Issuu on Google+

dossier de presse

exposition

26 o c t o b r e 2 0 1 2 - 6 m a i 2 0 1 3


« L’ autre jean »

Exposition musée d’ Art et d’Industrie de Saint-Étienne 26 octobre 2012 - 6 mai 2013 Presse nationale et internationale Lyor Amar lyor.amar@zmirov.com +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17 Zmirov Communication 64, rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris Presse régionale Lucie Texier lucie.texier@saint-etienne.fr +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 Musée d’Art et d’Industrie 2, place Louis Comte 42026 Saint-Étienne Cedex 1


s o m m a i r e

Contacts Presse -2-

Chap. 1

COMM U NI Q U É DE PRESSE -4-

Chap. 2

Chap. 3

L ’ EXPOSITION

L E PARCO U RS

-6-

-8-

Chap. 4

focus sur - 13 -

Chap. 5

Chap. 6

autour de L’e xposition

L ES ACTE U RS - 18 -

Chap. 7

- 23 -

informations p r a t i qu e s - 27 -

3 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 1

c o m m u n i qué de presse _

Le musée d’Art et d’Industrie invite les designers avant-gardistes Marithé et François Girbaud à venir exposer à Saint-Étienne. Pour la première fois en France, l’exposition « L’ autre jean » parcourt 40 ans de collaboration basée sur l’alliance de technologies et de créativité.

Les coupes et les assemblages de vêtements, créateurs de confort et de bien-être, s’adaptent avec ergonomie et élégance à une vie en mouvement, nomade, active et urbaine. Dans les années 80, elle invente la signature braguette et apporte aujourd’hui une identification nouvelle axée sur le bas de la jambe.

Une fois encore, le musée d’Art et d’Industrie, associé à la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2013, s’intéresse au design de mode et aux innovations techniques dans le domaine du textile et du vêtement. Le musée propose à travers cette exposition un regard sur les créations, recherches et innovations industrielles du duo décalé formé par la lyonnaise Marithé Bachellerie et le mazamétain François Girbaud, leader d’importants mouvements de mode à travers le monde depuis les années 70, afin d’en rendre sensible les lignes directrices et identitaires. Rebelle et hors des sentiers battus, la marque fait parler d’elle aujourd’hui en tant que militante du traitement laser appliqué au jean dont elle a été pionnière dès 2003. Véritable alchimiste de la matière, Marithé+François Girbaud réinvente les aspects et métamorphose les propriétés du cuir, de la maille et des nouveaux textiles.

1. Marithé Bachellerie et François Girbaud, 1968 © DR

4 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


c o m m u n i qué

d e

p r e s s e

2. Jean Piegator traité laser et pli permanent, Campagne « Road MovieNationale 7 », marque marithe+francois girbaud, été 2003, par Thomas Gizolme

Dans les années 90, avec le concept S.P.Q.R.city, Marithé+François Girbaud renouvelle les codes du sportswear et ceux du costume trois pièces.

Sur 700 m2, le visiteur retrouvera ou découvrira l’univers foisonnant de la marque à travers les vêtements cultes issus des archives de la maison, des dessins techniques et croquis d’humeur, ses campagnes de communication dont la polémique Cène ou la singulière collaboration avec Jean-Luc Godard, ses défilés ainsi que des interviews exclusives des créateurs et documents rares.

Marithé+François Girbaud cristallise les nouvelles attitudes observées dans la rue et les modélise au point qu’elles s’inscrivent au patrimoine culturel du vêtement : le cowboy, le baggy, le shuttle et ses scratchs, qui paraissent aujourd’hui exister de toute éternité, copiés à satiété, sont des créations originales de la marque.

5 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 2

l’ e x p o s i t i o n _

Audioguide contre-visite orchestrée par Marithé et François Girbaud téléchargeable sur smartphones, lecteurs mp3 disponibles en prêt

E n qu e lqu e s m o t s . . . Titre « L’ autre jean » Date 26 octobre 2012 - 6 mai 2013

Textes d’exposition français et anglais

Domaines design de mode, innovations textiles, nouvelles technologies, développement durable, sujets de société

Signe particulier s’inscrit dans la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2013.

Superficie 700 m2 d’exposition temporaire + exploration des salles de collections permanentes

Démonstration hors-les-murs de la machine à graver au laser

Nombre de pièces présentées 120 pièces vestimentaires

Blog dédié à l’exposition http://lautrejean.blogspot.fr/

Heure de vidéos 40 h de contenu accessible

* Tous les visuels présentés dans ce dossier sont libres de droits

Commissariat général de l’exposition Nadine Besse, conservateur en chef du musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, assistée de Sylvain Besson, régisseur des collections textiles Commissariat Marithé Bachellerie et François Girbaud, Muriel de Lamarzelle, directrice de communication, Sylvie Marot, chargée du patrimoine Direction artistique Cakedesign, Paris

3. Référence à l’affiche du film Platoon, d’Oliver Stone Campagne « The “World” will not be televised », hiver 2006-2007, par Jackie Nickerson.

6 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


4.

5.

4.

Manteau et blouson moelleux en jean cupro* et chemise en chambray Campagne « New denim », marque closed, hiver 1985-86, par Fabrizio Ferri

5.

Cinq tenues en chambray Campagne, marque complements, été 1983, par Oliviero Toscani

6.

Vêtements en tubic (Symphonie d’un autre monde), marque closed, été 1985, par Fabrizio Ferri

6.

7 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 3

le parcours _

L’originalité de l’exposition réside dans une approche chronologique retraçant 40 ans de création de la marque, mais aussi une vaste présentation mettant en évidence les lignes majeures de recherche et leurs développements, des années 1970 à la période tout à fait contemporaine.

- SA L L E 1 L A V ER L E JEAN DE SES ID É ES  ! Dans une scénographie entre pierre et eau, une sélection de jeans historiques illustre les recherches sur le bleu, sa profondeur, son mystère, son ombre et sa lumière, des procédés artisanaux aux débuts de l’industrialisation du délavage. L’usure artificielle précède le vécu. Le vécu avant d’avoir vécu est ainsi sacralisé. Le jean stone washed est un objet de musée. Il questionne le visiteur sur un objet qui lui est familier.

Les problématiques artistiques et techniques des créateurs classifiées par cette analyse et sa mise en espace apportent une connaissance plus objective de leur démarche et de leurs réalisations. Enfin, l’effervescence et l’engagement éthique de la recherche contemporaine et des développements espérés clôt l’exposition en écho à la première salle. Des savants fous aux savants sages ?

À ne pas manquer - Le pinto jean : première moitié des années 1970, Marithé et François Girbaud officient alors sous le nom de ça… Le pinto jean, un patte d’eph’ délavé au chlore, fait sensation !

entrée de jeu La lumière bleue du logo carré emblématique de la marque appelle le visiteur dès l’entrée du musée. En haut de l’escalier monumental, Marithé Bachellerie et François Girbaud, deux personnages très différents l’un de l’autre, font part aux visiteurs de leurs contradictions mais aussi de leurs accords sur des projets étonnants... L’un et l’autre questionnent leur rôle et leur situation avec facétie et décalage.

- Le cow boy : tout début des années 1980, le jean large, ancêtre du baggy…

7. Le Boutonneux, marque ça..., 1971, © DR

8 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


L e

p a r c o u r s

8. Parodiant les films muets expressionnistes allemands, Marithé et François Girbaud sont mis en scène en train d’expérimenter le délavage Extrait du court-métrage « Doktor Jeanstein », 1987, par Robert Réa

Courts-métrages à ne pas manquer

- SA L L E 2 MIXER L ES IMA G ES

- « Top Ten designers in Paris » Marithé & François Girbaud présentent leur collection parisienne prêt-à-porter de l’été 1980 aux côtés de neuf autres créateurs. Cette émission de 52 minutes tournée par 6 réalisateurs est une commande d’une chaîne américaine. Document rare, alors jamais diffusé en France, restauré par LVMH.

Avec une généreuse sélection d’images  et de films dont certains rares et intimes, cet espace à lui seul convoque les 40 ans de création de la marque. Ainsi, documents personnels, interviews, campagnes publicitaires et défilés constituent l’imagerie de Marithé et François Girbaud. Selon le rythme qui lui est propre, le visiteur pourra découvrir l’univers visuel de Marithé et François Girbaud, sur tablettes numériques et grand écran. Une chronologie murale permet de se repérer dans le temps.

- « Doktor Jeanstein ! » En 1987, le réalisateur Robert Réa met en scène Marithé et François Girbaud, deux savants fous expérimentant avec obsession le délavage en parodie des films expressionnistes allemands. - « On s’est tous défilé » Entre 1987 et 1989, Jean-Luc Godard réalise trois séries de campagnes publicitaires ainsi que le moyen-métrage du défilé été 1988. Il offre une vision poétique à l’univers du jean et de la mode.

9 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


L e

p a r c o u r s

À ne pas manquer - La veste Technike (été 1992)  ou comment partir d’une basket pour créer une veste ! - La salopette Gold Mine en Ligthttherapy (été 2008). Froideur du blanc arctique. Le laser grave les lignes de construction du modèle Genuflector. - La robe Mini Lazer en Stretch Express (hiver 2007/08). Effet mat et brillant. Le laser découpe des dentelles. - La veste homme Cutwins traitée white sebo (été 2006). Une couche à base de paraffine se démasque sous l’effet de la chaleur.

- SA L L E 4 Un autre jean... Dans le prolongement de la grande salle une flamme fascine l’œil. La morsure du rayon laser sur le denim est rendue visible... Faisant écho à la salle dédiée au stonewash, cet espace explore les dernières technologies basées sur le laser et l’ozone ; des technologies de délavage qui n’exploitent pas l’eau. Les deux éléments, lumière et air, font l’objet de métaphore : une représentation d’un ciel mouvant anime et illumine le plafond.

9. Salopette traitée au laser Wattwashtm, modèle Goldmine, marque marithe+francois girbaud, été 2008, par Jean Louis Coulombel

- SA L L E 3 De designers industriels à Orije anators Une vague suspendue traverse la salle, donnant élan, mouvement et avancée à ce défilé aérien… Cette « sculpture géante » foisonne de vêtements regroupés par thèmes forts tels les concepts S.P.Q.R.city et Métamorphojean, ou les segments tels le cuir ou la maille. À terre, autour de 11 thèmes, des pièces emblématiques sont isolées, autant expliquées que magnifiées.

À ne pas manquer - Un costume montage « tailleur », costume de ville. - Un costume traité à l’ozone montage « jean », style « sportswear ». Deux costumes étudiés pour faciliter le mouvement, pour bouger, travailler, pédaler, danser etc. 10

Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


L e

p a r c o u r s

Ni ve au 1  Les rubans - Lacer !

«   L’a u t r e j e a n   » i n v e s t i t l e s c o ll e c t i o n s permanentes du musée...

Une vitrine d’actualité dédiée à la chaussure

À ne pas manquer

Les pièces choisies soulignent le lien avec le thème des collections (arme, cycle et ruban).

- La robe Reliseuse (été 2010) est repensée pour la salle de lisage. Cette robe-tablier nouée est traitée Wattwashtm : un détail du tableau tissé, La Source est gravé sur le dos.

N iv e au 0  Les cycles - Pédaler !

À ne pas manquer - Le pantalon en Mozer ! Baptisé en référence au célèbre cycliste italien Francesco Moser, ce tissu est aussi nommé Velocitadynamofuriosolucidodeliriostretch. Alors réservée aux professionnels du cyclisme, cette matière extensible possède différentes qualités : résistance, infroissabilité, souplesse, confort. Alternative au denim, ce pantalon donne une autre attitude morphologique.

Ni ve au 3  Les armes - Boxer !

À ne pas manquer - Veste cuir gant de boxe ! Avec pugnacité et poigne, se frotter à la souplesse du gant de cuir… NO W ATER NO C H EMICA L   : D É MONSTRATION H ORS L ES M U RS

- Le sac pneu (été 1992) Faire d’un pneu un sac tout rond comme une roue de vélo !

L’exposition « L’ autre jean » fait partie de la programmation officielle de la 8ème Biennale et s’associe à la manifestation en proposant une démonstration de machine laser Wattwashtm à la Cité du Design tout au long de la Biennale. Le visiteur est convié à personnaliser son propre jean selon un programme défini. Usuellement réservée au milieu fermé des industriels, cette intervention très impressionnante touche tous les publics tant professionnels qu’amateurs, petits et grands. Ne pouvant être présentée dans les espaces du musée en raison de son volume imposant, cette machine illustre concrètement une des technologies de pointe employées par la marque. Cette démonstration technologique est orchestrée par le fabricant italien de machines industrielles Tonello.

10. Sac pneu, Campagne « s.p.q.r.city », été 1991, par Michel Nazfiger

11 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


11.

12.

11.

Détail d’un costume trois pièces en denim, traité au laser et présentant une combinaison d’armures textiles (chevron, pied-de-coq, prince-de-galles) Modèle Tribulatore, marque marithe+françois girbaud, été 2010, par Jacques Gavard

12.

Modèle femme Jane Dory Campagne « Le Monde est fou », été 2010, par Steve Hiett

13.

Le Wattwashtm en image : le rayon laser mord la surface du denim et réinvente une nouvelle planète ; à l’impact, la lumière devient flamme imperceptible à l’œil nu, par Jacques Gavard

13.

12 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 4

focus sur _

Cowboy (1977 - 1978) Sorti en France avec l’étiquette « Cow Boy de 11342 », il s’agit du premier « baggy » jamais créé. Né de l’évolution de deux modèles : le Pépère et le Compagnon. Copié dans le monde entier, il s’agit là du premier succès planétaire, le « 1er jean qui n’est pas serré » !

L E SA V IE Z - V O U S ? Ces modèles de jeans cultes ont été créés par Marithé et François Girbaud, le saviez-vous ? Pedal Pusher (1981) Premier X-Pocket. Initialement appelé Bundespost (1980), comme taillé dans des sacs postaux allemands. L’empiècement devant en X abaisse les poches et les décolle en facilitant l’accès des mains ; l���empiècement dos en petit V emboîte mieux les reins. La jambe est raccourcie pour ne pas tomber sur la chaussure. Le nom « Pedal Pusher » vient d’ailleurs de cette dernière caractéristique puisque dorénavant, plus besoin de faire un revers à son pantalon avant de monter sur un vélo afin d’éviter de le coincer dans les roues ou dans la chaîne.

15. Modèle Cow Boy, traitement Stonewashed, 100% coton Marque 11342, été 1977, par Jacques Gavard

Shuttle (2004) La particularité de ce jean réside dans les jambes : modifiables par des passants scratch (resserrés ou non). La capacité de morphing du Shuttle en fait un modèle phare, plagié ouvertement dans le monde entier.

16. Modèle Shuttle, traitement Imajean, 100% coton Marque marithe+francois girbaud, été 2004, par Jacques Gavard

14. Dessin technique modèle Pedal Pusher Marque marithe+francois girbaud, 1981

13 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


f o c u s

Un jean sec svp !

s u r

PAR L E Z - V O U S G IRBA U D  ? Do you speak Girbow ?

Dès les années 2000, Marithé et François Girbaud se sont consacrés à la recherche de traitements alternatifs avec la morsure du denim par l’utilisation de la lumière puis de l’ozone. Aujourd’hui, cet autre jean est un jean « propre » qui conserverait son aspect vintage.

Amérasie Né de leur défilé pour la collection hiver 1983-84 à Tokyo, le premier d’une série de films dégageant un univers fort et singulier, et de la découverte d’un nouveau monde qu’est l’Asie, un territoire imaginaire se construit : l’Amérasie. Nourrie d’extraits des défilés, Amérasie, Hyperborea, Jet Laggers, People Junction, Please Take Care, cette section synthétise les croisements des sensibilités occidentales et orientales, des langues, des fuseaux horaires et des usages vestimentaires, croisements pour une société nouvelle, celle de toutes les mixités. Les caractères fonctionnel et esthétique du vêtement accentuent désormais la place de la gestuelle.

Le Wattwash™ (morsure au laser) est un procédé 97,5 % waterfree.   5 litres d’eau sont utilisés avec ce traitement alors qu’il en faut en moyenne 70 litres pour traiter un jean de base. La brûlure maîtrisée grave précisément la surface de la toile pour une multiplicité d’effets d’usure, de motifs ou de reliefs. En combinant le Wattwash™ et les effets textiles réalisés par le laser, le produit fini n’est pas seulement une Évolution, c’est une Révolution.

D’African waist line à Viagra falls line Une ligne imaginaire qui délimite une attitude d’un pantalon baggy suspendu à des bretelles porté sous les bras (Zip Zoot) ou complètement descendu, flottant sur les hanches (Brand X). On aperçoit le sous-vêtement pour la première fois.

L’Ozone est un traitement 70 % waterless. Un traitement atmosphérique. C’est un mélange d’oxygène et d’ozone pour un lavage éthique, efficace et  écologique qui patine le vêtement. Pas d’eau / pas de produits chimiques. Une saine révolution qui accompagne l’effet d’usure. La combinaison de ces deux traitements permet aujourd’hui un traitement du denim sans eau.

18. 17. African Waist Line (1986) versus 18. Viagra Waist Line (2004), deux lignes de démarcation pour un porté extrême limite, par François Girbaud

17.

14 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


f o c u s

Métamorphojean À partir d’un travail poussé à l’extrême sur l’anatomie, amorcé dès 1988, la coupe s’affirme et le jean se métamorphose. Le volume prend son autonomie ; il s’échappe du corps. Le pantalon n’a que faire de la différence des sexes. Il provoque des attitudes et crée un langage formel : attitudes académiques – poches sculptées dans le denim – position des mains déplacées – découpes morphologiques – mutations – multiformes. C’est le début de ce que l’on a, par la suite, appelé « engineered jean ».

s u r

Sacrum cut Bien avant le port du string pour tous et toutes... La découpe milieu dos particulière et originale plaque le pantalon sur les reins, même porté en position surbaissée. La découpe anatomique évoque la forme du sacrum et s’adapte à la cambrure des morphologies des cinq continents. Il renforce le travail commencé sur la fourche qui n’est déjà plus américaine. Stonewash Procédé de délavage du jean. C’est à Saint-Germain-des-Prés dans une laverie que Marithé et François ont délavé leur premier jean. Ils achetaient chez Wrangler des jeans bruts qu’ils lavaient pour les revendre ensuite à plusieurs magasins. Avant eux, personne n’a jamais vendu de jeans délavés ! Différents lavages se succèdent de manière mécanique ou chimique. Le Stonewash utilise des cailloux légers, la pierre de Lipari (Italie).

19. Gilet Technike en tissu réflectif, Campagne « s.p.q.r.city », été 1991, par Michel Nazfiger

s.p.q.r. City Du latin « Senatus Populus Que Romanus », référence aux monuments et aux stades où se déroulaient les jeux sportifs... City en référence à la « ville ». Catégorie hybride de vêtements faite d’associations jusqu’alors inexplorées. Mélange de traitements, de matières, de formes et de constructions venant du sport et déclinés, associés au vêtement urbain et vice versa. On assiste à une véritable fusion des matières et des formes alliant versatilité et performance...

20. Modèle 8073, traité Broken Stitches, 100 % coton Marque closed, été 1983, par Jacques Gavard

Le jean /  le jeans Jean : étoffe en coton teint à l’indigo Jeans : (un jeans ou une paire de jeans) une pièce en denim manufacturée avec des codes spécifiques de coutures et de montages. source : « histoire du jeans’ » - Paris musées.

15 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


f o c u s

s u r

M’entendez-vous ? Marithé et François Girbaud livrent leur point de vue, leur ressenti et leurs impressions tout au long du parcours de l’exposition. Plus qu’un audio-guide, il s’agit d’une contre-visite. Version française uniquement. Des baladeurs mp3 sont aussi disponibles à l’accueil du musée en prêt.

Ce programme est téléchargeable pour smartphones sur : www.musee-art-industie.saint-etienne.fr et sur : http://lautrejean.blogspot.fr/.

21. Ensemble en twil de coton à rayures tissées, Marque closed, été 1989, par William Laxton

16 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


22.

22.

22. Veste en tatooed leather* Marithé+François Girbaud Cuir par Ruffo Été 1986, par Fabrizio Ferri 23. Modèle Cutwins, veste esprit tailleur, traitement White Sebo (la peau est enduite de paraffine démasquée sous l’effet de la chaleur, les rivets ressortent, les plis des coudes sont fixés) Marque marithe+francois girbaud, été 2006, par Jacques Gavard 23.

17 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 5

les acteurs _

En 1984, Nadine Besse, conservateur en chef du musée, avait convié ces designers industriels  à un colloque sur le vêtement utilitaire et ses réinterprétations par la mode. En 2012, le musée d’Art et d’Industrie réitère l’invitation avec autant de pertinence.

moins de produits chimiques polluants. Il s’agit de sauver des vies humaines, en changeant les conditions de travail de véritables esclaves [….]. L’association Laser+ozone permet de réinventer le jean encore une fois et d’apporter une alternative au sablage et aux produits chimiques ».

M a r i t hé e t F r a n ç o i s G i r b a u d , designers industriels Si leur recherche ne s’applique pas qu’au denim, ce matériau n’en demeure pas moins symptomatique. Dans les années 70, ils industrialisent le délavage du jean, le désormais célèbre stonewash. Dans les années 90, ils élaborent un denim qui ne se délave pas. Aujourd’hui, ils démocratisent la technologie laser dit Wattwashtm, un jean aux effets usés qui n’utilise plus d’eau mais l’énergie de la lumière ! Un jean 97,5 % waterfree. La marque poursuit des recherches dans un esprit éthique qui rimera fort bien avec la thématique choisie pour « la nouvelle Biennale Internationale Design SaintÉtienne » : empathie. En effet, le 3 mai 2011, dans le Journal du Textile, à propos du sablage des jeans, François Girbaud prend des positions très claires en faveur de l’écologie et du respect des travailleurs : « Il s’agit de créer un monde meilleur, dans le cadre d’une compétitivité saine, en économisant le plus possible l’eau et l’énergie et en utilisant

24. Marithé Bachellerie et François Girbaud, 2006, par Karl Lagerfeld

18 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


l e s

C H RONO L O G IE - 1964 Au sein de la boutique Western House avenue de la Grande Armée à Paris 16e, François Girbaud fait ses premières armes

- 1967 Rencontre à Saint-Tropez dans la boutique Western House de la lyonnaise Marithé Bachellerie et du mazamétain François Girbaud

- 1966/72 Premiers lavages

- 1968 Création du bureau de style ça…

- 1972 Ouverture de la boutique Halles Capone dans le quartier des Halles à Paris

- 1972/76 Industrialisation du délavage, et du désormais célèbre procédé Stonewash

- 1977 Naissance de la marque closed. Le Cow Boy : premier baggy, succès planétaire

- 1980 Entrée sur le marché japonais

- 1982 L’actrice Jennifer Beals, héroïne de Flashdance, est leur porte-parole aux États-Unis

a c t e u r s

- 1985 Ouverture de la boutique rue Étienne Marcel

- 1 9 8 7/ 9 0 Collaboration avec Jean-Luc Godard pour une série de courts-métrages publicitaires

- 1988 Concept Metamorphojean, Un jean qui n’est pas américain

- 1990 Concept s.p.q.r.city. Les codes sports intégrés à ceux du costume urbain

- 1995/96 Évolutions technologiques : les vêtements sont assemblés par techno-fusion, lazer-blading et ultrason. Premiers essais sur le denim

- 1995 Nouvelle philosophie aux valeurs universelles : b.e.

- 1998 Collaboration avec le Cirque du Soleil pour un défilé à New York et le spectacle Quidam

- 2003 Procédé « imajean » : inscription au laser, une technologie écologique

- 2005 Démêlés avec l’Église pour une publicité inspirée de la Cène. Exposition l’Altro Jean à Florence, la ville des Médicis, à la Stazione Leopolda

- 2008 -

Implantation du premier magasin en Chine à Pékin. 30 ouvertures prévues dans les 5 ans

- 2009 Le procédé Wattwash™ trouve échos avec la prise de conscience environnementale qui s’étend. Les développements suivent pour un traitement 97,5 % waterfree

- 2010 Ouverture du passage Montmarcel à Paris :  - 38, rue Étienne Marcel  - 35, rue Montmartre. Série d’interventions de François Girbaud dans des salons et symposiums pour valoriser les traitements laser et ozone

- 2012 - 1999 Aboutissement d’un procédé révolutionnaire : B.E. Blue Eternal, un denim indigo qui ne se délave pas

- 2001 Ouverture du site : www.girbaud.com

Première monographie de la marque. Ouverture du blog dédié à l’exposition « L’ autre jean » Marithé et François Girbaud, designers industriels Juin : accord de master licence monde avec l’Italo-Indien FFI, partenaire qui partage la vision et les idéaux de Marithé + François Girbaud.

19 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


L e s

a c t e u r s

Les armes 6 000 armes de chasse et de guerre, 2ème collection publique française De l’armure au fusil en passant par le sabre, le musée d’Art et d’Industrie regroupe design militaire, civil et chefs-d’œuvre artistiques et techniques dédiés à la chasse. De l’atelier artisanal aux grandes manufactures, inventions, systèmes, créations plastiques et art contemporain célèbrent savoir-faire et nouvelles technologies.

L e m u s é e d ’A r t et d’Industrie Devenu musée d’ Art et d’Industrie en 1889, sous la bannière de Marius Vachon, défenseur des arts industriels français, l’ancien musée de Fabrique a développé depuis 1830 des collections d’accroche locale (armes, rubans puis cycles) atteignant bien vite une représentativité internationale. un musée actif sur la scène du design de mode Depuis sa réouverture en 2001, le musée, réhabilité par Jean-Michel Wilmotte, développe une politique dynamique d’expositions autour du textile en proposant régulièrement des approches originales sur le milieu textile régional (Giron Frères, Images de Soie, Esprit Staron) ou sur la mode et le design textile international (Habits de Recherches, Design de Mode, Les Enrubannées, Regards sur le Japon, Textiles techniques et fonctionnels, Maurizio Galante et Tal Lancman) mais aussi plus directement sur le design mobilier avec Mobilier National Mobilier design.

Les rubans 1ère collection mondiale Une collection impressionnante qui allie la création artistique au génie mécanique des hommes. Imaginaire, mode et nouvelles technologies font partie intégrante de cette collection. Des pièces uniques nous entraînent des routes de la soie aux nouveaux textiles, de la création à la production, des modes anciennes au design de mode avec une exceptionnelle collection de robes haute couture réalisées en rubans. Les cycles 1ère collection publique française Découvrez un vrai musée technique du cycle, qui donne sa place réelle à l’homme. En 1886, la première bicyclette française est fabriquée à Saint-Étienne, acte fondateur d’une industrie qui connaîtra une renommée internationale grâce notamment aux produits de Manufrance, Ravat, Automoto. La « Superbe Hirondelle » produite par la Manufacture d’ Armes et de Cycles, la première bicyclette française et stéphanoise dialoguent avec le vélo du xxie siècle.

Dans le cadre de l’exposition d’ouverture Habits de recherche, Marithé + François Girbaud figurait déjà avec des pièces en denim noir ciré et des ensembles découpés et assemblés au laser.

www.musee-art-industrie.saint-etienne.fr

25. Façade du musée d’ Art et d’Industrie de Saint-Étienne © Gil Lebois / musée d’ Art et d’Industrie 2012

20 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


26.

27.

28.

26.

«Gun», Philippe Perrin (2002), dans les collections du musée d’Art et d’Industrie © Gil Lebois / musée d’ Art et d’Industrie 2012

27.

Détail du projet de tableau tissé «La source», Neyret Frères, Saint-Etienne 1930, coll. MAISE © Yves Bresson / musée d’ Art et d’Industrie

28.

«Spad», prototype, Jean-Louis Frechin et Stéphane Bureaux, ENCSI, 1989, coll. MAISE © Gil Lebois / musée d’ Art et d’Industrie 2012.

21 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


L e s

a c t e u r s

Biennale Internationale Design Saint-Étienne, un rendez-vous incontournable Événement original et unique dans le monde du design, créé en 1998 par l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ancienne École régionale des beaux-arts). Témoin de l’activité de la Cité du Design en lien avec le monde économique, la sphère professionnelle et le milieu de l’enseignement, la Biennale est aussi une grande manifestation ouverte à tous les publics. En 2010, la Biennale a accueilli 85 000 visiteurs en quinze jours. 270 journalistes (dont 100 nationaux et 80 internationaux) sont venus commenter les expositions et rencontrer les designers.

L a Biennale Internationale et la Cité du Design Saint-Étienne, ville laboratoire du design est désignée ville créative design par l’Unesco, première ville française membre de ce réseau et la deuxième ville européenne après Berlin. Saint-Étienne, ville de design Le design est inscrit en filigrane dans toute l’histoire industrielle de Saint-Étienne. Née avec la révolution industrielle, cette ville a fondé en grande partie son essor sur la conception et le développement d’objets manufacturés dans les secteurs clefs de son économie : arme, cycle, textile et rubanerie. C’est dire l’esprit de création et d’innovation qui habite les entreprises stéphanoises depuis deux siècles, plaçant Saint-Étienne au premier rang des villes industrielles de France.

La 8ème Biennale, « l’empathie ou l’expérience de l’autre » Du 14 au 31 mars 2013, l’innovation sera l’axe majeur de la programmation des événements professionnels.

La Cité du Design, une architecture déployée La Cité du Design a inauguré le 1er octobre 2009 ses équipements et sa programmation sur le site de l’ancienne Manufacture d’armes de Saint-Étienne. L’École supérieure d’art et design est désormais installée au cœur de ce lieu emblématique et accueille 350 élèves. Elle se déploie dans 5 éléments architecturaux, dont 3 réhabilitations et 2 constructions contemporaines, l’ensemble ayant été conçu par l’agence berlinoise Lin et ses architectes Finn Geipel et Giulia Andi. C’est un lieu ouvert qui s’incarne dans la Platine, espace modulable, pensé pour s’adapter aux multiples activités.

http://www.citedudesign.com

22 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 6

autour d e l’ e x p o s i t i o n _

- Du 14 au 31 mars 2013 -

-   L e s G RANDS  RENDE Z - V O U S

Biennale Internationale Design Saint-Étienne : No Water No Chemical

- 25 octobre 2012 Vernissage de l’exposition à 19 h  en présence de Marithé bachellerie et François Girbaud

Dans le bâtiment H de la Cité du Design, démonstration de machine laser. Le visiteur est convié à personnaliser son propre jean.

- 26 octobre 2012 -

- 22 mars 2013 -

Ouverture au public de l’exposition.

Conférence à 14h « Avant le jean, il n’y avait pas de jean »

Ouverture du blog éphémère « L’ AUTRE JEAN » Un espace d’échange et d’informations qui prolonge l’exposition et qui donne aussi la parole aux visiteurs…

Dans l’amphithéâtre de la Cité du Design, un dialogue entre François Girbaud et l’historien de la mode Farid Chenoune sur ce que représente le jean, ce vêtement qui nous est si familier.

http://lautrejean.blogspot.fr/

Soirée No Water Au musée d’Art et d’Industrie en présence de Marithé bachellerie et François Girbaud.

Parution du premier ouvrage consacré à la marque Marithé+François Girbaud (Éditions de La Martinière). Pascale Barthel Tél. 01 41 48 80 10 presseedlm@lamartiniere.fr

23 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


a u t o u r

d e

l ’ e x p o s i t i o n

-  l a l i b r a i r i e   b o u t i qu e

- Le journal d’exposition Un journal d’exposition sera disponible. Il offrira un niveau de lecture complémentaire à la monographie de la marque. 5 €

- Le livre Publié à l’occasion de l’exposition « L’ autre jean », cet ouvrage, le premier qui leur est consacré, célèbre les quarante ans de mode de Marithé + François Girbaud. Il met en lumière la variété et la richesse des créations, la profusion ainsi que l’évolution des périodes, la permanente recherche et « marche en avant » des créateurs.

- Un guide d’aide à la visite tout public Un guide d’aide à la visite offert à l’accueil du musée. - Un feuillet pour les plus petits Jeux et astuces pour la visite en famille. - Des objets collectors Une série d’objets collectors, créés en exclusivité pour l’exposition, sera proposée à la boutique du musée.

Nombre de pages : 308 pages (280 illustrations couleurs) Format : 235 x 310 mm Couverture : en denim recyclé Prix de vente : 60 € Parution : 26 octobre 2012 en version française et anglaise. Éditions de La Martinière Auteurs : Farid Chenoune, Sonia Rachline, Marithé et François Girbaud, préface de Yohji Yamamoto Direction artistique : Cakedesignl i v r e m + F G / p a G e s i n t é r i e u r e s

29. Campagne «Romance deglinged pants», été 1986, photographiée par Fabrizio Ferri 20.07.2012 / Livre Marithé François Girbaud

24 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


a u t o u r

d e

l ’ e x p o s i t i o n

Atelier Indigo : de la plante au pigment et à la teinture

- activités pour le public - Visite guidée de l’exposition Durée 1 h 30 Une visite guidée permet de découvrir le travail de Marithé + François Girbaud, designers de mode à la pointe de l’innovation technique dans le domaine du textile et du vêtement. Le musée propose un regard sur les créations, recherches et innovations industrielles du duo décalé leaders d’importants mouvements de mode à travers le monde depuis les années 70.

Fabrication du pigment indigo par un procédé simple et écologique. Création de nuanciers sur différents textiles : soie, laine, lin, coton. Intervenants : Association Couleur Garance, Lauris Le 6 avril 2013 (concernant les horaires et la durée, renseignements au 04.77.49.73.04) Réservation obligatoire à l’accueil au 04.77.49.73.00 Tarif  25 € / séance

- Ateliers en famille « Jean et papier »

Tarif 6 € / 4 , 50 € Les mercredis et le premier dimanche du mois à 15 h Les samedis et dimanches à 16 h 30 Durant les vacances scolaires (zone A) et la Biennale Internationale Design Saint-Etienne (du 14 au 31 mars) tous les jours à 15h

Durée 3 h  Fabriquer son costume en tissu et en papier par pliage, plissage et découpage.

- Atelier enfants

« À fleur de peau textile »

« Custo jean’s » De 8 à 12 ans Durée 2 h De la colle textile, des épingles, des aiguilles, des rubans, un peu de fil… pour personnaliser ton propre jean et créer l’accessoire unique. Attention, le vêtement ou un accessoire de départ doit être fourni par les participants. Tarif 5 €

- Ateliers adultes « Jean art » Durée 3 h En écho à la prise de conscience de Marithé + François Girbaud sur l’impact environnemental du jean, des jeans récupérés et teints en atelier à partir de plantes serviront à la réalisation de tableaux. Tarif 10 €

à partir de 7 ans

Tarif 2,60 € / enfant et 4 €/ adulte ou 12 € pour 2 adultes et 2 enfants ou 1 adulte et 3 enfants à partir de 8 ans Le samedi 16 février 2013 de 14 h à 17 h et le dimanche 17 février 2013 de 10 h à 13 h Durée 2 séances de 3 h Accessible aux personnes déficientes visuelles et à leurs accompagnateurs. Intervenante Marine Rivoire, artiste plasticienne Réservation obligatoire à l’accueil au 04.77.49.73.00 Tarif pour chaque séance 2,60 € /enfant et 4 € / adulte 12 € pour 2 adultes et 2 enfants ou 1 adulte et 3 enfants

Pour tous les ateliers réservation obligatoire à l’accueil au 04.77.49.73.00

- Conférences   « Avant le jean, il n’y avait pas de jean »

Le 22 mars 2013, de 14 h à 15 h

Durée 1 h Dans le cadre de la Biennale Internationale Design Saint-Etienne, François Girbaud et Farid Chenoune, historien de la mode, s’entretiennent. Lieu Auditorium de la Cité du Design Tout public - Gratuit

Conférence à deux voies « Le bleu » par Mme Buffoni et Mme Vargas Adriana Le vendredi 5 avril 2013 à 18h30 Durée 1 h Dans le monde des teintures végétales, la couleur bleue est un monde à part. Cette rencontre est l’occasion de parler des plantes et des techniques utilisées pour l’obtention du bleu. C’est aussi un moment d’échange autour de l’histoire de cette couleur en occident. Lieu Salle de conférence du musée Tout public - Gratuit

- Spectacles   « Oripaux »

Tout public à partir de 3 ans Durée 45 minutes Par l’ Atelier Bonnetaille. Un spectacle visuel cousu et dansé. Oripeaux raconte comment un costume, tout droit sorti de l’imaginaire de la couturière, va donner naissance à un personnage. Au fil des images, va se prendre au jeu des tissus et de la matière, des couleurs et des sons. Tarif adultes 5 € / 4 € TR, enfants 4 €, groupes enfants 3 €

Démonstration de métiers à tisser Durant l’exposition, des bénévoles passementiers actionnent différents types de métiers à tisser Jacquard : velours, tresses... et informent les visiteursTous les jeudis de 14 h 30 à 17 h, et sur demande pour les groupes. Durant la Biennale Internationale Design Saint-Étienne du 14 au 31 mars, tous les mercredis, jeudis et vendredis de 14 h 30 à 17 h

25 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


30.

31.

30. Campagne « Mutation », marque marithe+francois girbaud, été 2010, par Geoffroy de Boismenu 31.

Évolution d’un pantalon Modèle Zip Back, par François Girbaud

32.

Sous la semelle de la chaussure est représenté l’arbre de vie. Modèle Triplot, campagne « Les Nouveaux Héros », hiver 2004-05, par Thomas Gizolme

32.

26 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


Chap. 7

informations p r a t i qu e s _

Communication - Communication musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne : Lucie Texier, chargée de communication

-  REMERCIEMENTS  ET CR É DITS - Crédits de l’exposition

- Communication Ville de Saint-Étienne : Elodie Billard, directrice de la communication; Magali Anton, responsable communication, Direction des Affaires Culturelles

Commissariat général Nadine Besse, conservateur en chef du musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne assistée de Sylvain Besson, régisseur des collections textiles

- Communication Marithé + François Girbaud : Muriel de Lamarzelle, directrice de la communication

Commissariat et direction artistique de Marithé + François Girbaud Marithé + François Girbaud Muriel de Lamarzelle, directrice de la communication Sylvie Marot, chargée du patrimoine assistées de Karolina Zabicka

Presse locale et régionale Lucie Texier, musée d’Art et d’Industrie Service Presse Ville de Saint-Étienne Presse nationale et internationale Lyor Amar, Agence Zmirov Communication

Régie des œuvres Sylvie Marot, chargée du patrimoine Marithé + François Girbaud ; Sylvain Besson, régisseur de la collection textile du musée d’Art et d’Industrie et le service régie des collections Scénographie et graphisme Cakedesign, Paris

27 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


i n f o r m a t i o n s

- Remerciements

p r a t i qu e s

L’ Association des Amis du Musée d’ Art et d’Industrie Mail aamai@wanadoo.fr Tél. 04.77.33.57.44 Permanence les jeudis de 15 h à 18 h Missions - Enrichir et mieux faire connaître et apprécier les collections du musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne.

Le musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne remercie en premier lieu Marithé + François Girbaud pour s’être investis dans cette aventure… Nous tenons à exprimer nos plus sincères remerciements à l’ensemble des partenaires et collaborateurs sans qui cette exposition et son catalogue n’auraient pu exister Lenzing - Candiani - Tonello.

- Consolider et développer les liens entre le musée et les milieux professionnels concernés par les collections. - Apporter son soutien aux opérations de recherche et de valorisation entreprises par le musée en faveur de la connaissance et de la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle.

Nous remercions enfin - L’ Association des Amis du musée d’ Art et d’Industrie présidée par Christian Roche. - Les passementiers et les techniciens textiles bénévoles du musée d’Art et d’Industrie - Les équipes du musée d’Art et d’Industrie. - Elsa Francès, directrice de la Biennale Internationale Design Saint-Etienne et Saint-Étienne Métropole.

- Contribuer à l’organisation de conférences ou d’expositions et à la réalisation de publications et de recherches. L’ Association édite un bulletin trimestriel rapportant ses activités et le soutien au musée notamment en matière d’acquisitions.

Cette manifestation n’aurait pu avoir lieu sans le soutien de la ville de Saint-Étienne - Maurice Vincent, sénateur-maire de Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole - Françoise Gourbeyre, adjointe à la Culture - Le conseil municipal - Magali Longour, directrice des Affaires culturelles. Nous remercions le ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Rhône-Alpes - Alain Lombard, directeur régional des Affaires culturelles, - Lionel Bergatto, conseiller pour les musées.

28 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


i n f o r m a t i o n s

p r a t i qu e s

- Tarifs

- informations p r a t i qu e s

- Visite libre plein tarif : 4,70 € / Tarif réduit : 3,90 €

Musée d’Art et d’Industrie 2, place Louis Comte 42026 Saint-Étienne Cedex 1 Tél. 04.77.49.73.00 Fax 04.77.49.73.05 Mail mai.musee@saint-etienne.fr

- Visite guidée plein tarif : 6 € / Tarif réduit : 4,50 € - Gratuit pour les moins de 12 ans - Tarif réduit jusqu’à 25 ans

www.musee-art-industrie.saint-etienne.fr

- Entrée gratuite pour tous (visite libre ou guidée) les premiers dimanches de chaque mois

Service des Publics 04.77.49.73.06 Mail mai.mediation@saint-etienne.fr Service réservation 04.77.49.73.20 Fax 04.77.49.73.07 Mail mai.reservation@saint-etienne.fr

- À partir de 10 personnes : 5,20 € par personne. Pour les groupes, réservation impérative 3 semaines à l’avance.

- Horaires Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h (fermé les mardis et les 1er novembre, 25 décembre, 1er janvier et 1er mai) - Visites guidées - De l’exposition temporaire Les mercredis et le premier dimanche du mois à 15 h / Les samedis et dimanches à 16 h 30 et sur demande Durant les vacances scolaires (zone A) et durant la Biennale Internationale du Design (du 14 au 31 mars) tous les jours à 15h et sur demande - Des collections permanentes Tous les samedis et dimanches à 15 h

29 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


i n f o r m a t i o n s

p r a t i qu e s

Parking extérieur au musée Place Albert Thomas ou Parking des Ursules à proximité

- ACC è S Par route En venant de Lyon (A 72), direction Firminy / Le Puy (A 47 - N 88), sortie Bellevue. Puis suivre Centre 2 et musée d’Art et d’Industrie.

Par train - À 2 h 45 min de Paris, Gare de Lyon (TGV direct) - À 50 min de Lyon

En venant du Puy (N 88), direction Lyon, sortie Bellevue. Puis suivre Centre 2 et musée.

Par tramway (depuis la gare de Chateaucreux ou la Cité du Design) : Ligne T1 ou T3, Arrêt Bourse du Travail ou Anatole France

En venant de Clermont Ferrand, D201 direction Firminy / Le Puy, sortie D3 Saint-Étienne Ouest, puis suivre Centre ville et musée d’ Art et d’Industrie

30 Contacts presse : Lucie Texier | lucie.texier@saint-etienne.fr | +33 (0)4 77 33 83 38 | + 33 (0)6 14 43 17 14 • Lyor Amar | lyor.amar@zmirov.com | +33 (0)1 76 53 71 01 | + 33 (0)6 81 59 96 17


EXPO - L'autre jean