Bulletin Jésus-Emmanuel – Décembre 2017

Page 1

Bulletin Jésus-Emmanuel Chers amis et bienfaiteurs

Paix et Bien !

www.franciscains-emmanuel.org

Décembre 2017

La réponse de Dieu : un enfant !

Depuis le début du monde, l’humanité vit ses hauts et ses bas, avec les guerres, les divisions, les conflits de toutes sortes ainsi qu’avec nos propres combats… Il y a de quoi des fois à être découragé sinon désabusé. Mais au milieu de toutes les noirceurs et les ombres de l’histoire humaine, Dieu nous a donné sa réponse : un enfant ! Et pas n’importe lequel, son propre Fils. Cette simplicité de la réponse de Dieu peut nous paraître naïve, nous qui pensons comprendre les vraies choses de la vie…

L’enfant est un message en lui-même. Il nous oblige à s’oublier, et surtout à se pencher. Toujours, pour rejoindre ou pour prendre un enfant nous devons nous pencher, nous abaisser. Il y a sûrement là un secret de Dieu à ne pas négliger, mais plutôt à écouter. Jésus, l’Enfant, vient à nous comme la réponse de Dieu pour notre vie. En Lui, l’Enfant, nous pouvons découvrir toutes les réponses aux questions existentielles de notre vie. Il s’agit pour nous d’apprendre à lire Son message par Sa naissance en se présentant comme l’Enfant. Et pour se faire, il nous est demandé de nous abaisser, de se pencher pour se laisser élever ou relever par cet Unique Enfant.

Que l’Enfant de l’Amour vienne nous rencontrer pendant ce temps de Noël et qu’Il nous donne la grâce de nous pencher de nos hauteurs et de s’abaisser pour apprendre de Lui.

Les frères et moi nous vous souhaitons de passer un très Joyeux Noël avec l’Enfant et de vivre une Belle et Sainte Année 2018.

Nous tenons à remercier tous nos bienfaiteurs et bienfaitrices de l’année. C’est grâce à vous que notre mission peut rayonner auprès de la jeunesse et des démunis. Un Merci de la part de l’Enfant !

frère Denis-Antoine, fe

Joyeux Noël

À tous ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés de sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme; ils sont nés de Dieu. Jean 1,13

Jésus enseigne qu’il faut naître de nouveau. Comme Il est le Chemin, la Vérité et la vie, Il me guide vers cette nouvelle naissance. Il s’incarne d’abord dans le plus pauvre des états afin que je puisse reconnaître le véritable Amour, l’accueillir et croire en Lui.

Souvent dans le monde d’aujourd’hui, Jésus est comparé à d’autres grands personnages religieux qui ont influencé le monde. Jésus est alors admiré comme un grand de ce monde, un grand prophète, mais tout cela est bien insuffisant. La Naissance de Jésus est vraiment Dieu qui naît parmi nous ! Dieu s’est fait homme, il s’est incarné par le sein de la Vierge Marie et il vient pour nous sauver. De quoi ? De la mort, de nos ténèbres, de l’enfer, de nos péchés, de l’erreur, de nos esclavages, de nos nœuds, du non-sens à la vie, de nos manques d’amour et de tout ce qui en nous s’est éloigné de la Volonté de Dieu. Voilà pourquoi nous pouvons adorer Jésus et l’aimer de tout notre cœur, s’attacher à Lui, car il est vraiment Dieu et le Chemin véritable qui nous conduit vers la liberté. Le chemin de l’adoration, de la prière, de la relation profonde avec le Christ nous libère, nous apporte la guérison, la paix profonde, le pardon, la lumière et l’amour dont nous avons tous et toutes tant besoin. Jésus a tout fait pour que nous croyions en Lui et trouvions en Lui la vie nouvelle, il suffit de relire les Évangiles et tout peut changer dans notre vie. Voici une parole de Jean-Paul II pour nous encourager : « Une pause de véritable adoration à plus de valeur et de fécondité spirituelle que l’activité la plus intense, fut-elle apostolique ». frère Manuel-André, fe

Pour moi cela s’est fait graduellement et sans mérites de ma part. Il y a eu d’abord le baptême, l’enseignement des parents, celui du primaire et la réception des sacrements. Ma foi, que je crois, être presqu’innée, voire même amoureuse de Dieu, deviendra plus vivante, pénétrante et incarnée lors de la lecture des Évangiles en fin d’adolescence.

Depuis c’est clair, la Vérité et l’Amour c’est Jésus. Ses paroles sont une nourriture lumineuse et indispensable. Des Paroles qui n’en finissent plus d’incarner la Vérité et d’instruire en toutes circonstances de la vie.

Quand j’ai eu la grâce de devenir membre de la Fraternité Franciscaine de l’Emmanuel, j’ai trouvé là un lieu d’incarnation, une crèche où l’Évangile de Jésus est vécu entre nous. Je puis dire que ma foi s’est incarnée concrètement en ce Lieu, comme si je pouvais prendre l’Emmanuel dans mes bras.

En cet Avent et Noël qui approche, je me sens particulièrement attirée par le prologue de saint Jean où j’ouvrirai mon coeur à la grandeur et le mystère de l’incarnation de l’Enfant des enfants les plus beaux, le Verbe fait chair, qui donne à devenir enfants de Dieu à ceux qui croient en Lui... Quelle grâce émouvante de sa très Haute et Sainte Incarnation que de devenir en l’accueillant, et dès ici-bas... enfant de Dieu. Joyeux Noël, bonne et sainte année à tous.

Johane-Marie, membre externe, fe


FRATERNITÉ AU QUÉBEC Sur la photo nous voyons Anne-Marie Scheurer, la mère du frère Manuel-André, lors de sa visite au Québec en octobre dernier. Merci pour ta visite et ton beau sourire. En bas, un témoignage de conversion d’une jeune dame fréquentant la Fraternité.

La vie à la Fraternité suit son cours et les activités ne manquent pas. Nous accueillons toujours nos 12 jeunes hommes pensionnaires qui cheminent communautairement et spirituellement très bien. Cette année nous pouvons dire que nous avons un groupe de grande qualité et bien dynamique. Des jeunes universitaires, des travailleurs et d’autres en recherche... Les activités : Un week-end jeunesse à Chertsey avec 23 jeunes - Nos Samedis des Jeunes et ADOS super intéressants - Les vendredis après-midi d’accueil des personnes plus démunies du quartier avec partage de nourriture, de fraternité, de partage de la foi et de prière...- Formation de notre frère novice et d’un stagiaire - Accueil de jeunes à court terme, de famille en grandes difficultés, d’amis, de personnes de passage, d’étrangers, etc...- Prédications et témoignages un peu partout - Aide à divers services à la paroisse - La mission en Afrique et tout le soutien des frères là-bas ET tous les imprévus ... Comme on dit : au moins on a pas le temps de faire trop de péchés (!) MERCI de prier pour nous afin d’être fidèles à notre mission. Tout cet apostolat porte du fruit parce que la prière et l’adoration eucharistique est au centre de notre vie et fonde nos actions.

Depuis mon entrée au noviciat, j’apprends et je découvre toute la splendeur et la beauté de suivre Jésus. Je vis la vie religieuse comme une conversion d’un jour à la fois. Je sens de plus en plus l’importance de chaque journée et comment elle est une offrande au Père que je peux lui offrir par les mérites de son Fils. J’unis tout mon travail, mes actes de charité et d’amour, mes épreuves et mes souffrances à Jésus à la Sainte Messe en offrande à Dieu. Je vis au quotidien comme si j’étais uni à toute la vie de Jésus. Le matin, je rends grâce à Dieu pour tout ce qu’Il fait, continu de faire et continuera de faire pour notre communauté et pour moi. Je le remercie de s’être incarné pour nous sauver de l’esclavage du péché comme si j’étais à la crèche devant l’Enfant-Jésus, émerveillé de sa beauté. Je me vois comme Jésus qui travaille avec Joseph et Marie à la maison et en tenant compte de l’importance de bien faire les choses avec amour pour Lui, sachant que tout ce que je fais je peux lui remettre le fruit de ce travail à la Messe en offrant tout par Jésus vers le Père et ainsi espérer que ces offrandes puissent attirer des grâces de conversions sur ceux que Dieu choisira. À la Messe, je m’imagine au dernier repas, je le remercie, moi qui l’a tant de fois blessé, de pouvoir m’unir à Lui en communiant à son Corps et son Sang et de pouvoir rendre grâce de sa victoire sur la mort et de nous avoir ouvert le chemin vers le sanctuaire éternel du Père. Je me vois comme Jean ou Marie au pied de la croix et je ne peux que désirer l’aimer toujours plus en contemplant son visage de tendresse et d’amour cachée dans l’Eucharistie. Le soir, je le remercie pour tout, et je lui demande de toujours m’aider à faire mieux en me donnant toujours plus à ceux qui m’entourent. C’est ainsi que je vis chaque journée comme une nouvelle naissance de Jésus dans ma vie. Je reste toujours émerveillé de la beauté et de la grandeur de notre Seigneur et de son Église. Je sens que mon amour pour Lui grandit et que ma relation avec Jésus s’affermit en Lui. Plus je plonge dans son Cœur, plus j’oublie le mien et je retrouve de plus en plus cette liberté innocente d’un enfant dans les bras de son père. frère Jeremy-Marie de l’Enfant-Jésus, fe

Voici un témoignage très fort que m’a permis de vous partager une femme qui était vraiment perdue et qui a retrouvé la vie grâce à Jésus : « J’ai bien été baptisée et j’ai fréquenté l’Église quelques temps dans ma vie, mais mon cœur n’y était pas. J’avoue que même si je pratiquais, je n’avais pas encore connu cet amour de Jésus. Alors j’ai tout abandonné et je suis devenue rebelle dans ma vie. Je me suis engagée à plein dans plusieurs chemins destructeurs comme la drogue qui est vite devenue ma compagne, la musique qui prône la violence, le sexe qui me paraissait être un chemin de liberté. J’étais devenue complètement athée, ne croyant ni en Dieu ni en l’homme, bref je me suis vite retrouvée dans une prison intérieure, privée de la véritable lumière. Mes relations avec les hommes étaient sans respect et toujours dans le concubinage. Toute cette vie a durée bien trop longtemps pour moi et un jour, il n’y a pas longtemps de cela, n’en pouvant plus, je me suis retournée vers Celui dont je savais qu’il était le seul chemin pour m’en sortir : Jésus-Christ. Je me suis tournée vers Lui intérieurement et je lui ai crié ma détresse, mon désespoir, mon regret de ces années de rébellion qui ne pouvaient continuer sans me perdre à jamais, car je vivais dans les ténèbres. Je sais que Jésus m’a entendue dès ce jour-là car la première grande grâce qu’il m’a accordée est de me libérer de la drogue ! Comment est-ce possible un si grand Amour pour moi ? Qui d’autre a une telle puissance d’amour sur terre ? Personne ! Et je crois vraiment que Jésus est Dieu. Des années et des années de débauche et en quelques heures le Christ m’a libéré des chaînes de la drogue. Et tout a suivit ensuite pour moi, grâce après grâce. Je me suis accrochée à Jésus jour après jour avec tout l’amour de mon cœur, je prie beaucoup chaque jour, parfois avec des larmes pour lui demander pardon. La Bible est devenue mon livre et sa Parole me nourrit chaque jour abondamment. Avant, dans ma vie rebelle, j’en voulais à ma mère et j’avais coupé les liens entre elle et moi depuis de nombreuses années. Aujourd’hui je lui ai demandé pardon de tout mon cœur et nous nous sommes retrouvées. Quelle grande joie ! Toute cette musique noire et malsaine que j’écoutais avant, je l’ai jetée dehors de mon appartement, ainsi que les images de ma vie passée et tout ce qui ne respire pas l’amour de Dieu. Je vais beaucoup mieux maintenant, je revis, j’ai retrouvé la lumière en moi grâce à l’amour de Jésus. Je sais que c’est vraiment Jésus la véritable lumière et que lui seul peut nous sauver. Pour sceller cet amour avec Jésus mon Seigneur, je me prépare à une confession des péchés de toute ma vie et une fois que le prêtre m’aura donné le Pardon de Dieu, alors ça sera pour moi comme un nouveau baptême ! Je vais ensuite communier à la messe et en aimant Jésus toujours plus, car j’étais morte et il m’a redonnée la vie, j’étais prise par les chaînes de l’enfer et Jésus m’a sauvée ! Gloire à Dieu et Paix aux hommes sur terre en cette Fête de Noël. » frère Manuel-André, fe


FRATERNITÉ AU CAMEROUN Nos frères au Cameroun sont bien impliqués et bien actifs. L’apostolat ne manque pas aussi là-bas auprès des jeunes et des pauvres. Voici les mercis des 6 frères étudiants à Yaoundé. Chaque année, cela coûte au moins 2,500 $ par frère, seulement pour leurs études. Merci à ceux qui acceptent de les soutenir et de les adopter. L’Église est toujours vivante et active.

C'est avec une immense joie que je vous remercie pour l'aide financière pour mes études en philosophie que je viens de commencer à l’Institut saint Joseph Mukassa en vue du sacerdoce pour la mission dans l'Église et surtout auprès de la jeunesse. Merci infiniment pour votre générosité que Dieu de bonté vous comble de ses bénédictions. frère John-Bosco, fe

Chers bienfaiteurs et bienfaitrices, bonjour ! Je suis le frère Jean Claude et je viens de finir mon cycle philosophique, sanctionné par un bac canonique. Je suis heureux de vous annoncer aussi que je viens de commencer la première année de théologie à l’Université Catholique d'Afrique centrale. Si tout se passe bien et par la grâce de Dieu je terminerai d'ici trois ans. Comme ça va vite! Je suis personnellement très content de mon cheminement en vu du sacerdoce. Les cours cette année sont très intenses mais se déroulent bien ! Je rends grâce à Dieu pour cette vocation et surtout j’adresse un sincère remerciement à vous tous et toutes qui, par votre grande générosité m’aidez financièrement afin de poursuivre mes études; je suis conscients de la grande et noble mission qui m'attend ici en Afrique et peut être aussi ailleurs; et, sachez que c'est un geste très fort que vous posez en contribuant à la formation d'un futur prêtre que je suis; le Seigneur frère Jean Claude, fe vous le revaudra. Je vous aime bien et je vous porte chaque jour dans mes prières. Ne vous lassez pas de me soutenir ! MERCI !

Je tiens à vous dire merci pour votre contribution aux études que vous venez de rendre possible grâce à vos dons. Je vous remercie chaleureusement pour votre geste financier à mes études en théologie pastorale. C’est grâce à des personnes comme vous que la pastorale est possible au Cameroun, par votre participation à la mission des franciscains de l’Emmanuel. Je n'aurais jamais pu en arriver là où je suis aujourd'hui sans vos généreux dons. Communion de prière dans le Seigneur. frère Jean-Fresnel, fe

Grande est ma joie de réaliser que grâce à vous j’ai pu graduer dans mon cursus de formation. En effet, j’ai achevé avec succès mon cycle philosophie et je commence un autre celui de la théologie en vue de la prêtrise. Je ne saurais vous en être reconnaissant qu’en commençant par vous dire MERCI. Merci d’avoir choisi ma famille religieuse comme bénéficiaire de vos dons et moi par conséquent. J’ai pu, grâce à votre appui, évoluer à l’abri du manque. Dans l’espoir que vous ne vous arrêterez pas à ce geste, je vous prie d’être rassuré de mes prières à vos intentions. frère Emile-Dominique, fe

C’est avec une très grande joie que je vous transmets mes remerciements pour tout ce que vous faites pour moi. Grâce à votre générosité, j’ai fait mes études en philosophie. Toujours grâce à votre bonté, je viens de commencer les études en théologie, en vue du sacerdoce. En effet, ce sont ces études qui me préparent pour notre mission comme franciscain de l’Emmanuel, qui se fait auprès de la jeunesse et des pauvres. Je vous remercie de tout cœur, vous qui m’aidez finanfrère Emmanuel, fe cièrement à suivre cette formation. Je prie pour vous. Paix et Bien !

Je vous remercie pour votre grande générosité et votre contribution à l’égard de mes études en vue de la pastorale et la mission des franciscains de l’Emmanuel. Puisse le bon Dieu en sa bonté infinie soit votre récompense. Merci de tout cœur ! frère Pio, fe

Témoignage d’un pensionnaire à Montréal

Je m’appelle Gérard et je suis originaire de la Côte d’Ivoire. Cela fait 5 ans que je vis au Québec. Dans le cadre de mes études universitaires, j’ai décidé de me rapprocher physiquement de mon école. Cela m’a donné la chance de venir vivre avec les franciscains de l’Emmanuel.

Après 4 mois chez les franciscains d’Emmanuel, je peux affirmer que vivre dans cette communauté, c’est vivre cet engagement chrétien qui est d’être « […] la lumière du monde » Mt 5 (14-16).

Tout d’abord, c’est orienté la flamme qui vit en nous dans la direction de ce vent doux et chaleureux qui nous conduit vers le Seigneur en participant à la vie de la communauté. Cela nous permet d’observer la flamme vivante des frères et des autres pensionnaires de la maison et de porter les ajustements nécessaires par rapport aux perturbations internes et externes qui font perdre de la constance à ma flamme. C’est recevoir de l’huile pour alimenter sa lampe par des gestes et des paroles, qui respectent nos sensibilités et qui sont attentionnées et subtiles. De plus, c’est vivre comme les enfants du Seigneur dans une maison d’enfants de Dieu. Il s’agit de communier à la joie comme aux tristesses de membres de la communauté. Enfin, c’est s’enrichir par la pauvreté et la misère du cœur. C’est aller à la rencontre du monde et laisser cette flamme agir au travers mes activés dont la principale est d’apprendre (apprendre par le biais de mes études universitaires, apprendre par le niveau des discutions intellectuelles entre les pensionnaires de cette communauté). C’est agir véritablement en chrétiens devant nos épreuves et celle des autres. Gérard, à l’ETS en informatique


ADRESSES DES FRATERNITÉS LOCALES RÉGION CAMEROUN

- fraternité Marie-Immaculée (membres externes) Nkongsamba *****

- fraternité Notre-Dame-des-Anges (membres externes) B.P. 03, Loum *****

- fraternité Saint Padre Pio (membres externes) B.P. 20, Penja *****

- fraternité Saint Benoît l’Africain (membres externes) B.P. 50, MBanga *****

- fraternité Bx Frédéric Ozanam Douala (membres externes) *****

- fraternité Bx Luchesio MBouda (membres externes) *****

- fraternité Ste-Agnès d’Assise B.P. 206, Melong (membres externes)

*****

- fraternité St-Albert-Adam

Bipaing-Lara à l’extrême nord

Activités

Cours de l’Histoire de l’Église (pour 18 à 32 ans) : 2 décembre, 6-20-27 janvier, 3-17-24 février 2018, 3-17-24 mars, 7-21-28 avril. Vendredi le 8 décembre : Fête de l’Immaculée-Conception. Prédication et animation des frères à l’église St-Pierre de Sorel. SAMEDI DES JEUNES (pour 18 à 32 ans) : Tous les 2e samedi du mois : 9 décembre,13 janvier, 10 février, 10 mars, 14 avril à 19 h 00 pile. Jeudi le 14 décembre : Souper de Noël de la maison avec les pensionnaires. Week-end du 15 au 17 décembre : Retraite pour les frères, prêchée par l’abbé Stéphane Roy. Vendredi soir le 22 décembre : Soirée de ressourcement franciscain pour les jeunes, Soirée GRECCIO. Samedi 23 décembre : Soirée ADOS (12-17 ans) Dimanche le 24 décembre : Souper de Noël avec les pauvres et les gens seuls du quartier. Ça commence à 18 h 00. Nous attendons au moins 110 personnes. Prière-chants-repas de fête- cadeaux-fraternité… Pour TOUS ! Lundi 25 décembre : NOËL – Fête de Jésus l’EMMANUEL – Congé pour les frères Dimanche le 31 décembre : Veillée du Jour de l’An – Accueil à 20 h 30 – Prière mariale à 21 h 00 – Messe en l’honneur de Sainte-Marie-Mère-de Dieu. Ça se termine à 23 h 00 pour ceux qui veulent aller en famille pour minuit et les autres peuvent rester avec les frères pour fêter le NOUVEL AN. Du 8 janvier au 12 février : Visite du frère Denis-Antoine aux fraternités locales du Cameroun. Du 2 au 4 février : Rencontre régionale du Cameroun rassemblant près de 90 membres de la Fraternité au Cameroun.

Bonne et Sainte Année 2018

(membres externes) *****

- fraternité de l’Alverne (Frères consacrés internes) B.P. 206, Melong (237) 67530 1946 CENTRE ST-FRANÇOIS : (237) 67475 8335 *****

- fraternité St-Maximilien Kolbe (Frères consacrés internes) Nkolbisson - Yaoundé (237) 69754 2802 RÉGION QUÉBEC

- fraternité Saint-Pascal-Baylon (membres externes) (Gérald Potvin, responsable) 317 rue Gendron, C.P. 75 St-Léon-le-Grand, Qc G0J 2W0 418-743-2075 *****

- fraternité St-François (Frères consacrés internes et membres externes) Verdun, Montréal

Les Franciscains de l’Emmanuel

4155 rue Wellington Verdun, Montréal, H4G 1V8 514-762-4049 (métro de l’Église) franciscains-emmanuel.org

Nous faisons toujours appel à vous pour nous soutenir par vos prières et par vos DONS. Toute initiative est bienvenue pour soutenir notre Mission d’évangélisation, surtout auprès des jeunes : regroupement d’amis - soirée bénéfice - legs testamentaires - assurance-vie au nom des Franciscains de l’Emmanuel, etc...

MERCI

DE TOUT

C OEUR !