Page 1

PORT F OLIO francesca laura


Francesca LAURA ARCHITECTE DE

235, Rue de Charenton - 75012 Paris +33 7 78 18 76 86 francescalaura.architecte@gmail.com italienne, habite entre Paris et Bruxelles depuis 2011, née le 4 mars 1984 à Sanremo, Italie


FORMATION

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

2010 - MASTER EN ARCHITECTURE UNIVERSITÉ D’ARCHITECTURE DE FLORENCE, ITALIE DIPLOMÉE AVEC GRANDE DISTINCTION ET DROIT DE PUBLICA-

DEPUIS MAI 2015 / CHEF DE PROJET AGENCE GIRAT ARCHITECTES, VINCENNES, FRANCE.

TION DU MEMOIRE : ANALYSE, RESTRUCTURATION, CONSOLIDATION ET CONSERVATION DE LA SUCRERIE SOUR EL ABID (XVI SIÈCLE) - TERRE CRUE

AGENCE SPECIALISÉ EN LOGEMENTS COLLECTIFS ET INDIVIDUELS, RÉSIDENCES ÉTUDIANTS

MARS 2015 / EXPERTISE NOVE ARCHITECTURE, BEAURAING, BELGIQUE

2008 - ECHANGE ERASMUS INSTITUT SUPERIEUR D’ARCHITECTURE ST-LUC (ISA), BRUXELLES

MISSION D’EXPERTISE POUR LA MISE EN CONFORMITÉ DES SYSTEMES DES CHAUFFAGE POUR 60 LOGEMENTS À KAPELLEVELD

NIVEAU MASTER 1

DÉC 2014 - JAN 2015 / CONCOURS NAMA ARCHITECTURE, GRENOBLE, FRANCE

2003 - BAC D’ÉTUDES TECHNIQUES INSTITUT TECHNIQUE POUR GEOMETRES, ITALIE

AGENCE SPECIALISÉ EN BÄTIMENTS DE TERRE ET MATERIAUX NATURELS

DIPLOMEE AVEC GRANDE DISTINCTION ET DROIT À BOURSE

AOÛT - OCT 2014 / COLLABORATION MAQUETTES, DESSIN ATELIERPNG ARCHITECTURE, PARIS, FRANCE

COMPÉTENCES

AJAP 2014 - 40EUROPE40

ITALIEN - LANGUE MATERNELLE FRANCAIS - COURANT NÉERLANDAIS - BASE ANGLAIS - BASE

JUIN - JUIL 2014 / LOGISTIQUE ENCADREMENT SOLAR DECATHLON EUROPE, VERSAILLES, FRANCE

CONCOURS-CHANTIER INTERNATIONAL SUR MAISONS SOLAIRES

2011 - 2013 / DESSINATEUR PROJECTEUR ETAU ARCHITECTS, BRUXELLES, BELGIQUE.

ARCHICAD 2D/3D, ARTLANTIS, AUTOCAD, SUITE ADOBE, POWER POINT, EXCEL, WORD

AGENCE SPECIALISÉ EN MAISON DE REPOS ET DE SOINS, RÉSIDENCE-SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES ET PMR

ANALYSE, SYNTHÈSE ET RÉFLEXION CRITIQUE ADAPTATION ET TRAVAIL EN ÉQUIPE

MAI 2010 / STAGIAIRE ELEMENTI - STUDIO ASSOCIATO DI PROGETTAZIONE AMBIENTALE

INTÉRÊTS

JUIN - JUIL 2010 / STAGIAIRE GANDI AGRONOMO

THÉCNIQUES DE CONSTRUCTION VERNACULAIRES WORKSHOPS ET CHANTIERS MUSIQUE - ÉTUDES DE CONSERVATOIRE, PIANO LIVRES - COLLABORATION AVEC LA LIBRAIRIE LE CABANON SPECIALISÉ EN ARCHITECTURE

ARCHITECTURE DE TERRE CRUE - WORKSHOPS 2012 PAVILLON DE CHASSE, ALOST, BELGIQUE     CHANTIER (CONSTRUCTION EN PISE)

2011 FESTIVAL GRAINS D’ISÈRE, VILLEFONTAINE, FRANCE     CRATERRE -(CONSTRUCTION EN TERRE CRUE) 2009 PATRIMOINE D’ARCHITECTURE EN TERRE,     UNIVERSITÉ CADI AYYAD, MARRAKECH, MAROC 2009 TECHNOLOGIES LOCALES, DESIGN ARCHITECTURAL     ET URBAIN, VALLÉE DU DRAA , MAROC

3


CHEF DE PROJET MAI 2015 - AUJORUD’HUI

GIRAT ARCHITECTES VINCENNES, FRANCE

AGENCE D’ARCHITECTURE SPECIALISÉ EN LOGEMENTS COLLECTIFS, RÉSIDENCES ÉTUDIANTS ET SENIORS

Je travaille depuis mai 2015 en tant que chef de projet au sein de l’agence Girat architectes, située à Vincennes. Les projets de l’agence sont principalement des bâtiments de logements collectifs en accession et sociaux, des résidences pour étudiants et seniors. Les projets font l’objet de demandes de promoteurs immobiliers privés, pour lesquels l’agence réalise des missions la plupart du temps complètes (de la faisabilité au chantier). Dans cette agence, chaque architecte est seul responsable de son ou ses projet et travaille donc en autonomie, en lien avec Christian Girat, le maître d’ouvrage, les bureaux d’étude et les entreprises. Pendant cette année j’ai été en charge de plusieurs projets en phase de faisabilité, esquisse, PC et PLV. J’ai principalement suivi deux projets sur le long terme : - 60 logements en accession en R+4+Attique, 65 places de parkings sur quatre demi-niveaux, 3590 m2 de SDP. (Esquisse, PC, PLV) - Résidence pour étudiants et séniors, R+2+C et R+3+C, 83 places de parkings sur un niveau, 8300 m2 SDP. (Faisabilité, Esquisse). Les maîtres d’ouvrages et mairies avec qui Christian Girat collabore sont demandeurs de façades au style classique, c’est pourquoi l’agence s’est spécialisée dans ce domaine.

4


5


CONCOURS UNESCO DECEMBRE 2014 - FEVRIER 2015

CULTURAL CENTER BAMIYAN, AFGHANISTAN EQUIPE : FRANCESCA LAURA QUENTIN CHANSAVANG JEAN-MARIE LE TIEC (NAMA ARCHITECTURE)

Ce concours organisé par l’UNESCO, demandait aux participants de proposer un projet de Centre Culturel pour la ville de Bamiyan en Aghanistan, célèbre pour ses bouddhas (aujourd’hui malheureusement détruits) sculptés dans une falaise qui la surplombe. Pour répondre à ce concours, j’étais associé à Quentin Chansavang (architecte), et JeanMarie Le Tiec (Nama Architecture). Tous trois spécialisés dans la construction en terre crue et les cultures constructives, nous avons pris le parti de proposer un projet contemporain, tout en respectant la culture et les techniques locales, c’est pourquoi nous avons repris la technique de la bauge qui consiste à construire des murs massifs en empilant des boules de terre crue humide, que l’on laisse ensuite sécher. D’autre part, nous avons minimisé au maximum l’usage de matériaux non disponible sur place comme le béton, l’acier, le bois et le verre. Le centre culturel se situe sur une coline faisant face aux falaises abritant autrefois les bouddhas. Le site étant constitué de deux plateaux, nous avons pris le parti de traiter le plateau bas avec un aménagement paysager, surplombé par le bâtiment situé sur le plateau haut offrant la meilleur vue sur la vallée de Bamiyan. Un théâtre de verdure vient relier ces deux plateaux séparés de dix mètres d’altitude. Le bâtiment se compose d’une série de murs parallèles facilitant la circulation entre les différents quartiers, suivant une trame de huit mètres, afin de pouvoir être couverts d’une voûte en brique de terre crue, évitant ainsi l’usage d’une dalle en béton armé ou de poutres en bois ou en acier. Seul l’amphithéatre est couvert de voutins soutenus par des poutres en acier. Les façades en terre crue sont percées pour amener la lumière à l’intéreur de manière à rappeler les falaises et leurs galleries. L’espace d’exposition jouit d’une façade beaucoup plus ouverte, amenant ainsi une belle lumière indirecte, ainsi qu’un panorama sur la vallée.

8


9


COLLABORATION AOUT 2014 - OCTOBRE 2014

ATELIERPNG PARIS, FRANCE

ATELIERPNG LAURÉAT AJAP 2014 WWW.ATELIERPNG.FR

Atelierpng est une agence d’architecture composée de trois jeunes architectes lauréats des AJAP 2014 et Europe 40 under 40, située dans le treizième arrondissement de Paris. Leur approche du projet est basée sur une culture approfondie de l’architecture à travers les voyages, la lecture, la formation, et une bonne connaissance des matériaux et des savoirfaire. Ceci se traduit notamment par une mise en valeur de la collaboration avec les artisans, et par l’expérimentation des matériaux dans les locaux de l’agence. Pendant ces deux mois de collaboration, j’ai eu l’occasion de participer au concours pour le musée Guggenheim à Helsinki, (Finlande) et ce du logement collectif “Chapelle International” à Paris 18e, ainsi qu’au suivi d’un chantier. D’autre part, l’atelier maquette très bien équipé installé dans leurs locaux m’a permis de travailler différents matériaux tels que le bois et le béton, et d’en apprendre les propriétés et leurs techniques de mise en oeuvre.

12


13


COLLABORATION AOUT 2011 - NOVEMBRE 2013

COLLABORATION AVEC ETAU BRUXELLES, BELGIQUE

ETAU ÉTUDES ET TRAVAUX D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME WWW.ETAU.BE

J’ai travaillé en tant que architecte dessinateur projecteur pour une agence d’architecture bruxelloise appelée : ETAU ARCHITECTS. Les projets de l’agence sont principalement situés dans le domaine médical et du troisième âge : maison de repos et de soins, résidenceservices mais d’autres projets tels que des bureaux, des logements, des équipements collectifs ou encore des aménagements urbains ont déjà été réalisés. Leurs missions sont en général complètes (de la conception jusqu’au chantier) et proviennent de marchés publics. Les projets de grosse envergure, sont suivis par des équipes de collaborateurs. Pendant ces deux ans j’ai eu l’occasion de faire partie de deux différentes équipes qui travaillaient sur deux importants projets de maison de repos et résidence-services. Pour le premier projet (5 bâtiments : rez + 1 + combles) j’ai eu la possibilité de suivre les phases de permis d’urbanisme, dossier d’exécution et la redaction du métré. Pour le deuxième projet (1 bâtiment MR/MRS rez + 4 et 1 bâtiment RS rez + 3, avec parking souterrain) j’ai collaboré aux phases de permis d’urbanisme et de dossier d’exécution. J’ai suivi des réunions avec les ingénieurs de stabilité et techniques spéciales. Entre temps j’ai participé à un concours sur la revitalisation d’un quartier où nous avons proposé un projet de mixité fonctionnel et d’âge. Le programme comprenait des bâtiments nouveaux de logements et commerces, une residence-services, une renovation et transformation d’un ancien couvent et les aménagements extérieurs (place, plaine de jeux et un parking souterrain). J’ai également participé en collaboration avec une agence de communication, à la mise à jour complète des documents web et graphiques de l’agence (définition des canevas des pages web, site internet, sélection et réalisation fiches de présentation, sélection et postproduction photos et dessins…).

16


17


MÉMOIRE DE FIN D’ÉTUDE

LA SUCRERIE SOUR EL ABID (XVI SIÈCLE) CHICHAOUA, MARRAKECH, MAROC ÉQUIPE : FRANCESCA LAURA ELISA SILIGARDI ATELIER D’ARCHITECTURE EN TERRE CRUE

Ce travail résulte d’un workshop qui s’est déroulé au Maroc d’août à septembre 2009. Suite à ce workshop, l’Université Cady Ayyad de Marrakech a entamé une collaboration internationale avec l’Université de Florence pour faire connaitre les cultures constructives typiques de la zone de l’Atlas. Notre intérêt s’est tout de suite porté vers l’ancien complexe industriel de la sucrerie de Chichaoua, composé d’un long aqueduc construit avec la technique du pisé (blocs de terre crue compactée) et situé dans une plaine semi-désertique. Ces ruines, qui reflètent l’ancienne grandeur du site, nous ont poussé à faire une étude architecturale de cet édifice qui semblait vouloir défier le temps. L’objectif final du travail était de comprendre les raisons constructives, architectoniques et environnementales du complexe de Chichaoua. A travers des enquêtes sur les techniques de réalisation, sur le fonctionnement de la stabilisation et sur le contexte territorial qui l’accueille, nous avons proposé un programme de conservation qui ne se limiterait pas à la seule restauration et consolidation mais aller outre, vers une récupération de la mémoire historique de cette œuvre. Pour affronter l’analyse il a été nécessaire de composer des thématiques et des points de vue différents, tous indispensables dans leur ensemble, afin de créer une vision exhaustive. Les deux missions au Maroc, entreprises en novembre 2009 et juillet 2010, nous ont donné la possibilité de récolter des dates et des informations nécessaires pour construire les bases d’une étude globale du complexe. Les recherches historiques et les analyses expérimentales (effectuées dans les laboratoires du Département de Construction et de Rénovation de l’Université et de l’ICVBC-CNR de Florence) ont été aussi fondamentales dans notre travail. En plus d’une recherche que nous voulions exhaustive et, surtout poussée par l’intérêt réel pour un complexe d’un si grand intérêt, nous avons envisagé la question délicate de la sauvegarde: du point de vue purement technique (c’est à dire la conservation qui présuppose la consolidation) ou celui inhérent à la possibilité (et l’exigence) d’une valorisation concrète du monument et du site.

20


21


CHANTIER-WORKSHOP 2012

PAVILLON DE CHASSE

ALOST, FLANDRE-ORIENTALE, BELGIQUE ORGANISÉ PAR : BRUSSELS COOPERATION WWW.BC-AS.ORG AVEC LA COLLABORATION DE : CHANSAVANG Q. et GASNIER H. (CRAterre) CHANTIER DE CONSTRUCTION EN PISÉ

En avril 2012, j’ai eu l’opportunité de participer à un workshop de deux semaines organisé par BC Architecture (Brussels Cooperation) à Alost, Belgique. Le défi relevé consistait à construire un pavillon de chasse d’environ 30 m2, littéralement sorti de terre. Le pisé est la seule technique ici utilisée sauf pour les fondations et les linteaux réalisés en béton ainsi que la couverture en structure bois. Les murs de terre ont été montés en un mois, via deux workshops. Les finitions, l’enduit et la pose de la toiture et du carrelage ont été réalisés à postériori. La terre a été prélevée sur place, pour ensuite être mélangée en juste proportion avec différents types de sables et granulats afin d’obtenir la juste composition du mélange. Seuls les deux murs inclinés ont été stabilisés à la chaux pour augmenter leur résistance mécanique et les protéger des intempéries.

24


25


VOLONTARIAT JUIN 2014 - JUILLET 2014

SOLAR DECATHLON VERSAILLES, FRANCE

SOLAR DECATHLON EUROPE 2014 WWW.SOLARDECATHLON2014.FR PHOTOS : VALERIA ANZOLIN (WWW.VALERIAANZOLIN.COM) JASON FLAKES (WWW.JFLAKES.COM)

“Le Solar Decathlon est une compétition biennale internationale d’architecture, de design, d’urbanisme et d’ingénierie ouverte à des équipes universitaires pluridisciplinaires, créé à l’initiative de l’US Department of Energy. Le défi proposé à des universités du monde entier est de concevoir et réaliser - dans un cadre académique, et sur une période de deux années - une maison de 75 m² utilisant le soleil comme unique source d’énergie (outre la chaleur dégagée par les habitants et les appareils électriques). Cette compétition récompense la meilleure réalisation de maison solaire évaluée au cours d’une dizaine d’épreuves. Durant la compétition les maisons sont exposées gratuitement au grand public et les équipes concurrentes sont aussi évaluées sur leur capacité à diffuser la culture scientifique, technique et industrielle qu’elles ont produite dans le cadre de leurs projets. La première édition du Solar Decathlon a eu lieu en 2002 aux États-Unis, à Washington. Depuis lors, les éditions américaines de cet événement ont lieu les années impaires. Depuis 2010, une édition européenne du concours a lieu les années paires. Les deux premières éditions européennes ont eu lieu à Madrid en Espagne en 2010 et en 2012. L’édition 2014 est accueillie en France, à Versailles, à proximité du château du Roi Soleil.” SITE INTERNET J’ai participé activement comme volontaire, au Solar Decathlon Europe 2014. Pendant la phase de chantier (assemblage des prototypes), j’ai été responsable de l’encadrement et de la formation des volontaires. Pendant la phase de compétition donc de l’ouverture au public, j’ai été désignée comme support linguistique pour l’equipe italienne Team Rhome, équipe lauréate de cette édition du Solar Decathlon. Mon rôle était d’accompagner et d’expliquer en détail, aux professionnels et au grand public, le fonctionnement de la maison de Rome et de La Cité du Soleil® dans son ensemble. D’autre part, j’ai été à l’initiative de l’organisation d’une journée culturelle italienne en partenariat avec l’ambassade d’Italie en France.

28


29


WORKSHOP 2011

HABITER LA TERRE GAIA, VILLEFONTAINE, RHONE-ALPES, FRANCE

ORGANISÉ PAR : CRATERRE WWW.CRATERRE.ORG/ DIFFUSION:FESTIVAL-GRAINS-D-ISERE WORKSHOP SUR LA CONSTRUCTION EN TERRE

Chaque année, l’école de CRAterre organise des workshops dans le cadre du Festival Grains d’Isère abordant les différentes potentialités de la terre crue. “À partir d’un énorme tas de terre à pisé du Nord Isère, les professionnels et les visiteurs, architectes, entrepreneurs, artisans, étudiants, ingénieurs, scientifiques, artistes, scolaires, familles et curieux... sont conviés à découvrir les incroyables potentialités de la matière. Ils sont invités à mettre les mains à la terre pour manipuler, expérimenter, innover, créer, restaurer et construire. Autour d’expositions, spectacles, films, circuits et rencontres, de nombreux ateliers et animations sont proposés afin que les différents publics et les professionnels se rencontrent et prennent le temps d’échanger, de découvrir et de faire ensemble. Pour sa douzième édition le festival Grains d’Isère poursuit son exploration de la matière et des architectures de terre crue. A partir d’un immense tas de terre sont mises en scène les extraordinaires qualités de la matière. Autour du triptyque architecture, arts et sciences, le festival convie les participants et les visiteurs à en découvrir les potentialités. Tous sont invités « à mettre les mains à la terre » pour en ressentir les propriétés et spécificités. Cette approche scientifique, artistique et culturelle, basée sur la compréhension et la manipulation de la matière, est développée sous la forme d’animations scientifiques et artistiques, de chantiers, d’expérimentations, de conférences, d’expositions et de spectacles. Le festival est aussi un formidable moment d’échanges associé à un temps de réflexions afin de promouvoir au sein du grand public, des élus, des formateurs et des professionnels un esprit de découverte et d’ouverture pour répondre aux grands défis et enjeux du développement durable et contribuer à réconcilier l’homme et son environnement.” SITE INTERNET; INTRODUCTION AU FESTIVAL GRAINS D’ISÈRE 2013

32


33


TRAVAIL UNIVERSITAIRE

IL CAMPANILE DI GIOTTO (XVI SIÈCLE) FIRENZE, ITALIA

ÉQUIPE : GIULIA FATTORETTI FRANCESCA LAURA OPA, OPERA DI SANTA MARIA DEL FIORE FIRENZE

La république de Florence en 1296 fonda la “Fabbriceria dell’opera del duomo”, pour contrôler et financer la construction du dôme. Aujourd’hui,- Opa - est responsable de la conservation et de la valorisation de ses monuments. L’université d’architecture de Florence, spécialisée dans la rénovation et consolidation du patrimoine architectural, collabore souvent avec l’Opa pour l’étude, la mise en valeur et la sauvegarde des monuments de la ville. Dans le cadre de la formation d’archives de dessins des bâtiments principaux de la piazza del Duomo, l’Opa a demandé à l’université d’architecture de relever le relief complet de la tour campanaire. Le cours universitaire “Relevé de l’architecture” nous a permis de faire le relevé du troisième étage, du niveau de cloches et du sommet de la tour. Pour le relevé de la partie intérieure du bâtiment nous avons utilisé des mètres à ruban et un télémètre laser. Pour l’extérieur un théodolite électronique. Les dessins ont été transcrit sur Autocad.

36


37


PROJET ERASMUS MASTER 1

CPAS

BRAINE LE CHATEAU, BELGIQUE ÉQUIPE : EMILIE BECHET JULIE DELORGE FRANCESCA LAURA ATELIER D’ARCHITECTURE : PATRIMOINE

La commune de Braine-le-Château nous a demandé de réfléchir à une revalorisation de son centre ville, à un réaménagement des anciens bâtiments de la gare en un CPAS et à une salle polyvalente. Après une analyse du site (et de ses « vallées »), chaque personne a développé une partie de la demande en préservant un lien entre chaque projet. J’ai conçu le projet du CPAS. Le projet met en avant trois bâtiments principaux alignés (les deux bâtiments de la gare et un nouveau) et un bâtiment secondaire qui relie les trois. Le projet se compose de modules presque cubiques complément vitrés d’un coté qui peuvent être répétés paradoxalement à l’infini à l’intérieur comme à l’extérieur (architecture parasite).

38


39


FRANCESCA LAURA ARCHITECTE DE

235, Rue de Charenton - 75012 Paris +33 7 78 18 76 86 francescalaura.architecte@gmail.com issuu.com/francescalaura

FL portfolio 2016  
FL portfolio 2016  
Advertisement