Issuu on Google+


PLAYLIST TAME IMPALA > Apocalypse dreams

La rédaction essaie de ne pas perdre la main… tabletop.

L’EDITO Le cercle. La roue. Parfaits symboles de l’infinie répétition d’un mouvement, d’un cycle. Comme celui du plaisir de rider. De surfer, de rouler. Infinie répétition ? Pas si sûr… Selon les Mayas, nos heures seraient comptées (mieux ! on joue peut être les prolongations à l’heure où vous lisez ces lignes !!!)… Si ce n’est pas le cas, nous repartirions bien pour quelques tours de roue, rides et autres jumps! Alors pour ce numéro 4, nous avons doublé la dose de terre, de béton, de bosses et de rampes ; l’action que nous vous y présentons en BMX, Skate, Roller ou Trott’ nous emmène faire un tour off the wall autour de la Corse et même jusqu’à Peynier, en provence, pour un événement de haut vol. Et puis la riche actu’ locale en BMX race a convaincu Francis d’y mettre un coup de projo, de Bastia à Sagone ! Sur l’eau, les participants de la S.U.P. Paddle Race de Capo nous emmènent, eux, au large d’I Sanguinari. Enfin, U Zurf vous donne des idées voyages pour vos sessions d’hiver en vous suggérant les bienfaits et la proximité des vagues marocaines !! Pour prendre cette fin d’année et le début de la prochaine en roue libre, prendre le large sur les mois écoulés, avant de se calfeutrer dans l’ambiance de Noël, se ressourcer et profiter des grands espaces sous les lumières d’hiver. De la mer à la montagne et vice-versa, comme toujours. Da qui’ e d’altro’, you surf !


>4 SAISON 1

DECEMBRE 2012

U BUZZ PHOTO COUVERTURE Filipe Photo : Jean-Phillipe Di Grazia

U ZURF

5, rue du Bataillon de choc, 20090 Ajaccio Tel : 04 95 23 30 17 uzurf.co@gmail.com Rédaction Jean-Phillipe Di Grazia Alain Riera Photographie Stéphane Desjobert Jean-Phillipe di Grazia Martine Desjobert Maquette SARL DESJOBERT Fabienne Terrone Cianfarani Illustration Marc Goncalves Dume Santoni Remerciement Fred «Titus» Cianfarani Alex Dropsy Daniela Odesser Gilles Perez Eric le Belge Impression Papier recyclé

5 7

9

Factory Sk8shop ASEC, Uzurf au musée de la Corse Une rampe à Bonifacio BD JO le goéland

U FOCUS

10 COMME SUR DES ROULETTES 12 BIG AIR AJACCIO 20 VANS KILL THE LINE 24 BMX RACING CORSICA 33 SURFTRIP AU MAROC 42 STAND UP PADDLE RACE CAPO DI FENO

U LIFE 48 Pourquoi faut-il se préparer physiquement ?

U SHOP 50

U MONSTER SHOP

U ROSCOPE 58

Ce que l’avenir vous réserve

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK facebook/francis uzurf

5


PLAYLIST Jonathan Boulet> You’re a Animal

6 U ZURF / DECEMBRE 2012


FACTORY SK8SHOP

Pierre Maestracci, le boss du Factory Sk8shop à Bastia a récemment réinstallé sa boutique sur « le Boulevard » (Paoli, donc !) à Bastia. Auparavant un peu à l’étroit dans son ancienne caverne d’Ali Baba sur le boulevard Graziani, c’est à présent dans un superbe espace lumineux, accueillant et qui sent bon le grind que vous sont présentés matos et textiles pour le panache que vous méritez : retrouvez les produits Element, Vans, Supra, Gravis, Ozed Co... La boutique vibre aussi au gré de présentations de créations originales : il faut dire que Factory skateshop, c’est aussi le repaire du team «Bastia Ryder Crew », qui donne dans le skate bien sûr (on a eu écho d’une récente démo à Piantarella à l’occasion du défi inter iles !) mais également dans des créations graphiques originales, à découvrir sur place !! Francis a prévu de s’y infiltrer très vite pour vous rapporter images et portraits de l’équipe !!!! Longue vie au New Factory Skateshop et keep riding !!

8, Bd Paoli. 20 200 BASTIA 06 11 53 34 66. WEB : thefactory-skateshop.fr/ facebook.com/Factorysk8shop

7


Actu ASEC

(l’Association Sports Extrêmes en Corse)

Dans son N°1, U Zurf vous avait présenté l‘assoc’ des glisseurs du Val d’Ese et, à l’approche de l’hiver, les revoilà déjà qui travaillent pour améliorer l’espace dédié au snowboard et ski freestyle pour la prochaine saison de neige. En accord avec la commune de Bastelica et la Direction de la station, avant même la tombée des premiers flocons fin octobre dernier, ils préparaient déjà les prises d’élan, réceptions, pentes et abords, enlevaient les cailloux. Une bosse a même déjà été testée. Nicolas Sureau nous annonce le menu pour la saison 2012 /2013 : « un fût, 3 rampes différentes et plusieurs kickers de différents niveaux, voire plus si on réussit à trouver des partenaires » ; tout ça grâce aux contributions des membres de l’ASEC ! Une fine couche suffira bientôt à envoyer les premiers « airs ». Pour pratiquer votre sport favori sur le snowpark du Val d’Ese, forfaits park incluant assurance seront dispos en formules «1/2 journée » (3€), « journée » (5€), ou « saison » (20€) !! Cette année, des nouveautés : boxes et barres en plus de beaux jumps entretenus avec amour par l’ASEC ! Vite, les belles journées de neige sur le Val d’Ese !!!!!! • Pour plus d’infos, devenir membre actif de l’ASEC : Nicolas SUREAU 06.11.23.41.14 associationsportextremecorse@gmail.com • Infos, enneigement et actu de la station du val d’Ese : www.ski-bastelica.com • La neige en Corse, c’est aussi à Ghisoni, 3 remontées mécaniques, la possibilité de se loger et restaurer sur place. www.corsica-costaserena.com • Sans oublier la doyenne des stations corses, Vergio, avec ses versants garnis de larici, cette superbe vue sur la vallée du Niolu et le lac de Calacuccia.

U Zurf au Musée de la Corse ! Une sorte de consécration pour la Riding Community Nustrale et nos sports favoris !! … Puisque parmi les 350 objets & documents qu’elle présente, l’expo temporaire sur « Le sport en Corse, miroir d’une société » n’oublie pas les sports de glisse et ils y apportent leur contribution. L’histoire, les sessions, des figures locales y sont évoquées dans une illustration concrète de la pratique sportive dans notre région, qui n’oublie pas d’apprécier la dimension sociétale du sport ; le tout situe, décrit localement et avantageusement le windsurf, le surf, le stand up paddle, le skate dans l’univers sportif insulaire… Votre magazine préféré y est même mentionné, à notre grande fierté. On remercie le Commissariat de l’Exposition, MM Rey et Martel de l’Università di Corsica, ainsi que l’équipe du Musée de la Corse, pour avoir été sensibles à l’univers de nos disciplines et leurs acteurs locaux. Dépêchez-vous ! Retrouvez l’expo jusqu’au 30 décembre 2012. Musée de la Corse : infos tél : 0495452545 http://www.musee-corse.com info@musee-corse.com

U ZKATE A BONIFACIO Et puisque l’on est dans les news de dernière minute, sachez que la Municipalité de Bonifacio a récemment voté l’aménagement d’un skate park de 400m², sur sa commune! Dans le cadre d’une consultation de ses jeunes administrés, le voeu de la création d’une structure dédiée aux glisses urbaines a été entendu! La commune investira près de 60 000€ pour construire et installer cet équipement public dédié au skate, roller ou BMX sur l’espace sportif St François (proche cimetière marin). Les skaters bonifaciens, la riding community nustrale s’en réjouit, (nous aussi) en souhaitant que le projet soit placé sous la maîtrise d’ouvrage d’un intervenant connaissant ou pratiquant nos sports favoris, pour le meilleur résultat. Et un spot dans le sud ! On vous y donne d’ores et déjà rendez-vous pour quelques sessions « vue sur les Bouches »! Pendant ce temps on essaie de choper plus d’ infos…


11


PLAYLIST RICH AUCOIN > It


COMME SUR DES

ROULETTES

Like a Rolling Stone, Francis reste dans votre roue pour ce numéro 4 : en BMX , en skate, rollers et trott’… D’autant qu’entre la mer et la montagne, ici et ailleurs on en a eu l’occasion ! Sur le Trail de Peynier (13) à l’occasion du prestigieux Vans Kill the Line, sur les pistes de Race et sur les skateparks de Corse à la rencontre de figures incontournables et de bonnes âmes, qui font vivre le sport, pour le sport. D’ici ou d’ailleurs, da qui’ e d’altro’, U Zurf vous rapporte de l’action, sensations garanties !


BIG AIR VUE SUR LA MER


U Zurf vous a récemment présenté le Bowl bastiais de l’Arinella, qu’une petite équipe de riders ajacciens a découvert et visité. C’est aujourd’hui sur leurs terres que nous retrouvons les skaters /roller skaters, trotti riders, BMX ou MTB riders de la cité Impériale, qui ne relâchent jamais la pression sur le skatepark de la ville. Idéalement placé, à deux pas des quartiers historiques, sous les palmiers du front de mer, c’est LE spot des glisses urbaines en plein centre-ville depuis presque 15 ans. Son succès et sa fréquentation, toujours en augmentation, montrent aujourd’hui ses limites mais témoignent de l’engouement des glisses urbaines. On a suivi, ces derniers mois, ce groupe vibrant fait de riders de tous âges, adeptes de toutes ces disciplines, occasionnels ou assidus comme l’assoc’ de l’Imperial Riding Club, pour vous présenter quelques images et témoignages pris « au vol » - c’est le cas de le dire - et quelques instantanés. Comme Adel, Alex, Quentin, Matteu, Seb, Filipe, Sydney, Thomas, Victor ou Martin et tant d’autres encore, ils ne dévissent jamais du park. U Zurf a suivi une partie de la troupe de jeunes riders créatifs qui marchent à piles… Talents, passion, et rigolades au bord de l’eau, sous les palmiers. Et comme dirait Tino (en roulant les « r » SVP !) : « Réveille-toi villeuu sacréééeuuhhhh !!... » Alex Air 180°


PLAYLIST BEACH FOSSILS> Shallow

Filipe

Que ce soient les mercredis et week-ends, pendant les vacances scolaires et dès 16 h au plus chaud de l’été, il ne dort jamais, le skatepark d’Ajaccio ! BMX riders ou skaters de tous âges s’y retrouvent. Les plus jeunes y font leurs premiers tours de roue et côtoient « les grands » sur une aire qui catalyse les énergies, qui a pris sa place dans la ville. Mieux, son rôle ; il mériterait même de s’agrandir et se moderniser tant les glisses urbaines ont gagné le cœur des jeunes !!! Plus qu’une infrastructure sportive, c’est un lieu de rencontre, d’expression, de défoulement et de lien social intergénérationnel qui sature sous la demande. Depuis sa construction, fin des années 90 (déjà !), le nombre de pratiquants a dû être multiplié par 10, preuve qu’il s’agit là d’un équipement qui accompagne les comportements, les passions et l’expression des besoins des nouvelles générations ! Résultat d’une conception improvisée, sans référent spécialisé, il mériterait un bon coup de lifting pour être fonctionnel, adapté aux besoins et… sûr. On en a fait une petite visite, illustrée par de l’action aérienne !!

16 U ZURF / DECEMBRE 2012


BMX : Sur ce park, le module central est peutêtre le plus intéressant, combiné au « quarter ». Filipe et Seb en transfert tirent le meilleur parti de la pyramide. Filipe, air 180° sur le quarter. Assez peu de combinaisons possibles en BMX. Davantage de plans incurvés sur les bords de l’aire ou, mieux, une rampe serait le rêve !! Roller : les barres de grind ou le spine n’échappent pas aux roller-skaters ! C’est même leur tasse de thé !! Pas besoin quand même de les prier pour envoyer de gros transferts, comme Quentin.

Quentin

Skate : beaucoup regrettent que ce spine ne soit sur aucune trajectoire roulante (le rayon de la courbe est même différent d’un côté à l’autre)… dommage ! Qu’à cela ne tienne pour Sydney, qui « flippe » depuis la plateforme !!!! Pour les skaters aussi, le module central est très prisé, il permet quelques transferts ou allers-retours depuis le quarter.


Thomas et Martin

>>>L’ITV de Thomas Espino, Martin Torregrosa et Jean-mi Luccioni, de l’Imperial Riding Club, Ajaccio. Francis : Salut Les Gars ! Comme par hasard, c’est sur les bords du Park qu’on se croise… curieux ! J’ai entendu parler de votre association et votre projet ; vous pouvez nous en toucher 2 mots ? T/M/JM : Nous sommes repartis en avril 2012 sur de nouvelles bases depuis la précédente association RC2A. Aujourd’hui, L’Imperial Riding Club rassemble l’ensemble de skaters, rollers skaters, BMX & trotti Riders qui évoluent à Ajaccio, sur l’unique structure dédiée : le skatepark de la place Miot. Ce skatepark a le mérite d’exister mais il est saturé et aujourd’hui inadapté. Nous souhaiterions fédérer les amateurs de glisses urbaines d’Ajaccio pour porter avec l’association, auprès de la commune, un projet de développement et modernisation de de ce skatepark et proposer au nombre croissant d’amateurs une structure adaptée, sécurisée à la mesure de la demande,

18 U ZURF / DECEMBRE 2012

sur ce site fantastique !!! On prépare une pétition pour recueillir un max de signature et appuyer notre démarche auprès des institutions !!! Ca serait une bonne nouvelle pour plus d’un rider !! Tu l’as dit ! On y est tout le temps (ou presque) et le park est fréquenté par des tous jeunes, des étudiants, des quadras en skate, roller ou BMX…. C’est un lieu de rendez-vous, d’expression et c’est notre petit monde, ici !!! Il y a des riders de tous les quartiers et certains viennent même en bus de l’autre côté de la ville. On roule, on se retrouve, que veux-tu de plus ?!!! L’arrivée des tous petits au milieu du park bondé, ça donne quoi ? Houla !... plusieurs trucs à ce sujet : beaucoup de très jeunes enfants y sont amenés par leurs parents pour faire du toboggan sur les rampes (!!!) ou


pour un premier contact, mais sur un espace ou y a pas de zone débutants. Avec le monde, de bon riders qui passent à fond…. Ca fait peur !! En même temps c’est difficile d’aller expliquer à un père ou une mère ce qu’il doit faire !... Et puis le pays ajaccien ça doit être + de 60 000 habitants et ce park est un des rares espaces clos pour y faire du vélo ou du tricycle, et nous, pour pratiquer nos sports, sans risque de rencontrer des passants ou des voitures… Même les petits ont envie de rouler tu imagines !!! Un petit lifting s’impose donc !! Tu l’as dit  !! Ajaccio s’est dotée de cette structure dont le succès est visible toute l’année !!! L’aménagement d’une structure à la mesure des besoins serait le rêve !! Aujourd’hui, un skatepark ça fait partie de l’équipement «  standard  » de toutes les villes  !! Et en béton, en bois imputrescible ou en aluminium toutes les solutions existent. De toutes petites communes sur le Continent - même des villages  !!  ont des parks qui laissent rêveurs… pourquoi pas nous ? On aimerait être la voix de toute notre communauté !!!!!!!! keep riding !

Florian


PLAYLIST JOHN TALABOT> Destiny

Sydney

Pour y traîner souvent, c’est vrai qu’il y a de l’énergie, du talent et de la passion !!!!!! On prend vite goût à l’effet de groupe et à l’énergie – ici très positive !! - qui s’en dégage, dans le vent frais avec le bruit des roulements et des couinements de roues ! L’inlassable répétition d’une figure, la « perf » du jour, la comparaison des styles, rencontres ou discussions à rallonge au sujet du matériel sont le ciment du groupe. Et si ce skatepark ne vous est pas encore familier, ça ne devrait pas durer : votre rejeton, petit frère ou votre nièce vous demanderont bientôt d’aller y faire un tour !!!!!!!!


Nicolas

Mika

Sydney

SĂŠbastien


Vans Kill ThePeynier Line Credits photos : Vincent Primmel, Hadrien Picard & Syo Van Vliet


De l’autre côté de la Méditerranée, les 1er et 2 septembre derniers, la caravane du Vans Kill the Line a, pour la 3ème fois, posé ses valises dans la pinède provençale de Peynier, près d’Aix en Provence. Après le succès des éditions précédentes, LE dirt-contest de BMX international en France était de retour, sur la ligne modifiée du légendaire trail. Francis est encore sous le choc du spectacle assuré par la crème internationale du Dirt BMX…. Mais il se devait de vous en rapporter les moments forts !!


PLAYLIST ANGUS STONE> Bird on the buffalo

A l’ombre des pins et bercés par la douceur de vivre provençale, le menu cette année était principalement composé de gros airs plus fous les uns que les autres, d’une bonne couche de bonne humeur, d’une pincée de détente, d’une expo old school, de rigolades… et de 7000 euros de prize money à se partager... Contest sur deux jours, qualifications et best trick le samedi, finales le dimanche après-midi après bien sûr la fameuse soirée du samedi... Plusieurs milliers de spectateurs se sont encanaillés devant le spectacle tout au long du week-end. L’association Peynier BMX , le team Vans et Alex Dropsy avaient mis les petits plats dans les grands pour un des contests les plus « relax » du circuit. A ce petit jeu-là, à force de 3.6 turndowns ou no-hands et inverts estampillés de

son inimitable style classic, Chris Doyle l’emporte devant Michael Hucker et TJ Ellis le vainqueur de la précédente édition (qui a pourtant plus d’un flip dans son sac) … Un podium 100% U.S. Simon Moratz (D) rafle le best trick challenge. Le français JB Peytavit est 4ème. Anthony Napolitan (USA), Rob Darden (USA), Kye Forte (UK), Paul Langlands (NZ), Dave Dillewaard (AUS) étaient, entre autres, de la partie parmi plus de 55 riders, sous l’œil d’un plateau international de juges. On remercie, félicite l’organisation, le Peynier BMX club (www.peynierbmx. com) pour ce week-end, avec nos special thanks à Alex Dropsy & Daniela Odesser. On attend la prochaine édition avec impatience, d’autant que c’est à 2 pas de chez nous !!!!!!!!!!

Final Result List : 1. Chris Doyle (USA) 2. Mike „Hucker“ Clark (USA) 3. TJ Ellis (USA) 4. JB Peytavit (France) 5. Simon Moratz (Germany) best trick !! 6. Rob Darden (USA) 7. Anthony Napolitan (USA) 8. Alejandro Caro (Columbia) 9. Justin Fouque (France) 10. Paul Langlands (New Zealand) 11. Dave Dillewaard (Australia) 12. Markus Hampl (Germany) 13. Desmond Tessemaker (Netherlands) 14. Andreu Lacondeguy (Spain) 15. Kye Forte (UK) 16. Jeremy Le Pennedu (France) Photo podium : Vincent Primmel

24 U ZURF / DECEMBRE 2012

Photo page droite : Hadrien Picard Riders : 3.6 No hand, Chris Doyle & Back loop X-up one foot, TJ Ellis


Alex Dropsy, avec les jeunes du BMX Peynier

26 U ZURF / DECEMBRE 2012


>>ITW Alex Dropsy : Ex Pro rider Vans, Twentybikes, Oakley. Organisateur du Vans Kill the Line de Peynier. Evénement BMX International incontournable, le Vans Kill the Line de Peynier (13) est le bébé de notre vieil ami Alex Dropsy. Pro rider Twenty Bikes, Vans et Oakley, il se déplace aujourd’hui à travers le monde pour organiser des événements BMX et superviser la construction de parcours de bosses. Pas seulement BMX rider mais aussi surfer et snowboarder, Alex a durant plusieurs années assuré le BMXshow à l’occasion du festival du vent avec ses comparses Bibi Noirot, Markus Hampl… il entretient aujourd’hui une relation particulière avec la Corse et la microrégion du Valinco. Avec tout ça, Francis se devait de le rencontrer pour vous le présenter plus en détails.

Francis : Salut Alex ! Tu organises le « Vans Kill the Line » à Peynier sur tes terres provençales. Un petit « débrief » sur l’édition du 1er septembre dernier ? Salut Francis , merci de me donner la parole. Le Vans kill the line s’est super bien passé, on était a la quatrième édition et ca devient donc de plus en plus dur de faire évoluer le contest et d’innover… On avait misé cette année sur un plateau de riders plus relevé et médiatisé d’avantage l’évent. Je pense qu’on peut dire qu’on a réussi notre pari car on avait plus de 55 gars de 13 nationalités différentes qui sont venus rouler. On a pu réunir des anciens vainqueurs des X games ainsi que des légendes du sport. Tout ca avec pas mal de retours comme une diffusion d’images du contest le dimanche 2 septembre à « tout le sport » sur France3 . On vise déjà 2013, avec un spot encore plus fou. Francis : Tu te consacres aujourd’hui aux shows et compétitions plus en tant qu’organisateur qu’en tant que rider… d’autres projets ? Effectivement ca fait quelques années que je ride beaucoup moins, j’organise donc le Vans kill the line avec mes amis de l’association BMX Peynier, mais mon boulot principal c’est de construire des spots « bosses en terre » pour

des contests de BMX et de VTT et pour des municipalités partout en Europe. On bosse d’ailleurs avec la même équipe de potes avec qui je venais faire les démos pour le Festiventu ! du coup c’est cool. Je juge aussi pas mal d’évents de VTT et de BMX, ca me permet de voyager un peu partout. Francis : On a eu l’occasion de rider plusieurs fois en BMX en Corse ; pas encore en surf ni snowboard !! Serais-tu curieux de découvrir quelques spots locaux prochainement ? J ai déjà eu l’occasion de surfer en Corse, lorsque l’on venait rider pour le Festiventu on amenait aussi les boards, du coup j’ai pu me mettre à l’eau à Algajola, la légion et la plage de Calvi. J’étais aussi en Corse l’année dernière, j’avais ma board mais malheureusement pas de vagues. Je vois souvent des photos et des vidéos et ca donne vraiment envie et et vu les cartes de houles vous prenez souvent, j’espère revenir très vite et profiter de vos vagues. On m’a aussi souvent parlé de vos spots de poudreuse avec vue sur mer. Un jour c’est sur je viendrais poser mes boards en corse. Rendez-vous est pris pour un peu de riding à la mode corse !! Merci Alex et à très bientôt !


28 U ZURF / DECEMBRE 2012


BMX

RACING CORSICA Fan de BMX devant l’éternel, U Zurf a aussi souhaité s’attarder sur l’univers de la course (race) en Corse. Aujourd’hui, Le BMX Race de Biguglia, club sous l’impulsion de l’infatigable Wilfried Alexandre et de nombreux parents de coureurs et bénévoles, a fait renaître de ses cendres ce sport dans notre région et depuis quelques années, l’actualité est bouillonnante !! Uzurf n°2 avait même « Ubuzzé » les courses amicales et stages, puis les Championnats de Corse en mai dernier à Biguglia. Le phénomène s’est propagé en Corse du Sud et ce 21 octobre, le Club d’A Reginella di Vicu organisait une course pour l’inauguration de sa nouvelle piste à Sagone ; la semaine suivante, la 3ème manche du Trophée d’automne se tenait à Biguglia encore. On ne pouvait pas rater tout ça !

29


1

3 2 1 Sur la butte de départ du club de Vico, une partie des coureurs engagés pour la course d’inauguration. 2 La piste d’A Reginella di Vico, elle aussi homologuée, est équipée d’une grille de départ automatique, sonorisée et avec feux tricolores. Ici, un départ des 30 ans et + en «24 pouces».

4

3 Marc Perruchot, Président du club d’A reginella di Vico et initiateur du projet de la piste, aux côtés d’Alain Marchetti, arbitre et ancien Président du club leader en Corse entre 1984 et 1990 : Ajaccio Bi-Crossing. 4 Circuit de Sagone. 5 Wilfried Alexandre, président du BMX Race Biguglia.

30 U ZURF / DECEMBRE 2012

5


Nous étions donc le 28 octobre sur la piste Adrien Lippini pour la 3ème manche du Trophée d’automne qui regroupait pas moins de 167 pilotes, dont plusieurs dizaines venus du Continent : Carpentras, Vitrolles, La Garde, la Seyne/mer, Frontignan, Cavaillon, St Jean d’Angely, St Paul 3 Châteaux, Sarrians, Cornillon… Toute l’équipe du BMX Club de Biguglia a fait de ce rendez-vous sportif un succès total avec une super organisation conforme au format de l’épreuve, des structures d’accueil et d’animation, une buvette et un barbecue ! Côté piste, les pilotes locaux avaient à cœur de marquer le tempo chez eux sous l’assaut d’un bon plateau de pilotes rompus à la compétition ! Séries dès le matin, avant le lancement des catégories reines l’après-midi, dans lesquelles ça roulait fort !! Les séries se sont enchaînées

des poussins aux séniors, en 20 ou 24 pouces et les coureurs ont affolé les manivelles sous les commentaires du speaker avec un enchaînement de courses tout au long de cette journée. Ambiance « circuit » un peu frais le matin, le soleil est apparu l’après-midi ; foule nombreuse, musique, stands et courses… tout y était !! Parmi tous ces coureurs qui ont mouillé le maillot, des locaux se sont imposés comme Marc Bernardini (pré-licenciés), Dorian Cascinelli (pupilles novices), Cyrielle Coupe (pupilles filles), J. Dque Orsini (minime novice) ! Anthony IENCO et Gilles Multari se classent 2èmes en Poussins « 1 » & « 2 ». Suivre l’info du club : http://www.biguglia-bmx.com/

On vous le confirme ! Le truc c’est un effort de type « 400m – haies ! »… tout est dit vaut mieux être en forme !

Une semaine auparavant c’était le club d’A Reginella di Vico, qui inaugurait sa piste, achevée et homologuée FFC la veille. Le Club et Marc Perruchot, le président, peuvent se féliciter d’avoir initié le projet au grand bonheur des riders ! Les coureurs du canton, d’Ajaccio et du BMX club de Biguglia, venus en nombre pour l’occasion se sont affrontés sur la deuxième piste récemment créée sur notre île : de quoi imaginer des belles courses pour le prochain championnat régional !!! Pour ne pas s’arrêter sur cette lancée, A Reginella

organisait un stage d’entraînement et perfectionnement encadré par Romain Mellin, coach et coureur « élite » venu spécialement dans notre région, les 9 & 10 novembre derniers. En cours, actuellement le travail des abords, le tassement et une stabilisation de la partie roulante qui révèle déjà le meilleur de cette piste !!! A découvrir, vite ! Suivre l’info du club : http://a-reginella.pagesperso-orange.fr/

31


François-Dominique : Bastia, 14 ans (catégorie cadets), Licencié au BMX Club de Biguglia (« Et fier de l’être » dit-il !). C’est sa troisième année de BMX, rien ne pourrait l’empêcher de participer aux compétitions amicales ou officielles !! François-Dominique en « met plusieurs couches » puisqu’il court dans 2 catégories : 20’ et 24 pouces (diamètres de roues, pour 2 catégories de vélos distinctes) et adore ce sport pour plusieurs raisons : « La sensation de speed quand tu fais un super départ, c’est le top ! » « L’intensité de la course », « C’est un sport individuel, si tu perds tu t’en prends qu’à toi même ! ». Michel Marchetti : Ajaccio, 42 ans, (catégorie 30 ans et +, 24 pouces). J’ai commencé le BMX il y a 30 ans. Il y avait un Championnat Régional à l’époque et plusieurs clubs avaient leur piste, mais on était loin de la qualité de celles d’aujourd’hui, les vélos aussi ont bien changé, comme le niveau de pilotage d’aujourd’hui en international. J’ai gagné mon 1er titre de Champion de Corse à… 42 ans, cette année durant les championnats régionaux organisés par le club de Biguglia. Vu qu’ en BMX il se passe plein de trucs au niveau régional, ça m’a « remis le feu », j’ai repris l’entraînement et la compétition. C’est un retour aux sources…C’est un sport magnifique et très exigeant !!!!

Dans la course… : « 40’ de lecture pour 40’ de run… » « Avant les premières manches, les mêmes étapes d’une journée de course font monter le palpitant : les essais libres ou officiels pendant lesquels on règle ses passages de bosses ou ses trajectoires puis l’affichage des « séries », rencontre avec les concurrents et attribution des couloirs sur la grille… à mesure que l’on monte la butte de départ on n’entend plus que les ordres du starter… Pente goudronnée sur les 10 premiers mètres, départ explosif, c’est parti pour 400m de run ! Sur la piste, la poussière, bruits de chaînes, les clameurs des supporters - et la musique ! - vous transportent presque dans un chaos digne de la course de char de Ben Hur… au guidon, les appuis relevés succèdent aux sauts qui semblent arrêter le temps, avant de repartir au contact pour enchaîner sprints et manuals… Un effort comparable à un 400 m haies. « Sortir » des 3 manches qualificatives jusqu’en finale, et être le plus rapide. »


PLAYLIST PLUGS > White light

34 U ZURF / DECEMBRE 2012


SURF TRIP au

Maroc si près, si loin

Les premières sessions dans le froid, les cailloux pointus sous les pieds glacés en sortant de l’eau, (dans le vent c’est encore mieux !) réveillent instantanément le doux souvenir des sessions sous le soleil, la sensation du T-shirt qui gratte sur la peau salée ou encore l’odeur de la crème solaire… On n’est pas encore en hiver et vous rêvez déjà de surf au chaud, d’horizons lointains, d’eau bleue, d’autres cultures et d’exotisme !.. Et si se faire la malle au soleil, entre novembre et mars, n’était qu’à une petite poignée d’heures de vol  ? Le Maroc reste plus que jamais le choix d’un trip aux multiples options avec de super vagues, des paysages enivrants baignés de soleil, et puis les rencontres, la gastronomie… le dépaysement en plus et sans trop casser la tirelire ! Francis a sillonné les quelques kilomètres de côtes au nord d’Agadir pour un trip dépaysant et des «  classiques  » dont, décidément, on ne se lasse pas  ! Vous faites quoi cet hiver ?...

Mise à l’eau à Boiler’s


Hafid du Dynamic Loisirs

On longe déjà la mer au son de Radio 2M. La houle apparaît, la côte se dessine, longée d’un filet d’écume blanc et le vent vient de terre. Températures printanières, couleurs et lumières éclatantes, c’est le trip ! Partis de Corse en petit groupe tôt le matin et après un café à l’aéroport Marseille-Provence, le vol de 3h à peine passe aussi bien que la douce brise parfumée d’épices et d’agrumes qui nous accueille sur le tarmac de l’aéroport d’Agadir - Al Massira. Quelques formalités et on récupère notre U Zurfmobile de location avec galeries, comme à notre demande. Une fois prêts, on se dirige vers le nord d’Agadir où se trouvent les premiers spots à 45 mn de route… En quelques kilomètres, la signalétique, les paysages ou l’appel à la prière qui retentit, étirent les distances de ce voyage si bref ! Souks colorés, vendeurs ambulants, parfums exotiques et nouveaux codes vestimentaires… on a changé d’univers !

36 U ZURF / DECEMBRE 2012


Banana’s


Boiler’s Juste au nord d’Agadir, de nombreux beach-breaks et point-breaks sur quelques kilomètres de côtes seulement. Et parmi ces vagues, Anchor Point, Banana, Boiler’s, La Source, Tamri, Killer Point ou Desert’s sont - entre autres - autant de valeurs sûres pour s’en mettre plein la musette !! Pour clôturer cette journée de voyage, un bon surf de 2h au coucher du soleil, sur cette vague d’embouchure, face à notre lodge de Tamraght, la « villa Argane » du surf camp Dynamic Loisirs. Dominé par une pointe rocheuse aux allures de Steamer Lane, ce spot au nom de fruit est une jolie droite qui déroule sur plus de 80 mètres. Il n’y a que 5 surfers à l’eau. Détente ! Après avoir profité de cette longue droite à manœuvres, on peut contempler d’en haut les derniers surfers à l’eau face au soleil couchant…


Banana’s

Imessouane, la baie On aura souvent traîné sur cette vague, bien en place au moment de notre trip ! Les pluies d’automne y avaient ouvert l’embouchure de l’oued Tamraght et façonné un super banc de sable. Pas trop fréquentée, cette vague à manœuvres est facile et tient le gros. On a eu le bonheur de découvrir cette vague par conditions parfaites : world class !

40 U ZURF / DECEMBRE 2012


PLAYLIST WILD NOTHING > Nocturne

La Bouilloire – Boiler’s -. Un point break qui nous a offert des sessions aux longues droites, avec plus de puissance et de creux. Visible depuis la route, c’est un spot consistant avec un vent souvent bien orienté et une ambiance, un relationnel qui se crée avec les locaux ou d’autres surfers de passage… le parking offre une vue imprenable sur l’action, comme si vous étiez au pic et chacun y va de son commentaire ! Calculez bien votre mise à l’eau, qui peut être un peu sportive par jours de gros, mais pas de doute, il faut y faire au moins une session !!! Les rochers découpés, les explosions d’écume derrière la pointe, les cactus et la végétation verdoyante autour du parking ajoutent au côté sauvage du spot. Et à l’arrivée du gros swell, il ne faut tout de même pas rêvasser ni nous laisser distraire par les lignes parallèles visibles tout le long de la côte, pour rejoindre un spot plus au nord qui fonctionne par grosse houle !! Direction à 2H de route vers le Nord : Imessouane, la baie. La route nous conduit d’abord au travers des bananeraies, puis par-delà quelques cols, dans le pays des arganiers. On arrive dans un grand golfe formé par des hautes falaises arides, fermé par une pointe couronnée par un village de pêcheurs. Et devant, déroule une droite qui peut dépasser les 400m, pour des rides interminables ; Un lieu grandiose, bercé par l’océan atlantique resté isolé de tout – ou presque. La houle rentre dans la baie et forme des arcs parallèles à perte de vue… Il y semble plus facile de prendre « du recul »… un lieu comme immuable, on y trouve aussi lodges et chambres à louer. Juste au nord de la pointe, droites et gauches permettent de varier le menu…

41


Boiler’s

Comment s’organiser ? Partis de Corse en avion avec Air Corsica, les options les plus efficaces existent avec Ryanair ou Jet4you entre Marseille et Agadir. Transavia y vole aussi d’Orly sud. Si vous n’êtes pas Low Cost, Royal Air Maroc, bien sûr ! Sur place tout se négocie et la monnaie est le Dirham : 10dh = env. 1€ Pour la zone d’Agadir, la meilleure période (houle et vents) est entre novembre et mars. Pas de souci pour l’hébergement avec les surf lodges ou location de chambres et d’appartements qui se développent sur toute la côte marocaine. Comme nous, vous pouvez contacter votre Surf Travel Dealer qui saura vous aiguiller pour trouver le logement qui ira le mieux pour vous. En ce qui nous concerne, l’accueil (merci Hafid), la nourriture (merci Fatima) et les installations au Dynamic loisir de Tamghart étaient très sympa pour pas cher !! Et la terrasse face au spot !... Pour ceux qui voyagent en famille ou qui recherchent plus de confort, l’hôtel « Paradis Plage » juste au nord de Taghazout offre un service hôtelier « prémium », face à la mer et à 2 pas des spots… Notre contact habituel Mohammed Oqba (moqba@hotmail.com) loue des voitures, assez récentes fonctionnelles et économiques ! Si vous préférez les firmes internationales, toutes les « majors » de loc de voitures y sont aussi. Eh oui ! La nourriture, elle contribue énormément au dépaysement avec les saveurs variées des viandes et poissons épicés, Tajines ou des pâtisseries à mourir, des légumes et des fruits aux goûts qu’on a failli oublier (ceux qui poussent dans la terre, vous savez ?) on a même pris des kilos en dépit des heures passées dans l’eau ! Le « + » de la destination : pour pas cher et en 2 temps/3 mouvements, dépaysement garanti avec la chance de choper des vagues « world class » ! Dites-vous que le meilleur est à venir car la meilleure saison sur cette zone du Maroc est entre novembre et mars pour ce qui est de la houle et du vent. La journée l’air est à 23/25°C, l’eau de mer à 19°C environ. Côté équipement, une all round fera l’affaire avec une combinaison 3/2 mmm (4/3 vraiment si vous êtes frileux !) ; si vous voulez vous attaquer à de grosses vagues à Killer’s ou Anchor point, équipez-vous… et surtout entraînez-vous ! Bon zurf !

42 U ZURF / DECEMBRE 2012


PLAYLIST MARIE MADELEINE > Winter skies

44 U ZURF / DECEMBRE 2012

Nicolas Peyron et Franรงois Santoni au passage de la Parata


P U D N STALE RACE

O D D N E A P O DI F CAP Courses “Beach race” et “moyenne distance” de Stand-Up Paddle, Capo di Feno 22 & 23 septembre. Dans la lignée des compétitions organisées par Le Capo Surf Club, et comme épilogue à la saison d’été, les amateurs de Stand-Up Paddle se sont donné rendez-vous les 22 & 23 septembre derniers, anse de Minaccia, pour un week-end de courses, relevées mais sous le signe de la bonne humeur. Beach-race le samedi et course moyenne distance le dimanche, coureurs et spectateurs en ont pris plein les bras et plein les mirettes. Focus !


Paul Antoine Benetti

Tom Boileau et Johan Achard

Après la Coupe de Corse « SUP beach-race » et la « Capo Classic » (voir nos précédents numéros), les glisseurs (surfers ou spécialistes du Stand Up Paddle) attendaient de pied ferme ce week-end de compétition et de convivialité autour du Stand Up paddle; une dizaine de coureurs étaient engagés et résolument décidés à en découdre dans des conditions de mer optimales, sous un soleil estival. La sécurité était assurée depuis 2 embarcations et jet skis de la ville d’Ajaccio.

46 U ZURF / DECEMBRE 2012


Nicolas Peyron

Résultats Beach Race : Adultes : 1Nicolas Peyron 2 Francois Santoni 3 Yves Vacarezza 4 Christophe Gauthier 5 James Leroy 6 Maeva Akbi 7 Dimitri Achard 8 Nicolas Gailla 9 Pascal Renversade

Jeunes : 1 Tom Boileau 2 Johan Achard 3 Arthur Gauthier 4 Paul Antoine Benetti 5 Marie Leonzi 6 Margaux Duchein 7 Andrea Casalta 8 Nunzia Leonzi

Nicolas Gailla et Dimitri Achard

• Sur le modèle de la Coupe de Corse du 28 avril dernier, l’épreuve du samedi consistait à parcourir trois boucles de 2000m alternant avec une cinquantaine de mètres de course sur le sable avec port du matériel, avant de s’élancer pour une nouvelle boucle. • Le dimanche - et c’est une première ! -, les coureurs devaient s’élancer pour une course « moyenne

distance » : départ depuis la base du Capo Surf Club, plage de Capo di Feno, et arrivée Plage du Neptune, soit 12 km de rame (quand même !) en contournant la pointe de la Parata. Un effort au long cours, qui nécessitait de gérer son énergie en tenant compte de la brise, des courants… Une belle rando aussi et un beau spectacle pour les coureurs, en longeant la côte ou en pleine mer, voire en virant sous la tour Génoise.


François Santoni

Raphaël Perina

Maeva Akbi

Résultats Moyenne distance :

Carine Pietri

Hommes :

Femmes :

1 Nicolas Peyron, 2 Francois Santoni 3 Raphaël Perrina 4 Christophe Gauthier 5 James Leroy 6 Jean Philippe Guerrini

1 Maeva Akbi 2 Carine Pietri 3 Carla Pinna 4 Anne-Catherine Mendez.


Podium féminin

Podium masculin

Nicolas Peyron

Les deux épreuves ont été dominées par Nicolas Peyron… Sur la Longue distance, étant peu familier des côtes ajacciennes, le bastiais a terminé le parcours très « à la côte » en recherche de la plage d’arrivée en ralentissant donc un brin sur la fin en dépit de sa performance de 1h29’34’’. Il l’emporte de 2mn sur son poursuivant François Santoni et 10mn devant le troisième, Raph Perina. Chez les filles Maeva Akbi s’impose en 1h 57’ 48’’, devant Carine Pietri (2h24’16’’) et Carla Pinna (2h40’30’’). Chez les plus jeunes Tom

Boileau l’emporte devant Johann Achard et Arthur Gauthier. Le week-end a offert une compétition relevée ainsi qu’une bonne ambiance dans et hors de l’eau, ce qui a mis « la banane » aux coureurs et organisateurs. Tout ça pourrait bien préfigurer l’organisation des Championnats de France de SUP Race prévus en octobre 2013, pour lesquels le Capo Surf Club envisage de déposer sa candidature. En attendant, on va continuer à se faire les bras et on vous tient au courant ! Toute l’actu du club sur Caposurfclub.com !!!!


Illustrations Marc Goncalves

Pourquoi faut-il se préparer physiquement ? Le Surf est souvent comparé à une religion et comme elle, ce sport a besoin de temps pour arriver à maturité dans le corps et l’esprit de ses pratiquants. Il faut intégrer cette idée pour pouvoir comprendre les comportements des derniers arrivés sur les spots, comme nous les méditerranéens ; Après une adolescence un peu longue on voit pointer depuis une décennie de timides notions d’hygiène autour de nos activités. Ce sport de pratiquants solitaires, par définition mal encadré, peut conduire à prendre de mauvaises habitudes … surtout en termes de préparation. Avant chaque session de surf ou séance d’entraînement physique, il est indispensable de préparer son corps à l’effort, comme dans tous les sports…J’insiste. D’accord c’est d’autant plus difficile de le faire au regard des autres, sur la plage mais vous remarquerez que c’est souvent le débutant qui trouve inutile de s’activer avant d’aller patauger…

50 U ZURF / DECEMBRE 2012

Hormis le fait d’être plus beau sur la plage, une bonne préparation physique apporte de nombreux avantages comme : éviter les blessures, améliorer l’endurance, améliorer la prise de conscience corporelle, le geste technique…. Bref, améliorer son niveau de surf. Alors prenez bien le temps de lire ce qu’il se passe pendant les trois phases essentielles :


1 LA RAME Lorsqu’on débute en surf, on perçoit vite qu’il s’agit de la phase la plus physique du surf, puis le corps s’adapte et se renforce. Les muscles du dos, notamment les grands dorsaux, sont sous tension lors de la rame et le resteront si on ne les étire pas. Les mouvements de bras à la rame, au canard sollicitent fortement les trapèzes, deltoïdes, triceps et pectoraux. Mais tout surfeur sait que la rame n’est pas uniquement constituée d’un mouvement des bras car il est important de maintenir la planche en contractant le corps. Les points d’appuis se font alors sur toute la partie antérieure du corps, qui se crispe donc en contractant les psoas et iliaques qui font, le lien entre l’abdomen et les jambes. Sans étirement on va droit vers la lordose lombaire (cambrure du bas du dos). Enfin, le surfeur relève la tête pour voir vers où aller et ainsi accentue la tension dans le dos particulièrement au niveau des cervicales et des trapèzes ; Au final c’est toute la partie postérieure qui est sous tension, du mollet jusqu’au haut du dos en passant par les ischio-jambiers et les fessiers . A travers cette description on perçoit la complexité des zones potentiellement courbaturées. 2 L’ATTENTE Assis sur la planche. Cette position peut sembler reposante, pourtant des tensions dans le dos et les jambes apparaissent souvent car le corps et l’esprit doivent gérer l’équilibre sur la planche et les muscles qui ont travaillé pendant la rame ne peuvent pas se relâcher. Suivant les conditions (courant, température de l’eau...), le surfeur peut aussi attendre les vagues allongé sur sa planche. Il retrouve alors les tensions dans les jambes et le dos qu’on observe lors de la rame. Ainsi, ce moment qui devrait permettre au corps de se reposer peut faire naître d’autres tensions ; et il faut parfois se glisser dans l’eau pour réellement se détendre.

3 LE SURF Suivant le style et le niveau du surfeur considéré, les muscles utilisés seront totalement différents. Il est donc délicat de décrire les muscles utilisés pendant le surf de la vague. Mais on peut se douter que le recrutement musculaire sera très large et fera intervenir la proprioception c’est-à-dire la capacité réflexe d’un corps à se maintenir debout malgré un déséquilibre. ECHAUFFER : Mise en route du système cardio-vasculaire : - marche rapide en variant les appuis 10 minutes. - étirements actifs, c’est-à-dire en contractant le muscle opposé (ex : étirer l’ischio en contractant le quadriceps ou bien le biceps en contractant le triceps…) de préférence debout. Tenir la position 6 à 8 secondes AMELIORER L’ENDURANCE : Pratiquer d’autres activités en particulier vélo, natation, Paddle mais aussi Snow, roller…(en évitant les activités trop agressives pour le dos). Penser aussi à fractionner les entraînements (20 secondes intenses entrecoupés de repos du même temps) . Renforcer le gainage de la sangle abdominopelvienne par des activités douces (Yoga, Pilat) y compris en déséquilibre unipodal. Saut à la corde… STRETCHER : Etirements plus longs, plus lents de 30 à 60 secondes, essentiellement expiratoires (avec participation de la respiration abdominale). Et maintenant vous pouvez y aller !

Bon surf ! Doc Pépon


CHAUVE SOURIS : Cape KanaBeach 90€ (Adrenaline). LEZARD : Blouson DC 99€ €, pantalon AG 50€ €, T shirt Fox 38€€, chaussures DC 86 €€ (Yemanja). ALIEN : Veste Bill Tornade 350 € €, pantalon Bill Tornade 159 € €, chemise Ben Sherman 75 € €, chaussures New Balance 89 € (Cirkus Bazar).


Illustrations Marc Goncalves

ALIEN ROSE : Pantalon slim 94,95 €€, chemise 64,95 €, veste 169,95€€ (Superdry). TORTUE : Casquette DC 36€€, pantalon snowboard DC 99€ €, veste snowboard DC 139 € €, T shirt DC 26 € €, chaussures DC 66 € € (Yemanja).


VAMPIRE : Jean 94,95€€, Chemise 74,95€€, blouson cuir 459,95€ (Superdry) - ROBOT : Pantalon Picture 179€€, veste Picture 199€€, chaussures Burton 285€, snowboard Burton 560€ (Yemanja). PIEUVRE : SK8 Jart 49€€, veste au sol Globe 230€€, polaire Quiksilver 45€€, blouson Astar réversible 100€€ (Sunset).


CYCLOPE ROSE : Masque Roxy 50€€, chaussures Globe 95€ (Sunset), pantalon Volcom 149€€, gants Volcom 39,60€, blouson Volcom 209€, housse de snowboard Burton 50€ (Yemanja). PETIT ALIEN : T shirt Be Street 35€, Blouson The North Face 98€€, chaussures New Balance 69€, pantalon Carhartt 115€, bonnet Franklin Marshall (Cirkus Bazar), trottinette 249€ (Yemanja). PAPA ALIEN - Veste Obey 109€€, T shirt Be Street 45€€, Pantalon Carhartt (Cirkus Bazar).


Ci-dessus : Housse de voyage 6 planches Creatures 180 €, Combinaison Quiksilver 280€, chaussures Globe 85€, bonnet ELM 35€, lycra cagoule chauffant Quiksilver 209 €, planche de surf Rusty Dozer 540€, planche de surf Sunset 420€ (Sunset), Combinaison enfant Rip Curl 210€, Combinaison Rip Curl 310€€, chaussures DC 99€, blouson AK 360€(Yemanja).


CYCLOPE : Pantalon Makia 70 € €, chemise KanaBeach 65 € €, pull Fox 70 € €, veste Fox 105 €, bonnet Billabong 23 € (Adrenaline), sacs à dos Globe 40 et 45 € (Sunset) - ALIEN : Pantalon snowboard Picture 99€€, blouson snowboard Picture 129€, casque Red 65 €, T shirt Picture 25 € (Yemanja), trottinette Monster 120€ (Sunset). ELEPHANT : 19€- Chaussures Etnies 99 € €, masque snowboard Quiksilver 50 € € (Sunset), veste AG 330 € €, pantalon AG 160 € €, housse snowboard DaKine 99 € € (Yemanja).


MONSTER CANNE- Jean slim Wesc 75€, Chemise Wesc 79€, T shirt Obey 39€ €, chaussures New Balance 89€€ (Cirkus Bazar) MONSTER SNOW - Pantalon Volcom 116€€, blouson DC 269€, bottes Burton 245€ €, casque Red 90€ €, gants Da Kine 60 € €, snowboard Burton 300 € € (Yemanja). ROBE : Robe Loreak Mendian 79,90€, chaussures Rules by Mary 135€, écharpe Wesc 55€ (Hup), Mini DJ mixer 99€ (Cirkus Bazar).


SWEAT FILLE : Sweat fille Osaka 94,95€ (Superdry), bottines fille DC 90€, casquette AG 40€ ,(Yemanja), montre Casio 129€ (Cirkus), sweat garçon 94,95€ (Superdry), caleçon Moskova 39€€, fixation Burton, chaussettes DC 9€€, casquette Picture 35€ (Yemanja). TOY : Toy 65€ (Cirkus Bazar) , blouson 189,95€ (Superdry), chapkas Canada Goose 250€, blouson Canada Goose 625€ (Hup) POISSON : Blouson 129,95 € (Superdry), bonnet Billabong 33€ €, écharpe Billabong 40€ €, sac Billabong 50€ €, pull KanaBeach 95 €€ (Adrenaline).


Bélier : Sans l’influence stimulante de Mars jusqu’au 20 décembre, difficile de repartir ! La situation sera tout autre dès cette date et vous serez guidé par une lumière qui vous stimulera. Attendez-vous à une découverte troublante, ça sera un mardi.

Vierge : Mettez un peu d’huile (d’olive) et vous gagnerez rapidement en naturel et en sympathie ce qui vous sera bénéfique pour conserver vos amis. Santé : Vous réussirez avec « mention très bien » à vos examens… d’urine !

Taureau : Vous aviez raté la reprise de votre sport à la rentrée ; les longs et copieux repas familiaux de fin d’année ne vont rien arranger…..Si vous devez prendre des bonnes résolutions pour 2013, commencez par respirer le grand air ! Profitez de la montagne et de ses bienfaits, ça vous rendra la vigueur qui fait votre réputation.

Balance : Très équilibré(e), vous parviendrez à tirer le meilleur parti des conditions météo : vous serez là pour toutes les sessions historiques et en snow, wind, surf ou skate, cet hiver sera votre Grand Chelem !

Illustrations Marc Goncalves

Gémeaux : Vos atouts sont la mobilité, la curiosité. C’est bien assez pour vous faire faire le tour des spots multi-glisse de Corse et passer de pentes enneigées en spot de surf en passant par le bowl de l’Arinella. Côté finances, les dépenses liées au carburant vont monter en flèche. Cancer : Finances : Les perspectives austères se confirment pour 2013 et dans votre plan de changement de carrière vous hésitez parmi 3 des rares options encore valables pour s’enrichir: être une star de la Ligue 1, faire de la politique ou des braquages (les deux se ressemblent souvent !) voire un bon Loto… Le mieux reste de revoir vos besoins à la baisse ! Lion : C’est sûr, pour ces trois mois le climat ne vous sera pas favorable. Pas trop le goût des grands espaces en ce moment, mais vous pourrez confirmer votre place de roi des « animaux »... En discothèque !

Scorpion : Un brin provocateur (trice) et mystérieux (se), vous êtes difficile à cerner et votre entourage a souvent du mal à comprendre où vous voulez en venir !!! Apprenez à partager les vagues car à ce train-là, on ne vous appellera plus pour checker le spot le matin…. Sagittaire : Vous avez plus d’une corde à votre arc, ça ne sera pas un luxe pour faire preuve d’adaptation. Santé : Surveillez votre alimentation, vous êtes le roi des excès. Capricorne : Comme tous les ans, les fêtes de fin d’année sont pour vous l’occasion de « cocooner »; vous adorez les clémentines et les châtaignes grillées, surtout dégustées sur votre canapé, mais vous resterez prêts à vous jeter à l’eau pour les récurrentes grosses houles de Noël ! Verseau : Vous êtes en parfait accord avec les forces célestes. C’est votre saison, foncez tout vous réussira! Poissons : Vous vous ressourcez en cette période plus calme et c’est pour vous un nouveau départ. Si vous n’êtes pas ascendant « saumon » vous devriez passer les fêtes tranquille…..


P么le de Suartello route de Mezzavia 20090 Ajaccio 0 495 721 442 Facebook /dupolelaboutik

48 rue Fesch 20000 Ajaccio 0 495 211 236 Facebook /cirkus bazar

P么le de Suartello II route de Mezzavia 20090 Ajaccio 0 495 250 178 Facebook /hup urban shop



UZurf Magazine >4 saison 1