Page 1

Scénographie Technologie #2

samedi

11

novembre

2017

Une jour né e m a r a t h o n p o u r s ’ i n i t i e r à l a s c é n o g r a p h i e e n t r e te c h n o l o g i e , m é m o i r e e t e s p a c e

F r é d é r i q u e A ï t - To u a t i , Fra n c k A n c e l , N i c o l a s B a l l e t , N a d i a B a r r i e n t o s, R u e d i B a u e r, M a r j o l a i n e B é l a n d , J u l i e n B r u n , É r i c C a s s a r, Ja c q u e l i n e C a u x , C h r i s t e l l e D e r r é , N i c o l a s D ’ I n c a , E m m a n u e l l e G a n g l o f f, J e a n - Ja c q u e s G ay, O l i v i e r G u i l l e r m i n e t , M a r i n e Ka i s e r, L a u r e n t L e s c o p, S a m a n t h a M a u r i n , Ya n n M i n h , J e a n - M a r c M u s i a l , M a n o n P i c a r d , V i r g i n i e D i R i c c i , O s k a r S c h l e m m e r, J u l i a S t e r n , B r u n o S u n e r, G a ë l l e T h é va l , S t é p h a n i e Ve r i n

Amphithéâtre Les Grands Voisins Ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul 82, Avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris ©

Céline

Paul

https://lesgrandsvoisins.org/


Te c h n o l o g i e 09h00 Franck Ancel Du Conteneur Théâtre au Nuraghe Théâtre 1998-2018 Franck Ancel, doctorant à l’Université Lorraine, de la psychanalyse au yoga en passant par la méditation, ce marathonien incorpore une mémoire de l’art par-delà le spectacle et navigue sur des unités d’espaces dans un chaos temporel depuis trois décennies. 0 9 h 3 0 Ya n n M i n h Scénographies cybersexuelles. Dispositifs et mise en scènes cybersexuelles BDSM dans le cyberespace des Mondes Persistants. Présentations de différentes scénographies virtuelles emblématiques des relations sexuelles dématérialisées via Avatars numériques dans le métaverse de Second Life par Yann Minh, artiste chercheur en nouveaux medias, écrivain, conférencier. 10h00 Nicolas Ballet Man-Amplified. (Trans/Post) humanisme et musiques industrielles Nicolas Ballet est doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (centre de recherche HiCSA). Il y prépare une thèse en histoire de l’art contemporain sur la culture visuelle des musiques industrielles en Europe, aux États-Unis et au Japon (1969-1991). 10h30 Studio Bruyant Technologies pour l’art. Bruyant est un studio de création composé d’ingénieurs, de musiciens et d’artistes visuels. Le collectif crée installations et performances autour des interactions entre réel et virtuel. Les expériences empruntent autant à l’art génératif qu’au jeu vidéo, et proposent également une dimension sociale et participative. 11h00 Jean- Jacques Gay Le Petit Théâtre du Virtuel Aux origines de synesthésie.com et de spamm.fr, curateur, auteur-réalisateur et critique d’art, Jean Jacques Gay interroge les médias digitaux interactifs face à un spectateur augmenté. Auteur du prototype Theatromania (application nomade sur les collections des Arts du Spectacle de la BnF) JJGay observe comment les technologies VR proposent à chacun de se jouer (d’) un petit théâtre d’ombres et d’expériences sensorielles pas si nouvelles que ça ! 11h30 Christelle Derré Manon Picard L.I.L.I. L’Installation de Lecture Immersive, une expérience de lecture virtuelle et sensorielle  Une proposition littéraire et artistique de Collectif Or Normes représenté par

Christelle Derré (directrice artistique, artiste transmédia, metteure en scène et co-gérante de Collectif Or Normes) et Manon Picard (doctorante à l’UTC - domaine de recherche : littérature numérique). 12h00 Marjolaine Béland Écran(s) : phase/déphasage L’image diffusée sur écran est-elle plus réelle que le réel pour le spectateur ? Cette communication propose une exploration sur les possibilités créatives de la diffusion simultanée dans une installation artistique. Marjolaine Béland s’intéresse aux formes de créations médiatiques disruptives. Elle est professeure associée à l’École des médias de l’UQAM (Montréal). 12h30 Julien Brun Téléprésence artistique Julien Brun, metteur en scène et scénographe. La téléprésence, c’est la présence à distance; c’est l’utilisation du réseau au service de la rencontre d’êtres vivants et d’espaces que la distance sépare. Elle permet d’explorer et repousser les notions de présence et d’absence, d’espace réel et imaginé ; de redéfinir les conventions spatiales et collaborationnelles. Mémoire 13h00 Oskar Schlemmer Ballet Triadique Une projection avec le soutien du CN D “En somme la forme et les couleurs en mouvement s’inscrivent à l’intérieur d’un cadre, d’un périmètre, ils produisent de l’espace, et cet espace, à son tour, remodèle et remet en cause.” Jacques Polieri à propos du Ballet Triadique, octobre 1978 . 13h30 Virginie Di Ricci et Jean-Marc Musial Une projection de la compagnie Terribità Le film ROMA AMOR puise au fond des codes de la théâtralité et de l’art romain et à la source des textes antiques pour mettre en scène et en images une histoire Julio-Claudienne, d’Auguste à Néron, fragmentée et terrifiante, une fantasmagorie. 14h00 Nadia Barrientos Les Théâtres de la Mémoire et leurs tombeaux: sorcellerie et contre-envoûtement Nadia Barrientos, historienne de l’art et des traditions, son travail abouche à réveiller les hantises que la représentation fige dans les discours et à contre-envoûter les destins institutionnels de la mémoire, pour redonner souffle à l’intuition que l’imaginaire est l’outil vivant et offensif des métamorphoses. 14h30 Nicolas D’Inca Mudra, un théâtre de l’espace

Au cœur de la contre-culture américaine bien qu’issu du bouddhisme tibétain, Chögyam Trungpa mit en scène l’intensification de la présence dans le théâtre moderne. Là où corps, parole et esprit se mêlent à l’espace. Nicolas D’Inca est psychologue, hypnothérapeute, méditant. 15h00 Jacqueline Caux Xanki Schawinsky “le fantôme du Bauhaus” Lorsque l’on parle des origines de la performance il y a toujours un point aveugle : on va toujours se référer au premier happening de John Cage, qui a eu lieu en 1952 au Black Mountain College, en oubliant que s’y est exprimé là, avant Cage, “le fantôme du Bauhaus” Xanki Schawinsky... 15h30 Gaëlle Théval Gaëlle Théval poursuit des recherches sur les poésies expérimentales (poésie visuelle et sonore, performance). Elle s’intéresse aux médiations du poème et aux relations entre poésie et art contemporain. Principales publications : Poésies ready-made, XX-XXIe siècles (l’Harmattan 2015), Livre/ Poésie : une histoire en pratique(s) (Les Cendres, 2017), Poésie & Performance (Cécile Default, à paraître). Espace 16h00 Marine Kaiser e t S t é p h a n i e Ve r i n “Chéri”, La Ballade de Kaiser et Qasimov travaillent à se promener. Leurs conversations et leurs observations composent un reportage situé parcourant l’espace public. La représentation des femmes, l’aménagement urbain, le langage ainsi que le comportement des plantes se présentent comme sujets de circulation entre l’intime et le public. 16h30 Laurent Lescop, Emmanuelle Gangloff, Bruno Suner La cage de scène virtuelle : à la recherche de la ligne structurante d’un spectacle. Par Laurent Lescop, Emmanuelle Gangloff, Bruno Suner de l’ENSA, Nantes. Le projet ScénographIA facilite la production et la diffusion de spectacles d’opéra dans différents théâtres en assurant une qualité identique de l’œuvre présentée. Il s’agit concrètement de définir et de proposer une méthodologie et des outils numériques d’assistance à la conception et à l’étude technique pour les projets de spectacle. 17h00 Samantha Maurin Trouble entre fiction et réalité : expérimenter la relation au spectateur First Life est un parcours-spectacle

en réalité augmentée créé par le groupe Ici-Même [Paris]. Son écriture et sa réception par le public révèlent la manière dont le trouble entre fiction et réalité questionne la relation au spectateur. 17h30 Éric Cassar Smart-cities : scénographies, technologies et libertés L’architecture c’est, aussi, (co)ordonner les matières ; l’urbanisme c’est, aussi, (co)ordonner les vides. Liés, l’un et l’autre produisent des scénographies imaginées et/ou induites dans la ville. Scénographies où les habitants – plus ou moins libres ? – sont à la fois acteurs et spectateurs des et dans les espaces. 18h00 Frédérique A ï t - To u e t i Le théâtre comme espace d’expérimentation politique A partir de l’expérience collective du Théâtre des négociations / Make it Work (Nanterre-Amandiers, 2015) et du projet en cours intitulé “Occupy Earth”, menés en collaboration avec Philippe Quesne et Bruno Latour, Frédérique Aït-Touati (CNRS-EHESS / zonecritique.org) évoquera les implications politiques d’une définition élargie de l’espace théâtral en tant qu’espace heuristique, espace public, et espace de modélisation expérimentale. 18h30 Ruedi Baur De la mise en scène de l’information Où seront abordés des thèmes ayant trait: - aux espaces public, - au passage entre un design de concurrence et un design de relation, - au temps réel, à la mémoire et au futur, - au contexte, - à la coordination visuelle, - au mode de représentation, - au questionnement, - à l’autoritarisme de certains modes de représentation, - au partage, - aux interdépendances, - aux systèmes ouverts capables d’évolution, - à l’intelligibilité, - à l’invisible comme au visible, - à la responsabilisation, - au citoyen de l’ici et du monde. ..h.. Julia Stern Julia Stern est une artiste plasticienne, compositrice de musique acousmatique et praticienne en hypnose ericksonienne. Ses créations visuelles et sonores se proposent sous la forme d’expériences immersives et sensorielles. En tant qu’artiste comme en tant que thérapeute, elle invite à une forme d’écoute écologique, explore différentes façons de dialoguer avec l’espace et la matière, en quête des nuances sensibles du vivant.


Jacques Polieri 1998 © photo Pascal Dolémieux

Quinze ans après avoir découvert la scénographie d’avant-garde avec un manifeste d’Enrico Prampolini, j’ai coordonné la journée d’étude Scénographie et Technologie, en même temps que la rétrospective du scénographe visionnaire Jacques Polieri, en 2002 à la Bibliothèque nationale de France. Trois générations après cette découverte initiatique, après la chute du mur de Berlin, de la numérisation à l’échelle planétaire et 15 ans après Paris, j’initie un deuxième rendez-vous dans cette capitale avec Scénographie & Technologie par delà le spectacle, le samedi 11 novembre 2017.   En satellite de Performa à New-York, S&T ne se limite à aucune discipline artistique en traversant les frontières de la création contemporaine. S&T déploiera une scène, tant pour l’esprit que par le corps, en invitant tant les praticiens que des théoriciens.   Cet événement se déroulera autour d’une centaine de participants et de 21 intervetions gratuites, grâce à vous, dans l’amphithéâtre des Grands Voisins à Paris. Pour l’organisation (location et communication) votre soutien sous forme de dons sera le bienvenu à l’entrée. Franck Ancel

Remerciements à : Caroline Carrion BROADWAY 1602 Gallery, Nicolas Villodre, Virginie Aubry du CN D, Daniel Schawinsky, The Xanti Schawinsky Estate, Isabelle Andreani Captation vidéo de la journée par https://www.enreportagepermanent.com Teaser réalisé par iomai Graphisme : Céline Paul

Scénographie & Technologie #2  

Une journée marathon pour s'initier à la scénographie entre technologie, mémoire et espace. Entrée libre sur don dans l'amphithéâtre des Gra...

Advertisement