils ne grimpent pas. En revanche, ils s’astreignent à marcher au minimum 1 000 mètres de dénivelé dans la neige, droit dans la pente, en général du côté du Brévent. Pour leur première hivernale de la saison, ils optent pour la voie Cheré dans la face nord de l’Aiguille du Midi (un millier de mètres de dénivelé environ coté TD, très difficile à l’époque). “On a dû attaquer la voie le 24  février vers 13 heures et on est sorti le 25 à 16 heures. Pour bivouaquer, on n’avait qu’un duvet et une bâche plastique. Le réchaud ne fonctionnait pas, des lentilles froides aux saucisses en plein-vent, c’est pas génial !” Savent-ils seulement qu’il s’agit de la première hivernale ? Sans doute le cadet de leurs soucis… (…) Leur philosophie est d’être léger et de passer vite. C’est leur sécurité. “Moins tu passes de temps dans la voie, moins tu risques de prendre le mauvais temps.” (…) Ils ne dérogeront pas à leur programme de pompes, abdos et autres tractions.    Une vision originale du matériel All Free est une aventure incroyable, pas simplement parce qu’elle trouve sa source d’inspiration dans la culture et la civilisation des Indiens d’Amérique du Nord mais parce qu’elle préfigure l’identité visuelle du grimpeur. La volonté est d’allier le vêtement et le sport, de créer une ligne haut de gamme qui n’exclut pas des matières nobles comme le cuir, le lin ou la soie. Je m’étais associé avec les designers de Jonathan & Fletcher qui travaillaient dans le monde du ski.(…) “Les gammes été et hiver comportaient plus de 100 références avec des prix qui atteignaient parfois 600 francs hors taxes pour un débardeur, le Wakan, en cuir doublé soie ! Malheureusement, trois saisons plus tard, le responsable de la marque disparaissait. (…)”

Gérard Kosicki

Bonnes feuilles [ROUGEs]

Gérard Kosicki

58

“La chose la plus formidable qui me soit arrivée dans le domaine du sponsoring n’est pas une histoire d’argent, c’est la relation qui s’est établie avec Michel Béal. Il m’a suivi fidèlement, m’a confié du matériel totalement exceptionnel et sûr, et Michel, au fil des ans, est devenu un ami inconditionnel avec lequel j’ai toujours eu plaisir aussi bien à grimper qu’à partager un bon repas.

Quand Patrick devient rédacteur en chef La grande aventure des années 90 aura pour nom Roc’n Wall… (Il est temps pour lui de dire que) l’escalade est un fabuleux exercice de liberté avec, pour corollaire, une contrainte non négociable  : celle du respect du milieu naturel. “En juillet 1995, le premier numéro de Roc’n Wall sort dans les kiosques. Avec une toute petite équipe de rédaction comprenant un maquettiste et une super-secrétaire de rédaction, transfuge de Vertical, Marion Blanchard (lire aussi ci-contre son témoignage), le premier numéro fait un tabac (…).” C’est Patrick en personne et Marilé, sa compagne, qui assurent la direction artistique. (…) “Il me semble normal, pour le bon équilibre de ma vie, de transmettre à mon tour l’esprit de la grimpe. [...] J’ai d’abord pensé qu’une qualité était essentielle et nécessaire pour donner un sens à ces pages : l’intégrité de vivre sa passion. [...] Je souhaite que le plus de jeunes possibles découvrent ce qui est pour moi un formidable moteur de vie.” n  

C’est une relation unique.”

Patrick Edlinger Éditions Guérin,

collection Texte&Images. Paru en février 2013. 300 pages, 260 photos historiques. 56 €

escape #46


TRAIL DU GYPAÈTE 1ER JUIN 2013 (WWW.TRAILDUGYPAETE.COM)

Ce matin, comme tous les matins, j’écoute Inter. Et c’est comme ça que j’apprends la mort de Patrick… Gamine, jai lu ses exploits dans les revues de montagne. Puis, comme tous ceux qui tâtent du graton, j’ai admiré l’élégance et l’intripidité du grimpeur. Et me voilà embarquée pendant plus de quatre ans dans la formidable aventure de Roc’n Wall, magazine d’escalade dont Patrick est rédacteur en chef. Me reste de lui et de ces années de très beaux souvenirs, beaucoup de rire, un travail énorme mais jubilatoire, quelques images : Il entre dans le bureau par la porte à double battant, comme un cowboy dans un western. Il est avec Marilé, sa compagne, c’est la première fois que je le vois. Je suis intimidée et quand on ne le connaît pas, Patrick n’incite pas aux effusions. Il vient discuter du premier numéro de Roc’n Wall. Pincez-moi, je rêve ! Accroupi dans la cour du bureau, Patrick fume une clope et lance à Jean-Mi Asselin (rédacteur en chef de Vertical) son expression favorite : “Tu vois, le truc et tout ? Allô la Terre !” Euh, non je ne vois pas trop là… Son répondeur téléphonique : quand Patrick n’a pas envie de répondre au téléphone, il ne répond pas, ne rappelle pas. Et ça peut durer plusieurs jours… Son fou rire quand il voit ma tête au moment où il faut s’élancer en rappel dans les gorges du Verdon : une viacordata, c’est la surprise qu’il nous a concoctée pour ses 40 ans. Tu es sûr qu’on est obligés de passer par là ? Les pizzas englouties dans les bureaux à près de minuit pendant les bouclages… et aussitôt vomies sur la moquette par Chinle, son chien. Assis sur sa terrasse au Beausset, on sirote une mauresque gigantesque en refaisant le monde et la rédaction : Patrick veut absolument installer les bureaux de Roc’n Wall chez lui. Comment dire Patrick ? tu vois bien, le truc et tout, ça n’est pas possible. Ce mélange étonnant de délicatesse, de force, de faiblesse, de gentillesse, d’espièglerie, de chaleur, de froideur, de noirceur, de gaieté. 

PARTENAIRE SPORTIF LOZÈRE TRAIL 18/19 MAI 2013 (HTTP://LOZERETRAIL.FREE.FR)

Le grimpeur Patrick Edlinger est décédé accidentellement hier à son domicile.

ULTRA

raptor G E T M O R E O N : M O U N TA I N R U N N I N G . L A S P O R T I VA . C O M

[Marion Blanchard]  www.lasportiva.com - Become a La Sportiva fan escape #46


60

Sécurité

[GRIMPE]

ASSURER

Petits rappels et gros enjeux [Texte : Ludo Ravanel. Photos : Guillaume Vallot] Difficile de parler

Quelques (mauvais) gestes sont encore trop souvent observés en salle ou sur site naturel. Générant l’essentiel des accidents, ils sont parfois le fait des plus assidus. Les conseils de Ludo Ravanel, BE escalade et directeur

“prévention” en escalade sans aborder l’accidentologie mais il est extrêmement difficile d’obtenir des statistiques fiables à l’échelle française tant les intervenants du secours sont nombreux. Parmi les chiffres disponibles, les plus

de La Chamoniarde, ne devraient donc faire de mal à personne…

pertinents semblent être ceux émanant du Système national d’observation de

L

a structure artificielle d’escalade (SEA) justement, derrière son look aseptisé et son succès auprès des citadins, cache des pièges pourtant bien connus. On discute, on papote et… on oublie de terminer son nœud. La solution ? Le grimpeur peut (doit !) tout simplement prendre la (bonne) habitude de vérifier la mise en place du système d’assurage au départ et l’assureur celle d’inspecter l’encordement du grimpeur. D’une manière générale, la vigilance en salle est souvent le point critique tant les sources de dissipation sont nombreuses  : Musclor dans son 7c, Jessica et son legging à gauche, Ginette au taquet à droite… et tout cela au milieu du brouhaha ambiant.

Si l’ambiance des falaises (SNE pour Structure naturelle d’escalade) est plus propice à l’attention, mefia-te* tout de même ! D’autant que, bien qu’il ait du mal à s’installer, escape #46

la sécurité en montagne

le printemps est là, et nombreux sont ceux qui trépignent à l’idée d’aller tâter calcaires, granites et autres grès. Prenez garde en particulier à la longueur de corde. La (bonne) parade est encore d’une facilité déconcertante  : un nœud au bout de la corde qui va venir en butée si l’assureur dissipé ne se rend pas compte qu’il ne dispose pas de la longueur de corde adaptée à l’itinéraire. Dans ce cas, la petite décharge d’adrénaline qui suit la compréhension du fait que la situation aurait pu tourner au drame devrait suffire à prendre la mesure de l’intérêt de ce petit nœud… Idem en rappel. Pour ceux qui s’aventurent en grandes voies, il importe de se méfier du passage (du grand saut  ?) de la voie d’une longueur à la voie de plusieurs longueurs. Enchainer une grande voie, ce n’est pas comme enchainer les moulinettes, a fortiori quand la grande voie en question n’est pas ou peu équipée. Pour vos premiers

(SNOSM) qui couvre une petite moitié Sud-Est du pays. Mais c’est justement là que ça grimpe ! Ainsi en 2011 a-t-on dénombré 151 victimes secourues en falaise. En montagne, les accidents qui concernent les grimpeurs se perdent dans l’activité Alpinisme tandis qu’aucun chiffre n’est disponible pour la SAE. Attention, en salle : en dépit du caractère «aseptisé» des lieux, des accidents graves y ont lieu, comme ce fut le cas dans une salle tourangelle en mars dernier où un grimpeur a chuté au sol après avoir ommis de mousquetonner plusieurs points d’assurage…


Ne pas faire le sot, s’éviter le grand saut.

escape #46


Sécurité [GRIMPE]

Ludo Ravanel

62

Session “manips de relais” à Orpierre pour les jeunes stagiaires de PrévRisk Mont-Blanc, un projet européen de prévention des risques en montagne dont La Chamoniarde est partenaire.

pas, faites-vous encadrer (photo ci-dessus) ! Dans le même esprit, bien qu’on utilise en grandes voies, équipées ou non, le même système de cotation qu’en falaise et même qu’en salle, il est fondamental de ne pas essayer de transcrire un niveau acquis à quelques mètres du sol en grande voie (encore moins si celle-ci est typée “terrain d’aventure”) où l’équipement peut être vétuste, “aéré” voire inexistant, sans parler de la qualité du rocher potentiellement très variable. Il serait par exemple “mortel” avec un niveau 5c en salle de s’essayer aux dülfers improtégeables en 5+ de la voie “Pascal Meyer” au Peigne (massif du Mont Blanc). Les connaisseurs apprécieront. On se méfiera également, en ce début de saison, des approches glissantes en terrains enneigés (crampons parfois nécessaires) et des vires qui peuvent également rester enneigées longtemps dans certains secteurs. Dans les massifs calcaires, la neige peut par exemple recouvrir des trous (les fameux “lapiés” des régions kastiques**). La vigilance est de mise car ils sont, chaque année, à l’origine d’accidents parfois très graves. n * Quelque chose du genre “faites gaffe” en patois savoyard. ** Formes de surface dans les roches calcaires créées par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche.

escape #46

N’hésitez pas, notamment en début de saison, à faire une petite remise à niveau. Le CAF Albertville, par exemple, propose de nombreux ateliers pour se familiariser avec les techniques.


vi si on

d l r o w e h T s your n eed

Photos Robert Bösch - *Le monde a besoin de votre regard.

/ TREK UeIi  STECK ilieu extrême, m en te vi nicité. ours plus i évolue touj té et de tech machine » qu , un monstre de légère t solaire intense, s is Sw « la ek la Tr emen Pour Ueli, Julbo a créé égeant contre le rayonn les rayons latéraux, bloquer eon prot o! el ur m po Ca s le es rr ab Ve ch : du pur Julb coques déta ur les efforts intenses rfaite po ventilation pa

*

www.julbo-eyewear.com

*


L’échappée belle [INTERVIEW]

M. Fuselier

64

escape #46


Nina Caprez,

Petite reine des grandes voies [Texte Liv Sansoz]

Elle est Suisse mais a décidé de vivre en France par passion pour l’escalade. La jolie Nina Caprez sait ce qu’elle veut et va là où elle a décidé d’aller. Déterminée, douée, elle a trouvé sa voie en grimpant les longueurs les plus dures de la planète. Rencontre avec Nina à la veille de son enchaînement de l’intégrale de « Free fight direct », le 8c à la mode du Lubéron. Le cinquième d’une liste qui ne va cesser de s’allonger !

« La voie la plus dure qu’on puisse trouver dans les Alpes », voilà l’objectif de la belle Nina pour cette année. « C’est une voie de Stephan Glowacz, près d’Innsbruck. Elle fait 220 m avec deux longueurs dans le 8b+ et le reste en 8a.  Je veux aussi régler son compte aux « Spécialistes » 8b+, dans le Verdon. Et puis retourner dans « Era Vella » un 9a de Margalef, en Espagne. »

escape #46


66

L’échappée belle [INTERVIEW] “ Avec Cédric (Lachat, son compagnon), on a vraiment l’impression de s’apporter mutuellement quelque chose et c’est magnifique en grandes voies. Quand tu travailles des longueurs très dures, tu prends sur toi, tout est difficile et tu

Arc’Terix

pousses à l’extrême.”

Liv : Racontes-nous tes débuts ? Nina : J’ai commencé à 13 ans en rentrant au Club alpin suisse. On faisait des randos et des grandes voies. J’ai fait aussi pas mal de montagne avec mon frère et, à 16 ans, il m’a emmené faire le Mont-Blanc. Je grimpais pour m’amuser. La notion “d’enchainement” m’est venue vers 17 ans lorsque j’ai réussi mon premier 7b. À cette époque, je grimpais une fois par semaine en salle et j’ai commencé les compétitions l’année suivante. À 19 ans, j’ai intégré l’équipe de Suisse, participé aux premières coupes d’Europe jeune et à quelques coupes du monde senior. Je me suis alors entraînée très dur et une inflammation à l’épaule m’a obligée à m’arrêter quelque temps. Cela m’a permis de réaliser que la falaise et les grandes voies étaient “ma” discipline. Un voyage en Argentine a été comme un déclic, comment cela s’est-il passé ? Ce voyage avec les Français ça a vraiment été un truc ! On ne savait rien sur le lieu, on avait juste vu des blocs sur Google Earth et c’était tout. Ce voyage m’a appris l’imescape #46

prévu et comment profiter de chaque jour. Les voyages que j’avais fait avant avec les Suisses Allemands étaient très bien mais tout était planifié, parfaitement organisé. Avec les Français c’était tout le contraire. On était toute la journée à fond, on profitait. Quand je suis rentrée, j’ai vraiment eu du mal à reprendre ma vie d’avant. Tu es partie de Suisse pour venir t’installer en France. Ce n’est pas rien… Oui quitter la Suisse natale a été un autre déclic pour moi et un grand pas, que j’ai fait il y a trois ans maintenant. La grimpe me donne un file rouge dans ma vie. J’ai suivi mon instinct. Je n’avais pas gagné de compétition : je ne pouvais pas demander aux Suisses de me faire confiance. Ma famille ne m’a pas vraiment soutenue dans ma démarche sauf ma maman qui m’a toujours fait confiance. Jusque-là, j’avais toujours gagné proprement ma vie et elle savait que je me débrouillais. Les autres membres de ma famille me mettaient la pression pour que je fasse des études, pour que j’assure mon avenir, etc. Il était devenu très lourd

Parmi ses partenaires, Nina, la grimpeuse grenobloise d’adoption, compte Arc’Teryx, Béal, Julbo et Petzl : une aubaine pour cette dingue de spéléo. “C’est le truc dans lequel je suis allée le plus loin possible dans l’effort physique. Je peux me retrouver dans une grotte à pleurer tellement c’est intense. Quand tu as toujours la belle vie dehors, au soleil, et que tu te mets sous terre sans manger, à ramper dans la boue, c’est quelque chose de très fort. J’ai comme l’impression que je nais de nouveau.”


Passe ton bac d’abord ? D’accord, mais mon confort à moi se dessine plutôt dans les bacs !

Lafouche

escape #46


68

L’échappée belle [INTERVIEW]

Lafouche

bien. Chaque couple de grimpe a ses petits couacs. On a eu un gros clash dans la voie Silbergeier à grimper ensemble. Mais cela nous a permis de nous dire certaines choses et, au final, cela nous a soudés. Depuis, on est le couple de rêve de grimpe.

de devoir toujours me justifier. Donc quitter la Suisse a été quelque chose de très positif pour moi. En France, on m’a poussée, encouragée, cela m’a motivée à aller chercher encore plus de l’extrême. Les gens ne m’ont pas freinée, c’était plutôt le contraire. J’étais portée dans ma démarche. Tu vis avec Cédric Lachat, qui est aussi un des meilleurs grimpeurs suisse. Comment gérez-vous vos projets respectifs et communs ? J’ai amené Cédric dans les grandes voies. Il avait surtout connu le monde des compétitions. Notre première grande voie ensemble, c’était “Hôtel Supramonte”* en Sardaigne. La bartasse, les grosses journées, rester pendu à un relais dans le harnais seul dans une grande paroi, il a adoré. Nous sommes hyper complémentaires. Il est plus explosif, il a plus de force. C’est souvent lui qui met les dégaines. Je peux lui faire confiance à 200 %. Quoi qu’il arrive, je sais que l’on s’en sortira toujours escape #46

Vous vivez pourtant quelques situations extrêmes… Elles nous font grandir. Dans “Hôtel Supramonte”, on a été pris par la nuit. Évidemment, en faisant les rappels, on a coincé la corde. On s’est retrouvés dans une autre voie, plus dure, il fallait remonter… C’était le bordel total… On a vécu déjà pas mal d’histoires rigolotes comme celle-là. Dans “Carnet d’adresse”**, Cédric avait tellement tout donné qu’il ne pouvait plus marcher. J’ai porté les sacs pour rentrer. On ne lâche rien pour l’autre, on donne plus que notre énergie pour l’autre. Le côté pénible, c’est que Cédric obtient moins de reconnaissance que moi. C’est souvent lui qui enchaîne les voies en premier et moi j’enchaîne derrière et on ne retient que ma performance et pas la sienne. Ce n’est pas toujours évident à gérer. Tu aurais un message à faire passer  aux lecteurs d’Escape ? Les échecs, cela fait partie de la vie et te fait progresser. J’ai envie de dire aux gens d’oser ou de changer quelque chose dans leur vie. On a trop souvent peur du changement, peur de s’exposer et on trouve aussi trop facilement des excuses. Il faut avoir le courage de se dire “Je vais quand même essayer”. n *“Hôtel Supramonte“ 370 m, 8b max ** “Carnet d’adresse” 6 longueurs, 8b+ max

Nina en quelques lignes

Née le 15 Novembre 1986 Etudes : équivalent du bac en Suisse Voie à vue : 8a+ « Ratman » à Ceüse Voie après travail : 8c+ « Mind control » à Oliana Meilleur perf en bloc : 7C +

Suivez Nina sur www.ninacaprez.ch


70

TERRE DE TREK [LANDSCAPE]

Beaufort

ALBERTVILLE

CHAMBERY

73 - Savoie

escape #46


Beaufortain

Montagne à marche Il en va du Beaufortain comme de certaines femmes : on les aime avant même de les connaître vraiment. Puissamment évocateur, ce petit massif éveille nos sens : chacun a le goût du beaufort en bouche, un souvenir à la “Heïdi” en tête, avec alpages et vaches tarines. Pays aux mille chalets il est aussi eldorado aux mille randos, apprécié des marcheurs, modestes comme aguerris.

[Texte : Myriam Cornu. Photos : Stef Balbo]

C’est parti pour trois jours de trek intenses au pays des vaches tarines qui produisent le beaufort. Vue sur la Brèche de Parozan, l’étape 1, depuis l’arête de la Grande Journée (l’étape 2).

escape #46


72

TERRE DE TREK [LANDSCAPE]

M

ontagne à vaches, le Beaufortain est aussi une montagne à marche. Du débonnaire tour du lac de Saint-Guérin, rendu possible récemment par l’installation d’une passerelle suspendue, à la conquête de l’Aiguille des Glaciers, en passant par l’ascension du rocailleux col de la Fenêtre par la voie inofficielle de “l’arrête  des chasseurs”, il y en a pour tous les goûts…  et tous les niveaux. Au printemps dernier, Escape a testé pour vous une traversée précoce de la Brèche de Parozan, cette béance qui aurait donné naissance au sommet de la Pierra Menta, escape #46

selon la légende de Gargantua. À l’aube du mois de juin, l’an dernier, la route était ouverte pour monter au barrage de Roselend. Une fois la voiture garée à Treicol, à 1 695 m d’altitude, direction la Brèche en mode “hors sentier”». Il n’y a pas vraiment de chemin “officiel” pour grimper là-haut. Pied montagnard obligatoire dans le pierrier final : la dernière portion se fait dans le raide et “ça roule” sous la chaussure. Mais hop, nous voici déjà au sommet (2 663 m) et nous décidons de traverser par derrière, dans la combe de la Neuva, pour rejoindre le col du Grand Fond. Ambiance encore bien enneigée pour ce 29 mai, qui donne à ces jours de trek un petit air

Si le Beaufortain au printemps se prête peu à l’itinérance (en raison de la fermeture des refuges), le potentiel est grand pour les randos en étoile, à partir du beau village d’Arêches. Photo : un stop au lac d’Amour lors de la descente.


29 mai 2012, la neige abonde encore sur les hauteurs beaufortaines pourtant modestes : c’est que le petit pays est “arrosé” généreusement de flocons chaque hiver. Photo du haut, à gauche : les aiguilles de Presset. En haut à droite : montée vers le “col à Tutu” . Ci-contre, à gauche : traversée vers le col du Grand Fond. À droite : montée vers la Brèche de Parozan.

escape #46


74

TERRE DE TREK [LANDSCAPE]

C’est sur ces arêtes effilées que s’entraîne le champion du monde de ski-alpinisme William Bon-Mardion

Étape aérienne que cette arête de la Grande Journée, il y a du gaz de chaque côté et la vue est surplombante sur les vallées, de part et d’autre : Arêches d’un côté et Albertville, de l’autre. Un itinéraire qu’empruntent avec plaisir les coureurs de la Pierra Menta, en hiver. En été, le Beaufortain côté courses, c’est l’Ultra Tour, le 20 juillet, et le Trail Frison-Roche, le 3 août.

escape #46


À droite, en contrebas du Mirantin, le chalet de Thierry Bochet, premier champion d’Europe de l’histoire du ski-alpinisme. Ci-dessus, le Roc du Vent, partie sommitale.

d’aventure. Nous n’avions pas prévu ça et – chaussés de nos baskets de trail – nous devons prendre garde : interdit de poser le pied en dehors des clous  !  Descente sur l’esthétique lac de Presset et son refuge CAF qui, entièrement refait, devrait rouvrir courant juin. Délaissant le col du Bresson, nous avons opté pour le “col à Tutu” et une descente sur le lac d’Amour, avec un retour par Conchette, haut lieu de la gourmandise locale puisqu’on y fait le beaufort d’alpage ! Au royaume de la Pierra Menta Ayant décidé d’enchaîner trois jours de randos intenses en Beaufortain, nous filons le lendemain pour l’un des secteurs les plus représentatifs de la mythique Pierra Menta. Mirantin, Grande Journée, ces noms font rêver les skieurs-alpinistes de toutes les nations puisqu’ils constituent l’itinéraire de la première étape à la légendaire compétition. On laisse la voiture au Planay, à 1 200 m, puis on rejoint le chalet du Lac et le Pas de l’Âne. On enquille

sur la gauche, arpentant toute arrête. Pic de Vache Rouge, pointe de la Grande Journée (2 460 m), puis descente hors sentier vers le lac Lavouet pour finir sur le col de la Bâthie, au-dessus du domaine skiable d’Arêches-Beaufort. Une journée aérienne et magique avec vue sur le MontBlanc, la Pierra Menta (en face de nous), le Mont-Granier. On y croise avec plaisir les chèvres alpines chamoisées de Bérangère, la belle bergère, en Gaec avec son mari mais aussi – le monde de l’outdoor est petit – avec Gisèle Molliet (dont le compagnon tient le magasin Montagnes où on trouve les super produits Mountain Hardwear) et Thierry Bochet, l’organisateur du Kilomètre vertical du Mirantin. S’y retrouve chaque été le gratin du petit monde des skieursalpinistes trailers et même de spécialistes du trail : Fiona Porte, membre du team trail Adidas, y avait fait 2e l’an dernier, derrière Axelle Mollaret, la championne du monde 2013 de ski-alpinisme (avec l’imbattable Laetitia Roux). escape #46


76

TERRE DE TREK [LANDSCAPE] Pour ce troisième jour, appel d’air frais avec l’ascension du Roc du Vent, avec une arrivée panoramique avec vue sur deux des quatre barrages EDF beaufortains : Roselend et la Gittaz. À la montée, une jolie randonnée à l’aise Blaise, pour du fast hiking “plaisir” (en plein été en tout cas, puisque ce jour-là, nous avons rencontré la neige à l’approche du sommet). Nous aurions tout aussi bien pu monter par la via ferrata, de toute beauté (peu technique mais bien «  gazeuse  » avec la vue plongeante sur le barrage en contrebas), qui se termine sur un pont de singe à sensations. Nous entamons bien vite la descente, en cochant l’option “traversée du tunnel“ et “dré dans l’pentu” et filons chiller un moment sur les berges du barrage de Roselend. Car si le territoire jouit d’une image de montagne douce, on a pu le voir, le Beaufortain regorge aussi de coins bien sportifs et on peut s’en donner à cœur joie un peu partout. Ce ne sont pas les coureurs de l’Ultra Tour du Beaufortain ou du Trail Frison-Roche qui diront le contraire… n

Photos : vue plongeante sur le barrage de Roselend depuis le Roc du Vent. Le Tour du Mont Blanc Classique proposé par la Compagnie des guides de Chamonix passe également par le Beaufortain : la longue montée au Col du Bonhomme se poursuit jusqu’au Col des Fours, point culminant du raid. Ainsi, nous découvrons la Vallée des Glaciers où nous descendons parmi cascades et alpages jusqu’au refuge des Mottets. (1 270 m D+).

Trek de 3 jours réalisé avec Beaufortain Randonnée - Tél. 06 73 56 49 53 Sorties journées à l’engagement privé, à partir de 210 € (groupe de 12 pers. maxi). L’été, sorties collectives à la journée, programme à l’OT.

Les 3 points forts de cette terre de trek

• • •

Des itinéraires très variés, géographiquement très concentrés. Un super potentiel de randonnées en étoiles. Une montagne “habitée”, vivante mais sauvage. Des couleurs rafraîchissantes : du vert et du bleu à foison avec les alpages verdoyants et les barrages étincelants.

Trois idées de circuits

Compagnie des guides de Chamonix Le Tour du Mont Blanc Sac léger vendu par la Compagnie passe par le Beaufortain et sa vallée des Chapieux. 6 jours, 795 €. Allibert / Tour du Beaufortain Une traversée d’envergure avec des vues spectaculaires sur le Mont-Blanc. Deux formules au choix, avec ou sans portage. 445 € les 7 jours en liberté. Visages Trekking Un circuit effectué sans accompagnateur avec un panorama inoubliable sur le Mont-Blanc, la Vanoise, les Aravis… 6 jours de marche, à partir de 345 € pour 2.

• •

escape #46


la librairie [ESCAPE] Encore !

Odeurs d’encre Sélection d’une poignée de livres qui nous ont plu ou ému, pour aller plus loin sur certains sujets de ce numéro.

[Texte : Myriam Cornu]

V

V

nt du ne eu de au e. e».

Les duBachal Bachal LesÉditions éditions du

Beaufortain

terroir de demain

Les duBachal Bachal LesÉditions éditions du

Beaufortain terroir de demain myriam cornu & stéphane balbo

Une vie suspendue La tendance est au fast hiking, à l’ascension légère. Cet homme a participé à l’élan de ce “phénomène”, à son niveau : Erhard Loretan a révolutionné le style alpin en Himalaya. Troisième homme à avoir réussi les quatorze 8000, le Suisse cachait, derrière la façade de héros, un homme vulnérable. Un homme qui a perdu son enfant dans des circonstances effroyables. En mai paraît sa biographie, à enchaîner après celle de Patrick. Éditions Guérin, 300 pages, 24 €, collection Terra Nova.

Myriam Cornu & Stéphane Balbo un massif et des hommes

Préface de Paul Petzl

l e c o m p a g n o n d e c o n fi a n c e

Beaufortain, terroir de demain Un livre fait par les gens du pays, pour les amoureux du massif de la Pierra Menta. Des photos signées des accompagnateurs en montagne locaux (et néanmoins testeurs pour Escape), du graphiste d’Escape et de la grande Monica Dalmasso ou du très coté Laurent Baheux, un texte de votre serviteur, bref, si vous aimez Escape, vous aimerez ce livre. Éditions du Bachal, 168 pages, 32 €, collection Un massif et des hommes. Les montagnes ne vivent que de l’amour des hommes Gaston Rébuffat

10/07/12 15:23

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle Cette “bible de l’apprenti pèlerin” (je dirai même plus : de la pèlerine !) tranche avec tout ce que j’avais vu jusqu’à présent. Illustré de manière très contemporaine par Charlotte du Jour, ce guide raconte le périple d’Alexandra de Lassus, partie elle-même sur un coup de tête, en tirant ainsi des leçons édifiantes. On rit, certes (surtout quand on visualise certaines situations, pour les avoir vécues  !) mais on apprend aussi beaucoup de choses (l’histoire du nom des coquilles St-Jacques, par exemple) et on y dégote de sympathiques conseils (les “bons plans radins”, la Compostela,etc.). Bref, que ce livre fasse des émules  ! C’est tout ce que je demande ! Éditions du Chêne, 144 pages, 16,90 €. escape #46


78

RECO COURSE [TRAIL]

Testé pour nous

Grand Trail du Saint-Jacques Inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité, cet itinéraire mythique et son point de départ historique à la Cathédrale du Puy-en-Velay voient défiler chaque année des centaines de milliers de pèlerins, originaires de toute la planète.

C

e n’est pas en marchant mais en courant qu’on vous propose de partir à la cueillette des coquilles ! Pascal Giguet, responsable marketing/ promotion running chez Scott, a pris son bâton de pélerin pour nous guider. Cette grande course nature entre le plateau du Gévaudan, à 1 300 m d’altitude, et le Puy-en-Velay va vous permettre de vous frotter à la légende d’un sentier dont chaque pierre, chaque hameau traversé, chaque sous-bois, chaque racine, chaque panneau, chaque croix…, semble habité d’une âme et nous murmure à l’oreille quelques fragments d’histoire. Avec le Grand Trail du Saint-Jacques, c’est à contre-courant, croisant quelques pèlerins (moins nombreux fin septembre), que nous allons découvrir le GR65 et sa grande diversité de couleurs, d’odeurs, d’ambiances et de paysages. Afin d’optimiser le caractère sportif et nature du parcours, celui–ci empruntera un certain nombre de variantes (officielles ou non), limitant ainsi les parties en bitume (moins de 20%). Il s’agit avant tout d’une épreuve pour les coureurs complets, à l’aise sur terrain escape #46

roulant mais également dans les parties techniques des Gorges de l’Allier (du KM 30 au KM 40).

Scott et l’organisation du Grand Trail du Saint-Jacques (28 septembre) organisent

Le parcours à la loupe • Le domaine du Sauvage – Saugues. (Relais 1 / 20 km) 300 m de D+ / 650 m de D-. Départ sur le site du Domaine du Sauvage, sur les crêtes de la Margeride. Un gros gîte vous attend pour les derniers petits réglages. Une première portion au profil descendant (attention au sur-régime). Des chemins agréables sans difficulté technique véritable (passages en sous-bois, sentes herbeuses, chemins en bordure de pâtures, pistes…) mais attention tout de même à quelques racines traîtresses ! Plus loin, la traversée des hameaux typiques des Chazeaux et du Villeret d’Apchier avant la longue descente sur Saugues où vous pourrez découvrir  “L’arbre du pèlerin”. • Saugues – Saint-Privat d’Allier. (Relais 2 / 20 km) 700 m de D+ / 750 m de DCette portion concentre les plus grosses difficultés de la course. Après avoir repris

deux recos : les 6/7 juillet et 3 août. www.trailsaintjacques.com


25 & 26 Mai 2013

Xi-Race

Ma

Trail du lac d’Annecy

®

La MaXi Race c’est le TOUR du lac d’Annecy

Quelques chiffres de l’édition 2012 : 7000 visiteurs, 30 exposants, 88 départements français (sur 95), 30 nationalités , un podium international : 5 nationalités dans le top 10 de la MaxiRace -

Info sur

www.maxi-race.org

- Le TOUR : La MaXi-Race 86km 5000mD+ (complet en 26 jours) - Le TOUR du lac en relais : le Team Race à 2 ou à 4 coureurs - Le DEMI-TOUR : Marathon-race 41km 2500mD+ (Complet en 7 jours) - Le QUART-de-TOUR : Trail découverte 15km 1000mD+ (Complet en 30 jours) - La Vertical Race : 4km – 850mD+ - Nouveautés 2013 : course Enfants - Le MaXi-village : 7000 visiteurs et 30 exposants de sport-outdoor en 2012

 Cadeau « Finisher » MaXi-race 2013 Veste « Softshell stretch »

Nouveauté Tecnica 2013 « DEMON MAX » 


80

RECO COURSE [TRAIL] un peu de hauteur à la sortie de Saugues, le tracé chemine en plateau entre Rognac et le Vernet avant de plonger dans les gorges de l’Allier, d’abord en pente douce puis par une franche descente en lacets. Après avoir traversé l’Allier sur une passerelle métallique construite par Eiffel, vous allez gravir le versant opposé par une montée rude et technique pour atteindre la chapelle de Rochegude. Le tracé se fait ensuite plus paisible avec un cheminement très agréable en sous-bois. De quoi reprendre des forces pour l’ascension finale du château de Saint-Privat d’Allier (le ravitaillement est installé au pied du château). À découvrir dans cette portion : • La sculpture de la Bête du Gévaudan, • La chapelle troglodyte, Ste-Madeleine, • La Tour de Rochegude.

La bête de course choisie par Pascal Giguet pour ce trail est la T2 Kinabalu : la plus performante des chaussures légères made in Scott. Protection et traction maximales pour un poids minimal. Matériaux légers mais amorti pas sacrifié, réaction rapide. Semelle conçue pour des transitions douces, que vous attaquiez le sol avec le talon, le milieu ou l’avant du pied. Stabilité et accroche. Caoutchouc haute traction sur les surfaces mouillées. Pour résumer, légèreté ET sécurité. Poids : 279 g (9 US). Talon : 11 mn. Prix : 125 €

SCOTT

• Saint-Privat d’Allier – Le Puy-en-Velay. (Relais 3 / 30 km) 600 m de D+/ 850 m de DCette dernière portion débute par une longue montée après le village du Chier. Après une traversée en sous-bois, le tracé se fait essentiellement à découvert et comporte quelques lignes droites avant et après le village de Bains qui nécessiteront un gros mental et des réserves. L’arrivée sur le Puy est effectuée en longeant les gorges du Dolaizon par un sentier plus technique et panoramique jusqu’au village de la Roche. Le profil est ensuite descendant mais la pente reste faible jusqu’aux abords du Puy. Après une descente cassante sur bitume, vous pénétrez dans le centre historique du Puy. Reste   un ultime effort dans une belle montée pavée et vous arriverez au pied de la Cathédrale du Puy-en-Velay. Encore un bon kilomètre jusqu’à l’arrivée au stade Massot, au bord de la Borne, et là, vous le pèlerin d’un jour, serez pris par l’émotion récoltée durant toute cette belle journée, c’est promis ! À découvrir dans cette portion : • L’Église de Bains, • Le centre-ville historique du Puy en Velay et sa Cathédrale. n   escape #46


ALPINE ARC’ADEMY Chamonix, Mont Blanc, France | 14-16 Juin 2013 3 jours pour découvrir l’alpinisme sous toutes ses formes!

www.alpinearcademy.com

GAGNEZ VOTRE PROCHAINE COURSE EN MONTAGNE ET DU MATERIEL POUR DEUX!


82

NAISSANCE [PRODUIT]

Made in Ensa

Opinel l’a taillé pour l’aventure La célèbre marque savoyarde Opinel a créé le n°8 Outdoor, un couteau multifonctions spécialement conçu pour les sportifs afin de leur éviter bien des galères.

[Texte : Patricia Parquet. Photo Thierry Vallier/Opinel] Les sportifs en rêvaient, Opinel l’a fait ! La marque a lancé l’an dernier le n°8 outdoor, né du partenariat avec l’École nationale de ski et d’alpinisme. Grâce aux échanges avec les guides, les ingénieurs de chez Opinel ont pu améliorer et ajouter de nouvelles fonctions au n°8. Désormais, tous les professeurs de l’Ensa sont équipés de ce couteau outdoor. Inspiré du n°8, la taille la plus « classique », il affiche des fonctions destinées à parer à toutes éventualités. Ergonomique, le manche en bois remplacé par de la matière plastique résiste aux températures extrêmes et à l’eau de mer. Il intègre un sifflet d’urgence de 110 décibels pouvant être entendu à plus de 300 mètres (sans bille, il fonctionne par tous les temps).

Un futur classique ? L’accroche synthétique sert à suspendre le couteau à un mousqueton, un sac ou une ceinture pour le garder à portée de main. La lame différe de celle de l’Opinel traditionnel. Plus épaisse, plus robuste, elle possède une zone crantée pour couper tout type de cordage et un démanilleur (pour les marins). Fût un temps où tout montagnard qui se respecte avait un Opinel dans la poche. Et si c’était à nouveau le cas d’ici un an ou deux ? n

Prix : 23,90 €

Le n°8 Outdoor possède une lame de 8,5 cm en acier inoxydable d’une épaisseur de 2,5 mm pour une grande résistance. La zone crantée de 3,5 cm permet de couper durablement et

sans effort les cordes naturelles et synthétiques. La lame possède également un démantilleur (diamètre de 4 à 10 mm). Un sifflet d’une portée de 300 mètres a été intégré dans le manche.

Escape vous donne rendez-vous le 10 juin pour un spécial Trail !


Nous encourageons

La Consommation raisonnée

Qu’est-ce que la Consommation Raisonnée ?

Consommation de pétrole : De la culture du coton jusqu’à son acheminement en Europe, en passant par sa confection, un pantalon aura consommé l’équivalent de 25 litres de pétrole1. Consommation en eau : Il faut l’équivalent de 2700 litres d’eau pour la fabrication d’un T-Shirt2. Utilisation de produits polluants La phase d’ennoblissement du coton correspond à l’ensemble

des traitements subis par la matière brute pour devenir du fil (teinture, imperméabilisation, traitement anti-rétrécissement, etc.). Pour cela on utilise des résines synthétiques toxiques. Outre les dangers que cela représente pour les travailleurs, si le pantalon est produit dans un pays ne disposant d’aucune législation sur le traitement des eaux, cela peut avoir des conséquences extrêmement néfastes pour l’environnement. Un magasin engagé dans une politique de Consommation Raisonnée permet à ses clients d’économiser des ressources naturelles précieuses. Il leur permet également de faire un pas de plus vers une consommation responsable, plus respectueuse des hommes et de l’environnement. La mission du magasin TWINNER doté du label est d’aider le client à identifier la nature exacte de son besoin et de l’orienter vers le produit correspondant. (1) - Source Ademe. (2) - Source WWF

Document non contractuel - Crédits photos : ©Lev Dolgatsj

La Consommation Raisonnée désigne une nouvelle forme d’engagement de la part de TWINNER : privilégier la qualité au détriment de la quantité en tenant compte des impacts de la production industrielle en terme écologique et social. Consommer moins pour consommer mieux, cela permet de minimiser l’impact sur l’environnement tout en offrant au client la garantie d’un produit conçu pour durer et répondre au mieux à son usage.


Testé et approuvé par la Compagnie des guides de Chamonix

ons. s sais

iolet

0 + rmance alpinedtoe uhteissage, ptioornte. -Bpretelles 3 R E IGHT ur la perfo . 3 points de ventila ment. PROLs ultra techniqeucerapboat réhauLsigshatebler avec cisanliabuexrant le mouve do av na XSac à extensible onomique le type har p e rg u e o m s s lu o o V .D ture kg rgo™ . Cein 1,040 FPP E s et aérées IDS // O e P lé fi pro 30 L ME // VOLU nault nc rry Re la & Thie du Mont B d u o y if u Bou 8a - Mass ie th a M k l Crac Digita lapierre e ©B. D


Escape #46  

Escape #46 Numéro spécial Escalade Mai 2013

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you