Issuu on Google+

Balade au jardin

“En peignant mon

jardin, j’associe le plaisir physique du jardinage et le plaisir intellectuel d’avoir réalisé une belle toile”

En Picardie

%

Le jardin d’un peintre

Entre le peintre André van Beek et son jardin, on ne saurait dire lequel inspire l’autre... Venez avec nous visiter ces scènes fleuries qui sont autant de tableaux romantiques.

André et Marie-Thérèse consacrent tout leur temps au jardin et à la peinture.

16

* octobre 2011• l’Ami des jardins et de la maison

BALADE_1011.indd 16-17

l’Ami des jardins et de la maison • octobre 2011 * 17

22/08/2011 14:00:10


Balade au jardin Plus de 1 000 pieds de dahlias, 50 variétés d’hortensias, 40 de nymphéas... Les amateurs de fleurs se régalent !

Le bleu du pont picard est spécialement concocté par André, car il s’accorde avec les couleurs de toutes les fleurs (et l’érable ‘Autumn Blaze’), même s’il change de tonalité selon l’intensité de la lumière.

Sédums, dahlias, stachys, pérovskia et asters composent une scène en rose et bleu à son apogée fin septembre-début octobre. Grâce aux tableaux, André se projette dans son jardin, peignant des vues qu’une photo ne peut pas rendre.

•L

L’eau, omniprésente sous forme d’étang calme, de ruisseau sauvage ou de cascade, piège la lumière et offre un miroir aux dahlias et aux miscanthus.

’Oise est une terre de découvertes, d’histoire et de rencontres, comme c’est le cas ici. Laissant derrière nous Beauvais et sa cathédrale Saint-Pierre dont le chœur gothique est l’un des plus élevés du monde, nous entrons presque religieusement dans le jardin du peintre van Beek, un lieu à la fois contemporain dans sa réalisation et éternel dans son esprit. D’emblée, nous sommes saisis par l’atmosphère sereine qui l’habite. Ce lacis de chemins traversant des nuages de fleurs, contournant les pièces d’eau, flirtant avec la fraîcheur des sous-bois, offre le plus ravissant tableau qu’il nous ait été donné de voir et suscite l’envie de pénétrer dans le cadre, comme Alice “de l’autre côté du miroir”. Là, ce n’est pas un seul tableau qui se présente à 18

* octobre 2011• l’Ami des jardins et de la maison

BALADE_1011.indd 18-19

nous mais cinq, dix, à mesure que nous parcourons le jardin. Chaque boucle du chemin apporte une nouvelle vue, une perspective inattendue, et l’on comprend que ce jardin est une source d’inspiration infinie pour le peintre comme pour le jardinier. “Plus que des scènes précises, nous confie André van Beek, je recherche des ambiances, des couleurs, ce qu’on ne trouve pas ailleurs et c’est en cela que le jardin m’inspire. D’autant que le tableau change constamment : tous les quinze jours, les fleurs diffèrent mais aussi le lever de soleil, la brume, la lumière rose…” André a peint beaucoup de paysages, la côte normande, la Bretagne, et le Vexin qui s’est offert à quantité d’artistes dont Pissarro et Van Gogh, mais c’est bien son jardin qu’il a choisi pour modèle principal. Il y a dix ans, il a repris les abords de sa maison natale, délimité les massifs avec des piquets et de la ficelle et créé un premier bassin près du cerisier (on en compte sept aujourd’hui !) en veillant à ce qu’il soit orienté selon l’axe est/ouest pour bénéficier des aurores et des couchers de soleil. “Progressivement, on a inventé le jardin. Les canaux, par exemple, sont inspirés des hortillonnages d’Amiens, et pour les surplomber, un pont picard tout simple qui convient mieux à la région que les ponts japonais > que l’on a trop vus. On a tout planté nous-mêmes. Le jardin

Deux sources qu’André a trouvées luimême avec un bout de bois, alimentent l’étang ; puis le trop-plein court en sous-bois.

A découvrir comme un tableau grandeur nature LE PLAN DU JARDIN Situation : à 7 km à l’ouest de Beauvais, dans l’Oise. CLIMAT : océanique. Les pluies y sont fréquentes, mais les hivers ne sont pas trop froids.

SOL : bonne terre noire de jardin additionnée de terreau dans les massifs d’hortensias. DÉBUT DU JARDIN : 2000. En rouge, les allées accessibles aux handicapés.

l’Ami des jardins et de la maison • octobre 2011 * 19

22/08/2011 14:00:14


Balade au jardin

Entouré d’un Ginkgo biloba, d’un sumac de Virginie (Rhus typhina) et d’un fusain d’Europe rouge vif, le banc – du même bleu que le pont –- fait face aux Rudbeckia triloba et aux dahlias décoratifs.

On s’inspire… % Guidez le regard

Les asters de toutes sortes (A. novaeangliae, novi-belgii, divaricatus...) sont principalement violets, couleur complémentaire du jaune. Leur forme arrondie contribue à donner de la douceur à la scène.

20

* octobre 2011• l’Ami des jardins et de la maison

BALADE_1011.indd 20-21

Les arches. Elles cadrent la scène et renforcent l’incitation à aller plus loin... Elles sont peintes en vert et non en bleu pour se fondre un peu plus dans la végétation. Il s’agit de les souligner sans qu’elles soient trop visibles.

Les rudbeckias.  En cette saison, c’est une inépuisable source de jaune soleil qui illumine toutes les perspectives. On le laisse s’exprimer en liberté.

Marie-Thérèse taille et coupe les fleurs fanées d’une main sûre, au grand dam de son mari !

se construit petit à petit, d’année en année. Cela paraît simple et naturel mais il a fallu penser, construire, changer, redonner des masses et des couleurs.” Justement les fleurs qu’ils aiment sont opulentes et généreuses, à floraison longue et vive : dahlias, lavatères, hortensias, phlox, hémérocalles ou encore nymphéas qui jouent à se refléter dans l’eau. Toutes sont autant de tubes de couleurs dont le peintre se sert pour composer sa toile. Marie-Thérèse de son côté, veille à l’achat des plantes, à leur mise en place, à leur entretien. La taille est leur seul sujet de discorde : “Je taille les rosiers et les hortensias mais mon mari n’aime pas. Quand il me voit avec le sécateur, c’est comme si on lui arrachait une oreille ! Lui voudrait plutôt ne pas tailler, préférant les branches qui partent de manière un peu sauvageonne. Enfin, si je ne coupais pas les asters de moitié en juillet, ils seraient trop hauts et masqueraient d’autres vues intéressantes.” Chacun s’est approprié le jardin à sa façon, et si l’on dit des Picards que “ce ne sont pas des diseux, mais des faiseux”, croyez-vous pour autant qu’en en étant les maîtres d’œuvre, ils en seraient définitivement satisfaits ? Eh non ! Des pans entiers de jardin sont remaniés tous les ans. Chaque hiver

Scène modèle pour un tableau (ou une photo !), ce passage qui se dessine entre les bordures de fleurs guide le regard sans révéler le but de la promenade.

Pour masquer le vieil abri, deux hortensias, une herbe géante (Arundo donax ‘Variegata’) et, sur le toit protégé par un grillage, un rosier liane et une vigne.

se met en place un grand chantier qui commence avec l’arrachage des dahlias. Des arbres et des arbustes sont déplacés et replantés, de grands massifs sont entièrement remaniés à coup de pelleteuse et de bobcart que le couple n’hésite pas à louer, une partie de l’étang est débâchée et son emplacement rebouché, puis reformé un peu plus loin. “En peignant mes tableaux, je me rends compte de ce qui ne va pas et cela m’entraîne à modifier le jardin pour l’année suivante. Il y a toujours quelque chose de nouveau, et cela me donne de nouvelles idées, de nouvelles lumières. C’est du travail mais cela vaut la peine si je le transforme en tableau !” Isabelle Ebert-Cau. Photos Didier Branche.

Les plantes de bordure (sédum, géraniums, alchémille, petite pervenche) sont des couvre-sols efficaces sans être envahissants.

Le sol. Dans la terre du jardin, réalisé à la place d’une ancienne scierie, on retrouve souvent des pierres et des fonds de four en terre cuite dont on se sert pour daller les allées. Un matériau rustique et confortable sous le pied.

• Jardin du peintre André van Beek, 1, rue des Auges, D 931, 60650 Saint-Paul. Tél. 03 44 82 20 18. www.andrevanbeek.com Ouvert du 15 mai au 16 octobre les vendredis, dimanches, lundis et jours fériés de 14 h à 18 h 30 et sur rendez-vous. Exposition annuelle du 1er au 16 octobre à l’atelier. • Nous remercions Oise Tourisme (tél. 03 64 60 60 60, www.oisetourisme.com) et Christine Ramage pour leur aide.

l’Ami des jardins et de la maison • octobre 2011 * 21

22/08/2011 14:00:16


Balade au jardin

Les idées et astuces

%de Marie-Thérèse et André Des rives impeccables. Tous les bords de bassin et de ruisseau paraissent naturels et anciens alors qu’ils n’ont parfois que quelques semaines ! Le secret d’André, c’est de masquer le haut de la bâche par un grillage à poule sur lequel il implante des mottes de gazon. En 3 mois, l’herbe a recouvert le grillage jusqu’à la surface de l’eau.

Un jardin ouvert à tous. “4 ans après l’ouverture au public, nous avons décidé d’adapter notre jardin aux handicapés. Il a fallu remanier le tracé, décaisser et refaire la plupart des chemins pour qu’ils aient 90 cm de large, et moins de 5 % de pente, comme c’est la norme.” De fait, il est labellisé “4 handicaps” (moteur, mental, visuel, auditif). Bouturer les hortensias. Plus de 50 variétés fleurissent les coins ombragés. Pour les multiplier à peu de frais, on bouture des rameaux non fleuris dont on raccourcit les feuilles de moitié. 60 pots de 2 ou 3 boutures en variétés différentes sont préparés, et autant de lavatère arbustive, qu’il faut renouveler tous les 3 ans.

de 1100 à 1500 dahlias !. Parce qu’ils sont à eux seuls une palette de couleurs, ils comptent parmi les fleurs favorites d’André mais, à raison de 1100 à 1500 pieds, il faut 3 semaines pour les planter en avril et 2 semaines pour les arracher en automne, les nettoyer, les trier par couleurs, les laisser sécher avant de les ranger pour l’hiver...

leurs bonnes adresses • A Fleur d’O, le jardin d’Odile Hennebert qui nous a donné tant de bons conseils : 23, rue de la Chaussée, 80500 Davenescourt. Tél. 03 22 78 09 83. • La pépinière Hennebelle pour ses

22

arbres et arbustes rares : 4, rue du Bourg, 62270 Boubers-surCanche. Tél. 03 21 03 77 26. • Le Jardin de Campagne, la pépinière de Nathalie Becq où nous avons acheté beaucoup

d’asters : 13, rue de Butel, 95810 Grisy-les-Plâtres. Tél. 01 34 66 62 87. • Le Jardin Plume où nous avons aimé l’effet vivant rendu par les graminées : Hameau du Thil, 76116 Auzouville-sur-Ry. Tél. 02 35 23 00 01.

* octobre 2011• l’Ami des jardins et de la maison

BALADE_1011.indd 22-23

22/08/2011 14:00:18


Balade