Issuu on Google+

LES COURS DE CLÔTURE DE VENDREDI À 17H30 - N° 1828 - DU 17 AU 23 JANVIER 2009 - 3,90 € Le rendement du livret A revient à 2,5 %

BAISSE DES TAUX DU LIVRET A

4,0 3,5 3,0 2,5

2,5 % 2,0 2000

2001

2002 2003

2004

2005

2006 2007

2008 .09

COMMENT PLACER AU MIEUX ET SÛREMENT SES LIQUIDITÉS LA DONNE DES RÉMUNÉRATIONS A CHANGÉ EN 2009. IL FAUT RÉAGIR } pages 2 et 3.299,50 Le vendredi en clôture

26

Cac 40

sur la semaine

- 8,57 % 3.016,75 en clôture

Nos conseils en temps réel sur INVESTIR.FR

4.054,54 1err octobr 2008 3.750

9-1

CAC 40S 0

3.500

TS

12-1

13-1

14-1

15-1

16-1

INTERVIEW. Pierre & Vacances est serein Selon le président Gérard Brémond, la crise va être l’occasion de réaliser des acquisitions dans des conditions favorables. Il s’engage sur la politique de dividende. } page 30

ISSUE. Air France KLM et Alitalia enfin fiancés La compagnie aérienne franco-néerlandaise va prendre 25% de la «nouvelle» Alitalia et en attend des bénéfices rapides. Le groupe est désormais sur la piste de SAS. } page 13

DISTRIBUTION. Casino et Carrefour résistent Le ralentissement du troisième trimestre, qui s’est accéléré en décembre, n’a pas fait basculer 2008 dans le rouge. Les objectifs 2009 sont révisés à la baisse par les analystes financiers. } page 15

3.250

3.000 75 er 2009

LA CRISE BANCAIRE REPREND VIOLEMMENT

LA CONSOMMATION AMÉRICAINE FLÉCHIT

TÉLÉCOMS. Free va bouleverser la donne L’attribution d’une licence à la filiale d’Iliad pourrait lui permettre de prendre 10 % du marché français dans les cinq ans. Les marges des trois opérateurs, France Télécom, Vivendi et Bouygues, vont se retrouver sous pression. } page 14

Ventes de Noël de Tiffany

HSBC pourrait lever

- 21%

30 MD$

Ventes au détail américaines

Citigroup devrait céder

600 MD$ d'actifs

Pages 3 à 5

- 9,8 %

en décembre 2008

Page 3

LES EXPERTS DE WALL STREET. Les valeurs américaines qui profiteront du programme de relance d’Obama Nous comparons deux fois par an nos scénarios pour la Bourse de New York avec ceux des experts spécialisés. Les évolutions de nos sélections montrent la pertinence de nos choix. Si l’année 2009 va être marquée par la baisse de la consommation, l’exercice pourrait se révéler finalement positif. u pages 8 et 9 *FRANCE : 3,90 € - BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 4,10 € - DOM RÉUNION : 5,20 € - MAROC : 41 DH - SUISSE : 7,70 FS - TOM : 1.260 XPF - ALLEMAGNE : 4,60 € - IMPRIMÉ EN FRANCE


2 |

L'ESSENTIEL

LES PISTES D’INVESTISSEMENT

STRATÉGIE & ARBITRAGES

Arbitrer les placements monétaires au profit des obligations privées PAR HUBERT TASSIN

L

a semaine a été marquée d’un dur retour à la réalité bancaire, qui a entraîné le vif recul des Bourses mercredi. Notre analyse (pages 3, 4 et 5) montre que de gros besoins en fonds propres subsistent à côté des prêts d’Etat accordés pour donner de la solvabilité aux établissements. Les résultats 2008 des banques seront une étape encore difficile pour les marchés financiers. Face à ces risques, mais aussi au décrochage de la consommation américaine, la mobilisation des banques centrales a marqué une nouvelle étape avec la baisse des taux de

la Banque Centrale, qui semble en annoncer une nouvelle dans deux mois (voir page 7). Cette baisse des taux courts ne fait que prendre en compte les risques de déflation et l’absence de pressions inflationnistes. Elle est aussi une réponse à l’entrée du monde en récession. Pour l’épargnant, la réduction de la rémunération des placements à vue est loin d’être achevée. Le rendement du livret A va être révisé (lire ci-dessous). Celui de tous les placements liquides suivra la même tendance. Le point très complet que nous en faisons page 26 montre qu’une nouvelle donne impose de nouvelles orientations de gestion. La hiérarchie des rémunérations en fonction des risques pris sur l’émetteur et de la durée des place-

VARIATIONS DE LA SEMAINE CAC 40 3016,75 –6,25 % Euro/dollar 1,3326 –2,17 %

ments va se reconstituer. Ce n’est pas malsain et les Sicav obligataires et, surtout, les obligations achetées en direct vont être l’objet de reports. Les émissions de la semaine, malheureusement toujours fermées aux investisseurs individuels, montrent des rémunérations attrayantes : 7,82 % ou 8,25 % à 5 ans pour Vivendi et Saint-Gobain ; 6,375 % à 12 ans pour GDF Suez. La répartition que nous conseillons pour un patrimoine financier (lire ci-contre) est ajustée pour tenir compte de l’évolution des taux d’intérêt. Nous ramenons de 20 à 15 % la part consacrée aux liquidités (celle qui va subir la baisse des taux). En sens inverse, le poste obligataire (y compris assurance-vie) est porté à 30 %.

Ä Ä

Ä Ä

Dow Jones 8282,37 –3,68 % Once d’or 824,25 -3,48 %

Ä Ã

Euro Stoxx 50 2288,06 – 7,98 % Pétrole 48,5 + 9,11 %

CHANGEMENTS DE CONSEIL DATE DU CONSEIL NOUVEAU PRÉCÉDENT CONSEIL 9-1-2009 Achat spéculatif 11-12-2008 Vendre 29-10-2008 Acheter (70)

CONSEIL PRÉCEDENT

VALEUR

Carrefour Acheter EADS Conserver Hermès International Vente partielle

LES POTENTIELS DU SRD VALEUR Alstom Alten CGG Veritas BNP Paribas

POTENTIEL 46% 42% 38% 38%

VALEUR Gemalto Maurel & Prom Safran Vallourec

POTENTIEL 44% 39% 38% 38%

LA RÉPARTITION CONSEILLÉE Patrimoine financier Or

Produits de diversification

Un « couac » bien utile sur le livret A

5

Liquidités

▶ Si l’on avait voulu afficher son caractère politique, on ne s’y serait pas pris autrement. La fixation de la rémunération qu’offrira le livret A à compter du 1er février prochain a donné lieu cette semaine à un joli « couac » entre le Premier ministre et le président de la République. François Fillon a prêché, mercredi soir, pour qu’aucun coup de pouce ne soit donné malgré le fort recul de l’inflation et du loyer de l’argent à court terme, les deux paramètres qui entrent dans le calcul. Nicolas Sarkozy laissait, lui, entendre dès le jeudi matin que le taux retenu ne résulterait pas de la simple application de la

formule mathématique. Elle aurait conduit à un taux de 2 % contre 4 % actuellement. Délicat de diviser le chiffre par deux alors que les Français n’ont pas encore vraiment ressenti la baisse des prix. Quelques heures auront suffi pour trouver la solution. Le gouverneur de la Banque de France préconise lui-même de remonter la rémunération à 2,5 %. Il ne restait plus alors qu’à se ranger à son avis. Il est vrai que ce n’est que justice : l’été dernier, le gouvernement avait invoqué des circonstances exceptionnelles pour limiter la hausse alors que l’inflation et les taux à court terme étaient élevés. Et puis ce

5

Obligations et assurance-vie (en euros)

30

15

%

couac aura eu pour effet de pousser le gouvernement à lever les ambiguïtés. La ministre de l’Economie et des Finances proposera au Comité consultatif de la réglementation financière qu’en cas de forte volatilité de l’inflation et des marchés monétaires le calcul du taux du livret A s’effectue tous les trimestres plutôt que tous les semestres et que les variations soient limitées à 1,5 point. Une évolution bienvenue pour ce livret bientôt deux fois centenaire puisque créé par Louis XVIII pour redresser les finances mises à mal par les guerres napoléoniennes. Thierry Bogaty

Immobilier de rapport et pierre-papier

Actions

10 35

Le poste actions France : 45 % Situations spéciales Valeurs de rendement

5

Amérique

35 20 10

Défensives

% 10

20

Europe

Consommation

LA SEMAINE DU CAC 40. Nos commentaires en temps réel sur investir.fr Variation du Cac 40 en clôture

Lundi 12 - 1,62 %

Mardi 13 - 1,49 %

Mercredi 14

- 4,56 %

- 1,84 %

Jeudi 15

Vendredi 16 + 0,70 %

3400 3.308,85

3300

3.251,71

affaibli par des rumeurs de

Les valeurs financières sont en fort repli sur

Européenne (BCE) Les valeurs bancaires

D

lt S tè

(h

C

40)

i

b i é

3.217,13

3200

d une nouvelle aide de l Etat.

prévu des ventes au détail

l t

l C

40

i td

j

,

p

p

3.016,75

3100

3000

2900

Le palmarès (en %)

- 8,57 %

Royaume Uni. Le titre reste stable.

3.052

de 5 %. Air France KLM résiste, alors

+ 5,4 Peugeot + 0,8 Société Gén. + 0,4 L'Oréal

- 5,4 STMicroélect. - 5,7 Alstom - 7,2 Bouygues

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

de statistiques aux Etats Unis. L Oréal,

Société Générale Axa LVMH

+ 2,7 Suez Env. + 1,8 EADS + 1,8 Capgemini

- 5,3 Renault - 5,9 Lafarge - 9,4 Dexia

+ 2 Sanofi-Aventis

- 10,5 LVMH - 10,8 Axa - 10,9 Société Gén.

Sur la semaine

2.995,88

+ 2,3 Alstom + 1,1 EADS + 0,9 GDF Suez

- 5,4 Dexia - 5,6 Accor - 6,5 BNP Paribas

+ 8,4 Crédit Agricole + 6,9 Axa + 4,7 ArcelorMittal

- 3,9 Renault - 5,4 Véolia Env. - 5,6 L'Oréal


L'EVENEMENT

|

3

RECHUTE. Les effets de la crise financière se conjuguent avec ceux de la crise économique. Les banques

sont confrontées à la dépréciation des actifs alors que la consommation faiblit aux Etats-Unis.

LES BANQUES FONT PLIER LE MARCHÉ BOURSIER E

t c’est reparti. La crise bancaire a brutalement redémarré à la suite des pertes trimestrielles publiées cette semaine par l’allemand Deutsche Bank (4,8 milliards d’euros), l’américain Citigroup (8,3 milliards de dollars) et Bank of America (1,8 milliard de dollars hors Merrill Lynch), ainsi que des craintes de recapitalisation géante du sinobritannique HSBC, précipitant de nouveau le secteur à la baisse, et faisant repasser jeudi l’indice Cac 40 sous les 3.000 points, avant une reprise vendredi. La meilleure image qui vient à l’esprit pour décrire la finance est celle du champ de mines. Beaucoup de mines ont déjà explosé depuis le début de la crise des subprimes mais au fur et à mesure qu’on avance on se rend compte qu’il en reste encore un nombre indéterminé.

La poursuite de la crise financière coupe les ailes du rebond boursier Evolution des cours sur les quatre premières séances de la semaine

Des raisons de s'inquiéter Evolution des indices 4,8 Md$

Deutsche Bank, banque allemande

20 à 30 Md$

HSBC banque européenne

Janvier 2008

En base 100

Janvier 2009

Cac 40

0

Natixis

Crédit HSBC Agricole Société BNP SA Générale Paribas Holding

- 20 %

Cac 40

- 40 %

- 46 % - 10,2 %

600 Md$

Actifs ayant vocation à être cédés par Citigroup 2e banque américaine

- 60 %

Euro Stoxx Banques

- 10,2 % - 12 %

- 67 %

- 12,9 % - 13,3 % - 14,3 %

Les banques américaines secouées Pourtant, par deux fois (mi-2008 et fin 2008), la communauté financière a cru que la crise des subprimes était passée et que c’étaient désormais les conséquences de la crise économique (avec la montée des provisions pour défaut de remboursement des emprunteurs, ce que les banquiers appellent le « coût du risque ») qui allaient surtout peser sur les comptes des établissements. A chaque fois, aux effets réels de la crise économique se sont encore ajoutés ceux de nouvelles pertes d’ordre strictement financier (dépréciation des crédits immobiliers, prêts aux LBO, etc.). Une caractéristique des derniers gros accidents est qu’ils concernent les banques données jusqu’alors comme épargnées par la crise : BNP Paribas, Santander, Deutsche Bank, HSBC.

Glissade. Les actions du secteur bancaire ont chuté par paliers, malheureusement à chaque fois rattrapées par les autres valeurs qui ont suivi le mouvement.

Le rebond du marché initié fin novembre aura été plus court que prévu et assez peu vigoureux (+ 18 %) Pour leur part, les trois premières banques américaines ont été particulièrement secouées en Bourse le jeudi 15 janvier. Le troisième établissement, Bank of America, va recevoir un soutien de l’Etat qui l’aidera à absorber les pertes de Merrill Lynch (15,3 milliards au quatrième trimestre), rachetée en septembre. L’Etat fédéral va injecter 15 milliards de dollars de capitaux propres et garan-

tir pour 100 à 200 milliards d’actifs. La récession touche le nouveau leader américain JPMorgan Chase, première banque du pays qui avait semblé relativement épargnée par la crise. La banque a publié un bénéfice net trimestriel en recul de 76 % sur un an. Si le résultat annuel (5,6 milliards de dollars, en baisse de 64 %) n’est pas catastrophique, les marchés se sont surtout inquié-

tés de la hausse des défaillances des crédits à la consommation, un facteur important depuis le rachat-sauvetage par JPMorgan de la première caisse d’épargne américaine, Washington Mutual, en septembre. La prévision du directeur général de la banque – « Le pire n’est pas encore derrière nous. (...) Cela va se détériorer pendant la plus grande partie de 2009. » – a contribué à affoler les investisseurs. Enfin, le deuxième établissement des Etats-Unis, Citigroup, va se scinder en deux : Citicorp, détenant les actifs sains, et Citiholding, les actifs à vendre (600 milliards d’actifs), y compris le courtier Smith Barney,

qui pourrait être vendu à Morgan Stanley. La rechute des valeurs financières a mis fin au rebond du marché, qui a gagné près de 18 % du 21 novembre au 6 janvier. Nous avions anticipé un rebond temporaire mais pensions que ce serait la publication des résultats 2008 qui en marquerait la fin. L’ère des turbulences se trouve donc déjà rouverte. Sylvain de Boissieu NOS CONSEILS La crise n’est pas finie. Rester à l’écart de Crédit Agricole SA (mnémo : ACA), Dexia (DX), Natixis (KN), Société Générale (GLE). N’acheter que BNP Paribas (BNP) pour espérer un rebond à 40 €.

Un deuxième facteur de baisse : le consommateur américain ▶ Plus de 1 million d’emplois détruits au cours des deux derniers mois et un taux de chômage passé au-dessus des 7,2 %. On ne s’étonnera pas que la consommation des ménages américains soit aussi très mal en point. Or, elle est cruciale pour l’économie des Etats-Unis car le PIB est traditionnellement assuré aux deux tiers par les dépenses des consommateurs. Au même titre que les inquiétudes concernant les banques, la publication, mercredi, des ventes de détail aux Etats-Unis pour le mois de décembre a alimenté le décrochage des marchés. Les chiffres se révèlent en effet bien inférieurs aux attentes. Ces ventes ont régressé de 2,7 % par rapport à un mois de novembre lui-même en baisse de 2,1 %. Si l’on se réfère

au mois de décembre de 2007, le déclin apparaît particulièrement marqué (voir le graphique ci-contre), puisqu’il atteint 9,8 % en un an. Une partie de la baisse s’explique certes par le reflux des prix de l’essence, recul de près de 20 % sur le mois, ainsi que par le dégonflement des prix dans l’alimentation dans la foulée des denrées agricoles. Les promotions de fin d’année ont également été généreuses. Mais il n’en reste pas moins que la consommation s’est également contractée en volume. « L’économie est engagée sur une pente très raide », a commenté Jim Demasi, responsable de stratégie chez Stifel Nicolaus, cité par l’agence Reuters. Cela traduit « la dislocation des marchés du crédit, une chute très rapide de la richesse des ménages et des

Chute des ventes de détail aux Etats-Unis 4

En %

2 0 -2

- 9,8

-4 -6 -8 -10 Janvier 2008

Décembre 2008

créations d’emplois » ainsi qu’un « choc de confiance chez les consommateurs ». Toutes les classes sociales sont concernées, précise Julie Jourdan, de

Raymond James (lire aussi page 8). Le bilan des ventes du célèbre joaillier new-yorkais Tiffany, première enseigne de luxe à lever le voile sur sa saison de Noël, en a été, toujours mercredi, une illustration redoutable et une véritable douche froide pour les investisseurs : sur les deux mois de novembre et décembre, le chiffre d’affaires du joaillier a chuté de 21 %, à 867 millions de dollars. La baisse a atteint 30 % pour le marché américain, dont dépendent 56 % des facturations de Tiffany, et même 35 % pour le magasin phare de New York. Ces chiffres augurent assez mal de la prochaine vague de résultats, non seulement pour le quatrième trimestre 2008 mais aussi pour ce premier trimestre 2009. Cécile Le Coz

Investir n�� 1828 Samedi 17 janvier 2009


4 |

ENQUETE

Les paysages bancaires d'Europe du Nord ont été bousculés Allemagne

Italie 70,37

57,57

69,25 Islande 31,75

23,32

23,38

15,89

14,51

10,67

3,4

4,8

Deutsche Bank

Commerzbank

Deutsche Postbank

Benelux

Intesa Sanpaolo

Unicredit

13,78 9,26 12,05 6,58 5,91

Banca UBI Banca Mediobanca Monte Dei Paschi

Suède

Royaume-Uni* 107,16

72,30

45,55

41,12

36,63 27 15,11

7,94

19,5 3,7

KBC Groupe

2,34

Dexia

HSBC

RBS

Fortis

31,36

22,85 16,59

12,84

RoyaumeUni

36,81 7,53

Standard Barclays Lloyds TSB Chartered Group

3,73

Océan Atlantique

Allemagne

Lux. France

Espagne

Licht.

... stables Portugal

53,96

Italie

154,91

Espagne

64,65

Selon l'agence de notation Fitch (décembre 2008)

106,05 32,46 16,8

Banco Santander

... présentant des risques d'instabilité

Autriche

Suisse

Suisse**

85,62

... présentant des risques d'instabilité supérieure à la moyenne

PaysBas Belg.

HBOS

Systèmes bancaires...

Danemark

Irlande

80,14 59,86

ING Groep

Finlande

Norvège

43,52 7,39

9,98

5,82

32,05

Capitalisations boursières, en Md€

4,14 3,2

BBVA Banco Popular Banco Banco de Español Sabadell Valencia

UBS

Credit Suisse Group

au 30-6-07

au 31-12-08

Grèce

Mer Méditerranée 500 km

* En milliards de livres. ** En milliards de francs suisses.

INVENTAIRE. Dix-huit mois après l’éclatement de la bulle financière, l’effondrement des marchés financiers,

la crise de confiance générale et les scandales judiciaires ont rebattu les cartes du grand jeu européen.

APRÈS LA TEMPÊTE : LE TOUR D’EUROPE DU SECTEUR BANCAIRE A

près dix-huit mois de crise financière, avec un paroxysme (espérons-le) atteint en septembre-octobre dernier, les comptes font apparaître des situations très différentes selon les pays européens (nous excluons ici les banques françaises, régulièrement évoquées dans nos colonnes). Dans certains cas, les paysages bancaires ont été et continuent d’être bouleversés, notamment au Royaume-Uni (certains grands acteurs ont fait faillite, d’autres ont été rachetés et Lloyds TSB et HBOS s’apprêtent à fusionner dans l’espoir de se renforcer) et au Benelux

(Fortis, Dexia, ING). A l’opposé, dans d’autres pays, si la crise est tout de même passée par là, les rapports de forces ne semblent pas modifiés. C’est le cas de l’Italie et, dans une moindre mesure, de la France (même si la crise a accéléré le rapprochement des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne, qui était déjà programmé). L’Espagne semble aussi faire partie des épargnés, mais ce pays vit sous la menace de sa propre bulle des emprunts hypothécaires. La crise immobilière, si violente soit-elle, n’y a pas encore fait sentir tous ses effets.

Les grandes banques de réseau moins fragilisées Les quelques opérations transfrontalières, en cours ou récentes, laissent penser que les vainqueurs seront des établissements disposant de solides réseaux de banques de détail, tels que Santander ou BNP Paribas. Mais l’analyse n’est souvent pas si simple et les soubresauts de la crise peuvent rapidement transformer les gagnants d’un jour en perdants du lendemain (lire page 3). La diversité des stratégies de développement et les spécificités locales ont

en partie été masquées par la généralisation de la crise de confiance et de liquidité cet automne, qui a touché pratiquement sans distinction tous les acteurs, « bons » comme «mauvais». De nombreux Etats ont mis en place des plans d’apport de capitaux propres au profit de l’ensemble des établissements, même ceux qui n’en avaient, en théorie, pas besoin. Cette problématique est encore renforcée par l’attachement des marchés, qui tient désormais du fétichisme, au ratio de solvabilité tier

one. Ce dernier rapporte les capitaux propres au total des crédits alloués par chaque établissement. Afin de plaire aux investisseurs, les Etats se sont lancés dans une course à l’apport de fonds propres supplémentaires à leurs établissements nationaux respectifs, afin d’améliorer leur tier one, et ont apporté leur garantie pour faciliter le refinancement, besoin le plus crucial des établissements. Dossier réalisé par Yann Morell y Alcover et Sylvain de Boissieu

Allemagne : coup d’accélérateur à la concentration ▶ Le système bancaire allemand est probablement le plus complexe d’Europe, compte tenu de la multiplication des statuts des banques (publiques, privées ou mutualistes, régionales ou nationales) et de l’émiettement des parts de marché. On lui attribue souvent le titre de «forêt pétrifiée», qui qualifiait autrefois le système bancaire italien. Dans la crise, les fortunes ont été diverses selon les

établissements. Au final, deux grandes banques classiques devraient en sortir consolidées par des acquisitions : le numéro un Deutsche Bank, qui annonce une perte de 4,8 milliards cette semaine, a acquis la Postbank, tandis que le numéro deux, Commerzbank, a racheté la Dresdner à l’assureur Allianz. Les prix de ces deux opérations ont été revus à la baisse mois après mois à mesure que

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Base 100 le 1-1-2007 120 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques Deutsche Bank Commerzbank 2007 2008

.09

l’ampleur des difficultés des établissements était révélée. Des établissements plus petits tels

qu’IKB (contrôlé par le groupe public KfW) ou Hypo Real Estate figurent à l’inverse parmi les vraies victimes. De même, plusieurs banques régionales ont été affectées, telles la BayernLB, ce qui a mis en difficulté le parti CSU au pouvoir dans le Land de Bavière, la très audacieuse WestLB ou la SachsenLB, sauvée par sa cousine LBBW de Stuttgart. La crise devrait surtout avoir pour conséquence de long

terme de précipiter le mouvement de concentration des banques régionales ou mutualistes. L’Etat allemand envisagerait la création d’une «mauvaise banque» à l’échelle nationale, sorte de superstructure de défaisance à laquelle tous les établissements vendraient leurs actifs à risque pour un montant évalué à 500 milliards d’euros, supérieur au plan Paulson aux Etats-Unis.


ENQUETE

|

5

Benelux : le grand chambardement ▶ La finance belge a été totalement chamboulée par la crise. Les deux premiers réseaux d’agences, Fortis (première banque du pays) et Dexia (numéro deux), ont été sauvés de la faillite début octobre par les interventions des Etats concernés. Or le sauvetage de Fortis a tourné au psychodrame national. L’Etat belge, soucieux de trouver un repreneur à la banque de réseau,

avait revendu, le 6 octobre, les actifs belges de Fortis à BNP Paribas le 6 octobre. Mais les actionnaires de Fortis Holding, la structure de tête, s’estimant lésés par ce rachat à bas prix, tentent de faire capoter cet accord et ont d'ores et déjà obtenu la démission du gouvernement Leterme et un droit de regard sur l’opération, les 11 et 13 février prochain, à l’occasion des assemblées générales.

Base 100 le 1-1-2007 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques Fortis KBC ING 2007

2008

.09

Vu du côté néerlandais, la crise a provoqué un étonnant chassé-

croisé. Avant la crise, c’était le bancassureur belgo-néerlandais Fortis, aux côtés de Santander et Royal Bank of Scotland, qui s’était emparé fin 2007 des actifs européens de la vieille institution néerlandaise ABN Amro, pour 24 milliards d’euros. Mais Fortis a eu, comme son président l’a reconnu, les yeux plus gros que le ventre, et s’est retrouvé en difficulté avec cette opération

réalisée au plus mauvais moment. Le nationalisme néerlandais a fait le reste : au plus fort de la crise, l’Etat néerlandais a repris les actifs néerlandais de Fortis et songe maintenant à faire renaître un nouvel ABN Amro. Quant au bancassureur néerlandais ING, avant de faire appel à l’argent public pour remonter ses ratios, il faisait même figure de miraculé de la crise.

Espagne : tel Damoclès sous l’épée de l’immobilier ▶ Alors que, depuis des années, on disait le système bancaire espagnol en grand danger face à l’augmentation démesurée du risque immobilier dans le pays, les grandes banques du pays font paradoxalement partie de celles ayant le mieux résisté à la tempête financière. Santander, la première banque de la zone euro, en termes de capitalisation boursière, et le plus grand réseau bancaire au monde, en

termes de nombre d’agences (après les grandes banques chinoises), fait notamment figure de grand vainqueur – il faisait en tout cas partie des établissements les mieux considérés jusqu’à l’éclatement de l’«affaire Madoff», qui l’a particulièrement ébranlé. Mais d’autres acteurs, comme l’outsider BBVA ou le très rentable Banco Popular, sont également parvenus à titrer leur épingle du jeu. Les dépréciations

Base 100 le 1-1-2007 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques Santander BBVA 2007

2008

.09

d’actifs n’ont ainsi pratiquement pas affecté leurs bilans. Du coup, les banques espagnoles ont

su préserver d’importantes marges de manœuvre. Si la très consensuelle BBVA n’a pas encore dégainé, l’agressif Santander s’est déjà porté acquéreur d’Alliance & Leicester et du réseau de Bradford & Bingley au Royaume-Uni et de Sovereign aux Etats-Unis. Une situation en apparence confortable mais qui ne doit pas faire oublier le baril de poudre de l’immobilier espagnol, sur lequel restent assises les banques du

pays et qui n’a pas encore explosé. Si les provisions pour encours douteux, constituées depuis des années en prévision des vaches maigres, n’ont pas encore été entamées, la dégradation de la qualité des actifs, au rythme de celle du marché de l’immobilier résidentiel, a fait fondre au cours des derniers trimestres leur proportion par rapport au total des encours douteux.

Italie : un peu à l’écart des grosses vagues ▶ L’Italie semble avoir été le pays le plus épargné par la tourmente financière. Longtemps considéré comme une « forêt pétrifiée » en raison notamment de l’émiettement des acteurs, dû à la force des particularismes régionaux (tout comme en Allemagne), le système bancaire italien reste un peu en retard sur le reste du continent en matière d’implication dans le système financier international.

La concentration des établissements est cependant bien engagée, puisque le premier semestre 2007 a vu coup sur coup le renforcement des deux premiers acteurs avec la fusion d’Intesa avec Sanpaolo, et celle d’Unicredito avec Capitalia. Et les banques françaises se sont également intéressées à ce marché, que ce soit BNP Paribas (rachat de BNL début 2006) ou Crédit Agricole SA (reprise de Cariparma

Base 100 le 1-1-2007 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques Unicredit Intesa 2007

2008

.09

et FriulAdria en 2007). Unicredito, premier établissement de la

péninsule, serait, selon les autorités italiennes, le seul véritable établissement fragilisé dans le pays, même s’il dispose de relais de croissance prometteurs en Europe de l’Est. Des rumeurs veulent le marier avec Mediobanca. Plus que par la crise du subprime, les banques italiennes sont affectées actuellement par la crise économique, notamment à travers la hausse du coût du risque en

provenance des PME, nombreuses dans la péninsule. Les banques italiennes devraient s’avérer plus résistantes à terme, leur modèle économique étant moins dépendant des revenus de la banque d’investissement ainsi que du refinancement sur les marchés. La crise devrait néanmoins, là aussi, pousser à la poursuite du regroupement des acteurs et de la recapitalisation des établissements.

Royaume-Uni : la City à l’épicentre du séisme ▶ Les sirs ont de quoi être bien tristes cette année à la City. Aucune capitale financière au monde n’a en effet autant subi le choc de la crise que la ville de Londres. Et la valse des patrons (souvent nobles ou anoblis), amorcée en décembre 2007 avec le départ d’Adam Applegarth de la tête de la banque Northern Rock, s’est poursuivie tout au long de 2008. Il est vrai que les banques britanniques font partie,

avec les allemandes, des établissements financiers les plus touchés par la dévalorisation des actifs issus de la titrisation réalisée notamment aux Etats-Unis, alors même qu’un violent retournement du marché immobilier dans le pays menaçait la stabilité des banques les plus fragiles. Une situation qui s’est révélée très rapidement catastrophique, nécessitant la nationalisation de Northern Rock dès fé-

Base 100 le 1-1-2007 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques HSBC Royal Bank of Scotland 2007 2008

.09

vrier 2008 et de Bradford & Bingley quelques mois plus tard. Après

s’être envenimée, la crise a finalement abouti, début octobre, à la mise en place du plan Darling (du nom du chancelier de l’Echiquier britannique, Alistair Darling) de nationalisation partielle de quatre des plus grandes banques du pays : Barclays, HBOS, Lloyds TSB, RBS. Les deux mastodontes réellement multinationaux, HSBC et Standard Chartered, ayant préféré se maintenir (et surtout en

ayant pour l’instant conservé les moyens) en marge du plan d’aide. RBS, HBOS et Barclays arrivent d’ailleurs en tête du triste classement européen des levées de fonds réalisées par des banques. HSBC pourrait maintenant à son tour manquer de capitaux. Rien que dans le cadre du plan Darling, les augmentations de capital atteignent 43,5 milliards de livres sterling pour les quatre grandes banques.

Suisse : le cas d’école de la catastrophe UBS ▶ L’éclatement de la crise des subprimes en Suisse, c’est avant tout l’implosion du modèle de développement d’UBS (Union de banques suisses). Cet établissement financier, qui, avant la tempête, était considéré comme la Rolls-Royce de la gestion d’actifs, n’est même plus aujourd’hui l’ombre de ce qu’il était. Parmi les premiers à reconnaître de lourdes pertes sur des produits financiers structurés dès le début de

l’automne 2007, il a aussi fait partie de ceux ayant le plus vite dû faire appel à de nouveaux investisseurs pour se renflouer (augmentation de capital de 11 milliards de francs suisses réservée au fonds souverain de Singapour, GIC, en décembre 2007). Le choc de la crise a été si violent dans les comptes d’UBS que les dépréciations d’actifs constatées depuis son démarrage atteignent aujourd’hui un montant abyssal, proche de

Base 100 le 1-1-2007 100 80 60 40 20 0

DJ Euro Stoxx Banques UBS Crédit Suisse 2007 2008

.09

50 milliards de dollars, ce qui place la firme helvétique très largement en tête du triste palmarès des

banques européennes les plus touchées. Comme si cela ne suffisait pas, UBS fait également partie des établissements sur la sellette dans le « scandale Madoff ». Certes, son exposition en tant qu’investisseur est insignifiante mais son rôle en tant que dépositaire et ancien gestionnaire de l’un des fonds les plus concernés place la société dans une situation délicate. Un peu plus épargnée, sa grande rivale, Credit Suisse, affiche

néanmoins un bilan peu brillant. Des dépréciations cumulées de plus de 13 milliards de dollars la situent parmi les cinq banques européennes les plus touchées. Malgré une meilleure santé, elle reste fragile et pour longtemps. Un banquier donnait il y a peu l’explication suivante à ce gâchis : « Ces banques n’étaient plus suisses que de nom, c’étaient les équipes américaines qui étaient aux commandes. »

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


6 |

ECONOMIE

CONJONCTURE. Le gouvernement allemand dévoile à son tour un plan de relance massif de 50 milliards

d’euros. Une réponse à la chute du PIB allemand d’au moins 1,5 % au quatrième trimestre 2008.

L’ALLEMAGNE PAIE SA FORTE EXPOSITION AU COMMERCE MONDIAL S

ombres perspectives. Ces deux mots décrivent le sentiment exprimé cette semaine par le secrétaire général de l’OCDE quant à l’avenir de la zone euro à très court terme. L’institution s’attend en effet à une récession au premier semestre 2009 mais se refuse à basculer dans le pessimisme le plus noir, en estimant peu probable l’entrée en déflation de l’Europe. L’organisation estime que la zone euro retrouverait progressivement le chemin de l’expansion, même si le taux de croissance restera inférieur à son potentiel jusqu’au milieu de l’année 2010. Il est vrai que les indicateurs conjoncturels européens se dégradent mois après mois. La production industrielle a reculé de 1,6 % en novembre par rapport au mois précédent, soit une baisse de près de 8 % en un an. La récession industrielle ne cesse donc de se creuser. Du côté des bonnes nouvelles, l’inflation continue à ralentir. En décembre, le glissement annuel des prix à la consommation a reculé à + 1,6 % contre + 3,6 % en septembre. Hors énergie, le ralentissement de l’inflation est toutefois plus timide. L’indice des prix a encore progressé de 0,4 % en décembre et de 2,1 % en douze mois. L’Allemagne souffre beaucoup plus de la crise que ce que laissaient penser les prévisions des économistes. Elle est affectée, tout comme le Japon, par le ralentissement du commerce mondial. Pour le directeur des études économiques de Natixis, Patrick Artus, l’Allemagne et le Japon paient leur stratégie de

L'Allemagne est durement frappée par la récession de la zone euro

Les finances publiques allemandes se détériorent Déficit public

114

en % du PIB (éch. de droite)

Base 100 en 2000

Dette publique

Production industrielle de la zone euro

112

1 74 %

0

70

110 108,4 107,8

108 106

-1 60

-2

104 -3 102

Richesses créées en Allemagne (PIB)

100 98

Source : Bloomberg

2001 2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

50 -4 -5

40 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007

2008 2009 2010

Les richesses créées en Allemagne (mesurées par le PIB) se sont fortement contractées au quatrième trimestre 2008. L’économie allemande, comme la zone euro, n’est pas épargnée par la récession des pays industrialisés. Ses finances publiques vont se dégrader très rapidement, notamment en raison du plan massif de relance de 50 milliards d’euros. compression des coûts de production et d’externalisation vers les pays émergents pour répondre à la demande de produits manufacturés des pays de l’OCDE et leur prendre des parts de marché. Cette stratégie non coopérative avec les autres pays de la zone euro est compromise aujourd’hui car le pouvoir d’achat des ménages domestiques a été « anéanti ». « L’Allemagne et le Japon se retrouvent sans aucun moteur de croissance. » Le choc est particulièrement visible à la fin 2008 outre-Rhin. Le PIB s’est contracté de 1,5 % à 2 % au quatrième trimestre 2008 par rapport au trimestre précédent, selon l’institut allemand Destatis. Pour comparer avec les habitudes statistiques amé-

Principales mesures du plan allemand

ricaines, ce repli correspond en taux annualisé à une chute comprise entre 6 % et 8 % ! Toutefois, l’institut a précisé que cette première estimation avait été « extrêmement difficile » à réaliser en raison de « l’instabilité des conditions économiques ». Elle sera certainement révisée. Nul doute que cette information a pesé lourd dans la décision prise jeudi par la Banque Centrale Européenne (BCE) d’assouplir une nouvelle fois sa politique monétaire.

Un plan de 50 milliards d’euros Cette publication justifie également a posteriori l’annonce par le gouvernement allemand d’un plan de relance de quelque 50 milliards d’euros. Celui-ci intervient après un

premier plan de 32 milliards d’euros qui avait été critiqué pour son manque d’ambition. Avec ces 82 milliards d’euros (sur deux ans), Berlin répond avec force à ces critiques. Le soutien de la demande intérieure n’a pas été oublié cette fois-ci, notamment grâce aux baisses d’impôt (lire le détail ci-dessous). Enfin, Berlin a également décidé de mettre en place un fonds doté de 100 milliards d’euros destiné à garantir les prêts aux entreprises. Ces mesures vont fortement dégrader les finances publiques allemandes, au risque de ne plus respecter les critères de Maastricht. Le déficit pourrait atteindre 4,5 % du PIB et la dette publique dépasser 70 % du PIB en 2010, selon les éco-

nomistes. Depuis 1945, jamais le déficit public n’aura été aussi élevé ! Enfin, Londres va mettre sur pied un plan de 10 milliards de livres (11 milliards d’euros) pour soutenir les PME qui ont du mal à financer leurs activités en raison du durcissement des conditions de crédit. Les entreprises françaises éprouvent les mêmes difficultés. Ainsi, la situation de la trésorerie des entreprises industrielles s’est à nouveau fortement dégradée au second semestre 2008 pour revenir à un niveau ignoré depuis 1985, selon l’Insee. Pis, les industriels anticipent une nouvelle dégradation de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation au premier semestre 2009. Philippe Wenger

LES ÉCONOMISTES RÉAGISSENT

Allégement de la fiscalité (9 Md€) à partir du 1er juillet Relèvement du seuil minimal d’imposition de 4 %, à 8.000 € Première tranche taxée à 14 % (- 1 point) Baisse des cotisations sociales (9 Md€) Les cotisations d’assurance-santé sont abaissées de 15,5 % à 14,9 % de la rémunération brute Plan d’investissements de 18 Md€ sur deux ans, dont plus de la moitié dans les infrastructures scolaires Versement d’une prime exceptionnelle de 100 € par enfant et revalorisation des aides pour les chômeurs ayant au moins un enfant Meilleure indemnisation du chômage technique Prime à la casse de 2.500 € pour l’achat d’un véhicule en 2009 Programme de garantie pour les entreprises Plan de remboursement de la dette

*Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Cyril Blesson, de Seeds Finance Ce cycle baissier est loin d’être terminé. Nous prévoyons un taux [de refinancement] de 1,5 % voire de 1 % d’ici au début du deuxième trimestre 2009. La BCE cherche à relancer l’appétit pour le crédit de l’offre (les banques) et de la demande (ménages, entreprises).

Détente

Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE Les pays de la zone euro sont entrés en récession. Les perspectives à court terme sont sombres pour la zone euro et le pire est à venir. Ces circonstances exceptionnelles appellent des réponses exceptionnelles. Nos perspectives ne retiennent toutefois pas un scénario de déflation.

Sombres

Patrick Artus, directeur des études économiques de Natixis L’Allemagne et le Japon voient leurs stratégies anéanties. Elles étaient claires : comprimer les coûts de production et utiliser l’externalisation vers les pays émergents pour gagner des parts de marché vis-à-vis des autres pays de l’OCDE.

Anéanties

La Banque Centrale Européenne (BCE) a baissé son principal taux directeur de 50 points de base, à 2 %. Baisse pressentie en mars.

Les prévisions de l’OCDE dressées à l’automne sont sombres. Elles le seraient encore davantage si elles étaient actualisées aujourd’hui.

L’Allemagne et le Japon souffrent de leur exposition au commerce mondial et du ralentissement des économies industrialisées.


ECONOMIE

|

7

MONNAIES ET TAUX L’euro face au dollar

Cours des principales devises

En dollar 1,7 1,3326 le 16-1-09

1,6 1,5 1,4 1,3 1,2

Janvier 2008

Janvier 2009

Résignation. La Banque Centrale Européenne (BCE) a abaissé jeudi son principal taux directeur, le taux refi, de 50 points de base pour le ramener à 2 %. Le consensus tablait sur une telle baisse. Mais un quart des sondés pensaient que l’institution pourrait patienter jusqu’en février. Son président, Jean-Claude Trichet, a confirmé que la question était de savoir si la baisse intervien-

Euro/dollar Euro/yen Euro/franc suisse Euro/livre sterling Dollar/yen

9-1-2009 1,3621 124,46 1,5018 0,89359 91,37

16-1-2009 1,3326 120,46 1,4815 0,89166 90,395

9-1-2009 16-1-2009

Le napoléon en €

4 3 2 1

drait cette semaine ou « plus tard ». Bruno Cavalier, économiste chez Oddo, estime que « la position de la BCE a changé en un mois sous l’effet du bombardement de mauvais chiffres macroéconomiques ». Début décembre, les membres allemands du conseil s’opposaient à une poursuite rapide du cycle de baisse des taux. La batterie de mauvais indicateurs a changé la donne. Le veto

2 le 15-1 Janvier 2005

Janvier 2009

allemand a été levé, explique l’expert. Pour Pierre-Olivier Beffy, économiste d’Exane, « la baisse très rapide et retardée des taux de la BCE sonne comme une résignation ». La BCE a posé les jalons d’une nouvelle baisse en mars qui serait de 0,5 point, à 1,5 %, anticipent les économistes. Un geste auparavant ne peut être totalement exclu car l’incertitude économique n’a jamais

Taux d’intérêt (%) le 16-1-2009 Pays France Allemagne Royaume-Uni Etats-Unis Japon

3 mois (1) 2,45 2,45 2,26 1,14 0,72

10 ans (2) 3,45 2,94 3,27 2,36 1,23

(1) Taux interbancaires à Londres (BBA). (2) Rendement des emprunts d’Etat (Bloomberg).

Taux des bunds allemands à 10 ans En % 5,0 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5

Janvier 2007

2,94 le 16-1 Janvier 2009

été aussi forte. La BCE ira-t-elle plus loin ? Jean-Claude Trichet n’a pas fermé la porte. Il a toutefois rappelé qu’il « faut éviter la trappe à liquidité ». Clairement, une politiq u e d e t a u x z é r o n ’e s t p a s aujourd’hui envisagée. La BCE pourrait cibler un taux proche de 1 % d’ici à l’été 2009, estiment certains analystes. Logiquement, l’euro a abandonné un peu de ter-

rain contre le dollar cette semaine. La détente de la partie longue de la courbe des taux s’est poursuivie, facilitée par le ralentissement de l’inflation en Europe. Les écarts croissants entre les taux longs des pays membres de la zone euro et ceux de l’Allemagne suscitent toujours l’inquiétude. Un sujet qui sera abordé lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro lundi. P. W.

brut devrait se contracter cette année de 500.000 barils par jour (bj) à 85,3 millions de barils par jour (Mbj). En décembre, elle tablait encore sur un rebond après le repli estimé pour 2008. Entre-temps, l’agence a réévalué ses perspectives de l’économie mondiale. Déjà en 2008, la demande mondiale aurait fléchi (de 0,3%, à 85,8 Mbj). Un repli au cours de deux années consécutives serait une première depuis le début des années 80. L’Opep partage

cette analyse. Elle a annoncé que la demande adressée à ses treize qualités de brut reculerait de 4,2% en 2009. Notons, enfin, l’importance prise par l’écart de prix entre le baril de référence WTI (américain) et le pétrole européen (brent). Celui-ci a dépassé 12 $ vendredi. L’abondace des stocks de pétrole outre-Atlantique, particulièrement visible à Cushing (Oklahoma) – principal terminal américain –, explique cette dérive.

PÉTROLE

Cours de l’or

Le lingot en €

En %

Les cours indiqués sont relevés le vendredi à 15 heures.

OR L’once à Londres en $

Taux de refinancement de la BCE

854 20.200 129

824,25 20.000 129,70

La cote complète du marché de l’or à Paris se trouve en page XVI.

Détente. Le cours de l’or s’est légèrement affaibli cette semaine. L’appréciation modérée du billet vert

face à l’euro a, en effet, pesé sur la valorisation de l’once d’or. Elle a reculé jusqu’à 801,65 $ jeudi à New York, un plus-bas sur le mois. Certains experts estiment que le potentiel de l’or est limité à court terme en raison d’une consommation annoncée médiocre de la joaillerie. La chute des achats se fera sentir dans un contexte de net ralentissement de la croissance indienne.

Marché à terme (en $/baril) 9-1-2009

16-1-2009

Brent

44,45

48,50

WTI

41,05

35,95

Cours à la première échéance mensuelle sur l’IPE pour le brent et sur le Nymex pour le WTI.

Grand écart. Les fondamentaux pèsent sur les cours de l’or noir. Ainsi, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime dans son rapport mensuel, publié vendredi, que la demande mondiale de

Quels outils pour les banques centrales ? ▶ La Banque Centrale Européenne (BCE) a décidé d’assouplir sa politique monétaire (voir ci-dessus). Cette décision sera-t-elle suffisante pour relancer l’économie ? Les économistes en doutent car la transmission de la politique monétaire à l’économie est aujourd’hui largement inopérante. Que peuvent faire les banques centrales ? La BCE intervient sur les marchés par des appels d’offres hebdomadaires (opérations principales de refinancement), des opérations de refinancement à plus long terme et des opérations de réglage fin. Le principal taux directeur, le taux refi, est le taux de soumission minimal appliqué aux opérations principales de refinancement. Ce taux sert de référence aux établissements qui interviennent sur le marché monétaire pour la fixation du taux au jour le jour. La BCE offre une facilité de prêt marginal dont le taux constitue la borne haute du marché au jour le jour. Au-delà de ce taux, les banques ont intérêt à se tourner vers la BCE plutôt qu’à emprunter aux autres banques. Enfin, la borne basse est déterminée par la facilité de dépôts. C’est le

taux auquel la BCE s’engage à rémunérer les liquidités placées auprès d’elle. C’est par la fixation de ces taux que la banque centrale guide le marché monétaire. Les autres banques centrales disposent du même type d’outils. Quand le marché monétaire se fige, comme à la fin de l’été, les banquiers centraux décident de mener des politiques non conventionnelles. La première étape est l’extension des actifs acceptés par la banque centrale, notamment à des titres plus risqués (par exemple les ABS, les CDOS). L’institution joue alors le rôle de prêteur en dernier ressort. L’étape suivante constitue le passage à une politique quantitative avec un objectif de progression de la base monétaire, et non plus de gestion des taux d’intérêt. Cette politique a été pratiquée au Japon à partir de 1997 et depuis peu aux Etats-Unis. L’objectif est d’éviter d’entrer en déflation. Enfin, le financement de l’économie peut se faire directement par les banques centrales, avec des achats d’actifs sur les marchés ou auprès de leurs émetteurs. On parle alors de désintermédiation financière. La Fed a franchi récemment cette étape. P. W.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009*


8 |

TABLE RONDE

ÉTATS-UNIS. Ce début 2009 reste très difficile pour l’immobilier, l’emploi, la consommation et les résultats des sociétés, selon les gérants réunis par « Investir ». Ils comptent sur le nouveau président pour relancer la confiance en vue d’une meilleure fin d’année.

LES MARCHÉS AMÉRICAINS DANS L’ESPOIR D’UN «EFFET OBAMA» onfiance. Avec incertitude, c’est sans doute le terme le plus souvent cité autour de la table ronde sur les Etats-Unis réunie le 13 janvier par Investir. Les quatre gérants présents prévoient un premier trimestre, voire un premier semestre, très difficile sur les terrains économique et boursier. Mais l’investiture de Barack Obama, mardi prochain, pourrait susciter un élan de confiance, pour ranimer tant le système financier que la consommation, selon Vincent Guenzi, de Cholet Dupont. Même s’il s’annonce important par son montant, environ 775 milliards de dollars, c’est seulement dans un second temps que le plan de relance présenté par Barack Obama (voir l’illustration) devrait produire ses effets sur l’emploi et la croissance, souligne Julie Jourdan, de Raymond James, grâce aux investissements prévus dans les infrastructures, les systèmes de santé et d’éducation et la promotion des énergies vertes. En ce début 2009, trois points, en

particulier, sont de nature à entretenir la récession, qui s’annonce « longue, voire sévère », prédit Philippe Vialle, de Groupama AM. Le marché immobilier, tout d’abord, par lequel la crise a été déclenchée, continue de se dégrader. « Voir les prix baisser d’encore 10 % à 15 % nous semble un minimum », estime Jean-Dominique Seta, de La Banque Postale AM. Les stocks officiels de logements disponibles, inférieurs à la réalité, correspondent à onze mois de vente, soit le double d’une période ordinaire. « La stabilisation va dépendre du pouvoir d’achat des ménages. »

Les grandes lignes du plan Réductions d'impôts Md$ 275 Obama

CRÉDIT PHOTO :MAXPPP

C

Aux Etats-Unis, en effet, les deux tiers du PIB, en moyenne, viennent de la consommation, autre motif d’inquiétude. Nos spécialistes n’excluent pas que cette proportion se réduise alors que plus de 500.000 emplois ont été détruits au cours de chacun des deux derniers mois. De plus, les 1.000 $ de déduction fiscale

promis à 95 % des ménages américains par le plan Obama pourraient être plus épargnés que consommés. En revanche, la forte baisse du prix de l’essence et du gaz depuis l’été constitue une bouffée d’air pour le pouvoir d’achat, relève Julie Jourdan. La troisième incertitude, qui devrait pénaliser les marchés financiers

« Des opérations de fusion et acquisition sont possibles » Nous assistons à un déclin de la richesse des ménages comme on ne l’a pas vu depuis 1945. La visibilité manque cruellement pour les entreprises qui devraient enregistrer une baisse de 50 % des bénéfices depuis les plus-hauts de 2007, dont la moitié sur le seul exercice 2009. Le plan de

relance de Barack Obama vise à soigner le consommateur et le marché immobilier. Mais les fonds débloqués seront, au début, très probablement utilisés pour le désendettement des ménages. Les effets des investissements en infrastructures ne se feront, eux, sentir qu’à moyen terme. Les marchés boursiers vont rester très volatils au premier semestre, un re-

bond au second est incertain.

SES CINQ VALEURS FAVORITES Nos secteurs favoris sont la santé, dans une moindre mesure l’énergie, et certaines niches technologiques, pour leur capacité de résistance et de possibles opérations de fusion et acquisition. Amgen : la société dispose de produits, en oncologie notamment, qui

JULIE JOURDAN, conseiller financier, Raymond James International

« L’immobilier est loin de montrer des signes de stabilisation » ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET MARCHÉS Nous restons prudents, surtout pour le premier trimestre. La crise de l’immobilier est loin de montrer des signes de stabilisation avec des taux de défaillance qui continuent d’augmenter. La consommation, qui contribue aux deux tiers du PIB américain, devrait se contracter, affectée par la fragilisation

550 Md$ et 3 à 4 millions d'emplois créés ou préservés d'ici à 2010

Ménages

Entreprises

1.000 $ de déduction par foyer gagnant moins de 200.000 $ par an

3.000 $ de déduction pour chaque embauche

Grands travaux d'infrastructure

Energies renouvelables

SantéEducation

Ponts, routes, écoles, etc.

Investissements dans les énergies vertes et l'efficacité énergétique

Modernisation des systèmes de santé et éducatifs

La baisse de l’essence favorable

PHILIPPE VIALLE, responsable de gestion, Groupama AM

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET MARCHÉS

825 Md$

de l’emploi, dont 2,6 millions ont été détruits en 2008. Nous constatons néanmoins quelques éléments favorables et particulièrement la faiblesse du dollar, la baisse des prix de l’énergie et l’entrée en fonction de Barack Obama, pour son effet psychologique de retour de la confiance puis, à moyen terme, pour son programme qui vise à donner un souffle à l’économie en s’ap-

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

puyant sur la modernisation du pays par les nouvelles technologies.

SES CINQ VALEURS FAVORITES Nous jouons trois thèmes pour les six prochains mois : la résilience, avec les sociétés qui ont la capacité de résister ou sont relativement immunes à la crise, la modernisation du pays et le transfert des consommateurs vers des produits moins onéreux.

à court terme et entretenir leur forte volatilité, réside dans les résultats des entreprises. Pour Groupama AM, les plus pessimistes, « on doit s’attendre à une baisse des profits de 50 % depuis leur plus-haut de 2007, pertes exceptionnelles comprises. Ils devraient donc se replier d’environ 30 % encore en 2009 ». La valorisation des mar-

chés serait donc généreuse, pour Philippe Vialle. Vincent Guenzi, plus confiant, table sur une stabilisation de l’économie au second semestre et n’exclut pas une petite remontée des indices en fin d’année, qui rapprocherait le S & P 500 des 1.000 points. Cécile Le Coz avec Rémi Le Bailly et Yann Morell y Alcover

Groupama Asset Management ne participait pas à notre précédente table ronde de juin 2008. Nous ne pouvons donc pas présenter de bilan.

intéressent de grands laboratoires. BristolMyers Squibb : valeur pharmaceutique défensive, elle offre aussi un rendement élevé et la qualité de son portefeuille en fait une cible dans le secteur. Cisco Systems : la croissance du trafic Internet porte les activités du groupe, qui peut encore acheter environ 7 % de sa valeur boursière avec

son programme de rachats d’actions. Nexen : la qualité des actifs de cette société canadienne d’exploration et production pétrolière pourrait intéresser de grands groupes mondiaux. Oracle : l’éditeur de logiciels dispose de revenus récurrents. Pourtant, sa valorisation est en baisse sur cinq ans alors que la société s’est considérablement développée.

Sélection précédente (Variation en dollars du 16 juin 2008 au 14 janvier 2009) Performance moyenne : – 52 % MetroPCSCommunications : – 16,4 % National Oilwell Varco : – 71,3 % Nvidia : – 65,3 % Republic Services : – 27,4 % Trina Solar : – 79,5 %

AutoZone : les Américains n’achètent plus de voitures mais continuent de rouler grâce à la forte baisse de l’essence. Ce distributeur de pièces pour l’automobile devrait en profiter. Covance : leader des études cliniques de nouveaux médicaments, le groupe bénéficie du recours croissant des laboratoires à la sous-traitance. Hewlett-Packard : 33% du chiffre d’affai-

res et 55% des bénéfices proviennent d’activités récurrentes et très profitables. Republic Services : ce groupe de traitement des déchets est en situation de duopole après sa fusion avec Allied Waste. SunPower : ce producteur et installateur de panneaux solaires devrait bénéficier du plan Obama en faveur des énergies vertes.


TABLE RONDE

(Variation en dollars du 16 juin 2008 au 14 janvier 2009) Performance moyenne : – 72,5 % CF Industries Holding : – 72,1 % Cummins Inc. : – 66,1 % Precision Drilling Trust : – 76 % SPX Corp. : – 72,2 % W & T Offshore : – 76,2 %

« Nous devrions avoir au final une année légèrement positive » Nous allons avoir une année encore compliquée par beaucoup d’incertitudes, malgré les plans de relance. Le pays va connaître une récession au moins aussi forte qu’en 1974 au premier semestre puis une stabilisation au second. Le plan Obama est très important mais il faut voir s’il ramène

la confiance, tant du côté du système financier que de celui des ménages. Nous surveillons de près, par ailleurs, les prix de l’immobilier, qui pourraient encore baisser de 10 %. Les marchés devraient nous réserver encore de mauvaises surprises en testant les plus-bas de 2002. Mais nous devrions avoir au final une année légèrement positive, avec un in-

dice S & P 500 autour de 970 à 1.000 points en fin d’année, moins grâce aux résultats des entreprises que par un retour de la confiance.

SES CINQ VALEURS FAVORITES Nous privilégions les secteurs défensifs ou ceux qui vont profiter de l’augmentation des dépenses publiques et principalement la santé.

Corn Products : le groupe produit des dérivés de matières premières agricoles comme le sirop de glucose. Il allie bonne visibilité et faible valorisation. Entergy Corp. : le producteur d’électricité, traditionnelle et nucléaire, va bénéficier des investissements dans ce secteur. General Dynamics : pour profiter de la poursuite des dépenses publiques dans

« Un repli durable de la consommation semble inévitable » Depuis vingt ans, la croissance économique américaine a été nourrie par l’abondance du crédit fourni aux consommateurs par les banques. Dans un contexte de réduction brutale du levier financier, un repli durable de la consommation des ménages américains et une remontée sensible du taux

d’épargne semblent inévitables. Pour le marché, deux grandes questions resteront d’actualité encore longtemps : le plan Obama sera-t-il suffisant pour relancer l’activité aux Etats-Unis, les ajustements brutaux réalisés au cours des derniers mois par les entreprises américaines seront-ils suffisants pour sauvegarder les marges opérationnelles et éviter

LES VALEURS FAVORITES DES QUATRE GÉRANTS VALEUR (MARCHÉ)

CODE

American Water Works (Nyse) AWK Amgen (Nasdaq) AMGN AutoZone (Nyse) AZO Bristo Myers Squibb (Nyse) BMY Cisco Systems (Nasdaq) CSCO Corn Products (Nyse CPO Covance (Nyse) CVD Entergy Corp. (Nyse) ETR Genzyme (Nasdaq) GENZ General Dynamics (Nyse) GD

LES CINQ VALEURS D’« INVESTIR » Sélection précédente

(Variation en dollars du 16 juin 2008 au 14 janvier 2009). Dans la période, le cours du dollar a été ramené de 1,55 pour 1 € à 1,32, soit un rebond de 14,8%. Parallèlement, l’indice S&P 500 est tombé de 1.360,14 points à 842,62 points, baissant de 38 %. Performance moyenne : –37,9% The Coca-Cola Company : – 29 % Deere & Company : – 49,7 % IBM : – 33,7 % Monsanto : – 43,7 % Nike : – 32,2 %

NOS CINQ VALEURS FAVORITES BristolMyers Squibb (BMY, Nyse) : le laboratoire pharmaceutique a dégagé

VALEUR (MARCHÉ)

CODE

Hewlett-Packard (Nyse) HPQ Medco Health Solutions (Nyse) MHS Myriad Genetics (Nasdaq) YGN Nexen (Nyse) NXY Oracle (Nasdaq) ORCL Philip Morris International (Nyse) M Republic Services (Nyse) RSG SunPower (Nasdaq) SWRA Transocean (Nyse) RIG Wal-Mart (Nyse) WMT

des bénéfices supérieurs aux attentes au troisième trimestre 2008. Une nouvelle équipe de direction et un beau portefeuille de médicaments en développement justifient l’achat. Le secteur, défensif, devrait aussi profiter du plan Obama. ExxonMobil (XOM, Nyse) : dans la perspective d’une reprise des cours du brut d’ici à la fin de l’année. La compagnie pétrolière a de plus les moyens d’effectuer des acquisitions. McDonald’s (MCD, Nyse) : la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs américains profite à la chaîne de restauration rapide. Egalement pour son implantation mondiale. Monsanto (MON, Nyse) : les résultats du premier semencier mondial ont battu les estimations les plus hautes en 2008. L’activité est portée par la demande croissante pour les OGM. Wal-Mart (WMT, Nyse) : le numéro un mondial de la grande distribution profite de sa politique de prix très bas, notamment dans ses rayons alimentation.

une détérioration accrue des estimations de profits. Si ce n’est pas le cas, la seconde partie de l’année 2009 apportera peu de réconfort.

SES CINQ VALEURS FAVORITES Nous privilégions la visibilité des résultats avec des secteurs comme la santé ou la consommation courante. Dans une vision un peu plus risquée,

la Défense. La valeur n’est pas chère. Medco Health Solutions : cette ancienne filiale de Merck est un distributeur de médicaments, via ses propres pharmacies ou directement auprès des particuliers. Myriad Genetics : société de biotech spécialisée dans le dépistage de certains cancers. La croissance des bénéfices est attendue à 50 % pour 2010.

Banque Postale était représentée à notre précédente table ronde par un autre gérant dont nous publions le bilan. Sélection précédente (Variation en dollars du 16 juin 2008 au 14 janvier 2009).

JEAN-DOMINIQUE SETA, Gérant Actions Amérique, Banque Postale AM

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET MARCHÉ

9

Sélection précédente

VINCENT GUENZI, directeur et gérant, Cholet Dupont

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET MARCHÉS

|

Performance moyenne : – 54 % Hologic : – 47,8 % Medtronic : – 36,6 % MEMC : – 77,5 % New York Community Bank : – 41,9 % Transocean : – 66,6 %

l’énergie et les services publics sont également porteurs. American Water Works. C’est la première société de service public pour l’eau aux Etats-Unis. Genzine. Cette affaire de biotechnologie est spécialisée dans les maladies orphelines. Ce sont des traitements chers mais bien remboursés. Philip Morris Int. Le spécialiste du ta-

bac gagne des parts de marché et réduit ses coûts. Transocean. Malgré la chute du prix du baril, le tarif de location des platesformes pétrolières de la société n’a pas baissé. Wal-Mart. La déception des ventes du quatrième trimestre doit être relativisée. L’ancrage sur l’alimentation est un gage de récurrence de l’activité.

Des baisses en ligne avec les indices pour les fonds spécialisés ▶ En 2008, les fonds et Sicav d’actions américaines ont baissé en moyenne de 37,4 %. Sur trois ans et sur cinq ans, les bilans sont aussi négatifs, avec des reculs de respectivement 39,7 % et 25,6 %. Pour importants qu’ils soient, ces reculs sont en ligne avec les indices de référence, puisque le Standard and Poor’s 500, plus représentatif que le Dow Jones, a perdu 35,1 % en 2008, 38,6 % sur trois ans et 26,6 % sur cinq ans. Dans un contexte aussi exécrable, trois fonds ont tiré leur épingle

du jeu, avec des gains d’au moins 10 % sur cinq ans. Il s’agit de Columbia Securities, de Noam USA Opportunités € et de Noam USA Opportunités $. Ils sont gérés par le même gérant, François Mouté, qui a adopté depuis plusieurs années une gestion prudente dans l’anticipation de marchés durablement difficiles. En outre, ses choix sectoriels ont été bons, avec, notamment, l’absence de financières. Gabriel Edenia

Les quinze meilleurs fonds d’actions américaines sur cinq ans Performances (en %) (1) Nom (promoteur)

Code Isin

sur 5 ans

sur 3 ans

en 2008

Columbia Securities (ABN Amro Investment Management) (2)

NL0000440709

+ 20,2

– 11,6

– 31

Noam USA Opportunités € (Neuflize OBC AM)

FR0007072202

+ 10,4

–8

– 30,6

Noam USA Opportunités $ (Neuflize OBC AM) (2)

FR0000003493

+ 10,3

– 15,7

– 25,4

Schroder ISF US Smaller Companies A (Schroder Invest.) (2)

LU0106261612

+ 1,4

– 27,5

– 31,9

Robeco US Premium Equities Eur (Robeco Group)

LU0320896664

– 1,6

– 24,3

– 32

Janus US Strategic Value A Eur (Janus Capital Funds) (2)

IE0001257090

–2

– 27,5

– 24,8

Oddo US Mid Cap (Oddo AM)

FR0000988669

– 2,3

– 31

– 32,3

Robeco US Premium Equities (Robeco Group) (2)

LU0226953718

– 3,4

– 31,2

– 26,7

Opéra USA (Philippe Patrimoine)

FR0007080544

– 3,8

– 29

– 26,9

W Finance Amérique (W Finance)

FR0000993180

– 4,3

– 19

– 25,3

WEF I US Equities AU USD (Standard Chartered Investment)

LU0061475181

– 4,6

– 22

– 20,8

UBS (Lux) EF-MC USA B (USD) (UBS Fund Services) (2)

LU0049842262

– 5,7

– 31,8

– 30,3

Vanguard US Opportunities Fund Inv. $ (Vanguard Group) (2)

IE00B03HCW31

–6

– 27,7

– 33,7

WIP Mid Cap Growth Fund A (Oppenheim AM Services) (2) Parvest US Small Cap (BNP Paribas AM) (2)

LU0069633401 LU0111522446

– 7,2 – 8,3

– 35,6 – 33

– 34,7 – 31,5

(1) Au 31 décembre 2008. (2) Parts libellées en dollars.

Source : Morningstar

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


10 | VOTRE PORTEFEUILLE |

INVESTIR 10

« INVESTIR 10 ». Parmi les 900 valeurs de la cote, « Investir » présente ici ses 40 préférées, regroupées en quatre sélections de 10 valeurs. Seul journal boursier à se mettre dans les vraies conditions du marché, « Investir » procède à des arbitrages de façon hebdomadaire avec une exécution sur la base des cours d’ouverture du lundi, pour les achats comme pour les ventes.

NOS SÉLECTIONS RÉSISTENT À LA BAISSE DU CAC 40 D

epuis le début de l’année, nos sélections résistent à la baisse des grands indices, sans parvenir à garder la tête hors de l’eau. Alors que le Cac 40 a encore abandonné 6,9 % (cours arrêtés le 15 janvier), notre « Investir 10 Grandes Valeurs » est parvenu à ne glisser « que » de 2,5 %,

même si Ipsos s’est effondré de 14,4 % (lire le Coup de projecteur ci-dessous). La sélection a été soutenue par les valeurs défensives qui ont bien joué leur rôle. Bureau Veritas a ainsi gagné 2,3 %, Suez Environnement a progressé de 3,7 %, profitant d’arbitrages favorables contre Veolia Environne-

ment. Enfin, Thales s’est adjugé 6,4 % (lire page 13). Notre « Investir 10 Rendement » a battu également le Cac 40 en concédant 4,2 %. La sélection a profité de la hausse de 6,1 % de Sanofi-Aventis et de 1,7 % de PagesJaunes. Mais Casino a trébuché de 8,3 % depuis le début

de l’année (lire page 15), Saint-Gobain a perdu 12,5 % (lire page 12) et Vivendi a abandonné 13,4 % (lire page 14). A l’international, la sélection (– 3,7 %) a tenté de tirer son épingle du jeu face à son indice de référence (– 7,3 % pour le MSCI) grâce à la

hausse de 2,6 % de Bayer et de 0,9 % de Coca-Cola, qui a bénéficié de la hausse du dollar par rapport à l’euro. A l’inverse, notre « Investir 10 Valeurs Moyennes » a perdu 2,4 % alors que le Cac Small 90 a... gagné 4,7 %, aidé par l’envolée de 176,4 % de Rodriguez Group (lire page 12). NOS ARBITRAGES Dans l’« Investir 10 Rendement », nous sortons Vivendi, qui a connu un mauvais début d’année, compte tenu d’une série de nouvelles défavorables : dépréciation de sa participation de 20 % dans NBC Universal, émission d’emprunt obligataire de 1 milliard d’euros au taux relativement élevé de 7,75 % (contre 5 % pour France Télécom la même semaine), arrivée d’un quatrième opérateur dans le mobile en France... Nous restons néanmoins à l’achat du titre compte tenu de son caractère défensif, mais nous préférons sélectionner à la place une autre valeur télécoms : SES, dont le potentiel de hausse à court terme est plus élevé. A l’international, nous procédons également à un arbitrage au sein d’un même secteur. Nous entrons RWE et sortons son concurrent direct, E.On, dont 10 % de la valorisation dépend de ses investissements en Russie. Dans un contexte de bras de fer entre l’Union européenne, l’Ukraine et Gazprom, il est préférable d’éviter les titres trop exposés à ce conflit. RWE présente enfin peu de risque de grosses déceptions sur les prévisions 2009, alors que des analystes financiers commencent à remettre en cause le consensus de croissance des résultats d’E.On. Nous ne modifions pas la composition des deux autres sélections. En l’absence de signaux positifs sur l’état de l’économie mondiale, nous restons prudents sur les valeurs cycliques et continuons de privilégier les valeurs défensives, même si leur ratio de valorisation est supérieur à la moyenne du marché. La qualité mérite une prime. François Monnier

Principales variations depuis le début de l’année (cours arrêtés jeudi 15 janvier)

Les valeurs défensives à l’honneur Thales

+ 6,4 %

Sanofi-Aventis

+ 6,1 %

Canal+

+ 5,3 %

1000mercis

+ 4,7 %

Boiron

+ 3,5 %

Le secteur de l’énergie en berne

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Saint-Gobain

– 12,5 %

Audika

– 12,7 %

Cegedim

– 13,2 %

Vivendi

– 13,4 %

Ipsos

– 14,4 %


INVESTIR 10 Grandes Valeurs

Valeurs Moyennes

Variations depuis fin 2003

Rendement - 2,2 %

La sélection

Variations depuis fin 2003 + 69,6 %

La sélection

+ 150

+ 150

+ 100

International

Variations depuis fin 2003

Variations depuis fin 2003 + 24,3 %

La sélection

| VOTRE PORTEFEUILLE | 11

+ 50

+ 100

+ 100

- 2,3 % La sélection

+ 50

+ 50

+ 50

Indice Cac 40

Cac Small 90

0

+0

- 15,8 %

- 50 2004

2005

2006

2007

– 37,3 %

– 46,6 %

Variations depuis le 31-12-2008 Notre sélection Cac 40

– 2,5 %

+ -50 2004

2008

Variations depuis le 31-12-2007 Notre sélection Cac 40

– 6,9 %

VALEUR (mnémo)

Cours PER 2008 (e) (15-1-09) Objectif PER 2009 (e) Potentiel Rdt net 2008 (e) Air Liquide 60,60 € 12,9 AI 80 € 12,7 32 % 3,7 % Bureau Veritas 29,40 € 14,2 BVI 35 € 12,2 19 % 2,2 % Carrefour 25,96 € 12,2 CA 30 € 12,6 16 % 4,2 % Essilor International 31,76 € 16,8 EI 40 € 15,3 26 % 2,1 % Eutelsat Communications 16,93 € 19,6 ETL 20 € 18,6 18 % 3,6 % Iliad 61,68 € 20,5 ILD 72 € 16,9 17 % 0,6 % Ipsos 16,50 € 9,9 IPS 20 € 9,1 21 % 3% Sodexo 38,09 € 15,7 SW 45 € 15,7 18 % 3,3 % Suez Environnement 12,49 € 12,2 SEV 16 € 11,5 28 % 5,2 % Thales 31,74 € 10,6 HO 38 € 9,1 20 % 3,5 %

Ä

Ã

- 5,8 % 2005

2006

2007

– 50,8 % – 2,2 %

- 50 2004

Cours PER 2008 (e) (15-1-09) Objectif PER 2009 (e) Potentiel Rdt net 2008 (e) 1000mercis 17,90 € 10,6 ALMIL 22 € 8,8 23 % 0% Audika 13,80 € 11 ADI 20 € 9,9 45 % 3,1 % Bastide Le Confort Médical 14,10 € 17,6 BLC 17 € 14,8 21 % 1,1 % Boiron 17,95 € 10,9 BOI 21 € 9,7 17 % 3,3 % Canal+ 4,34 11,4 AN 5€ 11 15 % 6% Cegedim 30,80 € 8,2 CGM 35 € 5,4 14 % 2,9 % Le Noble Age 11,50 € 16,8 LNA 14 € 12 22 % 0% SMTPC 20,40 € 13,2 SMTPC 24 € 12,3 18 % 6,4 % Stallergènes 37,99 € 29 GENP 50 € 28,1 32 % 1,1 % Virbac 53,26 € 13,7 VIRP 67 € 12,4 26 % 2%

à Ä

2006

2007

– 27,2 % – 4,2 % VALEUR (mnémo)

ABC Arbitrage ABCA Casino CO France Télécom FTE Klépierre LI PagesJaunes PAJ Rubis RUI

Ä Ã

Saint-Gobain SGO

Sanofi-Aventis SAN SES SESG Total FP

- 17,7 %

- 50 2004

2008

– 46,6 %

Variations depuis le 31-12-2008 Notre sélection Cac 40

+ 4,7 %

VALEUR (mnémo)

2005

Variations depuis le 31-12-2007 Notre sélection Cac 40

– 52 %

Variations depuis le 31-12-2008 Notre sélection Cac Small 90

MSCI World

- 15,8 %

2008

Variations depuis le 31-12-2007 Notre sélection Cac Small 90

0

Indice Cac 40

0

2006

2007

2008

Variations depuis le 31-12-2007 Notre sélection MSCI World

– 30,3 %

– 46,3 %

Variations depuis le 31-12-2008 Notre sélection MSCI World

– 6,9 % Cours PER 2008 (e) (15-1-09) Objectif Rdt net 2007 Potentiel Rdt net 2008 (e) 4,97 € 7,8 5,80 € 8,7 % 17 % 9,3 % 49,79 € 10,3 57 € 4,6 % 14 % 5% 19,08 € 9,4 25 € 6,8 % 31 % 7,5 % 16,57 € 10,5 23 € 7,5 % 39 % 7,8 % 7,15 7,9 9,50 € 13,4 % 33 % 13,4 % 45,16 € 10 60 € 5,4 % 33 % 6,2 % 29,41 € 5,5 35 € 7% 19 % 7% 48,15 € 9,1 55 € 4,3 % 14 % 4,6 % 14,20 € 14,1 17 € 3,6 % 20 % 4,6 % 36,61 € 6,1 50 € 5,7 % 37 % 6,3 %

2005

– 3,7 %

– 7,3 %

VALEUR (Isin)

Cours PER 2008 (e) (15-1-09) Objectif PER 2009 (e) Potentiel Rdt net 2008 (e) Bayer 42,65 € 10,4 DE0005752000 55 € 9,3 29 % 3,3 % Coca-Cola 43,36 $ 15 US1912161007 60 $ 13,3 38 % 3,3 % Deutsche Telekom 10,05 € 13,8 DE0005557508 14 € 13,8 39 % 8% KPN 10,35 € 11,6 NL0000009082 13 € 10,6 26 % 5,8 % Linde 55,11 € 10 DE0006483001 80 € 8,7 45 % 3,4 % Nationale à Portefeuille 33,45 € 7,8 BE0003845626 50 € 7,3 49 % 2,3 % Nestlé 39,82 FS 13,9 CH0012056047 55 FS 12,8 38 % 3,4 % Novartis 51,95 FS 13,5 € CH0012005267 72 FS 12,1 39 % 3,4 % RWE 59,65 € 9,3 DE0007037129 70 € 8,2 17 % 7,8 % Telefonica 14,91 € 9 ES0178430E18 19 € 8 27 % 6,7 %

Ã

Ä

Les dernières valeurs sorties

Les dernières valeurs sorties

Les dernières valeurs sorties

Les dernières valeurs sorties

Vallourec, EDF Energies Nouvelles, STMicroelectronics, Bureau Veritas, Dassault Systèmes, Gemalto, EDF, ArcelorMittal, Danone, Vinci.

Touax, Lisi, Devoteam, Carbone Lorraine, Séchilienne-Sidec, Norbert Dentressangle, ABC Arbitrage, Aubay Technology, Hi-Media, Derichebourg.

Vivendi, Scor, GDF Suez, Sopra Group, Saint-Gobain, Canal+, Eutelsat Communications, M6, GDF Suez, Rallye.

E.On, Microsoft, Eni, Iberdrola, Deutsche Börse, Maroc Telecom, BME, Inditex, Allianz, Porsche.

Valeurs entrantes dans la sélection

Coup de projecteur dans la sélection

ÄÃSignalent la plus forte baisse et la plus forte hausse de la sélection de cette semaine

IPSOS. LES PROPOS PRUDENTS DES DIRIGEANTS PÈSENT SUR LA VALEUR ▶ Comment expliquer l’évolution décevante d’Ipsos depuis le début de l’année ? L’action de la société d’études, qui avait très bien résisté à la tempête boursière de 2008, ne cédant quasiment pas de terrain, perd près de 15 % depuis le 1er janvier. Certes, des gérants ont pu être tentés de vendre une ligne qui n’était pas perdante, mais ce recul peut plus sûrement s’expliquer par le ton moins optimiste adopté par les dirigeants d’Ipsos. « Les dernières semaines de 2008 ont été un peu troublées car tout le monde a pris conscience que la crise dans laquelle nous étions

rentrés n’était pas seulement celle de quelques institutions financières. (...) Est-ce que cela préfigure une année 2009 très difficile ? Très honnêtement je n’en sais rien », a commenté Didier Truchot, le coprésident d’Ipsos lors d’une réunion organisée par Oddo Midcap, à Lyon, début janvier. « Tout ce que l’on sait, c’est que nos clients ont un besoin réduit pour les services que nous leur vendons », a-t-il poursuivi. En tout état de cause, Ipsos ne devrait pas s’intéresser à la filiale Synovate d’Aegis, qui pourrait être mise en vente prochainement. Il n’y a donc

pas de craintes à avoir de ce côté-là : Ipsos préfère des petites acquisitions ciblées, ce qui signifie que la situation financière saine de la société (l’endettement net ne dépasse pas la moitié des fonds propres) devrait le rester. En outre, en 2009, Ipsos devrait faire mieux que le marché, mais un marché qui ne devrait toutefois pas croître cette année. Nous restons confiants dans cette valeur qui a les capacités pour résister mieux que d’autres à la crise et restons acheteurs de la valeur pour viser 20 € (mnémo : IPS). P.-A. P.

Ipsos

16,30

23 21 19 17 15

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


12 | LES ACTIONS |

VALEURS DU SRD VALEURS EN MOUVEMENT Alimentation Bonduelle Vilmorin & Cie Danone Pernod Ricard (p. 16) Rémy Cointreau

Assurance + 0,7 % – 0,9 % – 5,9 % – 11,4 % – 13,4 %

Bonduelle a bien résisté tout en faisant l’objet de commentaires contradictoires : réservés chez Oddo Securities, favorables chez Portzamparc. Bien que rassurantes, les tendances données par Pernod Ricard pour son premier semestre ont été suivies de prises de bénéfices, entraînant Rémy Cointreau à la baisse.

Ã

Paris Re April Group (p. 17) Scor CNP Assurances Axa Euler Hermes

Stable – 3,1 % – 8,3 % – 11,4 % – 20,3 % – 22,7 %

April Group s’en tire largement mieux que le secteur des assurances, alors qu’il dément des rumeurs d’évolution de son capital (lire p. 17). La baisse la plus importante est imputable à l’assureur-crédit Euler Hermes. La réassurance (Paris Re et Scor) et l’assurance-vie (CNP) résistent.

LA HAUSSE DE LA SEMAINE

Rodriguez Group

+ 28,8 % 3,89

50 40

Banque-Services financiers

Services aux entreprises

Fimalac Natixis (p. 3) BNP Paribas (p. 3) Crédit Agricole SA (p. 3) Société Générale (p. 3) Dexia

Bureau Veritas Séché Environnement Sodexo Teleperformance Veolia EDF

+1% – 10,2 % – 12 % – 13,3 % – 14,3 % – 19,6 %

L’hécatombe a repris de plus belle cette semaine dans le secteur financier. Natixis amortit la baisse alors que BNP Paribas s’intéresse à sa filiale de conservation de titres Caceis. Fimalac, qui exerce une activité différente de notation financière, se distingue.

Ä

+ 0,5 % – 1,5 % – 3,8 % – 6,9 % – 7,3 % – 12,7 %

GDF Suez a réussi à placer un emprunt obligataire géant (4,25 milliards d’euros) à un taux raisonnable. L’autorité de sûreté nucléaire n’a pas autorisé EDF à mesurer le taux de radioactivité des centrales. En outre, les analystes d’Exane ont retiré EDF de leur liste de valeurs favorites.

Télécommunications

Tourisme-Transports

SES Eutelsat Communications France Télécom (p.14) Iliad(p. 14) Bouygues (p. 14)

Trigano Bénéteau Air France-KLM (p. 13) Aéroports de Paris Club Méditerrannée Accor (p. 16)

4,5

80

4,0

60

35,53

- 17,2 %

+ 2,3 % – 2,1 % –6% – 6,1 % – 15,9 %

L’annonce de la mise en vente de la quatrième licence UMTS, en trois lots, dont un réservé à un nouvel entrant, a déstabilisé les valeurs du secteur. Les investisseurs redoutent qu’Iliad, maison mère de Free, grand favori pour l’attribution de nouvelles fréquences, fasse baisser le prix des abonnements au téléphone mobile.

LA BAISSE DE LA SEMAINE

Saint-Gobain

Variations par secteur du 9-1-2009 au 15-1-2009. Date de prorogation du SRD : le 23-1-2009.

Encore une semaine difficile pour le secteur puisque seul Trigano est dans le vert, même si on ne peut pas vraiment parler d’un rebond après un effondrement de 94 % l’an dernier. Même Air France-KLM, qui a pourtant enfin conclu son rapprochement avec Alitalia, a cédé du terrain.

LE VOLUME ANORMAL Thomson

29,41

1,6 1,4 1,2

15

32

30 3,5

1,0 1,18 10

40

3,0

3,02 2,5

0

2004

2005

2006

2007

2008 .09

30

20

Janvier Volumes, en milliards Vol. moy. quotidien sur 6 mois

30

20 10

1,34

1,8 20

34

+ 12,1 % – 5,4 % – 7,5 % – 8,1 % – 8,2 % – 12,3 %

20

5

10

Janvier 12 13 14 15

28

0

2004

2005

2006

2007

2008 .09

Janvier 12 13 14 15

0

0

2004

2005 2006

2007

2008 .09

12

13 14 15

RODRIGUEZ GROUP SAINT-GOBAIN Les spéculations s’emparent Nouveau plongeon du titre, puis se dégonflent boursier

THOMSON Les volumes s’emballent sur fond de rumeurs

LUXE-BIENS DE CONSOMMATION

BTP-MATÉRIAUX

ÉQUIPEMENT TECHNOLOGIQUE

LES FAITS. Le titre Rodriguez Group a connu cinq séances de folie entre le 7 et le 13 janvier : + 221 % en quatre séances (dont + 65 % le lundi 12 janvier) et – 23 % la cinquième. Tout cela dans des volumes hors normes également puisque le flottant (la famille détient 55,4 % du capital) a été échangé 3,6 fois au cours de ces mêmes séances. Ce sont ainsi 20,2 millions de titres qui ont changé de mains.

LES FAITS. En trois jours de Bourse, l’action Saint-Gobain a perdu 18 %, dont 10,5 % pour la seule séance de mercredi 14 janvier. Parallèlement, le groupe a annoncé mercredi avoir procédé avec succès au placement d’une émission obligataire de 1 milliard d’euros à cinq ans et demi avec un coupon annuel de 8,25 %. Malgré le coût élevé de ce placement, la Bourse a bien réagi puisque l’action Saint-Gobain regagnait un peu de terrain jeudi. Cette émission va permettre au groupe de refinancer sa dette existante et d’allonger la maturité moyenne de son endettement.

LES FAITS. L’hypothèse d’une entrée au capital de Thomson du fonds souverain stratégique français (le FSI) a de nouveau fait décoller puissamment le cours de Thomson : + 28,5 % lundi, dans des volumes très importants. Près de 23 millions de titres échangés ce jour-là, contre une moyenne quotidienne d’un peu plus de 5 millions ces six derniers mois.

L’ANALYSE. Ce furent cinq séances au cours desquelles les spéculateurs se sont emparés du titre du concepteur et maître d’œuvre de yachts de luxe tombé dans la catégorie des penny stocks en raison d’importantes difficultés financières depuis plusieurs exercices. Ainsi, en décembre dernier, lors de la publication de ses résultats annuels, le groupe avait indiqué rentrer en négociation avec ses banquiers pour restructurer sa dette puisqu’il ne respectait plus certaines conditions contractuelles. Or, les marchés se sont emballés, jouant l’annonce imminente d’un accord avec ses créanciers, voire un rachat de la valeur par la famille ou encore une restructuration du bilan. Et après la journée la plus folle, le 12 janvier, il aura fallu un démenti de la société publié après Bourse pour calmer le jeu le lendemain et entraîner un retour à des variations plus conventionnelles. « A la suite des mouvements de forte hausse et des volumes d’échanges importants observés ces derniers jours sur le titre Rodriguez Group, la société confirme n’être en possession d’aucune nouvelle information susceptible d’expliquer ces mouvements. La société a engagé des discussions avec les banques, portant notamment sur la restructuration de la dette. Ces discussions se poursuivent à l’heure actuelle. » Affaire à suivre. D. T. RESTER À L’ÉCART La situation de la société reste fragile et la visibilité quasi nulle (mn��mo : ROD). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Mars 2009, tenue de l’assemblée générale au titre de 2007-2008.

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

L’ANALYSE. Alors que le titre avait très fortement décroché en juillet 2008, il s’était ensuite bien repris dans les mois suivants et avait même terminé l’année en affichant un recul équivalent à celui de l’indice Cac 40. Ce nouveau plongeon trouve son origine dans la concrétisation de la crise économique, les métiers de la construction et de l’immobilier étant en première ligne. En outre, la dégradation de la situation aux Etats-Unis mise en évidence par la publication de mauvaises statistiques a pesé sur les cours de sociétés implantées dans ce pays, telles que Saint-Gobain ou Lafarge, qui a aussi fortement souffert ces derniers jours. S’il est vrai que la mise en place de plans de relance dans de nombreux pays sera favorable aux secteurs des infrastructures, il faudra un certain temps pour en mesurer les effets bénéfiques. Surtout, pour Saint-Gobain, qui n’est qu’indirectement concerné, contrairement à des groupes comme Vinci, Eiffage ou encore les cimentiers. En revanche, il pourrait profiter de sa forte implication dans les métiers liés aux économies d’énergie. J.-L. M. ACHETER Les cours actuels nous semblent prendre en compte une dégradation des perspectives du groupe. Premier objectif de 35 € (mnémo : SGO). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le 19 février, publication des résultats définitifs de 2008.

L’ANALYSE. Le lendemain de cette poussée de fièvre, le titre était déjà reparti à la baisse (– 5,2 %), certains investisseurs ayant sans doute trouvé là un moyen de sortir à bon compte du capital ; cela pourrait expliquer des volumes traités encore plus importants : 25,4 millions de titres échangés. Le titre Thomson n’en est pas à sa première flambée après des hypothèses d’une entrée de l’Etat au capital, via le FSI. Déjà, le 22 décembre, l’action avait flambé de 12 %, atteignant 92 centimes. Un porte-parole du groupe avait alors expliqué que c’était effectivement une « option de travail ». Le portefeuille de brevets, qui comprend notamment des éléments stratégiques concernant le marquage antipiratage des images ou le format MP3, pourrait motiver une telle intervention. Cependant, aucune avancée concrète qui pourrait expliquer la soudaine ruée des investisseurs sur le titre n’est à signaler pour l’instant. Depuis le début de l’année, Thomson a enregistré une remarquable hausse de près de 36 %. Cela ne doit cependant pas occulter le fait que le titre est devenu un penny stock au terme d’une impressionnante glissade en 2007. Sur le fond, le dossier comporte d’immenses inconnues. Aucune stratégie claire n’a été exposée par les dirigeants, des pertes importantes sont à attendre pour l’exercice 2008. E. D. RESTER A L’ÉCART Malgré la spéculation, l’absence de perspectives encourageantes dissuade de prendre position (mnémo : TMS). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Courant février pour les résultats 2008.


VALEURS DU SRD

| LES ACTIONS | 13

RAPPROCHEMENT. Le groupe franco-néerlandais prend 25 % de la nouvelle compagnie Alitalia pour 323 millions d’euros.

UN MARIAGE DE RAISON ENTRE AIR FRANCE-KLM ET ALITALIA O

n dit souvent que les meilleures affaires se concluent au cœur de la crise. On dit également, plus couramment, que tout vient à point à qui sait attendre. Ainsi, après une première tentative de mariage avortée pour cause d’élections transalpines, il aura fallu à Air France-KLM attendre près d’un an et le déclenchement d’une crise économique profonde pour qu’il soit finalement invité à devenir le partenaire étranger d’Alitalia.

Des effets rapidement bénéfiques Le groupe franco-néerlandais va ainsi prendre 25 % du capital de la « nouvelle » Alitalia. Pour cela, il devra débourser 323 millions d’euros lors d’une augmentation de capital réservée. L’investissement est donc bien moindre que le milliard envisagé il y a un an même si ce montant s’avère supérieur aux chiffres évoqués ces dernières semaines. Cette opération permet à Air France-KLM de consolider sa position sur le cinquième (et même le quatrième hors vols domestiques) marché européen et de compléter sa structure de hubs (plates-formes de correspon-

Une position de leader européen renforcée + 25 % d'Alitalia 25.000

Chiffres d'affaires annuels estimés 2008 en M€

Trafic passagers en millions de réservations 0 5 10 15 20 25 30 35 40

20.000

Royaume-Uni

15.000

Allemagne

10.000

France Espagne

Trafic international

Italie

0 Air France- Lufthansa British Iberia Ryanair Pays-Bas KLM Airways + Alitalia Source : FactSet

Trafic domestique Source : Air France-KLM

Air France-KLM consolide, avec cette opération sur Alitalia, sa position sur le cinquième marché européen. Il pourrait maintenant s’intéresser à SAS. dances) vers le sud de l’Europe. L’ optimisation des réseaux et de la gestion des recettes ainsi que le renforcement de la société commune déjà existante entre les deux groupes devraient apporter à Air France-KLM, directement et via les 25 % détenus en synergie, 160 millions d’euros, en base annuelle, dès la deuxième ou troisième année. Air France-KLM estime par ailleurs que l’opération devrait être bénéfique pour son résultat net par action

dès la deuxième année tandis que le retour sur fonds propres de l’investissement devrait atteindre environ 15 % d’ici à trois ans.

Une mariée « liftée » Des chiffres intéressants, notamment dans le contexte actuel, qui sont principalement dus à la nouvelle configuration d’Alitalia. L’ ancienne Alitalia ayant été mise en liquidation en raison de ses difficultés financières (les ac-

tions Alitalia actuellement cotées ne représentent plus qu’une coquille vide), les autorités italiennes ont dû « recréer » une nouvelle entité restructurée, la marier à sa compatriote AirOne puis la vendre à un consortium d’hommes d’affaires italiens. Au final, Air France-KLM monte à bord d’une compagnie plus saine détenant 56 % du quatrième marché européen, avec un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros, affichant une dette de 1,2 milliard adossée à une flotte de 149 appareils et qui emploie 13.500 salariés (contre 21.900 auparavant). Mais avec quel contrôle ? Restent certaines interrogations cependant. Tous reconnaissent le savoirfaire d’Air France en matière d’acquisition puisque la compagnie avait déjà défrayé la chronique il y a cinq ans en rachetant son homologue néerlandais dans un contexte difficile. Mais Alitalia n’est pas KLM. Or, même si le groupe franco-néerlandais disposera de trois administrateurs sur 19 et qu’un « monsieur Partenariat » s’assurera de la bonne mise en place de ce rapprochement, « Air France-KLM aura-t-elle le plein contrôle de la stratégie ? », se demandent les analystes de Frost & Sul-

livan. Dans quelle mesure le gouvernement italien ne sera-t-il pas tenté d’intervenir ?, s’interrogent d’autres analystes. « Air France-KLM devra, au moins dans un premier temps, régler les problèmes sociaux et politiques », soulignent pour leur part les analystes d’Oddo Securities. Les mouvements de grève cette semaine en attestent si besoin. Enfin, « les concurrents comme Lufthansa, Ryanair ou Easyjet vont redoubler d’agressivité, notamment sur Milan », le point faible d’Alitalia, jugent ces mêmes analystes. Sans surprise donc, l’opération n’est pas simple. Mais il aurait sans doute été plus dangereux encore pour Air France-KLM de céder sa place à ses concurrents. En attendant, Air France-KLM serait déjà sur une nouvelle piste, selon la presse, celle de SAS. Delphine Tillaux

RESTER À L’ÉCART Le groupe de transport aérien est l’un des plus solides du secteur mais le contexte boursier, en liaison avec le contexte économique, n’est pas du tout favorable aux valeurs du transport aérien (mnémo : AF). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le 13 février, publication du troisième trimestre.

PERSPECTIVES. Les performances 2008 ont été satisfaisantes mais les

PRESSION. Des changements

livraisons d’Airbus devraient ralentir fortement cette année.

dans le management pourraient intervenir

EADS PROTÈGE SES LIQUIDITÉS POUR AFFRONTER 2009

DASSAULT VEUT RÉGIR THALES

«L

es performances de 2008 ont été globalement satisfaisantes, mais nous sommes aujourd’hui face à une crise économique dont on ne connaît pas toutes les conséquences », a commenté Louis Gallois, président exécutif d’EADS lors des vœux à la presse, et de souligner : « EADS a traversé la crise financière sans subir de dommages, grâce à sa trésorerie, et nous en avons tiré une leçon : la protection des liquidités dans une telle crise est la première des priorités. »

Devant Boeing Le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 42 milliards d’euros, contre 39 milliards un an plus tôt (+7,7%), et la trésorerie a approché 9 milliards d’euros. De son côté, Airbus, la principale filiale du groupe, a livré 483 appareils l’an dernier, soit 30 de plus qu’en 2007, un niveau record pour l’avionneur. Il a, par ailleurs, engrangé 900 nouvelles commandes (777 nettes des annulations et reports), un niveau certes moindre qu’en 2007 (1.458 brutes) mais supérieur à celui de son concurrent Boeing (669 brutes). «J’estime que le ratio commandes sur livraisons devrait être inférieur à un

Le retournement est là En nombre d'appareils 1.200

Commandes

900 600 300 Livraisons

De 300 à 400

0 2004 2005 2006 2007 2008 2009 (est.)

Sources : Airbus, « Investir »

cette année», a toutefois prévenu Tom Enders, le président d’Airbus. Autrement dit, les prises de commandes devraient être pour la première fois depuis 2003 inférieures aux livraisons. Le niveau des livraisons devrait être comparable à celui de 2008. « Ce n’est pas tant le carnet de commandes qui nous inquiète, a précisé Louis Gallois, mais les créneaux de livraison inoccupés et les stocks. » Le groupe a ainsi réaffirmé sa volonté de soutenir ses clients si besoin – ainsi que ses fournisseurs –, les financements clients étant à leur plus bas niveau depuis vingt ans.

L’A400M remis à plat Airbus avait déjà annoncé le gel de la montée en cadence de la famille des A320 et pourrait aller plus loin si nécessaire. En revanche, la problématique de l’A380 reste inverse : 18 exemplaires seulement devraient pouvoir être livrés en 2009 contre 21 initialement annoncés. Si la situation est à ce jour solide, d’autant que le plan Power 8 a permis de dégager environ 1,3 milliard d’euros l’an dernier, le groupe se met en position pour affronter des jours plus difficiles. Et, dans ce contexte, il a décidé une remise à plat complète du programme militaire A400M, un programme à « coûts fixes » qui lui a déjà coûté 1,7 milliard d’euros de surcoûts. Il admet avoir sous-estimé les difficultés à fabriquer ce qui n’est pas qu’un « gros camion volant ». D. T. VENDRE EADS se met en ordre de résistance. Les obstacles seront toutefois nombreux (mnémo : EAD). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Publication des résultats annuels le 10 mars 2009.

L

’annonce fin décembre du renforcement de Dassault Aviation au capital de Thales avait suscité chez les observateurs des interrogations quant aux intentions exactes de l’avionneur, tant en termes de stratégie que de management pour l’électronicien. Et, moins de quinze jours après l’annonce de la conclusion de la vente de la participation d’Alcatel-Lucent dans Thales, Les Echos ont évoqué, dans leur édition du 15 janvier, « la bataille [qui battait] son plein » concernant le haut management.

Changement dans l’aéronautique Dassault Aviation ferait ainsi pression pour obtenir le remplacement de Denis Ranque, actuel PDG de Thales, qui aurait souhaité une mise sur le marché de la part d’Alcatel-Lucent, selon le quotidien. Mais le président de l’électronicien aurait pour sa défense à la fois une stratégie qui porte ses fruits, plusieurs soutiens au sein du conseil d’administration et… un mandat qui s’achève en 2010. Donc, il n’y a pas forcément besoin d’accélérer le mouvement.

Enfin, les autorités européennes doivent encore donner leur feu vert concernant l’opération de rachat par Dassault Aviation des parts d’Alcatel-Lucent (20,8 %). La rumeur intervient au moment où Thales annonce un remaniement au sein de son comité exécutif, avec la nomination à la tête de la division aéronautique de JeanGeorges Malcor, en remplacement de François Quentin. Une décision qui serait associée à la mauvaise gestion de certains grands programmes qui avait entraîné notamment l’enregistrement de provisions en cours d’année 2008. Une décision « à retardement », ont relevé certains analystes, mais qui n’aurait toutefois pas à voir avec une nouvelle dégradation de la situation de la division aéronautique. D. T. ACHETER La société est une défensive par excellence, compte tenu de ses positions dans le militaire et la sécurité. Viser 38 € (mnémo : HO). PROCHAIN RENDEZ-VOUS La société devrait faire un point sur les grandes lignes de sa stratégie lors des vœux à la presse le lundi 19 janvier.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009*


14 | LES ACTIONS |

VALEURS DU SRD

CONCURRENCE. Iliad va pouvoir être candidat au rachat d’une partie des fréquences de la quatrième licence UMTS en France.

FRANCE TÉLÉCOM, VIVENDI ET BOUYGUES DÉSTABILISÉS PAR FREE LE TRUBLION L

es trois grands opérateurs mobiles vont devoir se serrer un peu la ceinture. Après plus d’un an de rebondissements, le gouvernement a finalement décidé de vendre le spectre de la quatrième licence UMTS en trois lots de 5 mégahertz (MHz) de fréquences chacun : deux blocs ouverts à tous et le troisième réservé à un nouvel acteur. Le Premier ministre, François Fillon, veut aller cette fois très vite. L’appel a candidatures sera lancé d’ici à la fin mars pour que les fréquences puissent être vendues avant l’été et qu’un quatrième réseau mobile naisse fin 2010. Trois critères seront pris en compte : l’aménagement du territoire, le prix et le développement de la concurrence.

Bientôt quatre opérateurs mobiles Iliad, la maison mère de Free, fait figure de favori pour remporter le troisième lot. Contrairement à Numericable, il dispose d’une bonne capacité financière avec un ratio estimé de dette nette fin 2008 (900 millions d’euros) rapportée à l’excédent brut

Part de marché de la téléphonie mobile en France

Bouygues

Opérateurs mobiles virtuels Bouygues Telecom

Impact négatif d'un quatrième opérateur sur la valorisation des actions des trois acteurs existants Orange

Vivendi

- 1,50 €

- 1,50 €

4,8 16,7 En %

44

34,5

SFR (Vivendi)

Orange (France Télécom)

-4€

* Sur la base des calculs des analystes financiers

Guerre des prix. Alors que la concurrence des opérateurs virtuels (loueurs de réseaux) reste faible, bientôt quatre acteurs au lieu de trois vont se partager un marché de 56 millions de clients. d’exploitation de seulement 1,7 fois. Il peut donc financer l’achat d’un bloc de 5 MHz estimé entre 200 et 250 millions d’euros, sachant que la totalité de la licence vaut 619 millions d’euros. Il peut également financer les premiers coûts d’installation d’un réseau dont la facture pourrait se monter à 900 millions d’euros à étaler sur cinq ans. Les équipementiers de-

vraient d’ailleurs proposer à Iliad des facilités de paiement (crédits fournisseurs) afin d’être retenus. Free possède également un savoir-faire reconnu dans la téléphonie fixe et Internet qu’il pourrait mettre à profit dans le mobile. Si Iliad obtient les 5 MHz réservés au nouvel entrant, il héritera également de 5 MHz supplémentaires dans les

fréquences de 900 MHz aujourd’hui utilisées pour le GSM. Avec 10 MHz, Iliad peut prendre jusqu’à 10 % du marché du mobile. Un secteur devenu mûr en France mais où 12 millions de clients changent d’opérateur chaque année selon Exane BNP Paribas. Ces perspectives séduisantes ont néanmoins pénalisé le titre du fait de la dégradation à venir des résultats 2010 et 2011 sous le poids des amortissements liés aux lourds investissements. En trois séances, le titre a dévissé de 8,6%, pour revenir à 60,05 € mercredi.

Plus de concurrence Les trois opérateurs existants ont également été déstabilisés par la perspective d’une plus forte pression concurrentielle qui conduira à une baisse des prix des abonnements. Entre lundi et mercredi, France Télécom a perdu 6,1 %, à 19,04 €, et Vivendi a reculé de 7,8 %, à 20,68 €. Surtout, Bouygues a chuté de 16,2 %, à 27,95 €. La plupart des investisseurs estiment néanmoins que le

troisième opérateur, qui propose souvent les prix les plus attractifs, est le plus exposé à l’arrivée d’un nouvel entrant. Jeudi, seul Vivendi cédait encore du terrain car les analystes d’Exane BNP Paribas ont annoncé qu’ils ne conseillaient plus d’acheter la valeur. François Monnier ACHETER Malgré l’arrivée d’un nouveau concurrent, les télécoms restent l’un des secteurs les plus défensifs et les mieux immunisés contre les impacts de la récession. Nous conseillons de mettre à profit le recul des titres pour acheter ces quatre acteurs avec des objectifs de cours toutefois abaissés pour tenir compte de la pression concurrentielle et du risque de développement d’une nouvelle activité pour Iliad. Nous visons 24 € pour Vivendi (mnémo : VIV), 25 € pour France Télécom (FTE), 34 € pour Bouygues (EN) et 72 € pour Iliad (ILD). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Publication du chiffre d’affaires d’Iliad le 12 février.

ÉTAT. Les constructeurs français, même si le recul de leurs ventes en 2008 a SCANDALE. La SSII indienne a reconnu été contenu, réclament des aides des pouvoirs publics.

une fraude comptable de 1 milliard de dollars.

RENAULT ET PEUGEOT FACE À LA CHUTE DES VENTES

SATYAM FAIT TREMBLER L’INDE

C

C’

ontrat 2009 et Cap 2010 sont bons pour la casse… mais sans la prime qui accompagne en France et maintenant en Allemagne la mise au rebut des véhicules anciens. Les ambitieux plans de développement présentés par Renault en 2006 et par Peugeot un an plus tard, qui tablaient sur des croissances annuelles des ventes de 12 % et de 4,7 %, apparaissent aujourd’hui complètement dépassés dans un marché automobile en chute libre depuis l’été 2008. En Europe, les ventes ont ainsi plongé de 17,8 % au dernier trimestre, conduisant à un recul du marché de 7,8 % sur l’année, le pire score depuis 1993. Dans ce contexte, les constructeurs français ont à peu près tiré leur épingle du jeu, bénéficiant d’un marché hexagonal qui a, grâce au bonus écologique, le mieux résisté parmi les grands marchés européens (– 0,7 %). Renault a limité à 4,1% le repli de ses ventes, 2008 profitant du succès de sa filiale low cost Dacia (+11,7%), qui représente maintenant près de 11% des immatriculations du groupe, et de la poursuite de l’expansion hors d’Europe. Désormais, plus d’une vente sur trois se fait en dehors du Vieux Continent. Pour Peugeot, les chiffres sont plus

Les deux constructeurs français limitent les dégâts Evolution des ventes 2009 par rapport à 2008, en % Groupe

Groupe Renault

Marché mondial

Marché éen

Les dividendes en question

- 4,1 % -

Entre - 5 % et - 5,7 %

* 8,7 % hors éléments détachés

contrastés. Si l’évolution globale,– 4,9 %, apparaît comme chez Renault assez correcte, elle est due pour une bonne part à la forte augmentation (+ 58,7 %) des ventes d’éléments détachés, principalement des voitures vendues non assemblées pour le marché iranien, qui se comparait avec une très mauvaise année 2008 en la matière. Hors ce facteur, les ventes ont reculé de 8,7 %. Au-delà des chiffres de 2008, c’est surtout 2009 qui inquiète. Patrick Pélata, directeur général délégué de Renault, a récemment indiqué attendre une baisse de plus de 20 % du marché européen. Pour s’adapter à ce con-

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

texte, Renault comme Peugeot ont quasiment stoppé leur production en décembre avec l’objectif, semble-t-il atteint, de ramener leurs stocks au même niveau qu’à la fin de 2007. Ils ont également lancé un nouvel appel à l’Etat pour obtenir les financements leur permettant de gérer leurs stocks et de soutenir leurs filiales de crédit.

Certaines mesures de soutien devraient être annoncées à l’occasion des états généraux de l’automobile le 20 janvier. On peut supposer que des contreparties en termes d’emploi mais aussi de dividende seront demandées. Selon Les Echos, l’Etat, actionnaire de Renault, ferait pression pour que le constructeur ne verse pas de dividende. D’un point de vue financier, il serait de toute façon logique que des groupes dont les bénéfices risquent d’être très faibles voire inexistants cette année réduisent très fortement leur distribution. R. L. B. RESTER À L’ÉCART La baisse attendue des ventes incite à rester à l’écart de Renault (code : RNO) comme de Peugeot (UG). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Les états généraux de l’automobile le 20 janvier.

est un véritable séisme que vit depuis dix jours l’Inde. La société de services informatiques Satyam a en effet dû reconnaître une fraude comptable estimée à pas moins de 1 milliard de dollars le 7 janvier dernier. Cette annonce de l’un des fleurons du pays n’en finit pas d’ébranler l’économie du pays tout entier, faisant plonger de plus de 12 % en six séances l’indice Sensex de la Bourse de Bombay, mais aussi la parité de la roupie face aux grandes devises mondiales. Le cours de l’action Satyam, jusqu’ici la quatrième plus grande société de services informatiques du pays, derrière des géants tels que Tata Consultancy, Infosys Technologies et Wipro, a lui été divisé par quatre à Bombay en une seule journée. A New York, où des ADR de la société sont également cotés, leur valeur a été divisée par six. Ramalinga Raju, le patron et fondateur du groupe basé dans la ville d’Hyderabad, a immédiatement démissionné après avoir admis que les comptes avaient été frauduleusement gonflés pendant des années. Il se trouve aujourd’hui incarcéré, tandis qu’une enquête judiciaire est en cours et que de nouveaux commissaires aux comp-

tes ont été mandatés pour revoir les comptes de la société. Cette annonce, si elle a sans doute mis à mal l’image de l’ensemble des grands groupes informatiques du pays, ne semble pas pour autant devoir les affecter d’un point de vue économique.

En France, le Syntec encore plus prudent pour 2009 A Paris, ce scandale n’a pas eu de répercussions directes sur le cours de Bourse des titres des grandes SSII. Mais la situation n’est pas rose pour autant. Lors de la présentation de ses vœux à la presse, le président du Syntec informatique, association d’éditeurs de logiciels et de sociétés de services informatiques, Jean Mounet, s’est montré extrêmement prudent pour 2009. Selon lui, le marché dans son ensemble devrait continuer de croître au premier semestre 2009 mais à un rythme encore inférieur à ce qu’il anticipait jusqu’ici. En novembre dernier, il avait en effet évoqué une progression de 2 % à 4 % pour le premier semestre (à comparer à une croissance de 6 % en 2008) sans se prononcer à propos du second Y. M. A.


VALEURS DU SRD

| LES ACTIONS | 15

RALENTISSEMENT. Les deux groupes affichent une croissance comparable de l’ordre de 6 % sur l’ensemble de l’erercice.

CASINO A MIEUX RESISTÉ QUE CARREFOUR AU DERNIER TRIMESTRE 2008 C

oup de froid dans la grande distribution au dernier trimestre. Le recul de l’inflation dans l’alimentaire et la baisse des prix des carburants n’expliquent pas à eux seuls cette contre-performance. Les consommateurs, plus attentifs à leur budget, ont clairement opté pour les produits les moins chers. Casino, avec ses enseignes discount et de proximité (deux tiers du chiffre d’affaires en France), a mieux résisté que Carrefour. Le chiffre d’affaires trimestriel de Casino s’est accru de 9,3 % (après 12,7 % au troisième trimestre), pour atteindre 7,67 milliards d’euros, un montant conforme aux attentes des analystes financiers. A taux de change et périmètre constants, la croissance n’est que de 3 %, notamment grâce au dynamisme de l’international (+ 9,3 %), la France ayant progressé de 1,2 % (hors essence). Malgré un contexte économique difficile à la fin de l’année, les ventes ont grimpé de 6,3 % chez Franprix-Leader Price et de 1,1 % dans les supermarchés, mais elles ont fléchi de 1,6 % chez Monoprix, où les prix sont plus élevés et ont baissé de 5,2 % chez Géant Casino, les hypermarchés étant moins fréquentés qu’auparavant.

Un dernier trimestre en Berne en France pour Carrefour Evolution du chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants Année 2008 4e trimestre 2008 + 3,6 %

+ 5,9 %

Ventes en France

Ventes en France

+1% Ventes totales*

+ 3,9 %

+ 4,5 %

- 2,4 %

+ 1,2 % Ventes totales*

+ 1,9 %

* Hors essence

Les ventes de Casino dans le monde et en France progressent plus que celles de Carrefour ; dont la taille est 3,4 fois supérieure. La chute du chiffre d’affaires en non-alimentaire dans les hypermarchés a pu être compensée par la performance de CDiscount (+ 22,7 %), qui devrait en outre afficher un résultat opérationnel positif en 2008. Ainsi, pour l’ensemble de l’exercice, les facturations du groupe ont grimpé de 14,9 % (+ 5,9 % à taux de change et périmètre constants), à 28,7 milliards, avec une croissance de 3,6 % en France et de 11,6 % à l’international (bon score de l’Amérique la-

tine). La direction de Casino a confirmé son objectif d’une nouvelle progression du résultat opérationnel courant en 2008. Pour 2009, il est encore trop tôt pour avancer des pronostics (la direction donnera ses objectifs le 6 mars à l’occasion de la publication des comptes annuels). Le groupe va poursuivre ses efforts en termes de prix dans ses enseignes discompte, dont le rythme d’ouverture sera accéléré, et va continuer à réduire la taille de ses hypermarchés

tout en rationalisant ses rayons. La montée en puissance dans les produits de marques propres sera aussi à l’ordre du jour, un bon moyen de sauvegarder la marge, alors que l’inflation est attendue entre 1 % et 2 % cette année.

Pas d’objectifs chiffrés pour les deux groupes De son côté, Carrefour, qui ne parvient toujours pas à s’imposer comme une enseigne à prix bas, a davantage souffert de la dégradation de l’environnement en France, son principal marché (43 % du chiffre d’affaires). En 2008, le chiffre d’affaires total du groupe s’est accru de 6,3 % à taux de change constant (+ 4,5 % en organique). Au quatrième trimestre, les ventes françaises ont baissé de 2,4 %, revenant à 11,16 milliards d’euros. A magasins comparables, les facturations de toutes les catégories ont reculé, les hypermarchés réalisant le moins bon score (–4,5 %), derrière le discount (–3,9 %) et les supermarchés (–1,1 %). A fin décembre, 160 magasins Champion ont été convertis en Carrefour Market, soit un peu plus que le nombre prévu. Sur l’année, le groupe est parvenu

à afficher, en France, une croissance de 1 %, à 42,5 milliards. Hors de France, pas de coup de frein : en Europe, les ventes sont restées quasi stables. Elles ont même grimpé de 19,6 % en Amérique latine, et de 7 % en Asie. Les objectifs de marge 2008 ont été relevées. Pour 2009, Carrefour n’a pas plus que Casino donné d’informations précises sur ses objectifs. Les trois premiers mois de l’année 2009 devraient être à l’image du dernier trimestre de 2008. Le nouveau directeur général, le suédois Lars Olofsson, qui est en train de prendre ses marques, ne s’exprimera sur les mesures à prendre pour relancer l’enseigne que le 12 mars, lors de la conférence sur les résultats. Sylvie Aubert CHETER Notre préférence va à Casino dont la stratégie de discount et de proximité nous semble pertinente en période difficile. On achète pour viser 57 €. Carrefour est un achat plus spéculatif (objectif : 30 €). PROCHAINS RENDEZ-VOUS Les résultats annuels seront publiés le 6 mars chez Casino et le 12 mars chez Carrefour.

A

Ils ont dit sur Investir.fr Après une chute de plus de 42 % de l’indice Cac 40 en 2008, que faut-il espérer pour l’année qui vient de débuter ? Deux spécialistes de la conjoncture économique et des marchés, Jean Borjeix, associé chez Platinium, et Sébastien Korchia, gérant chez Meeschaert, font le point, dans le cadre d’entretiens publiés vendredi sur Investir.fr, sur les grands événements de ces derniers mois et passent en revue les enjeux économiques et boursiers de 2009. Dans un contexte encore fragile, tout au moins pour cette première partie d’année, ils tentent également de nous livrer quelques pistes d’investissement. Jean Borjeix, associégérant chez Platinum : « L’été 2009 pourrait être le moment de reprendre position sur les marchés. » (Le 16 janvier 2009.) Sébastien Korchia, gérant chez Meeschaert : « Est-ce que tout est actuellement intégré dans les cours ? C’est le grand débat sur la place. » (Le 16 janvier 2009.) Deux entretiens à lire dans leur intégralité sur Investir.fr. D. L. et A. E.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


16 | LES ACTIONS |

VALEURS DU SRD

Comment lire nos conseils Nos conseils sont donnés dans une optique de moyen terme (12-18 mois) même si, naturellement, la vie des sociétés et l’évolution des cours de Bourse peuvent nous conduire à modifier ces recommandations plus rapidement. Un tableau synthétique rassemble les principales données clés sur la société et sur l’action : ule cours du jeudi soir ainsi que les extrêmes sur 52 semaines ; ula capitalisation boursière et le compartiment de cotation de l’action ; ules chiffres d’affaires estimés en 2008 et 2009 ; unos prévisions de bénéfices par action pour ces deux années ainsi que les ratios cours/bénéfice ; ules dividendes 2007 (versés en 2008) et 2008 estimés (versés en 2009) ainsi que les rendements associés ;

u les fonds propres au bilan et le ratio d’endettement. Un ratio négatif signifie que la trésorerie nette est positive. Exceptionnellement, des fonds propres négatifs peuvent conduire à un ratio négatif. Pour les secteurs banque, assurance, holdings, immobilier, ces deux indicateurs sont remplacés par l’actif net par action et la surcote (ou décote) du cours de Bourse ; u pour les valeurs du SRD, des indications sur la tendance graphique et sur les deux plus proches seuils de résistance (à la hausse) et de support (à la baisse) ; u le code mnémonique de l’action (Isin pour les valeurs qui ne sont pas cotées à Paris) et le volume quotidien moyen de transactions observé sur les trois derniers mois ;

ula dernière ligne du tableau reprend le conseil et le cas échéant l’objectif de cours. Chaque semaine, la rédaction distingue des valeurs à l’aide de symboles : un conseil de la semaine (pour les actions SRD), un coup de cœur et une valeur à découvrir (pour les actions hors SRD en ouverture des valeurs moyennes). Ces trois achats forts, signalés par un logo du palais de la Bourse à l’intérieur du journal, sont également repris en dernière page. Il faut noter que les valeurs préférées d’Investir composant les « Investir 10 » sont également signalées dans le journal lorsqu’elles sont traitées au moyen d’un logo.

ACCOR. La division services sauve le chiffre d’affaires du quatrième trimestre TOURISME-TRANSPORTS LES FAITS. Le chiffre d’affaires annuel du groupe hôtelier n’a augmenté que de 2,8 % en 2008, s’établissant à 8,12 milliards d’euros, après un recul de 1,1 % au dernier trimestre, à 1,95 milliard. Les taux de change ont eu un impact négatif de 2,1% sur les facturations. Entre septembre et décembre, les ventes de la division services ont affiché une belle croissance de 13,6%, alors que son cœur de métier, l’hôtellerie, a reculé de 2,8%. La direction confirme son objectif de résultat courant avant impôt, abaissé en novembre dernier d’une fourchette de 910930 millions d’euros à 870-890 millions.

L’ANALYSE. «La crise touche le secteur hôtelier de manière importante, on ne peut le nier. Mais l’hôtellerie économique résiste mieux que le haut de gamme et notre branche services affiche toujours une bonne croissance», explique Jacques Stern, le directeur général délégué chargé des finances, de la stratégie et du développement hôtelier. Il est indéniable que les tickets-restaurant et autres cartes prépayées (40% des profits du groupe) continuent de montrer une étonnante vitalité : + 16,8% en France au dernier trimestre et + 22,2% en Amérique latine. A l’inverse, le coup de frein a été plus brutal dans l’hôtellerie, mais les hôtels de catégorie économique, le

.

Accor

29,77

80

75,32

60 40

MM200

24,23

20

2004

2005

2006 2007

2008 .09

point fort d’Accor, sont moins désertés en période de ralentissement économique que les établissements plus ChartEnACCOR (5 Years) luxueux. outre, l’Allemagne et la France, les deux marchés clés du groupe, se tiennent relativement bien.

Cours (extr. 52 sem.) 29,77 (56,30 / 24,23) Capi. en M€ (comp.) 6 546 (SRD, comp. A, C ) CA 2008-2009 (M€) 7 739 / 7 910 BNPA 2008-2009 2,57 / 2,57 PER 2008-2009 11,6 / 11,6 Div. net 2007-2008 3,15 / 1,65 Rdt net 2007-2008 10,6 % / 5,5 % FP en M€ (end. net/FP) 4 082 (6 %) Tendance graphique Baisse Résist. / Supports 37-42,50 / 20-15 Mnémo - Volume quot. moyen AC - 1 418 738 Ecart -

Aux Etats-Unis, les facturations de la chaîne Motel 6 «n’ont fléchi que» de 6,5%, alors que les segments haut et milieu de gamme du marché souffrent davantage. Cela dit, le groupe n’entend pas rester les bras croisés face à la

crise et la direction a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la réduction de ses coûts. Le plan initial d’économies de 75 millions est porté à 100 millions, dont 75 millions pour 2009 et 25 millions pour 2010. S. A.

RESTER À L’ÉCART Le titre, qui avait retrouvé quelques couleurs début janvier, a repiqué du nez. La tendance ne devrait pas s’améliorer à court terme. Il faudra toutefois surveiller les indications de la direction sur les perspectives 2009, attendues à l’occasion de la parution des résultats 2008, pour éventuellement se replacer sur la valeur la plus défensive de son secteur. PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le 25 février pour les comptes annuels 2008.

PERNOD RICARD. Des tendances favorables au premier semestre ALIMENTATION LES FAITS. Pernod Ricard a apporté mardi quelques précisions concernant la marche de son premier semestre, soit la période de juillet à décembre. L’augmentation du chiffre d’affaires, à taux de change et périmètre comparables, se situe autour de 5%, tandis que le bénéfice opérationnel a progressé d’environ 8%. Le profit net est, lui, estimé en hausse de plus de 10%. L’ANALYSE. Sans même attendre la publication de ses comptes, dans un petit mois, le groupe de spiritueux a donné les tendances de la première moitié de l’exercice. Elle est doublement importante cette année : c’est la première fois que sont comptabilisées

les ventes de la vodka suédoise Absolut, acquise en juillet. Cette intégration est jugée par le groupe «rapide et réussie. » Par ailleurs, ce semestre comprend les fêtes de fin d’année, voire les expéditions pour le nouvel an chinois, le 26 janvier. Il est donc capital pour les résultats annuels. Pour Pernod Ricard, ces «ventes de fin d’année se sont globalement bien déroulées », avec des nuances. Sujets d’inquiétude des investisseurs à l’automne, les pays émergents sont restés bien orientés, en particulier la Chine, l’Inde et l’Europe de l’Est. Aux Etats-Unis, autre source d’incertitude, les ventes ont été affectées par la réduction des stocks des distributeurs. En Europe occidentale, si la France et l’Allemagne «affichent une croissance

.

Pernod Ricard

47,67 83,33

80 60

MM200

40 35,05

20

2004

2005

2006 2007

2008 .09

soutenue», l’Espagne confirme être en situation «difficile». Ces indications traduisent un Chartralentissement PERNOD de RICARD certain l’activité au deuxième trimestre, attendu après la croissance interne de 7 % du

Cours (extr. 52 sem.) 47,67 (77,40 / 38,60) Capi. en M€ (comp.) 10 472 (SRD, comp. A, C ) CA 2008-2009 (M€) 7 800 / 8 250 BNPA 2008-2009 4,50 / 5,24 PER 2008-2009 10,6 / 9,1 Div. net 2007-2008 1,32 / 1,40 Rdt net 2007-2008 2,8 % / 2,9 % FP en M€ (end. net/FP) 6 597 (93 %) Tendance graphique Neutre Résist. / Supports 55-62,45 / 40-38 Mnémo - Volume quot. moyen RI - 1 290 708 Acheter ➤ 60 2008 : exercice clos le 30-6-2009 2009 : exercice clos le 30-6-2010

premier trimestre. L’évolution des ventes reste néanmoins positive. La progression estimée du bénéfice (5opérationnel Years) et du résultat net correspond en outre à l’objectif annuel déjà donné par la société.

Le marché a accueilli cette publication pourtant encourageante par une baisse de 4,7 % de l’action mardi. Le titre venait certes de regagner près de 23 % depuis le 1er décembre mais certains investisseurs auraient été déçus par l’absence de prévisions annuelles. Elles seront précisées de nouveau le 13 février. C. L. C.

ACHETER Le groupe devrait enregistrer cette année une amélioration encore solide de ses résultats, portée par la montée en gamme de ses spiritueux et par l’achat d’Absolut. Objectif de 60 €. PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le 13 février 2009, pour les résultats semestriels.

GDF SUEZ. Emission d’un emprunt obligataire géant à un taux raisonnable SERVICES AUX ENTREPRISES LES FAITS. GDF Suez est parvenu à émettre un emprunt obligataire de 4,25 milliards d’euros, à travers trois tranches : 1,75 milliard pour trois ans avec un coupon de 4,375 %, 1,5 milliard pour sept ans à 5,625% et 1 milliard pour douze ans à 6,375%. Tous les investisseurs institutionnels n’ont pas pu être servis car la demande était deux fois supérieure à l’offre. L’ANALYSE. Le groupe inspire confiance. Dans un marché très frileux, il a fallu que GDF Suez propose «seulement» un taux moyen pondéré de 5,28 % pour une durée moyenne pondérée de six ans et demi pour séduire

les investisseurs. C’est un exploit. Au même moment, Saint-Gobain a émis un emprunt obligataire de 1 milliard d’euros pour cinq ans et demi, mais avec un coupon annuel de 8,25 %, et Vivendi a placé un emprunt de 1 milliard d’une durée de cinq ans, assorti d’un coupon de 7,75 %. Par rapport à ses concurrents directs, le taux obtenu par GDF Suez est intéressant, puisque le numéro un allemand E.On a émis un emprunt de 1,5 milliard à 5,5 % pour une durée de sept ans. GDF Suez parvient donc à allonger la durée de sa dette sans trop alourdir le coût de son endettement. Reste que GDF Suez devrait subir en 2009 une stagnation des volumes de gaz à livrer du fait de la récession et

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

.

GDF SUEZ

31,37

45 40 44,56 35 30 25 20

.08

22,00 .09

Cours (extr. 52 sem.) 31,37 (44,77 / 22) Capi. en M€ (comp.) 68 815 (SRD, comp. A, C ) CA 2008-2009 (M€) 80 500 / 85 400 BNPA 2008-2009 2,69 / 2,78 PER 2008-2009 11,7 / 11,3 Div. net 2007-2008 1,26 / 2,16 Rdt net 2007-2008 4 % / 6,9 % FP en M€ (end. net/FP) 66 967 (24 %) Tendance graphique Neutre Résist. / Supports 37-40 / 27-25 Mnémo - Volume quot. moyen GSZ - 6 172 558 Vente partielle -

une diminution des tarifs, auprès des toujours gelées malgré les négociaménages français, à partir d’avril pro- tions en cours. Kiev réclame un prix chain. Enfin, l’Europe n’est toujours préférentiel, car le gaz russe transite pas approvisionnée en gaz russe. De- par l’Ukraine pour servir l’Union Chart GDF SUEZ (5 Years) puis le 7 janvier, les livraisons sont européenne, tandis que Moscou veut

que les Ukrainiens payent désormais 470 $ pour 1.000 m3 de gaz contre 179,50 $ en 2008. En limitant à 15 % ses approvisionnements de gaz en provenance de la Russie, GDF Suez parvient à satisfaire, pour le moment sans interruption, les besoins de ses clients. Mais, en contrepartie, 40 % des stocks ont été consommés en deux semaines. F. M.

VENTE PARTIELLE La baisse à venir des tarifs de gaz risque de peser sur l’évolution du cours de Bourse, d’autant que l’action a réalisé la meilleure performance du Cac 40 en 2008. PROCHAIN RENDEZ-VOUS Publication du résultat annuel 2008 le 5 mars.


VALEURS DU SRD

| LES ACTIONS | 17

APRIL GROUP. L’assureur dément les rumeurs d’évolution de son capital ASSURANCE LES FAITS. Le concepteur et distributeur de produits d’assurance April Group a alerté l’Autorité des marchés financiers et le tribunal de commerce de Lyon après la diffusion d’informations que la société juge erronées concernant le contrôle de son capital, dont des rumeurs de cession. L’ANALYSE. April Group accuse l’épouse du président-fondateur du groupe, en train de divorcer, d’être à l’origine de rumeurs qui, selon nos informations, auraient effectivement parcouru Lyon. Certains leur attribuent le parcours heurté du ti-

tre qui tient selon nous surtout du contexte économique. La société affirme que le capital d’April est détenu à hauteur de 64 % par le holding de contrôle Evolem, lui-même possédé à 99,9 % par le président-fondateur Bruno Rousset. Le contrôle de la société ne serait donc pas affecté par un divorce. Dans son communiqué, la société en profite pour affirmer que la situation économique du groupe est excellente. Les prévisions de résultat avaient cependant été revues à la baisse le 16 décembre. Comme pour le secteur bancaire, on peut craindre de nouvelles dépréciations sur le portefeuille d’actions si les marchés baissent encore

.

April Group 50

19,91 47,38

40 MM200

30 20 10

Cours (extr. 52 sem.) 19,91 (41,84 / 15) Capi. en M€ (comp.) 812 (SRD, comp. A, C ) CA 2008-2009 (M€) 695 / 796 BNPA 2008-2009 1,41 / 2,09 PER 2008-2009 14,1 / 9,5 Div. net 2007-2008 0,44 / 0,44 Rdt net 2007-2008 2,2 % / 2,2 % AN/action (surcote) 5,93 (236 %) Tendance graphique Baisse Résist. / Supports 24,10-26,19 / 15,71-13,62 Mnémo - Volume quot. moyen APR - 53 457 Conserver ➤ 23

14,05 2004

2005

2006 2007

2008 .09

ou se stabilisent à de bas niveaux. Royaume-Uni, l’assurance-vie). Par conséquent, April Group serait Pour 2008 et 2009, nous attenen train de réfléchir au désengage- dons des niveaux de bénéfice net ment de certains (l’assurespectifs de près de 58 millions Chart APRIL métiers GROUP (5 Years) rance de titres de propriété au d’euros (– 20 %) et de 70 millions

(+ 21 %), capitalisés 14 et 11,7 fois, ce qui n’est pas pour autant très bon marché. Certains observateurs sont également inquiets sur le fond. L’analyste financier d’Oddo craint ainsi que le groupe « converge vers le profil d’un assureur classique ». De créateur de produits d’assurance pour le compte de distributeurs indépendants (agents généraux, courtiers), il devient en effet de plus en plus le distributeur de ses propres produits. S. B. CONSERVER

Viser le retour à 23 €. PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Chiffre d’affaires annuel le 26 janvier.

Assemblée générale du lundi 12 janvier 2009

ZODIAC AEROSPACE. Un nouveau nom mais des objectifs inchangés LE FAIT NOUVEAU. Les actionnaires de l’équipementier aéronautique ont approuvé le changement de nom du P. Domange groupe. Il faut dire que l’enjeu restait marginal puisque le précédemment dénommé groupe Zodiac devient Zodiac Aerospace. AMBIANCE. Les dirigeants ont profité de la tenue de l’assemblée générale annuelle pour confirmer

leur confiance dans les perspectives de développement du groupe et les objectifs pour l’exercice 2008-2009 (compte clos le 31 août) qu’ils avaient énoncés en marge de la présentation des résultats 2007-2009. La firme vise ainsi toujours un résultat opérationnel de 306 millions d’euros et un bénéfice net par action de 3,27 €. Elle compte pour cela sur une parité de change moyenne de 1,30 $ pour 1 € durant tout l’exercice, sachant que pas moins de 60 % du chiffre d’affaires qui devrait être enregis-

tré par le groupe est déjà couvert à la parité de 1,25 $ pour 1 €.

Les principaux actionnaires présents ou représentés

RÉSOLUTIONS. Toutes les résolutions proposées ont été adoptées, hormis la quinzième, qui portait sur l’autorisation d’augmentations de capital réservées aux salariés. Le dividende de 1 € a été approuvé et doit être mis en paiement avant le 19 janvier.

Fidoma FFP Elisabeth Domange Robert Maréchal Louis Desanges

Capital Droits de vote

ENTENDU À L’ASSEMBLÉE. L’assemblée a été marquée par l’intervention, au moment du vote des résolutions, d’une personne se présentant

6,3 % 5,4 % 3% 2,9 % 1,9 %

6,3 % 5,4 % 5,9 % 2,9 % 3,7 %

comme représentant des salariés de la société. Réclamant aux actionnaires une baisse de 4 centimes du dividende, pour permettre d’éviter à certains salariés de « rester sur le carreau », elle s’est simplement vu

Capital présent ou représenté Dividende voté Taux de distribution 2006-2007 Taux de distribution 2007-2008 Cours le jour de l’assemblée

55,3 % 1€ 91 % 40 % 29,04 €

rétorquer par le président du Conseil de surveillance que « l’on ne change pas une résolution en cours d’assemblée ». Y. M. A. ACHETER La société est solide, bien gérée et traditionnellement fiable dans ses prévisions.

Plusieurs voyants d’EDF à l’orange Standard & Poor’s a abaissé la note de la dette d’EDF de AA- à A+, son bilan étant dégradé après l’acquisition de British Energy (15 milliards d’euros) et l’investissement de 4,5 milliards de dollars dans la filiale nucléaire de Constellation Energy. Et le gendarme français de la sûreté nucléaire n’a pas accordé les agréments aux laboratoires d’EDF pour mesurer la radioactivité à l’extérieur des centrales. Ensuite, Exane BNP Paribas ne recommande plus la valeur à l’achat, redoutant des résultats annuels du 12 février décevants. Pourtant EDF poursuit ses acquisitions: 700 millions d’euros (deux tiers par apport d’actifs) pour monter à 25 % dans Alpiq, fusion d’Atel et EOS, numéro un suisse de l’électricité, qui fournit un tiers des besoins suisses (mnémo : EDF).

Mauvaises nouvelles pour Vivendi Le groupe de télécoms-médias a successivement fait savoir cette semaine qu’il allait déprécier sa participation de 20 % dans NBC Universal, puis qu’il avait émis un emprunt obligataire de 1 milliard d’euros au taux relativement élevé de 7,75 %. Enfin, Vivendi n’a pas été retenu par Prisa pour la reprise du bouquet de télévision Digital+ en raison d’une proposition jugée insuffisante (mnémo : VIV).

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


18 | LES ACTIONS |

VALEURS MOYENNES

LES VALEURS MOYENNES ÉCHAPPENT À LA CHUTE DES FINANCIÈRES L

es midcaps résistent beaucoup mieux que les grandes cette semaine. L’indice Cac 40, très pénalisé par la chute des grandes banques, recule ainsi de 9,2 % sur les quatre premières séances, tandis que les petites valeurs du Small 90 n’abandonnaient que 3,2 % sur la même période. La société de Bourse Oddo, qui

a une vision plus large que nous d’une « valeur moyenne », a dressé le bilan de son séminaire Midcap Event à l’occasion duquel elle fait le point sur 56 sociétés cotées. Elle estime que le message des dirigeants est plus négatif que celui émis lors de la publication des résultats du troisième trimestre, traduisant une nouvelle dégradation des anticipations.

La valeur coup de cœur

Révisions à la baisse Les analystes financiers d’Oddo ont donc révisé à la baisse leurs estimations de résultats sur une douzaine de sociétés (Couach, CGG Veritas, Trigano, April Group, Alten, Bonduelle, Ipsos, Prismaflex, Vétoquinol…) et les ont marginalement revues à la hausse sur deux (Bureau Veritas, Stallergènes). Ils ont abaissé leurs recommanda-

tions sur quatre valeurs (CGG Veritas, Séchilienne-Sidec, Sequana et Vétoquinol) et relevé sur une seule : le laboratoire vétérinaire Virbac. Oddo estime que la principale inflexion négative vient du secteur des biens d’équipement et des services industriels (dont les utilities). Le message est en revanche plus contrasté dans la santé ou les valeurs technologiques.

La valeur à découvrir

Boiron

17,95

Base 1.000 le 1-1-2005

664,26

1500 1300 1100 900 700 500

2005

.09 2006

2007

2008

Le suivi d’Investir.fr

Turenne Investissement

2,93

10

Argan

7,37

14 MM 200j

20

MM 200j

15

10

Indice Investir VM 100

2004

2005

2006

2007

2008

.09

BOIRON Un bon remède anticrise SANTÉ L’ACTIVITÉ. Leader européen de l’homéopathie, Boiron est présent dans 60 pays. Après plusieurs exercices pénalisés par l’intégration de Dolisos, le groupe commence à ressentir les fruits de la fusion et bénéficie d’une conjoncture hivernale favorable. L’ANALYSE. Après une croissance de ses ventes de près de 8% sur neuf mois grâce au dynamisme de l’activité à l’international (+17%) et à la performance des produits non remboursés, Boiron n’a pas dit son dernier mot. «Les ventes sont plutôt bonnes en pharmacie en France et s’inscrivent dans la continuité du dernier trimestre, qui est traditionnellement le plus important de l’année », indique un porte-parole du groupe. La forte pathologie grippale dans l’Hexagone pourrait en effet bénéficier à Boiron. La gamme de spécialités hivernales (Oscillococcinum, Stodal, Homéovox et Coryzalia) représente 20% de ses facturations globales. Les investisseurs commencent à se réintéresser à l’action. Pour la société de gestion Arkéon Finance, « le groupe a réussi à faire face, en 2008, à un environnement réglementaire difficile marqué par la mise en place de la franchise médicale et le déremboursement des préparations magistrales. Contrairement au secteur pharmaceutique, l’homéopathie n’est pas soumise au risque générique et les dépenses de recherche y sont limitées ». Autre avantage, le potentiel d’amélioration des marges reste élevé. Le groupe, qui va continuer à rationaliser ses outils de production et de logistique, va notamment réaliser de nouvelles économies en 2009 grâce au regroupement de plusieurs sites de distribution en France. Nous attendons une remontée de la marge opérationnelle à 12% en 2008 (contre 10% en 2007), confortant l’objectif d’un retour à la marge historique de 14% affichée avant la fusion avec Dolisos. A. B. ACHETER Boiron est une des rares sociétés quasiment imperméable à la récession, qui ne supporte, en outre, aucune dette. Sur la base d’un PER de 9,5 fois 2009, ce titre défensif n’apparaît pas très cher. Objectif : 21 € (mnémo : BOI). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Publication du chiffre d’affaires annuel le 27 janvier.

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

8

12

6

10

4

8

2

.06

2007

2008

.09

6

2007

2008

.09

TURENNE INVESTISSEMENT ARGAN Deux nouveaux Croissance des loyers sans investissements surprise en 2008 HOLDINGS

IMMOBILIER

L’ACTIVITÉ. Turenne Investissement est une société d’investissement dont la stratégie consiste à prendre des participations dans de petites et moyennes entreprises, non cotées en Bourse, dont la valeur (dette comprise) n’excède pas 100 millions d’euros. Ses acquisitions sont toujours menées en partenariat avec d’autres fonds administrés par Turenne Capital, la société en charge de sa gestion. Créé en septembre 2006, Turenne Investissement compte aujourd’hui des parts dans une quinzaine de sociétés présentes dans des secteurs aussi divers que la santé, les logiciels ou le textile.

INVESTIR.FR A REPÉRÉ. Objectif annuel de chiffre d’affaires atteint pour Argan. La foncière spécialisée dans les entrepôts de logistique annonce des revenus locatifs 2008 de 26,6 millions d’euros, supérieurs de 0,6 million à l’objectif que s’était fixé la direction. Sur un an, la croissance ressort à 19,5 %, soit un rythme légèrement inférieur à celui observé à fin septembre (+ 21,6 %). Côté rentabilité, la direction ne mentionne aucun chiffre, mais elle avait indiqué précédemment tabler sur un résultat opérationnel courant proche de 23,8 millions, en progression de 21 %. Verdict lors de la publication des comptes annuels prévue le 5 mars. Confiante pour 2009, la foncière vise une nouvelle progression de ses revenus locatifs de 12,8 %, à 30 millions d’euros, hors opérations de croissance externe et arbitrages.

L’ANALYSE. La société reste très active en ce début d’année. Poursuivant ses investissements malgré la crise, elle vient d’annoncer coup sur coup des prises de participation au capital de deux nouvelles sociétés pour un montant total de 1,6 million d’euros. Des opérations de taille certes modeste, compte tenu d’une valeur de l’actif net proche de 25 millions d’euros au 30 septembre dernier, mais qui témoignent de la volonté de ses dirigeants de poursuivre le développement malgré la crise financière et économique. Pour cela, la Turenne indique disposer encore de 5,1 millions d’euros de trésorerie, à l’issue de ces deux opérations. Bien que la société s’efforce de publier la valeur de son actif net réévalué (ANR) de façon trimestrielle, le bilan boursier de l’action, depuis son introduction en décembre 2006, est très mauvais (le cours a chuté de 75 %) et sans commune mesure avec l’évolution de la valeur de l’ANR. Y. M. A. ACHETER La décote du titre par rapport à la valeur de l’ANR au 30 septembre 2008 est impressionnante (70 %). Viser 4 € (mnémo : ALTUR). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le 29 janvier pour la publication de la valeur de l’actif net réévalué au 31 décembre 2008.

LE POINT SUR LE DOSSIER. L’action n’a finalement pas si bien réagi à cette annonce de la société, s’adjugeant seulement 0,5 % au lendemain de la publication et abandonnant près de 4 % le lendemain. Il est vrai qu’elle avait jusque-là plutôt bien réagi depuis le début de l’année, rebondissant de 16 %. Les prises de bénéfices semblent donc logiques, notamment au moment où l’ensemble du marché décrochait. Malgré un contexte difficile pour l’immobilier logistique (Argan développe et exploite des entrepôts), la situation de la société ne semble pas particulièrement à risque. En 2009, son patrimoine devrait s’enrichir d’au moins deux nouveaux actifs, en construction mais déjà loués à leurs futurs utilisateurs. Y. M. A. ACHETER Le titre affiche toujours une décote supérieure à 50 % par rapport à la valeur de son actif net réévalué, alors que son développement se poursuit sans encombre pour l’instant. Viser 10 € (mnémo : ARG). PROCHAIN RENDEZ-VOUS Les résultats annuels qui seront publiés le 5 mars.


VALEURS MOYENNES

| LES ACTIONS | 19

TOUPARGEL. Le retour de la croissance confirmé en fin d’année DISTRIBUTION L’ACTIVITÉ. L’entreprise lyonnaise est la première en france pour la distribution de surgelés à domicile. elle décline aussi son modèle dans les produits frais et d’épicerie dans les régions de l’est. L’ANALYSE. Le redressement de l’activité amorcé au troisième trimestre s’est confirmé durant les trois derniers mois de l’exercice, une période importante pour Toupargel, qui commercialise, lors des fêtes de fin d’année, des produits généralement plus profitables. Le chiffre d’affaires de 2008 s’est éta-

bli à 365,9 millions d’euros, en amélioration de 0,7 %. Il a progressé de seulement 0,2 % pour les seuls surgelés, reflétant la baisse du premier semestre. A nombre de jours de vente constant, le recul des facturations était de 4,1 % au 30 juin. Toupargel a ensuite constaté une reprise de 1 % au troisième trimestre puis de 3,4 % au quatrième. Si le nombre de commandes par client a régressé de 0,2 %, le « panier » moyen et le nombre de clients actifs ont progressé par rapport à ce qu’ils étaient début 2007. Toupargel, qui avait annoncé vouloir se remuscler commercialement, a notamment élargi son offre aux plats de régime

.

Toupargel Groupe 50

14,70

48,10

40 MM200

30 20 10

10,53

0

2004

2005

2006 2007

2008 .09

Cours (extr. 52 sem.) 14,70 (24,31 / 10,53) Capi. en M€ (comp.)

149 (comp. B, C )

CA 2008-2009 (M€)

366 / 368

BNPA 2008-2009

1,48 / 1,58

PER 2008-2009

9,9 / 9,3

Div. net 2007-2008

1,50 / 1,50

Rdt net 2007-2008

10,2 % / 10,2 %

FP en M€ (end. net/FP)

70 (60 %)

Mnémo - Volume quot. moyen

TOU - 1 421

Achat spéculatif

d’environ 25 millions, qui correspondait à un chiffre d’affaires estimé de 363 millions, un peu inférieur à ce qui a été effectivement réalisé. Le marché l’a déjà quelque peu anticipé : malgré la baisse de 5,2% jeudi, l’action a regagné plus de 23% depuis le point bas du 20 novembre. C. L. C. ACHAT SPÉCULATIF

On peut recommencer à s’intéresser à la société, qui devrait confirmer ses prévisions de résultats, à titre spéculatif, compte tenu de la fragilité actuelle de la consommation. Objectif de 17,50 €.

➤ 17,50

ou soumis à des réglementations attend que le groupe ait au moins religieuses. atteint sinon légèrement dépassé son Charttenu TOUPARGEL GROUPE (5 de Years) Compte de cette publication, on objectif bénéfice opérationnel

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Le 25 février 2009, pour les résultats annuels.

LÉON DE BRUXELLES. Lancement d’une offre de retrait à 9,20 € TOURISME-TRANSPORTS L’ACTIVITÉ. Ce spécialiste de la moules-frites sert 4 millions de clients par an dans ses 47 restaurants. L’ANALYSE. OFI Private Equity, le fonds d’investissement qui s’est lancé à l’assaut de Léon de Bruxelles en mars dernier au prix de 10,90 € par action (coupon attaché), est en passe de boucler son opération et de retirer définitivement la chaîne de restaurants de la Bourse. Il aura fallu deux périodes d’OPA pour y parvenir. Entre-

temps, les conditions de marché se sont terriblement dégradées et l’on se dit qu’OFI aurait pu obtenir Léon pour un prix bien moins élevé s’il avait attendu la fin 2008. Reste qu’au moment de l’annonce de l’opération celle-ci apparaissait peu généreuse et que nombre de détenteurs de titres n’étaient pas enclins à apporter à OFI. Après avoir fait pression sur ces actionnaires récalcitrants en évoquant successivement la future illiquidité du titre, puis la possibilité d’une radiation des actions Léon de Bruxelles sans offre de retrait (OPR) et « l’impossibilité, à terme,

.

Léon de Bruxelles

9,10 11,80

12 10

MM200

8 6 4

5,60

2004

2005

2006 2007

2008 .09

de céder leurs actions sur le marché », OFI Private Equity, qui a fini

Cours (extr. 52 sem.)

9,10 (11 / 6,81)

Capi. en M€ (comp.)

55 (comp. C, C )

CA 2008-2009 (M€)

88 / 87

BNPA 2008-2009

0,89 / 0,84

PER 2008-2009

10,2 / 10,8

Div. net 2007-2008

1,70 / 0

Rdt net 2007-2008

18,7 % / nul

ATTENDRE

FP en M€ (end. net/FP)

27 (55 %)

Mnémo - Volume quot. moyen

LEON - 2 610

Attendre

tention de réaliser une OPR. Les titres qui sont encore sur le marché représentent 4,8 % du capital, le fonds d’investissement en propose 9,20 € l’unité (coupon de 1,70 € détaché), soit le même prix que lors de l’OPA. P.-.A. P.

-

par franchir le seuil des 95 % du capital, vient d’annoncer son in-

Ceux de nos lecteurs qui auraient conservé leurs titres attendront tout simplement le retrait obligatoire. Ils seront indemnisés en numéraire au prix de 9,20 € par titre et économiseront les frais de courtage. PROCHAIN RENDEZ-VOUS

OFI doit obtenir le feu vert de l’AMF.

Grosse déception de Dassault Systèmes L’éditeur de logiciels a pris les investisseurs de court en publiant vendredi matin des résultats du quatrième trimestre 2008 au-dessous des prévisions du groupe. Le bénéfice net par action est désormais attendu entre 0,65 € et 0,70 €, contre un objectif auparavant compris entre 0,79 € et 0,84 €. Il s’agit certes de résultats préliminaires annoncés en avance sur le calendrier initial (les résultats définitifs le seront le 14 février), mais la déception est la même (mnémo: DSY).

▶ DÉCRYPTAGE Le parachutisme toujours en vogue chez les patrons Une étude du cabinet Hewitt Associates, relayée cette semaine par Le Monde, indique que les pratiques de près de 80 % sociétés dont l’action compose l’indice SBF 120 « ne sont pas conformes » aux recommandations de l’Afep et du Medef en matière d’indemnités de départ, adoptées en octobre dernier. Une information qui vient sérieusement nuancer l’adhésion massive des sociétés au code de bonne conduite de l’Afep et du Medef, dont se félicitait récemment l’AMF.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


20 | LES ACTIONS |

VALEURS MOYENNES

FONCIÈRE DES 6e ET 7e ARRDTS. Vers une baisse du dividende au titre de 2008 IMMOBILIER L’ACTIVITÉ. La Foncière des 6e et 7e arrondissements de Paris (Foncière 6 et 7) exploite un portefeuille d’immeubles de grande qualité situés dans les deux arrondissements de la rive gauche de Paris. Une partie importante de son patrimoine fait l’objet de restructurations ou de projets de restructuration, ce qui explique la vacance relativement élevée de ses immeubles. L’ANALYSE. La foncière a annoncé revenir sur son intention de distribuer un dividende de 0,60 € par action au titre de 2008. Le coupon qui sera proposé devrait selon la direction

« s’orienter vers un niveau de distribution sensiblement équivalent à celui de l’année précédente ». Rappelons que le dividende de Foncière 6 et 7 au titre de l’exercice 2007 se montait à 0,13 € par action. Il s’agit certainement d’une décision décevante pour de nombreux actionnaires, qui comptaient sur le soutien du rendement pour traverser la période particulièrement difficile que connaissent les sociétés foncières en Bourse, mais sans doute dictée par les difficultés de financement que rencontrent actuellement les entreprises, les foncières y compris. Cela devrait permettre à la société de préserver une

.

Foncière 6 et 7

11,10

21,30

20

MM200

15 10

9,90

5

2007

2008

.09

douzaine de millions d’euros supplémentaires de marge de manœuvre financière, qui seront les bienvenus alors que, en octobre

Cours (extr. 52 sem.)

11,10 (18 / 9,90)

Capi. en M€ (comp.)

284 (comp. B, F )

CA 2008-2009 (M€)

16 / 15

BNPA 2008-2009

0,27 / 0,12

PER 2008-2009

40,6 / 94,7

Div. net 2007-2008

0,13 / 0,13

Rdt net 2007-2008

1,2 % / 1,2 %

AN/action (décote)

16,75 (34 %)

Mnémo - Volume quot. moyen

SRG - 1 939

Conserver

➤ 13

dernier, Foncière 6 et 7 avait déjà fait état d’une conjoncture plus difficile pour ce qui concernait les mises en location de ses actifs et que

les choses ne se sont probablement pas améliorées au cours des derniers mois. Y. M. A. CONSERVER Malgré cette nouvelle inquiétante, le cours du titre, qui reflète une décote proche de 35 % par rapport à la valeur de l’actif net (en coût historique) au 30 juin dernier, alors qu’il s’agit d’une société dont le patrimoine est en plein développement, semble raisonnable. Nous restons donc confiants dans sa capacité à résister aux difficultés. PROCHAIN RENDEZ-VOUS

La publication des résultats annuels, probablement en mars prochain.

MAESA. L’acquisition de Zorbit aux Etats-Unis est bouclée pour 34 à 38 millions d’euros LUXE-BIENS DE CONSOMMATION L’ACTIVITÉ. Maesa conçoit, fait fabriquer et commercialise des parfums, cosmétiques et produits de senteur pour la personne ou la maison, sous marques de distributeurs. La société se diversifie dans l’emballage. L’ANALYSE. Annoncée fin novembre, l’acquisition de Zorbit, homologue américain de Maesa, a été confirmée mardi soir. Cette opération a pour intérêt premier de doubler la taille de Maesa : son chiffre d’affaires annuel, de 33 millions au 30 septembre 2008, se voit porté à 74 millions, sans tenir compte de la croissance des activités

historiques. L’objectif affiché par Maesa depuis son entrée en Bourse est d’atteindre les symboliques 100 millions de chiffre d’affaires en 2010. Les marges opérationnelles des deux entreprises sont proches, à 13,8 % pour Maesa et autour de 14 % à 15 % pour Zorbit. C’est le résultat net qui sera le plus sensible aux effets de la fusion, à court terme, compte tenu de l’augmentation des frais financiers. Sur un prix d’acquisition de 34 à 38 millions d’euros, qui dépendra au final des performances de Zorbit, 17,2 millions sont financés par emprunt. Une augmentation de capital

.

Maesa 30

12,09 30,00

25 20

MM200

15 10 5

8,89 2008

.09

de 1 million est réservée à des investisseurs et une émission d’obligations convertibles, pour 3 millions, à un

Cours (extr. 52 sem.) 12,09 (30,79 / 8,89) Capi. en M€ (comp.) 32 (Alternext, C ) CA 2008-2009 (M€) 33 / 85 BNPA 2008-2009 0,61 / 1,17 PER 2008-2009 19,8 / 10,3 Div. net 2007-2008 0/0 Rdt net 2007-2008 nul / nul FP en M€ (end. net/FP) 12 (65 %)

les vendeurs de Zorbit sont payés pour 40 % en actions Maesa, valorisées très généreusement : 28 € pièce pour un dernier cours jeudi soir de 12,09 € ! La valeur a d’ailleurs bondi de 9,9 % mercredi, en réaction aux modalités de l’acquisition. C. L. C.

Mnémo - Volume quot. moyen ALMAE - 1 437 Achat spéculatif ➤ 15 2008 : exercice clos le 30-9-2008 2009 : exercice clos le 30-9-2009

L’acquisition permet à Maesa de changer radicalement de taille sans dégrader sa marge opérationnelle. On sera plus prudent pour ce qui concerne le résultat net. Objectif de 15 €.

fond de capital-risque. Enfin, et c’est ce qui intéressera le plus les actionnaires actuels ou potentiels de Maesa,

ACHAT SPÉCULATIF

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Le 3 février 2009 pour le chiffre d’affaires du premier trimestre.

Chart MAESA (5 Years)

CAPITAL EN MOUVEMENT Ce rendez-vous hebdomadaire est réalisé en partenariat avec Tradition Securities and Futures ALERTE. Le boursier est friand d’informations. Pour se forger une idée sur une entreprise, les perspectives de résultats ou la solidité du bilan ne sont pas suffisantes. Savoir quel actionnaire s’est renforcé au capital ou, au contraire, si un dirigeant a vendu des titres est aussi essentiel avant d’investir. C’est justement l’objet de ce rendez-vous, orienté sur le « capital en mouvement ».

Accor. Le concert accélère Le concert formé par Colony Capital et Eurazeo, déjà premier actionnaire du groupe hôtelier, a une nouvelle fois accru sa participation au capital. Après avoir porté sa part à 22,38 % à la fin de 2008, il est monté désormais à 25,07 %. Le franchissement du seuil des 25 % fait suite à l’acquisition par ColDay (le véhicule d’investissement de Colony Capital seul) de 4,9 millions d’actions Accor (soit 2,23 % du capital) depuis la veille de Noël, entraînant le franchissement à la hausse

du seuil des 5 % (5,20 % exactement) par ColDay seul. Colony et Eurazeo souhaitent porter leur participation dans Accor à 30 %, sans pour autant avoir des visées plus offensives. Le titre Accor ayant chuté de près de 36 % l’an dernier, les sociétés d’investissement en ont profité pour renforcer leurs positions. (Lire les commentaires sur la publication du chiffre d’affaires d’Accor au dernier trimestre en page 16.)

Forestière Equatoriale. L’étau Bolloré se resserre Comme évoqué dans notre étude consacrée au groupe Bolloré en septembre dernier (voir Investir n° 1810), ce dernier profite de la chute des marchés boursiers pour poursuivre le rapprochement progressif de ses différentes filiales cotées en Bourse. Après une succession de rachats de titres, il vient, en effet, de franchir le seuil des 95 % du capital de Forestière Equatoriale. Cette filiale rejoint ainsi la liste des sociétés du groupe pouvant faire l’objet d’une offre publique de retrait obligatoire, dans le cadre d’une simplification de son organigramme.

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

LDC. Les Fermiers de Loué sont gourmands Les Fermiers de Loué ne sont pas sans moyens : leur coopérative agricole, la société Cafel représentée par Alain Allinant, membre du conseil de surveillance de LDC, s’est encore renforcée au capital du groupe avicole. Le 6 janvier, veille de l’annonce d’un chiffre d’affaires à neuf mois plutôt encourageant, la Cafel, via Alain Allinant, a acquis pour 1 million d’euros de titres LDC. Au cours de l’année 2008, elle avait déjà acquis 170.000 actions LDC pour un montant total de 9,7 millions, soit une moyenne de 57,40 € par titre. Le groupe de la Sarthe a indiqué fin novembre prévoir un exercice 2009-2010 meilleur que celui qui se termine.

Montaigne Fashion Group Le PDG se renforce Philippe Gellman, le présidentdirecteur général de Montaigne Fashion Group (ex-Regina Rubens),

une société de textile et d’habillement haut de gamme pour femmes, a acquis un bloc de 1 million de titres, soit 6 % du capital. Les autres actionnaires sont la Financière Louis David, la Financière Vion Whitcomb, HMG Finance et Tocqueville Finance.

Neopost. Natixis Global AM cède des titres Harris Associates LP, contrôlé par Natixis Global AM, poursuit la baisse de sa participation dans le capital de Neopost. Après avoir franchi à la baisse le seuil des 10 %, en juin dernier, la banque ne détient plus désormais que 4,87 % des titres. Il est vrai que le numéro un européen d’équipements de salles de courrier a connu une année boursière difficile en 2008 (– 65 %) et a commencé l’année nouvelle sur une note toujours terne (– 6 % depuis le 1er janvier). Pourtant, les ventes du troisième trimestre n’avaient pas déçu, avec une progression de 7,8 % hors effets de change, grâce à un rebond des activités aux Etats-Unis. Le titre cotait 60,60 € vendredi matin.

Rue du Commerce L’Echiquier pousse ses pions La Financière de l’Echiquier passe au-dessus du seuil des 5 % du capital à 5,01 %. Le titre du site Internet spécialisé dans les produits électroniques, qui avait chuté de 66 % l’an dernier, commence à regagner du terrain. A 3 €, vendredi matin, la valeur affiche un rebond de 21 % depuis le 1er janvier. Rappelons que, le 29 décembre dernier, Gauthier Picquart, le président de Rue du Commerce, avait confirmé que les ventes de Noël s’étaient bien déroulées, avec une progression des volumes de 20 %. Les plus importantes transactions sur actions propres en 2008 Nombre de % du Société titres cumulés capital ArcelorMittal Publicis Safran L’Oréal Sanofi-Aventis GDF Suez PPR Carrefour Total EDF

60.466.528 7.115.500 11.906.443 12.787.000 24.262.169 36.667.000 1.651.500 8.109.140 26.078.000 2.800.000

4% 3,7 % 2,9 % 2,1 % 1,8 % 1,7 % 1,3 % 1,2 % 1,1 % 0,2 %


22 | LES ACTIONS |

VALEURS MOYENNES

MATCH. 2009 s’annonce plutôt encourageant pour les deux sociétés spécialisées dans l’informatique de santé, qui devraient afficher une croissance solide et améliorer leur rentabilité. Leur cours de Bourse n’a pas montré la même résistance depuis un an.

LES PROMESSES DE CEGEDIM ET PHARMAGEST é défensif Société (mnémo)

Chiffre d’affaires ** 2007

Clients équipés

Clients équipés

Visiteurs médicaux

200.000 dans le monde N˚1

mondial

N˚2 français

9.800

Par activité

13

Chiffre d'affaires estimé 2008

Par zone géographique

Assurance et Professionnels flux de santé de santé (pharmacies, médecins)

France Europe

30

Par activité

Pharmacies 100

77 M€

50

En %

Etats-Unis CRM et bases de données (visiteurs médicaux/laboratoires)

846

879

43,8

44

57

4,69

4,71

6,10

274 %

6,6

6,6

5

299,4

71

77

83

8

9,1

10

2,64

3,01

3,30

– 20 %

14,6

12,7

11,5

115,2

Belgique et Luxembourg

En %

un français avec 43 % de parts de marché, juste devant Cegedim (40 % de parts de marché).

Une belle visibilité Cette activité, qui est génératrice de prestations (maintenance, apport de nouvelles fonctionnalités, renouvellement de matériel), offre une belle visibilité. « 70 % de nos ventes sont récurrentes et s’appuient sur des contrats renouvelables de trente mois », explique Thierry Chapusot, le directeur général de Pharmagest, qui affirme que l’exercice 2009 sera dans la même veine que celui de 2008. Au 30 septembre de l’année passée, les ventes avaient progressé de 8,7 %. La société devrait en outre profiter de l’ouverture récente du capital de son actionnaire de référence, Welcoop SA (voir ci-dessous).

38,08

45 40 35 30

Pharmagest Haussière

5 95

Résistances

34 €-36 €

39,50 €-41 €

Supports

29 €-27 €

36,40 €-35 €

En %

Cegedim est inscrit dans un couloir descendant depuis septembre. Les indicateurs techniques sont négatifs et ne montrent pas de signes de retournement. Le repli du titre vers 29 € puis 27 € devrait se poursuivre. A l’opposé, Pharmagest rebondit, après avoir touché un plus-bas à 35 € en décembre. Les indicateurs techniques se sont retournés à la hausse et laissent entrevoir un retour du cours vers 39,50 € et 41 €. L’étude du ratio Cegedim/Pharmagest confirme ces tendances. Il est inscrit dans un canal de baisse de long terme. Pharmagest devrait donc continuer de « surperformer » par rapport à Cegedim.

Ce constat de visibilité est également confirmé par Cegedim, qui estime que deux tiers de ses facturations consolidées, réalisées sur la base de contrats d’une durée de trois ans, sont récurrentes. Reste que plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe est liée aux dépenses de promotion des laboratoires pharmaceutiques, qui effectuent dans les pays développés des coupes claires dans leurs effectifs de visiteurs médicaux. « La nouvelle répartition de nos sources de revenus, dans 80 pays, favorise une bonne diversification du risque », explique cependant un porte-parole du groupe.

Des stratégies différentes Contrairement à Pharmagest, qui a pour l’instant axé son développement dans l’Hexagone, où il réalise

Cegedim en route pour le rebond

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Pharmagest Interactive

Cegedim Baissière

Reste du monde

▶ Cegedim est le seul acteur à proposer des outils de gestion de force de vente (CRM) couplés à des bases de données stratégiques. En 2008, l’impact de la baisse du nombre de visiteurs médicaux dans les pays matures a été compensé par des ventes accrues de données aux laboratoires cherchant à optimiser leurs coûts marketing et par une plus forte présence du groupe dans les pays émergents (grâce à Dendrite) où les forces de vente médicales augmentent. Enfin, la belle performance du pôle «professionnels de santé» (+35 % au 30 septembre) est prometteuse. Après avoir subi des charges de restructuration de 20 millions d’euros en 2008 et l’impact de la rupture, prévue, du contrat

30,80

Analyse graphique Tendance graphique

6

i Pharmagest Interactive et Cegedim développent chacun des solutions informatiques destinées au secteur défensif de la santé, leur taille et leurs activités sont différentes. Numéro un mondial de l’informatisation des forces de vente médicales couplées à des bases de données pour les laboratoires (activité qui représente près de 60 % de son chiffre d’affaires global) et numéro deux européen des solutions informatiques pour les médecins, Cegedim est un groupe de dimension dix fois plus importante mais de capitalisation trois fois supérieure. Toutefois, les deux sociétés sont comparables sur un segment : l’informatisation des officines en France. C’est le métier unique de Pharmagest Interactive, qui a acquis, grâce au succès de son Logiciel LGPI, le rang de numéro

CB

753

France

15

57

2007 2008* 2009*

Par zone géographique

29

En %

S

N˚1 français

anglais

846 M€

2008*

Pharmagest Inter. (PHA)

70 60 50 40 30

Pharmacies

5.000 au Royaume-Uni N˚1

2008* 2009* 2007 2008* 2009*

Rapport cours/bénéfice

Cegedim (CGM)

Cegedim

N˚2 européen

Pharmacies

9.100

2008* 2009* 2007

Rapport dettes nettes/fonds propres

* Estimation. ** En millions d’euros. *** En euros.

Médecins

13.000 en Europe

Bénéfice net par action *

Bénéfice net **

de Pfizer avec Dendrite, éléments qui vont pénaliser le résultat net attendu stable, le groupe va bénéficier de 18 millions d’économies de coût cette année. Ainsi, le bénéfice devrait bondir de 30 % pour une croissance estimée de 5% des ventes. Sur la base du ratio valeur d’entreprise rapporté au résultat d’exploitation 2009, Cegedim se paie 8,2 fois contre 8,1 fois pour IMS Health (numéro un des bases de données médicales) mais plus de 10 fois pour SAP (leader des CRM), même si les deux sociétés sont de tailles très différentes. ACHETER Le titre pourrait avoir touché un point bas. On pourra parier sur le rebond des marges. Objectif : 35 €.

95 % de ses ventes, Cegedim a procédé au rachat de 40 sociétés à l’internationnal depuis 2000 et a acquis en 2007 son équivalent américain Dendrite (spécialisé dans l’informatisation des forces de vente), en difficulté. Cette opération d’envergure, qui lui a permis de croître de 39 % en 2007 (et d’environ 12 % l’année passée) et d’accéder à une dimension mondiale, pèse actuellement sur ses marges. Ainsi, alors que Pharmagest affiche depuis cinq ans une progression annuelle régulière de sa marge opérationnelle qui devrait atteindre 17,5 % en 2008, Cegedim va connaître pour la deuxième année une stabilité de celle-ci à environ 12,5 %, loin de son niveau historique de 15 %. En outre, sa dette s’est fortement

alourdie, représentant désormais 270 % de ses fonds propres. Les échéances qui démarreront en juin 2009, sont toutefois couvertes par la génération annuelle de cashflow libre. Des éléments qui expliquent en partie la chute de plus de 60 % du titre depuis janvier 2008, alors que l’action de Pharmagest a bien résisté (– 21 %). Par conséquent, les priorités sont différentes pour les deux groupes en 2009. L’un va se focaliser sur la remontée de sa rentabilité en recueillant les fruits de l’intégration de Dendrite. Le second, fort d’une trésorerie positive de 8 millions, veut accélérer son internationalisation amorcée il y a peu en Belgique et au Luxembourg en réalisant des acquisitions en Europe. Anne Barloutaud

Pharmagest offre de belles perspectives ▶ La société a mis en place un modèle économique vertueux grâce à son actionnaire principal, anciennement la coopérative Cerp Lorraine, devenue Welcoop en 2008, après la cession pour 65 millions de son activité de répartiteur. Présidée par Michel Mathieu, également président de Pharmagest, Welcoop a donné naissance à la filiale Welcoop SA, qui détient 61 % du capital de Pharmagest et qui gère de nombreuses autres activités (parapharmacie, génériques, maintien à domicile). En donnant la possibilité aux pharmaciens d’être adhérents de la coopérative et également d’entrer dans le capital de Welcoop SA, qui pourrait être introduite en Bourse d’ici à 2012, l’opération est astucieuse. « Le nouvel

actionnaire de Welcoop SA s’engage à prendre en contrepartie notre logiciel LGPI. Il devient ainsi à la fois client et propriétaire de ses fournisseurs », explique le directeur général, Thierry Chapusot. De quoi soutenir les ventes à moyen terme, qui vont bénéficier par ailleurs, en 2009, de la montée en puissance des activités e-business (promotion des laboratoires sur le lieu de vente), certes encore marginales (3 % des ventes globales) mais très rentables. ACHETER Le ratio valeur d’entreprise rapporté au résultat d’exploitation de 6,8 pour 2009 est attractif. La situation financière est très saine. Objectif : 45 €.


ANALYSE GRAPHIQUE

| 23

Par CHART’S

LES INDICES Indice Cac 40

Taux de l'OAT 10 ans en France Evolution sur dix-huit mois

Objectif : 2.770

points

Evolution sur six semaines 6.000

2.995,88

3,304

En %

3.400

4,50 3.300

4,25

5.000

4,00

3.200 Indice Cac 40

4.000

3,75 3.100

Moy. mob. 50 jours

3,50 3.000

Moy. mob. 200 jours

3.000

3,25

Août 2007

Janv. 2008

Janv. 2009

2.000

3,00

2.900

08-12

15-01

L’indice Cac 40 est sorti d’un biseau ascendant de court terme et devrait poursuivre son repli

Visez une poursuite de la baisse des taux longs

▶ Depuis son point bas de la fin novembre dernier, l’indice s’était engagé dans une phase de reprise de court terme. Celle-ci s’est déroulée sous la forme d’une figure graphique en « biseau ascendant ». La cassure de la borne basse de cette configuration a déclenché une violente accélération des flux vendeurs au cours des dernières séances. Techniquement, les indicateurs hebdomadaires restent défavorables, sans montrer de signe de retournement.

▶ Graphiquement, la tendance à la baisse des taux longs ne se dément pas. Le flot de statistiques décevantes maintient une pression constante sur les rendements obligataires. La reprise technique début janvier vers la zone de congestion à 3,72 % aura été de courte durée et n’aura pas permis de valider des

Les indicateurs journaliers sont, eux, redevenus négatifs. L’indice devrait donc au cours des prochaines semaines poursuivre son repli. Nous privilégions une poursuite de la baisse, avec une cible principale située à 2.620 points. Une zone de support intermédiaire se situe sur le précédent point bas atteint, fin novembre 2008, par l’indice et situé à 2.840 points. La récente accélération du mouvement de repli nous incite à baisser notre point pivot à

3.350 points. Le dépassement de ce seuil, tout en ne remettant pas en cause la tendance à la baisse de moyen terme, permettrait d’envisager une reprise de l’indice en direction des 3.615 points, puis des 3.690 points, par la suite. DONNÉES CLÉS Tendance graphique : baissière Résistances : 3.615 points-3.690 points Supports : 2.620 points-2.840 points

signaux de retournement majeurs. Du côté des indicateurs, le RSI hebdomadaire manque de dynamique mais reste toujours mal orienté. Privilégier une poursuite de la baisse vers 3,25 % dans un premier temps puis, après une phase de reprise technique sur ce niveau, une nouvelle cible à 3,04 %.

LA SÉLECTION DES VALEURS Dassault Systèmes (DSY)

29,75

Objectif de cours : 21 €

12,66

Objectif de cours : 8 €

Moy. mob. 200 jours

50

EADS (EAD) Moy. mob. 200 jours

25 20

40

15 30

10

Moy. mob. 50 jours

20

Août 2007

5

Janv. 09

Le rebond s’essouffle à l’approche de la résistance des 35 €. La moyenne mobile à 50 jours exerce une forte pression vendeuse sur les cours. Une reprise de la baisse est attendue à court terme, avec un test du point bas de l’année 2008. Vente avec des objectifs à 25,50 € et 21 €. Invalidation au-dessus de 35 €.

Guyenne & Gascogne (GG)

66

Objectif de cours : 40 €

Août 2007

Janv. 09

Le retour du titre sous la borne haute d’un canal descendant a relancé la baisse. Le retournement de l’indicateur technique de tendance, le MACD, augmente par ailleurs le risque de correction à court terme. Un repli vers le point d’octobre 2008 se renforce. Vente avec des objectifs à 9,50 € et 8 €. Invalidation au-dessus de 14,50 €.

Mercialys (MERY)

20,82

Objectif de cours : 16 €

Moy. mob. 200 jours

150

Moy. mob. 50 jours

125

Moy. mob. 50 jours

25

Août 2007

10

15

Janv. 09

Le contact avec la borne haute du canal descendant a stoppé le rebond. L’indicateur de tendance, le MACD, amorce un retournement à la baisse. La pression vendeuse devrait s’accentuer et entraîner une reprise de la consolidation de moyen terme. Vente avec des objectifs à 47 € et 40 €. Invalidation au-dessus de 72,50 €.

Moy. mob. 50 jours

0

Août 2007

Janv. 09

La rupture du seuil des 24 €, puis du soutien des 22,50 €, confirme la tendance à la baisse de moyen terme. Les cours se dirigent vers de nouveaux points bas. Tant que le seuil à 22,50 € ne sera pas dépassé, la pression vendeuse dominera. Vente avec des objectifs à 18 € et 16 €. Invalidation au-dessus de 22,50 €.

LE SUIVI DES CONSEILS Malgré la chute du marché, nous avons pu enregistrer des gains sur deux opérations.

Prise de derniers bénéfices sur les titres Rodriguez Le cours de l’action a atteint notre second objectif à 3,40 €.

Prise de bénéfices partielle sur la position Scor

Août 2007

Janv. 09

La baisse des indicateurs techniques signale l’essoufflement de la reprise en cours. La proximité de la résistance des 7,75 € limite, par ailleurs, le potentiel de hausse à court terme. Une reprise de la baisse est attendue en direction de 3 €, voire 2,25 €. Vente avec des objectifs à 3 € et 2,25 €. Invalidation au-dessus de 7,75 €.

L’action Scor, jouée à la hausse, a touché un premier objectif à 16,80 €. Nous visons maintenant 18,20 € avec un niveau d’invalidation ajusté à 14,80 €.

Vendre Sperian, Alcatel-Lucent et Publicis Joués à la hausse, ils ont franchi les seuils d’invalidation qui

35,46

Objectif de cours : 26 €

100

Moy. mob. 50 jours

80 60 40

Moy. mob. 200 jours

20

Août 2007

Janv. 09

indicateurs techniques suggère, par ailleurs, une poursuite du repli vers 30,75 € à court terme. Vente avec un objectif à 26 €. Prise de bénéfice partiel à 30,75 €. Invalidation au-dessus de 40 €.

Accor (AC) 70 60 50 40 30 20 10

20 Moy. mob. 50 jours

20

50

Alstom (ALO)

29,77

Objectif de cours : 15 €

30

25

75

5,46 Moy. mob. 200 jours

40

30

100

Trigano (TRI) Objectif de cours : 2,25 €

Moy. mob. 200 jours

35

COUP D’AVANCE L’action Alstom (ALO) devrait aller tester un plancher à 26 €. Le groupe doit publier son chiffre d’affaires du troisième trimestre 2008-2009 le 20 janvier. En novembre, à l’occasion des résultats semestriels, son président, Patrick Kron, avait déclaré que la situation financière du groupe s’était renforcée grâce à l’important autofinancement dégagé au premier semestre. Alstom a confirmé son objectif de marge opérationnelle d’environ 9 % d’ici à mars 2010. Toutefois, techniquement, la rupture des 40 € a validé une figure de retournement en « double top », dessinée sous la résistance des 45 €. L’orientation négative des

Moy. mob. 200 jours

Moy. mob. 50 jours

Août 2007

Janv. 09

Le test de la borne haute d’un canal descendant, conjugué au retournement à la baisse de l’indicateur de tendance, le MACD, renforce la probabilité d’un repli à moyen terme. Tant que le haut du canal ne sera pas franchi, le flux reste vendeur. Vente avec des objectifs à 20 € et 15 €. Invalidation au-dessus de 37 €

avaient été fixés à 44 €, 1,50 € et 17,40 €.

Se préparer à clôturer la position Neopost Notre horizon d’investissement de trois mois maximum arrive à son terme sans qu’aucun objectif ait été atteint. Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


24 |

SPECULATION

UN PUT CAC 40 EN VUE D’UN REPLI PLUS ACCENTUÉ DES MARCHÉS, À COURT TERME L

e rebond opéré vendredi par le Cac 40, après sept séances de baisse, ne pourrait constituer qu’un intermède dans une vague baissière plus prolongée. Selon l’analyse graphique (voir page précédente), l’indice parisien pourrait même tomber jusqu’à un support de 2.620 points. Même le support intermédiaire situé à 2.840 points suffirait largement à valoriser le put de prix d’exercice 2.900 que nous avons retenu pour profiter de ce mouvement de baisse attendu, à titre de couverture ou

LE SUIVI DE NOS CONSEILS

de simple spéculation. C’est une stratégie de court terme, ce put ayant une échéance au 20 mars prochain. Mais, alors qu’il est devenu impossible d’acheter des puts sur les bancaires (les ventes

à découvert étant interdites), un put Cac 40 peut constituer une alternative dans la perspective de nouvelles déconvenues sur le secteur. Le ressaisissement de l’indice vendredi a entraîné une lé-

gère accalmie de la volatilité, ce qui contribue à rendre les puts un tout petit peu moins chers. Mais elle se situe encore à 49%. Par ailleurs, nous conseillons désormais de vendre EADS (lire page 13),

qui va devoir affronter bon nombre d’obstacles cette année. On achètera en conséquence un put 12, toujours dans une optique de court terme, l’échéance étant à mars prochain. C. L. C.

Emetteur

Mnémo

Prix d’exercice

Echéance

Parité

Cours du warrant (1) (2)

Cours du support (1) (2)

Delta (en %)

Elasticité

Volatilité (en %)

Put Cac 40

BNP Paribas

F010B

2.900

20-3-2009

200 p. 1

0,83

3.084,8

– 34

6,3

49

Put EADS

Commerzbank

4974Z

12

18-3-2009

4 p. 1

0,30

13,08

– 37

4

83

Type du warrant

(1) En euros. (2) Cours le 16 janvier en matinée. Le delta exprime la variation du warrant par une fluctuation d’une unité de support. L’élasticité représente le pourcentage de variation du warrant pour une variation de 1 % du sous-jacent. La volatilité implicite reflète les anticipations du marché sur les évolutions futures du sous-jacent.

Type du produit

Evolution depuis l’achat

LA SEMAINE D’INVESTIR.FR

Nouveau conseil

Put M6

+ 65 %

Vendre

Prendre ses bénéfices sur le put M6

Put STMicro

+ 12 %

Conserver

La baisse de l’action, de l’ordre de 12% en cinq séances, a bien profité au put 14 (de mnémo : 4178D). Conseillé dans notre précédente édition, il progressait vendredi matin d’un peu plus de 60%.

On n’hésitera pas à encaisser ses gains. Par ailleurs, conserver encore le put 5 STMicroelectronics (de mnémo : 1651B), recommandé les 29 novembre et 13 décembre. Il s’est apprécié de 12%.

VENDREDI

JEUDI

Achat de puts L’Oréal (code : 1695Z). Les investisseurs redoutent une année 2009 difficile. Plusieurs analystes ont dégradé le titre. Nous misons sur une consolidation.

Vendre les turbo puts Accor (1008D), avec un gain de près de 50 %. A l’inverse, les turbo calls Cac 40 (1899B) ont été désactivés.

MARDI Conserver les calls Eutelsat (4259B) pour le moment perdants de 15 %.

Retrouvez chaque jour à 13 heures notre rubrique sur investir. fr

ENTRETIENS JEAN-LUC JANCEL. PORTE-PAROLE DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES PRODUITS DÉRIVÉS DE BOURSE

« Le marché parisien s’est bien comporté » durant l’année 2008 Quel bilan faites-vous de 2008 ? En Allemagne, le marché des produits dérivés a reculé de 40 %, en Italie le montant des primes échangées a plongé de 63 %, et de 43 % en Espagne. Avec une baisse de 15 %, le marché parisien s’est donc bien comporté par rapport aux marchés qui l’entourent. Le nombre de transactions est, d’ailleurs, resté stable, à 2,3 millions de transactions. Quels ont été les effets de la crise financière ? Même si le montant moyen de transaction a baissé, de 5.500 à

4.500 €, les investisseurs individuels sont restés actifs. Ils ont même plutôt fait preuve de calme au plus fort de la tempête et se sont montrés compréhensifs au regard des efforts des émetteurs pour tenir au mieux le marché même dans des conditions chaotiques. Aujourd’hui, les investisseurs qui interviennent sur le marché des produits dérivés sont plus avertis, même s’ils sont demandeurs de produits plus intelligibles. L’interdiction de vente à découvert des valeurs financières a entraîné l’arrêt des émissions de

produits baissiers sur ces sousjacents. On a vu des fourchettes atteindre 7 centimes d’écart et des cotations suspendues… Selon le contrat signé entre Euronext et les émetteurs, ces derniers doivent assurer un niveau de service irréprochable dans des conditions normales de marché. Or, miseptembre, le marché des options avait par moments disparu. Les émetteurs étaient donc dans l’impossibilité de trouver une contrepartie et n’avaient d’autre possibi-

lité que d’élargir les fourchettes pour ne pas se retirer purement et simplement. Mais les clients finaux savent la qualité de services produite par notre industrie : c’est la meilleure de toutes les industries comparables. Les produits dérivés offrent aux particuliers un accès à des classes d’actifs inaccessibles par ailleurs. Ce qui ne signifie pas que l’association ne veut pas œuvrer pour plus de qualité encore. Quelles sont les bonnes résolutions pour 2009 ? Elles sont en ligne avec le code de

bonne conduite de l’association. Il s’agit notamment d’une démarche d’harmonisation et d’homogénéisation des appellations des produits. Le dialogue avec le marché réglementé et les autorités de marché sera également au centre de nos préoccupations. Enfin, des éléments exogènes vont venir façonner l’année 2009 comme le carnet d’ordres unique ou la mise en place de plates-formes concurrentielles, et de nouveaux membres devraient rejoindre l’association cette année. Propos recueillis par C. L. C., Y. M. A. et D. T.

MARIE BUCKWELL. RESPONSABLE MARKETING FRANCE PRODUITS DE BOURSE BNP PARIBAS

« Les investisseurs ont continué d’être actifs pour profiter des fortes variations de marché » Quels ont été les effets de la crise sur le marché des produits dérivés à Paris ? Les investisseurs ont fait preuve de sang-froid et ont continué d’investir sur les produits de levier pour profiter des fortes variations du marché. Par ailleurs, cette année, plus que par le passé, ils ont également cherché à diminuer le risque global de leur portefeuille en remplaçant certaines lignes

d’actions par des certificats de rendement. Ainsi, si les produits de levier ont encore représenté près de 78 % du volume global, leur part a diminué alors que celle des produits d’indexation a progressé de 27 % et celle des produits de rendement de 147 %. La crise financière a, par ailleurs, entraîné une envolée des volatilités et donc une hausse du prix des warrants.

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Aussi, ceux qui recherchaient un effet de levier se sont plutôt tournés vers les turbos, insensibles aux variations de volatilité de marché. On peut aussi noter une plus grande diversification des investissements sur les différents sous-jacents (or et pétrole) et types de produits. Comment voyez-vous 2009 ? Nos analystes anticipent un mar-

ché toujours très volatil au premier semestre, et plutôt baissier, puis un rebond de 10 à 15 % au second semestre. Dans ce contexte, les volumes des produits de Bourse pourraient connaître une croissance soutenue, tandis que la diversification des investissements devrait s’accroître. Face à cela, BNP Paribas est en bonne position : nous avons été la première banque à

recevoir au cours de la même année toutes les distinctions majeures de l’industrie des dérivés et, l’an dernier, encore une fois, nous étions selon les chiffres Euronext numéro 1 sur les produits de Bourse, avec 23,3 % des transactions, soit 4 points devant notre premier concurrent. Propos recueillis par C. L. C., Y. M. A. et D. T.


AU-DELA DES ACTIONS

| PLACEMENTS | 25 UBS (F) Crédit Spread 2011. Un fonds de crédit défensif

SECOUSSE. Les obligations sont la classe d’actifs à privilégier, y compris les convertibles. Nous avons par ailleurs déniché un certificat bonus France Télécom qui reste très attrayant.

LA CONJONCTURE IMPOSE DE DIVERSIFIER LES RISQUES L

Une année au creux de la vague Croissance mondiale, variation annuelle en %

5 4 3 2 1 0

1996

1998

2000

2002

Bonus cappé Cac 40 (1437B) Bonus cappé France Télécom (3941B) Certificat 100 % Berkshire Hathaway (1598B) Lyxor DJ Stoxx Select Dividend (FR0007070982) Rivoli Long/Short Bond Fund (FR0007066782)

2006

2008

2010

Contraction. Le terme de récession mondiale n’est plus tabou. L’exercice 2009 devrait être le plus mauvais, économiquement parlant, depuis la crise de 2001. S & P a atteint son plus haut niveau en octobre 2007. » Tant que la confiance des ménages ne reviendra pas et que les consommateurs ne reprendront pas le chemin des magasins, il est difficile d’envisager une revalorisation des actifs risqués.

De beaux rendements Le maître mot : diversification. En recourant à des supports d’investissement susceptibles, combinés entre eux, de résister à la pression. La voie principale à explorer

Variation depuis la création (27-11-2008) Notre sélection EuroMTS 1-3 ans – 7% + 1,5 % Variation sur la semaine Notre sélection EuroMTS 1-3 ans – 4% + 0,2 % Cours précédent Cours au 15-1-2009 33,50 €

30,65 ���

20,60 €

19,66 €

à Ä

69,44 €

70,18 €

12,60 €

11,34 €

158,89 €

160,13 €

BON DU TRÉSOR À 3 MOIS Un score proche de zéro aux USA

est celle des emprunts privés (crédit). Après GDF Suez et France Télécom, Saint-Gobain, par exemple, vient de faire appel au marché obligataire, levant 1 milliard d’euros, à 8,25 % sur cinq ans. Les convertibles constituent également des supports de choix. Il faut être plus vigilant vis-à-vis de la plupart des professionnels qui, grâce à leurs allocations d’actifs ou à leurs expertises en gestion alternative, tentent de ne pas perdre, à défaut de pouvoir gagner, quand

Le bon du Trésor à 3 mois aux Etats-Unis, en %

0,13

5 4 3

Nom (code)

à Ä

Variation depuis la création (27-11-2008) Notre sélection ½ Cac 40 + ½ EuroMTS 5-7 ans + 4,1 % – 3% Variation sur la semaine Notre sélection ½ Cac 40+½ EuroMTS 5-7 ans + 0,3 % – 4,7 % Cours précédent Cours du 15-1-2009

Carmignac Patrimoine (FR0010306142) Lyxor ETF DJ Stoxx Healthcare (HLT) Oblig. Conv. Michelin 0% 2017 (YML) Orsay Euro Crédit (FR0007067673) Sgam Invest Total Return Forex (FR0010236786)

SANOFI-AVENTIS Poids lourd de la pharmacie et des indices

1 0

.04

.05

.06

.07

.08 .09

plus-value. Les techniques de gestion utilisées chez Rivoli Finance permettent de tirer parti de toutes les configurations de marché. La plupart ne disposent pas de la même latitude.

Signale la plus forte baisse hebdomadaire.

109 €

112,06 €

33,53 €

33,25 €

83 €

82,50 €

136,34 €

136,57 €

1.146,06 €

1.147,29 €

48,15

Sanofi-Aventis 70 60 50 40

2

▶ Il faut remonter aux années 30 pour retrouver un rendement des bons du Trésor américain à 3 mois aussi faible. C’est le reflet d’une forte dégradation économique. Les gérants d’instruments de taux doivent tenir compte d’une situation qui les prive de la possibilité d’engranger la moindre

les actions chutent. Autre véhicule d’investissement actuellement attrayant, sur France Télécom, car doté d’un profil de risque plutôt modéré, le certificat Bonus (de mnémo 3941B), déjà conseillé dans nos éditions des 25 octobre et 29 novembre 2008. Ce certificat de rendement s’est apprécié depuis ces dates de 11 % et 3 %, respectivement. Pourtant, au début de cette semaine, l’action de l’opérateur a été malmenée à l’annonce d’une prochaine licence de téléphonie mobile 3G, avant de retrouver son caractère défensif dans des séances fortement baissières. Ce Bonus est toujours bien adapté. Il offre à son détenteur un remboursement de 22,50 € le 18 juin prochain. A la condition que l’action ne descende pas sous la barrière désactivante de 15 €, ce qui, au cours de jeudi soir, impliquerait une baisse de plus de 20 % du titre. Et, tant que la barrière n’est pas touchée, le temps va jouer en faveur du certificat, dont le prix va progressivement se rapprocher du niveau Bonus. Cécile Le Coz et Michel Lemosof

Sélection « Risque mesuré »

Sélection « Diversification »

Nom (code)

2004

Sources : FMI, Consensus Economics, Schroders

e consommateur américain, si important pour l’économie outre-Atlantique et, de façon emblématique, pour l’ensemble de la planète, ne paraît pas en mesure de renverser la tendance. Tôt ou tard, le ciel finira par se dégager. « Le rendement des dividendes d’actions, explique Alan Brown, directeur des gestions du groupe Schroder, a atteint un niveau tel que, pour un investisseur à long terme, la volatilité des cours sur les marchés d’actions sera contrebalancée par un rendement proche de celui d’une obligation d’Etat de longue maturité, dès lors que la distribution de dividendes ne sera pas interrompue brutalement. Il y aura un potentiel de hausse tangible une fois que le marché aura davantage de visibilité sur les bénéfices. Historiquement, poursuit-il, le marché a généralement atteint un point bas neuf mois environ avant le début du rebond des bénéfices. Il est toutefois important de modérer cet optimisme : la durée moyenne de la baisse des cours du Standard & Poor’s 500 – du plus haut au plus bas – se situe à peine sous les deux ans et demi. Or, le

▶ L’an dernier, Sanofi-Aventis a perdu 27,9 %, contre une chute de 42,7 % pour le Cac 40. Depuis, dans un marché qui semble encore globalement baissier, l’action continue de réduire sa décote boursière par rapport au secteur de la santé. Dans le tracker Lyxor, elle fait partie des cinq plus grosses

ÄÃ Signale la plus forte hausse hebdomadaire.

30 2007

2008

.09

pondérations, loin derrière Novartis, mais loin devant quinze autres valeurs. La France représente environ 12 % du portefeuille, le Royaume-Uni 30 % et la Suisse près de 50 %.

UBS Global AM propose UBS (F) Crédit Spread 2011 (code Isin : FR0010685966), FCP d’une durée de vie de deux ans et demi investi en obligations privées notées entre AAA et BBB-, donc d’excellente qualité. Actuellement, le différentiel de rémunération est d’environ 4,5 points, soit un niveau jamais vu. Il n’en est que plus attrayant et s’explique pour partie par une prime d’illiquidité. Les titres étant conservés jusqu’à l’échéance, cette dernière n’affectera pas la valeur des titres. C’est pourquoi le rendement annuel net espéré est proche de 5,5 % en l’absence de défaillance. Le portefeuille est constitué pour moitié de financières (Société Générale, ING, Deutsche Bank, etc.), qui bénéficient de facto d’un soutien étatique. Droit d’entrée maximal : 1,50 % ; droit de sortie : 5 % ; frais de gestion : 1 % ; valeur liquidative initiale : 1.000 €. NOTRE AVIS. A condition d’être certain de ne pas avoir besoin de ses fonds avant deux ans et demi, UBS (F) Crédit Spread 2011 constitue un bon substitut aux emprunts d’Etat dont la rémunération est devenue trop faible. Il devrait faire mieux d’environ 3 % par an, avec un risque de défaut très limité, étant donné la qualité des titres sélectionnés. En raison de sa durée de vie réduite et du manque de liquidité des obligations privées, la perception d’un droit de sortie confiscatoire est compréhensible.

Honova Euro Stoxx. Un objectif de rendement annuel de 10 % La société Honova lance en collaboration avec la Société Générale l’obligation Honova Euro Stoxx (code Isin : FR0010701219), d’une valeur initiale de 1.000 €. La valeur de l’indice DJ Euro Stoxx 50 au 30 janvier prochain servira de valeur de référence. Ensuite, un point annuel sera fait à chaque date anniversaire, jusqu’à l’échéance prévue du 7 février 2017. En cas de performance supérieure ou égale à – 40 %, un coupon annuel de 10 % est versé. Si la baisse depuis l’origine dépasse 40 %, aucun coupon n’est versé. A l’échéance des huit ans, en cas de performance supérieure à – 40 %, le capital initial est remboursé. Sinon, l’investisseur recevra la valeur finale du DJ Euro Stoxx 50. Toutefois, il est peu probable que cette obligation aille à son terme, car un mécanisme de remboursement anticipé est prévu dès qu’à une des dates anniversaires l’indice enregistre depuis le 30 janvier 2009 une performance positive ou nulle. Cela pourrait être le cas dès le 9 février 2010. Les garanties ne sont offertes qu’à condition de souscrire avant le 30 janvier courant. NOTRE AVIS. Cet instrument innovant constitue une bonne diversification dans un portefeuille obligataire, car la probabilité que le DJ Euro Stoxx 50 plonge de 40 % supplémentaires est très faible.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009**


26 | PLACEMENTS |

SICAV & FONDS

TRÉSORERIE. Avec la baisse des taux de la BCE et des rendements de l’épargne liquide, les placements de précaution deviennent moins attrayants, à commencer par le livret A. Mais les Français n’en apprécieront pas moins toujours la sécurité.

PLACEMENTS LIQUIDES : LA NOUVELLE DONNE DES RÉMUNÉRATIONS EN 2009 près un cru 2008 exceptionnel, 2009 s’annonce moins propice à l’épargne liquide. Sa rémunération devrait fléchir dans un environnement de baisse des taux courts liée à la conjoncture et au recul de l’inflation. L’an passé, alors que la crise financière et économique mondiale sévissait, entraînant une violente correction boursière (le Cac 40 a fini l’année sur une chute historique de 42,7 %), les Français ont plébiscité les placements sans risque et liquides, capables de faire fructifier leur argent, même modestement. Comptes à terme, livrets réglementés (livrets A et assimilés), livrets bancaires soumis ou non à l’impôt et OPCVM monétaires ont même davantage séduit que l’assurance-vie, qui était auparavant le placement favori. Comme l’indique la direction des études économiques du Crédit Agricole dans sa dernière note trimestrielle, « les flux sur les placements liquides devraient en 2008 atteindre un niveau record à 80 milliards d’euros (après 61 milliards en 2007), soit 60 % du total

des placements des ménages ». Et, précisent ses auteurs, « alors que le taux du livret A a été relevé à deux reprises en 2008 (de 3 % à 3,5 % début février, puis à 4 % début août), les flux sur livrets réglementés avoisineront 35 milliards d’euros sur l’année, dont 17 milliards d’euros pour le livret A ». Il est vrai que, du fait des tensions marquées dans les marchés interbancaires, le rendement du marché monétaire est resté élevé (4,5 % pour le taux Euribor 3 mois).

De 4 % à 2,5 % pour le livret A La fête de l’épargne de précaution est-elle derrière nous ? Les avis sont nuancés. D’un côté, les placements à court terme vont sans conteste perdre de l’attrait en raison de la baisse des taux courts, même si l’inflation se replie aussi. Fin 2008, la Banque Centrale Européenne (BCE) a encore réduit son principal taux directeur à 2,5 %. La plupart des économistes tablaient sur 2 % au premier semestre 2009, ce qui s’est confirmé le 15 janvier, avec une quatrième baisse en trois mois, en partant de 4,25 %. Une

première ! « En 2009, estime-t-on au Crédit Agricole, les taux courts seront en net recul : 2,5 % en moyenne. » Pour Pascale Auclair, directeur général délégué aux gestions à La Française des Placements, les « hypothèses sont celles d’un effondrement des taux courts : 0 % aux Etats-Unis et inférieurs à 2 % en Europe ». La détente des taux directeurs dans la zone euro pourrait éviter une trop forte appréciation de l’euro et une dégradation de compétitivité. Mesurée en glissement annuel, l’’érosion monétaire dans la zone euro a nettement décéléré, de 2,7 % en octobre 2008 à 1,6 % en décembre, niveau inégalé depuis novembre 1999. Ce qui plaidait encore en faveur d’une nouvelle baisse des taux de la BCE. Dans ce contexte, à compter du 1er février prochain, le taux net d’impôts et de prélèvements sociaux servi par le livret A va s’étioler. Fixée chaque semestre (le 1er février et le 1er août) par les pouvoirs publics, en application d’un mode de calcul automatique (moyenne entre inflation et

Les rendements de l’épargne de précaution Produit

Distributeur

Rémunération par an (en %) Taux brut

Taux net (1)

Plafond (en €)

Epargne réglementée Livret d’épargne populaire (LEP)

Ensemble des banques

3

3

7.700

Livret A

Ensemble des banques

2,5

2,5

15.300

Livret Bleu

Crédit Mutuel

2,5

2,5

15.300

Livret de développement durable (LDD)

Ensemble des banques

2,5

2,5

6.000

Compte d’épargne logement (CEL)

Ensemble des banques

2,75 (2)

2,42 (3)

15.300

Plan d’épargne logement (PEL)

Ensemble des banques

2,5 (2)

2,2 (3)

61.200

4,1

2,87

Aucun

4

2,8

Aucun

2,62

1,5 million

Livrets bancaires à taux libres Livret Matmut

Matmut

Livret Binck

BinckBank

Livret Allianz

Allianz Banque

3,75 (4)

Livret MMA

MMA

3,6 (5)

2,5

Aucun

Compte Epargne

BNP Paribas

3,5

2,45

Aucun

Compte sur livret

Bred Banque Populaire

3,5

2,45

Aucun

Compte épargne sur livret

CIC

3,5

2,45

Aucun

Compte sur livret

Société Générale

3,5

2,45

Aucun

Compte sur livret

Boursorama

3,3

2,31

Aucun

Livret Epargne Orange

ING Direct

3,3 (6)

2,31

3 millions

Livret €

Cortal Consors

3,25 (7)

2,27

6 millions

Compte sur livret

HSBC

3,25

2,27

Aucun

Compte sur livret Robeco

Banque Robeco

3 (8)

2,1

5 millions

Livret BPE

BPE

Livret Monabanq

Monabanq

Compte sur livret Compte sur livret Compte sur livret

La Banque Postale

Livret Axa Banque

Axa Banque

3

2,1

Aucun

3,75 (9)

1,92

Aucun

Groupama Banque

2,5

1,75

Aucun

LCL

2,25

1,57

Aucun

2,25 (10)

1,57

Aucun

2 (11)

1,4

Aucun

(1) Après impôt sur le revenu ou prélèvement forfaitaire de 30,1 %. (2) Rendement actuel, hors prime d’Etat. (3) Après contributions sociales de 12,1 %. (4) Jusqu’à 15.300 € et 2,75 % brut (1,92 % net) au-delà. (5) Dans la limite de 20.000 € de dépôt et 2 % brut (1,4 % net) au-delà. (6) 5 % brut (3,5 % net) garantis jusqu’à fin juin 2009, pour toute première ouverture avant le 28 février 2009 et jusqu’à 120.000 € de dépôts. (7) 4 % brut (2,8 % net) pendant quatre mois, dans la limite de 100.000 €, pour toute première ouverture d’un Livret € avant le 31 janvier 2009 et avec un minimum de 1.000 €. (8) Minimum de 15.000 € à l’ouverture. (9) Pour les 25.000 premiers euros. 4,15 % brut (2,9 % net) pour les dépôts supérieurs à 25.000 €.Taux personnalisé pour les dépôts supérieurs à 150.000 €. (10) Jusqu’à 50.000 €. 2 % brut (1,4 % net) au-delà de 50.000 € et jusqu’à 150.000 €. 1,75 % brut (1,22 % net) au-delà de 150.000 €. Et, jusqu’au 31 janvier 2009, 4 % brut (2,8 % net) garantis durant six mois dans la limite de 5.000 €. (11) Jusqu’à 15.300 €. 3 % brut (2,1 % net) au-delà.

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Placements des ménages : les prévisions 2009 Placements Epargne liquide dont Dépôts à vue Livrets OPCVM monétaires Dépôts à terme Titres de créances négociables Epargne bloquée dont Plans d’épargne logement Plans d’épargne populaire Assurance-vie Autres (dont actions non cotées) Total placements

moyenne mensuelle des taux à court terme – Euribor 3 mois et Eonia – arrondie au quart de point le plus proche), la rémunération du porte-drapeau de l’épargne sans risque devait tomber à 2 %. D’aucuns estiment qu’elle pourrait encore descendre cette année. Le gouvernement a la possibilité de déroger à la formule de calcul, en cas de circonstances jugées exceptionnelles, en décidant d’opter pour un taux de 2,5 %. C’est exactement ce qu’il a fait jeudi : les pouvoirs publics ont suivi la suggestion de la Banque de France en limitant la décrue à 1,5 point de pourcentage. « La réduction logique du taux du livret A, observe Cyril Blesson, directeur de la recherche économique et institutionnelle chez Seeds Finance, s’inscrit dans un processus de baisse générale des taux d’intérêt mis en œuvre par la BCE pour tenter de juguler la crise économique et de crédit. Il s’agit de relancer l’investissement. La croissance économique a besoin de prise de risques. Par ailleurs, poursuit-il, le taux de détention du livret A est plus élevé chez les ménages à haut revenu. » Les autres produits d’épargne réglementée défiscalisés comme le livret Bleu du Crédit Mutuel et le livret de développement durable vont voir, à l’identique, leur rendement fondre.

Promotions sous conditions Autre point négatif pour les placements liquides : une fiscalité alourdie depuis le 1er janvier 2009. En effet, les épargnants doivent s’acquitter d’une nouvelle taxe de 1,1 % destinée à financer le revenu de solidarité active (RSA), qui s’impute notamment sur les intérêts des livrets bancaires et des comptes à terme. Pour le calcul des impôts 2009, le taux des prélèvements sociaux passe de 11 % à 12,1 %, et le prélèvement forfaitaire libératoire de 29 % à 30,1 %.

Flux (en milliards d’euros) 53 4 25 3 20 1 59 - 10 -2 71 13 125

Source : Crédit Agricole

A

En dépit d’une rémunération en baisse et d’une fiscalité en hausse, l’épargne de précaution devrait toujours séduire. Selon les prévisions du Bipe, l’épargne liquide continuerait encore à dominer en début d’année, en raison « de la banalisation du livret A, de l’absence de concurrence des produits en actions et d’un taux de rémunération encore relativement favorable ». C’est seulement à partir du second semestre que la société de conseil anticipe que, « dans un contexte de dynamisme retrouvé du Cac 40 et d’amélioration des anticipations, les produits à sous-jacents boursiers reprendraient progressivement le dessus, d’autant plus que l’attractivité des placements sur livret baisserait ». Une analyse en partie partagée par les spécialistes du Crédit Agricole, pour qui « les ménages resteront prudents mais privilégieront moins les placements liquides, dont la rému n é rat i o n s e ra m o i n s attrayante ». Les épargnants « pourraient amorcer au second semestre un retour vers les titres de marché ». La plupart des établissements bancaires (par exemple, ING Direct, Allianz Banque, Groupama Banque, LCL, HSBC, BNP Paribas, Axa Banque ou Fortuneo) ont dégainé des offres promotionnelles en matière de livrets bancaires souvent alléchantes, mais assorties de conditions à décrypter avec soin. Anne-Sophie Vion

Livret A : un refuge pendant les crises Année

Déc. 06 Déc. 07 Fév. 09

Rémunération 2,75 %

3%

Encours (en Md€)

120,4 132,8 *

115,4

2,5 %

* Octobre 2008 Source : Banque de France


AVIS D'EXPERT

| PLACEMENTS | 27

LA VIE DES GESTIONS - L’AVIS DES GÉRANTS… Jorge Julio, gérant du fonds Goupil

« Nous avons des positions en Air Liquide, Alstom, Unilever, Danone, Vivendi, SAP ou encore Philips » Quelles sont les caractéristiques de Goupil, fonds qui se classe dans le top 10 de sa catégorie depuis un an et qui, depuis sa création en avril 2007, bat de 25 points et de 23 points de pourcentage la moyenne des OPCVM investis en actions de la zone euro et sa référence indicielle, l’Euro Stoxx 50 ? Goupil est un fonds éligible au PEA. Nous introduisons dans son pilotage des méthodes de gestion alternative. L’objectif est d’optimiser le couple rendement/risque et de surperformer l’indice de référence de manière significative. La surperformance attendue provient pour l’essentiel de nos interventions dans les marchés dérivés. Nous utilisons des méthodes quantitatives d’aide à la décision et adoptons une démarche d’arbitrage statistique, ce qui nous distingue de ceux qui gèrent de façon traditionnelle. Notre modèle est paramétré avec des indicateurs macroéconomiques, de corrélation entre les classes d’actifs et de volatilité. Il nous permet de détecter des anomalies dont nous entendons tirer parti. Pour éviter des frais trop élevés, nous restons dans le régime de ce que les professionnels du trading appellent la basse fréquence. Sur quoi votre stratégie de gestion repose-t-elle concrètement ? D’abord, nous devons détenir au moins 75 % d’actions européennes. Et nous nous limitons aux titres qui composent l’Euro Stoxx 50. Actuellement, nous avons 32 lignes et un pourcentage d’investissement de 76,5 %. Ensuite, grâce à une partie des 25 % de disponibilités, nous intervenons dans les marchés dérivés par l’intermédiaire d’achats d’options d’achat et/ou de vente (calls ou puts) et de contrats à terme (futures) sur indice. Selon nos anticipations, nous pouvons surexposer ou, au contraire, sous-exposer le portefeuille aux actions. Aujourd’hui, par exemple, l’actif est couvert à hauteur de 17,5 % et notre taux d’exposition réel est de 59 %. Cela signifie que nous sommes en mesure de capter 59 % de la hausse ou susceptibles de subir 59 % de la baisse du marché. Nous pouvons théoriquement aller d’une exposition négative de 25 % à une exposition positive de 200 %. Précisons que nous ne ven-

dons pas de titres à découvert. La partie investie en actions est relativement stable. Nous ne voulons pas de rotation rapide. Nous recherchons des valeurs robustes. Nous nous servons de critères comme la prévision de dividende, le ratio endettement sur capitalisation boursière, le bêta faible [sensibilité réduite aux mouvements de

marché] ou le poids dans l’indice. Avez-vous des secteurs et des valeurs de prédilection ? Nous apprécions l’agroalimentaire, avec Danone et Unilever. Nestlé est une valeur hors zone euro, mais très intéressante. Nous nous intéressons à SAP, à Vivendi et à une valeur de père de famille

comme Air Liquide. Nous aimons bien Alstom, que nous préférons, par exemple, à Vinci. Nous avons très peu de valeurs financières. Nous sommes plutôt neutres sur les télécoms, comme envers le secteur de l’énergie et celui des services aux collectivités, dont nous venons de réduire la surpondération. Dans la pharmacie, nous aurions choisi un

britannique ou un suisse, mais il n’y en a pas dans notre indice. Le thème peut, toutefois, être représenté par l’intermédiaire du pôle équipement médical de Philips. Enfin, nous n’avons pas cru à l’automobile ni à Volskwagen, qui est pourtant une grosse pondération de l’indice. Propos recueillis par Michel Lemosof

A la Une

ce mois-ci Sicav et fonds, les conséquences de la crise, quels thèmes seront porteurs dans les mois à venir ? Pour faire rebondir votre contrat d'assurance-vie soyez réactifs et sachez diversifier. Comment valoriser votre immobilier grâce à l'écologie ? Découvrez les nouvelles règles fiscales de la loi de finances, à commencer par le plafonnement des niches.

PERFORMANCE GESTION Création : décembre 2006. Actionnariat : Remarque Finance. Spécialité : l’alternatif au service de la gestion classique. Encours gérés : 2 millions d’euros. Effectif : 3 personnes. Nombre de fonds : 2.

En vente 3,90€ chez votre marchand de journaux Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


28 | PLACEMENTS |

MEDIATEUR

INVESTISSEMENT. L’épargne individuelle peut aujourd’hui revêtir un caractère éthique. Loin des idées reçues, quelques produits font fructifier votre argent en jouant la carte de la philanthropie.

L’ÉPARGNE SOLIDAIRE : GÉNÉREUX SAUF CÔTÉ FISCAL E

Les activités financées par l’épargne solidaire

Social et logement

Emploi

39

%

43

8 10 Environnement Solidarité internationale

Source : Finansol

pargner pour soi en soutenant financièrement des projets d’insertion, de logement social ou de commerce équitable, tel est le principe de l’épargne solidaire. Compromis entre épargne et don, ce type de placement introduit un mécanisme de solidarité dans une démarche d’épargne à la base égoïste. Un geste d’autant plus philanthrope qu’il ne présente qu’un intérêt fiscal limité, comparé à un don classique offrant une réduction d’impôt à hauteur de 66% de la somme versée dans la limite de 20% du revenu imposable. Et ce malgré les avantages annoncés en matière d’impôt, notamment pour les fonds de partage.

Répartition. L’emploi et le logement sont les principaux secteurs d’activité concernés par les investissements solidaires. L’argent ainsi distribué contribue entre autres à l’insertion par l’emploi ou la revitalisation de territoires en difficulté.

Les fonds de partage C’est sous forme de dons que les fonds de partage s’engagent à reverser une partie des revenus qui, logiquement, devraient vous revenir, à des associations humanitaires ou d’intérêt général. A la différence des fonds solidaires investis directement dans des projets engagés, les actifs des fonds de partage sont placés dans des supports peu risqués tels les obligations ou les titres monétaires. Citons comme exemple le fonds Faim et Développement commercialisé par le Crédit Coopératif, Pacte Vert Tiers Monde du Crédit Agricole, Ecureuil Recherche et Partage de la Caisse d’Epargne… A l’instar de tous les OPCVM de

distribution, les revenus accordés par les fonds de partage, qu’ils soient crédités sur votre compte ou directement versés à une association, sont imposables. Cependant, alors que la part d’intérêt qui vous revient est soumise à une fiscalité classique (impôt sur le revenu ou, sur option, au prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 30,1%), celle donnée à une association bénéficie d’un avantage fiscal non négligeable. A savoir, un taux de prélèvement libératoire ramené à 5% hors prélèvements sociaux. De plus, grâce à ces dons, vous profitez sur cette part d’une réduc-

tion d’impôt sur votre IR égale à 66% des sommes versées dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Ce taux de réduction est porté à 75%, plafonné à 495 € pour les dons effectués en faveur des organismes d’aide aux personnes en difficulté.

Les fonds solidaires Qu’ils se déclinent sous forme de Sicav ou de fonds communs de placement, les fonds d’épargne solidaire ont pour caractéristique commune de consacrer au moins 10 % de leurs actifs au financement de projets solidaires via des prises de participation

dans des entreprises spécialisées en finance solidaire (fondations ou sociétés de capital-risque entre autres…). Dans le même ordre d’idées, la part principale (les 90% ou moins restants) de l’actif de ces fonds est généralement gérée selon des critères socialement responsables comme, par exemple, la politique de respect de l’environnement développée par l’entreprise, sa gestion des ressources humaines ou encore sa gouvernance d’entreprise. A l’image de fonds soutenant l’insertion sociale via la création d’emplois comme FCP Insertion Emplois Dynamique distribué par Natixis AM, CAAM Label Solidaire du Crédit Agricole AM, Macif Croissance Durable et Solidaire de la Macif ... Côté fiscalité, les fonds solidaires sont traités comme des OPCVM traditionnels, sans avantage fiscal particulier. Ainsi, en plus des 30,1% d’impôt et de prélèvements sociaux sur les plus-values en cas de dépassement du seuil de cessions au moment de la revente de vos parts, vous êtes également imposé sur les revenus éventuellement distribués par le fonds en question. Qu’ils prennent la forme de dividendes ou d’intérêts, vous pouvez, dans les deux cas, choisir entre le prélèvement libératoire au taux de 30,1% et l’imposition à l’impôt sur le revenu. Anne-Lise Defrance

Depuis le 3 octobre, je ne parviens pas à négocier le certificat open L’Oréal perpétuel 66 € code DE000DR12QJ15. Je n’arrive pas à obtenir de réponse de mon conseiller bancaire ni de la Dresdner, que j’ai contactée par mail et qui est pourtant l’émetteur. G. Pujol Votre certificat appartient à la famille des turbos qui a en l’occurrence comme sous-jacent l’action L’Oréal (un certificat turbo peut avoir comme sous-jacent un indice ou une action). La particularité de ce type de certificat est qu’il comporte une barrière désactivante qui est déterminée lors de son émission. Si, à un moment donné, en cours de vie du certificat, le sousjacent atteint ce niveau, le certificat s’éteint. Votre turbo call vous permettait de jouer la hausse de L’Oréal tant que l’action ne touchait pas la barrière fixée au départ à 66 €. Le 3 octobre, l’action a clôturé à 68,26 €. Le turbo valait alors 22 centimes. Le 6 octobre, à l’ouverture, l’action L’Oréal a coté 65,01 €, c’est-à-dire sous la barrière

de 66 €, désactivant ainsi le turbo. Le certificat a expiré à ce moment-là et a perdu toute valeur.

¢ Turbo désactivé et fiscalité J’ai un turbo warrant échéance mars 2009, mais qui a été désactivé en novembre 2008. Ne pouvant plus le vendre, puis-je utiliser cette moins-value en 2008, ou dois-je attendre 2009 ? Je vous pose cette question car mon relevé fiscal du Crédit Mutuel n’a pas comptabilisé cette moins-value en 2008, est-ce normal ? M. Ducourants Les turbos peuvent expirer prématurément à leur échéance lorsque leur barrière désactivante est franchie (voir question précédente). Vous perdez alors la totalité de votre investissement. La perte s’enregistre au moment de la survenue de cet événement et non au terme théorique du turbo. En conséquence, la désactivation date de novembre 2008 et, à ce titre, la perte pour un montant équivalent au montant de l’achat doit être comptabilisée

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

en 2008. Vous pouvez l’imputer directement sur des gains warrants ou, si vous avez dépassé le seuil des cessions de 25.000 € (en vigueur en 2008), sur des plus-values d’autres valeurs mobilières.

¢ Changement de code mnémonique pour Essilor Voulant céder mes titres Essilor International, je n’ai pu passer mon ordre en ligne comme à l’accoutumée. Pouvez-vous m’en indiquer la raison B. Pujaldat Votre ordre n’a probablement pas pu être enregistré car le code mnémonique de l’action Essilor que vous avez utilisé n’est plus valide. Il a été modifié le 5 janvier 2009. Nous avions annoncé cette modification dans notre Agenda en page XXIII de notre numéro du 3 janvier. Il convient dorénavant d’indiquer pour l’action le mnémo EI (anciennement EF), et pour l’Oceane le mnémo YEI (anciennement YEF).

¢ Retrait sur PEA Mon PEA ayant plus de huit ans,

ArcelorMittal et Dexia quittent la place de Paris Non, ce n’est pas un problème technique sur notre site Internet ! Depuis le 14 janvier, vous ne pouvez en effet plus accéder aux valeurs ArcelorMittal (mnémo : MT, anciennement MTP) et Dexia (DEXB, anciennement DX) via la Bourse de Paris. Désormais, pour visualiser les cours de ces valeurs, il faut respectivement consulter les places néerlandaise et belge. Conséquence de la mise en place par l’opérateur boursier Nyse Euronext d’un carnet d’ordres unique assorti d’une plateforme unique de règlement-livraison, qui oblige les sociétés présentes sur plusieurs de ses places (en l’occurrence Paris, Bruxelles et Amsterdam) à choisir un marché de référence. Cela signifie que pour une société anciennement « multilistée » et donc « multitradée », c’est-à-dire cotée simultanément sur au moins deux de ces marchés, une seule ligne de négociation est désormais retenue. Le marché de référence est l’apanage de la société qui peut pour des raisons de notoriété demeurer multilistée. A noter également, outre un changement de code mnémonique, ArcelorMittal et Dexia ont été contraintes, en n’optant pas pour Paris mais respectivement pour Amsterdam et Bruxelles, de quitter un peu plus tôt, le 28 octobre 2008, le Service à Règlement Différé. En effet, la possibilité de recourir au SRD, et donc d’effectuer des opérations à crédit, n’est pas autorisée à Amsterdam et à Bruxelles. A.-L. D.

La cote Investir des Sicav et des obligations

VOS QUESTIONS / NOS RÉPONSES ¢ Turbo call désactivé

ACTUALITÉS

puis-je transférer certains de ses titres sur mon compte titres ordinaire ? Dois-je acquitter à cette occasion les prélèvements sociaux et comment sont-ils calculés le cas échéant ? Quelle incidence sur le fonctionnement de mon plan ? R. Lecante Après huit ans, vous pouvez effectuer des retraits partiels sur votre PEA sans être contraint de clore votre plan. Lors de chaque retrait, vous devez vous acquitter des prélèvements sociaux afférents à ce retrait calculés sur le gain net du PEA au jour du transfert. Ces contributions sont proratisées. Par exemple, si vous avez versé 100 sur votre plan, et que vous retiriez 50 alors que votre PEA valorise 200, on considère que, sur les 50 de retrait, 25 sont des gains. Les prélèvements sociaux s’appliquent sur 25 aux taux progressifs de 0,5 à 12,1 selon les dates de consolidation du gain. Y. T.

Posez vos questions sur investir.fr

Le service « Médiation » de votre journal s’est assigné une triple mission : sélectionner et traiter les questions boursières et patrimoniales que vous lui exprimez par courrier, courriel ou téléphone, présenter et résoudre mensuellement un différend survenu entre un abonné et son intermédiaire et choisi pour son exemplarité, recenser et apprécier vos suggestions, à charge pour nous d’en défendre le bien-fondé auprès de notre comité de rédaction. Notre nouvelle formule, qui publiait en alternance la cote des 1.000 Sicav avec une cote obligataire enrichie et repensée, vous privait manifestement d’une source d’informations. Vous avez été nombreux à vous manifester et regretter cette modification. Face au bien-fondé de cette demande, nous nous sommes faits vos porteparole auprès du comité de rédaction du journal et avons, en votre nom, obtenu gain de cause. A compter donc de ce numéro, vous retrouverez simultanément chaque semaine ces deux cotes dans notre cahier central. Y. T.


FISCALITE

| PLACEMENTS | 29

IMMOBILIER. L’atterrissage en douceur s’est transformé en correction brutale et le marché s’est gelé.

EN 2008 LES PRIX DES LOGEMENTS ANCIENS ONT BAISSÉ DE PRÈS DE 10 %

Brutale accélération du recul au dernier trimestre La Fnaim, pour sa part, met l’accent sur le premier de ces deux chiffres, et c’est celui qui est le plus souvent repris dans les médias. Le deuxième chiffre – le plus élevé – est pourtant sans doute celui qui est à la fois le plus facile à comprendre et le plus proche de la réalité de la tendance du marché. Les données publiées (voir tableau ci-contre) montrent en effet que le mouvement de baisse des prix, qui s’était amorcé au cours des deux premiers trimestres de l’année dernière, s’est confirmé au troisième trimestre avec un recul de – 2,9 %, et s’est brutalement accentué en fin d’année avec une baisse de – 6,5 % sur trois mois, d’octobre à décembre. « Dès la fin du premier semestre,

Baisse des prix : ce n'est qu'un début ! 205 195 185 175

X Prix trimestriel (en €/m2)

Convention fiscale franco-suisse Un avenant à la convention fiscale franco-suisse, signé le 13 janvier à Berne, devrait, selon

2.369

165 155 145 135 125 115 1.319 105 95

T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2000 2008

Le cycle de hausse, qui a commencé en 1998, a duré presque dix ans, et s’est traduit par une hausse des prix des logements, en moyenne, de plus de 140 %. Il succédait à une période de recul des prix et de marasme de sept ans, qui avait touché surtout les marchés franciliens. et de façon accentuée au cours des mois d’été, traditionnellement actifs en matière de vente de logements, commente la lettre de conjoncture de la Fnaim, le marché a durement marqué le pas. Les achats de logements neufs se sont fortement réduits, l’activité de la revente de logements anciens a bientôt suivi et s’est nettement ralentie : au troisième trimestre de l’année, le freinage affectait la quasi-totalité des marchés. » Le retournement du cycle immobilier, résultat prévisible résultant du décalage de plus en plus grand entre le niveau de prix atteint par les logements et les possibilités financières des ménages, a précédé de plusieurs mois l’éclatement en septembre de la crise financière et bancaire en France. Mais cette dernière a aggravé la

EN BREF Crédits moins chers Entre le mois de novembre 2008 et janvier 2009, les taux fixes des crédits immobiliers ont baissé en moyenne de 0,45 %. Le taux (fixe) moyen des prêts immobiliers sur vingt ans est repassé sous la barre des 5 %. « Néanmoins, on constate que les différentes baisses dont les banques ont pu bénéficier ne se sont pas répercutées intégralement sur les taux des crédits aux particuliers, les banques ont également profité de cette aubaine pour reconstituer leurs marges », explique Geoffroy Bragadir, fondateur d’Empruntis.com.

2.630

Indice Fnaim des prix de l'ancien (base 100 : 2000)

situation et a transformé l’atterrissage en douceur annoncé en vraie correction. La baisse des prix, en resolvabilisant une partie des acquéreurs, va-t-elle permettre un redémarrage des transactions ? C’est l’espoir des agents immobiliers.

Les acquéreurs parient sur les baisses futures Mais la désolvabilisation d’un nombre croissant d’acquéreurs potentiels et les refus de prêts, liés au durcissement de la politique de distribution des crédits par les banquiers, n’expliquent pas à eux seuls le recul des ventes. Si le marché est gelé, c’est sans doute, parce que les Français « sont réticents à s’engager dans le long terme, dans un univers tourmenté et

peu prévisible à leurs yeux », parce qu’ils attendent une baisse des taux des crédits. Mais c’est aussi, et peutêtre surtout, parce que, dans un contexte de marché baissier, les acquéreurs potentiels attendent, à juste titre, que les prix baissent. Or la baisse ne fait que commencer. L’étude de la Fédération de l’immobilier montre que, si toutes les grandes régions affichent globalement des prix à la baisse au dernier

trimestre 2008 par rapport au dernier trimestre 2007 (– 0,2 % pour le Nord et l’Est, – 6,7 % pour le SudOuest, – 7,4 % pour l’Ouest et pour Centre et Alpes, – 10,7 % pour l’Ilede-France et – 17,7 % pour le SudEst), dans le détail, par exemple dans certaines villes, les prix résistent encore et se sont affichés en hausse. Mais, a précisé René Pallincourt, président de la Fnaim, qui présentait ces chiffres, pas pour longtemps. Pour l’avenir, la Fnaim estime peu probable un fort recul des prix pendant les quatre prochaines années « compte tenu de la pression exercée par la demande » et, parmi tous les scénarios possibles, donne sa préférence à celui qui parie sur une relance durable du marché, avec un retour à la croissance dès 2010. C’est une vision optimiste. En matière d’évolution des prix immobiliers, toute prévision chiffrée est hasardeuse. Le contexte économique général n’incite pas à l’optimisme, c’est le moins qu’on puisse dire. La période de hausse qui s’est terminée en 2007 a duré presque dix ans, pendant lesquels les prix ont progressé de plus de 140 %. Il y a donc de la marge pour la baisse . Patrick Augier

Evolution des prix des logements en France % de variation... ... trimestrielle (1) ... annuelle en glissement trim. (2)

T3 07

T4 07

T1 08

T2 08

T3 08

T4 08

- 0,7

1,1

- 1,2

0,4

- 2,9

- 6,5

2,8

2,6

0,8

- 0,5

- 2,6

- 9,9

(1) Le pourcentage de variation trimestrielle mesure l’évolution intervenue entre la moyenne des prix des 3 derniers mois connus et la moyenne des prix des 3 mois précédents. (2) Le pourcentage de variation annuelle en glissement trimestriel mesure l’évolution entre la moyenne des prix d’un trimestre donné d’une année donnée et la moyenne des prix du même trimestre considéré l’année précédente.

Source : Fnaim

agie des statistiques. Pour évaluer la baisse des prix des logements anciens en 2008, la Fédération nationale de l’immobilier, dans son enquête de conjoncture présentée le 13 janvier, donne deux chiffres : en comparant la moyenne des prix des douze mois de 2008 et la moyenne des douze mois de 2007 (c’est la « variation en glissement annuel »), la Fnaim aboutit pour l’année 2008, à partir des données fournies par ses adhérents, à une baisse de – 3,1 % (– 1,2 % pour les appartements et – 4,9 % pour les maisons) ; mais, en comparant le prix moyen du dernier trimestre 2008 au prix moyen du dernier trimestre 2007 (c’est « la variation annuelle en glissement trimestriel »), elle aboutit à une baisse de – 9,9 %.

Source : Fnaim

M

INFORMATIONS DES SOCIÉTÉS

Christine Lagarde, ministre de l’Economie, « faciliter le suivi par nos services de contrôle et de recouvrement du respect de leurs obligations fiscales par les usagers ». Cet accord prévoit, notamment, un échange d’informations bancaires. Nouvelles SCPI fiscales La nouvelle réduction d’impôt pour l’investissement locatif adoptée dans la loi de finances pour 2009 pourra bénéficier aux souscripteurs de parts de SCPI répondant aux conditions du dispositif. La réduction d’impôt égale à 25 % du prix d’acquisition, pris en compte dans la limite de 300.000 €, est étalée sur neuf ans (1/9 par an). Sur option, la réduction d’impôt peut atteindre au maximum 37 % répartis sur quinze ans.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


30 | ANALYSES ET OPINIONS |

INTERVIEW 1937. Naissance à Boulogne-Billancourt 1960. Licencié ès sciences économiques 1961. Entrée dans la société familiale, spécialisée dans la construction de logements et de bureaux 1964. Rencontre avec le champion olympique Jean Vuarney, qui projette de développer Avoriaz 1973. Création du Festival international du film fantastique à Avoriaz 1975. Création du groupe Pierre & Vacances, qui va se développer autour de deux axes, le tourisme et l’immobilier touristique

GÉRARD BRÉMOND PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL, PIERRE & VACANCES Grâce à un bon début de saison d’hiver, le fondateur du groupe de loisirs, présent aussi dans l’immobilier, se montre serein pour 2009. La proximité de ses résidences « à la carte » est un atout dans la crise, dont il va profiter pour effectuer des acquisitions.

«NOS ATOUTS DANS LE TOURISME DE PROXIMITÉ ME RENDENT CONFIANT» La saison d’hiver semble bien partie. Février se présente-t-il aussi bien que Noël ? Oui, le deuxième trimestre commence bien. Pour les vacances de février, nous sommes complets sur les deux semaines de vacances scolaires communes aux trois zones. Il reste quelques disponibilités pour la première et la dernière semaine. Toutefois, les réservations de dernière minute sont en progrès en raison de l’anxiété ambiante. Les incertitudes sur le niveau de revenu ou la perte éventuelle de son emploi retardent la prise de décision. Ainsi, la visibilité est moins bonne que lors des années précédentes. Dans notre division immobilière, la croissance du premier trimestre résulte de la cession par acte notarié de réservations antérieures. Avec la crise, les conditions de crédit se sont durcies, conduisant certains investisseurs à renoncer à leurs acquisitions. Nous avons mis en place une nouvelle formule à fort potentiel. Il s’agit d’acquisitions mixant les séjours personnels de vacances et la rentabilité locative. A Avoriaz, les nouvelles résidences que nous commercialisons sur plans rencontrent un franc succès, avec une quarantaine de réservations d’appartements en quelques semaines. Nous tablons pour notre premier semestre (du 1er octobre au 31 mars) sur une stabilité du chiffre d’affaires de nos activités touristiques. Votre bilan solide vous permet d’envisager des acquisitions. De quelle dimension ? Et quelle division en profitera ? La crise va nous permettre de saisir des opportunités de baisse de prix d’acquisition du foncier, qui s’était considérablement renchéri

depuis dix ans. De même, le coût des travaux va également se réduire. Cela va nous permettre de reconstituer une offre immobilière attractive pour nos clients. Nos nouvelles acquisitions pourront concerner aussi bien des terrains que des opérateurs ou des parcs touristiques, à la seule condition qu’ils correspondent à notre cœur de métier : la résidence de tourisme en Europe. Dans le cadre d’opérations de croissance externe importantes, nous envisagerions un partenariat financier ou industriel. Aujourd’hui nous n’étudions pas de dossier de cette nature, mais demain ce n’est pas exclu. Comment analysez-vous la crise actuelle de l’immobilier. Etes-vous inquiet pour la branche immobilier de Pierre & Vacances cette année ? Je reste serein pour deux raisons : contrairement à la crise très forte qu’a connue l’immobilier au début des années 90, les stocks fonciers et immobiliers sur le marché du loisir sont plus réduits, ce qui permettra de les écouler plus rapidement. Ensuite, nous n’avons pas constaté, comme dans la crise en 1990, d’achats spéculatifs de la part des marchands de biens. La situation est plus saine. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas de stocks. Nous vendons sur plans, de sorte que nous ne sommes pas conduits à consentir des baisses de prix. Nos marges dans l’immobilier ne devraient pas se réduire. Comment se présente le niveau des réservations pour la saison d’été ? Il est trop tôt pour le dire. En janvier, la visibilité sur l’été est encore faible. En ce qui

concerne les vacances scolaires, les Français ne devraient pas les sacrifier. Le véritable enjeu concernera l’avant et l’après-saison. Nos atouts dans le tourisme de proximité me rendent confiant. Allez-vous faire plus de promotions que les autres années ? Nous allons seulement intensifier nos promotions pour les courts séjours, hors période de vacances scolaires. Le danger des promotions spécifiques serait d’entraîner une perte de repère de la valeur d’un bien ou d’un service.

Nos marges dans l’immobilier ne devraient pas se réduire Vos projets de développement au Maroc se déroulent-ils selon vos plans ou prennent-ils du retard à cause de la crise ? Tout se passe bien. Nous finalisons le tour de table. Nous acquérons 100 hectares à Marrakech, la première tranche comportant un Oasis-Eco-Resort de 2.500 lits sous les marques Résidences MGM et Pierre & Vacances. Cet investissement sera financé par une foncière locale. Dans un premier temps, nous ne commercialiserons que des séjours. Puis,

une fois ce parc touristique lancé, nous procéderons à des développements immobiliers en proposant à nos clients d’acheter des appartements. Dans l’hypothèse d’une crise longue, allez-vous réduire vos projets d’investissement? Notre ambition d’ajouter 10.000 appartements à notre parc d’ici à cinq ans ne nécessitera pas d’investissements élevés. Ces derniers se limitent à l’acquisition du foncier. En outre, nous avons encore renforcé nos règles prudentielles en n’achetant un terrain qu’après avoir vendu sur plan 60 % du programme. Vous venez de regrouper vos activités dans le pôle tourisme. Confirmez-vous les synergies espérées à 10 millions cette année ? Oui, le chantier avance bien et je confirme le chiffre de 10 millions d’économies pour l’exercice en cours. La politique actuelle de dividende va-telle être maintenue ? Oui, nous maintenons notre politique de distribution de dividende, lequel offre un rendement de 7 % sur le cours actuel. Allez-vous sortir renforcés de cette crise ? Oui ! Nous aurons optimisé notre productivité grâce à la mise en œuvre des synergies entre Center Parcs Europe et Pierre & Vacances Tourisme Europe et nous aurons procédé à des croissances externes dans les pôles immobilier et touristique. Propos recueillis par Sylvie Aubert

NOTRE OPINION PIERRE & VACANCES DÉMARRE BIEN L’EXERCICE 2008-2009

D

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

L'immobilier et Center Parcs offrent de belles marges Chiffre d'affaires 2007/2008 (clôture le 30 septembre) : 1,4 Pierre & Vacances Europe

Evolution du taux de marge opérationnelle sur un an, au 30 septembre 2008 10,4 % 9,7 % 9,4 % 8,4 %

Md€

Pôle tour is 540 En M€

me

es pistes enneigées, du soleil ! S’il y a un domaine que la grisaille a épargné pour les fêtes de fin d’année, ce sont bien les sports d’hiver. Les stations ont fait le plein et les résidences de Pierre & Vacances n’ont pas fait exception. Ainsi, le groupe, qui avait déjà réalisé un exercice 2007-2008 (clos fin septembre) satisfaisant, commence bien l’année. A périmètre courant, le chiffre d’affaires du premier trimestre (du 1er octobre au 31 décembre) du groupe de tourisme et d’immobilier a crû de 6,4 %. Toutefois, cette année ayant bénéficié de deux jours supplémentaires de vacances de Noël, le groupe a retraité le chiffre d’affaires touristique pour obtenir des données comparables à celles de la période précédente. Ainsi les ventes totales de Pierre & Vacances n’ont-elles augmenté que de 4,6 %, à 297,4 millions d’euros. Compte tenu de la morosité ambiante, ce score est

628

Pôle tourisme

Center Parcs Europe

256

Développement immobilier

2,5 % 2,9 % .06/.07 .07/.08

Développement immobilier

.06/.07 .07/.08

.06/.07 .07/.08

Center Parcs Pierre & Vacances Europe Europe

Rentabilité. Le pôle immobilier, qui ne représente que 18 % des ventes, offre les meilleures marges. Dans la branche tourisme, les taux de croissance des ventes sont d’un bon niveau. tout à fait honorable et la Bourse avait d’ailleurs anticipé cette bonne nouvelle, le titre ayant progressé à contre-courant du marché la veille de la publication (+ 2,5 %), quand le Cac a perdu plus de

4,5 %. Dans la branche tourisme (+ 4,5 %, à 217,7 millions), les ventes de Pierre & Vacances Europe ont grimpé de 3,5 % et celles de Center Parcs Europe de 5 %. Les

résidences urbaines ont tiré la croissance (+ 11,9 %), tout comme les Antilles (+ 11,4 %), ce qui peut surprendre. Mais la Martinique et la Guadeloupe font toujours rêver les vacanciers. Quant aux activités du groupe dans l’immobilier, elles sont aussi en progrès (+ 4,8 %), à 79,7 millions. Le groupe devrait profiter de son bilan solide (taux d’endettement limité à 17 %) pour se renforcer dans ses deux métiers. S. A. ACHETER La saison d’hiver est bonne et la proximité devrait protéger le groupe de la crise. La marge de l’immobilier devrait être maintenue au haut niveau de 2008. Nous fixons l’objectif à 49 €. PROCHAIN RENDEZ-VOUS Jeudi 16 avril pour les ventes du deuxième trimestre et les premiers chiffres sur les réservations d’été.


POINTS DE VUE

| ANALYSES ET OPINIONS | 31

L’ÉDITORIAL DE HUBERT TASSIN

Les créanciers, maîtres des dividendes, donc de la tendance N

icolas Sarkozy a remis sur la table les contreparties que les Etats doivent exiger à leur soutien apporté à des entreprises privées. A l’occasion des vœux aux « forces économiques », le président de la République a éclairci la règle du jeu pour les banques. Le sauvetage des établissements par l’argent public doit, selon lui, conduire à un accroissement des crédits aux entreprises, entraîner un renoncement des principaux dirigeants à leurs bonus de rémunération, interdire des programmes de rachat d’actions et modérer les dividendes versés aux actionnaires. On touche là les conséquences de l’entrée des banques dans l’économie mixte. Les barrières ne sont pas fixées avec autant de rigueur qu’elles ont pu l’être dans les pays anglo-saxons, mais celui qui paye (l’Etat) se doit de réglementer sévèrement la gestion et la rémunération des actionnaires. Ce qui vaut pour les banques vaudra à l’évidence pour les constructeurs automobiles ou tout autre secteur mis sous respiration plus ou moins artificielle par l’Etat. Si les rémunérations – souvent aberrantes – données à certains des dirigeants sont coiffées, c’est pour ramener de la mesure, mais, aussi, pour engager une communication plus citoyenne de la part des gran-

des entreprises. En matière de rémunération des actionnaires (dividendes et rachats d’actions), il va de soi que les créanciers sont rémunérés avant les propriétaires. Compte tenu de l’ampleur des créances ou garanties consenties, les Etats prêteurs ont le droit, sinon le devoir, d’imposer une politique de fonds propres qui garantisse leurs intérêts. Il n’y a pas débat : l’Etat peut se comporter comme n’importe lequel des prêteurs en assortissant ses injections de liquidités de conditions particulières concernant, en particulier, la rémunération des actionnaires. Accepter son argent ne peut qu’entraîner une perte dans la liberté de gestion.

MAUVAIS ET BONS ÉLÈVES Cette question de la rémunération des actionnaires est aujourd’hui centrale pour la gestion d’un portefeuille. Nous avons signalé à de nombreuses reprises que la recherche du rendement primait sur toute autre considération dans l’environnement financier actuel. La difficulté de l’exercice est de déterminer les sociétés qui vont tenir leurs versements à l’épreuve des résultats 2008 et, surtout, de perspectives 2009 peu fiables et médiocres. S’ajoute la question des contrats parti-

culiers pris auprès des créanciers (covenants), une pratique sans doute nouvelle pour les Etats, mais très courante pour les banques. Les analystes de CM-CIC Securities pointent ainsi des dividendes à risques pour des sociétés comme Natixis, Lafarge, Latécoère, Trigano, Peugeot, Renault, Rexel, Imerys, BNP Paribas ou Rhodia. La tenue des titres considérés dépendra du rendez-vous des conseils d’administration en charge des dividendes.

L’ÉTAT SAIT SE SERVIR Il n’y a pas que du négatif à voir les investisseurs trier ainsi le bon grain de l’ivraie. Les rebonds des cours des mauvais élèves pourront même, à un moment (pas avant le second semestre 2009), être plus intéressants à rechercher en Bourse que la réalité des rémunérations des bons élèves. Les sociétés solides n’ont pas de raison d’être excessivement prudentes dans leurs versements. Un exemple ? L’Etat justement, qui a déjà obtenu plus de 2 milliards d’euros d’acompte sur les dividendes 2008 de trois de ses belles participations, France Télécom, GDF Suez et EDF. Des décisions forcément cohérentes avec la qualité et la visibilité des résultats de ces grandes entreprises.

LA POLITIQUE INTERNATIONALE PAR DOMINIQUE BROMBERGER

Le Proche-Orient attend d’Obama une action dont le scénario est écrit L

es grandes lignes d’un accord de cessezle-feu à Gaza sont d’ores et déjà connues. Le Hamas cessera de tirer des roquettes sur Israël ; les Israéliens se retireront de Gaza. Des mesures seront adoptées pour interdire l’approvisionnement en armes de l’enclave palestinienne ; mais le Hamas fera en sorte qu’elles puissent être partiellement contournées. Le blocus israélien sera levé, en partie au moins ; mais Israël se gardera la possibilité de le rétablir au cas où la trêve serait rompue. Si la logique qui a amené le gouvernement de Jérusalem à commencer ses opérations militaires avant l’inauguration de Barack Obama est respectée, l’équipe Olmert-LivniBarak devrait les arrêter peu de temps après l’entrée de celui-ci à la Maison-Blanche. Et présenter cette interruption comme un geste de bonne volonté à son intention. La crédibilité de Tsahal, très écornée au cours de la guerre de 2006 contre le Hezbollah, aura été, au moins en partie, restaurée. Le Hamas, bien qu’éprouvé militairement, n’aura pas été détruit et il aura acquis le statut de seule force de résistance palestinienne à l’« ennemi israélien ». Mahmoud Abbas et « l’Autorité » palestinienne sortiront de cette guerre très affaiblis. Et les régimes arabes modérés sunnites, qui avaient, de fait, constitué une alliance informelle avec Israël contre les

radicaux chiites menés par l’Iran, devront se tenir un peu plus à l’écart de l’Etat hébreu. C’est dire que, sans une rapide intervention extérieure, le cessez-le-feu ne sera qu’une trêve extraordinairement fragile. C’est ce dont ont pris conscience, au cours des derniers jours, le président élu et son équipe. Le premier geste de Barack Obama et de Hillary Clinton consistera, très peu de temps après les cérémonies d’inauguration, à faire effectuer une tournée dans la région par un envoyé spécial du président afin de signifier que « l’Amérique est de retour » sur la scène du Proche-Orient. Des sources bien informées, à Washington, laissent entendre que cet envoyé spécial pourrait être Richard Haas, un diplomate et universitaire de grande compétence et non pas l’un des anciens conseillers de Bill Clinton qui font la queue dans l’antichambre de Hillary Clinton. Ce choix permettrait de signifier que la méthode suivie ne serait pas analogue à celle qui avait abouti à l’échec des négociations de Camp David. Richard Haas, dans un article de Newsweek, décrit ce que pourraient être les contours d’un règlement à venir : un accord territorial fondé sur les frontières de 1967 avec échanges de territoire pour tenir compte de l’existence des blocs de colonies qui pénètrent profondément en Cisjordanie,

un empiétement sur la vieille ville de Jérusalem afin que les Palestiniens puissent la proclamer capitale de leur Etat. Entre-temps, il serait indispensable de mettre fin au grignotage ininterrompu des terres palestiniennes par les colons. Sans quoi les Palestiniens concluront que leur Etat ne sera jamais viable. Enfin, dans l’intervalle, il est indispensable de rétablir des mouvements de marchandises et de personnes entre la Cisjordanie et Gaza.

LE RÔLE CLÉ DE LA TURQUIE Dans la négociation, les Etats-Unis devraient s’appuyer sur la Turquie, qui entretient de bonnes relations avec la Syrie et Israël. La Turquie pourrait, en outre, être très utile comme intermédiaire pour des conversations indirectes avec le Hamas. L’organisation islamiste a démontré que l’on ne peut imaginer de paix sans son accord. Or, les Etats-Unis, comme l’Union européenne, sont empêchés, au moins pour l’avenir proche, d’avoir des contacts avec elle puisqu’ils l’ont mise sur la liste des groupes terroristes. Enfin, Barack Obama effectuera au printemps une grande tournée dans la région. Sans s’engager dans les détails, le président des Etats-Unis donnera ainsi le signal de l’implication de son administration dans les négociations à venir.

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE SIGOGNE *

Course contre la déflation L’

année 2009 s’ouvre sur un défi de taille dont les marchés n’ont pas nécessairement pris toute la mesure : si le système bancaire ne sort pas rapidement de sa léthargie, la plupart des pays développés ont de fortes chances de basculer les uns après les autres dans la déflation. La solidarité de façade dont nos dirigeants font encore état pourrait alors voler en éclats sous la pression des opinions publiques. La tentation serait en effet grande de chercher à rétablir par la dépréciation de la monnaie le surcroît de demande nécessaire à la reprise de l’activité. Ce faisant, chaque pays ne ferait que reporter sur ses partenaires le poids de la récession, le passage du mistigri n’ayant finalement pour effet que de désorganiser le commerce international et d’aviver les réactions protectionnistes. Les craintes récurrentes d’éclatement de la zone euro relèvent de la même logique. Déflation ou inflation au cours des prochaines années ? Sans surprise, les deux discours s’affrontent et brouillent les esprits. L’injection massive de liquidités requinque le clan des quantitativistes qui relient mécaniquement l’évolution de la monnaie de la banque centrale à l’évolution future des prix. La planche à billets, mode de financement direct de déficits publics qui s’annoncent abyssaux, est agitée comme un épouvantail, dissuadant les épargnants d’investir trop dans les titres à revenu fixe. L’aversion au risque, qui avait d’abord bénéficié aux obligations d’Etat, se retournerait alors contre celles-ci, bloquant ainsi les ultimes possibilités de financement de l’économie. En réalité, évoquer dès aujourd’hui un danger inflationniste ne tient nullement compte de l’état de la conjoncture. La seule chose certaine en ce début d’année 2009 est que la demande de biens et services a brusquement plongé bien au-dessous de l’offre, ce qui exerce un frein puissant à la hausse des prix et des salaires. En zone euro, l’inflation est retombée à 1,6 % en décembre 2008, selon l’estimation provisoire d’Eurostat. L’inflation sous-jacente reste en deçà de 2 %, ce qui est conforme à l’objectif de la BCE. La récession attendue pour cette année s’annonce plus ample que celle de 1993, comme le montre le sentiment économique publié par la Commission européenne. Face à la mauvaise volonté des banques, effective ou pressentie, les entreprises n’ont qu’une idée en tête : réduire leur exposition au crédit en coupant dans les dépenses de façon à s’autofinancer au maximum. Par là même, elles ôtent à leurs fournisseurs toute capacité de relever leurs prix. Les conséquences sur l’emploi seront sévères : la montée du chômage va casser la hausse des salaires et faire reculer la consommation. Le creux conjoncturel va être tel qu’il faudra plusieurs années pour ramener l’économie à l’équilibre. Entre-temps, la hausse des prix faiblira jusqu’à s’interrompre totalement, piégeant les emprunteurs qui ne pourront plus compter sur l’érosion monétaire pour alléger leurs dettes. Dans la course contre la déflation, la BCE pourrait bien être le lièvre de la fable. *Economiste.

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


Investir 51, rue Vivienne - 75095 Paris Cedex 2 Tél. 01 44 88 48 00 Internet www.investir.fr Minitel 3615 INV

Index des valeurs citées dans ce numéro

N° 1828

DU 17 AU 23 JANVIER 2009

Accor ▶ 16, 20 Air France-KLM ▶ 13 Alitalia ▶ 13 April Group ▶ 17 Argan ▶ 18 BNP Paribas ▶ 5 Boiron ▶ 18 Bouygues ▶ 14

SOMMAIRE 2. L’essentiel 3. L’événement. Malgré le plan Paulson, les banques sont menacées 4-5. Enquête. Après la tempête : le tour d’Europe du secteur bancaire

6. Conjoncture. L’Allemagne paie sa forte exposition au commerce mondial 7. Monnaie, taux, or et pétrole 8-9. Table ronde. Les marchés américains espèrent un « effet Obama » 10-11. Les « Investir 10 » 12 à 17. Valeurs du SRD 18 à 22. Valeurs moyennes

22. L’informatique de santé 23. Analyse graphique 24. Spéculation 25. Au-delà des actions 26. Sicav et fonds. Placements liquides : la nouvelle donne 27. Avis d’experts 28. Médiateur

29. Fiscalité. 2008 : les logements anciens ont baissé de près de 10 % 30. Interview. Gérard Brémont, PDG de Pierre & Vacances 31. Points de vue I. Bourse de Paris. Wall Street XXII-XXIII. L’agenda XXIV. La semaine du Cac

LE PANORAMA DES CONSEILS

Carrefour ▶ 15 Casino ▶ 15 Cegedim ▶ 22 Crédit Agricole SA ▶ 3 Dassault Systèmes ▶ 19 Dexia ▶ 3 EADS ▶ 13 EDF ▶ 17 Foncière des 6e et 7e arrdts ▶ 20 Forestière Equatoriale ▶ 20 France Télécom ▶ 14 GDF Suez ▶ 16 Iliad ▶ 14 Ipsos ▶ 11 LDC ▶ 20 Léon de Bruxelles ▶ 19 Maesa ▶ 20 Mediobanca ▶ 5 Montaigne Fashion Group ▶ 20

Les recommandations de la rédaction

Natixis ▶ 3

Nous conseillons aussi d’acheter : Argan,

ACHETER Iliad. Le secteur reste l’un des plus défensifs de la cote. Profiter du recul du titre, consécutif à la probable entrée de la société sur le marché de la téléphonie mobile, pour se renforcer. Pernod Ricard. Les résultats de l’exercice en cours devraient être encore en progression, grâce notamment à la montée en gamme des spiritueux et à l’achat d’Absolut. Pharmagest Interactive. De belles perspectives dans un secteur, l’informatique destinée à la santé, défensif. Thales. Les rumeurs autour du remplacement de Denis Ranque à la tête du groupe ne remettent pas en cause les qualités défensives de la valeur Toupargel. On peut recommencer à s’intéresser au distributeur de produits surgelés, qui devrait confirmer ses prévisions de résultats. Spéculatif.

LE CONSEIL DE LA SEMAINE

BNP Paribas, Bouygues, Bristol Myers Squibb, Carrefour (spéculatif), Cegedim, ExxonMobil, France Télécom, Maesa (spéculatif), McDonald’s, Monsanto, Pierre & Vacances, Saint-Gobain, Vivendi, Wal-Mart et Zodiac.

CONSERVER April Group. L’assureur dément les rumeurs d’évolution de son capital.

Nous conseillons aussi de conserver : Foncière des 6e et 7e arrondissements et Léon de Bruxelles (attendre).

VENDRE Air France-KLM. Le mariage avec Alitalia est une bonne opération sur le plan

stratégique, mais le transport aérien est un secteur très touché par la dégradation de l’économie. EADS. Le groupe se concentre sur sa trésorerie mais, pour la première fois depuis 2003, les commandes devraient être inférieures aux livraisons. GDF Suez. Même si la société est parvenue à émettre un emprunt obligataire dans de bonnes conditions, la perspective d’une baisse des tarifs du gaz en avril est pénalisante. Renault. Le constructeur a limité les dégâts avec un déclin de 4,1 % de ses ventes en 2008, mais les perspectives du secteur automobile restent très sombres.

Boiron p. 18

Le groupe de grande distribution bénéficie de ses enseignes discount et de proximité, ce qui lui permet de résister à la crise. Le résultat opérationnel courant de 2008 devrait avoir progressé et de nombreuses mesures ont été prises pour prés er ver la marge cette anné e (mnémo : CO).

Le leader européen de l’homéopathie pourrait profiter de la forte pathologie grippale en France. Par ailleurs, le groupe dispose d’un important potentiel d’amélioration de la rentabilité. La marge opérationnelle devrait remonter à 12 % en 2008, ce qui conforterait l’objectif de 14 % pour 2010 (mnémo : BOI).

Pernod Ricard ▶ 16 Peugeot ▶ 14 Pharmagest ▶ 22 Pierre & Vacances ▶ 30 Renault ▶ 14 Rodriguez Group ▶ 12 Rue du Commerce ▶ 20 Saint-Gobain ▶ 12 Satyam ▶ 14 Société Générale ▶ 3 Thales ▶ 13 Thomson ▶ 12 Toupargel ▶ 19 Turenne Investissement ▶ 18 Vivendi ▶ 14, 17 Zodiac Aerospace ▶ 17

Nous conseillons aussi de vendre ou de rester à l’écart de : Accor, Crédit Agricole SA, Dexia, Natixis, Peugeot, Rodriguez Group, Société Générale et Thomson.

LE COUP DE CŒUR D’« INVESTIR »

Casino p. 15

Neopost ▶ 20

LA VALEUR À DÉCOUVRIR

Turenne Investissement p. 18 Cette société d’investissement, qui prend des participations dans des petites et moyennes entreprises non cotées en Bourse, reste active malgré la crise. Elle n’est pas endettée et surtout l’action affiche une décote de 70% (mnémo : ALTUR).

Également traitées cette semaine sur investir.fr A Toute Vitesse AST Groupe Auplata Auto Escape Bull Regpt. Camaïeu CGG Veritas Chargeurs Christian Dior CNP Dane-Elec Memory EDF Energies Nouvelles Egide Esi Group Essilor International Gaussin Groupe Eurotunnel Groupe Go Sport Hubwoo.com

Le suivi de nos conseils Essilor (31,70 €, EI)

Le numéro un mondial de l’optique finalise l’acquisition de l’américain Sigent Armolite, un des dix premiers fabricants mondiaux de verres (130 millions d’euros de chiffre d’affaires, 4 % des facturations d’Essilor). Le titre a bien mieux résisté que le Cac en un an et garde ses qualités défensives. Achat. Objectif à 40 €.

Stallergènes (38,90 €, GENP)

Le spécialiste de la désensibilisation aux allergies a affiché au quatrième trimestre une croissance de ses ventes de 15,6 %, supérieure aux attentes. Le chiffre d’affaires annuel atteint 171 millions d’euros (+16,3 %,

«INVESTIR 10 RENDEMENT» Nous entrons SES et sortons Vivendi. «INVESTIR 10 INTERNATIONAL» Nous remplaçons E.On par RWE.

Jacquet Metals

bien plus que les 10 % prévus). Les résultats vont finalement être en progression. L’aspect spéculatif demeure même si Wendel attend l’opportunité boursièrement pour sortir. Achat spéculatif pour viser 50 €.

Manutan (32,40 €, MAN)

Le groupe de VPC enregistre un ralentissement de ses ventes (– 2 % à périmètre constant) au premier trimestre 2008-2009. Le bilan reste sain avec une trésorerie nette positive de 90 millions d’euros. En dépit des qualités de la valeur, nous restons à l’écart pour l’instant.

ÃLE TOP

Tonnellerie François Frères (25,55 €, TFF)

Depuis notre sélection dans notre rubrique Coup

de cœur, le 20 décembre, l’action a regagné 14 % sur cette courte période. La société est bien gérée et offre de bonnes résistances dans des marchés en baisse. Achat maintenu avec un objectif de 30 €.

Ä

LE FLOP

Eurotunnel (4,10 €, GET)

Le chiffre d’affaires s’est inscrit, hors exceptionnel, en recul de 9 % (– 2 % à périmètre comparable), à 704 millions d’euros. Le groupe rappelle que l’incendie de septembre a pénalisé de 50 % l’activité navettes, expliquant le recul de 24 % des facturations globales au dernier trimestre. Le titre a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis notre conseil du 5 juillet. Au cours actuel, on conservera.

NOS NOS CONSEILS CONSEILS EN EN TEMPS TEMPS RÉEL RÉEL SUR SUR INVESTIR.FR INVESTIR.FR

Lafarge Latécoère Manutan International Notrefamille.com Octo Technology PSB Industries Radiall Rallye Rhodia Riber Saft Sanofi-Aventis Signaux Girod Stallergènes Total Valeo Vêt’Affaires Virbac Wavecom


PRINCIPALES VARIATIONS Toutes nos cotations et nos conseils sur investir.fr

LA COTE

N° 1828 - LES COURS DU VENDREDI 16 JANVIER 2009 EN CLÔTURE À 17 H 30

Bourse de Paris

LES PLUS FORTES HAUSSES Rodriguez Group Trigano Thomson Orco Property Group Fimalac Sanofi-Aventis SES Ubisoft Entertainment Maroc Telecom Ipsen Euler Hermes Rhodia Nyse Euronext Valeo Renault TF1 Lafarge Saint-Gobain Soitec Alstom

des ventes au détail aux Etats-Unis et la baisse du taux directeur de la BCE à 2 %.

LE MARCHÉ PARISIEN SAUVE LES 3.000 POINTS près sept séances consécutives de baisse, le Cac 40 est parvenu, vendredi 16 janvier, à s’offrir un maigre rebond. De quoi sauver le seuil symbolique des 3.000 points, mis en danger en milieu de semaine par deux journées noires : la première, celle du 14 janvier, a été marquée par la publication, aux Etats-Unis, de ventes au détail très décevantes pour le mois de décembre, ainsi que par une série de mauvaises nouvelles pour le compartiment bancaire en Europe. Deutsche Bank a ainsi annoncé qu’il prévoyait une perte de près de 4 milliards d’euros tandis qu’un analyste a estimé que HSBC devrait réaliser une augmentation de capital de 30 milliards de dollars ! Sur cette seule séance, Axa, LVMH, Saint-Gobain et Société Générale ont perdu plus de 10 %. Et le Cac 40 a chuté de 4,56 %. La journée du 15 janvier n’a pas non plus permis de remonter la pente malgré la décision de la Banque Centrale Européenne d’abaisser son

VALEURS DU SRD 28,3% 13,1% 12,9% 6,5% 4,3% 3,4% 2,9% 2,9% 2,7% 2,7%

LES PLUS FORTES BAISSES

RECUL. Une seule séance dans le vert pour cette semaine marquée par la mauvaise statistique

A

Du 9-1-2009 en clôture au 16-1-2009 en clôture

L'INDICE CAC 40 SUR UN AN Variations... ... sur 1 an : - 42,30 % ... depuis le début de l'année : - 6,25 % ... sur la semaine : - 8,57 %

VALEURS D'EURONEXT (hors SRD) LES PLUS FORTES HAUSSES

Evolution sur la semaine 3400 3.308,85 3.016,75

+ 8,26 %

6.000

3.300 + 2,05 %

5.000

3.200

+ 0,36 %

3.100

- 1,37 %

- 0,96 %

3.000

- 6,25 %

- 6,43 %

- 10,05 %

3.000

- 11,56 % A.

M.

J.

taux directeur de 2,5 % à 2 %, retrouvant ainsi son niveau de la mi2003. Cette décision avait été anticipée par les économistes et n’a donc pas eu d’effet positif sur le marché parisien qui a, au contraire, de nouveau cédé 1,8 %, pour finir sous les 3.000 points. En fin de semaine, l’impulsion qui a permis le léger rebond du Cac 40 est une nouvelle fois venue d’outre-Atlantique puisque les in-

J.

A.

S.

O.

Le vendredi en clôture

2.900

- 13,52 %

2.000

M.

Gantois ADT SIIC Mondial Pêche Sinclair Pharma AST Groupe Signaux Girod Medasys Sartorius Stedim Biotech Fromageries Bel Sabeton

61,7% 50,0% 47,1% 26,7% 21,3% 19,7% 18,3% 16,0% 15,0% 13,4%

LES PLUS FORTES BAISSES

4.000- 1,62 % - 1,74 %

F. 08

-24,5% -21,3% -21,0% -20,3% -20,0% -17,1% -17,1% -16,1% -15,6% -15,5%

N.

D.

J. 09

vestisseurs ont salué le déblocage par le Sénat américain de la deuxième tranche du plan de sauvetage du secteur financier (350 milliards de dollars sur un total de 700), ainsi que l’octroi de 20 milliards de dollars à Bank of America. Cette petite bouffée d’oxygène ne suffira pas à regonfler le moral des analystes financiers, qui est en berne après ce début d’année très moyen et alors que

12

13

14

15

16

s’amorce le début de la saison des résultats trimestriels aux EtatsUnis. Au sein d’Oddo Securities, Jean Danjou estime que 2009 sera « une année de transition » et souligne que les valeurs de rendement, thème privilégié par nombre d’opérateurs cette année, pourraient se révéler plus fragiles que prévu une fois venue « l’heure de vérité sur les bénéfices ». Pierre-Alban Pillet

Synergie Dexia Cafom Crosswood Risc Group Cesar Selcodis Devoteam Outremer Telecom Kindy

-23,3% -21,0% -19,6% -18,6% -18,5% -17,9% -16,7% -16,3% -16,1% -16,1%

VALEURS DE L'ALTERNEXT LES PLUS FORTES HAUSSES Acheter-Louer.fr Groupimo Adomos Environnement SA O2I Stradim-Espace Finances MG International eFront Email Vision Ipsogen

43,1% 39,2% 22,2% 17,5% 16,1% 12,7% 10,3% 9,5% 8,2% 5,7%

LES PLUS FORTES BAISSES

Wall Street

Neotion 1 855 Freelance.com CRM Company Group Dietswell Sporever VDI Group Yin Partners ECT Industrie Monceau Fleurs

Le marché à suivre : Tokyo

DOW JONES : – 3,68 % Les banques de Charybde en Scylla

NIKKEI 225 : – 6,86 % Les résultats annuels inquiètent

▶ Reléguant au second plan les difficultés du secteur automobile et des sociétés industrielles en général (Alcoa a chuté de 16,5 % entre lundi et mercredi après avoir publié une perte trimestrielle de 1,2 milliard de dollars), les banques ont retrouvé le haut de l’affiche en seconde partie de semaine pour le malheur de la Bourse (voir page 3). Le Dow Jones, qui réagissait aussi à une baisse des ventes de détail de 2,7 % en décembre aux Etats-Unis, a accéléré son repli mercredi, avant de se reprendre un peu en fin de semaine. Les investisseurs craignaient une accumulation des mauvaises nouvelles et

▶ La semaine boursière a été écourtée à Tokyo, lundi étant férié. Cela n’a pas empêché la baisse d’être sévère : le Nikkei 225 affiche une perte hebdomadaire de 6,8 %, malgré un rebond de 2,6 % vendredi, grâce aux marchés américains et au renflouement de Bank of America. Mais l’indice a décroché de 4,8 % mardi et de 4,9 % jeudi. Deux thèmes, en particulier, inquiètent les investisseurs, à commencer par le renforcement du yen face au dollar à cause de la nette dégradation du climat économique américain. Cette évolution des devises ne fait donc qu’accentuer la défiance envers les grandes exportatrices

L'INDICE DOW JONES 8.599,18 8.282,37 à 17 h 8.500 8.400 8.300 8.200 8.100 8.000 7.900

Janvier

12

13

14

15 16

n’ont pas été déçus, puisque, en plus des déboires des banques, ils ont dû affronter la faillite du canadien Nortel ou encore le retrait temporaire de Steve Jobs de la tête d’Apple pour raisons de santé. Y. M. A.

8.230,15

8.836,80

en clôture 8.700

8.400

8.100

7.800

clos

12

Janvier

13

14

15

16

telles que Sony, Toshiba ou bien Nissan, qui devraient annoncer des pertes opérationnelles pour l’exercice finissant le 31 mars. Une perspective qui risque de déprimer encore le Nikkei dans les semaines à venir. C. L. C.

-33,7% -33,3% -30,2% -25,0% -23,1% -19,9% -12,5% -11,3% -11,1% -11,0%


II

LES MARCHÉS

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

ZOOM SUR DEUX GRANDS INDICES

À SUIVRE

CAC LONG TERME

PÉTROLE

DOW JONES LONG TERME

8.000

3.016,75

6.922,33 le 4-9-00 7.000

Le brent en $/baril

8.282,37 15.000 14.093,08 le 12-10-07

6.000 12.000

5.000 4.000

9.000

3.000

6.000

48,50

150 120 90 60 30 2006

2007

2008 .09

EURO/DOLLAR 1,3326

En $

2.000

1,6 3.000

1,4

1.000 998,73 le 11-1-88

1.903,51 le 22-1-88

.09

.88 .89 1990 .91 .92 .93 .94 .95 .96 .97 .98 .99 2000 .01 .02 .03 .04 .05 .06 .07

1,2

0

0

.08

.09

1,0

.88 .89 .90 .91 .92 .93 .94 .95 .96 .97 .98 .99 .00 .01 .02 .03 .04 .05 .06 .07 .08

2006

CAC 40. PER, bénéfices,

CAC 40. Extrêmes annuels

DOW JONES. PER, bénéfices,

DOW JONES. Extrêmes annuels

rendements

(en clôture)

rendements

(en clôture)

Plus-haut Plus-bas (date) (date) 2006 5.541,76 (29-12) 4.615,44 (14-6) 2007 6.168,15 (1-6) 5.265,47 (16-8) 2008-2009 5.550,36 (2-1) 2.881,26 (21-11)

Année

PER Variation (nbre de fois) des bénéfices 2007 7,5 + 3,5 % 2008 (est.) 8,1 – 7,5 % 2009 (est.) 8,6 – 5,5 % Année

Rdt 5,6 % 5,3 % 5,6 %

Année

PER Variation (nbre de fois) des bénéfices 2007 9,9 – 1,4 % 2008 (est.) 11,6 – 14,8 % 2009 (est.) 11,5 + 0,6 %

LE PANORAMA DES PLACES FINANCIÈRES Cours en clôture du 16-1-2009 PARIS Cac 40 Cac Next 20 SBF 120 SBF 250 SBF 80 Cac Mid100 Cac Small90 Cac Allshares VM100 IT.Cac 20 IT. Cac EUROPE Indices pan-européens EuroFirst 80 EuroFirst 100 EuroStoxx 50 EuroStoxx EuropeStoxx 50 EuropeStoxx Euronext 100 Next 150 Zone euro Francfort - Dax Amsterdam - AEX Bruxelles - Bel 20 Helsinki - HEX Index Lisbonne - PSI 20 Madrid- Ibex 35 Milan - Mib30 Vienne - ATX Hors Zone euro Londres - FTSE 100 Istanbul - ISE National 100 Moscou - RTS (dollar) Stockholm - OMX Zurich - SMI AMERIQUES New York Dow Jones Standard & Poor's 500 Nasdaq Composite Russel 2000 Autres Places Toronto - Indice Combine Mexico - IPC Sao Paulo - Bovespa ASIE Tokyo** - Nikkei 225 Hong Kong** - Hang Seng Bombay - BSE Sensex 30 Séoul - Kospi 200 Shangai - Shangai B Singapour - Strait Times Taipei - Weighted Index AUTRES INDICES Monde - Morgan Stanley* Londres - FT Gold*

4,2 % 4,4 % 4,1 %

2008 .09

ONCE D'OR 824,25

En $/once

1.000

Plus-haut Plus-bas (date) (date) 2006 12.510,57 (27-12) 10.667,39 (20-1) 2007 14.164,63 (9-10) 12.050,41 (5-3) 2008-2009 13.058 (2-5) 7.552,29 (20-11) Année

800 600 400 2006

2007

2008 .09

LES VALEURS QUI FONT L'UNANIMITÉ

Variation semaine

Var. dep. fin 2008

Indice fin 2008

3016.75 3440.63 2175.95 2121.79 3350.69 4360.45 3905.17 3100.46 664.39 2668.54 649.88

- 8.57 - 8.43 - 8.42 - 8.40 - 7.41 - 7.00 - 2.81 - 9.56 - 0.22 - 9.29 - 9.01

- 6.25 - 5.09 - 5.85 - 5.75 - 2.98 - 1.40 + 5.14 - 5.69 + 6.30 - 8.33 - 7.68

3217.97 3625.14 2311.08 2251.35 3453.45 4422.23 3714.35 3287.59 624.99 2911.00 703.98

5665.94 (02-01-08) 6885.17 (02-01-08) 4097.19 (02-01-08) 3953.69 (02-01-08) 6397.48 (02-01-08) 7736.69 (02-01-08) 8124.81 (02-01-08) 5882.74 (02-01-08) 1368.75 (02-01-08) 4716.87 (02-01-08) 1117.70 (02-01-08)

2838.50 (21-11-08) 3165.50 (21-11-08) 2041.82 (21-11-08) 2022.54 (21-11-08) 3076.38 (21-11-08) 4108.49 (21-11-08) 3614.77 (23-12-08) 2972.30 (21-11-08) 603.68 (22-12-08) 2496.60 (27-10-08) 621.19 (27-10-08)

2887.37 2566.54 2281.45 210.33 2005.89 192.96 520.64 912.90

- 8.52 - 7.96 - 8.25 - 7.83 - 7.09 - 7.15 - 8.01 - 6.06

- 7.08 - 4.17 - 6.94 - 5.60 - 2.88 - 2.00 - 4.46 + 0.33

3107.42 2678.09 2451.48 222.81 2065.46 196.90 544.92 909.94

5640.72 (02-01-08) 4867.81 (02-01-08) 4411.59 (02-01-08) 416.21 (02-01-08) 3691.59 (02-01-08) 365.44 (02-01-08) 1002.63 (02-01-08) 1793.49 (02-01-08)

2699.19 (21-11-08) 2421.43 (21-11-08) 2128.29 (21-11-08) 196.05 (21-11-08) 1867.20 (21-11-08) 179.72 (21-11-08) 486.53 (21-11-08) 853.49 (21-11-08)

4366.28 248.55 1851.65 5309.24 6446.08 8620.10 19479.00 1732.94

- 8.73 - 6.62 - 6.20 - 5.71 - 2.22 - 8.09 - 6.21 - 4.53

- 9.23 + 1.06 - 2.99 - 1.74 + 1.65 - 6.26 - 2.92 - 1.02

4810.20 245.94 1908.64 5403.52 6341.34 9195.80 20064.00 1750.83

8100.64 (02-01-08) 518.27 (02-01-08) 4170.27 (02-01-08) 11642.12 (02-01-08) 13112.60 (02-01-08) 15186.00 (02-01-08) 38885.00 (02-01-08) 4549.23 (02-01-08)

4014.60 (24-10-08) 220.12 (21-11-08) 1757.25 (02-12-08) 5028.00 (21-11-08) 5659.69 (27-10-08) 7737.20 (27-10-08) 18523.00 (05-12-08) 1492.83 (21-11-08)

4147.06 25630.96 621.00 628.69 5435.54

- 6.78 - 3.17 - 1.72 - 8.33 - 4.59

- 6.47 - 4.59 - 0.71 - 5.08 - 0.54

4434.17 26864.07 625.42 662.33 5464.96

6534.70 (04-01-08) 55538.13 (02-01-08) 2487.91 (19-05-08) 1081.44 (02-01-08) 8421.00 (03-01-08)

3665.21 (27-10-08) 20912.19 (20-11-08) 549.42 (24-10-08) 556.77 (27-10-08) 5034.41 (21-11-08)

8282.37 840.25 1506.16 464.22

- 5.18 - 6.18 - 4.87 - 4.60

- 3.36 - 6.97 - 4.49 - 7.05

8483.93 903.25 1577.03 499.45

13279.54 (02-01-08) 1471.77 (02-01-08) 2661.50 (02-01-08) 768.46 (02-01-08)

7449.38 (21-11-08) 741.02 (21-11-08) 1295.48 (21-11-08) 371.30 (21-11-08)

8828.07 20098.25 39457.16

- 2.91 - 8.15 - 4.72

- 0.03 - 10.36 + 5.08

8830.72 22420.01 37550.31

15154.77 (06-06-08) 32095.04 (21-04-08) 73920.30 (29-05-08)

7647.11 (21-11-08) 16868.66 (27-10-08) 29435.11 (27-10-08)

8230.15 13255.51 9323.59 148.03 120.81 1723.39 4353.70

- 6.87 - 7.80 - 0.88 - 3.98 + 1.80 - 4.82 - 3.31

- 5.91 - 7.87 - 5.86 + 1.59 + 9.62 - 2.14 - 5.13

8747.17 14387.48 9903.46 145.72 110.21 1761.00 4589.04

15156.66 (04-01-08) 27853.60 (02-01-08) 21206.77 (10-01-08) 245.21 (16-05-08) 373.10 (04-01-08) 3482.30 (31-12-07) 9309.95 (20-05-08)

6994.90 (28-10-08) 10676.29 (27-10-08) 7697.39 (27-10-08) 117.91 (27-10-08) 86.00 (29-10-08) 1473.77 (28-10-08) 3955.43 (21-11-08)

853.35 2048.40

- 9.08 - 7.03

- 6.84 - 13.59

915.97 2370.63

1588.80 (31-12-07) 0.00 -

771.52 (20-11-08) 0.00 -

Indice

Rdt

2007

Extrêmes 2008-2009 Plus-haut (date) Plus-bas (date)

CONSEILS IDENTIQUES INVESTIR / CONSENSUS / ANALYSE GRAPHIQUE ACHETER Eutelsat Communications Scor SES Teleperformance Thales VENDRE April Group Club Méditerranée CNP Assurances

Derichebourg EADS Euler Hermes Faurecia Fimalac Foncière des Régions Haulotte Group HSBC JCDecaux Kaufman & Broad Legrand

Manitou Maroc Telecom Mercialys Natixis Rémy Cointreau Renault Rhodia Soitec STMicroelectronics TF1 Trigano

LES INDICATEURS CLÉS DU SRD PER 2008 (EST.) LES PLUS FORTS (en nombre de fois) Fimalac Hermès International EDF Energies Nouvelles Silic Eurofins Scientific

LES PLUS FAIBLES (en nombre de fois) 38,8 32,7 32,2 30,8 27,1

Nexity Wendel Steria (Groupe) FFP Derichebourg

2,8 3,0 3,4 3,4 3,9

VE/CA 2008 (EST.) LES PLUS FORTS (en nombre de fois) Eutelsat Communications APRR SES Hermès International Sechilienne-Sidec

LES PLUS FAIBLES (en nombre de fois) 6,95 5,46 4,99 4,93 4,46

Peugeot EADS Manitou Technip Valeo

0,03 0,03 0,13 0,14 0,15

ACTIF NET/COURS 2008 (EST.) LES PLUS FORTES SURCOTES APRR Bureau Veritas Maroc Telecom Iliad Hermès International

LES PLUS FORTES DECOTES 1082% 925% 714% 670% 527%

LES PLUS FORTS RENDEMENTS 2008 (EST.) Kaufman & Broad Guyenne et Gascogne Nexity Orco Property Group Maurel & Prom Paris Re

23,2% 19,2% 19,2% 18,1% 15,2% 14,3%

Natixis Orco Property Group FFP Thomson Sequana

-92% -90% -83% -82% -81%

Sequana Foncière des Régions PagesJaunes Manitou Rallye Euler Hermes

14,3% 14,0% 13,6% 12,9% 12,0% 12,0%

EVOLUTION DES CHIFFRES D'AFFAIRES 2008 (est.) LES PLUS FORTES

LES INDICES AU JOUR LE JOUR Indices Cac 40 Cac Next20 SBF 120 SBF 250 Mid&Small190 Cac Small90 Investir VM100 Eurostoxx 50 Dow Jones Nasdaq

vendredi 3299.5 3757.38 2376.09 2316.49 4637.94 4018.15 665.87 2486.59 8599.18 1571.59

lundi 3246.12 3681.50 2336.45 2278.42 4564.45 4035.54 667.34 2451.87 8473.97 1538.79

*Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

mardi 3197.89 3632.76 2300.61 2243.72 4468.51 3989.55 662.45 2411.28 8448.56 1546.46

mercredi 3052 3488.09 2198.54 2144.65 4324.82 3900.62 658.64 2298.46 8200.14 1489.64

jeudi 2995.88 3441.86 2160.71 2108.05 4297.40 3888.54 664.26 2341.40 8212.49 1511.84

vendredi 3016.75 3440.63 2175.95 2121.79 4331.35 3905.17 664.39 2281.45 8282.37 1506.16

GDF Suez Unibail-Rodamco Ingenico Steria (Groupe) Orpéa

LES PLUS FAIBLES 194% 62% 31% 29% 28%

Sequana Rodriguez Group Natixis Soitec Foncière des Régions

-46% -34% -34% -26% -22%

EVOLUTION DES BNPA 2008 (est.) LES PLUS FORTES Technip Société Générale Atos Origin GFI Informatique Derichebourg

LES PLUS FAIBLES 211% 109% 93% 75% 71%

Peugeot Air France-KLM Fimalac Kaufman & Broad Harmony Gold Mining

-78% -74% -74% -64% -63%


SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Comment lire le guide complet des actions du SRD Outil unique, la cote du SRD d’Investir vous permet de gérer votre portefeuille en disposant de toutes les données nécessaires sur les actions de la cote du SRD d’Euronext Paris. Nous avons regroupé les données factuelles (nombre de titres, dividendes, cours de Bourse…) et les éléments comptables (bilan, compte de résultat, bénéfice par action…). Il s’agit de données publiées pour les informations passées, et d’estimations faites par Investir pour les prospectives. Ces éléments permettent d’établir des ratios de valorisation et des rendements afin de juger une valeur sur plusieurs années et de la comparer à d’autres actions. La rédaction d’Investir utilise toutes ces informations pour donner un conseil boursier. Parallèlement, nous vous présentons les recommandations de l’analyse graphique établies par Chart’s et le consensus des analystes calculé par FactSet, pour que vous puissiez vous faire une idée de ce que pense le marché de ces valeurs. Afin de bien comprendre notre cote enrichie, nous apportons, ci-dessous, quelques précisions sur certaines données. ¿ SOCIÉTÉ. Le nombre de titres inscrits à la cote ne comprend pas les lignes secondaires telles que les actions nouvelles.

Les opérations sur titres (OST) indiquent la dernière opération ayant modifié le capital de la société, la parité s’il y a lieu et la date. Il s’agit principalement des divisions de titres (Div.), des augmentations de capital (Aug. cap.) et des attributions gratuites (Attrib.). ¿ COURS. Le cours est précédé d’un carré noir ¢ quand il est antérieur à la date de clôture de la cote (en général le vendredi soir). Le capital échangé semaine (volume de titres échangés dans la semaine rapporté au nombre de titres) mesure le pourcentage du capital qui a changé de mains. Le cours de compensation est le cours pris en compte pour la liquidation des opérations à la date de la dernière prorogation au SRD. ¿ VARIATIONS. Les extrêmes plus-haut/plus-bas de la semaine ou sur 52 semaines correspondent à des cours en séance et non uniquement en clôture. ¿ BILAN. Les données de bilan (endettement net/fonds propres, actif net comptable par action) sont fondées sur les derniers comptes annuels ou semestriels délivrés par la société. La décote-surcote/ANC est un ratio qui rapporte la capitalisation boursière à l’actif net comptable.

III

Date de prorogation : 26 janvier

Lorsqu’il est positif, on parle de surcote. Lorsqu’il est négatif, il s’agit d’une décote. L’indice de solidité est une note d’Investir. Sur une échelle de 0 à 5, elle est matérialisée par des ¢. Elle évalue la santé financière de la société, 5 étant la meilleure note attribuée et 0 (–) la moins bonne. ¿ ACTIVITÉ. Le résultat net correspond au résultat net publié part du groupe. Il intègre les éléments exceptionnels et les amortissements des écarts d’acquisition. ¿ DIVIDENDE. Dans cette colonne, nous indiquons le montant total du dividende par action, y compris le dividende exceptionnel. Un dividende 2007 correspond au dividende provenant des résultats de l’exercice 2007. Il est versé généralement en totalité en 2008, sauf pour les sociétés versant des acomptes. Le dividende est ajusté des opérations financières postérieures à son versement. Nous estimons également le dividende 2008, versé en 2009. Le rendement est calculé sur la base de ce dernier dividende. La date de détachement du dividende correspond à celle du dernier versé dont le montant figure au-dessous. Le montant est suivi d’une indication exprimant sa nature : (T) quand il s’agit d’un versement

total, (A) d’un acompte, (S) d’un solde et (D) d’un dividende autre (en principe exceptionnel). Ce dernier peut donc être différent de celui qui est affiché plus haut, d’autant plus qu’il s’agit d’une donnée historique et non ajustée des OST. ¿ BNPA. Le BNPA, bénéfice net par action, est retraité des éléments dits « exceptionnels », afin de mieux mesurer la performance récurrente de la société. Il sert de base au calcul du ratio cours/bénéfice (PER). ¿ VALORISATION. Les éléments de cette colonne per mettent d’apprécier la per tinence de l’investissement et de juger une société par rapport aux autres et/ou au regard des évaluations historiques. Le PER (ratio cours/bénéfice), multiple des bénéfices, s’obtient en divisant le cours par le BNPA. Il indique combien d’années de bénéfices sont contenues dans les cours. La VE/CA, valeur d’entreprise (capitalisation boursière augmentée de l’endettement net ou diminuée de la trésorerie nette) rapportée au chiffre d’affaires, permet de comparer les valorisations de fonds de commerce de sociétés aux bilans très différents. L’indice d’investissement est une note d’Investir. Sur une échelle de 0 à 5, elle est matérialisée par des ¢. Elle évalue l’opportunité boursière du titre, 5 étant la

meilleure note attribuée et 0 (–) la moins bonne. ¿ CONSEILS. La tendance graphique, réalisée par Chart’s, anticipe l’évolution de l’action à court terme, selon les critères de l’analyse technique. Les deux prochains seuils de résistance (à la hausse) et de support (à la baisse) sont également communiqués. Le consensus des analystes FactSet répertorie les recommandations données par les banques et les courtiers. Il exprime, en pourcentage, les conseils d’achat, de vente et les avis neutres sur la valeur. Abréviations des conseils de la rédaction. A : acheter ; AS : acheter à titre spéculatif ; APP : apporter ; ATT : attendre ; C : conserver ; E : rester à l’écart ; V : vendre ; VP : vente partielle ; ND : non déterminé. Les conseils d’acheter ou de conserver sont suivis d’un objectif de cours. Les conseils d’achat, de vente, de vente partielle peuvent être suivis d’un chiffre entre parenthèses ; celui-ci correspond à un cours limite d’achat en baisse ou de vente en hausse. La couleur orange s’affiche dans la zone de commentaires et de conseils d’une société lorsque la rédaction a changé sa recommandation sur le titre durant la semaine.

Cours

Variation

Accor - AC Hôtellerie, tickets-restaurant 6.836 - 219.869.534 Cac 40 - FR0000120404

Société

31,09 33,95 0% 29,77

Aéroports de Paris - ADP Concessionnaire d'aéroports 4.418 - 98.960.602 Cac Next 20 - FR0010340141

44,64 48,58 0,5 % 44,66

Air France KLM - AF Transport aérien 2.806 - 300.219.278 Cac 40 - FR0000031122

9,35 9,98 0% 9,24

Air Liquide - AI Gaz industriels et médicaux 15.921 - 260.922.348 Cac 40 - FR0000120073 Attrib. (1p10) 9-6-08 Alcatel Lucent - ALU Equipementier télécoms 3.497 - 2.317.509.558 Cac 40 - FR0000130007

61,02 66,96 2,4 % 60,60

Alstom - ALO Infrastr. énergie, ferroviaire 9.758 - 284.694.434 Cac 40 - FR0010220475 Div. par 2 7-7-08 Alten - ATE Conseil en innovation 379 - 31.724.635 SBF 120 - FR0000071946

34,28 40,57 0% 35,47

Altran Technologies - ALT Conseil en innovation 382 - 143.177.101 SBF 120 - FR0000034639 Aug. cap. 24-6-08 April Group - APR Courtier en assurances 804 - 40.810.732 SBF 120 - FR0004037125

2,67 3,15 1,2 % 2,74 19,70 20,55 0,4 % 19,91

APRR - ARR Concessionnaire autoroutier 5.252 - 113.038.156 - FR0006807004

46,46 51 0,2 % 46

Arkema - AKE Chimie de spécialités 742 - 60.454.973 SBF 120 - FR0010313833

12,28 13,70 2,2 % 11,97

Atos Origin - ATO Conseil, infogérance 1.199 - 69.717.453 Cac Next 20 - FR0000051732

17,20 19,17 1,7 % 17,94

Axa - CS Assurance 27.483 - 2.089.158.169 Cac 40 - FR0000120628

13,16 15,44 0% 12,30

Bénéteau - BEN Fabr. de bateaux de plaisance 584 - 87.147.200 SBF 120 - FR0000035164

6,70 7,08 0,5 % 6,70

Bic - BB Stylos, rasoirs, briquets 2.034 - 48.535.226 SBF 120 - FR0000120966

41,90 44,44 0,9 % 41,60

BioMérieux - BIM Diagnostic « in vitro » 2.291 - 39.453.740 Cac Mid 100 - FR0010096479

58,06 61,57 0,4 % 58,79

BNP Paribas - BNP Banque 26.446 - 911.770.317 Cac 40 - FR0000131104

29,01 34,07 0% 29,96

Bolloré - BOL Société d'investissement 2.213 - 24.701.151 Cac Mid 100 - FR0000039299

89,60 90,50 0% 84,77

Bonduelle - BON Légumes transformés 453 - 8.000.000 SBF 120 - FR0000063935

56,60 57,50 0,2 % 57,90

- 8,42 % 34,11 / 29,10 - 37,67 % 56,30 / 24,23 - 11,45 % - 8,11 % 48,80 / 43,49 - 38,85 % 84,60 / 38,44 - 7,75 % - 6,34 % 10,25 / 9,16 - 53,52 % 21,15 / 9,01 + 1,94 % - 8,86 % 66,89 / 60,02 - 32,68 % 91,54 / 55,78 - 6,77 % - 8,71 % 1,67 / 1,48 - 66,62 % 4,98 / 1,44 - 1,57 % - 15,51 % 40,77 / 33,70 - 46,67 % 84,12 / 28,60 - 18,35 % - 12,20 % 14 / 11,70 - 43,12 % 27,80 / 11,70 - 21,36 % - 15,30 % 3,24 / 2,65 - 28,82 % 6,21 / 2,46 - 1,91 % - 4,14 % 22 / 19,50 - 50,50 % 41,84 / 15 + 8,84 % - 8,90 % 50,46 / 45,53 - 32,30 % 78,50 / 41,52 - 6,61 % - 10,40 % 14,14 / 11,64 - 65,62 % 43,94 / 10,93 + 0,20 % - 10,25 % 19,20 / 16,97 - 44,05 % 40,45 / 15,01 - 3,99 % - 14,77 % 15,50 / 11,97 - 49,23 % 26,31 / 11,11 - 16,98 % - 5,37 % 7,29 / 6,46 - 53,08 % 18,34 / 5,81 - 0,74 % - 5,72 % 44,74 / 41,28 + 4,75 % 46,17 / 29,70 + 1,77 % - 5,70 % 62 / 57,10 - 15,86 % 76,50 / 45,97 - 3,23 % - 14,85 % 34,60 / 29,01 - 60,36 % 74,32 / 28,50 - 4,12 % - 0,99 % 91 / 84,77 - 29,81 % 153 / 76,50 + 5,41 % - 1,57 % 58,50 / 56,32 - 30,98 % 84,19 / 51,80 - 3,58 %

1,51 1,65 0% 1,52

11,95 13,61 2,8 % 12,21

Actionnariat Eurazeo/Colony Cap. (22,4%) CDC (8,1%) Autocontrôle (3,6%)

Bilan

Activité

Dividende

31-déc +6% 16,62 + 87 %

7.739 -5% 644 590 590 2.500 +9% 239 260 260 23.000 -5% 748 250 200 12.800 +8% 1123 1226 1250 16.900 -5% -3518 -300 -500 19.400 + 15 % 852 1120 1266 820 + 17 % 42,9 59 62 1.650 +4% 21,6 48 58 695 + 15 % 72,1 57,7 70 2.000 + 14 % 320 320 300 5.680 +0% 122 135 155 5.453 -7% 48 192 215 91.253 -3% 5666 3780 5170 1.095 +8% 93,6 114,4 92 1.396 -4% 171 130 130 1.115 +5% 98,1 122 131 30.106 -3% 7822 4000 5500 7.167 + 12 % 322 310 300 1.570 +5% 51,8 55 59

3,15 1,65 5,3 % 15-5-2008 3,15 (T) 1,63 1,70 3,8 % 6-6-2008 1,63 (T) 0,58 0,50 5,3 % 14-7-2008 0,58 (T) 2,05 2,25 3,7 % 14-5-2008 2,25 (T) 0 0 nul 5-6-2007 0,16 (T) 0,80 0,90 2,6 % 26-6-2008 1,60 (T) 0 0 nul -0 0 0 nul 1-7-2002 0,20 (T) 0,44 0,44 2,2 % 29-4-2008 0,44 (T) 2,94 3 6,5 % 22-12-2008 0,85 (A) 0,75 0,80 6,5 % 22-5-2008 0,75 (T) 0,40 0 nul 30-6-2008 0,40 (T) 1,20 1,20 9,1 % 24-4-2008 1,20 (T) 0,39 0,43 6,4 % 5-2-2008 0,39 (T) 1,35 1,30 3,1 % 28-5-2008 1,35 (T) 0,76 0,82 1,4 % 16-6-2008 0,76 (T) 3,35 1,71 5,9 % 26-5-2008 3,35 (T) 1,10 1,20 1,3 % 11-6-2008 1,10 (T) 1,50 1,50 2,7 % 2-1-2009 1,50 (T)

■ ■ ■

Etat Français (68,4%) Vinci (3,3%) Salariés (2,4%)

31-déc + 58 % 30,31 + 47 % ■ ■ ■ ■

Etat français (15,7%) Autocontrôle (1,5%)

31-mars + 25 % 35,10 - 73 % ■ ■ ■

CDC (2,7%) Salariés (1,1%) BNP Paribas AM (0,7%)

31-déc + 77 % 26,50 + 130 % ■ ■ ■ ■ ■

Invest. institutionnels (72%) Actionn. individuels (22%) Salariés et groupe (6%)

31-déc -4% 4,40 - 66 % ■ ■

Bouygues (30%) FMR LLC (5%) Morgan Stanley (3,3%)

31-mars - 75 % 7,90 + 334 % ■ ■ ■ ■ ■

Public (58,5%) Fondateurs/Holding (40,3%) FCP Alten (1,3%)

31-déc - 10 % 10,29 + 16 % ■ ■ ■ ■ ■

Public (83,1%) Alexis Kniazeff (8,4%) Hubert Martigny (8,4%)

31-déc + 70 % 3,16 - 16 %

Holding Evolem (62%) Public (35%) Invest. institutionnels (2%)

31-déc NS 5,93 + 232 %

■ ■

■ ■ ■ ■ ■

Eiffarie (81,5%) Lagummet December (10,5%)

31-déc + 1.274 % 3,93 + 1.082 % ■ ■ ■ ■

Greenlight Capital (10,6%) Dodge & Cox (9,9%) Gpe Bruxelles Lambert (3,9%)

31-déc + 25 % 32,70 - 63 %

PAI Partners (22%) Pardus (10%) Centaurus (7%)

31-déc + 12 % 30,94 - 44 %

■ ■

■ ■ ■

Invest. instit. franç. (24,1%) Invest. instit. E.U. (17,2%) Mutuelles Axa (14,5%)

31-déc NS 18,65 - 30 % ■ ■ ■ ■

Beri 21 (55%) Autocontrôle (4%)

31-août - 51 % 5,02 + 34 % ■ ■ ■ ■

Famille Bich (44,3%) Silchester Int. Invest. (13,6%) Arnold & Bleischroeder (5,2 %)

31-déc - 18 % 27,80 + 51 % ■ ■ ■

Mérieux Alliance (58,9%) Groupe M. Dassault (5,1%)

31-déc -5% 16,40 + 254 %

Etat belge (11,6%) Axa (5,9%) Salariés (5,9%)

31-déc NS 63,43 - 54 %

Financière de l'Odet (66,7%) Indus. Fin. de l'Artois (4%) Nord-Sumatra Invest. (3,8%)

31-déc NS 143,80 - 38 %

■ ■

■ ■

■ ■ ■

Actionn. familiaux (53,2%) Public (42,5%) Salariés & autocontrôle (4,3%)

30-juin + 105 % 48,87 + 16 % ■ ■ ■ ■

BNPA 2,86 2,57 2,57 - 10 % 2,41 2,62 2,62 +9%

4,27 4,71 4,79 + 10 %

3 3,94 4,45 + 31 %

Le chiffre d'affaires annuel 2008 est en progrès de 2,8 % en données comparables, à 7,73 Md€. La croissance est restée plus forte dans les services (+ 12,9 %) que dans l'hôtellerie (+ 2,1 %)

2,9 11,2 14 0,24 14,3 13 12,7 1,63 NS NS NS 0,18 11,4 8,7 7,7 0,41 ■ ■ ■ ■ ■

1,36 1,87 1,97 + 38 % 0,35 0,50 0,48 + 43 %

8,8 6,4 6,1 0,42

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con rép sensu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ n iers te Da seil te d Inv Ne Pot e ch esti u r a e tre Con ntiel ngem ➜ ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

co

Commentaires

10,9 12,1 12,1 0,92 18,5 17 17 2,47

■ ■ ■ ■ ■

-0,19 -0,14 -0,23 NS

(Le mme c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p o la v int ale de ur) vue

Valorisation

■ ■ ■

3,25 0,83 0,67 - 74 %

Le

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion Op - Co (M éra d tion e Isi )-Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s-h sem Var aut ain / i e Plu ation plus5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e sol Cro 8 idit e é Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim id est é Div ende imé ide 20 Re nde 07 n Da deme 2008 te d nt es Mo ern 20 tim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 2 /20 PE 007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f o e 2 VE/ 009 st. is) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Conseils Baisse 37 / 42,5 20 / 15

E 7-11-2008 V

Baisse Le chiffre d'affaires du troisième trimestre s'est encore 47,7 inscrit en forte hausse, ce qui a permis aux dirigeants de 41,5 // 49,3 40,0 confirmer leurs prévisions d'excédent brut d'exploitation pour l'ensemble de l'exercice.

C ➜ 53 18-7-2008 19 % A

Baisse Le groupe franco-néerlandais a été choisi comme 10,3 / 11,2 partenaire étranger de la nouvelle Alitalia. Dans ce cadre, 8,45 / 8,05 Air France-KLM prendra 25 % du capital de la compagnie italienne pour 323 M€.

E 21-11-2008

Neutre Après l'avertissement sur les bénéfices lancé par 72,8 / 75,9 l'américain Praxair, plusieurs analystes ont abaissé leur 50 / 47 recommandation sur la valeur. Toutefois, la société a démontré, par le passé, sa résistance aux crises.

A ➜ 80 15-7-2004 31 % C

Neutre 1,8 / 2 1,3 / 1,25

E 2-2-2006

Baisse 40 / 45 30,7 / 26

A ➜ 50 10-7-2008 46 % VP

Le plan stratégique intègre 1 Md€ d'économies d'ici à 2010, un renforcement des investissements dans certains domaines et une rationalisation des produits plus matures. L'équipementier a remporté de nombreux contrats à l'approche de la publication de ses ventes à neuf mois. Les prises de commandes récemment enregistrées tranchent avec le discours prudent de Patrick Kron.

V

V

A ➜ 17 8-5-2008 42 % VP

■ ■ ■ ■

Baisse Alten a revu à la hausse son objectif annuel de croissance 13,3 / 13,8 organique à 16 %, contre 14 % auparavant, après avoir 11,1 / 10,5 enregistré des ventes en forte progression sur les neuf premiers mois.

7,6 5,3 5,6 0,42

Baisse Altran a publié un chiffre d'affaires de 394,6 M€, en 2,92 / 3,01 hausse de 4,2 % au troisième trimestre. Ce chiffre est 2,56 / 2,47 légèrement inférieur au consensus qui tablait sur 401 M€.

A ➜ 3,50 17-4-2008 31 % E

Baisse Le groupe continue de bénéficier de perspectives de 24,1 / 26,1 croissance forte avec des leviers d'amélioration des 15,7 / 13,6 marges.

C ➜ 23 18-12-2008 17 % A C ➜ 50 19-5-2005 8% A

■ ■ ■ ■

1,77 1,41 2,09 - 20 %

11,2 13,9 9,4 NS ■ ■ ■

2,83 2,83 2,65 +0%

16,4 16,4 17,5 5,46 ■ ■

Baisse Le chiffre d'affaires du troisième trimestre est en très léger 48,6 / 49,9 recul, affecté par une réduction du trafic liée au pic atteint 43,3 / 42,0 par le prix des carburants, ainsi qu'à une météo et un effet calendaire défavorables.

2,02 2,23 2,56 + 10 %

6,1 5,5 4,8 0,22

Baisse Le chimiste, touché par le ralentissement de la demande, ne sera pas en mesure d'atteindre son objectif de marge 13,1 / 13,6 10,8 / 10,2 brute opérationnelle de 10 % en 2008. Il vise désormais le niveau de 2007, soit 9 %.

V 18-12-2008

1 1,93 3,20 + 93 %

17,2 8,9 5,4 0,26

La SSII a émis un léger avertissement sur sa marge 2008. Neutre Les performances du groupe au troisième trimestre 19,1 / 19,7 semblent toutefois peu affectées par le ralentissement 16,7 / 16,1 économique. Le conseil a renoué avec une forte croissance. Baisse Axa a renoncé à ses objectifs 2012. Il a également revu à la baisse son objectif de résultat opérationnel 2008. Il vise 14,7 / 16,1 10 / 9 désormais une fourchette comprise entre 3,6 Md€ - 4 Md€ contre 4,9 Md€ - 5 Md€ auparavant.

AS ➜ 22 24-5-2007 28 % C

■ ■ ■ ■

2,48 1,84 2,75 - 26 % 1,12 1,31 1,06 + 17 %

5,3 7,1 4,8 NS 6 5,1 6,3 0,33 ■ ■ ■

3,46 2,66 2,66 - 23 % 2,70 3,08 3,33 + 14 %

12,1 15,8 15,8 1,28 21,5 18,9 17,4 2,03 ■ ■ ■ ■

8,64 4,39 6,03 - 49 %

3,4 6,6 4,8 NS ■ ■ ■ ■

13,04 12,55 12,15 -4%

6,9 7,1 7,4 NS ■ ■ ■ ■

6,62 6,87 7,37 +4%

8,6 8,2 7,7 0,55 ■ ■ ■ ■

A

E 28-11-2008 V

Baisse L'activité a reculé de 42,5 % au premier trimestre. Ce 7,12 dernier est peu significatif en termes de chiffre d'affaires, 6,28 // 7,33 6,07 mais l'est pour les prises de commandes. Néanmoins, le Salon de Paris a donné des signes encourageants.

C ➜ 7,50 12-9-2008 12 % A

Hausse Troisième trimestre bien terne pour le fabricant de stylos, 43,3 rasoirs et briquets, avec une marge d’exploitation en recul 39,8 // 44,2 38,9 de 1,4 point, à 17 %. Le groupe ne devrait pas faire d'étincelles cette année.

E 25-1-2007

Baisse Le groupe de diagnostic « in vitro » a rassuré en publiant 61,8 un troisième trimestre de bonne facture, faisant ressortir 55,8 // 63,3 54,3 une meilleure performance qu'attendu aux Etats-Unis. Il a maintenu ses objectifs annuels.

A ➜ 70 21-3-2007 21 % C

Baisse Après avoir échappé au pire de la crise jusqu'en octobre, 34,2 / 35,8 BNP Paribas s'est effondré en fin d'année alors que la 25 / 22 faillite de Lehman et l'affaire Madoff lui ont coûté cher et que le rachat de Fortis se complique.

A ➜ 40 19-9-2008 38 % AS

Baisse Malgré des coûts de développement dans les médias et 88,4 l'industrie, le bénéfice opérationnel semestriel ressort en 81,1 // 90,2 79,3 hausse de 27 %. Les plus-values sur les actions Vallourec ont compensé la dépréciation des actions Havas.

A ➜ 105 11-7-2007 17 % C

Baisse Le spécialiste des légumes suscite des commentaires 60 / 61 contradictoires dans les bureaux d'analystes. Oddo 55,8 / 54,8 Securities estime qu'il ne tiendra pas ses objectifs mais Portzamparc l'a élu parmi ses favoris pour 2009.

A ➜ 70 12-4-2007 24 % C

V

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


IV

SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Société

Cours

Variation

Bourbon - GBB Services maritimes 1.163 - 55.461.302 SBF 120 - FR0004548873

20,98 23,01 1,2 % 20,95

Bouygues - EN BTP, médias, téléphonie mobile 9.779 - 342.818.079 Cac 40 - FR0000120503

28,53 33,36 2,6 % 28,05

Bureau Veritas - BVI Inspection et certification 3.215 - 108.159.775 SBF 120 - FR0006174348

29,72 29,24 0,6 % 29,39

Canal+ - AN Télévision par câble 547 - 126.690.768 Cac Mid 100 - FR0000125460

4,32 4,39 1,2 % 4,34

Capgemini - CAP Conseil, infogérance 3.712 - 145.844.938 Cac 40 - FR0000125338

25,45 27,36 3,3 % 24,82

Carbone Lorraine - CRL Composants électriques 269 - 14.297.213 SBF 120 - FR0000039620

18,82 18,70 4,4 % 18,62

Carrefour - CA Distribution alimentaire 18.500 - 704.902.716 Cac 40 - FR0000120172

26,25 27,75 0% 25,96

Casino - CO Distribution alimentaire 5.553 - 112.080.479 Cac Next 20 - FR0000125585

49,55 50,90 1,8 % 49,78

CGG Veritas - GA Sismique terrestre et marine 1.526 - 150.603.654 Cac Next 20 - FR0000120164 Div. par 5 3-6-08 Christian Dior - CDI Luxe 6.750 - 181.727.048 - FR0000130403

10,14 11,93 0% 10,32

Ciments Français - CMA Matériaux de construction 2.292 - 36.746.422 SBF 120 - FR0000120982

62,38 67,49 0,4 % 61,47

Club Méditerranée - CU Hôtellerie, villages vacances 236 - 19.377.905 SBF 120 - FR0000121568

12,20 13,34 0,6 % 12,25

CNP Assurances - CNP Assurance-vie 7.575 - 148.537.823 Cac Next 20 - FR0000120222

51 57,52 0,4 % 50,99

Crédit Agricole - ACA Banque 18.456 - 2.226.342.496 Cac 40 - FR0000045072 Aug. cap. 6-6-08 Danone - BN Alimentation 21.708 - 513.802.144 Cac 40 - FR0000120644

8,29 8,82 0% 7,65 42,25 44,44 0% 41,83

Dassault Systèmes - DSY Editeur de logiciels 3.479 - 118.349.185 Cac Next 20 - FR0000130650

29,40 32,86 3,4 % 29,75

Derichebourg - DBG Recyclage, nettoyage industr. 302 - 170.395.882 SBF 120 - FR0000053381

1,77 1,82 3,3 % 1,73

EADS - EAD Constructeur aéronautique 10.364 - 814.769.112 Cac 40 - NL0000235190

12,72 13,69 0% 12,66

EDF - EDF Producteur d'électricité 68.331 - 1.822.171.090 Cac 40 - FR0010242511

37,50 43,76 0,4 % 38,20

EDF Energ. Nouv. - EEN Prod. d'électricité renouvelable 2.141 - 77.568.416 SBF 120 - FR0010400143 Aug. cap. 5-9-08 Eiffage - FGR BTP, concessions 3.304 - 91.583.342 Cac Next 20 - FR0000130452

27,60 28,92 0,6 % 26,10

Eramet - ERA Prod. de métaux non ferreux 3.854 - 26.147.912 Cac Next 20 - FR0000131757

147,39 169,50 1% 138,07

Essilor International - EI Fabrication de verres optiques 6.773 - 211.019.922 Cac 40 - FR0000121667

32,10 33,18 2% 31,76

Euler Hermes - ELE Assurance-crédit 1.244 - 45.052.513 SBF 120 - FR0004254035

27,61 36,55 0,3 % 28,26

Eurazeo - RF Société d'investissement 1.690 - 55.296.275 SBF 120 - FR0000121121 Attrib. (1p20) 26-5-08

30,57 33,25 0,6 % 29,95

- 8,82 % 23,17 / 20,57 - 51,50 % 47,34 / 16,08 + 16,27 % - 14,49 % 33,42 / 27,15 - 42,49 % 53,90 / 24,04 - 5,55 % + 1,64 % 30,60 / 27,75 - 6,60 % 41,97 / 24,40 + 3,41 % - 1,57 % 4,56 / 4,22 - 42,39 % 7,75 / 3,93 + 4,88 % - 6,98 % 27,80 / 24,23 - 24,19 % 45,14 / 21,25 - 7,45 % + 0,64 % 19,30 / 17,71 - 48,13 % 41,55 / 16,46 + 5,70 % - 5,42 % 28,02 / 25,40 - 46,59 % 50,59 / 24,16 - 4,63 % - 2,66 % 51,41 / 48,21 - 25,55 % 84,68 / 43,26 - 8,76 % - 15,05 % 11,98 / 9,96 - 69,14 % 36,90 / 8,44 - 4,39 % - 8,46 % 40,49 / 35,60 - 50,05 % 79,50 / 30,18 - 7,71 % - 7,57 % 68 / 60,21 - 39,44 % 132,59 / 44,16 + 3,42 % - 8,55 % 13,69 / 12,01 - 60,33 % 37,70 / 11,10 + 1,84 % - 11,34 % 58 / 49,03 - 39,79 % 86,24 / 44,51 - 1,66 % - 6,01 % 9,02 / 7,51 - 58,53 % 21,04 / 6,77 + 3,62 % - 4,92 % 45 / 41,31 - 27,73 % 59,70 / 38,60 - 2,15 % - 10,53 % 33,20 / 25,60 - 14,73 % 44,29 / 24,50 - 9,05 % - 2,64 % 2,17 / 1,66 - 56,08 % 6,56 / 1,51 + 9,73 % - 7,09 % 13,68 / 12,25 - 31,50 % 19,46 / 9,29 + 5,74 % - 14,31 % 43,70 / 37,45 - 51,55 % 77,35 / 35,20 - 9,64 % - 4,56 % 28,96 / 25,90 - 29,53 % 44,54 / 19,01 + 9,31 % - 8,43 % 39,50 / 35,07 - 39,46 % 63,19 / 24,19 - 3,45 % - 13,04 % 171,47 / 134,21 - 51,02 % 669,98 / 96,06 + 6,80 % - 3,27 % 33,39 / 31,13 - 15,89 % 41,82 / 26,87 - 4,39 % - 24,47 % 36,39 / 27,42 - 63,27 % 78,14 / 27,42 - 21,29 % - 8,08 % 33,65 / 29,43 - 58,51 % 85 / 29,43 - 8,90 %

37,15 40,58 0,7 % 36,41

36,08 39,40 0,7 % 35,24

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Actionnariat Jaccar (24%) Mach-Invest (5,1%) Pleyel Investissement (5%)

Bilan

Activité

Dividende

31-déc + 61 % 22,99 -9%

842 +9% 161,8 128 142,5 32.500 + 10 % 1376 1500 1400 2.320 + 12 % 158,4 224 260 1.827 +5% 47 48,4 50 8.850 +2% 440 485 540 725 +4% 16,3 63,8 42 87.000 +6% 1869 1499 1550 27.980 + 12 % 510 520 500 2.650 + 12 % 249,6 310 385 18.000 +4% 880 900 950 4.750 +1% 465,9 400 400 1.494 - 14 % -8 2 -10 26.110 - 17 % 1122 1261 1357 15.000 - 11 % 4044 2500 3539 15.300 + 20 % 4180 1390 1480 1.340 +5% 237,2 250 250 4.338 +7% 81,5 77,7 36 42.000 +7% -446 1290 1300 61.800 +4% 5618 4850 5044 660 + 18 % 51,4 66,5 82 13.300 +6% 1000 400 350 4.500 + 19 % 582 700 680 3.028 +4% 366,7 390 432 2.155 +3% 407 202 208

1 0,80 3,8 % 4-6-2008 1 (T) 1,50 1,50 5,3 % 28-4-2008 1,50 (T) 0,60 0,65 2,2 % 12-6-2008 0,60 (T) 0,25 0,26 6% 29-4-2008 0,25 (T) 1 1 3,9 % 21-4-2008 1 (T) 0,85 1 5,3 % 27-5-2008 0,85 (T) 1,08 1,08 4,1 % 18-4-2008 1,08 (T) 2,30 2,50 5% 5-6-2008 2,30 (T) 0 0 nul 11-6-1993 1,22 1,61 1,85 5% 27-11-2008 0,44 (A) 2,50 2,50 4% 29-4-2008 2,50 (T) 0 0 nul 20-3-2001 1 (T) 2,85 2,80 5,5 % 24-4-2008 2,85 (T) 1,20 0,40 4,9 % 27-5-2008 1,20 (T) 1,10 1,20 2,8 % 9-5-2008 1,10 (T) 0,46 0,49 1,7 % 17-6-2008 0,46 (T) 0,09 0,08 4,5 % 14-3-2008 0,09 (T) 0,10 0,15 1,2 % 30-5-2008 0,10 (T) 1,28 1,35 3,6 % 12-12-2008 0,64 (A) 0,26 0,26 0,9 % 9-6-2008 0,26 (T) 1,20 1,20 3,3 % 27-6-2008 1,20 (T) 6 6,50 4,4 % 12-5-2008 6 (T) 0,62 0,68 2,1 % 23-5-2008 0,62 (T) 5 3,30 12 % 20-5-2008 5 (T) 1,14 1,14 3,7 % 19-5-2008 1,20 (T)

■ ■ ■

SCDM (19%) Salariés (15,1%) Artémis (2%)

31-déc + 46 % 25,80 + 11 % ■ ■ ■ ■

Wendel (62,7%) Dirigeants (4,1%) Salariés (1%)

31-déc + 298 % 2,90 + 925 % ■ ■ ■ ■ ■

Canal+ France (48,5%) Edmond de Rothschild (4,8%) Amber Master Fund (3,7%)

31-déc - 92 % 1,80 + 140 % ■ ■ ■ ■ ■

Invest. Inst. étrang. (60%) Invest. Inst. français (27%) Actionn. individuels (4%)

31-déc - 21 % 29,61 - 14 % ■ ■ ■ ■

Axa IM Private Equity (15%) ACF I Investment (14,3%) Sofina (5%)

31-déc + 68 % 22,21 - 15 % ■ ■ ■ ■ ■

Blue Capital (10,7% ) Blue Partners (2,2%) Gpe Arnault SAS (0,7%)

31-déc + 56 % 17,74 + 48 % ■ ■ ■ ■ ■

Rallye (50,2%) Salariés (2%) CNP (2%)

31-déc + 83 % 55,82 - 11 % ■ ■ ■ ■ ■

IFP (4,8% ) FMR Corp & Fidelity (3,3%) Morgan Stanley (2,7%)

31-déc + 34 % 19,28 - 47 % ■ ■ ■

Gpe Arnault (69,4%) Public (30,6%)

Italcementi (81%) Autocontrôle (0,8%)

31-déc + 41 % 29,54 + 26 % Neutre 31-déc + 49 % 102,10 - 39 % ■ ■ ■

GLG Partners (12,1%) Fipar International (10,8%) KBL Europ. Priv. Bkrs (7,8%)

31-oct + 60 % 25,44 - 52 % ■ ■

CDC (40%) Sopassure (35,5%) Public (23,5%)

31-déc NS 81,90 - 38 % ■ ■ ■ ■ ■

SAS Rue de la Boétie (54,7%) Salariés (5,63%)

31-déc NS 16,44 - 50 % ■ ■ ■

Eurazeo (5,5%) CDC (3,5%) Predica (1,6%)

31-déc + 119 % 17,93 + 136 % ■ ■ ■ ■ ■

Gpe Ind. Marcel Dassault (44,1%) Charles Edelstenne (6,5%)

31-déc + 32 % 11,83 + 149 % ■ ■ ■ ■

CFER (50,1%)

30-sept + 184 % 2,48 - 29 % ■ ■ ■ ■

Etat fr. & Lagardère (27,5%) Daimler (22,5%) Etat espagnol (5,5%)

31-déc - 74 % 16,08 - 21 % ■ ■ ■

Etat français (84,9%) Salariés (1,9%)

31-déc + 55 % 9,33 + 302 % ■ ■ ■ ■

EDF via EDEV (50%) Gpe Mouratoglou (25,1%)

31-déc + 53 % 16,82 + 64 % ■ ■ ■ ■ ■

Salariés (21%) CDC (19,5%) Eiffaime (8%)

31-déc - 32 % 22,54 + 60 % ■ ■ ■ ■

Sorame & Ceir (37,1%) Areva (26,1%) M&G Invest. Manag. (5%)

31-déc - 18 % 84,14 + 75 % ■ ■ ■

Salariés (7,9%)

31-déc -5% 9,58 + 235 % ■ ■ ■ ■ ■

AGF (70,4%) Public (29,6%)

31-déc NS 43,92 - 37 % ■ ■ ■ ■

SCHP et Affiliés (23,9%) Crédit Agricole (16,4%) Sofina (5,1%)

31-déc NS 113,50 - 73 % ■ ■ ■ ■ ■

911,5 350 350

BNPA

Valorisation

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con s e rép nsu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ nse iers te Da il t e In Ne Pot de ch vesti utr ent ang r ➜ e Con iel em ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

om

me (Le c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p la v oint ale de ur) vue

Le c

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion ( Op éra Code M)tion Isi Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s- se Var haut main iati / pl e Plu on us5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e s Cro 8 o l i dité e Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim ide est é Div nde imé i Re dende 2007 n Da deme 2008 te Mo dern nt 20 estim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 /20 PE 2007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f VE/ 2009 est. ois) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Commentaires

Conseils

2,93 2,32 2,58 - 21 %

7,2 9 8,1 2,32

Neutre Les ventes sont en progression de 19,5 % au troisième 22,7 trimestre, soutenues par la bonne performance de 19,1 // 23,6 18,2 l'offshore. L'activité vrac est en retrait et devrait continuer de chuter.

4,06 4,38 4,09 +8%

7 6,5 7 0,43

Le futur lancement de la quatrième licence de téléphonie mobile en France n'est pas une bonne nouvelle pour le troisième opérateur de la profession qui est le plus dynamique dans le domaine commercial.

■ ■ ■ ■ ■

1,47 2,07 2,40 + 41 %

20,3 14,4 12,4 1,82

3,02 3,40 3,71 + 13 %

A A ➜ 34 26-1-2006 19 % C

Neutre Le groupe a enregistré une croissance interne de 13 %, / 32,3 atteignant 1,83 Md€ au terme des neuf premiers mois de 31,3 27,4 / 26,4 l'année. Le groupe prévoit de dépasser ses prévisions initiales pour 2008.

A ➜ 35 12-10-2007 18 % N A ➜5 3-3-2006 16 % AS

■ ■ ■ ■ ■

Baisse Le chiffre d'affaires de Canal+ SA a progressé de 4,7 % au 4,5 / 4,57 cours des neuf premiers mois de 2008, pour atteindre 4,18 / 4,11 1,36 Md€. Il y avait 5,2 millions d'abonnés à la chaîne à fin septembre 2008.

8,4 7,5 6,9 0,32

Neutre Le groupe a confirmé ses objectifs d'une croissance située 28 / 29,7 entre 4 % et 5 % et d'une marge opérationnelle de 8,5 % 22,7 / 21,3 pour l'ensemble de l'exercice 2008.

A ➜ 33 14-2-2008 30 % AS

Baisse A l'occasion de son AG, qui s'est tenue le 12 décembre, 20,0 l'équipementier a confirmé ses objectifs annuels. Il attend 17,1 // 20,8 16,4 des ventes en hausse d'au moins 8 % en termes constants et une hausse à deux chiffres du ROC.

A ➜ 22 28-8-2008 17 % E

Baisse Les ventes du groupe en France ont reculé de 2,4 % au dernier trimestre, après une baisse de 3,3 % dans les 29,6 / 31,6 24,1 / 22,5 hypermarchés et de 3,9 % dans les magasins discount. Sur l'année, les ventes globales montent de 6,3 %.

AS ➜ 30 16-1-2009 14 % A

Baisse Les ventes annuelles en 2008 ont grimpé de près de 15 % 53,2 grâce au dynamisme de l'international (Amérique du Sud 46,3 // 54,9 44,6 surtout) et à une bonne résistance en France (+ 6 %). Le discount et la proximité sont ses atouts.

A ➜ 57 29-5-2008 15 % C

Baisse L'action, qui avait fortement chuté dans le sillage des 11,4 cours du brut, a repris un peu de hauteur. L'acquisition du 9,24//11,9 8,7 norvégien Wavefield pour 310 M$ est une bonne opération.

A ➜ 14 29-5-2008 38 % V

ND Les fêtes de fin d'année constituent une période importante pour les maisons de luxe. Le secteur est de 39,4 / 40,9 33,3 / 31,8 nouveau sous pression, les investisseurs s'inquiétant des effets de la crise, surtout aux Etats-Unis.

N 7-2-2002

Neutre Au troisième trimestre, le deuxième cimentier français a 66,1 enregistré des volumes de ventes en légère baisse dans 56,8 // 68,4 54,5 ses trois métiers. A fin septembre, pour neuf mois, la marge d'exploitation s'est sensiblement dégradée.

C ➜ 70 3-10-2008 12 % AS

Baisse L'action a été sanctionnée (- 5 %), après l'annonce d'un 13,1 / 13,6 résultat net de 2 millions pour l'exercice 2007-2008. Les 11,3 / 10,8 réservations d'hiver sont en baisse de 2,4 %.

E 21-9-2007

Baisse La Caisse Nationale des Caisses d'Epargne, l'organe 54,2 / 55,8 central de l'Ecureuil, va céder aux caisses régionales sa 47,8 / 46,2 participation de 17,74 % dans CNP Assurances.

E 7-11-2008

■ ■ ■ ■ ■

0,37 0,38 0,40 +3%

Neutre 33 / 35 24 / 23

V 3-10-2008

11,7 11,3 11 0,19

■ ■ ■ ■

2,78 3,05 2,95 + 10 %

6,8 6,2 6,4 0,67 ■ ■ ■ ■ ■

2,65 2,13 2,06 - 20 %

9,9 12,3 12,8 0,30 ■ ■ ■ ■ ■

5,08 4,82 4,63 -5%

9,7 10,3 10,7 0,41 ■ ■ ■ ■ ■

1,82 2,25 2,80 + 23 %

5,6 4,5 3,6 0,92 ■ ■ ■ ■

4,84 4,95 5,22 +2% 12,11 10,40 10,40 - 14 %

7,7 7,5 7,1 0,69 Neutre 5,2 6 6 0,84 ■ ■ ■

-0,41 0,10 -0,52 NS 7,55 8,49 8,49 + 12 % 2,46 1,12 1,59 - 54 %

NS NS NS 0,36 6,8 6 6 NS 3,4 7,4 5,2 NS 18,3 15,6 14,7 2,14

V

V

Le résultat trimestriel reste positif, à 365 M€, après une chute de 62 %. Au bout de cinq trimestres, la crise financière a coûté 4,5 Md€ à Casa. Calyon est réorganisé. Le titre reste trop risqué.

Baisse 9,05 / 10 6,8 / 6

E 11-1-2008

Les premières perspectives données pour 2009 ont plutôt rassuré même si la croissance interne s'annonce inférieure à celle de 2008. La rentabilité doit continuer de s'améliorer et la dette se réduire.

Neutre 45,8 / 48 38,6 / 37

A ➜ 55 15-2-2007 30 % C

14,6 13,8 13,8 2,93 6,6 3,9 8,4 0,25 -

Les effets de change devraient moins peser en 2008 mais le ralentissement de l'industrie qui se profile en Amérique inquiète, d'autant que la croissance en Asie, très forte en 2007, ralentit un peu.

Baisse 35 / 37,5 25,5 / 21

E 15-10-2008

Baisse La chute des cours des ferrailles nous conduit à tabler 1,92 pour 2008-2009 sur une division par deux du bénéfice net. 1,54 // 2,01 1,45 Il existe un risque de remboursement anticipé de la dette en 2009.

E 21-11-2008

-0,56 1,55 1,60 NS

NS 8,2 8 0,03

Baisse Le groupe devrait avoir terminer l'année avec une trésorerie de près de 9 Md€ ce qui devrait lui permettre de 14,5 / 16,5 9,5 / 8 passer la crise et de soutenir ses clients mais 2009 s'annonce difficile.

V 15-1-2009

2,57 2,66 2,77 +4%

14,6 14,1 13,6 1,38

EDF va prendre 49,99 % du capital de la filiale de Constellation regroupant les actifs nucléaires pour 4,5 Md$. Il est difficile d'évaluer le retour sur investissement de cette opération.

2,31 2,71 2,88 + 17 %

■ ■ ■ ■ ■

2,02 2,13 2,13 +5% 0,27 0,46 0,21 + 71 %

■ ■ ■

0,83 0,86 1,06 +4%

33,3 32,2 26,1 4,28 ■ ■ ■ ■

4,34 4,30 3,75 -1% 22,49 26,77 26,01 + 19 % 1,79 1,89 2,08 +6%

8,3 8,4 9,6 0,18 6,6 5,5 5,7 0,76 17,9 17 15,4 2,20 ■ ■ ■ ■ ■

8,57 4,48 6,30 - 48 % 16,32 6,33 6,33 - 61 %

3,2 6,2 4,4 NS 1,9 4,8 4,8 NS -

Neutre 46 / 50 34,8 / 32

Neutre Le ministre de l'Ecologie veut « améliorer » l'encadrement 27,7 / 28,5 réglementaire des sites en France afin de répondre aux 24,4 / 23,6 polémiques lancées notamment par Valéry Giscard d'Estaing, parti en croisade contre les éoliennes.

V

V

V

C C ➜ 45 19-12-2008 20 % A A ➜ 34 20-11-2006 23 %

Hausse Le chiffre d'affaires à neuf mois a progressé de 7,1 %. Le 36,6 carnet de commandes (+ 4,1 % sur un an) est en recul de 33,8 // 37,4 33,0 1,8 % par rapport à ceux des deux trimestres précédents, indiquant de moindres perspectives.

E 11-7-2008

Neutre 157 / 166 118 / 109

E 22-2-2008

Neutre 35 / 37 27 / 25

A ➜ 40 8-9-2005 25 % C

Le chiffre d'affaires est en hausse de 18 %, à 1,06 Md€ au troisième trimestre. Après neuf mois d’activité, les facturations s’établissent à 3,38 Md€, en progrès de 24 %. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre est ressorti supérieur aux attentes des analystes et le groupe a confirmé son objectif d'une marge opérationnelle proche de 18 % en 2008.

V

V

Baisse Affecté par la faillite du distributeur britannique 30,7 / 31,9 Woolworths, le groupe d'assurance-crédit, filiale d'Allianz, 25,8 / 24,5 a lancé un avertissement sur ses résultats 2008.

E 24-10-2008

Baisse Les facturations progressent de 51,7 % au terme des neuf 31,3 / 32,0 premiers mois de 2008, toujours tirées par les acquisitions 28,5 / 27,8 d’Elis et d'Apcoa. Mais la tendance est clairement au ralentissement au troisième trimestre.

E 19-9-2008

V

V


V

SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Cours

Variation

Actionnariat

Eurofins Scientific - ERF Bio-analyse 519 - 14.108.159 Cac Mid 100 - FR0000038259

Société

36,80 38,80 0,7 % 36,80

Famille Martin (54%)

Eutelsat Comm. - ETL Opérateur de satellites 3.702 - 219.641.955 SBF 120 - FR0010221234

16,86 17,30 0,9 % 16,93

Faurecia - EO Equipementier automobile 259 - 24.395.048 Cac Mid 100 - FR0000121147

10,60 10,69 0,4 % 10,49

FFP - FFP Holding du groupe Peugeot 648 - 25.408.000 - FR0000064784

25,50 27,08 0,3 % 26,15

Fimalac - FIM Agence de notation financière 791 - 31.091.097 SBF 120 - FR0000037947

25,45 24,40 0,1 % 24,65

Fonc. des Régions - FDR Foncière diversifiée 1.760 - 41.082.220 SBF 120 - FR0000064578

42,84 50,37 1,4 % 42,26

France Télécom - FTE Opérateur télécoms intégré 49.790 - 2.614.348.911 Cac 40 - FR0000133308

19,05 20,29 0% 19,07

GDF Suez - GSZ Prod. d'électricité et de gaz 67.937 - 2.193.643.820 Cac 40 - FR0010208488 Aug. cap. 22-7-08 Gecina - GFC Foncière diversifiée 3.268 - 62.444.652 SBF 120 - FR0010040865

30,97 33,21 0% 31,37

Gemalto - GTO Equip., sécurité électronique 1.471 - 88.015.844 SBF 120 - NL0000400653

16,71 17,69 2,3 % 16,50

Générale de Santé - GDS Hospitalisation privée 739 - 56.229.854 Cac Mid 100 - FR0000044471

13,15 12,90 0,6 % 13,12

GFI Informatique - GFI Conseil, infogérance 138 - 54.293.742 SBF 250 - FR0004038099

2,54 2,83 0,4 % 2,62

Guyenne et Gascogne - GG Distribution alimentaire 447 - 6.768.335 Cac Mid 100 - FR0000120289

66 67,95 0,4 % 66

Haulotte Group - PIG Fabricant de nacelles 142 - 32.577.814 SBF 120 - FR0000066755

4,35 4,90 0,6 % 4,35

Havas - HAV Agence de médias 660 - 429.850.201 SBF 120 - FR0000121881

1,54 1,66 1,4 % 1,57

Hermès International - RMS Luxe 9.112 - 105.484.512 Cac Next 20 - FR0000052292

86,38 94,51 0,7 % 87,48

Iliad - ILD Fournisseur d'accès Internet 3.418 - 54.151.550 SBF 120 - FR0004035913

63,12 65,69 1,3 % 61,67

Imerys - NK Valorisation de minéraux 1.886 - 62.785.602 SBF 120 - FR0000120859

30,05 32,79 0,9 % 29,91

Ingenico - ING Terminaux de paiement 496 - 47.656.333 SBF 120 - FR0000125346

10,40 11,40 1,4 % 10,30

Ipsen - IPN Laboratoire pharmaceutique 2.512 - 84.059.683 SBF 120 - FR0010259150

29,88 29,10 0,6 % 29,50

Ipsos - IPS Institut de sondages 557 - 33.725.241 SBF 120 - FR0000073298

16,53 17,80 1,8 % 16,50

JCDecaux - DEC Mobilier urbain 2.496 - 220.982.255 SBF 120 - FR0000077919

11,30 13,01 0,6 % 11,40

Kaufman & Broad - KOF Promoteur-constructeur 145 - 22.277.174 Cac Mid 100 - FR0004007813

6,50 7,60 0,1 % 6,50

Klépierre - LI Immobilier de centres comm. 2.847 - 166.214.431 Cac Next 20 - FR0000121964 Aug. cap. 7-11-08 Lafarge - LG Matériaux de construction 8.195 - 195.064.576 Cac 40 - FR0000120537

17,13 19,91 2,1 % 16,57

- 5,15 % 39,58 / 36,10 - 45,88 % 78,75 / 29,75 + 3,81 % - 2,57 % 17,33 / 16,58 - 1,03 % 20,50 / 14,14 - 0,27 % - 0,84 % 11,40 / 10,48 - 70,14 % 38,64 / 7,80 + 7,28 % - 5,82 % 27,95 / 25 - 67,66 % 82,80 / 22,01 + 9,91 % + 4,30 % 25,49 / 24 - 36,38 % 54,90 / 20,40 + 13,62 % - 14,95 % 50,45 / 42 - 43,71 % 101,55 / 37,75 - 12,57 % - 6,14 % 20,23 / 18,85 - 23,08 % 25,50 / 16,40 - 4,58 % - 6,73 % 33,66 / 30,75 - 21,65 % 44,77 / 22 - 12,33 % - 12,78 % 60,20 / 49,03 - 42,98 % 104,48 / 35,88 + 5,42 % - 5,54 % 18 / 16,25 - 4,95 % 30,08 / 14,65 - 6,65 % + 1,90 % 13,25 / 12,01 - 33,74 % 19,79 / 6,93 + 4,41 % - 10,25 % 2,88 / 2,49 - 48,06 % 5,07 / 2,15 - 1,17 % - 2,87 % 68 / 63 - 31,46 % 115,60 / 45,30 + 7,32 % - 11,22 % 4,90 / 4,17 - 71,02 % 15,91 / 4,12 - 2,25 % - 7,53 % 1,71 / 1,52 - 47,97 % 3,29 / 1,26 + 4,56 % - 8,60 % 93,50 / 85,50 + 29,95 % 131,89 / 59,42 - 13,62 % - 3,91 % 65,72 / 59,27 + 1,33 % 74 / 43,23 + 1,81 % - 8,37 % 33,55 / 29,38 - 37,42 % 59,70 / 25,28 - 7,54 % - 8,77 % 11,47 / 10,20 - 43,04 % 23,45 / 8,74 - 6,22 % + 2,68 % 30,41 / 29,02 - 25,69 % 43,72 / 24,18 + 6,75 % - 7,16 % 17,38 / 16,10 - 15,69 % 25 / 15 - 14,27 % - 13,18 % 13,09 / 11,03 - 50,13 % 23,68 / 9,51 - 8,13 % - 14,49 % 7,70 / 6,23 - 70,46 % 40,90 / 6,23 - 18,46 % - 13,94 % 20,24 / 16,52 - 43,21 % 40,28 / 14,38 - 2,11 % - 17,11 % 50,98 / 40,21 - 63,48 % 123,80 / 32,13 - 3,09 %

52,33 60 1% 50,39

42,01 50,68 4,4 % 41,06

Bilan

Activité

Dividende

31-déc + 70 % 15,60 + 136 %

620 + 26 % 19,7 19 26 900 +3% 172,3 190 200 12.420 -2% -238 -220 -90

0,10 0,11 0,3 % 21-7-2008 0,10 (T) 0,60 0,61 3,6 % 13-11-2008 0,60 (D) 0 0 nul 15-6-2005 1,10 (T) 1,65 1,50 5,9 % 27-6-2008 1,65 (T) 1,50 1,50 5,9 % 14-2-2008 1,50 (T) 5,30 6 14 % 20-5-2008 5,30 (T) 1,30 1,43 7,5 % 8-9-2008 0,60 (A) 1,26 2,16 7% 24-11-2008 0,80 (A) 5,01 5,20 9,9 % 23-4-2008 5,01 (T) 0 0 nul -0 7,80 0,42 3,2 % 28-5-2008 0,50 (T) 0,22 0,22 8,7 % 28-5-2008 0,22 (T) 3,50 12,70 19,2 % 27-5-2008 9 (A) 0,22 0,10 2,3 % 12-5-2008 0,22 (T) 0,04 0,05 3,3 % 2-6-2008 0,04 (T) 1 1,10 1,3 % 5-6-2008 1 (T) 0,31 0,40 0,6 % 22-7-2008 0,31 (T) 1,90 1,90 6,3 % 8-5-2008 1,90 (T) 0,25 0,23 2,2 % 22-5-2008 0,25 (T) 0,66 0,72 2,4 % 6-6-2008 0,66 (T) 0,40 0,50 3% 27-6-2008 0,40 (T) 0,44 0,44 3,9 % 4-6-2008 0,44 (T) 6,60 1,51 23,2 % 26-8-2008 0,94 (A) 1,25 1,30 7,6 % 14-4-2008 1,25 (T) 4 4 9,5 % 21-5-2008 4 (T)

■ ■ ■

Abertis Telecom (32%) CDC (26,2%) Franklin Resources (10%)

30-juin + 167 % 7,42 + 127 % ■ ■ ■ ■ ■

Peugeot SA (70,9%) Richelieu Finance (5%) FCP salariés (0,3%)

31-déc + 195 % 32,99 - 68 % ■ ■

Et. Peugeot Frères (74,7%) Sté Comtoise de Part. (2%) Imm. et Part. Est (0,9%)

31-déc NS 151,20 - 83 % ■ ■ ■ ■ ■

Gpe M. de Lacharrière (73,6%) Fidelity Group (4,5%) M. de Lacharrière (2,6%)

30-sept + 38 % 22,51 + 13 % ■ ■ ■ ■

Delfin (24,5%) Batipart (17,3%) SGAM Covéa (5,2%)

31-déc NS 117,60 - 64 % ■ ■ ■ ■ ■

Etat français (27,3%) Salariés (2,9%) Autocontrôle (0,4%)

31-déc + 98 % 12,01 + 59 % ■ ■ ■ ■ ■

Etat Français (35,7%) Gpe Bruxelles Lambert (5,3%) Salariés (2,8%)

31-déc + 24 % 28 + 11 % ■ ■ ■ ■ ■

Metrovacesa (27%) J. Rivero Valcarce (16,2%) J. Bautista Soler Crespo (15,3%)

31-déc NS 119,20 - 56 % ■ ■ ■ ■ ■

TPG Advisors III (12,2%) Autocontrôle (8,8%)

31-déc + 30 % 14,04 + 19 %

Santé Dev. Eur. (Dr Ligresti) (56,1%) Santé Hold. (Dr Ligresti) (24,5%) SCA Attia (Dr Attia) (10%)

31-déc + 175 % 10,60 + 24 %

■ ■

■ ■ ■

Itefin Participations (27,8%) Boussard et Gavaudan (21,9%) Fin. de l'Echiquier (5,1%)

31-déc +8% 4,70 - 46 % ■ ■ ■

Beau (20,9%) Amber Master Fund (18,4%) Tocqueville Finance (7,5%)

31-déc -4% 55,08 + 20 % ■ ■ ■ ■

Solem (50,8%) Autocontrôle (4,6%)

31-déc +6% 11,09 - 61 % ■ ■ ■

Bolloré : 32,9% Leopolodo Rodes : 2,18% Dirigeants : 0,13%

31-déc + 35 % 2,27 - 32 % ■ ■

Actionn. familiaux (72,5%) Public (27,5%)

31-déc - 33 % 13,78 + 527 % ■ ■ ■ ■ ■

Xavier Niel (65,9%) Rani Assaf (1,8%) Antoine Levavasseur (1,7%)

31-déc + 136 % 8,20 + 670 % ■ ■ ■ ■ ■

Pargesa Netherlands (27,3%) Gpe Bruxelles Lambert (26,8%) Prudential (8,1%)

31-déc + 78 % 27,47 +9% ■ ■ ■ ■

Sagem Sécurité (22,4%) Jupiter AM (7,3%) Concert Consellor (5,1%)

31-déc - 13 % 7,35 + 42 % ■ ■ ■

Holding Mayroy (73,6%)

31-déc + 27 % 8,64 + 246 % ■ ■ ■

LT Participations (27,8%) Autocontrôle (6,5%) Oddo Asset Management (5%)

31-déc + 50 % 13,40 + 23 % ■ ■ ■ ■ ■

JCDecaux Holding (70%)

31-déc + 36 % 8,15 + 39 % ■ ■ ■ ■

Fin. Gaillon (PAI Part.) (81,5%) Salariés (0,5%)

30-nov + 253 % 5,78 + 13 % ■ ■ ■ ■ ■

BNP Paribas (52,2%)

31-déc NS 15,08 + 14 % ■ ■ ■ ■ ■

GBL (20,5%) Nassef Sawiris (13,1%) Autocontrôle (0,4%)

31-déc + 125 % 69,54 - 40 % ■ ■ ■

84,9 70 55 587 - 21 % 79,5 20,4 40 700 - 22 % 789,1 300 200 53.700 +1% 6300 5291 5362 80.500 + 194 % 2472 8200 6100 620 +5% 1293 -150 -800 1.800 + 10 % -50,2 95 120 1.996 +5% 45 43 41 767 + 11 % 15,1 30,9 36 580 +4% 31 27 27 520 - 20 % 71 25 15 1.580 +3% 83 93 103 1.750 +8% 288 280 290 1.450 + 20 % 150,2 163,3 197,5 3.500 +3% 284,2 240 220 745 + 31 % 39,5 56 56 1.050 +6% 150,6 177 142 1.003 +8% 46,7 56 61 2.230 +6% 221 220 227 1.165 - 16 % 84,4 30 35 770 + 13 % 197,7 225 240 19.800 + 12 % 1909 2100 2100

BNPA 1,39 1,36 1,91 -2%

Valorisation 26,5 27,1 19,3 1,08 ■ ■ ■ ■

0,78 0,87 0,91 + 11 %

21,6 19,5 18,5 6,95 ■ ■ ■ ■ ■

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con rép sensu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ n iers te Da seil te d Inv Ne Pot e ch esti u r a e tre Con ntiel ngem ➜ ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

o

(Le mme c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p o la v int ale de ur) vue

Le c

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion Op - Co (M éra d tion e Isi )-Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s-h sem Var aut ain / i e Plu ation plus5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e sol Cro 8 idit e é Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim id est é Div ende imé ide 20 Re nde 07 n Da deme 2008 te d nt es Mo ern 20 tim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 2 /20 PE 007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f o e 2 VE/ 009 st. is) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Commentaires

Conseils

Neutre Le secteur de la bioanalyse reste porteur et le groupe, qui 39,1 a déçu, devrait en profiter à moyen terme alors que ses 34,4 // 40,2 33,3 mesures de réorganisation vont favoriser un redressement des marges.

A ➜ 46 31-12-2008 25 % C

Hausse L'opérateur a enregistré une progression de son activité 17,7 de 7 % au premier trimestre 2008-2009 et a confirmé ses 16,1 // 18,1 15,7 objectifs de croissance et de rentabilité opérationnelle pour la période 2008-2011.

A ➜ 20 9-8-2007 19 % C

-9,73 -9,02 -3,69 NS

NS NS NS 0,15 -

Baisse La banque vient de refinancer une ligne de crédit qui arrivait à échéance en 2009. Sur neuf mois, le chiffre 11,2 / 11,6 9,75 / 9,38 d'affaires a augmenté de 2,4 %. Une chute des facturations de 11 % est attendue au quatrième trimestre.

E 11-4-2008

9,07 7,40 5 - 18 %

2,8 3,4 5,1 NS

Baisse La baisse de l'action Peugeot et les sombres perspectives 27,9 / 28,8 annoncées par le constructeur, qui constitue le principal 24,3 / 23,4 actif de FFP, nous incitent à conseiller de vendre.

V 24-10-2008

2,56 0,66 1,29 - 74 %

10 38,8 19,8 1,83 -

Baisse Le résultat opérationnel annuel (+ 3,3 %) profite de 26,6 reprises de provisions mais le bénéfice net pâtit d'une 22,6 // 27,6 21,6 dépréciation de 35 M€ de la valeur du siège londonien. La visibilité est trop faible.

E 11-1-2008

18,98 7,30 4,87 - 62 %

2,3 5,9 8,8 NS

Baisse La croissance des loyers reste solide au troisième 46,4 trimestre 2008. Le financement de la tour Gan, acquise 38,1 // 48,4 36,0 l'an dernier, est renouvelé pour un an en attendant qu'un locataire potentiel s'engage sur le projet.

V 13-8-2008

1,75 2,02 2,05 + 16 %

10,9 9,4 9,3 1,58

Neutre Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires a progressé de 20,9 22 2,3 % à base comparable. C'est un point de mieux que la 18,5 / /17,6 croissance des PIB pondérés des marchés sur lesquels France Télécom est présent.

A ➜ 25 3-7-2008 31 % E

■ ■ ■ ■ ■

2,51 2,69 2,78 +7%

12,3 11,5 11,1 1,04 ■ ■

20,80 -2,41 -12,90 NS -0,55 1,04 1,32 NS

2,5 NS NS NS NS 16 12,7 1,03

Albert Frère a été nommé vice-président de GDF Suez au côté de Jean-François Cirelli. Le groupe a échangé avec E.On des capacités de productions et des droits de tirage (1.700 MW) en Belgique et en Allemagne.

Neutre 37 / 40 27 / 25

V

A

V

C

VP 28-11-2008 A

Neutre Les loyers restent bien orientés et témoignent d'une bonne 56,9 gestion locative, mais la stratégie de développement floue 43,8 // 60,2 40,6 ainsi que le désaccord entre actionnaires de référence non résolu pèsent sur le titre.

E 31-7-2008

A ➜ 24 13-12-2007 44 % E

V

■ ■ ■ ■ ■

Baisse Gemalto n'envisage pas de relever son offre sur Wavecom 17,7 après l'apparition d'un chevalier blanc. Le groupe indique 15,2 // 18,3 14,6 qu'il développera lui-même les technologies qui l'intéressaient.

1,02 0,78 0,84 - 24 %

12,9 16,9 15,7 0,87

Hausse Le chiffre d'affaires du troisième trimestre progresse de 13,6 5,8 %, mais la marge brute d'exploitation subit une 12,6 // 13,9 12,3 érosion de 0,3 point, à 6,7 %. La direction attend un ralentissement au quatrième trimestre.

V 6-11-2008

0,33 0,57 0,66 + 75 %

7,8 4,5 3,8 0,21

Neutre Pour le troisième trimestre 2008, GFI Informatique a dégagé un chiffre d'affaires de 180,6 M€, en hausse de 2,75 / 2,82 2,48 / 2,41 13,5 %, dont 5,5 % de croissance organique. Le groupe maintient ses objectifs.

C➜3 10-10-2008 18 % AS

■ ■ ■

4,58 3,99 3,99 - 13 %

14,4 16,5 16,5 0,74

Les ventes du troisième trimestre ont grimpé de 6,8 %, à 168,2 M€ (et ce après + 4,9 % au deuxième trimestre). Aussi, sur les neuf mois, les facturations grimpent de 6 %, à 437 M€.

2,07 0,77 0,46 - 63 %

2,1 5,6 9,5 0,31 8 7,1 6,4 0,63 32,8 32,7 31,6 4,93

Baisse Le chiffre d'affaires à neuf mois s'est inscrit en retrait de 10 % et les dirigeants du groupe se refusent à toute 4,69 / 4,86 prévision annuelle. Le secteur est très cyclique et la 4,01 / 3,84 dégradation devrait se poursuivre.

E 11-7-2008

Neutre Le ralentissement de la croissance constaté au troisième trimestre risque de se poursuivre en fin d'année. Les 1,7 / 1,76 1,44 / 1,38 perspectives pour 2009 ne sont guère enthousiasmantes étant donné l'évolution du marché.

E 20-11-2008

Baisse Après avoir progressé de 16 % en 2008, à contre-courant 91,4 de la tendance générale et de son secteur, Hermès a fini 83,5 // 93,4 81,5 par faire l'objet de quelques prises de bénéfices récentes. La valeur reste néanmoins très chère.

A (70) 15-1-2009

A ➜ 72 1-3-2007 14 % C

0,19 0,22 0,24 + 12 % 2,63 2,64 2,73 +0%

■ ■ ■

2,55 3,02 3,65 + 18 %

24,7 20,9 17,3 2,98

Baisse 72,5 / 85 47 / 40

C

V 23-10-2008 VP

V

V

VP

■ ■ ■ ■ ■

Neutre Le gouvernement a finalement décidé de vendre la quatrième licence UMTS en trois blocs : deux lots ouverts à 64,5 / 65,9 58,8 / 57,4 tous et un troisième pour un nouvel entrant. La maison mère de Free est candidate.

4,49 3,95 3,47 - 12 %

6,7 7,6 8,7 0,89

Baisse La publication des résultats à neuf mois a déçu. 31,8 Désormais, les dirigeants n'excluent pas un recul de 27,9/ /32,8 27 l'ordre de 15 % du résultat courant net de l'exercice 2008. La prudence s'impose sur le titre.

V 6-11-2008

1,23 1,18 1,18 -4%

8,5 8,9 8,9 0,59

Baisse Au troisième trimestre, la croissance a été vive (+ 39 %), 11,2 notamment grâce à l'intégration de Sagem Monetel. A 9,33 // 11,7 8,85 données pro forma, la croissance est de 3,7 % et de 7,5 % sur neuf mois.

A ➜ 13 26-7-2007 25 % C

Hausse Ipsen a affiché une croissance soutenue au troisième 30,3 trimestre et a confirmé son objectif d'une progression des 28,6 // 30,8 28,1 ventes, à données comparables, de 6,5 % à 7,5 %, avant intégration des acquisitions américaines.

C ➜ 31 31-12-2008 4% A

Baisse Au troisième trimestre, Ipsos a enregistré un chiffre 17,3 / 17,8 d'affaires en croissance de 5,9 %. Le groupe confirme ses 15,6 / 15,1 objectifs de croissance interne d'au moins 8 % et d'une amélioration de sa rentabilité en 2008.

A ➜ 20 3-5-2007 21 % VP

Baisse Sur neuf mois, le groupe affiche une croissance interne de 12,2 8 %, mais prévoit un ralentissement marqué au quatrième 10,5 // 12,6 10,1 trimestre. Il revoit à la baisse ses objectifs de croissance et de marge.

E 14-5-2008

Baisse Le chiffre d'affaires annuel, en repli plus fort qu'attendu 6,84 / 7,01 jusque-là, a déçu. La société est en plus contrainte par ses 6,16 / 5,99 banques créancières de suspendre les distributions de dividendes pendant au moins trois ans.

E 6-9-2007

Baisse L’augmentation de capital de 356,2 M€ lancée pour 17,6 / 18,2 financer l’acquisition de 56,1 % de la foncière Steen & 15,4 / 14,9 Strøm a été sursouscrite à hauteur de 138,7 %. BNP a légèrement augmenté sa part au capital.

A ➜ 23 31-7-2008 34 % C

■ ■ ■ ■

1,79 2,10 1,69 + 17 %

16,7 14,2 17,7 2,60 ■ ■ ■

1,39 1,66 1,81 + 20 %

11,9 10 9,1 0,78 ■ ■ ■ ■ ■

0,99 0,99 1,02 +0% 3,79 1,35 1,57 - 65 % 1,39 1,58 1,69 + 14 %

11,4 11,5 11,1 1,44 1,7 4,8 4,1 0,55 12,3 10,9 10,2 NS ■ ■ ■ ■ ■

11,05 10,73 10,73 -3%

3,8 3,9 3,9 1,29 ■ ■ ■ ■ ■

Le premier cimentier a réalisé de belles performances au troisième trimestre avec une amélioration de la marge opérationnelle courante à neuf mois, ce qui présage d'un exercice 2008 satisfaisant.

Neutre 48 / 50 35 / 33

C

V

APP

A ➜ 50 26-1-2006 19 % C

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


VI

SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Société

Cours

Variation

Lagardère - MMB Groupe de médias 3.830 - 131.133.286 Cac 40 - FR0000130213

29,21 31,05 2,3 % 29,57

Legrand - LR Equipementier électrique 3.417 - 262.815.128 SBF 120 - FR0010307819

13 14,31 1% 12,97

L'Oréal - OR Cosmétiques et coiffure 32.416 - 602.412.810 Cac 40 - FR0000120321

53,81 60,70 0% 57,03

LVMH - MC Luxe 19.967 - 489.937.410 Cac 40 - FR0000121014

40,76 46 0% 41

M6 - MMT Télévision généraliste 1.554 - 128.954.690 SBF 120 - FR0000053225

12,05 14,15 1,6 % 12,49

Manitou - MTU Fabr. de chariots télescopiques 307 - 37.809.040 Cac Mid 100 - FR0000038606

8,12 8,84 0,2 % 8,33

Maurel & Prom - MAU Exploration, prod. de pétrole 955 - 120.569.807 SBF 120 - FR0000051070

7,92 8,56 1% 7,96

Mercialys - MERY Immobilier de centres comm. 1.698 - 75.149.959 Cac Mid 100 - FR0010241638

22,60 24,30 0,6 % 20,82

Michelin - ML Pneumatiques 5.162 - 144.991.332 Cac 40 - FR0000121261

35,61 38,98 4,4 % 36,22

Natixis - KN Banque 3.525 - 2.908.137.693 Cac Next 20 - FR0000120685 Aug. cap. 5-9-08 Neopost - NEO Equip. affranchissement postal 1.885 - 31.086.150 SBF 120 - FR0000120560

1,21 1,35 0% 1,21 60,65 67 3,1 % 60

Nexans - NEX Fabr. câbles énergie, télécoms 1.157 - 27.900.703 Cac Next 20 - FR0000044448

41,47 46,62 2,9 % 40,34

Nexity - NXI Promoteur-constructeur 563 - 52.804.689 SBF 120 - FR0010112524

10,66 12,23 1,4 % 10,50

NRJ Group - NRG Radio 502 - 86.193.004 Cac Mid 100 - FR0000121691

5,82 6,07 0,1 % 5,82

Orpéa - ORP Résidences de retraite 953 - 36.842.274 SBF 120 - FR0000184798

25,88 27,41 0,9 % 24,85

PagesJaunes - PAJ Editeur d'annuaires 1.976 - 280.644.450 SBF 120 - FR0010096354

7,04 7,74 1,3 % 7,15

Pernod Ricard - RI Vins et spiritueux 10.842 - 219.683.074 Cac 40 - FR0000120693 Div. par 2 15-1-08 Peugeot - UG Constructeur automobile 3.170 - 234.048.798 Cac 40 - FR0000121501

49,36 53,81 2,7 % 47,67

PPR - PP Distribution diversifiée 5.386 - 126.555.377 Cac 40 - FR0000121485

42,56 45,70 3,6 % 40,98

Publicis Groupe - PUB Agence de publicité 3.375 - 194.444.354 Cac Next 20 - FR0000130577

17,36 18,96 2% 17,30

Rallye - RAL Holding 652 - 42.336.140 Cac Mid 100 - FR0000060618

15,39 17 1,4 % 15,66

Rémy Cointreau - RCO Champagne et spiritueux 1.305 - 47.329.426 SBF 120 - FR0000130395

27,57 31,60 0,8 % 27,37

Renault - RNO Constructeur automobile 4.733 - 284.937.118 Cac 40 - FR0000131906

16,61 20,76 0% 17,29

Rexel - RXL Distrib. de matériel électrique 1.341 - 255.993.827 SBF 120 - FR0010451203

5,24 5,72 0,3 % 5,03

Rhodia - RHA Chimie de spécialités 388 - 101.086.057 SBF 120 - FR0010479956

3,84 4,88 8,7 % 3,93

- 5,93 % 31,51 / 28,80 - 40,30 % 54,02 / 23,56 + 0,72 % - 9,15 % 14,45 / 12,80 - 35,96 % 22,16 / 10,20 - 4,83 % - 11,35 % 61,16 / 53,30 - 36,47 % 89,50 / 53,30 - 13,63 % - 11,39 % 46,15 / 39,87 - 42,59 % 77,35 / 38,10 - 14,68 % - 14,84 % 14,17 / 12,02 - 26,57 % 17,08 / 11,14 - 12,96 % - 8,09 % 8,92 / 8 - 65,82 % 30,68 / 7,50 - 0,37 % - 7,51 % 8,69 / 7,85 - 37,69 % 16,49 / 7,14 - 3,18 % -7% 24,30 / 20,51 - 10,03 % 32,50 / 20,51 - 0,22 % - 8,65 % 40,43 / 35,42 - 42,16 % 69,50 / 30,65 - 5,23 % - 10,22 % 1,40 / 1,20 - 84,71 % 8,25 / 1,20 - 3,04 % - 9,48 % 65,58 / 57 - 4,59 % 78,97 / 52,37 - 6,45 % - 11,05 % 46,99 / 39,52 - 38,88 % 92,11 / 35,59 - 2,54 % - 12,88 % 12,20 / 10,45 - 57,80 % 31,48 / 5,31 - 4,01 % - 4,12 % 6,08 / 5,61 - 15,28 % 7,72 / 4,73 + 10,44 % - 5,58 % 27,69 / 24,53 - 34,48 % 42,28 / 21,06 + 0,17 % - 9,04 % 7,83 / 7,04 - 45,85 % 14,15 / 6,56 + 0,14 % - 8,27 % 54,95 / 47,40 - 30,39 % 77,40 / 38,60 - 6,82 % - 1,92 % 14,98 / 13,51 - 70,81 % 53,68 / 11,30 + 11,48 % - 6,88 % 46,07 / 40,22 - 52,11 % 98,60 / 31,06 - 8,68 % - 8,44 % 18,93 / 17 - 20,64 % 26,57 / 15,08 - 5,65 % - 9,47 % 17,11 / 15,27 - 60,44 % 50,75 / 11,85 - 4,41 % - 12,75 % 32,19 / 26,72 - 36,68 % 44,78 / 24,09 - 6,95 % - 19,99 % 21,11 / 16,50 - 79,30 % 82,72 / 14,41 - 10,46 % - 8,43 % 5,77 / 4,89 - 47,88 % 12,24 / 4,42 + 10,07 % - 21,33 % 4,96 / 3,81 - 81,35 % 22,85 / 3,81 - 14,76 %

13,55 13,81 0% 14,10

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Actionnariat Inv. instit. étrang. (54,4%) Inv. instit. franç. (16%) Lagardère Capital (10,1%)

Bilan

Activité

Dividende

31-déc + 55 % 26,18 + 12 %

8.100 -6% 534 520 540 4.170 +1% 421 369,5 288,7 17.600 +3% 2656 2080 2200 17.200 +4% 2025 2100 2170 1.345 -1% 168,7 140 145 1.350 +7% 86 77,5 77,5 350 + 21 % 816,5 95 130 115 + 16 % 71,6 95 100 16.275 -4% 774 500 600 4.000 - 34 % 1101 -1500 314,3 930 +3% 135,7 150,5 156,7 4.885 +1% 189 234,9 163,4 2.600 +9% 212 200 200 340 -5% 51,5 20 23 695 + 28 % 41,2 51 59 1.200 +4% 269,6 253 259 7.800 + 18 % 840 990 1150 58.050 -4% 885 200 -500 20.500 +4% 922,3 624,3 546,2 4.700 +1% 452 440 420 27.240 +6% 215 145 190 820 +0% 98,4 93 100 40.700 +0% 2669 1200 600 13.000 + 21 % 143,5 329,1 224,8 4.850 -5% 129 92 61

1,30 1,30 4,5 % 2-5-2008 1,30 (T) 0,70 0,70 5,4 % 29-5-2008 0,70 (T) 1,38 1,50 2,8 % 25-4-2008 1,38 (T) 1,60 1,80 4,4 % 27-11-2008 0,35 (A) 1 1 8,3 % 12-5-2008 1 (T) 1,05 1,05 12,9 % 9-6-2008 1,05 (T) 1,20 1,20 15,2 % 16-6-2008 1,20 (T) 0,81 0,75 3,3 % 1-10-2008 0,40 (A) 1,60 1,60 4,5 % 20-5-2008 1,60 (T) 0,45 0 nul 28-5-2008 0,45 (T) 3,65 3,70 6,1 % 12-1-2009 1,65 (A) 2 2 4,8 % 24-4-2008 2 (T) 2 2,05 19,2 % 6-5-2008 2 (T) 0,29 0,29 5% 1-7-2008 0,29 (T) 0 0 nul -0 0,96 0,96 13,6 % 9-5-2008 0,96 (T) 1,32 1,40 2,8 % 13-11-2008 0,69 (S) 1,50 0,30 2,2 % 30-5-2008 1,50 (T) 3,45 3,50 8,2 % 11-6-2008 3,45 (T) 0,60 0,65 3,7 % 22-7-2008 0,60 (T) 1,83 1,85 12 % 30-9-2008 0,80 (A) 1,30 1,30 4,7 % 19-9-2008 0,65 (A) 3,80 0,80 4,8 % 12-5-2008 3,80 (T) 0,37 0,37 7,1 % 25-6-2008 0,37 (T) 0,25 0,25 6,5 % 20-5-2008 0,25 (T)

■ ■

Wendel (31%) KKR (31%) Dirigeants et salariés (5%)

31-déc + 93 % 8,43 + 54 % ■ ■ ■

Famille Bettencourt (30%) Nestlé (28,9%) Public (37,4%)

31-déc + 41 % 17,86 + 201 % ■ ■ ■ ■

Gpe Arnault (47,4%) Public (49,4%)

RTL Group (48,6%) Nation. à Portefeuille (5,1%) Autocontrôle (0,2%)

31-déc + 34 % 23,45 + 74 % Neutre 31-déc -1% 6,11 + 97 % ■ ■ ■

SFERT (41,8%) Famille Himsworth (10,2%) Famille Braud (10%)

31-déc - 24 % 14,55 - 44 % ■ ■ ■

Pacifico (23,9%) Macif (6,9%) Autocontrôle (5%)

31-déc +0% 8,31 -5%

Casino Guichard-P. (61,5%) Generali Assur. Vie (9,8%) Cardif Assur. Vie (6,7%)

31-déc NS 15,93 + 42 %

■ ■

■ ■ ■ ■

Capital Research Manag.(10,1%) Salariés (1,7%)

31-déc + 80 % 37,50 -5% ■ ■ ■

CNCE-Caisses d'Epargne (34,5%) BFBP-Banques Pop. (34,5%) DZ Bank (1,9%)

31-déc NS 14,63 - 92 % ■ ■ ■

Arnhold & S. Bleichroeder (10%) Harris Associates (9,9%) Jupiter AM (7,3%)

31-janv + 141 % 13,99 + 334 % ■ ■ ■

Madeco (9%) Morgan Stanley (6,5%) Dodge & Cox (4,9%)

31-déc + 25 % 63,44 - 35 % ■ ■ ■ ■

Caisses d'Epargne (39%) Dirigeants & salariés (6,3%) Caisse des Dépôts (5,7%)

31-déc + 29 % 41,91 - 75 % ■ ■ ■

Jean-Paul Baudecroux (72,6%) Tocqueville Finance (6,3%) Micheline Guilbert (3,9%)

31-déc - 30 % 5,55 +5% ■ ■ ■

Dr J.C. Marian (32,5%) Sempré (17,3%)

31-déc + 164 % 18,20 + 42 % ■ ■ ■ ■

Mediannuaire (54,8%) Axa Investment Manag. (4,8%) PagesJaunes Gpe (0,5%)

31-déc - 89 % -7,30 - .196 % ■ ■ ■ ■ ■

Société Paul Ricard (12,4%) Gpe Bruxelles Lambert (7,6%) Morgan Stanley (4,9%)

30-juin + 93 % 29,25 + 69 % ■ ■ ■ ■ ■

FFP (22,1%) Autre famille Peugeot (8,2%) Caisse des Dépôts (2,2%)

31-déc - 10 % 61,02 - 78 % ■ ■ ■

Groupe Artemis (40,3%) Autocontrôle (0,5%) Salariés (0,1%)

31-déc + 59 % 73,87 - 42 % ■ ■ ■

Dentsu (14,8%) Elisabeth Badinter (10,3%) Harris Associates (6,9%) Foncière Euris (57,7%) Autocontrôle (0,3%)

31-déc + 55 % 11,31 + 54 % 31-déc + 40 % 35,57 - 57 % ■ ■ ■

Orpar (49,8%)

31-mars + 49 % 19,08 + 45 % ■ ■ ■

Etat français (15,1%) Alliance Bernstein (8,4%) Capital Research Manag. (4,9%)

31-déc +9% 77,45 - 79 % ■ ■ ■

Consortium de fonds (73,7%) Dirigeants & salariés (2,2%)

31-déc + 93 % 13,53 - 61 % ■ ■ ■

Instit. britanniques (27%) Instit. américains (26%) Instit. français (15%)

31-déc - .403 % -7,08 - .154 % ■ ■

BNPA 2,69 3,97 4,12 + 47 % 1,56 1,41 1,10 -9% 3,30 3,45 3,65 +5%

Valorisation 10,9 7,4 7,1 0,79 8,3 9,2 11,8 1,31 16,3 15,6 14,7 2,10 ■ ■ ■

4,13 4,28 4,43 +4% 1,31 1,09 1,12 - 17 % 2,27 2,05 2,05 - 10 % -0,44 0,50 0,95 NS

9,9 9,5 9,2 1,40 Neutre 9,2 11,1 10,7 1,15 3,6 4 4 0,13 NS 15,9 8,3 2,73 ■ ■ ■ ■

0,95 1,26 1,33 + 33 % 5,39 3,45 4,14 - 36 % 0,87 -1,19 0,25 NS 4,28 4,84 5,04 + 13 %

23,7 17,9 17 NS 6,6 10,3 8,6 0,58 1,4 NS 4,9 NS 14,2 12,5 12 2,69

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con s e rép nsu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ nse iers te Da il t e In Ne Pot de ch vesti utr ent ang r ➜ e Con iel em ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

om

me (Le c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p la v oint ale de ur) vue

Le c

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion ( Op éra Code M)tion Isi Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s- se Var haut main iati / pl e Plu on us5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e s Cro 8 o l i dité e Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim ide est é Div nde imé i Re dende 2007 n Da deme 2008 te Mo dern nt 20 estim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 /20 PE 2007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f VE/ 2009 est. ois) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Commentaires Le directeur financier de Lagardère a fait savoir que la croissance de son bénéfice opérationnel en 2008 serait proche de 3 %. Soit un résultat dans le bas de la fourchette annoncée (de + 3 % à + 7 %).

Conseils Hausse 34,5 / 37 25 / 23

Baisse Legrand a revu ses objectifs 2008 à la baisse pour la 13,9 deuxième fois cette année. L'équipementier électrique 11,9 // 14,4 11,5 vise désormais une progression de 4 % hors effet de change et une marge opérationnelle ajustée de 16,5 %. Les derniers indicateurs de consommation aux Etats-Unis ne sont pas favorables à un groupe comme L'Oréal. La compensation par les autres marchés, notamment émergents, sera donc déterminante.

Neutre 68 / 72,7 48 / 45

ND Après les chiffres donnés par Tiffany cette semaine et 45 / 49,9 Richemont la semaine prochaine, la publication annuelle 38,1 / 36,0 de LVMH, début février, sera suivie de près par les investisseurs, comme indicateur de consommation.

E 20-11-2007 V E 27-9-2007 A C ➜ 65 4-11-2008 21 % A N 7-2-2002

Baisse Au troisième trimestre, M6 a enregistré une baisse de son 13,2 / 13,5 chiffre d'affaires de 1 %, à 271,1 M€. L'activité a été 11,7 / 11,4 pénalisée par la dégradation de la conjoncture publicitaire. La visibilité sur 2009 est faible.

E 21-11-2008

Baisse Au troisième trimestre de 2008, une inflexion de la 9,04 9,4 croissance de l'activité a été constatée. En effet, elle s'est 7,62 //7,26 élevée à 3 % au lieu d'un rythme de 8 % pour les six premiers mois de l'exercice.

E 24-7-2008

Baisse Le chiffre d'affaires du troisième trimestre (+ 50 %) est conforme aux attentes, avec un prix de vente du baril de 8,47 / 8,73 7,45 / 7,19 89 $. A noter la forte croissance de la production colombienne.

AS ➜ 11 29-12-2004 39 % C

V

V

Le groupe poursuit sereinement son développement au premier semestre et devrait bénéficier de l'important programme de rénovation, d'extension et d'amélioration du parc de centres commerciaux mis en place.

Baisse 22,5 / 24 18 / 16

E 11-5-2007

Le numéro un mondial du pneu est contraint de réduire de façon significative sa production à travers le monde. Au quatrième trimestre 2008, le coût de cette sous-activité est évalué à 150 M€.

Baisse 45 / 49,9 30 / 28

E 19-6-2008

V

V

Baisse La banque d'affaires a enregistré en Bourse en 2008 la plus forte chute au sein des établissements financiers 1,32 / 1,38 1,1 / 1,04 cotés. Elle va abandonner, volontairement ou non, certains métiers très rentables.

E 13-4-2007

A ➜ 80 5-12-2008 32 % AS

V

■ ■ ■ ■

Baisse La décertification des machines américaines a porté ses 64,4 fruits au troisième trimestre, entraînant un vif rebond de 55,6 // 66,6 53,4 l'activité outre-Atlantique, ce qui a permis à Neopost de confirmer ses objectifs annuels.

7,38 8,42 5,86 + 14 %

5,6 4,9 7,1 0,33

Baisse Le directeur général délégué du câbleur, Frédéric Vincent, 43,3 / 44,9 a récemment confirmé ses objectifs annuels 2008 dans 37,3 / 35,7 nos colonnes. Le titre s'est repris depuis et le potentiel apparaît désormais plus limité.

V 8-1-2009

4,03 3,79 3,79 -6%

2,6 2,8 2,8 0,47 -

La croissance des facturations ralentit à + 19,9 % au Hausse terme des neuf premiers mois de 2008. La dégradation du 11,5 / 12,0 marché immobilier entraîne des baisses de réservation de 9,49 / 8,98 logements et dans l'immobilier d'entreprises.

E 26-6-2008

0,60 0,23 0,27 - 61 %

9,8 25,2 21,9 1,06

Hausse NRJ a réalisé un chiffre d'affaires de 69,8 M€ au troisième 6,07 6,2 trimestre, en baisse de 2,9 % par rapport à la même 5,57 //5,44 période de 2007 mais en hausse équivalente à périmètre et taux de change comparables.

V 14-11-2008

1,13 1,39 1,61 + 23 %

22,9 18,6 16,1 2,95

Baisse Le troisième trimestre est en hausse de 28,8 %, une 26,1 performance supérieure aux attentes. Le groupe a encore 23,5 // 26,7 22,9 revu à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires pour 2008, attendu à 695 M€ (+ 27 %).

A ➜ 31 10-2-2006 20 % C

Baisse Au deuxième trimestre, PagesJaunes a modéré ses 7,51 ambitions de croissance, en raison d'un ralentissement 6,79 // 7,68 6,62 attendu en fin d'année. Le groupe confirme qu'il versera un dividende équivalent à celui de 2007.

A ➜ 9,50 9-7-2008 35 % C

■ ■ ■ ■

0,96 0,90 0,92 -6%

7,3 7,8 7,6 3,17 ■ ■ ■ ■ ■

4,08 4,50 5,24 + 10 %

12,1 11 9,4 2,18 ■ ■ ■ ■ ■

3,88 0,86 -2,14 - 78 % 7,20 4,96 4,34 - 31 %

3,5 15,9 NS 0,03 5,9 8,6 9,8 0,57

A

V

VP

Le groupe a dévoilé les grandes tendances de son premier semestre, avant de les préciser le 13 février : les ventes à données comparables ont progressé d'environ 5 % et le bénéfice opérationnel de l'ordre de 8 %.

Neutre 55 / 62,4 40 / 38

A ➜ 60 21-9-2006 22 % C

En 2008, le groupe a vendu 3,26 millions de véhicules soit une baisse de 4,9 % par rapport à 2007 (8,7 % hors éléments détachés). Les derniers mois ont été marqués par plusieurs départs au sein de l'état major.

Baisse 15 / 17,1 12 / 10

E 27-11-2008 V

ND Les analystes financiers sont un peu plus confiants pour le 48,4 / 52,7 pôle luxe, mais les chaussures de sport et la distribution 36,1 / 31,0 (qui a engagé de lourdes restructurations) s'enfoncent.

C ➜ 46 23-7-2008 8% A

■ ■ ■

2,11 2,26 2,16 +7%

8,2 7,7 8 0,97

Baisse Le groupe de publicité a revu à la baisse ses perspectives. 18,3 / 18,8 Alors qu'il s'attendait jusqu'à maintenant à un 16,2 / 15,7 ralentissement de sa croissance, Publicis anticipe désormais un recul de ses ventes en 2009.

V 8-1-2009

5,08 3,43 4,49 - 33 %

3 4,5 3,4 0,12

Neutre La Bourse est préoccupée par le fort niveau d'endettement 16,6 du groupe, qui le pénalise en cette période de crédit rare et 14,6 // 17,1 14,1 cher. Les résultats étaient dans le rouge au premier semestre à hauteur de 53 M€.

A ➜ 20 14-11-2008 30 % C

13,1 14 13 2,12 1,8 3,9 7,9 0,17 4,9 4,1 6 0,35 -

Baisse Le chiffre d'affaires à neuf mois est attendu le 22 janvier. 29,5 La croissance interne devrait montrer un certain 25,2 // 30,6 24,1 ralentissement, d'autant que le déstockage opéré par les distributeurs américains se confirme.

E 11-12-2008

Baisse Les ventes mondiales du groupe ont baissé de 4,1 % l'an 20 dernier contre – 5 % à - 5,7 % pour le marché. Patrick 15,5/ /21,9 14,4 Pélata, le directeur général délégué, table sur une chute du marché européen de plus de 20 % en 2009.

E 17-11-2005

Baisse Rexel a maintenu sa prévision de marge à 15,4 %, mais 5,46 5,68 table désormais sur une croissance 2008 atone, voire 4,6 //4,38 négative. De quoi laisser présager un mauvais quatrième trimestre, après la publication mitigée à neuf mois.

E 12-10-2007

3 4,2 5,9 0,39

Baisse Frappé de plein fouet par des annulations de commandes 4,26 / 4,42 et des déstockages de ses clients, le chimiste a lancé une 3,61 / 3,44 alerte sur ses résultats et anticipe désormais un recul de son bénéfice en 2008.

V 11-12-2008

■ ■ ■ ■

2,11 1,97 2,12 -7% 9,37 4,21 2,11 - 55 % 1,08 1,29 0,88 + 19 % 1,28 0,92 0,65 - 28 %

A

V

VP

V

C


SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

VII

Cours

Variation

Rodriguez Group - ROD Concepteur de yachts de luxe 48 - 12.500.000 Cac Small 90 - FR0000062994

Société

3,85 3 0% 3,81

Safran - SAF Motoriste, équipementier 3.928 - 417.029.585 Cac Next 20 - FR0000073272

9,42 10,18 1,2 % 9,47

Saint Gobain - SGO Matériaux de construction 11.397 - 382.571.985 Cac 40 - FR0000125007

29,79 35,53 0% 29,41

Sanofi Aventis - SAN Laboratoire pharmaceutique 64.382 - 1.315.525.463 Cac 40 - FR0000120578

48,94 47,34 0% 48,15

Schneider Electric - SU Equipementier électrique 11.535 - 247.400.312 Cac 40 - FR0000121972

46,63 54,71 3,7 % 47,29

Scor - SCR Réassurance 2.974 - 184.147.502 SBF 120 - FR0010411983

16,15 16,98 1,6 % 15,57

Seb - SK Petit électroménager 969 - 50.911.158 SBF 120 - FR0000121709 Div. par 3 13-6-08 Séché Environn. - SCHP Traitement des déchets et eau 402 - 8.634.870 SBF 120 - FR0000039109

19,03 22,09 1,1 % 19,73

Séchilienne Sidec - SECH Producteur d'énergie mixte 834 - 27.814.360 SBF 120 - FR0000060402

29,99 31,46 0,8 % 28,85

Sequana - VOR Producteur, distrib. de papier 240 - 49.545.003 Cac Mid 100 - FR0000063364

4,85 5,03 0,6 % 4,88

Silic - SIL Immobilier de bureaux 1.202 - 17.447.615 SBF 120 - FR0000050916

68,88 78,71 0,6 % 68,50

Société Générale - GLE Banque 18.467 - 580.727.244 Cac 40 - FR0000130809 Aug. cap. 21-2-08 Sodexo - SW Restauration collective 6.086 - 157.132.025 Cac Next 20 - FR0000121220

31,80 36 0% 30,86

Soitec - SOI Matériaux pour semi-conducteurs 252 - 85.116.983 SBF 120 - FR0004025062

2,96 3,51 6,5 % 2,91

Sopra Group - SOP Conseil, intégr. de systèmes 304 - 11.687.031 Cac Mid 100 - FR0000050809

26 28,61 1,3 % 26

Sperian Protection - SPR Equip. protection individuelle 307 - 7.655.023 SBF 120 - FR0000060899

40,04 44,12 0,5 % 41,28

Steria (Groupe) - RIA Conseil, intégration, infogérance 220 - 28.535.232 SBF 120 - FR0000072910

7,70 8,63 1,8 % 7,50

STMicroelectronics - STM Fabricant de semi-conducteurs 3.907 - 910.307.305 Cac 40 - NL0000226223

4,29 4,94 0% 4,35

Suez Environn. - SEV Traitement des déchets et eau 6.099 - 489.699.060 Cac 40 - FR0010613471 Introd. à 14 € 22-7-08 Technip - TEC Ingénierie pétrole et gaz 2.521 - 109.209.552 Cac Next 20 - FR0000131708

12,46 12,69 1,3 % 12,49

Teleperformance - RCF Gestion de centres d'appels 1.160 - 56.379.653 SBF 120 - FR0000051807

20,57 22,21 1,9 % 20,66

TF1 - TFI Télévision généraliste 1.844 - 213.410.492 Cac Next 20 - FR0000054900

8,64 10,43 3,8 % 8,49

Thales - HO Electronicien 6.441 - 198.333.766 Cac Next 20 - FR0000121329

32,48 32,38 1,7 % 31,74

Thomson - TMS Technologie vidéo et numérique 358 - 269.890.028 SBF 120 - FR0000184533

1,33 1,18 0% 1,34

Total - FP Groupe pétrolier intégré 87.769 - 2.371.808.074 Cac 40 - FR0000120271

37,01 39,98 0% 36,60

+ 28,34 % 5,71 / 3,42 - 76,77 % 17,04 / 1,27 + 179,12 % - 7,43 % 10,28 / 9,18 - 16,94 % 15,26 / 8,12 - 2,23 % - 16,14 % 35,61 / 28,79 - 46,76 % 57,10 / 23,05 - 11,33 % + 3,39 % 49,58 / 46,72 - 23,07 % 63,95 / 36,06 + 7,80 % - 14,78 % 56,38 / 46,58 - 39,29 % 86,31 / 38,85 - 12,03 % - 4,89 % 16,85 / 15,15 + 10,54 % 17,44 / 9,90 - 1,31 % - 13,85 % 22,40 / 18,79 - 46,63 % 44 / 18,79 - 11,32 % - 1,51 % 48,30 / 45,40 - 58,82 % 114,03 / 29,80 + 5,20 % - 4,69 % 31,82 / 28,50 - 29,88 % 56,92 / 21,65 - 6,30 % - 3,58 % 5,30 / 4,75 - 74,55 % 19,24 / 3,90 + 12,01 % - 12,48 % 78,66 / 66,52 - 17,66 % 105,22 / 57,80 + 3,52 % - 11,67 % 36,65 / 30,12 - 64,21 % 90,56 / 25,71 - 11,67 % - 2,12 % 40,70 / 37,38 + 6,61 % 48,89 / 31 - 2,14 % - 15,64 % 3,58 / 2,80 - 48,84 % 6,73 / 2,30 - 6,86 % - 9,12 % 29,14 / 25,70 - 38,24 % 57 / 23,11 + 4,17 % - 9,25 % 44,30 / 40,04 - 39,92 % 86,10 / 40,04 - 10,48 % - 10,78 % 8,65 / 7,30 - 60,06 % 23,38 / 7,30 - 3,39 % - 13,05 % 4,85 / 4,28 - 47,59 % 9,50 / 4,28 - 10,21 % - 1,85 % 13,09 / 12,30 - 11,04 % 19,95 / 11,21 + 3,36 % - 7,46 % 24,97 / 21,70 - 52,86 % 63,10 / 16,75 + 5,82 % - 7,36 % 22,06 / 20,51 - 2,65 % 27,90 / 13,80 + 3,26 % - 17,12 % 10,56 / 8,27 - 49 % 18,33 / 8,27 - 17,24 % + 0,29 % 32,93 / 30,78 - 16,06 % 43,62 / 27,52 + 8,87 % + 12,94 % 1,84 / 1,16 - 82,63 % 9,05 / 0,76 + 38,23 % - 7,43 % 40,15 / 36,50 - 32,09 % 58,25 / 31,52 - 4,90 %

46,60 47,32 1,1 % 46,60

38,73 39,57 1,5 % 38,09

23,08 24,94 3,4 % 22,56

Actionnariat Famille Rodriguez (55%)

Bilan

Activité

Dividende

30-sept + 144 % 6,30 - 39 %

308 - 34 % 15,2 -47,6 -20 10.500 - 13 % 406 315 400 43.100 -1% 2114 2050 2050 27.700 -1% 7110 6955 7410 17.600 +2% 1583 1673 1330 5.880 + 23 % 407 450 495 3.100 +8% 142,8 170 180 377 +1% 23,5 26 27,3 283 + 23 % 63,5 66 68 2.300 - 46 % 142 0 40 160 +6% 37,5 39 40 19.950 -9% 947 2500 3500 13.611 +2% 347 376 380 220 - 26 % -10 -25 -5 1.087 +9% 55,1 62,6 72 765 +1% 59,1 60 60,9 1.823 + 29 % 52,2 64,2 75 7.590 +2% -353 -200 350 12.300 +2% 493,1 699,8 560 7.300 -7% 126,3 393 397 1.750 + 10 % 98,3 116 117 2.590 -6% 227,8 146 190 12.800 +4% 887 610 680 5.500 -2% -23 -340 -50 165.600 +4% 13181 14200 13240

0 0 nul 25-4-2006 0,55 (T) 0,40 0,40 4,2 % 10-12-2008 0,08 (A) 2,05 2,05 6,9 % 16-6-2008 2,05 (T) 2,07 2,20 4,5 % 16-5-2008 2,07 (T) 3,30 3,50 7,5 % 25-4-2008 3,30 (T) 0,80 0,89 5,5 % 9-5-2008 0,80 (T) 0,93 1,03 5,4 % 15-5-2008 2,80 (T) 1,30 1,35 2,9 % 9-6-2008 1,30 (T) 1,21 1,30 4,3 % 9-6-2008 1,21 (T) 0,70 0,69 14,3 % 23-5-2008 0,70 (T) 4 4,30 6,2 % 15-5-2008 4 (T) 0,90 1,86 5,9 % 3-6-2008 0,90 (T) 1,15 1,27 3,3 % 30-1-2008 1,15 (T) 0 0 nul -0 1,65 1,91 7,3 % 27-5-2008 1,65 (T) 1,50 1,75 4,4 % 2-6-2008 1,50 (T) 0,42 0,42 5,5 % 2-7-2008 0,42 (T) 0,25 0,27 6,3 % 24-11-2008 0,06 (S) 0 0,65 5,2 % -0 1,20 1,30 5,6 % 8-5-2008 1,20 (T) 0,44 0,45 2,2 % 4-6-2008 0,44 (T) 0,85 0,85 9,8 % 25-4-2008 0,85 (T) 1 1,10 3,4 % 28-5-2008 1 (T) 0 0 nul 3-7-2007 0,33 (D) 2,07 2,30 6,2 % 14-11-2008 1,14 (A)

■ ■

Etat français (30,4%) Salariés, Club Sagem (28%) Areva (7,4%)

31-déc +2% 10,80 - 13 % ■ ■ ■

Wendel (21,2%) FCPE St-Gobain (6,7%) Fonds du plan d'épargne (6,3%)

31-déc + 51 % 43,91 - 32 % ■ ■ ■ ■ ■

Total (12,6%) L'Oréal (8,6%) Salariés (1,2%)

31-déc +9% 31,60 + 55 % ■ ■ ■ ■ ■

Capital Research & Mngt (10,8%) CDC (4,4%) Salariés (3,3%)

31-déc + 53 % 39,22 + 19 % ■ ■ ■

Patinex (7%) Alecta (6,4%) Silchester Investors (4,4%)

31-déc NS 20,05 - 20 % ■ ■ ■ ■ ■

Fédéractive (19,2%) Venelle Investissement (13,1%) Autocontrôle (5,9%)

31-déc + 70 % 19,34 -2% ■ ■ ■ ■

Joël Séché (41,5%) CDC (20%) FMR & Fidelity (5%)

31-déc + 73 % 42,27 + 10 % ■ ■ ■

Fin. Hélios (Apax) (43,1%) Pictet AM (5%) Ecofin (5%)

31-déc + 160 % 7,80 + 284 % ■ ■ ■

Ifil Investissements (26,7%) D. Lebard Manag. Dev. (21,8%) AGF (11,8%)

31-déc + 69 % 25,28 - 81 % ■ ■ ■ ■

Groupama (43%) CCP Mut. Agr. Retraite (5,7%) SMA Vie BTP (5,3%)

31-déc NS 44,75 + 54 % ■ ■ ■

Salariés (7,2%) Autocontrôle (6,5%) Fonds de la SG (10%)

31-déc NS 54,78 - 42 % ■ ■

Bellon (37,3%) Arnhold & Bleichroeder (6,2%) Caisse des Dépôts (2,8%)

31-août + 40 % 14,47 + 168 % ■ ■ ■ ■ ■

André-Jacques Auber (6,1%) Shin Etsu Handotaï (5,2%)

31-mars - 16 % 6,21 - 52 % ■

Public (38,3%) Holding Sopra GMT (37,3%) Geninfo (SG) (12,3%)

31-déc + 15 % 26,09 +0% ■ ■ ■

Essilor International (15,1%) Ginette Dalloz (13,2%) Governance For Owners (7,7%)

31-déc + 44 % 71,65 - 44 % ■ ■ ■ ■

Invest. instit. franç. (40,9%) Actionnaires indiv. (18,8%) Salariés (15,9%)

31-déc + 66 % 14,71 - 48 % ■ ■ ■ ■ ■

ST Holding (27,5%) Brandes Invest. (8,8%)

31-déc -7% 7,20 - 40 % ■ ■

GDF Suez (35,4%) Gpe Bruxelles Lambert (7,2%) CDC (2%)

31-déc + 91 % 8,22 + 52 % ■ ■ ■ ■ ■

Causeway CM (5,5%) ING Groep (5,2%) Alliance Bernstein (4,8%)

31-déc - 59 % 23,31 -1% ■ ■ ■ ■

Gpe Industriel Manag. (5,1%) Oddo Asset Manag. (4,4%) Olivier Douce (3,6%)

31-déc - 12 % 16,95 + 21 % ■ ■ ■ ■

Bouygues (43%) Harris Associates (10,1%) Salariés (3,6%)

31-déc + 54 % 6,21 + 39 % ■ ■ ■

Etat français (27,1%) Alcatel Participation (20,8%) GIMD (5,2%)

31-déc +7% 19,56 + 66 % ■ ■ ■ ■ ■

Dodge & Cox (10%) Franklin Ressources (9,86) Salariés (2,1%)

31-déc + 81 % 7,50 - 82 % ■

Gpe Bruxelles Lambert (3,9%) Salariés (3,6%) Nationale à Portefeuille (1,4%)

31-déc + 25 % 20,36 + 82 % ■ ■ ■ ■ ■

BNPA 1,22 -3,81 -1,60 NS 0,97 0,80 0,96 - 18 %

Valorisation 3,2 NS NS 0,53 9,7 11,8 9,8 0,38 ■ ■ ■ ■

5,65 5,36 5,36 -5%

5,3 5,6 5,6 0,46 ■ ■ ■ ■ ■

5,17 5,32 5,71 +3%

9,5 9,2 8,6 2,47 ■ ■ ■ ■ ■

6,46 6,76 5,38 +5% 2,21 2,22 2,32 +0%

7,2 6,9 8,7 0,95 7,3 7,3 7 NS ■ ■ ■ ■ ■

2,89 3,34 3,54 + 16 %

6,6 5,7 5,4 0,54 ■ ■

2,72 3,01 3,16 + 11 % 2,28 2,37 2,45 +4%

17,1 15,5 14,7 1,77 13,1 12,6 12,3 4,46 ■ ■ ■ ■ ■

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con rép sensu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ n iers te Da seil te d Inv Ne Pot e ch esti u r a e tre Con ntiel ngem ➜ ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

o

(Le mme c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p o la v int ale de ur) vue

Le c

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion Op - Co (M éra d tion e Isi )-Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s-h sem Var aut ain / i e Plu ation plus5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e sol Cro 8 idit e é Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim id est é Div ende imé ide 20 Re nde 07 n Da deme 2008 te d nt es Mo ern 20 tim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 2 /20 PE 007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f o e 2 VE/ 009 st. is) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Commentaires

Conseils

Hausse Sans surprise, le spécialiste des yachts de luxe a 5,01 enregistré une perte lourde au titre de l'exercice 2,62 // 5,61 2,02 2007-2008. Il ne remplit plus ses covenants bancaires mais a entamé des négociations avec ses créanciers.

E 30-6-2006

Baisse Le motoriste a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de 10,3 l'année en cours (10 Md€ de ventes et 750 M€ de résultat 8,64 // 10,7 8,22 opérationnel). Le rapprochement avec la SNPE refait surface.

A ➜ 13 19-3-2008 38 % C

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de l'exercice 2008 s'est élevé à 33,4 Md€, en hausse de 2,5 %. Le groupe résiste plutôt bien à la récession qui frappe les métiers de la construction.

Neutre 35 / 37 25 / 20

Neutre Le nouveau directeur général, Chris Viehbacher, est arrivé 51,3 / 54,2 le 1er décembre. Il devrait définir une nouvelle stratégie fondée sur les acquisitions, la diversification et 43,5 / 40,5 l'accélération des réductions de coûts. Le discours prudent du président s'est transformé en avertissement sur les résultats de 2008. La visibilité limitée pour l'exercice suivant s'est traduite par l'absence de prévisions du groupe pour cette période.

Neutre 55 / 60 40 / 38

V

A ➜ 35 7-8-2002 17 % C A ➜ 55 1-8-2008 12 % AS E 19-12-2008 V

Hausse Scor a démontré sa capacité à préserver sa profitabilité 16,5 face à la crise. Nous avions déjà intégré les conséquences 14,6 // 17,0 14,1 du ralentissement économique dans nos prévisions légèrement revues à la baisse il y a quelques semaines.

A ➜ 20 5-7-2007 24 % E

Baisse A l'issue des neuf mois, le chiffre d'affaires s'est établi à 21,4 2,18 Md€ (croissance interne de 5,6 %) et ce malgré un 18,0 // 22,2 17,1 ralentissement au troisième trimestre (+ 3,5 %). Les objectifs 2008 sont confirmés.

VP 29-8-2008

Hausse Comme nous l'anticipions, la direction a revu à la baisse 48,8 ses prévisions. La croissance annuelle est revue de 7 % à 44,3 // 50,0 43,1 3 % à base comparable. La marge opérationnelle courante est attendue vers 17 % au lieu de 18 %.

E 13-3-2008

Neutre Le chiffre d'affaires du troisième trimestre, en hausse de 30,6 43,8 %, a été excellent. Cette forte progression est due, 27,0 // 31,5 26,1 pour une large part, à la répercussion dans les prix de vente de la hausse du charbon.

A ➜ 37 10-7-2007 23 % AS

A

V

2,86 0 0,81 NS

1,7 NS 6 0,48

Le troisième trimestre a été marqué par une perte nette part du groupe de 25 M€, le chiffre d'affaires de 3,83 Md€ est en baisse de 3,9 %. Le groupe travaille à des cessions d'activité.

Baisse 5,2 / 5,36 4,56 / 4,4

V 19-6-2008

2,16 2,24 2,30 +4%

32 30,8 30 NS 15,7 7,5 5,4 NS 17,6 16 16 0,51

Neutre La mise en location des immeubles du groupe se passe 73,2 toujours bien et les loyers sont portés par une indexation 63,8 // 75,5 61,5 favorable, mais le ralentissement économique pourrait peser sur le marché de la location de bureaux.

E 10-8-2007

Baisse Après avoir très mal commencé l'année avec l'affaire 35 / 40 Kerviel (perte de trading de 4,9 milliards d'euros), la 28,5 / 25,6 banque n'a finalement pas plus baissé que ses consoeurs au cours de l'année 2008.

E 11-1-2008

Baisse Après avoir publié des résultats 2007-2008 supérieurs 40,2 aux attentes, Sodexo a réitéré l'exploit au premier 35,9 // 41,3 34,8 trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse de 5,6 %. Le groupe maintient ses objectifs annuels.

A ➜ 45 26-7-2007 16 % C

Baisse Alors que le groupe a récemment lancé un avertissement sur ses ventes annuelles, son principal client, AMD, a 3,2 / 3,34 indiqué attendre un recul séquentiel de 25 % de ses 2,62 / 2,47 ventes au quatrième trimestre.

E 22-5-2008

A ➜ 32 5-9-2008 23 % AS

2,03 4,23 5,93 + 109 % 2,21 2,42 2,42 + 10 %

■ ■ ■ ■ ■

-0,12 -0,29 -0,06 NS 4,81 5,23 5,41 +9%

NS NS NS 0,78 5,4 5 4,8 0,32

A

V

V

V

■ ■ ■ ■ ■

Baisse Sopra annonce une hausse de 12,5 % de ses revenus au troisième trimestre, à 258,5 M€, et réitère son ambition de 27,3 / 28,0 24,6 / 23,9 réaliser une « croissance organique supérieure à celle du marché » en 2008.

7,63 7,84 7,96 +3%

5,3 5,1 5 0,72

Baisse La suspension d'un contrat auprès de l'américain LN 43,1 Curtis pénalisera les ventes de Sperian de 1 % cette 39,3 // 44,1 38,3 année. Un troisième trimestre difficile avait déjà obligé le groupe à abaisser ses objectifs pour 2008.

V 16-10-2008

1,85 2,25 2,63 + 21 %

4,2 3,4 2,9 0,28

Baisse Steria a publié un chiffre d’affaires au troisième trimestre 2008 en hausse de 38,7 %, à 427,7 M€. Le groupe 8,08 / 8,36 6,92 / 6,64 anticipe, sur 2008, une marge opérationnelle de 7,5 % contre un objectif initial proche de 8 %.

AS ➜ 10 29-10-2008 30 % A

■ ■ ■ ■

0,61 -0,22 0,39 NS

7,1 NS 11 0,45

Le fabricant de semi-conducteurs est finalement rattrapé par le ralentissement conjoncturel. Il a lancé un avertissement sur son chiffre d'affaires et sur sa marge au quatrième trimestre.

0,96 1,02 1,08 +6%

13 12,2 11,5 0,93

Neutre Dans le secteur de l'environnement, la filiale de GDF Suez 13,5 est la seule société à maintenir ses objectifs 2008. Veolia 11,2 // 14,5 10,5 Environnement et Séché Environnement ont revu à la baisse leurs prévisions.

A ➜ 16 22-7-2008 28 %

Neutre Les résultats pour le troisième trimestre ont fait apparaître 24,8 une amélioration sensible de la rentabilité, mais le carnet 20,2 // 26,0 19,0 de commandes baisse et il n'y a que peu de visibilité sur 2009.

E 21-2-2008

Hausse Le numéro un des centres d'appels table sur une légère 21,8 / 22,3 croissance en 2009, de 3,5 % en interne, qui se traduirait 19,5 / 18,9 par une progression équivalente de son bénéfice par action.

A ➜ 25 17-12-2008 22 % C

Baisse TF1 a une nouvelle fois revu à la baisse son objectif de 9,07 chiffre d'affaires pour cette année : celui-ci devrait baisser 7,9 // 9,37 7,6 de 6 %. Le bénéfice net recule de 33 % sur les neuf premiers mois de 2008.

E 24-10-2008

Hausse Alcatel-Lucent et Dassault Aviation sont, sans surprise, 33,0 / 33,7 parvenus à un accord pour le rachat des 20,8 % détenus 30,4 / 29,7 par l'équipementier au capital de Thales, pour un montant de 1,6 milliard d'euros.

A ➜ 38 22-12-2006 17 % E

Hausse Le groupe pourrait faire l'objet de l'attention du Fonds 1,55 / 1,66 Stratégique d’Investissement (FSI), le fond de LBO contrôlé 1,12 / 1,01 par l’Etat français tout nouvellement créé, qui voudrait investir dans le portefeuille de brevets.

E 19-10-2007

■ ■ ■ ■ ■

1,19 3,71 3,75 + 211 % 1,79 2,04 2,07 + 14 %

19,4 6,2 6,2 0,14 11,5 10,1 10 0,60 ■ ■ ■ ■

1,07 0,68 0,89 - 36 % 2,29 3 3,50 + 31 %

8,1 12,6 9,7 0,99 14,2 10,8 9,3 0,53 ■ ■ ■ ■ ■

-0,09 -0,74 -0,19 NS 5,82 5,99 5,59 +3%

NS NS NS 0,29 6,4 6,2 6,6 0,60 ■ ■ ■ ■ ■

Les indicateurs du quatrième trimestre font ressortir une marge de raffinage de 41,4 $ la tonne et un prix moyen du brent de 55,5 $ le baril (- 52 %). Le résultat net du dernier trimestre devrait avoir reculé.

Baisse 5 / 5,5 3,8 / 3,6

A

Neutre 43 / 45 30 / 28

V 28-11-2008 A

V

V

V A ➜ 50 8-5-2008 35 % C

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


VIII

SERVICE À RÈGLEMENT DIFFÉRÉ

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Cours

Variation

Trigano - TRI Véhicules de loisirs 117 - 21.179.740 Cac Small 90 - FR0005691656

Société

5,51 4,87 2,9 % 5,46

Ubisoft Entert. - UBI Editeur de jeux vidéo 1.296 - 93.403.910 SBF 120 - FR0000054470

13,87 13,49 4,3 % 13,35

Unibail Rodamco - UL Immob. bureaux, centres comm. 8.284 - 81.984.034 Cac 40 - FR0000124711

101,05 115,85 2,7 % 97

Valeo - FR Equipementier automobile 726 - 78.210.375 SBF 120 - FR0000130338

9,28 11,64 7,2 % 9,22

Vallourec - VK Fabr. de tubes sans soudures 4.378 - 53.788.716 Cac 40 - FR0000120354

81,39 92,90 4,6 % 80,22

Veolia Environn. - VIE Traitement des déchets et eau 9.009 - 472.536.448 Cac 40 - FR0000124141

19,07 21,73 0% 20,15

Vicat - VCT Matériaux de construction 1.549 - 44.900.000 Cac Mid 100 - FR0000031775

34,50 36,84 0,1 % 36

Vilmorin & Cie - RIN Semences 1.018 - 13.391.857 Cac Mid 100 - FR0000052516

76,01 75 0,2 % 74,30

Vinci - DG BTP, concessions 14.282 - 496.162.480 Cac 40 - FR0000125486

28,79 30,87 0% 27,82

Vivendi - VIV Télécommunications, médias 23.544 - 1.170.172.888 Cac 40 - FR0000127771

20,12 22,42 0% 20,14

Wendel - MF Société d'investissement 1.648 - 50.366.600 SBF 120 - FR0000121204

32,73 38,21 1% 32,71

Zodiac - ZC Equipementier aéronautique 1.500 - 55.670.482 SBF 120 - FR0000125684

26,95 28,51 2,9 % 26,73

+ 13,14 % 7 / 4,90 - 79,67 % 28,67 / 3,22 + 24,66 % + 2,86 % 14,89 / 13,04 - 47,81 % 35,75 / 11,03 - 0,57 % - 12,78 % 113,30 / 96,49 - 30,59 % 175,50 / 96,43 - 5,12 % - 20,25 % 11,51 / 9,12 - 64,32 % 27,75 / 9,12 - 12,55 % - 12,39 % 92,41 / 78,69 - 41,86 % 224,45 / 64,19 + 0,48 % - 12,26 % 21,85 / 18,89 - 67,47 % 59,84 / 16,55 - 14,12 % - 6,35 % 37,11 / 34,50 - 43,16 % 63,97 / 24,76 - 7,75 % + 1,35 % 76,95 / 73,50 - 26,84 % 134 / 65,56 + 3,98 % - 6,74 % 30,99 / 27,11 - 38,73 % 51,15 / 21,70 - 4,05 % - 10,24 % 22,58 / 19,65 - 31,80 % 29,92 / 16,32 - 13,52 % - 14,34 % 38 / 31,86 - 58,49 % 93,90 / 26,50 - 7,54 % - 5,47 % 29,24 / 25,81 - 25,22 % 38,39 / 23,50 + 3,63 %

Actionnariat

Bilan

Activité

Dividende

François Feuillet (53%) Governance for Owners (5,3%) Fin. de l'Echiquier (5%)

31-août + 55 % 14,54 - 62 %

Electronic Arts (15,4%) Guillemot (13,4%) FMR LLC (9,9%)

31-mars - 24 % 6,79 + 104 %

876 -6% 30,9 16,1 10 1.050 + 13 % 109,8 96,9 110 1.250 + 62 % 959,3 600 -200 8.850 -9% 81 -50 -10 6.350 +3% 986 1007 930 36.478 + 12 % 927,9 688 763,9 2.140 +0% 299 286 270 950 +6% 44,3 68 75 33.400 + 10 % 1461 1650 1750 25.000 + 15 % 2625 2500 2650 5.700 +4% 879 550 400 2.015 +1% 182,5 137,8 173

0,55 0,10 1,8 % 10-1-2008 0,55 (T) 0 0 nul -0 7 7,20 7,1 % 12-1-2009 1,75 (A) 1,20 0 nul 26-6-2008 1,20 (T) 11 7 8,6 % 13-6-2008 7 (T) 1,21 1,33 7% 22-5-2008 1,21 (T) 1,50 1,50 4,3 % 20-5-2008 1,50 (T) 1,66 1,85 2,4 % 17-12-2008 1,66 (T) 1,52 1,65 5,7 % 15-12-2008 0,52 (A) 1,30 1,40 7% 9-5-2008 1,30 (T) 2 2 6,1 % 11-6-2008 2 (T) 3 1 3,7 % 14-1-2009 1 (T)

97.306 -5% 7966 5537 5953 340 + 14 % 87,5 -35 10 1.599 -1% 404 401 450

4,34 4,34 6,6 % 22-5-2008 4,34 (T) 1,19 1,50 18,1 % 25-4-2008 1,19 (T) 0,51 0,66 4,6 % 18-4-2008 0,51 (T)

17,70 11,95 13,16 - 33 %

19.900 -6% 735 600 520 143.161 + 21 % 15211 14802 12343 1.350 + 23 % 40 221,6 249,8 44.108 -2% 13966 13666 12925 2.620 +8% 706,6 844,8 903,9 3.100 + 15 % 471,6 566 622,6 913 -5% 59,6 95,6 114 19.364 + 21 % 3559 4150 4980 1.100 +4% 244,1 240 224,4

0,60 0,60 2,5 % 20-5-2008 0,60 (T) 0,77 0,94 9,3 % 24-12-2008 0,22 (A) 0 0,05 0,7 % 6-9-2004 0,04 (S) 0,66 0,74 11,7 % 19-11-2008 0,18 (A) 0,72 0,86 6,5 % 19-5-2008 0,72 (T) 0,70 0,90 5,9 % 11-12-2008 0,26 (A) 2,13 1,42 14,3 % -0 0,42 0,50 1,7 % 1-12-2008 0,16 (A) 19,69 20 8,7 % 3-6-2008 19,69 (T)

3,97 3,21 2,79 - 19 %

■ ■

■ ■ ■ ■

Stichting Pensioenfonds (8,5%) Crédit Agricole (6%) Cohen & Steers Cap. (4%)

31-déc NS 197,50 - 49 % ■ ■ ■ ■ ■

Pardus (19,8%) Caisse des Dépôts (6%) Goldman Sachs (4,4%)

31-déc + 35 % 22,22 - 58 % ■ ■ ■

Deutsche Bank (5 %) Capital Research Man. (4,8 %) Bolloré (2,4 %)

31-déc -8% 63,04 + 29 % ■ ■ ■ ■ ■

Capital Research (12,2%) CDC (10%) Groupama (5,8%)

31-déc + 148 % 16,14 + 18 % ■ ■ ■

Famille Merceron-Vicat (60,4%) Autocontrôle (3,2%)

31-déc + 26 % 40 - 14 % ■ ■ ■ ■

Limagrain (69%) Public (31%)

30-juin + 44 % 45,94 + 65 % ■ ■ ■ ■

Salariés (8,6%) Artémis (4,9%) Carlo Tassara (3,4%)

31-déc + 118 % 22,45 + 28 % ■ ■ ■ ■

Capital Research (4,9%) Natixis (4,3%) CDC (3,7%)

31-déc + 37 % 17,71 + 14 % ■ ■ ■ ■ ■

SLPS (35,9%)

31-déc NS 66,72 - 51 % ■ ■ ■ ■ ■

Familles (19,9%) FFP (5,4%) CDC (4,9%)

31-août + 64 % 21,08 + 28 % ■ ■ ■ ■

BNPA 1,46 0,76 0,47 - 48 % 0,85 1,04 1,18 + 21 %

Valorisation 3,8 7,2 11,7 0,33 16,2 13,4 11,8 1,09 ■ ■ ■ ■

11,71 7,32 -2,44 - 38 % 1,04 -0,64 -0,13 NS 18,59 17,48 15,71 -6%

8,6 13,8 NS NS 9 NS NS 0,15 4,4 4,7 5,2 0,65 ■ ■ ■ ■ ■

1,99 1,46 1,62 - 27 % 6,66 6,10 5,77 -8%

9,6 13,1 11,8 0,66 5,2 5,7 6 0,94 ■ ■ ■

3,31 5,08 5,60 + 53 %

23 15 13,6 1,41 ■ ■ ■ ■

3,01 3,35 3,55 + 11 %

9,6 8,6 8,1 0,81 ■ ■ ■ ■

2,43 2,57 2,82 +6%

8,3 7,8 7,1 1,28 ■ ■ ■ ■ ■

17,47 10,93 7,95 - 38 % 3,30 2,51 3,27 - 24 %

1,9 3 4,1 NS 8,2 10,7 8,2 1,12 ■ ■ ■ ■

Ten d Rés ance Supistanc graph por es ique ts Con s e rép nsu erto s d r es Ach iés pa anal at r Fa yste c s Co Ven tSet financ nse iers te Da il t e In Ne Pot de ch vesti utr ent ang r ➜ e Con iel em ob ent j. d seil de e c pré con ou céd sei rs ent l

om

me (Le c n que hang taire n em et d ous a ent d de la onc von e c réd not s m oule act re c odi ur i i ons fié n ndiq on eil otre ue sur p la v oint ale de ur) vue

Le c

Val e Mé ur - C tier ode Ca p mn ém i o Ind talisa ice tion ( Op éra Code M)tion Isi Nb re t ss n itre ur t s itre s (O ST) Co

u Clô rs de t Capure seclôtur e Couital éc maine rs d han pré e c gé s céd om em en pen ain te Var sat e iati ion Plu on s- se Var haut main iati / pl e Plu on us5 b s Va -haut 2 sem as se ria / p ain ma tio lus es ine n a -b nn as 5 uel 2 le sem ain es Les prin cip aux act ion nai res Clô tur End e d ’e AN ettem xerci C c e Dé par a nt ne e c t Ind ote-s ction /fond sp ice urc rop Inv ote res est /A CA ir d NC 200 e s Cro 8 o l i dité e Bénissan stimé c Bénéfice e du n C Bénéfice et 20 A 08 éfic net 07 /07 est e n 200 et 2 8 e imé Div 009 stim ide est é Div nde imé i Re dende 2007 n Da deme 2008 te Mo dern nt 20 estim nta ier 08 é nt div est . dé imé tac BN hé PA BN 200 PA 7 BN 200 P Cro A 2008 esti iss 9 e mé anc stim e2 é PER 008 /20 PE 2007 R 2 (n 07 PER 008 bre est imé f VE/ 2009 est. ois) CA es (nb Ind 20 t. ( re ice 08 nbr fois Inv est e fo ) est . is) ir d ’inv est iss em ent

SRD - Actions françaises

Commentaires Les ventes du premier trimestre 2008-2009 ont chuté de 25,8 %, à 177,6 M€, sous l'effet du déstockage des réseaux distributeurs. Le groupe amplifie les mesures d'adaptation.

Conseils Baisse 7,75 / 11 3 / 2,25

E 3-7-2008 V

Baisse Ubisoft a fait savoir qu'il s'est classé premier en France, en 14,9 décembre 2008, au rang des ventes d'éditeurs de jeux 11,7 // 15,8 10,8 vidéo (hors constructeurs de consoles), grâce à son dernier épisode des "Lapins crétins".

A ➜ 17 11-9-2008 23 % C

Neutre 110 / 117 91,3 / 88

E 13-4-2007

Baisse La société a indiqué que le chiffre d'affaires du quatrième 10,1 trimestre devrait baisser de 25 %. Les effectifs vont être 8,28//10,6 7,8 réduits de 5.000 personnes. En conséquence, le résultat net devrait être déficitaire.

E 11-12-2008

Neutre 100 / 105 68 / 60

A ➜ 112 14-11-2008 38 % E

Le titre résiste plutôt bien en Bourse depuis le début de l'année grâce à son statut de valeur défensive et son niveau d'endettement très faible. Des doutes subsistent toutefois sur son activité de bureaux.

La société a publié un troisième trimestre plus fort que prévu et a relevé ses prévisions pour 2008. En outre, la direction se montre optimiste pour le premier semestre de 2009.

V

V

Baisse Les résultats du troisième trimestre n'ont pas révélé de 22 nouvelles mauvaises surprises. L'activité à neuf mois 18,0/ /23,1 16,5 progresse de 15,3 %. Mais le résultat opérationnel n'augmente que de 1,3 %.

E 8-8-2008

Hausse La publication d'un chiffre d'affaires à neuf mois en recul 38,2 de 3,1 % (- 1,3 % à structure comparable), alors que 33,7 // 39,3 32,6 l'environnement s'est dégradé, témoigne de la relative bonne résistance du groupe.

C ➜ 39 3-10-2008 13 % A

Neutre Le numéro un mondial des semences, Monsanto, a 76,8 dépassé toutes les estimations de résultats pour son 71,8 // 77,9 70,7 dernier trimestre. C'est de bon augure pour Vilmorin et vient confirmer le caractère défensif de cette activité.

A ➜ 90 8-5-2008 18 % C

Le leader mondial de la construction et des concessions a publié un chiffre d'affaires à fin septembre en forte hausse et a, de ce fait, confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Vivendi s'intéresserait tout à la fois au bouquet satellitaire espagnol Digital+ et à la plate-forme africaine GTV, via sa filiale Canal+. Le signe d'un renforcement du conglomérat dans l'audiovisuel ?

V

Baisse 30,5 / 32 25 / 23,3

A ➜ 37 19-5-2006 29 % C

Neutre 24,1 / 26 17 / 15

A ➜ 24 8-3-2007 19 % VP

Baisse La croissance reste élevée au terme des neuf premiers mois de 2008. Elle est notamment soutenue par Bureau 35,6 / 37,1 Veritas et Stallergènes, mais la situation financière du 29,7 / 28,2 groupe, très endetté, pèse sur l'évolution du titre.

E 8-2-2008

Baisse La croissance de l'activité s'est élevée à 13,4 % au premier trimestre, tirée par la remontée du dollar face à 28,5 / 29,4 24,9 / 24 l'euro et par les dernières acquisitions. L'équipementier a confirmé ses prévisions annuelles.

A ➜ 35 9-1-2008 30 % C

Baisse En perte nette de 2 Md€ au troisième trimestre, les 69,6 / 72,6 comptes d'Allianz ont été plombés par sa filiale bancaire 57,4 / 54,4 Dresdner dont la cession devrait être finalisée fin 2009.

E 14-11-2008

Neutre L'action a été très malmenée en Bourse ces derniers mois 9,01 et des banques ont repris une partie des titres du patron de 7,29 // 9,44 6,86 la société. La situation s'aggrave encore dans les comptes du troisième trimestre 2008.

E 28-3-2008

Après avoir abaissé ses prévisions au premier semestre Hausse pour tenir compte d'un dollar faible, SES fait marche 14,8 / 15,1 arrière et les relève. Pour 2009, il vise une croissance des 13,5 / 13,2 ventes de 4 % à 5 % en termes constants.

A ➜ 17 2-5-2007 19 % C

Baisse Au troisième trimestre, le leader mondial du travail temporaire a enregistré un recul de 6 % du chiffre 24,1 / 24,8 21,5 / 20,9 d'affaires et de 23 % du bénéfice net. Les objectifs initiaux pour 2008 ne devraient pas être atteints.

E 4-12-2008

Baisse Au troisième trimestre, le conglomérat a publié des résultats conformes à ce qui avait été annoncé puisque 11,3 / 11,7 9,6 / 9,17 l'américain avait lancé un avertissement, ses divisions financières subissant les effets de la crise.

E 19-12-2008

Hausse Le premier trimestre 2008-2009, achevé le 30 septembre, 7,73 / 8,16 a montré une production d'or en hausse. Les coûts de 6,03 / 5,6 production ont également progressé : ils montent de 9 %, du fait de l'énergie et des salaires.

V 8-1-2009

Baisse HSBC a vu son bénéfice net bondir de 21 % en 2007 6,52 malgré de lourdes provisions liées au « subprime ». HSBC 5,54//6,76 5,3 France (ex-CCF) a cédé ses banques régionales aux Banques Populaires pour 2,1 Md€.

E 11-1-2008

Baisse Les dirigeants ont confirmé les objectifs annuels, à savoir 13,5 une hausse d'au moins 8 % du chiffre d'affaires et de plus 12,8 // 13,7 12,6 de 11 % pour le résultat opérationnel. Mais le titre reste cher.

E 1-8-2008

Baisse Les niveaux records des volumes de transactions 18,6 boursières ont dopé les résultats des neuf premiers mois 13,8 // 19,8 12,6 de 2008, mais la baisse des marchés fait planer quelques doutes sur le potentiel de croissance de l'industrie.

E 18-7-2008

Baisse Le réassureur Paris Re a enregistré une perte 10,2 / 10,4 opérationnelle de 53,7 M$ au troisième trimestre. Le 9,34 / 9,11 groupe a notamment été affecté par les ouragans Ike, Gustav et Emma.

E 5-7-2007

Baisse La progression du bénéfice net au troisième trimestre est de 13 %, après une bonne activité dans les forages. La 33,4 / 35,0 27,0 / 25,4 société est pénalisée, en Bourse, par le fort recul des cours du pétrole et du gaz.

E 23-10-2008

Baisse 255 / 268 204 / 191

E 14-11-2008

V

SRD - Actions étrangères zone euro Allianz - ALL Assurance 29.729 - 453.050.000 - DE0008404005

65,62 71,21 NS 63,50

Orco Property Gr. - ORC Foncière d'Europe de l'Est 91 - 10.943.866 - LU0122624777

8,31 7,80 NS 8,15

SES - SESG Opérateur de satellites 4.755 - 332.985.130 Cac Next 20 - LU0088087324

14,28 13,88 NS 14,20

- 7,85 % 73 / 62 - 53,89 % 144,50 / 45,34 - 11,32 % + 6,54 % 8,97 / 7,61 - 87,09 % 72,01 / 4,94 + 28,44 % + 2,88 % 14,48 / 13,66 - 15,55 % 17,39 / 10,88 + 3,33 %

Investisseurs instit. (90%) Investisseurs privés (10%)

31-déc NS 107,70 - 39 % ■ ■ ■ ■

Orco Holding (23,7%) Jardenne Corp. ( 5%) Bernard Gauthier (4,6%)

31-déc NS 87,18 - 91 % ■

Etat du Luxembourg (5,8%) BCEE (5,4%)

31-déc + 200 % 3,70 + 286 % ■ ■ ■ ■ ■

8,08 -3,20 0,91 NS 0,97 1,01 1,07 +4%

3,7 5,5 5 NS 1 NS 9,1 NS 14,7 14,1 13,4 4,99 ■ ■ ■ ■ ■

V

V

SRD - Actions étrangères hors zone euro Adecco - ADE Travail temporaire 4.249 - 179.652.990 - CH0012138605

23,65 23,65 NS 22,89

General Electric - GNE Conglomérat 112.567 - 11.145.211.766 - US3696041033

10,10 11,88 NS 10,46

Harmony Gold - HG Mine aurifère 3.038 - 402.862.376 - ZAE000015228

7,54 7,56 NS 6,88

HSBC - HSB Banque 76.862 - 12.104.307.820 - GB0005405286

6,35 7,20 NS 6,03

Maroc Telecom - IAM Opérateur télécom intégré 11.648 - 879.095.340 - MA0000011488

13,25 12,90 NS 13,19

Nyse Euronext - NYX Opérateur de Bourse 4.183 - 273.917.583 Cac Next 20 - US6294911010

15,27 19,32 NS 16,27

Paris Re - PRI Réassurance 847 - 85.581.541 - CH0032057447

9,90 9,80 NS 9,80

Schlumberger - SLB Services pétroliers 36.805 - 1.235.471.972 - AN8068571086

29,79 32,81 NS 30,21

Total Gabon - EC Groupe pétrolier intégré 1.035 - 4.500.000 - GA0000121459

230 238,49 NS 229,99

+0% 23,70 / 22,24 - 29,38 % 40,83 / 21,14 + 2,78 % - 14,98 % 12,04 / 10,10 - 57,44 % 24,70 / 10,10 - 11,25 % - 0,26 % 7,69 / 6,77 - 4,44 % 9,30 / 4,50 + 4,87 % - 11,81 % 7,39 / 5,95 - 37,13 % 11,92 / 5,95 - 8,37 % + 2,71 % 13,44 / 12,80 - 6,56 % 19,10 / 12,55 - 4,68 % - 20,96 % 19,70 / 15,14 - 71,04 % 56,42 / 13,35 - 15,64 % + 1,02 % 10,14 / 9,60 - 30,77 % 15,35 / 9,60 - 0,60 % - 9,20 % 32,59 / 29,78 - 48,16 % 70,50 / 26,48 + 1,85 % - 3,56 % 238,70 / 223 - 52,58 % 519 / 152,20 + 32,95 %

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

Jacobs Holding (29%) Sonata Securities (22,7%) Akila Finance (5,4%)

31-déc + 24 % 16,63 + 42 % ■ ■ ■

Pas d'actionnaire de référence

31-déc 9,71 +4% ■ ■ ■

African Rainbow Mineral (20%) Allan Gray (13,8%) Merrill Lynch AM (5,1%)

30-juin -1% 5,46 + 38 % ■ ■

Barclays (4,5%) Legal & General (4,1%) Singularis (saoudien) (3,1%)

31-déc NS 7,28 - 13 % ■ ■ ■

Vivendi (53%) Royaume du Maroc (30%) Salariés (0,2%)

31-déc -8% 1,63 + 714 % ■ ■ ■

Atticus Capital (2,3%)

31-déc + 11 % 25,34 - 40 % ■ ■ ■ ■

Hellman & Friedman (16,1%) Stone Point Capital (10,7%) Vestar Capital (10,7%)

31-déc NS 21,93 - 55 % ■ ■ ■

Capital Research GI (5,12 %) Capital World Inv. (4,96 %) FMR LLC (4,22 %)

31-déc + 19 % 7,56 + 294 % ■ ■ ■ ■

Elf Aquitaine (58,3%) Etat du Gabon (25%)

31-déc - 34 % 218,90 +5% ■ ■ ■

1,50 1,48 1,17 -1% 1,49 0,55 0,62 - 63 % 1,18 1,15 1,09 -3% 0,80 0,96 1,03 + 20 % 1,79 2,15 2,36 + 20 % 0,70 1,12 1,54 + 60 % 2,98 3,36 4,07 + 13 % 54,12 53,33 49,86 -1%

6 7,4 8,5 0,25 6,7 6,8 8,6 5,1 13,7 12,2 2,24 ■

5,4 5,5 5,8 NS 16,5 13,8 12,9 4,40 8,5 7,1 6,5 1,59 14,2 8,9 6,4 NS 10 8,9 7,3 1,99 4,3 4,3 4,6 0,67 -

Le résultat net s'est apprécié de 82 %, à 138 M$ au troisième trimestre, ce qui porte à 50 % la hausse des profits sur neuf mois. La production du trimestre a baissé de 4,1 %, à 62.700 barils par jour.

V

V

AS

V

V

V

N

V

V


EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

IX

Comment lire la cote d’ Investir AVERTISSEMENT. Les cotations, issues d’Euronext Paris, publiées dans les tableaux des pages de la cote (y compris certains éléments de notre guide SRD) nous sont fournies par La Cote Bleue, mais ne peuvent avoir de caractère officiel. De ce fait, Investir décline toute responsabilité en cas de contestation éventuelle sur toutes les informations contenues dans ces pages de cote. ¿ INFORMATIONS VALEUR. A côté du nom de la valeur, nous indiquons le code mnémonique ainsi que

des informations sur le titre à savoir : Opération sur titre. Il s’agit de la dernière opération réalisée. Ces abréviations sont les suivantes : Div. (division), ex-DA. (attribution gratuite) et ex-DS (augmentation de capital). La date de l’opération est affichée. Mode de cotation. La cotation est en continu (9 heures - 17 h 30 ; fixage de clôture à 17 h 35) pour toutes les valeurs de la cote Euronext et Alternext sauf celles qui font l’objet d’un fixage (suivies d’un «F»). Deux fixages sont organisés pour les valeurs d’Euronext, à 10 h 30 et 16 heures, et un fixage à 15 h 30 pour celles

d’Alternext. Les valeurs du Marché Libre constituent une catégorie spécifique avec une seule cotation à 15 heures. L’indication «Nom» signifie que le titre est exclusivement au nominatif et «P» exclusivement au I » signifie que la valeur fait partie de porteur. Le sigle «˜ la composition de l’indice VM100, indice de valeurs moyennes créé par Investir. Le sigle q signifie que la valeur fait l’objet d’un contrat d’animation. Sous l’intitulé, nous indiquons le code Isin, le nombre de titres et la capitalisation boursière, exprimée en millions d’euros.

¿ COURS. Il s’agit du dernier cours connu et de celui du vendredi de la semaine précédente. Le sigle ¢ indique que le cours est antérieur à la date indiquée. Quand le dernier cours est antérieur de plus d’une semaine nous indiquons la date du dernier cours ainsi que le montant. « d » signifie que le cours est demandé, « o » signifie que le cours est offert. ¿ DONNÉES HISTORIQUES DE COURS. Nous indiquons dans ces colonnes les extrêmes (semaine,

52 semaines et annuels) réalisés en cours de séance ainsi que les variations. ¿ DIVIDENDE. A côté du montant du dividende, il est indiqué sa nature : (T) quand il s’agit du versement total du dividende, (A) quand il s’agit d’un acompte, (S) quand il s’agit d’un solde et (D) quand il s’agit d’un dividende autre (il s’agit en général d’un dividende de type exceptionnel). La date indiquée sous le montant est celle du détachement du dernier dividende.

ABC Arbitrage - ABCA - Nom. A ou E ▼ I FR0004040608 - 37.741.711 - 189 Acanthe Developpement - ACAN - ▼ I FR0000064602 - 93.456.398 - 119 Acces Industrie - ACI - Regr. Jce 1/1/08 ▼ FR0010567032 - 5.849.016 - 30 Access Commerce - CES FR0000074247 - 11.500.921 - 4 Accor - ACNV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010706002 - 100 Acteos - EOS - ▼ FR0000076861 - 2.772.000 - 4 Actia Group (ex-Actielec) - ATI - ▼ I FR0000076655 - 19.859.941 - 36 Actia Group (ex-Actielec) - ATINV - Nouv Jce 1/1/09 F FR0010664763 - - 0 AD Capital - ALDV - F FR0000065401 - 66.773.426 - 13 Ada - ADA - ▼ FR0000053076 - 1.669.442 - 16 Adenclassifieds - ADEN FR0004053932 - 6.502.871 - 104 ADL Partner - ALP - ▼ FR0000062978 - 4.500.000 - 32 ADT S.I.I.C. - EADT FR0000064594 - 434.421.861 - 13 Aedian - AEDI - ▼ FR0004005924 - 1.839.082 - 5 AES Chemunex - AESCH - F FR0010158642 - 429.516.708 - 258 Affine - IML - Div par 3 2/7/07 ▼ I FR0000036105 - 8.113.566 - 92 Affiparis - FID - Nom. FR0010148510 - 2.898.000 - 28 Afone - AFO - ▼ FR0000044612 - 6.235.410 - 15 Agricole de la Crau - AGCR - F FR0000062176 - 201.228 - 29 Akka Technologies - AKA - Ex-DA le 8/9/08 FR0004180537 - 9.439.425 - 86 Alcatel Lucent - ALUNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010706010 - 100 Aldeta - LDA - OP le 3/4/08 F ▼ FR0000036634 - 26.431.186 - 147 Ales Groupe - PHY - I FR0000054652 - 14.121.118 - 138 Alpha Mos - ALM - Jce 1/10/97 FR0000062804 - 3.324.412 - 12 Altamir Amboise - LTA - I FR0000053837 - 36.512.301 - 91 Altarea - ALTA - F FR0000033219 - 10.199.091 - 1.356 Altareit (ex-From. P. Renard) - FROM - F FR0000039216 - 109.571 - 26 André Trigano - IAT - F ▼ FR0000061202 - 1.231.200 - 76 ANF - ANF FR0000063091 - 24.956.675 - 724 Anovo - NOV - Regr. (1p20) FR0010698217 - 6.826.675 - 20 April Group - APRNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010703397 - 100 Arbel - ARB - ▼ FR0000035883 - 8.034.094 - 4 Archos - JXR - Jce 1/1/02 ▼ FR0000182479 - 8.936.861 - 31 Areva CI - CEI FR0004275832 - 1.429.108 - 479 Argan - ARG - Jce 1/1/07 I FR0010481960 - 9.500.000 - 72 Arkema - AKENV - Nouv Jce 2/1/2009 F FR0010703330 - 1 Artois (Indus. et Financière) - ARTO - Nom. F FR0000076952 - 266.200 - 532 Artprice.com - PRC - Jce 1/1/99 FR0000074783 - 6.267.935 - 29 Assystem - ASY - Jce 1/1/03 Ex-DS 24/6/08 ▼ FR0000074148 - 20.601.527 - 110 AST Groupe - ASP - Attr Grat. Le 11/7/08 FR0000076887 - 10.163.211 - 21 Aubay - AUB - ▼ I FR0000063737 - 13.832.055 - 34

Eurolist

5 5,05 1,27 1,49 5,15 5,10 0,32 0,33

5,08/4,94 5,54/4,28 5,10/4,94 - 0,99 - 2,34 + 1,01 1,52/1,22 2,68/1,07 1,53/1,22 - 14,77 - 49,6 + 2,42 5,30/4,94 6,70/3,76 5,30/4,90 + 0,98 + 9,57 + 4,25 0,35/0,31 1,03/0,25 0,35/0,28 - 3,03 - 52,94 + 14,29 ---1,36 1,42/1,28 3,89/1,06 1,50/1,13 1,35 + 0,74 - 47,69 + 13,33 1,80 1,81/1,70 2,74/1,70 1,85/1,70 1,81 - 0,55 - 20 - 2,17 ---■ 0,19 0,19/0,18 0,25/0,17 0,21/0,18 0,18 + 5,56 - 13,64 + 5,56 9,75 9,75/9,75 14,30/8,35 10/9,75 9,75 - 26,14 - 2,5 16 16,15/15,99 28/11,72 16,15/15,99 16,15 - 0,93 - 35,38 - 0,12 7 7,41/7 12,80/6,91 7,41/7 7,39 - 5,28 - 45,23 - 5,41 0,03 0,03/0,02 0,05/0,01 0,03/0,01 0,02 + 50 + 50 2,95 2,95/2,76 5,73/2,50 2,95/2,65 2,80 + 5,36 - 48,61 + 3,51 ■ 0,60 0,60/0,60 1,22/0,50 0,60/0,60 0,60 - 47,37 - 1,64 11,32 12,20/10,50 39,84/10,50 13,05/10,50 12,16 - 6,91 - 62,6 - 12,92 9,70 9,74/9,50 15,12/7,84 9,74/8,97 9,55 + 1,57 - 32,5 + 7,78 ■ 2,35 2,42/2,14 6,60/1,96 2,42/2,12 2,40 - 2,08 - 62,1 + 8,29 07-7-08 -- 165,98/119,10 -■ 144 - 0,69 9,15 9,98/9 15/8,61 10,23/9 9,90 - 7,58 - 21,97 - 9,41 ---03-12-08 -10,45/4,28 -■ 5,57 - 31,15 9,80 9,81/9,80 19,21/9,70 10,44/9,70 9,70 + 1,03 - 47,57 - 6,13 3,54 3,73/3,34 4,36/3,02 3,73/3,34 3,37 + 5,04 - 8,76 - 1,67 2,48 2,70/2,45 7,90/2,45 2,89/2,45 2,68 - 7,46 - 66,03 - 1,98 133 133/133 224,16/118 133,01/133 133 - 40,67 + 0,76 ■ 239,99 239,99/239,99 880/170,01 259,01/239,99 259,01 - 7,34 + 41,16 + 10,09 62 62/62 62,50/58,49 62/62 62 + 3,33 29 29,74/28,20 41,57/22,90 29,74/26,40 28,40 + 2,11 - 26,56 + 11,54 2,90 3,55/2,65 3,55/2,23 3,55/2,30 2,62 + 10,69 + 20,83 + 27,75 ---0,45 0,48/0,40 1,60/0,36 0,50/0,38 0,44 + 2,27 - 54,08 + 18,42 3,52 4,08/3,33 13,50/2,71 4,43/2,82 3,77 - 6,63 - 72,37 + 18,12 334,89 368,65/317,25 820/315,20 378/317,25 367,62 - 8,9 - 48,48 - 4,32 7,57 8,42/7,36 13,50/6,40 8,42/6,61 8,32 - 9,01 - 35,79 + 15,93 ---■ 2000 2005/2000 2696,99/2000 2036,99/2000 2036,99 - 1,82 - 14,89 - 0,25 4,65 4,89/4,40 15,84/4,06 5,16/4,40 4,95 - 6,06 - 70,66 + 5,44 5,35 5,85/5,30 11,19/5 6,05/5,30 5,81 - 7,92 - 38,86 - 3,78 2,05 2,36/1,67 5,47/1,59 2,36/1,61 1,69 + 21,3 - 62,71 + 18,5 2,49 2,49/2,34 6,06/2,34 2,55/2,34 2,45 + 1,63 - 56,85 - 2,35

0,20 (A) 14-11-08 0,19 (D) 03-7-08

0,05 (T) 25-9-08

0,03 (T) 05-6-07 0,49 (T) 12-7-01

0,23 (T) 08-7-08 0,01 (T) 05-6-08 0,15 (T) 18-1-08 0,01 (T) 02-10-08 0,45 (A) 12-11-08

0,24 (T) 22-5-07 10 (T) 24-6-08 0,33 (T) 02-7-08

0,40 (T) 23-6-08

0,20 (T) 21-4-08 6 (T) 02-6-08

0,12 (T) 13-6-08 1,30 (T) 19-5-08

0,80 01-7-96

6,77 (T) 25-6-08 0,60 (T) 17-4-08

206 (T) 11-6-08

0,38 (T) 27-5-08 0,17 (T) 19-6-08 0,11 (T) 19-5-08

Audika - ADI - ▼ I FR0000063752 - 9.450.000 - 131 Aufeminin.com - FEM FR0004042083 - 8.850.295 - 90 Augros CP - AUGR - F FR0000061780 - 1.427.458 - 1 Aurea - AURE - ▼ FR0000039232 - 11.991.165 - 59 Aures Technologies - AURS - ▼ FR0000073827 - 1.000.000 - 19 Ausy - OSI - Ex-DA 10/9/07 I FR0000072621 - 3.373.089 - 47 Automa-Tech - OMA - Jce 1/4/99 F ▼ FR0000074270 - 3.284.000 - 2 Avanquest Software - AVQ - I FR0004026714 - 10.580.097 - 14 Avenir Finance - AVF - A ou E ▼ FR0004152874 - 2.452.370 - 14 Avenir Telecom - AVT - Jce 1/7/98 I FR0000066052 - 92.780.895 - 40 Axa - CSNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010697367 - 100 Bac Majestic SA - BST - Ex-DS 12/2/07 ▼ FR0000076895 - 43.218.785 - 6 Baccarat - BCRA - Nom. F FR0000064123 - 636.797 - 73 Bains de Mer de Monaco - BAIN - Nom. F MC0000031187 - 1.206.214 - 628 Banque de la Réunion - BQRE - Jce 1/01/05 F FR0000039612 - 1.583.574 - 228 Banque Tarneaud - TRNO - F FR0000065526 - 1.658.083 - 162 Barbara Bui - BUI - Jce 1/1/97 ▼ FR0000062788 - 674.650 - 15 Bastide, Le Confort Medical - BLC - ▼ I FR0000035370 - 7.340.580 - 106 BCI Navigation - BNA - Jce 1/1/00 FR0000076192 - 8.938.359 - 13 Belvédère - BVD - Jce 1/1/96 ▼ FR0000060873 - 2.509.990 - 70 Bernard Loiseau SA - BLOI - F ▼ FR0000066961 - 1.432.100 - 8 Bigben Interactive - BIG - ▼ FR0000074072 - 9.807.776 - 63 Billon - BILL - F FR0000062689 - 1.413.393 - 0 Bioalliance Pharma - BIO FR0010095596 - 12.896.834 - 34 Biscuits Gardeil - GARD - F ▼ FR0000065435 - 480.190 - 7 Bleecker - BLEE - F FR0000062150 - 1.013.750 - 34 Boiron - BOI FR0000061129 - 21.734.528 - 392 Boizel Chan. Champ. - BOZ - ▼ I FR0004027068 - 4.591.672 - 146 Bongrain - BH FR0000120107 - 15.432.216 - 756 Bourse Direct - BSD - ▼ FR0000074254 - 55.635.383 - 74 Boursorama - BRS FR0000075228 - 86.878.802 - 426 Bouygues - ENNV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010691741 - 1 - 0 Bricodeal - BDAL - F FR0000063919 - 1.250.100 - 56 Bricorama - BRICO - ▼ FR0000054421 - 5.652.823 - 119 BTP (Cie du) - BTPC - F FR0000033607 - 8.797.152 - 10 Bull - BULL - Regr. ▼ FR0010266601 - 96.786.647 - 131 Bureau Veritas - BVINV - Nouv Jce 2/1/2009 F FR0010703132 - 1 Burelle SA - BUR - I FR0000061137 - 1.870.303 - 103 Business et Decision - BND - Jce 1/7/00 FR0000078958 - 8.756.761 - 37 Cafom - CAFO - I FR0010151589 - 7.772.780 - 36 Camaieu - AMA FR0004008209 - 6.060.204 - 818

13,84 15,91

16,40/13,80 34,35/12,69 16,40/13,80 - 13,01 - 47,6 - 12,41 10,51/10,10 25,99/8,92 11,64/10,03 10,80 - 5,46 - 57,08 + 1,49 ■ 0,41 0,42/0,41 4,80/0,29 0,60/0,41 0,60 - 31,67 - 82,92 - 21,15 4,91 5,25/4,75 14,25/4,30 5,25/4,33 4,76 + 3,15 - 62 + 12,36 19,34 19,46/18,60 32/16,62 19,69/18,50 18,60 + 3,98 - 9,41 + 4,77 13,99 14,39/13,51 19,99/9,90 14,56/13,50 14,07 - 0,57 + 11,03 - 3,45 05-11-08 -3,22/0,50 -■ 0,75 - 69,39 1,33 1,60/1,29 7/1,16 1,60/1,20 1,54 - 13,64 - 75,09 + 6,4 5,70 6,10/5,50 17/3,50 7,34/3,99 6 -5 - 57,68 + 42,86 0,43 0,50/0,42 1,94/0,34 0,50/0,42 0,49 - 12,24 - 76,24 ---0,13 0,13/0,12 0,48/0,10 0,14/0,11 0,14 - 7,14 - 63,89 + 8,33 ■ 115 115/115 301/108 115/115 115 - 61,67 + 4,45 521,01 530/520 720/490 549,50/520 530 - 1,7 - 21,06 - 4,4 ■ 144,11 144,11/144,11 260/130 144,11/144,11 150 - 3,93 - 44,57 - 3,93 97,50 100/93 138,20/89 100/90 97,19 + 0,32 - 29,35 + 4,61 22 24,19/21,50 53,80/17,56 25/21,50 24,49 - 10,17 - 58,1 - 4,35 14,50 14,70/13,10 20,27/10,12 14,80/13,10 13,70 + 5,84 - 14,71 - 2,03 1,49 1,55/1,38 7,20/0,93 1,68/1,35 1,50 - 0,67 - 62,94 + 4,93 27,90 31,40/26,52 131,70/21,60 32,49/26,52 31,45 - 11,29 - 74,61 + 1,45 5,60 5,60/5,50 6,85/5,19 5,60/5,49 5,50 + 1,82 - 12,23 +2 6,38 6,50/6,20 8,74/3,80 6,50/5,97 6,38 + 43,37 + 3,24 12-12-08 -0,99/0,28 -■ 0,30 - 60 2,66 2,74/2,50 8,24/2,23 2,74/2,40 2,72 - 2,21 - 64,3 + 6,4 15,21 15,21/15,21 15,88/15,20 15,21/15,21 15,21 - 4,1 24-12-08 -- 54,50/33,30 -■ 33,30 - 11,58 18,05 18,36/17,10 21,90/15 18,36/16,84 17,25 + 4,64 + 3,5 + 4,09 31,90 37,44/30,12 95,50/28,52 37,88/30,12 36,96 - 13,69 - 64,95 - 9,5 48,99 52,76/48 75,97/39,50 52,76/47,51 51 - 3,94 - 25,89 + 2,49 1,33 1,40/1,26 2/0,85 1,42/1,24 1,42 - 6,34 - 30 4,90 5/4,80 8,18/4,33 5/4,59 4,91 - 0,2 - 24,96 + 6,52 ■ 32,03 -- 32,42/31,69 32,42/31,69 32,03 - 1,2 - 1,2 10-11-08 -- 123,99/29,31 -■ 44,50 - 40,75 21 22/20,11 53/18,51 24/20,11 23,50 - 10,64 - 60,08 - 12,5 01-1-99 ---■ 1,16 1,35 1,38/1,25 3,19/1,11 1,38/1,15 1,34 + 0,75 - 55,15 + 17,39 ---55 57/52 175/48 57/48 52 + 5,77 - 68,57 + 8,91 4,24 4,38/4,04 20,84/3,05 4,84/3,81 4,38 - 3,2 - 79,32 + 11,58 4,63 5,59/4,63 18,90/4,63 5,95/4,63 5,76 - 19,62 - 74,97 - 14,26 ■ 135 147,99/130,47 280/116,88 180/130,47 140 - 3,57 - 50 + 3,85 ■ 10,21

0,41 (T) 23-6-08 0,64 (D) 30-5-05 0,45 09-7-99 0,50 02-7-99 2 (T) 20-5-08 0,33 (T) 15-7-02

0,70 (T) 23-6-08 0,07 (T) 20-10-08

2,07 (T) 21-6-02 11 (T) 01-10-08 11,70 (T) 19-5-08 7 (T) 08-5-08 0,37 (T) 15-9-08 0,15 (T) 15-12-08

0,50 (T) 27-9-07 0,05 (T) 26-8-08 0,60 (T) 22-10-02 0,38 10-1-00

1,14 19-7-95 0,08 (T) 27-2-08 0,55 (T) 02-6-08 0,40 (T) 29-5-08 1,70 (T) 06-5-08

19 (T) 04-3-08 0,69 (T) 22-9-08 0,69 15-7-92

0,85 (T) 12-6-08

0,50 (T) 21-12-07 9 (S) 03-6-08

Co ur Clô s de c tur e lôt Plu sem ure a s-h Var aut ine pr é iati / p on lus céde nt sem -ba ain s se e e (e ma Plu n % ine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . Vars-hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn Der en uel %) s Da nier d te iv.

Co u Clô rs de tur cl e ôt Plu sema ure Vars-hau ine pr écé iati t / on plu sem s-b dente ain as s e (e em Plu n % aine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s es em (en . P lu %) s Var hau iati t / on plu ann s-b uel as a De le ( nn Darnier d en uel te d iv %) s i e d den éta de che Va me leu nt Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Co u Clô rs de tur clô e s tu em re ain Plu ep s réc h Var au éde iati t / nte on plu sem s-b a a s ine se Plu (en mai Vars-hau %) ne iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . Vars-hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn De en uel %) s Darnier d te d iv i d e d en éta de che Va me leu nt Isin r - M n -N é m bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Va leu Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Actions françaises des compartiments A, B et C

Cambodge (Cie Du) - CBDG - Nom. F FR0000079659 - 559.735 - 1.231 Cap Gemini - CAPNV - Nouv Jce 2/1/2009 F FR0010703108 - 41.100 - 1 Capelli - CAPLI FR0010127530 - 13.280.000 - 15 Carp.de Partic. - CARP - F FR0000064156 - 319.109 - 22 Carrefour Prop. (ex-Cross Sys) - CARPD - Jce 1/1/99 Ex-DS 22/01/08 F ▼ FR0004161677 - 53.752.078 - 21 Carrefour Property Dev. - CARNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010697060 - 477.531.720 Carrere Group - CAR - Jce 1/1/01 I FR0000044422 - 8.443.335 - 55 Casino GP - CK - A.D.P. FR0000121139 - 14.589.469 - 496 Cast - CAS - ▼ FR0000072894 - 12.048.446 - 12 Catering Inter. Svces-CIS - CTRG - ▼ FR0000064446 - 1.943.505 - 93 CCA International - CCA - Jce 1/07/00 ▼ FR0000078339 - 5.403.500 - 29 Cegedim - CGM - ▼ FR0000053506 - 9.331.449 - 303 CeGeReal - CGR - ▼ FR0010309096 - 13.372.500 - 277 Cegid Group - CGD FR0000124703 - 9.232.676 - 76 Cerep - CER - Jce 1/1/98 I FR0004042232 - 12.611.875 - 30 César - CSAR - Regr. Jce 1/1/07 FR0010540997 - 7.786.101 - 4 CFCAL Banque - CFCL - Nom. A ou E F FR0000064560 - 3.484.538 - 174 CFI-Cie Fonc. Int. (ex-Didot-Botttin) - CFI - F FR0000037475 - 854.224 - 29 Chargeurs - CRI - I FR0000130692 - 10.377.097 - 67 Chausseria SA - CHSR - F FR0000060907 - 480.146 - 6 Cibox Interactive - CIB FR0000054322 - 99.150.792 - 12 CIC - CC - Action A FR0005025004 - 36.649.061 - 3.482 Cnim - COM - ▼ FR0000053399 - 3.028.110 - 159 Cofidur - CFDR - F FR0000054629 - 9.105.791 - 7 Cofigeo - GEOF - F FR0000035008 - 74.453 - 15 Cofitem-Cofimur - CFTM - Nom. F FR0000034431 - 4.150.047 - 378 Coheris - COH FR0004031763 - 5.613.075 - 11 Colas - RE FR0000121634 - 32.546.671 - 4.541 Compagnie des Alpes-CDA - CDA FR0000053324 - 17.075.869 - 476 Compagnie des Alpes-CDA - CDANV - Nv Jce 1/10/08 F FR0010665869 - 100 Compagnie Lucette - MILU - ▼ FR0000066177 - 25.990.527 - 211 Cottin Frères - COTT - ▼ FR0000071854 - 2.247.420 - 12 Couach - YACHT - I FR0000075764 - 10.000.000 - 29 Courtois - COUR - Nom. F FR0000065393 - 72.780 - 6 CRCAM Alpes Provence CCI - CRAP FR0000044323 - 778.475 - 30 CRCAM Aquitaine CCI - GNI FR0000044547 - 9.695.000 - 99 CRCAM Atlantique Vendée CCI - CRAV - F I FR0000185506 - 1.339.425 - 54 CRCAM Brie Picardie CCI - CRBP2 FR0010483768 - 16.908.614 - 186 CRCAM Centre Loire CCI - CRCL - F FR0000045296 - 2.855.908 - 63 CRCAM Ille et Vilaine CCI - CIV FR0000045213 - 2.277.243 - 60 CRCAM Languedoc CCI - CRLA - F FR0010461053 - 2.542.006 - 46

■ 2200

2200/2200 3739/1969 2200/2070 100 (S) - 36,42 + 11,73 11-6-08 26/26 28,15/25,30 28,15/25,30 + 2,77 - 5,45 - 5,45 1,17/1,10 4,37/0,78 1,17/0,90 0,07 (T) - 1,72 - 69,19 + 26,67 30-9-08 -- 127,98/71,29 -2 (A) - 26,27 - 16-12-08 0,39/0,34 0,50/0,06 0,39/0,24 +550 +105,26 ---31-3-08 -8,60/5,33 -■ 6,50 - 20,73 34 35,39/33 66,44/31,12 39,99/33 2,34 (T) 35,11 - 3,16 - 39,53 - 10,05 05-6-08 1 1,20/1 3,10/0,85 1,20/0,95 1,11 - 9,91 - 63,9 + 5,26 48,10 48,28/48 75,10/39,10 48,37/45,70 0,90 (T) 48 + 0,21 + 2,34 + 5,04 13-6-08 5,28 5,28/4,23 7/4,23 5,28/4,23 5,28 + 6,02 32,50 32,50/29,10 66/29,10 36/29,10 0,90 (T) 31,49 + 3,21 - 49,45 - 8,45 16-5-08 20,75 21/20,05 35,10/15,21 21/19,61 1,95 (T) 20,50 + 1,22 - 33,41 + 5,87 23-6-08 8,25 9,05/8,21 27,95/7,80 9,05/7,98 1 (T) 8,77 - 5,93 - 62,59 + 4,04 09-5-08 2,40 2,68/2,27 4,85/1,79 2,87/2,27 2,58 - 6,98 - 37,34 - 5,88 0,46 0,61/0,46 4,02/0,46 0,73/0,46 0,56 - 17,86 - 88,56 - 70,13 50 50/50 67,80/43 50,50/49,49 2,20 (T) 50 - 25,37 - 0,99 12-6-08 34,05 36/34 69,06/32,70 39,50/34 5,32 (T) 37 - 7,97 + 3,18 - 13,8 20-3-08 6,42 7/6,20 15,50/6,20 7/6,20 0,65 (T) 7 - 8,29 - 58,58 - 8,29 03-6-08 15-12-08 -17/9,01 -■ 12,50 - 8,76 0,12 0,12/0,10 0,42/0,08 0,14/0,08 0,11 0,12 - 65,71 + 50 10-8-98 95 100,20/95 230,59/95 101,50/95 4,80 (T) 100,20 - 5,19 - 58,8 - 5 26-5-08 52,50 56/51 86,90/39,50 56/44 3 (T) 52,71 - 0,4 - 30,92 + 19,32 27-6-08 0,72 0,73/0,65 0,94/0,46 0,73/0,61 0,03 (T) 0,70 + 2,86 -4 + 20 10-7-08 ■ 195,99 195,99/195,99 219/131,50 198,40/195,99 5 (T) 198,40 - 1,21 + 5,94 + 19,51 13-5-08 91 95/91 110/63 98/84,50 5,50 (T) 95,50 - 4,71 - 8,08 + 7,18 01-4-08 1,94 2,09/1,80 3,73/1,42 2,17/1,80 0,12 (T) 1,90 + 2,11 - 38,02 - 2,51 24-6-08 139,52 154,96/139,06 257/121,15 154,96/137,01 8,50 (T) 149 - 6,36 - 43,05 - 1,75 28-4-08 27,90 27,90/27 33,45/22 28,10/23,80 0,45 (S) 27,81 + 0,32 - 15,71 + 15,29 25-2-08 ---8,10 8,55/8 26,39/6,80 8,55/7,39 1,30 (T) 8,35 - 2,99 - 68,85 + 9,46 16-5-08 5,40 5,51/5,32 9,15/5,20 5,51/5,20 0,40 (T) 5,32 + 1,5 - 42,55 - 0,37 26-3-08 ■ 2,89 3,07/2,70 11,94/2,16 3,10/2,51 0,01 (T) 2,84 + 1,76 - 69,26 + 3,21 04-8-08 80,01 80,01/79,80 117/67,02 80,01/79,80 5 (T) 79,80 + 0,26 - 26,52 + 0,26 19-5-08 38,10 40/37 92,98/33 40/34 4,50 (T) 37 + 2,97 - 55,7 + 10,43 07-4-08 10,19 11,50/9,80 22,50/9,10 11,50/9,80 1,20 (T) 10,70 - 4,77 - 46,45 + 3,45 21-4-08 40,20 45,80/40 102,80/37,01 45,80/40 3,96 (T) 43 - 6,51 - 60,97 - 3,76 21-5-08 10,99 11,45/10,20 21,69/8,65 11,45/9,70 1,10 (T) 10,84 + 1,38 - 42,76 + 12,49 09-4-08 21,90 21,90/21,81 48,50/20,80 21,90/21 1,55 (T) 21,75 + 0,69 - 45,66 + 4,29 10-4-08 26,55 29/25,74 65,50/22,15 29/25,50 3,04 (T) 28,30 - 6,18 - 58,52 + 2,12 21-5-08 18,10 18,41/18,01 59,50/17,23 18,41/17,60 2,22 (T) 18 + 0,56 - 69,48 + 2,84 09-4-08 2200 ■ 26 25,30 1,14 1,16 04-9-08 ■ 69,31 ■ 0,39 0,39

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


X

EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

CRCAM Loire Haute-Loire CCI - CRLO - F FR0000045239 - 1.003.200 - 27 CRCAM Morbihan CCI - CMO FR0000045551 - 1.796.694 - 52 CRCAM Nord France CCI - CNF FR0000185514 - 15.883.673 - 173 CRCAM Normandie Seine CCI - CCN - I FR0000044364 - 1.053.618 - 40 CRCAM Paris IDF CCI - CAF - ▼ FR0000045528 - 8.927.328 - 344 CRCAM Sud Rhône-Alpes CCI - CRSU - F I FR0000045346 - 825.000 - 44 CRCAM Toulouse Midi T. CCI - CAMT - F FR0000045544 - 1.497.005 - 55 CRCAM Touraine Poitou CCI - CRTO - I FR0000045304 - 1.320.777 - 35 Crosswood - DEQN - F FR0000050395 - 9.682.960 - 14 CS-Comm. et Systèmes - SX - I FR0007317813 - 6.298.828 - 31 Cyberdeck - CBD FR0004154151 - 23.986.898 - 3 Cybergun - CYB - Jce 1/04/02 FR0004031839 - 3.083.401 - 16 Cybernetix - CYBX - Ex-DS 29/10/07 F FR0000036162 - 1.292.458 - 15 Dalet - DLT - Jce 1/1/00 ▼ FR0000076176 - 17.526.364 - 7 Damartex - DAR - Jce 26/3/02 ▼ I FR0000185423 - 7.713.697 - 96 Dane-Elec Memory - DAN FR0000036774 - 25.559.433 - 11 Dassault Aviation - AM FR0000121725 - 10.125.897 - 4.081 Dassault Systemes - DSYNV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010706044 - 100 - 0 Delachaux SA - DCH - ▼ FR0000032195 - 12.974.731 - 543 Delfingen - DELF - ▼ FR0000054132 - 1.627.624 - 19 Delta Plus Group - DLTA - ▼ I FR0004152502 - 1.822.798 - 49 Devernois S.A. - DEVR - F ▼ FR0000060840 - 299.058 - 26 Devoteam - DVT - Jce 1/1/99 I FR0000073793 - 9.828.329 - 97 Digigram - DIG - F FR0000035784 - 2.100.000 - 4 Distriborg Groupe - BORG - F ▼ FR0000061178 - 1.609.609 - 161 DMC - DS FR0000121337 - 20.304.757 - 24 DMC - DSNV - Nouv Jce 1/1/08 F FR0010565838 - 1 DMS - DGM - Jce 1/10/97 Ex-DS 18/8/08 ▼ FR0000063224 - 24.591.624 - 11 Docks Lyonnais - DOLY - Ex-DS 04/12/07 F FR0000060204 - 3.986.414 - 183 Docks Pétroles Ambès - DPAM - F FR0000065260 - 97.800 - 9 Dreamnex - DNX - Jce 1/1/06 FR0010436584 - 2.834.575 - 84 Duc - DUC - F FR0000036287 - 1.862.688 - 10 Duc Lamothe - DLAM - F FR0000039638 - 352.000 - 6 Dynaction - DYT - ▼ I FR0000130353 - 3.295.842 - 19 Ebizcuss.com - EBI FR0000078859 - 14.193.805 - 7 ECA - ECASA FR0010099515 - 6.289.122 - 48 Egide - GID - Jce 1/1/99 ▼ I FR0000072373 - 1.286.122 - 9 EGTN - PIER - F FR0000063513 - 172.275 - 9 Elect. Eaux Madagascar - EEM - Ex-DA 29/10/07 FR0000035719 - 3.412.200 - 28 Elect. Strasbourg - ELEC - Nom. FR0000031023 - 7.134.386 - 606 Emme - EME - Jce 1/1/00 ▼ FR0004155000 - 2.276.729 - 3 Encres Dubuit - DBT - Nom. ▼ FR0004030708 - 3.141.000 - 18 Entrepose Contracting - ENTC - ▼ FR0010204321 - 5.025.241 - 212 EPI - EHO - Ex-DS 29/01/08 F ▼ FR0004048072 - 3.249.454 - 23 Ermo - ERMO - F ▼ FR0000063950 - 1.801.803 - 8 Esi Group - ESI - Jce 1/2/00 ▼ FR0004110310 - 5.866.529 - 41 Esker - ESK - Jce 1/1/98 ▼ FR0000035818 - 4.393.887 - 12 ESR - ESRP - Jce 1/1/99 ▼ FR0000072969 - 4.874.542 - 5 Essilor Intl - EINV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010703587 - 100 - 0 Esso - ES FR0000120669 - 12.854.578 - 1.041 Etam Développement - TAM - I FR0000035743 - 11.927.958 - 80 Euler Hermes - ELENV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010701490 - 1 Euro Disney - EDL - Jce 1/1/07 FR0010540740 - 38.976.490 - 135 Euro Ressources - EUR FR0000054678 - 60.591.460 - 70 Euromedis Groupe - EMG - Nom. Jce 1/08/99 FR0000075343 - 2.385.777 - 8 Europacorp - ECP - I FR0010490920 - 20.310.828 - 77 Eurosic - ERSC - Ex-DA 11/06/07 ▼ FR0000038200 - 16.628.443 - 287 Evialis - GYO - ▼ I FR0000054405 - 2.602.584 - 49 Exacompta Clairef. - EXAC - Nom. F FR0000064164 - 1.131.480 - 87 Exel Industries - EXE - Div par 2 07/03/08 ▼ FR0004527638 - 6.787.900 - 166 Expl. Prod. Chim. - EXPL - 250 F amort. F FR0000039026 - 168.400 - 29 Expl. Prod. Chim. Part Fond. - EPCP - Nom. F FR0000037343 - 29.473 - 7 Faiveley - LEY - ▼ FR0000053142 - 14.404.711 - 661 Fala - FALA - F FR0000064222 - 20.000 - 64 Fauvet-Girel - FAUV - F FR0000063034 - 250.810 - 11

Eurolist

Co ur Clô s de c tur e lôt Plu sem ure a s-h Var aut ine pr é iati / p on lus céde nt sem -ba ain s se e e (e ma Plu n s %) ine Var -hau iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . Vars-hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn Der en uel %) s Da nier d te iv.

Co u Clô rs de tur cl e ôt Plu sema ure Vars-hau ine pr écé iati t / on plu sem s-b dente ain as s e (e em Plu n % aine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s es em (en . Plu %) s Var -hau iati t / on plu ann s-b uel as a De le ( nn r n i Da er d en uel te d iv %) s i e d den éta de che Va me leu nt Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Co u Clô rs de tur clô e s tu em re ain Plu ep s réc Var hau éde iati t / nte on plu sem s-b a ain s s Plu e (e em n % aine Vars-hau iati t / ) on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . s Var hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn De en uel r n i %) s Da er d te d iv i e d den éta de che Va me leu nt r Isin Mn -N é bre mo titr es Info t - C itre api . (M €)

Va leu Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Actions françaises des compartiments A, B et C

26,75 27/25,70 52,80/23,20 27/23,20 2,57 (T) Fermière de Cannes - FCMC - F 29-12-08 -- 1874/976,12 -Hiolle Industries - HIO - Nom. 10,30 23,60 + 13,35 - 43,09 + 15,3 03-6-08 FR0000062101 - 175.182 - 277 ■ 1579,99 + 5,33 FR0000077562 - 9.421.056 - 97 10,89 28,85 28,85/26,51 75/22,30 28,85/23,70 3,21 (T) Fiducial Office - SACI - F ▼ 23,10 23,10/23,10 24/23 23,10/23,10 0,91 Hologram - HOLNV - Nv Jce 1/1/09 F 26,35 + 9,49 - 61,02 + 15,4 28-5-08 FR0000061418 - 2.169.232 - 50 23,10 - 3,75 - 10-6-93 FR0010708115 - 100 10,90 11,25/10,51 22,10/9,55 11,25/9,91 1,15 (T) Fiducial Real Estate - ORIA - F ▼ 43,52 43,52/43,52 52,50/37,60 43,52/43,52 0,27 (T) Hologram Industries - HOL - Jce 1/1/97 ▼ 10,88 10,96 - 0,55 - 43,81 + 7,92 30-4-08 FR0000060535 - 2.414.000 - 105 43,52 - 9,71 - 12-5-08 FR0000062168 - 5.431.082 - 59 10,99 38,10 40/38,10 99/33,99 41,44/35,61 4,63 (T) FIEBM - BERR - F ■ 7,60 7,60/7,60 15/7,25 7,60/7,36 0,07 (T) Hôtel Regina Paris - HREG - F ■ 29,50 38 + 0,26 - 61,9 + 8,55 28-5-08 FR0000062341 - 1.911.000 - 15 7,57 + 0,4 - 41,09 - 2,56 26-8-08 FR0007080254 - 2.372.468 - 70 30,99 38,50 42,50/38,50 74,20/38,50 44,20/38,50 3,12 (T) FIEBM - EBPF - Part F ■ 83,80 -270/83,80 103,38/83,80 Hubwoo.com - HBW - Jce 1/1/00 Ex-DS 18/1/07 0,21 42,50 - 9,41 - 42,58 - 10,32 22-4-08 FR0000062507 - 10.500 - 1 83,80 - 63,41 - 10,85 FR0004052561 - 61.376.397 - 13 0,25 53 54,40/52,95 153,50/47 54,40/48,10 6,26 (T) Finatis - FNTS - F 79,80 79,80/79,50 130/79,50 79,82/79,50 4 (T) Huis Clos - HCL 28,50 52 + 1,92 - 65,92 + 8,61 28-5-08 FR0000035123 - 5.656.860 - 451 79,80 - 37,66 - 27-6-08 FR0000072357 - 1.553.000 - 44 28 36,79 36,85/36 114/35,80 36,85/36 3,49 (T) Finuchem - FINU - ▼ 6,13 6,13/6,04 10,63/5,61 6,13/5,86 0,16 (T) Icade - ICAD 59,50 36 + 2,19 - 67,73 + 1,35 07-4-08 FR0000062671 - 6.323.321 - 39 6,04 + 1,49 - 22,11 + 4,61 28-7-08 FR0000035081 - 49.194.050 - 2.927 64,13 26,75 28/26,30 80,01/24,20 28/24,81 3,50 (T) FIPP - FIPP - F ■ 26,50 26,50/26,50 42,99/12 27,95/14,76 0,64 (T) IDI - IDIP - F 14,60 27 - 0,93 - 66,77 + 5,73 14-5-08 FR0000038184 - 108.648 - 3 27,95 - 5,19 - 11,67 + 77,85 04-10-01 FR0000051393 - 7.221.545 - 105 14,50 ■ 1,49 1,49/1,49 3,75/1,49 1,83/1,49 2,50 (T) Fleury Michon - FLE - ▼ I 28 28,10/26,10 43/21,80 28,10/25 0,62 (T) IDSud - IDSU - F ▼ 35,59 1,83 - 18,58 - 46,98 - 9,7 03-7-06 FR0000074759 - 5.095.924 - 143 26,10 + 7,28 - 33,32 + 12 23-5-08 FR0000062184 - 950.400 - 34 35,28 4,85 5,20/4,80 23,39/4,34 5,50/4,80 0,35 (T) Foncière 6 et 7 - SRG - F 11,10 11,39/11,10 18/9,90 11,80/9,90 0,13 (T) IEC Professionnel Media - IEC 0,89 5,10 - 4,9 - 79,02 - 3 30-6-08 FR0010436329 - 25.594.655 - 284 11,40 - 2,63 - 37,46 + 12,12 14-5-08 FR0000066680 - 22.485.195 - 20 0,91 0,11 0,11/0,09 0,39/0,07 0,12/0,08 0,70 (T) Foncière 7 Investissement - LEBL - OPAS le 23/05/08 F 02-12-08 -6,30/0,50 -- 1,30 (D) Ige + XAO - IGE - I 19,40 0,11 - 63,33 + 22,22 20-12-02 FR0000065930 - 1.600.000 - 4 ■ 2,61 - 58,57 - 28-10-08 FR0000030827 - 1.754.000 - 34 18,21 5,08 5,10/5 6,68/3,60 5,10/4,95 0,28 (T) Foncière Atland - FATL 64,99 64,99/64,99 71/55 64,99/64,99 0,91 (T) Immobeltegeuse - CIMB - F 5,08 4,97 + 2,21 - 3,42 + 2,63 03-10-08 FR0000064362 - 292.661 - 19 64,99 - 3,14 - 10-7-01 FR0000036725 - 2.187.686 - 11 5,08 11,65 11,65/11,65 19,55/8,35 11,65/10,60 1,35 (T) Foncière des Murs - FMU - ▼ 11 11,80/10,50 25/10,16 11,99/10,50 1,35 (T) Immobilière Dassault - IMDA - F 15,26 10,60 + 9,91 - 29,39 + 6,01 16-9-02 FR0000060303 - 49.945.972 - 549 11,80 - 6,78 - 50,89 + 4,76 17-4-08 FR0000033243 - 4.319.612 - 66 15 0,40 0,44/0,38 1,05/0,33 0,50/0,35 Foncière Dév. Logements - FDL 7,35 7,65/7,10 20,40/5,10 7,98/5,90 1 (T) Immobilière Frey - FREY - Jce 1/1/07 F 15,99 0,43 - 6,98 - 53,49 + 2,56 FR0000030181 - 60.071.934 - 442 7,31 + 0,55 - 60,21 + 22,5 22-4-08 FR0010588079 - 6.120.000 - 98 16,70 12,45 12,45/12 23,94/9,26 12,45/12 0,55 (T) Foncière Euris - EURS - F ■ 58 59,74/58 94,12/51 60/54,01 1 (A) 01-10-07 12,45 - 45,85 - 08-12-08 FR0000038499 - 9.976.594 - 579 58 - 35,56 - 3,33 16-1-09 Immobilière Hôtelière - IMHO - F FR0000036980 - 8.671.634 - 11 ■ 1,29 0,42 0,47/0,38 1,54/0,34 0,47/0,36 0,69 Fonciere Europe Logistique - FEL - Jce 1/1/98 F 2,93 2,93/2,86 5,36/2,85 2,93/2,86 0,11 (T) 11,16 0,44 - 4,55 - 69,78 + 5 30-6-00 FR0000064305 - 89.447.553 - 262 2,86 + 2,45 - 41,4 + 2,45 17-4-08 IMS (Int. Métal. Service) - IMS - ▼ I 11,40 FR0000033904 - 18.057.010 - 202 403 414,98/399,04 604,78/372,12 414,98/389 10,60 (T) Foncière Inea - INEA - Jce 1/1/06 26,98 26,98/26,98 37,45/20 26,98/22,05 1,08 (T) Index Multimedia MUL Nom. Jce 1/01/02 1,52 398,02 + 1,25 - 25,58 + 0,25 29-4-08 FR0010341032 - 2.765.702 - 75 26,97 + 0,04 - 27,67 + 8,57 09-5-08 FR0004061513 - 8.382.435 - 13 1,60 ■ 31,20 31,20/31,20 32,75/31,20 32,75/31,20 Fonciere Lyonnaise - FLYNV - Nv Jce 1/1/09 F ---Indust. Fin. Entreprises - INFE - F ■ 40,50 32,75 - 4,73 - 0,48 - 0,48 FR0010706093 - 100 FR0000066219 - 1.200.000 - 49 38,50 41,86 44,62/40,20 72,99/40,20 47,10/40,20 0,75 (T) Foncière Lyonnaise - FLY - ▼ 26,99 27,90/26,65 59,49/25,47 29,66/25,55 2,10 (S) 4,19 42,48 - 1,46 - 18,72 - 5,29 11-7-08 FR0000033409 - 46.502.301 - 1.255 27,95 - 3,43 - 44,69 + 5,8 27-5-08 Infogrames Enter. - IFG - Ex-DS 12/12/08 Jce 1/4/07 FR0010478248 - 12.970.621 - 54 4,25 11,89 11,89/11 18,90/8,50 11,89/9,72 1,10 (T) Foncière Massena - SOCM - ▼ 9,50 9,50/9,50 12,70/9 10,89/9 0,18 (T) 33,20 11 + 8,09 - 31,19 + 0,08 10-7-08 FR0000037210 - 43.524.762 - 413 9,50 - 13,64 - 12,76 12-6-08 Infotel - INF - ▼ I 33,48 FR0000071797 - 1.267.172 - 42 27 27/26,50 48,38/23,70 27,99/25,45 1 (T) Foncière Paris France - FPF 89,65 90,24/86,50 123,20/84 90,30/85,10 5,50 (T) 2,12 26,80 + 0,75 - 34,94 + 3,85 25-6-08 FR0010304329 - 1.723.598 - 155 89,69 - 0,04 - 17,37 + 1,3 25-4-08 Infovista - IFV - Jce 1/7/99 ▼ FR0004031649 - 18.649.829 - 40 1,90 29-12-08 -- 163,49/70,86 -- 6,70 (T) Fonciere Sepric - SPRIC - F ■ 6,30 6,50/6,11 7,10/6 7,10/6,11 Initiat. et Fin.Inv. - INIT - Act. A F 52,40 ■ 85,73 - 48,04 - 29-4-08 FR0004031292 - 7.220.785 - 45 7,10 - 11,27 +5 - 2,63 FR0000050072 - 3.171.075 - 166 52,40 9,90 12,37/9,90 26,78/8,50 12,37/9,90 0,30 (T) Foncière Volta - SPEL - Nom. F ■ 6,50 6,50/6,50 8/4 6,50/6,50 0,15 (T) 1,42 11,83 - 16,31 - 47,34 + 0,51 11-6-08 FR0000053944 - 8.176.887 - 53 6,50 + 0,78 - 18-4-05 Innate Pharma - IPH FR0010331421 - 25.912.259 - 37 1,52 30-12-08 -3,95/1,41 -- 0,39 (T) France Telecom - FTN10 - Nouv Jce 1/1/2010 F ---Innelec Multimedia - INN - ▼ 13,59 ■ 1,75 - 46,97 - 29-6-07 FR0010702068 - 1 FR0000064297 1.559.720 21 13,82 10-10-08 -- 245,96/100,03 -1,20 France Télécom - FTNV9 - Nouv Jce 1/1/09 F ■ 17,99 19,25/17,99 22,50/16 19,75/17,99 Installux SA - STAL - F ▼ ■ 83 ■ 100,03 - 56,51 - 17-5-00 FR0010560771 - 1 - 0 18,97 - 5,17 - 20,04 - 0,06 82 23-4-08 -1,37/0,84 -0,91 Fromageries Bel - FBEL - F 119 123,90/105,16 200/101 123,90/103 4,50 (T) FR0000060451 - 303.500 - 25 18 ■ 1,16 + 10,48 - 20-6-96 FR0000121857 - 6.872.335 - 818 103,51 + 14,96 - 32,4 + 17,59 29-4-08 Inter Parfums - ITP - ▼ FR0004024222 13.392.267 241 18,60 ---FSDV - FAYE - F 29-12-08 -- 62,01/23,47 -- 0,17 (T) 15-12-08 FR0000031973 - 150.250 - 7 ■ 48,50 - 11,8 - 05-11-01 Intexa - ITXT - F FR0000064958 - 1.012.000 - 10 ■ 10,30 0,43 0,48/0,39 2,59/0,28 0,48/0,32 Gameloft - GFT 1,55 1,72/1,37 3,94/1,32 1,72/1,37 IPO - IPOA - A ou E F ▼ 48,24 0,40 + 7,5 - 83,05 + 22,86 FR0000079600 - 73.605.094 - 114 1,70 - 8,82 - 58,11 + 3,33 FR0000066284 3.385.358 163 48,20 46 46/45,25 73,12/40,50 46,62/45,25 0,30 (T) Gantois - GANT - Ex-DS 18/10/07 F ■ 1,94 1,95/1,94 6,97/0,95 1,95/1,20 10,29 (T) 46,62 - 1,33 - 37,09 - 1,33 02-6-08 FR0000064214 - 2.538.079 - 5 1,20 + 61,67 - 61,51 +104,21 02-7-01 IRD Nord Pas-de-Calais - DP - ▼ 21,99 21,99 ■ 87,12 87,12/87,12 135,20/69 87,12/87,12 3,50 (T) Gascogne - BI - ▼ I 35 38/35 67,14/28,01 38/32,50 3 (T) FR0000124232 - 2.903.273 - 64 87,12 - 34,5 - 10-6-08 FR0000124414 - 1.950.378 - 68 35,99 - 2,75 - 48,07 + 7,53 21-7-08 IT Link - ITL - Jce 1/1/99 ▼ 2,55 FR0000072597 1.736.000 4 2,64 29,50 29,80/27,10 46,50/26,01 31/27,10 1,21 (A) Gaumont - GAM - ▼ 48,99 49/46 60,55/40 49/44,71 0,30 (T) 29,62 - 0,41 - 19,84 - 1,6 27-10-08 FR0000034894 - 4.269.918 - 209 48,30 + 1,43 - 18,35 + 7,67 12-5-08 Itesoft - ITE 1,40 FR0004026151 - 5.685.390 - 8 1,50 ■ 5,39 5,40/5,39 15,89/4,44 5,45/5,39 GDF Suez - GSZNV - Nouv Jce 1/1/2009 F 29,68 31,66/29,68 34/29,68 34/29,68 5,45 - 1,1 - 64,02 + 20,85 FR0010706317 - 100 - 0 31 - 4,26 - 7,26 - 7,26 ITS Group - ITS - Jce 1/4/00 2,21 FR0000073843 - 5.027.371 - 11 2,20 14-10-08 -- 17,50/17,50 -GDSA - GDSA - Regroupé F 22-12-08 -0,81/0,15 -■ 17,50 FR0010603191 - 15.710.136 - 6 ■ 0,38 +153,33 Jacques Bogart - JBOG - F 30-12-08 ■ 72 5,80 6,49/5,80 9,89/4,96 6,56/5,50 0,75 (T) GEA - GEA - ▼ 11,91 12,50/11,25 14,14/8,40 12,94/11,25 0,40 (T) FR0000032633 - 712.501 - 51 6,50 - 10,77 - 41,06 + 5,45 08-7-03 FR0000053035 - 1.200.000 - 14 12,31 - 3,25 + 30,16 - 1,33 27-3-08 Jacquet Metals - JCQ - I 35,50 37,50 0,51 0,56/0,48 1,50/0,35 0,64/0,40 Geci International - GECP - Jce 1/4/01 Ex-DS 5/7/07 ▼ 2,08 2,17/1,90 4,24/1,76 2,17/1,86 0,15 (T) FR0000038747 - 2.090.000 - 74 0,50 +2 - 62,77 + 27,5 FR0000079634 - 26.908.594 - 56 2,02 + 2,97 - 20 + 6,67 01-10-01 Jcdecaux - DECNV - Nv Jce 1/1/09 F 7,70 8,58/7,70 13,79/7,05 8,58/7,70 0,52 (T) Gecimed - GECM 29-12-08 -1,99/0,56 -0,57 FR0010707653 - 30.000 8,20 - 6,1 - 33,04 - 3,87 30-6-08 FR0000061566 - 58.897.020 - 38 ■ 0,65 - 66,67 - 03-7-95 Jeanjean - JEAN - ▼ 14,17 FR0000053043 - 2.191.749 - 31 13,84 6,77 6,80/5,65 18,79/4 6,85/4,85 Generix - GENX - Jce 1/1/07 Regr. 1,67 1,72/1,60 4,50/1,50 1,72/1,50 6,80 - 0,44 - 62,6 + 35,67 FR0010501692 - 14.325.380 - 24 1,68 - 0,6 - 46,98 + 11,33 4,82 Jet Multimedia - JET - ▼ I 28-11-08 -90/47,35 -- 14,50 (T) Gérard Perrier Indust. - PERR - ▼ I 16,10 16,50/15,77 31,10/15,14 16,76/15,44 1,55 (T) FR0000053456 - 10.468.202 - 50 4,80 ■ 54,89 + 17,21 - 30-5-08 FR0000061459 - 1.986.574 - 32 16,33 - 1,41 - 32,92 + 4,68 25-6-08 Keyrus - KEY - Jce 1/1/00 0,52 8,10 8,25/8 14,43/7,01 9,27/8 2,25 (T) Gevelot - GVLT - F I ■ 18 18/18 61/16,06 19,50/18 2,20 (T) FR0004029411 - 17.074.370 - 9 0,51 8,25 - 1,82 - 40 - 9,8 15-9-03 FR0000033888 - 957.543 - 17 19,50 - 7,69 - 69,5 + 11,73 26-6-08 Keyyo (ex-Phone Syst.) - KEYYO - Nouv Regr. Jce 1/1/02 F 3,62 85 90/85 141,11/73,86 90/80,50 5,20 (T) Gifi - IGF - Jce 1/10/99 ▼ 33,60 34,71/33,60 58,49/32 35,17/33,60 0,90 (T) FR0000185621 - 2.456.685 - 9 3,67 87 - 2,3 - 39,76 + 1,82 06-6-08 FR0000075095 - 6.582.576 - 221 34,65 - 3,03 - 34,12 - 4 14-3-08 Kindy SA - KIND - ▼ 3,40 ■ 1,37 1,37/1,36 7,50/1,36 1,37/1,36 11,45 12,25/10,50 18,50/10,38 12,45/10,50 0,20 (T) FR0000052904 - 1.303.000 - 4 Ginger - GNG - Jce 1/01/01 A ou E I 4,05 1,50 - 8,67 - 75,14 - 8,67 12,24 - 6,45 - 38,44 + 5,14 12-6-08 Klémurs - KMU FR0000045023 - 4.255.341 - 49 13,11 5,60 5,60/5,16 6,11/4,20 5,60/5 0,30 (T) GL Events - GLO - Ex-DS 13/9/07 ▼ 12,03 13,54/12 34,80/9,31 13,60/12 0,90 (T) FR0010404780 - 8.250.000 - 108 13,59 5,14 + 8,95 - 8,2 + 12 28-6-07 FR0000066672 - 17.923.740 - 216 13,53 - 11,09 - 60,11 - 7,25 20-5-08 Korian - KORI 18,40 42,10 42,25/41,08 60/38,05 42,75/39,25 1,05 (T) Graines Voltz - GRVO - F ▼ 31-12-08 -15,95/9,50 -- 0,25 (T) FR0010386334 - 27.686.659 - 509 19,40 41,60 + 1,2 - 13,2 + 6,72 29-5-08 FR0000065971 - 1.370.000 - 16 ■ 11,99 - 17,59 - 10-3-08 2,55 LaCie SA - LAC - ▼ I ■ 7,20 7,20/7,20 13/7,20 8/7,20 0,66 (T) Grand Marnier - MALA - F ▼ 3530 3800/3530 5895/3530 3889,99/3530 70 (S) FR0000054314 - 36.026.693 - 92 2,51 8 - 10 - 11,76 - 10 27-8-01 FR0000038036 - 85.000 - 300 3789 - 6,84 - 38,07 - 9,25 27-6-08 Lacroix SA - LACR - Div par 3 le 21/4/08 15,84 ■ 4,23 4,23/4,23 7,50/2,38 4,23/3,50 0,08 (T) Grands Moul. Strasbourg - GDMS - F 23-12-08 -635/320 -- 1,90 (T) FR0000066607 - 3.766.560 - 60 15,25 3,50 + 20,86 - 42,91 + 48,42 10-10-05 FR0000064180 - 83.867 - 35 ■ 420 - 19,08 - 23-7-08 Lafarge - LGNV - Nouv Jce 1/1/2009 F 7,04 7,10/6,89 9,20/5,53 7,10/6,89 Groupe Ares - ARE - Ex-DS 18/10/07 17-7-08 -2,90/0,73 -- 0,06 (T) FR0010701375 - 1 7,10 - 0,85 - 12,11 + 0,57 FR0000072167 - 15.539.165 - 18 ■ 1,13 - 58,76 - 25-10-05 9,65 Lafuma - LAF - ▼ I 2,72 2,95/2,28 6,60/2,03 2,95/2,04 Groupe Crit - CEN - ▼ 9,35 9,38/9,01 22,56/7,50 9,39/8,90 0,30 (T) FR0000035263 - 2.173.101 - 21 9,65 2,41 + 12,86 - 57,17 + 32,68 FR0000036675 - 11.250.000 - 105 9,24 + 1,19 - 57,6 + 2,75 10-9-08 Lagardère Active Broadcast - LAGB - Nom. F ■ 240 0,96 0,99/0,81 3,25/0,78 1/0,81 Groupe Diffusion Plus - GPDF - F ▼ 18,49 18,51/18,49 26,67/17,80 19,70/17,80 1 (T) MC0000120790 - 1.296.366 - 311 240 1 -4 - 61,45 + 12,94 FR0000053449 - 1.224.000 - 23 18,51 - 0,11 - 30,67 + 3,88 17-10-08 5,50 Latecoere - LAT - ▼ I ■ 32 32/32 34/32 34/32 Groupe Eurotunnel - GET - act A Jce 1/1/07 4,17 4,40/4 12,48/3,67 4,42/3,85 5,39 FR0000032278 - 8.609.997 - 47 34 - 5,88 - 4,48 - 4,48 FR0010533075 - 189.841.915 - 792 4,40 - 5,23 - 51,81 + 8,31 Laurent-Perrier - LPE - ▼ 53 81 88,48/79,10 169,91/67,50 88,48/71,12 4 (A) Groupe Flo - FLO - I 3,05 3,39/2,90 8/2,60 3,49/2,76 0,19 (T) FR0006864484 - 5.945.861 - 315 57,38 84,78 - 4,46 - 50,61 + 12,66 18-9-08 FR0004076891 - 29.206.639 - 89 3,20 - 4,69 - 60,9 + 10,51 09-6-08 LDC - LOUP 57,13 6,70 7,10/6,70 26,80/5,76 7,10/6,35 0,50 (T) Groupe Go Sport - GSP - ▼ 16,30 16,30/16,30 55,65/15 16,31/16,30 1,80 (T) FR0000053829 - 8.157.378 - 466 57,47 6,80 - 1,47 - 71,53 - 5,5 18-6-08 FR0000072456 - 3.777.523 - 62 16,30 - 69,81 - 0,06 02-6-04 2,50 ---32,55 33,01/32,20 62,50/31 33,01/32 2,30 (T) LDLC.com - LDL - Nom. ▼ Groupe Guillin - GIL - ▼ I FR0000075442 5.349.124 13 2,40 32,80 - 0,76 - 46,99 + 1,09 11-6-08 FR0000051831 - 2.032.875 - 66 Le Bélier BELI ▼ 1,03 3,46 4/3,37 11,35/3,20 4,25/3,37 Groupe Jaj - GJAJ - F ▼ ■ 0,65 0,65/0,60 1,78/0,45 0,65/0,60 0,10 (T) 1,05 3,93 - 11,96 - 56,2 - 3,89 FR0004010338 - 3.890.000 - 3 0,65 - 56,67 + 8,33 15-11-05 FR0000072399 - 4.363.129 - 4 11,40 1,16 1,16/1,08 1,23/0,75 1,19/1,05 4,33 4,49/4,25 11,83/3,81 4,49/4,12 0,20 (T) Le Noble Age - LNA - I Groupe Open - OPN - Ex-DS 4/10/07 I 12,09 FR0004170017 8.042.141 92 1,14 + 1,75 + 17,17 + 2,65 4,40 - 1,59 - 44,27 + 4,34 02-7-08 FR0004050300 - 10.885.644 - 47 6,84 ■ 3,15 3,25/2,87 9,60/2,31 3,25/2,41 0,10 (T) Groupe Partouche - PARP - ▼ 2,74 2,98/2,66 11,75/1,91 3,55/2,56 1,20 (T) Le Public Système - PUS - ▼ 7 2,83 + 11,31 - 66,95 + 31,25 01-2-08 FR0000053548 - 43.097.418 - 118 2,79 - 1,79 - 72,6 - 0,36 30-4-02 FR0000065278 - 2.637.816 - 18 3,75 3,80 4,09/3,80 7,90/3,15 4,09/3,72 0,14 (T) Groupe Pizzorno Environnement - GPE - I 14,10 14,70/14,05 20,20/11,81 15,50/14,05 0,20 (T) Le Tanneur - LTAN - Jce 1/11/99 FR0000075673 1.402.125 5 3,90 3,91 - 2,81 - 49,8 + 7,95 07-10-08 FR0010214064 - 4.000.000 - 56 14,70 - 4,08 - 10,76 - 9,03 04-8-08 63,30 17,25 17,42/16,76 37,15/13,56 17,42/14,21 1,74 (D) Groupe Vial - VIA - Jce 1/1/06 2,14 2,47/1,96 26/1,33 2,47/1,76 0,90 (D) Lebon - LBON - Nom. F I 66,55 16,89 + 2,13 - 48,66 + 18,97 20-5-08 FR0010340406 - 9.434.179 - 20 2,06 + 3,88 - 91,86 + 19,55 25-9-08 FR0000121295 - 1.214.500 - 77 2,67 18,87 19,50/18,86 33,27/16,90 19,70/18,86 0,50 (T) Guerbet - GBT 107 107/100,50 134,82/92 107/100,01 2,25 (T) Lectra - LSS - I 2,97 FR0000065484 28.495.514 76 19,50 - 3,23 - 37,31 - 0,16 05-12-08 FR0000032526 - 3.004.569 - 321 102 + 4,9 - 7,64 - 29-5-08 Legrand LRNV Nv Jce 1/1/09 F 76,96 78/70,20 156/70,20 78/70,20 2 (T) Guillemot Corp. - GUI - Jce 1/9/98 ▼ 1,39 1,40/1,30 2,38/1,27 1,40/1,30 FR0010706374 - 100 77 - 0,05 - 48,68 - 7,28 05-6-08 FR0000066722 - 14.965.876 - 21 1,40 - 0,71 - 41,84 24,42 24,50/23,15 50,20/23,15 24,50/23,15 1,50 (T) Guy Degrenne - GUYD - F ▼ 1,58 1,80/1,51 8,50/1,51 1,80/1,51 0,54 (T) Léon de Bruxelles - LEON - Regr. Jce 1/1/07 I ■ 9,10 9,10 24 + 1,75 - 49,91 + 4,81 03-3-08 FR0004035061 - 3.553.214 - 6 1,70 - 7,06 - 81,3 + 3,95 10-7-02 FR0010522169 - 6.020.768 - 55 Les Hôtels de Paris - HDP - Jce 1/1/00 F ▼ 4 172 172/162 450/118,20 172/146,50 6,75 (T) Havas - HAVNV - Nv Jce 1/1/09 F ---FR0004165801 - 4.333.103 - 17 3,57 170 + 1,18 - 61,78 + 42,15 25-6-08 FR0010706341 - 100 2,03 ■ 229,99 229,99/229,99 546,01/182 230/228 12,87 (T) Henri Maire - MAIR - F ▼ ■8 8/8 10,34/5,48 10/6 0,12 (T) Les Nx Constructeurs - LNC 1,86 230 - 51,17 + 26,37 25-6-08 FR0000061087 - 788.000 - 6 10 - 20 + 2,56 + 33,33 02-7-08 FR0004023208 - 14.802.169 - 30 31-12-08 45,90 47,75/45,70 56,42/30,44 49,66/45,21 0,35 (T) HF Company - HF - ▼ I 6,50 6,60/6,40 17,20/5,70 6,62/6,05 0,66 (T) Lexibook - LEX - ▼ ■ 8,28 45,28 + 1,37 + 31,14 - 4,55 18-9-08 FR0000038531 - 3.755.000 - 24 6,55 - 0,76 - 62,43 + 7,44 10-7-08 FR0000033599 - 1.128.068 - 9 4,95 ■ 3200 3200/3200 4599/3150,01 3246/3199,99 100 (A) High Co - HCO - I 5,51 5,60/5,21 8,40/4,22 5,60/5 0,10 (T) Linedata Services - LIN - Jce 1/1/00 ▼ 4,95 3199,99 - 28,09 - 1,08 30-12-08 FR0000054231 - 11.210.666 - 62 5,21 + 5,76 - 28,99 + 9,11 07-7-08 FR0004156297 - 11.224.621 - 56 26,10 03-12-08 -- 45,89/33,25 -1,92 1,99/1,77 5,69/1,61 2,03/1,65 0,10 (T) Lisi - FII - ▼ Hi-Media - HIM - Jce 1/1/05 I 27 ■ 45,49 - 0,89 1,94 - 1,03 - 61,83 + 19,25 02-5-07 FR0000050353 - 10.753.861 - 281 FR0000075988 - 39.806.488 - 76

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

11,35/10,10 15,50/8,75 - 5,42 - 20,46 --11,02/10,81 11,80/8 -1 + 18,26 31/29 54,50/26,80 - 4,81 - 49,13 0,27/0,21 0,88/0,14 - 16 - 73,75 28,52/25,50 39/21,47 + 1,79 - 28,12 64,50/56 99,30/37,44 - 7,22 - 28,7 14,60/14,10 33,30/13,15 + 0,69 - 54,38 36,99/35,28 48,70/23,01 + 0,88 - 19,3 0,92/0,89 1,85/0,71 - 2,2 - 50,56 19,45/18,26 21,51/16,91 + 6,53 - 6,37 5,08/5,08 6,80/5,04 - 20,62 15,26/14,99 23,98/14,61 + 1,73 - 30,64 16,70/15,99 19,40/15,40 - 4,25 - 2,5 --11,55/10,76 28,10/8,53 - 2,11 - 50,64 1,60/1,50 5,60/1,50 -5 - 73,1 42,50/40,50 67,50/38,50 + 5,19 - 33,76 4,28/4,09 13,95/3,50 - 1,41 - 69,28 33,65/33,20 52,79/33,20 - 0,84 - 36,69 2,20/1,97 3,09/1,64 + 11,58 - 29,33 52,40/52,40 97,80/50,45 - 31,85 1,53/1,33 3,65/1,06 - 6,58 - 48,92 14/13,46 19,70/10,47 - 1,66 - 24,75 83/82 200/76,53 + 1,22 - 58,5 18,70/18 27,27/16,56 - 3,23 - 26,63 -10,30/5,39 + 72,82 49,87/47,15 83,50/35,30 + 0,08 - 32,06 21,99/21,99 26/21 - 12,04 2,67/2,42 5,10/2,20 - 3,41 - 17,21 1,51/1,40 2,70/1,36 - 6,67 - 27,46 2,22/2,21 4,87/2,03 + 0,45 - 54,9 -- 153,91/69,90 - 43,59 37/32,50 69,27/18,70 - 5,33 - 36,71 --14,17/13,40 16,18/9 + 2,38 - 5,53 4,88/4,80 8,05/2,66 + 0,42 - 40,57 0,53/0,50 2,08/0,40 + 1,96 - 74,26 3,67/3,62 4,95/3 - 1,36 + 22,71 4,20/3,16 11,50/2,34 - 16,05 - 71,31 13,50/12,90 23,99/8,60 - 3,53 - 12,01 19,40/18,05 27/12,65 - 5,15 - 18,11 2,79/2,50 5,39/1,86 + 1,59 - 45,04 15,85/15,35 26/13,85 + 3,87 - 39,02 --9,70/9,25 44,50/8,62 - 78,31 240/240 326,06/225 - 33,33 5,56/5,28 17,50/4,04 + 2,04 - 65,67 57,55/52,51 119,50/49,50 - 7,63 - 53,91 57,39/56,11 78,95/42,55 - 0,59 - 27,64 2,57/2,30 5,20/2,01 + 4,17 - 49,49 1,12/1,02 7,96/0,91 - 1,9 - 82,83 12,10/11,30 20/10,25 - 5,71 - 29,63 6,85/6,82 11,26/5,94 - 2,29 - 32,34 4,10/3,66 11,50/2,70 - 3,85 - 64,95 66,89/63,30 110/62,85 - 4,88 - 41,12 3/2,63 5,15/2,63 - 10,1 - 47,65 --9,10/8,87 11/6,81 + 10,3 4/4 8,25/3,57 + 12,04 - 50 2,17/1,78 8,59/1,04 + 9,14 - 71,49 -18,39/5,27 - 52,69 4,99/4,83 12,79/3,48 - 56,16 28,30/25,01 71,90/24,01 - 3,33 - 51,38

12,35/9,20 + 11,96 -11,15/10,81 - 0,18 31/29 - 5,45 0,27/0,20 +5 33,20/25,50 + 6,34 65,87/56 14,60/14 + 7,35 37,99/35,28 - 6,32 0,94/0,80 - 5,32 19,45/17,90 + 8,38 5,09/5,08 - 0,2 15,26/14,65 + 4,45 16,70/15,99 - 2,56 -13,95/9,30 + 20,65 1,60/1,50 -5 42,50/38,50 - 0,32 4,51/4,03 + 3,97 33,92/33,20 - 2,06 2,20/1,88 + 8,72 52,51/52,11 + 0,56 1,65/1,33 + 2,9 14,28/13,46 - 4,77 83/82 + 5,06 18,89/18 - 0,28 -49,87/45 + 4,87 22,01/21,99 - 0,05 2,67/2,42 + 2,82 1,51/1,36 2,29/2,14 - 0,9 -39,90/27,12 + 22,41 -14,19/13,40 - 0,14 4,88/4,79 0,55/0,44 + 13,04 3,70/3,62 - 2,16 4,23/3,16 - 19,81 13,59/11,70 + 4,88 19,90/18,05 2,79/1,86 + 28,14 15,85/13,86 + 9,7 -9,97/8,65 + 6,04 240/240 5,56/4,81 + 12,24 59,30/52,51 - 10,17 57,80/56,11 + 0,23 2,57/2,25 + 11,11 1,18/0,97 - 10,43 12,10/11,30 + 0,88 7,01/6,82 - 2,29 4,10/3,40 + 10,29 68,25/63,30 - 5,55 3,25/2,63 - 17,85 -9,10/8,75 4/3,57 - 9,09 2,17/1,23 + 65,04 -5,06/4,40 + 10 29,91/24,01 + 6,53

0,19 (T) 25-6-08

0,20 (T) 01-7-08 0,34 (T) 07-7-08

1,50 (T) 30-9-04 3,25 (T) 25-4-08 1,10 (T) 02-7-08 1,30 (T) 10-9-08 0,73 05-8-99 0,22 (T) 12-2-08

0,20 (T) 03-7-08

0,39 01-9-93 1,10 (T) 13-5-08 0,14 (T) 02-1-06 4,20 (T) 26-6-08

3,50 (T) 02-6-08

14,29 (A) 28-11-08

1 (T) 08-10-08 9 (T) 20-6-08 0,38 (T) 30-4-08 0,38 (T) 02-8-04 4,10 (T) 16-6-08 0,85 (T) 16-7-08 0,17 (T) 04-7-08

0,10 (T) 17-6-08 65 (T) 01-7-08 2,25 (T) 26-6-08

0,46 (T) 28-7-08 0,30 (T) 09-5-08

0,20 (T) 02-5-07 1 (T) 04-4-08 0,54 (T) 20-6-08 0,20 (T) 16-12-08 2,30 (T) 11-4-08

1 (T) 25-1-08 5,30 (T) 21-5-07 0,75 (T) 29-6-07 1,40 (T) 17-7-08 1,50 (T) 18-8-08 0,10 (T) 04-11-08 0,48 (S) 10-6-05

0,55 (T) 23-6-08 0,12 (T) 11-7-07 3,20 (T) 12-5-08 0,15 (T) 10-5-07

1,70 (T) 25-9-08

0,60 (T) 22-5-08 0,73 20-7-98 0,30 (T) 30-6-08 1,50 (T) 02-5-08


EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

XI

Co u Clô rs de tur clô e s tu em re ain Plu ep réc Vars-hau éde iati t / nte on plu sem s-b a a s i Plu ne sem (en ai Vars-hau %) ne iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . s Var -hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn De en uel %) s Darnier d te d iv e d iden éta de che Va me leu nt r Isin - M n -N é m bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Co u Clô rs de tur cl e ôt Plu sema ure s Var hau ine pr écé iati t / on plu sem s-b dente a ain s s e (e em Plu n % aine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s es em (en . Plu %) Vars-hau iati t / on plu ann s-b uel as a De le ( nn r n Da ier d en uel te d iv %) s e d iden éta de c Va hem leu ent Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Locindus - LD FR0000121352 - 8.145.612 - 126 LVL Medical Group - LVL - Ex-DS 28/5/08 I FR0000054686 - 12.930.893 - 129 Lycos Europe - LYC NL0000233195 - 188.300.000 - 32 Maisons France Confort - MFC - ▼ I FR0004159473 - 6.937.593 - 100 Makheia Group - MDG - Jce 1/1/99 FR0000072993 - 4.959.768 - 10 Malteries Franco-Belges - MALT - F FR0000030074 - 495.984 - 45 Mandarine Holding (ex Imecom) - IME - F FR0000064917 - 59.249.751 - 33 Manutan Inter. - MAN - ▼ FR0000032302 - 7.613.291 - 247 Marocaine (Compagnie) - CIEM - F FR0000030611 - 224.000 - 4 MB Retail Europe - MBRE - F FR0000061475 - 66.667.348 - 79 Mecelec - MCLC - F FR0000061244 - 1.012.700 - 4 Medasys - MED FR0000052623 - 13.983.115 - 10 Medea - MEDE - F FR0000063323 - 591.000 - 2 Média 6 - EDI - ▼ FR0000064404 - 3.530.000 - 23 Meetic - MEET FR0004063097 - 16.564.833 - 210 Meilleurtaux - MEX - ▼ FR0010187096 - 3.414.130 - 36 Memscap - MEMS - Regr. I FR0010298620 - 4.711.148 - 10 Metabolic Explorer - METEX FR0004177046 - 20.249.497 - 121 Metrologic Group - MTG - ▼ FR0000073975 - 4.000.000 - 88 MGI Coutier - MGIC - F I FR0000053027 - 2.674.104 - 24 Michelin - MLNV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010701292 - 100 Micropole Univ. - MUN - Jce 24/10/01 FR0000077570 - 28.210.909 - 12 Millimages - MIL - Jce 1/1/01 FR0000044380 - 9.786.602 - 4 ModeLabs Group - MDL FR0010060665 - 22.849.390 - 18 Moncey (Financière) - MONC - Nom. F FR0000076986 - 182.871 - 311 Mondial Pêche - MPE - Jce 1/1/98 F ▼ FR0000062853 - 1.430.000 - 0 Montaigne Fashion Group - MFG FR0004048734 - 16.586.870 - 3 Montupet SA - MON - I FR0000037046 - 11.473.974 - 37 Mr Bricolage SA - MRB - ▼ I FR0004034320 - 10.700.340 - 106 MRM - MRM - F FR0000060196 - 3.501.977 - 59 Musée Grévin - GREV - F FR0000037970 - 503.264 - 43 Naturex - NRX - ▼ I FR0000054694 - 2.987.609 - 76 Neovia Electronics - NOEV FR0010101741 - 1.785.449 - 3 Nergeco - NERG - F FR0000037392 - 768.000 - 7 Net2S SA - NTS - Jce 1/1/00 ▼ FR0000075921 - 12.956.672 - 37 Netgem - NTG - Jce 1/1/00 FR0004154060 - 36.735.361 - 59 Neurones - NRO - Jce 1/1/00 ▼ FR0004050250 - 23.410.118 - 104 NextRadioTV - NXTV - Ex-DS 21/10/08 FR0010240994 - 14.113.106 - 163 Nicox SA - COX - Jce 1/1/99 Ex-DS 30/1/07 FR0000074130 - 47.441.495 - 385 Norbert Dentressangle - GND FR0000052870 - 9.836.241 - 256 Nortène - NORT - F FR0006626032 - 2.604.645 - 4 NSC Groupe - NSGP - F FR0000064529 - 548.250 - 13 Odet (Fin. de) - ODET FR0000062234 - 6.585.990 - 987 Oeneo - SBT - I FR0000052680 - 42.475.692 - 43 OFI Private Equity Capital - OPEC - Ex-DA 18/6/07 FR0000038945 - 5.917.580 - 32 OL Groupe - OLG - Jce 1/7/06 FR0010428771 - 13.241.287 - 109 Olitec - OLI - ▼ FR0000060410 - 550.000 - 2 Orapi - ORAP - Ex-DS 18/6/07 ▼ FR0000075392 - 2.392.539 - 33 Orchestra-Kazibao - KAZI - Act. Regt. FR0010160564 - 3.858.360 - 27 Orgasynth - ORG - F ▼ FR0000054611 - 2.426.353 - 26 Orosdi - OROS - F FR0000039141 - 64.000 - 7 Orpea - ORPNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010709030 - 100 Osiatis - OSA - Jce 21/9/98 (Ly) FR0004044337 - 15.675.942 - 31 Otor - OTO - Jce 1/1/98 F FR0000064438 - 22.167.792 - 164 Outremer Telecom - OMT FR0010425587 - 21.200.000 - 72 Overlap Groupe - OVG - Ex-DS 10/12/08 FR0004051530 - 23.524.898 - 20 Oxymétal - OXYM - Ex-DS 9/07/07 FR0000063018 - 3.075.000 - 12 Paref - PAR FR0010263202 - 974.814 - 43 Paris Orléans - PAOR FR0000031684 - 30.965.360 - 526 Paris. de Chauf. Urbain - CHAU - F FR0000052896 - 1.725.320 - 138 Parrot - PARRO - I FR0004038263 - 13.346.323 - 75 Parsys - PSY FR0000062721 - 1.541.667 - 2 Passat - PSAT FR0000038465 - 4.200.000 - 10 PCAS - PCA FR0000053514 - 13.003.882 - 26 Pharmagest Interactive - PHA - Jce 1/1/00 ▼ FR0000077687 - 3.034.825 - 116

15,50 15,20 9,95 9,88 0,17 0,17 14,48 15,40 1,99 1,99 90 94,79 0,55 0,86 32,42 33 17,30 16,10 08-1-09 ■ 1,19 ■ 3,80 4,30 0,71 0,60 08-1-09 ■ 3,01 6,39 6,41 12,70 12,70 10,41 10,41 2,20 2,16 6 6,04 22,07 22,60 8,80 8,80

■ 2,20

Eurolist

0,42 0,45 0,40 0,38 0,78 0,82 1699 1699 ■ 0,25 0,17 0,19 0,18 3,20 3,51 9,95 10,02 ■ 16,90 14 08-1-09 ■ 85,50 25,60 26 1,43 1,54 9,64 9,49 05-1-09 ■ 2,84 1,61 1,77 4,46 4,60 11,55 11,75 8,12 8,10 26,05 29,97 ■ 1,50 1,50 23,50 58,88 149,92 154,89 1,02 1,02 5,40 5,78 8,20 8,35 31-7-08 ■ 3,20 13,80 13,99 6,99 7 10,75 10,28 14-10-08 ■ 107,01

1,96 1,94 17-12-08 ■ 7,40 3,40 4,05 0,84 0,86 3,75 3,89 43,98 43,99 16,99 17,67 ■ 79,96 80 5,61 5,28 ■ 1,43 1,45 2,40 2,40 2 2,09 38,18 37,89

15,50/15 27,95/11 15,50/12,90 0,21 (T) Pier Import Europe - DRE - F ▼ + 1,97 - 36,73 + 15,33 23-5-08 FR0000050643 - 4.552.064 - 10 10,90/9,90 19,49/6,30 10,90/8,55 0,30 (T) Pierre & Vacances - VAC + 0,71 - 38,96 + 14,76 15-3-02 FR0000073041 - 8.810.911 - 366 0,18/0,15 0,55/0,11 0,18/0,14 Piscines Desjoyaux - PDJ - Div par 4 02/05/08 ▼ I - 60,47 + 6,25 FR0000061608 - 8.984.492 - 28 16,32/13,61 41/11,61 16,70/11,69 1,36 (T) Plastic Omnium - POM - ▼ - 5,97 - 59,44 + 23,87 11-6-08 FR0000124570 - 18.671.333 - 153 1,99/1,48 2,50/1,25 2/1,48 0,05 (T) Plastiques du Val de Loire - PVL - ▼ I + 24,38 + 4,74 23-9-08 FR0000051377 - 2.765.700 - 48 94,80/90 100/73,04 94,80/90 1,42 (T) Poncin Yachts - PONY - ▼ - 5,05 - 10 - 5,16 19-12-05 FR0010193052 - 9.366.638 - 5 0,57/0,47 7,25/0,47 0,90/0,47 Poujoulat - POUJ - F - 36,05 - 64,52 - 50 FR0000066441 - 489.750 - 36 33/31,40 55/29 33/29,25 1,52 (T) Precia - PREC - F ▼ - 1,76 - 30,8 + 4,58 18-3-08 FR0000060832 - 573.304 - 19 17,40/15,10 76/10,01 18,69/15,10 60 (D) Prismaflex Inter. - PRS - ▼ + 7,45 - 75,63 + 1,76 08-12-08 FR0004044600 - 1.147.096 - 8 -2,42/0,70 1,20/1,19 Prodef - PRDF - F - 44,65 - 0,83 FR0000038176 - 59.998 - 17 4,30/3,49 11/3,30 4,30/3,49 0,23 (T) Provimi - VIM - 11,63 - 61,62 - 1,3 24-6-02 FR0000044588 - 26.094.369 - 185 0,75/0,59 1,40/0,48 0,75/0,51 0,03 (T) PSB Indust. - PSB - ▼ I + 18,33 - 30,39 + 29,09 18-6-08 FR0000060329 - 3.675.000 - 51 -9,44/3 3,01/3 0,26 (T) Quantel - QUA - Jce 1/1/97 Ex-DS 05/08/08 - 68,32 - 34,57 02-10-06 FR0000038242 - 3.575.105 - 10 6,43/6,39 10,90/6,39 6,81/6,39 0,17 (T) Quotium Technologies - QTE - F - 0,31 - 22,55 - 6,03 23-4-08 FR0010211615 - 1.261.890 - 7 12,95/12,40 23,48/8,63 13/10,37 Radiall - RLL - ▼ I - 45,28 + 20,95 FR0000050320 - 2.181.947 - 103 10,41/10,41 25,99/7,53 10,41/10,41 0,50 (T) - 58,41 - 16-7-08 Recylex SA - RX FR0000120388 - 23.911.982 - 83 2,35/2,05 11/1,85 2,35/1,97 Rhodia - RHA - Regr. + 1,85 - 79,42 + 8,37 FR0010479956 - 101.086.057 - 388 6,35/5,65 10,08/2,81 6,90/5,65 Rhodia - RHANV - Nv Jce 1/1/09 F - 0,66 + 38,57 - 10,45 FR0010706424 - 100 23,50/21,51 34,89/20,27 24/21,51 1,62 (T) - 2,35 - 33,02 + 2,18 25-4-08 Riber - RIB - Jce 1/1/00 FR0000075954 - 18.977.953 - 19 8,80/8,50 26/5,45 8,80/8,50 0,80 (T) - 65,46 + 7,58 25-6-08 Risc Group - RSC FR0010542647 - 73.992.370 - 33 ---Robertet SA - RBT FR0000039091 - 2.073.225 - 168 0,46/0,40 1,12/0,38 0,49/0,40 Robertet SA - CBE - C.I.P. F - 6,67 - 58 + 2,44 FR0000045601 - 149.720 - 9 0,43/0,36 1,34/0,35 0,43/0,36 Robertet SA - CBR - C.D.V. Nom. F + 5,26 - 63,96 + 2,56 FR0000045619 - 149.720 - 3 0,94/0,77 3,65/0,63 0,94/0,72 Rocamat - ROCA - Ex-DS 20/8/07 F - 4,88 - 68,16 + 9,86 1699,01/1699 2300,10/1621 1699,01/1699 65,50 (T) FR0000064255 - 10.095.237 - 19 - 31,99 - 11-6-08 Rougier - RGR - ▼ I FR0000037640 - 1.389.936 - 34 0,25/0,25 2,94/0,17 0,25/0,17 R-SIIC - FFBE - F + 47,06 - 87,56 - 86,84 FR0000063265 - 157.928 - 6 0,20/0,17 0,85/0,14 0,22/0,15 Rubis - RUI - A ou E ▼ + 5,56 - 65,45 + 18,75 3,60/3,20 13,25/1,99 3,60/2,93 0,13 (T) FR0000121253 - 10.296.269 - 466 - 8,83 - 75 - 10,11 04-7-08 Rue du Commerce - RDC 10,30/9,63 17,93/8,11 10,50/9,63 0,53 (T) FR0004053338 - 11.087.498 - 34 - 0,7 - 34,32 - 3,02 27-5-08 Sabeton - SABE - F 16,90/16,90 20,30/14 16,90/16,90 0,23 (T) FR0000060121 - 3.779.206 - 45 + 20,71 - 13,33 + 20,71 20-9-01 Saft - SAFT -127/72,50 94,90/85,50 5,82 (T) FR0010208165 - 18.514.086 - 353 - 38,86 - 3,93 14-2-08 Saga - SAGA - Nom. F 26,08/24,30 33,39/20,15 26,79/24,30 0,10 (T) FR0000185522 - 5.910.056 - 413 - 1,54 - 19,95 - 1,73 07-8-08 Saint Gobain - SGONV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010701409 - 1 1,65/1,40 6,01/1,18 1,79/1,28 - 7,14 - 8,33 + 8,33 Salvepar - SY - I 9,64/9,25 13,12/9 9,64/9,25 0,74 (T) FR0000124356 - 1.565.426 - 84 + 1,58 - 15,44 + 0,42 18-9-08 Sam - SAMP - Jce 1/1/01 F ▼ -5,40/2,06 2,84/2,84 0,38 (D) FR0000044497 - 379.874 - 7 - 45,49 + 7,17 08-1-08 Samse - SAMS - I FR0000060071 - 3.372.696 - 169 1,85/1,59 2,63/1,06 1,92/1,44 - 9,04 - 23,7 + 10,27 Samse - SAMNV - Nv Jce 1/1/09 F 4,60/4,46 5,95/4,46 4,70/4,46 0,07 (T) FR0010708784 - 200 - 0 - 3,04 - 24,66 - 3,04 17-6-08 Sanofi Aventis - SANNV - Nouv Jce 1/1/2009 F 11,80/11,35 22/10,05 11,80/11,20 FR0010701284 - 1 - 0 - 1,7 - 46,03 + 1,32 Sartorius Sted. Bio. - DIM - ▼ 8,57/7,15 15,47/4,25 9,09/7,15 FR0000053266 - 16.897.988 - 274 + 0,25 - 16,37 + 4,64 Sartorius Stedim Biotech - DIMNV - Nv Jce 1/1/09 F 29,82/25,50 62,90/24,70 32,18/25,50 1,10 (T) FR0010703652 - 100 - 13,08 - 56,58 - 5,27 29-5-08 SCBSM - CBSM 1,50/1,50 5,90/1,13 1,50/1,21 0,88 (T) FR0006239109 - 12.882.349 - 42 - 60,53 + 25 02-5-05 Schaeffer Dufour - SCDU - F 23,50/23 91,50/23 23,50/23 2,25 (T) FR0000064511 - 863.287 - 13 - 60,09 - 63,4 - 60,09 09-6-08 Schneider Electric - SUNV - Nouv Jce 1/1/2009 F 155/144 298,99/135,04 158,74/144 0,36 (T) FR0010703116 - 1 - 0 - 3,21 - 40,03 + 3,41 11-6-08 Scor - SCRNV - Nv Jce 1/1/09 F 1,06/0,98 2,15/0,77 1,10/0,89 1,50 FR0010708727 - 100 - 47,15 + 14,61 13-6-00 SDR Bretagne - SDRB - F 5,78/5,01 11,69/4,82 5,78/5 0,54 (T) FR0000066094 - 2.263.481 - 6 - 6,57 - 47,06 + 2,86 17-6-08 Sécuridev - SCDV - ▼ I 8,40/8,16 22,50/7,80 8,45/8,16 0,14 (T) FR0000052839 - 2.604.474 - 46 - 1,8 - 59 - 1,32 28-11-08 Selcodis - SLCO - F -6,15/2,61 -FR0000065492 - 6.215.364 - 2 - 11,11 Selectirente - SELER - Ex-DS 5/7/07 F 14/13,50 18,98/10,95 14/13,50 0,27 (T) FR0004175842 - 1.465.868 - 47 - 1,36 - 7,88 + 2,22 09-5-08 Seloger.com - SLG 7/6,45 11,25/4,62 7,70/6,45 0,30 (T) FR0010294595 - 16.646.503 - 211 - 0,14 - 24,35 - 9,22 04-8-08 Setforge - SETF - Jce 1/1/01 F 10,75/10,50 14/10 10,75/10 0,36 (T) FR0000044489 - 379.874 - 3 + 4,57 - 7,33 + 2,38 11-9-08 Sical - SICA - F -- 172,33/107,01 -- 373,24 (T) FR0000063653 - 3.646.128 - 92 - 33,12 - 15-9-06 Signaux Girod - GIRO - F ▼ I ---FR0000060790 - 1.139.062 - 65 2,03/1,94 4,39/1,74 2,03/1,86 0,60 (T) SII - SII - ▼ I + 1,03 - 52,43 + 3,7 11-6-02 FR0000074122 - 20.000.000 - 90 -9,20/4,10 -- 0,50 (D) Siic de Paris - IMMP - Nom. - 11,9 - 10-7-08 FR0000057937 - 1.952.413 - 465 Siic de Paris 8ème - BSHO - F 4/3,25 12,85/3,25 4,10/3,25 FR0000077844 - 2.000.000 - 99 - 16,05 - 73,81 - 14,57 0,86/0,77 1,48/0,67 0,95/0,73 0,03 (T) SiicInvest - INV - ▼ - 2,33 - 31,15 + 7,69 30-9-08 FR0010332049 - 29.666.847 - 34 3,98/3,75 10,06/3,30 3,98/3,40 0,35 (T) Silicomp (Groupe) - GRS - Jce 1/1/98 - 3,6 - 48,7 + 0,81 28-4-08 FR0000063794 - 4.639.951 - 85 43,99/42,60 69,39/37,30 44/42,60 3,25 (T) Siparex Croissance - SIX - ▼ I - 0,02 - 33,96 - 0,05 22-5-08 FR0000061582 - 2.814.353 - 45 17,65/16,30 29,11/15,74 18,01/16,30 0,55 (T) SIPH - SIPH - Div par 10 02/07/08 - 3,85 - 41,21 - 0,06 01-10-08 FR0000036857 - 5.060.790 - 97 79,96/79,96 97,97/71,12 79,96/79,96 3 (T) Siraga - SIRA - F - 0,05 + 5,07 - 0,05 25-6-08 FR0000060170 - 800.000 - 13 SMTPC - SMTPC - I 5,69/5,16 16,35/3,50 5,69/4,32 FR0004016699 - 5.837.500 - 120 + 6,25 - 49,69 + 30,47 1,45/1,42 4,18/1,33 1,69/1,36 0,15 (T) Société Française de Casinos - SFCA - Act. Reg. F ▼ - 1,38 - 52,17 + 5,15 30-6-03 FR0010209809 - 2.704.166 - 6 2,40/2,35 5/1,65 2,60/2,30 0,20 (T) Société Générale - GLENV - Nouv Jce 1/1/2009 F - 48,61 + 4,35 05-7-07 FR0010706440 - 100 2,09/2 4,16/1,67 2,09/1,75 0,53 (T) Sodifrance - SOA - ▼ - 4,31 - 48,19 + 16,96 07-7-03 FR0000072563 - 3.207.426 - 12 38,18/37,85 51,20/30 38,18/36,81 1,30 (T) Soditech Ingénierie - SEC - Jce 1/1/00 + 0,77 - 15,9 + 3,75 29-8-08 FR0000078321 - 2.475.320 - 3

2,20/2,11 3,20/0,79 + 4,27 - 25,17 44/40,50 87,45/28,20 - 4,6 - 43,87 3,15/2,92 13,63/2,45 + 9,76 - 77,04 8,35/7,90 33/6,39 - 2,16 - 74,47 17,31/16,90 24,40/16,80 + 0,64 - 15,56 1/0,50 4,09/0,41 + 3,57 - 85,85 -- 140,85/61,32 - 47,39 34,90/34 55,34/34 - 38,57 7,72/7,10 26,77/5,11 - 8,03 - 72,85 280/280 503,80/270,01 + 3,7 - 40,43 7,30/7 18,45/7 - 2,74 - 59,43 16/13,10 38/11,02 - 12,56 - 62,69 2,98/2,71 11,50/2,61 - 2,34 - 74,16 -8,90/4,51 - 31,25 47/44,50 82,90/35,05 - 42,65 3,60/2,88 17,33/2,05 + 8,44 - 69,26 4,96/3,81 22,85/3,81 - 21,33 - 81,35 --1 1,01/0,93 1,39/0,80 1,02 - 1,96 - 25,37 0,44 0,55/0,42 1,75/0,41 0,54 - 18,52 - 66,41 80,80 80,80/73 100,40/65,50 74,45 + 8,53 - 19,28 ■ 58,60 58,60/58,60 79/53 58,30 + 0,51 - 40,51 09-2-07 --■ 23 1,90 1,94/1,90 5,46/1,90 1,94 - 2,06 - 65,45 24,45 24,45/23 75,90/20,70 23,75 + 2,95 - 58,74 17-12-08 -- 82,61/41,08 ■ 41,08 - 59,73 45,25 49/43,73 62,39/38,01 48,98 - 7,62 - 20,32 3,09 3,15/2,95 6,95/2,31 2,95 + 4,75 - 49,92 11,99 11,99/10 13,40/9,45 10,57 + 13,43 - 4,46 19,07 20,25/19,02 32,16/18,38 19,99 - 4,6 - 22,7 02-1-09 -90,12/44 ■ 69,86 + 5,85 --53,50 56/51,20 88,50/44,14 54,99 - 2,71 - 38,43 17,50 18,71/17,01 30/17,01 17,50 - 35,16 50,01 51,50/46,58 82,99/40,47 51,50 - 2,89 - 37,49 44/44 44/44 ■ 44 ■ 45 50/45 50/44,30 44,50 + 1,12 + 1,58 16,22 16,39/13,98 34,05/10,41 13,98 + 16,02 - 52,07 --3,29 3,55/3,10 7,60/2,40 3,55 - 7,32 - 51,9 ■ 14,50 16/14,50 25/11 14,61 - 0,75 - 37,37 44,50 52,40/44,50 53,30/44,50 52,48 - 15,21 - 16,51 --2,80 3,10/2,80 5,50/2,22 2,89 - 3,11 - 30,17 17,79 18,78/16,80 27,50/14,02 18,30 - 2,79 - 33,37 ■ 0,25 0,25/0,24 1,39/0,22 0,30 - 16,67 - 50 32,39 32,39/31 45,79/31 31 + 4,48 - 28,97 12,70 13,90/12,35 36,84/10,10 13,76 - 7,7 - 62,45 22-12-08 -16,02/7,01 ■ 7,12 - 45,19 08-12-08 -- 25,30/12,50 ■ 25,30 + 40,56 57,45 57,45/49,51 77,80/43,01 48 + 19,69 - 21,41 4,48 4,49/4,37 6/3,95 4,43 + 1,13 - 3,45 237,99 237,99/237,99 302,50/232 237,99 - 20,93 49,30 49,30/49 57/46 49 + 0,61 - 13,51 1,15 1,15/1,12 2,24/0,98 1,11 + 3,6 - 45,24 ■ 18,42 18,42/18,42 19,75/15,50 19 - 3,05 - 5,49 16,06 16,06/15,75 29,85/14,01 15,85 + 1,32 - 37,27 19,20 20,58/18,31 74,80/14,20 20 -4 - 56,85 ■ 15,75 15,75/15,75 25,79/13,50 16 - 1,56 - 32,89 20,55 21,67/20,15 30,75/16 21,30 - 3,52 - 29,19 ■ 2,20 2,20/2,20 8,87/2,12 2,20 - 75,28 --3,62 3,79/3,59 6,05/1,84 3,59 + 0,84 - 30,52 1,35 1,49/1,35 3,47/0,92 1,45 - 6,9 - 43,51 2,11 41,50 43,50 3,15 2,87 8,17 8,35 17,31 17,20 0,58 0,56 05-1-09 ■ 74,10 ■ 34 34 7,10 7,72 ■ 280 270,01 7,10 7,30 13,99 16 2,92 2,99 30-12-08 ■ 5,50 47 47 3,47 3,20 3,84 4,88

2,30/2,03 - 5,17 44,90/38 + 9,21 3,15/2,45 + 11,31 8,40/7,20 + 11,16 17,55/16,90 + 0,93 1/0,49 + 9,43 74,10/74,10 + 9,88 34,90/34 - 2,86 7,98/7,10 - 11,03 280/270,01 - 5,09 7,75/7 - 2,07 17,84/13,10 + 12,82 2,99/2,71 - 1,02 -47/44,50 3,85/2,46 + 39,36 5,22/3,81 - 14,76 -1,10/0,93 - 1,96 0,58/0,42 - 4,35 80,80/70,80 + 12,22 58,60/53 + 10,57 -1,94/1,90 - 2,56 24,45/20,70 + 5,62 -50,40/43,73 + 0,33 3,15/2,53 + 21,18 11,99/10 +9 20,95/19,02 - 1,19 69,86/69,86 + 9,19 -56/48 - 0,74 19,24/17,01 - 9,09 57,80/46,58 - 9,02 44/44 50/44,30 + 1,58 16,39/12,80 + 24,77 -3,55/3,10 + 1,23 16/11 - 3,33 53,30/44,50 - 16,51 -3,10/2,80 18,78/15,50 + 14,77 0,30/0,24 - 16,67 34,30/31 - 4,68 14/10,50 + 20,95 --57,45/47,50 + 20,59 4,49/4,29 + 4,43 238/237,99 49,30/48 + 2,71 1,35/1,01 - 4,17 18,42/18,42 - 3,05 16,06/15,50 + 2,29 20,77/14,97 + 31,33 16,10/15,75 - 1,56 21,67/20,05 + 2,44 2,90/2,12 - 24,4 -3,79/3,57 + 0,28 1,49/0,92 + 16,38

0,57 15-9-92 2,70 (T) 20-2-08 2 (T) 14-2-08 0,70 (T) 29-4-08 0,70 (T) 31-3-08

1,80 (T) 23-6-08 1,30 (T) 10-7-08 0,09 16-10-00 8 (T) 16-6-08 0,55 (A) 04-11-08 0,75 (S) 28-5-08

1,30 (T) 28-5-08 0,91 04-7-90 0,25 (T) 20-5-08

0,04 (T) 16-8-07

2 (T) 26-6-08 2 (T) 26-6-08

0,05 (T) 12-7-05 1,80 (T) 16-6-08 6 (T) 28-9-01 2,45 (T) 13-6-08

0,19 (T) 24-6-08 0,68 (T) 02-7-08 0,93 (T) 11-6-08

0,50 (T) 16-6-08 1,10 (T) 05-6-08 2,20 (T) 05-6-08

0,30 (T) 25-4-08

1,14 08-4-92 0,61 (T) 25-6-08

3 (D) 12-5-08 0,80 (T) 13-6-08 0,75 30-6-97 1,35 (T) 09-6-08

0,22 (T) 07-6-05 0,20 (T) 01-7-05 5 (T) 28-5-08 0,06 (T) 22-9-08 7,46 (T) 03-6-08 5 (A) 28-6-07 0,08 (T) 18-4-08

2,25 (T) 15-5-08 24 (T) 05-6-08 0,43 (T) 24-9-07 1,30 (T) 15-5-08

0,27 (T) 15-3-01

Co ur Clô s de c tur e lôt Plu sem ure a s-h Var aut ine pr é iati / p on lus céde nt sem -ba ain s se e e (e ma Plu n % ine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em s (en . Var hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn Der en uel %) s Da nier d te iv.

Va leu Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Actions françaises des compartiments A, B et C

Sofibus - SFBS - F ▼ FR0000038804 - 790.000 - 62 Sofragi - SOFR - D F FR0000030140 - 100.000 - 92 Soft Computing - SFT - Jce 1/1/00 ▼ FR0000075517 - 2.955.948 - 9 Sogeclair - SOG - ▼ FR0000065864 - 725.000 - 12 Solucom - LCO - Jce 1/4/00 ▼ FR0004036036 - 4.950.662 - 54 Solving - OLV FR0004500106 - 7.944.769 - 15 Somfy SA - SO FR0000120495 - 7.836.800 - 862 Spir Communication - SPI FR0000131732 - 6.245.411 - 140 SQLI - SQI - I FR0004045540 - 34.374.761 - 24 ST Dupont - DPT FR0000054199 - 424.622.305 - 64 Stallergènes - GENP FR0000065674 - 12.942.590 - 496 Stallergenes - GENNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010706457 - 100 Stef-Tfe - STF - Ex-DS 03/07/08 ▼ FR0000064271 - 13.606.604 - 443 Store Electronics - SESL FR0010282822 - 10.619.543 - 109 Store Electronics - SESNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010703660 - 100 Sucrière Pithiviers-le-Viel - SPV FR0000033318 - 478.053 - 233 Supra - SUPR - F FR0000032567 - 1.088.378 - 22 Sword Group - SWP - Jce 1/1/02 FR0004180578 - 9.289.965 - 98 Synergie - SDG - ▼ FR0000032658 - 15.258.450 - 122 Systar - SAR - Jce 1/7/98 ▼ FR0000052854 - 10.001.575 - 18 Systran - RAN - ▼ FR0004109197 - 9.542.677 - 9 Tayninh - TAYN - F FR0000063307 - 9.138.462 - 25 Team Partners Group - TIPA - Regr.(1p10) Ex-D le 5/6/08 FR0010494252 - 15.873.486 - 13 Technip - TECNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010706481 - 100 Technofan - TNFN - F I FR0000065450 - 686.699 - 76 Telecom Reseaux Services - TLC - ▼ FR0000071763 - 4.457.207 - 5 Terreis - TER FR0010407049 - 7.871.693 - 55 Tesfran - TEF - F FR0010358812 - 33.350.000 - 367 Tessi - TES - ▼ I FR0004529147 - 2.904.370 - 77 Thales - HONV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010706499 - 100 - 0 Tharreau Industries - THAR - F ▼ FR0000062739 - 1.328.600 - 35 Theolia - TEO - Nom. Jce 1/7/01 ▼ FR0000184814 - 38.681.671 - 118 Thermador Groupe - THEP - ▼ I FR0000061111 - 1.740.900 - 151 Thermocompact - THER - F FR0004037182 - 1.544.855 - 9 Tipiak - TIPI - F ▼ I FR0000066482 - 913.980 - 41 Tivoly - TVLY - F ▼ FR0000060949 - 551.467 - 7 Tonna Electronique - TONN - F FR0000064388 - 449.777 - 0 Tonnellerie François Fres - TFF - ▼ I FR0000071904 - 5.420.000 - 138 Total - FPNV - Nouv Jce 1/1/2009 F FR0010697359 - 1 - 0 Touax - TOUP - I FR0000033003 - 4.682.981 - 87 Toupargel Groupe - TOU - ▼ FR0000039240 - 10.103.282 - 149 Tour Eiffel - EIFF FR0000036816 - 5.193.003 - 158 Transgène - TNG - Jce 1/1/98 ▼ I FR0005175080 - 22.094.746 - 272 U10 - UDIS - Nom. ▼ I FR0000079147 - 18.673.399 - 29 Ulric de Varens - ULDV - ▼ FR0000079980 - 8.000.000 - 34 Umanis - UMS - Jce 1/1/98 FR0000066771 - 24.625.010 - 9 Unibel - UNBL - F FR0000054215 - 2.323.572 - 519 Union Fin. Fr. Bque - UFF FR0000034548 - 16.218.840 - 381 Union Techno. Informatique - FPG FR0000074197 - 8.610.655 - 4 Universal Multimedia - UNM - Jce 1/1/01 F ▼ FR0000057903 - 1.901.200 - 4 Valtech - LTE - ▼ FR0004155885 - 88.668.458 - 17 Veolia Environnement - VIENV - Nouv Jce 2/1/2009 F FR0010703363 - 1 Vermandoise de Sucreries - VERM - F FR0000037749 - 149.670 - 148 Verneuil Participations - VRNL - F FR0000062465 - 1.099.265 - 42 Vêt'Affaires - VET - Jce 1/1/00 ▼ I FR0000077158 - 1.691.384 - 12 Vetoquinol - VETO FR0004186856 - 11.290.332 - 163 Viel et Cie - VIL - ▼ FR0000050049 - 72.494.890 - 150 Virbac - VIRP - ▼ FR0000031577 - 8.714.352 - 463 Visiodent - SDT FR0000065765 - 4.288.170 - 8 Vivalis - VLS - Jce 1/1/07 FR0004056851 - 14.500.631 - 67 VM Matériaux - VMMA - ▼ I FR0000066540 - 2.852.467 - 100 Vranken-Pommery Monopole - VRAP - ▼ I FR0000062796 - 5.266.497 - 106 Wavecom - AVM - I FR0000073066 - 15.796.591 - 133 Xilam Animation - XIL - Jce 1/9/01 ▼ FR0004034072 - 4.700.000 - 7 Zublin Immobilière - ZIF - Ex-DA 27/6/07 ▼ I FR0010298901 - 9.172.283 - 48

18-12-08 ■ 78 31-12-08 ■ 924,99 3 2,95 16,09 16 11 11,01 1,91 1,90 110 109,99 22,36 22 0,70 0,80 0,15 0,17 38,30 38,70

32,56 34,74 10,25 10,55

487 495,84 ■ 20 20 10,57 10,92 8,01 10,44 1,79 1,65 ■ 0,91 0,91 16-12-08 ■ 2,79 0,85 0,97

110 110 1,18 1,17 7 6,84 11 11,98 26,50 24,50 ■ 31,10 30,98 25,98 25,99 3,05 3,35 86,99 87 6,12 6,38 45 49 11,99 11,77 07-1-09 ■ 0,82 25,55 25,02 07-1-09 ■ 40,40 18,60 19,65 14,70 15,22 30,50 35,22 12,30 12 1,56 1,52 4,20 4,20 0,36 0,35 12-12-08 ■ 223,28 23,48 22,32 0,45 0,51 05-11-04 ■ 2,20 0,19 0,20

990 990 31-12-08 ■ 38 7,17 8,20 14,40 15,61 2,07 2,10 53,15 53,57 1,90 2,05 4,61 4,30 35 33,30 20,20 20,05 8,41 8,40 1,44 1,50 5,20 5,09

-105/63,17 -- 25,71 -- 1490/892,10 -- 36,25 3/2,95 3,60/2,20 3,05/2,63 + 1,69 - 9,09 + 11,52 16,20/15,80 27,89/13,50 16,90/15,10 + 0,56 - 41,38 - 4,79 11,10/11 18,48/10,60 11,77/11 - 0,09 - 28,1 - 4,26 1,94/1,70 3,89/1,30 1,94/1,70 + 0,53 - 39,17 + 2,14 115,90/107 179,60/105,50 117,50/106,02 + 0,01 - 30,59 - 3,51 23,59/21,65 67,47/16,71 23,59/19,20 + 1,64 - 66,73 + 12,99 0,81/0,69 2,56/0,66 0,85/0,69 - 12,5 - 69,16 - 4,11 0,16/0,14 0,36/0,13 0,18/0,14 - 11,76 - 42,31 39,95/37,52 60,50/28,10 40/36,60 - 1,03 + 5,42 + 0,52 ---34,74/32 46/27,59 35,10/32 - 6,28 - 27,16 - 1,93 10,60/10,02 15,65/8,80 10,82/10,02 - 2,84 - 11,64 - 0,77 ---494/475 595/405 495,94/420,01 - 1,78 - 3,56 + 5,87 20/20 33,21/14,19 20/18 - 37,5 + 40,94 10,95/10,05 31/9,35 12/9,85 - 3,21 - 62,3 + 7,31 10,40/8 21,90/8 10,75/8 - 23,28 - 63 - 14,15 1,81/1,60 3,62/1,60 1,81/1,60 + 8,48 - 45,26 + 1,7 0,91/0,82 1,86/0,70 0,93/0,78 - 52,36 + 19,74 -3,20/1,80 -- 3,12 0,99/0,84 3,42/0,71 1/0,84 - 12,37 - 69,62 - 2,3 ---110,03/110 124,80/93,15 110,03/110 + 12,24 1,18/1,05 2,77/0,99 1,29/1,05 + 0,85 - 50,83 + 1,72 7/6,70 9,50/6,20 7/6,60 + 2,34 - 24,89 + 1,74 11,86/10 19,30/10 11,98/10 - 8,18 - 42,83 - 7,95 27,30/24,95 44/23,50 27,30/23,50 + 8,16 - 40,4 + 6,04 31,10/31,10 31,10/29,80 31,10/29,80 + 0,39 + 4,36 + 4,36 25,99/25,98 29,94/21,11 26,60/25,98 - 0,04 - 8,84 - 2,33 3,45/2,95 24,93/2,30 3,74/2,95 - 8,96 - 81,75 + 0,33 87,24/86 129,97/76,65 87,99/84,50 - 0,01 - 33,28 + 1,25 6,35/5,95 15,54/5,95 6,40/5,95 - 4,08 - 54,73 - 1,29 49/45 76,97/45 49,50/45 - 8,16 - 41,47 - 9,07 12/11,76 22,98/11,35 12/11,35 + 1,87 - 38,51 + 5,64 -2,98/0,54 0,82/0,69 - 45,33 - 2,38 25,79/25 39,29/20,86 25,79/22,54 + 2,12 - 33,1 + 13,4 -- 40,40/40,40 40,40/40,40 19,84/18,57 39,09/16,63 19,84/17,25 - 5,34 - 47,78 + 7,83 15,94/14,61 24,31/10,53 15,94/14 - 3,42 - 39,51 +5 35,67/29,88 99,92/29,88 37,70/29,88 - 13,4 - 59,01 - 9,23 12,30/11,57 19,40/7 12,48/11,05 + 2,5 + 20,59 + 3,1 1,95/1,48 7,45/0,83 1,95/1,34 + 2,63 - 78,06 + 16,42 4,20/4,20 11/3,51 4,20/4 - 56,39 + 5,26 0,37/0,33 0,85/0,28 0,41/0,29 + 2,86 - 52,63 + 12,5 -- 296/223,28 -- 24,05 23,48/22,45 39,90/19,63 23,48/20,20 + 5,2 - 36,18 + 15,15 0,51/0,41 1,35/0,39 0,51/0,41 - 11,76 - 58,72 - 2,17 ---0,24/0,19 0,53/0,15 0,24/0,16 -5 - 53,66 + 11,76 ---1000/990 1344,96/940 1000/950 - 26,12 + 4,76 -58/30 -- 30,9 9,93/6,90 24,20/6,90 9,93/6,90 - 12,56 - 69,68 - 8,43 16/14,26 26,95/14,11 16,27/14,26 - 7,75 - 38,38 - 8,57 2,11/2,05 4,40/1,80 2,15/2,05 - 1,43 - 51,29 - 0,96 53,65/52,77 63,95/45,23 57,95/52,77 - 0,78 - 12,75 - 8,27 2,15/1,82 4,36/1,61 2,29/1,71 - 7,32 - 50,13 + 6,74 4,73/4,31 6,19/2,90 4,73/4 + 7,21 - 14,63 + 11,35 35/32,38 73,09/29,70 35/32,38 + 5,11 - 46,15 + 4,48 20,40/20 57,50/19,05 20,80/20 + 0,75 - 64,87 + 0,5 8,44/8,40 12,24/3,41 8,44/8,28 + 0,12 - 15,56 + 1,69 1,51/1,39 3,19/0,91 1,65/1,08 -4 - 55 + 33,33 5,20/4,89 12,58/3,21 5,50/4,05 + 2,16 - 57,38 + 30

2,75 (T) 19-5-08 40,18 (T) 05-6-08 0,08 (T) 10-7-06 0,55 (T) 09-6-08 0,19 (T) 08-10-08 0,36 (T) 28-6-04 5,50 (T) 19-5-08 5 (T) 27-5-08

0,15 (T) 01-10-02 0,40 (T) 04-6-08

1 (T) 16-5-08

30 (T) 03-4-08 1 (T) 07-7-06 0,53 (T) 02-5-08 0,70 (T) 24-6-08 0,34 10-7-95

0,73 30-5-97

2,68 (T) 16-5-08 0,10 (T) 30-11-06 0,21 (A) 17-11-08 0,36 (S) 12-6-08 1 (T) 26-6-08

0,89 (T) 25-6-08

6,10 (T) 14-4-08 0,25 (T) 25-9-08 2,90 (T) 27-6-08 0,50 (T) 30-6-08 2,40 04-9-90 0,60 (T) 04-11-08

0,50 (A) 07-1-09 1,50 (T) 25-6-08 3,50 (A) 05-8-08

0,43 (T) 26-5-08 0,31 (T) 02-7-07

3,10 (A) 30-4-08 1 (A) 03-11-08 0,07 (T) 22-6-01

42 (T) 12-2-08

0,50 (T) 25-6-08 0,27 (T) 05-6-08 0,25 (T) 01-7-08 1,10 (T) 21-7-08 0,14 (T) 02-7-08

2,10 (T) 28-5-08 1,35 (T) 10-7-08

0,80 (T) 24-6-08

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


XII

EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Thenergo - THEPA - Port. Jce 1/1/08 BE0003895159 - 17.593.150 - 18520.0

Zone Euro Arcelormittal - MTP - Cac 40 LU0323134006 - 1.448.826.347 - 602323165.0

Eurolist

Ascencio - ASCP - Port. Jce 1/10/08 BE0003856730 - 2.980.625 - 64556.0

17,82 20,10

20,39/16,65 - 11,34

67,79/12,94 - 58,79 46,01/46 -

■ 46

46,01/46 -

Banimmo - BANIP - N/P Jce 2/1/07 ♣ BE0003870871 - 10.318.172 - 47594.0

15,15 19,50

15,15/15,10 - 22,31

21,60/15,10 - 28,37

Befimmo-Sicafi - BEFPA BE0003678894 - 13.058.969 - 6304100.0

71,05

71,05/67 + 2,08

71,05/67 + 2,08

Cofinimmo - CFOR - P Jce 1/1/08 BE0003593044 - 11.344.545 - 13449613.0

95 101,91/93,52 108,10 - 12,12

22,94/16,65 0,25 (S) VastNed Retail - VAST + 4,15 02-12-08 NL0000288918 - 16.903.156 - 6042995.0 46,01/46 2,50 (T) WDP - WDPP - 23-12-08 BE0003763779 - 8.592.721 - 588635.0 15,15/15,10 0,94 (T) Wereldhave - WHP - ▼ - 22,31 21-4-08 NL0000289213 - 20.781.735 - 36044166.0 71,05/67 3,87 (T) + 2,08 19-12-08

132/93,52 108,10/93,52 - 28,03 - 20,24

--

20,93 21,62

21,50/20,13 - 3,19

40,23/17,50 - 47,32

23,39/20,13 0,32 (A) + 4,6 03-12-08

30,35/30 - 6,92

55,67/26 - 33,81

■ 2,62

2,89

2,62/2,62 - 9,34

5,67/2,62 - 58,41

5,55 5,53

5,59/5,53 + 0,36

5,62/2,28 + 39,45

■ 50,32

50,32/50,32 + 6,16

56,44/41,53 - 5,06

■ 9,81

10,45

10,47/9,81 - 6,12

14,50/9,31 - 28,39

11,51 11,42

12/11,50 + 0,79

27,58/11 - 53,08

18,63 19,52

19/18,39 - 4,56

33,15/17,25 - 38,86

1,66 1,99

2,05/1,65 - 16,58

5,59/0,90 - 58,81

■ 255

250

255/250 +2

409,90/250 - 36,88

Evolis - ALTVO 9,02 FR0004166197 - 5.110.068 - 25025.0 9,50 Exonhit Therapeutics - ALEHT - Ex-DA 27/6/06 2,88 FR0004054427 - 26.877.950 - 597532.0 3,01 Fashion B Air - ALFBA - Nom. Ex-DA 26/2/07 4 FR0004034593 - 3.923.762 - 6201.0 4 Fountaine Pajot - ALFPC - Jce 1/9/07 11,51 FR0010485268 - 1.538.860 - 1977.0 11,68 Freelance.com - ALFRE - F 0,95 FR0004187367 - 2.739.996 - 863.0 1,36 Genfit - ALGFT 6,35 FR0004163111 - 11.270.626 - 20779.0 6,50 Genoway - ALGEN 1,29 FR0004053510 - 5.680.546 - 23395.0 1,35 GOADV - ALGOA - Jce 1/1/07 ■9 FR0010500975 - 6.435.232 - 3851.0 9,10 12,30 Groupe Promeo - ALMEO - Jce 1/1/05 Ex-DS 24/1/08 ▼ I 13,40 FR0010254466 - 3.061.374 - 12458.0 Groupimo - - Jce 1/1/07 1,10 FR0010490961 - 1.286.525 - 5041.0 0,79 H2O Innovation INC - ALHEO 0,31 CA44329N2005 - 36.860.515 - 3004.0 0,33 Harvest - ALHVS - F 06-1-09 FR0010207795 - 1.381.034 ■ 18,50 17,25 Heurtey Petrochem - ALHPC - ▼ I 18,30 FR0010343186 - 3.191.268 - 253469.0 Hitechpros - ALHIT - ▼ 5,30 FR0010396309 - 1.826.086 - 16285.0 5,51 Homair - ALHOM - Jce 1/1/07 1,15 FR0010307322 - 13.201.958 - 111571.0 1,29 Huacheng Real Estate - ALHUA - PortJce 13/03/08 03-10-08 LU0356372655 - 13.200.000 ■ 12,60 Hybrigenics - ALHYG - Jce 1/1/07 F 2,70 FR0004153930 - 10.143.059 - 5586.0 2,72 Hybrigenics - HYGNV - Nv Jce 1/1/09 F FR0010706358 - 100 I2S - ALI2S - Jce 1/1/07 ■ 2,10 FR0005854700 - 1.794.824 - 5168.0 2,25 Ideom - ALIDE - Nom. 0,95 FR0000044885 - 5.660.570 - 43075.0 1,05 Initiatives et Developpements - ALIDA - Ex D S le 22/4/2008 4,69 FR0010354407 - 9.731.085 - 16315.0 4,98 International Technologie Selection - ALITS - F ■ 0,16 FR0010370163 - 9.246.033 - 160.0 0,17 Inventoriste - ALIVT - Nom.Jce 1/1/07 20,50 FR0010082305 - 1.312.500 - 77.0 19,50 Ipsogen - ALIPS - Jce 1/1/08 6,49 FR0010626028 - 4.427.384 - 24754.0 6,14 Lamarthe - ALLMR - ▼ 1,45 FR0010311597 - 2.072.963 - 6833.0 1,58 Laroche SA - ALLAR - Nom. 8 FR0000077117 - 2.069.978 - 8133.0 7,99 LeGuide.com - ALGUI - Ex-DS 19/6/07 12,30 FR0010146092 - 3.347.829 - 137232.0 12,10 Logic Instrument - ALLOG - Jce 1/1/07 1,98 FR0000044943 - 1.915.046 - 149.0 2,15 Maesa (ex-Parf. d'Image) - ALMAE - I ■ 12,09 12,20 FR0010288894 - 2.637.352 - 824.0 Mastrad - ALMAS - ▼ 2,60 FR0004155687 - 5.125.799 - 5593.0 2,58 7,34 Maximiles - ALMAX - I 7,48 FR0004174233 - 3.954.504 - 44574.0 Medicrea International - ALMED 5,30 FR0004178572 - 6.466.831 - 20.0 5,30 MG International - ALMGI - ▼ 2,14 FR0010204453 - 3.440.039 - 451023.0 1,94 MGI Digital Graphic Technology - ALMDG 4,75 FR0010353888 - 4.391.331 - 28442.0 4,85 Millet Innovation - ALINN ■ 2,29 FR0010304402 - 1.892.210 - 501.0 1,87 Mindscape - ALMIN - Jce 1/1/07 9 FR0010257428 - 3.384.981 - 8497.0 8,80 Monceau Fleurs - ALMFL - Jce 1/10/07 4,80 FR0010554113 - 5.805.178 5,39 Neotion - ALNEO - OPS 24/12/08 3,81 FR0004172260 - 5.230.266 - 634575.0 5,75 Netbooster - ALNBT - ▼ 2,30 FR0000079683 - 6.720.143 - 64723.0 2,30 Nexeya (ex:Groupe Eurilogic) - ALNEX 5,17 FR0010414961 - 3.873.680 - 4539.0 5,17

9,50/8,60 - 5,05 3,11/2,84 - 4,32 4/3,60 11,56/11,31 - 1,46 0,95/0,89 - 30,15 6,60/5,80 - 2,31 1,40/1,15 - 4,44 9,30/8,70 - 1,1 13,41/12,28 - 8,21 1,10/0,80 + 39,24 0,34/0,31 - 6,06 -18,40/16,80 - 5,74 5,30/4,93 - 3,81 1,28/1,04 - 10,85 -2,70/2,61 - 0,74 -2,50/2,10 - 6,67 1,05/0,86 - 9,52 4,75/4,60 - 5,82 0,16/0,16 - 5,88 20,50/19,50 + 5,13 6,60/5,80 + 5,7 1,60/1,45 - 8,23 8,20/7,80 + 0,13 13,09/12,13 + 1,65 2,15/1,92 - 7,91 12,09/11 - 0,9 2,73/2,46 + 0,78 7,77/6,99 - 1,87 5,30/5,30 2,58/1,71 + 10,31 4,85/4,60 - 2,06 2,60/2,29 + 22,46 9/8,80 + 2,27 4,80/4,80 - 10,95 5,75/3,81 - 33,74 2,30/2,05 5,17/5,09 -

14,90/8,01 - 36,21 5,70/2,16 - 23,3 10,38/2,52 - 61,54 27,75/11,31 - 42,42 3,50/0,78 - 72,78 10,90/2,89 - 41,74 5,18/1,05 - 73,67 11,40/7 + 16,88 47,06/11,47 - 72,24 10/0,66 - 87,21 0,82/0,22 - 61,73 20/14 - 5,13 30,99/16,71 - 18,82 10,80/2,77 - 42,95 3,99/1,04 - 65,26 13,10/12 + 0,8 5,99/2,21 - 51,96 -8,65/1,90 - 75,29 6,93/0,46 - 84,53 13,92/3,40 - 68,98 0,69/0,12 - 70,91 37/18 - 41,26 8/5,04 - 9,86 10,35/0,95 - 85,99 10,51/5 + 20,3 18,49/9,90 - 21,15 4,87/1,59 - 55,41 30/8,89 - 59,7 4,75/2,15 - 39,68 12,05/5,31 - 32,41 6,60/4,60 - 16,27 18,76/0,87 - 67,28 7,96/3,20 - 19,49 6/1,50 - 49,11 17,75/8 - 35,71 13/3,75 - 63,05 5,75/3,80 - 10,98 10,94/1,90 - 75,53 11,60/4,50 - 50,95

9,50/8,02 + 7,51 3,15/2,76 + 4,35 4,50/3,50 + 23,46 11,68/11,31 + 0,09 1,36/0,80 + 21,79 6,61/5,80 - 2,31 1,43/1,05 - 7,86 9,30/8,70 13,83/12,28 - 9,63 1,10/0,66 + 41,03 0,34/0,31 + 14,81 18,50/18,50 + 1,09 18,50/16,80 - 1,15 5,75/4,70 + 12,29 1,29/1,04 - 4,17 -2,75/2,61 - 4,26 -2,75/2,10 - 6,67 1,16/0,75 + 17,28 5/4,60 - 5,82 0,17/0,16 - 5,88 20,50/18 + 4,17 6,60/5,70 + 11,9 1,87/1,04 + 39,42 8,20/7,55 + 1,14 13,09/10,32 + 15,28 2,35/1,92 - 5,71 12,50/11 - 3,2 3,14/2,15 - 7,14 7,77/6,99 - 2,13 5,30/5,28 2,58/1,71 - 9,7 4,95/4,11 + 17,87 2,60/2,29 + 22,46 9,60/8 - 6,25 4,80/4,80 - 10,95 5,75/3,81 - 33,74 2,80/2,05 + 10,58 5,21/5,09 + 0,39

36,10/20,28 - 36,8

8,50/8,10 + 4,94

10,90/7,20 - 19,51

Fiat SPA - FSER - Act. Epargne Exd Acq. le 01/12/05 F IT0001976429 - 79.912.800 -

30-6-08 ■ 7,12

--

11,85/7,12 - 51,89

Fiat SPA - FSOR - Act. Ord. Exd Acq. le 01/12/05 IT0001976403 - 433.220.490 - 15301.0

4,82 5,55

5,74/4,75 - 13,15

16,60/4,50 - 70,96

Fiat SPA - FSPR - Act. Priv. Exd Acq. le 01/12/05 F 03-10-08 IT0001976411 - 103.292.310 ■ 4,44

--

9,99/4,44 - 64,76

8,50/6,59 - 20,12

25,95/5,30 - 73,27

32

47,40

Co ur Clô s de c tur e lôt Plu sem ure a s-h Var aut ine pr é iati / p on lus céde nt sem -ba ain s se e e (e ma Plu n %) ine Vars-hau iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . Vars-hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn Der en uel %) s Da nier d te iv. --

■ 29,78

22,79/20,28 - 15,43

8,50 8,10

2,70/0,02 - 97,78 30,35/14,65 - 33,88 2,03/0,30 - 93,64 4,56/0,69 - 77,61 4,52/0,33 - 87,83 3,78/0,88 - 39,32 10,64/2,68 - 68,32 57,99/10,51 - 63,41 7,45/4,65 - 2,13 4,89/2,82 - 22,45 4,09/2,15 - 7,34 5,59/4,90 - 5,19 12,37/6,50 - 43,33 20,40/14,80 8,34/0,91 - 83,42 3,50/1,40 - 51,72 12,75/2,10 - 74,48 10,50/5 - 14,59 3,59/1,35 - 47,25 8,89/2,54 - 63 7,65/3,81 + 1,34 24,89/15,60 - 19,31 16,89/10,53 - 5,22 13,65/6,20 - 47,37 8,60/1,81 - 69,4 1,05/0,52 - 30,93 20,50/4,45 - 77,76 15,60/3 - 79,59 20,40/10 - 39,48 12,44/2,41 - 68,86 6,80/5,10 - 0,17 12/4,10 - 52,69 9,01/3,50 - 52,71 28/9,50 - 43,22 10,99/4,31 - 36,57 5,46/1,30 - 46,97 2,09/1,35 - 0,62 19,99/5,10 - 64,74 30/15,50 - 12,96 16,53/6,86 - 36,7

04-10-05 ■ 42,95

935/833,11 - 2,65

21,54 25,47

0,06/0,05 - 33,33 18,65/17,90 - 0,56 -1,10/0,69 + 43,06 0,65/0,47 + 22,22 1,79/1,70 + 2,87 3,10/2,76 - 7,1 17,50/14,10 + 3,45 5,97/5,97 - 1,32 3,80/3 - 4,76 --6,99/6,70 - 2,86 -1,36/1,20 - 0,76 1,72/1,40 - 0,59 3,47/3,14 - 8,05 7,26/5,70 - 1,89 1,89/1,73 - 3,7 -6,98/6,80 + 0,44 17,59/16 - 9,04 13,95/13,75 - 0,43 7,74/6,21 - 40,86 2,09/2,04 - 0,97 -4,50/4,45 - 4,3 3,99/3 - 25 12,40/12 - 1,61 4,37/3,29 - 23,08 6,03/5,88 + 0,17 5,11/4,75 + 0,2 -12,14/10,90 - 7,57 6,39/5,69 - 11,09 2,19/1,60 + 9,5 1,60/1,39 + 8,16 6,70/6,69 23,50/19,80 + 17,5 10,90/10,23 - 4,59

1,64/1,40 0,02 (A) + 1,4 08-10-08

--

0,02/0 - 70

0,06 0,09 17,90 18 06-10-08 ■ 0,30 1,03 0,72 0,55 0,45 1,79 1,74 2,88 3,10 15 14,50 ■ 5,97 6,05 3,80 3,99 23-12-08 ■ 3,28 12-11-08 ■ 5,30 6,80 7 19-9-08 ■ 14,80 1,31 1,32 1,68 1,69 3,20 3,48 7,26 7,40 1,82 1,89 28-8-08 ■ 2,86 6,83 6,80 16 17,59 13,80 13,86 ■ 6,21 10,50 2,05 2,07 03-11-08 ■ 0,67 ■ 4,45 4,65 ■3 4 12,20 12,40 3,60 4,68 6,03 6,02 5,11 5,10 24-12-08 ■ 3,84 11,35 12,28 5,69 6,40 2,19 2 1,59 1,47 6,70 6,70 23,50 20 10,40 10,90

2,10/1,11 - 14,2

13-11-08 ■ 920

0,02/0 - 70

22/11,63 - 42,05

1,59/1,43 - 9,38

345/252,03 - 10

0

13,50/12,41 - 2,89

1,45 1,60

--

18,86/2,28 - 83,92

12,75 13,13

1,09/0,90 0,05 (A) + 21,43 10-9-08

08-1-09 ■ 270

3,53/2,67 - 20,97

Rolinco - ROLP - F NL0000289817 - 261.609.060 - 49743.0

3,35/0,83 - 64,46

8,25/4,66 - 24,76

2,70 3,42

25,88/15 - 37,45

1,09/1,02 - 6,42

5,85/5,35 - 4,44

Dexia - DX - Cac 40 BE0003796134 - 1.762.478.783 - 32816779.0

16,85/15,56 - 5,57

1,02 1,09

5,59 5,85

6,38/1,95 - 55,66

15,95 16,89

67,30/55 3,95 (T) Kesa Electricals - KSA - F - 10,78 31-3-08 GB0033040113 - 529.553.216 - 2945.0 Kingfisher - KFR - ▼ GB0033195214 - 2.338.675.435 - 11285.0

--

2,50/2,30 - 9,41

Robeco NV - ROBP - F NL0000289783 - 482.508.120 - 100845.0

36,50

36,80/29,25 0,15 (A) + 7,48 12-11-08

--

2,31 2,55

33/25 - 15,42

Hors Zone Euro

5,23/5,20 0,12 (A) - 33,8 13-8-08

41,90/26 - 13,66

3,49/1,80 + 21,72

DAB Bank - DAB DE0005072300 - 68.587.007 - 3773.0

989/840 - 6,67

83,69/55 - 16,41

15,40/5,20 - 61,26

--

31,80/28,80 - 0,94

64,26/31 - 31,39

840/840 -

63,93/55 - 14,36

3,07/2,45 0,14 (A) + 2,83 14-5-08

5,23/5,20 - 33,8

07-1-09 ■ 2,69

35,49/26 - 6,79

36,40/32,05 - 10,32

27,49/26 + 0,15

56,58 66,06

19,42/1,52 - 79,94

35,30/33,76 - 7,51

Atmel Corporation - AML - ▼ US0495131049 - 464.945.184 37,49/32,05 2,21 (T) + 8,45 02-5-08 AttIijariwafa Bank - - Div 10 29/9/08 F MA0000011827 - 132.500.000 2,81/2,30 0,34 (T) - 2,12 09-5-08 BP Plc - BPLC 3,82/2,67 0,68 (T) GB0007980591 - 19.295.585.214 - 40992.0 - 15,66 22-5-08 Brass. Cameroun - BCAM - F 0,02/0 0,09 (T) CM0000035113 - 1.010.212 - 70 22-5-08 Brass. Ouest Afric. - BOAF - soboa nouv. F 22,79/20,28 1,49 (T) SN0008626971 - 81.975 - 15,43 06-11-08 Caterpillar Inc. - CATR 8,50/8,10 0,20 (T) US1491231015 - 814.894.624 - 3607.0 + 4,94 05-7-06 CFOA - FOAF - F -- 0,49 (T) SN0000033192 - 650.000 - 94.0 - 21-4-08 CMT Medical Tech. - CMD 5,74/4,73 0,29 (T) IL0010832298 - 3.784.823 - 1802476.0 - 7,31 21-4-08 Colgate Palmolive - COLGP -- 0,29 (T) US1941621039 - 686.234.528 - 4025.0 - 21-4-08 Diageo - DGE 8,50/6,59 0,63 (A) GB0002374006 - 2.765.777.259 - 23612.0 - 13,28 14-8-08 27,49/26 1,39 (S) Dow Chemical - DOWCP + 6,88 02-6-08 US2605431038 - 981.377.835 - 24255.0 840/840 15,30 (T) DuPont de Nemours - DUPP - 09-6-08 US2635341090 - 823.167.504 - 4468.0 17,48/15,52 0,68 (T) Ford Motor CY - FORDP + 2,51 25-4-08 US3453708600 - 936.608.178 - 11481.0 14,04/12,40 0,51 (T) Forestière Equat. - FORE - F + 2,82 25-4-08 CI0000053161 - 141.333 - 236760.0

31,70/31,70 - 0,31

840 840

46/28 - 27,27

3,07/2,80 - 0,68

5,23 7,90

32,50/10,46 - 37,72

31,80

27,49 27,45

34,72/31,50 - 11,11

2,91 2,93

■ 33,76

19,54/17,45 - 0,26

33,62 37,49

Plant. Terres Rouges - PTER - F LU0012113584 - 1.135.275 - 996240.0

32 36

38,96/31,48 0,99 (A) Hammerson - HAM - 0,74 13-8-08 GB0004065016 - 288.630.309 36/31,50 1,20 (S) ITT Corporation - ITT + 3,23 03-9-08 US4509111021 - 65.500.240 - 8667.0

19,30 19,35

■ 31,70

Montea CVA - MONTP BE0003853703 - 3.585.354 - 78463.0

68,25/31,48 - 46,17

Anglogold Limited - VA ZAE000043485 - 281.207.308 - 232391.0

Completel - CPT NL0000262822 - 19.119.395 - 1648.0

6,79 8,50

36,83/31,48 - 10,19

General Motors - GMP US3704421052 - 564.521.996 - 94747.0

Latonia Invest. - LATO - F 18,06/16,80 0,25 (T) PA5183021045 - 4.000.000 + 3,04 27-6-08 Merck and Co - MRK 20,70/17,45 0,04 (A) US5893311077 - 2.312.307.216 - 162748.0 + 6,04 18-8-08 Norsk Hydro - NOHYP 2,69/2,19 NO0005052605 - 1.145.363.370 - 133418.0 + 33,83 ONA - ONA - F MA0000010316 - 1.874.797 -Oxis International - OXI 6,15/5,35 0,10 (A) US6918294025 - 6.673.673 - 10044.0 + 4,68 12-11-08 Philip Morris International - PM 270/270 18,79 (T) US7181721090 - 2.061.209.030 - 120443.0 - 2,15 17-4-08 Procter and Gamble - PGP - ▼ -- 16,74 (T) US7427181091 - 2.729.368.448 - 56333.0 - 25-3-08 Ricoh Company Ltd - RICOP - F JP3973400009 - 647.078.720 34/28,32 0,29 (A) - 2,41 15-1-09 Rio Tinto Plc - RTZ GB0007188757 - 1.064.594.112 - 2164969.0 2,62/2,62 1,52 - 9,34 26-7-90 Rorento NV - RORP - F ANN757371433 - 215.818.212 - 387673.0 5,62/5,45 0,42 (T) + 2,4 11-7-06 Segro - SGR - Jce 1/1/07 F GB00B1YFN979 - 435.866.842 51/47,40 0,27 (A) + 14,26 22-10-08 Sinclair Pharma - SPH - Port. Jce 1/7/06 1Penny GB0033856740 - 93.361.219 - 30781.0 10,60/9,81 0,27 (S) - 0,61 10-9-08 Stilfontein - STIL - F ZAE000007118 - 13.155.256 12,07/11 0,29 (A) Televerbier - TVRB - F ▼ + 1,68 29-12-08 CH0008175645 - 1.400.000 20,14/18,34 0,35 (A) Vale Di Rio (comp.) - VALE3 - ordinaires Pale Promes Jce 1/1/08 + 8 12-11-08 US2044122099 - 3.256.724.482 - 56940.0 2,05/1,65 0,03 (A) Vale Di Rio (comp.) - VALE5 - preferences Vale Promes Jce 1/1/08 - 1,78 03-8-06 US2044121000 - 2.083.919.199 255/250 18,48 (T) Zambia Copper Invest. - CV - 8,93 11-6-08 BMG988431240 - 126.197.328 - 24623.0

3,68/3,03 - 0,92

ING Groep NV - INGP NL0000303600 - 2.061.300.508 - 311733165.0

34,99 38,96

3,70/3,33 - 5,68

26,96/16,80 - 17,57

10,50/2,87 - 67,8

Fedon - FED - ITL ▼ IT0001210050 - 1.900.000 - 32.0

8,40/3,20 - 57,95

18,06/16,80 + 3,04

3,39/3,03 - 3,01

Eurocommercial Properties - ECMPP NL0000288876 - 35.971.894 - 12031696.0

3,50/3,33 - 0,29

17,31 16,80

3,22 3,32

Dexia VVRP - DEXSP BE0005587580 - 684.333.504 -

3,49 3,50

Agta Record - AGTA CH0008853209 - 13.179.600 - 91079.0

Coil - COI BE0160342011 - 1.615.661 - 26910.0

Corio N.V. - CORI NL0000288967 - 67.252.184 - 38936556.0

Co u Clô rs de tur cl e ôt Plu sema ure Vars-hau ine pr écé iati t / on plu sem s-b dente ain as s e (e em Plu n % aine Vars-hau ) iati t / on plu 52 s-b sem as ain 52 s es em (en . Plu %) s Var -hau iati t / on plu ann s-b uel as a De le ( nn r n i Da er d en uel te d iv %) s e d iden éta de che Va me leu nt Isin r - M n -N é m bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Co u Clô rs de tur clô e s tu em re ain Plu ep s réc Var -hau éde iati t / nte on plu sem s-b a ain s s Plu e (e em n % aine Vars-hau iati t / ) on plu 52 s-b sem as ain 52 s Plu es em (en . s Var hau %) iati t / on plu ann s-b uel as a le ( nn De en uel r n i %) s Da er d te d iv e d iden éta de che Va me leu nt r Isin - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Va leu Isin r - M - N ném bre o titr - Inf es o - C titre api . (M €)

Actions étrangères

--

2,82 3,18

3,11/2,60 - 11,32

11/2,30 - 59,89

3,46/2,60 0,54 (T) + 4,44 07-5-08

10-12-08 ■ 105,26

--

149/105,26 - 17,29

-- 2,76 (T) - 28-7-08

0,05 0,05

0,05/0,04 -

0,10/0,02 - 37,5

30,71 31,51

31,70/30,40 - 2,54

39,24/24,03 - 15,77

33,20/30,40 0,38 (A) + 4,46 23-12-08

44 44,70

45,25/43,20 - 1,57

52,06/38,38 - 6,42

46,70/43,20 0,27 (A) + 7,29 22-10-08

0,05/0,03 -

22-12-08 ■ 7,20

--

11,90/7,20 - 40

-- 0,09 (S) - 27-3-08

17,07 18,36

18,16/15 - 7,03

90,09/11,63 - 72,75

21,25/15 0,46 (A) + 12,3 03-9-08

43,28 42,15

44,30/42,11 + 2,68

44,30/40 - 1,19

25-9-07 ■ 10,47

--

--

0,19 0,15

0,19/0,15 + 26,67

0,92/0,15 - 76,83

07-6-05 ■ 0,11

--

--

-0,05 - 15-9-95

44,30/42,11 + 3,02 -- 0,08 (A) - 03-9-08 0,19/0,15 + 5,56

■ 43,26

--

54,51/43 - 9,88

47,90/43,26 0,49 (T) - 18,68 23-4-08

■ 9,49

9,49/9,49 - 8,75

21,68/8,22 - 48,14

10,98/8,53 0,25 (S) + 15,45 21-10-08

--

--

-- 0,25 (S) - 21-10-08

0,73 0,75

0,77/0,70 - 2,67

2,70/0,60 - 70,08

0,89/0,61 + 14,06

0,23 (T) Normaction - ALNOR - Nom. F 2,40 25-4-08 FR0010210153 - 2.096.707 - 1633.0 2,51 Notrefamille.com - ALNFA - Jce 1/1/06 8 FR0010221069 - 1.464.741 - 7451.0 8,25 0,20 (T) O2I - ALODI 3,25 05-6-02 FR0010231860 - 2.723.463 - 13643.0 2,80 0,27 (T) Ober - ALOBR - F ▼ 11,76 25-2-08 FR0010330613 - 1.441.615 - 12337.0 11,92 0,10 (T) Octo Technology - ALOCT ■ 3,37 18-7-08 FR0004157428 - 3.055.656 3,37 Oragenics - ALONI - Port. Jce 1/1/08 F US6840231046 - 38.318.478 Orolia - ALORO - Jce 1/1/07 6,47 FR0010501015 - 2.446.500 - 4550.0 6,14 Piscines Groupe - ALPGG - F 12,29 FR0010357145 - 3.103.540 - 1352.0 12,29 0,40 (T) Poweo - ALPWO - Nom. Jce 1/01/05 Ex-DS 13/6/07 11,54 10-7-08 FR0004191674 - 11.317.728 - 425315.0 11,86 0,39 (T) Press Index - ALPRI - ▼ ■ 6,50 25-9-08 FR0010314963 - 1.647.815 - 52.0 6,50 Prodware - ALPRO 5,87 FR0010313486 - 3.630.096 - 12416.0 5,89 0,80 (D) Proservia - ALPRV - ▼ 7,44 25-11-08 FR0010337485 - 1.840.016 - 2330.0 7,20 0,40 (T) Proventec - ALPTC - Port.Jce 1/4/08 F ■ 2,46 17-6-08 GB00B2R1Q018 - 12.419.719 - 639.0 1 0,15 (A) Referencement.com - ALREF - Jce 1/1/08 4,49 03-9-08 FR0010446765 - 2.459.355 - 1591.0 4,50 Reims Aviations Industries - ALRAI - Jce 1/1/07 0,76 FR0010449199 - 6.579.641 - 19247.0 0,82 Rentabiliweb Group - ALBIL - Jce 1/1/06 5,70 BE0946620946 - 15.778.616 - 835.0 6,28 Richel Serres de France - ALRIC - Nom.Jce 1/4/00 ▼ 2,20 FR0000078875 - 5.035.000 - 169658.0 2,20 Safwood - ALWOO 1,55 IT0004013725 - 25.000.000 - 451.0 1,30 Satimo - ALSAT - ▼ 3,80 FR0004058949 - 3.455.205 - 31721.0 3,70 0,15 (T) Serma Technologies - ALSER - F ■ 15,01 23-9-08 FR0000073728 - 1.150.536 - 9906.0 15 Sidetrade - ALBFR 23-12-08 FR0010202606 - 1.293.111 ■ 14 Sovep - ALSOV 23-12-08 FR0010342154 - 556.250 ■ 7,99 0,36 (T) Sporever - ALSPO - F 3,10 25-6-08 FR0010213215 - 2.423.364 3,87 Staff and Line - ALSTA - ▼ 2,70 FR0010246322 - 1.534.040 - 2602.0 2,70 Stradim-Espace Finances SA - ALSAS - Nom. Div 2 le 1/9/08 F 4,45 FR0000074775 - 1.719.880 - 3593.0 3,95 0,15 (T) Streamwide - ALSTW - Jce 1/1/07 F 5 02-11-07 FR0010528059 - 2.674.085 - 687.0 5,40 Techniline - ALTEC - F 0,70 FR0010212480 - 5.963.403 - 1200.0 0,74 0,06 (T) The Marketingroup - ALTMG - F ■ 1,79 30-6-08 FR0000044679 - 3.197.454 - 1818.0 1,79 0,17 (T) Toolux Sanding - ALTLX - Jce 1/1/08 Port. 30-4-07 LU0394945660 - 1.753.667 0,07 (T) Traqueur - ALTRA 1,80 22-12-06 FR0004043487 - 2.844.845 - 6305.0 2 Trilogiq - ALTRI 6,81 FR0010397901 - 3.738.000 - 1483.0 7 Turenne Inv - ALTUR - Jce 7/9/06 2,93 FR0010395681 - 3.122.268 - 617.0 2,93 0,35 (T) VDI Group - ALVDI 1,75 31-1-06 FR0010337865 - 4.875.000 - 1470.0 2 Ventos - ALVEN - Jce 1/1/07 F 102,01 LU0120682983 - 1.420.168 - 28254.0 102,01 0,22 (T) Vergnet - ALVER - Jce 1/1/07 3,76 17-7-07 FR0004155240 - 6.350.927 - 57124.0 3,95 Vision IT Group - ALVIT - Jce 1/1/07 ■ 8,60 BE0003882025 - 6.488.373 - 464400.0 8,60 Voyageurs du Monde - ALVDM - ▼ 12,64 FR0004045847 - 3.691.510 - 25364.0 12,66 Weborama - ALWEB 5 FR0010337444 - 2.914.337 - 6195.0 5 Xiring - ALXIR - ▼ 9,47 FR0004155612 - 3.615.412 - 19466.0 9,50 0,55 0,15 (T) Yin Partners - ALYIN - Jce 1/1/06 ▼ 0,62 12-1-09 FR0010461384 - 7.573.286 - 5436.6

2,53/2,40 - 4,38 8,48/8 - 3,03 3,95/2,53 + 16,07 11,80/11,76 - 1,34 --6,51/6,47 + 5,37 12,30/12,29 11,88/11,20 - 2,7 6,50/6,50 5,89/5,02 - 0,34 7,45/7,30 + 3,33 2,46/2,46 +146 4,60/4,49 - 0,22 0,81/0,69 - 7,32 6,28/5,70 - 9,24 2,35/2,04 1,55/1,29 + 19,23 3,80/3,50 + 2,7 15,01/15,01 + 0,07 --3,10/3,10 - 19,9 2,70/2,70 4,45/4,15 + 12,66 5,40/4,33 - 7,41 0,70/0,60 - 5,41 1,79/1,79 -1,80/1,55 - 10 7,10/6,81 - 2,71 2,93/2,93 2,10/1,75 - 12,5 102,01/102 4/3,69 - 4,81 8,60/8,60 12,84/12,40 - 0,16 5,10/5 9,60/9,21 - 0,32 0,62/0,54 - 11,29

4,94/2,25 - 50 13,25/4,85 - 38,46 6,45/2,17 - 47,58 22,35/9,54 - 38,43 5/2,56 - 20,89 -23/4,66 - 71,87 15,98/9,28 - 23,14 33,30/9,70 - 62,77 10,50/5,02 - 16,67 10,26/4,60 - 38,89 17,49/6,85 - 55,98 2,99/0,93 + 20 13/3,99 - 65,46 2,66/0,60 - 68,46 8,75/5,05 - 33,02 8,50/1,50 - 74,12 4,80/1,29 - 68,37 20/2,43 - 80,89 18,50/14,50 - 4,15 14,10/10,10 + 20,17 11,30/1,33 -6 13,95/2,88 - 70,48 4,97/1,85 - 45,67 8,45/2,80 - 36,43 21/4,31 - 74,23 1,94/0,50 - 56,25 2,18/1,10 - 10,5 -15,90/1,55 - 87,32 17,56/6,30 - 61,2 8/2,60 - 58,14 3,70/1,60 - 41,67 110,90/89 + 17,93 13,50/3,60 - 70,04 9,02/8 - 3,59 24,73/9,50 - 48,95 7,99/3,80 - 25,04 10,94/7,25 + 6,4 2,54/0,43 - 75,98

2,69/2,40 - 1,64 8,80/5,82 + 53,85 3,95/2,47 + 35,42 11,92/11,62 + 1,29 3,76/3 + 6,98 -6,51/4,86 + 33,4 12,30/12,29 - 0,08 13/10,10 + 17,76 6,50/6,50 - 1,37 5,89/5,02 + 7,71 7,45/6,85 + 8,61 2,46/2,46 +146 4,90/4,49 - 0,22 0,82/0,69 + 11,76 6,37/5,60 - 2,06 2,35/1,95 + 26,44 1,55/1,29 + 19,23 3,80/3,32 + 10,14 15,01/15 + 0,07 --3,87/3,10 + 7,27 2,70/2,45 4,45/3,50 + 27,14 5,80/4,33 - 8,26 0,78/0,60 + 27,27 1,80/1,79 - 0,56 -2,10/1,55 - 6,25 7,30/6,51 + 4,61 2,93/2,75 + 1,38 2,10/1,75 - 12,06 102,01/102 4/3,69 - 1,05 8,60/8,60 - 1,83 12,84/11,99 + 5,33 5,40/4,50 9,66/9,20 + 2,93 0,65/0,43 -

43,26 10,40

Alternext 1855 - AL185 FR0004168243 - 9.952.073 - 1102.0 1000mercis - ALMIL - I FR0010285965 - 3.461.363 - 260126.0 AB Fenêtres Groupe - ALABF FR0010385690 - 4.179.394 Acheter-louer.fr - ALALO - Jce 1/1/07 FR0010493510 - 2.544.000 - 32602.0 Adomos - ALADO - Nom.Jce 1/1/01 ▼ FR0000044752 - 10.394.922 - 73199.0 Adthink Media - ALADM FR0010457531 - 4.997.500 - 2105.0 Adverline - ALADV FR0004176337 - 5.138.746 - 29222.0 Aerowatt - ALWAT FR0010396119 - 1.643.990 - 150282.0 Antevenio - ALANT - Port.Jce 1/1/06 ES0109429037 - 4.207.495 - 2531.0 Aquila - ALAQU - F FR0010340711 - 1.650.000 - 2008.0 Arkoon - ALARK - Jce 1/1/07 FR0010481101 - 4.605.019 Assima - ALSIM GB00B19RTX44 - 8.544.984 Assya Capital - ALASS - Jce 1/1/02 F FR0004060234 - 5.148.906 - 25291.0 Astellia - ALAST - Jce 1/1/07 FR0004176535 - 2.543.318 Auplata - ALAUP - Jce 1/1/06 FR0010397760 - 12.189.575 - 63329.0 Auto Escape - ALAUT - Jce 1/10/06 FR0010423152 - 5.213.851 - 9295.0 Brossard - ALBRO - Jce 1/7/06 FR0010447631 - 5.629.614 - 1631.0 Budget Telecom - ALBUD FR0004172450 - 3.531.603 CBO Territoria - ALCBO FR0010193979 - 31.752.325 - 77179.0 Celeos - ALCEL - ▼ FR0010324962 - 8.266.233 Cellectis - ALCLS - Jce 1/1/06 FR0010425595 - 9.579.037 - 86914.0 China Corn Oil - ALCCO - Nom. Jce 19/12/07 Intro. 25/03/08 LU0340126951 - 4.286.264 - 17.0 Clasquin - ALCLA - ▼ FR0004152882 - 2.229.931 - 14224.0 CNPV - ALCNP - Jce 1/1/08 Port. LU0379220212 - 5.094.028 - 2637.0 Come and Stay - ALCSY FR0004171346 - 4.024.964 - 641.0 Conporec - ALCNX - Port.Jce 1/1/08 CA2082824004 - 12.692.413 Cortix - ALCTX - 1/7/07 FR0010459081 - 2.943.118 - 4476.0 CRM Company Group - ALCRM FR0010358465 - 3.136.739 - 8046.0 Demos - ALDMO - Jce 1/1/07 FR0010474130 - 5.650.876 - 56537.0 Dietswell - ALDIE FR0010377127 - 3.844.072 - 17865.0 DL Software - ALSDL - Jce 1/1/07 FR0010357079 - 4.430.456 - 1083.0 DLSI - ALDLS - Jce 1/1/06 FR0010404368 - 2.513.000 - 1681.0 Dolphin Integration - ALDOL - Jce 1/10/02 F FR0004022754 - 1.295.120 Easydentic - ALEGR - Jce 1/1/08 I FR0010100016 - 8.407.550 - 685616.0 ECT Industries - ALECT FR0004065639 - 1.189.596 - 7490.0 eFront - ALEFT - Jce 1/1/06 FR0010406777 - 3.115.834 - 513.0 Email Vision - ALEMV FR0004168045 - 18.024.368 - 17386.0 Entreparticuliers.com - ALENT - Jce 1/1/06 FR0010424697 - 3.522.000 - 26932.0 Environnement SA - ALTEV - ▼ FR0010278762 - 1.854.159 - 74926.0 Eurogerm - ALGEM - Jce 1/4/06 FR0010452474 - 4.295.521 - 23157.0

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

0,10/0,05 +200 18,65/16,96 + 4,68 -1,10/0,69 + 35,53 0,65/0,42 + 27,91 1,79/1,60 + 10,49 3,55/2,76 - 2,37 17,50/11,67 + 28,53 6,05/5,97 + 8,55 3,99/3 + 13,43 --7,50/6,70 + 4,62 -1,47/1,20 + 12,93 1,73/1,40 - 2,33 3,48/2,62 - 0,93 7,40/5,70 - 3,2 1,89/1,73 - 1,09 -7/6,60 - 1,73 17,60/16 - 8,05 13,95/13,60 + 0,73 7,74/6,21 - 40,86 2,30/1,95 + 3,02 -5,01/4,45 - 11 4,02/3 - 20,21 12,40/10,95 + 11,42 4,68/2,88 + 49,38 6,03/5,88 + 3,25 5,11/4,75 + 2,2 -12,47/10,66 + 7,58 6,60/5,20 - 1,73 2,19/1,54 + 56,43 1,60/1,39 + 10,42 6,75/6,50 + 1,52 23,50/18 + 30,56 10,90/8,59 + 21,07

0,28 (T) 30-4-08 0,05 (A) 02-4-08 0,50 (S) 25-7-08 0,10 (T) 24-6-08

1 (D) 21-10-08 0,57 (T) 10-6-08 0,05 (T) 10-6-08 0,15 (T) 22-7-08

0,30 (T) 23-6-08

0,23 (T) 15-12-08 0,15 (T) 28-7-08 0,08 (T) 25-4-08 0,50 (T) 07-7-08

0,18 (T) 17-6-08

0,25 (T) 15-7-08 0,30 (T) 10-10-08

0,07 (T) 10-7-08

0,83 (T) 20-6-08 0,33 (T) 31-3-08

0,50 (T) 14-7-08

0,01 (T) 05-10-07 0,26 (T) 10-12-08 0,07 (T) 05-6-08 0,30 (T) 15-11-07 1,92 (T) 01-7-08

1,02 (T) 22-8-08 0,08 (T) 02-7-08 0,04 (T) 12-7-05

0,12 (T) 18-4-08 0,04 (T) 12-5-08 1,70 (A) 30-9-08 0,05 (T) 24-7-08 0,40 (T) 18-6-08 0,34 (D) 10-10-08


XIII

EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Easy ETF Euro Stoxx 50 b - ETD 25,56 44,45/23,98 FR0010129072 27,89 27,83/25,06 52,82/28,53 - 41,57 Easy ETF Euro Technology - SYQ 07-1-09 380,01/188,50 33,22/29,90 - 7,98 FR0007068069 ■ 215,21 -42,30/33,97 - 12,13 Easy ETF Euro Telecom - SYT ■ 473,04 628,60/401 38,43/34,44 - 12,75 FR0007068044 481 474,86/472,78 -- Easy ETF Euro Utilities - SYU ■ 445 735,41/398 -- FR0007068036 486,62 478,02/445 109,44/105,02 + 4,21 Easy ETF Fed Funds - EFF 159,87 159,87/157,40 -- FR0010616276 159,86 159,87/159,86 60,91/54,66 + 11,43 Easy ETF FTSE China (eur) - EXC 86,13 129,48/69,20 -- FR0010636589 92,04 91,50/86,13 87/86,55 - Easy ETF FTSE China (usd) - UXC 114,13 201,98/86 -- FR0010640250 124,53 122,60/113,42 -- Easy ETF FTSE Epra Eurozone - EEE ■ 112,50 229,67/107,15 -- LU0192223062 - 06-1-09 : 0,90 (S) 129,90 129/112,50 -- Easy ETF FTSE Epra Nareit Global - EEG 07-1-09 160,88/83,18 -- LU0281118355 ■ 91,79 --- Easy ETF FTSE et 50 - EEV 93,60 165,61/76,30 98,77 96,57/89,12 -- FR0010616284 110,05/83,60 - 24,03 Easy ETF Global titans 50 - ETT 14,84 21,58/14,16 83,60/83,60 - 9,33 FR0000973596 - 17-7-03 : 0,65 (T) 15,18 14,84/14,84 109,54/83,71 - 22,9 Easy ETF Global Waste (EUR) - EWX ■ 50,38 54,95/45,55 88,53/84,45 - 8,75 FR0010668830 52,24 51,56/50,38 103,91/94,24 - 9,31 Easy ETF Global Waste (USD) - UWX ■ 68,72 72,81/58,08 94,24/94,24 - 9,31 FR0010671438 70,86 68,72/68,72 120,01/84,09 - 29,8 Easy ETF Iboxx Sov. Extra Short - ISS 148,36 148,36/136 -- FR0010276923 147,73 148,36/147,70 -- Easy ETF Iboxx Sovereigns Global - ISM 159,46 162,50/141,65 -- FR0010276949 159,19 159,85/159,18 90,22/84,78 + 5,58 Easy ETF Iboxx Sovereigns Long - ISL 170,18 183/149,15 -- FR0010276964 175 172,21/170,05 -- Easy ETF Itraxx Crossover - EIC ■ 89,97 102,50/86,90 -- LU0281436138 90,28 91,64/89,97 122,02/118,45 + 3,01 Easy ETF Itraxx Europe Hivol - EIV 97,56 101,46/94 -- LU0281436302 94 97,56/95,63 -- Easy ETF Low carbon 100 - ECN 62,65 71/59,14 -- FR0010655597 66,70 64,61/62,65 98,17/96,34 - 1,76 Easy ETF Next 11 - E11 48,27 80,87/40,48 96,34/96,34 - 1,82 FR0010616656 49,71 50,40/48,27 96,40/75,41 - 16,64 Easy ETF NMX30 Infrast. Europe - ENE 19,55 27,46/19,12 78,69/76,65 - 9,16 LU0315455286 19,43 19,55/19,51 71,57/64,36 + 3,06 Easy ETF NMX30 infrast. Global - ENG 08-1-09 26,85/18,23 69,22/68,76 - 0,91 LU0315440411 ■ 19,19 -159,72/93,54 - 40,59 Easy ETF Nuclear (eur) - EGN 18,86 28,89/15,31 102,40/94,83 - 8,54 FR0010636597 19,65 19,54/18,64 187,95/99,42 - 43,52 Easy ETF Nuclear (usd) - UGN 24,47 43,18/20,54 115,27/104,99 - 8,98 FR0010640268 26,94 25,77/24,47 45,45/28,81 - 25,61 Easy ETF Russell 1000 (eur) - ESE 30,74 41,81/29,60 31,90/30,70 - 6,31 FR0010616300 31,84 31,68/30,74 55,69/32,87 + 46,74 Easy ETF Russell 1000 (usd) - ESD 40,70 59,65/39,04 50,50/46,71 + 8,43 FR0010618843 43,48 42,09/40,70 39,91/21,77 - 34,15 Easy ETF South Africa - EEA 15,58 23,71/12,49 25,24/22,81 - 6,33 FR0010636571 16,78 16,43/14,95 24,67/13,56 - 42,52 Easy ETF SP100 (eur) - ERE 35,13 50,57/33,42 13,94/13,94 - 5,68 FR0010616292 36,36 35,99/34,69 46,50 73,56/42,78 26,80/12,53 - 48,95 Easy ETF SP100 (usd) - ERD 49,65 47,82/46,50 13,55/12,53 - 10,72 FR0010618835 45,82/18,86 - 48,75 Easy ETF Stoxx 50 Europe - ETN 2,33 3,81/2,20 22,23/21,47 - 6,28 FR0000973604 - 17-7-03 : 0,07 (T) 2,52 2,47/2,33 24,22/11,68 - 40,51 Easy ETF Stoxx 50 Europe B - ETM 22,56 37,17/21,37 14,13/13,25 - 6,31 FR0010148858 24,32 23,59/22,56 138,99/133,16 + 3,3 Easy ETF Stoxx 600 - ETZ 19,66 28,80/18,70 137,56/137,52 + 0,08 FR0010616250 21,03 20,57/19,59 170,81/105,90 + 60,03 Easy ETF Taiwan - EEW 25,40 40,97/25,21 170,70/170,70 - 0,01 FR0010636563 25,96 26,49/25,40 232,02/183,29 - 17,32 Easy ETF Water (eur) - EGW 64,61 85,83/54,12 184,37/184,35 + 0,01 FR0010636621 66,42 65,67/64,61 54,15/18,50 - 48,53 Easy ETF Water (usd) - UGW 85,02 122,65/71,73 25,38/22,08 - 11,71 FR0010640276 89,57 87,51/85,02 28,48/12,84 - 45,07 Euro Stoxx 50 ex - GXE 23,10 41,90/22,24 15,03/14,50 - 4,62 DE0005933956 25,03 25/22,68 37,89/22,04 - 40,69 Ish. Epra/Macquerie Global Infrast. 100 - NFR 15,45 21,58/14,37 23,20/22,04 - 10,04 IE00B1FZS467 15,84 15,72/15,30 31,83/22,95 - 15,92 Ish. Epra/Nareit Asia Prop. Yield Fd - IAP ■ 10,32 21,01/9,32 -- IE00B1FZS244 11,86 10,36/10,32 36,47/18,90 - 46,39 Ish. Epra/Nareit Global Prop. Yield Fd - IGP ■ 8,49 16/7,90 19,55/19,55 - 0,2 IE00B1FZS350 9,36 8,87/8,38 12,71/6,30 - 47,04 Ish. Epra/Nareit US Prop. Yield Fd - IUS 8,37 16,02/6,73 6,61/6,61 - 6,51 IE00B1FZSF77 9,26 8,37/8,37 21,15/13,96 - 30,26 Ishares Dax - GXD 41,72 68,08/38,35 15,51/14,63 - 1,86 DE0005933931 45,94 44,93/40,83 23,21/14,44 - 27,78 Ishares DJ Asia/Pacific Select Div. - IAD 11,64 25,25/10,74 15,65/15,52 - 3,6 IE00B14X4T88 - 26-11-08 : 0,50 (A) 12,55 11,92/11,38 71,48/38,79 - 35,34 Ishares EUR Corporate Bond - LQD 08-1-09 73,42/53,90 44,40/44,40 - 8,45 IE0032895942 ■ 73,34 -40,93/17,68 - 47,06 Ishares EUR Government Bd 15-30y - BGL ■ 153,82 161,09/142,99 22,66/21,26 - 6,03 IE00B1FZS913 154,84 153,82/153,26 29,21/17,95 - 34,71 Ishares EUR Government Bd 3-5y - BGX 145,21 145,45/132 19,84/19,07 - 4,32 IE00B1FZS681 144,34 145,45/144,73 44,50/22,63 - 43,55 Ishares EUR Government Bd 7-10y - BGM 154,69 155,99/137,97 27,20/25,12 - 9,44 IE00B1FZS806 153,91 155,08/153,76 52,93/28,59 - 42,1 Ishares EUR Government Bond 1-3 - IBU ■ 135,90 136,50/129,34 33,19/29,90 - 8,28 IE00B14X4Q57 135,52 135,90/135,53 108,09/50,32 - 45,84 Ishares EUR Inflation Linked Bond - IBI 164,45 169,01/155,02 60,93/57,77 - 3,44 IE00B0M62X26 164 167,50/164,45 18,93/9,95 - 35,47 Ishares Euro Stoxx 50 - EUE 22,84 41,65/21,33 12,51/11,85 - 1,9 IE0008471009 24,83 24,93/22,43 32,36/20,79 - 26,54 Ishares FTSE Bric 50 - BRC 11,56 27,85/9,75 21,76/20,79 - 7,67 IE00B1W57M07 12,37 11,95/10,92 26,13/15,92 - 20,58 Ishares FTSE Eurofirst 100 - IET 16,95 28,95/16,43 16,39/15,92 - 2,96 IE0030974079 18,04 17,77/16,43 77,54/44,22 - 36,09 Ishares FTSE Eurofirst 80 - IEU 7,12 12,59/7,03 50,27/47,21 - 9,34 IE0004855221 7,82 7,43/7,08 41,78/17,65 - 47,5 Ishares FTSE/Epra European pty - IPP 16,51 29,63/15,12 22,32/21,01 - 3,97 IE00B0M63284 18,84 18,18/16,09 27,07/20,60 - 22,35 Ishares FTSE/Xinhua china 25 - IFC 55,12 102,01/45,55 21,68/21,02 - 5,02 IE00B02KXK85 - 26-11-08 : 0,66 (A) 58,10 57,19/53,40 21,33/14,73 - 29,4 Ishares Iboxx Liquid Corp - IBX 114,41 119,57/96 16,33/15,06 - 6,58 IE0032523478 113,71 116,20/114 243/153,88 - 29,68 Ishares jumpfandb - GXJ 18-12-08 106,27/101,46 175,08/167,98 - 6,12 DE0002635265 ■ 105,23 -137,81/135,23 + 1,91 Ishares MSCI World Islamic - SWD 10-12-08 16,35/11,61 137,81/137,76 + 0,04 IE00B27YCN58 ■ 12,20 -202,50/91 - 50,16 Ishares MSCI AC Far East ex Japan - IFE 17,22 30,82/15,68 103/91 - 14,5 IE00B0M63730 - 26-11-08 : 0,18 (A) 17,49 17,53/16,65 343,60/178,08 - 38,18 Ishares MSCI Brazil - IBZ 21,45 49,95/17,10 214,46/207,71 - 10,65 IE00B0M63516 - 26-11-08 : 0,22 (A) 21,98 22,52/19,50 432,40/156,77 - 61,42 Ishares MSCI Eastern Europe - IEE 10,70 32,15/9,82 183,17/160 - 8,14 IE00B0M63953 13,30 12,11/10,70 440,95/199,67 - 42,64 Ishares MSCI EM Islamic - EMS 31-12-08 16,47/6,95 230,61/226,59 - 12,93 IE00B27YCP72 ■ 6,95 -580,23/297,13 - 33,51 Ishares MSCI Emerging Markets - IEM 15,99 31,38/13,62 352,48/330 - 5,58 IE00B0M63177 - 26-11-08 : 0,14 (A) 16,80 16,65/15,54 534/364 - 25,19 Ishares MSCI Europe - EUM 12,46 21,06/11,95 398,78/398,76 - 0,26 IE00B1YZSC51 - 29-10-08 : 0,07 (S) 13,55 12,90/12,20 303,33/134,63 - 45,91 Ishares MSCI Europe ex uk - IEX 15,88 27,50/14,85 176,21/153,58 - 9,01 IE00B14X4N27 16,99 16,35/15,75 230,33/143,18 - 25,29 Ishares MSCI Japan - IJP 6,60 8,87/5,89 -- IE00B02KXH56 - 24-12-08 : 0,08 (S) 6,78 6,81/6,51 40,13/21,79 - 42,54 Ishares MSCI Korea - IKR 12,71 24,60/9,87 24,60/22,86 - 7,45 IE00B0M63391 12,80 12,71/12,57 4,60/2,44 - 42,29 Ishares MSCI Latin America - LAM ■ 10 20,54/8,63 2,84/2,56 - 9,03 IE00B27YCK28 10,99 10,31/10

Indices de marché

Casam ETF Cac 40 - C40 Trackers FR0007080973 - 05-8-08 : 1,34 (T)

Casam ETF DJ es 50 - C50 FR0010654913 Casam ETF Eur. Consumer Discretionary - CD6 FR0010688184 Casam ETF Eur. Consumer Staples - CS5 FR0010688168 Casam ETF Europe Banks - CB5 FR0010688176 Casam ETF Europe Healtcare - CH5 FR0010688192 Casam ETF Europe Industrials - CIN FR0010688218 Casam ETF Europe Insurance - CI5 FR0010688226 Casam ETF Europe Utilities - CU5 FR0010688234 Casam ETF MSCI Emu - CMU FR0010655688 Casam ETF MSCI Europe - CEU FR0010655696 Casam ETF MSCI France - CF1 FR0010655704 Casam ETF MSCI Germany - CG1 FR0010655712 Casam ETF MSCI Italy - CI1 FR0010655720 Casam ETF MSCI Japan - CJ1 FR0010688242 Casam ETF MSCI Netherlands - CH1 FR0010688259 Casam ETF MSCI Nordic - CN1 FR0010655738 Casam ETF MSCI Spain - CS1 FR0010655746 Casam ETF MSCI Switzerland - CSW FR0010655753 Casam ETF MSCI UK - CU1 FR0010655761 Casam ETF MSCI USA - CU2 FR0010688275 Casam ETF SP EUR 350 - SPE IE0031091428 Casam ETF SP Euro - SPO IE0031091642 DB X-Trackers Cac 40 - X40 LU0322250985 DB X-Trackers DJ Euro Stoxx 50 - XSX LU0292106753 DB X-Trackers DJ EuroStoxx 50 - XES LU0274211217 DB X-Trackers Em Asia - XAS LU0292107991 DB X-Trackers Em Emea - XEA LU0292109005 DB X-Trackers Em Latam - XLA LU0292108619 DB X-Trackers FTSE/Xinhua China 25 - X25 LU0292109856 DB X-Trackers II Eonia - XEO LU0290358497 DB X-Trackers II Fed Fund - XFF LU0321465469 DB X-Trackers II Sonia - XST LU0321464652 DB X-Trackers MSCI Brazil - XBR LU0292109344 DB X-Trackers MSCI Emrg MTRN - XEM LU0292107645 DB X-Trackers MSCI Europe - XEU LU0274209237 DB X-Trackers MSCI Japan - XJP LU0274209740 DB X-Trackers MSCI Korea - XKO LU0292100046 DB X-Trackers MSCI Taiwan - XTW LU0292109187 DB X-Trackers MSCI USA - XUS LU0274210672 DB X-Trackers MSCI World - XWO LU0274208692 DB X-Trackers Nifty India - XNI LU0292109690 Easy ETF Agri - EAG FR0010616318 Easy ETF Asia ex Jap (eur) - ETA FR0010636514 Easy ETF Asia ex Jap (usd) - UTA FR0010640219 Easy ETF Cac 40 - E40 FR0010150458 - 25-9-08 : 0,07 (A) Easy ETF DJ Egypt - EEY FR0010636522 Easy ETF DJ Korea - EEK FR0010636530 Easy ETF DJ Kuwait Titans 30 (EUR) - UKU FR0010671446 Easy ETF DJ Kuwait Titans 30 (USD) - EKU FR0010668848 Easy ETF DJ Luxury - ELX FR0010616649 Easy ETF DJ Turkey - EET FR0010636555 Easy ETF DJ UA Emirates (EUR) - UAE FR0010670935 Easy ETF DJ UA Emirates (USD) - EAE FR0010668855 Easy ETF DJim 100 - ETI FR0010378570 Easy ETF Eonia - EON FR0010616268 Easy ETF Epra Europe - EEP LU0246033426 - 06-1-09 : 0,80 (S) Easy ETF Euro Automobile - SYA FR0010018333 Easy ETF Euro Bank - SYB FR0007068077 Easy ETF Euro Construction - SYC FR0010018341 Easy ETF Euro Energy - SYE FR0007068085 Easy ETF Euro Health - SYH FR0007068093 Easy ETF Euro Insurance - SYI FR0007068101 Easy ETF Euro Media - SYM FR0007068051 Easy ETF Euro Stoxx - ETX FR0010230516 Easy ETF Euro Stoxx 50 - ETE FR0000973588 - 17-7-03 : 0,07 (T)

30,57 33,22 ■ 34,44 39,47 08-1-09 ■ 109,44

06-1-09 ■ 60,91 ■ 87 87

■ 83,60

92,20 ■ 84,45

92,55 ■ 94,24

103,91 24-10-08 ■ 84,09 ■ 89,53

89,53 02-1-09 ■ 122,02

96,34 98,13 76,65 84,38 ■ 68,76 69,39 ■ 94,83 103,68 ■ 104,99 115,35 31,02 33,11 50,04 46,15 23,51 25,10 ■ 13,94 14,78 12,66 14,18 22,10 23,58 13,67 14,59 137,56 137,45 170,70 170,72 ■ 184,37 184,36 ■ 22,25 25,20 14,65 15,36 ■ 22,04 24,50 08-1-09 ■ 24,34 ■ 19,55 19,59 6,61 7,07 14,75 15,03 ■ 15,52 16,10 ■ 44,40 48,50 21,67 23,06 19,07 19,93 25,12 27,74 30,50 33,26 57,77 59,83 11,86 12,09 20,95 22,69 16,05 16,54 47,29 52,16 21,52 22,41 ■ 21,02 22,13 15,06 16,12 170,87 182 137,81 137,76 ■ 91 106,43 ■ 207,71 232,46 165,71 180,40 ■ 230,61 264,86 339,25 359,31 ■ 398,76 399,78 161,97 178 05-1-09 ■ 173,12 22,86 24,70 2,62 2,88

- 42,13 - 8,35 - 40,69 - 23,63 - 1,65 - 38,62 - 8,55 + 0,83 + 0,01 - 31,14 - 6,42 - 41,27 - 8,35 - 42,12 - 13,39 - 37,08 - 37,27 - 5,23 - 31,93 - 2,24 - 6,51 - 3,56 - 3,44 - 3,02 + 7,13 + 0,43 + 8,27 + 0,17 + 8,74 - 2,75 - 10,91 - 0,34 - 3,84 + 3,79 - 11,76 - 6,07 - 37,31 - 2,9 - 28,81 + 0,62 - 27,17 - 33,45 - 4,02 - 43,33 - 9,17 - 17,81 - 3,45 - 30,12 - 6,39 - 32,96 - 7,15 - 21,3 - 3,38 - 32,76 - 6,34 - 40,71 - 7,54 - 38,43 - 7,24 - 31,74 - 6,51 - 35,84 - 2,16 - 18,05 - 2,73 - 29,83 - 5,08 - 44,32 - 7,71 - 28,74 - 2,46 - 51,09 - 12,98 - 51,04 - 9,29 - 41,26 - 9,61 - 33,25 - 9,19 - 49,54 - 7,25 + 4,41 + 3,57 - 0,66 + 5,35 + 0,6 + 6,57 + 0,51 + 3,03 + 0,28 + 1,67 + 0,27 - 44,59 - 8,01 - 52,27 - 6,55 - 43,27 - 6,04 - 45,94 - 8,95 - 33,88 - 12,37 - 42,55 - 5,13 - 1,29 + 0,62 + 3,72 - 25,38 - 42,37 - 1,54 - 43,19 - 2,41 - 64,56 - 19,55 - 56,83 - 45,41 - 4,82 - 44,57 - 8,04 - 42 - 6,53 - 20,67 - 2,65 - 45,98 - 0,7 - 46,27 - 9,01

Ishares MSCI North America - NAA IE00B14X4M10 - 26-11-08 : 0,09 (A) Ishares MSCI Taiwan - ITW IE00B0M63623 Ishares MSCI Turkey - ITK IE00B1FZS574 Ishares MSCI USA Islamic - SUS IE00B296QM64 Ishares MSCI World - IWD IE00B0M62Q58 - 26-11-08 : 0,10 (A) Ishares SP 500 - ISP IE0031442068 - 26-11-08 : 0,05 (A) Ishares SP Global Clean Energy - GCE IE00B1XNHC34 Ishares SP Global Timber Forestry - WOD IE00B27YCF74 Ishares SP Global Water - H2O IE00B1TXK627 Ishares SP Listed Private Equity - PRV IE00B1TXHL60 Ishares Stoxx 50 ldrs - EUN IE0008470928 Ishares Treasury Bond - ITU IE00B14X4S71 Ishares US Treasury Bd 7-10 - BTM IE00B1FZS798 Ishares USD Tips - TPS IE00B1FZSC47 JMP ETF GBI Local US - JUL FR0010561365 JP Morgan ETF Emu 1-3y - JE1 FR0010561183 JP Morgan ETF Emu 3-5y - JE2 FR0010561225 JP Morgan ETF Emu 5-7y - JE3 FR0010561241 JP Morgan ETF Emu 7-10y - JE4 FR0010561258 JP Morgan ETF GBI Emu - JEG FR0010476515 Lyxor BA Resources - BRE FR0010345389 - 08-9-08 : 1,26 (T) Lyxor Banks - BNK FR0010345371 - 08-9-08 : 1,51 (T) Lyxor Chemicals - CHM FR0010345470 - 08-9-08 : 1,04 (T) Lyxor CO Materials - CST FR0010345504 - 08-9-08 : 0,99 (T) Lyxor EM Markets - LEM FR0010429068 - 08-9-08 : 0,13 (T) Lyxor ETF Apex 50 - APX FR0010652867 Lyxor ETF Brazil - RIO FR0010408799 Lyxor ETF Cac 40 - CAC FR0007052782 - 08-9-08 : 1,56 (T) Lyxor ETF China Enterprise - ASI FR0010204081 - 09-6-08 : 1,05 (A) Lyxor ETF Dax - DAX LU0252633754 Lyxor ETF DJ Euro Stoxx 50 - MSE FR0007054358 - 13-10-08 : 1,30 (T) Lyxor ETF DJ Global Titans 50 - MGT FR0007075494 - 08-9-08 : 0,50 (A) Lyxor ETF DJ Ind. Average - DJE FR0007056841 - 08-9-08 : 1,50 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx 600 Oil and Gas - OIL FR0010344960 - 08-9-08 : 1,30 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Auto Parts - AUT FR0010344630 - 08-9-08 : 0,72 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Financial Svces - FIN FR0010345363 - 08-9-08 : 0,96 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Food & Beverage - FOO FR0010344861 - 08-9-08 : 0,67 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Health Care - HLT FR0010344879 - 08-9-08 : 0,96 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Ind Goods Svces - IND FR0010344887 - 08-9-08 : 0,62 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Insurance - INS FR0010344903 - 08-9-08 : 0,91 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Media - MDA FR0010344929 - 08-9-08 : 0,66 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Pers Goods - PHG FR0010344978 - 08-9-08 : 0,83 (T) Lyxor ETF DJ Stoxx Technology - TNO FR0010344796 - 08-9-08 : 0,41 (T) Lyxor ETF Eastern Europe - CEC FR0010204073 - 08-9-08 : 0,86 (A) Lyxor ETF Eurocash - CSH FR0010510800 Lyxor ETF EuroMTS 10-15y - MTE FR0010037242 Lyxor ETF EuroMTS 1-3y - MTA FR0010222224 Lyxor ETF EuroMTS 15+ y - MTF FR0010481093 Lyxor ETF EuroMTS 3-5y - MTB FR0010037234 Lyxor ETF EuroMTS 5-7y - MTC FR0010411413 Lyxor ETF EuroMTS Global - MTX FR0010028860 Lyxor ETF FTSE 100 - L100 FR0010438127 Lyxor ETF Hong Kong - HSI FR0010361675 - 09-6-08 : 0,42 (T) Lyxor ETF Japan (topix) - JPN FR0010245514 - 15-12-08 : 0,68 (T) Lyxor ETF MSCI AC Asia-Pacific ex Japan - AEJ FR0010312124 - 09-6-08 : 0,56 (T) Lyxor ETF MSCI Emu - MFE FR0007085501 - 03-7-08 : 2,46 (A) Lyxor ETF MSCI Europe - MEU FR0010261198 - 08-9-08 : 3,49 (T) Lyxor ETF MSCI Greece - GRE FR0010405431 - 08-9-08 : 0,26 (T) Lyxor ETF MSCI India - INR FR0010361683 Lyxor ETF MSCI Korea - KRW FR0010361691 Lyxor ETF MSCI Malaysia - MAL FR0010397554 - 09-6-08 : 0,05 (A) Lyxor ETF MSCI Taiwan - TWN FR0010444786 - 09-6-08 : 0,12 (T) Lyxor ETF MSCI Thailand - THA FR0010398719 - 09-6-08 : 0,10 (A) Lyxor ETF MSCI Usa - USA FR0010296061 - 08-9-08 : 1,37 (T) Lyxor ETF MSCI World - WLD FR0010315770 - 08-9-08 : 1,94 (T) Lyxor ETF Nasdaq 100 - UST FR0007063177 - 16-10-06 : 0,09 (T) Lyxor ETF New Energy - NRJ FR0010524777 -

12,71 13,07 13,23 13,42 12,12 14,36 14,20 14,75 6,38 6,64 8,61 9,39 02-1-09 ■ 8,57 12,10 13,09 5,53 5,09 20,13 21,65 97,55 89,79 ■ 137,50 132 ■ 111,09 104,26 19-11-08 ■ 116,89 16-12-08 ■ 104,93 01-12-08 ■ 106,41 07-1-09 ■ 107,62 ■ 108,37 108,37 109,21 109,76 25,22 27,41 13,63 16,10 31,51 33,56 19,79 22,14 3,99 4,25 35,07 35,71 12,40 13,08 30,41 33,27 69,90 73,58 43,07 47,42 22,93 25 13,76 14,24 62,74 64,60 27,33 28,87 ■ 18,91 21,81 ■ 17,58 19,73 23,53 23,67 33,82 33,90 ■ 16,75 18,96 12,79 13,97 13,41 13,93 02-1-09 ■ 24,34 ■ 15,23 15,91 12,14 13,42 105,16 105,12 126,72 127,47 112,34 112,26 110,55 111,07 121,29 121,27 113,48 113,35 124,39 124,83 4,90 5,17 13,16 13,60 67,57 69,47 17,87 18,65 28,20 30,06 68,12 73,24 4,94 5,42 5,48 5,57 17,16 17,79 7,23 7,40 3,99 4,22 ■ 3,87 4,18 60,76 63,31 65,28 68,81 3,62 3,64 19,47 20,51

18,54/11,87 13,08/12,57 27,10/12,85 13,67/13,13 29,66/10,26 12,68/11,68 --21,68/13,54 14,77/13,88 9,43/6 6,62/6,30 20,23/6,42 9/7,93 9,35/8,03 -18,25/11,55 12,42/12,10 13,51/5,09 5,56/5,53 34,75/19,05 21,51/19,76 103,35/79,50 97,55/96,61 139,93/100,27 137,50/136,94 114,06/96,70 111,09/109,34 116,89/104,41 -104,93/99,36 -106,41/98,22 -107,68/97,53 -109,02/97,34 -109,76/99,67 109,74/109,21 84/21,75 27,37/23,50 38,79/13,63 16,05/13,63 53,37/27,52 32,45/31,02 37,13/16,77 20,80/19 8,23/3,53 4,25/3,88 39/32,29 35,07/34,35 28,89/8,74 13,46/11,50 52,92/28,62 33,34/29,91 128,10/48,90 72,21/67,33 75,02/39,83 47,21/42,60 41,63/21,40 25,08/22,50 20,78/13,53 14,39/13,63 86,79/59,54 64,77/61,77 47,27/24,05 28,91/26,46 39,79/16,85 19/18,91 38,85/17,58 17,70/17,58 31,50/22,43 23,62/22,72 40,03/29,46 33,97/33,25 32,17/15,24 18,50/16,45 24,28/11 13,72/12,39 20,69/12,73 13,44/13,11 37,29/23,45 -28,27/14,43 15,33/15,23 27,30/10,15 13,33/12 105,85/101,35 105,16/105,12 130/113,02 127,57/126,58 113,15/104 112,55/112,18 121,30/100,62 111,85/110,55 121,98/109,10 121,98/120,85 114,90/101,46 113,86/113,01 126,89/113,23 125,06/124,04 7,84/4,50 5,06/4,88 22,74/11,33 13,86/12,79 88,78/59 69,44/66,16 40,62/16,33 18,57/17,41 52,94/26,13 29,25/27,40 118,61/63,66 72,87/66,52 13,36/4,78 5,39/4,78 14,82/5 5,66/5,31 33,85/13,21 18,12/16,51 10,04/6,12 7,23/7,23 7,77/3,76 4,11/3,99 7,52/3,61 4,02/3,87 89,94/57,11 63,36/59,86 102,20/61,29 69,60/64,35 5,38/3,29 3,68/3,50 40,20/16,26 20,60/18,03

- 31,04 - 2,75 - 43,77 - 1,42 - 57,7 - 15,6 - 33,4 - 3,73 - 31,91 - 3,84 - 54,73 - 8,31 - 8,34 - 36,22 - 7,56 - 61,86 + 8,64 - 41,33 - 7,02 + 11,47 + 8,64 + 26,97 + 4,17 + 10,16 + 6,55 + 10,78 + 4,88 + 7,57 + 7,11 + 7,98 + 6,52 - 0,5 - 58,27 - 7,99 - 64,46 - 15,34 - 35,42 - 6,11 - 44,19 - 10,61 - 48,85 - 6,12 - 4,78 - 1,79 - 44,34 - 5,2 - 41,88 - 8,6 - 41,99 -5 - 41,97 - 9,18 - 44,25 - 8,28 - 33,72 - 3,37 - 26,79 - 2,88 - 32,63 - 5,33 - 39,39 - 13,3 - 52,02 - 10,9 - 22,78 - 0,59 - 14,25 - 0,24 - 43,58 - 11,66 - 47,06 - 8,45 - 34,87 - 3,73 - 32,09 - 44,05 - 4,27 - 50,53 - 9,54 + 3,76 + 0,04 + 5,63 - 0,59 + 6,4 + 0,07 + 3,86 - 0,47 + 7,46 + 0,02 + 7,64 + 0,11 + 6,08 - 0,35 - 37,56 - 5,32 - 38,3 - 3,24 - 17,73 - 2,73 - 45,02 - 4,18 - 46,19 - 6,19 - 41,43 - 6,99 - 62,66 - 8,86 - 61,94 - 1,62 - 46,99 - 3,54 - 23,65 - 2,3 - 39,91 - 5,45 - 45,57 - 7,42 - 31,7 - 4,03 - 34,98 - 5,13 - 29,3 - 0,55 - 46,51 - 5,07

Lyxor ETF Privex - PVX FR0010407197 - 08-9-08 : 0,24 (T) Lyxor ETF Russia - RUS FR0010326140 - 08-9-08 : 0,17 (T) Lyxor ETF SP Mib - MIB FR0010010827 - 14-7-08 : 1,33 (A) Lyxor ETF Turkey - TUR FR0010326256 - 08-9-08 : 0,42 (T) Lyxor ETF World Water - WAT FR0010527275 - 08-9-08 : 0,42 (T) Lyxor ETFEuroMTS7-10y - MTD FR0010411439 Lyxor EuroMTS Covered Bond Agg. - ECB FR0010481127 Lyxor Inflation - MTI FR0010174292 Lyxor Lat America - LTM FR0010410266 - 08-9-08 : 0,43 (T) Lyxor Pan Africa - PAF FR0010636464 Lyxor Retail - RTA FR0010344986 - 08-9-08 : 0,74 (T) Lyxor South Africa - AFS FR0010464446 - 08-9-08 : 0,55 (T) Lyxor Telecommunication - TEL FR0010344812 - 08-9-08 : 1,37 (T) Lyxor Travel & Leisure - TRV FR0010344838 - 08-9-08 : 0,52 (T) Lyxor Utilities - UTI FR0010344853 - 08-9-08 : 1,46 (T) PS eqqq - QQQ IE0032077012 - 31-12-08 : 0,02 (A) PS Euromts Cash 3m - PEU IE00B3BPCH51 PS Gb Agriculture - PSU IE00B3BQ0418 PS Global Clean Energy - PBW IE00B23D9133 PS Global Listed Private Equity - PSP IE00B23D8Z06 - 31-12-08 : 0,06 (A) PS Palisades Global Water - PIO IE00B23D9026 SGAM ETF T-Rex - TRX FR0010631374 Stoxx 50 ex - GXN DE0005933949 Streettracks MSCI Europe ETF - ERO FR0000001885 - 22-5-02 : 0,41 (S) Tracks MSCI co di - STV FR0000001752 Tracks MSCI co st - STS FR0000001745 - 22-5-02 : 0,08 (T) Tracks MSCI Energy - STN FR0000001810 Tracks MSCI Financ - STZ FR0000001703 - 18-12-01 : 0,20 (T) Tracks MSCI Hlt - STW FR0000001737 - 22-5-02 : 0,01 (T) Tracks MSCI Indust - STQ FR0000001778 - 22-5-02 : 0,03 (T) Tracks MSCI Mat - STP FR0000001794 Tracks MSCI Techno - STK FR0000001695 Tracks MSCI Telecom - STT FR0000001687 - 22-5-02 : 0,03 (T) Tracks MSCI Util - STU FR0000001646 - : 0,06 (T) Ubs-ETF DJ Euro Stoxx 50 - FRE LU0155367302 -

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain +h ep aut réc + h /+ b éde aut as 5 nte /+ bas 2 sem Var . . 5 s Var 2 s em .s . .

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde Plu aut/p nte s-h l aut us-ba /plu s 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e e sem main Va e ain s ( leu e (e en Cod r - Co n % %) e Is de m ) in ném Info o sd ivid end e

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde Plu aut/p nte s-h aut lus-ba /plu s 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e e sem main Va ain es ( leu e e n ( en Cod r - Co %) %) e Is de m in ném Info sd o ivid end e

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde Plu aut/p nte s-h l u s aut /plu bas 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e sememain e Va a s i ne leu ( e n (en Cod r - Co %) %) e Is de m in n Info émo sd ivid end e

Va leu Cod r - Co e Is de m in n Info émo sd ivid end

e

Trackers

2,62 6,79/2,45 2,90 2,92/2,61 12,43 44,74/12,16 14,51 14,20/12,16 ■ 18,60 34,96/18,59 20,66 19,47/18,59 21,02 46,50/17,28 22,18 21,96/20,46 12,49 19,03/11,75 12,71 12,86/12,11 112,97 113,65/100,89 112,74 113,36/112,55 ■ 108,54 108,57/100,06 107,73 108,57/107,72 108,26 110,27/101,59 109,79 110,26/107,60 16,09 33,87/12,23 16,72 17,04/15,17 ■ 5,80 16,49/5,15 6,58 6,19/5,80 18,90 28,81/18,16 19,46 18,99/18,16 ■ 14,50 27,64/11,60 15,41 14,50/14,50 23,95 36,57/20,70 24,72 24,55/23,36 9,34 15,71/8,40 10,01 9,34/9,19 32,23 53,57/29,83 34,92 34,40/32,18 ■ 22,45 32,47/22,45 22,83 22,45/22,45 18-12-08 100,18/99,67 ■ 100,18 -■ 4,95 5,44/4,35 5,44 4,95/4,95 4,26 9,19/3,60 4,47 4,33/4,10 17-12-08 3,32/3,32 ■ 3,32 -■ 5,51 8,93/4,90 5,51 -44,19 50,06/40,75 45,07 45,09/44,09 ■ 20,32 35,18/19,50 21,91 21,75/20,12 78,06 130,57/71,25 83,78 83,26/76,50 ■ 29,75 50,21/29,75 33,52 29,75/29,75 57,97 74,80/54,74 59,08 58,63/56,91 71,53 114,96/61,98 74,61 74,50/68,74 25,35 60,70/25,08 28,78 28,73/25,35 46,98 54,78/41,76 46,13 46,98/46,24 ■ 51,31 94,89/45,24 56,60 54,76/50,15 67,24 171,95/59,32 75,27 72/65,83 ■ 19,95 35,65/19,84 21,41 19,95/19,84 ■ 33,52 50,82/29,34 35,01 34,86/33,39 68,46 108,43/63,10 73,34 71,33/67,28 12-12-0841422,50/23733 ■ 23733 --

- 58,74 - 9,66 - 70,12 - 14,33 - 46,44 - 9,97 - 53,29 - 5,23 - 31,03 - 1,73 + 7,63 + 0,2 + 4,66 + 0,75 + 1,22 - 1,39 - 40,56 - 3,77 - 30,2 - 11,85 - 32,5 - 2,88 - 39,13 - 5,91 - 33,47 - 3,11 - 36,81 - 6,69 - 38,7 - 7,7 - 27,28 - 1,66 + 7,84 - 9,01 - 49,94 - 4,7 - 31,89 - 11,5 - 1,95 - 41,47 - 7,26 - 39,26 - 6,83 - 37,39 - 11,25 - 21,34 - 1,88 - 27,34 - 4,13 - 57,75 - 11,92 - 13,05 + 1,84 - 42,96 - 9,35 - 52,44 - 10,67 - 41,32 - 6,82 - 33,25 - 4,26 - 35,92 - 6,65 - 43,65 -

Indices de matières premières Easy ETF GS Ultra-Light Energy - CUE LU0246046329 Easy ETF GSNE - CNE LU0230484932 Lyxor Commod CRB Non Energy - CRN FR0010346205 Lyxor Commodities CRB - CRB FR0010270033 -

172,50 173,60 142,69 146,61 ■ 13,42 13,75 16,22 16,54

291,08/155,24 173,34/165,98 226,84/128,03 142,69/142,69 19,76/12,07 14/13,25 29,50/14,80 16,70/16

- 31,96 - 0,63 - 27,69 - 2,67 - 22,78 - 2,4 - 31,62 - 1,93

Indices de stratégie Casam ETF EUR Mid Cap - CEM FR0010612218 DB X-Trackers Cac 40 Short - X4S LU0322251280 DB X-Trackers DJ Euro Stoxx Div 30 - XD3 LU0292095535 DB X-Trackers DJ Stoxx Glob Div - XGS LU0292096186 DB X-Trackers Short Dax - XSD LU0292106241 Easy Aspi Euro - SYV FR0007068028 Ishares apsw - GXA DE000A0D8Q56 Ishares banksw - GXB DE000A0D8Q64 Ishares bsrsw - GXQ DE000A0D8Q72 Ishares chemsw - GXC DE000A0D8Q80 Ishares cmasw - GXO DE000A0F5T02 Ishares DJ Euro Stoxx Growth - ISG IE00B0M62V02 Ishares DJ Euro Stoxx Select Divd - IDY IE00B0M62S72 Ishares DJ Euro Stoxx Value - ISV IE00B0M62T89 Ishares DJ Euro Stoxx Mid Cap - IDM IE00B02KXL92 Ishares DJ Euro Stoxx Small Cap - IDS IE00B02KXM00 Ishares DJaigcomsw - GX9 DE000A0H0728 Ishares DJeurstx - GX4 DE000A0D8Q07 Ishares DJsteu15 - GXW DE000A0D8Q15 Ishares DJsx600 - GX6 DE0002635307 Ishares DJusseldi - GXU DE000A0D8Q49 - 15-1-09 : 0,48 (T) Ishares fbesw - GXV DE000A0F5T28 Ishares finssw - GXF DE000A0F5T10 Ishares hthcsw - GXH DE000A0F5T36 Ishares igssw - GXI DE000A0F5T44 Ishares insusw - GXX DE000A0F5T51 Ishares large200 - GXL DE0005933980 -

29-12-08 ■ 30,75 87,60 79,84 08-12-08 ■ 14,08 ■ 13 13,88 95,18 84,25 ■ 60,72 67,78 06-1-09 ■ 30,83 02-1-09 ■ 27,74 ■ 47,86 47,86 24-11-08 ■ 47,24 09-12-08 ■ 31,94 17,05 18,31 13,79 15,07 16,40 17,87 25,60 26,90 15,20 16,20 ■ 23,64 23,64 ■ 22,33 22,75 23-12-08 ■ 16,46 07-1-09 ■ 21,42 08-1-09 ■ 21,74 19-12-08 ■ 34 06-1-09 ■ 32,98 21-11-08 ■ 42,80 06-1-09 ■ 28,79 ■ 20,90 20,90 16-10-08 ■ 23,66

54,10/22,10 - 43,16 -93,25/65,39 + 23,03 88,83/81,58 + 9,72 29,39/12,88 - 52,09 -25,50/13 - 49,02 13,19/13 - 6,34 108,25/63,46 + 41,13 95,18/90,78 + 12,97 101,43/59,97 - 42,57 64,17/60,72 - 10,42 45,93/26,52 - 28,88 -65,28/25,09 - 54,58 -136,41/36,01 - 58,55 -82,93/43,14 - 41,61 -49,38/28,70 - 35,32 -28,86/16 - 40,47 18,21/16,68 - 6,88 32,07/12,84 - 56,73 14,58/13,42 - 8,49 32,37/16,09 - 49,66 17,40/16,21 - 8,23 47,05/23,77 - 40,17 26,60/25,23 - 4,83 28,86/14,36 - 41,83 16,15/14,85 - 6,17 40,05/21,93 - 34,44 -37,67/20,70 - 40,72 22,58/22,33 - 1,85 33,78/16,46 - 46,37 -33,09/18,96 - 35,27 -31,04/20 - 21,79 -45,32/34 - 24,98 -58,42/29,01 - 43,38 -48,76/42,80 - 5,73 -43,58/24,76 - 32,48 -30,47/19,45 - 18,14 -36,28/23,26 - 32,78 --

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


XIV

EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Ishares mdiasw - GXK DE000A0F5T69 -

Ishares mid200 - GXM Trackers DE0005933998 Ishares nas100 - GX1 DE000A0F5UF5 Ishares ogsw - GXG DE000A0F5T77 Ishares phgsw - GXP DE000A0F5T85 Ishares retlsw - GXR DE000A0F5T93 Ishares seldiv30 - GX3 DE0002635299 - 15-1-09 : 0,32 (T) Ishares small200 - GX2 DE000A0D8QZ7 Ishares sustain40 - GXS DE000A0F5UG3 Ishares techsw - GXT DE000A0F5UA6 Ishares telesw - GXY DE000A0F5UB4 Ishares trlsw - GXZ DE000A0F5UC2 Ishares utilsw - GX8 DE000A0F5UD0 -

20-11-08 ■ 18,17 19-12-08 ■ 16,80 ■ 8,75 9,26 ■ 45,42 51,09 16-10-08 ■ 38,89 15-12-08 ■ 29 23-12-08 ■ 11,75 01-12-08 ■ 10,49 22-12-08 ■ 8,17 06-1-09 ■ 21,35 11-12-08 ■ 39,24 14-10-08 ■ 16,45 06-11-08 ■ 66,50

24,39/18,17 -25,96/16,80 -13,11/8,29 9,09/8,75 78,32/41,99 45,42/45,42 55,43/38,89 -42,19/28,66 -21,43/11,75 -17,99/10,13 -13,21/8,17 -32,36/19,64 -47,52/36,18 -21,92/16,45 -78,06/55,89 --

- 19,96 - 35,29 - 29,15 - 5,51 - 30,74 - 11,1 - 29,84 - 31,26 - 46,68 - 41,69 - 38,15 - 28,31 - 17,42 - 23,24 - 14,81 -

Lyxor ETF Daxplus Covered - CCD LU0252635023 Lyxor ETF DJ Stoxx Select Dividend 30 - SEL FR0010378604 - 08-9-08 : 1,33 (T) Lyxor ETF Euro Stoxx 50 Buywrite - BWE FR0010389205 Lyxor ETF FTSE Rafi Europe - REU FR0010400770 - 08-9-08 : 1,55 (T) Lyxor ETF FTSE Rafi Eurozone - REZ FR0010400788 - 08-9-08 : 1,67 (T) Lyxor ETF FTSE Rafi Japan - RJP FR0010400796 - 09-6-08 : 0,16 (A) Lyxor ETF FTSE Rafi US 1000 - RUA FR0010400804 - 08-9-08 : 0,53 (T) Lyxor ETF Lev Dax - LVD LU0252634307 Lyxor ETF Short Cac 40 - SHC FR0010591362 Lyxor ETF Short Strategy Europe - SHE FR0010589101 Lyxor ETF Wise Quantitative Strategy - WIS FR0010540690 Lyxor levStoxx50 - LVE FR0010468983 - 13-10-08 : 2,72 (T) Lyxor MSCI Growth - GWT FR0010168765 - 08-9-08 : 1,90 (T)

■ 40,12

59,74/34,98 40,75 40,72/40,12 11,57 28,02/11,10 12,25 12,27/11,34 ■ 9,90 14,86/8,79 10,59 10,54/9,90 ■ 32,62 55,53/31,13 34,10 32,62/32,62 05-1-09 59,24/31,40 ■ 35,99 -■ 26,15 33,36/23,28 25,94 26,15/26,15 ■ 25,75 38,42/23,41 27,17 25,75/25,75 22,35 83,24/20 27,19 27,20/21,71 87,44 96/62,90 80,32 89,22/80,18 119,72 131,02/84,61 112,93 122,46/113,07 5,42 9,82/5,06 5,46 5,61/5,32 11,68 47,14/10,56 14,08 14,01/11,30 56,51 96,55/54,58 60,82 60,58/56,39

- 31,99 - 1,55 - 58,2 - 5,55 - 33,42 - 6,52 - 41,66 - 4,34 - 40,22 - 16,29 + 0,81 - 33,12 - 5,23 - 72,72 - 17,8 + 37,4 + 8,86 + 41,5 + 6,01 - 40,83 - 0,73 - 75,12 - 17,05 - 39,74 - 7,09

Lyxor MSCI Small - MMS FR0010168773 - 08-9-08 : 3,53 (T) Lyxor MSCI Value - VAL FR0010168781 - 08-9-08 : 5,80 (A) Ps dynamic Europe - PEH IE00B23D9570 Ps dynamic Global Developed Markets - PFA IE00B23D9463 Ps dynamic US Markets - PWC IE00B23D9240 Ps FTSE Rafi Developed 1000 - PXF IE00B23D8W74 Ps FTSE Rafi Developed Europe Mid-Small - PWD IE00B23D8Y98 - 31-12-08 : 0,08 (A) Ps FTSE Rafi Europe - PEF IE00B23D8X81 - 31-12-08 : 0,04 (A) Ps FTSE Rafius 1000 - PFT IE00B23D8S39 Tracks MSCI Europe Small Cap - SMC FR0010149880 -

95,03 101,93 ■ 84,19

92,39 22-12-08 ■ 4,42 01-12-08 ■ 3,50 08-1-09 ■ 4,53 24-4-08 ■ 8,78 08-1-09 ■ 5,23 26-11-08 ■ 5,15 22-12-08 ■ 3,98 ■ 53,36 51,58

187,27/91,21 100,86/95 164,41/79,51 92,11/84,19 9,03/4,42 -6,12/3,48 -5,56/4,39 -9,16/8,78 -5,62/5,23 -8,80/5 -6,21/3,98 -101/51,30 54/52,50

- 44,14 - 6,77 - 48,67 - 8,88 - 47,44 - 42,81 - 17,79 - 4,15 - 6,94 - 41,91 - 35,07 - 45,79 + 3,45

ETF actifs Lyxor ETF Leverage Cac 40 - LVC FR0010592014 SGAM ETF Bear Cac 40 - B40 FR0010411876 -

6,10 7,31 88,45 81,40

17,04/5,59 - 63,69 7,32/5,91 - 16,55 93/60,88 + 44,17 89,60/80,75 + 8,66

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain +h ep aut réc / +h +b éde aut as 5 nte /+ 2 bas sem Var . . sem Var 52 s .s . .

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde Plu aut/p nte s-h l u s aut /plu bas 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e sememain Va ain es ( leu e e r n (en Cod - Co %) %) e Is de m in ném Info sd o ivid end e

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde a Plu ut/p nte s-h l u aut s-ba /plu s 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e sememain e Va a s ine leu ( e (en n % Cod r - Co %) ) e Is de m in ném Info sd o ivid end e

Co urs Clô de c tur e s lôture em ain ep Plu réc s-h éde a Plu ut/p nte s-h l u aut s-ba /plu s 5 Var s-b 2 s ia e as sem m. Var tion 5 iati 2 s ain on e sememain e Va a s ine leu ( e (en n % Cod r - Co %) ) e Is de m in ném Info sd o ivid end e

Va leu Cod r - Co e Is de m in n Info émo sd ivid end

e

Trackers

SGAM ETF Bear DJ EuroStoxx 50 - BSX FR0010424135 SGAM ETF Flexible Cac 40 - F4M FR0010239111 - 29-12-06 : 0,94 (A) SGAM ETF Flexible Cac 40 - F40 FR0010239129 - 29-12-06 : 120,16 (A) SGAM ETF Flexible DJ Euro Stoxx 50 - FXX FR0010386920 SGAM ETF Flexible FTSEurofirst 80 - F8M FR0010301523 - 29-12-06 : 1,14 (A) SGAM ETF Flexible FTSEurofirst 80 - F80 FR0010303875 - 29-12-06 : 133,34 (A) SGAM ETF Leveraged Cac 40 - L40 FR0010239186 - 29-12-06 : 3 (A) SGAM ETF Leveraged DJ Euro Stoxx 50 - LXX FR0010368506 SGAM ETF Leveraged FTSEurofirst 80 - L80 FR0010301531 - 29-12-06 : 3,07 (A) SGAM ETF Leveraged Nasdaq 100 - LQQ FR0010342592 SGAM ETF Private Equity lpx50 - LPX FR0010413518 SGAM ETF Xbear Cac 40 - BX4 FR0010411884 SGAM ETF Xbear DJ EuroStoxx 50 - BXX FR0010424143 -

65,02 69,16/43,93 60,04 66,35/59,77 42,29 52,98/40,17 46,18 45,78/42,10 4275,615327,76/4056,30 4686,114623,58/4275,61 33,72 42,22/33,38 36,65 36,28/33,38 41,73 52,29/41,73 45,83 44,95/41,73 4219,235259,11/4219,23 4633,984547,60/4219,23 14,77 55,56/14,30 17,78 17,78/14,30 11,99 43,98/10,83 14,35 14,36/11,55 13,31 52,86/12,92 15,80 15,78/12,92 7,45 18,44/6,30 7,73 7,85/6,95 4,26 11,52/3,85 4,70 4,70/4,22 114,08 135,90/61,20 95,72 117,76/95,50 85,78 104,59/43,04 72,02 88,77/72,25

+ 47,27 + 8,29 - 19,66 - 8,42 - 19,29 - 8,76 - 18,86 - 7,99 - 19,93 - 8,95 - 19,5 - 8,95 - 72,84 - 16,93 - 72,26 - 16,45 - 74,43 - 15,76 - 56,12 - 3,62 - 61,55 - 9,36 + 80,76 + 19,18 + 94,87 + 19,11

A & Co - MLACO 315.000 - 21-9-07 : 1,27 (T) A Toute Vitesse (ATV) - MLATV 374.798 Acadomia Groupe - MLACA 3.249.075 - 21-3-05 : 0,75 (T) Access2net - MLACC 1.007.627 Acropolis Telecom - MLACR 2.925.926 Admea - MLADM 1.329.501 - 13-7-06 : 0,15 (T) Alcion Group - MLALC 1.536.474 - 03-7-08 : 0,39 (T) Altergaz - MLALT 2.700.800 Arion Entreprise - MLARI 840.893 Banque de Savoie - MLBDS 428.283 - 17-6-08 : 21,50 (T) Batla Minerals - MLBAT 5.350.000 Baud (Maison A.) - MLMAB 193.521 - 27-6-08 : 2,30 (T) BD Multi-Media - MLBDM 2.035.288 Bionersis - MLBRS 1.926.460 Body One - MLONE 3.776.000 Calystène - MLCAL 1.025.712 - 28-9-01 : 0,08 (T) Caneo - MLCAN 7.638.370 Cards Off - MLOFF 9.008.174 Cartoplast - MLCAR 1.000.000 - 24-9-08 : 0,65 (T) Cesam - MLCES 471.859 Chemins de Fer Depart. - MLCFD 27.500 - 10-7-08 : 12 (T) Cheops Technology - MLCHE 2.300.000 - 15-10-08 : 0,21 (T) Christian Potier - MLCHP 2.372.727 Citefibre - MLCIT 1.652.722 CJS-PLV - MLCJS 1.184.610 - 17-7-08 : 0,05 (A) Compagnie Mont-Blanc - MLCMB 902.628 - 17-11-08 : 3 (T) Compobaie - MLCOM 500.000 - 15-7-03 : 0,36 (T) Consort NT - MLCNT 2.201.225 - 02-7-08 : 2,20 (T) Corep Lighting - MLCOR 822.820 - 17-7-08 : 0,40 (T) Courbet - MLCOU 6.345.233 - 11-9-92 : 0,06 Crédit Foncier Monaco - MLCFM 573.000 - 19-5-08 : 56 (T) Cryonic Medical - MLCRY 1.249.415 CTA Holding - MLCTA 500.000 - 15-9-98 : 0,15 CTM - MLCHT 598.000 - 15-10-02 : 0,30 (T) Damaris - MLDAM 400.000 Daniel Harlant - MLDAN 384.800 Debuschère SA - MLDEB 500.000 - 10-10-05 : 1 (T) Dialzo - MLDIA 5.400.000 Digitech - MLDIG 1.360.000 Ducos et Sarrat - MLDUN 475.824.400 - 14-10-99 : 5 Dynafond SA - MLDYN 1.501.453 - 03-9-08 : 0,33 (T) Easy Field Services - MLEFS 62.285.097 Easy Therm - MLTHE 1.625.000 - 12-5-08 : 0,05 (S) Eaux de Douai - MLEAU 22.360 - 25-6-08 : 24 (T) Eaux de Royan - MLEDR 179.200 - 26-6-08 : 17,88 (T)

Marché libre

07-1-09 ■ 12,75 ■ 5,20 5,20 24 23 31-12-08 ■ 6,50 29-12-08 ■ 2,13 1,15 1,05 ■ 2,09 2,09 ■ 13,60 13,20 30-12-08 ■ 5,84 ■ 960 965 5,85 4,49 24-10-08 ■ 77 ■ 0,57 0,85 3,95 4,45 ■ 0,30 0,30 1,30 1,17 06-1-09 ■ 1,38 4,99 5,87 31-12-08 ■ 8,50 ■ 1,95 1,95 08-1-09 ■ 494 7,93 7,93 06-1-09 ■ 1,70 07-1-09 ■ 3,62 6,89 6,89 ■ 68,75 68,90 26-8-08 ■ 0,85 05-1-09 ■ 7,83 23-12-08 ■ 10,40 07-1-09 ■ 1,12 ■ 1046,98 978,02 12-12-08 ■ 0,60 ■6 6 ■ 1,64 3,27 ■ 1,05 1,05 23-12-08 ■ 0,70 ■ 2,51 2,59 0,16 0,16 ■ 1,22 1,35 ■ 0,02 0,01 ■ 6,24 6,24 07-11-08 ■ 0,01 6,62 6,75 ■ 344 381 ■ 162,99 160

- 54,46 - 73,33 145 - 25 547 + 14,04 + 24,56 - 79,2 152 - 29,15 - 35,24 5.010 - 10,43 - 0,52 1 - 70,75 1.695 + 3,58 - 25,97 357 - 75,16 9.523 - 46,43 135 + 16,07 285 - 59,41 - 24,96 110 - 34,62 - 41,62 2 - 5,9 - 27,84 71 - 51,15 - 36,49 - 5,49 2 - 4,79 112 - 90,5 - 2,12 + 2,97 - 64,89 - 27,79 9 - 66,48 11 - 86,33 1 - 54,35 - 79,17 - 72,17 388 - 63,64 6.000 - 51,59 100 +100 200.000 - 6,17 50 - 80 - 67,56 150 - 32,42 5 - 11,9 27

Eaux Elec.en Asie - MLASI 103.152 - 27-7-04 : 0,14 (T) EAVS - MLEAV 1.200.000 Edip - MLEDI 682.964 - 30-5-00 : 0,46 Editions du Signe - MLEDS 1.425.000 - 12-1-09 : 0,07 (T) Elpi - MLLPI 2.654.386 Enensys - MLENS 665.607 Entreprendre - MLENR 569.834 Eo2 - MLEO2 1.792.000 Eurexia - MLERX 399.600 - 28-8-03 : 0,45 (T) Euroland Finance - MLERO 3.211.812 - 09-4-08 : 0,20 (S) Europe Finance Industrie - MLEFI 372.763 - 10-7-01 : 2,29 (T) Europlasma - MLEUP 11.370.752 Eurotrading Capital Markets - MLEUC 3.475.000 - 04-6-08 : 0,10 (T) Everset - MLEVE 777.000 - 30-6-05 : 0,41 (T) Exxon Chemical - MLEXX 5.913.871 - 28-2-02 : 6 (A) Facilasol Group - MLFAC 4.315.073 Ferco Developpement - MLFER 803.272 Financiere Sicomax - MLSIC 320.000 - 05-8-08 : 13,24 (T) Finaxo Environnement - MLFXO 1.496.230 FLE - MLFLE 999.600 - 07-4-05 : 0,15 (T) Flip Technology - MLFLI 630.462 - 29-2-00 : 0,73 FMB Aquapole - MLFMB 1.041.754 Forges de Trie-Ch au - MLFTC 500.000 - 02-1-08 : 0,10 (T) France Chauffage - MLFRC 105.811 G.A.I. - MLGAI 309.927 - 01-12-08 : 1,47 (T) Gaussin - MLGAU 2.175.010 Général Recyclage - MLGEI 3.897.000 - 01-9-98 : 0,46 Georex - MLGEO 2.604.117 - 30-4-08 : 0,10 (T) Global Ecopower (ex:Energeo) - MLGEP 4.417.990 Global Interface - MLGLO 2.625.784 Global Technologies - MLITS 5.266.882 Granulatex - MLGLX 1.300.000 Grosse Leon - MLLEO 168.000 - 02-7-08 : 37,50 (T) Groupe Carnivor - MLGRC 2.352.064 - 11-9-08 : 0,60 (T) Groupe Coplan - MLGCO 693.334 Groupe Fructa Partner - MLGFP 399.187 - 10-7-08 : 2,38 (T) Groupe Plus-Values - MLPVG 652.400 Happydoo - MLHAP 2.258.912 - 07-7-08 : 0,06 (T) Holy-Dis - MLHOD 835.570 - 08-5-08 : 0,32 (D) Homsys Group - MLHOM 2.294.000 - 16-6-08 : 0,08 (T) Hôtel Majestic Cannes - MLHMC 61.824 - 18-4-08 : 78 (T) Hôtelière Immob. Nice - MLHIN 53.535 - 01-9-93 : 0,46 Hydro Exploitations - MLHYE 102.300 - 17-6-08 : 1 (T) IC Telecom - MLICT 1.270.090 Imalliance - MLIML 1.322.460 - 03-7-08 : 0,07 (T)

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

27-6-08 ■ 20,60 08-1-09 ■ 13,98 22-12-08 ■ 0,20 ■ 1,13 1,20 21-8-08 ■ 3,15 7,78 7,78 09-12-08 ■ 44 5,90 6,20 08-10-08 ■5 ■ 1,46 1,49 02-1-09 ■ 3,31 1,80 1,69 ■ 1,42 1,29 ■ 1,30 1,20 22-12-08 ■ 80,90 4,61 4,78 ■ 3,50 4,30 02-1-09 ■ 21,73 7,01 7,14 ■ 0,25 0,25 08-12-08 ■ 1,82 ■ 3,64 10,98 ■ 12,22 12,35 45 46,89 23-12-08 ■ 100 17 15,85 ■ 0,40 0,40 ■2 1,75 5,40 5,40 0,04 0,04 06-1-09 ■ 16 ■ 9,90 9,90 ■ 1058 1058 11,34 10,50 6,39 6,79 ■9 9,55 02-5-08 ■ 4,48 3,29 3,22 2,91 4,40 01-12-08 ■ 4,84 1550 1510 30-12-08 ■ 88 70 68 4,50 4,50 23-12-08 ■ 1,65

- 39,41 + 76,29 - 54,55 - 19,29 1 - 28,08 - 60,88 120 +131,58 - 37,96 2.960 - 21,38 - 58,29 800 - 85,61 - 58,14 37.354 - 65,53 500 - 79,59 900 + 13,62 - 18,98 3.850 - 12,5 3.812 - 68,5 - 64,95 170 - 93,9 65 + 70,09 - 68,35 9 + 16,38 7 +240,65 208 - 25,93 + 7,94 4.885 - 75,76 - 33,33 1.270 - 89,2 1.145 - 98,39 118.063 + 14,94 -1 765 - 12,2 3 - 3,08 12 - 17,55 5 - 66,04 99 - 0,44 + 9,3 2.992 - 27,43 200 + 5,45 - 10,87 492 - 1,12 - 7,62 361 - 39,84 969 - 17,09 -

Immobilière Indochine - MLIMI 56.925 - 25-9-08 : 3,43 (T) Imprimerie Chirat - MLIMP 842.040 - 08-1-09 : 0,83 (T) Informatis Technology Syst. - MLINF 12.000.000 Infosat - MLSAT 211.740 Innov'IA - MLINV 5.060.000 - 01-10-08 : 0,09 (T) JLMD Ecologic Group - MLJLM 5.558.197 JSA Technology - MLJSA 2.514.428 Kertel - MLKER 22.646.550 Kimoce - MLKIM 500.000 - 17-7-08 : 3,90 (D) Laboratoire NPC - MLLAB 1.489.941 - 27-5-02 : 0,15 (T) LCA France - MLLCA 600.000 - 23-7-08 : 0,40 (T) Lecteurs du Monde - MLLEM 388.853 - 21-6-93 : 1,83 Les Trois Chênes - MLTRC 760.000 - 08-7-08 : 2,70 (T) Lexbase - MLLEX 24.000.000 Locasystem International - MLLOI 540.000 - 07-10-08 : 1 (T) Lombard et Medot - MLCAC 489.038 - 22-9-08 : 0,10 (T) Look Voyage - MLLOO 6.794.672 Lundin International - MLCOP 1.625.009 - 02-6-08 : 23 (T) Lyon Poche Presse - MLLYP 337.525 Made - MLMAD 1.350.650 Maisons d'Aujourd'hui - MLMAI 2.000.000 Mandriva - MLMAN 15.436.082 Maporama International - MLMAP 4.165.592 Metalliance - MLETA 1.150.000 Métaphora - MLMET 1.540.000 Meubles Delias - MLMED 199.800 - 30-9-08 : 1,30 (T) Mobilegov France - MLMOB 730.544 Mon Plus Beau Jour - MLPBJ 2.025.000 Montaigne Direct - MLBIO 656.108 - 13-8-03 : 5 (T) Moria - MLMOR 2.277.640 - 22-9-08 : 1,20 (A) Moto Ardoin St Armand act. A - MLARD 30.736 - 15-9-97 : 0,55 Motocab - MLCAB 792.000 MP6 - MLMP6 1.000.000 MTD Finance - MLMTD 593.460 Naseba Group - MLNSB 2.232.691 Néocom Multimédia - MLNEO 1.668.235 - 11-7-08 : 1,90 (T) Neo-Soft NSI - MLSOF 1.750.000 Newsinvest - MLNEI 5.866.424 Newtech Interactive - MLNEW 4.470.103 Neyrial Hte Technologie - MLNEY 855.600 - 17-3-06 : 0,23 (T) Nicomatic - MLNCO 620.000 - 10-3-08 : 1 (T) Novalia Francegines - MLNOF 2.250.000 Novamex - MLQUD 2.500.000 - 16-6-08 : 0,20 (T) Novatech Industries - MLNOV 1.010.442 - 15-9-06 : 0,30 (T) NSI - MLNSI 1.359.500 - 29-9-06 : 0,27 (T)

29-8-08 ■ 30 7,15 7,37 ■ 0,19 0,19 24-12-08 ■ 12 ■ 3,55 3,60 0,33 0,48 13,80 14,99 15,50 16 31-12-08 ■ 7,80 29-9-08 ■ 0,80 10-6-08 ■ 17,60 ■ 4,14 4,14 ■ 23,50 23,31 02-9-08 ■ 2,95 07-1-09 ■ 5,48 30-12-08 ■ 8,07 16-10-08 ■ 10,65 350 257,01 31-12-08 ■ 7,71 5 5 4,85 4,85 0,16 0,16 12-9-08 ■ 0,25 ■ 9,99 11,09 31-12-08 ■ 0,62 06-10-08 ■ 23,70 8,75 8,84 ■ 5,32 2,90 23-12-08 ■ 1,02 39,90 41,99 ■ 23,31 44,28 17,61 18 31-12-08 ■ 0,66 12-9-08 ■ 6,55 24-11-08 ■ 5,30 ■ 3,90 3,90

■ 1,35

1,21 1,15 1,30 ■ 2,51 3,40 09-12-08 ■ 6,01 08-1-09 ■ 1,39 30-12-08 ■ 4,70 ■ 15,90 13,50 ■ 2,40 2,40

- 24,24 - 20,56 799 - 60,42 1.560 + 20 - 15,27 550 - 58,23 300 + 16,06 905 + 64,89 50 - 46,94 - 46,67 +178,48 - 6,97 317 - 4,08 34 + 22,92 - 44,65 - 61,53 + 17,03 - 26,78 5 + 19,53 - 45,59 50 - 55,91 2 - 46,67 11.100 - 63,77 - 9,02 25 - 64,77 + 18,26 + 44,15 2.464 + 10,83 30 - 83 - 21,75 328 - 60,69 16 +181,76 158 - 89,35 + 22,43 - 7,18 - 15,95 5 - 48,67 1.515 - 60,34 4.310 - 46,37 1.100 - 58,84 - 79,71 + 3,3 + 13,57 29 + 20 200

Obea - MLOBE 679.580 - 06-10-03 : 0,05 (T) Ocei - MLOCE 10.267.750 - 19-7-02 : 0,26 (T) Olmix - MLOLM 4.283.962 Onemedia France - MLOMF 1.119.100 Optimark - MLOPM 4.398.188 - 31-3-08 : 0,07 (T) Optimus - MLOPT 709.757 - 04-6-08 : 0,30 (T) Orege - MLORE 5.311.364 Pacte Novation - MLPAC 512.000 - 09-7-01 : 0,23 (T) Parfex - MLPFX 1.000.000 - 05-9-08 : 0,20 (T) Parfininco - MLPFI 30.000 - 08-7-98 : 7,62 Part Ind. Minière (PIM) - MLHOP 88.000 - 01-9-98 : 0,12 Participex - MLPAR 1.503.295 - 27-6-08 : 1 (T) Passage Jouffroy - MLPAJ 11.605 - 26-6-08 : 85 (T) PC30 - MLPCT 597.910 Phone Web - MLPHW 1.125.000 - 28-4-06 : 0,25 (T) Phonomène Telecom - MLPHT 301.750 Placopl e - MLPLC 1.305.670 - 26-5-08 : 35 (T) Proximania - MLPRX 2.668.872 Rapha Michel - MLRAM 460.000 - 25-6-08 : 0,10 (T) Rexan - MLREX 1.753.660 - 02-9-08 : 0,06 (T) Roctool - MLROC 1.854.552 Rousselet Centrifugation - MLROU 610.000 - 20-7-99 : 0,30 SAFA (Forest. Agricole) - MLSAF 577.200 - 11-6-08 : 0,80 (T) SBT - MLSBT 1.776.446 Scorpa - MLSCO 1.370.000 Sebdo ENR - MLSEB 1.031.990 Securinfor - MLSEC 1.500.000 - 16-7-08 : 0,10 (T) Selsi - MLSEL 500.000 - 24-6-02 : 0,16 (T) Senior Planet - MLSEN 2.631.470 Setimeg - MLSET 233.283 Simo International - MLSIM 3.200.000 - 01-10-08 : 0,10 (T) Skinethic - MLSKI 940.020 Smartquantum - MLSMA 2.924.677 SMBG - MLEDU 1.299.688 Social Media Group - MLSMG 1.022.200 Socom - MLSOC 900.000 Socopi - MLSOO 534.300 - 11-7-05 : 1,87 (T) Sofradecor - MLFDD 750.000 - 30-3-04 : 0,14 (T) Solia - MLSOL 3.328.400 - 25-6-08 : 0,24 (T) Speed Rabbit Pizza - MLSRP 1.710.525 - 21-9-06 : 0,60 (T) Strategeco Solar - MLLAR 2.886.534 Streit Industries - MLSTR 633.380 - 17-10-02 : 0,45 (T) STS Group - MLSTS 3.841.234 Team - MLTEA 1.000.000 Technofirst - MLFST 971.500 -

5,01 5,01 14-11-08 ■ 0,06 2,24 2,48 06-10-08 ■ 5,54 2,50 2,70 31-12-08 ■ 6,20 1,35 1,42 29-12-08 ■ 2,08 02-1-09 ■ 10 31-12-08 ■ 4200 15-12-08 ■ 12,96 06-1-09 ■ 27 17-11-08 ■ 1250 ■ 38 38 ■ 0,45 0,38 ■ 0,28 0,20 ■ 500 503,02 11-9-08 ■ 52,80 14-11-08 ■ 22 ■ 0,81 1,20 6,30 6,30 20-6-08 ■ 11,31 33 33 ■ 3,60 3,60 17-12-08 ■ 1,90 3,31 3,18 28-11-08 ■ 0,88 ■ 1,32 1,38 23-12-08 ■ 2,10 23-9-08 ■ 2,50 1,54 1,69 06-1-09 ■ 3,80 2,42 2,59 22-9-08 ■ 8,70 ■ 6,25 6,26 09-12-08 ■ 0,92 12-12-08 ■ 52,49 08-1-09 ■ 1,80 5,55 5,44 ■6 5,31 5,09 5,23 10,20 12,61 6 6,25 12-12-08 ■ 70 ■ 2,25 2,25

+ 0,2 2 - 62,5 - 91,64 500 - 17,8 - 19,61 150 - 10,53 - 28,19 431 - 64,75 - 32,66 + 11,11 + 23,19 - 2,34 - 52,8 44 - 62,18 1.850 - 20 53 - 41,18 21 - 27,39 +146,91 - 32,5 24 + 16,67 46 + 84,5 - 3,23 349 - 71,76 - 33,33 - 59,63 3.100 - 53,68 - 5,04 2 - 22,22 + 58,23 - 42,32 1.818 - 48,51 - 35,47 1.400 - 7,35 + 25,25 100 - 75 - 36,77 - 48,57 - 55,42 1.600 - 31,82 166 - 5,74 8.555 - 9,25 314 - 77,86 1.216 - 17,85 - 70 200

Co ur Clô s de ture clô sem ture Var . pr . 52 écé Vol se den . s m. te

Co ur Clô s de tur clô e tu Var sema re ine iati p Vol on 5 um 2 s récéd e s em ent em ain e ain es Va e ( en leu %) No r - Co mb re d de m e ti ném tres o -D ivid end e

Co ur Clô s de tur clô e tu Var sema re ine iati p Vol on 5 um 2 s récéd e s em ent em ain e ain es Va e ( en leu %) No r - Co mb re d de m e ti ném tres o -D ivid end e

Co ur Clô s de tur clô e tu Var sema re ine iati p Vol on 5 um 2 s récéd e s em ent em ain e ain es Va e (en leu %) No r - Co mb re d de m e ti ném tres o -D ivid end e

Co ur Clô s de tur clô e tu Var sema re ine iati p Vol on 5 um 2 s récéd e s em ent em ain e ain es Va e (en leu % r ) No mb Code re d m e ti ném tres o -D ivid end e

Va leu No r - Co mb re d de m e ti ném tres o -D ivid en

de

Marché libre (la sélection d’Investir)

Technoflex - MLTEK 28-10-08 1.387.100 - 22-7-08 : 0,17 (T) ■ 14,90 Telecom Design - MLTED 30-12-08 1.000.000 - 04-5-06 : 0,12 (T) ■ 0,67 Telemedia Group - MLTEL 3 2.566.444 3,05 Televista - MLVST ■5 2.343.839 7,30 Temeris - MLAST 23-12-08 682.500 - 18-6-08 : 1,36 (T) ■ 11,90 Thannberger et Cie - MLTHA 28-11-08 252.000 ■ 15,82 Thomas Fleurs - MLTFL 4,39 3.438.700 4,90 Toutabo - MLABO 04-12-08 3.580.123 ■ 1,25 Trailor ACTM International - MLTAI ■ 13,20 1.661.858 11,02 Tramways de Rouen - MLTRA 23-6-08 9.150 - 11-6-08 : 37,50 (T) ■ 1560 Tramways du Var et du Gard - MLCVG 26-8-08 62.850 - 11-6-08 : 30 (T) ■ 1999,97 Trans Consult International - MLTCO ■ 8,80 275.000 8,50 Troc de l'Ile - MLTRO 08-12-08 672.600 - 07-4-08 : 0,90 (T) ■ 16,01 TRSB Groupe - MLTRS 31-12-08 1.593.772 - 22-9-08 : 0,20 (T) ■ 2,49 TTI - MLTTI 5,40 4.199.704 5,50 Txcom - MLTXC 08-1-09 1.125.000 ■ 8,80 Unika Groupe - MLUKA ■ 2,66 2.259.430 3,27 Union Metal. Haute-Seine - MLUMH 30-9-08 162.000 - 11-7-08 : 1,50 (T) ■ 43,58 Uniross - MLUNI 13-10-08 10.034.854 ■ 0,84 Velcan Energy - MLVEL 8,15 7.763.242 9,40 Verney Carron - MLVER 5,01 444.375 - 30-9-03 : 0,70 (T) 4,23 Viapresse - MLVIA 07-10-08 400.000 ■ 10,80 Visio Nerf - MLVIS ■ 0,90 1.100.000 0,96 Voltalia - MLVLT 3,40 11.020.867 3,25 Willeme - MLWIL 05-1-09 48.000 ■ 18 WT-Trader - MLWTT ■ 3,25 920.000 - 20-9-05 : 0,22 (T) 3,25 Zeta Biotech - MLZTA ■ 1,55 1.407.880 1,67

- 19,89 - 73,2 - 45,95 105 - 29,58 900 - 36,02 - 0,32 - 26,83 982 + 6,84 - 60,94 90 - 15,68 + 0,05 + 21,05 42 - 16,18 - 72,33 - 50,91 1.105 + 10 - 17,13 20 - 21,97 - 85,24 - 74,13 36.670 - 3,47 691 - 63,99 - 50 175 - 46,88 17.308 - 27,77 + 51,16 - 61,73 1.840

Compartiment spécial Clayeux - CLAY ▼ 594.925 Duran Duboi - 2823038 ▼ -...49 - 01-1-20 : DRN ( 0,370) Intercall - 807060 -...68 - 01-5-40 : CAL ( 0,850) Prologue - 4989881 -...65 - 01-2-50 : PROL ( 0,600) Softway Medical - 13379250 11 - 01-1-00 : SOM ( 0,830)

10-9-08 ■ 2,78 08-1-09 ■ 0,45 ■ 1,60

0,75 1,23 36524

- 71,34 0,45 0,85 0,88 1,22 -

Valeurs radiées Anovo - NOVNR 136.533.500 - 02-5-01 : 0,61 (T) Elf Aquitaine - AQ 281.230.884 - 14-11-08 : 4,56 (A) GDSA - GDSNR 1.209.680.472 Monneret Jouets 911.194 Petersen & Cie - PTSN 200.000 - 30-9-08 : 0,86 (T) Risc Group - RSCNR 687.918.460 - 04-10-01 : 0,04 (T) Silva Plana Stelax - LAX 29.565.627 SUEZ (rompus) - SZE 1.308.941.953 - 09-5-08 : 1,36 (T) Suez Environnement Cy - SEVDA 1.273.217.556 TNU Units (Ex: Eurotunnel) - TNU 2.546.097.327 -

■ 0,13

0,13 177,50 181 10-10-08 ■ 0,02 31-1-03 ■ 5,32 19-12-08 ■ 40,69 0,05 0,05

0,01 0,02 30,75 33 3,10 0,11 0,12

- 66,67 - 34,31 1.539 +100 - 61,54 340 - 80 369.200 - 32,16 8.577 - 27,06 19.712 348.222


XV

EURONEXT

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

0,77 2,02 0,44 0,67 0,46 4,13 6,21 0,01 1,27 0,37 2,12 1,10 0,03 0,58 0,77 0,90 1,05 2,13 1,13 1,94 4,32 0,58 0,01 1,26 0,79

02/01/09 01/10/08 02/01/09 30/07/08 17/03/08 02/01/09 02/01/09 02/01/09 02/01/09 02/01/09 03/11/08 02/01/04 09/08/07 02/01/09 02/07/08 01/08/08 02/01/09 02/01/09 02/01/09 02/01/09 08/10/04 01/07/08 01/04/08 01/10/08 02/01/09

1875 25/03/08 1,11 02/01/09 02/06/08 0,39 18/01/08 1,27 02/01/09 0,24 02/01/09 0,10 07/04/08 0,33 01/04/08

01/01/11 30/09/12 01/01/12 30/07/12 15/03/10 01/01/14 01/01/17 01/01/33 01/01/10 01/01/12 01/11/10 31/12/24 09/08/16 02/12/13 02/07/10 01/08/10 01/01/14

1 p. 1 1 p. 0,25 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 1,03 1 p. 4,15 1 p. 4,15 10 p. 1 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 0,25 2 p. 17 2 p. 1 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 1,03 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 1 1 p. 0,25 1 p. 0,02 1 p. 1 1 p. 1,05 1 p. 1 1 p. 5000 1 p. 1

01/01/14 01/01/12 31/01/12 01/07/11 01/04/20 01/10/10 01/01/10 01/01/17 23/03/12 01/01/13 31/05/13 18/01/18 01/01/13 01/01/14 07/04/09 01/04/09

16,18 202 9,80 22,17 11,50 165 165,50 15,75 51 37 48,50 36,82 3,15 57,93 51,15 19 40 37,36 45,10 88,05 39,64 39 7 50,30 22,44 103,82 62500 73,80 138 39,15 26 48,10 3 4,73

1 p. 1 1 p. 1,01 1 p. 1,02 1 p. 0,39 1 p. 4,17

/050109 Alcatel-Lucent 4,75% 06/03-01/11 (océane) 13,30 ANovo 1% 04/01-2012 (océane) /260808 Aubay 4,50% 10/06-01/2012 (océane) /071108 Aurea 3% 07/07-2012 (océane) ■ 21,33 Ausy 4% 03/05-03/2010 (océane) /201108 Axa OSC 2,5% 99-14 ■ 185,86 Axa OSC 3,75% 02/00-01/17 ■ 196 Bull 2,25% 05/00-01/33 (océane) /301208 Cap Gemini 2,50% 01/2010 (océane) /080109 Cap Gemini 1% 06/05-2012 (océane) /101208 Club Mediterranée 4,375% 11/04-11/2010 (océane) ■ 41,10 Cofidur 0,10% 05/98-12/2024 /291208 DMC 1% 0816 CV /180308 Duran 1% 11/97-12/13 21 Essilor 1,50% 07/2010 (océane) 2008 60,25 Euromedis Groupe 4,75% 05-2010 (océane) /281108 Fonciere Inea 5,5% 1/1/2014 (océane) /031208 Groupe Steria 5,7% 12/2012- Tx Var. 01/2013 (C) (océane) GE 20,75 Groupe Vial 2,5% 01/2014 (océane) ■ 8,90 Iliad 2,2% 01/2012 (océane) 84 Immobilière Hôtelière 5% juil. 94/2001/2012 /150908 Infogrames Enter. 1,50% 5/00-05 (océane) /111208 Infogrames Enter. 0,1% 04/2020 (océane) /111208 LVL Medical Groupe 2,50% 00/10 (océane) /191208 Maurel & Prom 3,5% 03/05-01/2010 (océane) 21,55 Michelin Cp 0 2017 (océane) 82,75 Netbooster 3% 03/07-02/2012 (océane) /280507 Nexans 1,5% 07/06-01/2013 (océane) 70,80 Orco Property Group 1% 1/6/06-2013 (océane) ■ 17,25 Publicis Groupe 1% 2002/2018 ■ 43 Quantel 4,875% 09/07-2013 (Océane) /081008 Rhodia 2014 (Océane) ■ 27 Risc Group 3,50% (Océane) ■ 3,26 S.T. Dupont 7% 04/04-2009 (océane) 4,60

■ 20,98

9,37

7,26

9,88

30,65

25,10

01/01/12 1 p. 1

9,53 Solving 5,5% 10/06-01/2012 (océane)

/070109

■ 8,79

01/01/14 1 p. 1

20,80 Theolia 2% 31/10/07-1/1/2014 (océance)

7

8,80

Da

02/04/12 1 p. 1

No

4,09

01/01/10 1 p. 0,10

0,03 02/04/08

2 Scor 4,125% 07/04-01/2010

01/01/10 1 p. 1

174 Unibel 2.50% 01/06-10

01/01/20 1 p. 1 01/01/11 1 p. 1,01 01/07/15 1 p. 1

7 -66,67

/101208

■ 165,65

5,13

170

170

21,30 Union Technologies Informatique 0,10% 2020

/271008

■ 5,48

13,38

7,69

5,50 -23,90

46,40 Valeo 2,375% 01/2011 (océane)

■ 38,97

39

12,09

43,78

32,75 -17,26

142,90

140

31,47

155,96 Vilmorin 4,5% 07/09-2013 (océane)

01/01/14 1 p. 1

Plu sem s-b . as 5 Var 2 sem . 52 . s

riel

13,11

■ 0,97

0,08 02/01/09

YSOM FR0010435750

ut 5 2

ctu a

sem

-5,07

xa

eur Val

tur e

Cou rs d ec

al min

Par ité

. pr

lôtu re

ce héa n

te d ’éc

éc.

n . co upo

te d ern

1,84

■ 2,06

/300807

Da

rnie r co De

2,28

/020109

0,99 Softway Medical 3,5% 04/07-2012 CV

YSCO FR0010098194

2,73 27,95 16,80 -31,21 YOL FR0010385815 0,13 02/01/09 14,61 15,50 9,37 -9,46 YTEO FR0010532739 0,42 02/01/09 17,42 120 107 -8,50 YUN FR0010256800 4,35 02/01/09 5,92 9,50 7,30 3,55 YUT FR0000181067 0,02 02/01/09 9,80 23 15,50 5,07 YFR FR0010007468 1,10 02/01/09 -14,45 18,80 11,30 8,47 YRIN FR0010627109 6,56 190,90 164 -1,66 0,55 02/01/09 6,87 224,95 164,40 -7,59 YAVM FR0010497131 9,83 6 1,81 -67,95 3,35 54,90 42,80 -0,69 YCRM FR0010599548 6,26 45 36 -20,82 EHTOC FR0010391052 0,23 10/11/08 13,91 50,12 32 -15,36 GOAOC FR0010648907 25,52 1,18 1 -15,25 YLIDA FR0010491175 2125,20 23/06/08 26,39 0,79 0,60 -27,29 YMFL FR0010554147 0,54 01/12/08 30,21 44 20,53 -34,07 NBTOC FR0010452128 1875 25/03/08 -6,03 80 58,63 -22,26 PROCV FR0010627265 10,18 20 15,50 -10 YPTC FR0010653329 31/12/08 5,55 44,41 40 -11,48 15,73 35,99 17,50 -37,87 50,15 39,01 6,50 -77,75 YALT FR0010346437 2240 30/06/08 3,91 92 66 -2,33 DSHOC FR0010649210 50,30 17 8,18 -17,65 YPRX FR0010500199 2457 14/07/08 51,63 15,35 12,51 18,16 1,22 0,91 -20 11,47 45,50 44 -2,22 YDRN FR0010044438 7,65 22,10 18,50 4,61 YEGP3 FR0010457002 28/07/08 6,60 105 67,51 -19,66 YEGP4 FR0010457036 28/07/08 5,94 YEGP5 FR0010457010 28/07/08 6,44 101 58 -19,28 YEGP6 FR0010457044 28/07/08 75,73 110,30 11,88 -84,32 YTANN FR0010527820 1,88 02/01/09 3,22 43,20 38,25 12,42 YEM FR0010127647 14,28 30/04/08 21,17 21,99 15,38 -37,34 YPC FR0000187783 8,03 01/09/08 16,79 41,50 24 -32,50 ULO FR0010474056 1,75 15/01/09 21,66 3,28 2,36 16,01 59,19 4,69 4 6,98

13,90 ■ 107,98 ■ 9,01 ■ 18,30 ■ 16 185,99 196,50 ■ 1,80 ■ 50,65 ■ 35,63 42 ■1 ■ 0,62 ■ 20,47 62,61 ■ 18 ■ 38,95 20 ■ 8,20 87,85 ■ 14 ■ 15,05 ■ 1,20 ■ 44 21,60 83 ■ 66125 72 16,80 43 ■ 14,11 26 3,26 4,59

Plu s-h a

FR0000189201 FR0000181174 FR0010382408 FR0010502245 FR0010171371 FR0000492076 FR0000180994 FR0000181034 FR0000476442 FR0010209387 FR0010130732 FR0000180549 FR0010356816 FR0000085375 FR0000189276 FR0010170969 FR0010632844 FR0010544734 FR0010526384 FR0010350280 FR0000094674 FR0000181042 FR0010032839 FR0000181059 FR0010173690 FR0010449264 FR0010452128 FR0010354670 FR0010333302 FR0000180127 FR0010518894 FR0010464487 FR0000181315 FR0010070532

Tau

YALU YNO YAU YAUR YOSI YCS YXA YBU YCP YCA YCM YCO YDS YDR YEI YEMG YINE YRIA YVIA ILDOE YIM YFG YFO YVM YMAU YML NBTOC YNEX ORCV YPU YQUA YRHA YRS YDP

1,14

Clô

Euronext

YAF FR0010185975 0,56convertibles 01/04/08 01/04/20 1 p. 1,03 ou20,50 Air France 2.75% 2005-2020 (océane) Obligations échangeable

upo n

arie l Plu s-h aut 52 Plu sem s-b . as 52 sem Var . . 52 sem . (e Cod n% em ) ném o Cod e Is in

. pr éc.

Tau xa ctu

es em

lôtu re

Clô

ur Val e

tur

Cou rs d ec

al No min

Da

upo n De

Da te d ern

rnie r co

o in

ném

Cod e Is

em Cod

. co upo n te d ’éc héa nce Par ité

Obligations convertibles ou échangeables

6,82 159,60 116,30

-8,40

31,21

1,68

31,85

31,12

4,51

■ 11,39

44,73

11,39

6,50 Exonhit Therapeutics 3,5% 11/06-11/2011 (océane) /081208

■ 7,26

5,64

7,70

6,45

13,49 56,74 16812

16812

31,30 Wavecom 1,75% 07/07-01/2014 (océane)

15,95

Alternext 19/03/13 1 p. 1

14 CRM Company Group 0 cp 03/08-2013 CV (GOE)

08/11/11 1 p. 1 28/07/13 1 p. 1

11,50 Goadv 6% 07/08-2013 CV

22/06/12 1 p. 2875

50600 Initiatives et Developpements 4,2% 06/2012

29/11/12 1 p. 4000

12,50 Monceau Fleurs 4,3% 12/07-11/2012 CV GE

23/03/12 1 p. 5000

62500 Netbooster 3% 03/07-03/2012 CV GE

09/06/13 1 p. 1

13 Prodware 4,7% 06/08-2009 (océance)

31/12/12 14 p. 5

1 Proventec 8,5% 11/08-12/2012 CV

/050808

■ 16812

-5,71

8,50

/280507

4,51 -60,40

■ 66125

5,94

10,65

Marché libre 29/06/11 1 p. 2000

64000 Altergaz 3,5% 07/06-07/2011 (océane)

10/07/13 1 p. 1000

120 DS Holding 3% 07/08-2013 CV

13/07/12 1 p. 750

58500 Proximania 4.2% 07/07-07/2012

/070207 ■ 68089,21

3,55

3,38

■ 58043

8,39

/260907

Obligations remboursables en actions - ORA 02/12/13 1 p. 1

/151104

■8

28/07/09 1 p. 22,17

100 EGP 3% ORA1T2 07/2009 EUR

8 Duran ORA Cp 0% 10/03-12/2013

/241208

■ 177,90

-65,39

240

147

28/07/09 1 p. 22,17

68,20 EGP 3% ORA1T2 07/2009 GBP

/241208

■ 165

-50,91

240

154 -17,50

28/07/10 1 p. 22,17

100 EGP 3% ORA1T3 07/2010 EUR

95

■ 97,43

9,97

240

81 -48,65

28/07/10 1 p. 22,17

68,20 EGP 3% ORA1T3 07/2010 GBP

94

94,43

-9,36

236

80,20 -47,78

340 Icade EMGP ORA 4,2% 11/04-04/2010

/080808

■ 659,45

-37,13 659,45 659,45

427 Publicis Groupe S.A ORANE 09/2009

/311208

■ 115,25

-44,81

/101208

■ 106

1,28

01/01/12 1 p. 1

65 Foncière Atland 5,75% 12/07-01/2012

30/04/10 1 p. 10,45 24/09/22 1 p. 18 25/06/57 1 p. 1

5,92

196,60 Unibail Rodamco ORA 2057

-8,77

350 115,25 -61,58 165

106 -42,53

Obligations convertibles étrangères

ASBBS FR0010166371 31-03-12 1,13 p. 1

35 Assystem

■ 0,50

■ 0,25

2,39

0,10

-60

0,19

0,21

0,50

0,11

-36,67

ASSBR FR0010356535 31-07-13 1 p. 1 FR0010505941 30-06-10 1 p. 9

16,09 Ausy

BSTBS FR0010425074 09-03-09 2 p. 7

1,50 Bac Majestic

/070109

■ 0,01

0,04

0

-85

85 Belvedere

43

42

110

18,50

-57

BVDBR FR0010304733 11-04-14 1 p. 1

165 Belvedere

6,30

■ 6,49

36,45

5,17

-80,91

BIGBS

3,25 Bigben Interactive

0,54

■ 0,49

0,98

0,14

45,95

BVDBS FR0010134247 17-12-11 1,10 p. 1 FR0010412189 30-06-09 1 p. 6

CANBR FR0010631424 14-09-16 10 p. 1

45 Caneo

-92,96 -30

FR0010413237 31-12-09 1 p. 100

15 Infogrames Entert.

0,04

0,03

0,09

0,02

INNBS

FR0010465492 23-07-10 2 p. 11

28 Innelec Multimedia

■ 0,05

■ 0,05

0,20

0,01

-80

WFI

FR0010075663 05-05-10 1 p. 1

47 Lisi

■ 1,80

2,20

24,50

1,65

-86,13

IMEBR

FR0010670406 31-12-11 13 p. 1

12,40 Mandarine Holding A

IMEBS

FR0010670414 31-12-09 13 p. 1

30 Mandarine Holding B

MOBBS FR0010662098 31-12-12 1 p. 1

0,01

■ 0,03

0,03

0,28

0,02

/251108

■9

25

8,80

0,05

0,01

-80

■ 4,80

27,50

4

-80

ORBSR XS0290764728 28-03-14 1,59 p. 1

146,39 Orco Property Group

0,75

■ 0,90

22,55

0,75

-95

■ 0,03

■ 0,11

0,80

0,03

-95,35

9 PCAS

■ 0,05

■ 0,06

0,38

0,01

-86,84

6,90 PCAS

/301208

■ 0,13

0,80

0,12

-81,29

10 Prodware

0,18

■ 0,26

0,33

0,18

-45,45

26 Proservia

■ 0,03

■ 0,06

0,53

0,03

-90

■ 3,60

3,80

7,37

3,10

-38,67

■ 0,01

■ 0,01

0,09

0,01

-50

■ 0,02

0,02

0,10

0,02

-50

■ 0,12

0,11

0,21

0,09

-40

■ 0,05

■ 0,04

0,24

0,01

-80

■ 0,08

■ 0,07

0,26

0,05

-66,25

1,49

1,65

4,38

1,49

-48,80

2

0,12

-88,82

FR0010062935 31-12-10 1 p. 1

16 Derichebourg A

■ 0,07

■ 0,08

1

0,04

FR0010062950 31-12-10 1 p. 1

25 Derichebourg B

/301208

■ 0,01

0,20

0,01

DBGC

FR0010062968 31-12-10 1 p. 1

32 Derichebourg C

/181208

■ 0,28

0,29

0,01

-3,45 CBSBS FR0010622241 30-06-14 1 p. 10

ALEBS

FR0010627273 21-05-09 1 p. 15

GIDBS

FR0010361568 20-08-09 1 p. 4

28,74 Easydentic

ERFBR FR0010292755 14-03-13 1 p. 1 ECPBS FR0010491043 30-06-09 1 p. 1 EHTBS FR0010701086 30-06-09 1 p. 10 FCIBS

10 Quantel 6 Reims Aviation Industries 5,80 SCBSM 35 STS Group

0,80

6,13

0,23

/060109

■ 0,03

0,27

0,03

/101108

■ 0,06

0,09

0,02

-72,70 TIPBS FR0010619510 28-06-13 1 p. 2 -87,50 TOUBR FR0010435438 08-03-12 1,02 p. 4 -25 TOUBS FR0010585224 12-03-13 1 p. 1

0,10

0,11

0,36

0,05

-56,52 UDIBR

/241208

■ 0,11

2,90

0,03

-96,33

55 Eurofins Scientific

/311208

■ 15,50

44,30

15

-63,36

20 F.C.I. (ex:FC Istres)

30,50 Publicis Groupe

STSBS FR0010551556 30-11-10 1 p. 61

30 Egide

3,50 Exonhit Therapeutics

FR0010550988 03-12-10 1 p. 12

10,80 Oxymetal

■ 0,80

17,25 Europacorp 0,06

0,07

/051207

■ 0,25

0,09

0,03

-71,88

■ 0,01

DBGB

9 DMS

99

0,03

■4

DBGA

0,02 Ds Holding

1

0,20

/151208

23 Delta Plus Group

DSHBS FR0010649228 01-07-13 1 p. 1

2,29

0,05

68,61 Orco Property Group

DLTBR FR0010202655 01-07-10 1 p. 1

DGMBB FR0010367128 31-12-10 1,07 p. 4

2

■ 0,05

15,50 Orchestra-Kazibao

-80,62 PRBSR FR0010436295 06-03-10 1 p. 10 -60,30 PUBBS FR0000312928 24-09-22 1 p. 1 -93,91 QUBS1 FR0010646257 30-06-10 1 p. 5 -95 RAIBS FR0010484758 30-06-09 1 p. 5

36 Devoteam

2,50 Oeneo

ORCBR LU0234878881 18-11-12 1,03 p. 1

5,13 Dane Elec Memory

■ ■ 1,99

KAZBS FR0010058644 04-03-09 1 p. 20

DANBR FR0010329292 11-07-13 1 p. 2

6,70 Derichebourg

11,25 Mobilegov France

SBTBR FR0010203299 01-07-09 1 p. 2

45,48 CS Communication et Systemes B

0,37

3 Hybrigenics

IFGBS

SXBRB FR0010325035 09-12-13 1 p. 1

■ 0,09

. 0,03

-44,44 OXYBS FR0010489815 31-12-09 1 p. 3 -90 PCABS FR0010207811 18-07-12 2 p. 5 -50 PCABR FR0010480723 31-12-12 1 p. 1 80 PROBS FR0010662130 26-09-11 1 p. 5

/241108

sem

0,73

0,01

27,50 Cybergun B

sem .

■ 0,03

0,09

CYBSB FR0010386219 15-07-10 1 p. 3

52

-61,46

■ 0,05

HYGBS FR0010555656 30-04-09 3 p. 1

■ 0,01

0,01

. 0,33

■ 0,05

0,01

as

2,49

41,69 CS Communication et Systemes A

0,18

sem

■ 0,79

SXBRA FR0010325019 09-12-11 1 p. 1

0,10

52

0,37

-99,64

■ 0,01

aut

15,54 Groupe Open

0,01

■ 0,01

. pr éc.

-94,78

OPNBS FR0010518688 30-09-14 1 p. 1

4,56

■ 0,01

es em

0,06

0,02

/301208

re

-53,68

1,59

■ 0,01

18 Cybergun A

lôtu

0,08

■ 0,06

28,44 Cegid Group

CYBSA FR0010386201 15-07-09 1 p. 3

ec

xer cic

0,30

■ 0,06

CGDBS FR0010061853 03-03-09 1,05 p. 1

DVTBS FR0010379529 03-11-12 1 p. 1

d’e

0,09

14 Groupe Open

58,49 Carbone Lorraine

DBGBS FR0010198309 13-03-17 128 p. 455

e

ce héa n ’éc

in e Is

0,09

OPNBR FR0010107185 04-08-09 1 p. 1

CRLBS FR0010530105 30-11-12 1 p. 1

Var . 52

-61,54

Plu s-b

1,40

Plu s-h

4,84

tur

■ 1,50

0,01 Groupe Eurotunnel

Clô

/060109

rs d

10,15 Assystem

Cou

-91,71

eur

0,65

GETBS FR0010452441

Val

8

Prix

■ 0,65

12 Ales Groupe

te d

/191208

PHYBS FR0010057406 23-03-09 1 p. 1

Da

Plu 0,01

Cod

Plu 0,03

4 Acanthe Dev.

Par ité

. sem . (e n% ) Cod em ném o

Clô

Var . 52

C ou

tur

s-h

s-b

as

aut

52

52

sem

sem .

éc. . pr es em

ec rs d

eur

0,01

Val

0,02

Bons de souscription

Droits et Bons ACBS2 FR0000346975 31-10-11 2,33 p. 75 OSIBS

lôtu re

e cic xer Prix

Par ité

te d Da

d’e

’éc

in e Is Cod

Cod

em

ném

o

héa nc

e

Droits et Bons

1,90 Team Partner Group 28,30 Touax 37,55 Touax

FR0010286542 01-03-13 1 p. 1

14 U 10

■ 0,19

■ 0,19

Droits d'attribution PARDA FR0000964983

Participex (1 act. p. 10 anc.)

Droits de souscription

100

9,08

/031208 116

358 148

as 52 sem Var . . 52 sem .

. Plu s-b

52 aut s-h

sem tur e

ec ur

rs d

al Val e

m in

sem

éc. . pr

re lôtu

on oup te d

uc

glo pon

pon

net

bal

tres e ti re d mb

Var . 52

sem . (e n% ) e Is in

. sem 52 as s-b

762,25 Gaz de France juil.- oct.- nov. 85, tr. A

800

880

745

-7,94

295,98

6/08

152,45 L.B. Lyon. de Banque juin 85 TMO Ly

/041208

197,10

146,30

-24

FR0000047722

140000

29,97

33,30

11/08

762,25 NATIXIS TPA nov. 85 ....................

■ 413

720

410

-41

FR0000140014 2000000

18,86

20,96

10/08

152,45 Renault TP 83 ..............................

262,99

665

233

-62,38

100

-21,62

8,17

9,08

7/08

152,45 BNP Paribas TP 84 .......................

123

151

105,01

-15,75

FR0000047805

900000

7,75

8,61

5/08

152,45 C.I.C. mai 85 ................................

■ 153

180

150

-14,62

FR0000047680

150000

8,14

9,04

7/08

152,45 Caisse Cent. Créd. Coop. janv. 86

/181108

157,07

133

-16,67

FR0000140071 2000000

5,38

5,97

10/08

152,45 Crédit Lyonnais TP 84 ..................

111

145

102

FR0000047821

8,92

9,91

10/08

152,45 D.I.A.C. mars 85...........................

■ 119

156,01

119

Plu

10/08

9,08

Clô

45,63

8,17

Cou

41,07

150000

No

636887

-31,01 FR0000047789

C ou

FR0000047748

No

149

FR0000140063 1972794

500000

C od

. 52 149

Plu

aut Plu s-h

em es tur C lô

rs d

ec

152,45 BNP Paribas Emp. 7/84 2e tr. 7/87

C ou

Val e

ur

al min

304,90 Banque de Bretagne 85 Ns ..........

/311208

sem

éc. . pr

re lôtu

on uc

7/08

152,45 B.P.C. janv. 85 .............................

Da

9,08

5/08

No

10/08

C ou

239967

oup

bal 5,61

Titres FR0000047797participatifs 50000 20,58 22,87 FR0000047664

te d

pon

Da

5,05

glo

net pon C ou

re d mb 100000

Cou

FR0000047839

No

Cod

e Is

in

e ti

tres

Titres participatifs

FR0000140030

876646

7,83

8,70

7/08

152,45 Saint Gobain TP 83 ......................

145

172

126

-6,46

FR0000047656

244199

23,58

23,58

10/08

152,45 Sanofi-Aventis oct. 87..................

507

560

507

-8,78

FR0000140022

749684

21,22

23,58

10/08

152,45 Sanofi-Aventis TP 83....................

474,65

535

428

-10,44

-18,98 FR0000047607

411653

8,70

8,70

7/08

152,45 St-Gobain mai 83, 2e tr................

■ 126

155

125,10

-17,38

-37,37 FR0000140048 1436406

8,17

9,08

8/08

152,45 TSA TP 83....................................

135

158,83

106,11

-5,46

Investir n° 1828 Samedi 17 janvier 2009


XVI

OBLIGATIONS

Cours de clôture du vendredi 16 janvier 2009

Comment lire la cote des obligations

FONDS D'ÉTAT FRANCAIS

OAT 1% 07/2017 indx F-I-(A)OAT 1,60% 07/2011 indx F-I-(A)OAT 1,60% 07/2015 indx F-I-(A)OAT 1,80% 07/2040 indx F-I-(A)OAT 2,25% 07/2020 indx F-I-(A)OAT 2,50% 07/2013 indx F-I-(A)OAT 3% 07/2009 indx F-I-(A)OAT 3% 07/2012 indx F-I-(A)OAT 3% 10/2015 F-I-(A)OAT 3,15% 07/2032 indx F-I-(A)OAT 3,25% 04/2016 F-I-(A)OAT 3,40% 07/2029 indx F-I-(A)OAT 3,5% 04/2015 F-I-(A)- ▼ OAT 3,75% 04/2021 F-I-(A)OAT 3,75% 07/2017 F-I-(A)OAT 4% 04/2009 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 04/2013 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 04/2014 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 04/2018 F-I-(A)OAT 4% 04/2055 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 10/2009 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 10/2013 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 10/2014 F-I-(A)- ▼ OAT 4% 10/2038 F-I-(A)OAT 4,25 % 10/2018 F-I-(A)OAT 4,25% 04/2013 F-I-(A)- ▼ OAT 4,25% 07/2023 F-I-(A)OAT 4,25% 10/2017 F-I-(A)OAT 4,75% 04/2035 F-I-(A)- ▼ OAT 4,75% 10/2012 F-I-(A)- ▼ OAT 5% 04/2012 F-I-(A)- ▼ OAT 5% 10/2011 F-I-(A)- ▼ OAT 5% 10/2016 F-I-(A)- ▼ OAT 5,50% 04/2010 F-I-(A)- ▼ OAT 5,50% 04/2029 F-I-(A)- ▼ OAT 5,50% 10/2010 F-I-(A)- ▼ OAT 5,75% 10/2032 F-I-(A)- ▼ OAT 6% 10/2025 F-I-(A)- ▼ OAT 6,50% 04/2011 F-I-(A)- ▼ OAT 8,50% 04/2023 F-I-(A)- ▼

93,6 99,6 99,9 95 101,75 104,38 99,7 105,94 99,93 114,8 100,74 118,5 103,25 100,09 103,27 100,58 105,67 105,69 104,66 99,15 101,82 105,8 105,95 98,75 ■ 109 106,26 103,6 106,72 109,59 108,13 108,31 107,55 112,01 104,8 118,14 106,34 123,13 124,1 109,86 149,71

94,8 99,78 100,55 93,55 103,8 104,8 99,62 105 99,88 117,4 100,58 121,3 103,06 100,07 103,08 100,54 105,48 105,67 104,58 101,51 101,74 105,64 105,93 100,42 ■ 109 106,18 104,05 106,45 111,28 107,96 108,17 107,47 111,93 104,77 119,34 106,32 124,43 125,26 109,81 150,52

0,49 0,79 0,79 0,89 1,11 1,23 1,48 1,48 0,72 1,55 2,41 1,68 2,6 2,78 2,78 2,97 2,97 2,97 2,97 2,97 0,96 0,96 0,96 0,96 1,03 3,16 1,03 1,03 3,53 1,15 3,71 1,21 1,21 4,08 4,08 1,33 1,39 1,45 4,83 6,31

/151208■ 144,59 143,14 143,12 122,21 122,05 /060109 ■ 99,9

6,13 2,05 0,61 0,79

AUTRES OAT FR0000571044 FR0000570921 FR0000570780 FR0000570673

OAT 8,25% 04/22 F-I-(A)OAT 8,50% 10/19 F-I-(A)OAT 8,50% 12/12 F-I-(A)OAT Tec10 01/09 F-I-(T)-

25-07-17 25-07-11 25-07-15 25-07-40 25-07-20 25-07-13 25-07-09 25-07-12 25-10-15 25-07-32 25-04-16 25-07-29 25-04-15 25-04-21 25-04-17 25-04-09 25-04-13 25-04-14 25-04-18 25-04-55 25-10-09 25-10-13 25-10-14 25-10-38 25-10-18 25-04-19 25-10-23 25-10-17 25-04-35 25-10-12 25-04-12 25-10-11 25-10-16 25-04-10 25-04-29 25-10-10 25-10-32 25-10-25 25-04-11 25-04-23

OAT 0% 25/04/09 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/04/10 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/11 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/12 PPMT F-I-- ▼ OAT 0% 25/04/13 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/14 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/15 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/04/16 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/04/19 PPMT F-I-- ▼ OAT 0% 25/04/21 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/04/22 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/04/23 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/29 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/35 PPMT F-I-(0cp)- ▼ OAT 0% 25/04/55 PPMT F--(0cp)-

25-04-09 25-04-10 25-04-11 25-04-12 25-04-13 25-04-14 25-04-15 25-04-16 25-04-19 25-04-21 25-04-22 25-04-23 25-04-29 25-04-35 25-04-55

OAT 0% 25/10/09 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/10 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/11 PPMT F-I-OAT 0% 25/10/12 PPMT F-I-OAT 0% 25/10/13 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/14 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/15 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/16 PPMT F-I-OAT 0% 25/10/19 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/25 PPMT F-I-(0cp)OAT 0% 25/10/32 PPMT F-I-(0cp)-

/300108■ 95,05 /230307■ 86,26 /070109■ 89,25

25-10-09 25-10-10 25-10-11 25-10-12 25-10-13 25-10-14 25-10-15 25-10-16 25-10-19 25-10-25 25-10-32

■ ■

/080205 ■ 71,6 ■

/270705 ■ 68 ■ 67,23■ 66,62 /081208 ■ 52,1 /260808 ■ 31,1

SECTEUR SEMI-PUBLIC Agence Française de Développement (Emprunts garantis) FR0000208274 FR0000196529 FR0000196537 FR0000196545 FR0000196552 FR0000194086

5,75% 10/12 F-I-(A)8,25% 10/94 TR. D F-I-(A)8,25% 10/94 TR. E F-I-(A)8,25% 10/94 TR. F F-I-(A)8,25% 10/94 TR. G F-I-(A)9% 11/2012 F-I-(A)-

107,5 107,5 1,65 08-10-12 /070901■ 105,4 1,76 04-11-10 /150808■ 117,1 1,76 04-11-12 ■ 1,76 04-11-14 /240907■ 121,89 1,76 04-11-16 /210708■ 138,68 1,8 09-11-12

Caisse d'Amortisement de la Dette Sociale - CADES FR0000209611 4,60% 07/98-07/10 E-I-(A)-

/111203■ 104,6

Caisse Centrale du Crédit Coopératif FR0000585325 FR0000188542 FR0000188559 FR0000186884 FR0000187197

5,30% 06/09 F-I-(A)- ▼ /091208 ■ 100 6% 2012 Senior F-I-(A)- ▼ /291206■ 108,05 6% 02-2012 TSR F-I-(A)- ▼ /181208■ 97,31 6,25% 06/10 TSR F-I-(A)- ▼ ■ 100,02■ 100,01 6,40% 11/10 F-I-(A)/081208■ 101,5

émissions) FR0000582686 FR0000582660 FR0000582678 FR0000582637 FR0000197576 FR0000207128 FR0000207052 FR0000197816 FR0000197071 FR0000197261

5,80% 10/12 F-I-(A)5,85% 03/13 F-I-(A)5,90% 06/11 F-I-(A)6% 01/09 F-I-(A)6,70% 02/10 F-I-(A)6.70% 10/11 F-I-(A)6,75% 07/09 F-I-(A)6,80% 05/12 F-I-(A)7,50% 06/10 F-I-(A)7,50% 09/09 F-I-(A)-

109,16 108,81 110,11 109,71 106,86 106,56 99,91 99,91 103,61■ 103,56 108,98■ 108,71 101,26■ 101,26 110,84 110,9 ■ 106,11 106,1 102,9■ 102,76

1,48 4,86 3,7 5,95 6,43 2,46 3,51 4,71 4,3 2,34

Samedi 17 janvier 2009 Investir n° 1828

OSEO BDPME FR0000186215 FR0000584179 FR0000584153 FR0000584138

/070109■ 112,01 3,25 25-04-11 Cofinoga /300608 ■ 98,5 3,27 25-04-09 FR0000209272 5,60% 06/10 F-I-(A)/021208■ 102,63 2,85 19-08-11 FR0000207813 6,35% 04/09 F-I-(A)■ 0,73 20-11-15

FR0000582983 5,75% 11/09 F-I-(A)-

101,91 101,76 1,21 05-11-09

RFF - Réseaux Ferré de France 4,87 26-02-13 4,16 25-04-09 0,83 25-01-09 3,38 22-07-09

Alstom FR0010167254 6,25% 03/10 F--(A)-

101,8■ 100,5 5,55 03-03-10

Banque Fédérale des Banques Populaires FR0010230995 FR0010194597 FR0010255422 FR0010376392 FR0010135012 FR0000186041 FR0000475469 FR0010115733 FR0010422766 FR0010318808 FR0000186140 FR0010018929 FR0000586158 FR0010091041 FR0010550806 FR0010032821 FR0010522342 FR0000181232 FR0000188096 FR0000188856 FR0000186371 FR0000187296 FR0000188252 FR0000487134 FR0000188898 FR0000586075 FR0000187619 FR0000188443 FR0000186843 FR0000187064 FR0000186488 FR0000186645 FR0000586059 FR0000586042

3,30% 05-2015 TSR F--(A)■ 80,6■ 79,66 0,48 3,50% 08/15 TSR F--(A)83,3■ 81,51 1,45 3,60% 2016 TSR F--(A)■ 83 82 0,16 3,80% 11/16 TSR F--(A)80 80 0,81 3,90% 01/15 TSR F-I-(A)■ 87,01 85,59 3,83 4% 03/09 TSR F-I-(A)100,09 98,85 3,56 4% 06/13 TSR F--(A)91,03 91,03 2,3 4,10% 11/14 TSR F-I-(A)■ 88,27■ 85,61 0,85 4,20% 03/17 TSR F--(A)83,75 ■ 81 3,61 4,20% 06/16 TSR F--(A)■ 81,3 ■ 82 2,11 4,30% 05/09 TSR F-I-(A)■ 98,26■ 99,02 2,8 4,30% 10/13 TSR F-I-(A)■ 92,15 90,31 1,01 4,50% 02/09 TSR F-I-(A)■ 98,16■ 99,01 4,32 4,50% 04/14 TSR F--(A)■ 92,5 90,63 2,1 4,60% 01/18 TSR F--(A)82,52■ 82,51 4,52 4,60% 02/14 TSR F-I-(A)■ 92,8 92,8 4,31 4,60% 12/17 TSR F--(A)83,6 82,06 0,57 4,70% 11/12 TSR F-I-(A)■ 98,12■ 97,15 0,73 4,90% 01/12 TSR F-I-(A)- ▼ ■ 99 99 0,16 4,90% 02/13 TSR F-I-(A)96,11 95,51 4,71 5% 07/09 TSR F-I-(A)/130204■ 102,91 2,75 5,20% 02/11 TSR F-I-(A)100,02■ 99,51 4,83 5,20% 03/12 TSR F-I-(A)- ▼ ■ 98,5 98,5 4,27 5,30% 10/11 TSR F-I-(A)/070109 ■ 98,6 1,41 ■ 0,55 5,375% 12/12 TSR F-GE-(A)5,40% 06/10 TSR F-I-(A)100,56■ 99,11 3,39 5,50% 07/11 TSR F-I-(A)100,61 ■ 99,6 2,86 5,50% 07/12 TSR F-I-(A)■ 99■ 98,96 2,74 5,60% 08/10 TSR F-I-(A)■ 100,5 100,3 2,39 5,70% 10/10 TSR F-I-(A)■ 99,32 99,32 0,95 5,80% 11/09 TSR F-I-(A)■ 100,16■ 100,05 0,87 6% 05/10 TSR F-I-(A)99,05■ 99,52 4,31 6% 06/10 TSR F-I-(A)102,2 101,4 3,72 6% 12/09 TSR F-I-(A)100,4 101,45 0,51

29-11-15 23-08-15 05-01-16 04-11-16 28-01-15 02-03-09 25-06-13 06-11-14 13-03-17 22-07-16 28-05-09 27-10-13 05-02-09 04-08-14 28-01-18 13-02-14 07-12-17 25-11-12 09-01-12 04-02-13 04-07-09 16-02-11 27-03-12 16-10-11 18-12-12 06-06-10 15-07-11 23-07-12 18-08-10 21-11-10 27-11-09 04-05-10 09-06-10 21-12-09

Banque Fédérative du Crédit Mutuel - BFCM

4,25% 06/15 TSR F-I-(A)4,30% 02/11 TSR F-I-(A)5,20% 09/17 TSR EMTN F--(A)5,25% 11/13 TSR F-I-(A)5,50% 02/14 TSR F-I-(A)5,70% 05/12 TSR F-I-(A)5,70% 10/99-2011 TSR F-I-(A)5,80% 10/12 TSR F-I-(A)6,20% 05/09 TSR F-I-(A)-

FR0010318022 FR0010163535 FR0010163444 FR0000186108 FR0000186090 FR0010289082 FR0010177949 FR0010138487 FR0010401026 FR0000189250 FR0010550004 FR0000186223 FR0010456384 FR0010052233 FR0010476952 FR0010567677 FR0010429092 FR0000582454 FR0010089631 FR0010476978 FR0010095513 FR0010521559 FR0000189268 FR0000188849 FR0010634485 FR0000582462 FR0010550053 FR0000187320 FR0000188468 FR0000188021 FR0000188112 FR0000188302 FR0000187601 FR0000187767 FR0000187866 FR0000581993 FR0000582009 FR0000581985 FR0000188526 FR0010567651 FR0000186991 FR0000187148 FR0000581977 FR0000187213 FR0000581894 FR0000187015 FR0000186694 FR0000186686 FR0000186579 FR0010599209 FR0010631671 FR0000581969 FR0000186462 FR0000186389 FR0010692293 FR0010692590 FR0010691733

93,5 90,9 100,2 99,85 95,5 93,07 101,15 101 101,26 100,35 103,15 103 103,11 102,65 105 103,3 ■ 100,1■ 100,07

2,42 3,88 1,64 1,05 5,02 3,92 1,31 1,32 4,25

27-06-15 26-02-11 28-09-17 09-11-13 22-02-14 15-05-12 29-10-11 30-10-12 16-05-09

20-10-12 24-03-13 06-06-11 24-01-09 05-02-10 09-09-11 15-07-09 13-05-12 26-06-10 BNP Paribas Personal Finance (ex-Cetelem) /050109■ 105,95 2,73 08-08-12 29-09-09 FR0000585770 6% 08/12 F-I-(A)-

FR0000189177 FR0000188781 FR0000584542 FR0000186454

84,6 83,36 87,61 86,95 84,65 83,21 90,51 89,45 86,7 85,6 92 89,26 ■ 94,53■ 87,38 91,01 90,96 101,35 100,68 101,25 100,85 94,47 94,15 101,5 101,5 101,81 101,4 101,22 101,3 102,22 101,91 101,69 102 101,63 101,41 40,1

3,4 2,26 0,4 4,21 1,3 0,74 0,53 1,07 4,48 1,58 0,35 2,94 4,06 0,41 1,25 1,18 5,01

24-02-18 04-07-15 17-12-16 14-02-15 08-10-16 22-02-18 12-12-15 02-11-19 28-02-11 28-09-11 27-06-18 29-06-11 19-04-12 24-12-09 30-10-11 05-11-11 06-03-10

39,5 0,01

05/11 F-GE-(S)2% 02/14 F-GE-(A)3,90% 02/17 TSR F-GE-(T)4% 03/11 F-I-(A)4% 03/11 TSR F-I-(A)4% 03/18 TSR F-GE-(T)4% 04/17 F-GE-(T)4% 12/04-2012/16 F-GE-(T)4% 12/15 F-GE-(T)4,10% TSDI Pe-GE-(T)4,20% 12/19 F-GE-(T)4,25% 04/11 F-I-(A)4,30% 04/19 F-GE-(T)4,40% 02/16 F-GE-(T)4,40% 06/12 F-GE-(T)4,40% 08/13 TSR F-GE-(T)4,40% 2018 F-GE-(T)4,50% 12/10 F-I-(A)4,60% 06/16 F-GE-(T)4,60% 06/19 F-GE-(T)4,60% 07/16 F-GE-(T)4,70% 10/17 F-GE-(T)4,70% TSDI Pe-GE-(T)4,90% 12/09 TSR F-I-(T)5% 08/12 F-I-(T)5% 09/10 F-I-(A)5% 12/12 F-GE-(T)5,10% 01/12 TSR F-I-(T)5,10% 06/12 TSR F-I-(T)- ▼ 5,10% 10/13 TSR F-I-(T)5,10% 12/13 TSR F-I-(T)5,20% 03/14 TSR F-I-(T)- ▼ 5,20% 06/13 F-I-(T)5,20% 07/13 F-I-(T)5,20% 09/13 TSR F-I-(T)5,25% 06/10 Tr. A, B, C F-I-(A)- ▼ 5,25% 06/10 Tr. D F-I-(A)- ▼ 5,25% 12/09 F-I-(A)5,40% 06/14 TSR F-I-(T)- ▼ 5,40% 08/20 TSR F-GE-(T)5,45% 02/09 F-I-(A)5,50% 11/12 TSR F-I-(T)5,50% 12/97 01/09 F-I-(A)5,60% 01/13 TSR F-I-(A)5,60% 03/09 Tr. D F-I-(A)- ▼ 5,60% 09/12 TSR F-I-(A)5,60% 12/11 F-I-(A)- ▼ 5,65% 01/10 F-I-(A)5,75% 02/12 TSR F-I-(A)5,80% 04/20 TSR F-GE-(T)5.30% 07/11 F-I-(T)6% 12/09 Tr. C F-I-(A)Int. Prog. Trim 11/10 F-I-(T)Int.Prog.Trim. 09/11 F-I-(T)6,25 % 12/20 F-GE-(T)4,75% 12/13 F--(T)Tv 12/11 F-GE-(S)-

4,50% 01/16 TSR F-I-(A)5,25% 01/15 TSR F-I-(A)5,50% 01/10 TSR F-I-(A)6% 11/11 TSR F-I-(A)5,50% 98 A F-I-(A)4,50% 03-16 TSR F-I-(A)5,25% 02 TSR F-I-(A)6% 99 TSR F-I-(A)-

■ 78,6

78,6 85,61 85,21 98,66 97,7 99,11 98,53 84,41 83,71 88,81 88,51 86,51 86,21 91,21 90,71 88,2 87,92 96 95,48 98,96 97,5 88,23 86,97 93,61 93,51 97,11 96,67 96,35■ 96,11 90,01 89,54 99,56 ■ 99,3 94,61 94,26 90,15 89,32 94,61 94,21 93,1 92,35 72,15 72,5 95,2 94,41 ■ 86,7 ■ 83,4 100,56 100,75 93,15 92,1 99,69 100,26 99,86 99,26 98,17 97,3 98,11 97,41 99,12 98,61 100,26 100,05 100,56 100,05 98,42 97,8 101,19■ 99,91 100,49 100,45 101,04 100,67 99,75 99,51 94,01 93,01 99,95 99,8 100,8 100,52 101,27 100,77 100,52 100,52 100,06 100,01 100,07 99,65 101,84 101,61 100,35■ 100,3 100,61 101,01 98,23 97 101,6 100,35 101,45 101,8 103,07 101,27 104,62 103,8 102 101,45 97,67 98,71 ■ ■ 97,9

0,76 1,78 0,57 3,42 3,42 0,54 0,02 0,33 0,33 0,21 0,29 3,16 0,97 0,79 0,28 0,93 0,67 0,62 0,52 0,29 0,15 0,08 0,24 0,45 1,1 1,71 0,35 1,15 0,67 0,93 0,6 0,66 0,74 0,06 0,61 3,32 3,32 0,66 0,36 1,15 5,03 1 0,45 5,59 4,6 1,92 0,49 5,59 5,48 0,08 0,09 0,84 1,48 0,68 0,59 0,45 0,3

lôtu

em

ec

es

rs d Cou

eur Val

tur

1,14 1,26 2,85 2,67 0,99 3,4 1,36 3,93 3,83 1,25 1,69

18-10-16 12-10-10 14-06-16 30-06-11 14-11-11 05-06-10 22-10-11 05-05-10 23-05-11 03-11-10 10-10-09

Lafarge ■ 102,5

102,1 0,72 04-12-13

Lagardère FR0000476061 4,75% 07/13 F-I-(A)-

92,8 91,51 2,54 10-07-13

LCL (ex-Crédit Lyonnais) FR0000470973 FR0000187353 FR0000483703 FR0000165912 FR0000584997

4,95% 2012 TSR F-I-(A)5,20% 2011 TSR F-I-(A)5,75% 12/10 TSR F-I-(A)TMO 85 TSDI Pe-GE-(A)TMO 85 TSDI Pe-I-(A)-

99,5 98 100,9 100 101,35 101,7 43■ 40,11 /080109 ■ 42,8

0,49 16-12-12 5,03 02-02-11 0,74 05-12-10 0,16 0,78

■ ■

1,6 20-09-16 0,21 06-01-14

Locindus FR0010369579 4,75% 09/16 F--(A)FR0010028001 5% 01/14 F--(A)-

Lyonnaise de Banque FR0000188930 FR0000186256 FR0000187718 FR0000186652

4,75% 02/15 TSR F-I-(A)4,80% 06/11 TSR F--(A)5,70% 07/13 TSR F--(A)6% 03/12 TSR F-I-(A)-

/301208 ■ 86,8 99,22■ 98,15 ■ 102■ 99,25 101,71■ 100,07

FR0010681551 E3M - 1,51% 12/13 E-GE-(T)-

4,28 2,76 3,11 5,33

26-02-15 25-06-11 06-07-13 03-03-12

09-05-11 28-02-14 28-02-17 15-03-11 15-03-11 03-03-18 19-04-17 22-12-16 22-12-15

0,09 30-12-13

■ 69

0,31 31-12-12

PCAS FR0010480707 5,25% 12/12 F--(T)-

■ 99

69

Radian (Emprunts garantis par la CNCA) FR0000186207 FR0010391458 FR0010413633 FR0010028084 FR0000186272 FR0010482141 FR0010549881 FR0000186520 FR0000187577 FR0000187627 FR0000186876 FR0000187205 FR0010622035 FR0010695817

4,10% 05/09 TSR F-GE-(A)4,306% 11/16 TSR F--(A)4,346% 12/16 TSR F--(A)4,5% 03/13 TSR F--(A)4,50% 06/09 TSR F-I-(A)4,80% 07/17 TSR F--(A)5,10% 12/17 TSR F--(A)5,25% 11/09 TSR F-I-(A)5,40% 05/11 TSR F-I-(A)5,50% 06/11 TSR F-I-(A)5,55% 06/10 TSR F-I-(A)5,65% 12/10 TSR F-GE-(A)6,05% 06/18 TSR F-I-(A)6,05% 12/19 TSR F-I-(A)-

100,16

100 2,75 ■ 0,94 ■ 0,27 94,89 95,34 0,8 100,15 100,15 2,53 /241208 ■ 88 2,62 92,63■ 90,01 0,49 101,04 101 0,76 100,59 100,25 3,51 100,73■ 100,97 3,24 100,04 100,02 3,16 101,59 101,35 0,73 99,89 98,47 3,46 ■ 0,38 ■ 98,45

21-05-09 02-11-16 29-12-16 17-11-13 30-06-09 06-07-17 17-12-17 29-11-09 29-05-11 20-06-11 27-06-10 05-12-10 26-06-18 29-12-18

2,7 3,86 1 2,99 4,15 1,01 3,21 1,25 4,42 0,54 1,26 2,54 1,14 2,88 3,02 1,37 1,55 4,3 2,99 1,19 3,22 2,94 6,03

13-05-17 03-02-17 26-10-18 15-05-18 11-02-19 29-10-16 06-05-16 13-10-15 04-02-16 09-12-10 16-10-14 16-07-19 30-10-19 29-06-10 03-07-14 21-10-11 10-10-13 13-04-12 10-07-12 05-11-12 29-06-13 23-07-09 31-01-09

27-12-12 25-04-11 30-04-19 16-02-16 29-06-12 04-02-13 26-02-18 Renault Crédit International SA 02-12-10 11-06-16 Société Générale 29-06-19 FR0010186304 3,90% 05/17 TSR F--(A)85,69 85,32 09-07-16 FR0010154906 4% 02/17 TSR F--(A)87,35 86,53 15-10-17 FR0010375113 4,20% 10/18 TSR F--(A)■ 87,31 86,36 FR0010318659 4.35% 05/18 TSR F--(A)87■ 85,23 19-12-14 FR0010420190 4.40% 02/19 TSR F-I-(A)■ 87,45 87,6 01-08-12 FR0010125476 4,40% 10/16 F-I-(A)89,8 89,15 18-09-10 FR0010071027 4,50% 05/16 TSR F-I-(A)■ 91,42 91,01 27-12-19 FR0010016790 4,55% 10/15 TSR F-I-(A)92,76 ■ 92,3 30-01-12 FR0010042226 4,6% 02/16 TSR F-I-(A)92,52 ■ 91,7 05-06-12 FR0000584922 4,60% 12/10 TSR F-I-(A)99,95 99,61 15-11-13 FR0000188724 4,75% 10/14 TSR F-I-(A)95,22 94,9 10-12-13 FR0010482174 4.90% 07/19 TSR F--(A)■ 91,1■ 89,52 06-03-14 FR0010520882 5% 10/19 TSR F--(A)91,16 91,55 01-06-13 FR0000572562 5,10% 06/10 TSR F-I-(A)100,86 100,68 17-07-13 FR0000188492 5,45% 07/14 TSR F-I-(A)■ 99,3 98,63 10-09-13 FR0000186439 5,45% 10/11 TSR F-I-(A)■ 101,3 100,9 04-06-10 FR0000187940 5,50% 10/13 TSR F-I-(A)■ 100,2 100,1 04-06-10 FR0000186744 5,55% 04/12 TSR F-I-(A)■ 101,25 101,01 06-12-09 FR0000186926 5,60% 07/12 TSR F--(A)■ 101,18■ 100,6 28-06-14 FR0000187122 5,65% 11/12 TSR F-I-(A)101,18■ 100,52 04-02-20 FR0000187643 5,70% 06/13 TSR F-I-(A)100,99 100,63 18-02-09 FR0000572547 5,90% 07/09 TSR F-I-(A)100,86 100,79 15-11-12 FR0000572521 6,20% 01/09 TSR F-I-(A)100,05 100,08 22-12-09 22-01-13 Sodexo 27-03-09 FR0000186124 4,625% 03/09 F-I-(A)/111208■ 95,37 18-09-12 20-12-11 Sofinco 25-01-10 FR0000585515 5,15% 07/09 F-I-(A)■ 100,2■ 99,47 07-02-12 16-04-20 Total 15-07-11 FR0000187080 5,65% 10/10 F-I-(A)■ 102,51■ 101,92 01-12-09 Veolia Environnement 04-11-10 /101207■ 103,06 17-09-11 FR0010397927 4,375% /01/17 F--(A)18-12-20 Vivendi 18-12-13 ■ 99,9 ■ 100 30-12-11 FR0000207581 6,50% 01/09 F-I-(A)-

3,94 16-03-09 2,81 06-07-09 1,38 24-10-10 0,06 16-01-17 6,32 31-01-09

OBLIGATIONS FONCIERES 82 ■ 85,4 0,38 17-12-14 ■ 85,41 ■ 84,6 /070109 ■ 94 /231208■ 99,27

0,21 0,27 0,2 103,23 102,7 1,3

/231208■ 99,27 0,2 ■ 85,41 ■ 84,6 0,21 /070109 ■ 94 0,27 103,23 102,7 1,3

Crédit du Nord - CDN FR0010379818 4,15% 06-11/18 TSR F--(A)- ▼

■ 4,38% 06-10/16 TSR F--(A)- ▼ 4,55% 10/10 TSR F-I-(A)- ▼ /080109■ 99,45 4,70% 04-16 TSR F-I-(A)- ▼ ■ 92,3 91,5 4,75% 06/11 TSR F-I-(A)100,5 ■ 99,5 5,30% 11/11 TSR F-I-(A)- ▼ 101,8 101,1 5,40% 06/10 TSR F-I-(A)- ▼ 101,4■ 100,92 5,45% 10/11 TSR F-I-(A)- ▼ 102,1■ 101,35 5,50% 05/10 TSR F-I-(A)- ▼ 101,3■ 100,8 5,75% 05/11 TSR F-I-(A)■ 101,85■ 101,85 5,75% 11/10 TSR F-I-(A)■ 101,6■ 102,5 6% 10/09 TSR F-I-(A)101,15 101,95

Overlap Groupe

/151208■ 97,05 3,45 10-06-10 /291208■ 99,85 4,91 14-04-09 ■ 99

re Cou . pré (en pon c c. o Dat %) uru e am ort.

¿ AUTRES F. Fixage - ‚ La valeur fait l’objet d’un contrat d’animation

FR0010032730 5,448% 12/13 F-I-(A)-

Crédit Mutuel Nord Europe - CMNE FR0000584542 FR0000189177 FR0000188781 FR0000186454

¿ COUPONS (A).Coupon annuel – (Cu). Coupon unique – (M). Coupon mensuel – (S). Coupon semestriel – (T). Coupon trimestriel – (3Q). Trois fois par an – (0cp). Zéro coupon

Clô

re em . pr Co éc. (enupon %) cou ru Da te a mo rtis s. Cod e Is in es

4,6 16-04-09

Crédit Industriel et Commerciel - CIC

BNP Paribas FR0000189219 FR0000186058 FR0010517334 FR0000187999 FR0000102873 FR0000186793 FR0000186447 FR0000187098 FR0000585671

98,1 97,11 /240708 ■ 97,6 100,16 100,2

FR0010379800 FR0000209900 1,1 24-07-13 FR0010082933 FR0000186264 FR0000187981 0,33 20-12-13 FR0000209231 3,44 09-04-18 FR0000186421 4,37 28-02-11 FR0000186777 FR0000187544 0,47 14-12-10 FR0000187114 2,15 17-08-10 FR0000208233

Crédit Agricole SA (Ex: CNCA)

RATP

GOE. Remboursement par anticipation au gré de l’obligataire ou de l’émetteur

lôtu ec

■ ■ ■

FR0010154385 7,50% 01/05 TSDI Pe-GE-(T)-

4,375% 04/2011 F-I-(A)4,40% 04/09 F-I-(A)6,70% 08/11 F-I-(A)P3R +0,10% 11/15 F-I-(T)-

Clô tur

rs d

ur

tur

Val e

es

Cou em. p (en pon c réc. %) our u Da te a mo rtis Cod s. e Is in

re lôtu ec

Clô

/301208■ 100,09 3,71 25-04-09 FR0010410142 3,75% 12/13 EMTN F-I-(A)FR0010606848 4,375% 04/18 EMTN F--(A)Dexia (ex-CLF) FR0010588541 4,875% 02/11 EMTN F--(A)FR0000208951 4,51% 03/09 F-I-(T)/010702■ 96,59 0,22 26-03-09 Caisses d'Epargne - CCCEP FR0000584666 6% 07/09 F-I-(A)99,91 99,91 5,41 26-02-09 FR0000582512 4,50% 12/10 TSR F-I-(A)- ▼ Crédit National (Emprunts non garantis) FR0000582496 5% 08/10 F-I-(A)FR0000583163 Natixis 5,80% 97-09 F-I-(A)- /301208■ 96,78 2,92 21-07-09 FR0000582306 6% 04/09 F-I-(A)- ▼ FR0000583155 Natixis 7,75% 93-19 F-I-(A)125,81■ 124,81 4,97 01-06-19 Caisses d'Epargne - CNCEP FR0000583213 Natixis Tec10 98-09 F-I-(T)- /160908■ 96,55 0,85 25-01-09 FR0010286294 3,75% 02/18 F-I-(A)- ▼ Départements, Régions, Villes et T.O.M (Emetteurs FR0000189227 4,10% 07/15 TSR F-I-(A)FR0010134999 4,20% 04/16 TSR F-I-(A)- ▼ groupés) FR0000188948 4,50% 02/15 TSR F-I-(A)■ 0,31 20-12-12 FR0010114991 4,50% 10/16 TSR F--(A)FR0010139873 Rég. IDF 3,50% 04-12 F--(A)■ 2,1 25-07-17 FR0010576454 4,55% 02/18 F--(T)FR0010348680 Rég. IDF 4,25% 06-07/17 EMTN F--(A)FR0000584740 Rég. IDF 5,80% 09 F-I-(A)■ 99,71 99,8 1,92 22-09-09 FR0010032581 4,80% 12/15 TSR F-I-(A)■ 2,71 26-05-16 FR0010525691 4,90% 11/19 F--(T)FR0010326793 Ville Paris 4,125% 06-05/16 EMTN F--(A)FR0000187452 5% 02/11 F-I-(A)EDF - Electricité de France FR0000187932 5% 09/11 F-I-(A)XS0179486526 4,625% 03/13 EMTN F--(A)- /130608■ 95,54 0,96 06-11-13 FR0010621532 5,10% 06/18 F--(T)FR0000187700 5,20% 06/11 F-I-(A)GDF - Gaz de France FR0000188385 5,35% 04/12 F-I-(A)FR0000472326 4,75% 03/13 EMTN F-I-(A)/051108■ 107,46 4,37 19-02-13 FR0000186553 5,40% 12/09 F-I-(A)FR0000472334 5,125% 02/18 EMTN F-I-(A)- /011008■ 123,95 4,72 19-02-18 FR0000187106 5,50% 10/11 F-I-(A)FR0000186504 5,60% 11/11 TSR F-I-(A)France Télécom FR0000186678 5,70% 03/10 F-I-(A)FR0000583296 5,70% 07/10 F-I-(A)/080109■ 101,81 2,81 25-07-10 FR0000583312 Tec 10 98 F-I-(T)/181208 ■ 99,5 0,85 25-01-09 Casino

94,5■ 92,27 0,48 18-12-15 2,4 15-07-10 FR0010539627 5,10% 07-15 TSR F--(A)FR0000187676 5,40% 06/11 TSR F-I-(A)100,55 99,52 3,05 29-06-11 FR0010615930 5,50% 06/16 TSR F--(A)94,61■ 91,25 3,3 16-06-16 94,61■ 91,25 3,3 16-06-16 2,99 29-06-09 FR0010615930 5,50% 06/16 TSR F--(A)101,03 101,22 2,55 08-08-11 3,4 28-06-12 FR0010641126 5,60% 08/11 F--(A)Crédit Coopératif 3,4 28-06-12 Belvédère 3,51 30-06-10 FR0010139071 4% 04/14 TSR F-I-(A)28 6,01 11-04-14 1,18 15-11-10 FR0010304774 TSR 7,692% 06-04/14 A F-GE-(A)- ■ 27,29

Caisse Nationale des Autoroutes - CNA (Autres

■ 95■ 89,51

Caisse des Dép - CDC

Charbonnages de France (Autres émissions)

FR0000572232 5,40% 02/13 F-I-(A)■ 106,35 ■ 106 FR0000572216 5,60% 04/09 F-I-(A)99,81 100,57 25-04-22 FR0000572224 CNOTEC -0,8% 01/09 F-I-(T)- /231208■ 99,16 25-10-19 SNCF 26-12-12 101,6■ 101,51 25-01-09 FR0000582801 6,75% 07/09 F-I-(A)-

Certificats principaux octobre FR0000191280 FR0000187031 FR0000187882 FR0000188708 FR0010011148 FR0010112532 FR0010216499 FR0000187387 FR0000570939 FR0000571135 FR0000578536

/041007■ 98,21 2,98 24-04-09 FR0010490904 0,335% 07/13 F--(T)-

SECTEUR PRIVÉ /061008 ■ 98,4 /291208■ 97,68 ■ 95,55■ 94,75 ■ 92,54■ 92,13 /231208■ 88,84 /291208■ 86,58 /081208■ 80,92 ■ 79,9 ■ 79 /291208■ 70,68 /290908■ 55,98 /081208■ 59,82 ■ 56 ■ 55,4 ■ 42,47■ 45,42 ■ 33,39■ 35,35

¿ TYPES DE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ I. Interdit : pas de remboursement par anticipation GO. Remboursement par anticipation au gré de l’obligataire GE. Remboursement par anticipation au gré de l’émetteur

FR0000572349 5% 04/09 F-I-(A)-

Certificats principaux avril FR0000191272 FR0000191314 FR0000570749 FR0000188336 FR0000188997 FR0010061267 FR0010163550 FR0010288373 FR0000189169 FR0010193003 FR0000571036 FR0000571077 FR0000571200 FR0010070078 FR0010172205

rs d

eur

FR0000186066 4% 99-09 F-I-(A)-

IF. Obligation « in fine » : remboursement en une seule fois selon le contrat d’émission Pe. Remboursement perpétuel

Bonduelle

La Poste (Emprunts non garantis)

Obligation OAT aux Particuliers FR0010235176 FR0010094375 FR0010135525 FR0010447367 FR0010050559 FR0000188955 FR0000571424 FR0000188013 FR0010216481 FR0000188799 FR0010288357 FR0000186413 FR0010163543 FR0010192997 FR0010415331 FR0000571432 FR0000188989 FR0010061242 FR0010604983 FR0010171975 FR0000186199 FR0010011130 FR0010112052 FR0010371401 FR0010670737 FR0000189151 FR0010466938 FR0010517417 FR0010070060 FR0000188690 FR0000188328 FR0000187874 FR0000187361 FR0000186603 FR0000571218 FR0000187023 FR0000187635 FR0000571150 FR0000570731 FR0000571085

¿ CATÉGORIES DE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ Ant. Remboursement anticipé E. Remboursement échelonné

Val

Cou

Val

Cod

eur

e Is

in

rs d ec Clô lôtu tur re es em . pr Cou éc. (en pon c %) our u Da te a mo rtis Cod s. e Is in

¿ TYPES DE TAUX PPMT. Part principale à maturité terme

TRE. Taux révisable annuellement sur les fonds d’Etat TSDI. Titre subordonné à durée indéterminée TSR. Titre subordonné remboursable TSIP. Titre subordonné à intérêt progressif TV. Taux variable

Cou

TAM. Taux variable à référence monétaire annuelle TEC 10. Taux révisable échéance constante sur les OAT TME. Taux variable référencé sur les fonds d’Etat TMM. Taux variable à référence monétaire mensuelle TMO. Taux variable à référence obligataire TRA. Taux révisable annuel TRM. Taux flottant TRO. Taux révisable tous les trois ans TRO6. Taux révisable semestriel

Cou

Les obligations sont classées par ordre croissant de taux pour chaque émetteur. A l’intérieur de ce libellé sont indiqués, dans l’ordre, le taux, la date d’échéance (mois/année), le type de taux, la catégorie puis le type de remboursement et, entre parenthèses, la fréquence du coupon.

85,8

85,2 0,86

Compagnie de Financement Foncier - CFF

■ FR0010391029 3,75% 02/10 F--(A)/110906■ 110,09 04-01-16 FR0000474652 4,50% 05/18 F-I-(A)02-01-15 Caisse de Refinancement de l'Habitat - CRH 08-01-10 /130607■ 98,01 03-11-11 FR0000188864 4% 10/09 F-I-(A)FR0010134379 4,10% 10/15 F-I-(A)/221008■ 94,69 FR0010018275 4,25% 10/14 F-I-(A)/140508 ■ 99 /131006■ 116,14 08-01-10 FR0000488702 5% 10/13 F-I-(A)/181108 ■ 99 04-01-16 FR0000186561 5,75% 04/10 F-I-(A)02-01-15 Dexia Municipal Agency 03-11-11 FR0000472417 4,25% 02/13 EMTN F-I-(A)/081208 ■ 98,3 FR0000488132 5,25% 02/17 EMTN F-I-(A)/150208■ 108,83 /060109■ 92,27 06-11-18 FR0000497430 5,50% 04/10 F-I-(A)-

3,38 26-02-10 3,08 16-05-18 0,96 0,99 1,03 1,21 4,27

25-10-09 25-10-15 25-10-14 25-10-13 25-04-10

3,9 20-02-13 5,02 06-02-17 4,07 26-04-10


BOURSES ÉTRANGÈRES XVII

Derniers cours connus au vendredi 16 janvier 2009

Amsterdam Valeurs de l'indice

AEX 25

Helsinki

Cours en EURO 16 janv.

Aegon.................................... Ahold Kon.............................. Akzo Nobel............................ Arcelormittal.......................... Asml Holding......................... Bam Groep Kon ..................... Corio ..................................... Fugro .................................... Heineken............................... Ing Groep n.v......................... Koninklijke DSM .................... KPN Kon ................................ Randstad............................... Reed Elsevier ........................ Royal Dutch Shell A............... Royal Philips.......................... SBM Offshore........................ TNT ....................................... Tomtom................................. Unilever................................. USG People ........................... Wereldhave ........................... Wolters Kluwer ......................

4.15 9.06 30.3 17.75 12.5 6.64 33.5 21.3 22.94 6.9 19.4 10.4 14.5 9.12 19 13.6 10.12 14.2 4.8 17.9 8.5 56.46 14.16

Bruxelles

Sélection

9 janv.

Nokia A B ..............................

5.23 8.82 31.54 20.2 13 7.4 38.2 23.3 24 8.5 20 10.64 16 9.29 20 14.7 9.81 15.3 5.75 17.8 9 65.14 15

Cours en EURO

Valeurs de l'indice

Bel 20

16 janv.

Ackermans V.Haaren ............. Agfa-Gevaert ......................... Bekaert ................................. Belgacom.............................. Cofinimmo-Sicafi................... Colruyt .................................. Delhaize ................................ Dexia..................................... Fortis..................................... GBL....................................... Inbev Ex.Interbrew................. KBC....................................... Mobistar................................ Nat Portefeuille...................... Nyrstar .................................. Omega Pharma ..................... Solvay SA .............................. UCB....................................... Umicore (d) ...........................

34.2 1.96 48 27.2 95 165.24 47 2.7 1 57 17.2 16.3 56 33.9 2.3 27.67 54.2 23.6 13.21

Francfort

9 janv.

37 2.1 53 27.25 104 159.9 45.4 3.42 1.16 60.16 18 23.1 56.1 35.8 2.4 28.9 57.07 25 14.8

Cours en EURO

Valeurs de l'indice

Dax 30

16 janv.

Adidas................................... Allianz ................................... BASF ..................................... Bayer .................................... Beiersdorf ............................. BMW ..................................... Commerzbank....................... Daimler ................................. Deutsche Bank...................... Deutsche Boerse ................... Deutsche Lufthansa............... Deutsche Post ....................... Deutsche Postbank................ Deutsche Telekom................. E.ON...................................... Fresenius Med.Care............... Henkel................................... Infineon Techno n.................. K & S..................................... Linde..................................... Man ...................................... Merck.................................... Metro .................................... Munchener Ruckvers............. RWE ...................................... Salzgitter............................... Sap ....................................... Siemens................................ Thyssenkrupp........................ Volkswagen...........................

26 66.3 23.9 43.5 40 19.9 3.27 24.3 20.3 44.6 10.75 9.5 8.6 10.1 25 33 21.2 0.8 39.2 55.4 34 64 25.5 111.7 60 51.8 27.2 43.9 17.1 245.5

Cours en EURO 16 janv.

16 janv.

Madrid Valeurs de l'indice

Ibex 35 Abengoa................................ Abertis Infraes....................... Acciona ................................. Acerinox................................ Acs........................................ Banco Bilbao Vizc.................. Banco Pop. Espanol............... Banco Santander................... Banesto................................. Bankinter .............................. Bco Sabadell ......................... BME ...................................... Cintra .................................... Criteria Caixacorp.................. Enagas .................................. Endesa .................................. Fom Con Contratas................ Gamesa................................. Gas Natural ........................... Grifols ................................... Grupo Ferrovial...................... Iberdrola................................ Iberdrola Renovabl ................ Iberia Lineas Aere ................. Inditex ................................... Indra Sistemas ...................... Mapfre .................................. Obrascon Huar.Lain ............... REE ....................................... Repsol................................... Sacyr Vallehermoso............... Tecnicas Reunidas................. Telecinco............................... Telefonica.............................. Union Fenosa ........................

Milan Valeurs de l'indice

Mib 30 A2a ....................................... Alleanza Assicuraz................. Assicuraz.Gen.Ord. ................ Atlantia.................................. Banco Popolare ..................... Bca. Pop. Milano ................... Edison ................................... Enel....................................... Eni ........................................ Fiat Ord.Sico. ........................ Finmeccanica ........................ Ifil Investments...................... Intesa Sanpaolo..................... Lottomatica ........................... Luxottica Group ..................... Mediaset ............................... Mediobanca .......................... Monte Paschi Siena............... Parmalat ............................... Pirelli..................................... Prysmian............................... Saipem.................................. Snam Rete Gas ..................... Stmicroelectronics................. Telecom Italia SPA................. Tenaris .................................. Terna..................................... Tiscali SPA ............................

11.4

Cours en EURO

B.Com.Portugues................... Edp ....................................... Galp Energia-Nom ................. P.Telecom..............................

9 janv.

28 70.9 25.7 44.1 40.6 22.37 4.74 27.2 24.6 50.7 11.24 10.4 13.4 10.7 28.1 32.9 23.5 0.97 40.5 59.7 40.1 68.9 26 113.1 63.4 53.8 27.5 50.8 19 276.3

11

Lisbonne Sélection

9 janv.

9 janv.

0.81 2.8 7.75 6.26

0.83 2.74 7.68 6.39

Tod's*.................................... Ubi Banca.............................. Unicredit................................

30 10.4 1.59

30.1 Syngenta............................... 11.5 Synthes................................. 1.82 The Swatch Group................. Ubs ....................................... Cours en NOK Zurich Fin Service .................

Oslo Sélection

16 janv.

Statoilhydro........................... Yara International ..................

Stockholm Sélection

9 janv.

123 158

119 160

Sélection

227 132 143 16.8 238

Cours en ZAR 16 janv.

9 janv.

Anglo American..................... ■ 188.5 237.6 Anglogold Ashanti.................. ■ 238 259 Gold Fields Ltd ...................... ■ 77.4 91 Cours en SEK Harmony Gold ....................... ■ 93 102 16 janv. 9 janv. Impala Platinum .................... ■ 125 143 103 113 Sappi Ltd............................... ■ 37 41 66 70.8 Sasol Ltd ............................... ■ 284 306 60 63 Standard Bank Grp ................ ■ 81.5 81.8 318 328 70 75.8 Tokyo Cours en JPY 68.8 75 Valeurs de l'indice 16 janv. 9 janv. 36 42 Topix 30

ABB....................................... Electrolux B........................... 16 janv. 9 janv. Ericsson B ............................. Hennes & Mauritz B............... 12.8 12.9 Scania B................................ 12.6 13 Skf B ..................................... 85.9 93.8 Volvo B.................................. 11.2 12 32.8 34.9 Londres Cours en GBP 7.4 8.7 Valeurs de l'indice 5.6 6.4 16 janv. 9 janv. FTSE 30 6.2 6.9 9.1 9.79 8 8.1 Admiral Group ....................... 2.74 2.77 6.4 7 Alliance Trust......................... 4.12 4.5 4.7 5.1 B Sky B Group....................... 3.87 3.89 19.6 20.5 Bae Systems ......................... 1.2 1.79 4.5 5.1 Barclays ................................ 9.11 9.85 2.8 2.9 BG Group............................... 4.97 5.2 15.1 15.5 BP ......................................... 1.69 1.8 25.3 29.8 British Airways ...................... 18 18.5 21.3 23 British Am. Tobacco............... 1.24 1.39 13.1 14.4 BT Group............................... 5.6 5.71 20.7 20.8 Bunzl..................................... Cable & Wireless ................... 1.54 1.65 14 13.2 Cadbury ................................ 5.81 5.9 22.5 24 Cairn Energy ......................... 17.6 18.9 6 6.3 Cobham ................................ 1.98 2 3.1 3.1 Compass Group..................... 3.27 3.3 2.1 2.1 Diageo .................................. 9.1 9 29.1 30.4 Eurasian Natural.................... 3.29 3.68 16 16.3 Firstgroup.............................. 3.4 4.18 2.5 2.6 G4s plc.................................. 1.96 2.07 9.6 10.6 Glaxosmithkline..................... 12.5 12.9 35 35.9 Hammerson plc..................... 4.7 5.78 14.4 16.1 HSBC Holdings ...................... 5.4 6.35 6.5 7.3 Invensys................................ 1.61 1.79 20 20.2 Lloyds TSB Group.................. 1.03 1.3 7.8 8 London Stock Exch................ 5.3 5.67 15.2 16 Marks & Spencer................... 2.3 2.47 17.6 18 Pearson................................. 6 6.08 Petrofac Limited .................... 4 3.99 Cours en EURO Rio Tinto plc .......................... 15 16.3 16 janv. 9 janv. Roy Bk of Scotland ................ 0 0.53 1.4 1.48 1.3 1.39 Royal & Sun Allian................. 16.5 17 6.1 6.1 Royal Dutch Shell B............... 9.8 10.3 18 19 Shire ..................................... 4.73 4.79 12.1 13.3 Smith & Nephew ................... 3.49 3.63 4.9 5.8 Tesco .................................... Thomas Cook Group.............. 1.9 1.93 4.1 4.4 Thomson-Reuters.................. 13.4 14.6 0.98 0.92 Tui Travel............................... 2.17 2 4.3 4.5 Vodafone Group..................... 1.36 1.38 17 17.5 4.8 5.62 Zurich 11.5 11.4 Cours en CHF 2.07 2.19 Valeurs de l'indice 16 janv. 9 janv. 2.49 2.66 SMI 15.5 16.6 ABB....................................... 14 15.8 11.4 12.9 Actelion................................. 62 61 4 4.45 Adecco.................................. 35 35.6 7.49 8 Baloise-Hold.......................... 75 80 1.31 1.5 Cie Fin Richemont ................. 17.7 20 1.2 1.19 Cs Group ............................... 27.3 30 0.25 0.3 Holcim................................... 53 62.3 9.5 9.6 Julius Baer Hldg .................... 41.7 43 11.9 13 Nestle.................................... 41 40 4 3.93 Nobel Biocare Hldg................ 19 23 4.34 4.9 Novartis................................. 53 53.5 1.1 1.14 Roche Holding ....................... 169 171 7.8 8.4 Schweiz. Ruckvers. ............... 46.9 52 2.39 2.31 Swiss Life Hldg ..................... 70.4 77 0.6 0.72 Swisscom.............................. 353 353 Cours en EURO

Johannesburg

218 135 128 13.7 228

Astellas Pharma .................... Canon ................................... East Japan Railway ............... Fujifilm Holdings.................... Hitachi................................... Honda Motor ......................... Japan Tobacco ...................... Jfe Holdings .......................... Kddi ...................................... Komatsu Ltd.......................... Matsushita Elc Ind................. Millea Holdings...................... Mitsubishi Corp. .................... Mitsubishi Estate................... Mitsubishi UFJ Fin ................. Mitsui & Co ........................... Nintendo ............................... Nippon Steel Corp ................. Nissan Motor......................... Nomura Holdings................... NTT ....................................... NTT Docomo ......................... Seven & I Holdings ................ Shin-Etsu Chemical ............... Sony...................................... S'Tomo Mitsui Finl................. Takeda Pharma ..................... Tokyo Elec. Power ................. Toshiba Corp ......................... Toyota Motor Corp .................

Sydney Sélection

BHP Billiton ........................... News Corp ............................

New York Valeurs de l'indice

S&P 100 3M ........................................ Abbott Labs........................... Alcoa..................................... Allstate.................................. Altria Group Inc. .................... Amer. Elect. Power ................ American Express.................. AT&T ..................................... Avon Products Inc ................. Baker Hughes Inc .................. Bank of America.................... Baxter Intl.............................. Bk NY Mellon......................... Boeing Company ................... Bristol Myers ......................... Burlington Norther................. Campbell Soup...................... Capital One Financ ................ Caterpillar inc........................ Chevron................................. Citigroup ............................... Coca-Cola ............................. Colgate Palmolive.................. Conocophillips....................... Covidien ................................

3240 2820 6620 2105 346 2010 277300 2390 540000 1067 1125 2285 1257 1245 523 903 32600 285 326 656 4500 157900 2610 4340 2075 3760 4310 2770 386 3010

3370 3130 6600 2215 371 2080 305000 2525 563000 1238 1204 2410 1342 1422 561 989 33800 306 343 728 4780 161100 2745 4240 2195 4010 4470 2760 421 3070

Cours en AUD 16 janv.

9 janv.

29.9 13

32 13.8

Cours en USD 16 janv.

9 janv.

56 50.1 9.3 29.1 16.5 32 17 25.4 20.42 32.3 7.7 54.9 23 43 22.3 63.4 29.9 24.9 39.1 72 3.9 44.2 62.9 49.4 36.4

58 52 10.9 30.4 15.4 32.9 19.5 27 22.4 35.4 13.1 54.5 26.2 44.4 22.5 74.2 29.2 29.7 42.9 73.6 6.91 44.5 65.7 52.7 37.1

CVS/Caremark....................... Dow Chemical co. ................. Dupont de Nemours .............. EMC Corp.............................. Entergy ................................. Exelon ................................... Exxon Mobil........................... Fedex Corp............................ Ford Motor ............................ General Dynamics ................. General Electric ..................... Goldman Sachs Grp............... Halliburton............................. Hewlett Packard .................... Hj Heinz Co ........................... Home Depot .......................... Honeywell Intl........................ IBM ....................................... J.P. Morgan Chase................. Johnson & Johnson............... Kraft Foods A......................... Lockheed Martin ................... Lowe's co.............................. Mastercard............................ Mc Donald's Corp.................. Medtronic.............................. Merck And Co ....................... Microsoft Corp....................... Morgan Stanley ..................... Nike cl b................................ Norfolk Southern ................... Ntal Oilwell Varco .................. Nyse Euronext ....................... Occidental Petrol. .................. Oracle Corp ........................... Pepsico ................................. Pfizer..................................... Philip Morris Intl .................... Procter Gamble ..................... Qualcomm inc ....................... Raytheon............................... Regions Financial .................. Sara Lee Corp ....................... Schering-Plough.................... Schlumberger........................ Southern Co .......................... Sprint Nextel ......................... Target Corp ........................... Texas Instruments ................. Time Warner.......................... Tyco International .................. United Technologie ................ Unitedhealth Group................ UPS Class B .......................... Us Bancorp Delawre.............. Verizon Comm....................... Walgreen............................... Wal-Mart Stores .................... Walt Disney Co ...................... Wells Fargo & Co................... Weyerhaeuser Co .................. Williams Companies .............. Wyeth.................................... Xerox.....................................

New York Valeurs de l'indice

Nasdaq 100 Activision Blizzar ................... Adobe Systems ..................... Akamai Tech ......................... Altera Corp ............................ Amazon.com ......................... Amgen Inc............................. Amylin Pharmaceutical.......... Apollo Group A ...................... Apple .................................... Applied Materials .................. Autodesk INC......................... Baidu.com ADS ..................... Bed bath & Beyond................ Biogen Idec ........................... Broadcom Corp A .................. C.H. Robinson Wrld ...............

26.6 15.3 25.2 11.3 77 54.5 77.8 58.7 2.2 53.9 13.5 74.4 17.7 34.9 36 23.2 33 84.9 23.1 57.4 28.7 81 21 124 59.5 32.7 28.3 19.5 16.3 46.8 38.4 23.97 20.6 54.2 16.7 51.3 17.6 41.8 57.9 35.7 52.4 6.1 10.1 18.36 39.8 35.2 2.3 34.8 15 9.5 23.2 50.6 25.2 48.6 18.3 30.1 26.9 51.71 21.6 18.4 29.4 14 38.9 8

26.2 15.65 25.4 11.66 79.2 54.4 78.2 61 2.7 57.8 16 85 20.2 37.3 36.5 24 34.2 84.7 26.4 59.14 28 148.88 60.1 32.3 28.7 19.8 19.4 46.1 27.6 26.3 56.8 17.4 52.7 17.62 42.9 60 35 50.5 7.4 10.1 44.2 35.5 2.6 36.1 14.8 10.2 23.2 52.9 26.7 51.3 22.7 32.5 51.9 22.5 25.3 31.1 15.9 37.8 8.7

Cours en USD 16 janv.

9.4 21.17 13 16 51.7 57.2 12 87.2 80.6 9.9 16.1 112.7 25.7 50.6 17.1 48

9 janv.

9.3 23.8 14.9 16 55.9 58.5 11.5 86.9 90.78 10.5 18.9 121.6 25.9 48 16.9 49.1

CA Inc ................................... Cadence Design Sys.............. Celgene Corp......................... Cephalon............................... Check PNT Software.............. Cintas.................................... Cisco System Inc................... Citrix Systems ....................... Cogzt Tech Slts A .................. Comcast Class A ................... Costco Wholesale ..