Issuu on Google+

Vivre à Savigny Magazine municipal Septembre / Octobre 2012

Une rentrée studieuse et heureuse - p.10

Sport vacances, le défi sportif -p.5

18 ème journée mondiale d’Alzheimer - p.9

Christian Delagrange, chanteur de charme - p.17


Sommaire n Souvenirs de vacances - p.4 et p.5

n Economie - p.19

n Cadre de vie - p.6 et p.7

n Sports - p.20 et p.21

n Solidarités - p.8 et p.9

n Associations - p.22

n Jeunesse - p.10 et p.11

n Histoire - p.23

n Séniors - p.12 et p.13

n Conseil municipal - p.24

n C’était à Savigny - p.14 et p.15

n Informations pratiques - p.25

n Les rendez-vous culturels - p.16 à p.18

n Expression libre - p.26 et p.27

Courrier des Saviniens « Madame le Maire, Avec ma famille, nous résidons aux Prés-Saint-Martin qui se trouvent excentrés par rapport à la gare du Transilien et du cœur de ville. De plus, nous ne possédons pas de voiture. C’est donc avec un profond désagrément que nous constatons chaque jour l’absence de desserte de notre quartier par les transports publics. Quelle solution est prévue pour remédier à ce dysfonctionnement dans un proche avenir ? » Réponse : Le Maire répond et apporte cette précision :

« Le dossier de la desserte du quartier des Prés-SaintMartin est un véritable problème depuis plusieurs décennies et nombre de Maires Adjoints ont tenté de trouver une réponse mais en vain. Sa résolution est donc un enjeu très important pour lequel j’ai décidé de me battre avec le Maire Adjoint en charge de la Sécurité et des Transports, Claude Neuilly. Sur ma demande, une étude a été commandée par le Syndicat des Transports d’Ile-de-France auprès de la RATP. Deux solutions pour le moment sont envisagées et coordonnées avec la ligne de bus 492 : la desserte de la gare de Juvisy depuis la gare de Savigny avec desserte des Prés-Saint-Martin. L’autre solution envisagée serait un retournement de la ligne 492 sur le site. Nous espérons que la solution retenue sera effective avant la fin de cette année 2012. » Très cordialement. Laurence SPICHER-BERNIER, Maire de Savigny-sur-Orge

Directeur de la publication : Laurence Spicher-Bernier, Maire de Savigny-sur-Orge. Rédaction en chef : Olivier Laurens - Chef d’édition : Delphine Mocquillon Photographies : Service Communication, Fotolia, Christian Denis. Imprimeur : L.V.R.I. - 44 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny - 91100 Corbeil-Essonnes - 01 60 89 06 22 - RC EVRY 87B479 - Code Naf 18122 Le Bulletin municipal est imprimé sur un papier 115g labélisé PEFC. Les encres utilisées sont exemptes de métaux lourds. Impressions offset et numérique conformes aux exigences IMPRIM’VERT®


Editorial

Bonne rentrée à tous ! Madame, Monsieur, La rentrée reste un moment particulier dans la vie de chacun. L’été n’a pas encore tiré sa révérence que déjà les activités reprennent. Activités professionnelles mais aussi activités de loisirs et sportives. Les enfants, s’ils n’en disent mot, sont très heureux de retrouver leurs copains, de rencontrer de nouveaux amis et de nouveaux enseignants. Même si le temps des vacances est un temps précieux, se couler de nouveau dans ses habitudes et son environnement est somme toute bien confortable. La rentrée est d’abord scolaire. Les services techniques ont profité de la période estivale pour rénover et réhabiliter certaines structures afin que nos enfants puissent retrouver le plaisir d’étudier dans de bonnes conditions. L’école maternelle Saint-Exupéry, le groupe scolaire Aristide Briand comme les différentes structures d’accueil de la petite enfance ont ainsi retrouvé une nouvelle jeunesse. Sans oublier les offices et les restaurants scolaires remis aux normes pour des repas servis dans les meilleures conditions. Enfin, comme une rentrée sans bonne nouvelle ne serait pas, un sixième accueil de loisirs dans l’école Paul Bert a ouvert ses portes pour occuper les plus petits. Et pour prolonger les moments de détente estivale, la Ville organise la deuxième édition de la Fête des enfants, le 17 septembre, consacrée à l’espace.

« Bonne nouvelle : un sixième accueil de loisirs dans l’école Paul Bert a ouvert ses portes pour s’occuper des plus petits.»

La rentrée demeure aussi le moment des bonnes résolutions. Apprendre une langue étrangère juste pour le plaisir, fréquenter régulièrement la médiathèque, pratiquer un sport pour se détendre ou pour rester en forme ou être utile en s’engageant dans l’humanitaire : votre seule difficulté est vraiment de faire un choix parmi toutes les propositions suggérées par les nombreuses associations saviniennes. Leurs bénévoles vous donnent rendez-vous lors de la nouvelle édition du Forum des associations le samedi 8 septembre au COSOM. En solo, entre amis ou en famille, venez leur rendre visite, ils seront de bon conseil pour vous guider et répondre à vos attentes. La rentrée, c’est bien évidemment la reprise de la vie culturelle. Et comme vous le savez, Savigny aime toutes les formes de culture. Alors pour vous satisfaire, il y aura en septembre un concert classique avec des œuvres romantiques de Chopin et de Liszt et plusieurs concerts entre chanson populaire avec Christian Delagrange et rock dédié aux Blues Brothers et l’hommage rendu à l’organiste du groupe mythique Deep Purple. Il y aura du théâtre avec une pièce déjantée sur l’infidélité et la vie du couple. Et pour les amateurs d’art, Serge Legat, conférencier aux Musées nationaux, racontera les maîtres du paysage vénitien au XVIIIe siècle. Enfin, comme pour surfer un peu sur la nostalgie et pour refermer l’album de l’été 2012, vous retrouverez quelques photos résumant deux mois d’activités que les plus jeunes ont pu pratiquer en Essonne et à Savigny grâce à l’opération Sports Vacances, ou les séjours à la Savinière située à la Tranche-sur-Mer pour quelques deux cents petits privilégiés. L’exposition dans le hall de la mairie qui a permis de célébrer les quatre-vingts printemps de cette très digne vieille dame a recueilli un grand succès public. Normal, car les documents proposés ont rappelé d’agréables souvenirs à plusieurs générations de Saviniens. D’autres projets sont en préparation grâce à l’équipe du Centre vendéen et au service archives-documentation de la commune. Vous espérant en grande forme, je vous adresse tous mes vœux de bonne rentrée à Savigny pour cette année qui recommence. A vos côtés, Bien fidèlement.

Laurence SPICHER-BERNIER, Maire de Savigny-sur-Orge


Souvenirs de vacances

Un été à la Savinière Les jeunes Saviniens sont revenus de La Savinière des étoiles plein les yeux après leur séjour rempli de belles surprises. Retour sur quelques souvenirs mémorables. darité par exemple, sans forcément être normatif.

« Un bateau s’est échoué dans une des salles et a perdu ses voiles, raconte le responsable des séjours primaires, Bertrand Rional. Le marin, désespéré, a sollicité Grobinet. Celui-ci ajoute une feuille à chaque intervention qu’un enfant aura réalisée. A l’issue du séjour, si le nombre de bonnes actions est conséquent, alors, le bateau aura retrouvé ses voiles et pourra repartir. » L’action collective est valorisée et chaque enfant est ainsi incité à agir dans l’intérêt du groupe.

L

’été s’en est allé et a laissé place aux souvenirs et aux photos ensoleillées de bateaux, de jeux et de rires. Le Centre de Vacances La Savinière, installé en Vendée à la Tranche-sur-Mer, a refermé ses portes sur la saison après deux mois d’activités dédiées aux nombreux enfants venus oublier les bancs scolaires.

La vie en collectivité Avec ce séjour, et quel que soit leur âge, les vacanciers ont découvert ce que signifiait vivre en collectivité et loin de leurs parents, sans drame ni pleurs car tous les animateurs, par leur joie de vivre, savent compenser l’absence du cocon familial.

Des animations étaient consacrées à l’environnement préservé de ce bord de mer : baignades et découverte des sports de voile avec les catamarans pour les plus grands et les optimists pour les plus petits. Sans oublier les animations estivales consacrées cette saison aux arts du cirque, entre acrobatie, jonglerie et chorégraphie.

nous confient deux des responsables des petits, Ludivine et Martin. Mais cependant,

« Nous sommes très proches des enfants, en tant qu’adultes, nous savons marquer avec eux une vraie différence entre notre rôle et celui de leurs parents pour éviter toute confusion. »

Valoriser le positif Au fil des années, s’est ainsi élaborée une Charte de vie commune qui pose les règles d’un bien-vivre ensemble dans un profond respect des valeurs culturelles de chaque enfant. «  Nous avons décidé de

donner des repères possibles aux enfants,

explique le directeur de la structure, Jérôme Yvernogeau. Plutôt que de poser des

Jérôme Yvernogeau, directeur du centre de vacances La Savinière entouré ,de ses collaborateurs.

4

Course d’optimists sur le plan d’eau du Maupas.

La Savinière, lieu de découvertes Véritable mémoire du site, Bernard Gaboriau, qui officie depuis 1977, a traversé toutes les périodes avec le même entrain derrière ses fourneaux. Il adore adapter ses préparations aux thématiques des séjours et propose souvent des ateliers cuisine.

« Je n’organise jamais de Semaine du goût car à La Savinière, tous les jours sont offerts au plaisir des gourmets et des gastronomes en culotte courte » explique

interdits, au-delà de ce qui est négociable ou pas dans la relation adulte-enfant, l’équipe pédagogique a souhaité valoriser les actes positifs ».

celui qui s’approvisionne aussi dans le jardin de François Charrier, l’animateur nature. Ce dernier, véritable Géotrouvetout, prend un plaisir infini à organiser ses recherches botaniques.

Ce parti pris s’est matérialisé dans la création de Grobinet, personnage emblématique de La Savinière, qui véhicule des valeurs. A l’aide de dessins, il permet aux enfants de réfléchir sur leurs comportements au quotidien, l’hygiène ou la soli-

La saison estivale est finie, mais ces deux là réfléchissent déjà aux classes de découverte qui seront accueillies dans quelques jours sur le site car à La Savinière, chaque nouvelle saison procure des plaisirs différents aux nouveaux venus.


CENTRE DE LOISIRS CHARLES-PERRAULT

Dans les coulisses du JT Avec la découverte de la fabrication de l’information, les Black Pearl, le groupe des 9-12 ans du centre Charles Perrault, se sont initiés au journalisme le temps d’une semaine pleine de surprises. Journaliste : un véritable travail Cette belle réalisation, supervisée par Armand Steiger et pilotée par Nicolas Mercier et Angélique Leroy, a été accompagnée techniquement par le service informatique de la mairie. Les enfants ont ainsi enregistré dans les locaux du centre et, par la magie du trucage, se sont retrouvés, lors de la retransmission, dans un véritable studio de télévision. Emilie et Hugo qui nous présentent en direct le journal du 23 juillet.

I

ls ne connaissent pas Andy Warhol et sa prophétie du quart d’heure de célébrité. Et pourtant, les préadolescents qui, cet été, ont fréquenté le centre de loisirs Charles Perrault, ont pu expérimenter le présage du célèbre artiste new-yorkais. Durant une semaine, fin juillet, Anne Chesnay, la directrice du centre, a programmé un journal télévisé quotidien comme nouvelle activité. Une quinzaine d’enfants, entre dix et douze ans, ont ainsi découvert la fabrication de l’information et la conception de ce type d’émission si particulière. Nos journalistes en herbe ont investi toutes les fonctions dans une grande polyvalence.

L’agenda de ces journalistes s’est déroulé comme celui des professionnels : conférence de rédaction pour lister et distribuer les sujets, tournage, montage et diffusion sur une télévision grand format pour le plus grand plaisir de leurs parents. Des sujets de reportages variés Les thèmes des reportages ont reflété l’environnement de nos petits reporters : présentation du centre avec Anne Chesnay, découverte du jardin de Charles Perrault, préparation de la soirée consacrée aux parents, simulation d’un match de football ou compte-rendu de la visite du chantier de Guédelon dans l’Yonne où se construit un château-fort avec de véritables artisans.

Armand Steiger, Responsable du service informatique, a accompagné nos jeunes journalistes.

La découverte d’un métier Bien plus qu’une simple animation distrayante, cette expérience unique s’est ouverte sur des vocations qui pourraient être le point de départ professionnel. Ce fut aussi un exercice parfois difficile de prise de parole publique pour les plus discrets, en affrontant la vision de son corps ou l’écoute de sa diction, faisant fi quelquefois des commentaires des pairs. Nos petits Rouletabille ont ainsi surtout compris que la présentation d’un journal télévisé n’est pas que la simple lecture d’un texte relayé par un prompteur. Recueillant un retour très enthousiaste des participants, cette expérience devrait être pérennisée dans les prochains mois.

Sports Vacances, le défi ! Savigny s’est-elle assoupie cet été ? Il suffit de regarder l’enthousiasme des nombreux participants à la nouvelle saison de Sports Vacances pour comprendre qu’il n’en a rien été. Sports de glisse et sports d’eau, activités tendance et approches collectives, toutes les pratiques lors de l’édition 2012 de Sports Vacances ont encore une fois rencontré un immense succès.

C

ertains sports ont été très prisés. Le bodyboard, par exemple, a permis à de nombreux amoureux de l’eau de surfer sur les vagues du bassin à remous d’Etampes. Munis d’un casque et de leur planche, les audacieux se sont jetés aux creux des vagues et se sont laissés emporter par la masse d’eau bleue avec une grande sensation de fraîcheur pour oublier les chaleurs insupportables du mois d’août. L’accrobranche, aussi, a permis aux amou-

reux de la nature équipés de baudriers et de mousquetons de survoler la base de loisirs de Draveil et notamment son plan d’eau pour les plus téméraires, un peu comme un Tarzan moderne sautant de branches en branches ! Au-delà de bons moments et d’une distraction appréciée, les petits Saviniens ont partagé les valeurs sportives, mélange de conscience collective, de partage et de dépassement de soi pour affronter ses peurs. Rendez-vous maintenant pour l’édition 2013 !

Le maire entouré de l’équipe de choc des archers.

5


Cadre de vie

Un projet de pôle intergénérationnel pour réunir aînés et bébés En complément des crèches familiale, collective et parentale et de la halte-garderie déjà existantes, une nouvelle structure mûrit dans les cartons de l’équipe municipale : un Relais d’Assistantes Maternelles (RAM), qui était le maillon manquant dans le dispositif d’accueil de la petite enfance à Savigny.

L

e RAM aura pour mission de créer un environnement favorable à l’accueil des enfants à domicile. Les parents y seront également accompagnés dans leurs démarches administratives pour employer une assistante maternelle. Chacun pourra ainsi disposer d’une information actualisée sur les prestations comme les droits et les démarches à effectuer (contrat de travail ou bulletins de salaires, par exemple). Il favorisera surtout la mise en contact des parents et des enfants avec l’assistante. De plus, cela contribuera à promouvoir la formation continue des assistantes maternelles. Toutes les générations réunies Mais le projet est encore plus ambitieux qu’un simple relais car dans le même bâtiment, mais de manière indépendante, résideront un foyer logement pour personnes âgées et une crèche collective de quarante berceaux. Ce foyer logement réunira trente-quatre studios et dix deux-pièces et sera géré par le CCAS. Selon un mode qui reste encore à définir, des animations communes sur la base du volontariat – goûters, lectures de contes, sorties communes - pourront s’organiser entre les résidents du foyer logement et les bambins de la crèche.

A travers ce projet, la volonté de la Municipalité est ainsi d’offrir un nouveau service aux jeunes parents et aux assistantes maternelles tout en luttant contre l’isolement de nos aînés, en rapprochant simplement des générations qui n’auraient peut-être pas eu l’occasion de se côtoyer.

Bienvenue à Savigny-sur-Orge ! Comme chaque année, la municipalité accueille les nouveaux Saviniens dans notre ville.

C

et accueil se déroule en deux parties : Un tour de la ville en car afin de présenter aux nouveaux arrivants les différents quartiers de Savigny-sur-Orge et les nombreuses infrastructures (scolaires, sportives, culturelles…) mises à leur disposition. Une réception de bienvenue dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville afin de rencontrer le Maire, Laurence SpicherBernier, et son équipe. Cette réception aura lieu le samedi 29 septembre à 10h30.

6

Service des Affaires générales au 01 69 54 40 90


INSOLITE

Le ciel nous tombe sur la tête Il y a maintenant plus d’un an, une pluie de météorites s’abattait sur l’Essonne. Savigny a aussi reçu la chute de cailloux extraterrestres. Rencontre avec un témoin surpris qui en a découvert un dans son jardin.

L

e fragment vieux de 4.6 milliard d’années a choisi le jardin de Tony, citoyen savinien, pour terminer sa course folle à travers l’espace. N ous sommes le 13 juillet 2011, il est 19h. C’est le moment pour ce facteur savinien d’effectuer sa tournée habituelle. Soudain, un bruit attire son attention. Une scène hollywoodienne Lorsqu’il tourne son regard vers le ciel, il ne peut que constater l’extraordinaire : un projectile, alors non-identifié, fonce à toute allure vers la terre. Pétrifié et quelque peu incrédule, il observe l’objet s’écraser dans un jardin à proximité. Sa première pensée va vers un morceau d’avion ou autre objet volant. En réalité, il s’agit bien d’une météorite, de 5.2 kilos, tombée dans le jardin de Tony et sa petite famille. Le facteur ira conter sa vision à la famille qui pense alors à une pierre provenant d’un chantier à proximité. Ils partent donc en vacances sans savoir exactement ce qui est tombé sur une marche de leur jardin. La chasse aux météorites Ce n’est qu’en revenant de congés qu’ils constatent la chasse aux météorites qui agite le département. On a effectivement

observé des phénomènes similaires à Draveil et ses alentours. En tout, l’Essonne s’est vue offert 6 cadeaux du ciel. Mais c’est bien dans la ville du Maréchal Davout que la pierre céleste la plus importante a été découverte. Alain Carion, chasseur et collectionneur, fut le premier à certifier à Tony et ses proches, qu’il s’agissait bien d’une météorite. Il leur fait observer que la pierre est entourée d’une croûte noire qui témoigne de la fusion qui s’est produite lors de l’entrée dans l’atmosphère terrestre. L’heure du choix Tony a alors le choix entre garder la pierre, la vendre à un collectionneur ou contacter le muséum d’Histoire naturelle de Paris. Ne souhaitant pas que quelqu’un « se fasse de l’argent sur leur dos », le couple préfère la confier au musée. Ils se déclarent heureux que la pierre soit exposée et ont hâte d’aller lui rendre visite. Ils pourront alors se rappeler au bon souvenir de ce témoin de l’immensité de l’espace, qui s’est un jour abîmé sur une marche en pierre de leur jardin. L’atmosphère a laissé passer ce corps étranger qui a observé le début de l’univers, qui a parcouru des milliards de kilomètres, qui a effleuré Mars et Jupiter avant de rencontrer notre ville.

Collecte des déchets verts Afin de faciliter votre quotidien, la collecte des déchets verts sur l’ensemble de la commune sera assurée chaque semaine sur tous les secteurs à compter du 13 août 2012. Secteur 1 : du 13 août au 17 décembre Secteur 2 : du 14 août au 18 décembre Secteur 3 : du 15 août au 19 décembre

Enlèvement des encombrants Un nouveau service sera mis en place pour les Saviniens à partir d’octobre. Il concerne l’enlèvement des équipements électriques et électroniques (les réfrigérateurs, les grille-pains, les machines à laver ou à sécher…). Il aura lieu quatre fois par an. La première date vous sera précisée fin septembre sur le site internet de la ville. Services techniques municipaux au 01 69 54 41 20

Coupon de participation à compléter et à renvoyer avant le 25 septembre Services des affaires générales en Mairie – 48, avenue Charles-De-Gaulle – 91600 Savigny-sur-Orge NOM :

PRENOM :

ADRESSE : TEL. : COURRIEL :

Sera présent(e) le 29 septembre à l’accueil des nouveaux Saviniens Accompagné de personne(s) 7


Solidarités

L’ONAC solidaire Lucienne Georges, conseillère municipale, rejoint le Conseil départemental pour les Anciens Combattants. forces allemandes du général Von Choltitz le 25 août 1944. Cette page glorieuse de notre histoire contemporaine sera illustrée dans le roman et le film éponyme «Paris

brûle-t-il » ?

L

ucienne Georges est une femme de caractère. En 1943, son père, Charles Lepetit, fabriquait de fausses cartes d’identité dans l’imprimerie où il travaillait à Issy-les-Moulineaux. Et la jeune Lucienne, 18 ans, les apportait à leur destinataire. Entrée en résistance L’année suivante, elle devint agent de liaison de l’Etat-Major en rejoignant le réseau des Francs tireurs et partisans français (FTPF), transportant ainsi missives et armes pour les résistants. Son rôle devint si prépondérant qu’elle fut aux côtés du colonel Rol-Tanguy, chef des FTPF, lorsqu’il signa l’acte de reddition des

Une femme dévouée Le temps a passé mais Lucienne Georges est restée toujours très active pour partager ses souvenirs avec la jeune génération et transmettre ces moments intenses d’un passé qui fut souvent douloureux. A 87 ans, elle participe à chaque voyage de la Commission du Devoir de mémoire qui a emmené cette année les collégiens saviniens visiter le camp de Dachau en Allemagne. Reconnaissance méritée Dans le cadre de ses activités au sein de l’Office National des Anciens Combattants (ONAC), Lucienne Georges vient d’être nommée durant une période de quatre années par le Préfet de l’Essonne membre du Conseil départemental pour les anciens combattants. Elle devient ainsi la première Conseillère municipale du département ainsi désignée dans le collège représentant le Second conflit mondial. A ce titre, elle devra s’occuper de l’aide apportée aux anciens combattants et particulièrement

aux veuves de guerre, membres ou pas d’associations qui souvent se trouvent en grande difficulté matérielle. Une assistance pérenne peut être délivrée sur décision de ce Conseil comme un pécule ponctuel pour financer, par exemple, les obsèques d’un époux.

Le maire aux côtés de Lucienne Georges.

L’ONAC a été fondé durant la Première guerre mondiale. L’aide sociale est ainsi au cœur de la mission de proximité. Elle est mise en œuvre à partir de deux types d’action : des interventions financières ciblées et une aide administrative dispensée par les services départementaux.

C’est Noël en été ! La surprise a été grande. Une dizaine d’enfants de la Maison de quartier des Prés-Saint-Martin a rejoint le parcours final du Tour de France, à l’invitation du Secours Populaire, le dimanche 22 juillet.

Mehdi Gsei, Nabil Beck et Ale Ndiaie, trois des heureux Savininens récompensés.

P

ique-nique, arrivée du Tour sur les Champs-Elysées, maillot offert, rien ne manquait pour mettre en joie nos petits amateurs de cyclisme. Mais leur étonnement a été grand quand chaque membre du groupe, accompagné d’Idrissa, l’un des animateurs, s’est vu offrir un cyclotouriste et un équipement complet avec un short et un casque.

8

Sur la piste du tour de France Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le sportif et chanteur Yannick Noah les a invités à l’accompagner pour accomplir avec lui, à vélo, la descente de la célèbre avenue. Idrissa, qui était dans la confidence mais est resté silencieux pour créer la surprise, a pu constater l’intense émotion de Mehdi et de ses copains lors de cette journée mémorable. Nos jeunes cyclistes ont vécu un Noël en plein été.


18 journée mondiale d’Alzheimer : la ville et le CCAS vous informent ! ème

21. SE

PT 20

12

Dans le cadre de la journée mondiale consacrée à la maladie d’Alzheimer, la ville et le CCAS organisent le 21 septembre prochain une journée complète d’information et d’échanges sur cette pathologie neurodégénérative en partenariat avec France Alzheimer Essonne et le réseau Hippocampes.

L

es professionnels de la santé et de l’aide à domicile présents vous parleront de la maladie et de ses conséquences ainsi que des différentes aides et prestations proposées à Savigny-sur-Orge, notamment pour faciliter le maintien à domicile. Cette journée s’adresse à tous : aidants, malades, professionnels. Venez nombreux !

Vendredi 21 septembre 2012 De 10 h à 16 h - Entrée libre Mairie - salle des mariages 48, avenue Charles-De-Gaulle Plaquettes d’information à disposition Exposition de photos prises à l’accueil de jour Simone-Dussart

PROGRAMME DE LA JOURNEE 10h : Vivre avec une personne touchée par la maladie d’Alzheimer

14h : Filière Alzheimer (structures sanitaires et médico-sociales favorisant le maintien au domicile).

Mme Pécontal, psychologue et coordinatrice à France Alzheimer Essonne.

Les professionnels du domicile, les structures sanitaires, les structures sociales et médico-sociales, l’articulation avec le réseau de santé.

10h45 : L’accompagnement au domicile et les services de proximité Association savinienne de soins à domicile (ASSAD) : Mmes Welcker et Del Fabbro. Association d’aide ménagère à domicile (ASAMAD) : Mme Bresson, responsable adjointe du secteur de Savigny-sur-Orge. Service de soins infirmiers à domicile (équipe mobile spécialisée Alzheimer secteur Viry-Grigny). 11h15 : Rôle des accueils de jour (Simone-Dussart) Mme Patricia Bonleu, Directrice.

Docteur Emilie Fillié, médecin à l’Unité Cognitivo Comportementale de l’hôpital des Magnolias et médecin coordonnateur à l’accueil de jour Simone-Dussart à Savigny-sur-Orge. 15h : Articulation des prises en charge et interventions (Cas cliniques). Docteur Coulon (réseau Hippocampes) 15h45 : Echanges avec la salle et conclusion

Espace Simone-Dussart au 01 69 57 86 80 Quelques chiffres sur la maladie : Près de 800 000 personnes sont actuellement touchées par la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée en France. (35 millions dans le monde). 70 % des personnes malades d’Alzheimer vivent à domicile. Actuellement, on estime à plus de la moitié le nombre de malades qui ne sont pas encore diagnostiqués. Le nombre des personnes atteintes par l’une de ces maladies neurodégénératives devrait augmenter très sensiblement dans les prochaines années en raison de l’accroissement de l’espérance de vie.

Centre Communal d’Action Sociale au 01 69 54 40 81 - 48, avenue du Général-De-Gaulle 9


Jeunesse

Une rentrée studieuse et heureuse A la veille de prendre la direction de l’école maternelle Aimée Leclerc, sa directrice évoque ses nouvelles fonctions et ses aspirations. Rencontre. lon-Chouteau a voulu relever un défi personnel et professionnel : prendre la tête du nouvel établissement savinien, dédié à l’épouse du Maréchal Davout, Aimée Leclerc. L’école, inaugurée l’an dernier, est un lieu merveilleux, poétique et apaisant pour les enfants avec son décor champêtre et animalier. Il reste même à ce jour le seul établissement public comprenant un toit végétalisé, absorbant de manière écologique pluies et chaleurs. La nature est d’ailleurs l’axe du projet d’école pour cette maternelle installée à proximité du parc Champagne.

Le maire avec l’ensemble des élus ont fait le tour des écoles maternelles et élementaires de Savigny pour souhaiter une bonne rentrée aux enfants.

«

La rentrée scolaire est souvent synonyme d’angoisse. Angoisse pour les enfants, surtout pour les tout-petits mais surtout une grande appréhension pour les parents que nous devons rassurer. ».

Commencer par rassurer La tâche de Sylvie Colon-Chouteau n’est pas simple, mais la nouvelle directrice de l’école maternelle Aimée Leclerc ne craint pas ces premières journées tant redoutées car, avec douceur et empathie, elle maîtrise ces moments d’inquiétude. L’effectif de l’école s’accroît pourtant sensiblement cette année, passant de quatre à six classes avec cependant des effectifs très denses de trente et un enfants en moyenne par classe.

Une vraie vocation Devenir professeur des écoles ne peut être qu’une vocation. « Notre rôle est primordial dans la vie des enfants, confie Sylvie Coulon-Chouteau. Nous devons

leur donner envie de venir à l’école, de prendre du plaisir à fréquenter leur classe. La bonne intégration d’un enfant dans le cycle de la maternelle permet l’épanouissement des enfants tout au long du cursus d’apprentissage. » Cette mission du corps enseignant est une vraie responsabilité dont chaque professeur a conscience. Un projet à définir Après dix années passées à la direction de l’école Les Marguerites, Sylvie Cou-

PRIORITE SECURITE A L’ECOLE LOUISE MICHEL

10

L’an passé, les professeurs ont travaillé, en résonnance avec ce thème, sur l’arbre et le corps humain. Un choix similaire devrait ainsi être adopté par la nouvelle équipe de l’école au cours de ce mois de rentrée.

Sylvie Coulon-Chouteau, Directrice de l’école Aimée Leclerc, attend enfants et parents pour cette rentrée.

Pour éviter que les enfants scolarisés à l’école Louise Michel et au collège Les Gâtines n’empruntent l’avenue De Lattre de Tassigny, très fréquentée, un passage pour piétons vient d’être ouvert à la hauteur du 31 de l’avenue du Général Leclerc. Ce passage, d’une largeur de trois mètres, a été terminé à temps afin que les petits écoliers puissent l’utiliser lors de cette rentrée. La pose des candélabres pour l’éclairer sera effectuée début octobre. L’ensemble de l’opération s’élève à 112 785 euros. Rappelons que la circulation des deux roues est interdite dans ce passage.


FETE DES ENFANTS

EN BREF

Un dimanche dans l’espace !

Une pause à Paul Bert Une bonne nouvelle pour commencer cette nouvelle année scolaire. Aux côtés des Accueils de loisirs maternels déjà existants (Aristide Briand, Louise Michel, Chateaubriand, Jean Mermoz et Aimée Leclerc), une sixième structure ouvre ses portes à Paul Bert. Elle accueillera vos enfants le matin ainsi que durant la pause du midi et en fin d’après-midi. En prime, un goûter sera offert aux enfants. Accueil de loisirs maternels Paul Bert au 01 69 05 54 36

Attention, départ immédiat pour l’espace ! Dimanche 16 septembre, les petits Saviniens ont rendez-vous sur la base spatiale installée au parc Séron pour la nouvelle édition de la Fête des enfants.

D

e 10 à 18h, avec une interruption de 12h à 13h30 pour la pause déjeuner, des plus petits aux plus grands, habillés ou non en cosmonaute, tous les enfants seront les bienvenus pour cet évènement qui risque de décoiffer. De nombreuses animations adaptées à chaque âge : fresque, piscine à balles, maquillage et pêche à la ligne par exemple permettront de passer un moment agréable et dépaysant.

Le clou de cette journée sera la délégation intergalactique : un spectacle de gentils monstres venus d’un espace très loin du nôtre pour nous visiter le temps de cette journée exceptionnelle. Lors d’une parade spectaculaire, nous ferons la connaissance d’un couple princier chevauchant un énorme ver de sable. Surprise garantie ! A partir de 10h – Parc André-Séron Manifestation gratuite. Restauration sur place

Concours Prévention Sida 2012, ensemble ! Dans le cadre de la semaine de prévention VIH/Sida, la Mission Locale Nord Essonne organise un concours d’affiches et de slogans, auquel vous pouvez participer. Le thème retenu cette année est le suivant : les rapports homme-femme.

L

es gagnants se verront offrir des chèques cadeaux d’une valeur de 40 € pour le 1er prix et de 20 € pour le 2ème prix. Rappelons que c’est une jeune Savinienne, Lauriane Edeline, qui avait remporté ce concours l’année dernière. Les affiches et slogans non retenus pourront être utilisés par le biais

de divers outils de communication. Les travaux sont à remettre à l’antenne Mission Locale de Savigny-sur-Orge, avant le Vendredi 19 Octobre 2012. Le règlement intérieur peut être retiré sur place ou téléchargé directement sur le site Internet de la Ville.

Mission Locale au 01 69 54 40 75 - 48, Avenue Charles-De-Gaulle

Ça bouge aux Petits Chaperons Rouges ! La crèche d’entreprise « Les Petits Chaperons Rouges » accueille jusqu’à soixante enfants, âgés de deux mois et demi jusqu’à trois ans révolu. Depuis son ouverture en 2007, la ville de Savigny-sur-Orge disposait déjà de dix berceaux. Dix places supplémentaires se sont récemment libérées et la Ville a saisi cette opportunité pour accroître le nombre de berceaux pour les Saviniens. Les petits sont répartis en trois groupes distincts : Espaces bébés, moyens (de un à deux ans) et grands (de deux ans à trois ans et demi). Crèche Les Petits Chaperons Rouges au 01 69 84 07 16

Le Ticket loisirs jeunes 2012 En cette rentrée, la Caisse d’Allocations familiales reconduit son opération «Ticket loisirs jeunes». Ce ticket permet aux 6/15 ans (nés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2006) de bénéficier d’une aide appréciable pour pratiquer une activité culturelle artistique ou sportive de leur choix ou de s’inscrire à un accueil de loisirs sans hébergement. Ce dispostif concerne uniquement les familles bénéficiant d’un quotient familial inférieur ou égal à 719 euros. wwww.savigny.org ou sur www.caf.fr 11


Séniors

Escapades patrimoniales pour nos séniors ! Avec deux balades estivales au cœur de l’art et de l’histoire, nos aînés sont partis cet été à la découverte de notre patrimoine. dans ce village où la lumière ravit tous les impressionnistes, comme Jean-Baptiste Corot, qui arpentèrent les chemins de terre pour trouver un paysage, un sujet ou un personnage à peindre. La seconde visite a entrainé les visiteurs d’un jour, début août, dans la capitale du champagne où l’œnologie se mêle à l’histoire de la royauté française. Dans cette ville, Reims, où Clovis se fit baptiser à la fin du VIe siècle et fonda le royaume des Francs, pas moins de vingt-cinq rois furent sacrés selon le rite chrétien de l’onction. Le petit groupe a également découvert cet héritage prestigieux lors d’un circuit en petit train.

P

remière visite en juillet, un groupe d’une cinquantaine de séniors ont exploré les petites rues d’Auvers-surOise, localité val d’oisienne où le peintre Van Gogh se suicida et où il repose aux

côtés de son frère Théo dans un cimetière pittoresque. Ils ont pu aussi se recueillir dans la chambre monacale de l’auberge Ravout où l’artiste expira après son court séjour

Et tradition oblige, la journée s’est conclue par une visite du domaine de Pommery avec descente dans les caves où dorment les meilleurs crus parmi quelques vingtcinq millions de bouteilles. Ces sorties sont toujours prisées car elles sont prétexte à lier amitié autant qu’à pratiquer le tourisme.

Semaine des séniors sur l’agenda savinien Notre ville organise sa 35ème semaine des séniors du lundi 8 au dimanche 14 octobre. Notre sélection d’activités s’est encore enrichie, il y en a pour tous les goûts... 15h : Conférence « renforcer son capital santé » Résidence César Franck MERCREDI 10 OCTOBRE De 8h30 à 12h45 : Découverte du patrimoine francilien Visite guidée de la pagode et de la basilique d’Evry JEUDI 11 OCTOBRE 15H : Récital « la musique classique et l’amour » Au conservatoire municipal VENDREDI 12 OCTOBRE 12h45 : Visite guidée de la Miellerie du Gâtinais MARDI 9 OCTOBRE 10h : Vidéo-Projection Voyages Organisés en 2013 pour les Séniors

SAMEDI 13 OCTOBRE 12h45 : Visite guidée de la Maison de Jean-Cocteau et de la chapelle Sainte-Blaise à Milly-la-Forêt

14h : Spectacle « les clowns parlent du nez » Maison des jeunes et de la culture

DIMANCHE 14 OCTOBRE 14h : Thé dansant avec l’orchestre «Cocktail Passion Attractif» à la salle des Fêtes

14h30 : Rencontre intergénérationnelle 12


Le banquet automnal des séniors Rendez-vous incontournable de la vie savinienne, les banquets des Séniors accueillent deux fois par an les membres inscrits au Centre Communal d’Action Sociale.

La carte « sénior » Les personnes retraitées habitant la commune, âgées de plus de 60 ans, sont invitées à se présenter au CCAS afin de se faire établir une carte « sénior ».

C

ette carte est obligatoire pour accéder aux thés dansants ainsi qu’aux services et prestations accessibles à titre payant, gérés par le CCAS. Elle mentionne votre quotient familial. Celui-ci doit être actualisée chaque année. Elle entraîne automatiquement votre inscription sur le registre des personnes informées individuellement des différentes manifestations organisées pour les séniors (banquets, voyages, thés dansants, programme de la semaine des séniors, etc).

Laurence Spicher-Bernier, maire de Savigny-sur-Orge, aux côtés des convives lors du banquet automnal de l’année 2011. Un moment privilégié auprès des séniors de notre ville.

P

our ce repas d’automne, ils seront près de mille heureux à participer à cet évènement si convivial. Au sein du Complexe sportif Pierre de Coubertin, la grande salle accueillera les convives et se transformera en cabaret géant pour le grand plaisir de tous. Mais le menu et le thème du spectacle seront encore une fois maintenus secrets pour provoquer surprise et ravissement des invités.

cette dernière, est un instant de vrai

Exceptionnellement, cette année, les cinq repas n’auront pas lieu en continuité car la semaine sera interrompue par le 1er novembre, jour férié. Ils auront donc lieu les 29, 30 et 31 octobre puis la semaine suivante, les 5 et 6 novembre. Le Maire, Laurence Spicher-Bernier, et le Maire Adjoint aux Affaires Sociales, Jocelyne Maintier-Lang, présideront chaque repas. «  Ce moment unique dans la vie de notre commune, précise

Les modalités d’inscription à ces banquets ne sont pas modifiées. Les membres inscrits au CCAS recevront directement chez eux une invitation avant confirmation de leur part.

partage et de convivialité que tous apprécient. C’est le moment aussi de faire de nouvelles rencontres et d’informer nos invités sur les différents projets que la Municipalité organise pour eux. » Thés dansants, manifestations culturelles, voyages, spectacles, Semaine bleue, les rencontres ne manquent pas sur l’agenda savinien de nos séniors.

Les prochains thés dansants auront lieu les 13 septembre et 15 novembre de 14h à 18h à la salle des fêtes de la mairie. Moment propice aux retrouvailles et de joie pour nos séniors. En moyenne, une centaine de personnes y participe et en profite pour danser au rythme de l’orchestre. Centre Communal d’Action Sociale au 01 69 54 40 81 Ouvert au public le lundi et le samedi de 8h30 à 12h, le mardi, le jeudi et le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h.

En revanche, les nouveaux retraités ou les nouveaux Saviniens peuvent participer à cette réception s’ils ont 65 ans révolus et en confirmant leur adhésion auprès du CCAS.

PIECES POUR OBTENIR LA CARTE SENIOR - Votre carte d’identité, - Une photo d’identité récente, - Un justificatif de domicile de moins de 3 mois, - Votre avis d’imposition ou de non-imposition 2012 (sur les revenus de l’année 2011), pour les activités ou services payants uniquement. 13


C’était à Savigny

LA FETE DE LA MUSIQUE - 21 JUIN Malgré un temps incertain, un public chaleureux s’est réuni dans la Salle des fêtes pour partager une soirée de performances avec cinq groupes aux tonalités différentes : blues, rock, folk ou encore pop. Loin des enjeux commerciaux de l’industrie musicale, cette rencontre autour d’une même passion avec quelques bœufs bien sentis a réjoui l’exigence d’amateurs venus nombreux fêter le solstice d’été.

SPORTS VACANCES «Sports vacances, c’est de la bombe !» : les avis sont unanimes, l’édition 2012 a rencontré un franc succès. 414 enfants inscrits, 15 animateurs et plus de 30 activités parmi lesquelles on retrouvait accrobranche, body-board et hockeyroller avec la participation de Laurence Spicher-Bernier, Maire de Savigny, le temps d’un match.

CINEMA EN PLEIN AIR - 30 JUIN LOL ou les rapports compliqués entre une ado qui joue à l’adulte et une mère adulescente, terme qui définit ces adultes adeptes du jeunisme. Avec cette comédie hilarante, interprétée par Sophie Marceau, la saison du Conseil Municipal des Jeunes après une première année de mandat bien remplie s’est achevée lors d’une séance ciné sous les étoiles. Une soirée conviviale fort appréciée.

FEU D’ARTIFICE - 13 JUILLET La tradition festive a été respectée malgré le temps automnal et fort pluvieux qui n’a pas découragé les Saviniens venus apprécier le feu d’artifice en ouverture de la fête nationale. Cette édition proposait une relecture des grandes pages de notre cinéma populaire, Rabbi Jacob, E.T. et autre Guerre des étoiles à travers un choix éclectique de bandes originales. Magie des couleurs, flamboyance des bouquets, le feu d’artifice du 13 juillet demeure un des temps forts de notre vie locale.

BAL DES POMPIERS - 13 JUILLET L’origine du bal des pompiers vient d’une fête organisée dans les casernes au début du XXe siècle pour eux-mêmes et leurs familles. Mais la renommée de ces fêtes a incité le public à les fréquenter. Succès immédiat : les civils se sont mélangés aux pompiers en participant à ces bals guinguettes durant lesquels, l’espace d’un soir, les différences de classe semblaient abolies. Un siècle plus tard, la ferveur populaire de commémorer l’insurrection du peuple français et les grandes fêtes révolutionnaires est toujours intacte. Savigny n’a donc pas dérogé à cette institution. 14


ARTS DU CIRQUE - 14 JUILLET Les arts du cirque se sont invités pour célébrer ce 14 juillet 2012 autour d’un banquet républicain. Les plus téméraires ont pu s’initier au jonglage et à l’acrobatie. Mais les plus nombreux se sont contentés d’applaudir l’un des meilleurs spécialistes du mat chinois. Les enfants, toujours intrépides, n’ont pas boudé leur plaisir pour s’amuser mais aussi découvrir combien les qualités d’aisance et d’agilité des artistes professionnels sont difficiles à acquérir. Laurence Spicher-Bernier, Maire de Savigny, s’est également prêtée au jeu.

TRAVAUX ECOLE ETE La période estivale a été propice à la rénovation des bâtiments des écoles maternelles et primaires : peinture, revêtement et mobilier selon les établissements. Les offices ont été également mis aux normes.

LIBERATION DE LA VILLE - 24 AOUT Quels sentiments gardons-nous sur cette période douloureuse du Second conflit mondial ? Du chagrin et de la pitié, pour reprendre la réflexion du cinéaste Marcel Ophuls sur sa chronique des années de guerre ? Chagrin pour tous ces disparus et pitié pour cette Europe si déchirée ? La célébration de la libération de notre ville n’est pas un anniversaire de plus mais bien un devoir de mémoire pour que les plus jeunes n’oublient pas les sacrifices de leurs aînés en présence de Laurence Spicher-Bernier, Maire de Savigny.

UN JOUR A LA MER - 24 AOUT Quarante-cinq petits Saviniens ont pris la route de Trouville dans le Calvados pour une journée de détente au bord de la mer. Tout avait été prévu par le Secours Populaire Français pour que ce court séjour se déroule dans les meilleures conditions : des jeux, des livres, une serviette pour la plage, un panier piquenique et un goûter. Une dizaine d’adultes dont Jocelyne MaintierLang, maire-adjoint aux affaires sociales, encadrait les joyeux vacanciers qui ont ainsi pris un grand bol d’air avant la rentrée scolaire. 15


Les rendez-vous culturels

Pour la culture accessible et grand public ! Chaque mois de septembre entraîne son lot de belles surprises avec la présentation de la nouvelle saison culturelle. Catherine Lupi, Maire-adjoint à Culture et la directrice des affaires culturelles nous expliquent leur approche de la culture et comment se conçoit une programmation.

La culture pour moi est comme un grand manteau de solitude. Solitude du lecteur, solitude du peintre, solitude de l’amateur d’art admirant une œuvre. C’est à la fois un vrai bonheur mais aussi beaucoup d’angoisse. L’angoisse, par exemple, de ne pas trouver le spectacle qui séduira les Saviniens, confie Catherine Lupi. Mais la culture, c’est surtout un voyage de découvertes ou de redécouvertes de trésors précieux.

L’accessibilité pour tous La politique tarifaire n’a donc subi aucune variation par rapport à l’an passé. « La

Municipalité a ainsi maintenu des tarifs attractifs. Il est important de sensibiliser les jeunes au théâtre ou à la musique par l’intermédiaire de la programmation de la Mairie, de la Bibliothèque André Malraux ou de la Maison des Jeunes et de la Culture. Il nous a semblé également primordial pour les Saviniens, par exemple, de pouvoir assister à un concert classique de manière décontractée, dans le parc Champagne, comme à de grands concerts de rock, gratuits et grand public, sur la Place Davout . »

Enfin, les possibilités de réservation ont été démultipliées pour s’adapter au rythme de vie des habitants. Outre l’ouverture d’un bureau de location ouvert le samedi matin, la plupart des représentations sont ouvertes à la location sur les réseaux FNAC, Carrefour et Billetel. « S’occuper de la culture n’est pas une activité routinière, conclut Catherine Lupi, car il faut être à la fois créatif et

inventif ! »

Un catalogue toujours plus riche Depuis plusieurs mois déjà, de nouveaux Saviniens sont venus assister à des représentations qui les ont séduits, comme le récent concert du groupe Ten Years After qui a offert à Savigny son unique représentation hexagonale en 2012. Un beau cadeau ! Cette exclusivité a permis à un grand nombre de découvrir la multiplicité des activités saviniennes. Catherine Lupi, Maire-adjoint déléguée aux affaires culturelles.

Le Maire entouré de l’équipe du Service culturel.

La culture pour tous les publics Maire-adjoint en charge de la culture depuis 1989, elle n’a qu’un dessein depuis plus de vingt ans : donner envie au public de venir puis de revenir applaudir les artistes et d’écouter les différentes conférences sur les grands personnages de l’Histoire, les courants artistiques ou les écrivains qui ont marqué leur époque. Une programmation réfléchie Choisie avec soin de longs mois à l’avance, la programmation annuelle des spectacles est ensuite organisée avec le Service culturel qui précise : « Selon les orienta-

tions du Maire, Laurence Spicher-Bernier, et de son adjointe.

Notre rôle est d’offrir un accès à un large éventail d’activités qui vont bien au-delà des spectacles avec des offres suffisamment attrayantes pour que chacun ne soit pas pénalisé financièrement. Voilà bien notre rôle comme service public.» 16

AC/DC par WAR MACHINES , enflammera la Place Dacout le dimanche 26 mai 2013 à 18h.


Service culturel au 01 69 54 40 70 48, avenue du Général-De-Gaulle culturel@savigny.org

THEATRE - LES COUPLES – Bienheureuse infidélité

Les histoires d’amour ne durent pas

L

’amour dure-t-il vraiment trois ans ? Et que se passe-t-il après ? Gainsbourg avait l’habitude de dire qu’entre haine et aime, il n’y a qu’une faute de frappe. Des histoires de couples, l’attirance entre un homme et une femme, des egos qui s’affirment, des histoires heureuses qui virent au tragique, la pièce écrite par Pascal Legitimus et Adriana Santini scrute avec une cruauté jubilatoire ces débâcles humaines. Avec sept saynètes, Cyriel Mercier et Alexis Neret viennent nous peindre cette palette entre rouge passion et bleu naufrage. Serez-vous aussi cruel qu’eux pour rire de ces situations tragiques et pourtant si comiques ?

Ecrit par Pascal Legitimus et Andriana Santini, mise en scène de Pascal Legitimus avec Cyriel Mercier

Lundi 17 septembre 2012 à 20h30 à la Salle des Fêtes Tarif unique : 7 euros – Gratuit pour les moins de 10 ans.

Le guide culturel est disponible dès maintenant en mairie et sur www.savigny.org

CONCERTS/ SPECTACLES ROCK / BLUES THE BEST OF BLUES BROTHERS Par The EIGHT KILLERS Vendredi 21 septembre à 20h30 à la Salle des fêtes Tarif : 10 €, étudiant 7 €, gratuit pour les moins de 10 ans Après le fabuleux film « THE BLUES BROTHERS », The Eight killers proposent une relecture des succès des Blues Brothers qui sont depuis devenus des standards dans un show époustouflant avec costumes, lunettes et chapeaux noirs.

MUSIQUE CLASSIQUE

CONCERT - Christian DELAGRANGE

RECITAL de Catherine JOLY, pianiste Vendredi 5 octobre à 20h30 à la Salle des fêtes

Chanteur de charme

Tarif : 10 €, étudiant 7 €, gratuit pour les moins de 10 ans

Q

Deux contemporains mais aussi deux grands amis : Liszt et Chopin. Même si leurs inspirations divergent, leurs œuvres musicales sont très complémentaires. L’esprit de ces deux génies soufflera sur le récital que Catherine Joly vous propose pour ce premier concert classique de la saison.

ui n’a pas fredonné « Petite fille » est forcément né après la décennie soixante-dix. Et ceux qui ont oublié son interprète sont impardonnables. Certes, l’étoile de Christian Delagrange a plus brillé voici une quarante d’années – déjà ! – lorsqu’il faisait partie du cercle très fermé des chanteurs à minettes aux côtés de Patrick Juvet, Mike Brandt ou Frédéric François lorsque cette étiquette n’était pas péjorative. Après une éclipse de quelques années consacrée à la réalisation filmique, même s’il est resté plus discret, l’interprète de « Rosetta » n’a plus cessé d’enregistrer. Celui qui a débuté en première partie des Beatles et Jacques Brel puis a obtenu le rôle principal de la comédie musicale « La Révolution française » s’est aussi investi dans une association humanitaire, une ONG qui récolte du matériel médical en faveur des pays défavorisés. « Certains reportages m’ont ouvert les yeux sur la détresse du tiers monde » avoue-t-il.

JAZZ / BIG BAND DANY DORIZ BIG BAND Special guest MANU DIBANGO Après plusieurs millions de disques vendus qui ne lui ont pas brûlé la tête, il est resté humble en gardant cette devise : « Sois

Vendredi 9 novembre à 20h30 à la Salle des fêtes Tarif : 15 €, gratuit pour les moins de 10 ans

passionné de voile et d’aviation revient, entre deux croisières durant lesquelles il garde un contact direct avec le public, pour nous interpréter les chansons de son dernier album aux côtés de ses plus grands succès.

Dany DORIZ, jazzman incontournable, pose ses valises à Savigny pour un concert mémorable avec cette formation de big band accompagné de jeunes musiciens de la scène française et avec Manu Dibango. Durant ce set exceptionnel, ces deux étoiles réinterpréteront les standards du maître Sidney Bechet.

humble car tu es fait de boue, sois noble car tu es fait d’étoiles. » Aujourd’hui, ce

Lundi 28 septembre à 20h30 à la Salle des Fêtes Tarif unique : 15 euros – Gratuit pour les moins de 10 ans

17


THEATRE

CONCERT - Deep Purple par le tribute Into the Deep

VIVE BOUCHON Par la Compagnie Plume en Scène Lundi 1er octobre à 20h30 à la Salle des fêtes

Un hommage à Jon Lord, une idole du rock lors d’une prestation de Frank Zappa. L’un de ses auteurs, Ian Gillan a récemment déclaré sur ce souvenir dramatique : «

Tarif : 7 €, gratuit pour les moins de 10 ans Bouchon est un tout petit village. Pour éviter qu’il ne meure, Jacques, le maire, extorque depuis des années des subventions à l’Union européenne. Tout fonctionne à merveille jusqu’à ce que Bruxelles envoie un inspecteur pour vérifier où passe l’argent. Il faut rembourser. Impossible ! Jacques réclame alors l’indépendance, la création d’un état Bouchon... LES CONFERENCES DU LUNDI Les maîtres du paysage vénitien au XVIIIème siècle, de CANALETTO à GUARDI Par Serge LEGAT, Professeur à l’Ecole d’Architecture de Paris et conférencier des Musées nationaux Lundi 22 octobre à 20h30 à la Salle des fêtes Entrée libre et gratuite EXPOSITIONS/ SALONS Salon de la photographie L’IMAGE DU BOUT DES DOIGTS sur le thème « Nos amis de compagnie ». Du mercredi 21 au dimanche 25 novembre à la Salle des Fêtes Horaires d’ouverture : Le 21 de 14h à 18h. Les 22, 23, 24 et 25 de 10h à 18h Entrée libre et gratuite L’HEURE DU CONTE « Ogres du monde », raconté par France Quatromme pour les enfants à partir de 6 ans Mercredi 26 septembre à 15h à la Bibliothèque-Médiathèque

18

Et si nous invitions trolls, ogres et monstres à partager un moment ? Tremblez avec Aïcha durant 16 jours et 46 nuits, courez à toutes jambes avec Piétronimo, frissonnez avec le bébé des voisins au son de la voix du vieil ogre. Après, soyezen sûr, les ogres n’auront plus de secrets pour vous !

Avec le temps qui passe, les éléments visuels restent comme la fumée, le feu, la peur… ». La chanson « fumée sur l’eau »

affirme qu’un spectateur du concert aurait ainsi mis le feu au bâtiment. Quarante ans plus tard, la légende reste intacte. Le tribute Into the Deep nous propose de revisiter le répertoire de ce groupe mythique, en hommage à Jon Lord membre fondateur du groupe qui nous a quitté le 16 juillet 2012.

C

omment naît une chanson ? Souvent, l’inspiration d’un auteur vient de son quotidien ou d’un fait divers. « Smoke on the water », titre phare de la discographie de Deep Purple, évoque et rend hommage à l’incendie du casino de Montreux qui eut lieu le 4 décembre 1971

Fondé en 2007 pour un concert unique, le groupe, devant l’accueil chaleureux du public, a décidé de poursuivre l’aventure. Le jeu musical d’Into the Deep replongera les fans encore une fois dans l’extase et séduira les nouveaux adeptes de Deep Purple, mêlant subtilement le son et l’esprit de Deep Purple avec la touche plus personnelle du groupe pour enrichir le concert.

Vendredi 26 octobre à 20h30 à la Salle des Fêtes Tarif unique : 10 euros EXPOSITION

La Bande Dessinée ou l’art de raconter des histoires en images !

C

ette année, le traditionnel Festilivres est consacré à ce 9ème art si passionnant et vivant qu’est la Bande Dessinée. Apparue en Suisse en 1830, la Bande Dessinée s’est développée un peu partout dans le monde au 19ème siècle au travers de revues et journaux satiriques. Dans les années 1930, la BD touche plutôt la jeunesse avec le développement de la presse enfantine. À partir des années 60, la BD tend à diversifier ses publics et ses registres. Aujourd’hui, c’est un genre littéraire à part entière qui enthousiasme aussi bien les enfants que les adultes. Sur ce thème, la BibliothèqueMédiathèque André-Malraux propose une programmation riche en évènements pour tous : exposition, conférence, animations pédagogiques, atelier création… Nous vous attendons nombreux !

La BD envahit tous les espaces de la Bibliothèque-Médiathèque Du vendredi 5 octobre au samedi 20 octobre Retrouver la programmation sur www.biblio.savigny.org ou www.savigny.org


Economie

Lire, c’est vivre A l’heure de la rentrée, au moment où se bouclent les cartables avec toutes les nouveautés pour devenir un bon élève, trousses, cahiers et livres, deux libraires saviniens témoignent de l’intérêt à pérenniser la lecture pour les plus jeunes. Car lire, c’est voyager, c’est découvrir et c’est se connaître. Rencontre avec deux passionnés. Avec la Maison de la Presse, qu’il dirige depuis cinq ans, il a créé un réseau de proximité avec sa clientèle. « Avec mon

épouse, nous venons dans les maisons de retraite ou chez les particuliers qui ne peuvent se déplacer pour leur apporter les livres qu’ils ont achetés  » confie-t-il, soulignant combien les commerces locaux restent indispensables à la vivacité du tissu savinien.

Isabel Mari - Librairie Davout au 01 69 38 69 12 2 rue Louis-Jacques Mézard librairie.davout91@free.fr

P

our dynamiser sa petite entreprise, Isabel Mari a eu l’idée de créer des expo-ventes dans les écoles primaires en relation avec les enseignants. Etonnée par l’engouement de ce jeune public pour la lecture, elle est devenue une sorte de relais entre les éditeurs et ces petits lecteurs. Toujours en état de veille, elle picore idées et nouveautés.

Des auteurs invités pour quelques belles rencontres Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. En octobre 2010, il y eut une belle affluence lorsque Eric Martin fit venir le célèbre Raymond Poulidor pour une signature dans sa Maison de la Presse. Cette année, en 2012, il avait même obtenu l’accord de Thierry Roland pour une séance de dédicaces mais le destin du commentateur sportif le plus connu en décida autrement. Isabel Mari, quant à elle, a organisé une conférence un dimanche matin de juin

dernier avec Emmanuel Jaffelin, philosophe et chroniqueur au Monde, sur le thème de son dernier ouvrage Eloge de la gentillesse. Une conférence fort appréciée pour un public lettré et attentif. Une complicité auprès de leur clientèle Nos deux libraires se diversifient et rivalisent avec les grandes surfaces de la distribution, presse et livres confondus, par des conseils personnalisés qui privilégient la sociabilité face à l’anonymat des linéaires concurrents. Dans sa Maison de la Presse, Eric Martin a obtenu l’exclusivité de diffuser les coffrets Cadoresto pour des soirées gastronomiques en amoureux ou entre amis. De son côté, Isabel Mari propose de jolis jouets en bois pour les tout-petits en complément des premiers livres. Avec la technologie, le métier de libraire évolue mais nos deux passionnés ne manquent pas d’ingéniosité pour trouver de nouvelles idées et continuer leur parcours qui est bien souvent escarpé.

«  Je fonctionne aussi beaucoup avec le corps enseignant et les Centres de documentation et d’information comme celui du collège Les Gâtines ou du lycée Corot » affirme cette défricheuse inlassable et enthousiaste qui est avant tout une amoureuse des livres et une grande lectrice. Plus classique, Eric Martin diffuse les cahiers de vacances et les cahiers d’activités. Il gère aussi les demandes de livres scolaires en relation avec les professeurs des collèges et lycées de Savigny. Chaque mois de septembre, il photocopie les listes d’ouvrages que lui apportent les parents des élèves pour pouvoir les commander à la demande. Mais en réalité, le cœur de métier d’Eric Martin est la vente de journaux avec en prime la diffusion de quelques grands succès éditoriaux.

Nouveaux Commerçants GERVASI Pierre au 06 45 23 35 05 - ent.gervasi@yahoo.fr Plombier – Chauffagiste – Electricien - 3, avenue Danton

NOUVEAU Ouverture d’une salle de restaurant le midi LE COROT (Le Derby de Savigny) au 01 69 05 27 61 Café, brasserie - 7 place Davout

19


Sports

Fanny Demont, le Pencak-Silat dans la peau Derrière le sourire réjouissant d’une jeune femme de 21 ans se cache une véritable guerrière. Son enthousiasme pour le Pencak-Silat n’a aucune entrave, pas même la peur des coups. Cette sportive émérite débute parrallèlement aujourd’hui une carrière professionnelle comme conseiller bancaire. Portrait. lat  : analyser l’autre, décrypter ses points faibles et ses points forts… Ce profond travail sur soi aide Fanny à rester attentive à son entourage et lui permet une vraie réflexion sur son environnement. Une philosophie de vie en quelque sorte.

F

anny Demont a découvert le Pencak-Silat un peu par hasard à l’âge de 6 ans, un art martial indonésien peu connu en France et élaboré sur des mouvements de combat en lien avec la nature et les animaux. Un art autant qu’un sport Cette discipline est rapidement devenue une passion pour Fanny. Elle trouve en cet art traditionnel la possibilité d’apprendre sur les autres et donc aussi un peu sur elle-même. Cette volonté de comprendre l’adversaire reste l’un des fondements du Pencak-Si-

Un sport de combat Le Pencak-Silat est un art qui apprend à canaliser son énergie à travers la concentration et la vigueur du combat. Les coups portés, qui peuvent être brutaux, prouvent là qu’il s’agit bien d’un sport de combat. Un aspect qui, selon elle, a endurci Fanny. Dans un sport à dominante masculine, être une femme au milieu de tous ces combattants ne gène en rien Fanny Demont et contribue à son affirmation : « Combattre un homme ne me pose

aucun problème, souligne-t-elle. Parfois même, j’ai l’impression de ne plus sentir ma force. » Multi médaillée Ses adversaires ne peuvent pas en dire autant. Sept médailles d’or et de multiples podiums ont fait d’elle une combattante

aguerrie et expérimentée à seulement 21 ans. Elle a récemment remporté le trophée de la meilleure combattante et ce palmarès lui a permis de réaliser l’un de ses plus grand rêves : partir dans le pays d’origine de cet art martial. Un cadeau merveilleux. Retour aux sources Elle a ainsi pu découvrir l’Indonésie, un pays où l’accueil des habitants est des plus chaleureux. Cette hospitalité a fait naître un nouveau désir : y retourner au plus vite ! Pourtant, Fanny Demont n’était pas là-bas en simple touriste. Car ce voyage avait un but précis : obtenir son « Kerceran ». Un grade que l’on ne peut recevoir qu’au pays du Pencak-Silat. Un voyage de dix jours agrémenté d’une cérémonie dans les règles de la tradition ancestrale a d’ailleurs précédé le passage du grade tant convoité. De nouvelles ambitions ! Cette excursion pleine de découvertes a renforcé la passion si grande qu’elle avait déjà pour le Pencak-Silat. Cela a même décuplé ses ambitions. Désormais, elle souhaite aujourd’hui participer aux championnats de Thaïlande qui se dérouleront en novembre prochain et rêve de voir un jour son sport favori au rang de discipline olympique.

Deux nouvelles activités pour le taekwondo

20

Hapkido (art martial coréen d’auto-défense) Pour les adultes (14 ans et plus), ouverture d’une section Hapkido, le samedi au gymnase Cheymol de 16h à 18h (salle de lutte). L’Hapkido permet de pratiquer une gymnastique de santé tout en apprenant à se défendre, sans obligatoirement privilégier la force. La recherche du placement optimal et l’utilisation de l’énergie de l’adversaire en font une pratique accessible à tous. Alliant souplesse, harmonie, contrôle de l’équilibre et de l’énergie, il est composé de percussions, de projections, de chutes, de multiples clés et de saisies. Il utilise la frappe directe sur les points vitaux avec

les armes naturelles du corps. L’Hapkido forme donc un système complet de défense. Maître Lee, 8ème Dan et responsable Hapkimudo pour la France et l’Europe, en assurera l’enseignement. Baby Taekwondo Pour les 4-6 ans, Stella, professeur diplômée, animera le samedi au gymnase Cheymol (salle de danse) de 14h à 15h un cours de Baby Taekwondo. Ce cours « Ourson », placé sous le signe de sa mascotte Hangwa, permettra aux enfants de développer confiance en soi et éveil corporel grâce à des jeux de touche, d’équilibre et à une première approche tout en douceur du taekwondo.


Service des sports au 01 69 54 41 41 ou sur l’agenda de la ville www.savigny.org

Journée sportive pour les transplantés et dialysés Depuis 2003, Trans-Forme, association sportive de transplantés et dialysés, est présente sur Savigny-sur-Orge et organisait sa 1ère Journée Sportive avec l’Amicale Cyclo de Savigny présid��e par Didier Bourgeois. Cette année, cette manifestation aura lieu le 23 septembre de 8h du matin à 20h.

V

ous sont proposés : randonnée pédestre, cycliste, VTT, tournoi de tennis, découverte du golf et dans l’après-midi tournoi de pétanque récompensé par une remise de coupes et de médailles aux heureux finalistes.

L’agenda des sportifs Plusieurs manifestations sportives auront lieu à Savigny-sur Orge.

Des partenaires encore plus nombreux Au fil des années se sont ajoutés successivement les clubs de marche et rêve, la Boule d’orge, la Boule Lyonnaise, le club VTT de l’Yvette, et en 2011 le Club de tennis et Golf présidés par Georges Grulois, Robert Bogard, Jean-Claude Moret , Dominique Cerisay et Jean-Paul Rubino, tous désireux avec leurs nombreux adhérents de nous aider à sensibiliser notre ville et notre région au don d’organes et à la réussite de la greffe. Nous étions 226 l’an dernier et espérons ardemment être encore plus nombreux cette année. Des enfants aux sourires ! Grâce à la recette que nous pourrons dégager ce jour là et à celle du concert que nous donnerons le 16 février 2013 avec Jean-Luc Guyard, pianiste et organiste de grand talent et à Mi Kyung Kim soprano lyrique à la voix d’or, nous pourrons faciliter la venue d’enfants transplantés issus de milieux défavorisés aux Jeux Mondiaux des Transplantés qui auront lieu à Durban en Afrique du sud en août 2013.

Le guide des sports est disponible dès maintenant en mairie.

A commencer par le Championnat de France de Handball les 15 Septembre à 20h30, 7 et 20 Octobre 2012 respectivement à 16h et 20h30 (Gymnase David Douillet) où nos joueurs auront à cœur de briller suite à la médaille d’or des « Experts » obtenue lors des derniers Jeux Olympiques.

Il y a tant de joie à pouvoir donner du bonheur à ces enfants et à leur famille qui pendant des mois et parfois des années ont connu la douleur de la maladie et qui grâce à ce miracle de la science et de la générosité humaine peuvent à nouveau rire, jouer, courir et se dépasser, comme tous les enfants du monde et représenter ainsi notre belle France à ces Jeux où 70 nations seront représentées.

Cos, danses de société Vous habitez Savigny ou ses environs et souhaitez découvrir les plaisirs de la danse ?

A

lors laissez-vous tenter et rejoignez-nous afin d’apprendre ou vous perfectionner en Danses de salon (valses, tango, hacha, rumba, quick step, etc.…), Rock’n’roll et Salsa Cubaine (exclusivité 2012). Les cours sont assurés par François Lovighi-Martinez.

Vous pourrez également assister à des matches de volley-ball dans le cadre du Championnat national : deux rencontres sont prévues le dimanche 30 Septembre 2012 à 14h (Séniors Féminins) et à 16h (Séniors Masculins) ainsi que les 14 et 28 Octobre 2012 (horaires identiques) au Gymnase Kennedy. Deux journées intitulées « Promotion d’honneur du rugby » sont également prévues le 21 Octobre et le 18 Novembre 2012 à 15h au Stade Jean Moulin. Quant au Challenge d’Automne, il aura lieu les 6 et 7 Octobre 2012 (le samedi : de 14h à 19h et le dimanche de 9h à 17h) au Gymnase Pierre de Coubertin (Grande Salle et salle d’escrime). Alors, à vos agendas !


Associations OFFICE DE TOURISME L’Office de Tourisme (en partenariat avec la bibliothèque-médiathèque) vous propose une exposition  «  Jean Trubert et l’univers de la Bande-Dessinée », du jeudi 27 septembre au jeudi 15 novembre.

ASSOCIATION STE-THERESE ST-MARTIN Les paroissiens de Savigny vous invitent à les rejoindre pour fêter les 80 ans de la construction de l’église Ste Thérèse. Au programme, concert d’orgue le samedi 29 septembre à 20h30 suivi d’une veillée de prière. Dimanche 30 septembre, conférence sur la carmélite que fut Ste Thérèse, messe, repas, visite de l’église, animations diverses.... pour les petits et les grands ! Venez nombreux. Entrée libre (s’inscrire pour les repas).

ART ET LOISIRS

Bertrand Wittmann
Président au 09 53 92 92 60 3, rue Joliot Curie www.savigny-paroisses.catholique.fr

Illustrateur né en 1909, il fut l’un des pionniers de la Bande-Dessinée FrancoBelge, et marqué par une production dont se dégage «  Le Marquis de la Panse  », « Le capitaine Pipo » et « Les étourderies de Riqui Puce ». Vient ensuite une période de forte production créatrice au travers d’albums et d’illustrations dans « Vaillant », « Bécassine mène l’enquête », « Le chevalier Printemps », « Mousse et Boule »... La dernière partie de sa vie est marquée par une collaboration avec sa fille Chantal (à qui nous devons cette exposition), de nouveaux albums et périodiques notamment «  Les animaux  » que petits et grands viendront découvrir dans nos locaux. Accueil du public : du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h30 le samedi de 10h à 14h 48, avenue du Charles-de-Gaulles 01 69 24 17 52

LE JOUR DE MADAME SAVIGNY Le club reprend ses activités à partir du 1er Octobre. Journée des inscriptions et exposition de nos travaux : lundi 24 septembre 2012 à la salle des fêtes, de 10 h. 30 à 12 h. et de 14h à 16 h30. Nous vous proposons 32 activités. Renseignements au 06 19 22 12 86 COMPAGNIE THEATRALE LES TROIS CLOUS La compagnie présentera Le jour et la nuit d’Harold Pinter le 6 octobre au festival « Coup de théâtre » de Massy. Actuellement, elle monte de nouveaux spectacles et recherche des comédiens pour sa reprise de Légendes de la forêt viennoise d’Ödön von Horváth. Répétitions : lundi soir et certains dimanches Eliane Morin au 01 69 05 05 24 www.compagnielestroisclous.fr lestroisclous@orange.fr

Lundi 15 octobre à 14h30 : notre Assemblée Générale annuelle se tiendra à la Salle des Fêtes de Savigny ! Les inscriptions se feront à partir de 13h30. Les sorties culturelles seront proposées. Les adhérents qui souhaiteraient participer au Conseil d’Administration de l’Association voudront bien faire acte de candidature par courrier au Siège Social avant le 8 octobre 2012. Renseignements au 01 69 96 18 79 ou sur notre site www.art-et-loisirs-savigny.fr L’AGE D’OR Mardi 16 octobre : loto à la salle des Fêtes à 14h30 En octobre, une sortie est prévue pour assister à l’émission de Michel Drucker «Vivement dimanche». Mme Alour au 01 69 05 76 62 28, rue Chilly Mazarin

MEDECINS D’AFRIQUE

Voungouta : des deux sources au village !

22

La Mairie de Savigny, le CG91, la Région Ile de France, les Scouts de France et du Congo ainsi que l’école Tecomah se sont mobilisés de nouveau cet été pour aménager la deuxième source du village et débuter la mise en place du réseau d’adduction d’eau potable depuis les sources jusqu’au village, distant de 3 km. Pour finaliser le réseau d’adduction d’eau et mettre en place un château d’eau qui permettra la distribution de l’eau dans tous les hameaux de Voungouta, nous avons encore besoin de votre soutien.

Ainsi, une SOIRÉE DE GALA AU BÉNÉFICE DE VOUNGOUTA se prépare activement pour le samedi 20 Octobre, au COSOM, à partir de 19h. Retenez la date dans vos agendas ! Au programme : dîner dansant, contes africains, musique, défilé de mode… Lutaya Milandu au 01 69 21 75 04 Vous pouvez dès maintenant télécharger l’invitation sur notre site internet : www.medecins-afrique.org, dans la rubrique « communiqués »


Histoire

Les cimetières de Savigny Dans l’antiquité, les cimetières sont placés hors des lieux d’habitation tant on redoute le voisinage des morts. Au Moyen-Age, sous l’influence de la religion catholique, les sépultures doivent être au plus près du lieu de culte : on enterre autour de l’église et pour les personnages les plus importants : prêtres, nobles et seigneurs, à l’intérieur même de l’église. À Savigny, le cimetière entoure l’église Saint-Martin. Aussi est-il précisé sur le registre paroissial si l’inhumation a eu lieu dans le cimetière ou dans l’église, parfois même dans le chœur. mai 1736. Il accueillera les morts de la commune durant un siècle. La Martinière depuis 1834 Jusqu’à la Révolution, les cimetières sont propriété de la paroisse et gérés par le conseil de fabrique (assemblée des paroissiens). La loi du 6 mai 1791 fait obligation aux communes d’avoir et d’entretenir leur cimetière. En mai 1832, le Conseil municipal se préoccupe de la création d’un nouveau cimetière. Suite à l’accroissement de la population de Savigny, le cimetière de la rue du Mail s’avère trop petit ; de plus, depuis la fin du 18ème siècle, on tend, pour des raisons d’hygiène, à placer les cimetières en dehors des villages.

Extrait du registre paroissial, 1718-1736 (bénédiction du nouveau cimetière par l’abbé Gaultier, curé de la paroisse, le 13 mai 1736)

Il est précisé que : l’acquéreur sera tenu, s’il découvrait des ossements de les rassembler avec soin et d’en informer le Maire qui les ferait transporter dans le cimetière avec tout le respect et la convenance dus aux morts. Cette parcelle est achetée en 1863, aux enchères publiques, par Isidore Fialon (pour l’anecdote, futur maire de Savigny), sauf une petite partie contenant les sépultures de sa famille acquise par Jules Henri Petit.

À partir du 1er janvier 1834, les inhumations ont lieu au nouveau cimetière de la Martinière, dont le règlement est adopté le 19 janvier de la même année.

Champagne depuis 1926 Dans les années 1920, la création des lotissements sur le plateau entraîne un accroissement considérable de la population et l’apparition d’un nouveau quartier. Des équipements publics voient le jour pour répondre aux besoins de ces nouveaux Saviniens, le cimetière de Champagne est ouvert en 1926.

En novembre 1859, un agrandissement s’avère nécessaire. À cette occasion, le

Retrouver l’histoire de notre patrimoine sur www.savigny.org

Après discussion quant au financement, un terrain situé sur le coteau est acheté par la commune au sieur Lanord en novembre 1832. « L’an mil sept cent trente six le dimanche treize mai à l’issue des vêpres a été faite par moi soussigné curé la bénédiction solennelle d’un nouveau cimetière situé à côté du clos de Mme la veuve Beaulieu, la plus grande partie de l’ancien étant prise par le nouveau bas côté qui se construit actuellement à l’église de ce lieu. F.L. Gaultier curé »

Conseil municipal décide de vendre l’ancien cimetière de la rue du Mail. Le souspréfet de Corbeil accorde son autorisation. Les familles qui le souhaitent pourront procéder au transfert des corps de l’ancien vers le nouveau cimetière.

L

ongtemps, pour les plus pauvres, la majeure partie de la population, il n’y a pas de tombes individuelles mais des fosses communes. A Savigny, un de ces charniers, utilisé en cas d’épidémie, était situé sur l’actuelle rue Faidherbe qui, de ce fait, s’est longtemps appelée rue du charnier. Les tombeaux familiaux, forme « moderne » du cimetière, ne se généralisent qu’à la fin du XVIIe siècle.

Rue du Mail de 1736 à 1833 En 1736, suite à des travaux de rénovation et d’agrandissement de l’église SaintMartin, en particulier la construction d’un bas-côté, le cimetière doit être déplacé. Le nouveau cimetière situé à côté du clos de Mme la veuve Beaulieu est béni par l’abbé Gaultier, curé de la paroisse, le 13 23


Conseil Municipal

Compte-rendu de séance du 26 juin 2012 FINANCES Approbation du compte de gestion relatif au budget général de la Ville pour l’année 2011, présenté par le receveur et faisant apparaître un excédent de 2.629.085,60 € en fonctionnement et un excédent de 1.962.996,11 € en investissement, ce qui représente un résultat global de clôture de 666.089,49 €. Approbation du compte de gestion relatif du budget de l’assainissement pour l’année 2011, comprenant un déficit de 1.966,72 € en fonctionnement et un déficit de 5.241,38 € en investissement, ce qui représente un déficit global de clôture s’élevant à 7.208,10 €.

à Savigny-sur-Orge, en contrepartie de la garantie accordée par la Ville la société Immobilière 3F s’engage à lui réserver 6 logements. Décide la création, pour l’exploitation du service public de transport routier de personnes, d’une régie dotée de la seule autonomie financière dénommée « Régie municipale de transport public routier de personnes » et de lui affecter 12 véhicules municipaux. Vote la section de fonctionnement du budget primitif 2012 de la Régie de Transports, équilibrée comme suit en dépenses et en recettes à 250.500,00 € :

cations Familiales ou du Conseil général. Accepte d’implanter une borne interactive dans les locaux de l’Hôtel de Ville destinée à l’information des habitants de la commune, allocataires de la Caisse d’Allocations Familiales de l’Essonne, et autorise le Maire à signer la convention de mise à disposition avec la Caisse d’Allocations Familiales de l’Essonne. Autorise le Maire à signer la convention de partenariat entre la Ville et la Commission de Liaison entre les Associations de Savigny-sur-Orge (CLAS). CULTUREL

Clôture du compte administratif 2011 de l’exercice de la Ville à la somme de 59.444.268,91 € en recettes et de 58.778.179,42 € en dépenses, ce qui représente un excédent global d’exécution de 666.089,49 €. L’exercice 2011 dégage un excédent net de 894.162,96 € disponible pour le budget 2012.

RESSOURCES HUMAINES

Clôture du compte administratif 2010 du budget de l’assainissement à la somme de 882.713,21 € en recettes et 889.921,31 € en dépenses, ce qui représente un déficit d’exécution de 7.208,10 €. La somme disponible pour le budget supplémentaire 2012, intégrant les résultats de 2011 et les reports de 2011 sur 2012, est donc de 36.218,02 €.

Décide de lever la prescription quadriennale sur les cotisations de retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) portant sur la rémunération des études surveillées d’un agent pour l’année 2006, et autorise le Maire à procéder au mandatement de la dépense correspondante.

Accepte la reconduction de la convention de subdélégation de compétence du Département de l’Essonne avec la Ville de Savigny-sur-Orge relative aux transports scolaires, pour une durée d’un an à dater du 1er septembre 2012.

ADMINISTRATION GENERALE

URBANISME

Affection du résultat de l’exercice 2011 du budget de la Ville au budget supplémentaire 2012, comprenant une mise en réserve de 3.010.282,39 € en recettes d’investissement, un report de 541.262,96 € en recettes de fonctionnement et un report de 2.436.666,71 € en dépenses d’investissement.

Décide les remboursements des cautions, versées lors des entrées dans les lieux aux personnes concernées suivant ce tableau :

Modalités de la mise à disposition au public de la note d’information relative à la majoration des droits à construire - loi n° 2012-376 du 20 mars 2012.

Décide d’adopter le tableau des emplois permanents modifié suite à la promotion des agents inscrits sur les listes d’aptitude et les tableaux d’avancement après les avis des commissions administratives paritaires.

Autorise le Maire ou son représentant à signer avec la SACD une convention de partenariat d’aide financière aux termes de laquelle celle-ci consent à la Ville, pour son concours des rencontres du jeune théâtre 2012, une subvention d’un montant de 1.000,00 €. TRANSPORTS

Affectation du résultat de l’exercice 2011 du budget de l’assainissement au budget supplémentaire 2012 comprenant une mise en réserve de de 5.300,00 € en recettes d’investissement, un report de 14.293,42 € en recettes de fonctionnement et un report de 21.919,28 € en recettes d’investissement.

AFFAIRES SCOLAIRES ET ENFANCE Approuve la convention à intervenir entre la Ville de Paray-Vieille-Poste et la Ville de Savigny-sur-Orge, moyennant une dépense et une recette prévisionnelles de 16 301,25 € et autorise le Maire à signer la convention susvisée.

TRAVAUX Modifie le règlement de fonctionnement des accueils périscolaires, et autorise Madame le Maire à signer ledit règlement. AFFAIRES SOCIALES

Accorde sa garantie d’emprunt d’un montant de 607.000 € à l’Immobilière 3F à hauteur de 100% auprès de la Caisse des dépôts et consignations dans le but de financer la construction de 30 logements PLAI situés 1-3 avenue Jean Marsaudon 24

Les dates et modalités de consultation seront rendues publiques au moins 8 jours avant, par voie d’affichage sur les panneaux administratifs et sur le site Internet de la Ville.

Approuve le « projet social » et autorise le Maire à solliciter l’agrémentation « centre social » pour les maisons de quartier, ainsi que les subventions afférentes à cette agrémentation auprès de la Caisse d’Allo-

Sollicite l’octroi par le Syndicat Mixte OrgeYvette-Seine (SMOYS) d’une subvention de 35 182 € et autorise le Maire ou son représentant à déposer un dossier de demande de subvention et à signer cette convention avec le Président du SMOYS ou son représentant, et tous documents s’y rapportant.


Informations pratiques

Des week-ends de balades en toute liberté ! Le tarif unique lors des fins de semaine était annoncé et très attendu par les Franciliens. mois, Navigo annuel et Solidarité Transport mois pourront utiliser avec leur abonnement habituel l’ensemble des transports en commun d’Ile de France, donc au-delà des zones de validité de leur forfait, du vendredi minuit jusqu’au dimanche minuit.

A

compter du 1er septembre 2012, les voyageurs détenteurs de l’un de ces trois forfaits : Navigo

Encore des avantages ! Autre bonne nouvelle pour les usagers franciliens des transports en commun : plus besoin d’acheter un billet complet pour se rendre à une gare ou une station hors de ses zones d’abonnement, il suffira d’acquitter d’un complément. Cette mesure rentrera en vigueur au plus tard le 31 décembre.

Renseignements sur notre site www.savigny.org

L’éthylotest aura du retard... La réglementation de la sécurité routière prévoyait l’obligation, à partir du 1er juillet, de détenir au moins un éthylotest dans son véhicule. Cependant, à la mi-juin, une pénurie de stock a freiné les ventes. Impossible de trouver un éthylotest aux endroits indiqués : supermarché, pharmacie, bar-tabac...

C

ette rupture a eu raison du calendrier prévu pour l’instauration de cette nouvelle loi. Dans votre bulletin municipal Mai/Juin 2012, nous vous annoncions la date du 1er juillet.

produits contrefaits qui ne permettent pas un résultat fiable. Veillez à ne vous procurer que des produits labellisés NF. Sachez également qu’un éthylotest chimique coûte entre 1 € et 2 €.

Nous vous informons aujourd’hui que cette échéance est repoussée au 1er novembre. En tout, 100 millions d’éthylotests auront alors été mis sur le marché. Tout le monde devrait donc pouvoir s’en procurer. Malgré la pénurie , il vous est conseillé de ne pas vous précipiter et d’acheter ces tests dans les points de vente appropriés. En effet, de nombreuses arnaques ont déjà été observées avec la vente de Renseignements sur notre site www.savigny.org

Bienvenue aux jeunes nouveaux Saviniens Félicitations aux heureux parents Baptiste JUSSERAND né à Clamart le 6 mai Emma DILEK née à Clamart le 6 juin l Melina COCOZZA née à Massy le 12 juin l Léana VITELLO née à Athis-Mons le 13 juin l Demba MERLEAUX SIDIBE né à Longjumeau le 14 juin l Marine LOUBLI née à Longjumeau le 15 juin l Aurore REIGNAULT née à Longjumeau le 17 juin l Inès ZEGHOUD née à Longjumeau le 17 juin l Camil HAMDOUNI née à Corbeil-Essonnes le 19 juin l Maya MARTINHO née à Bourg-la-Reine le 20 juin l Andréa TOURTE née à Corbeil-Essonnes le 20 juin l Oumou CAMARA née à Longjumeau le 20 juin l Victor MAURY né à Longjumeau le 21 juin l Samuel DADY NGOY né à Athis-Mons le 24 juin l Maxime SEAUX né à Clamart le 26 juin l Elouan CALVEZ KOSTIOUTCHIC né à Antony le 26 juin l Axel GLED né à Antony le 26 juin l Louise LATREYTE née à Longjumeau le 27 juin l Ibai EMASABAL né à Longjumeau le 27 juin l Samba TANDIA né à Athis-Mons le 28 juin l Damien BESSE né à Longjumeau le 29 juin er l Rania SALAMA née à Longjumeau le 1 juillet l Samuel DADY NGOY né à Athis-Mons le 24 juin l Timothé TOLILA né à Antony le 5 juillet l Evan JORGE né à Longjumeau le 5 juillet l Evelyne POPA née à Longjumeau le 6 juillet l Valérian MATHIEU né à Longjumeau le 7 juillet l Valentin AFONSO GREGORIO né à Antony le 10 juillet l Yanis KHEMLICHE né à Antony le 11 juillet l Julia GOULEAU née à Athis-Mons le 16 juillet l Taïja KABONGO MBIYA née à Longjumeau le 18 juillet l Evan D’ALMEIDA né à Longjumeau le 20 juillet l Heloïse PLOUZENNEC KAHIA née à Athis-Mons le 21 juillet l Louey BOUJEDAY né à Longjumeau le 24 juillet l Shaelle RICAUD née à Corbeil-Essonnes le 24 juillet l Anthony RODRIGUEZ né à Longjumeau le 25 juillet l Juliana FORTUNATO née à Longjumeau le 26 juillet l Aristide MITRA né à Massy le 26 juillet l Evan VILACA né à Longjumeau le 28 juillet l Daniel AMINE né à Longjumeau le 31 juillet l Océane MACHADO BASTOS DE PINA née à Amilly le 2 août l Andréa MAMBOU OUAKOU née à Longjumeau le 3 août l Gloria MAMBOU OUAKOU née à Longjumeau le 3 août l Kaân TURKOGLU né à Longjumeau le 5 août l Ibrahim AHARROY né à Antony le 5 août l Katleen CONGNARD née à Longjumeau le 5 août l Irys AVICE DA SILVA née à Massy le 7 août l Tristan LADMIRAL né à Antony le 8 août l Evan AMEIL MARTINET né à Evry le 9 août l Lokesh TOULASSIDARANE né à Longjumeau le 9 août l Ethan RIQUIER né à Athis-Mons le 9 août l Cameron MATONDO NSIMBA né à Longjumeau le 10 août l Liza HELARY née à Longjumeau le 11 août l

l

25


Expression libre

145 000 euros d’indemnités pour quatre adjoints qui n’assument pas leur fonction, c’est non ça suffit ! Intervention (extraits) de JEAN ESTIVILL au conseil municipal du 3 juillet 2012 Je tiens à faire savoir qu’il n’entre dans notre vote aucune considération personnelle. Il s’agit de la conception que nous avons de ce que doit être le rôle d’un élu, et en particulier de quelqu’un qui a l’honneur d’être maire adjoint, le rôle d’un élu en effet plusieurs choses nous ont choqués ces derniers mois, voire ces dernières années, cela a été : - leur refus de siéger, et de manière, je dirai, concertée. - leur demande d’un vote secret : ils ont introduit là quelque chose dont nous souffrons à l’heure actuelle car si nous nous prononçons à chaque fois, nous, contre le vote à bulletin secret on connaît votre réponse, Madame le maire, un jour vous nous avez dit que c’était « la réponse du berger à la bergère », en disant qu’on vous avait reproché de faire pression sur votre majorité maintenant on ne pourrait plus. Ils sont à l’initiative de ce vote secret et je

pense qu’ils ont eu tort. En ce qui concerne Savigny Egalité nous avons toujours dit haut et fort ce que nous pensions. Nous avons un programme, un recueil de ce que nous avons dit ces 2 dernières années et nous n’avons peur d’aucune pression et nous disons ce que nous avons à dire : - le refus de tenir des bureaux de vote ; Pour cela ils s’appuient sur une jurisprudence récente que je déplore, j’espère qu’elle évoluera qui dit qu’effectivement «

les conseillers municipaux ne sont pas tenus de tenir les bureaux de vote » comme d’ail-

leurs ils ne sont tenus à rien. Il faut quand même que la population sache ces choses-là, les conseillers municipaux peuvent ne rien faire du tout et d’ailleurs même, ne pas participer au Conseil municipal, cela me semble une aberration. Ils s’appuient là dessus, c’est leur droit mais ça me choque : - l’absence de commissions. Ils ne les réunissent pas. - leur absence, le plus souvent aux cérémonies, en particulier patriotiques.

Et enfin ils ont continué à toucher leur indemnité, 1300 euros par mois. Tout travail mérite salaire et en tous cas indemnité quand on est adjoint, mais quand on fait un travail effectif, pas quand on ne fait rien ? Je voudrai qu’on demande aux Saviniens s’ils sont d’accord avec ça. Accepterait-on qu’un employé municipal soit payé à ne rien faire ? Oui, il y a conflit interne au sein de la droite, un conflit que nous avons toujours dénoncé comme étant un conflit de personnes, et non pas d’orientations politiques. La meilleure preuve est qu’aux élections législatives ils ont soutenu, la candidate de Sarkozy inconnue à Savigny, mais démissionnaire du conseil municipal de viry. Il n’y a aucune différence entre la politique de ces adjoints et la vôtre Madame le Maire, aujourd’hui Savigny Egalité votera pour qu’on leur retire cette fonction. » Gauche Républicaine Savigny Egalité - 01 69 05 55 56 www.savigny-egalite.com

Nous aurons notre piscine ! L’été s’achève dans la moiteur du mois d’août. Que retenir de cette saison estivale ? Comme beaucoup de Saviniens, je pense, j’ai suivi avec enthousiasme les exploits de nos sportifs lors des jeux olympiques de Londres 2012. Ils contribuent par leur engagement à donner l’exemple du dépassement de soi à la génération d’après.

26

de natation. Sans piscine depuis toujours, notre ville ne fait pas figure d’exemple dans l’apprentissage de cette discipline ! Pourtant Savigny est plutôt bien dotée avec notre superbe Parc des Sports Jean Moulin et ses nombreux équipements sportifs. Il faut pallier ce manque…

piscine olympique certes mais une petite piscine, de taille raisonnable (crise oblige), utile et agréable pour tous. Les jeunes Saviniens apprendront à nager et qui sait peut-être un jour… ? Bonne rentrée à tous et à toutes !

Cette olympiade aura été marquée en particulier par les résultats de nos équipes

Dans mon prochain projet municipal, il y aura, je m’y engage, la construction d’une piscine dans l’enceinte du stade. Pas une

David FABRE Président de la Génération du Concret Conseiller Municipal EELV http://www.generation-savigny.fr

Si le mois de septembre est synonyme de rentrée scolaire, c’est également la période au cours de laquelle les associations redémarrent leurs activités. Elles sont nombreuses à Savigny-sur-Orge et accomplissent, tout au long de l’année, un travail remarquable qui mérite d’être reconnu à sa juste valeur et que nous tenons à saluer. Pour enrichir et développer ce patrimoine humain, le rôle de la municipalité ne peut pas se limiter à un simple soutien financier du tissu associatif local. Les subventions attribuées doivent l’être en toute transparence, au regard de critères objectifs tels que l’ examen des projets proposés, l’analyse des actions réalisées, l’ étude approfondie des bilans financiers et budgets prévisionnels, et ce sans considérations partisanes qui conduiraient, sur un même secteur d’intervention, à favoriser certaines associations au détriment d’autres. En matière de politique associative, nous, élus socialistes et apparentés prônons la défini-

tion de priorités claires, axées notamment sur l’éducation, la jeunesse, la citoyenneté afin de développer une réelle politique de proximité permettant aux associations de jouer un véritable rôle d’animation sociale et de favoriser les échanges entre habitants de notre ville. Les bénévoles doivent aussi, à notre sens, être en permanence accompagnés en matière de conseil et de formation. De même, il est indispensable que les associations saviniennes puissent, pour jouer pleinement leur rôle, disposer de locaux adaptés à leurs activités, de lieux de réunion, de moyens matériels et humains. Il appartient à la municipalité de tout mettre en œuvre pour qu’il en soit ainsi, en toute impartialité. Enfin, il revient à la municipalité de favoriser les échanges et les collaborations entre associations, pour confronter les expériences, pour développer des activités concertées, ou plus simplement pour échanger des moments de convivialité. Tous ces objectifs peuvent se formaliser,

comme de nombreuses villes en ont fait le choix, dans une charte de partenariat fixant à la fois les objectifs partagés et les engagements réciproques, en toute transparence. C’est ce mode de fonctionnement que nous souhaitons pour Savigny. Sociabilité, convivialité, volonté de défendre une cause ou des droits, plaisir de se sentir utile, le bénévolat est sans aucun doute une aventure humaine exceptionnellement riche. A nous, élus du Conseil municipal de tout faire pour soutenir et développer encore davantage l’engagement citoyen. N.B. Nous regrettons vivement que la municipalité n’ait pas cru bon de nous prévenir de la parution du précédent bulletin, nous privant ainsi de tribune. La majorité municipale n’a bien sûr pas souhaité corriger les effets de cet incident, qui nous a été présenté comme un ‘oubli’ des services, formule qui ne trompe personne. Les élus socialistes, écologistes et non inscrits du groupe « Imagine Savigny ».

Les articles publiés engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Espace d’expression des élus minoritaires au sein du Conseil municipal, conformément à la Loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité.


Tribune de la majorité municipale La bonne gestion de notre collectivité Mesdames, Messieurs, Chers amis, Le printemps s’est achevé sur une bonne nouvelle : la validation par le Trésor Public du Compte Administratif (CA) qui a été voté lors du récent Conseil Municipal du 26 juin. Quel est le principal enseignement de la lecture de ce CA ? La tendance principale qui s’en dégage est le désendettement de la ville avec une baisse sensible du recours à l’emprunt pour financer notre collectivité : nous sommes passés de 7,6 millions d’euros en 2010 à 3,5 millions d’euros en 2011. Moins de la moitié ! Concrètement, cela se traduit en moyenne par habitant à 1029 euros. Ce qui reste largement inférieur aux moyennes départementales et régionales, deux entités dirigées par la gauche, rappelons-le. La raison de cette amélioration provient de l’augmentation des recettes de fonctionnement qui augmentent plus rapidement que nos dépenses qui restent modérées, en particulier pour nos charges de personnel. Cette amélioration de la santé financière de notre ville, l’opposition l’a rejetée purement et simplement pour des raisons partisanes car elle n’a pas voté en faveur de ce CA. Cette désertion devant des responsabilités si importantes serait absurde et grotesque, s’il ne s’agissait des finances et de l’avenir de Savigny. Il est d’ailleurs regrettable que cette gauche, volontiers moralisatrice, ne délaisse pas, l’espace d’un moment de lucidité, son discours idéologique pour ne penser qu’à l’intérêt des Saviniens. Comprenne qui pourra ces contradictions !

De plus, une bonne nouvelle ne venant jamais seule, notre bonne gestion des deniers publics nous permet à nouveau d’être éligible à la Dotation nationale de Péréquation pour plus d’un million d’euros ! Une bonne nouvelle car nous ne pouvions plus prétendre à cette dotation depuis 2004 ! Véritable aubaine pour notre collectivité, cette dotation pourra ainsi financer encore plus de projets et améliorer sensiblement notre cadre de vie. Cependant, le gouvernement Ayrault fait déjà peser une ombre sur cette nouvelle dotation car il doit trouver de nouvelles ressources pour financer les très nombreuses promesses démagogiques du candidat François Hollande. Pourtant, le nouveau pouvoir socialiste serait mieux inspiré de prendre exemple sur la prudence et la sagesse vertueuses de notre gestion, au lieu d’amputer dangereusement ces ressources et mettre en péril nos finances publiques. Combien de temps pourrons-nous conserver cet avantage gagné au prix des efforts consentis par la commune et les Saviniens, avant que les socialistes viennent nous le grappiller pour payer leurs promesses ? Il n’aura pas fallu cent jours pour que la cohésion gouvernementale s’effrite. Au-delà de la polémique sur le nucléaire qui oppose Verts et Socialistes, la plupart de la gauche bien pensante a vilipendé comme un seul homme le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, l’ancien député-maire d’Evry, sur l’expulsion des camps de ROMS. Il y aurait donc une gauche « droit-de-l’hommistes », honorables et les autres, méprisables ?

Mais pourtant, qui tente à tout prix de préserver la tranquillité de leurs concitoyens et du bien vivre ensemble ? Ce n’est certes pas cette gauche arrogante et donneuse de leçon face à un Valls qui ne fait qu’appliquer somme toute la politique que le Président Sarkozy et la droite avaient définie, que les socialistes avaient si vivement critiquée. Pour nous, majorité municipale, il s’agit coûte que coûte localement de préserver l’ensemble des Saviniens des désastres prévisibles engendrés par la politique gouvernementale, promesses intenables, augmentation des impôts, coupes sombres dans les dotations, tout cela au détriment de citoyens qui n’en peuvent plus de travailler pour financer cette gabegie. Il s’agit de mener à bien les projets que nous avons décidés : desserte du quartier des Prés-Saint-Martin avec un service de bus dédié, réalisation de la ligne de Tram-Train, implantation d’une aire de jeux place Davout et développement des espaces verts sur l’ensemble de notre ville pour le bienêtre des Saviniens, construction d’un Pôle intergénérationnel comprenant un relais d’assistantes maternelles, un foyer logement pour personnes âgées et un crèche, rénovation des offices des restaurants scolaires pour que les enfants puissent déjeuner dans les meilleures conditions, poursuite d’un plan de rénovation de la voirie. Loin des polémiques stériles et vaines, loin des promesses intenables, l’équipe de la majorité municipale continue à œuvrer au quotidien dans le bon intérêt de tous les Saviniens et à imaginer des projets d’avenir pour l’aménagement de notre ville.

Les élus de la liste d’Union républicaine

27



Bulletin municipal Septembre octobre