Page 1

GRAND ANGLE

31

Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Bulletin statistique de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Septembre 2012 ISSN : 1777-3296

Directeur de la publication : André-Michel VENTRE – Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ

FRÉQUENCE ET CARACTÉRISTIQUES DES VOLS ET TENTATIVES DE VOL PERSONNELS 1 DE TÉLÉPHONE PORTABLE DÉCLARÉS PAR LES PERSONNES DE 14 ANS ET PLUS LORS DES ENQUÊTES « CADRE DE VIE ET SÉCURITÉ » 2007 À 2011 La proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable, soit 1,2 % en 2010, est en baisse très significative par rapport à celles de 2006 (1,6 %) ou 2007 (1,7 %). En 2006 ou 2007, on estimait le nombre de vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus à environ 1,1 million sur un an. Ce nombre a fortement baissé en 2008. Depuis, il est assez stable. En 2010, on l’évalue à un peu moins de 775 000.

Jorick GUILLANEUF, Chargé d’études statistiques à l’ONDRP

D

epuis 2007, la France s’est dotée d’un dispositif d’enquêtes annuelles de victimation à l’initiative de l’INSEE et de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Il a été intitulé enquêtes «Cadre de vie et sécurité» 2.

Lorsque le projet était en phase de conception, en 2005 et 2006, il existait dans le monde moins d’une demi-douzaine de pays dotés d’enquêtes de victimation annuelles 3. Parmi ces enquêtes, on peut considérer comme « principale référence internationale », la National Crime Victimization Survey (NCVS) des États-Unis, première enquête nationale de victimation dont la collecte a débuté en 1972, et la British Crime Survey (BCS) lancée en 1982 en Angleterre et au Pays de Galle qui est devenue annuelle en 2001.

•••• (1) Hors vols commis ou tentés dans la voiture ou le logement. (2) Voir http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/lexique/dico_methodo_interactif_v2.pdf afin de consulter le « dictionnaire méthodologique » de l’enquête “ Cadre de vie et sécurité ” » qui comprend les définitions détaillées des principales notions relatives à ces enquêtes. (3) Voir « Inventaire 2005 ONUDC-CÉE des enquêtes de victimisation » dans le « Manuel sur les enquêtes de victimisation » de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, Commission économique des Nations unies pour l’Europe (UNODC-UNECE) 2009, pages 12 à 13 (http://www.unodc.org/documents/data-and-analysis/Crime-statistics/Manual_Victimization_French_030210.pdf).

Institut national

des

hautes études

de la

sécurité

et de la

justice

Département de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

École Militaire – 1 place Joffre – Case 39 – 75700 PARIS 07 SP – Tél. : 01 76 64 89 00 – Fax. : 01 76 64 89 31


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Aujourd’hui, alors que les résultats des cinq premières enquêtes « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP de 2007 à 2011 sont disponibles et que ceux de la sixième enquête, dont la collecte a eu lieu début 2012, le seront à partir de novembre, il est possible d’étudier l’évolution et les caractéristiques des phénomènes de délinquance touchant les ménages ou les personnes de 14 ans et plus en France métropolitaine à partir de données d’une grande richesse. Avec cinq années de recul, et bientôt six, l’enquête « Cadre de vie et sécurité » situe la France dans une situation intermédiaire en terme de développement des enquêtes de victimation. Certes, au regard des 30 à 40 ans d’expérience des enquêtes NCVS américaines ou BCS 4 britanniques, le dispositif INSEE-ONDRP est encore dans sa prime jeunesse. En revanche, grâce à son caractère annuel, à la taille de ses échantillons (17 000 ménages ou personnes de 14 ans et plus interrogés en moyenne chaque année) et en raison de la durée de l’entretien en face-à-face avec l’enquêteur de l’INSEE (proche d’une heure en moyenne), l’enquête « Cadre de vie et sécurité » permet à la France de figurer parmi les pays avancés en matière de victimation subie par les personnes. La participation en mai 2012 de l’ONDRP à une conférence internationale 5 organisée au Mexique par l’institut national de statistiques mexicain, l’INEGI (Instituto Nacional de Estadística, Geografía e Informática) et par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC, United Nations Office on Drugs and Crime) a été l’occasion de présenter l’évolution et l’état d’avancement de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 6. Parallèlement, il a été possible d’observer une accélération récente du développement d’enquêtes de victimation dans le monde, notamment au Mexique 7 et en Afrique du Sud 8. Pour la France, l’enquête « Cadre de vie et sécurité » est une source de données stratégique sur les phénomènes de délinquance, non seulement car, comme toute enquête de victimation, elle s’adresse à toutes les victimes, y compris celles qui n’ont pas signalé les atteintes subies à la police ou à la gendarmerie, mais aussi, car l’outil d’enregistrement des faits constatés qui est commun à la police et la gendarmerie n’est toujours pas en mesure, en 2012 9, de fournir des informations, mêmes les plus élémentaires, sur le déroulement des faits ou sur les profils des victimes. Pour chaque atteinte de type vols, violences ou autres abordées dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité », les questions posées aux ménages ou aux personnes interrogées permettent d’étudier l’évolution de leur fréquence, les caractéristiques des actes subis et le profil des victimes déclarées. Dans son rapport annuel, l’ONDRP exploite les résultats des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » en évolution : en novembre 2012, il sera ainsi possible d’établir les tendances de la victimation entre 2006 et 2011 pour les atteintes fournissant des statistiques sur un an (vols ou tentatives visant les biens des ménages, atteintes personnelles visant les personnes de 14 ans et plus), ou entre 2006-2007 et 2010-2011 pour celles fournissant des statistiques sur deux ans (violences sexuelles ou violences physiques au sein du ménage déclarées par les personnes de 18 à 75 ans). Dans des articles thématiques sur la victimation, l’Observatoire s’est, par le passé, intéressé aux caractéristiques de certaines de ces atteintes : les cambriolages et tentatives de cambriolage de la résidence principale (Grand Angle 22, octobre 2010), les violences physiques ou sexuelles (Repères 14, décembre 2010) et en particulier celles au sein du ménage (Repères 15, juillet 2011) ou encore les débits frauduleux sur les comptes bancaires (Repères 17, mars 2012). •••• (4) Depuis 2011, l’enquête a été renommée et s’appelle désormais Crime Survey for England and Wales (CSEW). (5) h  ttp://www.inegi.org.mx/eventos/2011/UNODC_Evento/presentacion_en.aspx?i=i (6) h  ttp://www.inegi.org.mx/eventos/2011/UNODC_Evento/doc/4.3%20%206.%20Cyril%20Rizk%20(Francia).pdf (7) h  ttp://www.inegi.org.mx/eventos/2011/UNODC_Evento/doc/4.3%20%205.%20Oscar%20Jaimes%20(INEGI).pdf (8) h  ttp://www.inegi.org.mx/eventos/2011/UNODC_Evento/doc/4.3%20%203.%20Isabel%20Schmidt.pdf (9) Voir introduction du bulletin annuel de l’ONDRP de janvier 2012 portant sur la délinquance enregistrée par la police et la gendarmerie en 2011 : http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/Bulletinannuel/ba_2011.pdf

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

2


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Les études sur le profil des répondants les plus récentes n’ont pas porté sur la victimation mais sur certains phénomènes de délinquance dans le quartier (Grand Angle 23, novembre 2010) ou sur des opinions en matière de sécurité (Grand Angle 28, décembre 2011). Lorsqu’il exploite les données sur les caractéristiques des atteintes ou le profil des répondants, l’ONDRP cumule les données des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » successives afin de disposer d’échantillons de taille supérieure. Ils permettent d’extraire des résultats plus détaillés. Pour la première fois, dans le présent article, l’Observatoire applique à une victimation, les vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable, à la fois une approche de type « conjoncturel » et des approches « structurelles » : étude en évolution des taux de victimation annuels sur la période 2006-2010 d’une part (Voir « Zoom sur ») et analyse des caractéristiques des actes décrits et du profil des victimes à partir des résultats cumulés des cinq enquêtes « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP de 2007 à 2011 sur les atteintes déclarées par les personnes de 14 ans et plus sur 2 ans, d’autre part (Texte principal du Grand Angle). L’étude du profil des victimes que propose l’ONDRP s’inscrit dans une démarche d’ensemble devant déboucher dans les mois qui viennent sur d’autres publications du même type, par exemple sur le profil des personnes se déclarant victimes de violences physiques, ou des recueils de résultats qui pourraient s’appeler « Banque de données thématiques ». En raison de la façon dont les vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable sont abordés dans l’enquête « Cadre de vie et sécurité », soit au travers d’un questionnement par étape et non par l’intermédiaire d’une question initiale directe, l’extraction d’indicateurs statistiques à ce sujet s’est avéré assez complexe (Voir Annexe 1). Elle a nécessité la définition d’un cadre méthodologique spécifique qui est présenté en détail (Voir « Développements sur »). Au terme de cette étude, conjointement aux résultats qu’elle fournit sur les tendances ou sur le profil des victimes déclarées, on dispose d’enseignements nouveaux sur un aspect des enquêtes de victimation que l’Observatoire a mis en avant dès son premier article 10 sur l’enquête « Cadre de vie et sécurité » : « Les résultats obtenus […] ne peuvent pas être considérés séparément des choix méthodologiques qui ont été faits lors de l’élaboration de son questionnaire et de son protocole de passation ». Pour le cas particulier des vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable, et plus généralement pour toutes les atteintes abordées dans une enquête de victimation, les indicateurs statistiques collectés ne prétendent pas en mesurer la fréquence en niveau. Certaines personnes sont susceptibles de se déclarer victimes à tort au cours de la période de temps de référence alors que d’autres peuvent ne pas se signaler comme telles alors qu’elles le devraient. Cependant, sous l’hypothèse de stabilité des biais statistiques pouvant affecter les indicateurs de victimation (Voir « Développements sur »), on peut exploiter leurs variations pour déterminer des tendances ou établir le profil des victimes du phénomène de délinquance auxquels ils se rapportent. L’intérêt grandissant que suscitent les enquêtes de victimation ne doit pas occulter que l’exploitation et l’interprétation de leurs résultats exigent de prendre en compte les contraintes méthodologiques propres à ce type de recherches.

Alain BAUER Professeur de criminologie au CNAM Président par intérim du Conseil d’orientation de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

•••• (10) Voir encadré page 23 dans « Résultats de l’enquête de victimation 2007 : “Les victimes de violences physiques et de violences sexuelles en 2005 et 2006” », Rapport annuel, novembre 2007

3

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Sommaire

PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Caractéristiques des vols et des tentatives de vol personnels de téléphone portable subis par les personnes de 14 ans et plus d’après la description de l’acte le plus récent sur 2 ans . . . . . . . . . 11 Profil des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

ZOOM SUR… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Les variations entre 2006 et 2010 de la proportion de personnes se déclarant victimes d’au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable en un an . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

DÉVELOPPEMENT SUR… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 L’extraction de statistiques sur les vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables à partir des enquêtes « cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

ANNEXE 1 : Identification des personnes se déclarant victimes de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46

ANNEXE 2 : Définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 ANNEXE 3 : Tableaux et graphiques complémentaires et significativité des variations annuelles . . . . 52 ANNEXE 4 : Tableaux à caractère méthodologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

5

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Principaux enseignements Chaque année de 2007 à 2011, environ 17 000 personnes de 14 ans et plus ont répondu au questionnaire individuel 11 de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP. Elles ont notamment été interrogées sur les vols et tentatives de vols personnels subies au cours des deux années civiles précédant l’enquête. Ces atteintes comprennent tous les vols et toutes les tentatives de vols de biens appartenant personnellement à la victime, en dehors des actes visant les biens de son ménage (Voir annexe 2, « Définitions »), résidences ou véhicules. Un vol de téléphone portable (ou une tentative) ayant eu lieu lors d’un cambriolage de la résidence principale ou un vol d’objets dans une voiture n’est pas compté parmi les vols ou tentatives de vol personnels. Aux termes d’une démarche relativement complexe (Voir « Développements sur »), il est possible d’extraire des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » des statistiques sur les phénomènes de vols et de tentatives de vol personnels de téléphone portable. Une personne peut se déclarer victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable dans la partie généraliste du questionnaire « Cadre de vie et sécurité » portant sur l’ensemble des vols et tentatives de vol personnels, ou, si ce n’est pas le cas, en répondant à un questionnement complémentaire. En exploitant les différentes réponses fournies, on peut définir un taux de victimation dit « composite » sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable subis sur un an ou sur deux ans. Il est ainsi possible d’analyser l’évolution de la proportion de personnes se déclarant victimes sur un an au cours de la période 2006-2010 (Voir « Zoom sur »). On peut aussi, dans une perspective plus structurelle, cumuler les résultats des cinq enquêtes « Cadre de vie et sécurité » disponibles afin d’analyser la description des caractéristiques de l’acte le plus récent sur deux ans ou pour déterminer le profil des personnes de déclarant victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur deux ans.

Pour ce faire, on dispose d’un échantillon de plus de 85 000 personnes de 14 ans et plus ayant répondu aux questionnaires individuels des enquêtes de 2007 à 2011 et, au sein de celui-ci, d’un échantillon de victimes déclarées composé d’un peu moins de 2 000 personnes. ***

Évolution entre 2006 et 2010 de la fréquence des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » En réponse à des questions portant sur l’ensemble des vols et tentatives de vol personnels ou à des questions consacrées spécifiquement aux actes visant les vols personnels de téléphones portables (Voir « Développements sur »), on mesure que 1,2 % des personnes de 14 ans et plus interrogées lors de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2011 se sont déclarées victimes d’au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable au cours de l’année 2010 en France métropolitaine. Cette proportion, appelée « taux de victimation annuel », permet d’estimer à environ 630  000 le nombre de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable en 2010. En comparant le taux de victimation de 2010 à ceux de 2006 ou 2007, soit respectivement 1,6 % et 1,7 %, on peut établir qu’il a depuis baissé «  très significativement » au sens statistique du terme. Cela signifie que les écarts observés sont suffisamment grands, au regard du degré de précision de l’enquête, pour que le risque de se tromper en considérant que le taux

a baissé soit très faible (inférieur à 2 %, d’après le seuil adopté, Voir « Dictionnaire méthodologique de l’enquête “ Cadre de vie et sécurité” »).

En 2006, le nombre estimé de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphones portables s’est situé à une peu moins de 820 000. Pour 2007, il est évalué à plus de 850 000. Ce nombre a connu une très forte baisse en 2008 : il s’était alors établi à moins de 570 000, soit 1,1 % des personnes de 14 ans et plus. Il s’est élevé l’année suivante atteignant 1,4 %, ce qui correspond à un nombre estimé de victimes déclarées de près de 700  000 pour l’année 2009. En comparaison des taux de victimation mesurés en 2008 ou 2009, celui de 2010 n’est pas significativement différent. Au regard de la description de l’acte le plus récent sur un an fourni par les enquêtés, on peut dire que la baisse de la proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphone portable a concerné à la fois les actes accompagnés de violences ou menaces et ceux s’étant déroulés sans violence. En 2010, près de 0,3 % des personnes de 14 ans et plus, soit environ 140 000 d’entre elles en nombre estimé, se déclarant victimes, disent que l’acte le plus récent a été un vol (ou une tentative de vol) personnel avec violences ou menaces. En 2007, cette part était supérieure à 0,5 % pour un nombre estimé de victimes déclarées de plus de 270 000. Pour les vols ou tentatives de vol personnels sans violence, ni menace, la proportion de personnes de 14 ans et plus ayant déclaré avoir été victimes lors de l’acte le plus récent sur un an est passée de 1,2 % en 2007 à moins de 1 % en 2010.

•••• (11) On trouvera la définition des principaux concepts associés aux enquêtes « Cadre de vie et sécurité » dont, par exemple celles du « questionnaire individuel » dans le document « Dictionnaire méthodologique de l’enquête “Cadre de vie et sécurité“ » (Voir http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/ lexique/dico_methodo_interactif_v2.pdf).

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

6


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Chaque personne se déclarant victime est interrogée, entre autres, sur le nombre de vols ou de tentatives de vol de téléphone portable subis lors de l’année civile précédant l’enquête. On en déduit 12 des estimations en volume et des nombres d’atteintes déclarées pour 100 personnes de 14 ans et plus dont on peut analyser l’évolution. On estime qu’en 2010, les personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de près de 775 000 vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable, soit 1,5 atteinte déclarée pour 100 personnes de 14 ans et plus. Ce nombre se situait à 2,2 vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés pour 100 personnes de 14 ans et plus en 2006 et à 2,3 en 2007. Pour ces deux années, le nombre estimé de vols et tentatives déclarés a été voisin de 1,1 million. Il a diminué fortement dès 2008, année pour laquelle on l’évalue à environ 700 000, soit 1,4 vol ou tentative de vol personnels de téléphone portable déclarés pour 100 personnes de 14 ans et plus. Depuis cette baisse très significative, le taux d’atteintes a peu varié s’établissant en 2009 et en 2010 à la même valeur de 1,5 vol ou tentative pour 100 personnes de 14 ans et plus. Parmi les vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés en 2010 par les personnes de 14 ans et plus, on compte environ 555 000 vols (hors tentative) et un peu moins de 220 000 tentatives de vol. En 2007, ces nombres étaient estimés à près de 725 000 vols (hors tentative) et quelque 430 000 tentatives de vol. En 2010, 1,4 % des hommes et 1,1 % des femmes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou de tentatives de vol de téléphone portable. Les nombres correspondants de victimes déclarées sont estimés à environ 335 000 hommes et près de 300 000 femmes de 14 ans et plus. Par rapport à 2006 et 2007, ces proportions ont suivi la même tendance à la baisse avec des variations très significatives entre 2007 et 2010. En

2007, 2 % des hommes et 1,5 % des femmes de 14 ans et plus, soit en nombre estimé 475  000 hommes et plus de 380  000 femmes, s’étaient déclarés victimes d’au moins un vol (ou une tentative de vol) de téléphone portable. La diminution observée entre 2007 et 2008 a été très significative pour les hommes de 14 ans et plus (- 0,9 point 13) et significative pour les femmes (- 0,3 point). En conséquence en 2008, la proportion d’hommes se déclarant victimes, soit 1,1  %, est légèrement inférieure à celle des femmes, 1,2 %. C’est la seule des cinq années étudiées où c’est le cas. Depuis, entre 2008 et 2010, la proportion de femmes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes a été assez stable (- 0,1 point) et celle des hommes s’est élevée significativement (+ 0,3 point). ***

Caractéristiques des vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables selon la description de l’acte le plus récent subi sur deux ans fournie par les personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes En cumulant les résultats des cinq enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011 on forme un échantillon plus de 85 200 personnes de 14 ans et plus, dont 1 995 ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable au cours des deux années civiles ayant précédé l’enquête. Cet échantillon de victimes déclarées, représentant en données pondérées 2,6 % des personnes de 14 ans et plus, est interrogé sur le déroulement de l’acte le plus récent subi sur deux ans. Un peu moins de trois quarts des personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de

téléphone portable sur 2 ans, a décrit l’acte le plus récent comme s’étant déroulé « sans violence, ni menace ». Le téléphone portable a pu être volé ou a pu faire l’objet d’une tentative de vol sans violence, ni menace alors qu’il se trouvait : • dans un lieu dont la personne interrogée était absente (vols dans un vestiaire, par exemple) comme l’ont dit 23 % des victimes déclarées ; • à proximité de la personne interrogée, sur la table à la terrasse d’un café par exemple (18 % des victimes déclarées) ou • sur la personne interrogée comme lors d’un vol à la tire (19 % des victimes déclarées). Pour près de 27  % des personnes s’étant déclarées victimes sur 2 ans, l’acte le plus récent a été un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable avec violences ou menaces. Plus de la moitié d’entre elles, soit environ 15 % des victimes déclarées, ont décrit l’acte le plus récent comme un vol ou une tentative de vol à l’arraché. Selon le mode opératoire de l’acte le plus récent, la proportion de victimes déclarées de tentatives varie fortement : elle se situe à 10 % pour les actes sans violence, ni menace alors qu’elle s’élève à 34 % pour les actes avec violences ou menaces. Dans l’ensemble, 16,5 % des personnes s’étant déclarées victimes sur 2 ans ont dit que l’acte le plus récent était une tentative de vol de téléphone portable et non un vol. 41 % des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes disent avoir porté plainte auprès de la police ou de la gendarmerie à la suite du vol personnel de téléphone portable (ou de la tentative) le plus récent subi sur 2 ans. Cette estimation du taux de plainte est une moyenne entre des valeurs mesurées à des niveaux très différents selon le type d’acte subi : si plus de 48 % des personnes s’étant déclarées

•••• (12) Voir « Estimation du nombre d’atteintes subies » dans le « Dictionnaire méthodologique de l’enquête “Cadre de vie et sécurité” » (Voir http://www. inhesj.fr/fichiers/ondrp/lexique/dico_methodo_interactif_v2.pdf) (13) Les différences entre des taux en pourcentage sont exprimées « en point » pour éviter les confusions (voir définitions, en annexe 2).

7

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

victimes d’un vol personnel (hors tentative) de téléphone portable lors de l’acte le plus récent ont porté plainte, moins de 5 % de celles ayant déclaré avoir subi une tentative sont dans ce cas. Les personnes qui disent ne pas s’être déplacées, ou ne pas avoir signalé à la police ou la gendarmerie le vol (ou la tentative de vol) personnel de téléphone portable le plus récent, motive ce choix pour 42 % d’entre elles, car elles n’en ont « pas vu l’utilité », parce que « cela n’aurait servi à rien », et à 29 %, car « ce n’était pas assez grave, cela n’en valait pas la peine ». ***

Profil des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans La taille de l’échantillon cumulé des enquêtes «  Cadre de vie et sécurité  », comprenant 85 271 personnes de 14 ans et plus interrogées de 2007 à 2011, permet d’analyser l’impact de nombreux éléments de profil des enquêtés (caractéristiques de la personne, comme le sexe ou l’âge, de son ménage, de son logement, de son quartier ou de sa commune de résidence) sur la probabilité « toutes choses égales par ailleurs » 14 de se déclarer victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable. Les effets de chaque facteur sont présentés en estimation du rapport de probabilité de se déclarer victime par rapport à une situation de référence. D’après leurs réponses aux enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, on estime que 2,6 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans.

Cette proportion est la plus élevée pour les personnes de 14 ans à moins de 24 ans : 7,8 % d’entre elles ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans. Pour la tranche d’âge suivante, les 24 à 34 ans, elle se situe à 3,3 %, soit moins de la moitié. Le taux décroît ainsi avec l’âge  : moins de 2 % des personnes de 35 à 44 ans se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans, 1,6 % des 45 à 59 ans et 1 % des 60 à 69 ans. Après 70 ans, la proportion de victimes déclarées est inférieure à 0,5 %. Les analyses « toutes choses égales par ailleurs » révèlent que l’âge est, parmi une série de plus d’une douzaine de caractéristiques dont l’impact est modélisé, celle qui a l’effet propre le plus fort sur la probabilité de se déclarer victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable. On mesure que, «  toutes choses égales par ailleurs », les personnes de 14 à moins de 24 ans ont une probabilité 4,6 fois plus élevée de se déclarer victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphone portable par rapport à la référence choisie, les personnes ayant entre 45 et 59 ans. La probabilité est 2 fois plus élevée pour les personnes de 24 à 34 ans tandis qu’elle est 2 fois plus faible pour les 70 à 79 ans. Parmi les catégories de personnes qui affichent un taux de victimation supérieur à 4 % et qui, par rapport à la situation de référence choisie 15, ont un impact propre « toutes choses étant égales par ailleurs » de se déclarer victimes, on peut citer les personnes qui appartiennent à une famille monoparentale (5,2  % de victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable), les personnes qui ne sont pas en couple, hors veuf (5,8 %), les personnes au

chômage (4,4 %), ou celles qui habitent l’unité urbaine de Paris (4,8 %). La région de résidence de l’enquêté, ou le regroupements de régions selon le cas, est une caractéristique pour laquelle on observe une forte disparité de proportions de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes. On mesure que 4,7 % des personnes de 14 ans et plus habitant l’Île-deFrance se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans. Cette part s’établit à 3 % dans les régions du Sud-est (Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Languedoc-Roussillon et Corse). Dans le Nord-Pas-de-Calais et en Rhône-Alpes, 2,4 % des personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir subi au moins un vol (ou une tentative de vol) de téléphone portable sur 2 ans, soit un taux légèrement inférieur à l’ensemble « France métropolitaine » de 2,6 %. Il affiche ses valeurs les plus faibles dans les régions de l’Ouest (BasseNormandie, Bretagne et Pays-de-laLoire), soit 1,7 % et dans celles dites du « Sud de la Loire » (Poitou-Charentes, Limousin et Auvergne), soit 1,5 %. Par rapport à la référence, « habiter en région Rhône-Alpes », les personnes résidant en l’Île-de-France ont, « toutes choses égales par ailleurs  », une probabilité 2 fois supérieure de se déclarer victime de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable. La probabilité est modélisée à 1,3 fois pour les personnes habitants les régions du Sud-est. À l’inverse, les personnes résidant dans les régions de l’Ouest ont, « toutes choses égales par ailleurs », une probabilité plus faible de se déclarer victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable par rapport à cette même référence.

*** •••• (14) Voir définitions en annexe 2 ou « Dictionnaire méthodologique de l’enquête «Cadre de vie et sécurité» » (15) Voir Grand Angle 28, page 10, Chapitre « Des analyses «toutes choses égales par ailleurs» afin de déterminer les facteurs qui ont le plus d’impact […] », pour la méthodologie générale et les principes de choix des modalités de référence.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

8


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 Avertissement

Les données statistiques sur les atteintes par subies les personnes 14 ans etde plus de vie et sécurité" Avertissement : Les données statistiques sur les subies atteintes par lesdepersonnes 14extraites ans et de plusl’enquête extraites"Cadre de l’enquête INSEE-ONDRP ne fournissent pas une mesure absolue de leurs fréquences ou de leurs caractéristiques (Voir « Développements sur »). « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP ne fournissent pas une mesure absolue de leurs fréquences ou de leurs caractéristiques Les valeurs observées dépendent fortement des choix méthodologiques arrêtés lors de la conception de l’enquête et, en premier lieu, de la formulation sur »). des questions (Voir « Dictionnaire méthodologique dedes l’enquête "Cadre de vie et sécurité" » ; par suite les références à (Voir « Développements Les valeurs observées dépendent fortement choix méthodologiques arrêtés lors de lala conception dictionnaire sont signalées par l’exposant DM). de l’enquêteceet, en premier lieu, de la formulation des questions (Voir « Dictionnaire méthodologique de l’enquête «Cadre de vie Le caractère déclaratif des informations collectées signifie, notamment, qu’une personne qui répond « oui » à une question du type et sécurité» » ; par la suite les références à ce dictionnaire sont signalées par l’exposant DM). « Avez-vous été victime de vol ou de tentative de vol au cours des 2 dernières années ? » n’est pas au sens strict « une victime », mais « personne déclarant victime ». signifie, notamment, qu’une personne qui répond « oui » à une question du type Le caractèreune déclaratif des se informations collectées annuelle "Cadre vie « une et sécurité" INSEE-ONDRP En 2011, 16 958 personnes de ans plus des ont 2 répondu à laannées ? » 5e enquêten’est « Avez-vous été victime de vol ou de tentative de14vol auetcours dernières pas au sens de strict victime », (Tableau A1 en annexe 3). Elles ont, entre autres, été interrogées sur les atteintes dites personnellesDM subies au cours d’une DM mais une « personne se déclarant victime ». composée des 2 années civiles précédant l’enquête, soit 2009 et 2010. période de référence

On peut en déduire des « proportion de personnes se déclarant victimes » sur 2 ans ou sur 1 an, selon le type d’analyse qu’on

En 2011, 16 958souhaite personnes de 14Lesans et atteintes ou le profil des victimes, s’appuie mener. statistiques annuelles sont exploitées dans on une perspectiveUn conjoncturelle chapitre Zoom sur » du présent type deauvols ou «tentatives plus ont répondu Grand à la 5eAngle. enquête annuelle sur les proportions de personnes se déclarant de vol personnel abordé selon Pour mener des études à vocation plussur structurelle, les caractéristiques victimes, on s’appuie sur « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP victimes 2 ans, afinsur d’augmenter la taille des atteintes ou le profil des DM un laquestionnement dontétape les réponses, en les proportions de personnes se déclarant victimes sur 2 ans, afin d’augmenter taille de l’échantillon par (Tableau A1 en annexe 3). Elles ont, entre de l’échantillon DM dont les réponses, en particulier celles sur la description de l’acte le plus récent, sont prises en compte. autres, été interrogées sur les atteintes particulier celles sur la description de l’acte le De plus, on agrège les résultats des cinq enquêtes "Cadre de vie et sécurité" disponibles, de 2007 à cumulés 2011, afin de former un D’après celles les résultats des dites personnellesDM subies au cours d’une plus sont prisesdeen14compte. DM échantillon cumulés de plus de 85récent, 000 personnes ans et plus, dont la taille permet des analyses bien plus détaillées que les enquêtes «  Cadre de vie et sécurité  » DM période de référence composée échantillons annuelsdes pris2séparément. faire, les on suppose informations structurelles qu’on cherche à extraire ont peu De plus,Pour on ceagrège résultats que des les cinq 2007 à 2011, 1  % des personnes de varié au cours des différentes périodes de 2 ans couvertes par ces cinq enquêtes, de 2005-2006 à 2009-2010. années civiles précédant l’enquête, soit 2009 enquêtes «  Cadre de vie et sécurité  » 14 ans et plus se sont déclarées et 2010. Un type de vols ou tentatives de vol disponibles, celles de 2007 à 2011, afin de personnel abordé selon un questionnement par étape victimes de vols ou tentatives de vol On peut en déduire des « proportion de former un échantillon cumulé DM de plus personnels violences ouans menaces D’après les résultats cumulés des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011, 1 % desavec personnes de 14 et plus se sont personnes sedéclarées déclarantvictimes victimes de » sur 2 ans de 85  personnes avec de 14 ans et ou plus, vols ou tentatives de 000 vol personnels violences menaces au cours 2 annéesciviles civiles précédant précédant l’enquête au cours desdes 2 années ou sur 1 an,etselon lede type qu’on dont la taille des nianalyses plus 1). 3,4 % vol d’analyse ou tentative de vol personnels sanspermet violence, menacebien (Graphique l’enquête et 3,4 % de vol ou tentative souhaite mener. Les statistiques annuelles détaillées que lesdeéchantillons pris sur 2 ans, on estime que 0,4 % des personnes de 14 ans D’après la description que ces personnes ont fournie l’acte le plusannuels récent subi de vol personnels sans violence, ni et plus, s’étant victimes, ont dit qu’un téléphone portable a été visé sont exploitées dans unedéclarées pers pective séparément. Pour ce faire, on suppose quelors du dernier vol (ou tentative de vol) avec violences ou menace (Graphique 1). et 0,9 % lors de l’acte le plus récent sans violence, ni menace. conjoncturellemenaces, au chapitre « Zoom sur » du les informations structurelles qu’on cherche à Le questionnement séparé sur extraire les vols ont ou tentatives decours vol personnels selon qu’ils se sont déroulés avec violences ou présent Grand Angle. D’après la description queou menaces, ces peu varié au des différentes sans, implique que les statistiques sur ces atteintes prises dans leur ensemble sont obtenues par agrégation des résultats collectés personnes ont fournie de l’acte le périodes(Voir de «2 Développements ans couvertes par Pour mener des pour études vocation plusou tentatives les 2à types de vols sur ces »). cinq plus récent subi sur 2 ans, on estime enquêtes, de 2005-2006 à 2009-2010. structurelle, sur les caractéristiques des

Ainsi, on détermine que 4,3 % des personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes des vols ou tentatives de vol personnels sur

Graphique Proportion deont personnes de 14 et le plus s’étant victimes d’aufigurait moins parmi un volles ouobjets une tentative 2 ans1.dont 1,2 % qui dit que lors de ans l’acte plus récentdéclarées un téléphone portable visés. de vol personnel sur 2 ans lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, dont proportion de celles ayant dit qu’un Graphique 1. Proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur 2 ans lors des téléphone portable étévievisé lors de de l’acte enquêtes "Cadrea de et sécurité" 2007leà plus 2011,récent. dont proportion de celles qui ayant dit qu’un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent En % 4,0

4,3

3,5 3,4 3,0

2,5

2,0

1,5

1,0

1,2 1,0

0,9

0,5 0,4 0,0 Vols ou tentatives de vol personnels

Vols ou tentatives de vol personnels avec violences, ou menaces

Vols ou tentatives de vol personnels sans violence, ni menace

Proportions de personnes de 14 ans et plus s'étant déclarées victimes sur 2 ans Dont Personnes ayant dit que lors de l'acte le plus récent sur 2 ans un téléphone portable a été visé* Champ :

14

pluset plus  Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécuritéSource » 2007 à 2011, INSEE Champ ans : 14etans : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE * Toute*personne déclarant avoiravoir été été victime dedevols devol volpersonnel personnel avec violences ou menaces d’une ou sans niviolence Toute personne déclarant victime volsou ou tentatives tentatives de avec violences ou menaces d’une part, ou part, sans violence menace d’autre part, décri l’acted’autre le plus récent. Les statistiques sur l’ensemble desstatistiques vols ou tentatives de vol personnels sont par de agrégation des résultats pourpar ces 2 types d’atteintes ni menace part, décrit l’acte le plus récent. Les sur l’ensemble des vols ouobtenues tentatives vol personnels sontcollectés obtenues selon une méthodologie présentée dans le chapitre « Développements sur ». agrégation des résultats collectés pour ces 2 types d’atteintes selon une méthodologie présentée dans le chapitre « Développements sur ».

Les personnes ne s’étant pas déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels sur 2 ans ainsi que celles s’étant déclarées victimes, mais n’ayant pas cité un téléphone portable parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, 9 répondent à une question de victimation ou sans violence ni menace (Voir schéma Annexe 1), additionnelle portant spécifiquement Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

que 0,4 % des personnes de 14 ans et plus, s’étant déclarées victimes, ont dit qu’un téléphone portable a été visé lors du dernier vol (ou tentative de vol) avec violences ou menaces, et 0,9 % lors de l’acte le plus récent sans violence, ni menace. Le questionnement séparé sur les vols ou tentatives de vol personnels selon qu’ils se sont déroulés avec violences ou menaces, ou sans, implique que les statistiques sur ces atteintes prises dans leur ensemble sont obtenues par agrégation des résultats collectés pour les 2 types de vols ou tentatives (Voir « Développements sur »).

Cette proportion moyenne dont le calcul est expliqué en détail dans le chapitre « Développements sur » (Voir Tableau M1) concerne des périodes de victimation allant de 2005-2006 à 20092010.

déclarées victimes, mais n’ayant pas cité un téléphone portable parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou sans violence ni menace (Voir schéma Annexe 1), répondent à une question de victimation additionnelle portant spécifiquement sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable (Voir « Développements sur »), si elles déclarent en posséder un ou en avoir possédé un au cours des 2 années civiles précédant l’enquête.

Les réponses des 2,6 % de victimes déclarées sur 2 ans concernant le déroulement de l’acte le plus récent de vols ou tentatives de vol personnels de téléphones portables sont exploitées au chapitre suivant.

En exploitant d’une part, les Elles se répartissent à peu près réponses des personnes de 14 ans et équitablement entre celles qui ont plus aux questions posées lors des décrit cet acte lors du questionnement enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Ainsi, on détermine que 4,3 % des sur l’ensemble des vols et sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable (Voir « Développements sur »),portant de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives si elles déclarent en posséder un personnes de ans unetau cours plusdesont ou en avoir14 possédé 2 années civiles précédant l’enquête. tentatives de vols personnels, avec de vol personnels, avec violences ou déclaré avoir été victimes des vols En exploitant d’une part, les réponses des ou personnes de 14 ans et plus aux questions posées lors des enquêtes "Cadreou de vie et sécurité"ou sans, soit violences menaces, de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vol menaces, personnels, avec violences ou menaces, ou sans violence ni menace, puis, d’autre part, ou sans violence ni menace, tentatives de vol personnels sur 2 ans undes peu moins de de141,3  % etdes 14 ans et les réponses fournies par les personnes concernées à la question complémentaire, on estime que 2,6 % personnes ans puis, d’autre part, les réponses fournies dontplus 1,2 % dit que lors de se qui sontont déclarées victimes de l’acte vols ou tentatives de vol de téléphone portable sur 2 ans. plus, et celles qui l’ont décrit grâce au par les personnes concernées à la le plus unmoyenne téléphone Cetterécent proportion dont leportable calcul est expliqué en détail dans le chapitre « Développements sur » (Voir Tableau M1) concerne des questionnement additionnel sur les périodes de victimation allant de 2005-2006 à 2009-2010. question complémentaire, on estime figurait parmi les objets visés. vols ou tentatives de vol personnels Les réponses des 2,6 % de victimes déclarées sur 2 ans concernant déroulement de plus récent de vols ou tentatives de vol que 2,6  % des lepersonnes del’acte 14 leans Lespersonnels personnes ne s’étant pas déclarées de téléphones portables, soit un peu de téléphones portables sont exploitées au chapitre suivant. et plus se sont déclarées victimes de victimes vols ouà peu tentatives de vol entre celles qui ont décrit cet acte lors du questionnement plus de sur 1,3 % des personnes de 14 ans Elles se de répartissent près équitablement l’ensemble des vols vols ou tentatives de vol de téléphone 14portant et tentatives vols ainsi personnels, avecs’étant violences ou menaces, ou sans, soit un peu moins de 1,3 % deset ans et(Graphique plus, et celles personnels sur de 2 ans que celles plus 2).qui l’ont décrit grâce au questionnement additionnel sur portable les vols ou sur tentatives de vol personnels de téléphones portables, soit un peu plus de 2 ans. 1,3 % des personnes de 14 ans et plus (Graphique 2).

Graphique 2. Proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable sur 2 ans lors des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 – Répartition selon le module* utilisé pour décrire l’acte le plus récent.

Graphique 2. Proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable sur 2 ans lors des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 – Répartition selon le module* utilisé pour décrire l’acte le plus récent

En % 2,6

2,5

Champ : 14 ans et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

2,0 1,9

1,5 1,3

1,3 1,0

1,0 0,9 0,7

0,5 0,4 0,3 0,0 Toute victime déclarée

Victimes ayant décrit l'acte le plus Victimes ayant décrit l'acte le plus récent en réponse aux questions récent en réponse aux questions générales sur les vols et tentatives complémentaires du module de vol personnels "Téléphone portable"

Personnes s'étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable

Personnes ayant récent sur 2 ans comme vol (ouun tentative vol) personnel Personnes ayantdécrit décritl’acte l'acteleleplus plus récent sur 2 ans a été étant décritun comme vol (ou de une tentative de vol) avec violences menacesou menaces personnel avecou violences Personnes ayant récent sur 2 ans comme vol (ouun tentative vol) personnel Personnes ayantdécrit décritl’acte l'acteleleplus plus récent sur 2 ans a été étant décritun comme vol (ou de une tentative de vol) sans violence, niviolence, menace ni menace personnel sans ans et plus

* On appelle « module » un passage du questionnaire de l’enquête comportant un ensemble de questions sur un même sujet. En fonction des réponses fournies par les personnes interrogées aux questions générales sur les vols et tentatives de vol personnels, et, éventuellement, à la question particulière consacrée aux vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, celles qui se sont déclarées victimes décrivent l’acte le plus récent dans des modules différents (Voir « Développements sur »). Champ : 14

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Note de lecture : 2,6 % des personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes d’un vol ou d’une tentative de vol de téléphone portable sur

* On appelle « module » un passage du questionnaire de l’enquête comportant un ensemble de questions sur un même sujet. En fonction des réponses fournies par les 2 ans. interrogées D’après les qu’elles sur ontlesfournies aux questions qui leur ont été posées (selon le cas,particulière les questions posées diffèrent, voirde ci-dessus), personnes auxréponses questions générales vols et tentatives de vol personnels, et, éventuellement, à la question consacrée aux vols et tentatives vol on personnels téléphone portable, celles quiont se sont décrivent le plus récent dans des modules « Développements sur »). mesuredeque 0,7 % d’entre elles étédéclarées victimesvictimes d’un acte avecl’acte violences ou menaces lors dudifférents vol (ou(Voir de la tentative de vol) le plus récent sur Note de lecture 2,6d’un % desacte personnes de 14 ans et ont déclaré été victimes d’un vol ou d’une tentativeêtre de vol de téléphone sur 2 D’après les 2 ans, et 1,9: % sans violence, niplus menace. Cesavoir 3 populations de victimes peuvent réparties selonportable le mode deans. questionnement sur réponses qu’elles ont fournies aux questions qui leur ont été posées (selon le cas, les questions posées diffèrent, voir ci-dessus), on mesure que 0,7 % d’entre elles ont été l’acted’un le plus récent qui leur a été soumis. Par un peu moins 1,3 sur % 2des deacte 14 sans ans violence, et plus se sont déclarées victimes et ont victimes acte avec violences ou menaces lors du vol (ouexemple, de la tentative de vol) le plusde récent ans,personnes et 1,9 % d’un ni menace. Ces 3 populations de victimes peuvent mode de questionnement le plus récent qui leur a été soumis. exemple, un peudes moins de 1,3victimes % des personnes de soit un décrit l’acte leêtre plusréparties récentselon dansleles modules consacréssurà l’acte l’ensemble des vols et tentatives deParvol personnels autres déclarées, 14 ans et plus se sont déclarées victimes et ont décrit l’acte le plus récent dans les modules consacrés à l’ensemble des vols et tentatives de vol personnels des autres peu plus de 1,3 % des 14 ans et plus, ont décrit l’acte le plus récent dans le module additionnel sur les vols et tentatives de vol de téléphones victimes déclarées, soit un peu plus de 1,3 % des 14 ans et plus, ont décrit l’acte le plus récent dans le module additionnel sur les vols et tentatives de vol de téléphones portables. Les descriptions fournies sont exploitées dans le chapitredans sur leslecaractéristiques et tentatives de vol téléphone portable. de vol de téléphone portable. portables. Les descriptions fournies sont exploitées chapitre surdes lesvols caractéristiques desdevols et tentatives ***

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

10

CARACTÉRISTIQUES DES VOLS ET DES TENTATIVES DE VOL PERSONNELS DE TÉLÉPHONE PORTABLE


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Caractéristiques des vols et des tentatives de vol personnels de téléphone portable subis par les personnes de 14 ans et plus d’après la description de l’acte le plus récent sur 2 ans À partir des réponses des 85 271 personnes de 14 ans et plus interrogées lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, on forme un échantillon de 1 995 victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans.

Sur 100 vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable décrits par les personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes, un peu plus du quart sont des actes commis avec violences ou menaces

le plus récent comme s’étant déroulé sans violence, ni menace (tableau 1). Plus précisément, près de 66 % des personnes se déclarant victimes disent que l’acte le plus récent subi sur 2 ans était un vol personnel de téléphone portable (hors tentative) sans violence ni menace et environ 7 % qu’il s’agissait d’une tentative sans violence ni menace. Les personnes décrivant l’acte le plus récent comme étant un vol personnel de téléphone portable avec violences ou menaces (hors tentative) représentent un peu de moins de 18  % des victimes déclarées. Cette proportion est voisine de 10 % pour les tentatives avec violences ou menaces décrites lors de l’acte le plus récent.

Comme on l’a vu, elles n’ont pas toutes décrit l’acte le plus récent subi en répondant aux mêmes questions. Dans le présent chapitre, on exploite les réponses Lors de la description de l’acte le aux questions posées à l’ensemble des plus récent de vol ou tentative de personnes se déclarant victimes. Cellesvol personnels de téléphone portable ci concernent le type de vol subi, le sur 2 ans, près de 27 % des victimes caractère tenté ou commis du vol, le mode déclarées ont dit qu’il s’agissait d’un opératoire (à l’arraché, en l’absence de la vol (ou d’une tentative de vol) avec victime, etc.), les suites données (dépôt de violences ou menaces. Les autres plainte, main courante) ou les éventuelles victimes, soit un peu moins des trois raisons de non-déplacement ou de nonquarts d’entre elles, ont décrit l’acte signalement à la police ou la gendarmerie. Lors de la description de l’acte le plus récent de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone port victimes déclarées ont dit qu’il s’agissait d’un vol (ou d’une tentative de vol) avec violences ou menaces moins des trois quarts d’entre elles, ont décrit l’acte le plus récent comme s’étant déroulé sans violence,

Tableau 1. Répartition des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol (ou une tentative de Tableau 1. Répartition personnes delors 14des ans et plus«Cadre se déclarant d’au àmoins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphonedes portable sur 2 ans enquêtes de vie etvictimes sécurité» 2007 2011 selon la nature 2 ans lorsrécent. des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 selon la nature de l’acte le plus récent desur l’acte le plus Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 Données pondérées

DM

Personnes se déclarant victimes d'au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur 2 ans

Toute victime déclarée (En %) 100,0

dont l’acte le plus récent est… Un vol (ou une tentative de vol) personnel avec violences ou menaces

26,8

Un vol (hors tentative) avec violences ou menaces commis

17,6

Une tentative de vol avec violences ou menaces

9,2

Un vol (ou une tentative de vol) personnel sans violence ni menace

73,2

Un vol (hors tentative) sans violence, ni menace

65,9

Une tentative de vol sans violence, ni menace Champ 14 et ans et plus Champ : 14: ans plus

7,3

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007»à2007 2011, INSEE Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité à 2011, INSEE

Plus précisément, près de 66 % des personnes se déclarant victimes disent que l’acte le plus récent sub de téléphone portable (hors tentative) sans 1violence ni menace et environ 7% qu’il s’agissait d’une 1 Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 tenta

Les personnes décrivant l’acte le plus récent comme étant un vol personnel de téléphone portable a tentative) représentent un peu de moins de 18 % des victimes déclarées. Cette proportion est voisine


Mesurée en moyenne à moins de 17 %, la part des tentatives dépasse 34 % des actes accompagnés de violenc menaces Fréquence etdécrits caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par de les80personnes de 14deans lors des enquêtes «cadresurde2 vie 2007 à 2011 Plus % des personnes 14 et ansplus et plus s’étant déclarées victimes ans et ontsécurité» décrits l’acte le plus récent comme

étant personnel de téléphone portable et non une tentative. Pour l’ensemble des actes considérés, avec violences ou menaces ou sa tentatives représente 16,5 % des actes décrits. Cette part se situe à un niveau plus faible, voisin de 10 %, pour les actes sans viole menace (tableau 2).

Tableau 2. Répartition des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol (ou une tentative deRépartition vol) personnel de téléphone sur ans lorsvictimes des enquêtes «Cadre de (ou vie une et sécurité» Tableau 2. des personnes de 14 portable ans et plus se 2déclarant d’au moins un vol tentative de vol) personnel de téléphone p sur 2àans lorsselon des enquêtes "Cadre de vie sécurité" 2007 2011 la nature de l’acte le et plus récent.2007 à 2011 selon la nature de l’acte le plus récent

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 Données pondéréesDM

Victimes déclarées décrivant l’acte le plus récent comme étant un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable

Toute victime déclarée (En %)

Un vol hors tentative

Une tentative de vol (En %)

(En %) Personnes se déclarant victimes d'au moins un vol (ou une tentative de vol personnel) de téléphone portable sur 2 ans

100,0

83,5

16,5

Un vol (ou une tentative de vol) personnel avec violences ou menaces

100,0

65,9

34,1

Un vol (ou une tentative de vol) personnel sans violence ni menace

100,0

dont l’acte le plus récent est…

Champ : 14 ans et plus

90,0

10,0

Champ : 14 ans et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

10 %, sans violence ni En revanche, on observe que plus du tierspour des les vols actes et tentatives de vol personnels de de téléphone portable violence Mesurée en moyenne à moins Plus la moitié desavec vols ou ou me décrits sont désignés comme étant des tentatives. menace (tableau 2). de 17 %, la part des tentatives tentatives de vols personnels Il peut sembler paradoxal que les au cours forceplus ou la menace est employée affichent une part de tent Enactes revanche, ondesquels observela que dépasse 34 % des actes de téléphone portable avec c'est-à-dire d’échec, plus de 3 fois supérieure à celle des actes sans violence ni menace décrits. L’enquête fournie sur les 2 du tiers des vols et tentatives de vol d’actes des sur leur déroulement qui peuvent apporter un éclairage surviolences ce paradoxe ou apparent. accompagnés dedétails violences menaces décrits personnels de téléphone portable ou menaces décrits sont des vols à l’arraché avec violences menaces décrits sont Plus de la moitié des vols ou tentatives de volsou personnels de téléphone portable avec violences ou menaces décrits

des 80  vols l’arraché Plus de % à des personnes de 14 désignés comme étant des tentatives. La description du vol (ou de la ans et plus s’étant déclarées victimes tentative dequivol) personnel de Il peut sembler paradoxal que les actes au La description du vol (ou de la tentative de vol) personnel de téléphone portable le plus récent est demandée aux personnes sur 2 ans ont le plus téléphone portableLeur le téléphone plus récent cours desquels forcesubi ou un la menace est déroulé ans et plusdécrit permetl’acte d’estimer qu’environ 23 % d’entrelaont vol s’étant en leur absence. portable a p exemple,étant être volé alors qu’il se trouvait dans affichent un casier undevestiaire, lieu est de travail ou d’étude la personne inte récent comme un vol personnel demandée aux depersonnes employée uneou part tentatives,sur lequi (tableau 3). de téléphone portable et non une de 14 ans et plus permet d’estimer c’est-à-dire d’échec, plus de 3 fois Pourl’ensemble ce type d’acte, peut imaginer que,à le plus le vol duqu’environ téléphone portable, sa disparition physique, peu tentative. Pour des on actes 23 % d’entre ont subi un vol supérieure celle dessouvent, actes sansseul violence remarquée. Pour tentativenilemenace soit, ildécrits. faudrait, par exemple, en ait été le témoin qu’elle aitLeur laissé des considérés, avec violences ouqu’une menaces s’étant déroulé en leurouabsence. L’enquête fournie qu’un sur tiers Semble-t-il, ce sont des cas assez rares puisque, à plus de 95 %, les victimes ayant décrit l’acte le plus récent comme ou sans, lesPour tentatives représentent a pu, par exemple, les 2 visant types d’actes des détails sur leur ces actes sans violence, ni menace un téléphone se trouvant « sur latéléphone personne »,portable la part des tentatives est supérieure à déroulé en leur absence disent qu’il s’agit d’un vol et non d’une tentative. 20 % décrits. alors qu’en comparaison dépasse pas % lorsque le téléphone « à proximité ». qu’il se trouvait dans 16,5 % des actes Cette part se elle ne volé alors déroulement qui10 peuvent apporter un estêtre Un peu moins de 40 % des personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de télé situe à un niveau plus faible, voisin de parmi unvolcasier ou un vestiaire, le lieu entre On observe ainsi qu’y compris les différents types deapparent. vols et tentatives de sans violence, ni menace,sur la répartition éclairage sur ce paradoxe

portable sur 2 ans ont décrit l’acte le plus récent comme s’étant déroulé en leur présence, mais sans violence, ni menace. Elle vols et tentatives varie. Plus le téléphone portable est physiquement proche de la personne, plus elle semble pouvoir être en 18,4 % à dire qu’il s’agit d’un vol (ou d’une tentative de vol) s’étant produit alors que le téléphone était à proximité d’elle et 19,2 % mesure de faire échouer une éventuelle tentative. que le était des sur personnes elle, comme peut se produire lorsmoins d’un vol la ou tire.une tentative de vol Tableau téléphone 3. Répartition se cela déclarant victimes d’au un àvol Tableau 3. Répartition des portable personnesen se deux déclarant un vol« ou une tentative vol personnel personnel de téléphone ans victimes au coursd’au desmoins enquêtes Cadre de vie etde sécurité » 2007deà téléphone portable cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, selon la nature du vol le plus récent et le mode opératoire de l’auteur. 2011, selon la nature du vol le plus récent et le mode opératoire de l’auteur.

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 Données pondéréesDM

Toute victime déclarée (en %)

Personnes se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable en deux ans

en deux ans au

Dont l’acte le plus récent est un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable Avec violences ou menaces

Sans violence, ni menace

(en %)

(en %)

100,0

dont le vol le plus récent est… Un vol avec violences ou menaces

26,8

100,0

À l'arraché

14,8

55,2

Avec violences physiques (hors vol à l’arraché)

7,6

28,4

Avec menaces sans violence physique (racket)

4,4

16,5

Un vol sans violence ni menaces

73,2

100,0

En l'absence de la victime (bureau, vestiaire, casier)

23,1

31,6

Alors que l'objet était à proximité de la victime

18,4

25,2

Alors que l'objet était sur la victime

19,2

26,2

11,8

16,1

qui s'est déroulé…

Autre Champ : 14 ans et plus

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

Champ : 14 ans et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

12

Un peu moins de 15 % des personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur deux ans ont décrit l’acte le plus récent comme étant un vol à l’arraché. Cela représente plus de la moitié des vols ou


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Pour ces actes sans violence, ni menace visant un téléphone se trouvant « sur la personne », la part 20 % alors qu’en comparaison elle ne dépasse pas 10 % lorsque le téléphone est « à proximité ».

Onde observe ainsi qu’yUn compris parmi types de vols et tentatives sans violence, part d’atteintes subiesde quivol font l’objet de travail ou d’étude la personne peu moins de les 15 %différents des personnes vols et tentatives varie. Plus le téléphone portable est physiquement proche de la personne, pl interrogée (tableau 3). de 14 ans et plus s’étant déclarées d’une plainte, varie fortement selon mesure de faire échouer une éventuelle tentative. victimes de vols ou tentatives de vol que la personne de 14 ans et plus se Pour ce type d’acte, on peut imaginer que, personnels de téléphone portable sur déclare victime d’un vol commis ou le plus souvent, seul le vol du téléphone Tableau 3. Répartition des personnes se déclarant victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol personnel de d’unedutentative derécent vol. et le mode opératoire deux ont décrit l’acteà le plusselon récent cours des enquêtes Cadre de vie ans et sécurité » 2007 2011, la nature vol le plus portable, sa disparition physique, peut«être comme étant un vol à l’arraché. Cela remarquée. Pour qu’une tentative le soit, 48 % des personnes de 14 ans et représente plus de la moitié des vols plus disant avoir été il faudrait, par exemple, qu’un tiers en Dontvictimes d’un ou tentatives de vol personnels de vol personnel l’acte le plus est un portable vol (ou une ait été le témoin ou qu’elle ait laissé des derécent téléphone de vol) personnel téléphone portable avec violences ou commis tentative Toute victime traces. Semble-t-il, ce sont des cas assez déclarent avoir déposé Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 de téléphone portable menaces décrits. On estime àdéclarée environ plainte, contre DM rares puisque, àDonnées plus de 95 %, les victimes seulement 4 % de celles pondérées (en %) Avec violences Sans violence, 25 % la part des tentatives pour ces se disant ayant décrit l’acte le plus récent comme victimes d’une tentative de ou menaces ni menace actes d’arrachage du téléphone vol personnel s’étant déroulé en leur absence disent qu’il de téléphone portable. (en %) (en %) portable. s’agit d’un vol et non d’une tentative. 6,5 % des personnes se déclarant vicPersonnes se déclarant victimes d'au moins un vol Un peu moins 40 % des personnes oude une tentative de vol personnel de téléphone 100,0 times disent avoir fait une déclaration en deux ans de 14 ans et portable plus s’étant déclarées à la main courante (7,5 % pour les vols dontou le vol le plus récent est… 41 % des victimes disent avoir victimes de vols tentatives de vol commis et 1,4 % pour les tentatives de vols). personnels de téléphone portable Un vol avec violences ou menaces déposé plainte suite 26,8 Si les personnes 100,0 qui se déclarent sur 2 ans ont décrit l’acte le plus au vol personnel de téléphone victimes disent ne pas À l'arraché 14,8 55,2s’être déplacées récent comme s’étant déroulé en portable le plus récent à la police ou à la28,4 gendarmerie, une violences 7,6 leur présence,Avec mais sans physiques violence, (hors vol à l’arraché) question est posée sur le motif du Les personnes ni menace. Elles 18,4  % à violence dire physique Avec sont menaces sans (racket) qui se déclarent 4,4 16,5 non-déplacement (graphique 3). 42 % qu’il s’agit d’un vol (ou d’une tentative victimes d’au moins un vol personnel Un vol sans violence ni menaces 73,2 des personnes qui ne se sont pas100,0 de vol) s’étant produit alors que le de téléphone portable en deux ans déplacées à la police ou la gendarmerie qui s'est déroulé… téléphone était à proximité d’elles et sont interrogées pour savoir si, suite au disent qu’elles n’en ont «  pas vu 31,6 Enle l'absence de la victime vol (ou vestiaire, tentative)casier) le plus récent, elles se23,1 19,2 % alors que téléphone était sur (bureau, l’utilité, que cela n’aurait servi à rien », sont déplacées dans un commissariat18,4 elles, comme cela peut produire Alors quese l'objet étaitlors à proximité de la victime 25,2 29  % d’entre elles déclarent que « ce de police ou à la gendarmerie et, si19,2 d’un vol à la tire. Alors que l'objet était sur la victime 26,2 tel est le cas, si elles ont finalement n’était pas assez grave, cela n’en valait Pour ces actes Autre sans violence, ni menace pas la peine », et 14 % invoquent « une 16,1 déclaré l’incident sous forme de11,8 visant un téléphone se trouvant « sur autre raison ». plainte, ouSource de main courante. et plus est : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE la personne »,Champ la part: 14 desans tentatives La part des personnes qui ne se sont supérieure à 20 % alors qu’en comparaison Au cours de la description du vol Un peu moins de 15 % des personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou «  tentatives pas déplacées, car elles n’y ont pas elle ne dépasse pas 10  % lorsque le (ou de la tentative de vol) personnel portable sur deux ans ont décrit l’acte le plus récent comme pensé étant un vol à l’arraché. Cela «  représente sur le moment  » ou n’ont pas téléphone est « à proximité ». de téléphone portable le plus récent tentatives de vol personnels de téléphone portable avec violences outemps  menaces décrits. Onentre estime eu le » est comprise 3 età envi endudeux ans, 41 % des personnes de On observe ainsi qu’y les pour cescompris actesparmi d’arrachage téléphone portable. 14 ans et plus disent avoir déposé 4 %. Celles qui disent « préférer ne pas différents types de vols et tentatives de vol plainte auprès de la police ou de la avoir affaire à la justice » ou « avoir peur sans violence, ni menace, la répartition des représailles » représentent moins gendarmerie (tableau 4).suite au entre vols et 41 tentatives varie. Plus le disent % des victimes avoir nationales déposé plainte personnel dedisant téléphone de vol 3 % des personnes ne pas port téléphone portable est physiquement Cette proportion, dont l’Observatoire s’être déplacées. personnes qui se déclarent victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans proche de la Les personne, plus elle semble qu’elle une suite au vol (ou tentative)considère le plus récent, elles sefournit sont déplacées dans un commissariat de police ou à la g pouvoir être en mesure de faire échouer estimation desous l’ordre dedegrandeur si elles ont finalement déclaré l’incident forme plainte, ou de main courante. une tentative. du taux de plainte, c’est-à-dire de la

Au cours de la description du vol (ou de la tentative de vol) personnel de téléphone portable le plus personnes de 14 ans etans plus disent avoir déposé plainte auprès de ou la d’une policetentative ou de la nationale Tableau 4. Personnes de 14 et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de gendarmerie vol personnel de téléphone portable en deux ans au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à Tableau 4. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol ou d’une tentative de vol personnel de 2011, les suites données le sécurité plus récent. coursselon des enquêtes « Cadre à del’acte vie et » 2007 à 2011, selon les suites données à l’acte le plus récent. Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Personnes se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable en deux ans

Vols et tentatives de vols (%)

Vols hors tentatives (%)

Tentatives de vols (%)

100,0

100,0

100,0

41,0

48,3

4,0

6,5

7,5

1,4

52,5

44,1

94,7

et qui ont dit, suite à l'atteinte la plus récente… Avoir déposé plainte Avoir fait une déclaration à la main courante Ne pas avoir fait de déclaration à la police ou la gendarmerie

Champ : 14 ansans et plus  Champ : 14 et plus

: Enquêtes « Cadre de et viesécurité et sécurité 2007 àà 2011, 2011, INSEE Source :Source Enquêtes « Cadre de vie » »2007 INSEE

Cette proportion, dont l’Observatoire considère qu’elle fournit une estimation de l’ordre de grandeur du ta 13 Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 part d’atteintes subies qui font l’objet d’une plainte, varie fortement selon que la personne de 14 ans et commis ou d’une tentative de vol.


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 Graphique 3. Répartition des victimes déclarées ne s’étant pas déplacées ou, selon le cas, n’ayant

Graphique 3. Répartition déclarées ne s’étant selon cas, n’ayant pas signalé à la policedes ou victimes à la gendarmerie l’acte le pas plusdéplacées récent deou, vols ou letentatives de pas vol signalé à la police oupersonnels à la gendarmerie l’acte le subi plus récent vols ou tentatives personnels de téléphone subi«sur de téléphone sur 2 de ans selon le motif de de vol « non déplacement » ou de non2 ans selon le motif » designalement « non déplacement » ou de « non signalement ». En % Vous n’en avez pas vu l’utilité, cela n’aurait servi à rien

42,4

Ce n’était pas assez grave, cela n’en valait pas la peine

28,6

Vous n’y avez pas pensé sur le moment

3,9

Vous n’avez pas eu le temps

3,3

Par Vous avez eupeur peur des des représailles représailles

2,6

Vous préfériez ne pas avoir affaire à la police ou à la justice

2,2

Autre

14,4

Ne sait pas

2,6

0,0

Champ : 14 ansans et plus  Champ : 14 et plus

Pour les personnes qui se déclarent victimes en répondant à la question complémentaire sur les vols personnels de téléphones portables, aucune question n’est posée concernant le lieu où s’est déroulé le vol, ou le nombre et la nature des auteurs. Certaines statistiques peuvent néanmoins être citées, en considérant uniquement les vols personnels de téléphones portables décrits au cours des modules de victimation traditionnels, soit un peu moins de la moitié des vols de téléphones portables déclarés par les personnes de 14 ans et plus. 54 % des personnes de 14 ans et plus qui décrivent le vol personnel de téléphone portable le plus récent au cours des modules de victimation traditionnels disent qu’il a été commis (ou tenté) dans la rue ou dans un établissement commercial. 15 % disent qu’il s’est produit sur leur lieu de travail ou d’étude, 13 % dans les transports en commun, 5 % dans un logement ou les parties communes d’un immeuble et 12 % dans un autre lieu. Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

10,0

20,0

30,0

40,0

50,0

Enquêtes « Cadre de vie etàsécurité » 2007 à 2011, INSEE Source : Enquêtes «Source Cadre :de vie et sécurité » 2007 2011, INSEE

Les vols à l’arraché de téléphones portables, au regard des déclarations des victimes, ont lieu essentiellement dans la rue (85 % des vols décrits) et beaucoup moins fréquemment sur le lieu de travail ou d’étude (1 %). À l’inverse, les vols sans violence ni menace ont lieu moins fréquemment dans la rue (45 %) et plus fréquemment sur le lieu de travail ou d’étude (21 %). Interrogées sur le nombre d’auteurs de l’atteinte la plus récente, 38 % des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’un vol personnel de téléphone portable au cours des modules traditionnels disent que le plus récent a été commis par un auteur unique, 40 % par plusieurs auteurs et 23 % n’ont pas réussi à identifier le ou les auteurs. Ces dernières sont principalement des victimes de vols commis en leur absence ou sans qu’elles ne se rendent compte de rien. Les personnes se déclarant victimes de vols de téléphones portables avec violences ou menaces disent plus fréquemment avoir été victimes 14

d’auteurs multiples, mais cette proportion varie selon la nature du vol : 59 % des personnes se disant victimes d’un vol à l’arraché, 85 % d’un vol avec autre violence physique et 78 % d’un vol sans violence, mais avec menaces, déclarent que le vol a été commis (ou tenté) par plusieurs auteurs. 84 % des victimes disent que l’auteur ou les auteurs du vol étaient des personnes inconnues. Cette proportion varie peu selon le type de vol déclaré par la personne interrogée pour l’acte le plus récent. Ces résultats sont donnés à titre indicatif. Il illustre le type d’informations structurelles qu’on peut obtenir à partir d’un questionnement partiel (voir « Développements sur »).

***


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Profil des personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans

PROFIL DES PERSONNES DE 14 ANS ET PLUS SE DÉCLARANT VICTIMES DE VOLS OU TEN VOL PERSONNELS DE TÉLÉPHONE PORTABLE SUR 2 ANS

Afin d’essayer de prendre en compte les Le profil des personnes Le de profil 14 ansdes et personnes plus Les"Cadre hommes de 14 ans et plus ayant répondu aux enquêtes de viese et déclarent sécurité" 2007 à 2011 d effets croisés de certaines et de leur ayant répondu aux enquêtes «  Cadre de vie caractéristiques individuelles, comme l’âge ou caractéristiques le sexe, de celles ménage (voir définition), comme sa composi plus fréquemment victimes du logement, ainsi que de celles de son quartier ou de sa commune d’habitation. ainsi de déterminer les modalités qui ont et sécurité » 2007 à 2011d’occupation dépend de leurs de vols ou tentatives de vol un impact la probabilité de est se consacré à une question d’opinion16 posées aux perso caractéristiques individuelles, comme dans l’âge le Grand On trouvera Anglepropre 28 de sur décembre 2011 qui personnels de téléphone et plus lors des "Cadre dede vie etou sécurité" 2011, une présentation détaillée de la plupart de ces déclarer victimes vols tentatives2007 de volà de ou le sexe, de celles de leur ménage (voirenquêtes 17 DM DM en données et en données pondérées . sous la ou forme notamment de tableaux d’effectifs avec violences téléphone portable sur 2 ans, on procède à unebrutes portable définition), comme sa composition le statut Dans le de présent Angle, l’étude du «  profil des victimes consiste à analyser, entre les différentes modalités des d’occupation du logement, ainsi que celles deGrand modélisation de type régression logistique  » ou menaces que les femmes considérées, les disparités la proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tent leur quartier ou de leur commune d’habitation. de la de réponse à la question de victimation téléphone portable sur 2 ans. Lors des enquêtes « Cadre de vie composite  » en fonction des différentes On trouvera dans le Grand Angle 28 «  et sécurité » 2007 à 2011, 2,6 % desles moda Afin d’essayer de prendre en compte les effets croisés de certaines caractéristiques et ainsi de déterminer de décembre 2011 qui est consacré à une caractéristiques étudiées. Les grandes lignes personnes impact propre sur le probabilité de se déclarer victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable de 14 ans et plus se sontsur 2 an cadre méthodologique de ce type de question d’opinion 16 posées personnes dedutype uneaux modélisation « régression logistique » de la réponse à la question de d’au victimation «un composite » déclarées victimes moins vol et en Les particulier la façon dont caractéristiques étudiées. grandes lignes duont cadre méthodologique de ce type de modélisation, et de 14 ans et plus lors desdifférentes enquêtes «  Cadre modélisation, personnel de téléphone portable au été choisies les modalités de référence, peuventêtre consultés dans le Grand Angle 2818. façon été choisie les modalités de référence, peuvent de vie et sécurité  » 2007 à dont 2011,on une cours des deux années précédant 18. être consultées dans le Grand Angle 28  rappellede à ce méthodologie est le document de l’INSEE intitulé « L présentation détaillée de On la plupart cestitre que le document de référence pour cette l’enquête. 0,7 % disent que le plus l’étude des comportements, Présentation et mise en oeuvre de modèles de régression qualitatifs », dispon caractéristiques, sous la forme notamment de On rappelle à ce titre que le document récent a été commis, ou tenté, avec http://insee.fr/fr/publications-et-services/docs_doc_travail/0001.pdf. tableaux d’effectifs 17 en données brutes DM et de référence pour cette méthodologie est le violences ou menaces, et 1,9 % sans DM. en données pondéréesLes document de l’INSEE intitulé « L’économétrie hommes se déclarent plus fréquemment victimes deviolence vols ou de vol personnels d ni tentatives menace. portable avecdu violences menaces que les femmes Dans le présent Grand Angle, l’étude profil et ou l’étude des comportements, Présentation Cette proportion de victimes déclades victimes consiste à analyser, entre les différentes et mise en oeuvre de modèles de régression rées varie selon le sexe de la personne Lors des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011, 2,6 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées vict modalités des caractéristiques considérées, les qualitatifs », disponible l’adresse : un vol personnel de téléphone portable au coursà des deux années précédant l’enquête. %hommes disent que interrogée : 2,8 %0,7 des dele14plus ansrécent a disparités de la proportion personnes de 14 tenté,deavec violences ou menaces, et 1,9 % sans violence ni menace. et plus et 2,4 % des femmes ont dit avoir http://insee.fr/fr/publications-et-services/docs_ ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou Cette proportion de victimes déclarées varie selon le sexe de la personne interrogée : 2,8 de 14 ans et pl subi au moins un % voldes (ouhommes une tentative) doc_travail/0001.pdf. tentatives de vol de téléphone portable suravoir 2 ans.subi au moins un vol (ou une tentative) de vol personnel femmes ont dit 2 ans (tableau 5). (tableau 5). de volsur personnel sur 2 ans

L’écart de 0,4 point observé résulte des personnes décrivant, pour l’atteinte la plus récente, un acte avec violences ou m des hommes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes et ont décrit les vol ou la tentative la plus récent sur 2 ans accompagné de violences ou de de menaces à 0,5 % pour victimes les femmes de 14 et plus.de Tableau 5. Proportion de personnes 14 ansàetcomparer plus s’étant déclarées de vols ouans tentatives

vol personnels de téléphone portable sur 2 ans lors des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 Tableau 5. Proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de selon le des sexeenquêtes et la nature dedel’acte plus récent décrit sur 2selon ans. le sexe et la nature de l’acte le plus récent décrit sur 2 ans lors "Cadre vie etlesécurité" de 2007 à 2011 Victimes déclarées d'au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur 2 ans

Victimes ayant décrit l’acte le plus récent sur 2 ans comme étant un vol (ou une tentative de vol) personnel avec violences ou menaces

Victimes ayant décrit l’acte le plus récent sur 2 ans comme étant un vol (ou une tentative de vol) personnel sans violence ni menace

Toute personne de 14 ans et plus

2,6

0,7

1,9

Hommes de 14 ans et plus

2,8

0,9

1,9

Femmes de 14 ans et plus

2,4

0,5

1,9

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 % en données pondérées

Champ 14 et ans et plus Champ : 14 :ans plus

Source : Enquêtes Cadre de «vie et sécurité à 2011, INSEE Source «: Enquêtes Cadre de vie»et2007 sécurité » 2007 à 2011,

téléphone p

INSEE

En revanche, la proportion de personnes de 14 ans et plus qui, s’étant déclarées victimes, ont que l’acte le plus récent su vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sans violence, ni menace est mesurée 1,9 % tant pur les ho lesl’efficacité femmesde del’action 14 ans plus. et de la gendarmerie : une perception en 3 dimensions », Grand Angle 28, Décembre 2011. deet la police •••• (16) « Opinion sur (17) Annexe 4, « Effectifs et répartition desans personnes 14 ans et plus deen l’échantillon cumulé des enquêteslors “Cadre de vie et sécurité” 2007 à menées 2011 selon Les personnes de 14 et plusdesont réparties 7 tranches d’âge définies de travaux préparatoires en 2012 leurs caractéristiques ». vue de la publication de recueils de données statistiques sur le profil des victimes d’atteintes personnelles au sens des enq (18) Voir, page 10, analyses «(Voir toutes«choses égales ailleurs »thématiques afin de déterminer facteurs qui ont le plus d’impact […] ». vie« Des et sécurité" Banques depar données » enles introduction).

On trouvera en annexe 3, au tableau A9, des données détaillées sur les tranches d’âge ainsi choisies par l’ONDRP. Elle conçues d’après les résultats observés pour les de téléphone portable. Leur constitutio 1 vols 5 et tentatives de vol personnels Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 développements méthodologiques à venir.

Le nombre et les seuils des tranches d’âge ont été déterminés en fonction de considération liées à la taille des é


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

L’écart de 0,4 point observé résulte des personnes décrivant, pour l’atteinte la plus récente, un acte avec violences ou menaces : 0,9 % des hommes de 14 ans et plus se sont déclarés victimes et ont décrit le vol ou la tentative le plus récent sur 2 ans comme s’étant accompagné de violences ou de menaces, à comparer à 0,5 % pour les femmes de 14 ans et plus. En revanche, la proportion de personnes de 14 ans et plus qui, s’étant déclarées victimes, ont dit que l’acte le plus récent sur 2 ans a été un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sans violence, ni menace, est mesurée 1,9 % tant pour les hommes que pour les femmes de 14 ans et plus. Les personnes de 14 ans et plus sont réparties en 7 tranches d’âge définies lors de travaux préparatoires menées en 2012 par l’ONDRP en vue de la publication de recueils de données statistiques sur le profil des victimes d’atteintes personnelles au sens des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » (Voir « Banques de données

Près de 8 % des personnes de 14 à moins de 24 ans ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans

était avec violences ou menaces (2,5 %) est plus de 3 fois supérieure au taux observé pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (0,7 %). 1,9 % des personnes de 14 ans et plus se déclarent victime, pour l’acte le plus récent, d’un vol (ou tentative de vol) sans violence ni menace en deux ans. La proportion de personnes de Cette proportion dépasse 5 % pour les 14 ans et plus s’étant déclarées 14-23 ans (5,3 %). Le taux observé pour victimes de vols ou tentatives de vol les plus de 60-69 ans et les 70-79 ans personnels de téléphone portable est très significativement inférieur au varie très fortement selon les taux de l’ensemble des personnes de différentes tranches d’âge définies. 14 ans et plus (respectivement 0,8 % et 0,4 %). L’âge de la personne a un impact Elle se situé à 7,8 % pour les personnes important sur la probabilité qu’une qui au moment de l’enquête avaient personne aura de se déclarer victime de 14 ans à 23 ans révolu (tableau 6). d’une atteinte. Toutes choses égales Ce taux de victimation des 14 à 23 par ailleurs, une personne âgée de 14 ans est plus de 2 fois supérieur à celui à 23 ans aura 4,6 fois plus de chances des 24-34 ans, soit 3,3 %. Pour toutes les qu’une personne de 45 à 59 ans de se autres tranches d’âge, la proportion de déclarer victime d’un vol de téléphone personnes s’étant déclarées victimes portable avec violences ou menaces est inférieure ou égale à 2 % et elle (tableau 12). Une personne de 24 à 34 décroît avec l’âge : elle s’élève à 2 % ans aura une probabilité environ deux pour les 35-44 ans, à 1,6 % pour les thématiques » en introduction). fois supérieure à un 45-59 ans de se 45-59 ans, à 1 % pour les 60-69 ans On trouvera en annexe 3, au tableau A9, déclarer victime. et à moins de 0,5 % pour les 70 ans des données détaillées sur les tranches d’âge À l’inverse, la probabilité qu’un 70-79 et plus. ainsi choisies par l’ONDRP. Elles n’ont pas ans, ou une personne de 80 ans et plus, été conçues d’après les résultats observés pour La décroissance avec la tranche se déclare victime d’un vol personnel La proportion de personnes de 14-23 ans disant que le vol (ou la tentative de vol) personnel de téléphone portable le p les vols et tentatives de volavec personnels de ou d’âge s’observe pour actes de téléphone portable représente ans était violences menaces (2,5 %) tant est plus de les 3 fois supérieure au taux observé pour l’ensemble des perso téléphone portable.plus Leur(0,7 constitution %). fera l’objet avec violences ou menaces décrit respectivement 0,5 fois et 0,2 fois celle de développements 1,9 méthodologiques à venir. comme le vol (ou la tentative) le d’unle45-59 % des personnes de 14 ans et plus se déclarent victime, pour l’acte plus ans. récent, d’un vol (ou tentative de vo récentdépasse que pour dansans (5,3 %). Le taux observé pour les plus de 60-6 Le nombre et lesmenace seuils des en tranches deux d’âge ans. ont Cetteplus proportion 5 % les pouractes les 14-23 Un peu moins de 6 % des personnes ni menaces. ans et de plus est très significativement au taux de l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (respectivement 0 été déterminés en fonction considération liées violencesinférieur de 14 ans et plus ne vivant pas en à la taille des échantillons l’homogénéité desun impact L’âge et deà la personne a important sur probabilitéde qu’une aura de sedes déclarer d’une attei couple (en dehors veufs victime ou veuves) La proportion de la personnes 14- personne taux de victimationégales au sein par d’unailleurs, même tranche une personne âgée de 14 à 23 ans aura 4,6 fois plus de chances qu’une personne de 45 à 59 a 23 ans disant que le vol (ou la tentative se sont déclarées victimes de vols victime d’un vol de téléphone avec violences ou menaces (tableau 12). Une personne de 24 à 34 ans au d’âge, avec un rôle prépondérant donné aux de portable ou tentatives de vol personnels de personnel de téléphone environ deux fois supérieure à unvol) 45-59 ans de se déclarer victime. atteintes avec violences physiques. portable le plus récent en deux ans téléphone portable sur 2 ans (tableau 7). À l’inverse, la probabilité qu’un 70-79 ans, ou une personne de 80 ans et plus, se déclare victime d’un vol personnel de

représente respectivement 0,5 fois et ans 0,2 et fois celle d’un 45-59 ans. d’au moins un vol de téléphone Tableau 6. Proportion de personnes de 14 plus se déclarant victimes portable en deux ans au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à moins 2011, un selon âge et le portable Tableau 6. Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au vol leur de téléphone « Cadre vie et sécurité » 2007 à 2011, selon leur âge et le type de vol déclaré. type de voldedéclaré. Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 % en données pondérées

Victimes ayant décrit Victimes déclarées l’acte le plus récent d'au moins un vol sur 2 ans comme étant (ou une tentative de un vol (ou une vol) personnel de tentative de vol) téléphone portable personnel avec sur 2 ans violences ou menaces

Victimes ayant décrit l’acte le plus récent sur 2 ans comme étant un vol (ou une tentative de vol) personnel sans violence ni menace

Toute personne de 14 ans et plus

2,6

0,7

1,9

Personnes de 14 à 23 ans

7,8

2,6

5,2

Personnes de 24 à 34 ans

3,3

0,9

2,4

Personnes de 35 à 44 ans

2,0

0,4

1,6

Personnes de 45 à 59 ans

1,6

0,4

1,2

Personnes de 60 à 69 ans

1,0

0,2

0,8

Personnes de 70 à 79 ans

0,4

< 0,1

0,4

Personnes de 80 ans et plus

0,2

< 0,1

0,2

Champ etetplus Champ: 14 : 14ans ans plus

en deux ans au

Source«: Cadre Enquêtes « Cadre de vie »et2007 sécurité » 2007 à 2011, Source : Enquêtes de vie et sécurité à 2011, INSEE

INSEE

Un peu moins de 6 % des personnes de 14 ans et plus ne sont pas en couple (en dehors des veufs ou veuves) se sont

16 Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 de vol personnels de téléphone de vols ou tentatives portable sur 2 ans (tableau 7).

Le taux de victimation de ces personnes est supérieur de plus de 3 points à celui de l’ensemble des personnes interrog proche de cette valeur pour les personnes « divorcées ou séparées » (2,5 %) ou celles qui sont en couple en dehors ho


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Tableau 7. Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en deux ans au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, selon le type de ménage d’appartenance, l’état matrimonial légal, le niveau de revenu du ménage et le type de vol déclaré. Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est avec violences ou menaces (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est sans violence ni menace (%)

2,6

0,7

1,9

Personne seule

2,1

0,5

1,6

Couple sans enfant

1,3

0,3

1,0

Couple avec enfant

3,2

0,9

2,3

Famille monoparentale

5,2

1,5

3,6

5,8

1,8

4,1

Divorcé, séparé

2,5

0,6

1,9

Veuf, veuve ne vivant pas en couple

0,5

ns

0,4

En couple (hors marié, divorcé)

2,6

0,7

1,9

En couple, marié

1,3

0,3

1,0

Premier décile

3,4

0,8

2,6

Deuxième décile

2,6

0,8

1,8

Troisième au cinquième décile

2,4

0,6

1,8

Sixième au huitième décile

2,4

0,7

1,7

Neuvième décile

2,8

0,8

2,0

2,8

0,8

2,0

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Atteintes sur deux ans - % en données pondérées

Toute personne de 14 ans et plus Type de ménage

Situation de couple et état matrimonial légal Personnes ne vivant pas en couple hors veuf

Niveau de revenu du ménage

Dernier décile Champ : 14 ans et plus

Champ : 14 ans et plus 

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Le « niveau de diplôme » de la personne interrogée n’a pas d’impact significatif sur la probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Le taux de portables des hors personnes diplômées Le taux de victimation victimationpour de les ces vols commis ou tentédeavec violences ou fait de de téléphones ne pas être en couple supérieur (2,8 ou %),endes sans de diplôme ou titulaires personnes est l’enseignement supérieur de plus de veuf, % d’un à comparer à 0,7  %), (1,5  étantpersonnes veuf de l’effet la menaces certificat d’études ou du brevet des collèges (2,5 %), n’est pas significativement différent 3 points à celui de l’ensemble des tranche d’âge. ou sans violence ni menace (3,6 % à du taux observé pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (tableau 8).

personnes interrogées (2,6 %). Le taux comparer à 1,9 %). Toutes choses égales par ailleurs, personnes titulaires du baccalauréat est légèrement supérieur (3,2 %) et celui est proche de Celui cettedes valeur pour les Les taux victimation observés pour personne aura 1,9 fois plus catégories des personnes de niveau CAP ou BEP »divorcée est inférieur aux autres dede diplômés personnes «  divorcées ou séparées  » «une les personnes seules sont proches de la de risques de se déclarer victime de (21%). (2,5 %) ou celles qui sont en couple valeur observée pour l’ensemble des vols ou tentatives de vols personnels d’être titulaire ou non d’un diplôme, quel qu’il soit, n’influe pas sur la probabilité, (hors mariées Le ou fait divorcées) (2,6 %). personnes de 14 ans et plus (2,1 %), de téléphone portable qu’une toutes choses égales par ailleurs, de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone Il est 2 fois plus faible pour les que ce soit pour les vols personnels de personne mariée, et une personne ne portable. personnes en couple mariées (1,3 %) téléphones portables vivant pas en couple hors veuf 1,4 fois revanche, proportions de personnes qui se déclarent victimes d’un vol personnel commis ou tentés et ne dépasseEnpas 0,6  % les pour les avec violences ou lamenaces (0,5 %) ou plus de risques. de téléphone portable varient selon la « situation au regard de l’emploi » de personnes veuves ou veuves ne vivant sans violence ni menace (1,6 %). personne interrogée. pas en couple. Des écarts de taux de victimation sont des personnes « étudiant, élèveobservés ou stagiaire » se déclarent d’au moinsde un personnes apparLa proportion également en distinguant les victimes La situation 7,8 de%couple et l’état vol personnel de téléphone portable en deux ans. Cette proportion tenant est, enàniveau, trois de type « couple personnes selon le « type de ménage » un ménage matrimonial légal de la personne fois supérieure à celle observée pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus auquel elles appartiennent. La sans enfant » se déclarant victimes est interrogée est fortement lié àécart l’âge.de Entaux (2,6 %). Cet est très significatif. Les taux de victimation des étudiants, proportion de personnes appartenant en revanche significativement inféeffet, près de 90 % des 14-23 ans ne sont à une famille monoparentale qui se rieure au taux moyen observé : 1,3 % 24 pas en couple. À l’inverse, les personnes déclare victime d’un vol personnel de d’entre elles se déclarent victimes d’au «  veuves  » sont plus représentées téléphone portable est supérieure au moins un vol de téléphone portable, chez les 70-79 ans (34 %) et les 80 ans taux moyen observé (5,2  % à comparer 0,3  % disent que le plus récent est un et plus (50 %). La modélisation de la à 2,6 %). Il en est de même selon que vol avec violences ou menaces et 1 % réponse à la question de victimation la personne décrive un vol personnel un vol sans violence ni menace. permet d’isoler les effets propres du 17

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

Toutes choses égales par ailleurs, le « type de ménage » n’a pas, au regard du modèle de régression logistique obtenu, d’effet sur la probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. La proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans varie peu selon le décile de « niveau de revenu du ménage  » déterminé à partir des déciles de revenus par unités de consommation 19. Elle est légèrement supérieure au taux moyen pour les personnes appartenant à un ménage du premier décile, c’est-à-dire aux 10  % des ménages ayant le niveau de revenu le plus bas (3,4 %). Cet écart résulte

des personnes décrivant pour l’acte le plus récent un vol personnel de téléphone portable sans violence ni menace (2,6 %). Pour les autres tranches de revenu, les taux de victimation sur deux ans calculés ne sont pas significativement différents du taux observé pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus, compris entre 2,4 % et 2,8 %. Le facteur « niveau de revenu du ménage » n’influence pas la probabilité, toutes choses égales par ailleurs, de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Le «  niveau de diplôme  » de la personne interrogée n’a pas d’impact significatif sur la probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel

de téléphone portable. Le taux de victimation pour les vols de téléphones portables des personnes diplômées de l’enseignement supérieur (2,8 %), des personnes sans diplôme ou titulaires d’un certificat d’études ou du brevet des collèges (2,5 %), n’est pas significativement différent du taux observé pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (tableau 8). Celui des personnes titulaires du baccalauréat est légèrement supérieur (3,2 %) et celui des personnes de niveau « CAP ou BEP » est inférieur aux autres catégories de diplômés (21 %). Le fait d’être titulaire ou non d’un diplôme, quel qu’il soit, n’influe pas sur la probabilité, toutes choses égales par ailleurs, de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable.

Tableau 8. Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en deux ans au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, selon leur niveau de diplôme, leur situation au regard de l’emploi, leur profession et le type de vol déclaré. Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est avec violences ou menaces (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est sans violence ni menace (%)

2,6

0,7

1,9

Sans diplôme, Certificat d'études ou brevet des collèges

2,5

0,8

1,8

CAP - BEP

2,1

0,5

1,6

Baccalauréat

3,2

0,8

2,4

Diplôme de l'enseignement supérieur

2,8

0,7

2,1

Personne ayant un emploi

2,3

0,6

1,8

Chômeur

4,4

1,3

3,1

Retraité

0,6

0,1

0,5

Étudiant, élève, stagiaire

7,8

2,5

5,3

Personne au foyer

1,7

0,4

1,3

Agriculteur exploitant

ns

ns

ns

Artisan, commerçant, chef d'entreprise

1,7

0,4

1,4

Ouvrier

2,0

0,4

1,6

Employé

2,0

0,5

1,5

Profession intermédiaire

2,2

0,6

1,6

Cadre, profession libérale et profession intellectuelle supérieure

2,4

0,6

1,8

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Atteintes sur deux ans - % en données pondérées

Toute personne de 14 ans et plus Niveau de diplôme

Situation au regard de l'emploi

Profession et catégorie socioprofessionnelle

14 ans ansetetplus plus Champ :: 14

Source : Enquêtes Cadre de«vie et sécurité 2007 à »2011, Source «: Enquêtes Cadre de vie et»sécurité 2007 INSEE à 2011, INSEE

Les personnes habitant dans un quartier non classé ZUS d’une commune avec quartiers cla sur le site de l’INSEE : http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/unite-consommation.htm ou •••• (19) Voir définitions probabilité plus élevée de se déclarer victime http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/deciles.htm ou à la page 59 du Grand Angle 28.

1,9 % des personnes de 14 ans et plus vivant dans une maison individuelle disent avoir été victimes d’au moins

1 8(tableau 9). Ce taux de victimation est proche en niveau de celui d téléphone portable Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 (ou tentative) en deux ans résidence principale est une maison mitoyenne (2,2 %).

La proportion de personnes se déclarant victimes est plus élevée que le taux moyen pour les personnes vivant


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011

En revanche, la proportion de personnes qui se déclarent victimes d’un vol personnel de téléphone portable varie selon la « situation au regard de l’emploi » de la personne interrogée. 7,8  % des «  étudiants, élèves ou stagiaires » se déclarent victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans. Cette proportion est, en niveau, trois fois supérieure à celle observée pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (2,6 %). Cet écart de taux est très significatif. Les taux de victimation des étudiants, élèves et stagiaires sont également très significativement supérieurs pour les personnes décrivant, pour l’acte le plus récent, un vol personnel de téléphone portable commis ou tenté avec violences ou menaces (2,5 %) ou sans violence ni menace (5,3 %). La proportion de personnes « chômeurs » qui se disent victimes est également supérieure à la moyenne observée, mais dans des proportions moindres : le taux de victimation sur deux ans des chômeurs est de 4,4 % pour les vols de téléphones portables. Le taux de victimation des personnes retraitées est en revanche très significativement inférieurs au taux moyen observé (0,6 % pour les vols personnels de téléphone, dont 0,1 % pour les vols décrits avec violences ou menaces et 0,5 % pour les vols sans violence ni menace). 72 % des personnes de 14-23 ans sont des « étudiants, élèves ou stagiaires ». Ce facteur apparaît cependant, mais dans des proportions moindres que l’âge, comme ayant un effet sur la probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Toutes choses égales par ailleurs, un étudiant, élève ou stagiaire a une probabilité 1,3 fois supérieure par rapport à une personne occupant un emploi de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. De même les chômeurs ont une probabilité 1,4 fois plus élevée de se déclarer victime de vol et celle des retraités près de moitié inférieure (0,6). En revanche, les personnes au foyer n’ont pas, toutes choses égales par ailleurs, une probabilité

significativement différente à celle des personnes occupant un emploi de se déclarer victime. Pour les personnes qui occupent un emploi, est également précisée la « catégorie socioprofessionnelle  » d’appartenance (ou CSP), selon la nomenclature définie par l’INSEE. La proportion de personnes qui se déclare victime d’un vol personnel de téléphone portable varie peu selon la catégorie socioprofessionnelle de la personne interrogée : les taux de victimation des personnes «  cadre, profession libérale et profession intellectuelle supérieure » (2,4 %), appartenant aux «  professions intermédiaires » (2,2 %), ou aux « employés » (2 %) ou « ouvriers » (2 %) ne sont pas significativement différents de la valeur moyenne observée. Bien que leur taux de victimation soit inférieur à celui des personnes appartenant aux autres catégories socioprofessionnelles (1,7  %), les artisans, commerçants ou chefs d’entreprise ont, toutes choses égales par ailleurs, 1,5 fois plus de chances qu’un employé de se déclarer victime, et les personnes appartenant aux catégories « profession intermédiaire » et «  cadre, profession libérale et profession intellectuelle supérieure » respectivement 1,2 et 1,3 fois plus de chances.

Les personnes habitant dans un quartier non classé ZUS d’une commune avec quartiers classés ZUS ont une probabilité plus élevée de se déclarer victime 1,9 % des personnes de 14 ans et plus vivant dans une maison individuelle disent avoir été victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable (ou tentative) en deux ans (tableau 9). Ce taux de victimation est proche en niveau de celui des personnes dont la résidence principale est une maison mitoyenne (2,2 %). La proportion de personnes se déclarant victimes est plus élevée que le taux moyen pour les personnes 19

vivant dans un immeuble de moins de 10 logements (3,4 %) et pour celles habitant un immeuble de plus de 10 logements (3,9 %). Au regard du modèle de régression logistique estimé, le «  type de logement » ne semble cependant pas avoir d’effet sur la probabilité qu’une personne aura de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Les taux de victimation sur deux ans observés pour les vols personnels de téléphones portables varient également selon le «  type d’habitat au voisinage du logement  » de la personne interrogée. 1,6 % des personnes vivant dans un quartier ou une commune constituée de maisons isolées disent avoir été victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans. Cette proportion est inférieure au taux observé pour l’ensemble des personnes de 14 ans et plus (2,6 %). La proportion de victimes déclarées en deux ans pour les vols personnels de téléphones portables est plus élevée pour les personnes vivant dans un quartier composé de pavillons et d’immeubles (3 %). Comme pour le facteur précédent, le type d’habitat au voisinage du logement n’influe pas de façon significative sur la probabilité qu’une personne aura de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Les différences de taux de victimation observées sont ainsi dues à d’autres facteurs. La proportion de personnes se déclarant victimes de vol de téléphone portable varie également selon la « situation du quartier par rapport aux zones urbaines sensibles » (ZUS). 1,5  % des personnes résidant dans une commune rurale ou dans une unité urbaine sans quartier classé zone urbaine sensible disent avoir été victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans. Ce taux de victimation est significativement inférieur à celui des personnes résidant dans une commune sans quartier classé ZUS d’une unité urbaine avec quartiers classés ZUS (3,3 %). Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 Tableau 9. Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes, au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, d’un vol personnel de téléphone portable : déclinaison selon le type de vol, le type de logement, le type d’habitat au voisinage du logement, et la situation du quartier de résidence de la victime par rapport aux zones urbaines sensibles. Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est avec violences ou menaces (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est sans violence ni menace (%)

2,6

0,7

1,9

Maison individuelle

1,9

0,4

1,5

Maison mitoyenne

2,2

0,6

1,6

Immeuble de moins de 10 logements

3,4

0,8

2,6

Immeuble de plus de 10 logements

3,9

1,2

2,7

Maisons isolées

1,6

0,3

1,3

Quartier pavillonnaire (ou maisons non isolées)

2,1

0,6

1,6

Quartier d'immeubles

3,8

1,1

2,7

Quartier mixte (pavillons et immeubles)

3,0

0,8

2,2

Cité - Grand ensemble

3,8

1,2

2,7

Communes rurales ou unités urbaines sans quartier classé ZUS

1,5

0,3

1,3

Commune sans quartier classé ZUS d'une unité urbaine avec quartiers classés ZUS

3,3

1,0

2,4

Quartier non classé ZUS d'une commune avec quartiers classés ZUS

3,8

1,2

2,6

Quartier classé "Zone urbaine sensible" (ZUS)

3,4

1,2

2,3

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Atteintes sur deux ans - % en données pondérées

Toute personne de 14 ans et plus Type de logement

Type d'habitat au voisinage du logement

Situation du quartier par rapport aux zones urbaines sensibles (ZUS)

Champ  Champ ::14 14ans ansetetplus plus

Source :«Enquêtes de vie et »sécurité 2007 àINSEE 2011, INSEE Source : Enquêtes Cadre de« Cadre vie et sécurité 2007 à» 2011,

Des écarts de taux de victimation sont également observés en distinguant les personnes selon le « type de commun

Il est également inférieur à celui des 1,4 % des personnes résidant dans commune n’a pas, toutes choses égales résident. ailleurs, d’impact surd’au la moins personnes vivant au sein d’un quartier une commune de type «  commune 1,4 % des personnes résidant dans une commune de type « communepar rurale » disent avoir significatif été victimes probabilité de se déclarer victime d’un classé ZUS (3,8  %) ou dans un quartier rurale  » disent avoir été victimes d’au téléphone portable en deux ans (tableau 10) et 1,7 % des personnes résidant dans une « commune d’une unité vol personnel de l’ensemble téléphone des portable. non classé 20 ZUS commune un vol personnel de téléphone 000 d’une habitants ». Ces deuxmoins taux sont significativement inférieurs au taux estimé pour personnes 14 comportant Àdes quartiers classés portable en deux ans (tableau 10) et La «  situation la commune l’inverse, la proportion de personnes se déclarant victimes est plus élevée pour celles de résidant dans une par commune ZUS (3,4 %). Paris (4,8 %) ou dans une commune 1,7 % desd’une personnes résidantdedans unité urbaine plusune de 100 000 habitants autre urbaines  que l’unité rapport aux aires » urbaine a en de Pa « commune d’une unité urbaine de revanche un impact sur la réponse à Par rapportCes auxdisparités personnes vivant résulter semblent d’effet de structure, car le type de commune n’a pas, toutes choses égales p moins de 20 000 habitants ». Ces deux la téléphone dans une commune sansla probabilité quartier de question portable. de victimation. Le taux significatif sur se déclarer victime d’un vol personnel de taux sont significativement inférieurs de victimation faible observé pour les classé ZUS d’une unité urbaine avec La « situation de la commune par rapport aux aires urbaines un impact sur la réponse à la qu au taux estimé pour l’ensemble des» a en revanche quartiers classés ZUS, personne résidant dans uneune commune Le taux de une victimation faible observé pour les personnes résidant danspersonnes une commune située dans zone rurale ( vivant dans un quartier non classé personnes 14 ans et plus (2,6 %). située dans une zone rurale (1,1 % sur résulte d’un effet propre à ce facteur.

ZUS, mais appartenant à une commune À l’inverse, la proportion de personnes deux ans) résulte d’un effet propre à Toutes choses égales par ailleurs, la probabilité qu’une personne résidant dans une commune située en zone rura comportant des quartiers classés ZUS, se victimes plus élevée ce facteur. d’un vol personnel de téléphone déclarant portable est 0,6 foisest celle d’une personne résidant dans une commune « ville-centre aura 1,1 fois plus de chances de se pour celles résidant dans une commune Toutes choses» égales par ailleurs, la Les proportions de victimes déclarées vivant dans une commune située en « banlieue ou en commune « ville-cent déclarer victime d’un vol personnel de de l’unité urbaine de Paris (4,8 %) ou à la moyenne observée (respectivement 3,3 % et 3,4 % en deux ans) probabilité qu’une personne résidant téléphone portable. dans une commune d’une unité urbaine dans une commune située en zone Au regard des modèles il semble que le fait de vivre en zone rurale influ de de plusrégression de 100 000logistique habitantsestimés, autre que Des écarts de taux de victimation rurale se déclare victime d’un voldonc les probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable. Ce facteur expliquerait sont également observés en distin- l’unité urbaine de Paris (3,2 %). personnel de téléphone portable est

plus faibles observés pour les personnes vivant dans des maisons isolées ou individuelles, que l’on trouve plu

guant les personnes ce selon « type de Ces disparités semblent résulter 0,6 fois celle d’une personne résidant typeled’aire urbaine. commune » dans lequel elles résident. d’effet structure, car le type de dans unedes commune Tableau 10. Proportion de personnes de de 14 ans et plus se déclarant victimes, au cours enquêtes« ville-centre ». « Cadre de vie et sécurité »

personnel de téléphone portable : déclinaison selon le type de vo, le type de commune et la situation de la commune de résidence d aux aires urbaines.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

20


Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 Tableau 10. Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes, au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, d’un vol personnel de téléphone portable : déclinaison selon le type de vol, le type de commune et la situation de la commune de résidence de la victime par rapport aux aires urbaines. Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est avec violences ou menaces (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est sans violence ni menace (%)

2,6

0,7

1,9

1,4

0,2

1,1

1,7

0,3

1,4

2,2

0,4

1,9

3,2

0,8

2,4

4,8

1,9

2,8

Commune située dans une zone rurale hors périurbain

1,1

ns

1,0

Commune située en zone périurbaine

1,8

0,4

1,4

Commune située en "Banlieue"

3,3

1,1

2,3

Commune "Ville-Centre"

3,4

0,9

2,5

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Atteintes sur deux ans - % en données pondérées

Toute personne de 14 ans et plus Type de commune Commune rurale Commune d'une unité urbaine de moins de 20 000 habitants Commune d'une unité urbaine de 20 000 à 100 000 habitants Commune d'une unité urbaine de plus de 100 000 habitants (hors Paris) Commune de l'unité urbaine de Paris Situation de la commune par rapport aux aires urbaines

Champ  Champ ::14 14ans ansetetplus plus

Source :«Enquêtes Cadre de vie et»sécurité 2007 INSEE à 2011, INSEE Source : Enquêtes Cadre de« vie et sécurité 2007 à »2011,

La probabilité de se déclarer victime d’un vol personnel de téléphone portable est plus élevée p résidant en Ile de France

enété deux ans est lors de Les proportions de victimes lorsmétropolitaine, des enquêtesplus « Cadre de vie et téléphone Dans la moitié des 22 régions de 3 000 personnes de 14 ansportable et plus ont interrogées viedans et sécurité » 2007 à 2011, dont» plus 400 en Ile-de-France, 7 508 en Rhône-Alpes 6 715 dansaula régio de plus de ou deux points déclarées vivant une commune sécurité  2007deà152011, dont plus de supérieure d’Azur» ou en commune 15  située en « banlieue 400 en Ile-de-France, 7  508 en taux moyen (4,7 %) (tableau 11). Cet écart « ville-centre » Dans sont supérieures à la l’effectif Rhône-Alpes ou 6 715 dans la est région de entre taux est très significatif. Il concerne 10 autres régions, de l’échantillon cumulé compris 1 800, en Auvergne (1 844 personn Franche-Comté (1 808), un peu plus de 2 600 en Picardie (2 611) aussi ou enbien Poitou-Charentes 672). Dans le Limo moyenne observée (respectivement 3,3 % etProvence-Alpes-Côte-d’Azur. les personnes(2 qui décrivent, interrogées) et en Corse (333), on considère que l’effectif est troppour limitél’acte par le rapport aux autres régions et 3,4 % en deux ans) plus récent, un vol avec pour p Dans 10 autres régions, l’effectif de exploitation statistique séparée. violences ou menaces (1,9 %) ou un vol Au regard des modèles de régression l’échantillon cumulé est compris entre De plus, comme il est préférable d’éviter les facteurs avec une vingtaine de caractéristiques dans les analyses « to sans violence ni menace (2,8 %). logistique estimés, il semble que le fait de 1  800, en Auvergne (1 844 personnes ailleurs », des regroupements de régions sont effectués selon leur proximité géographique et en termes de

vivre en zone rurale influe à la baisse sur interrogées) ou en Franche-Comté (1 808), Toutes choses égales par ailleurs, questions de victimation. la probabilité de se déclarer victime d’un vol et un peu plus de 2 600 en Picardie les personnes résidant en Ile-deLa proportion en Poitou-Charentes Ile-de-France se déclarant d’au2 moins un vol de téléph personnel de téléphone portable. de Ce personnes facteur (2 résidant 611) ou en (2 672). victimes France ont fois plus de personnel chances de ans est supérieure de plus de deux points au taux moyen (4,7 %) (tableau 11). Cet écart de taux est très signific expliquerait donc les taux de victimation plus Dans le Limousin (1 186 personnes se déclarer victime d’un vol de bien les personnes qui décrivent, pour l’acte le plus récent, un vol avec violences ou menaces (1,9 %) ou un vol sa faibles observés (2,8 pour %). les personnes vivant interrogées) et en Corse (333), on téléphone portable que les personnes dans des maisons isolées ou individuelles, considère que l’effectif est trop limité résidant en région Rhône-Alpes. choses égales par ailleurs, les personnes résidant en Ile-de-France ont 2 fois plus de chances de se déclar que l’on trouve Toutes plus fréquemment dans ce par rapport aux autres régions pour Les personnes appartenant au téléphone portable que les personnes résidant en région Rhône-Alpes. Les personnes appartenant au regroupemen type d’aire urbaine. permettre exploitation regroupement régionalde « Sud-est  » ontvictime ont une probabilité 1,3 foispouvoir plus élevée que les une personnes résidant en région Rhône-Alpes se déclarer statistique séparée. une probabilité 1,3 fois plus élevée téléphone portable. que les personnes résidant en région De plus, comme il est préférable À l’inverse, les personnes résidant au sein des regroupements de région « Ouest » ont une probabilité significativem Rhône-Alpes de se déclarer victime d’éviter les personnes région « Rhône-Alpes ». facteurs avec une vingtaine La probabilité de sededéclarer de caractéristiques dans les analyses d’un vol personnel de téléphone victime d’un vol personnel « toutes choses égales par ailleurs », portable.

Tableau 11. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en deux ans au cours des de téléphoneet portable est plus À déclaré. l’inverse, les personnes résidant des de régions sécurité » 2007 à 2011, selon leur regroupements zone régionale de résidence et le type de vol élevée pour les personnes sont effectués selon leur proximité au sein des regroupements de Victime d'au moins d'au moinsune probabilité résidant en Ile-de-France géographique et en termes région Victime « Ouest  » ont Victime d'au de profil de un vol personnel de un vol personnel de Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 moins un vol réponse aux questions de victimation. significativement plus faible que les téléphone portable téléphone portable à 2011 - % en données pondérées personnel de dont le plus récent dont de le plus récent sur deux métroans - % en données personnes région « Rhône-Alpes ». moitiéAtteintes des 22 régions La proportiontéléphone de personnesest résidant avec violences est sans violence ni pondérées portable (%) plus de 3 000 personnes de en Ile-de-France se déclarant ou victimes menaces (%) menace (%)

Dans la politaine, 14 ans et plus ont été interrogées

d’au moins un vol personnel de

Toute personne de 14 ans et plus Nord - Pas de Calais Bassin Parisien

2,6

21

0,7

2,4

0,5

1,9

0,4

*** 1,9

Grand 1,9 Angle n°31 © INHESJ 2012 1,5


(2,8 %).

Toutes choses égales par ailleurs, les personnes résidant en Ile-de-France ont 2 fois plus de chances de se déclar

Fréquence téléphone et caractéristiques vols et tentatives derégion vol personnels téléphone déclarés portable quedes les personnes résidant en Rhône-Alpes.de Les personnes portable appartenant au regroupemen ont une probabilité 1,3 fois plus élevée que les personnes résidant en région Rhône-Alpes de se déclarer victime par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 téléphone portable.

À l’inverse, les personnes résidant au sein des regroupements de région « Ouest » ont une probabilité significativem personnes de région « Rhône-Alpes ».

Tableau 11. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en deux ans au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, selon leur zone régionale de Tableau 11. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en deux ans au cours des résidence et»le2007 typeàde vol déclaré. et sécurité 2011, selon leur zone régionale de résidence et le type de vol déclaré. Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est avec violences ou menaces (%)

Victime d'au moins un vol personnel de téléphone portable dont le plus récent est sans violence ni menace (%)

Toute personne de 14 ans et plus

2,6

0,7

1,9

Nord - Pas de Calais

2,4

0,5

1,9

Bassin Parisien

1,9

0,4

1,5

Ile-de-France

4,7

1,9

2,8

Est

2,0

0,4

1,6

Rhône-Alpes

2,4

0,6

1,8

Ouest

1,7

0,3

1,4

Sud de la Loire

1,5

0,1

1,4

Sud-ouest

1,9

0,3

1,6

Sud-est

3,0

0,6

2,4

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - % en données pondérées Atteintes sur deux ans - % en données pondérées

Champ : 14 ans et plus

Champ : 14 ans et plus 

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau tentatives dede volvol personnels Tableau12. 12.Modélisation Modélisation de de la la probabilité probabilité de de se sedéclarer déclarervictime victimede devols volsou oude de tentatives personnels de téléphone portab caractéristiques retenues procédure « Stepwise » avec seuil àselon 5 % (Voir page 36,« Stepwise » « L’économétrie de téléphone portable sur selon 2 ans la à partir des caractéristiques retenues la procédure avec et l’étude des compor mise en oeuvre de modèles de régression qualitatifs ») seuil à 5 % (Voir page 36, « L’économétrie et l’étude des comportements, Présentation et mise en œuvre de modèles de régression qualitatifs »). Variables explicatives de la probabilité de se déclarer victime d'un vol personnel de téléphone portable

Rapport de cotes (ou odds-ratio) "toutes choses égales par ailleurs" Valeur estimée*

Intervalle de confiance à 95 %

Sexe Hommes

1,1

Femmes

Ref.

[1 - 1,2]

Âge Personnes de 14 à 23 ans

4,6

[3,8 - 5,7]

Personnes de 24 à 34 ans

1,9

[1,7 - 2,3]

Personnes de 35 à 44 ans

1,2

[1 - 1,4]

Personnes de 45 à 59 ans

Ref.

Personnes de 60 à 69 ans

ns

Personnes de 70 à 79 ans

0,5

[0,3 - 0,8]

Personnes de 80 ans et plus

0,2

[0,1 - 0,5]

Personne ne vivant pas en couple (hors veuf)

1,3

[1,1 - 1,6]

Divorcé, Séparé

1,7

[1,4 - 2,1]

Situation de couple et état matrimonial légal

Veuf

ns

En couple (hors marié, divorcé)

ns

En couple, Marié

Ref.

Situation au regard de l'emploi Personne ayant un emploi

Ref.

Chômeur

1,4

[1,2 - 1,7]

Retraité

0,6

[0,4 - 0,9]

Étudiant, élève, stagiaire

1,3

[1,1 - 1,6]

Personne au foyer Profession et catégorie socioprofessionnelle

Champ : 14 ans et plus  Agriculteur exploitant

ns

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE ns

Artisan, commerçant, chef d'entreprise Ouvrier Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 Employé Profession intermédiaire

1,4

22

[1,1 - 1,8]

ns Ref. 1,2

[1 - 1,3]


Personnes de 80 ans et plus

0,2

[0,1 - 0,5]

Situation de couple et état matrimonial légal

Fréquence Personne et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés ne vivant pas en couple (hors veuf) 1,3 [1,1 - 1,6] par lesDivorcé, personnes Séparéde 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de 1,7vie et sécurité» [1,4 - 2,1] 2007 à 2011 Veuf

ns

En couple (hors marié, divorcé)

ns

En couple, Marié

Ref.

SUITE… Tableau 12. Modélisation de la probabilité de se déclarer victime de vols ou de tentatives de Situation au regard de l'emploi vol personnels de téléphone portable sur 2 ans à partir des caractéristiques retenues selon la procédure « Stepwise » avec seuil à 5 % (Voir page 36, « L’économétrie et l’étude desRef. comportements, Présentation et Personne ayant un emploi mise en œuvre de modèles de régression qualitatifs »). Chômeur 1,4 [1,2 - 1,7] Retraité Variables explicatives de la probabilité de se déclarer Étudiant, élève, stagiaire victime d'un vol personnel de téléphone portable Personne au foyer

0,6 (ou odds-ratio) [0,4 - 0,9] Rapport de cotes "toutes choses égales par ailleurs" 1,3 [1,1 - 1,6] Intervalle de confiance Valeur estimée* ns à 95 %

Sexe Profession et catégorie socioprofessionnelle Hommes exploitant Agriculteur Femmes commerçant, chef d'entreprise Artisan, Âge Ouvrier

1,1 ns

[1 - 1,2]

Ref. 1,4

[1,1 - 1,8]

ns

Personnes Employé de 14 à 23 ans

4,6 Ref.

[3,8 - 5,7]

Personnes de 24 à 34 ans Profession intermédiaire

1,9 1,2

[1,7 2,3] [1 - -1,3]

1,2 1,2 Ref.

[1 - 1,4] [1 - 1,5]

Personnes de 35 àlibérale 44 ans et profession intellectuelle Cadre, profession supérieure Personnes de 45 à 59 ans Type de ménage Personnes de 60 à 69 ans Personne seule Personnes de 70 à 79 ans Couple sans Personnes deenfant 80 ans et plus Couple avec enfant Situation de couple et état matrimonial légal Famille monoparentale Personne ne vivant pas en couple (hors veuf) Type de commune Divorcé, Séparé Commune rurale Veuf Commune d'une unité urbaine de moins de 20 000 habitants En couple (hors marié, divorcé) Commune d'une unité urbaine de 20 000 à 100 000 En couple, Marié habitants Situation regard de urbaine l'emploide plus de 100 000 Communeau d'une unité habitants (hors Paris) Personne ayant un emploi

ns ns 0,5

[0,3 - 0,8]

Ref. 0,2 ns

[0,1 - 0,5]

1,4 1,3

[1,1 - 1,7] [1,1 - 1,6]

1,7 ns ns ns ns

[1,4 - 2,1]

Ref. 0,8

[0,6 - 0,9]

Ref. Ref.

Commune Chômeur de l'unité urbaine de Paris

ns 1,4

[1,2 - 1,7]

Retraité de la commune par rapport aux aires urbaines Situation

0,6

[0,4 - 0,9]

Étudiant, élève, Commune situéestagiaire dans une zone rurale hors périurbain

1,3 0,6

[1,1 - 0,9] 1,6] [0,5

Personne au foyeren zone périurbaine Commune située

ns

Commune en "Banlieue" Profession située et catégorie socioprofessionnelle

0,8

Commune "Ville-Centre" Agriculteur exploitant

[0,7 - 0,9]

Ref. ns

Artisan, commerçant, chef d'entreprise Situation du quartier par rapport aux zones urbaines sensibles (ZUS) Ouvrier Communes rurales ou unités urbaines sans quartier classé Employé ZUS Profession intermédiaire Commune sans quartier classé ZUS d'une unité urbaine avec quartiers classés ZUSet profession intellectuelle Cadre, profession libérale supérieure Quartier non classé ZUS d'une commune avec quartiers classés Type deZUS ménage Quartier Personneclassé seule "Zone urbaine sensible" (ZUS)

1,4

[1,1 - 1,8]

ns ns Ref. 1,2 Ref. 1,2

[1 - 1,3]

1,1

[1 - 1,3]

[1 - 1,5]

ns ns

Zone régionale de résidence Couple sans enfant

Ref.

Couple avecdeenfant Nord - Pas Calais

ns

FamilleParisien monoparentale Bassin

1,4 ns

[1,1 - 1,7]

Ile-de-France Type de commune

2,0

[1,5 - 2,7]

Est Commune rurale

ns

Rhône-Alpes Commune d'une unité urbaine de moins de 20 000 habitants Ouest Commune d'une unité urbaine de 20 000 à 100 000 habitants Sud de la Loire Commune Sud-ouest d'une unité urbaine de plus de 100 000 habitants (hors Paris) Sud-est Commune de l'unité urbaine de Paris

Champ : 14 ans et plus 

Ref. ns 0,8 0,8 ns

[0,6 - 0,9] [0,6 - 0,9]

ns Ref. 1,3 ns

[1,1 - 1,6]

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Situation de la commune par rapport aux aires urbaines

Note : L’analyse de la probabilité de se déclarer victime de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable est Commune située dans une zone rurale hors périurbain 0,6 [0,5 - 0,9] réalisée à l’aide d’un modèle de régression logistique. Les effets de chaque facteur sont présentés en écart par rapport à une Commune située ennotée zone périurbaine ns situation de référence « Réf. ». Plus le coefficient est supérieur à 1 (respectivement inférieur à 1), plus la probabilité de seCommune déclarer victime d’un personnel de téléphone portable est forte (respectivement0,8 faible) par rapport la situation de située en vol "Banlieue" [0,7 -à0,9] référence, toutes choses égales par ailleurs. Si le coefficient est égal à 1, le facteur n’a pas d’influence ou une influence non Commune "Ville-Centre" Ref. significative (ns) par rapport à la situation de référence. Situation du quartier par rapport aux zones urbaines 23 sensibles (ZUS) Communes rurales ou unités urbaines sans quartier classé ZUS

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 ns


GRAND ANGLE 31

Bulletin statistique de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 n°

Directeur de la publication : André-Michel VENTRE – Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ

Septembre 2012

ZOOM SUR… ZOOM SUR… LES VARIATIONS ENTRE 2006 ET 2010 DE LA PROPORTION DE PERSONNES SE DÉCLARANT VICTIMES D’AU MOINS UN VOL (OU UNE TENTATIVE DE VOL) PERSONNEL DE TÉLÉPHONE PORTABLE EN UN AN Les personnes de 14 ans et plus ont été interrogées, lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, sur les vols et les tentatives de vols personnels dont elles ont pu avoir été victimes au cours des deux années précédant l’enquête ainsi que pour l’acte le plus récent, les types d’objets qui ont été volés. Pour les personnes qui ne se déclarent pas victimes d’un vol personnel avec violences ou menaces, ou sans violence ni menace, ou qui ne décrivent pas le téléphone portable parmi les objets volés au cours du dernier vol subi, une question de victimation complémentaire est posée (Voir « Développements sur »). Pour les personnes qui se déclarent victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en deux ans, des questions complémentaires sont posées pour déterminer le nombre de vols, et de tentatives de vol, survenus au cours de chaque année civile de la période de référence (voir annexe 1). Elles permettent d’estimer, entre autres des taux de victimation annuels, c’est-à-dire les proportions de personnes qui se déclarent victimes d’au moins un acte sur un an ainsi que des nombres d’atteintes déclarées pour 100 personnes interrogées. Ces statistiques sont étudiées en évolution afin d’extraire des tendances.

Baisse très significative entre 2006 et 2008 du taux de victimation pour les vols ou tentatives de vol personnels de téléphones portables Au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, 1,2 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes d’au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable en 2010 (graphique Z1), c’est-à-dire un vol de téléphone portable qui n’a pas été commis (ou tenté) dans le logement ou un véhicule possédé par leur ménage d’appartenance. Cette proportion est obtenue en regroupant les personnes qui se sont déclarées victimes en répondant aux questions de victimation sur les vols personnels, et à la question de rattrapage (voir « Développements sur »). Elle permet d’estimerDM que 634 000 personnes ont été victimes d’au moins un vol ou d’une tentative de vol personnel de téléphone portable en 2010 (tableau Z1). En 2006, 1,6 % des personnes se déclaraient victimes, soit un nombre estimé de plus de 800 000 victimes. Cette proportion connait une variation de 0,1 point, entre 2006 et 2007, qui n’est pas significativeDM au regard de la précision de l’enquête (annexe 2 – tableau A6). Le taux de victimation des vols personnels de téléphone portable connaît une diminution de 0,6 point entre 2006 et 2008, qui est très significativeDM. On estime en 2008 que 566 000 personnes ont été victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable (ou tentative). Ce taux augmente de 0,3 point entre 2008 et 2009 pour atteindre 1,4 %. Au regard de la précision de l’enquête, cette variation est très significative. La proportion de personnes qui se déclare victime d’au moins un vol personnel de téléphone portable diminue de 0,2 point entre 2009 et 2010. Le taux obtenu en 2010, de 1,2 %, n’est pas significativement différent de celui de 2008. Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

24

ISSN :


ZOOM SUR… Graphique Z1. Évolution entre 2006 et 2010 de la proportion des personnes de 14 ans et plus s’étant

Graphique Z1. Évolutiondéclarées entre 2006 et 2010 de launproportion des personnes de 14 ans plus s’étant déclarées victimes victimes d’au moins vol (ou une tentative de vol) personnel de et téléphone portable sur 1 an d’au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur 1 an. En % 1,7

1,6 1,5

1,4 1,2

1,2

1,1 0,9

0,6

0,3

0,0 2006

2007

2008

2009

2010

Proportion de personnes de 14 ans et plus s'étant déclarées victimes d'au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur 1 an

Champ : 14 ansChamp et plus: 14 ans et plus

Source : Enquêtes Cadre de «vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Source « : Enquêtes Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011,

INSEE

Tableau Z1. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en un an au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011 – déclinaison selon le type de vol le plus récent subi. 2006 Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées Estimation du nombre de personnes de 14 ans et plus Personnes se déclarant victimes d'un vol ou tentative de vol personnel de téléphone portable en un an Proportion (en %) Personnes se déclarant victimes d'un vol ou tentative de vol personnel de téléphone portable en un an dont le plus récent est un vol avec violences ou menaces Proportion (en %) Personnes se déclarant victimes d'un vol ou tentative de vol personnel de téléphone portable en un an dont le plus récent est un vol sans violence ni menace Proportion (en %)

Champ Champ ::14 14ans ansetetplus plus

2007

2008

2009

2010

17 496

17 176

17 123

16 518

16 958

50 340 000

50 370 000

50 730 000

50 580 000

50 860 000

817 000

857 000

566 000

692 000

634 000

1,6

1,7

1,1

1,4

1,2

228 000

273 000

180 000

207 000

139 000

0,5

0,5

0,4

0,4

0,3

589 000

584 000

386 000

485 000

2 495 000

1,2

1,2

0,8

1,0

1,0

Source Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Source : Enquêtes « Cadre de: vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

772 000 vols personnels de téléphones portables en 2010, plus d’un million en 2006

Pour chaque atteinte, les personnes de 14 ans et plus sont interrogées sur le nombre d’actes subis au cours de chaque anné

En considérant de l’acte le plusderécent subi, % des personnes 14 ans plus disent avoir la période référence. Ces1  questions permettent de d’estimer les et nombres d’atteintes dontété les victimes personnes déclarent av qui de sonttéléphone ensuite rapportés, pour(ou pouvoir être comparés, nombres personnes 14 violence ans et plus. d’au moins un vol victimes, personnel portable tentative), dont leaux plus récentdeest un vol de sans Des questions similaires sont posées pour estimer le nombre de vols personnels et de vols personnels de téléphone por ni menace.

(annexe 1), ce qui rend, au contraire des taux de victimation précédents, les nombres d’atteintes estimés, pour 100 person

ans etestimé plus, comparables. En 2006, ce taux14 était à 1,2 %. Comme le taux de victimation global sur les vols personnels de téléphones portables, il ne varie de façon significative entre 2006 2007, avant de connaître une baisse, En revanche, ces pas questions ne permettent pas d’obtenir une et estimation du nombre de vols personnels de téléphones avec ou sans violences ou menaces. de 0,4 point, très significative entre 2007 et 2008.

po

À partir de leurs déclarations au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, et selon la méthodologie utilisée par l’ tentatives

Il augmente de 0,2 entre 2008 et 2009, et cette hausse est significative. Le ont tauxétéobservé devols 1 %ou depuis sonpoint rapport annuel 2007, on estime que les personnes de 14 ans et plus victimes en de 2010, 772 000 personnels de téléphones portables en 2010, soit 1,5 vol pour 100 personnes de 14 ans et plus (tableau Z2). n’est pas significativement différent de celui de 2009.

Graphique Z2

Ce nombre de vols est inférieur de plus 300 000 unités à celui estimé pour l’année 2006, légèrement inférieur à 1,1 million, soit 2

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 de téléphones portables pour 100 personnes de 2 145 ans et plus (graphique Z2). Le taux de vols de téléphones portables augmente point entre 2006 et 2007, mais cette variation n’est pas significative (annexe 2 – tableau A9).

Le nombre estimé de vols personnels de téléphones portables pour 100 personnes de 14 ans et plus connait une baisse de 0,9 poin


ZOOM SUR… 0,3 % des personnes de 14 ans et plus se déclarent victimes d’au moins un vol ou d’une tentative de vol personnel de téléphone portable, dont le plus récent subi est un vol avec violences ou menaces en 2010. Ce taux est inférieur de 0,2 point à celui observé en 2006 (0,5 %). La proportion de personnes se disant victimes ne varie pas de façon significative entre 2006 et 2007 (annexe 2 – tableau A7). Il connait en 2008 une diminution de 0,1 point par rapport à 2007 qui est très significative. Le taux observé pour l’année 2008, de 0,4 %, n’est pas significativement différent de celui de 2009. Il connait une variation à la baisse de 0,1 point entre 2009 et 2010, qui est très significative par rapport à 2009, et également par rapport à l’ensemble des années précédentes.

772 000 vols personnels de téléphones portables estimés en 2010, plus d’un million en 2006 Pour chaque atteinte, les personnes de 14 ans et plus sont interrogées sur le nombre d’actes subis au cours de chaque année civile de la période de référence. Ces questions permettent d’évaluer les nombres d’atteintes dont les personnes déclarent avoir été victimes, qui sont ensuite rapportés, pour pouvoir être comparés au nombre de personnes de 14 ans et plus. Des questions similaires sont posées pour estimer le nombre de vols personnels et de vols personnels de téléphone portableDM (annexe 1), ce qui rend, au contraire des taux de victimation précédents, les nombres d’atteintes estimés, pour 100 personnes de 14 ans et plus, comparables. En revanche, ces questions ne permettent pas d’obtenir une estimation du nombre de vols personnels de téléphones portables avec ou sans violences ou menaces. À partir de leurs déclarations au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, et selon la méthodologie utilisée par l’ONDRP depuis son rapport annuel 2007, on estime que les personnes de 14 ans et plus ont été victimes de 772 000 vols ou tentatives de vols personnels de téléphones portables en 2010, soit 1,5 vol pour 100 personnes de 14 ans et plus (tableau Z2). Graphique Z2. Évolution entre 2006 et 2010 du nombre déclarés de vols personnels et de tentatives de vol personnels de Graphique Z2. Évolution entre 2006 et 2010 du nombre déclarés de vols personnels et de tentatives téléphones portables pour 100 personnes de 14 ans et plus. de vol personnels de téléphones portables pour 100 personnes de 14 ans et plus Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus 2,3 2,1

2,2

1,8

1,5 1,5

1,5

2009

2010

1,4

1,2

0,9

0,6

0,3

0,0 2006

2007

2008

Nombre déclaré de vols et tentatives de vol de téléphone portable pour 100 personnes de 14 ans et plus

Champ : 14 Champ : 14 ans et plus  ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie «etCadre sécurité 2007 à 2011, »INSEE Source : Enquêtes de »vie et sécurité 2007

26

à 2011, INSEE

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

772 000 vols personnels de téléphones portables en 2010, plus d’un million en 2006

Pour chaque atteinte, les personnes de 14 ans et plus sont interrogées sur le nombre d’actes subis au cours de chaque année de la période de référence. Ces questions permettent d’estimer les nombres d’atteintes dont les personnes déclarent avo victimes, qui sont ensuite rapportés, pour pouvoir être comparés, aux nombres de personnes de 14 ans et plus.

ZOOM SUR…

Des questions similaires sont posées pour estimer le nombre de vols personnels et de vols personnels de téléphone porta (annexe 1), ce qui rend, au contraire des taux de victimation précédents, les nombres d’atteintes estimés, pour 100 personn 14 ans et plus, comparables.

En revanche, ces questions ne permettent pas d’obtenir une estimation du nombre de vols personnels de téléphones port avec ou sans violences ou menaces.

Ce nombreÀ de vols est inférieur de plus 300 000 unités à celui estimé pour l’année 2006, légèrement inférieur partir de leurs déclarations au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, et selon la méthodologie utilisée par l’O à 1,1 million, soit son 2,2rapport vols de téléphones portables pour 100 personnes plus de (graphique Z2).ou tentatives de depuis annuel 2007, on estime que les personnes de 14 ans etde plus14 ontans été et victimes 772 000 vols personnels de téléphones portablesaugmente en 2010, soit 1,5 volpoint pour 100 personnes 14 ansmais et plus (tableau Z2). n’est Le taux de vols de téléphones portables de 0,1 entre 2006 etde2007, cette variation pas significative (annexe 2 – tableau A9).

Graphique Z2

Le nombre estimé de vols personnels de téléphones portables pour 100 personnes de 14 ans et plus connait Ce 0,9 nombre de entre vols est inférieur de plus 300 000 unités à celui pour 2006, légèrement inférieur à de 1,1 million, soit 2,2 une baisse de point 2007 et 2008, très significative. Cetteestimé baisse estl’année cohérente avec la proportion de téléphones portables pour 100 personnes de 14 ans et plus (graphique Z2). Le taux de vols de téléphones portables augmente d personnes qui se déclare victimes, qui diminue également de façon très significative sur la même période. point entre 2006 et 2007, mais cette variation n’est pas significative (annexe 2 – tableau A9).

Ce taux neLesubit ensuite depersonnels nouvelledevariation significative au100 cours des deux suivantes, etbaisse sa de 0,9 point nombre estimé pas de vols téléphones portables pour personnes de 14années ans et plus connait une 2007 proche et 2008, de très1,5  significative. Cette baisse cohérente avec laen proportion de %) personnes qui se déclare victime, qui diminue égale valeur demeure %. En particulier, laest valeur observée 2009 (1,5  n’est pas significativement de façon très significative sur la même période. différente de celle de 2008 (1,4 %), alors que la proportion de personnes qui se déclarent victimes connait une taux ne connait ensuite pas de nouvelle variation significative au cours des deux années suivantes, et sa valeur demeure proch variation à laCe hausse très significative. 1,5 %. En particulier, la valeur observée en 2009 (1,5 %) n’est significativement différente de celle de 2008 (1,4 %), alors q proportion de personnes qui se déclarent victimes connait une variation à la hausse très significative.

Tableau Z2. Estimations des nombres annuels de vols personnels de téléphones portables déclarés par les personnes Tableau Z2. Estimations des nombres personnels de àtéléphones portables déclarés les personnes de 14 ans et plus au cours des enquêtes « Cadreannuels de viedeetvols sécurité » 2007 2011 – déclinaison selon par le type de vol. de

14 ans et plus au cour

enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011 – déclinaison selon le type de vol. 2006

2008

2009

2010

17 496

17 176

17 123

16 518

16 958

Estimation du nombre de personnes de 14 ans et plus

50 340 000

50 370 000

50 730 000

50 580 000

50 860 000

Nombre moyen de vols ou de tentatives de vol déclaré par chaque personne se déclarant victime

1,3

1,3

1,2

1,1

1,2

1 089 000

1 157 000

704 000

768 000

772 000

Vols commis

669 000

724 000

531 000

540 000

554 000

Tentatives de vols

420 000

432 000

174 000

228 000

218 000

2,2

2,3

1,4

1,5

1,5

Estimation du nombre de vols de téléphones portables

Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus

2007

Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées

Champ Champ ::14 14ans ansetetplus plus

Source Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 Source : Enquêtes « Cadre de: vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

à 2011, INSEE

En 2010, pour les vols personnels de téléphones portables, le taux de victimation des hommes significativement supérieur à celui des femmes

En 2010, pour les vols personnels de téléphones portables, le taux de victimation 1,4 % des hommes de 14 ans et plus interrogés au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011 disent avoir été victimes des hommes supérieur àZ3), celui des000femmes moins est un volsignificativement personnel de téléphone portable (graphique soit 336 hommes victimes (tableau Z3). Ce taux est significative

supérieur à celui des femmes de 14 ans et plus se déclarant victimes : 1,1 %, soit un peu moins de 300 000 femmes victimes (ta

Z4). 1,4 % des hommes de 14 ans et plus interrogés au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011 disent Ils connaissent entre 2008 une de 0,3 les et de point pour hommes. avoir été victimes d’au un et vol personnel (graphique soit 336  000les Ils connaissent moins entre 2007 2007 et 2008 une baisse, baisse,de de téléphone 0,3 point point pour pourportable les femmes femmes et plus, plus, et etZ3), de 0,9 0,9 point pour leshommes hommes. Ces Ces variations variations à à baisse sont respectivement significatives significatives. Le victimation des hommes de pour Graphique Z3 de 14 baisseZ3). sontCe respectivement significatives et et très très significatives. Le taux taux de victimation desans hommes de 2008, 2008, pour les les vols vols personnels personnels victimes (tableau taux est significativement supérieur à celui des de femmes et plus se déclarant téléphones portables, portables, n’est n’est pas pas significativement significativement différent différent de de celui celui des des femmes. femmes. téléphones victimes : 1,1 %, soit un peu moins de 300 000 femmes victimes (tableau Z4).

Ces deux sont inférieurs 0,4des point à leur valeur observée l’annéede 2006. 1,8 % des hommes 1,5 %et femm Entre 2008taux et 2009, 2009, le taux taux de ded’environ victimation des hommes de 14 14 ans ans et plus pluspour augmente de façon significative (+ 0,4 0,4etpoint) point) etdes reste sta Entre 2008 et le victimation hommes de et augmente façon significative (+ reste sta déclaraient victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en 2006 (429 000 hommes et 388 000 femmes victimes). de de 1,2 1,2 % %

entre 2010. Le taux de victimation des lui, pas entre 2008 entre 2009 2009 et14 2010. Le plus taux se de déclarant victimationvictimes des femmes, femmes, lui, ne ne varie varie pas significativement entreen 2008 et 2010 et et reste reste proche proche Tableau Z3. Hommes deet ans et d’au moins un vol designificativement téléphone portable un et an2010 Tableau Z3. Hommes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en un an – nombre et proportion. Tableau Z3. Hommes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portable en un an – nombre et proportion. – nombre et proportion. 2006 2006 Nombre d'hommes d'hommes de de 14 14 ans ans et et plus plus Nombre interrogées interrogées

Estimation du du nombre nombre d'hommes d'hommes de de 14 14 Estimation ans et et plus plus ans Hommes Hommes se se déclarant déclarant victimes victimes d'un d'un personnel personnel de de téléphone téléphone portable portable en en an an

vol vol un un

Champ : 14 ans et plus

2008 2008

2009 2009

2010 2010

7 7 574 574

7 7 341 341

7 324 324 7

7 069 069 7

7 395 395 7

24 220 000 000 24 220

24 230 230 000 000 24

24 24 270 270 000 000

24 24 180 180 000 000

24 24 330 330 000 000

429 429 000 000

475 475 000 000

256 256 000 000

363 363 000 000

336 336 000 000

1,8 1,8

2,0 2,0

1,1 1,1

1,5 1,5

1,4 1,4

Proportion Proportion (en (en %) %)

Champ : 14 ans etChamp plus : 14 ans et plus

2007 2007

SourceSource : Enquêtes « Cadre«de vie et » 2007 à» 2011, : Enquêtes Cadre desécurité vie et sécurité 2007 àINSEE 2011, INSEE Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau Z4. Femmes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol de téléphone portables en un an Tableau Z4. Z4. Femmes Femmes de de 14 14 ans ans et et plus plus se se déclarant déclarant victimes victimes d’au d’au moins moins un un vol vol de de téléphone téléphone portables portables en en un un an an – – nombre nombre et et proportion. proportion. Tableau – nombre et proportion. 2006 2006 Nombre de de femmes femmes de de 14 14 ans ans et et plus plus Nombre interrogées interrogées

Estimation du du nombre nombre de de femmes femmes de de 14 14 Estimation ans et et plus plus ans Femmes Femmes se se déclarant déclarant victimes victimes d'un d'un vol vol personnel de de téléphone téléphone portable portable en en un un personnel an an Proportion Proportion (en (en %) %) :: 14 Champ : 14 ans etChamp plus Champ 14 ans ans et et plus plus

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

9 922 922 9

9 835 835 9

9 9 799 799

9 9 449 449

9 9 563 563

26 120 26 120 000 000

26 26 140 140 000 000

26 470 470 000 000 26

26 390 390 000 000 26

26 530 530 000 000 26

388 000 000 388

382 000 000 382

310 000 000 310

330 000 000 330

298 000 000 298

1,5 1,5

1,5 1,5

1,2 1,2

1,2 1,2

1,1 1,1

:: Enquêtes Cadre de vie 2007 2011, SourceSource : Enquêtes « Cadre« vie et » 2007 à» Source Enquêtes «de Cadre desécurité vie et et sécurité sécurité » 2011, 2007 à àINSEE 2011, INSEE INSEE

27


ZOOM SUR… Ces deux taux sont inférieurs d’environ 0,4 point à leur valeur observée pour l’année 2006. 1,8 % des hommes et 1,5 % des femmes se déclaraient victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable en 2006 (429 000 hommes et 388 000 femmes victimes). Ils connaissent entre 2007 et 2008 une baisse, de 0,3 point pour les femmes et plus, et de 0,9 point pour les hommes. Ces variations à la baisse sont respectivement significatives et très significatives. Le taux de victimation des hommes, pour les vols personnels de téléphones portables en 2008, n’est pas significativement différent de celui des femmes. Entre 2008 et 2009, le taux de victimation des hommes de 14 ans et plus augmente de façon significative (+ 0,4 point) et reste stable entre 2009 et 2010. Le taux de victimation des femmes, lui, ne varie pas significativement entre 2008 et 2010 et reste proche de 1,2 %. Graphique Z3. Évolution entre 2006 et 2010 de la proportion d’hommes et de femmes de 14 ans et

Graphique Z3. Évolution entre 2006 et 2010 de la proportion d’hommes et de de femmes de 14 ans et plus s’étant déclarés plus s’étant déclarés victimes d’au moins un vol (ou une tentative vol) personnel de téléphone un tentative an victimes d’au moins un portable vol (ousur une de vol) personnel de téléphone portable sur un an. En %

2,0

1,8 1,8 1,5 1,5

1,5

1,5

1,4 1,2

1,2 1,2

1,1

1,1 0,9

0,6

0,3

0,0 2006

2007

2008

2009

2010

Proportion d'hommes s'étant déclarés victimes d'au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur un an

Proportion de femmes s'étant déclarées victimes d'au moins un vol (ou une tentative de vol) personnel de téléphone portable sur un an

Champ : 14 ans et plus  ans et plus Champ : 14

Source«: Cadre Enquêtes « Cadre de vie» et sécurité » 2007 à 2011, Source : Enquêtes de vie et sécurité 2007 à 2011, INSEE

INSEE

*** 4

28

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


GRAND ANGLE 31

Bulletin statistique de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Fréquence et caractéristiques des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable déclarés par les personnes de 14 ans et plus lors des enquêtes «cadre de vie et sécurité» 2007 à 2011 n°

Directeur de la publication : André-Michel VENTRE – Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ

Septembre 2012

ISSN : 1777-3296

DÉVELOPPEMENTS DÉVELOPPEMENTS SUR… SUR… L’EXTRACTION DE STATISTIQUES SUR LES VOLS ET TENTATIVES DE VOLS PERSONNELS DE TÉLÉPHONES PORTABLES À PARTIR DES ENQUÊTES « CADRE DE VIE ET SÉCURITÉ » INSEE-ONDRP L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publie ses études statistiques selon des différents formats qu’on identifie par un nom de collection, « Focus », « Repères » ou « Grand Angle ». Une étude thématique à partir d’une source statistique unique qui nécessite l’introduction d’une méthodologie nouvelle est, en général, publiée dans un « Grand Angle ». Lorsque de nombreuses sources sont exploitées, l’Observatoire choisira le plus souvent la collection « Focus », surtout s’il s’agit d’un thème inédit. Une mise à jour de données annuelles dans un cadre méthodologique ayant été défini précédemment peut être diffusée dans un article de type « Repères ». Le choix de la collection dépend d’une part, du nombre et de la nature des sources exploitées, et d’autre part de la nécessité ou non de développer une méthodologie nouvelle. Les enquêtes annuelles de victimation «Cadre de vie et sécurité» INSEE-ONDRP ont été largement exploitées par l’Observatoire depuis leur lancement, sur un rythme annuel, en 2007. Un document appelé « Dictionnaire méthodologique de l’enquête “ Cadre de vie et sécurité ” » permet de consulter, par ordre alphabétique, les différents éléments de la méthodologie que leur applique l’ONDRP. Les renvois vers ce dictionnaire sont signalés par la mention « DM » placée en exposant des mots ou expressions qui y sont traités. À la lettre « V » du dictionnaire, on trouve notamment trois définitions portant sur les vols et tentatives de vols personnels (avec ou sans violences ou menaces). Ce sont des atteintes, ou « victimation »DM, visant les « personnes de 14 ans et plus »DM. Un article de l’ONDRP qui exploiterait les résultats extraits des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » sur ces victimations afin d’étudier l’évolution de leur fréquence ne nécessiterait pas le développement d’une méthodologie nouvelle (Voir pour la période 20062010, les articles du rapport annuel de novembre 2011 « Victimation personnelle et opinions sur la sécurité mesurées lors des enquêtes “Cadre de vie et sécurité” de 2007 à 2011 » et « Les atteintes aux biens déclarées par les ménages et les personnes de 14 ans et plus de 2006 à 2010 d’après les enquêtes “Cadre de vie et sécurité”»). En revanche, une analyse détaillée des caractéristiques des vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus ou du profil des victimes exigerait la définition préalable d’un cadre méthodologique. Pour l’ensemble des victimations personnelles de l’enquête, c’est un travail qui est en cours au sein de l’ONDRP. Dans le présent « Grand angle », l’Observatoire a souhaité appliquer les approches envisageables, de type conjoncturel (Voir « Zoom sur ») ou structurel (Voir texte principal), au cas particulier des vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables. Pour ces atteintes, l’exploitation des résultats des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» a nécessité la définition d’une méthodologie spécifique. Cela explique le choix d’un « Grand angle » comme support de l’étude : l’objet de son « Développement sur » est d’expliquer pourquoi cette méthodologie est mise en œuvre et avec quelles conséquences en terme d’interprétation.

Rappels sur la nature des données extraites des enquêtes annuelles « Cadre de vie et sécurité » INSEE-ONDRP Sous l’impulsion de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) et de l’OND (Observatoire national de la délinquance), devenu ONDRP en 2010 (RP pour réponses pénales), un dispositif d’enquêtes nationales de victimation a été conçu au milieu des années 2000.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

29


DÉVELOPPEMENTS SUR… La collecte de la première enquête annuelle « Cadre de vie et sécurité » a eu lieu en 2007. Dans l’attente de la disponibilité des résultats de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012, le dispositif se compose de cinq enquêtes annuelles, de 2007 à 2011. Les données extraites de cette série d’enquêtes ont été traitées par l’ONDRP dans les articles à caractère conjoncturel de novembre 2011 cités précédemment et dans des études ayant en tout ou partie une dimension structurelle, dont en particulier deux « Grand Angle » : « Étude des caractéristiques de sexe et d’âge des auteurs de crimes et délits à partir d’une approche multi-sources » (n°27, Novembre 2011) et « Opinion sur l’efficacité de l’action de la police et de la gendarmerie » (n°28, Décembre 2011). Lorsqu’on compare l’évolution dans le temps des « taux »DM mesurés dans chacune des enquêtes annuelles «Cadre de vie et sécurité», on s’appuie sur des échantillons composés en moyenne de 17 000 ménages ou 17 000 personnes de 14 ans et plus. Pour les analyses structurelles, les résultats des enquêtes sont « cumulés », ce qui permet de former un échantillon de plus de 85 000 personnes de 14 ans et plus. La « précision »DM des résultats obtenus dépend de la taille de l’échantillon de population interrogé. La théorie statistique permet, pour un échantillon obtenu par tirage aléatoire simple (Voir « Mode de tirage de l’échantillon »DM), de déterminer dans quelles limites et avec quelle probabilité se trouve la valeur à estimer (Voir « données estimées »DM). Elle permet également d’étudier si les variations de taux observées sont suffisamment grandes devant les aléas de tirage pour être considérées comme « significatives » au sens statistique du terme. On peut ainsi définir ce qu’on appelle des « variations significatives »DM ou « très significatives »DM à la hausse ou à la baisse. Les statistiques extraites de l’enquête ne sont pas exploitées dans leur forme brute (Voir « données brutes »DM), mais à la suite d’une opération dite de pondération (Voir « données pondérées »DM). Afin de rendre les échantillons représentatifs, on affecte à chaque personne un « poids »DM qui modifie sa contribution numérique aux résultats de l’enquête. Ces poids sont établis à partir des profils des ménages au sein de la population française, selon les principaux critères démographiques et sociaux (sexe, âge, niveau de diplôme, etc.) ou géographiques (régions, taille de l’unité urbaine, type de quartier, etc.).

Questions de victimation sur 2 ans, comptage annuel et description détaillée de l’atteinte la plus récente Les questions dites de « victimation » caractérisent les enquêtes du même nom : elles consistent à demander à un ménage ou à une personne si, au cours du passé récent, elle a été victime d’une atteinte. Les vols et tentatives de vols visant les biens des ménages (résidences ou véhicules) ainsi que les vols personnels sont parmi des atteintes présentes habituellement dans les questionnaires de victimation. Toutes les atteintes faisant l’objet de question de victimation peuvent aussi être appelées « victimations ». Il existe des victimations « ménage »DM ou des victimations « personnels »DM selon l’unité statistique à laquelle la question de victimation est posée (pour savoir qui répond aux questions de niveau « ménage », voir « questionnaire ménage » DM). Dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité », la période de temps figurant dans les questions de victimation est composée des deux années civiles précédant l’enquête, soit, par exemple, pour une personne enquêtée en 2011, les années 2009 et 2010. L’expression « sur deux ans » renvoie à cette période dite de référence DM. La présentation des résultats obtenus en exploitant les réponses aux questions de victimation doit toujours respecter les deux principes suivants : d’une part, on dit que la personne « s’est déclarée victime » afin d’insister sur le caractère déclaratif de l’information obtenue, et d’autre part, on présente l’atteinte considérée de façon aussi proche que possible de la « formulation »DM de la question, soit en reprenant ses termes, soit en utilisant des expressions synonymes n’introduisant aucune ambiguïté sur sa définition. Pour chaque atteinte figurant dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité », la proportion de ménages ou de personnes qui se déclarent victimes d’au moins un acte au cours de la période de référence peut être appelée « taux de victimation sur deux ans » DM. Le questionnaire « ménage » des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » comprend des questions de victimation sur des atteintes, comme les vols dans les résidences ou les vols dans les voitures, au cours desquelles un téléphones portable a pu être volé ou a pu faire l’objet d’une tentative de vol.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

30


DÉVELOPPEMENTS SUR… La présentation des résultats obtenus en exploitant les réponses aux questions de victimation doit toujours respecter les deux principes suivants : d’une part, on dit que la personne « s’est déclarée victime » afin d’insister sur le caractère déclaratif de l’information obtenue, et d’autre part, on présente l’atteinte considérée de façon aussi proche que possible de la « formulation »DM de la question, soit en reprenant ses termes, soit en utilisant des expressions synonymes n’introduisant aucune ambiguïté sur sa définition.

Dans le questionnaire individuel « Cadre de vie et sécurité » à partir duquel une personne de 14 ans ou plus choisie aléatoirement au sein du ménage est interrogée, la notion de vols et tentatives de vols personnels est Pour chaque atteinte figurant dans les enquêtes "Cadre de vie et sécurité", la proportion de ménages ou de personnes qui se déclarent victimes d’au moins un acte au de la période de référence appelée « taux de victimation sur Tout deux ans » . introduite ainsi : « Nous allons maintenant aborder descours questions de sécurité qui peut vousêtre concernent personnellement. d’abord, questionnaire ménage des enquêtes "Cadre de vie etce sécurité" des questions victimation sur vol des atteintes, nous allons parler des éventuels Le vols que vous «avez pu »subir en excluant tout qui acomprend pu se produire aude cours d’un dans comme les vols dans les résidences ou les vols dans les voitures, au cours desquelles un téléphones portable a pu être volé ou a pu faire l’objet d’une le logement ou d’un vol lié aux voitures tentative de vol.ou aux deux-roues. » (phrase dite de transition qui annonce le début d’une Dans le questionnaire individuel "Cadre de vie et sécurité" à partir duquel une personne de 14 ans ou plus choisie aléatoirement au sein nouvelle section du questionnaire). du ménage est interrogée, la notion de vols et tentatives de vols personnels est introduite ainsi : « Nous allons maintenant aborder des questions de sécuritéet quitentatives vous concernent personnellement. d’abord, nous allons parler« violences des éventuels vols que vous avez pu subir en Puis, on distingue les vols personnels selon qu’ils seTout sont déroulés avec physiques excluant tout ce qui a pu se produire au cours d’un vol dans le logement ou d’un vol lié aux voitures ou aux deux-roues. » DM DM ou menaces » ou « sans (phrase violence, menace » Image dite deni transition qui annonce (voir le début d’une 1). nouvelle section du questionnaire). DM

Puis, on distingue les vols personnels et tentatives selon qu’ils se sont déroulés avec «violences physiques ou menaces»

DM

ou «sans

1). violence, ni menace» DM (voir Image 1. Extraits du Dictionnaire méthodologique deImage l’enquête « Cadre de vie et sécurité » (DM) sur les questions de victimation des vols personnelsImage et tentatives. 1. Extraits du Dictionnaire méthodologique de l’enquête "Cadre de vie et sécurité" (DM) sur les questions de victimation des vols personnels et tentatives

Source : Dictionnaire Source : Dictionnaire méthodologique de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », ONDRP méthodologique de l’enquête "Cadre de vie et sécurité", ONDRP

En complément des deux questions de victimation sur les vols personnels et tentatives, on trouve une série d’exemples qui permettent d’illustrer ce qu’on entend par « vols personnels ou tentatives avec violences physiques ou menaces » DM ou « vols personnels ou tentatives sans violence, ni menace ». Le caractère très concret des exemples peut aussi aider la personne interrogée à se remémorer une atteinte subie au cours des deux ans de la période de référence.

En complément des deux questions de victimation sur les vols personnels et tentatives, on trouve une série d’exemples qui permettent qu’on entend par « vols personnels tentatives avecà travers, violences On d’illustrer rappelle que la ce mémoire des événements joue un rôle déterminant dans laou mesure de la victimation soit l’oubli, soit les erreurs de datation : le questionnaire et le protocole "Cadre de vie et sécurité" de l’enquête ont été conçus afin d’aider les enquêtés à se physiques ou menaces » DM ou «  vols personnels ou tentatives sans violence, ni menace  ». Le caractère très souvenir des atteintes ayant eu lieu au cours de la période de référence, notamment grâce aux exemples, et afin d’éviter qu’ils citent une lui serait concret des exemples peutatteinte aussiquiaider la antérieure. personne interrogée à se remémorer une atteinte subie au cours des Lorsqu’une personne de 14 ans ou plus répond « oui » à l’une des deux questions de victimation sur les vols personnels, elle est deux ans de la période de interrogée référence. sur le nombre de vols (hors tentatives) et sur le nombre de tentatives subis au cours de chacune des deux années de la période de référence.

On rappelle que la mémoire des événements joue un rôle déterminant dans la mesure de la victimation à On peut ainsi savoir si la personne déclare avoir subi au moins un acte de « vols ou tentatives de vols personnels avec violences ou » ou moins un acte « vols ou tentativeset dele vols personnels sans violencede ni menace lors de l’année civile précédant travers, soit l’oubli, soit les menaces erreurs deaudatation  : ledequestionnaire protocole « Cadre vie et» sécurité  » de ou « proportions de personnes de 14 ans ou plus se déclarant l’enquête. Cela permet de calculer des « taux de victimation sur un an » l’enquête ont été conçus afin d’aider les de enquêtés se souvenir atteintes ayant eu lieu au cours de la période victimes au cours l’année civileàprécédant celle de des l’enquête ». Il est demandé aux personnes un unique acte (vol ou tentative) sur deux ans fournir, en plus de l’année, le mois au cours de référence, notamment grâce aux exemples, et déclarant afin d’éviter qu’ils citent une atteinte quidelui serait antérieure. DM

duquel il a eu lieu, ou au minimum la saison. Les victimes déclarant deux actes ou plus au cours de la période de référence, sont

sur le mois (ou la saison) de l’acte le plus récent (ou « dernier en date ») et de l’acte précédent (ou « avant-dernier en Lorsqu’une personne de interrogées 14 ans ou plus répond « oui » à l’une des deux questions de victimation sur les vols date »). personnels, elle est interrogée sur le nombre de volsde(hors tentatives) sur le nombre de tentatives au victimes sont L’acte le plus récent, vol ou tentative vol personnel, fait l’objetet d’un questionnement détaillé. Les personnes subis se déclarant sur son déroulement et notamment sur le type d’objets visés. On leur pose aussi des questions sur le mode opératoire du vol cours de chacune des deuxinterrogées années de la période de référence. personnel ou de la tentative, sur son ou ses auteurs, sur ses suites et ses conséquences dont les éventuelles démarches auprès de la police ou de la gendarmerie.

On peut ainsi savoir si la personne déclare avoir subi au moins un acte de « vols ou tentatives de vols Les personnes ayant déclaré avoir été victimes de plusieurs actes de la même nature au cours de la période de référence, répondent aussi des questions synthétiques sur l’avant-dernier La description obtenue permet collecter de l’information sur ses personnels avec violencesà ou menaces  » ou auportant moins un acte deacte. « vols ou tentatives de de vols personnels principales caractéristiques (nature de l’atteinte, mode opératoire, auteurs, conséquences et démarches auprès de la police ou de la sans violence ni menace »gendarmerie). lors de l’année civile l’enquête. Cela permet de de calculer des taux de Elle est bien moins précédant détaillée que celle de l’acte le plus récent afin de tenter limiter l’effet de «  lassitude. Elle ne comporte pas la série de questions sur les objets visés lors du vol ou de la tentative de vol personnel. victimation sur un an » DM ou « proportions de personnes de 14 ans ou plus se déclarant victimes au cours de Questions sur les objets visés lors des vols et tentatives de vol personnels et taux conditionnels qui en sont déduits pour le l’année civile précédant celle de l’enquête ». cas des téléphones portables

Il est demandé aux personnes déclarant unde unique acteon(vol oude tentative) deux ans devolsfournir, en qui plus Dans les enquêtes "Cadre vie et sécurité", exclut la notion de « sur vols personnels », les et tentatives se sont déroulés dansduquel une résidence du ménage ou quiau sontminimum liés à un véhicule (voiture ou deux-roues y compris vélo). Au deux cours d’un cambriolage de la de l’année, le mois au cours il a eu lieu, ou la saison. Les victimes déclarant actes résidence principale ou d’un vol d’objet dans la voiture, un vol ou une tentative de vol de téléphone portable peut avoir eu lieu. Selon la définition pour le vol personnel, ces actes n’entrent dans (ou cette catégorie. ou plus au cours de la période deretenue référence, sont interrogées sur lepas mois la saison) de l’acte le plus récent La description de l’acte le plus récent de « vols et tentatives vol liés aux résidences des ménages » (ensemble de trois victimations (ou « dernier en date ») et de l’acte précédent (ou « avant-dernier endedate »). DM

de niveau ménage comprenant le cambriolage ou la tentative de cambriolage de la résidence principale), comprend une liste des types d’objets pouvant avoir été volés ayant comme occurrence « de la téléphonie (portable, fax, téléphone) ».

L’acte le plus récent, vol ou tentative de vol personnel, fait l’objet d’un questionnement détaillé. Les personnes se déclarant victimes sont interrogées sur son déroulement et notamment sur le type d’objets visés. On leur pose aussi des questions sur le mode opératoire du vol personnel ou de la tentative, sur son ou ses auteurs, sur ses suites et ses conséquences dont les éventuelles démarches auprès de la police ou de la gendarmerie.

Les personnes ayant déclaré avoir été victimes de plusieurs actes de la même nature au cours de la période de référence, répondent aussi à des questions synthétiques portant sur l’avant-dernier acte. La description obtenue permet de collecter de l’information sur ses principales caractéristiques (nature de l’atteinte, mode

31

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

22


DÉVELOPPEMENTS SUR… opératoire, auteurs, conséquences et démarches auprès de la police ou de la gendarmerie). Elle est bien moins détaillée que celle de l’acte le plus récent afin de tenter de limiter l’effet de lassitude. Elle ne comporte pas la série de questions sur les objets visés lors du vol ou de la tentative de vol personnel.

Questions sur les objets visés lors des vols et tentatives de vol personnels et taux conditionnels qui en sont déduits pour le cas des téléphones portables Dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité », on exclut de la notion de « vols personnels », les vols et tentatives qui se sont déroulés dans une résidence du ménage ou qui sont liés à un véhicule (voiture ou deux-roues y compris vélo). Au cours d’un cambriolage de la résidence principale ou d’un vol d’objet dans la voiture, un vol ou une tentative de vol de téléphone portable peut avoir eu lieu. Selon la définition retenue pour le vol personnel, ces actes n’entrent pas dans cette catégorie. La description de l’acte le plus récent de « vols et tentatives de vol liés aux résidences des ménages »DM (ensemble de trois victimations de niveau ménage comprenant le cambriolage ou la tentative de cambriolage de la résidence principale), comprend une liste des types d’objets pouvant avoir été volés ayant comme occurrence « de la téléphonie (portable, fax, téléphone) ». Pour les vols et tentatives de vols dans ou sur la voiture, la liste des objets comprend l’item suivant qui est, cette fois, propre au téléphone portable : « Un téléphone portable (y compris kit main libre, chargeur) ». Dans le questionnaire individuel, le vol de téléphone portable figure parmi les exemples illustrant la question de victimation desPour « vols tentatives de vols personnels avec violences ou menaces  et celle des « vols ou qui lesou vols et tentatives de vols dans ou sur la voiture, la liste des objets» comprend l’item suivant téléphone portable : « Un téléphone portable(image (y compris tentatives de vols personnels sans violence ni menace » 1). kit main libre, chargeur) ».

est, cette

Dans le questionnaire individuel, le vol de téléphone portable figure parmi les exemples illustrant la question de victimatio

la liste d’objets ayant « étéou volés (ou tentés d’être qui est proposée aux C’est aussi le 7e élément tentatives de de vols personnels avec violences menaces » et celle des «volés) » vols ou tentatives de vols personnels sans violen (image 1). personnes se déclarant victime lors de la description de l’acte le plus récente (image 2).

C’est aussi le 7e élément de la liste d’objets ayant « été volés (ou tentés d’être volés) » qui est proposée aux personn

Image 2. Extraits du Questionnaire de l’enquête de vie (image et sécurité» victime lors de individuel la description de l’acte le«Cadre plus récente 2). : Question sur les objets qui ont été visés lors du dernier acte de type « vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces » ou « vol ou tentative de Image 2. du ». Questionnaire individuel de l’enquête "Cadre de vie et sécurité" : Question sur les objets qui ont été visés lors du de vol personnel sans violence niExtraits menace « vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces » ou « vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace »

Source : Dictionnaire méthodologique de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », ONDRP

Source : Enquête "Cadre de vie

Pour les deux victimations de victimations type « vols de personnels tentatives », on peut », définir à partir questionnaire Pour les deux type « volsetpersonnels et tentatives on peut définirdu à partir du questionnaire individu "Cadre «  de vie et la population personnesdes ayant déclaré avoir subi au moins un subi acte au sur deux ans et individuel de l’enquête Cadre desécurité", vie et sécurité  », la des population personnes ayant déclaré avoir téléphone portable figurait parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent. moins un acte sur deux ans et ayant dit qu’un téléphone portable figurait parmi les objets visés lors de l’acte La datation de l’acte le plus récent permet aussi de définir la population des personnes ayant déclaré avoir subi au moins le plus récent. an et ayant dit qu’un téléphone portable figurait parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent. La datation de l’acte le plus récent permet aussi de définir la population des personnes ayant déclaré Lors de l’enquête "Cadre de vie et sécurité" dont la collecte a eu lieu entre janvier et avril 2011, 16 958 personnes de 14 avoir subi au moinsrépondu un acteausur un an et ayant dit qu’un téléphone portable parmi les avoir objets lors de vols ou ten questionnaire individuel. Un peu plus de 150 d’entrefigurait elles ont déclaré étévisés victimes personnels avec violences ou menaces sur deux ans, soit lors des années 2009 ou 2010 (tableau AM1 en annexe 4). D’ap de l’acte le plus récent. aux questions de datation et de comptage des actes subis, on mesure que 88 de ces victimes déclarées l’ont été au moi Lors de l’enquête « Cadre deprécédant vie et sécurité  » dont collecte a eu lieu entre janvier et avril 2011, 16 958 lors de l’année l’enquête, soit enla 2010. personnes de 14 ans plus répondudeauvols questionnaire individuel. peu plus de 150 d’entre elles ont se sont déclar Pouretles vols ont ou tentatives personnels sans violence niUn menace, 476 personnes de 14 ans ou plus deux ans de lors vols de l’enquête 2011, ende 2009 ou personnels 2010, dont 272 lorsviolences de cette dernière année (tableau AM2ans, en annexe 4). déclaré avoir été victimes ou tentatives vols avec ou menaces sur deux soit lors des années ou 2010 (tableau AM1 leenplus annexe 4).sur D’après lespermet réponses auxque questions de datation La 2009 description détaillée de l’acte récent deux ans d’établir 48 personnes de 14 anset et plus ont décla vol ousubis, une tentative de vol personnel avecvictimes violences déclarées ou menacesl’ont au cours duquel un à téléphone portable de comptage des actes on mesure que 88 de ces été au moins une reprise lorsa été visé et 10 tel vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace. Pour l’année 2010, ces nombres de victimes déclarées sont de l’année précédant l’enquête, soit en 2010. de 26 et 61. Grand Angle

Dans l’optique de comparer les résultats des enquêtes annuelles de 2007 à 2011 entre elles (voir « Zoom sur »), on peut de ces recensements, différents taux de victimation sur deux ans, ou sur un an, dont on rappelle qu’ils s’expriment non p brutes » comme ci-dessus, mais en « données 3 2 pondérées »DM : n°31 © INHESJ 2012

1. La proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes pour chacun des deux types de vols et tentative de considérés.


DÉVELOPPEMENTS SUR… Pour les vols ou tentatives de vols personnels sans violence ni menace, 476 personnes de 14 ans ou plus se sont déclarées victimes sur deux ans lors de l’enquête 2011, en 2009 ou 2010, dont 272 lors de cette dernière année (tableau AM2 en annexe 4). La description détaillée de l’acte le plus récent sur deux ans permet d’établir que 48 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir subi un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces au cours duquel un téléphone portable a été visé et 107 personnes un tel vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace. Pour l’année 2010, ces nombres de victimes déclarées sont respectivement de 26 et 61. Dans l’optique de comparer les résultats des enquêtes annuelles de 2007 à 2011 entre elles (voir « Zoom sur »), on peut déduire, à partir de ces recensements, différents taux de victimation sur deux ans, ou sur un an, dont on rappelle qu’ils s’expriment non pas en « données brutes » comme ci-dessus, mais en « données pondérées »DM : 1. La proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes pour chacun des deux types de vols et tentative de vols personnels considérés. 2. La proportion de personnes de 14 ans qui, se déclarant victimes, disent que parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent, figure un téléphone portable. En l’absence de questions de victimation portant spécifiquement et exclusivement sur les vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables, on ne dispose pas à proprement parler d’un taux de victimation pour ces actes, comme c’est le cas pour l’ensemble des « vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces » ou des « vols et tentatives de vols sans violence ni menace ». Pour qu’une personne se déclare victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphones portables, elle doit, en premier lieu, répondre positivement à l’une au moins des deux questions de victimation portant sur les vols ou tentatives de vols personnels « avec violences ou menaces » ou sans, puis elle doit citer le téléphone portable comme l’un des objets visés lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou sans. Le taux qu’on en déduit (point 2. ci-dessus) se différencie d’un taux de victimation sur les vols ou tentatives de vols personnels de téléphones portables par les deux conditions qui doivent être remplies pour recenser une victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphones portables. Les conditions sont de nature différente. La première n’est apparemment pas restrictive : une question de victimation générale sur les vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces devrait, en théorie, permettre de recenser toutes les victimes de ce type d’acte, en particulier celles ayant subi un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable. En pratique, il va être possible, dans le présent développement méthodologique, d’observer que ce n’est pas le cas. La seconde condition, « citer parmi les objets visés lors de l’acte le plus récent, figure un téléphone portable », induit une restriction plus explicite. Si une personne a été victime d’un vol ou d’une tentative de vol de téléphone portable « avec violences ou menaces », ou « sans violence ni menace » au cours de la période de référence de deux ans (ou sur un an si on réduit la période d’étude), mais qu’il ne s’agit pas du vol le plus récent de ce type, il ne lui sera pas demandé si, au cours de cet acte, un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol. On rappelle que, pour une victime ayant déclaré deux actes ou plus, l’avant-dernier acte est décrit succinctement et les éventuels autres actes subis ne sont pas décrits. La collecte, auprès des personnes déclarant plusieurs actes sur deux ans, d’une information plus riche sur les actes les plus anciens se heurterait à une question de coût et surtout au principe consistant à limiter « l’étendue et le détail des demandes de statistiques […] à ce qui est absolument nécessaire » du Code de bonnes pratiques de la statistique européenne (« Principe 9 : Charge non excessive pour les déclarants »). On considère qu’un questionnement détaillé sur le dernier acte de chacune des victimations de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » et qu’un questionnement plus synthétique sur l’avant-dernier acte est une charge déjà conséquente pour les enquêtés. Lors de la phase d’étude, on doit tirer parti au mieux des informations collectées. Si des faiblesses apparaissent, cela peut inciter à envisager des améliorations du questionnaire, sous réserve que l’impact sur la charge des enquêtés soit modéré, et que la comparabilité par rapport aux enquêtes antérieures du dispositif soit préservée 20. •••• (20) Lorsqu’une faiblesse du questionnaire apparue lors de la phase d’étude rend les données collectées peu ou pas exploitables, on peut accepter de créer une rupture de continuité.

33

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


DÉVELOPPEMENTS SUR… Obtention d’indicateurs agrégés pour « vols et tentatives de vol personnels » Lors de la conception de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », il est apparu « absolument nécessaire » d’appréhender séparément les violences physiques ou les menaces selon qu’elles avaient ou non pour objet le vol, et parmi les vols et les tentatives de vol personnels, de distinguer ceux qui sont accompagnés de violences ou menaces des autres. Ces choix impliquent que les statistiques sur l’ensemble des « vols personnels et tentatives » sont obtenues à partir de deux modules de victimation comprenant chacun une question de victimation, un comptage du nombre d’actes subis sur deux ans, une description détaillée du dernier en date et, si besoin est, une autre plus succincte de l’avant-dernier. Une personne de 14 ans et plus est dite « victime de vols personnels ou tentatives » au sens des enquêtes « Cadre de vie et sécurité », si elle a déclaré avoir subi au moins un acte de type « vols ou tentatives de vol personnels avec violences ou menaces » ou au moins un acte de type « vols ou tentatives de vol personnels sans violence ni menace » au cours de la période d’étude (sur 1 an ou sur 2 ans). Lors de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, 152 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vols avec violences ou menaces en 2009 ou 2010 et 476 ont déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol sans violence ni menace sur ces deux mêmes années. Parmi les personnes qui ont déclaré avoir été victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol personnel en 2009 ou 2010, « avec » ou « sans violences ou menaces », on en trouve 6 qui ont dit avoir subi au moins un acte de chaque type (tableau AM3 en annexe 4). Ces 6 victimes déclarées ne devant pas être comptées deux fois, on en déduit que 622 personnes de 14 ans et plus ont déclaré au moins un vol ou une tentative de vol personnel en 2009 ou 2010 21. Le nombre de victimes déclarées sur un an s’obtient de la même façon : en sommant les 88 victimes déclarées de vols ou une tentative de vol avec violences ou menaces en 2010 avec les 235 victimes déclarées de vols ou une tentative de vol sans violence ni menace en 2010, et en tenant compte des deux personnes ayant déclaré au moins un acte de chaque type sur un an, on mesure que 321 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vols personnels en 2010. Pour la plupart des 622 victimes déclarées de vols ou tentatives de vols personnels sur deux ans, déterminer quel est l’acte le plus récent est simple : en dehors des cas de double compte, il s’agit de l’acte avec violences ou menaces le plus récent ou de l’acte sans violence ni menace le plus récent. Pour les 6 personnes ayant déclaré avoir subi en 2009 ou 2010 au moins un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces et au moins un vol ou une tentative de vol personnel sans violence ni menace, l’acte le plus récent est déterminé en fonction des informations de datation par année, dont on rappelle qu’elles ont, au mieux, une précision au mois, et au minimum à la saison. Pour 3 des 6 victimes considérées, la datation de l’acte le plus récent permet de savoir s’il s’agit du dernier acte avec violences ou menaces ou du dernier acte sans. Lorsque l’acte le plus récent avec violences ou menaces est daté de la même année et du même mois que l’acte le plus récent sans violence ni menace, ce qui arrive à trois reprises dans les résultats de l’enquête «Cadre de vie et sécurité» 2011, on détermine quel acte est le « dernier en date » aléatoirement (tableau AM4 en annexe 4). Ainsi, on détermine que sur 622 victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels sur deux ans, 151 ont subi le plus récemment un acte avec violences ou menaces et 471 un acte sans violence ni menace.

Les victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels de téléphones portables recensées à partir des deux questions de victimation sur les vols et tentatives de vols personnels En exploitant les questions sur les objets volés lors de l’acte le plus récent pour chaque type de « vols et tentatives de vol personnels », on peut recenser les personnes de 14 ans et plus qui, sur deux ans, ont dit qu’un téléphone portable a été volé, ou a fait l’objet d’une tentative, lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou lors de l’acte le plus récent « sans violence ni menace ». •••• (21) On compte 152 victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels avec violences ou menaces en 2009 ou 2010 et 476 victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels sans violence ni menace en 2009 ou 2010 dont 6 qui figurent aussi parmi les premières. En ne comptant pas 2 fois ces personnes, on obtient le nombre de 622 victimes déclarées.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

34


DÉVELOPPEMENTS SUR… En prenant toujours comme référence les résultats de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011 afin d’illustrer la façon dont on agrège les données afin de constituer des indicateurs statistiques, on obtient un total de 155 personnes dans ce cas pour la période 2009-2010, 48 ayant déclaré qu’un téléphone portable a été visé lors l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » et 107 lors de l’acte le plus récent « sans violence ni menace » (tableau AM5 en annexe 4). Aucune des 6 victimes des deux types de vols et tentatives de vol personnels, n’a cité parmi les objets visés dans les deux actes les plus récents décrits un téléphone portable. On a vu précédemment que si cela avait été le cas, il aurait fallu veiller à éviter les doubles comptes. Sur un an, en raison de l’absence de cumul, avec 26 personnes de 14 ans et plus ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » et 61 lors de l’acte le plus récent « sans violence ni menace », on mesure que pour l’année 2010, 87 personnes ont ainsi pu se signaler comme ayant été victimes d’au moins un vol ou une tentative de vol de téléphone portable. Lors de l’enquête de 2007 portant sur la période de référence 2005-2006, 58 personnes de 14 ans et plus ont déclaré qu’un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » et 147 lors de l’acte le plus récent « sans violence ni menace ». Sachant que deux personnes ont cité un téléphone portable parmi les objets visés à la fois lors du dernier acte « avec violences ou menaces » et lors du dernier acte « sans violence ni menace », on en déduit que 203 personnes ont déclaré qu’un téléphone portable a fait l’objet d’un vol ou d’une tentative, lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou lors de l’acte le plus récent « sans violence ni menace » pour la période 2005-2006. Ce recensement, qui a une vocation méthodologique, n’est pas exploitable à des fins de résultats exprimés en données pondérées. Pour obtenir à l’échelle de l’ensemble des vols et tentatives de vol personnels, une population définie selon les mêmes critères que celles introduites précédemment pour les vols et tentatives de vol personnels « avec violences ou menaces » ou « sans violence ni menace », on doit déterminer si, lors de l’acte le plus récent, un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé. Lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, il est arrivé à deux reprises qu’une personne déclare qu’un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, sans pour autant que celui-ci soit un vol personnel ou une tentative de vol personnel le plus récent sur deux ans (tableau AM6 en annexe 4). En 2009, par exemple, 134 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces sur deux ans (tableau AM3), soit en 2007-2008, et 507 un acte sans violence ni menace. Compte tenu des 6 personnes ayant déclaré avoir été victimes sur deux ans d’au moins un acte de chaque type, on en déduit que 635 personnes ont déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vols personnels sur deux ans. D’après leurs déclarations, pour 49 des 134 victimes de vols personnels ou tentatives avec violences ou menaces en 2007-2008 (tableau AM5), et pour 119 des 507 victimes de vols personnels ou tentatives sans violence ni menace, un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent sur deux ans. Sachant qu’aucune personne n’a déclaré un acte visant un téléphone portable lors de chacun des actes les plus récents décrits, « avec violences ou menaces » et sans, on recense ainsi 168 personnes victimes de vols personnels de téléphones portables ou tentatives au sens de l’un au moins des actes le plus récent avec ou « sans violence ni menace » en 2007-2008. Or, l’une d’entre elles, une femme de 23 ans, a déclaré avoir subi deux vols personnels sur deux ans : l’un en janvier 2007, avec violences ou menaces (vol à l’arraché) au cours duquel un téléphone portable a, entre autres objets, été volé ; un autre en mai 2007, sans violence ni menace. Ce vol d’un vêtement qui s’est déroulé « en l’absence » de la victime est chronologiquement l’acte de type vol personnel ou tentative le plus récent sur deux ans. Comme un téléphone portable ne figure pas parmi les objets visés au cours de celui-ci, on ne comptera pas cette victime parmi celles qui, ayant déclaré au moins un acte sur deux ans, ont dit que lors du plus récent, un vol de téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative. Ainsi, lors de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2009, sur les 635 personnes ayant déclaré avoir été victimes de vols personnels ou tentatives, 167 ont dit avoir subi un vol de téléphone portable ou une tentative lors du dernier acte en date sur deux ans, en 2007 ou 2008. En procédant de même sur un an, et toujours à partir de l’exemple de l’enquête 2009, on détermine que 325 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vols personnels dont 86 pour lesquelles l’acte le plus récent sur un an, soit en 2008, a été un vol ou une tentative visant un téléphone portable. 35

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


DÉVELOPPEMENTS SUR… Victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnel de téléphone portable au sens de l’acte le plus récent Ainsi, lors de chaque enquête « Cadre de vie et sécurité », on peut définir une population comprenant les personnes qui, ayant dit avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans ou sur un an, déclare que lors de l’acte de plus récent un téléphone portable faisait partie des objets visés. Pour les vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces d’une part, et pour les vols et tentatives de vols personnels sans violence, ni menace d’autre part, définir cette population était plus aisée car il n’était pas nécessaire d’avoir, dans certains cas (voir ci-dessus) à choisir entre deux actes afin de savoir quel était le plus récent. On déduit des populations définies de la sorte, des proportions de personnes se déclarant victimes de vols ou tentatives de vols de téléphones portables au sens de l’acte le plus récent. Ces proportions peuvent être utilisées dans deux perspectives : pour les études conjoncturelles, il s’agira alors de comparer entre elles, les statistiques annuelles afin de déterminer si certaines sont significativementDM supérieures ou inférieures à d’autres ; pour les études structurelles, celles sur la description des atteintes ou le profil des victimes déclarées, les résultats des enquêtes annuelles successives sont cumulés afin de former un échantillon de taille suffisante pour mener des analyses fines. Dans le présent Grand Angle, les proportions de personnes se déclarant victimes sur un an sont analysées en évolution dans le « zoom sur », et la proportion de personnes se déclarant victimes sur deux ans obtenue à partir des résultats des cinq enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 est déclinée selon différents éléments de profil des personnes interrogées (caractéristiques personnelles comme le sexe ou l’âge, caractéristiques du ménage ou du lieu de résidence) afin d’en étudier les variations. À ce stade du « développement méthodologique », on dispose de proportions de personnes se déclarant victimes de vols et tentatives de vol de téléphone portable au sens de l’acte le plus récent décrit. Par exemple, on pourrait comparer sur la période 2006-2010, les proportions de personnes ayant dit avoir subi un vol ou une tentative de vol visant un téléphone portable lors l’acte le plus récent avec violences ou menaces sur un an (tableau AM7, Annexe 4), ou les proportions de personnes ayant dit avoir subi un vol ou une tentative de vol visant un téléphone portable lors de l’acte le plus récent sans violence ni menace sur un an (tableau AM8, Annexe 4), ou surtout les proportions agrégées qu’on en déduit, permettant d’obtenir des valeurs relatives à l’ensemble des vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables subis sur un an, toujours au sens de l’acte le plus récent (tableau AM9, Annexe 4). On mesure, par exemple, d’après les résultats de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, qu’en 2010, 2,4 % des personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vol personnel et que, parmi elles, une population représentant 0,6 % des personnes de 14 ans et plus, est composée de personne ayant dit qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent. En 2006, ces deux taux avaient été estimés respectivement à 2,8 % et 0,8 %. En 2008, ils se situaient à 2,3 % et 0,5 %. Dans le rapport annuel publié en novembre 2011, l’ONDRP a commenté l’évolution entre 2006 et 2010 de la proportion de personnes se déclarant victimes de vols ou tentatives de vols personnels dans l’article intitulé « Les atteintes aux biens déclarées par les ménages et les personnes de 14 ans et plus de 2006 à 2010 d’après les enquêtes “Cadre de vie et sécurité” » (texte page 143 et tableaux A15 et B15, page 160). Il s’agit d’un taux de victimation obtenu à partir de questions portant sur l’ensemble de la période étudiée. Pour le cas des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, et plus généralement, pour toute forme d’atteintes pour laquelle on ne dispose pas de questions de victimation spécifiques, mais d’une information dépendant d’une question de victimation préalable plus générale, les proportions annuelles dont on dispose sont des indicateurs statistiques d’une nature différente. Un taux de victimation obtenu à partir de la description de l’acte le plus récent sur un an est, au mieux, une valeur approchée par défaut (inférieure) du taux de victimation qu’on aurait obtenu en posant une question de victimation sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

36


DÉVELOPPEMENTS SUR… Pour certains phénomènes, la proportion de personnes se déclarant victimes au sens de la dernière atteinte en date peut être la seule information statistique de victimation existante. On peut alors être conduit à l’exploiter en faisant l’hypothèse que les tendances qu’elle fournit suivent celles qu’on aurait mesurées à partir d’une question de victimation dédiée au phénomène. Pour les vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable, la proportion de personnes se déclarant victimes au sens de l’acte le plus récent, n’est pas le seul type d’indicateurs qu’on peut extraire des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » en raison de la présence d’un module de questions complémentaires consacré à ce phénomène.

Origine de la présence d’un questionnement supplémentaire consacré aux vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Les questionnaires du dispositif d’enquêtes annuelles de victimation « Cadre de vie et sécurité » ont été rédigés fin 2005, début 2006. Dès 2004, l’INSEE et l’ONDRP ont conçu un questionnaire additif à l’enquête permanente 22 sur les conditions de vie des ménages « Qualité du cadre de vie » de janvier 2005. C’était, à l’époque, un moyen d’enrichir l’enquête permanente de questions de victimation absente du questionnaire de base de l’enquête. Pour les atteintes aux biens des ménages, ces questions de victimation nouvelles ont porté sur les vols liés aux deux-roues, sur les actes de vandalisme contre le logement et sur les actes de vandalisme contre la voiture. L’enquête « Qualité du cadre de vie » de 2005 comprenait déjà des questions de victimation sur les vols liés aux résidences des ménages (principales ou secondaires) et sur les vols liés à la voiture (sans mention explicite de la notion de tentatives cependant). Les atteintes de type « vols personnels » étaient abordées dans cette enquête à travers une question générale sur les agressions et une question spécifique sur les vols personnels. Or, une victime de vols personnels avec violences pouvait répondre positivement à la question de victimation sur les agressions et à celle sur les vols personnels, car cette dernière ne comportait pas de mention du type « en dehors des atteintes déjà abordées précédemment » susceptible de prévenir les doubles comptes (une même atteinte déclarée deux fois, en réponse à deux questions de victimation différentes). Dans sa formulation la question sur l’agression ne comportait aucune référence explicite relative aux vols avec violences. Cependant, parmi les questions sur l’atteinte la plus récente, le cas était prévu explicitement : « lors de cette dernière agression, s’agissait-il de vols avec violences ? ». On pouvait alors en déduire, au mieux, un taux de victimation au sens de l’acte le plus récent (voir graphiques 1 et 2, Grand Angle 3 [réf], novembre 2005). Pour une enquête généraliste sur les conditions de vie des ménages comme l’enquête « Qualité du cadre de vie », les imprécisions du questionnement sur les atteintes personnelles et en particulier, sur les vols personnels, n’étaient pas très pénalisantes. Le concept général d’agression, allant du vol violent aux injures ou menaces en passant par les bagarres, les coups ou les blessures, permettait alors de distinguer les personnes déclarant avoir subi au moins un acte parmi ceux-ci des autres. Dans le cadre d’une enquête de victimation, à l’inverse, on souhaite caractériser aussi finement que possible la nature des actes subis. Cela exige de déterminer une liste d’atteintes personnelles définies avec précision et auxquelles une question de victimation sera consacrée, le tout en cherchant à éviter les potentiels doubles comptes. En 2005, la décision de l’INSEE d’arrêter les enquêtes permanentes sur les conditions de vie des ménages après 2006 a créé un contexte nouveau. La demande 23 de l’Observatoire national de la délinquance de doter la France d’un dispositif d’enquêtes de victimation pouvait être instruite avec une possibilité de lancement dès janvier 2007. •••• (22) Voir une présentation de l’enquête dans le document suivant, aux pages 7 à 9 : http://www.cnis.fr/files/content/sites/Cnis/files/Fichiers/formation/ demographie_conditions%20de%20vie/2004/documents_preparatoires/DPR_2004_FORM_demographie_fiches_enquetes_opportunite.PDF (23) Cette demande n’est cependant pas la cause de la décision d’arrêt des enquêtes permanentes sur les conditions de vie des ménages dont l’origine est à rechercher du côté des évolutions d’alors (2004-2005) de la statistique européenne en matière de conditions de vie, et notamment sur les revenus et les ressources des ménages (Voir http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/dispositif-srcv.htm).

37

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


DÉVELOPPEMENTS SUR… C’est ainsi que depuis cette date, les phénomènes de vols personnels sont abordés à l’aide des deux questions de victimation de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » au cœur du présent Grand Angle : celle sur les « vols ou tentatives de vol personnels avec violences ou menaces » et celle sur les « vols ou tentatives de vol personnels sans violence ni menace ». Le caractère annuel de l’enquête n’était pas acquis à l’origine. Il a été choisi comme une réponse aux besoins de l’Observatoire de disposer de données de victimation nouvelles chaque année, mais aussi à la nécessité de constituer des échantillons de grande taille pour étudier en détail les phénomènes de victimation. Pour l’INSEE, une enquête annuelle avec un échantillon de taille moyenne permettait, non seulement d’en extraire des taux de victimation annuels, mais aussi après 4 ou 5 ans, d’obtenir des échantillons de grande taille sans avoir à concentrer la charge de travail que représente leur interrogation sur une période de temps courte. Le principe de cumuler les résultats des enquêtes annuelles successives pour mener des études structurelles a donc été envisagé dès la phase de conception du dispositif d’enquêtes « Cadre de vie et sécurité ». Dans le questionnaire additionnel des enquêtes « Qualité du cadre de vie » de janvier 2005, et dans celui de l’enquête suivante 24, on trouvait un module de victimation, c’est-à-dire un ensemble de questions introduit par une question de victimation, sur les vols et tentatives de vol de téléphone portable. Cet ajout avait alors un double avantage : il permettait d’obtenir des indicateurs statistiques sur l’aspect « vol » d’un phénomène alors en forte expansion, l’équipement des personnes en téléphones portables (voir http://www.arcep.fr/index.php?id=35&L=0) et il offrait la possibilité d’introduire dès 2005 (et donc de tester à grande échelle) des modes de questionnement sur les vols qui se sont généralisés depuis, comme la prise en compte des tentatives ou les questions détaillées sur leur déroulement (vols à l’arraché, avec violences, menaces ou sans). On rappelle qu’en 2004, et encore aujourd’hui, l’outil d’enregistrement des crimes et délits non routiers, l’état 4001, qui est commun à la police et à la gendarmerie, ne fournit aucune statistique sur les faits constatés de vols de téléphones portables. Les résultats du module « vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable » des enquêtes sur les conditions de vie des ménages « Qualité du cadre de vie » de janvier 2005 et 2006 ont été exploités par l’Observatoire national de la délinquance (voir « zoom sur » des Grand Angle 3 [réf] et Grand Angle 10 [réf], de décembre 2006). Avant l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2007, ils fournissaient des informations statistiques sur une partie des vols et tentatives de vol personnels dont on ne disposait pas pour l’ensemble de ces atteintes. Depuis 2007, le contenu des modules de victimation des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » sur les phénomènes de vols et tentatives de vol personnels (questions de datation, de comptage, description très détaillée de l’atteinte la plus récente, et éventuellement description plus succincte de l’avant-dernière) est d’une richesse très supérieure à celle des modules des enquêtes « Qualité du cadre de vie », y compris le module « vols de téléphone portable ». Cependant, le principe de consacrer des questions complémentaires sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable n’a pas été abandonné lors de la conception du questionnaire individuel de l’enquête « Cadre de vie et sécurité ». On justifiait alors ce choix par la volonté de continuer à disposer de statistiques de victimation sur ce phénomène, et en particulier d’une estimation de la proportion de personnes se déclarant victimes et du nombre d’actes subis.

Le module « Téléphone portable » du questionnaire individuel des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Lors de la rédaction d’un questionnaire de victimation, une fois la liste des atteintes devant faire l’objet d’un module spécifique arrêtée, on cherche à trouver, pour chaque atteinte de cette liste, des formulations de phrases introductives, de question de victimation, d’exemples ou de restriction de périmètre permettant à toute personne ayant subi, durant la période de référence, un acte correspondant à l’atteinte de se déclarer victime.

•••• (24) L’enquête « Qualité du cadre de vie » de janvier 2006.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

38


DÉVELOPPEMENTS SUR… On doit notamment tenter de stimuler la mémoire des enquêtés afin qu’ils se souviennent des éventuelles atteintes subies au cours du passé récent. Pour éviter une réponse négative à une question de victimation en raison d’une absence de remémoration 25, on peut aider les personnes interrogées à se souvenir des atteintes subies, grâce à des exemples concrets. Les vols de téléphone portable sont mentionnés dans les exemples suivants les deux questions de victimation sur les vols et tentatives de vol personnels du questionnaire individuel « Cadre de vie et sécurité » (voir image 1). On peut supposer que cette présence aide les enquêtés à se remémorer les vols de téléphone portable subis. Puis, comme on l’a vu, la description détaillée de l’acte le plus récent sur deux ans, permet de demander si un téléphone portable a fait partie des objets visés. Le questionnement additionnel sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable est soumis aux enquêtés à la suite des modules de victimation sur les atteintes personnelles, et en particulier après les modules « vols et tentatives de vol personnels avec violences ou menaces » et « vols et tentatives de vol personnels sans violence, ni menace ». Il s’agit d’un module de victimation qui tient compte des réponses fournies précédemment par les enquêtés. Sa question de victimation, qui est formulée ainsi : « Avez-vous été victime d’un vol (ou tentative) de votre téléphone portable » au cours des deux années civiles précédant l’enquête, n’est pas posée aux personnes qui ont déclaré avoir été victimes d’un vol ou d’une tentative de vol de téléphone portable au sens de la dernière atteinte lors de l’un au moins des deux modules de victimation consacrés aux vols personnels ou tentatives. En dehors de ces cas, la question est soumise à toutes personnes qui déclarent « posséder personnellement » ou avoir « possédé personnellement ou eu à disposition un téléphone portable » au cours de la période de référence, et notamment aux personnes ayant répondu n’avoir pas été victimes de vols ou tentatives de vol personnels. Lors de la conception du questionnaire « Cadre de vie et sécurité », on n’a pas considéré qu’une réponse négative aux deux questions de victimation générale sur les vols et tentatives de vol personnel signifiait nécessairement que l’enquêté ne répondrait pas positivement à une question de victimation consacrée spécifiquement aux vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable. Ce choix s’explique par la nature des informations collectées dans une enquête en population générale : les réponses que fournissent les personnes interrogées sont le résultat d’une interaction entre elle-même, l’enquêteur et le contenu de l’enquête (questionnaires et protocole de passation). Il existe, aux termes de cette interaction, un décalage aux causes multiples entre ce qu’une question est censée mesurée et ce qu’elle mesure effectivement. Sous réserve que, d’une enquête à l’autre, ce décalage soit constant, on peut exploiter les réponses obtenues en menant des analyses conjoncturelles ou structurelles. Il s’agit d’interpréter les différences observées et non les valeurs obtenues en niveau absolu. Lorsqu’on consacre une question de victimation à un phénomène, on obtient une mesure relative de celui-ci qui dépend des caractéristiques de l’enquête. Tout changement de paramètres, et en particulier toute modification de la formulation des questions, fournirait des résultats différents. Fin 2005, début 2006, lors de la rédaction du questionnaire, tenant compte de cette relativité que l’Observatoire a évoquée en préambule de son premier article exploitant les résultats des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 26, on a envisagé qu’une personne pouvait répondre positivement à une question de victimation sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable alors que, précédemment, elle ne s’était pas déclarée victime de vols ou de tentatives de vol personnels. Depuis, les statistiques de victimation sur les vols et tentatives de vol personnels ont été exploitées par l’ONDRP dans son rapport annuel et dans des études thématiques (voir Grand Angle 19 [ref] ou 27 [ref]). Le cas particulier des actes visant un téléphone portable n’a pas été abordé, que ce soit à partir les questions sur les objets volés lors de l’acte le plus récent, ou des résultats du module de victimation additionnel qui leur est consacré.

•••• (25) On préfère l’expression « absence de remémoration » à celle d’oubli qui aurait un caractère trop définitif. Un enquêté peut ne pas se remémorer un événement particulier dans le contexte d’interrogation de l’enquête, et notamment d’enchaînement de questions nombreuses et variées, sans nécessairement l’avoir oublié. (26) « Résultats de l’enquête de victimation 2007 : Les victimes de violences physiques et de violences sexuelles en 2005 et 2006 », Rapport de l’Observatoire national de la délinquance, novembre 2007.

39

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


DÉVELOPPEMENTS SUR… Le mode de questionnement sur ces actes a pu, dans un premier temps, être un frein à l’analyse, car, il s’agit de la seule atteinte du questionnaire individuel de l’enquête «Cadre de vie et sécurité» qui n’est pas traitée par une question de victimation directe et exclusive. Le présent développement méthodologique traduit la complexité de la démarche qu’on doit entreprendre pour expliquer comment on extrait des enquêtes « Cadre de vie et sécurité », les proportions de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphones portables sur un an ou sur deux ans. Le module « téléphone portable » permet, grâce à sa question de victimation, de dépasser les limites du questionnement sur la dernière atteinte en date et de définir un taux de victimation indépendant de la réponse aux questions générales sur les vols et tentatives de vol personnels.

Un taux de victimation « composite » Le taux sur un an extrait de chaque enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 et portant sur la période 2006-2010 est analysé en tendance dans le « Zoom sur » et le taux moyen sur deux ans obtenu en cumulant les résultats des cinq enquêtes détermine la population des personnes ayant déclaré avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol personnels de téléphone portable dont les caractéristiques sont étudiées. Cette population est composée de 1 995 personnes de 14 ans et plus : 870 victimes déclarées au sens de l’acte le plus récent avec « violences ou menaces » ou « sans violence, ni menace » (voir tableau AM5 en annexe 4) et 1 125 personnes qui ont dit avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable sur deux ans en réponse à la question de victimation complémentaire du module « téléphone portable » (tableau AM1). Ce recensement en plusieurs temps permet d’établir que 2,6 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes de vols ou de tentatives de vol de téléphone portable sur deux ans, d’après les résultats cumulés des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 exprimés en données pondérées. Ce taux diffère fortement de celui de 1,2 % qu’on pouvait déduire de la description de l’acte de vol ou tentative de vol le plus récent sur deux ans (voir tableau AM9 en annexe 4). Le maintien d’une question de victimation complémentaire sur les vols et tentatives de vol personnel de téléphone portable pouvait, a priori, être justifié par l’absence de repérage, parmi les personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnel, de celles ayant subi un acte visant un téléphone portable, qui n’aurait pas eu lieu lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou « sans violence, ni menace » décrit. Cela ne pouvait concerner que les personnes qui remplissaient les conditions suivantes : 1. s’être déclarées victimes de deux actes ou plus sur deux ans de type « vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces » ou de type « vol ou tentative de vol personnel sans violence, ni menace » ; 2. ne pas avoir cité un téléphone portable lors de la description détaillée de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou « sans violence, ni menace ». Or, lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, parmi les 1 125 personnes ayant répondu positivement à la question de victimation additionnelle sur les vols et tentatives de vol de téléphone portable, ces cas sont peu fréquents. On en compte quelques dizaines. Cette population est, en fait, composée très largement des personnes, au nombre de 1 036, qui ne s’étaient pas précédemment déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels. Elles représentent près de 48 % de la population de victimes de vols et tentatives de vol de téléphone portable définie par le questionnement à étape adopté dans les enquêtes « Cadre de vie et sécurité ». Le taux de victimation de 2,6 % sur deux ans est obtenu avec une contribution numérique de près de la moitié de sa valeur (1,2 % des personnes de 14 ans et plus) due à ces personnes pour lesquelles le questionnement général sur les vols et tentatives de vol personnels avait suscité une réponse négative. Elles ne se sont déclarées victimes qu’après, lors du questionnement spécifique sur les actes visant les téléphones portables.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

40


DÉVELOPPEMENTS SUR… Tableau M1. Les personnes de 14 ans et plus qui se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 : nombre en donnés brutes, proportion en données pondérées et répartition selon les réponses aux questions de victimation (Résultats cumulés sur les 5 enquêtes). Toute personne de 14 ans et plus interrogée Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" Effectifs en données brutes

De 2007 à 2001

Toute personne ayant répondu au questionnaire individuel Personnes ayant déclaré avoir été victimes de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans Personnes s’étant déclarées victimes de vols ou de tentatives de vol personnels sur 2 ans qui ont dit que lors de l’acte le plus récent « avec violences ou menaces » ou « sans violence ni menace », un téléphone portable a été visé Personnes s’étant déclarées victimes de vol ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable en réponse à la question de victimation du module complémentaire « téléphone portable »

Proportions en données pondérées (en %)

Répartition des victimes déclarées selon leurs réponses aux questions de victimation (% en données pondérées)

85 271

100,0

-

1 995

2,6

100,0

870

1,2

47,4

1 125

1,4

52,6

1 036

1,2

47,4

Dont Personnes ne s’étant pas déclarées victimes en réponse aux questions générales sur les vols et tentatives de vol personnels Champ : 14 ans et plus Champ : 14 ans et plus 

Source : Enquêtes « cadres de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « cadres de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Note de lecture : Au cours des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011, 85 271 personnes de 14 ans et plus ont été interrogées et 870 d’entres elles, s’étant Note de lecture : au vols cours enquêtes «Cadre de vie et dedit2007 2011, 85 portable 271 personnes delors 14 de ansl’acte et plus ontrécent été avec violences ou menaces, ou déclarées victimes de oudes tentatives de vols personnels sursécurité» 2 ans, ont qu’unà téléphone a été visé le plus lors de l’acte plus récentelles, sans s’étant violence ni menace. Par définition, figurent les personnes déclaré avoir téléphone été victimes de vols ou tentatives de vols interrogées et le 870 d’entres déclarées victimes de vols ouelles tentatives deparmi vols personnels sur 2ayant ans, ont dit qu’un personnels de téléphone portable sur 2 ans. Tout comme les personnes, au nombre de 1 125, qui se sont déclarées victimes en réponse à la question de victimation portable a été visé lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou lors de l’acte le plus récent sans violence ni menace. complémentaire sur les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, dont 1 036 qui avaient répondu négativement aux 2 questions de victimation sur les vols Par définition,deelles figurent parmi les personnes ayant déclaré avoir été victimes de oupersonnes, tentativesreprésentant de vols personnels de téléphone et tentatives vol personnels posées au préalable. On forme ainsi une population de vols 1 995 en données pondérées 2,6 % des personnes de 14 ans portable sur se 2 ans. comme les personnes, nombre de 1 qui se sont déclarées en est réponse à la question et plus, qui sont Tout déclarées victimes de vols ouautentatives vol125, de téléphone portable sur victimes 2 ans. Elle composée pour prèsde de la moitié (47,4 % en données pondérées) de personnes qui se victimes au de l’acte le plus récent avec violencesdont ou menaces, ou avaient sans, et,répondu dans une proportion égale, de personnes victimation complémentaire sursont les déclarées vols et tentatives de sens vol personnels de téléphone portable, 1 036 qui qui ne s’étaient déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels mais qui ont répondu positivement à la question de victimation sur les vols et tentatives de vols négativement aux 2 questions de victimation sur les vols et tentatives de vol personnels posées au préalable. On forme ainsi une de téléphone portable.

population de 1 995 personnes, représentant en données pondérées 2,6 % des personnes de 14 ans et plus, qui se sont déclarées victimes volsenquêtes ou tentatives de volde devie téléphone portable 2 ans.à Elle est composée prèspersonnes de la moitiéayant (47,4 %répondu en données Or, lorsde des "Cadre et sécurité" desur 2007 2011, parmi lespour 1 125 positivement à la question de pondérées) personnes qui se sont déclarées au sensdedevol l’acte plus récent avec violences oucas menaces, sans, et, dans On en compte quelques victimationdeadditionnelle sur les vols etvictimes tentatives dele téléphone portable, ces sont ou peu fréquents. une proportion égale, de personnes qui ne s’étaient déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels mais qui ont répondu dizaines. positivement à la question de victimation sur les vols et tentatives de vols de téléphone portable. Cette population est, en fait, composée très largement des personnes, au nombre de 1 036, qui ne s’étaient pas précédemment déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels. Elles représentent près de 48 % de la population de victimes de vols et tentatives de vol de téléphone portable définie par le questionnement à étape adopté dans les enquêtes "Cadre de vie et sécurité".

Il s’agit d’unLeenseignement méthodologique Il illustre, encontribution premier lieu, à quel question de (1,2 % des taux de victimation de 2,6 % sur deux majeur. ans est obtenu avec une numérique de point près deune la moitié de sa valeur personnes de phénomène 14 ans et plus) fournit due à ces personnes pourbien lesquelles le questionnement général sur les et tentatives de vol personnels victimation dédiée à un des résultats supérieurs à ceux qu’on aurait puvols tenter d’estimer suscité une réponse négative. Elles ne se sont déclarées victimes qu’après, lors du questionnement spécifique sur les actes visant à partir d’uneavait question plus générale, dont ce phénomène n’aurait été qu’une des déclinaisons possibles. les téléphones portables. On en déduit aussi les exemples de volsmajeur. de téléphones accompagnant deuxdequestions Il s’agit d’unque enseignement méthodologique Il illustre, enportables premier lieu, à quel point uneles question victimation dédiée à un phénomène destentatives résultats biende supérieurs à ceux qu’on aurait tenter d’estimer à partir d’une questionque plus générale, dont ce de victimation sur les fournit vols et vol personnels ont unepuefficacité limitée, sous réserve les phénomène n’aurait été qu’une des déclinaisons possibles. enquêteurs les citent effectivement et sachant qu’ils figurent dans une liste comprenant d’autres types de vols On en déduit aussi que les exemples de vols de téléphones portables accompagnant les deux questions de victimation sur les vols et (voir image 1). tentatives de vol personnels ont une efficacité limitée, sous réserve que les enquêteurs les citent effectivement et sachant qu’ils figurent dans une liste comprenant d’autres types de vols (voir image 1).

L’Observatoire et l’INSEE pourraient envisager de mener des compléments d’enquête qualitatifs susceptibles L’Observatoire et l’INSEE pourraient envisager de mener des compléments d’enquête qualitatifs susceptibles d’aider à comprendre d’aider à comprendre les enquêtés répondent aux questions de victimation. Cela entre comment lescomment enquêtés répondent aux questions de victimation. Cela permettrait, entre autres, depermettrait, revenir vers des personnes s’étant déclaréesvers victimes du module complémentaire sur les victimes téléphones portables qu’elles ne s’étaient pas déclarées victimes de vols autres, de revenir deslors personnes s’étant déclarées lors du alors module complémentaire sur les et tentatives de vols personnels. Et ce afin de comprendre pourquoi les questions plus générales n’avaient pas suscité de réponses téléphones portables alors qu’elles ne s’étaient pas déclarées victimes de vols et tentatives de vols personnels. positives. Et ce afin de En comprendre pourquoi les questions plus générales n’avaient pas suscité de réponses positives. attendant, ces observations ne peuvent que conforter l’ONDRP dans sa façon d’appréhender les questions de victimation, et au-delà toutes données extraites d’une enquête en population générale : les réponses que fournissent les personnes interrogées ne doivent En attendant, ces observations ne peuvent que conforter l’ONDRP dans sa façon d’appréhender les questions jamais être considérées comme des résultats absolus, mais comme une mesure relative à un outil de collecte, dépendant fortement du de victimation, et deau-delà toutes mis données extraites d’une enquête en population générale : les réponses que mode questionnement en œuvre. fournissent lesCepersonnes interrogées jamais être considérées comme résultats absolus, comme caractère relatif ne signifiene pasdoivent que les indicateurs statistiques obtenus lors desdes enquêtes "Cadre de vie etmais sécurité", et notamment les proportions de outil personnes se déclarant victimes, ne sont pas exploitables. sont d’autant plus qu’on les appréhende une mesure relative à un de collecte, dépendant fortement du mode Ils delequestionnement mis en œuvre. en tenant compte de leur nature. Cela consiste à mettre les données en perspective grâce à des comparaisons. Plus que les niveaux mesurés, ce sont les

différences qui signifie peuvent être des caractéristiques du phénomène qu’onlors cherche observer. Ce caractère relatif ne pasrévélatrices que les indicateurs statistiques obtenus desà enquêtes « Cadre de vie tout type d’actes appréhendé à partir d’une question victimation portant sur ensemble d’atteintes plus Ils vaste, et sécurité », Pour et notamment les proportions de personnes se de déclarant victimes, neunsont pas exploitables. le en l’absence d’une question de victimation complémentaire, il peut arriver qu’on ne dispose, au plus, que des informations fournies par la description sont d’autantdeplus qu’on les appréhende en tenant compte de leur nature. Cela consiste à mettre les données l’acte le plus récent. en perspective grâce à des comparaisons. Plus que les niveaux mesurés, ce sont les différences qui peuvent Pour exploiter les résultats ainsi obtenus, on forme l’hypothèse, non vérifiable, que les informations qualitatives extraites de la description de la des dernière atteinte en date du seraient proches dequ’on ceux qu’on auraitàmesurés à partir d’un questionnement spécifique. Cette hypothèse être révélatrices caractéristiques phénomène cherche observer. s’inscrit dans la continuité de celle, plus générale, qu’on associe à toute question de victimation : elle agirait comme un prisme plus ou moins déformant qui, cependant, conserverait les principales caractéristiques de l’atteinte.

Le module additionnel « téléphone portable » des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" permet de tester la validité de cette hypothèse pour la catégorie de vols ou tentatives de vol personnels 4 1 concernés.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

Dans le présent « Développements sur… », on se propose de comparer en tendance les taux de victimation sur un an au sens de l’acte le plus récent à ceux qu’on a pu établir de façon « composite », en tenant compte des réponses à la question de victimation complémentaire (voir annexe 1).


DÉVELOPPEMENTS SUR… Pour tout type d’acte appréhendé à partir d’une question de victimation portant sur un ensemble d’atteintes plus vaste, en l’absence d’une question de victimation complémentaire, il peut arriver qu’on ne dispose, au plus, que des informations fournies par la description de l’acte le plus récent. Pour exploiter les résultats ainsi obtenus, on forme l’hypothèse, non vérifiable, que les informations qualitatives extraites de la description de la dernière atteinte en date seraient proches de celles qu’on aurait mesurées à partir d’un questionnement spécifique. Cette hypothèse s’inscrit dans la continuité de celle, plus générale, qu’on associe à toute question de victimation : elle agirait comme un prisme plus ou moins déformant qui, cependant, conserverait les principales caractéristiques de l’atteinte. Le module additionnel « téléphone portable » des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » permet de tester la validité de cette hypothèse pour la catégorie de vols ou tentatives de vol personnels concernés. Dans le présent « Développements sur… », on se propose de comparer en tendance les taux de victimation sur un an au sens de l’acte le plus récent à ceux qu’on a pu établir de façon « composite », en tenant compte des réponses à la question de victimation complémentaire (voir annexe 1). Il s’agit de vérifier, à partir de cet exemple, si un indicateur partiel peut, au regard des résultats obtenus de façon plus complète, fournir une information exploitable sur les caractéristiques d’un type d’atteinte.

Comparaison de l’évolution de la proportion de personnes se déclarant victimes de vols et tentatives de vol personnels de téléphones portables sur un an « au sens de la dernière atteinte en date » de 2006 à 2010 avec celle établie après le module additionnel Pour la période 2006 à 2010, on dispose de deux taux de victimation dont les évolutions annuelles peuvent être comparées afin d’en tirer des enseignements méthodologiques : 1. La proportion de personnes de 14 ans et plus qui, ayant déclaré avoir été victimes de vol ou tentatives de vol personnels sur un an, ont dit que lors de l’acte le plus récent un téléphone portable a été visé. Elle varie de 0,8 % en 2006 à 0,6 % en 2010 (tableau M2). 2. La proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable obtenue en ajoutant aux victimes « au sens de l’acte le plus récent », celles qui se sont déclarées victimes en réponse à la question de victimation complémentaire du module « téléphone portable ». Ce taux de victimation dit « composite » est celui dont les variations sont analysées dans le présent article (voir « Zoom sur »). En moyenne sur la période 2006-2010, il est mesuré à 1,4 % sur un an. Il se compose de 0,7 % de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes « au sens de l’acte le plus récent » de vols ou tentatives de vol personnels, et de 0,7 % de personnes, qui n’étant pas dans ce cas, ont dit avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol personnel de téléphone portable sur un an en répondant au module additionnel. Ainsi, il existe, en moyenne sur les cinq enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011, un rapport du simple au double entre les deux taux relatifs au phénomène de vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable. L’hypothèse qu’on est le plus souvent contraint d’avancer, sans moyen de vérifier sa validité, concerne la possibilité d’exploiter le taux de victimation au « sens de la dernière atteinte en date » comme un indicateur statistique relatif à un phénomène auquel un module de victimation n’est pas spécifiquement dédié. Or, le taux de victimation au « sens de la dernière atteinte en date » est peu instructif en niveau puisque, par construction, il est inférieur à celui qu’on mesurerait avec un questionnement permettant un recensement plus exhaustif. Pour les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, grâce au module complémentaire, on arrive à estimer que les victimes non repérées, sont, en moyenne, aussi nombreuses que celles qui l’ont été lors de la description de l’acte le plus récent de vols ou tentatives de vols personnels. Malgré son caractère partiel, le taux de victimation « au sens de la dernière atteinte en date » peut être exploité comme un « indicateur statistique » du phénomène auquel il se rapporte, si on suppose que ses variations, dans le temps ou selon un autre critère, sont révélatrices de celles qu’on obtiendrait avec un questionnement de victimation dédié. Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

42


L’hypothèse qu’on est le plus souvent contraint d’avancer, sans moyen de vérifier sa validité, concerne la possibilité d’exploiter le ta victimation au « sens de la dernière atteinte en date » comme un indicateur statistique relatif à un phénomène auquel un modu victimation n’est pas spécifiquement dédié.

Or, le taux de victimation au « sens de la dernière atteinte en date » est peu instructif en niveau puisque, par construction, il est infé à celui qu’on mesurerait avec un questionnement permettant un recensement plus exhaustif.

DÉVELOPPEMENTS SUR…

Pour les vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, grâce au module complémentaire, on arrive à estimer que les vic non repérées, sont, en moyenne, aussi nombreuses que celles qui l’ont été lors de la description de l’acte le plus récent de vo tentatives de vols personnels.

Tableau M2. Les personnes de 14 ans et plus qui se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur un 2006 à 2010, lors des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 : Proportions et Réparation selon leurs réponses aux questions sur les v tentatives de vol personnels et aux questions additionnelles sur les actes ayant visé un téléphone portable en données annuelles et en moyenne su enquêtes étudiées M2. Les personnes de 14 ans et plus qui se sont déclarées victimes de vols ou tentatives de vol personnels de

Tableau téléphone portable sur un an, de 2006 à 2010, lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 : Proportions et Réparation selon leurs réponses aux questions sur les vols et tentatives de vol personnels et aux questions additionnelles sur les actes ayant visé un téléphone portable en données annuelles et en moyenne sur les 5 enquêtes étudiées. Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 – % en Données pondérées DM Période de victimation

Résultats cumulés exprimés en moyenne sur 1 an

Enquête 2007

Enquête 2008

Enquête 2009

Enquête 2010

Enquête 2011

2006

2007

2008

2009

2010

Personnes ayant déclaré avoir été victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans pour 100 personnes de 14 ans et plus

1,4

1,6

1,7

1,1

1,4

1,2

Personnes s’étant déclarées victimes de vols ou de tentatives de vol personnels sur 2 ans qui ont dit que lors de l’acte le plus récent un téléphone portable a été visé pour 100 personnes de 14 ans et plus

0,7

0,8

0,8

0,5

0,7

0,6

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

Personnes s’étant déclarées victimes de vols ou de tentatives de vol personnels sur 2 ans qui ont dit que lors de l’acte le plus récent un téléphone portable a été visé (en % des personnes s’étant déclarée victimes)

47,4

49,1

47,0

45,9

48,8

45,8

Personnes s’étant déclarées victimes de vol ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable en réponse à la question de victimation du module complémentaire « téléphone portable » (en % des personnes s’étant déclarée victimes)

52,6

50,9

53,0

54,1

51,2

54,2

Personnes ayant déclaré avoir été victime de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans (en %)

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus  Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Note de lecture : Au cours des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2011, 0,6 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes de vols ou tentatives d

personnels en 2010 et ont dit qu’un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent. Par définition, elles figurent parmi les personnes ayant déclaré av

Note de lecture : au cours des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2011, 0,6 % des personnes de 14 ans et plus se sont déclarées victimes de vols victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphone portable en 2010, soit 1,2 % des personnes de 14 ans et plus, qui comprend aussi les personnes ou tentatives de vols personnels et ont ditadditionnel qu’un téléphone portableportable a été visé l’acte qu'un le plus peu récent. Par définition, figurent parmi déclarées victimes sur un an en lors2010 du module « téléphone ».lors Onde estime moins de 46 % elles des victimes déclarées pour l’année 2010 o les personnes ayant la déclaré avoir été vols ou tentatives de tentatives vols personnels téléphoneetportable en 2010, 1,2 % des personnes de recensées d’après description de victimes l’acte le de plus récent de vols ou de voldepersonnel qu’environ 54 %soit l’ont été suite à leurs réponses à la question de victi 14 et plus, qui comprend aussi les personnes s’étant déclarées victimes sur un an lors du module additionnel « téléphone portable ». On estime du ans module complémentaire. qu’un peu moins de 46 % des victimes déclarées pour l’année 2010 ont été recensées d’après la description de l’acte le plus récent de vols ou tentatives volcaractère personnel etpartiel, qu’environ suite à leurs « réponses à la de question de victimation du module complémentaire. Malgré de son le 54 % tauxl’ont de été victimation au sens la dernière atteinte en date » peut être exploité comme un « indic statistique » du phénomène auquel il se rapporte, si on suppose que ses variations, dans le temps ou selon un autre critère, cette hypothèse, dans vocation méthodologique proposé, les variations en 2006 et 2010 révélatrices de celles qu’onl’exemple obtiendrait àavec un questionnement de victimation dédié.

Sous de la proportion de personnes s’étant àdéclarées victimes de proposé, vols oulestentatives de2006 volsetpersonnels de Sous cette hypothèse, dans l’exemple vocation méthodologique variations en 2010 de la proportion de perso téléphone portable « auvictimes sens de l’acte plus récent  » personnels de vols ou de vols« au personnels devraient s’étant déclarées de vols ou le tentatives de vols detentatives téléphone portable sens de l’acte le plus récent » de vo tentatives de vols personnels pouvoir permettre d’estimer de celles deet la tentatives fréquence du de vols pouvoir permettre d’estimer cellesdevraient de la fréquence du phénomène vols dephénomène vol personnel deet tentatives d personnel de téléphone portable, qu’on établit en prenant comme référence le taux de victimation « composite ». téléphone portable, qu’on établit en prenant comme référence le taux de victimation « composite ». On rappelle qu’il est calculé en tenant compte, en plus des personnes s’étant déclarées victimes au sens de l’acte le plus récent, de

s’étant déclarées réponse à la compte, question deen victimation complémentaire. On rappelle qu’il estvictimes calculéen en tenant plus des personnes s’étant déclarées victimes au sens de l’acte le plus récent, de celles s’étant déclarées victimes en réponse à la question de victimation complémentaire.

L’étude des variations de ce taux qu’on présente aussi comme la « proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes sur un an de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable » qui est menée dans le « Zoom sur » a permis d’observer que : 1. La valeur mesurée pour l’année 2010, soit 1,2 %, est « très significativement »DM inférieure aux taux annuels de 2006 et 2007, soit respectivement 1,6 % et 1,7 %. 2. Par rapport à ceux de 2008, soit 1,1 %, et de 2009, soit 1,4 %, elle n’est pas « significativement » DM différente. 3. La proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes sur un an de vols ou tentatives de vols personnels de téléphone portable de 1,1 % de l’année 2008 a connu une baisse très significative par rapport à celles des deux années précédentes. 4. Le taux de 1,4 % de 2009 se situe à un niveau intermédiaire entre ceux de 2006 ou 2007, qui lui sont au moins significativement supérieurs, et celui de 2008, par rapport auquel il est en hausse très significative.

43

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


an de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable » qui est menée dans le « Zoom sur » a permis d’

1. La valeur mesurée pour l’année 2010, soit 1,2 %, est « très significativement »DM inférieure aux taux annuels respectivement 1,6 % et 1,7 %. 2. Par rapport à ceux de 2008, soit 1,1 %, et de 2009, soit 1,4 %, elle n’est pas « significativement » DM différente.

DÉVELOPPEMENTS SUR…

3. La proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes sur un an de vols ou tentatives de vols p portable de 1,1 % de l’année 2008 a connu une baisse très significative par rapport à celles des deux années précé

4. Le taux de 1,4 % de 2009 se situe à un niveau intermédiaire entre ceux de 2006 ou 2007, qui lui sont au m supérieurs, et celui de 2008, par rapport auquel il est en hausse très significative. DM DM Tableau M3. Significativité des variations annuelles de annuelles la proportion déclarées vols oudedevols tentatives Tableau M3. Significativité des variations de la s’étant proportion s’étant victimes déclaréesde victimes ou de tentatives ont dit que lors de l’acte le récent un le téléphone portable a été visé portable de personnes de vol personnels sur 1 an qui ont dit que plus lors de l’acte plus récent un téléphone a été visé de personnes. Période de victimation

Proportion de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victime de vols ou de tentatives de vol personnels sur 1 an qui ont dit que lors de l’acte le plus récent un téléphone portable a été visé (% en données pondérées)

Variation non significative : ns Champ : 14 ans et plus

2006

2007

2008

2009

2010

0,8

ns

--

ns

--

0,8

--

-

--

0,5

+

ns

0,7

ns

de vo

0,6 Hausse très significative : ++

Baisse très significative :

Hausse significative : +

Baisse significative : -

--

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus 

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Lorsqu’on analyse l’évolution de la proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives téléphone portable « au sens de l’acte le plus récent », il apparaît que :

Lorsqu’on analyse l’évolution de la proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives 1. La mesurée pour l’année 2010, soit 0,6 %, est très significativement de vol personnels devaleur téléphone portable « au sens de l’acte le plus récent », il apparaît que :inférieure aux proportions annue égales à 0,8 % (tableau M3).

1. La valeur 2. mesurée pourà celles l’année 2010, soit soit 0,5 0,6  %, et estdetrès significativement inférieure aux proportions Par rapport de 2008, %, 2009, soit 0,7 %, elle n’est pas significativement différente. annuelles de 2006 et 2007, égales à 0,8 % (tableau M3).

3. La proportion de 0,5 % observée pour l’année 2008 est en baisse très significative par rapport à celle de

2. Par rapportprécédentes. à celles de 2008, soit 0,5 %, et de 2009, soit 0,7 %, elle n’est pas significativement différente.

4. Lede taux deobservée 0,7 % depour 2009l’année se situe à un intermédiaire entre celui 2007, significativement supérie 3. La proportion 0,5 % 2008 estniveau en baisse très significative parderapport à celle de significativement inférieur. 0,8 % des 2 années précédentes.

l’évolution entre intermédiaire 2006 et 2010 entre de la celui fréquence dessignificativement phénomènes de supérieure, vols et tentatives de vol 4. Le taux de En 0,7 conséquence, % de 2009 se situe à un niveau de 2007, proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vols personnels de téléphone portable et celui deplus 2008, significativement inférieur. récent » est très proche de celle du taux de victimation sur un an dit « composite » qui est obtenu avec u complet.

En conséquence, l’évolution entre 2006 et 2010 de la fréquence des phénomènes de vols et tentatives Selon les deux séries de proportions annuelles comparées, la valeur mesurée pour l’année 2010 se situe de façon de vols telle que la proportion de personnes s’étant déclarées victimes deprécédentes, vols ou tentatives , par rapport à chacune de celles des quatre années de mêmede pour le taux de testsl’indique de significativité vols personnels de téléphone portable «  au sens de l’acte le plus récent  » est très proche de celle du taux de ceux de 2006 et 2007. de victimation Le surcommentaire un an dit « composite » qui est obtenu avec un questionnement plus complet. en tendance du taux mesuré en 2009 ne diffère que dans sa comparaison avec celui de 2 DM

personnes s’étant déclarées annuelles victimes decomparées, vols ou tentatives de vols personnels téléphone « au sens de l’ Selon les deux séries de proportions la valeur mesurée pour de l’année 2010portable se situe varie pas de façon significative entre ces deux années alors que le taux de victimation composite servant de référ DM de façon identique, d’après les tests de significativité , par rapport à chacune de celles des quatre années significative. précédentes, de même pour le taux de 2008 en comparaison de ceux de 2006 et 2007. Entre 2007 et 2009, ou entre 2008 et 2009, le sens des variations est le même, avec des seuils de significativéDM

Le commentaire en tendance du taux mesuré en 2009 que dans comparaison avec celui deportable 2006 : « au sens d de personnes s’étant déclarées victimes de ne volsdiffère ou tentatives de sa vols personnels de téléphone la proportion de personnes s’étant déclarées victimes de et vols ou tentatives de vols personnels diminue significativement entre 2007 et 2009 augmente significativement entre 2008de et téléphone 2009, tandis que d’aprè composite, ceslemêmes variations trèsde significatives ». portable « au sens de l’acte plus récent » ne sont varie«pas façon significative entre ces deux années alors que le taux de victimation composite servantlede référence affiche baisse significative. L’hypothèse selon laquelle recensement partiel une effectué à partir de la description de l’acte le plus récent est sus informations exploitables sort confortée de la comparaison menée.

Entre 2007 et 2009, ou entre 2008 et 2009, le sens des variations est le même, avec des seuils de significativéDM Cela est dû la stabilités’étant au cours des cinqvictimes enquêtes detentatives vie et sécurité" 2007 à 2011, distincts : la proportion de àpersonnes déclarées de"Cadre vols ou de volsdepersonnels de de la répara déclarant victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable sur un an entre celles qui l’ont téléphone portable « au sens de l’acte le plus récent » diminue significativement entre 2007 et 2009 et augmentefait en décriva de vols ou tentative de vol personnels et celles qui se sont signalées en réponse à la question de victimatio significativement entre 2008 et 2009, querespectives d’après le taux de victimation composite, moyenne sur cinq ans, tandis leurs parts s’élèvent à 47,4 % et 52,6 %. ces mêmes variations sont « très significatives ».

Lors de chaque enquête annuelle, la part des personnes se déclarant victimes au sens de l’acte le plus récent

L’hypothèse victimes selon laquelle le recensement partiel effectué partir de portable la description de l’acteentre le plus déclarées de vols ou tentatives de vol deàtéléphone a été comprise un récent peu moins de 46 % unfournir peu dedes 49 %, lors de l’enquête 2007 portant sur l’année est susceptibleetde informations exploitables sort confortée de2006. la comparaison menée.

rapport assez de forte stabilité, au regard de de la taille Cela est dû Cela à la signifie stabilitéqu’il au existe cours un des cinq affichant enquêtesune « Cadre vie et sécurité  » de notamment 2007 à 2011, la des échant la proportion de personnes se déclarant victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable au sens de l’a réparation des personnes se déclarant victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable sur un proportion qu’on obtient en ajoutant un questionnement supplémentaire. an entre celles qui l’ont fait en décrivant l’acte le plus récent de vols ou tentative de vol personnels et celles Alors même qu’au cours de la période étudiée, lescomplémentaire. deux séries de taux victimation ont connu des variat qui se sont signalées en réponse à la question de victimation Ende moyenne sur annuels cinq ans, leurs très significatives, elles ont conservé un rapport quasiment fixe entre elles. Or, c’est précisément la condition qu parts respectives s’élèvent à 47,4 % et 52,6 %. justifier l’exploitation d’une proportion qui serait en décalage avec celle qu’on aurait souhaité mesurer : « Sous rése

à l’autre, ce annuelle, décalage soit constant, on peut exploiter les réponses en l’acte menant des analyses Lors de chaque enquête la part des personnes se déclarant victimesobtenues au sens de le plus récent conjoncture s’agit d’interpréter les différences observées et non les valeurs obtenues en niveau absolu.» parmi l’ensemble des victimes déclarées de vols ou tentatives de vol de téléphone portable a été comprise entre Pour le cas des vols et tentatives vol de personnels on a pu un peu moins de 46 %, en 2009 ou en 2011, et undepeu 49 %, lorsde detéléphone l’enquêteportable, 2007 portant survérifier l’annéedans 2006.le cadre d’une ana la condition du décalage constant entre les deux séries comparées était assez largement vérifiée.

Grand Angle

Le souhait de s’intéresser aux statistiques de victimation sur les phénomènes de vols et tentatives de vol pe portable s’est heurté à la complexité du questionnement prévu dans le questionnaire individuel des enquêtes "Cad 4 4 avec plus de difficulté, car on ne dispose pas d’une question de n°31 © INHESJ 2012 ce sujet. Le taux de victimation est extrait spécifique. Il n’en est pas moins exploitable avec, à la clé, des enseignements, non seulement, sur l’évolution caractéristiques du phénomène auxquelles on s’est intéressé, mais aussi, dans une perspective plus méthodolog


DÉVELOPPEMENTS SUR… Cela signifie qu’il existe un rapport affichant une assez forte stabilité, au regard notamment de la taille des échantillons considérés, entre la proportion de personnes se déclarant victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable au sens de l’acte le plus récent, et la proportion qu’on obtient en ajoutant un questionnement supplémentaire. Alors même qu’au cours de la période étudiée, les deux séries de taux de victimation annuels ont connu des variations significatives voire très significatives, elles ont conservé un rapport quasiment fixe entre elles. Or, c’est précisément la condition qu’on avait évoquée pour justifier l’exploitation d’une proportion qui serait en décalage avec celle qu’on aurait souhaité mesurer : « Sous réserve que d’une enquête à l’autre, ce décalage soit constant, on peut exploiter les réponses obtenues en menant des analyses conjoncturelles ou structurelles. Il s’agit d’interpréter les différences observées et non les valeurs obtenues en niveau absolu.» Pour le cas des vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable, on a pu vérifier dans le cadre d’une analyse conjoncturelle que la condition du décalage constant entre les deux séries comparées était assez largement vérifiée. Le souhait de s’intéresser aux statistiques de victimation sur les phénomènes de vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable s’est heurté à la complexité du questionnement prévu dans le questionnaire individuel des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » à ce sujet. Le taux de victimation est extrait avec plus de difficulté, car on ne dispose pas d’une question de victimation unique et spécifique. Il n’en est pas moins exploitable avec, à la clé, des enseignements, non seulement, sur l’évolution de la fréquence et les caractéristiques du phénomène auxquelles on s’est intéressé, mais aussi, dans une perspective plus méthodologique, sur la nature des indicateurs qu’on collecte lors d’une enquête de victimation.

***

45

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


ANNEXE 1 : Identification des personnes se déclarant victimes de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable nexe 1 : Identification desdes personnes se déclarant victimes de de vols tentatives de au cours enquêtes « Cadre vieouetdesécurité » sonnels de téléphone portable au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité »

vol

de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », les personnes de 14 ans et plus sont interrogées pour savoir si elles ont été victimes d’un ou d’une tentative de vol) personnel au cours des deux années précédant l’enquête. On distingue les vols et tentatives des vols visant Lors de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », les personnes de 14 ans et plus sont interrogées pour savoir iens du ménage de la personne interrogée de ceux la visant « personnellement ».

si elles ont été victimes d’un vol (ou d’une tentative de vol) personnel au cours des deux années précédant

vols et tentatives de vols des biens du ménage comprennent les actes liés aux résidences, dont les cambriolages de la résidence l’enquête. On distingue les vols et tentatives des vols visant les biens du ménage de la personne interrogée ipale, et les vols et tentatives liés aux véhicules. Les vols de téléphones portables commis (ou tentés) dans le logement ou dans la ceux la visant ure ne sont pasde considérés comme« personnellement ». des « vols ou tentatives de vol personnels ».

et qui tentatives de vols desdebiens dudeménage comprennent les actes aux résidences, les personnes de 14Les ans vols et plus se déclarent victimes vols ou tentatives de vol personnels avec liés violences ou menaces, dont ou sans nce ni menace, sont, pour lesde deux types d’atteintes considérées questionnées au véhicules. sujet de l’acte plusde récent. Il leur cambriolages la résidence principale, et les séparément, vols et tentatives liés aux Leslevols téléphones notamment demandé si uncommis téléphone été visé lors de l’acte pluslarécent. portables (ouportable tentés)adans le logement ou le dans voiture ne sont pas considérés comme des « vols ou

question de victimation sur les vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable est par la suite posée aux tentativesadditionnelle de vol personnels ». onnes qui n’ont pas déclaré avoir subi d’acte visant un téléphone portable lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou Les personnes de 14"Cadre ans etdeplus se déclarent victimes deétait vols ou de de tentatives de vol :personnels violence, ni menace. Lors de l’enquête vie etqui sécurité" 2011, cette question formulée la façon suivante

avec ou menaces, ou sans violence ni2010 menace, vez-vous été victime d’unviolences vol (ou tentative) de votre téléphone portable en 2009 ou ? 1. 2.

Oui Non

sont, pour les deux types d’atteintes considérées séparément, questionnées au sujet de l’acte le plus récent. Il leur est notamment demandé si un téléphone portable a été visé lors de l’acte le plus récent.

personnes peuvent ainsi se déclarer victimes enadditionnelle répondant à cette question si,tentatives d’une part,de elles subi plusieurs actes sur deux ans, Une question de victimation sur les vols et volsont personnels de téléphone portable que le plus récent n’était pas un vol ou une tentative de vol de téléphone portable, ou si elles ne se sont pas remémoré le vol ou la la suitedeposée aux personnes qui n’ont pas déclaré avoir subi d’acte visant un téléphone portable lors ative subis lorsest despar questions victimation précédentes.

de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou sans violence, ni menace. Lors de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, cette question était formulée de la façon suivante :

chéma 1 résume l’articulation du questionnaire sur les vols personnels de téléphone portable.

estimer le nombre de vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable subis par les personnes interrogées, des questions Avez-vous victimeannée d’un vol (oude tentative) de votre téléphone(schéma portable en omptage sont posées pourété chaque civile la période de référence 2).2009 ou 2010 ?

Oui parviennent à donner un chiffre précis, certaines personnes déclarent avoir subi un grand nombre d’atteintes, plupart d’entre 1. elles ois si important qu’ils 2. Nonne peuvent fournir une estimation précise du nombre d’atteintes subies. Pour limiter le risque de voir des cas s modifier profondément l’ordre de grandeur du nombre à estimer, selon une méthodologie introduite dans ses précédentes cations, l’ONDRP a décidé de limiter à 10 atteintes la contribution maximale d’une personne se déclarant victime dans le calcul du Les personnes peuvent se déclarer répondant à cette question si, d’une part, elles ont subi bre de vols personnels ou de tentatives de ainsi vol personnels de victimes téléphoneen portable

plusieurs actes sur deux ans, mais que le plus récent n’était pas un vol ou une tentative de vol de téléphone portable, ou si elles ne se sont pas remémoré le vol ou la tentative subis lors des questions de victimation précédentes. Le schéma 1 résume l’articulation du questionnaire sur les vols personnels de téléphone portable.

Schéma 1.les Questionnement surtéléphones les vols personnels del’enquête téléphones portables l’enquête « Cadre ma 1. Questionnement sur vols personnels de portables de « Cadre de vie de et sécurité » de 2011. de

vie et sécurité » de 2011.

: Enquêtes Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE – Traitement ONDRP Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Source 2007 à 2011, INSEE –« Traitement ONDRP

ma 2. Comptage du nombre de vols personnels 4 6l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2011 Grand Angle n°29 © INHESJ 2012de téléphones portables au cours de MODULE COMPLEMENTAIRE SUR LES VOLS DE TELEPHONES PORTABLES


ANNEXE 1 : Identification des personnes se déclarant victimes de vols ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable au cours des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Pour estimer le nombre de vols et tentatives de vol personnels de téléphone portable subis par les personnes interrogées, des questions de comptage sont posées pour chaque année civile de la période de référence (schéma 2). Si la plupart d’entre elles parviennent à donner un chiffre précis, certaines personnes déclarent avoir subi un grand nombre d’atteintes, parfois si important qu’ils ne peuvent fournir une estimation précise du nombre d’atteintes subies. Pour limiter le risque de voir des cas isolés modifier profondément l’ordre de grandeur du nombre à estimer, selon une méthodologie introduite dans ses précédentes Source publications, a etdécidé : Enquêtes «l’ONDRP Cadre de vie sécurité » 2007 à 2011, de limiter à 10 atteintes la contribution maximale d’une personne se déclarant victime dans le calcul du nombre de vols personnels ou de tentatives de vol personnels de téléphone portable. Schéma 2. Comptage du nombre de vols personnels de téléphones portables au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2011.

Schéma 2. Comptage du nombre de vols personnels de téléphones portables au cours de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2 MODULE COMPLEMENTAIRE SUR LES VOLS DE TELEPHONES PORTABLES

Combien de vols de téléphone portable avez-vous subis en 2009 et 2010 ? a. En 2009 b. En 2010 Combien de tentatives de vols de téléphone portable avez-vous subis en 2009 et 2010 ? a. En 2009 b. En 2010

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE – Traitement ONDRP

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011,

***

47

Grand Angle n°29 © INHESJ 2012


ANNEXE 2. Définitions Remarque préalable : l’enquête « Cadre de vie et sécurité » fait partie des enquêtes auprès des ménages de l’INSEE. L’Institut propose les définitions des différents concepts propres à ce type d’outil de collecte dans un document en ligne à l’adresse : http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/ liste-definitions.htm. Une partie des définitions accompagnant le présent grand angle sont ainsi extraites du site de l’INSEE. Elles sont signalées comme telle par la mention : « Source : INSEE ».

Aires urbaines (et concepts associés) : Une aire urbaine est un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain, et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci. Un pôle urbain est une unité urbaine offrant au moins 5 000 emplois et qui n’est pas située dans la couronne périurbaine d’un autre pôle urbain. Lorsqu’une unité urbaine est constituée de plusieurs communes, on la désigne sous le terme d’agglomération multicommunale. Les communes qui la composent sont soit ville-centre, soit banlieue. Si une commune représente plus de 50 % de la population de l’agglomération multicommunale, elle est seule ville-centre. Sinon, toutes les communes qui ont une population supérieure à 50 % de celle de la commune la plus peuplée, ainsi que cette dernière, sont villes-centres. Les communes urbaines qui ne sont pas villes-centres constituent la banlieue de l’agglomération multicommunale. Une agglomération multicommunale peut n’être constituée que de villes-centres. Les communes périurbaines sont les communes des couronnes périurbaines et les communes multipolarisées. La couronne périurbaine recouvre l’ensemble des communes de l’aire urbaine à l’exclusion de son pôle urbain. Une commune monopolarisée, ou commune périurbaine monopolarisée est une commune appartenant à la couronne périurbaine d’une aire urbaine. Commune monopolarisée : Communes situées hors des aires urbaines (pôle urbain et couronne périurbaine), dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans plusieurs aires urbaines, sans atteindre ce seuil avec une seule d’entre elles, et qui forment avec elles un ensemble d’un seul tenant. Analyse « toutes choses égales par ailleurs » (Modélisation par régression logistique) : méthode statistique qui permet de déterminer les caractéristiques des individus qui ont un impact propre sur les réponses qu’ils apportent. Lorsque deux caractéristiques sont très proches, par exemple « avoir entre 14 et 24 ans » et être « étudiant ou élève », l’analyse toutes choses égales par ailleurs » permet de dire si les réponses des « 14 à 24 ans » sont distinctes de celles d’une classe d’âge prise comme référence indépendamment du fait d’être « étudiant ou élève », de pour être « étudiant ou élève » par rapport à une autre situation de référence. Cela permet de distinguer les caractéristiques qui ont un effet direct sur les probabilités de réponses de celles qui ont un effet induit par une autre caractéristique. Pour mettre en œuvre cette méthode statistique, on s’appuie sur un modèle dit de « régression logistique ». Différence en points : lorsqu’on compare deux taux exprimés en pourcentage, on exprime la différence en point et non en pourcentage. Cela évite de confondre une baisse de 2 points d’un taux de 10 % à 8 % avec une baisse de 2 % dont on ne saurait pas s’il s’agit de 2 % par rapport à 10 ou d’une baisse de 2 points par rapport à 10 % selon la convention qui a cours dans l’article. Les pourcentages issus de pourcentages sont une grande source de confusion qu’on peut éviter grâce à cette notion de point. Données brutes, données pondérées, poids : les résultats bruts de l’enquête, ou exprimés en données brutes sont ceux qu’on obtient à partir des réponses de chaque personne interrogée. Or, à chaque personne interrogée, on affecte une valeur numérique qu’on appelle « poids », qui est sa contribution effective aux résultats qu’on exploite. Les résultats modifiés par la prise en compte du poids de chaque ménage sont exprimés en données pondérées. Ce sont ceux qui sont présentés et commentés.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

48


ANNEXE 2. Définitions Écart significatif ou non significatif, significativité : sachant que les statistiques fournies par une enquête auprès d’un échantillon sont des estimations (voir « intervalle de confiance ») connues avec un certain degré de précision, une différence entre deux données comparables, par exemple un même taux calculé d’après les réponses des femmes ou des hommes, ne peut être interprétée que si l’écart est suffisamment grand devant la précision de l’enquête. Par exemple, une différence de 0,1 point d’un taux connu à 0,2 point près n’est pas suffisamment grande pour pouvoir être interprétée. On la qualifie de « non significative ». Après avoir appliqué des formules de tests statistiques selon un seuil de significativité (ici 10 %), un écart peut être déclaré significatif. Le seuil de 10 % correspond au risque maximum de se tromper en considérant l’écart comme significatif. En un an/deux ans : Au cours de l’année/des 2 années civiles précédant l’enquête. Ménage : De manière générale, un ménage, au sens statistique du terme, désigne l’ensemble des occupants d’un même logement sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté (en cas de cohabitation, par exemple). Un ménage peut être composé d’une seule personne. Selon les enquêtes d’autres conditions sont utilisées pour définir ce qu’est un ménage. Depuis 2005, la définition d’un ménage, au sens des enquêtes auprès des ménages réalisées par l’Insee, a été sensiblement modifiée. Est considéré comme un ménage l’ensemble des personnes (apparentées ou non) qui partagent de manière habituelle un même logement (que celui-ci soit ou non leur résidence principale) et qui ont un budget en commun. La résidence habituelle est le logement dans lequel on a l’habitude de vivre. Font donc partie du même ménage des personnes qui ont un budget commun, c’est-à-dire : 1) qui apportent des ressources servant à des dépenses faites pour la vie du ménage ; 2) et/ou qui bénéficient simplement de ces dépenses. Remarque - Dans la définition du budget commun, on ne tient pas compte des dépenses faites pour le logement ; - La participation occasionnelle à des dépenses communes ne suffit pas à former un budget commun ; - Avoir plusieurs comptes en banque différents dans un ménage ne signifie pas faire budget à part. Dans les enquêtes réalisées avant 2005, les personnes devaient partager la même résidence principale pour être considérées comme des ménages (ou « ménages ordinaires »). Par ailleurs, il n’était pas nécessaire qu’ils aient un budget commun. De fait, un ménage correspondait à un logement (résidence principale). En revanche, depuis 2005, un logement peut comporter plusieurs ménages appelés encore « unités de vie ». Précision de l’enquête, marge d’erreur : Toute statistique fournie par une enquête auprès d’un échantillon est une estimation d’une grandeur théorique, qui serait obtenue par enquête exhaustive auprès de toute la population. Sous réserve que le tirage de l’échantillon soit aléatoire, la théorie des sondages nous permet de déterminer, de façon symétrique autour de la valeur statistique obtenue par l’enquête, un intervalle dit « de confiance » dans lequel la valeur qu’on cherche à estimer a 95 % de chance de se trouver (un autre seuil pourrait être choisi). La distance entre la statistique de l’enquête et l’une des bornes de son intervalle de confiance (ou rayon) peut être assimilée à la précision de l’enquête ou à sa marge d’erreur. Si un taux de 1,5 % est estimé avec une précision dite de 0,2 point, cela voudra dire que son intervalle de confiance est [1,3 ; 1,7]. Quartier : On appelle « quartier » dans l’enquête « cadre de vie et sécurité » ce que la personne enquêtée considère comme son quartier. Question complémentaire sur les vols de téléphones portables : question de victimation spécifique aux vols et tentatives de vols personnels de téléphones portables, posée aux personnes qui ne sont pas déclarées victimes d’un vol personnel avec violences ou menaces, ou sans violence ni menace, et dont l’acte subi le plus récent incluait un vol de téléphone portable. Son intitulé est le suivant : Avez-vous été victime d’un vol (ou tentative) de votre téléphone portable en 2009 ou 2010 ? Exclure les vols survenus au cours d’un vol dans le logement ou d’un vol lié à la voiture ou aux deux-roues

49

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


ANNEXE 2. Définitions Sur 2 ans : Au cours des 2 années civiles précédentes. Vols et tentatives de vols personnels : Vol et tentative de vol visant les personnes en dehors de ceux ou celles visant les biens des ménages. Regroupement des deux atteintes du questionnaire « individuel » relatives aux vols personnels et tentatives. Une personne de 14 ans et plus se déclare victime de « vols personnels ou tentatives » si elle se déclare victime de « vol et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces » ou de « vol et tentatives de vols personnels sans violence, ni menace ». Vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces : Type de victimation du questionnaire « individuel » défini, pour l’enquête «Cadre de vie et sécurité» 2011, par les réponses à la question suivante : En 2009 ou 2010, avez-vous été personnellement victime d’un vol ou d’une tentative de vol avec violences physiques ou menaces ? Exemple : vol avec coups et blessures, vol à l’arraché de sac à main ou de téléphone portable, vol avec menaces verbales ou à l’aide d’une arme, racket ou tentative de racket. Vols et tentatives de vols personnels sans violence, ni menace : Type de victimation du questionnaire « individuel » défini, pour l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2011, par les réponses à la question suivante : Toujours en 2009 ou 2010, avez-vous été personnellement victime d’un vol ou d’une tentative de vol sans violences physiques, ni menaces ? Exemple : vol par un pickpocket, vol d’un portefeuille, d’un sac, d’un manteau, d’un téléphone portable ou de tout autre bien personnel dans un lieu public (restaurant, vestiaire) ou sur votre lieu de travail ou d’étude Vols et tentatives de vols personnels de téléphone portable : Vols de téléphones portables non survenus au cours d’un vol à l’encontre d’un véhicule ou du logement du ménage. Taux de victimation annuel : Proportion de ménages ou de personnes qui se sont déclarés victimes pour une atteinte donnée au cours de l’année précédant l’enquête. Taux de victimation pour les vols de téléphones portables : Taux de victimation composite calculé à partir des personnes qui se sont déclarées victimes d’un vol personnel avec violences ou menaces, ou sans violence ni menace, et dont l’acte subi le plus récent incluait un vol de téléphone portable, avec celles qui se déclarent victimes en répondant à la question complémentaire sur les vols de téléphones portables. Unité urbaine : La notion d’unité urbaine repose sur la continuité du bâti et le nombre d’habitants. On appelle unité urbaine une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâtie continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) qui compte au moins 2 000 habitants. Si l’unité urbaine se situe sur une seule commune, elle est dénommée ville isolée. Si l’unité urbaine s’étend sur plusieurs communes, et si chacune de ces communes concentre plus de la moitié de sa population dans la zone de bâti continu, elle est dénommée agglomération multicommunale. Sont considérées comme rurales les communes qui ne rentrent pas dans la constitution d’une unité urbaine : les communes sans zone de bâti continu de 2000 habitants, et celles dont moins de la moitié de la population municipale est dans une zone de bâti continu. Remarque : Ces seuils, 200 mètres pour la continuité du bâti et 2 000 habitants pour la population des zones bâties, résultent de recommandations adoptées au niveau international. En France, le calcul de l’espace entre deux constructions est réalisé par l’analyse des bases de données sur le bâti de l’Institut Géographique National (IGN). Il tient compte des coupures du tissu urbain telles que cours d’eau en l’absence de ponts, gravières, dénivelés importants. Depuis le découpage de 2010, certains espaces publics (cimetières, stades, aérodromes, parcs de stationnement...), terrains industriels ou commerciaux (usines, zones d’activités, centres commerciaux, etc.) ont été traités comme des bâtis avec la règle des 200 mètres pour relier des zones de construction habitées, à la différence des découpages précédents où ces espaces étaient seulement annulés dans le calcul des distances entre bâtis. Les unités urbaines peuvent s’étendre sur plusieurs départements, voire traverser les frontières nationales. (Source : INSEE)

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

50


ANNEXE 2. Définitions

Zones urbaines sensibles (ZUS) : Territoires infra-urbains définis par les pouvoirs publics pour être la cible prioritaire de la politique de la ville, en fonction des considérations locales liées aux difficultés que connaissent les habitants de ces territoires. La loi du 14 novembre 1996 de mise en œuvre du pacte de relance de la politique de la ville distingue trois niveaux d’intervention : - les zones urbaines sensibles (ZUS) ; - les zones de redynamisation urbaine (ZRU) ; - les zones franches urbaines (ZFU). Les trois niveaux d’intervention ZUS, ZRU et ZFU, caractérisés par des dispositifs d’ordre fiscal et social d’importance croissante, visent à répondre à des degrés différents de difficultés rencontrées dans ces quartiers. (Source : INSEE)

***

51

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


ANNEXE 3. Tableaux et graphiques complémentaires et significativité des variations annuelles

Annexe Annexe 3 3 :: Tableaux Tableaux et et graphiques graphiques complémentaires complémentaires et et significativité significativité des des variations variations annue annue Tableau A1. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel en un an au cours Tableau A1. Personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel en un an au cours des Tableau A1. Personnes 14etans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel en un an au cours des des enquêtes « Cadre dedevie sécurité » 2007 2007 à 2011 – déclinaison selon le type de vol. à 2011 – déclinaison selon le type de vol.

enquêtes « Cadre enquêtes « Cadre

2007 à 2011 – déclinaison selon le type de vol. Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011 2007 à 2011 Nombre de personnes de 14 ans et Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées plus interrogées Estimation du nombre de personnes Estimation du nombre de personnes de 14 ans et plus de 14 ans et plus Personnes se déclarant victimes d'un Personnes se déclarant victimes d'un vol personnel en un an vol personnel en un an Proportion (en %) Proportion (en %) Personnes se déclarant victimes d'un Personnes se déclarant victimes d'un vol personnel avec violences ou vol personnel avec violences ou menaces en un an menaces en un an Proportion (en %) Proportion (en %) Personnes se déclarant victimes d'un Personnes se déclarant victimes d'un vol personnel sans violence ni menace vol personnel sans violence ni menace en un an en un an Proportion (en %) Proportion (en %)

Champ : 14 ans et plus 

Champ : 14 ans et plus Champ : 14 ans et plus

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

17 496 17 496

17 176 17 176

17 110 17 110

16 518 16 518

16 958 16 958

50 340 000 50 340 000

50 370 000 50 370 000

50 730 000 50 730 000

50 580 000 50 580 000

50 860 000 50 860 000

1 394 000 1 394 000

1 247 000 1 247 000

1 154 000 1 154 000

1 335 000 1 335 000

1 200 000 1 200 000

2,8 2,8

2,5 2,5

2,3 2,3

2,6 2,6

2,4 2,4

344 000 344 000

308 000 308 000

226 000 226 000

277 000 277 000

287 000 287 000

0,7 0,7

0,6 0,6

0,4 0,4

0,5 0,5

0,6 0,6

1 085 000 1 085 000

943 000 943 000

975 000 975 000

1 071 000 1 071 000

920 000 920 000

2,2 2,2

1,9 1,9

1,9 1,9

2,1 2,1

1,8 1,8

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

TableauA2. A2. Estimations Estimations des des nombres nombres annuels de vols personnels personnels déclarés Tableau déclarés par par les les personnes personnes de de 14 14 ans ans et et plus plus au Tableau A2. Estimations des nombres annuels de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus au sécurité » 2007 à 2011«–Cadre déclinaison le type»de vol.à 2011 – déclinaison selon le type de vol. au cours des enquêtes de vieselon et sécurité 2007 sécurité » 2007 à 2011 – déclinaison selon le type de vol. Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011 2007 à 2011 Nombre de personnes de 14 ans et Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées plus interrogées Estimation du nombre de personnes Estimation du nombre de personnes de 14 ans et plus de 14 ans et plus Estimation du nombre de vols Estimation du nombre de vols personnels personnels Nombre pour 100 personnes de 14 ans Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus et plus Vols personnels avec violences ou Vols personnels avec violences ou menaces menaces Vols commis Vols commis Tentatives de vols Tentatives de vols Nombre pour 100 personnes de 14 ans Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus et plus Vols personnels sans violence ni Vols personnels sans violence ni menace menace Vols commis Vols commis Tentatives de vols Tentatives de vols Nombre pour 100 personnes de 14 ans Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus et plus Champ 14 et ans plus Champ : 14:: ans pluset Champ 14 ans et plus

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

cours des enquête cours des enquête

2010 2010

17 496 17 496

17 176 17 176

17 110 17 110

16 518 16 518

16 958 16 958

50 340 000 50 340 000

50 370 000 50 370 000

50 730 000 50 730 000

50 580 000 50 580 000

50 860 000 50 860 000

1 835 000 1 835 000

1 715 000 1 715 000

1 830 000 1 830 000

1 854 000 1 854 000

1 492 000 1 492 000

3,6 3,6

3,4 3,4

3,6 3,6

3,7 3,7

2,9 2,9

481 000 481 000

518 000 518 000

446 000 446 000

309 000 309 000

373 000 373 000

289 289 192 192

000 000 000 000

285 285 233 233

000 000 000 000

220 220 226 226

000 000 000 000

140 140 168 168

000 000 000 000

190 190 183 183

000 000 000 000

1,0 1,0

1,0 1,0

0,9 0,9

0,6 0,6

0,7 0,7

1 354 000 1 354 000

1 197 000 1 197 000

1 384 000 1 384 000

1 546 000 1 546 000

1 119 000 1 119 000

000 000 000 000

1 016 000 1 016 000 368 000 368 000

1 234 000 1 234 000 312 000 312 000

2,4 2,4

2,7 2,7

3,1 3,1

1 065 000 1 065 000 289 000 289 000

922 922 275 275

2,7 2,7

860 860 258 258

000 000 000 000 2,2 2,2

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité 2007 à« Cadre 2011, INSEE Source : » Enquêtes vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011,deINSEE

Tableau A3. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un Tableau A3. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un vol personnel de téléphone portable. vol personnel de téléphone portable. Période de victimation Période de victimation

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 Proportion de personnes de 14 Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant

2006 2006

2007 2007

1,6 1,6

ns ns 1,7 1,7

2008 2008

2009 2009

2010 2010

5 2 ---

-

---

---

---

---


Nombre pour 100 personnes de 14 ans et plus Vols personnels sans violence ni menace Vols commis

1,0

1,0

0,9

0,6

0,7

1 354 000

1 197 000

1 384 000

1 546 000

1 119 000

1 065 000

922 000

1 016 000

1 234 000

860 000

Tentatives de vols 275 000 368 000 312 000 258 000 ANNEXE 3. Tableaux 289 et000graphiques complémentaires Nombre pour 100 personnes de 14 ans 2,7 2,4 2,7 3,1 2,2 et significativité des variations annuelles et plus Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau A3. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus Tableau A3. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un sevoldéclarant victimes d’au moins un vol ou tentative de vol personnel de téléphone portable. personnel de téléphone portable. Période de victimation

2006

2007

2008

2009

2010

1,6

ns

--

-

--

1,7

--

--

--

1,1

++

ns

1,4

ns

Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'un vol personnel de téléphone portable en un an (% en données pondérées)

1,2 Variation non significative : ns

Baisse très significative :

Hausse très significative : ++

--

Hausse significative : +

Baisse significative : -

Champ 14 et ans plus Source : Enquêtes « Cadre de vie 2007à à2011, 2011, INSEE Champ : 14: ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de et vie sécurité et sécurité»» 2007 INSEE

Tableau A4. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant Tableau d’au A4. Significativité annuelles de la proportion de personnes 14 ans et plusou se menaces. déclarant victimes d’au moins un victimes moins un voldes ou variations tentative de vol personnel de téléphone portablede avec violences vol personnel de téléphone portable avec violences ou menaces.

Période de de victimation victimation Période

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

0,5 0,5

ns ns

--

ns ns

---

0,5 0,5

---

--

---

0,4 0,4

ns ns

--

0,4 0,4

---

Proportion de de personnes personnes de de 14 14 Proportion ans et et plus plus se se déclarant déclarant ans victimes d'un d'un vol vol personnel personnel de de victimes téléphone portable portable avec avec téléphone violences ou ou menaces menaces en en un un violences an (% (% en en données données pondérées) pondérées) an

0,3 0,3 Variation non non significative significative :: ns ns Variation

Baisse très très significative significative :: Baisse

Hausse très très significative significative :: ++ ++ Hausse

---

Hausse significative significative :: + + Hausse

Baisse significative significative :: -Baisse

Champ 14 et ans et plus Source :: Enquêtes Enquêtes Cadre de vie vie et sécurité sécurité 2007à à2011, à 2011, 2011, INSEE Champ 14 ans plus Source «« Cadre de 2007 INSEE Champ : 14:: ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de et vie et sécurité»» » 2007 INSEE

Tableau A5. Significativité des variations annuelles de la proportion de personnes de 14 ans et plus Tableau A5. A5. Significativité Significativité des des variations variations annuelles annuelles de de la la proportion de de personnes de de 14 ans ans et et plus plus se se déclarant déclarantvictimes victimesd’au d’aumoins moinsun un seTableau déclarant victimes d’au moins un vol ou tentative deproportion vol personnelpersonnes de téléphone14portable. vol personnel de téléphone portable. vol personnel de téléphone portable.

Période de de victimation victimation Période

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

1,2 1,2

ns ns

---

--

--

1,2 1,2

---

--

--

0,8 0,8

+ +

++ ++

1,0 1,0

ns ns

Proportion de de personnes personnes de de 14 14 Proportion ans et et plus plus se se déclarant déclarant ans victimes d'un d'un vol vol personnel personnel de de victimes téléphone portable portable sans sans téléphone violence ni ni menace menace en en un un an an violence (% en en données données pondérées) pondérées) (%

1,0 1,0 Variation non non significative significative :: ns ns Variation

Baisse très très significative significative :: Baisse

Hausse très très significative significative :: ++ ++ Hausse

---

Hausse significative significative :: + + Hausse

Baisse significative significative :: -Baisse

Champ : 14:: ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de et vie et sécurité»» » 2007 INSEE Champ 14 et ans et plus Source :: Enquêtes Enquêtes Cadre de vie vie et sécurité sécurité 2007à à2011, à 2011, 2011, INSEE Champ 14 ans plus Source «« Cadre de 2007 INSEE

Tableau A6. A6. Significativité Significativité des des variations variations annuelles annuelles du du nombre nombre estimé estimé de de vols vols et et tentatives tentatives de de vols vols personnels personnelsde detéléphones téléphonesportables. portables. Tableau

53 Période de victimation

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


Proportion de de personnes personnes de de 14 14 Proportion ans et et plus plus se se déclarant déclarant ans victimes d'un d'un vol vol personnel personnel de de victimes téléphone portable portable sans sans téléphone violence ni ni menace menace en en un un an an violence (% en en données données pondérées) pondérées) (%

1,2 1,2

---

--

--

0,8 0,8

+ +

++ ++

1,0 1,0

ns ns

ANNEXE 3. Tableaux et graphiques complémentaires 1,0 1,0 et significativité des-- variations annuelles ++ ++ Variation non non significative significative :: ns ns Variation

Baisse très très significative significative :: Baisse

Hausse très très significative significative :: Hausse

--

Hausse significative significative :: + + Hausse

Champ :: 14 14 ans ans et et plus plus Champ

Baisse significative significative :: -Baisse

Source :: Enquêtes Enquêtes « « Cadre Cadre de de vie vie et et sécurité sécurité » » 2007 2007 àà 2011, 2011, INSEE INSEE Source

Tableau A6. Significativité des variations annuelles du nombre estimé de vols et tentatives de vols personnels Tableau A6. Significativité Significativité des variations variations annuelles annuelles du du nombre nombre estimé estimé de de vols vols et et tentatives tentatives de de vols vols personnels personnels de de téléphones téléphones portables. portables. de téléphones portables. des Tableau A6. Période de de victimation victimation Période

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

2,2 2,2

ns ns

---

---

---

2,3 2,3

---

---

---

1,4 1,4

ns ns

ns ns

1,5 1,5

ns ns

Nombre estimé estimé de de vols vols Nombre personnels de de téléphones téléphones personnels portables pour pour 100 100 personnes personnes portables de 14 14 ans ans et et plus plus de

1,5 1,5 Variation non non significative significative :: ns ns Variation

Baisse très très significative significative :: Baisse

Hausse très très significative significative :: ++ ++ Hausse

---

Hausse significative significative :: + + Hausse

Baisse significative significative :: -Baisse

Champ : 14 14etans ans et plus Source :: Enquêtes Enquêtes « Cadre Cadre de vie vie et sécurité sécurité » 2007 2007à 2011, 2011, INSEE Champ plus Source « de et àà 2011, INSEE Champ : 14:ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité »» 2007 INSEE

Tableau A7. Significativité des variations annuelles de la proportion des hommes de 14 ans et plus Tableau A7. A7. Significativité Significativité des des variations variations annuelles annuelles de de la la proportion proportion des des hommes hommes de de 14 ans ans et et plus plus se se déclarant déclarant victimes victimes d’au d’au moins moins un un seTableau déclarant victimes d’au moins un vol ou tentative de vol personnel de téléphone14portable. vol personnel de téléphone portable. vol personnel de téléphone portable.

Période de de victimation victimation Période

2006 2006

2007 2007

2008 2008

2009 2009

2010 2010

1,8 1,8

ns ns

---

--

--

2,0 2,0

---

---

---

1,1 1,1

++ ++

+ +

1,5 1,5

ns ns

Proportion d’hommes d’hommes de de 14 14 Proportion ans et et plus plus se se déclarant déclarant ans victimes d'un d'un vol vol personnel personnel de de victimes téléphone portable portable en en un un an an téléphone (taux pour pour 100 100 habitants) habitants) (taux

1,4 1,4 Variation non non significative significative :: ns ns Variation

Baisse très très significative significative :: Baisse

Hausse très très significative significative :: ++ ++ Hausse

---

Hausse significative significative :: + + Hausse

Baisse significative significative :: -Baisse

Champ 14etans ans et plus Source :: Enquêtes Enquêtes « Cadre Cadre de vie vie et sécurité sécurité » 2007à 2011, 2011, INSEE Champ : 14::ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » » 2007 INSEE Champ 14 plus Source « de et 2007 àà 2011, INSEE

Tableau A8. Significativité des variations annuelles de la proportion de femmes de 14 ans et plus Tableau A8. Significativité des variations annuelles de la proportion de femmes de 14 ans et plus se déclarant victimes d’au moins un sevoldéclarant victimes d’au moins un vol ou tentative de vol personnel de téléphone portable. personnel de téléphone portable. Période de victimation

Proportion de femmes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'un vol personnel de téléphone portable en un an (taux pour 100 habitants)

2006

2007

2008

2009

2010

1,5

ns

-

-

--

1,5

-

ns

--

1,2

ns

ns

1,3

ns 1,1

Variation non significative : ns

Hausse très significative : ++ Hausse significative : +

Baisse très significative :

-Baisse significative : -

Champ 14 et ans plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité 2007à 2011, à 2011, INSEE Champ : 14: ans pluset Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » » 2007 INSEE

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

54


ans et plus se déclarant victimes d'un vol personnel de téléphone portable en un an (taux pour 100 habitants)

1,2

ns

ns

1,3

ns 1,1

ANNEXE 3. Tableaux et graphiques complémentaires -et significativité des variations annuelles Variation non significative : ns

Baisse très significative :

Hausse très significative : ++ Hausse significative : +

Champ : 14 ans et plus

Baisse significative : -

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau A9. Répartition des personnes de 14 ans et plus interrogées lors des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 selon la tranche d’âge exprimées en données brutes, en données pondérées, nombre brut de personnes Tableau A9.par Répartition personnes de 14 ans plus interrogées lors des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 selon la t interrogées tranche des d’âge, poids moyen desetrépondants de chaque tranche d’âge et proportion de personnes exprimées en données brutes, en données pondérées, nombre brut de personnes interrogées par tranche d’âge, poids moyen des répondan s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable sur 2 ans . tranche d’âge et proportion de personnes s’étant déclarées victimes de vols ou tentatives de vol de téléphone portable sur 2 ans Données brutes Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011

Personnes de 14 ans et plus

Nombre brut de Personnes interrogées

Données pondérées

Répartition en %

Effectifs en données pondérées Répartition en %

Poids Moyen

Proportion de Victimes déclarées de vols ou tentatives de vol personnels de téléphone portable sur 2 ans (en %)

85 271

100,0

100,0

2 965

2,6

Personnes de 14 ans à 23 ans

7 956

9,3

14,9

4 722

7,8

Personnes de 14 ans à 17 ans

2 619

3,1

6,1

5 880

8,2

Personnes de 18 ans à 23 ans

5 337

6,3

8,8

4 154

7,6

13 505

15,8

14,9

2 796

3,3

Personnes de 24 ans à 29 ans

6 832

8,0

7,7

2 843

4,0

Personnes de 30 ans à 34 ans

6 673

7,8

7,2

2 747

2,6

14 270

16,7

18,1

3 199

2,0

Personnes de 35 ans à 39 ans

7 390

8,7

8,6

2 958

1,9

Personnes de 40 ans à 44 ans

6 880

8,1

9,4

3 457

2,0

21 047

24,7

24,0

2 885

1,6

Personnes de 45 ans à 49 ans

6 528

7,7

8,2

3 162

1,8

Personnes de 50 ans à 54 ans

6 898

8,1

7,6

2 793

1,8

Personnes de 55 ans à 59 ans

7 621

8,9

8,2

2 731

1,3

12 347

14,5

12,9

2 652

1,0

Personnes de 60 ans à 64 ans

7 202

8,4

8,0

2 793

1,1

Personnes de 65 ans à 69 ans

5 145

6,0

5,0

2 453

0,8

10 041

11,8

9,6

2 409

0,4

Personnes de 70 ans à 74 ans

5 064

5,9

4,8

2 404

0,4

Personnes de 75 ans à 79 ans

4 977

5,8

4,8

2 414

0,5

Personnes de 80 ans et plus

6 105

7,2

5,6

2 332

0,2

Personnes de 80 à 84 ans

3 609

4,2

3,4

2 356

0,3

Personnes de 85 ans et plus

2 496

2,9

2,3

2 297

0,1

Personnes de 24 ans à 34 ans

Personnes de 35 ans à 44 ans

Personnes de 45 ans à 59 ans

Personnes de 60 ans à 69 ans

Personnes de 70 ans à 79 ans

Champ : 14 ans et plus

Champ : 14 ans et plus

55

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité 200

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique Tableau AM1. Résultats bruts extraits des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives Annexe 4 : Tableaux à caractère méthodologique de vols personnels avec violences ou menaces déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes Annexe 4 : Tableaux à caractère méthodologique déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé Tableau AM1. Résultats bruts extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces déclarés parrécent les personnes 14 ou ans sur et plus : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone lors de l’acte le plus sur 2de ans 1 an. Tableau AM1. Résultats bruts extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels avec violences portable a été volé ou a tenté d’être volé lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an ou menaces déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé lors Enquêtes de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 Enquête Enquête Enquête Enquête Enquête DM Enquêtes 2007 à 2011 - Données brutes 2007 2008 2009 2010 2011 Résultats 2007 à 2011 Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" Enquête Enquête Enquête Enquête Enquête cumulées Résultats 2007 à 2011 - Données brutes DM 2007 2008 2009 2010 2011 Nombre de personnes de 14 ans et plus cumulées 85 271 17 496 17 176 17 123 16 518 16 958 interrogées Nombre de personnes de 14 ans et plus 85 271 17 496 17 176 17 123 16 518 16 958 De 2005/06 à interrogées Période de référence 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10 2009/10 De 2005/06 à Période de référence 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10 Nombre de personnes de 14 ans et plus 2009/10 se déclarant victimes d'au moins un Nombre de tentative personnes 14personnel ans et plus vol ou une dede vol 764 178 166 134 134 152 se déclarant victimes d'au moins un avec violences ou menaces vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans (lors des 2 années civiles 764 178 166 134 134 152 avec violences ou menaces précédant l’enquête) sur deux ans (lors des 2 années civiles dont précédant l’enquête) Personnes déclarant que lors de l’acte dont le plus récent sur 2 ans Personnes déclarant que lorsvolé de l’acte un téléphone portable a été ou a le plus récent surtentative 2 ans fait l’objet d’une de vol un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Dont Victimation sur 1 an

263

58

65

49

43

48

263

58

65

49

43

48

De 2006 à 2010 De 2006 à 2010

2006

2007

2008

2009

2010

Dont Victimation sur 1 an 2006 2007 2008 2009 2010 Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un Nombre de tentative personnes 14personnel ans et plus vol ou une dede vol 431 109 85 77 72 88 se déclarant victimes d'au moins un avec violences ou menaces vol ou une tentative de vol personnel sur 1 an (lors de l’année civile 431 109 85 77 72 88 avec violences ou menaces précédant l’enquête) sur 1 an (lors de l’année civile dont précédant l’enquête) Personnes déclarant que lors de l’acte dont le plus récent sur 1 an 144 35 34 26 23 26 Personnes déclarant que lorsvolé de l’acte un téléphone portable a été ou a le plus récent surtentative 1 an fait l’objet d’une de vol 144 35 34 26 23 26 un téléphone portable a été volé ou a Champ : 14 ans et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE fait l’objet tentative Champ : 14 ansd’une et plus de vol Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM2. Résultats bruts extraits des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de volsAM2. personnels sans extraits violence ni menace déclarés par les de personnes desur14 ettentatives plus : Nombre de victimes Tableau Résultats bruts des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 les ans vols et de vols personnels sans violence ni menace déclarés par les personnes dedont 14 ans et plus : ayant Nombredéclaré de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1aan dont victimes ayant déclaré déclarées sur 2 ans ou sur 1 an victimes qu’un téléphone portable été volé ou a tenté d’êtrequ’un volétéléphone Tableau AM2. Résultats bruts extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels sans violence ni portable a été volé ou a tenté d’être volé lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an menace déclarés les récent personnes ans et sur plus1 : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone lors de l’acte lepar plus surde214 ans ou an. portable a été volé ou a tenté d’être volé lors Enquêtes de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an 2007 à 2011 Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" Enquête Enquête Enquête Enquêtes Résultats 2007 à 2011 - Données brutes DM 2007 2008 2009 Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 Enquête Enquête Enquête cumulées 2007 à 2011 - Données brutes DM 2007 2008 2009 Résultats Nombre de personnes de 14 ans et plus cumulées 85 271 17 496 17 176 17 123 interrogées Nombre de personnes de 14 ans et plus 85 271 17 496 17 176 17 123 De 2005/06 à interrogées Période de référence 2005/06 2006/07 2007/08 2009/10 De 2005/06 à Période de référence 2005/06 2006/07 2007/08 Nombre de personnes de 14 ans et plus 2009/10 se déclarant victimes d'au moins un Nombre de tentative personnes 14personnel ans et plus vol ou une dede vol 2 635 610 514 507 se déclarant d'au moins un sans violencevictimes ni menace vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans (lors des 2 années civiles 2 635 610 514 507 sans violence ni menace précédant l’enquête) sur deux ans (lors des 2 années civiles dont précédant l’enquête) Personnes déclarant que lors de l’acte dont le plus récent sur 2 ans Personnes déclarant que lorsvolé de l’acte un téléphone portable a été ou a le plus récent surtentative 2 ans fait l’objet d’une de vol un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Dont Victimation sur 1 an

Champ : 14 ans et plus

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

Enquête 2011 Enquête 2011

16 518

16 958

16 518 2008/09

16 958 2009/10

2008/09

2009/10

528

476

528

476

615

147

119

119

123

107

615

147

119

119

123

107

De 2006 à 2010 De 2006 à 2010

2006

2007

2008

Dont Victimation sur 1 an 2006 2007 2008 Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un Nombre de tentative personnes 14personnel ans et plus vol ou une dede vol 1 523 360 290 290 se déclarant d'au moins un sans violencevictimes ni menace vol ou une tentative de vol personnel sur 1 an (lors de l’année civile 1 523 360 290 290 sans violence ni menace précédant l’enquête) sur 1 an (lors de l’année civile dont précédant l’enquête) Personnes déclarant que lors de l’acte dont le plus récent sur 1 an 348 89 67 60 Personnes déclarant que lorsvolé de l’acte un téléphone portable a été ou a le plus récent surtentative 1 an fait l’objet d’une de vol 348 89 67 60 un téléphone portable a été volé ou a Champ : 14 ans et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE fait l’objet d’une tentative de vol

Champ : 14 ans et plus

Enquête 2010 Enquête 2010

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

2009

2010

2009

2010

311

272

311

272

71

61

71

61

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

56


ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

Tableau AM3. Résultats bruts extraits des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an Tableau AM3. Résultats bruts extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes 14 ans et aux plus :2Nombre de victimes déclarées sur ans ou sur 1 an selonet leurs réponses aux 2 questions de victimation sur les vols selon leursderéponses questions de victimation sur2les vols personnels tentatives. personnels et tentatives

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulées

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - Données brutes DM Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées

85 271 De 2005/06 à 2009/10

Période de référence Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

Enquête 2007

Enquête 2008

17 496 2005/06

Enquête 2009

17 176 2006/07

Enquête 2010

17 123 2007/08

Enquête 2011

16 518 2008/09

16 958 2009/10

3 342

767

670

635

648

622

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces

764

178

166

134

134

152

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace

2 635

610

514

507

528

476

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces et de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace sur 2 ans

57

21

10

6

14

6

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête) dont

De 2006 à 2010

Dont Victimation sur 1 an Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

2006

2007

2008

2009

2010

1 933

461

372

363

379

358

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces

431

109

85

77

72

88

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace

1 523

360

290

290

311

272

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces et de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace sur un an

21

8

3

4

4

2

sur un an (lors l’année civile précédant l’enquête) dont

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Note de lecture : Lors des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011, 764 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vols personnels avec: lors violences ou menaces et 2 635de de2007 vols àou tentatives de vols personnels ni menace, elles sont Note de lecture des enquêtes «Cadresur de 2vieans et sécurité» 2011, 764 personnes de 14 ans etsans plus violence ont déclaré avoir été victimes deen volsparticulier 57 à s’être déclarées victimes à ladefois vols ou tentatives de vols violences menaces » ou «de sans ni menace » surni2 menace, ans. On elles en déduit que 3 342 personnes de ou tentatives volsdepersonnels avec violences ou personnels menaces sur«2avec ans et 2 635 deouvols ou tentatives volsviolence personnels sans violence 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vols personnels sur 2 ans.

sont en particulier 57 à s’être déclarées victimes à la fois de vols ou tentatives de vols personnels « avec violences ou menaces » ou « sans violence ni menace » sur 2 ans. On en déduit que 3 342 personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de vols ou tentatives de vols personnels sur 2 ans.

57

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

Tableau AM4. Résultats bruts extraits des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Répartition des victimes déclarées sur 2 ans ou sur AM4. Résultats extraits des enquêtes 1 Tableau an selon la nature debruts la dernière atteinte en "Cadre date. de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par personnes de 14 ans et plus : Répartition des victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an selon la nature de la dernière atteinte en date Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - Données brutes DM Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées Période de référence Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulées 85 271 De 2005/06 à 2009/10

Enquête 2007

Enquête 2008

17 496 2005/06

Enquête 2009

17 176 2006/07

Enquête 2010

17 123 2007/08

Enquête 2011

16 518 2008/09

16 958 2009/10

3 342

767

670

635

648

622

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces lors de l’acte le plus récent sur 2 ans

741

170

162

131

129

149

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace lors de l’acte le plus récent sur 2 ans

2 601

597

508

504

519

473

7

4

0

0

0

3

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête)

Dont Victimes pour lesquelles le type de l’acte le plus récent a été tiré aléatoirement* Dont Victimation sur 1 an Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

De 2006 à 2010

2006

2007

2008

2009

2010

1 933

461

372

363

379

358

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel avec violences ou menaces lors de l’acte le plus récent sur 1 an

423

106

84

75

71

87

Victimes déclarées de vol ou tentative de vol personnel sans violence ni menace lors de l’acte le plus récent sur 1 an

1 510

355

288

288

308

271

4

3

0

0

0

1

sur un an (lors l’année civile précédant l’enquête)

Dont Victimes pour lesquelles le type de l’acte le plus récent a été tiré aléatoirement*

Champ et plus Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité« » 2007deà vie 2011, INSEE» 2007 à 2011, INSEE Champ : 14: 14 ans ans et plus Source : Enquêtes Cadre et sécurité

nécessaire lorsqu’une personne déclare avoir été victime la «fois vols ou tentatives de vols avec personnels violences» ou menaces » et de « vols (*)*CCela ela estest nécessaire lorsqu’une personne déclare avoir été victime à la foisàde volsde ou«tentatives de vols personnels violencesavec ou menaces tentatives deou vols personnels sanspersonnels violence ni menace » sur 2 ans (ou sur2 un mois et l’année dedatation l’acte lede plus récent et de « vols tentatives de vols sans violence ni menace » sur ansan), (ou et surque un le an), et que le moisde et datation l’année de l’acte le de chacune des 2 victimat est même. tirage des aléatoire entre «est vols ou tentatives vols personnels violencesdeouvols menaces » etavec « vols ou tentatives de vols personnels sans violenc pluslerécent de Le chacune 2 victimations le même. Le tiragedealéatoire entre « volsavec ou tentatives personnels violences ou menaces » menace » a été effectué en affectant à chaque acte une valeur numérique comprise entre 0 et 1 avec la fonction « ALEA » du logiciel Excel de Microsoft® et en choisiss et « vols ou tentatives de vols personnels sans violence ni menace » a été effectué en affectant à chaque acte une valeur numérique comprise entre 0 et 1 avec comme l’acte le plus récent celui ayant la valeur la plus faible. la fonction « ALEA » du logiciel Excel de Microsoft® et en choisissant comme l’acte le plus récent celui ayant la valeur la plus faible.

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

58


ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

Tableau AM5. Résultats bruts extraits des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces sur 2 ans (ou sur 1 an) ou lors de l’acte le plus récent sans violence ni menace sur 2 ans (ou sur 1 an). Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - Données brutes DM Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulées 85 271 De 2005/06 à 2009/10

Période de référence Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans qui, lors de la description de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou de l’acte le plus récent sans violence ni menace, ont déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé dont Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces sur 2 ans un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sans violence ni menace sur 2 ans un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

dont Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent avec violences ou menaces sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sans violence ni menace sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

2005/06

17 176 2006/07

Enquête 2010

17 123 2007/08

Enquête 2011

16 518 2008/09

16 958 2009/10

180

168

164

155

263

58

65

49

43

48

615

147

119

119

123

107

8

2

4

0

2

0

2006

2007

2008

2009

2010

490

123

100

86

94

87

144

35

34

26

23

26

348

89

67

60

71

61

2

1

1

0

0

0

Personnes déclarant qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol à la fois lors de l’acte avec violences et menaces le plus récent et lors de l’acte sans violence ni menace le plus récent sur 1 an Champ : 14 ans et plus

17 496

Enquête 2009

203

De 2006 à 2010

Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur un an qui, lors de la description de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou de l’acte le plus récent sans violence ni menace, ont déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé

Enquête 2008

870

Personnes déclarant qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol à la fois lors de l’acte avec violences et menaces le plus récent et lors de l’acte sans violence ni menace le plus récent sur 2 ans Dont Victimation sur 1 an

Enquête 2007

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM6. Résultats bruts extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an ayant dit qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - Données brutes DM Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées Période de référence Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans qui, lors de la description de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou de l’acte le plus récent sans violence ni menace, ont déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol lors de

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulées 85 271 De 2005/06 à 2009/10

870

Enquête 2007

17 496 2005/06

203

Enquête 2008

17 176 2006/07

180

Enquête 2009

17 123 2007/08

168

Enquête 2010

16 518 2008/09

164

59 868

203

180

Enquête 2011

16 958 2009/10

155

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012 167

163

155


ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

Tableau AM6. Résultats bruts extraits des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Nombre de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an ayant dit qu’un téléphone portable a été volé ou a tenté d’être volé lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an. Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulées

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 - Données brutes DM Nombre de personnes de 14 ans et plus interrogées

85 271 De 2005/06 à 2009/10

Période de référence

Enquête 2007

Enquête 2008

17 496 2005/06

Enquête 2009

17 176 2006/07

Enquête 2010

17 123 2007/08

Enquête 2011

16 518 2008/09

16 958 2009/10

Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur deux ans qui, lors de la description de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou de l’acte le plus récent sans violence ni menace, ont déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

870

203

180

168

164

155

Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans

868

203

180

167

163

155

2

0

0

1

1

0

Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol sur 2 ans, mais pas lors de l’acte le plus récent De 2006 à 2010

Dont Victimation sur 1 an

2006

2007

2008

2009

2010

Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sur un an qui, lors de la description de l’acte le plus récent avec violences ou menaces, ou de l’acte le plus récent sans violence ni menace, ont déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

490

123

100

86

94

87

Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 1 an

490

123

100

86

94

87

Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol sur 1 an, mais pas lors de l’acte le plus récent

0

0

0

0

0

0

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM7. Résultats pondérées extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels avec violences ou menaces déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Proportion de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 – % en Données pondérées DM

Période de référence

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulés exprimés en moyenne sur la période de référence

Enquête 2007

Enquête 2008

Enquête 2009

Enquête 2010

Enquête 2011

Sur 2 ans (de 2005/06 à 2009/10)

2005/06

2006/07

2007/08

2008/09

2009/10

Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête) dont

Proportion de personnes déclarant que

1,0

1,0

1,1

60

0,8

0,9

1,0


l’acte le plus récent sur 1 an Un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol sur 1 an, mais pas lors de l’acte le plus récent

0

0

0

0

0

0

ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM7. Résultats pondérées extraits des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives deRésultats vols personnels violences ou menaces déclarés par les personnes de les 14 vols ans etettentatives plus : Proportion de Tableau AM7. pondérées avec extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur de vols personnels avec violences ou menaces déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Proportion de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an. Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 – % en Données pondérées

DM

Période de référence Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulés exprimés en moyenne sur la période de référence

Enquête 2007

Enquête 2008

Enquête 2009

Enquête 2010

Enquête 2011

Sur 2 ans (de 2005/06 à 2009/10)

2005/06

2006/07

2007/08

2008/09

2009/10

1,0

1,0

1,1

0,8

0,9

1,0

0,4

0,4

0,5

0,3

0,4

0,3

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête) dont Proportion de personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 2 ans un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

Sur un an (de 2006 à 2010)

Dont Victimation sur 1 an Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel avec violences ou menaces

2006

2007

2008

2009

2010

0,6

0,7

0,6

0,4

0,5

0,6

0,2

0,3

0,3

0,1

0,2

0,2

sur 1 an (lors de l’année civile précédant l’enquête) dont Proportion de personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

44

Tableau AM8. Résultats pondérés extraits des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels sans violence ni menace déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Proportion de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet Tableau AM8. Résultats pondérés extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels sans violence ni menacede déclarés par de les personnes de 14 récent ans et plus Proportion d’une tentative vol lors l’acte le plus sur: 2 ans ou de survictimes 1 an. déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 – % en Données pondérées

DM

Période de référence Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sans violence ni menace

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulés exprimés en moyenne sur la période de référence

Enquête 2007

Enquête 2008

Enquête 2009

Enquête 2010

Enquête 2011

Sur 2 ans (de 2005/06 à 2009/10)

2005/06

2006/07

2007/08

2008/09

2009/10

3,4

3,5

3,4

3,3

3,5

3,1

0,9

0,9

1,0

0,8

0,8

0,7

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête) dont Proportion de personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 2 ans un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

Sur un an (de 2006 à 2010)

Dont Victimation sur 1 an Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sans violence ni menace

2006

2007

2008

2009

2010

2,0

2,2

1,9

1,9

2,1

1,8

0,5

0,5

0,5

0,4

0,5

0,4

sur 1 an (lors de l’année civile précédant l’enquête) dont Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Champ : 14 ans et plus

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM9. Résultats pondérés extraits des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Proportion de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an

61

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité"

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012


2010) Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel sans violence ni menace

2,0

2,2

1,9

1,9

2,1

1,8

sur 1 an (lors de l’année civile précédant l’enquête)

ANNEXE 4. Tableaux à caractère méthodologique

dont Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Champ : 14 ans et plus

0,5

0,5

0,5

0,4

0,5

0,4

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Tableau AM9. Résultats pondérés extraits des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2007 à 2011 sur les vols et tentatives de vols personnels déclarés par les personnes de 14 ans et plus : Proportion de victimes déclarées sur 2 ans ou sur 1AM9. an Résultats dont victimes ayant déclaré qu’un"Cadre téléphone portable volé ousur faitlesl’objet tentative de vol lors Tableau pondérés extraits des enquêtes de vie et sécurité" a deété 2007 à 2011 vols et d’une tentatives de vols personnels déclarés par les l’acte personnes de 14récent ans et plus de victimes de le plus sur:2Proportion ans ou sur 1 an. déclarées sur 2 ans ou sur 1 an dont victimes ayant déclaré qu’un téléphone portable a été volé ou fait l’objet d’une tentative de vol lors de l’acte le plus récent sur 2 ans ou sur 1 an

Enquêtes "Cadre de vie et sécurité" 2007 à 2011 – % en Données pondérées

DM

Période de référence

Proportion de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

Enquêtes 2007 à 2011 Résultats cumulés exprimés en moyenne sur la période de référence

Enquête 2007

Enquête 2008

Enquête 2009

Enquête 2010

Enquête 2011

Sur 2 ans (de 2005/06 à 2009/10)

2005/06

2006/07

2007/08

2008/09

2009/10

4,3

4,4

4,4

4,1

4,4

4,1

1,2

1,3

1,4

1,1

1,2

1,1

sur deux ans (lors des 2 années civiles précédant l’enquête) dont Proportion de personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 2 ans un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol

Sur un an (de 2006 à 2010)

Dont Victimation sur 1 an

Nombre de personnes de 14 ans et plus se déclarant victimes d'au moins un vol ou une tentative de vol personnel

2006

2007

2008

2009

2010

2,5

2,8

2,5

2,3

2,6

2,4

0,7

0,8

0,8

0,5

0,7

0,6

sur 1 an (lors de l’année civile précédant l’enquête) dont Personnes déclarant que lors de l’acte le plus récent sur 1 an un téléphone portable a été volé ou a fait l’objet d’une tentative de vol Champ : 14 ans et plus

Champ : 14 ans et plus

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

Source : Enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007 à 2011, INSEE

***

Grand Angle n°31 © INHESJ 2012

62

45

GRAND ANGLE 31  

GRAND ANGLE 31