Issuu on Google+

Conseil de fabrique de Westhalten

Nous remercions nos partenaires : Commune de Westhalten

Choeur et Orchestre de lʼUniversité de Haute-Alsace

Musique René Egelé La passion et la compétence à votre service 4, rue Rothmuller 68000 Colmar Tél : +33 (0)3 89.23.55.44 Fax : +33 (0)3 89.24.12.34 www.musique-egele.com

REQUIEM

Franz von SUPPE (1819 - 1895)

ALFA Fenorm "Créateur de lumière"

!

fenorm

Fabricant

8 rue Jean Martin 68 200 Mulhouse Courriel: alfafenorm@orange.fr Tél: +33 (0)3 89.42.33.26

depuis 1952

BSI. Benoît Sturny Informatique 20 Rue des Anémones 68250 Westhalten Tél : +33 (0)3 89.78.09.50 Fax : +33 (0)3 89.78.09.51 www.bsi-info.com

Les Grandes Sources De Wattwiller S.A. 2, rue de Guebwiller 68700 Wattwiller Téléphone : +33 (0)3 89.75.76.77 Fax : +33 (0)3 89.75.76.76 www.wattwiller.com www.spadel.com

Service Universitaire de l’Action Culturelle 1, rue Alfred Werner 68200 Mulhouse Téléphone : +33 (0)3 89.33.64.43 www.culture.uha.fr

Solistes!: Mélanie Moussay Patricia Kaehny William Lombardi Olivier Dejean Direction : Paul-Philippe Meyer www.choeur-orchestre.uha.fr

Entrée libre. Plateau

Dimanche 28 mars 2010 - 17h00 Eglise de WESTHALTEN


Le Requiem de Franz von Suppé

Solistes

Franz von Suppé est un compositeur et chef d'orchestre de nationalité autrichienne (né en 1819 à Split, Dalmatie, à l'époque dans l'Empire d'Autriche - décédé en 1895 à Vienne). Bien qu'il ait composé près de trente opérettes, ainsi que 180 farces, ballets, et autres compositions pour la scène, il reste actuellement connu principalement pour ses ouvertures dont certaines bénéficient même d'une belle notoriété comme Poète et paysan, Matin, midi, et soir à Vienne ou encore la célèbre ouverture de la Cavalerie légère, mais il a également composé des symphonies, des messes et des quatuors à cordes. Le Requiem en ré mineur est dédié par Suppé à son ami et protecteur Franz Pokorny qui fut l'un des premiers à reconnaître son talent. C'est Pokorny qui l'a engagé en 1840 au Josefstadt Theater, puis en 1845 au théâtre An der Wien, avant de mourir en 1850. Suppé achève la composition de son oeuvre le 29 Août 1855 et la première a lieu le 22 novembre de la même année à la Piaristenkirche, lors du service divin en mémoire de son ami. Le Requiem produit une forte impression, séduisant notamment par son style italianisant. D'autres exécutions ont lieu en 1856, 1858 et 1861 avec un succès renouvelé, mais l'oeuvre disparaît peu à peu de la circulation. Lors d'une ultime reprise par l'Académie de chant de Vienne, elle est finalement critiquée pour son aspect d'opéra et son caractère "trop gai et pas assez religieux". Pour Benoît Duteurtre, le Requiem de Suppé, composé par un musicien de 36 ans, n'est certes pas la méditation d'un vieillard devant la mort. Oeuvre de vastes dimensions, il témoigne en revanche d'un métier extrêmement solide et Portions d'une riche inspiration qui se traduisent d'abord par la clarté de la forme et de l'écriture, l'efficace simplicité du chant, des trames harmoniques et rythmiques. Suppé adopte le plan traditionnel de la liturgie catholique :

Mélanie Moussay, soprano, est diplômée dans la classe d’Henrik Siffert au CNR de Strasbourg. Après des études de musicologie et de théâtre, elle se perfectionne avec Jane Henschel. Elle remporte le Prix Européen d’Encouragement de la Fondation Européenne de la Culture et le Prix de la mélodie contemporaine au concours de la mélodie française de Toulouse. Elle est finaliste du concours E. Caruso à Milan et est l’unique française à participer au concours des Voix wagnériennes à Bayreuth. Elle se produit régulièrement sur des scènes d’opéra et en récitals et a enregistré le rôle de Thétis dans Persée et Andromède de J. Ibert avec l’OPS de Strasbourg. Patricia Kaehny, alto, est originaire de Steinseltz en Alsace. Elle étudie les Lettres et l’Allemand et enseigne la langue française. Elle étudie le chant avec Irmel Stengel à l’ENM de Colmar et obtient une Médaille à l’unanimité en 2005. Elle se perfectionne en chant baroque avec Michel Verschaeve et la compagnie Baroque. Elle a notamment été soliste dans Didon et Enée de Purcell, Rappresentazione di Anima e di Corpo de Cavalieri, le Magnificat de Bach, le Stabat Mater de Pergolèse, dans des messes de Haydn, Richter, Mozart. Elle intervient régulièrement dans les Choeurs de l’Opéra National du Rhin.

1. Introit et Kyrie - 2 Dies irae - 3. Tuba mirum - 4. Rex tremende - 5. Recordare - 6. Confutatis - 7. Lacrimosa - 8. Domine Jesu - 9. Hostias - 10. Sanctus - 11. Benedictus - 12. Agnus dei - 13. Libera me.

William Lombardi, ténor, est né au Brésil. Après avoir étudié le violon, il entre à la Schola Cantorum de Bâle en 1991 pour étudier le chant.Il se consacre au répertoire de l’opéra à l’Opernstudio de la Musikakademie de Bâle où il obtient son diplôme en 1996. Il se perfectionne ensuite avec H. Siffert en Alsace. Depuis, il a entre autres, chanté le rôle du Comte Almaviva dans le Barbier de Séville de Rossini, celui de Tamino dans la Flûte enchantée de Mozart s’est produit dans Lucia de Lammermoor de Donizetti, Othello de Rossini, la Somnnambula de Bellini, etc. Il s’est produit sur les scènes suisses, mais aussi en Allemagne, en Belgique et en concert avec R. Jacobs, F. Brüggen, Martin Gester.

Le Choeur et l’Orchestre de l’Université de Haute Alsace

Olivier Dejean, basse, fait ses études avec Andréa Guiot au CNR de Montpellier puis au CNSM de Lyon dans la classe de Françoise Pollet où il obtient son Prix avec mention. En 2008, il intègre l’Opéra-Studio de l’Opéra National du Rhin. On a notamment pu l’entendre dans Richard III de Batistelli, Aladin de N. Rota, Ariadne auf Naxos de R. Strauss, The Consul de Menotti, Der Jasager de K. Weill, dans La Création et la Nelsonmesse de J. Haydn. Parmi ses projets, celui du rôle de Il Comte dans Il Matrimonio segreto de Cimarosa.

Le Choeur et l’Orchestre de l’UHA réunit des étudiants, d’anciens étudiants, des personnels, des enseignants de l’UHA et leurs conjoints. Créé en 2001, le Choeur a participé à la présentation du Requiem de Verdi, aux Carmina Burana de C. Orff aux Dominicains de Guebwiller. Avec l’Orchestre Universitaire de Strasbourg, il a donné le Gloria de F. Poulenc, le Requiem de Mozart, le Beatus vir de Vivaldi, la Veuve joyeuse de F. Lehar. Avec l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, il a interprété Schicksaalslied de J. Brahms et les Djinns de G. Fauré. L’Orchestre de l’UHA a été créé en 2006. En formation symphonique, il a interprété des oeuvres de Haydn, Mozart, Sibelius, Popy, Adam, Brahms, Dvorak, Schubert,.... Avec le Choeur, ils ont interprété la Fantaisie pour piano, solistes, choeur et orchestre et la cantate Meeresstille und glückliche Fahrt de L.v. Beethoven, La Messe du Couronnement de W.A. Mozart, L’Arlésienne de G. Bizet, Zadok the Priest de G. Haendel. Les deux ensembles sont placés sous la direction de Paul-Philippe Meyer, agrégé en musique à l’UHA et directeur du Service Universitaire de l’Action Culturelle. Il est assisté de Mehdi-Nicolas Belfrekh, Chef de pupitre-hommes, et de Damaris Stussi, Premier violon.

Les mêmes interprètes redonneront le Requiem de Franz von Suppé le 22 mai 2010 au Festival International de Musique Universitaire (FIMU) à Belfort.

site internet www.choeur-orchestre.uha.fr Requiem Suppé Westhalten

Requiem Suppé Westhalten


Programme concert Westhalten