Issuu on Google+


n

o i t c u d o Intr

En ce début de XXIème siècle, une réflexion nouvelle sur le monde des affaires est en marche, et les fondements même de l’entreprise sont en profonde mutation avec l’intégration de nouvelles donnes sociales et environnementales. La première caractéristique des chefs d’entreprise est d’être des hommes et des femmes d’action. Or, pour entreprendre, il faut d’abord observer de nouvelles situations et comprendre les nouveaux enjeux afin d’exploiter les idées nouvelles en vue de prendre une avance décisive sur ses compétiteurs. L’intuition et l’esprit d’entreprise se nourrissent de réflexions et d’interrogations partagées, tout au long d’une vie d’entrepreneur. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de créer KPA Consultancy Services Ltd dont l’objectif sera d’accompagner les décideurs économiques dans leurs réflexions autour des thèmes qui touchent au développement durable et aux grands enjeux du XXIème siècle. S’enrichir d’idées nouvelles pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons est un état d’esprit que nous voulons partager avec les invités et les partenaires des rencontres que nous souhaitons mettre en place de façon régulière. Confrontation directe entre le public et les intervenants, débats ouverts avec un jeu de questions/réponses, ces forums se doivent d’encourager la spontanéité des échanges et inviter le public à écouter, à réagir, à poser des questions. La variété et l’originalité des thèmes abordés en présence d’intervenants de qualité seront les grands principes de notre démarche afin que l’ouverture d’esprit, la modification des points de vue portés sur le monde, la société et les personnes, demeurent le socle de nos rencontres. Nous avons le plaisir de vous convier aujourd’hui autour du thème de « l’Ecologie Industrielle », concept qui est à la base de la nouvelle pensée des chefs d’entreprises modernes, et qui sera développé par Joel de Rosnay, Conseiller spécial du Premier Ministre en matière de Développement durable et Suren Erkman, directeur de l’Institut de politiques territoriales et d’environnement humain et Professeur associé, responsable du groupe « Ecologie Industrielle » à l’Université de Lausanne. Nous espérons que vous serez nombreux à répondre présents à cette première édition de notre forum des affaires afin que l’entreprise devienne, plus que jamais, une idée neuve à réinventer.

Jean Pierre Hardy

Pravin Ramburn

Ah Van Sin Kwok Wong


es

da

N

ten s e l l e ouv

es

ns l a d s e nc

logi o n h c écote

Résumé de la conférence de Joël de Rosnay Conseiller de la Présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie Président Exécutif de Biotics International Maurice, novembre 2010

Dans la première partie de la conférence sont abordés successivement, un rappel des bases du projet MID, les actions entreprises par le MID Steering Committee, ainsi que les éléments de présentation d’un nouveau projet de société mauricienne dans le cadre du développement durable. Une seconde partie traite de la nécessité pour Maurice de combiner les moyens de production d’énergies renouvelables dans des systèmes intégrés : solaire photovoltaïque, solaire thermique, biomasse, énergie éolienne, biocarburants de troisième génération, cogénération, géothermie. On décrit également l’intérêt pour Maurice de la production d’hydrogène par la photosynthèse et la biomasse, comme vecteur énergétique pour les piles à combustible. Une troisième partie porte sur le problème des déchets à Maurice et la question des rejets produits en fin de vie. Les rebuts des uns pouvant devenir la matière première des autres. Sont présentées des nouvelles options pour le traitement des déchets : tri automatique, valorisation, cycle du traitement de l’eau potable, production d’énergie à partir d’eaux usées grâce à la géothermie. Dans une quatrième partie, des propositions sont faites sur des objectifs possibles du Gouvernement et des entreprises mauriciennes sur la valorisation des déchets et le développement durable, ainsi que sur l’Ecologie Industrielle, en ouverture de l’intervention du Professeur Suren Erkman. Enfin, la dernière partie de la conférence compare le projet MID avec des programmes internationaux de développement durable, notamment en Australie, Singapour, Indonésie, Ethiopie, Corée du sud, Hawaii, Kenya et Tunisie. Dans ce cadre sont abordées et décrites des nouvelles tendances dans les écotechnologies et leur intérêt pour les industriels mauriciens : grille intelligente de distribution d’électricité, nouvelles cellules photovoltaïques, éoliennes off-shore, énergie des vagues, hydroliennes… La conclusion porte sur des pistes à suivre pour les industriels mauriciens, grâce à des approches globales et locales dans le cadre du « nouveau projet MID ».


e d : e l l dustrie

t il i g a ’ s uoi

q

?

n i e i g o Ecol

«Ecologie industrielle» : l’expression peut surprendre… Ces deux termes ont ici un sens bien précis : • •

«Ecologie» se réfère à l’écologie scientifique, qui étudie les différents milieux où vivent les organismes vivants. «Industrielle» désigne, au sens large, l’ensemble des activités économiques dans la société technologique moderne.

Dans cette optique, la consommation des ménages, les services de santé, les télécommunications, l’informatique, la finance, le tourisme, les loisirs, etc., sont considérés comme des activités industrielles, au même titre que l’agriculture, l’extraction des matières premières, et la fabrication des produits. L’écologie industrielle a pour objectif de faire évoluer le système économique, non durable dans sa forme actuelle, pour le rendre viable à long terme et compatible avec le fonctionnement normal des écosystèmes naturels. L’écologie industrielle présente deux caractéristiques principales: Premièrement, elle donne une vision véritablement globale des interactions entre la société industrielle et la Biosphère. L’écologie industrielle ne considère plus les problèmes comme des boîtes isolées, mais intègre l’économie, les sciences de l’ingénieur, l’écologie scientifique, la géographie, et de nombreuses autres disciplines. Deuxièmement, c’est une démarche éminemment pratique (apparue dans le milieu des ingénieurs de l’industrie aux USA, au début des années 1990), qui vise à donner un contenu opérationnel à la notion de développement durable. Dans la politique traditionnelle de lutte contre la pollution, l’Etat édicte des normes que les entreprises doivent respecter bon gré mal gré. A l’inverse de cette attitude réactive, l’écologie industrielle implique que l’initiative vienne des entreprises, car une meilleure utilisation des ressources accroît leurs performances et leur compétitivité. L’écologie industrielle constitue donc une source d’opportunités nouvelles pour les entreprises. L’écologie industrielle s’intéresse à l’évolution du système industriel dans sa globalité et à long terme. Cette approche tente de mener de front un approche à la fois rigoureuse sur le plan théorique (l’écologie scientifique) et opérationnelle (en préconisant des actions concrètes, économiquement viables). Les problèmes d’environnement ne constituent donc qu’un aspect, parmi d’autres, de l’écologie industrielle, qui oeuvre pour l’avènement d’un système industriel plus élégant, c’est-à-dire capable de générer plus de richesses et de bien-être avec moins d’impacts sur la Biosphère. Prof. Suren Erkman, ICAST, Case postale 474, 1211 Genève 12


ay n s o R oël de

J

Docteur ès Sciences, est Président exécutif de Biotics International et Conseiller de la Présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette dont il a été le Directeur de la Prospective et de l’Evaluation jusqu’en juillet 2002 . Entre 1975 et 1984, il a été Directeur des Applications de la Recherche à l’Institut Pasteur. Ancien chercheur et enseignant au Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans le domaine de la biologie et de l’informatique, il a été successivement Attaché Scientifique auprès de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et Directeur Scientifique à la Société Européenne pour le Développement des Entreprises (société de “Venture capital”). Il s’intéresse particulièrement aux technologies avancées et aux applications de la théorie des systèmes. Auteur de : “Le Macroscope” (1975, Prix de l’Académie des Sciences Morales et Politiques), “les Chemins de la Vie” (1983), “le Cerveau Planétaire” (1986), et de plusieurs rapports, notamment: “Biotechnologies et Bio-Industrie (1979), annexe au Rapport “Sciences de la Vie et Société” des Professeurs Gros, Jacob et Royer, ainsi que le rapport ayant conduit à la création du CESTA (Centre d’Etudes des Systèmes et des Technologies Avancées, 1982). Il a été chroniqueur scientifique à Europe1 de 1987 à 1995 et auteur de plusieurs ouvrages scientifiques destinés à un large public, dont “Les origines de la vie” (1965), “La Malbouffe” (1979), “La révolution biologique” (1982), “Branchezvous” (Grand Prix de la littérature Micro-informatique Grand Public 1985), “l’Aventure du vivant” (1988), “L’avenir en direct” (1989), “Les Rendez-vous du Futur” (1991), “L’homme symbiotique, regards sur le troisième millénaire”, Seuil, 1995. “La plus belle histoire du monde”, avec Yves Coppens, Hubert Reeves, et Dominique Simonnet, Seuil, 1996. “Une vie en plus, la longévité pourquoi faire ?” avec Jean-Louis, Servan-Schreiber, François de Closets et Dominique Simonnet, Seuil, 2005. “La révolte du Pronétariat”, Fayard 2006. “2020 : Les Scénarios du Futur”, Fayard 2008. “Et l’Homme créa la vie : la folle aventure des architectes et des bricoleurs du vivant”, avec Fabrice Papillon, Editions LLL, 2010. Bibliographie détaillée de tous les livres avec références sur Google Livres. Joël de Rosnay est lauréat du Prix de l’Information Scientifique 1990 de l’Académie des Sciences et du prix Benjamin Constant des Arts de la Communication 1994 de la Société d’Encouragement de l’Industrie Nationale.


an m k r E Suren

Né le 7 février 1955 à Istanbul (Turquie), de mère suisse et de père arménien. Marié à Roseline Santis, originaire du Karnataka (Inde), trois enfants. Nationalité: Suisse (La Tour-de-Peilz, VD). Langues principales: Français, Anglais, Allemand. Activités académiques: Professeur associé, responsable du groupe «Ecologie industrielle», Faculté des géosciences et de l’environnement, Université de Lausanne (depuis mars 2005). Chargé de cours à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Faculté de l’environnement naturel et construit (depuis 1997). Directeur de la Chaire d’écologie industrielle, Université de technologie de Troyes (depuis septembre 2004). [Chaire entièrement financée par des entreprises: EDF, Areva, Lafarge, etc.] Intervenant régulier dans diverses formations postgrades en Suisse, France, Inde, Chine, etc. Activités entrepreneuriales: Depuis 1994: Consultant international, entrepreneur, chercheur et enseignant, principalement dans le domaine du développement durable, de l’écologie industrielle, et de l’innovation scientifique et technologique. Directeur et Fondateur (en 1994), de l’Institut pour la communication et l’analyse des sciences et des technologies (ICAST), Genève (www.icast.org). La mission de l’ICAST est d’offrir à divers partenaires (pouvoirs publics, entreprises, organisations internationales, etc.) de l’information accessible et pertinente, équilibrée et indépendante, sur tous sujets de nature scientifique, technologique et environnementale. Fondateur et animateur du réseau Industrial Ecology Praxis, réseau international destiné à la promotion et mise en oeuvre de l’écologie industrielle (depuis 1995). Co-fondateur du bureau de conseil Ecologie industrielle conseil (EIC) sàrl, Paris (depuis 2001). Co-fondateur et Directeur international du Resource Optimization Initiative (ROI), un Public Charitable Trust, à Bangalore, Inde (depuis 2004). Le ROI est la première organisation dédiée à la promotion et la mise en oeuvre de l’écologie industrielle dans le contexte des pays en développement (www.roi-online.org). Fondateur de l’association à but non lucratif FIDEST (Formation et information sur le développement, l’environnement, les sciences et les technologies), Genève (depuis 2004). Janvier 2008: Co-fondateur et Président-gérant de l’entreprise de conseil SOFIES – Solutions for Industrial Ecosystems Sarl, Genève. (www.sofiesonline.com)


an m k r E Suren

Parcours académique et professionnel: 1981: Etudes de philosophie et de biologie: Licence ès Lettres en Histoire et Philosophie des Sciences, Université de Genève (Faculté des Lettres et Faculté des Sciences). 1982 – 1986: Enseignant secondaire à Genève, chroniqueur scientifique dans divers medias. 1987-1989: Stagiaire journaliste au sein de la rubrique économique de L’Hebdo. 1990 - 1994: Journaliste scientifique et économique pour divers medias (Suisse, France). A notamment créé, en 1990, la rubrique scientifique du Journal de Genève et Gazette de Lausanne. 1994 (février à juin): Journaliste scientifique à la rédaction du magazine indien Down To Earth publié par le Centre for Science and Environment, New Delhi, grâce à une bourse de la DDC. 2005: Doctorat en Sciences de l’environnement, Université de technologie de Troyes. Choix de publications 1) Suren Erkman : Vers une écologie industrielle. Comment mettre en pratique le développement durable dans une société hyper-industrielle, Paris, Editions Charles Léopold Mayer, 1998 (2e édition, enrichie et mise à jour, 2004). Ouvrage téléchargeable gratuitement à partir du site : www.eclm.fr 2) Suren Erkman & Ramesh Ramaswamy : Applied Industrial Ecology. A New platform for planning Sustainable Societies (Focus on Developing Countries with Case Studies from India), Bangalore, Aicra Publishers, 2003. Premier ouvrage consacré à l’écologie industrielle dans le contexte des pays en développement, issu de recherches de terrain effectuées en Inde entre 1996 et 2002. Cet ouvrage est disponible gratuitement sur le site: http://www.roi-online.org


Détails

de

e

enc r é f n o la C

Programme: 16h15 - 17h15 :

Accueil des invités et Enregistrement

17h15 - 18h00 :

Bienvenue et Discours officiels

18h00- 19h00 :

« Nouvelles tendances dans les écotechnologies et intérêts pour les industriels » par le Pr. Joel de Rosnay

19h00 - 20h00 :

« L’Ecologie Industrielle, avenir de l’économie! » par le Pr. Suren Erkman

20h00 - 22h00 :

Cocktail dinatoire

Pourquoi y assister? • • • • •

Pour mieux comprendre les dynamiques de la nécessité d’un développement durable pour l’entreprise. Pour développer nos capacités d’innovation et d’adaptation aux nouveaux enjeux mondiaux liés à l’écodéveloppement. Pour créer une synergie entre les décideurs économiques et politiques sur les questions relatives au développement durable de Maurice. Pour identifier les prochaines étapes en terme de plan d’action à moyen et long terme pour une économie verte. Pour être au courant des nouvelles tendances dans les écotechnologies et de leur intérêt pour les industriels mauriciens

Qui doit participer? • • • • • • •

PDG et membres de conseils d’administration Chefs d’entreprises et directeurs de filiales Directeurs Marketing et directeurs des Operations Entrepreneurs de tous secteurs d’activités Cadres du secteur public et privé Haut fonctionnaires Universitaires

Info pratiques: Quoi

: « REINVENTER L’ENTREPRISE : vers une écologie industrielle »

Date

: Jeudi 25 Novembre 2010 a 17h00

Lieu

: Four Points Sheraton Hotel, Ebene

Tarifs : Rs 5.000 (hors TVA) pour une inscription individuelle Offre globale de Rs 34.500 (TVA inclus) pour les entreprises inscrivant 8 participants Ces tarifs comprennent la conférence et le cocktail dinatoire.


à n o i t p Inscri

ce n e r é f a Con

l

Confirmation d’inscription: Merci de confirmer votre presence en renvoyant le formulaire ci-joint dument rempli par fax au 208 9921. Date limite d’enregistrement : Jeudi 18 Novembre 2010 PAIEMENT: Tarifs:

Rs 5.750 (TVA inclus) pour une inscription individuelle Offre globale de Rs 34.500 (TVA inclus) pour les entreprises inscrivant 8 participants Ces tarifs comprennent la conférence et le cocktail dinatoire. Aucun réglements ne seront acceptés le jour du forum avant l’accès en salle.

Les paiements doivent être effectués par chèque bancaire libellé au nom de ‘KPA Consultancy Services Ltd’ et recu à l’adresse suivante accompagnés du formulaire d’application ci-joint au plus tard le Mercredi 24 Novembre: KPA Consultancy Services Ltd, C/o Jean Pierre Hardy 2ieme étage, Fon-Sing building, 12, Rue Edith Cavell Port-Louis CLAUSE D’ANNULATION: En cas d’annulation, un remboursement en totalité sera effectué si cette annulation est faite par écrit avant le 22 Novembre par lettre recommandée. Un remplacement de participant peut être effectué.


KPA Consultancy Services Ltd Telephone: (230) 942 2525 Email: kpaconsultancy@gmail.com


REINVENTER L'ENTREPRISE : Vers uns écologie industrielle