Issuu on Google+

#41

PRINTEMPS 2012

INTeRvIew Freddie Wilkinson, Piolet d'Or 2012

spécIaL MaTéRIeL

RepoRTage

Sur les terres d'une nouvelle montre GPS

40 pages de TesTs ouTdooR

vestes trois couches sac à dos gros litrage sacs de couchage chaussures alpinisme et trail... gRaTuIT

SERVEZ-VOUS ESCAPE_41.indd 1

07/05/12 18:23


DAMIANO LEVATI PHOTOGRAPHIE L’OUVERTURE DE LA VOIE « LA CLASSICA MODERNA » PAR HERVÉ BARMASSE SUR LA FACE SUD DU MONT-BLANC, VALLÉE D’AOSTE, ITALIE.

ESCAPE_41.indd 2

07/05/12 18:23


PAR L’ALPINISME HERVÉ BARMASSE DANS SA TRILOGIE « EXPLORING THE ALPS » Veste ultralégère Summit Series™ conçue pour les ascensions rapides où le poids est un facteur crucial. Sa nouvelle membrane Active Shell en Gore-Tex® imperméable et respirante à la fois procure aux alpinistes une protection et un confort maximal par tous les temps. Pour en savoir plus sur cette aventure et sur l’équipement qui a permis sa réalisation, visitez thenorthface.com

ESCAPE_41.indd 3

07/05/12 18:23


L'INTRO

Escape #41

©FrAnCk ODDOux

4

de L’adN des MaRQues…

D

epuis des mois, pour préparer ce spécial équipement, nous nous sommes immergés dans l’univers du matériel. Nouveautés, produits incontournables, ratés parfois, techniques, grand public, cheap ou hors de prix, nous avons tout testé. Au delà de l’envie de possession que suscitent ces beaux objets, restent deux sentiments mitigés : nombre de produits se ressemblent, à quelques détails prêts, et certaines lacunes de conception nous interrogent sur la validation de ces matériels : ont-ils réellement été testés sur le terrain avant d’être lancés en production ? Quand on regarde d’un peu plus prêt, on découvre que le clonage des (bonnes) idées s’explique. Les marques scandinaves de textile ont par exemple quasiment toutes travaillé avec le même talentueux designer dont l’inspiration a ensuite été copiée dans tout l’univers outdoor. Coupe, couleurs, matériaux, on a parfois le désagréable sentiment que le logo de la veste à 450 euros pourrait être floqué sur une autre jacket sans que la différence ne saute aux yeux. Quant aux erreurs de conception ou bien d’autres oublis disqualifiant, on peut citer des chaussures de trail sans aucun amorti ou pesant des tonnes de sueur, des sacs de couchage dont le zip se coince systématiquement, des vestes respirantes qui sont de vraies papillotes pour cuisson à l’étuvée… Soyons-en certain, chacun a eu ses propres (mauvaises) expériences. Cette dérive de la qualité tient aux hommes qui produisent les équipements, à l’ADN des marques comme diraient les jeunes frais émoulus sortis tout droit des MBA. A la place d’ADN, on dira plutôt DNA, ça sonne plus hype sur un Powerpoint. Parfois les grands groupes mettent au placard, écœurent, diminuent les moyens (mission des cost-killers) ou simplement ne savent pas tirer parti de créateurs géniaux appartenant à leurs équipes internes. Nous avons tiré le portrait ci dessus de l’inventeur du zip étanche, dans un lodge reculé du Canada. Cet inventeur un peu dingue travaille désormais pour une grande marque. Ce personnage haut en couleur est payé pour phosphorer, tester, explorer toutes les voies qui mènent à l’innovation. Son sac à dos est une véritable mine pour concours Lépine. Toujours sur le terrain, au contact aussi avec les bureaux de R&D, il est une partie de cet ADN Royal tant invoqué. Il a toute latitude pour créer des produits différents, performants. Il appartient au cercle finalement restreint des personnes qui font avancer l’outdoor par la créativité. Une espèce à protéger ?

“ Cette dérive de la qualité tient aux hommes qui produisent les équipements, à l’ADN des marques comme diraient les jeunes frais émoulus sortis tout droit des MBA.”

Franck Oddoux

ESCAPE_41.indd 4

07/05/12 18:23

Pata


Pata_Escape_Kate_Mai12.indd 1 ESCAPE_41.indd 5

19/04/2012 07/05/1211:59:59 18:23


sommaire Escape #41

08 I News

L'actualité des sports montagne et outdoor.

16 I Tests en stock Sélection de matos pour s'activer bien équipé !

22 I Reportage

Escape s'est rendu en Finlande pour tester la nouvelle Suunto Ambit GPS. Verdict.

26 I Interview

Freddie Wilkinson, grimpeur et alpiniste américain, Piolet d'Or 2012, répond aux questions de Liv Sansoz.

32 I SPECIAL TESTS MATOS L'essentiel pour partir trekker, le must

34 I Vestes 3 Couches 42 I Sacs de couchage 48 I Sacs à dos gros litrage 54 I Chaussures Alpinisme des chaussures de trail, le bon matos 60 I Matériel via ferrata 66 I Chaussures TRAIL pour la via ferrata…

72 I Reportage

Comment Degré7 s’inspire de voyages bien réels pour développer son nouveau label Degré7 Colors.

Toute l'équipe est partie en Corse pour des essais matériel. Les résultats en images !

© franck oddoux

76 I Commando Tests

ESCAPE LE MAGAZINE GRATUIT OUTDOOR est édité par FREE PRESSE Savoie Technolac. 18, ALLÉE DU LAC ST ANDRÉ 73 382 LE BOURGET DU LAC CEDEX Tél : 00 33 (0)4 79 65 46 10 / Fax : 00 33 (0)4 79 65 46 12 / Site Internet : freepresse.com

Photo de couverture : © Fernando Ferreira

Directeur de publication et de la rédaction : Claude Borrani (46 13) (claude@freepresse.com) Rédacteur en chef : Franck Oddoux (franck.oddoux@wanadoo.fr) Rédaction : Loïc Martin, Liv Sansoz, Kamel Beghidja, Fanny Marguet, Morgane Martini Contributeurs Texte : Pascal Junique, Fernando Ferreira, Olivier Cambier

Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent magazine faites sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées. (art. L.122-4, L.122-5 et L.335-2 du Code de propriété intellectuelle).

Maquette : Phil Martin (phil.mart@sfr.fr) Administration, relations clients et abonnements : Laurence Rémy FREE PRESSE. 9, RUE DES ACACIAS, 40130 CAPBRETON / Tél : 00 33 (0)5 58 41 85 80 Fax : 00 33 (0)5 58 41 85 89 / laurence@freepresse.com

ISSN 2119-1441 Dépôt Légal : à parution

ESCAPE_41.indd 6

07/05/12 18:23

AP L


ASCU MID CLIMACTIVE® ■ ■ ■

Légèreté (taille 7,5 : 461 gr) Accroche : semelle Vibram® ADVANCE TRAIL Respirabilité : membrane Climactive® et mesh 3D aéré Maintien : système Stabiflex

© KALICE - Photos non contractuelles.

La chaussure de randonnée active de moyenne montagne inspirée du Trail.

www.lafuma.com AP Lafuma 200x250 ESCAPE_41.indd 7 240412.indd 1

25/04/12 18:23 09:32 07/05/12


8

Escape #41

MATT GErDES

enCHAineMent oRiGinAL DAnS LA VALLÉe BLAnCHe CHAMoniX

Ski, Alpinisme, BASE jump et Parapente, voilà comment rendre une vallée blanche un peu plus excitante qu’à l’ordinaire et en quelques heures seulement. Lundi 26 mars dernier, le Chamoniard Roch Malnuit et l’Américain Matt Gerdes, bardés d’énormes sacs de matériel en tout genre se rendaient au sommet de l’Aiguille du Midi pour un enchainement quelque peu original. L’idée était d’utiliser toutes les activités à leur disposition pour profiter pleinement de ce terrain de jeu de toute beauté. Les deux compères ont donc commencé leur journée en descendant en ski les pentes raides du Grand Envers. Matt avait repéré depuis de nombreuses années déjà le piton rocheux où se trouve la voie «  American Beauty » (très peu répétée à cause de son rocher instable). Ce dernier lui semblait suffisamment haut pour être sauté en BASE jump. Changement de matériel, skis et parapente sont laissés au pied de la voie, piolets, crampons, corde et sac de BASE sont embarqués. C’est alors Roch qui prend les commandes en grimpant en tête les trois longueurs d’un couloir de neige et rocher qui les mènent au sommet du piton. La question se pose alors de savoir si la hauteur est suffisante pour pouvoir sauter. Pas de pierres au sommet à jeter pour connaître le délai d’impact. Ils lancent alors de la neige mais n’entendent pas de bruit pouvant leur indiquer la hauteur. Finalement ils décident de jeter leur sac d’alpinisme. Cette fois ils sont vraiment engagés… Le sac tape au bout de quatre à cinq secondes ce qui signifie une hauteur de 90 m environ, hauteur suffisante pour pouvoir sauter ! Extracteur à la main Matt saute en premier suivit de Roch. Ils posent tous deux en douceur sur le glacier, rangent leur voile de BASE jump pour prendre celles de parapente. Et c’est parti pour un joli vol au dessus de la vallée blanche jusqu'à Chamonix. Comme il est de coutume dans le milieu du BASE jump, chaque nouveau saut se doit d’être baptisé. Roch et Matt ont opté pour « Lazy American Beauty » puisqu’ils ont utilisé les meilleurs moyens possibles pour descendre sans trop se fatiguer…

ESCAPE_41.indd 8

PioLetS D’oR

C’est à Courmayeur, que les six membres du jury ont remis les Piolets d’Or. Les Lauréats 2012 sont les Américains Mark richey, Steve Swenson et Freddie Wilkinson (uSA) pour leur ascension du Saser kangri II (7,518m) en Inde et les Slovènes, nejc Marcic et Luka Strazar pour leur ascension du k7 Ouest (6,615m) au Pakistan. une troisième ascension a reçu une mention spéciale du jury : le Torre Egger, Argentine, par les norvégiens BjornEivind Aartun et Ole Lied.

Annot À BLoC

Seconde édition du rassemblement de bloc convivial à annot du 19 au 20 mai. Contest de bloc dans un nouveau secteur nettoyé pour l’occasion, activités gratuites proposées au cours des deux jours. Soirée festive le samedi soir… Programme et renseignements sur le site web : www. Annot.Com/contestannot-bloc-gresescalade.Html

DeS 9A A LA PeLLe… Les jeunes sont en forme. Enzo Oddo (17 ans), actuellement en trip à red river Gorge (kentucky) vient de signer une belle performance en réalisant « Pure Imagination », un 9a de référence aux uSA. C’est la 17eme voie dans le 9ème degré pour le jeune niçois qui ne va pas s’en arrêter la. Le Tchèque Adam Ondra (19 ans) signe lui aussi une belle performance en ce début de printemps. Il vient en effet de réussir la première ascension de l’arête "To tu ješt� nebylo" dans la vallée de l’Elbe. Petite précision, Adam a lui même équipé cette ligne et du bas, s’il vous plait. La réussite de sa voie n’en prend que plus de valeur. Et pour finir, il faut noter une jolie performance qui nous vient de russie. En effet, rustam Gelmanov, premier russe dans le 9ième degré a enchainé une des voies les plus emblématiques de l’histoire de l’escalade avec « Action directe » 9a, dans le Frankenjura.

07/05/12 18:23


9

Escape #41

ET LES FILLES ?

Escape : Comment décrirais-tu la voie les « Rois du Pétrole » ?  Flo  : Tout d'abord c'est une magnifique ligne qui se dessine à travers des bouts de colonnettes. Ensuite, c'est une voie longue qui commence avec un petit pas de bloc et de grands mouvements physiques sur prises correctes avant un autre crux (passage très dur d’une voie NDLR) mais cette fois-ci sur des arquées moyennes. La voie se finit sur deux mono-colo délicates à grimper. Enfin le tout est entrecoupé de repos très physiques et exigeants au niveau du gainage du corps. Qu'est-ce qui t'a posé le plus de difficulté dans cette voie ? Le crux du bas sur une inversée plate mais aussi la gestion des repos.

COLLECTIOn BrOOkE rABOuTOu

Comment s'est passé le travail de cette voie ? Je fais une montée de travail classique en m’arrêtant à chaque dégaine. Puis lorsque je tombe dans la voie, je repars rapidement pour essayer d'enchaîner les sections suivantes...

COLLECTIOn FLOrEnCE PInET

La française Florence Pinet n’en finit plus d’écumer les falaises françaises avec talent et succès. Cette jeune femme de 26 ans est décidemment bien en forme puisqu’elle enchaîne à chaque weekend des 8b et 8b+ sans grands bruits. En janvier Florence a frappé un peu plus fort en réussissant son premier 8c, « métaphysique des tubes » à Seynes. Elle récidive en ce début de printemps avec « les Rois du Pétrole », 8c également, au Pic St-Loup (Herault). Escape en a profité pour lui poser quelques questions :

Quelles voies ou projets as-tu en tête а présent? "La Chiquette du Graal" à Buoux "Tom et Je Ris" dans le Verdon... Mais aussi des grandes voies avec pourquoi pas "Délicatessen" en Corse ou encore "Ali Baba" à Aiglun. Vous pouvez suivre Florence Pinet sur son blog : http://p-flo.blogspot.fr/

JEUNE ET DÉJÀ PARMI LES PLUS FORTES ! La jeune Brooke Raboutou, 10 ans, vient de réussir "God’s Own Stone" 8b+ à Red River Gorge dans le Kentucky (USA). Elle est à ce jour la plus jeune grimpeuse à réussir une voie d’une telle difficulté ! On peut dire qu’elle a de qui tenir. Ses parents ne sont autres que l’américaine Robyn Erbersfield, Championne du monde d’escalade en 1995 et le français Didier Raboutou grand grimpeur des années 80-90 ayant réalisé les voies les plus dures de l’époque et également grand compétiteur (deuxième au général de la coupe du monde en 1989). Bravo à Brooke pour cette belle performance qui sera sans aucun doute suivie par bien d’autres.

ESCAPE_41.indd 9

07/05/12 18:23


10

Escape #40

GReen

10 ÈMe CoMMAnDeMent « LA PARADe » Parer tu te feras pour la chute éviter, et tes os ne pas casser. Ton pareur comme ton ombre te suivra et ses mains ton parachute délicat seront.

FErnAnDO FErrEIrA

La Tribune libre de Bleau est un blog créé il y a deux ans par Grégoire Clouzeau, bloqueur engagé dans la sauvegarde de la célèbre forêt. Greg fréquente Bleau depuis son enfance et a rejoint au début des années 90 le COSIROC (Comité de Défense des Sites et Rochers d’Escalade). Pourtant, il ne peut que constater la lente dégradation de l'état de propreté des sites d'escalade. Erosion, destruction du patrimoine historique, mais aussi pollution, déchets en tout genre, surplus de magnésie, etc. ont accompagné l'explosion de la fréquentation de Fontainebleau ces vingt dernière années. Car oui, Font' reçoit maintenant dix-sept millions de visites par an sur moins de 30 000 ha ! Après les divers Clean up days organisés avec Béal et Climbing Attitude il y a plus de dix ans, il est grand temps de taper à nouveau du poing sur la table pour responsabiliser les grimpeurs. Pour les aider à changer de comportements, La Tribune libre de Bleau s'est associée à Chlapak et a lancé une campagne de sensibilisation où des visuels décalés vont se succéder sur leurs sites. Affiches et flyers devraient suivre rapidement et vous pourrez bientôt adhérer à la charte des bons usages en ligne. Une autre initiative est mise en place avec les gîtes d'Arbonne-la-Forêt  afin de sensibiliser les grimpeurs  via l'image de leurs sponsors. Pour cela, le 1er avril, LTLDB (La Tribune Libre De Bleau) a diffusé sur son site une série de logos détournés pour faire passer le message du respect des sites de grimpe ! Plus d’infos sur le site : http://latribunelibredebleau.blogspot.f

FrAnCk ODDOux

PiPeS CASSÉeS Décompte morbide, on en conviendra, mais on sait quelles sont les montagnes les plus tueuses pour les alpinistes en Himalaya : L’Everest est champion toutes catégories avec 231 décés, le k2 affiche 80, l’Annapurna 67, le kanchenjunga 40, l’apparent débonnaire Cho-Oyu 47, le Pumro 41…

20ÈMe VeRDon CAnYon CHALLenGe

Les 23 et 24 juin, se déroulera le 20ème Verdon Canyon Challenge. Trois parcours sélectifs de feu entre maquis, falaises et canyon : le 30 km, le 50 et le prestigieux 100 kilomètres. Des défis sublimes dans le plus grand canyon d’Europe. Informations : http://www.trailverdon.com

ESCAPE_41.indd 10

eSCAPe-MAGAZine.CoM retrouvez à cette adresse tous les essais matériel, et bien plus : les news du milieu, les vidéos, les articles de fond. Si vous avez loupé un numéro d’Escape, vous pouvez télécharger ou lire digitalement les anciennes publications.

10 AnS PoUR Le MARAtHon DU Mont-BLAnC A ce jour 4 450 coureurs se sont inscrits pour prendre le départ de l'une des quatre épreuves de l'édition 2012 du mythique Marathon du Mont-Blanc. Ils viennent des quatre coins du globe pour participer à ces trails dans un lieu mythique : Chamonix, la capitale mondiale de la course de montagne. Les 29, 30 juin et 1er juillet 2012.

07/05/12 18:23


Escape #40

CHAMPionnAtS DU MonDe D’eSCALADe A BeRCY, RÉSeRVeZ VoS PLACeS !

Gros branle bas de combat du côté de la fédération française d’escalade (FFMe) avec l’organisation des championnats du monde d’escalade. ils auront lieu du 12 au 16 septembre prochain à Bercy. Un très beau spectacle et de belles émotions en perspectives. infos pour les championnats du monde : www. worldclimbing2012.com

ESCAPE_41.indd 11

noUVeAUX CHAMPionS De FRAnCe De BLoC L’épreuve nationale de bloc s’est tenue à Millau fin mars. Toutes les vedettes étaient présentes sur cet évènement orchestré avec brio. Les nouveaux champions de France sont Mélanie Sandoz (ES Massy) chez les femmes et Guillaume Glairon-Mondet (ES Massy) chez les hommes. Bravo à tous les deux pour leurs belles performances. En espérant les retrouver bientôt sur les podiums des coupes du monde. Tous les résultats sur le site de la FFME (www.ffme.fr)

JIMMY AunET

11

07/05/12 18:23


12

Escape #40

MAiS QUi eSt DonC YAnn BoRGnet ? on l’avait découvert à l’automne 2010 lorsqu’avec Christophe Dumarest ils avaient enchaînés trois voies Bonatti dans le massif du Mont Blanc en six jours. Ce jeune homme de 21 ans, étudiant à Rennes et Annécien de coeur revient d’un beau voyage dans les Drus. escape en a profité pour savoir qui se cache sous cet alpiniste en évolution à l’enthousiasme débordant.

DeVenir alpinisTe…

Je suis né à Nice mais j’ai très vite habité sur Annecy. Je suis venu à la montagne par l’escalade. C’est étrange, parce que de 12 à 15 ans j’allais grimper avec parcimonie avec le CAF d’Annecy en salle, sans grande conviction. Un déclic s’est produit vers quinze ans lorsque j’ai rencontré un autre grimpeur, Adrien Barat, un peu plus âgé et plus fort que moi. J’ai trouvé une nouvelle motivation à ses côtés. Je me suis mis à grimper beaucoup plus sérieusement avec lui. Dans le même temps, j’ai effectué mes débuts en Alpinisme  : Traversée Hörnli Lion au Cervin, séjour mémorable dans les Dolomites avec mon père… Nous y avons

ESCAPE_41.indd 12

connu les pires conditions, mais cela a été une belle aventure. C’est en partie grâce à lui que je me suis mis à la montagne. Mon père m’a initié et donné la passion pour la montagne, après j’ai appris avec un ami, sur le terrain, un peu par essais - erreurs. Je me rappelle mon premier terrain d’aventure dans les Pyrénées au Pic d’Ossau. On s’était lancés dans cette paroi de 400/500m à 16 ans et 18 ans pour mon copain, Brieuc de Jacquelot, sans jamais vraiment avoir fait de terrain d’aventure avant. Je faisais tout en tête, je ne sais pas pourquoi, mais j’avais peur de laisser passer mon ami grimper en tête. C’est comme ça que j’ai appris le terrain d’aventure. De manière instinctive avec des

gens qui étaient peu expérimentés… Ça a été la même chose avec le Dry. Dès la première fois je me suis senti assez vite à l’aise avec une gestuelle très instinctive. Au final, c’est surtout l’été que je faisais de la montagne. Car en hiver je faisais de la compétition de ski alpinisme. Cela m’a permis de faire une autre rencontre importante : celle de Stéphane Brosse. Nous avons fait ensemble la traversée des Aravis en trois jours en ski. Puis des courses en montagne comme le Pilier Gervasutti à 17 ans, l’intégrale de Peuterey à 18 ans, etc.. Stéphane a joué un rôle non négligeable dans mon parcours.

A m G r e V

s t e

i G

G

d A

07/05/12 18:23


13

Escape #40

ESCAPE_41.indd 13

6

R

0

F

0

.

0 8

E

9

N

4 0

7

T A G N

e c

O

n

M

e c

-

i

E

L

E S .

S

t i

d

D Y

m h

O

c

@

S

E E e

S

r

S

r e

f r

S E R V O Z 9 1 3 6 5 2 7 4 3 1 0 0 4 5 0 F .

. i

d e h A u t e m o n tA G n e A l'enGAGement

D Y

G U I D E S

P

i V i d u e l s o u p e s

O

ind G r

s s s

@

s t A G e t r e k k i n G expedition

B A R B O L E T S 5 0 9 1 2 0 8 3

A l p i n i s m e mont BlAnc GrAndes courses rAndo GlAciAire e s c A l A d e ViA ferrAtA

L E S T 0 4

o M

Le guide c’est vraiment quelque chose que je veux faire. Mais je vais prendre le temps de le faire. L’an passé j’avais les sélections du Groupe excellence du CAF et puis le concours de l’ENS alors j’ai décidé de ne pas ajouter en plus de cela le probatoire du guide. Je pense que ce sera pour après l’agrégation d’EPS.

.

E E S S Y OD ntagne

le méTier De guiDe ?

m o n t A G n e

“ Mon PÈRe M’A initiÉ et DonnÉ LA PASSion PoUR LA MontAGne ”

-

Depuis cette année, j’ai migré pour Rennes. Rien ne m’y prédestinais, la faute à un maudit concours, réussi. Me voilà donc embarqué pour deux ans encore dans la section “Sport et Éducation physique” à l’antenne de Bretagne de l’ENS Cachan. Au début, cela me faisait plaisir de partir à Rennes, j’avais besoin de prendre du recul, de voir si ma place était bien en montagne

o d Y s s e e

Des éTuDes ?

(je n’ai connu que ça...).  Mais maintenant, je trouve que j’en suis un peu loin, des montagnes ! A Rennes je m'entraîne dans une petite salle de pan avec des jeunes Bretons hyper motivés, mais je grimpe moins qu’avant. Parfois l’idée de débarquer en montagne pas acclimaté me fait peur mais une fois en action, je retrouve vite de bonnes sensations. Un certain couplage, presque symbiotique avec l’élément, j’en suis persuadé !

.

en grosses (« en grosses » signifie en grosse chaussures de montagnes, NDLR). A partir de là j’ai compris que le relationnel était important. Et maintenant je m’entend surtout bien avec deux personnes, Christophe Dumarest et Robin Revest.

w w w

A 16 ans je voulais absolument faire le Grand Capucin mais cela faisait peur à Brieuc, mon compagnon de cordée habituel. J’ai alors laissé un message sur le site web « camptocamp ». Un gars m’a répondu et on a décidé d’y aller. La veille j’avais fait mon sac. Mais il était un peu petit. J’ai tout défait et transvasé dans un sac plus grand. Le lendemain, arrivés au pied de la voie je constate qu’il me manque l’essentiel : les chaussons d’escalade. J’étais pourtant persuadé de les avoir mis, et puis je repense à l’autre sac, au petit.... Je demande à mon partenaire de fortune si l’on peut se prêter les chaussons pour grimper en tête. Mais il refuse. Il était pas hyper sympa. Du coup j’ai fais la Bonatti

odYssee montAGne

l’imporTance De la corDée

07/05/12 18:23


14

Escape #41

“ Je ne SUiS PAS PoUR Une CoURSe À LA PeRF. iL Y A PLein De PoSSiBiLitÉS D’enCHAineMentS. FAiRe DeS VoieS MoinS DUReS MAiS LeS enCHAineR, en UtiLiSAnt D’AUtReS ACtiVitÉS teLLeS QUe Le PARAPente. ” un souVenir en parTiculier ?

Tu reViens TouT JusTe Des Drus, Tu

Un de mes meilleurs souvenirs en montagne c’est l’enchainement Bonatti avec Christophe Dumarest. Ce fut un voyage au long court qui avait un fil conducteur. Cet enchainement était physiquement difficile. Techniquement aussi, avec une voie intime de La face Nord, celle des Grandes Jorasses. Et puis il y a eu des évènements inattendus. Le dernier soir, au bivouac de Eccles, lorsqu’il s’est mis à neigé. Le lendemain la voie rocheuse était plâtrée et avec la fatigue des cinq jours précedents cela change tout. La voie cote TD+ sur le topo mais là avec la neige et la fatigue cela a été une sacrée aventure. A ce stade là tu déconnectes complètement et tu y vas. Je me souviens du côté magique après, sur l’arrête du brouillard qui t’amènes “tranquillement” au sommet du Mont Blanc. On s’est retrouvés tous seuls au sommet. Et pour finir, nous avons eu la chance que nos amis nous attendent à l’Aiguille du Midi pour nous redescendre en parapente bi place de nuit. Cela restera vraiment un souvenir émotionnellement très fort.

peuX nous raconTer ?

ESCAPE_41.indd 14

Nous avons fait la voie Lesueur à l’initiative de Christophe Dumarest. Cette voie on voulait la faire aux vacances de février mais au moment de partir je suis tombé malade. Puis nous avions un autre projet en tête dans les Grandes Jorasses. Vendredi soir Christophe m’appelle pour me dire que le créneau météo arrivait. Samedi me voilà donc dans le train Rennes-Annecy. Dimanche nous peaufinons notre projet dans les Grandes Jorasses. Lundi alors que nous attaquons la marche d’approche il fait hyper chaud. Nous préférons renoncer. C’est alors que ce projet de la voie Lesueur émerge de nouveau. Cette voie est un cran au-dessus par rapport à ce que nous envisagions dans les Grandes Jorasses. Aussi j’ étais un peu anxieux à l’idée de l’ascension de cette voie. La veille au soir, au bivouac, j’avais nombre de doutes; ai-je vraiment les capacités de la grimper, cette voie ? Mon entrainement hebdomadaire se résume en une petite séance de pan et un footing d’une heure, les bonnes semaines. Rennes, 40m d’altitude,

le Grand Dru, 100 fois plus. J’ai peur. Et en fait cela s’est super bien passé. J’ai retrouvé une grimpe instinctive, une symbiose avec les éléments. Enfin, a un détail près  : j’ai perdu mon piolet à la troisième longueur. Le moment a été critique. Il nous restait 700m de face à gravir… Je me suis dit que je n’étais pas venu pour rien et que coûte que coûte on passerait. Au final les goulottes étaient sèches et j’ai grimpé sans les gants. Sur un ou deux passages j’ai été embêté avec le fait de n’avoir qu’un seul piolet. Mais c’était vraiment un plaisir de retourner en montagne ! Ta Vision ?

Personnellement je ne suis pas pour une course à la perf. Il y a plein de possibilités d’enchainements. Faire des voies moins dures mais les enchainer. Et aussi en utilisant d’autres activités telles que le parapente par exemple. Récits et infos sur Yann sur son blog : http://yannborgnet.over-blog.com/

07/05/12 18:23


HANSJOERG AUER, MARMOLADA, ITALY. PHOTO: DAMIANO LEVATI

15

Escape #41

RÉALISATIONS MARQUANTES

MONTAGNE • Grandes Jorasses : Polonaise 1970, Walker, Bonatti, Gousseault•Desmaison • Drus : voie Lesueur • Droites : Ginat et Colton/Brooks • Envers du Mont Blanc : • Pilier rouge : Directissime, Anneaux magiques, Bonatti • Frêney : Jori Bardill et classique • Ailefroide centrale : Pilier des temps maudits • Grand Capucin : Voyage selon Gulliver, Elixir d’Astaroth, Bonatti•Ghigo, Voie des Suisses ENCHAINEMENTS • Trilogie dans les Bornes avec Christophe Dumarest (Salutation au soleil à la Tête à Turpin, Char à banc au Perthuis et Voie des Averses au Parmelan à la journée) • Trilogie Bonatti (Bonatti Vaucher aux Jorasses, Bonatti-Ghigo au Grand Capucin et Bonatti•Oggioni au pilier rouge) en six jours avec Christophe Dumarest • Trilogie du Glacier Noir (Directissimes Cambon/Francou au Pelvoux et au Pic Sans Nom et Pilier des Séracs à l'Ailefroide) en trois jours avec Robin Revest. ESCALADE • Dolomites • Cima Grande di Lavaredo : Brandler/Hasse et Comici • Cima Ovest di Lavaredo : Pilier des Écureuils et voie Cassin • Marmolada : les Temps Modernes • Massif des Fiz : Salamalek, Djinn Fiz, Drêt dans l'pentu, Betelgeuse • Glandasse : Cosa Nostra SKI ALPINISME, avec Stéphane Brosse • Face Nord Est des Courtes • Face sud du Chardonnet • Couloir central du Varo à la Tournette • Traversée Intégrale du Massif des Aravis en trois jours

TESTÉE PAR NOS ATHLÈTES. APPROUVÉE EN EXPÉDITION. ÉQUIPEMENTS ET VÊTEMENTS D’OUTDOOR HAUT DE GAMME. La collection Summit Series™ The North Face® est composée d’équipements et de vêtements conçus pour résister aux environnements les plus rudes de la planète. Qualitative, authentique, technique, innovatrice : la collection Summit Series™ The North Face® est conçue pour ceux dont la devise est Never Stop Exploring™. Une philospohie partagée par toutes les équipes de nos Summit Series™ Specialists. Alpina Sport, 70 Rue de Rome - Marseille Alti Plano, Rte Machuron les Gaymonts - Villards de Lens Alticoop, 4 Rue Caroline - Nice Altitude, 4 Grand’rue - Colmar Espace Montagne, 252 Av du Centre - Annecy / Epagny Espace Montagne, Rue Charles Darwin - St Martin d’Heres - Grenoble Expe Montpellier, 3 Cours Gambetta - Montpellier Expe Nice, 12 Bld Pierre Sole - Nice Expe St-Etienne, 19 Place Chavanelle - St Etienne Gozzi Sport, 50 Cours Becquart Castelbon - Voiron Gravi’Cimes, Place Charles Tellier - Za L. Couleur - Valence Hoff Sport, CC Rond Point - 67, Bd de l’Europe - Obernay L’Aventure, 194 Ancien Chemin de Toulon - Sanary Sur Mer La Montagne, 85 Rue d’Italie - Marseille Le Yeti, 13 Rue Louis Breguet - Jacou Mont Blanc Expeditions, 1 Rue Premion - Nantes Montagne Aventures, 23 Cours Jean Jaures - Grenoble Montania, 6 Rue Metropole - Chambery Reve de Cimes, 3 Av du Parmelan - Annecy Snell Sports, 104 Rue Docteur Paccard - Chamonix Sport 2000, 32 Rue General Giraud - Rouen Sport Aventure, 14 Rue de Cursol - Bordeaux Submarine, 4 Rue du Beal - Nice Vertige Montagne, 8 Boulevard d’Orient - Zone Tokoro - Gap

04 91 54 35 16 04 76 46 15 81 04 93 98 58 53 03 89 23 44 90 04 50 22 99 55 04 38 37 40 40 04 67 29 97 21 04 93 55 89 72 04 77 49 03 15 04 76 67 00 98 04 75 42 40 94 03 89 62 22 22 04 98 00 03 40 04 91 42 18 36 04 67 59 74 95 02 40 35 22 24 04 76 46 98 48 04 79 69 67 82 04 50 52 85 74 04 50 53 02 17 02 35 70 46 19 05 56 92 92 99 04 93 89 84 63 04 92 51 91 78

GUARANTEED TO KEEP YOU DRY

OFFICIAL PARTNER

ESCAPE_41.indd 15

07/05/12 18:54


16

MATOS

Escape #41

TesTs

eN sTock Par Franck Oddoux

NoRRoNa | FALKETIND 35

Ce petit litrage by Norrona s’annonce comme un sac à l’aise dans quasi toutes les activités outdoor  : rando, escalade, alpinisme… Il est à la fois robuste mais d’un poids contrôlé (1230 grammes). Son dos semisouple permet à la colonne vertébrale d’accompagner les mouvements. Le portage, malgré cette structure mouvante, est bon. On peut le charger, le confort reste tout à fait dans la norme. Nous avons apprécié les porte piolets sous forme de câble et surtout les petits velcros en bout de sangles qui facilitent le rangement du surplus de matière. Très bonnes bretelles et ceinture ventrale (mousse à la fois fine, ferme et confortable) Prix : 149 euros

ESCAPE_41.indd 16

saLoMoN | BUBLE

Les concepteurs de la Buble ont travaillé des verres de grande surface qui viennent largement protéger le visage. Profilée, la Buble présente le gros avantage d’être articulée et de tenir dans un étui minimaliste. Les banches sont repliables ainsi que la monture au niveau du nez. Légères, elles tiennent bien sur le visage grâce à des branches souples et confortables. Le design des branches peut être discuté (pas très fluide).Question ? La charnière centrale va t’elle tenir le choc dans le temps ? Prix : de 159 à 189 euros selon les verres

07/05/12 18:23


17

MATOS

Escape #41

pYReNeX | PATAGONIE

Pyrenex avec la Patagonie soigne la protection thermique du trekkeur, du skieur ou du grimpeur. Le seul reproche que l’on puisse faire à cette veste est l’absence de zips aux poches  : on perd tout  ! Pour le reste, on retrouve la qualité du duvet Pyrénex, 100% canard français. Dotée d’un beau gonflant, la Patagonie protège bien le cou. Très compressible, elle est idéale pour les bivouacs frisquets. Non dotée de capuche. Prix : N.C

scoTT | ERIDE GRIP2

Cette chaussure de trail Scott marque d’emblée par sa légèreté. Elle donne envie de se dépasser, d’allonger la foulée. Belle et dynamique par son châssis de course, elle est stable sur chemin tourmenté. On a aimé le bon dosage de son accroche, la semelle n’étant pas excessivement crantée mais remplissant pour autant parfaitement sa fonction. Le chaussage demande un peu d’attention, les pieds fins se glissent plus facilement dedans. Autre gros bon point, le laçage et le système de maintien de son surplus. Son amorti est présent mais on peut le qualifier de ferme. Une chaussure précise, légère, pour l’attaque. Prix : 120 euros

ESCAPE_41.indd 17

07/05/12 18:24


18

MATOS

Escape #41

TesTs

eN sTock

aRc’TeRYX | ARRAKIS 50

L’Arrakis, décliné en plusieurs tailles (50-53-57-60 litres) possède la particularité d’être quasi étanche. Traité comme un sac de canyoning, il permet de garder ses affaires au sec et d’éviter de tout rouler dans des sacs poubelle. Il permet aussi de passer à gué des torrents sans avoir peur des éclaboussures ou d’un coulage (idéal pour remontées en pirogue, style Maroni en Guyane). Ultra léger pour son litrage, L’Arrakis est pourtant très résistant à l’abrasion et aux déchirures. Une autre de ses particularité concerne ses bretelles et sa ceinture ventrale qui peuvent être presque désolidarisés du sac afin de le glisser dans la soute d’un avion (et ne pas abimer les bretelles et la ceinture qui pourraient être glissées à l’intérieur). Malheureusement, quelques sangles empêchent d’aller jusqu’au bout de la démarche. La réalisation est magnifique, la technique du laminage étant largement employée pour l’assemblage des panneaux. Un sac superbe, léger, qui enterre l’usage de la rain cover. Prix : 480 euros

ESCAPE_41.indd 18

eIdeR | GRADIENT

La Gradient est taillée pour l’action grâce à son tissu stretch. En escalade, elle suit tous les mouvements sans aucun blocage. Très agréable à porter, elle offre une bonne respirabilité et une protection au niveau de la tête optimale. Une visière semi rigide vient compléter ce tableau. Nous avons aimé la qualité des zips et la coupe stylée (comme toujours chez Eider). Bien vu  : les deux grandes poches poitrine sont disposées dans une zone où le harnais ne gène pas l’accès. Prix : 299,90 euros

hoka | STINSON B EVO

Aucun doute permis, avec cette chaussure Hoka, on se trouve directement propulsé dans le monde des oversize. Les premières sensations sont étonnantes. La position très surélevée demande un peu d’habitude et d’attention en dévers. Mais c’est surtout la capacité de filtration de la semelle qui est décoîffante. Les chemins ultra caillouteux nids à vibrations sont abordés avec le sourire  : merci pour les genoux et les hanches  ! Idem à la descente, on évolue sur un coussin d’air. Le laçage rapide dégaine comme son ombre mais on aurait aimé que le serrage soit plus puissant à l’avant du pied. Très bon rangement du surplus de lacet. Le problème, c’est que lorsque l’on a gouté à une Hoka, il est difficile de revenir sur une chaussure «  traditionnelle  », plus ferme. Pour trails longs et coureurs sensible aux chocs articulaires. Prix : 159 euros

07/05/12 18:24


nkel.se

ANY

. ADVENTURE WEATHER. FUEL.*

, les aventures * ”Pour toutes mbustibles” co les s tou , tous les temps

Le nouveau PRIMUS OmniLite™ TI est notre réchaud le plus perfectionné. Repose sur la même technologie que notre modèle primé, PRIMUS OmniFuel™. Il est plus petit, plus léger et bien plus économe en combustible. Idéal pour tous les types d’aventure, fonctionne par tous les temps et avec la quasi-totalité des combustibles. Notre modèle le plus perfectionné à ce jour.

A PART OF PEOPLE’S ADVENTURES SINCE 1892.

TOP ROCK - info@toprock.fr - www.toprock.fr ESCAPE_41.indd 19

07/05/12 18:24


20

SHOPPING

Escape #41

KARRIMOR LYNX 40-50 179 EUROS

MILLET NAMCHE 50+15 219,90 EUROS

TRek

BLACK DIAMOND ONYX 55 189 EUROS

JULBO TREK 125 EUROS

SOURCE SEALLINE IPHONE CASE 24,95 EUROS

GREGORY SAVANT 38 149 EUROS

séLecTIoN Made IN escape pouR RaNdoNNeR BIeN éQuIpé. Par Loïc Martin

MSR MICROROCKET 59 EUROS HANWAG ATLAS GTX 229,95 EUROS

ESCAPE_41.indd 20

PRIMUS ETASOLO 89,90 EUROS

07/05/12 18:24


21

SHOPPING

Escape #41

THE NORTH FACE M INFERNO PANT 100 EUROS THE NORTH FACE M SS LUGO TEE 40 EUROS

BLACK DIAMOND DISTANCE FL 109 EUROS

ARC'TERYX PERIMETER PANT 100 EUROS

MILLET SWITCH GTX 169,90 EUROS MAMMUT KENTO JACKET 220 EUROS

SALOMON MINIM GORE-TEX ACTIVE SHELL PRIX : N.C

LAFUMA LD TARA F-ZIP 70 EUROS

ESCAPE_41.indd 21

LAFUMA ATACAMA 110 EUROS

EIDER GRADIENT TECH 199,90 EUROS

07/05/12 18:24


22

REPORTAGE

Escape #41

NouveLLe aMBIT gps

Test au nord de Vancouver, randonnée à partir du Callaghan Lodge.

Suunto ne perd pas le nord...

L

a nouvelle création Suunto, L’Ambit, fait grand bruit. On attendait depuis longtemps une alternative sérieuse aux produits Garmin et Quechua. Le fabricant finlandais a répliqué avec brio. Cette montre intègre un GPS ultra performant. Escape a fait le déplacement en Scandinavie pour visiter l’usine et tester ce nouvel ordinateur de poignet. Avec cette question de fond : faut-il investir 479 euros ? Texte et photos par Franck Oddoux

ESCAPE_41.indd 22

A

vouons-le, la X10 de Suunto nous avait laissé sur notre faim. Une réception des satellites médiocre doublée d’une batterie peu performante avaient eu raison de ce produit pourtant prometteur sur le papier. Avec l’émergence d’une concurrence acerbe sur les montres dotées de GPS, Suunto se devait de réagir et d’offrir aux pratiquants de l’outdoor un outil fiable, performant et regagner du terrain sur ce créneau. Vu le buzz provoqué depuis la sortie de l’Ambit, il semble que la marque finlandaise ait marqué un grand coup. Un engouement que l’on n’avait pas vu depuis la sortie de la mythique Vector. Escape n’a pas voulu céder à un fétichisme béat (nombre de bloggeurs ont encensé le produit sans l’avoir eu au poignet). Depuis trois mois, nous avons donc pu essayer ce fameux wrist computer dans toutes les configurations et sous nombre de latitudes  : montagnes canadiennes en ski de randonnée, treks à Sequoia, Pfeiffer, Yosemite et Death Valley National Parks. De quoi se faire plus qu’une idée et valider ou non les effets d’annonces.

07/05/12 18:24


23

REPORTAGE

bacK To FinlanDia

Escape #41

Suunto se devait de réagir et d’offrir aux pratiquants de l’outdoor un outil fiable et performant.

Pour mieux comprendre la genèse de L’Ambit, il fallait se rendre en Finlande, à la rencontre des concepteurs. Le centre de R&D se trouve dans la banlieue tranquille d’Helsinki, non loin d’une autre marque célèbre, Halti (et du siège du groupe Amer Sports). Le boss de la boite a tenu au préalable à signaler que Suunto se rencentrait sur les produits 100% outdoor, mettant un terme à une certaine stratégie de diversification. Dans les bâtiments ultra design, les ingénieurs ont peaufiné depuis des mois l’Ambit. L’outil de développement est très cohérent : de la matière grise d’un côté, l’usine pour les assemblages et la mise au point de l’autre. Il faut compter aussi sur l’environnement particulier d’Helsinki : des forêts à perte de vue qui ont forgé l’ expertise des finlandais en matière de course d’orientation. Il est heureux de constater que la production

ESCAPE_41.indd 23

n’a pas été délocalisée et que Suunto, malgré l’appartenance à un grand groupe, a su garder sa culture d’entreprise. les aVancées De l’ambiT

Qu’a-t-elle dans le ventre cette montre ? Avant de rentrer dans les détails, il faut signaler que depuis plusieurs sorties de produits, Suunto soigne l’ergonomie. La navigation se fait de manière logique, simple. Il est quasi impossible d’être perdu dans les menus pourtant foisonnants. Autre gros point positif, l’interface Movescount qui permet via son ordinateur, de gérer entièrement et facilement sa montre. Movescount est compatible avec les machines Macintosh ayant un système récent. Enfin, la batterie qui tient très bien le choc en utilisation quotidienne (plus de 30 jours). Avec le GPS en ordre de bataille, on tombe à 50 heures avec suivi GPS toutes

07/05/12 18:24


24

REPORTAGE

Escape #41

L’Ambit dans La Vallée de la Mort.

les 60 secondes (trek), et 15 heures en trail par exemple (suivi GPS toutes les secondes). Voilà pour les grandes lignes. Dans les détails, l’Ambit peut-être (doit) dotée d’une ceinture cardio-fréquencemètre. Le gros point positif concerne l’altimètre barométrique (en non pas GPS) qui bien entendu nécessite des calages quotidiens mais reste d’une précision redoutable. Idem pour le GPS, la précision est impressionnante. En position statique, il ne comptabilise pas de dénivelé, ni de distance (comme certaines montres). le FuseDspeeD

la dernière Suunto est sans doute l’une des montres les plus abouties que l’on ait jamais utilisée.

La grosse innovation vient du concept appelé Fusedspeed. Pour faire simple, la montre donne une information fiable en faisant des moyennes pointues même si le signal GPS est interrompu pendant une période (passage en forêt dense par exemple), même quand le profil du terrain varie beaucoup en dénivelé. Ces problèmes sont traditionnellement rencontrés en trail ou en trek, ces activités offrant des vitesses de déplacement faibles. L’ Ambit donne à ce jour parmi les informations les plus fiables du marché. A partir d’un compte Movescount, on peut intégrer les points de sa route directement sur son ordinateur qui chargera les infos sur l’Ambit. Sur Movescount, on peut aussi personnaliser les écrans

ESCAPE_41.indd 24

qui apparaissent en lecture sur la montre et ainsi faire le tri entre les multiples fonctions offertes : boussole 3D (plus besoin de la tenir à plat), baromètre, thermomètre, chrono, fréquence cardiaque, gestion des pics d’entrainement et temps de récupération, calories brûlées… Chaque sortie terrain est enregistrée puis chargée sur Movescount (via prise USB). La richesse des données disponibles est impressionnante, des infos directement exploitables sous forme de graphiques, tracés Google Map, résumés de la durée, distance, dénivelés, vitesse, etc… alors, FauT-il craQuer ?

479 euros avec la ceinture cardio (l’Ambit est compatible avec les autres ceintures), ce n’est pas une paille. Pourtant, la dernière Suunto est sans doute l’une des montres les plus abouties que l’on ait jamais utilisée. Elle donne envie d’aller jouer dehors et de s’entrainer. Si votre banquier vous donne le feu vert, il ne faut surtout pas hésiter. Les quelques réserves que l’on peut émettre concernent la lenteur du chargement des données sur l’ordinateur, l’impossibilité de changer la configuration des écrans une fois sur le terrain, l’absence de track back (on n’a pas trouvé comment revenir à son point de départ via le couplage boussole/GPS) et enfin, quelle peut-être la durée de vie de la batterie ?

07/05/12 18:24

Photos Vicente Contreras Usategui - *Le monde a besoin de votre regard.

Test de l’Ambit dans Sequoia National Parc.


n o i s i v

d l r o w e Th s your n eed

CAT.

antifog ic

photochrom

Photos Vicente Contreras Usategui - *Le monde a besoin de votre regard.

r / ULTRA - Ultra Traile l’Ultra est TA IE R R U IT o, Julb Zigor Trail running tenue avec le Team ort à l’extrême. Avec sa vous sé us po l ai ff av ec tr l’e av r un s ge d’ rp t on co ui Fr fait t prol de vision aération, elle ux qui aimen l’arme de ce reté et son système d’ bra light et son champ rcours. gè pa Ze lé e. Son verre ion et ne rien perdre du parfaite, sa de la journé is tout au long et de gagner en préc rm libéré vous pe

www.julbo-eyewear.com

ESCAPE_41.indd 25

The world needs your vision*

07/05/12 18:24


26

RENCONTRE

Escape #41

Freddie Wilkinson

La foRce TRaNQuILLe Freddie Wilkinson est ce genre d'alpiniste humble et doué, passionné comme à ses premières heures. Il a quelque chose qui ne vous laisse pas indifférent. C'est depuis son mazot du New Hampshire, 12 mètres sur 12 de bâtisses en bois sans eau courante, que cet alpiniste américain prépare ses expéditions. Et à bientôt 33 ans il a plus d'un projet en tête et non des moindres. On sent que l'homme est posé, qu'il fait les choses en conscience et sans fuite en avant. Alpiniste discret quand à ses réalisations, il sait très bien communiquer et partager les choses comme en témoigne son livre " One Mountain Summits : The Untold Story of Tragedy end True Heroism on K2"* Par Liv Sansoz - Photos : Steve Swenson, Mark Richey, Janet Wilkinson, Freddie Wilkinson, Mountain Hardwear

A

20 ans Freddie était au sommet du Denali (ou Mont Mc Kinley, 6194m, Alaska) par l'arrête Cassin, puis au Cholatse (6440m, Nepal) par sa face ouest. Depuis, il passe chaque année entre trois et quatre mois en expéditions à parcourir le monde. Il a ainsi ouvert un certains nombres de nouvelles voies, en Patagonie, en Alaska ou encore en Himalaya.

ESCAPE_41.indd 26

Titulaire d'un master en Histoire et en Science Politique, Freddie se considère plutôt bon conférencier que très bon alpiniste. De passage à Chamonix pour les Piolets d'Or, nous avons rencontré Freddie et son épouse Janet, elle-même alpiniste, un lendemain de fête bien arrosée - ce n'est pas tous les ans que l'on est Piolets d'Or - skis de rando aux pieds bien entendu... Comment en es-tu venu à l'escalade ? J'étais un très mauvais athlète à l'école. Après la sixième, j'ai été viré de l'équipe de Hockey et je n'avais alors plus rien à faire. J'ai commencé à passer de plus en plus de temps dehors, à marcher, camper, pêcher et progressivement cela m'a amené à l'escalade. Quelles sont les personnes qui t'ont inspirés ? Je suis plutôt inspiré par les grimpeurs des autres générations en ce moment. Ceux qui ont dédié leur temps et leur énergie pour développer leur style en montagne au travers des années et des expéditions comme Ermano Salvaterra en Patagonie ou Jack Tackle en Alaska.

07/05/12 18:24


27

RENCONTRE

Escape #41

Mais certains grimpeurs du New Hampshire, qui ont plus de 50 ans maintenant et qui grimpent toujours dans le 7b sur coinceurs m'inspirent également beaucoup. Etre un meilleur grimpeur dans 20 ans que je ne le suis à présent... c'est mon inspiration. Qu'est ce qui t'as fait basculer comme grimpeur et alpiniste professionnel ? Grimper est extrêmement addictif. Et ceci d'autant plus quand tu te tournes vers l'alpinisme... Il faut avoir l'envie de partir loin de chez soi pour de longues périodes. J'aime là où nous habitons avec ma femme Janet, dans le New Hampshire. Mais c'est aussi une petite communauté et voyager est devenue une partie intrinsèque de nos vies. Nous ressentons tous les deux le besoin de voyager pour étendre nos horizons et enrichir nos vies. En contrepartie de cette liberté il faut accepter de sacrifier d'autres choses comme une carrière professionnelle... Personnellement, je prévois de vivre longtemps mais toujours aussi intensément. Aussi, après 40 ans je me vois bien commencer un autre type de carrière. Qui sait ?

ESCAPE_41.indd 27

“ Etre un meilleur grimpeur dans 20 ans que je ne le suis à présent... c'est mon inspiration. ”

Que t'apporte l'escalade, la montagne ? Je ne suis jamais aussi heureux qu'en montagne avec des amis proches. Tu peux être complètement immergé dans l'action, focalisé sur ce que tu fais au cours de la journée puis rentrer dans la tente à la nuit tombée, préparer le dîner, rire de ce qui s'est passé et discuter de ce qui se passera les jours suivants. Grimper me donne aussi une place dans le monde, au sein d'une communauté. Je suis passionné par l'histoire de l'alpinisme. Interagir avec cette histoire relève pour moi d'une sorte d'accomplissement. Par exemple, rencontrer Robert Paragot lors des Piolets d'Or a été un grand honneur. Principalement parce qu'il a fait la première ascension de la face Nord du Huascaran il y a 56 ans. Leur voie,

07/05/12 18:24


28

RENCONTRE

Escape #41

dans cette face est tout simplement très impressionnante. C'est très gratifiant de rencontrer des personnes comme lui et de voir comment l'histoire de l'alpinisme s'entremêle. Quelle est la chose la plus importante que tu as appris grâce à l'alpinisme ? Rester toujours humble ! Je suis très reconnaissant vis à vis de ma communauté de grimpeurs dans le New Hampshire, parce que qu'il y a beaucoup de grimpeurs très forts. Et quelque soit l'expédition d'où je revienne ou la montagne que j'ai grimpé, cela leur ait égal. Ils sont simplement intéressés pour aller essayer quelque chose de difficile sur Cathedral Ledge (la falaise locale). Ce sont mes amis, à la maison, qui me font rester humble et honnête. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur le Saser Kangri II** ? Le Saser Kangri II était la seconde montagne la plus haute n'ayant pas été encore grimpée. C'est un sommet de 7518m d'altitude. A l'origine, le projet était inhérent à mes deux compagnons de cordée, Mark Richey et Steve Swenson. J'ai eu de la chance qu'ils me proposent de me joindre à eux. Ils avaient déjà fait une tentative sur ce sommet en 2009. Cela leur avait permis d'en savoir plus sur comment approcher cette montagne, la voie et les conditions... C'était un très grand challenge parce que cet endroit est complètement vierge et inexploré. Au final, l'ascension s'est passé relativement tranquillement excepté pour une chose : Steve est tombé malade avec une infection aux sinus qui est descendue dans les poumons. Nous avons du faire extrêmement attention à la descente, lors des rappels pour être sure qu'il reste en vie.

“ Ce sont mes amis, à la maison, qui me font rester humble et honnête. ”

Que signifie pour toi les Piolets d'Or ? Les Piolets d'Or sont un grand honneur et honnêtement je suis un peu étonné que nous ayons reçu cette récompense. C'est une autre moyen d'entrer dans l'histoire de l'alpinisme en ayant notre ascension inscrite sur le même registre que les autres nominés depuis 20 ans. Comment est-ce que tu t'es préparé à une telle exposition ? Est-ce que tu as un programme d'entraînement spécifique ? Je ne suis pas très scientifique en ce qui concerne mon entraînement. Mais j'aime beaucoup courir et je fais énormément de cardio avant de partir pour une expédition importante. Normalement je cours entre 80 et 100 kilomètres par semaine au cours du mois précédant l'expédition.

ESCAPE_41.indd 28

Qu'est-ce que tu fais quand tu ne grimpes pas pour toi ? Travailler comme guide et écrire sont deux choses très importantes pour moi. La première est très sociale, la seconde très privée. Ma personnalité est telle que j'ai besoin des deux. A côté de cela, j'aime aussi beaucoup travailler à la ferme avec Janet, aller courir, lire et m'amuser avec notre chienne. Comment est-ce que tu vois l'évolution de l'alpinisme ? Je pense que l'alpinisme va évoluer dans différentes directions simultanément. La diversité dans les styles et les attitudes seront les seules options possibles pour élargir notre potentiel en tant qu'alpinistes. Ce serait vraiment dommage si tous les alpinistes étaient dirigés vers les mêmes objectifs avec le même style.... Qu'est- ce que la performance pour toi ? La performance c'est s'élever au dessus de son potentiel peu importe là où tu crois qu'il se situe. As-tu un souvenir particulier ou une expérience à nous faire partager ? L'année de mes 20 ans a été une année incroyable. J'ai pu grimper l'arrête Cassin au Denali, puis le Cholatse au Nepal et enfin la voie Beyond Good and Evil à l'aiguille des Pèlerins. C'est l'année où j'ai compris ce qui était possible pour moi en alpinisme !

07/05/12 18:24


ph: Tim Kemple Patagonia, Argentina

COMPAGNON DE VOYAGE RECONNU, GREGORY EST HEUREUX DE VOUS PRÉSENTER…

…SA GAMME AXIS TRAVEL

» Poignée Pratique Sans boutons, pour un déploiement facile et robuste

» Porte-bagages Une plate-forme plus stable pour empiler vos autres sacs et affaires

» Démarche fluiDe Une large poignée ergonomique pour avancer sans encombre

» remPlissage facile Grâce à l’armature interne très large vous bénéficiez d’un plus grand volume de rangement

ALPACA 28”

Voir la présentation vidéo:

ESCAPE_41.indd 29

Consulter tous nos produits sur: gregorypacks.com

07/05/12 18:24


RENCONTRE

Escape #41

michael.meisl

30

flo and jakob . civetta, italie

Quels sont tes rêves , tes projets ? Plus de sommets de 7000 mètres en Himalaya et dans la Karakoram et aussi plus de nouvelles voies à ouvrir ici, en Alaska et en Patagonie. Le Towache et l'Ama Dablam en particulier sont des montagnes dont je rêve depuis longtemps ! Et puis d'une façon général, même si ces derniers temps je me suis plus concentré sur les ascensions en Himalaya en style alpin, je souhaite devenir plus fort en escalade pure. Faire des big walls en terre de Baffin, en Antarctique et au Karakoram. La mission est très très longue... peut être à la hauteur d'une vie....? Comment te vois- tu dans 20 ans ? Très bel homme, avec des cheveux gris et une femme magnifique (Janet). Et aussi peut être des enfants, d'autres livres écrits et d'autres Piolets d'Or !

Qu'est-ce qui te manque le plus quand tu es en expédition ? Janet, ma femme bien sûre. Et quand elle est en expédition avec moi, mes amis et l'escalade dans le New Hampshire. Je pense tout le temps à comment je perds mon niveau en escalade quand je suis en expédition et comment mes amis à la maison deviennent de plus en plus forts ! Qu'est-ce qui te pousse à retourner encore et encore en expédition, compte tenu des risques et parfois de la souffrance éprouvée ? En fait je ne souffre presque pas en expédition. Je touche du bois pour cela . Je pense que la beauté des expéditions réside dans le fait d'apprendre à vivre autrement dans un environnement parfois hostile, de voir de nouveaux endroits et de nouvelles cultures sur la terre. L'ascension n'est qu'une partie de tout cet ensemble. * "Une montagne pour mille sommets : l'histoire inédite des tragédies et d'un véritable héroïsme sur le K2" ** Saser Kamgri II? 7518m, Inde Expédition de deux mois dans le Karakoram Indien en été 2011 menée avec Mark Richey et Steve Swenson. Les trois alpinistes ont gravi le Saser Kangri II, jusqu'alors demeuré vierge. Par la raide face sud-ouest, haute de 1700 mètres, la cordée à atteint la cîme le 24 août après quatre jours d'ascension et trois bivouacs. Cette aventure est un exemple en terme d'exploration et de style alpin engagé à haute altitude qui lui a valut un Piolet d'Or en 2012.

ESCAPE_41.indd 30

FReDDie en tRoiS MotS • Habite Madison dans le new Hampshire, USA • né le 26 novembre 1979 • Cela fait 20 ans qu'il grimpe • A étudié l'histoire et les sciences politiques à l'Université • travaille comme un guide dans les White Mountains du new Hampshire (entre 40 à 50 jours par an). Freddie est aussi journaliste, bloggeur, filmeur et conférencier. il travaille également en tant qu'athlète et conseiller technique chez Mountain Hardwear. • Sponsors : Mountain Hardwear, La Sportiva, Sterling Rope, Petzl et Julbo • Site de Freddie Wilkinson : http://www.thenamelesscreature.com/about/ Freddie est en ce moment même dans la vallée du Khumbu avec Ueli Steck pour un gros projet d'enchaînement. Vous pouvez suivre leur évolution sur le site de Ueli Steck : http:/ www.uelisteck.ch/en/news/.html

07/05/12 18:24

2012 adidas France - RCS Saverne 085 480 069. Le nom «adidas», le logo «performance» et la «marque aux trois bandes»

Quel est ton prochain projet à venir ? Je pars en expédition avec Ueli Steck d'ici quelques jours. Nous sommes particulièrement focalisés par le challenge qu'offrent les faces Nord du Khumbu. Les sommets de 6000 mètres y sont tout simplement magnifiques mais tout le monde les ignorent parce qu'ils sont omnibulés par l'Everest juste à côté. Là-bas je vais grimper mais aussi documenter l'expédition en filmant et en prenant des photos.


michael.meisl 2012 adidas France - RCS Saverne 085 480 069. Le nom «adidas», le logo «performance» et la «marque aux trois bandes» sont des marques déposées par le Groupe adidas et utilisées avec son autorisation

flo and jakob . civetta, italie

es-tu prêt à tout donner? civetta, italie – 19h25 share +*

ESCAPE_41.indd 31

win

Crête menant au sommet de la Civetta : après 12 heures d’ascension, Flo et Jakob doivent accélérer pour atteindre le sommet et attaquer la descente la plus difficile avant la nuit. Donne le maximum. Raconte nous ton histoire et gagne l’expérience terrex™. adidas.com/outdoor facebook.com/adidasoutdoor

**partage + gagne

07/05/12 18:24


32

TEST MATOS

Escape #41

© FrAnCk ODDOux

Attention, t

ESCAPE_41.indd 32

07/05/12 18:24


© F. Oddoux © salewa © F. Oddoux © salewa

Pas un catalogue, mais des essais terrain pour faire le bon choix en trek, alpinisme, via ferrata, trail.

© salewa

, TESTS !

© F. Oddoux

Tout l'équipement pour aller jouer dehors.

ESCAPE_41.indd 33

34 I Vestes de protection

42 I Sacs de couchage

48 I Sacs à dos gros litrage

54 I Chaussures D'Alpinisme

60 I Kits via ferrata

66 I Chaussures de trail

07/05/12 18:24


34

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

TesTs

vesTes de pRoTecTIoN Une bonne veste de protection pour affronter le vent et surtout la pluie. Etanche mais respirante : c’est la quadrature du cercle que les marques doivent résoudre. Les meilleurs produits 2012 s’affrontent dans un match de haut niveau. Par Franck Oddoux

ESCAPE_41.indd 34

07/05/12 18:24


35

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

aRc’TeRYX - BETA AR

© FrAnCk ODDOux

LE TEST La Beta AR est une vieille connaissance, nous l’avons largement portée en trek, sous la pluie, dans le vent, sous toutes latitudes. Bon, autant ne pas tourner autour du pot, c’est l’un des produits les plus aboutis et les plus fiables de cette catégorie. Arc’Teryx a apporté un soin maniaque au détail et surtout à la qualité de réalisation. L’étanchéité est totale et la fonctionnalité bien au rendezvous : c’est un sans fautes. On aime le bon dosage entre l’efficacité et le poids : élastiques fins en capuche avec mini système de serrage… La capuche est réglable en trois points et le élastiques ne reviennent pas dans le visage à cause du vent. Un must have si votre portefeuille le permet. c'esT Top | Protection du cou, qualité des zips, étanchéité, beauté de la coupe. Gore Tex Pro Shell c'esT MoINs BIeN | RAS

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

ESCAPE_41.indd 35

5/5 5/5 5/5 480 gr en taille M 470 euros

MILLeT AXON PRO GTX LE TEST De notre point de vue, le gros point fort de l’Axon Pro GTX de Millet est la protection de la zone du cou. Le tissu ne s’affaisse pas, il reste en place et remonte très haut assurant une couverture totale. La capuche ajustée est du même tonneau, de quoi voir arrive le vent et la pluie au sommet du Kilimandjaro. Le surplus du réglage des élastiques est bien géré, il ne revient pas fouetter le visage. Les zips sont de haute volée, ils coulissent bien, y compris sous les bras (doubles curseurs mais pas de garage.) Les deux immenses poches sont bien disposées car situées au dessus d’un éventuel harnais. La coupe est très fonctionnelle et les velcros de poignets puissants. Réalisée en Gore Tex Pro, elle est très étanche et d’un aspect très résistant. c'esT Top | Solidité, protection du cou c'esT MoINs BIeN | RAS Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

5/5 4,5/5 5/5 480 gr en taille M 175 euros

07/05/12 18:24


36

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

paTagoNIa M’S SUPER PLUMA

MouNTaIN haRdweaR coLuMBIa JOVIAN THE COMPOUNDER SHELL

LE TEST Avec 400 grammes sur la balance, cette Patagonia, réalisée en Gore Tex Pro Shell, affiche un poids light. Taillée pour l’outdoor, elle est très bien finie, tant au niveau des assemblages, des coutures, que des accessoires. On aime particulièrement le traitement de la capuche, l’un des must ! Les systèmes de réglages sont ultra étanches, faciles à manier et se repère très rapidement, et surtout, les élastiques au niveau du cou sont maintenus dans des goulottes afin de ne pas frapper le visage. Bien vues aussi, les poches placées au dessus de la ceinture, accessibles même si l’on porte un harnais.

LE TEST Cette veste Jovian est l’un de nos coups de cœur. Très résistante à l’abrasion, elle permet de se frotter à tous les éléments, y compris les rochers les plus acérés. Etanche, elle est surtout respirante grâce à la membrane Dry Q. On a flashé sur la qualité des zips, les garages à curseurs, la coupe (attention, le M taille petit). La capuche est réalisée avec une grande attention, on aime les élastiques disposés à l’intérieur de la veste : ça évite de les voir claquer dans le visage à la moindre rafale de vent… Le détail plus : Mountain Hardwear a disposé le système de réglage à l’arrière de la tête très bas : il ne gène pas quand on porte un casque. A 490 grammes, on a droit à deux poches intérieures dont une zippée, des aérations sous les bras. Une superbe veste taillée pour l’action et les éléments déchaînés.

LE TEST Columbia joue avec la Compounder Shell la carte de la compressibilité. Elle ne tient en effet peu de place dans un sac, pour un poids somme toute peu élevé. Le tissu est très souple, stretch mais pas trop. Les zips étanches sont performants mais on aurait aimé en disposer aussi au niveau des aérations sous les bras (zips classiques avant rabat). On aime les deux grandes poches repose main, la grande de poitrine et les deux poches filet intérieures. La coupe est belle, harmonieuse, toute en courbes. Capuches enveloppante mais sur le modèle que nous avions, un système de serrage a été monté à l’envers. C’est une veste plutôt respirante dans l’action même s’il est toujours difficile de l’affirmer avec certitude. Une veste accessible en prix, aux prestations tout à fait satisfaisantes pour la plupart des usages outdoor.

c'esT Top | Protection du bas du dos, capuche Gore Tex Pro Shell c'esT MoINs BIeN | Le prix

c'esT Top | Qualité de fabrication, robustesse, respirabilité, zips c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Prix, compressibilité, stretch c'esT MoINs BIeN | Etanchéité par temps extrême

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

ESCAPE_41.indd 36

5/5 5/5 5/5 400 gr en taille M 500 euros

5/5 5/5 5/5 490 gr en taille M NC

3,5/5 4/5 4,5/5 490 gr en taille M 249,95 euros

07/05/12 18:25


AVEC GORE-TEX® ACTIVE SHELL À L’INTÉRIEUR,

VOUS RESSENTEZ UNE RESPIRABILITÉ ACCRUE À L’EXTÉRIEUR.

UNE RESPIRABILITÉ POUSSÉE À L’EXTRÊME Les vêtements GORE-TEX ® Active Shell sont extrêmement respirants, durablement imperméables et coupevent. Ils offrent une protection et un confort optimum pour la pratique d’activités hautement dynamiques à la journée comme la course, le VTT ou l’ascension en style alpin. Pour en savoir plus : www.gore-tex.com

Vivez plus d’expériences ...

© 2011-2012 W. L. Gore & Associates GmbH. GORE-TEX, LA GARANTIE DE VOUS MAINTENIR AU SEC, GORE et les logos sont des marques de W. L. Gore & Associés

ESCAPE_41.indd 37

07/05/12 18:25


38

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

odLo 3L PROJECT

BeRgaNs of NoRwaY GAUSTATOPPEN

The NoRTh face ALPINE PROJECT

LE TEST La veste Odlo joue la carte de l’originalité avec une large poche poitrine (à gauche) dont le zip s’ouvre en arrondi. A l’intérieur, on trouve une autre poche filet, un essuie lunettes, et une poche secrète pour ses clés ou son argent. La réalisation de la veste est particulièrement soignée. Tous les superbes zips sont étanches, parfois munis de double curseurs sous les bras. Par contre, le zip central coulisse mal dans la région du cou, c’est du à une couture qui fait épaisseur. La capuche ne comporte pas moins de quatre réglages, un must. Les élastiques de chaque côté du cou sont masqués ainsi que le système de serrage. Pour le confort, le tissu est légèrement stretch. Une très belle veste au look à la fois sobre et original.

LE TEST Comme d’habitude, Bergans of Norway propose un produit haut de gamme dont la finition est simplement irréprochable, on adore la finesse des assemblages ! L’étanchéité est aussi d’un niveau élevé sous les trombes d���eau. Les zips YKK injectés sont à la fois beaux et super water proof, qui plus est, ils ne possèdent pas de partie qui se désèche au soleil et se détériore. Tous les curseurs sont équipées de cordelette, d’embouts plastique sertis d’une petite pièce de métal  : magnifique. La veste descend très bas sur les reins et la capuche réglable en trois points est très performante. Seuls les réglages de chaque côté du cou ne sont pas les plus performants du marché  : il faut coincer l’élastique dans un conduit plastique. Pas super facile avec les doigts froids. Le surplus d’élastique est un peu long également. Un magnifique produit conçu pour affronter le vent et surtout la pluie. Une veste durable.

LE TEST Avec le Gore Tex Activ Shell, l’Alpine Project gagne en respirabilité ce qu’elle perd en imperméabilité. Elle reste tout à fait suffisante dans la plupart des situations, à part quand on prend la pluie pendant des heures. Par contre, elle est légère (moins de 400 grammes constatés). Nous avons aimé son tissu stretch très agréable pendant la marche avec un sac à dans des activités genre via ferrata (bras levés). Tous les zips sont étanches, à doubles curseurs sous les bras pour les aérations. Des fines cordelettes viennent prolonger les curseurs. Le zip central coulisse bien, sauf lorsqu’il arrive au niveau des coutures, il faut alors lui tirer dessus. La capuche se règle très facilement. Une veste légère, à emporter partout et à glisser en fond de sac en cas de coup dur.

c'esT Top | design c'esT MoINs BIeN | Zip central qui coulisse mal

c'esT Top | Etanchéité, qualité générale c'esT MoINs BIeN | Serrage capuche

c'esT Top | Rapport légèreté/efficacité c'esT MoINs BIeN | Zip central qui coulisse mal

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

ESCAPE_41.indd 38

5/5 5/5 3,5/5 590 gr en taille M 355 euros

5/5 4/5 5/5 555 gr en taille L 450 euros

4/5 4,5/5 3,5/5 390 gr en taille M 330 euros

07/05/12 18:25


39

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

Veste Target realisée avec GORE-TEX® Active Shell.

RAB STRETCH NEO JACKET LE TEST C’est sans doute la veste que nous emporterions pour un trek. Pourquoi  ? D’abord pour sa respirabilité (grâce au Neo Shell de Polartec). Dans l’effort, du style « marche », on peut avoir la veste fermée à cause du vent, sans se transformer en étuve. Ensuite, on sélectionnerait cette veste pour son rapport qualité prix. Elle adopte des solutions techniques d’apparence simple mais éprouvées. Tout tombe sous le sens. La capuche par exemple, rien ne traîne, vient fouetter le visage, le réglage se fait facilement. On a beaucoup apprécié aussi les deux larges poches verticales qui permettent de réchauffer ses mains ou de glisser du matériel. Superbes zips étanches et curseurs que l’on peut aisément saisir avec des gants. On adore la protection du bas du dos. Que pourrait-il lui manquer ? Des ventilations sous les bras ? C'EST TOP | Respirabilité, tissu stretch, visière C'EST MOINS BIEN | Pas d’aérations sous les bras Protection Qualite capuche Efficacite des zips Poids : Prix :

ESCAPE_41.indd 39

4,5 4,5 4,5 500 Gr en taille M 349 euros

www.gore-tex.com

07/05/12 18:54


40

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

dIRecT aLpINe TRANGO 2.0

huskY ARGY

LafuMa DUMAREST

LE TEST Les metteurs au point ont passé du temps sur cette veste Trango 2.0, indéniablement. Au delà du soin quasi maniaque apporté aux détails, c’est la sentiment d’un produit solide, fait pour durer, qui domine. Les renforts sont nombreux  : sur les épaules, aux points de frottement. Au delà de la qualité de fabrication, nous avons particulièrement aimé les aérations des bras décalées légèrement sur la poitrine : elles deviennent plus aisées à dé-zipper. La petite polaire au niveau du menton, les zips (très) étanches, les deux poches poitrine, la capuche réglable en trois points, la petite visière, les velcros de poignet ultra puissants, la poche portefeuille, rien ne manque. La capuche pourrait être plus enveloppante sur les côtés du visage et le poids pourrait être un peu plus serré. Sinon, c’est un parcours sans faute.

LE TEST Husky prouve par A+B que l’on peut proposer une veste performante à prix réduit. D’emblée, on a une sensation de confort avec l’Argy, le tissu étant légèrement stretch. Zips étanches, double cordon de serrage à la taille, trois serrages en capuche dont un velcro derrière la tête, poches de main et de poitrine… presque tout est présent. Les ventilations dans le dos sont une bonne idée sur le papier mais restent d’une efficacité réduite en matière d’aération. Plébiscite pour le velcro large des poignets et l’imprimé sympa sur l’épaule.

LE TEST La première impression que l’on a avec la Dumarest, est un feeling de légèreté. Il faut bien regarder l’étiquette pour s’apercevoir qu’elle est réalisée en Gore-Tex Pro Shell et non pas en Active Shell. La deuxième impression est celle d’une grande souplesse. Le tissu est un peu stretch mais ne se déforme pas à l’usage. Le réglage de la capuche se fait en trois points, une patte velcro à l’arrière de la tête et deux coinceurs sur l’avant (pas hyper pratiques). Par contre, le super avantage c’est l’absence de surplus d’élastique battant le visage. Le col monte très haut, on adore. Bons zips étanches munis de cordelettes et d’embouts. Deux poches repose main et une de poitrine. Une veste légère, sans chichis, pour l’action, un point c’est tout.

c'esT Top | Veste indestructible c'esT MoINs BIeN | poids

c'esT Top | Rapport qualité/prix c'esT MoINs BIeN | Le poids

c'esT Top | pochette de transport c'esT MoINs BIeN | RAS

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

ESCAPE_41.indd 40

4,5/5 4/5 4,5/5 615 gr en taille M 329 euros

4,5/5 4,5/5 4/5 535 gr en taille M 179,90 euros

4,5/5 4,5/5 4,5/5 430 gr en taille L 320 euros

07/05/12 18:25


41

VESTES DE PROTECTION

Escape #41

Veste Bitihorn realisée avec GORE-TEX® Active Shell.

ADIDAS TX MOUNTAIN LE TEST Comme la Dumarest de Lafuma, on est frappés de prime abord par le poids light de cette veste en Pro Shell : 430 grammes. L’autre surprise est la présence des trois bandes sur les épaules, mais c’est une autre histoire… Sur le terrain on a apprécié une veste stretch, light dont les aérations se trouvent sur le côté du coprs et non pas sous les bras  : on peut ouvrir et fermer les écoutilles plus facilement dans l’action. Tous les zips étanches coulissent bien, ils ne sont gênés par aucune couture. Ceux des poches sont équipés de garages à curseurs. La capuche reprend le serrage à boutons poussoirs dissimulés dans la cou. La capuche comprend une visière semi rigide. Très bon serrage de poignet et manches très souples. Une veste à emmener loin, sur soi ou dans son sac. C'EST TOP | Légèreté, aérations des bras décalées C'EST MOINS BIEN | Elastiques de taille un peu faibles Protection Qualité capuche Efficacité des zips Poids constaté : Prix :

ESCAPE_41.indd 41

4,5/5 4,5/5 5/5 430 gr en taille M NC

www.gore-tex.com

07/05/12 18:54


42

SACS DE COUCHAGE

Escape #41

TesT

sacs de couchage

Nous avons demandé aux marques des sacs de couchage permettant de passer une nuit à une température de confort aux environs de + 3 degrés. Au cours de treks, nous avons pu prendre en main ces produits très usités. Notre best off. Par Franck Oddoux.

ESCAPE_41.indd 42

07/05/12 18:25


SACS DE COUCHAGE

©SALEWA

43

ESCAPE_41.indd 43

Escape #41

MILLeT HIKER

RaB NEUTRINO

LE TEST Avec Le Hiker, Millet propose un sac dont la température de confort est située aux environs de zéro degré. C’est donc un produit qui peut aller titiller des conditions relativement rudes, ou en tout cas il permet de voir venir. Bien réalisé, le Hiker offre un gonflant très agréable. Sa protection thermique est élevée (pieds bien protégés), elle est solidement épaulée par une collerette bien conçue (fermeture par velcro) et garnie au niveau de la nuque. La capuche enveloppe bien la tête, elle est dotée d’une légère visière. On a particulièrement apprécié les réglages de capuches et de collerette visibles dans la nuit. Mais au chapitre des détails, c’est surtout la qualité du zip qui a emporté l’adhésion : il ne se coince jamais ! Un très bon sac au spectre d’utilisation ultra large.

LE TEST C’est l’une des valeurs sûres de cette sélection. La première vraie bonne idée de ce Neutrino est son sac de compression étanche  ! En cas d’humidité ou de grosse pluie, on est donc assuré d’avoir un duvet sec, chaud, léger, ça n’a pas de prix. Le poids annoncé ci-dessous prend en compte le sac. C’est ensuite un sac au gonflant très bon (garnissage oie 800 ; le tissu extérieur est du Pertex Quantum pour la résistance). La chaleur dispensée est importante, les compartiments sont astucieusement disposés pour éviter les pertes de calories. La collerette d’épaule se règle facilement, comme d’ailleurs la capuche préformée. Last but not least, le zip se manipule du bout des doigts. Zone de confort deux degrés.

c'esT Top | Chaleur, qualité du zip, sac de compression béton c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Qualité du duvet, chaleur, gonflant, qualité des accessoires c'esT MoINs BIeN | RAS

Qualité des zips 5/5 Enveloppement de la tête 5/5 Poids : 1500 grammes avec sac de compression Prix : 170 euros

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

5/5 5/5 990 grammes 369 euros

07/05/12 18:25


44

SACS DE COUCHAGE

Escape #41

The NoRTh face GOLD KAZOO

YeTI PASSION FIVE

sea To suMMIT MICRO MC II

LE TEST Le Gold Kazoo est un sac taillé pour l’aventure. Nous avons apprécié la membrane nylon très résistante sous le sac et le Climashield Prism qui permet d’isoler le corps du sol. Son rembourrage duvet d’oie 600 hongrois assure un beau gonflant et une chaleur efficace y compris au niveau des pieds qui n’ont jamais froid. Le zip ne souffre occupe critique ainsi que les réglages de la capuche. Un sac solide, technique, efficace, pour des conditions qui peuvent commencer à être extrêmes.

LE TEST Yeti a mis la barre très très haute. Garni avec du duvet d’oie européen 900, ce sac affiche un rapport poids/chaleur exceptionnel. Son gonflant est tout à fait remarquable, on se demande même comment il peut entrer dans le sac de compression. Sa zone de confort se situe aux environs de moins deux degrés. On retrouve une collerette intérieure réglable en deux points et une capuche douillette. La zone des pieds a été particulièrement bien traitée, impossible d’avoir froid. Le zip coulisse très bien et ne se coince jamais. Pas de doute, en matière de fabrication, on se trouve dans le (très) haut de gamme. Reste le prix : 665 euros.

LE TEST Il s’agit d’un sac futé, particulièrement adapté au trekking estival ou printanier quand les nuits peuvent être fraîches. Le sac s’ouvre complètement à la manière d’une couverture (très pratique selon les envies). En configuration sac, la zone des pieds peut être complètement ouverte pour laisser passer l’air et faire respirer les orteils. Au niveau de la tête, on a une partie plate, à la manière d’un oreiller. Si l’on tire sur le cordon, on obtient une capuche chaude. Très léger (le poids ci-dessous prend en compte le sac de compression), il offre une chaleur correcte et un gonflant agréable. Il est garni en duvet d’oie 850 et se compacte très facilement. Un très bon sac versatile, agréable d’utilisation. Zone de confort deux degrés.

c'esT Top | Technicité, isolation par rapport au sol c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | rapport légèreté/poids exceptionnel, gonflant, qualité de réalisation c'esT MoINs BIeN | Sac de compression un peu juste en taille. Le prix

c'esT Top | Légèreté, sac astucieux c'esT MoINs BIeN | Chaleur un peu en retrait au niveau des pieds

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

ESCAPE_41.indd 44

4,5/5 5/5 1000 grammes 200 euros

5/5 5/5 870 grammes 665 euros

4,5/5 4/5 680 grammes 349,95 euros

07/05/12 18:25


45

SACS DE COUCHAGE

Escape #41

saLewa - MYON LE TEST Le Myon est un duvet minimaliste qui joue la carte du light. Le genre de sac que l’on emporte toujours au cas où… Réalisé en duvet d’oie européen, il offre une zone de confort comprise un peu en dessous de 4 degrés. Fin (zone des pieds) mais confortable, il possède une fermeture éclair courte (diminution du poids oblige). On a apprécié le zip qui ne se bloque jamais et le garage à curseur qui permet de ne pas avoir le visage en contact avec le cou. Une fois fermé, la sac présente une ouverture très limitée afin d’éviter le maximum de déperdition de calories. Le poids annoncé prend en compte le sac de compression. c'esT Top | Très bon sac de bivouac, légèreté c'esT MoINs BIeN | Chaleur en retrait Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

huskY ESPACE

4,5/5 4,5/5 630 grammes 299,85 euros

LE TEST L’Espace n’est pas garni de duvet mais d’une ouate synthétique Thermolite Extreme. Son gros atout est son prix : moins de 100 euros. On a affaire à un sac jumelable si besoin, sachant que la zone des pieds ne se met pas intégralement à plat. Autre astuce, la poche disposée sous la capuche qui permet d’entreposer et de bloquer un coussin. On aime aussi les bandes sous le sac, anti-glisse, équipées de petits picots, ultra pratique sur surface glissante et terrain légèrement en pente. Avec sa zone de confort de six degrés, il est recommandé pour les randonnées estivales. Le zip central coulisse très bien et la colerette réglable est efficace. Un bon rapport qualité/prix.

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

ESCAPE_41.indd 45

5/5 4/5 1000 grammes 99,90 euros

© FrAnCk ODDOux

c'esT Top | Le prix c'esT MoINs BIeN | Etiquette gênante à l’intérieur du sac à couper

07/05/12 18:25


SACS DE COUCHAGE

MouNTaIN eQuIpMeNT XERO 350 LE TEST Le Xero 350 présente un très bon gonflant et une chaleur importante pour un sac annoncé pour une zone de confort de cinq degrés. Son garnissage est constitué de duvet d’oie européen 750. Très doux à l’intérieur, il se comporte comme une couette mais avec un poids réduit. Le zip est solide, largement proportionné. La capuche est très enveloppante. Au cours du bivouac, on a particulièrement aimé l’isolation au niveau des pieds. Plébiscite aussi pour les cordons de serrage efficaces, ultra fins et discrets. Un très bon sac, bien réalisé, durable.

Escape #41

RaIdLIghT COMBI DUVET

LafuMa PRO 650 DOWN

LE TEST Raidlight a mis à notre disposition un sac, ou plutôt une combinaison duvet particulièrement ingénieuse. Deux ouvertures permettent de passer les bras comme sur une veste sans manches. On porte alors le duvet comme une combinaison. Très proche du corps et éventuellement avec la capuche. Si l’on veut l’utiliser en configuration 100% duvet, on ferme les ouvertures et on rentre les bras. Conçu pour une utilisation de confort à cinq degrés, il est garni de duvet d’oie. On aime sa conception minimaliste et son poids très serré.

LE TEST Le Pro 650 Down affiche une zone de confort entre zéro et cinq degrés. Lafuma a joué la carte de la légèreté, il est un peu en retrait par rapport à la chaleur  : un peu moins de gonflant par rapport à d’autres sacs. C’est par contre un produit très compressible qui ne prend presque pas de place, le genre de duvet que l’on emporte au cas où, pour un bivouac improvisé. Le serrage de la capuche se fait d’un seul côté et il est traité anti bactéries. Nous l’avons lav�� plusieurs fois, rien à signaler, il a gardé ses caractéristiques. On aime le curseur de zip visible dans la nuit.

c'esT Top | Sérieux de la fabrication c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Concept original, efficacité c'esT MoINs BIeN | Très proche du corps

c'esT Top | Légèreté, sac très compact c'esT MoINs BIeN | Zip central qui parfois coulisse mal

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

Qualité des zips Enveloppement de la tête Poids : Prix :

ESCAPE_41.indd 46

5/5 5/5 800 grammes 279 euros

4/5 5/5 590 grammes 199 euros

Photo credit: D. DAHER /// EIDER ©

46

3/5 4/5 870 grammes 210 euros

07/05/12 18:25


Photo credit: D. DAHER /// EIDER ©

pir ps res r o c e tr HER pour que vo C R A OU M res matièresITÉ. R I R U , CO c les meilleu ESPIRABILt respire. R E P GRIM travaillé aveété est LA Rtre vêtemen vo a re Eider -clé de vot transpire, t s o Le m votre corp d Quan

ESCAPE_41.indd 47

nd e qua

prene vous

. z l’air

07/05/12 18:25


48

SACS À DOS GROS LITRAGE

Escape #41

© FrAnCk ODDOux

TesTs

sacs à dos gRos LITRage Un sac pour porter son duvet, ses vivres, son eau, le matériel de secours, les habits, le réchaud… et bien plus ! Ce sont les modèles que nous avons testé, spécial trek, gros litrages. Les meilleurs sacs du marché passés au grill. Par Franck Oddoux

ESCAPE_41.indd 48

07/05/12 18:25


49

SACS À DOS GROS LITRAGE

Escape #41

MILLeT ATACAMA 58+

coLuMBIa ENDURA 50

LafuMa VERDON 50+10

LE TEST Millet prouve avec l’Atama (58+10 litres) que l’on peut proposer un sac gros litrage à poids réduit, sans sacrifier le confort. Il offre dans le même temps une multitude d’accessoires mais sans que le sac ne devienne une usine à gaz. Fruit de l’expérience de la marque en montagne, il offre un dos ultra confort qui joue entre stabilité (les charges lourdes sont permises) et respirabilité (dos 3D nervuré du plus bel effet). Le gros plus concerne la ceinture légère mais très enveloppante, à la fois rigide et bien dotée en mousse. Son shape part au niveau des lombaires (alors que les autres ceintures naissent au niveau des hanches) : l’enrobement est total. Toutes les sangles coulissent bien, les zips idem (zip étanche sur le sommet du sac). Le bon point : les embouts de zips de couleur, préformés, ultra pratiques, maniables également avec des gants. Une valeur sure, un sac bien réalisé, léger, performant.

LE TEST Les metteurs au point Columbia ont particulièrement travaillé le design des bretelles et de la ceinture. Ils ont utilisé une mousse fortement ajourée qui ne se tasse pas dans le temps. Les larges ouvertures équipées de filet permettent l’évacuation de la transpiration. Porté sur un t-shirt, la sensation est étonnante, puis on s’habitue (on sent les quadrillages de la mousse). Le dos à structure métallique légère est très efficace et réparti très bien le poids au niveau des hanches. Les sangles, les poches de rangement zippées, la rain cover, les sangles pour le portage, les emplacements latéraux pour d’éventuelles gourdes ou matériel… rien ne manque. Un sac technique, au dos filet très respirant.

LE TEST Le sac Verdon 50+10 possède un dos très facile à régler, c’est assez rare pour être signalé, les rappels de charge le maintenant en place. Autre astuce bienvenue, la rain cover disposées dans une poche au sommet du sac. Il est beaucoup plus facile de la mettre en place en tirant de bas en haut que l’inverse. Nous avons aimé le rembourrage des bretelles et de la ceinture : impressionnant ! Attention cependant à bien régler la hauteur du sac et à le positionner sur les hanches  : sinon, la mousse du dos devient gênante au niveau des lombaires. Les accessoires sont basiques mais suffisants pour crapahuter : poches latérales, passage pour la poche à eau, porte piolet… Un sac classique pour ne pas se ruiner.

c'esT Top | Démarche Low Impact : 30% recyclé, rain cover c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Dos filet, armature de portage Gore Tex Pro Shell c'esT MoINs BIeN | Contact des bretelles un peu viril

c'esT Top | Le prix c'esT MoINs BIeN | Mousses lombaires très proéminentes

Confort bretelles Confort du dos Prix :

Confort bretelles Confort du dos Prix :

Confort bretelles Confort du dos Prix :

ESCAPE_41.indd 49

4,5/5 5/5 190 euros

3,5/5 4/5 159,95 euros

4,5/5 4/5 85 euros

07/05/12 18:25


50

SACS À DOS GROS LITRAGE

Escape #41

gRegoRY Z55

The NoRTh face ALTEO 50

da kINe POACHER

LE TEST Le Z55 permet de charger la mule comme on dit de manière triviale. Le design du dos particulièrement bien réalisé épouse littéralement les courbes de la colonne vertébrale et réparti le poids de la charge efficacement. Globalement, l’ergonomie a été très bien pensée, en témoigne les bretelles aux découpes parfaites. Sur le terrain, nous avons apprécié les sangles qui coulissent du bout des doigts, le double réglage de la ceinture ventrale, les nombreux espaces de rangement, la solidité et le sérieux des boucles plastique. Le seul bémol concerne l’absence de rain cover. Un très beau sac Gregory personnalisable grâce à de multiples réglages.

LE TEST L’Alteo 50 de The North Face joue la carte de la légèreté. C’est une plume à vide ! Son armature aluminium assure un poids light et une certaine rigidité à l’ensemble. Si le dos filet réduit l’apparition de la transpiration, il provoque aussi une raideur au niveau du dos, la colonne étant plaquée contre cette surface plate : fatiguant à la longue. La ceinture ventrale est particulièrement confortable, les bretelles aussi même si on aurait bien vu un peu plus d’épaisseur (pour le portage des charges lourdes). Son look, les multiples possibilités de portage, la facilité d’accès par le haut en font un sac très sympathique. Il est équipé également d’une rain cover malheureusement non fixée au sac (risque de perte).

LE TEST Le Da Kine Poacher, grâce à ses sangles latérales peut aussi être utilisé en randonnée freeride pour le portage des skis. C’est le seul sac à proposer une double ouverture, sur le dessus mais aussi dans le dos à la manière de certains sacs photo. C’est à la fois très pratique et rigide : la surface du dos est plate. Les mousses sont assez confortable et ne se tassent pas avec le temps. Elles renvoient la chaleur du corps, à la manière d’un isolant. La tenue des bretelles et de la ceinture est bonne. On aime la grande poche qui s’ouvre largement qui permet de fourrer tout le matériel technique.

c'esT Top | Technicité du dos, possibilité de porter des poids importants c'esT MoINs BIeN | Pas de rain cover

c'esT Top | Légèreté, look c'esT MoINs BIeN | Rain cover non fixé au sac

c'esT Top | Facilité de rangement c'esT MoINs BIeN | Pas de rain cover

Confort bretelles Confort du dos Prix :

Confort bretelles Confort du dos Prix :

Confort bretelles Confort du dos Prix :

ESCAPE_41.indd 50

5/5 5/5 189,95 euros

3,5/5 3,5/5 170 euros

3,5/5 3,5/5 170 euros

07/05/12 18:25


51

SACS À DOS GROS LITRAGE

Escape #41

kaRRIMoR LYNX 40/50

Lowe aLpINe TFX MAKALU 65-85

huskY ZHETOS 60

LE TEST Le Lynx by Karrimor est certainement le sac que l’on emporterait pour tenter une aventure. S’il y avait un classement, il serait au sommet du podium de cette sélection. Son gros point fort concerne sa ceinture semi rigide qui permet une stabilisation imparable de la charge. Il y a ensuite, la qualité du portage, savant dosage entre rigidité, respect de la courbure du dos et semi flexibilité. Pas dd doute, on peut charger le Lynx prou des virées de plusieurs jours. Nous avons apprécié aussi son volume ramassé qui permet de se faufiler en fôret. Il va sans dire qu’à ce niveau, les sangles coulissent bien (et tiennent en place une fois serrées) et que les accessoires ne souffrent aucune critique. Une référence.

LE TEST Le TFX Makalu propose un litrage impressionnant, le plus important de cette sélection. C’est aussi l’un des coups de cœur avec le Karrimor et le Gregory. Son dos réglable est très efficace et cohérent. Il fonctionne à merveille avec la ceinture semi rigide qui bloque le ballant de la charge. Son dos d’apparence très rigide est pourtant très confortable, merci les mousses douillettes. Les bretelles ergonomiques sont fines mais suffisantes. Toutes les sangles se règlent finement, un vrai bonheur. Les espaces de rangement son considérables, de quoi partir en bivouac plusieurs jours !

LE TEST A 99 euros, rien à redire. Husky offre ce qu’il faut pour s’évader avec une charge importante sur le dos. C’est sans doute l’un des portages les plus souples de la catégorie. Il peut être très recommandé en alpinisme où il faut conserver une certaine flexibilité de la colonne vertébrale. Son dos est réglable, les bretelles épaisses et souples, bien dessinées. La ceinture large est équipée de porte matériel. Système de portage latéral, porte piolet, on voit que le Zhetos a de l’ambition et souhaite s ‘élever. On a aimé la rain cover réglable et les zips qui se manient très facilement.

c'esT Top | Qualité du portage, sérieux de la réalisation, rain cover c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Volume, qualité du portage c'esT MoINs BIeN | Le prix

c'esT Top | Rain cover réglable, le prix c'esT MoINs BIeN | Mousses très souples

Confort bretelles Confort du dos Prix :

Confort bretelles Confort du dos Prix :

CONFORT BRETELLES CONFORT DU DOS Prix :

ESCAPE_41.indd 51

5/5 5/5 185 euros

4,5/5 5/5 230 euros

4,5 4/5 99 euros

07/05/12 18:25


52

SACS À DOS GROS LITRAGE

Escape #41

MouNTaIN haRdweaR WANDRIN 48

LE TEST Avec 48 litres, le Wandrin est un peu en retrait par rapport aux autres sacs en termes de litrage, mais il existe aussi en 52 litres. Au chapitre de la technicité, il n’a rien à envier aux meilleurs modèles. Même s’il propose un dos filet, il offre une belle souplesse et adaptabilité à la morphologie de chacun. C’est dû à la structure métallique qui se plie légèrement pour suivre la colonne. Respirant, très confortable, il possède des bretelles aérées et très agréables. Les curseurs de zips sont tous équipés d’un embout pour les saisir plus facilement. Les sangles (blanches, pour le style) coulissent bien et toutes les boucles plastique respirent la solidité. Pour autant, le poids du Wandrin reste limité. Un excellent sac pour la randonnée à la journée en 48 litres, idéal pour le bivouac en 52. c'esT Top | Légèreté, look c'esT MoINs BIeN | Rain cover non fixé au sac

RaIdLIghT LIGHT HIKING

Confort bretelles Confort du dos Prix :

3,5/5 3,5/5 170 euros

C

M

Y

CM

MY

CY

LE TEST Le Light Hiking porte bien son nom.

CMY

Fidèle à l tradition de la recherche du gain de poids de Raidlight, se sac est étonnant. Avec moins de un kilo, 990 grammes exactement, difficile de faire mieux. On s’attendait à un portage catastrophique, il n’en a rien été même s’il ne faut tout de même pas trop le charger car sa structure est très souple. Pour autant, son système de bretelles qui prend loin dernière les épaules, derrière la tête, est très efficace. Un système de rappels latéraux permet de stabiliser la charge, il suffit d’actionner deux cordons. Deux grandes poches filet profondes accueillent des gourdes. Un sac pour tous ceux dont le poids est l’ennemi juré. Un sac aussi pour porter des choses volumineuses mais pas forcément lourdes (habits, sac de couchage…)

K

Confort bretelles Confort du dos Prix :

ESCAPE_41.indd 52

5/5 4/5 110 euros

© FrAnCk ODDOux

c'esT Top | Poids trés bas c'esT MoINs BIeN | Tenue du sac

07/05/12 18:25


w w w. t o p r o c k . f r info@toprock.fr

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K

ESCAPE_41.indd 53

07/05/12 18:25


54

CHAUSSURES DÉBUTANT EN ALPI

Escape #41

TesTs

© SALEWA

Les chaussuRes pouR BIeN déBuTeR eN aLpINIsMe La multiplicité des modèles de chaussures pour évoluer en dehors des sentiers, sur terrain enneigé ou sur le rocher peut laisser le pratiquant désemparé face au choix. Escape et son guide haute montagne font le point Par Pascal Junique sur les produits à recommander.

ESCAPE_41.indd 54

07/05/12 18:25


55

CHAUSSURES DÉBUTANT EN ALPI

Escape #41

N

ous consacrons ce petit focus aux chaussures destinées à l’alpinisme facile. Celui qui vous conduit sur les sommets par des voies abordables, sur terrain varié (marche d’approche, neige, rocher). On exclut les hautes altitudes et une pratique hivernale et ses grands froids. Nous nous cantonnons aux modèles utilisables avec des crampons semi automatiques c’est à dire avec semelles à débord arrière généralement bien adaptés à ce type de pratique. QuelQues poinTs imporTanTs

Les tiges doivent monter suffisamment haut pour recouvrir les malléoles. Ni trop rigides ni trop souples, elles doivent assurer protection, maintien latéral pour la tenue dans les dévers et éviter l’entorse. La languette doit être confortable et ne pas présenter de points douloureux à la flexion. La tige dans sa partie arrière doit maintenir le talon sans le comprimer. Une échancrure dans le haut de celle-ci autorise une meilleure amplitude dans la marche, et n'écrase pas le haut du tendon d'Achille dans les phases de descente face à la pente. essaYer aVanT De se lancer

La semelle présente un crantage efficace, une résistance certaine à l’abrasion, et la meilleure adhérence possible sur le rocher et le mouillé. Un intercalaire amortissant sous le talon est judicieux. Une petite zone au bout et sous la semelle exempt de tout relief permet un meilleur contact, adhérence et précision pour les parties d’escalade. rigiDiTé mais précision…

En appui sur l’herbe un peu mouillée, en revanche, ça ripe… Sa rigidité latérale doit être sensible pour sécuriser l’appui dans les terrains enneigés ou instables (éboulis ). Dans l’axe longitudinal une certaine souplesse de la partie avant sera bienvenue pour favoriser le déroulé du pied dans la marche et l’aisance en escalade. Ne prenez pas une pointure trop ajustée, vous allez descendre au moins autant que vous allez monter et les orteils peuvent facilement venir au contact et heurter le bout de la chaussure. Le laçage doit pouvoir autoriser indépendamment le réglage du serrage de l’avant pied de celui du haut de la tige sur la cheville. Une astuce de blocage du défilement du lacet dans une boucle dédiée permet généralement d’assurer cette fonction. Le talon ne doit pas se soulever. Il convient donc de vérifier que cela ne se produit pas en utilisant le serrage dans le passant ou boucle souvent prévu au cou-de-pied.

ESCAPE_41.indd 55

Quoi qu’il en soit, un essai précis des modèles convoités, en prenant son temps en magasin, sera primordial. Si un point douloureux apparaît, il ne devrait pas s’estomper à l’usage. Parmi tous les modèles, une assez grande variété de chaussants existent, et votre pied sentira celui qui lui convient. Rappelez-vous que les semelles intérieures sont amovibles. Il ne faut pas hésiter en cas de problèmes de pieds de les remplacer par celles qui vous conviennent ou de très isolantes si vous percevez le froid par en dessous, ou de plus amortissantes. Par conditions chaudes, une membrane performante incluse dans la chaussure qui, en plus de son imperméabilité, assurant la respirabilité est nécessaire. Le choix et le type de chaussette, interface entre la chaussure et votre pied, en fonction des températures et de l’usage prévu a une influence sur votre confort. Ne vous affolez pas si le cuir en surface finit par s’imprégner d’humidité, la membrane imperméable est derrière et votre pied ne devrait pas se mouiller. Leur longévité dépendra de l’intensité de l’usage, du type de terrain d’évolution et du soin que vous leur apporterez (séchage doux, utilisation de produits d’entretien dédiés, nettoyants imperméabilisants, ressemelage possible). Sans oublier la résistance des matériaux et conception du modèle. Last but not least, un poids contenu est toujours apprécié.

07/05/12 18:25


56

CHAUSSURES DÉBUTANT EN ALPI

Escape #41

haNwag FERRATA COMBI GTX

asoLo SHERPA GV

LE TEST Cette chaussure provoque une sensation de confort immédiat. Une large bande d’enrobage de protection fait le tour du chaussant. Des renforts cuir judicieusement placés assurent maintien, tenue de la tige et renforts du laçage. Elle monte assez haut mais s’échancre bien en arrière pour ne pas heurter le tendon d'Achille. La semelle plutôt épaisse et ferme assure une bonne isolation. Elle ne gêne pas trop en escalade car son épaisseur diminue progressivement en se rapprochant de la petite zone lisse à son extrémité qui donne confiance en escalade. De plus, le déroulé du pied est favorisé par le relevé de la semelle qui s’accentue en allant vers son extrémité avant.

LE TEST Le style de ce modèle n’est pas sans rappeler celui des traditionnelles et inusables chaussures cuir dont des chaussettes Jacquard émergeaient avant de se terminer dans un knicker… Tige cuir sans empiècement, tige assez haute, languette protégée par un soufflet… Mais bien sûr, de nombreux détails sont améliorés. La respirabilité et l’étanchéité grâce à une membrane performante. La nette échancrure en arrière de la tige est confortablement surmontée d’un bourrelet mousse. Un bandeau pare-pierres sur tout le pourtour protège le bas d’un cuir de qualité et de couleur attrayante. La conception du système de laçage assure un excellent blocage du talon et réglage de l’enserrage du pied. L’accroche de la semelle avec son intercalaire pour améliorer l’amorti ne nous a pas déçu.

c'esT Top | La partie basse du laçage avec passant en sanglette sans aspérité et efficace.

c'esT Top | Elles pourront aussi satisfaire l’amateur d’alpinisme plus technique (mixte, neige pente raide, glace…).

c'esT MoINs BIeN | L’aspect un peu massif.

c'esT MoINs BIeN | Une semelle plutôt rigide qui ne favorise pas la marche.

Poids : 1448 gr la paire en 39,5

Poids : 1660 gr la paire en 38 2/3

ESCAPE_41.indd 56

07/05/12 18:25


57

CHAUSSURES DÉBUTANT EN ALPI

saLewa RAPACE GTX W LE TEST Avec ce modèle dans sa version femme testée ici, Salewa

ravira les amatrices du léger. Le chaussant plutôt près du pied lui confère une esthétique moderne et technique. La tige qui ne monte pas très haut laisse une liberté conséquente à la cheville et la semelle souple favorise agréablement la marche. L’enrobage caoutchouc fait le tour de la chaussure et enrobe presque entièrement le talon. Le laçage, étudié, descend très bas et permet un ajustement fin pour maximiser la tenue du pied et sa précision en escalade. Le blocage talon est bien ressenti aidé, par le système de très fin cable en Y relié à la boucle de laçage dédiée. L’avant tolérera un grand nombre de largeur de pied. Le talon est plus étroit. c'esT Top | Sympa en rocher, via ferrata, trekking d’atitude. c'esT MoINs BIeN | Peu adaptée aux courses de neige un peu raides, et aux temps froids.

Escape #41

MILLeT CHARPOUA GTX LE TEST Dès l’entrée du pied dans cette chaussure légère, le confort est

immédiatement perçu. A l’usage cela n’a pas faibli. L’avant pied acceptera bien des largeurs, et l’asymétrie dosée ne surprendra pas. Le collier échancré sur l’arriere est surmonté de deux « boudins »moussés très confortables . Avec la languette épaisse à soufflets ceux-ci enserrent agréablement la cheville, sans points durs. Son maintien est franc, tout en laissant de la liberté. Le laçage est composé de passants sur l’avant puis de crochets sur le haut de la tige . Le crochet intermédiaire maintient bien le talon qui ne se soulève pas. Il ne bloque pas totalement le lacet, mais permet sans problème le réglage séparé des deux parties du laçage. Marcher avec est agréable et la tenue latérale sécurisante. L’enrobage caoutchouté est suffisant. L’amorti de la semelle se ressent bien. Le mix imperméabilité /respirabilité s’avère satisfaisant. La qualité des matériaux employés et le savoir faire italien devraient assurer une bonne tenue dans le temps. c'esT Top | la semelle aux crampons généreux, efficace et sécurisante dans la neige ramollie et les terrains souples. c'esT MoINs BIeN | un peu moins précises sur le rocher.

Poids : 1474 gr la paire en 39

ESCAPE_41.indd 57

Poids : 1320gr la paire en 39 1/3

07/05/12 18:26


58

CHAUSSURES DÉBUTANT EN ALPI

Escape #41

sIMoNd ALPINISTE 300

La spoRTIva TRANGO S EVO GTX

LE TEST Simond avec la charge symbolique de son nom dans le milieu de la montagne et sa situation entrepreneuriale actuelle, ne pouvait qu’intégrer la chaussure de montagne. Ce modèle s’inscrit parfaitement dans le programme défini. Le chaussant plutôt large satisfera de nombreux pieds. Le laçage répartit bien le serrage sur l’ensemble du pied. La tige monte juste à la hauteur nécessaire pour assurer un compromis tenue /aisance des mouvements de la cheville. L’enrobage de l’avant-pied est conséquent, il ne se prolonge cependant pas sur le pourtour arrière. La membrane assure une étanchéité satisfaisante. Avec un intercalaire pour procurer un peu d’amorti, la semelle Vibram classique d’une souplesse dosée ne déçoit pas et permet d’aborder tous les usages et types de terrains.

LE TEST Avec ce modèle, La Sportiva tente de marier technicité et légèreté et confort grâce à un assemblage étudié des matières synthétiques et performantes (Lorica, Cordura, Gore Tex…). L’enrobage du bas est complet et une pastille recouvre le dessus de l’avant des orteils. Le système de laçage qui descend très en avant sur une pointe assez fine verrouille sans boucles métalliques, avec beaucoup de précision et confort l’empeigne sur l’avant-pied. Le haut de la tige et son laçage monte assez haut sur les chevilles mais laisse une très agréable liberté de mouvement. La semelle avec son intercalaire épais n’est pas vraiment souple mais cela n’entrave pas un déroulé du pied satisfaisant. Son amorti est sensible. La précision en escalade est excellente.

c'esT Top | Le prix.

c'esT Top | Une chaussure légère et performante pour un alpinisme polyvalent d’été.

c'esT MoINs BIeN | La languette doit être bien positionnée dès le premier usage, elle ne possède pas de passant pour que le laçage la maintienne centrée.

c'esT MoINs BIeN | Comme souvent pour des modèles très légers, l’usure peut se manifester assez rapidement.

Poids : 1474 gr la paire en 39

Poids : 1464 gr en 42

ESCAPE_41.indd 58

07/05/12 18:26


« Aimer lA montAgne, c’est Accepter ses conditions. » hAnwAg tAtrA gtX® pour se plier à ces conditions, nous vous proposons l’outil adapté: la Tatra GTX® avec sa doublure en Gore-Tex®, sa semelle AW Integral innovante et légère, développée par Hanwag, garantissant un système de torsion permettant un agréable déroulé du pied. Ce modèle est disponible dans la version homme et femme.

inFo@toprocK.Fr ESCAPE_41.indd 59

/

www.toprocK.Fr

www.hAnwAg.Fr 07/05/12 18:26


60

VIA FERRATA

Escape #41

© FrAnCk ODDOux

TesTs

QueL MaTéRIeL uTILIseR eN vIa feRRaTa ? Simple débutant ou pratiquant assidu, il convient de s’équiper de matériel fiable, facile à utiliser. Les derniers accidents en date sont là pour le souligner : pour ludique qu’elle soit, la pratique de la via ferrata Par Pascal Junique peut s’avérer à risque.

ESCAPE_41.indd 60

07/05/12 18:26


61

VIA FERRATA

Escape #41

L

’activité de via ferrata rend possible pour quasiment tout un chacun la progression sur des espaces verticaux naturels spécialement aménagés, et sécurisés par un câble fixé a l’aide de broches scellées. Le pratiquant reste toujours relié à ce câble. Une apparente facilité ne doit pas occulter le caractère potentiellement dangereux contenu dans l’activité. Il est essentiellement lié au risque de chute et/ou à la mauvaise utilisation du matériel. Les fabricants de matériels ont déployés leur arsenal d’ingéniosité pour rendre le matériel d’assurage le plus performant possible. L’objectif étant de diminuer la force de choc subie lors d’une chute sur le câble ou une broche scellée. Cette force de choc peut entrainer rupture du matériel (baudrier, longes ou mousquetons) ou des dégâts sur le corps humain. Les systèmes d’assurage vont dissiper l’énergie accumulée lors de la chute et libérée lors du choc. Ils sont composés de mousquetons, longes, absorbeur d’énergie et d’une boucle d’encordement qui les relie au baudrier.

Les mousquetons (marqués K) ont une norme particulière, et une résistance plus élevée. Ils sont réservés principalement au systèmes pour via ferrata. Ils sont pendant la progression toujours mousquetonnés les deux sur le câble et pour franchir les points d’ancrages, on en déplace un seul à la fois. Tous ceux testés sont à système key lock. Incontournable, il empêche toute accroche intempestive du bec dans le câble quand on les utilise. Les deux longes sont reliées à l’absorbeur ou dissipateur d’énergie. Il est constitué d’un système composé soit d’une sangle à déchirement (de certains de ses fils de tissage) ou d’une pièce métallique dans lequel défile et frotte une corde La boucle pour l’encordement vient se placer en nœud tète d’alouette autour du pontet du baudrier QuelQues conseils uTiles en magasin

Si vous devez vous équiper, achetez un set complet et pas des éléments séparés que vous bricolerez ensemble. Il convient de se forger une expérience qui vient avec la pratique progressive dans le niveau de difficulté. Essayez le si possible avant d’acheter. Le manipuler correctement s’apprend et lire complètement la notice jointe ne sera pas du tout superflu. On retiendra que leur plage d’utilisation ne couvre pas les extrêmes, les petits et gros poids n’auront pas de sécurité (pensez aux enfants qui manquent d’expérience et d’attention). Lorsque les points d’ancrages en vertical sont éloignés au delà de 5 mètres en cas de chute qui peut donc être supérieure cette hauteur, la rupture d’éléments est fort probable. SI les mousquetons viennent heurter un ancrage en porte à faux leur résistance s’effondre. Dans ces cas la sécurité maximale sera assurée en s’encordant. (les professionnels de l’activité encordent toujours).

ESCAPE_41.indd 61

© FrAnCk ODDOux

les mousQueTons sous TouTes leurs Formes

VériFicaTions À cHaQue sorTie

Il est important que votre matériel soit en bon état. Inspectez votre matériel qui doit être exempt de tout signe de fatigue, usure, présence d’entailles, fissures. On le mettra notamment au rebut si une chute s’est produite (systèmes avec sangle a déchirement), ou si vous avez un doute sur la fiabilité du système. Si la sangle de l’absorbeur présente une entaille, une couture rompue ou une usure sensible, on procèdera de même.(cf notice fabricant). Une goutte d’huile sera parfois utile pour redonner de la fluidité au mécanisme des mousquetons. Méfiez vous du matériel d’occasion, vous ne connaissez pas nécessairement son vécu Cette activité peut se dérouler dans des conditions qui peuvent devenir hostiles (altitude, froid, pluie…) Un équipement adapté ou emporté en prévision peut être nécessaire surtout si le parcours demande du temps. Dans ce cas n’oubliez pas aliments énergétiques et hydratation. Une bonne condition physique voire athlétique pour certains parcours sera bienvenue. De petits gants de style cycliste laissant découvert( utile aussi bien sur en cas de tyrolienne), des chaussures adhérente type trek (surtout si accès et retour sont un peu délicats) font partie de la panoplie a ne pas négliger. On n’oublie surtout pas le casque qui protége des chocs contre le rocher et de éventuelles chutes de pierre, (vous n’êtes pas toujours seuls…).

07/05/12 18:26


62

SET VIA FERRATA

Escape #41

sIMoNd VIA VITALINK

caMp / MATRIX GYRO REWIND

peTZL / SCORPIO BLack dIaMoNd VERTIGO WL EASY RIDER

LE TEST Ce modèle plutôt compact et léger, avec sa sangle à déchirement bien ensachée dans sa housse de protection inspire confiance. Son prix est aussi contenu. Les larges longes à élastique sont bien finies et leur allongement est modéré. La boucle de sangle est ajustée aux mousquetons et doublée à l’intérieur par un anneau caoutchouté. Elles les enserrent et les stabilisent très efficacement dans l’axe. Cela aide aussi à leur saisie. Le mousqueton est large. La boucle de sangle supplémentaire entre le départ des sangles pour placer un mousqueton supplémentaire est bienvenue pour s’auto assurer court et soulager les bras si nécessaire.

LE TEST Camp, avec ce set, présente un montage original des longes élastiques. Celles ci sont reliées indépendamment par un petit anneau faisant office d’émerillon et rotule à une petite pièce métallique. Elle même est connectée par le même système à l’absorbeur. A l’usage cela évite efficacement et avec bonheur tout chevauchement ou entortillement des sangles qui surviennent inévitablement sans cette originalité. L’absorbeur est constitué d’une corde passant dans un système de frein métallique compact Si une chute se produit le système peut fonctionner une deuxième fois. Le système d’ouverture des mousquetons  «  hercules  » est intuitif. L’ensemble présente un poids un peu élevé.

LE TEST Petzl avec cette longe à absorbeur d’énergie (sangle à déchirement) nous présente un produit abouti. Les longes élastiques sont de couleur tranchante pour une évidente visualisation. La bague et le doigt des mousquetons se manipulent sans anicroche libérant une ouverture conséquente. Une fermeture a glissière ouvre complètement le petit sac contenant la sangle à déchirement pour favoriser son inspection. La petite sangle utile pour se suspendre court et en cas de fatigue est présente.

LE TEST Avec ce set «  easy rider » peut être êtes vous « born to be wild  » (j’adore ce morceau) et à défaut de loup des steppes vous vous sentez je l’espère un pratiquant heureux de via ferrata. Le débattement conséquent des sangles élastiques plutôt fines laisse une large liberté d’évolutions autour du câble. La sangle a déchirement est enveloppée dans une housse solide . La boucle d’encordement en sangle épaisse mais souple permet aisément la confection de la tête d’alouette d’encordement dans le pontet du baudrier.

c'esT Top | Un témoin évident à l’intérieur de la housse de sangle permet aisément de diagnostiquer si celle ci est hors d’usage.

c'esT Top | l’absorbeur métallique et l’ excédent de corde utile au défilement pour absorber l’énergie lors d’un choc sont très judicieusement intégrés dans une housse compacte.

c'esT Top | les « strings »en caoutchouc maintiennent les mousquetons dans le bon axe de travail et protègent bien les sangles de l’usure.

c'esT Top | De beaux mousquetons bien conçus, à large ouverture. Ils sont fluides et naturels à manipuler. Même de petites mains les trouveront faciles.

c'esT MoINs BIeN | l’ouverture des mousquetons pourrait être un peu plus large.

c'esT MoINs BIeN | Relier le set au baudrier est un peu difficile car la boucle est un peu courte.(ou l’absorbeur un peu long …)

c'esT MoINs BIeN | j’aurais aimé un petit anneau a la base des sangles pour se longer court

Poids : 604 gr.

Poids : 495 gr.

Poids : 499 gr

c'esT MoINs BIeN | l’ouverture un peu dure du doigt quand elle est complète et si on presse la bague à fond.

Poids : 373 gr.

ESCAPE_41.indd 62

07/05/12 18:26


63

CASQUES VIA FERRATA

Escape #41

peTZL ÉLIOS LE TEST Avec ce modèle a coque abs et calotte polystyrène petzl offre un modèle polyvalent qui peut s’adresser aussi bien à l’alpiniste qu’au pratiquant de via ferrata. Le poids est contenu, la coque en polycarbonate et la mousse à l’intérieur et sur le haut laisse latéralement de l’espace pour l’aération. les sangles de maintient sont fines et souples .Quatre petites pastilles assurent la fixation d’une frontale . La molette de réglage du tour de tête adhère bien aux doigts pour tourner sans heurt. Deux tailles satisferont la majorité des pratiquants.

ESCAPE_41.indd 63

c'esT Top | la bride arrière se règle en hauteur et peut avec la molette de réglage s’escamoter a l’intérieur de la coque. c'esT MoINs BIeN | la mousse de la bride de tour de tête pourrait gagner a un petit peu plus de confort Poids : 313 gr taille 2 Prix : 44,90 �euros

07/05/12 18:26


CASQUES VIA FERRATA

Escape #41

BLack dIaMoNd TRACER

sIMoNd CALCIT LIGHT

caMp ARMOUR

LE TEST Ce casque, très léger (polystyrène

LE TEST Un design un peu plus raffiné pour ce casque qui présente une multiple normalisation  : cycle, skate, roller et alpinisme. Ses usages en seront donc élargis. Il est léger, très bien aéré(larges orifices et canaux air internes), et couvre bien la tête. Le maniement de la molette de réglage pour l’ajustement au tour de tête est remarquable de facilité et précision. Quatre petites pattes permettent bien sur l’emport et fixation d’une frontale.Il est disponible en deux tailles. Les sangles latérales et de la jugulaires sont souples et agréables au contact.

LE TEST Une pléiade de choix de couleurs souvent attrayantes pour ce casque avec coque abs et calotte intérieure en polystyrène expansé. Une taille pour chacun, homme, femme, enfant. Sa conception est sans fioritures inutiles. Le confort sur la tête est satisfaisant. La bride qui l’enserre est doublée agréablement d’une mousse participant au confort. Son réglage, grâce à la molette(elle aussi doublée à l’intérieur) à l’arriere se déroule sans heurt. La plage de ce réglage est assez importante . Les sangles sont souples et s’ajustent sans grande difficulté.

c'esT Top | avec trois tailles (et un modèle enfant) disponibles, chaque tête trouvera son casque.

c'esT Top | le confort et la douceur des mousses qui garnissent son intérieur

c'esT Top | la jugulaire dont les sangles sont entourées de mousse pour un contact agréable sous le menton.

moulé, coque polycarbonate), bien aéré, conviendra bien, entre autres, à l’activité estivale de via ferrata . Astucieusement, les ouvertures d’aération supérieures sont obstruées par une petite grille métallique qui empéche le passage d’éventuels petits débris. Les sangles latérales de réglage sont souples et leur ajustement pour équilibrer le positionnement du casque se fait précisément et facilement. La rotation de la molette arrière pour ajuster le diamètre du tour de tête pourrait être plus fluide.

c'esT MoINs BIeN | la sangle de la frontale un peu difficile a placer dans les pattes de fixations.

Poids : 247 gr taille M Prix : 89, 95 �euros

ESCAPE_41.indd 64

c'esT MoINs BIeN | RAS

Poids : 288 gr taille L Prix : 39,99 �euros

© Lafouche, M. Dalmasso, J. Chavy

64

c'esT MoINs BIeN | les attaches pour la frontale un peu réduites.

Poids : 357gr ( modele homme) Prix : 39,99�euros

07/05/12 18:26

AD C


© Lafouche, M. Dalmasso, J. Chavy

Harnais CORAX, il ira partout. Et vous ?

CORAX Harnais réglable confortable Conçu pour l’escalade, l’alpinisme ou la via ferrata... Conçu pour vous.

AD CORAX-200x250_FR.indd 1 ESCAPE_41.indd 65

www.petzl.com/CORAX

14/06/11 18:26 10:48 07/05/12


66

TRAIL TRAINING

Escape #41

TesTs

TRaIL TRaININg

Escape a testé une sélection de modèles trails dédiés aux parcours de montagne, plutôt techniques. Dans cette configuration, le mix entre amorti et accroche est primordial. Une chaussure idéale pour l’entraînement et, pourquoi pas, la course. Par Franck Oddoux

ESCAPE_41.indd 66

07/05/12 18:26


TRAIL TRAINING

Escape #41

scoTT ERIDE AZTEC3

paTagoNIa FORE RUNNER

LE TEST Cette très belle Scott est une chaussure précise, relativement proche du sol. Elle a conquis ceux qui aiment un contact assez direct avec les éléments au niveau de l’avant pied. Le serrage est de bonne facture, son système automatique est rapide à mettre en place et ne bouge plus dans l’action. Au chapitre de l’accroche, le grip de la semelle est dans la moyenne, il reste efficace sur terrain mouillé mais devient moins efficient dans le très gras. C’est une chaussure au poids contenu, légère au pied, qui est recommandée pour des parcours pas forcément très longs.

LE TEST On trouve une chaussure légère, confortable, très respirante grâce au mesh du dessus de pied. Lequel mesh a tendance à se détendre à l’usage, les pieds fins doivent prendre cela en compte. Au niveau de l’amorti, il est relativement présent en talon mais très localisé sous le talon d’Achille, sur une zone restreinte. A l’avant du pied, la semelle est assez dure, avec très peu de filtration. De manière générale, le châssis ne rend pas d’énergie et relance peu dans la foulée. La semelle a été jugée agréable et accrocheuse sur terrain roulant, mais, belle surprise, elle reste relativement efficace en terrain lourd voire sur neige (efficacité sous les métatarses et en talon). Le laçage est très bon et la languette épaisse. Tenue en dévers correcte.

c'esT Top | Facilité d’entrée du pied, laçage c'esT MoINs BIeN | Rigidité sur l’avant du pied

c'esT Top | Confort, semelle EVA recyclée à 15% c'esT MoINs BIeN | Peu de nerf dans le châssis

Qualité semelle 4/5 Efficacité laçage 4,5/5 Amorti 4/5 Poids : 350 grammes constatés en taille 42 2/3 Prix : 125 euros

Qualité semelle Efficacité laçage Amorti Poids : Prix :

© SALEWA

67

ESCAPE_41.indd 67

3,5/5 4,5/5 3/5 260 grammes en 42,5 100 euros

07/05/12 18:26


68

TRAIL TRAINING

Escape #41

adIdas RIOT 4

LafuMa MOON RACE

coLuMBIa MASTER OF FASTER

LE TEST La célèbre Riot n’en finit plus d’évoluer, de mûrir. A part les quelques grammes qu’elle a pris au passage, le tableau est extrêmement flatteur pour une chaussure qui ne prête le flanc à aucune critique. Tout est parfaitement dosé. Il y a d’abord le laçage, à la fois facile et ultra performant, puissant mais confortable grâce à une languette très épaisse (mais légère). L’enrobement du pied est très bon, le pare-pierres conjugue efficacité, légèreté et souplesse. Le travail de la semelle est aussi d’excellent niveau, le grip est assez prononcé sans être exceptionnel. On note que le talon peut se charger en boue selon la consistance de la terre. L’amorti est à la fois présent quand il s’agit de filtrer mais discret quand il faut sentir le profil du terrain. On ne note aucune remontée de cailloux dans le pied et l’on a apprécié la tenue en torsion très rassurante. Bref, un coup de cœur pour cette Riot homogène, compétitive et très saine.

LE TEST Une fois de plus, nous avons beaucoup apprécié le système de double laçage Lafuma. Il permet d’ajuster au mieux la pression sur le haut du cou-de-pied et surtout sur le bas où généralement on a une zone de flottement. Cette Moon Race n’est pas facile à chausser : c’est raide. Une fois le pied à l’intérieur, la sensation s’améliore et l’on commence à prendre ses marques. La tenue générale est bonne, on remarque une tige assez haute qui vient mourir sous la malléole (attention à ceux qui l’ont un peu basse…). La rigidité en torsion de la semelle est élevée, on note cette raideur également dans la foulée sur profil roulant, la Moon Race manque de rendu d’énergie. Il faut dire que son poids un peu plus élevé que la moyenne la pénalise. La protection du pied est indiscutable. Son amorti est du genre ferme, un peu éprouvant suivant la surface appréhendée.

LE TEST La première sensation que l’on éprouve en chaussant cette Columbia, c’est un enveloppement généralisé du pied. Le maintien est ferme, l’impression d’être dans une coque à la forme de son anatomie : c’est agréable, on sent le retour du terrain mais on ne subit pas, on bénéficie de précision. Un peu plus lourde que certains modèles, cette Master of Faster est aussi une excellente chaussure de fast packing. En trail, elle offre un excellent amorti en talon, dosé aux petits oignons. Sous l’avant du pied, la transmission est plutôt directe, sans filtration, ça ne veut pas dire que l’on sent les cailloux. Le maintien du talon est efficace, comme le laçage même si le lacet ne coulisse pas jusqu’à l’avant du pied. La rigidité en torsion est très bonne, ainsi que l’accroche excellente (dureté de gomme idéale). On aime beaucoup le grip sous le pied. Très bon parepierres et assise au sol.

c'esT Top | Equilibre général de la chaussure c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | Super laçage c'esT MoINs BIeN | rigide

c'esT Top | Enveloppement du pied, solidité c'esT MoINs BIeN | Lacet que l’on doit faire coulisser sur l’avant du pied

Qualité semelle 4,5/5 Efficacité laçage 5/5 Amorti 4,5/5 Poids : 380 grammes constatés en taille 42 2/3 Prix : NC

Qualité semelle 3/5 Efficacité laçage 5/5 Amorti 3/5 Poids : 390 grammes constatés en taille 43 Prix : 135 euros

Qualité semelle 4/5 Efficacité laçage 4/5 Amorti 4/5 Poids : 395 grammes constatés en taille 42 2/3 Prix : 99,95 euros

ESCAPE_41.indd 68

07/05/12 18:26


69

TRAIL TRAINING

Escape #41

Quechua RT5 360°

keeN TRYON

MIZuNo WAVE CABRAKAN 3

LE TEST La RT5 360° a passé le test avec succès. Pour 90 euros, rien à redire. Il s’agit d’une chaussure saine, offrant une très bonne tenue du pied grâce au concept 360° degrés : une sangle entoure complètement le pied, le laçage permet de serrer le tout fermement. L’amorti est plutôt ferme, ce n’est sans doute pas cette chaussure qu’il faut prendre si vous êtes fragiles des articulations. Pour autant, on reste en contact avec le terrain, certains coureurs aiment bien ce feeling. La tenue de cheville, le grip de la semelle en dévers, ainsi que la protection de l’avant pied sont bons. La stabilité n’a pas été mise en défaut. Le tableau pourrait être excellent avec un poids un peu plus serré, un système de blocage du lacet plastique un peu moins capricieux.

LE TEST Cette Keen nous a laissé un peu perplexe car nous n’arrivons pas à avoir d’avis réellement tranché à son sujet. Oui, bien sûr, son avant pied est un peu trop lourd et produit une sorte d’inertie dans la foulée. Il n’était sans doute pas nécessaire de proposer une parepierres aussi « béton », y compris pour une utilisation fast packing. En course, elle reste agréable malgré son look un peu pataud. L’amorti est là, la semelle déroule bien, sans réel rendu d’énergie mais ça reste sympathique. Le talon reste en place alors que l’avant du pied est peu maintenu par le tissu (+ mesh). C’est ok sur piste non tourmenté, un peu plus délicat à gérer dans les gros dévers. Le confort général est très bon et l’impression de solidité bien réelle. Bref, La Tryon by Keen est exploitable par des trailers qui veulent courir sur des parcours peu accidentés. Elle est aussi très recommandable en randonnée sportive où l’on veut accélérer voire courir.

LE TEST Pour un béotien, la différence avec la Wave Ascend 6 de la même marque ne saute pas aux yeux. On retrouve une chaussure extrêmement bien pensée, aux prestations qui enthousiasment dans la foulée. Il y a d’abord son déroulé très fluide, solidement épaulé par un amorti bien distribué entre l’avant et l’arrière. Les articulations sont préservées tout en gardant un contact fin avec le sol, histoire de poser son pied avec précision. Le confort est très bon, on sent bien l’enrobage par les mousses et aucun point dur n’apparaît sur du long, y compris au niveau des malléoles. Nous avons apprécié le grip de la semelle, rarement pris en défaut. Même plébiscite pour le laçage, ultra efficace. Bref, il s’agit pour nous d’un must.

c'esT Top | Enveloppement du pied, prix, protection avant pied c'esT MoINs BIeN | Amorti qui pourrait être plus présent, poids

c'esT Top | Solidité, protection de l’avant du pied, confort c'esT MoINs BIeN | Lourde à l’avant Qualité semelle 4/5 Efficacité laçage 4/5 Amorti 3,5/5 Poids : 390 grammes constatés en taille 42 Prix : 89,95 euros

ESCAPE_41.indd 69

Qualité semelle 4/5 Efficacité laçage 4/5 Amorti 3,5/5 Poids : 394 grammes constatés en taille 43 Prix : 119,95 euros

c'esT Top | Amorti, accroche, confort c'esT MoINs BIeN | Protection de l’avant du pied trop faible

Qualité semelle 5/5 Efficacité laçage 5/5 Amorti 5/4,5 Poids : 340 grammes constatés en taille 42,5 Prix : 140 euros

07/05/12 18:26


70

TRAIL TRAINING

saLoMoN XA PRO 5

Escape #41

LE TEST Le feeling de cette XA Pro 5 est une fermeté dans les appuis. On gagne en précision ce que l’on perd un peu en confort. Elle est dotée d’une accroche satisfaisante, notamment sur terrain roulant. Sa tenue en dévers est également bonne grâce à un maintien de cheville et des matériaux qui soutiennent le pied (pas de mesh trop mou sur l’avant du cou-de-pied). La XA Pro dégage une impression de force et de solidité, c’est dû à la qualité des matériaux mais aussi certainement à son poids un peu élevé pour des parcours raides. C’est une bonne chaussure pour ceux qui cherchent une excellente stabilité et une efficacité sur parcours pas trop techniques. Bon point pour le laçage automatique, rapide et efficace.

c'esT Top | solidité c'esT MoINs BIeN | Chaussure ferme

Qualité semelle 4/5 Efficacité laçage 4,5/5 Amorti 4/5 Poids : 385 grammes constatés en 42 2/3 Prix : 150 euros

ESCAPE_41.indd 70

hoka STINSON EVO

asIcs GEL-TRAIL SENSOR 5

LE TEST Equipés de vieux genoux de skieur, nous avons apprécié cette Hoka Oversize qui filtre toutes les aspérités du terrain et offre un amorti jamais vu. On se trouve surélévé, le drop étant important. L’amorce de la foulée est très facile (petit effet de bascule) et d’emblée, on sent un amorti qui fait oublier ses douleurs d’articulations. Légères, confortables, elles ne montent pas très haut sous la malléole. A la descente, on peut attaquer sur des profils assez roulants, sans se soucier des remontées de terrain sous le pied. En profil plus technique, dévers par exemple, le drop peut jouer des tours, à moins d’avoir des chevilles en béton. Pour des parcours très longs et/ou très caillouteux comme le Vercors, elles sont idéales et ultra agréables. On aurait aimé une languette un peu plus épaisse au sommet du cou-de-pied, sous le système de serrage. Le laçage est rapide et puissant. Une très bonne chaussure d’entraînement ou de course.

LE TEST Pas de doute, Asics sait faire des chaussures de running. La marque japonaise le prouve une fois de plus avec la Gel-Trail Senso 5 qui est ultra agréable à courir. Elle ne fait même pas de bruit au sol tant son toucher est félin ! L’amorti est très agréable, idéal pour les genoux et articulations délicats, il permet d’attaquer sur le plat et à la descente sans arrière pensée. Il est bien distribué entre l’avant et l’arrière du pied. Le châssis est enthousiasmant, il lance dans la foulée et donne de l’énergie, l’envie d’aller plus loin. Le maintien du pied est très bon, grâce au laçage puissant et à la conception même de la Geltrail Sensor. Le talon est fermement maintenu et la stabilité ne dévers est très bonne même si le pied est assez haut par rapport au sol. Elle n’est pas ultra facile à chausser, elle est dotée de lacets fins dont le surplus se range dans une pochette. Une très bonne chaussure.

c'esT Top | Amorti ultra douillet c'esT MoINs BIeN | Languette peu épaisse

c'esT Top | Stabilité et amorti c'esT MoINs BIeN | Serait idéale avec quelques grammes en moins

Qualité semelle 5/5 Efficacité laçage 4/5 Amorti 5/5 Poids : 320 grammes constatés en taille 42 2/3 Prix : 159 euros

Qualité semelle 5/5 Efficacité laçage 4,5/5 Amorti 5/5 Poids : 350 grammes constatés en taille 42 2/3 Prix : 150 euros

07/05/12 18:26


POUR UNE FOULÉE NATURELLE ET PLUS EFFICACE

PARTENAIRE PRINCIPAL

MEN’S & WOMEN’S GRIP2 AMÉLIORE LE TRANSFERT D’ÉNERGIE GRÂCE À UN DÉROULÉ NATUREL HTC : COMPOSÉ DE LA SEMELLE POUR UNE TRACTION ET UNE ACCROCHE SUR TERRAINS EXIGEANTS. CHAUSSURE LÉGÈRE DOTÉE D’UNE TRÈS BONNE STABILITÉ AVEC UN TRANSFERT D’ÉNERGIE OPTIMAL.

scott-sports.com © SCOTT SPORTS SA 2012 | PHOTO: STEPHAN BOGLI

ESCAPE_41.indd 71

07/05/12 18:26


72

STYLE

Escape #41

CODE COLORS… Ou comment Degré7 s’inspire de voyages bien réels pour développer son nouveau label…

L

’idée de Degré7 Colors est totalement originale : faire en sorte que chaque collection sorte des sentiers battus en s’inspirant d’un nouveau peuple sur des terres reculées. Thaïlande, Russie, Amazonie et bientôt Bhoutan ont inspiré les premières lignes auxquelles a collaboré Charlotte Tissot, représentante et rideuse Degré7 et Degré7 Colors. Pour Escape, elle ouvre ses carnets de voyages.

ESCAPE_41.indd 72

VOYAGE CHEZ LES AKTHAS EN THAÏLANDE POUR LA COLLECTION ÉTÉ 2011

« Mai 2010, naissance de Degré7 Colors. Cap sur la Thaïlande pour cette première collection été inspirée d’une tribu Akha recluse à la frontière du Laos, du Cambodge et de la Thaïlande. Les couleurs, les symboles de ce peuple ont nourri la création des stylistes. Pour shooter cette collection, deux des riders Degré7, Bérangère Moroc et Thibault Jurie des Camiers, un photographe et moi même, sommes partis partager le quotidien des Akhas et les aider à refaire le toit de l’école. Après trois jours de voyage, trois avions, des trajets en navette, en bus et de la marche, il a suffit d’étendre les robes quelques heures pour qu’elles retrouvent leur aspect d’origine. Au moment du départ, l’émotion était palpable de part et d’autre. Une fois le choc culturel des débuts dépassé, nous avons réussi ensuite à tisser de véritables liens avec les Akhas. On a beaucoup partagé, des repas, des karaokés, des rires, des instants de vie inoubliables.  Pendant 17 jours, les riders ont porté les vêtements de la collection, les Akhas aussi  ! Des filles du village trouvaient certaines robes

07/05/12 18:35


tellement jolies qu’elles ont voulues les essayer. Les voir porter nos vêtements de tous les jours, dont ils ont été la source d’inspiration, c’était vraiment amusant. ». Dans le Transibérien pour la collection été 2012

«  Pour la première collection hiver Degré7 Colors, nous avons embarqué à bord d’un train mythique, le Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok. La collection s’inspire de ce voyage long de 9288 km, fait des couleurs claquantes des trains, d’acier, de bois mais aussi de rencontres. Avec les deux riders Degré7, Clémentine Gobert et Nicolas Boidevezi, nous nous sommes lancés dans cette aventure ferroviaire en novembre 2011. Après cinq jours d’immersion dans les nombreuses gares de la ville de Moscou, on a pris place à bord du Transsibérien. A chaque arrêt du train, nous descendions pour poser au beau milieu de ces scènes de vie ferroviaire, où règne l’effervescence du départ imminent. L’occasion également d’échanger, par l’entremise de notre guide, avec des populations à l’apparence rudes mais vraiment chaleureuses. Les vêtements Degré7 Colors, chauds tout en étant respirants et légers, sont pensés pour affronter les conditions du voyage. Moins 40° dehors, 22° dans la cabine. Nous avons réalisé le voyage d’une traite, mieux vaut porter des vêtements faciles à vivre ! Le trajet du Transsibérien représente la plus longue voie ferrée au monde, avec huit heures de décalage horaire entre le départ et l’arrivée. Les paysages traversés sont bluffants : des contrées gelées de la Sibérie aux plaines verdoyantes recouvertes de forêts, sans voir âme qui vive. On se sent coupé du monde tout au long du voyage. Une fois le terminus atteint à Vladivostok, la sensation d’arriver aux confins du réel est saisissante »

Plongée au cœur de l’Amazonie brésilienne pour la collection été 2012

« Pour la collection été 2012, Degré7 Colors a choisi de s’inspirer du peuple d’Amérindiens Kayapo qui vit au cœur de l’Amazonie brésilienne. Avec deux nouveaux riders, Raphaël Aubry et Mélanie Roulet, un photographe et une styliste, nous avons donc posé nos 200 kilos de bagages pendant dix-sept jours en pleine forêt tropicale, dans la région du Mato grosso. L’ethnologue Emilie Barrucand, qui a passé de long mois avec les Kayapos, nous a servi de guide et d’interprète. Elle s’engage auprès de ces peuples pour les aider à préserver leur patrimoine culturel et naturel. Les Kayapos sont en guerre contre les autorités brésiliennes pour s’opposer à la construction du barrage de Belo Monte qui anéantirait leur terre et donc leurs croyances. En les rencontrant, nous avons pu mesurer ce rapport étroit qu’ils entretiennent avec leur environnement et la fragilité de cet équilibre menacé. Leurs ornements labiaux, les peintures rituelles couvrant leur corps et leurs parures traditionnelles ont nourri la création des stylistes Degré7 Colors. L’objectif de notre immersion : faire vivre les vêtements au contact du peuple. Cela a donné lieu à des échanges forts et des tranches de vie inoubliables. Je me souviens notamment d’une partie de foot endiablée avec des enfants Kayapos au cours de laquelle je portais une robe Degré7 Colors hyper confortable. En tant que fille et en robe, dès que tu arrives à toucher un peu la balle avec

ESCAPE_41.indd 73

07/05/12 18:26


74

STYLE

Escape #41

le pied, tu impressionnes beaucoup ! Du coup, tout le monde voulait jouer avec moi. Pour créer des liens, c’est plus simple avec une balle au pied, surtout au Brésil ! ». cHez le peuple neneTs pour la collecTion HiVer 2012-2013

« Pour l’hiver prochain, la collection s’inspire des Nenets, une tribu du Nord-Ouest de la Sibérie, exactement entre la péninsule de Kanin et le Nord du Mont Oural. Le monde des Nenets, un univers blanc dix mois par an et brun clair toute l’année grâce à la fourrure des rennes. Le renne est l’animal omniprésent dans cette tribu samoyède, ils l’utilisent pour se nourrir, s’habiller, pour se déplacer et pour gagner leur vie. Pour des questions matérielles et climatiques, nous n’avons pas pu nous rendre sur place. A la période du départ (septembre, novembre), il fait jour seulement deux heures dans une journée. Difficile donc de prendre des photos, à moins de rester deux mois sur place ! La solution : mettre en rapport des photos des produits portés et des photos du peuple Nenet prises par leurs soins. Degré7 Colors s’est inspiré de cette culture millénaire en reprenant leurs graphismes, leurs associations de couleurs. Mais surtout, nous avons essayé de transposer leur âme à travers des vêtements chauds, confortables et beaux. La collection hiver 2012-13 décline notamment des manteaux effets peaux, des mélanges de tricots, de lainage. Allure steppes du grand Nord garantie ! Autre détail maison, toute la maille de la collection est 100% made in Bourgogne, produite au Creusot par la Manufacture de Tricotage et des Couleurs (dont les actifs ont été repris depuis mars 2011 par Avance Diffusion, la maison mère de Degré7 Colors).

“ nous avons essayé de transposer leur âme à travers des vêtements chauds, confortables et beaux.”

La pièce phare de cette collection est un manteau en peau lainée. Il arbore une fausse fourrure intérieure et à l’extérieur une peau lainée avec des mélange de cuir, de lainage aux notes colorées. Pas de poil de yak ou de renne comme peuvent l’utiliser les Nenets, mais le rendu est similaire aux manteaux portés par ce peuple. Au travers de ce manteau, on décèle l’originalité de la démarche créative  de Degré7 Colors : s’inspirer d’un peuple du bout du monde mais bien réel ». eT pour l’éTé 2013 ?

« Pour l’été 2013, l’aventure continue…  En ce mois de mai, nous avons pris la direction du Bhoutan, petit pays au cœur de la chaîne himalayenne pour de nouvelles aventures hautes en couleurs et en rencontres avec Degré7 Colors ! ».

ESCAPE_41.indd 74

07/05/12 18:26


ALPINE ARC’ADEMY

Aiguille du Midi, Chamonix | 8-10 Juin 2012 3 jours pour découvrir l’alpinisme sous toutes ses formes ! Présenté par Arc’teryx.

Gagnez une journée d’escalade avec Nina Caprez !

www.alpinearcademy.com ESCAPE_41.indd 75

07/05/12 18:26


76

TEST COMMANDO

Escape #41

TesTs eN coRsIca BIaNca Ça nous a pris comme ça : larguer les amarres et partir en montagne Corse pour tester du matériel technique. Mission ou simple excuse pour s’échapper ? Allez savoir… In situ, nous avons pu apprécier, critiquer, évaluer des produits taillés pour l’outdoor. Verdict.

M

i-février, la France toute entière se recouvre d’un épais manteau de neige. Le Général Hiver se lâche ! On attendait que ça. La Corse prend une plâtrée monumentale, la neige descend jusqu’en bord de mer. Que du bonheur en perspective ! Un moment qu’on attend, le matos à tester est arrivé, les sacs prêts, on saute dans le bateau, en route vers…. On ne sait plus ? Sur place, les conditions sont exceptionnelles. On se retrouve à naviguer entre des paysages tout droit sortis de notre imaginaire alpin, un zeste d’Antarctique, un peu de Canada, un morceau des Alpes, de la glace, du vent, du soleil, de la lumière, des Lumières, des mers de nuages, et toujours en ligne de fond la Méditerranée. On ne croise pour ainsi dire personne. Les refuges sont vides. Vacances scolaires obligent, les corses sont partis skier sur le continent. La montagne est à nous. On décide de monter sur les refuges, Ciuttolu di i Mori, Manganu, raquettes aux pieds, le silence, une montagne sauvage. A partir des refuges, on s’organise quelques courses, histoire de tester le matos. On sort quelles que soient les conditions. Il caille de chez cailler, les températures jouent les montagnes russes entre la nuit et le jour, l’abri et le vent. J’ai bien

ESCAPE_41.indd 76

par Fernando Ferreira

compris le concept de la différence entre température réelle et ressentie ; on a très bien ressenti la différence ! Et toujours la montagne solitaire, personne… sauf un soir ! On se retrouve à une dizaine autour du poêle, à partager les pâtes, le verre de rouge, un fond de bouteille de bière… des corses, des pinzuts, des touristes (nous), ambiance gentlemen de la montagne, respect et partage, et rigolade : y’aurait pas du tabac belge dans leurs cigarettes locales faites main ? y’en a ! Ils sont repartis. On est resté. On a passé une semaine. On aurait pu rester plus, on aurait bien voulu, mais pas pu… de l’autre côté, sur le continent, les cris des sirènes… d’alarmes, nous rappelaient à l’ordre : “faut rentrer !“. Ok, on rentre ! Mais We ‘ll be back ! Pace è Salute.

Remerciements : Mon pote d’aventure et testeur, honorable membre du club des ZENClumes : Pierre Bertrand. Les marques qui ont joué le jeu et les personnes en charge de leur communication, Armelle Drouhot, Patrice Folliet, Eric Wynn, Pierre Osella, Eric Lafuma, Lucie Lacroix, Màbel Gandia Molina.

07/05/12 18:27


77

TEST COMMANDO

Escape #41

BoReaL CERRO TORRE

BoReaL HURRICANE

caMp MINIMA 1 SL

LE TEST Une chaussure rigide haute montagne, très confortable. Le pied s’adapte rapidement, aucun problème de frottement ni d’ampoule, la tige montante doublée d’un système de serrage avec velcro permet un maintien parfait de la cheville. Une semelle interne isolante, et une doublure Dry-Line, pour l’imperméabilité et la respirabilité, permettent une isolation thermique impeccable. Le système de laçage peut s’avérer compliqué (pas facile à comprendre), surtout avec des gants, mais est très efficace. Une semelle adhérente cramponnable comprenant un système amortissant, ainsi que des renforts latéraux hauts, font de ce modèle Boréal une bête de montagne, en alpinisme ou en trek.

LE TEST Une chaussure qui représente parfaitement la tendance actuelle dans la chaussure de montagne avec de nouveaux matériaux légers, confortables. Une chaussure polyvalente couvrant un large spectre des besoins des différentes pratiques outdoor. L’Hurricane se comporte parfaitement en randonnée ou sur de longs trekkings en terrain sec, et résiste sans problème à l’humidité et à la neige. La tige montante maintient très bien la cheville, le renfort avant protège correctement l’avant et les côtés du pied. La semelle est sûre, en Vibram, avec un bon grip ,même sur le mouillé. On regrette juste le système de laçage avec des passants en sangle et sans frein intermédiaire pour laçage facile et précis. Une chaussure agréable qui déroule bien, pour toutes les catégories de marcheurs, chevronnés ou débutants. Avec en prime un beau look.

LE TEST Une tente de bivouac très compacte forme tunnel et ultra light. Facile à monter et démonter, idéale pour les longs treks si on veut camper à côté du refuge pour éviter les ronflements et autres aléas de la vie noctambule alpine... Avec un poids de moins d’un kilo et un encombrement minimum, elle trouve facilement sa place dans le sac. Opérationnelle pour un bivouac à l’arrache en montagne, à condition d’avoir assez d’espace pour pouvoir la mettre correctement en tension. L’ensemble est cohérent, bien pensé, les matériaux solides, et le sens des détails pratiques  : vides poches, cordelettes avec autobloquants, belle abside frontale pour le sac à dos. Bonne ventilation avant arrière et bonne étanchéité. On peut aussi l’utiliser sans le double toit, comme tente moustiquaire.

c'esT Top | la polyvalence haute montagne/trek. c'esT MoINs BIeN |entre cheville et pied un frein intermédiaire sur le laçage serait le bienvenu.

Poids : Matière : Prix :

ESCAPE_41.indd 77

1560 g en taille 7 cuir hydrofugé 2 mm 309 euros�

c'esT Top | le poids et le confort.

c'esT Top | poids, encombrement réduit au minimum.

c'esT MoINs BIeN |le laçage sans frein intermédiaire.

c'esT MoINs BIeN | La couleur jaune fluo ?… sauf si les secours vous cherchent !

Poids : Prix :

Poids : Prix :

702 g en taille 4 139 euros�

960 g 150 euros�

caMp XLC NANOTECH MIXTE LE TEST Des crampons ultra légers avec un très bon potentiel technique, une belle puissance de feu ! En alliage aluminium et acier Sandvik Nanoflex , on peut affronter sans problème les pentes les plus raides. Même s’ils ne sont pas conçus pour le mixte, j’ai poussé le vice à essayer : ils s’en sont sortis avec les honneurs, les pointes usées, mais un bon coup de lime (à la main) et ils étaient à nouveau en piste. On se sent en sécurité, stable, ancrages parfaits en neige même très dure, ou dans la glace, semi automatiques, on chausse et on les règle très rapidement. Parfaits pour les courses classiques d’alpinisme, et surtout pour la rando à ski ou les treks engagés en montagne. Légers dans la sac à dos, on n’hésite pas à les prendre, et parfois on est bien content de les avoir… suivez mon regard du côté GR 20 et Cirque de la Solitude en juin ! c'esT Top | L’exceptionnel rapport poids/qualités techniques c'esT MoINs BIeN | pas d’antibottes fournis, ni de housse.

Poids : Prix :

558 g 155 euros�

07/05/12 18:27


78

TEST COMMANDO

Escape #41

MILLeT GREPON

MILLeT DURABLE PANT

LE TEST Une chaussure de montagne technique pour l’alpinisme estival, avec un chaussant précis et une sensation inéniable de confort. Aucun échauffement ou d’ampoule, tout en ayant commencé le séjour en Corse avec des chaussures neuves. Les auto-bloquants sur le laçage sont appréciables, l’isolation thermique est correcte, avec une bonne respirabilité. Correcte aussi en mode cramponnage. Sur le rocher la semelle en gomme tendre offre une bonne adhérence mais, de ce fait, est fragile. Elle résiste mal au terrain pierreux. L’étanchéité est moyenne en neige, l’humidité finit par s’incruster. Une très bonne chaussure mais plutôt dédiée, avec ses spécificités techniques, à la grimpe en grandes voies rocher en montagne. Moins adaptée au trek, même en terrain mixte.

LE TEST Un vrai pantalon de m o nt a g n e p l u r i a c t i v i t é s , alpinisme, escalade, trek. Très confortable, léger à porter, une coupe droite très technique, dynamique et souple, aucune gêne dans les mouvements. Du solide, il a résisté à un malheureux coup de crampons, même pas un accroc ! En Stretch, coupe vent et respirant, il résiste quelques temps à la pluie déperlante avant de jeter l’éponge. Chaud dans l’action, je suis descendu sans problème jusqu’à du -10 en ressenti. Couplé avec un sous –vêtement type Carline on a de la marge devant soi. Seul hic, il manque deux passants à l’avant pour tenir correctement le pantalon, ou alors ce sont mes abdos “carrés de chocolats“ qui sont trop plats… mais ça se saurait !

c'esT Top | Confortable, légère, adhérente c'esT MoINs BIeN | semelle tendre, pas adaptée à la marche en montagne, au trek. Chaussure d’alpinisme pur.

c'esT Top | Très agréable à porter, résistant, un must.

Poids : 1450 gr en taille 8 Matière : Synthétique, cuir, Gore-Tex Prix : 270 euros�

ESCAPE_41.indd 78

c'esT MoINs BIeN | manque deux passants à l’avant

Poids : Matiere : Prix :

480 gr Schoeller® Dynamic Extrem & Strech 159 euros�

MILLeT EXPER GAITERS MID

MILLeT TRILOGY LIMITED GTX PO

LE TEST Des guêtres médium,

LE TEST On a testé la version ½ zip, avec sa coupe retro conquête de l’Anapurna, la grande poche devant. Première impression  : le confort, la sensation de chaud. Contrairement à certaines vestes de protection montagne, on n’a pas l’impression d’enfiler une bâche sortie du frigo… La coupe juste au corps, sans couture sous les bras, permet une grande liberté de mouvement dans l’action. Idem pour la capuche, réglable facilement en hauteur, compatible avec un casque, et un col qui remonte bien haut sur le cou. De vrais renforts sur les épaules, points d’usures importants (sac à dos, corde….). Et des zips sous les bras pour aérer quand ça commence à chauffer. Bien sûr, qui dit Gore-Tex 3 couches Active Shell, dit imperméabilité, respiration, légèreté. Tout pour en faire une compagne de cordée indispensable. Seul bémol : les zips un peu durs, ça manque d’huile, pas facile, surtout avec des gants.

particulièrement adaptées au trek, à la randonnée. Elles sont solides, en Nylon fort, légères et peu encombrantes. La forme ergonomique, étroite, et collant bien à la chaussure, permet de limiter les risques d’accrochage quand on a des crampons. Et en raquettes elles n’entravent pas le mouvement. Une bande d’étanchéité velcro couvre l’ouverture par zip qui est parfois difficile à engager, en particulier avec des gants. Rapidement mises en place, une fois fixées correctement, elles ne bougent plus.

c'esT Top | le confort, étanche. c'esT MoINs BIeN | RAS

c'esT Top | confort, légèreté, protection et look. c'esT MoINs BIeN | zips assez durs.

Poids : Matiere : Prix :

180 gr Nylon 29 euros�

Poids : 370 gr Matiere : Gore-Tex® Active Shell™ Prix : 300 euros�

07/05/12 18:27

ABO


#40

PRINTEMPS 2012

VIDEO

Seb MontazRoss ouvre les po et rte de son univer s s

TEST

Les meilleu S res chaussures de trail po la compétiti ur on

DEATH V A LL NATIONAL PEY

La Californ ie

ARK

ABONNEZ-VOUS À ESCAPE version wild

LE MAGAZINE GRATUIT GRATUIT OUTDOOR SERVEZ-VO US

5 NUMÉROS = 12 EUROS BULLETIN D’ABONNEMENT Oui, je m’abonne à Escape pour 1 an (5 numéros) et je joins mon règlement de 12 euros par chèque bancaire à l’ordre de FREE PRESSE. À renvoyer à : FREE PRESSE - Savoie Technolac, 18 allée du Lac St André - 73 382 LE BOURGET DU LAC NOM

PRÉNOM

ADRESSE CODE POSTAL

VILLE

TEL

EMAIL

ABO_ESCAPE_NEW.indd 1 ESCAPE_41.indd 79

07/05/12 18:27 18:04 07/05/12


80

TEST COMMANDO

MILLeT MIAGE 45 LE TEST Un sac à dos plutôt technique, solide, bien conçu, léger, compact et équilibré. Les détails sont bien travaillés, ceintures ergonomiques, bretelles enveloppantes, il s’ajuste parfaitement et rapidement. Niveau confort, rien à dire au vu du rapport poids/capacité. Il porte bien, sans blesser ni les épaules ni le dos. Je l’ai testé à 13/14 kg, c’est la limite de confort réel. Le dos est bien aéré. Rain Cover fourni et amovible. Tous les accessoires sont juste là où il faut., en particulier 2 poches latérales compressibles et un compartiment fond de sac amovible. A 45 l, on a plutôt affaire à un sac à dos pour l’alpinisme, ou la randonnée. Pour le trek ou les courses de plusieurs jour, avec du poids, il vaut mieux choisir une capacité plus grande. Même si 45 l suffiraient, la forme très compacte restreint l’utilisation du volume en charge…. Complique le chargement quoi ! c'esT Top | léger, tout terrain rando-trek-alpinisme. c'esT MoINs BIeN | RAS

Poids : Capacité : Prix :

ESCAPE_41.indd 80

1500 gr 45 l 119 euros�

Escape #41

MILLeT SAC DE COUCHAGE LIGHT Un sac de couchage ultra-light de 500 gr, compacté dans un volume de 3 litres. Il est très confortable, avec un garnissage en plume d’oie pure à 95%, et une température confort donnée par le fabricant entre 3° et 8°. Je suis descendu à 3° sous abri, pas de problème ! En dessous il faut le coupler avec une doublure Thermolite et/ou un sac de bivouac pour gagner jusqu’à 10 degrés (selon les conditions, vents, humidité…) Compagnon parfait pour la montagne estivale, les nuits en refuges, les bivouacs. Et avec son poids “plume“ on le prendrait presque à chaque sortie par sécurité, au cas où… ou pour faire la sieste. Petit truc, on peut détourner la housse de stockage fournie pour en faire un pied d’éléphant ultra-light et efficace. Ca marche très bien et les pieds au chaud, c’est le nerf de la guerre. LE TEST

c'esT Top | 500 gr c'esT MoINs BIeN | le prix, cher le prix des grammes en moins, mais sans regret. Poids : Matière : Prix :

500 gr Ripstop extra & Light plumes d’oie 245 euros�

peTZL ULTRA BELT ACCU 4 LE TEST Que dire sur l’Ultra Belt

qui n’ait pas été dit ? La puissance incarnée  ! C’est la Ferrari des frontales, et comme pour les voitures de Maranello, c’est du pointu, haut de gamme et hors de prix. A acheter que si on en a vraiment l’utilité. Personnellement, dans le cadre mon travail de photographe, il y a une utilisation qui m’a vite “sautée“ aux yeux : la photo et la vidéo. Une belle torche pour travailler dans des conditions d’éclairage difficiles, ou créer des ambiances “ artistiques “, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Un bel outil créatif avec beaucoup de possibilités, qui cumule puissance et robustesse. Avec l’Accu 4 on gagne en autonomie, surtout en montagne où avec le froid les batteries se vident assez vite. c'esT Top | Tout c'esT MoINs BIeN | le prix (AÏe !) Poids : 475 g Puissance : 350 lumens, Jusqu’à 130 mètres Autonomie : de 4 à 35 heures Avec l’accu 4 Prix : 380� euros�

peTZL SUM’TEC LE TEST Un piolet manche en aluminium en deux déclinaisons, panne et marteau. Un bel outil esthétique, technique et léger. Avec une lame banane à denture biseautée, à la frappe facile et précise. Une pointe inox, qui en utilisation piolet canne pénètre parfaitement, et une panne assez large qui permet un appui de la main efficace. En piolet traction, le système malin de l’ergot mobile le long du manche offre une bonne prise d’appui et une protection pour la main. Le Sum’Tec est un piolet technique aux qualités assez grandes pour couvrir un large éventail d’utilisations, du tout terrain (trek, ski-rando) à l’alpinisme technique en couplant les deux modèles panne et marteau.

c'esT Top | Piolet technique et polyvalent / son ergot mobile. c'esT MoINs BIeN | pas de dragonne incluse.

Poids : Prix :

490 g en 52 cm 145 euros �

07/05/12 18:27


81

TEST COMMANDO

JuLBo MONTEBIANCO CATEGORIE 4

Escape #41

Lowe aLpINe NANON 50-60

MsR EVO ASCENT

ThoRLo LTH

LE TEST Avec ce Nanon on est dans l’ultra light et…. le portage. Normalement les deux concepts sont antinomiques ! C’est tellement vrai que quand on reçoit le sac, un grand doute nous envahit…. Ca ne peut pas le faire ! Votre dos crie déjà misère, les épaules commencent à se fissurer. Bon je charge ! Sur le papier, conseillé à 15 kg maximum. Je suis monté à 17 kg, pas le choix, le tout pendant des sorties de 5-6 heures. Et là, surprise ! Impeccable ! A part la sangle de Thorax qui se déclipe dès qu’elle est en tension, le reste dépasse largement ce à quoi je m’attendais. Le portage est confortable, le dos bien aéré, les réglages précis, le volume optimisé au maximum. Les finitions sont bien pensées, une poche latérale d’accès très pratique, porte piolet et bâtons. Une forme un peu ronde mais compacte. Un sac parfait pour trekkeur, rando à ski, rando raquettes, moins adapté à l’alpinisme en raison de sa forme assez large.

LE TEST Une raquette alpine particulièrement dédiée aux randonnées en terrains escarpés. Premières constatations : légère et peu encombrante. Ensuite, le réglage des fixations : il n’y a pas de préréglage de la pointure. II faut bien positionner son pied sur le tamis et ajuster les sangles. Une fois qu’on a appris comment ça marche, et bien ajusté la chaussure, le maintien est parfait et confortable. Dans l’action, sa spécialité ce sont les grosses pentes. Le comportement est irréprochable. Grâce à ses deux rails en acier et son crampon avant à quatre dents, on attaque sans se poser de questions. Une raquette sûre qui déroule bien, y compris sur le plat, robuste même si le plastique n’apprécie pas beaucoup notre approche “mixte“ de la randonnée en haute montagne… Dernière chose, elle est silencieuse, et en montagne c’est appréciable.

LE TEST Avec le modèle LTH pour la montagne, on est dans le confortable, solide, simple mais drôlement efficace. Une forme serrée, qui tient très bien au pied, anti-friction, avec matelassage au talon et à la voûte plantaire pour amortir les chocs. Elles gardent leurs propriétés dans toutes les situations, froid, chaud, une évacuation optimale de l’humidité, et une sensation de fraîcheur … un vrai bonheur ! Sous l’aspect un peu austère se cache un produit techniquement abouti. La preuve s’il en est, et c’est un signe, on fini par les oublier… juste ne pas oublier quand même de les laver de temps en temps,  même si le traitement anti-bactériens vous prouve jour après jour son efficacité !

c'esT Top | rapport prix/qualité, les coques amovibles.

c'esT Top | le rapport poids/ capacité/portage.

c'esT MoINs BIeN | coques amovibles « perdables »

c'esT MoINs BIeN |clip de sangle thorax qui ne tient pas. Pas de rain-cover.

c'esT Top | une accroche optimale sur neige dure/ silencieuse;

LE TEST Une paire de lunettes sans fioritures. Avec des verres Spectron classe 4 et un traitement anti-reflets, il n’y a rien à dire côté vision. La monture intègre des coques latérales amovibles, protection lumineuse et contre le vent, pratique, efficace, sauf qu’on perd facilement les dîtes coques. Une paire de rechange serait la bienvenue. La forme galbée colle bien au visage et à l’action, elle ne bouge pas, elle serre un peu derrière les oreilles au bout d’un moment, mais il paraît que c’est parce que j’ai une grosse tête… Légère, sobre, et une réelle protection, parfaite pour la montagne.

Poids : Prix :

ESCAPE_41.indd 81

32 g 70 euros�

Poids : Matière : Prix :

1360 g DYNEEMA 180 euros�

c'esT Top | lTout. c'esT MoINs BIeN | le coloris walnut, si si ça existe !

c'esT MoINs BIeN |la position relevée des talonnières a du mal à tenir en place. Poids : 1820 g Prix : 199 euros (Possibilité d’augmenter la portance avec une rallonge : 38 euros)

Poids : Matière : Prix :

36 g En Coolmax et Thor-Lon acrylique 23 euros�

07/05/12 18:27


82

ESCAPE AWARD

Escape #40

déMoNIaQue La coRde…

BéaL dIaBLo 10.2

Béal vit sur une autre planète : celle des cordes. Un métier, une bien étrange passion, un sacerdoce parfois. De cette alchimie nait des produits que les grimpeurs s’approprient pour tendre vers le plus haut, le plus dur ou tout simplement essayer d’oublier ce cordon ombilical de vie parfois encombrant. Le fabricant français, avec la Diablo, bardée de récompense par ses pairs, présente une corde qui offre une autre dimension. La technologie Unicore s’applique désormais à un produit dynamique dans lequel l’âme et la gaine sont plus solidaires. Plus compacte, plus souple (malgré son diamètre de 10,2 mm), elle offre une fluidité remarquable : le feeling de grimper avec une corde plus fine. Et ça sonne plutôt bien en anglais : keep your energy for climbing, not for clipping. Prix : 160 euros

ESCAPE_41.indd 82

07/05/12 18:27


Nous encourageons

L’Éco-comportement

Un pratiquant de sport est toujours très sensible à la qualité de l’environnement dans lequel il évolue et s’adonne à sa passion. C’est pourquoi les clients attendent de leur enseigne une réelle prise en compte des aspects environnementaux. Ils n’exigent pas une révolution des attitudes mais plutôt la manifestation d’un souci permanent et d’un choix pondéré vers des produits responsables et de proximité. Il est aujourd’hui impossible d’ignorer l’impact de la production industrielle sur le milieu naturel et ses

ressources, y compris dans le secteur du textile et d’articles de sport. Voilà pourquoi chez TWINNER nous avons mis en place un programme d’Écocomportement qui vise à réduire notre impact sur notre environnement. Ce programme se décline sous la forme d’une série d’engagements qui sont autant de pas franchis vers une attitude plus responsable, visant à réduire les conséquences de nos habitudes et de nos modes de production.

Les engagements de l’Éco-comportement chez Twinner • • • • • •

ESCAPE_41.indd 83

Mise en place de la charte d’Éco-comportement TWINNER. Mise en place d’une politique d’emballage : réduction des volumes et utilisation d’emballages recyclables. Tri des déchets. Mise en place d’une politique de déplacements économes en CO2. Réduction des produits chimiques utilisés dans l’entretien des magasins. Création d’un référent Éco-comportement chargé de donner l’exemple, de mettre en application la charte et de veiller au respect de la politique d’Éco-comportement en général.

Document non contractuel - Crédits photos : ©Wajan

Qu’est-ce que l’Éco-comportement ?

07/05/12 18:27


PARTENAIRE OFFICIEL

EXPERT® SERIES

S’ENGAGER TRIDENT GTX

Chaussure précise, dynamique et légère. ideale jusqu’au pied des grandes voies rocheuses et des falaises. Efficace en escalade facile, en via ferrata ou en artif.

Magic Mushroom, Yosemite ©P. Tournaire

WWW.MILLET.FR

ESCAPE_41.indd 84

07/05/12 18:27


ESCAPE #41