Page 1

No 21

Villejuif Socialiste Dominique GIRARD Candidat socialiste aux Municipales Elu Premier des Socialistes de Villejuif Adjoint au Maire en charge de la Jeunesse

77% des électeurs du Parti Socialiste de Villejuif ont désigné Dominique GIRARD pour conduire la campagne des Municipales à Villejuif. Aller plus loin ! Notre ville se développe, c’est une chance pas un problème ! Depuis 2008, Villejuif a connu : - une évolution stable des taux d’imposition votés par la municipalité (4 années sans augmentation des impôts locaux) ; - une diminution de la dette par habitants depuis 2009 ( 2.143€ à 1.948 €) ; - le tramway T7 (inauguré le 16 novembre) ; - une faible augmentation de la criminalité et de la délinquance, limitée à 0,2% entre 2008 et 2012, alors que la population croît et a crue. Ce bilan place Villejuif parmi les villes les plus dynamiques de la Métropole. C’est le résultat de l’engagement de vos élus ! Nous ne prétendons pas avoir décidé de tout.

Cependant, le rapport de forces entre les deux partis de la majorité comprenant 16 élus communistes et apparentés et 14 élus socialistes et apparentés, nous a permis de peser fortement lors de ce dernier mandat sur les choix et les réalisations. Notre équilibre financier est, certes, redressé mais encore fragile. Nous devons encore : - améliorer l’efficacité des services publics ; - garantir la tranquillité publique par un renforcement des agents de police municipale, de la vidéo-protection et aussi la mise en place d’un service de médiation sociale ; - nous doter d’une cellule d’appui à la création et à l’installation de nouvelles entreprises et créer une Maison de l’Emploi. Le financement de ces réalisations importantes devra respecter notre équilibre budgétaire. Pour cela, il faudra encore réduire l’endettement par habitant. Il nous faut aller plus loin, avec une équipe municipale renouvelée qui s’engage pour Villejuif.

Extrait de la lettre de Dominique GIRARD aux Villejuifois.

verez , vous trou o r é m u n e et Dans c otre bilan n e d e ir a t l’inven Villejuif. rités pour io r p s o n de

sommaire Lettre du Premier Socialiste, p1 Inventaire, nos Seniors p2 Le budget de la ville, p3 Développement urbain, p4&5 Activités scolaires et péri-scolaires, p6 Portraits de nos élus, p7 Culture, OPH, handicap, p8

Jeudi 28 novembre à 20h30 Réunion publique de présentation du projet socialiste et de la liste des candidats pour les municipales MPT Gérard Philippe Lancement de campagne des Socialistes p1


Environnement, Seniors et lettre du Député de Villejuif

REGARD

Garder le cap de l’intérêt général

Sophie Taillé-Polian, Présidente du groupe socialiste 10ème adjoint Développement durable, Environnement, Transports

Poursuivons la dynamique autour du développement durable. Concrètement ? Villejuif est devenue partenaire d’Autolib’ (10 stations déjà en service sur les 12 prévues). C’est un dispositif qui se déploie en Ile-de-France pour des villes plus agréables à vivre. Le dispositif Autolib’ permet : de mettre en commun des véhicules individuels pour en finir avec la multiplication du nombre de voitures ; de réduire le bruit de la voiture dans la ville de rendre les déplacements moins polluants grâce à des véhicules 100% électriques ; de favoriser la liberté de choix de mode de transport (en apportant une possibilité supplémentaire en plus des transports en commun).

Jean-Yves Le Bouillonnec, Député de Villejuif

Je me félicite de l’élection, à une très large majorité, de mon ami Dominique Girard comme « Premier des Socialistes de Villejuif ». Je le connais bien, sais son engagement politique et citoyen, son sens des responsabilités dans l’action municipale, son ancrage dans la commune et son investissement auprès de la population. Il saura conduire, avec conviction et sérénité, les camarades socialistes dans cette campagne des élections municipales à Villejuif et faire entendre avec force et vigueur la voix de notre parti, ainsi que les valeurs et exigences du socialisme.

Amélioration des services aux Seniors.

Un puits de géothermie sera creusé à Villejuif. Ce puits permettra de récupérer la chaleur des eaux profondes à l’intérieur de la terre (à environ 2km du sol) afin de chauffer des habitations ou équipements publics. Il permettra de développer l’accès de ce chauffage propre, renouvelable et économique à de nombreux Villejuifois, environ 15 à 30% moins cher que les autres moyen de chauffage. Après l’Hôpital Paul-Guiraud en avril 2013, à l’été 2014 les groupes scolaires Jean Vilar, Paul Langevin, Robert Lebon, la MPT Gérard Philipe, le centre Médical de santé Pierre Rouquès y seront raccordés. À l’hôpital les émissions de CO2 vont être réduites par trois et le budget chauffage diminué de 20%. Et cela va aussi limiter les dépenses de chauffage payées par les citoyens qui bénéficieront du raccordement, dont la moitié seront des locataires des logements sociaux.

Avec plus de 100 portages de repas par jour, ce service d’aide à domicile profite chaque année à un peu plus de Villejuifois. Le partenariat associatif mis en place en 2010 avec les associations d'aide à la personne (Ages et vie, Archipel, Solidarité plus et SAPAEF) permet d'étendre le service à domicile au soir et au week end et d’accompagner près de 700 villejuifois. L'organisation depuis 5 ans d'une semaine Bleue articulée autour d'ateliers et de rencontres intergénérationnelles permet de promouvoir et valoriser la participation des personnes âgées dans l'espace collectif. Les prestations du fonds d'aide communal "solidarité retraité" pour les personnes âgées retraitées aux ressources inférieures ou égales au minimum vieillesse ont été repensées, refondues et étendues (aides financières semestrielles,places de cinéma et cadeau de fin d'année). La réorganisation (logistique, ressources humaines et tarifaire) des trois services d'aide à la personne (service de maintien à domicile, portage des repas et accompagnement social) permet de répondre aux besoins croissants des personnes âgées dans le domaine du maintien à domicile.

p2


Un budget de la ville maîtrisé

REGARD

Désendettement + budget équilibré = investissements

Année après année, l’élaboration du budget a été l’une de nos priorités. Nous pensons qu’une gestion rigoureuse est fondamentale pour la ville afin de trouver des marges de manœuvre pour mener des politiques publiques progressistes et ambitieuses. Alors que les impôts représentent une charge lourde pour les Villejuifois, nous avons exigé que les taux d’imposition ne soient pas augmentés. Depuis 4 ans, les Villejuifois ont pu constater que le taux d’imposition n’avait pas augmenté (19% pour la taxe d’habitation et 24% pour la taxe foncière) au-delà des bases fixées par l’état, alors que les dotations de l’Etat de la Région et du Département ont diminuées (figure 1*). Globalement, la maitrise de nos taux d’imposition a été possible grâce : - au développement dynamique de notre ville ; - à une réorganisation et un développement maitrisé des services municipaux, permettant une diminution des dépenses par habitant (figures 2 et 3*). Ce travail a aussi permis de diminuer la dette de la ville depuis 2009. Le désendettement restera l’un des enjeux de notre prochaine mandature (figure 4*). Ainsi, nous avons obtenu qu’une part importante du budget soit allouée, non pas à des dépenses de fonctionnement supplémentaires, mais à des dépenses d’avenir pour la ville : crèches, écoles, services aux personnes dont personnes âgées. C’est cela que nous appelons « faire mieux en faisant des économies ».

Fig.2 Evolution des dépenses de fonctionnement par habitant.

Fig.3 Evolution des charges générales et de personnel par habitant. Fig.4 Evolution de la dette par habitant.

* Sources : comptes administratifs de la commune envoyés à l’Etat chaque année

Fig.1 Evolution de la part des dotations et des impôts par habitant dans les recettes de Villejuif.

Gilles LAFON (Membre du Comité de Suivi Budgétaire) et Jean-Pierre DOMENC (Président de la Commission des Finances). p3


Développement urbain de Villejuif

REGARD Villejuif, avec ses 2 nouvelles lignes de métro, sera un pôle majeur du Grand Paris. De plus, CampusGrand parc (qui va s’ajouter aux trois hôpitaux existants) va confirmer Villejuif comme plateforme régionale majeure en matière de santé et de soins. La qualité de l’aménagement urbain dépend de la responsabilité et du courage politiques. Ce qui signifie : connaître et anticiper les besoins et les problèmes, puis agir. Dans les projets d’aménagement, les points qui ont animé l’action socialiste sont : - la mixité sociale (la politique de mixité sociale vise à limiter les effets de la flambée des prix du foncier en Ile de France : comment éviter de concentrer les populations riches socialement et culturellement vers le centre de la métropole, et renvoyer en périphérie ou dans des quartiers dégradés les populations plus modestes). - la mixité fonctionnelle (mixité fonctionnelle : disposer sur un territoire de l’ensemble des activités nécessaires à la vie en ville : logement, entreprises, commerces, équipements administratifs, culturels, de mobilité, de loisirs...). A - la mixité sociale. Une ville agréable, accueillante et vivante a besoin de cohésion sociale et d’un équilibre solidaire entre ses concitoyens. 1 – La mixité sociale dans les quartiers Sud de Villejuif. Nous avons imposé dans le projet du PLU (définition) que les quartiers Sud de Villejuif fassent obligatoirement l’objet d’une politique volontariste en faveur de la mixité sociale, en fixant des objectifs : - de construction d’accession sociale à la propriété ; - de construction de logements intermédiaires ou d’offre privée afin de permettre aux familles des classes moyennes de continuer d’habiter et d’acheter en petite couronne.

Vivre Villejuif

2 - Le logement. Pour permettre aux familles, couples ou personnes vivant seules de se loger à un prix et à des conditions accessibles, il faut (et c’est l’objectif des Socialistes) atteindre les 40% de logements sociaux de toutes catégories dans les constructions nouvelles, pour que Villejuif reste accessible à tous et notamment aux personnes travaillant sur Villejuif. 3 - Où construire les nouveaux logements sociaux pour atteindre ces 40% ? Principalement autour des transports publics existants ou à venir (Campus/Grand-Parc et Paris-Métropole). Mais également dans les autres quartiers, à travers des petites opérations dispersées dans la ville (le temps n’est plus à faire des opérations urbaines massives et concentrées). 4 - La présence d’un tissu pavillonnaire (caractéristique de Villejuif) est une richesse qui a été préservée dans notre PLU : il donne une respiration à l’espace urbain et permet d’éviter une certaine banalisation de l’espace. La pression foncière a tendance à le mettre en danger (“marchands de sommeil”, découpe des pavillons). Il convient à la ville de surveiller cet environnement pour qu’il ne se dégrade pas rapidement. 5 – La qualité du cadre de vie est importante pour assurer une attractivité de la ville. Villejuif ne doit pas être seulement une ville bien desservie par les transports en communs : elle doit donner envie d’y vivre et de participer à un devenir commun. Elle a des atouts pour y parvenir, mais il y a encore des progrès à réaliser. B - la mixité fonctionnelle. Le développement de Villejuif est une occasion à saisir pour mieux intégrer les quartiers qui sont restés un peu à la marge du développement de la Ville (par l’architecture, la faiblesse en commerces, - services, -emplois et transports). Tous les quartiers de Villejuif doivent être valorisés : c’est une priorité locale des Socialistes de Villejuif.

p4


Développement urbain de Villejuif

1 – Développement économique de Villejuif. Le développement économique doit permettre d’accueillir tout type d’entreprise de manière harmonieuse sur tout le territoire de Villejuif. Exemple : dans le PLU, sur les grands axes, les futurs immeubles d’habitation devront avoir des locaux d’activité ou de service en rez-de-chaussée (commerces, artisans, médecins et services paramédicaux, etc.). Ainsi, si nous soutenons l’arrivée et le développement de grandes entreprises qui étaient peu présentes sur Villejuif, nous avons remis au premier plan le soutien aux petites entreprises et aux commerces de proximité : un aménagement raisonné et contrôlé du territoire est indispensable pour créer de l’emploi par l’existence de grandes et petites entreprises et par la multiplicité des commerces de proximité. 2 – Développement des services publics. Villejuif est une ville en plein développement et qui accueille chaque année de nouveaux habitants. Ces nouveaux habitants comme les autres ont besoin de services publics de proximité (écoles, crèches, mairies-annexes, loisirs, etc.), services dont nous soutenons le développement et la bonne répartition.

Qu’est-ce que la mixité sociale ?

Exemple : l’élu socialiste (délégué à la Petite Enfance) a soutenu la création d’une nouvelle crèche, la crèche des Guipons. Par ailleurs, nous soutenons la création d’une autre crèche ainsi qu’une école et d’autres services publics dans la ZAC-Aragon. La réhabilitation du Parc du 8 mai, la création d’un nouvel espace vert en centre ville ainsi que l’insertion de nouveaux squares au fil des nouvelles constructions, relèvent de l’exigence des socialistes d’améliorer la qualité des vie des habitants au fur et à mesure de l’augmentation de la population. L’accueil de nouveaux habitants ne peut se faire sans le développement harmonieux des services publics (crèches, écoles, espaces verts, équipements culturels et sportifs…) . 3 – Villejuif, situé au carrefour de plusieurs grands pôles économiques (zone d’Orly-Thiais, Seine Amont, Paris sud). Nous devons parvenir à diminuer durablement le sous-emploi, en mettant à profit cette situation particulièrement favorable. Nous devons définir des objectifs à atteindre, et nous donner les moyens d’y parvenir. Brigitte CHARBONNEAU (Adjointe au développement économique), Sophie TAILLÉ-POLIAN (Membre du groupe de travail sur le Plan Local d’Urbanisme) et Mostefa SOFI (Membre du Bureau de l’Office Public de l’Habitat de Villejuif).

La mixité sociale existe lorsque des personnes issues de catégories socio-professionnelles différentes (revenus, cultures et origines) cohabitent harmonieusement dans les mêmes quartiers. La mixité sociale est possible grâce aux politiques locales et les acteurs sociaux comme les associations. Les entreprises jouent aussi un rôle en terme de mixité par leur politique locale de recrutement de personnel. Le contraire de la mixité sociale, c’est le “quartier-ghetto” : la concentration de minorités ethniques ou de populations paupérisées dans certains quartiers de la ville. Dans le cadre de la loi du 13 juillet 1991 d'orientation pour la ville, la mixité sociale est envisagée comme un moyen de diminuer les exclusions et généralement la fracture sociale.

p5


Education : scolaire et péri-scolaire

REGARD Contexte et situation. 1 - La cantine et la pause méridienne (la pause du déjeuner). Les élus de Villejuif ont maintenu une stabilité des tarifs des cantines, tout en améliorant le service rendu. L’introduction du menu « bio » sans surcoût financier a toujours été une évidence pour nous. Nous avons travaillé la diminution des pertes et volumes (le contenu des repas) par l’observation des habitudes alimentaires des enfants mangeant à la cantine. Nous proposons des plats généralement appréciés par les enfants et conformes à leur équilibre alimentaire. Chaque année, nous avons la chance d'observer plus d'inscriptions dans les écoles, traduction du dynamisme de notre commune. Contrairement à d'autres communes, nous faisons le choix d'accueillir tous les enfants à la cantine. Compte tenu des besoins supplémentaires, nous avons réorganisé le temps du déjeuner. Ainsi, la pause de midi passe de 1H30 à 2H. Les élus socialistes ont travaillé à ce temps supplémentaire en organisant des activités avec des animateurs, autour du sport avec les associations de l’USV (Union Sportive de Villejuif), de la lecture avec les bibliothèques ou des projets menés par les enseignants ou les personnes qui interviennent sur le temps du midi.

Notre engagement pour les jeunes Villejuifois. Nous avons réorganisé notre politique locale en faveur des jeunes. Tout en développant l'offre de loisirs, de proximité et d'espaces d'engagements citoyens nous avons privilégié l'accompagnement (renforcé) des jeunes vers l'insertion et l'emploi. Ainsi a été créé l'Espace Jeunesse, fourmilière à projets et plateforme d'accueil et d'orientation. La Mission Locale est un partenaire incontournable. Plus de 800 jeunes Villejuifois sont accueillis et accompagnés chaque année. Nous avons travaillé avec le Conseil Général à l'augmentation du nombre d'éducateurs spécialisés intervenant en prévention dans nos quartiers.

Un meilleur apprentissage Pour améliorer l’encadrement des enfants, nous avons travaillé : - à la stabilisation et la fidélisation des équipes de vacataires par la revalorisation efficace de 50% leur taux horaire ; - au renforcement de l’encadrement des enfants (80 intervenants en plus) ; - à un plan de formation pluriannuel des agents avec des formations adaptées aux besoins de nos intervenants. Avec près d’un million d’euros supplémentaire investi chaque année, la transformation de la pause méridienne doit permettre progressivement d'offrir un temps de repas apaisé, de repos et d'animation. Cette réorganisation met plus en adéquation aussi la vie familiale et sociale.

2 – La réforme des rythmes scolaires. Dans cette continuité, nous soutenons une réforme des rythmes qui corresponde mieux à ceux de l'enfant pour de meilleurs apprentissages fondamentaux (alternances des cycles de veille/sommeil et de concentration/fatigue). Nous travaillons à proposer aux enfants des activités de qualité complémentaires des temps scolaires et des activités municipales existantes, qui leur permettront de découvrir des activités nouvelles et bénéfiques à leur développement (sports, jeux de société, éveil musical et théâtral), mais aussi tout simplement au repos. Sonia JEDRZEJEWSKI (Adjointe à l’Education) et Dominique GIRARD (Adjoint à la Jeunesse). Des dizaines de projets de jeunes ont été accompagnés en France et à l'Etranger. Un conseil Local de la jeunesse a été initié. Le Contrat de Réussite Solidaire mettant en réseau les jeunes avec des parrains, jeunes qui s'engagent ensuite dans une contrepartie citoyenne a été créé. Chaque année sont organisées les journées de la jeunesse. Elles accueillent 2000 personnes acteurs ou spectateurs de projets de jeunes, valorisés à cette occasion. Nos objectifs : donner du sens à la jeunesse, accompagner chacun vers la réussite et une entrée dans la citoyenneté. Et puis Villejuif a accueilli les premiers emplois d'avenir pour les jeunes, mesure phare du gouvernement.

p6


Portraits

REGARD

Les élus socialistes de Villejuif qui se sont engagés auprès de vous depuis mars 2008 Dominique GIRARD 5ème adjoint En charge de la Jeunesse Candidat aux Municipales 2014

Gérard Tériltzian 2ème adjoint Politiques de solidarité, Politiques sociales et d'insertion

Sophie Taillé-Polian Présidente du groupe socialiste 10ème adjoint Développement durable, Environnement, Transports

Gilles Lafon conseiller municipal délégué Petite Enfance

Christine Revaultd'Allonnes-Bonnefoy conseillère municipale et régionale

Christiane Payen-Thiry conseillère municipale

Jacqueline Baltagi conseillère municipale

Sonia Jedrzejewski 8ème adjoint Culture, Education et Restauration scolaire

Brigitte Charbonneau 12ème adjoint Développement économique, Emploi, Commerce et artisanat

Katia Kéraudy conseillère municipale déléguée Retraités

Patrick Bourgois conseiller municipal

Mostefa Sofi conseiller municipal

Laurentine Bissé-Jenaste conseillère municipale

Jean-Pierre Domenc conseiller municipal

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 : pour pouvoir voter, inscrivez-vous par internet sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013 et sur le site internet :

https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html

p7


Culture, OPH et handicap

Culture à Villejuif, un service public

Participation à l’Office Public de l’Habitat.

Après 2 ans de travail en interne, la médiathèque a été profondément réorganisée : nouveaux horaires plus en adéquation avec les attentes du public avec notamment l’ouverture de l’annexe Gérard Philippe le samedi, évolution des collections, créations de postes, formations complémentaires des agents en poste pour mieux répondre au besoin de la structure mais également leur permettre une meilleure rémunération.

Depuis le début du mandat, nous participons à la gestion de l’OPH de Villejuif. Au sein du Conseil d’Administration, nous avons d’abord souhaité améliorer la transparence de la gestion. Notre présence à la commission d’attribution des logements sociaux nous a permis de veiller à un meilleur respect des critères d’attribution.

Nous avons abondé le budget de fonctionnement de la médiathèque de 25%, alors que les dépenses globales de fonctionnement ont été contraintes sur le mandat. C’est un bel exemple de la politique de finances publiques que nous avons mise en œuvre sur ce mandat : faire des économies là où c’est possible pour redéployer des moyens là où il faut améliorer l‘efficacité des services publics pour mieux répondre aux besoins des Villejuifois.

D’autre part, nous avons souhaité que les projets de l’OPH soient davantage en adéquation avec les objectifs de la ville en termes de qualité paysagère. Ainsi, nous avons porté la préférence pour la construction d’immeubles HLM de petite et moyenne taille qui s’insèrent de manière harmonieuse dans le tissu urbain.

Handicap et accessibilité

Et pour améliorer la culture : - nous avons rénové la salle Jacques Lecoq du théâtre, en lien avec la CAVB (Communauté d’Agglo du Val-de-Briève) ; - nous sommes passés au cinéma numérique et 3D au théâtre avec des tarifs abordables (moins de 15 euros pour une sortie familiale) ; - nous avons maintenu une programmation diversifiée mais faisant une belle part aux spectacles de rue pour aller davantage au contact des nouveaux publics ; - nous avons préservé des partenariats entre les conservatoires et le théâtre dans les établissements classés ; - nous avons préservé les budgets des conservatoires dans un contexte financier compliqué du fait de la disparition de la taxe professionnelle.

Notre effort en matière d'accessibilité a été important durant ce mandat. Quatre écoles sont déjà accessibles alors que la loi en prévoit 2 sur le territoire et nous en aurons six après la rénovation de Jean Vilar et la création de la nouvelle école. Bientôt, ce sera le cas des crèches et des installations sportives. Par ailleurs, des efforts importants ont été faits par la CAVB (Communauté d’Agglomération du Val-de-Bièvre) : - accessibilité totale du réseau de transport d’agglo « Valouette » (bus gratuits) ; - accessibilité partielle de la voirie générale et par la région en matière de transport (bus et station de métro Louis Aragon).

Nous contacter, nous rencontrer :

Internet et réseaux sociaux :

Notre bureau à Villejuif : 78-80 rue Jean Jaurès 01 45 59 02 55 et 07 81 21 84 84 chaque mercredi de 17h à 19h chaque samedi de 10h à 12h

sur le web : http://villejuif.parti-socialiste.fr/ mail/courriel : section@ps-villejuif.fr facebook : http://www.facebook.com/villejuif.socialiste twitter : https://twitter.com/psvillejuif

Vous aussi, devenez acteur de la politique locale ! Rejoignez-nous.

Coupon à découper et à nous renvoyer à l’adresse ci-dessus : ____________________________________________________ Nom : Prénom(s) : Adresse :

Téléphone : Adresse internet/mail/courriel :

Conception et réalisation : Frédéric-André POSTEL Merci de ne pas jeter sur la voie publique

p8

Villejuif Socialiste no. 21  

Bulletin du Parti Socialiste de Villejuif (Val-de-Marne). Informations pratiques sur la ville, projets politiques et bilan de nos élus et c...

Advertisement