Page 1

7

la navette L e c h an t i er r é f le x i on - ac t i on de l’ACCO O R D

L a le t t re d ’i n f or m at i on s n°7 / 25 oc to b re 2012

édito

L’Accoord en marche : poursuivons la réflexion Plus loin

Une première étape est franchie !

S

e mettre en mouvement, interroger la qualité de l’action éducative, c’est ce à quoi nous a convié la démarche de réflexionaction engagée au mois de mai dernier. Chacun l’aura compris, éduquer est en soi, un acte qui n’est jamais achevé… Il est donc essentiel pour l’éducateur, c’est-à-dire pour l’animateur dans le champ du temps libre, de toujours questionner ce qu’il conduit, ce qu’il met en œuvre ! En initiant 27 chantiers de réflexion-action, les équipes de l’ACCOORD ont ouvert autant de questionnements, autant de champ de travail éducatif. D’ores et déjà, nous pouvons l’affirmer, ces chantiers ont permis de réinterroger le sens de l’action éducative, mais ont aussi permis d’expérimenter concrètement de nouvelles formes d’animation, d’améliorer la qualité de l’animation produite. Les FRANCAS et les CEMEA, en accompagnant notre travail, nous ont aidé à mettre en évidence des éléments de progrès… Autant d’éléments susceptibles de nous aider à formuler, à reformuler, notre ambition éducative, donc notre projet éducatif. La restitution du 25 octobre et les échanges qui vont en être, contribueront aussi à alimenter cette réexpression du projet. Le travail ne sera pas abouti le 25 octobre au soir, mais l’étape est décisive et mérite encore une fois, l’attention de chacun. • Philippe DEPLANQUE Directeur de l’ACCOORD

on i x le f Ré ! on i t ac Vers l’élaboration du projet éducatif Biennale de l’éducation 13-14 décembre 2012 Mise en valeur des chantiers enfance 25 octobre 2012

Mise en valeur des chantiers jeunesse 4 décembre 2012

Les pauses estivales Les chantiers réflexion-action

juillet-septembre 2012

Engagement et projection

Retour sur les pauses estivales Ces pauses ont permis aux équipes de partager réflexions et propositions, de se rencontrer, de découvrir le fonctionnement d’autres ALSH. Des moments privilégiés pour apprendre les uns des autres à travers l’échange de pratiques. Clément et Muriel, de la Méta reviennent sur ce pas de côté enrichissant. Muriel, à Beaulieu le 25 juillet. Quelles étaient tes attentes en tant qu’animatrice par rapport à cette visite ? « Je voulais avant tout avoir des échanges avec d’autres centres, voir leurs problématiques. C’était la première fois que je participais à une rencontre comme ça, je vais rarement dans d’autres centres, faute de temps surtout. Pourtant ça me semble indispensable de voir ce que font les autres, même si le contexte est différent. » Qu’est-ce que ça a généré pour toi et ton équipement ? « Ça m’a permis d’expliquer ce qu’on faisait, c’était très intéressant. Ca peut donner des idées de voir un autre accueil de loisirs, on peut conseiller... ou recevoir des conseils. J’ai pu découvrir ce qui se faisait à Doulon et je sais que je vais pouvoir les contacter pour échanger sur notre travail autour de l’accueil des familles. Il en faudrait vraiment plus des moments comme ça ! Sur la démarche en elle-même, toute cette réflexion nous a boosté, et ça va bien au-delà de l’été. Ça nous a permis de se re-questionner par rapport à nos carences et ce qu’on aimerait faire. J’ai apprécié avoir de la ressource et disposer d’un accompagnement aussi. Plus généralement, il faut remettre en avant le rôle éducatif des loisirs et de l’animation, nous en avons tous besoin par moment. Et puis, ça fait du bien de revenir aux fondamentaux, de se repencher sur les valeurs de l’éducation populaire ! »

«J’avais un sentiment de curiosité surtout, le terme « village d’enfants » était intrigant... et puis ça tombait fin août, après 2 mois d’animation, c’était l’occasion de retrouver un peu de « sève », de sortir du quotidien et revoir l’animation comme une réflexion. J’ai eu aussi cette impression de partir en voyage, de nouveauté, de découverte. C’était séduisant qu’il y ait différentes personnes : des directeurs, des animateurs et des professionnels des Francas, qui sont plus dans la réflexion théorique. » Qu’est-ce que ça a généré pour toi et ton équipement ? « J’ai pensé : ils ont le culot d’oser faire les choses que moi je ne fais pas ! On n’en est pas loin pourtant, il faut juste à un moment regarder avec une autre focale. Dans ce centre, j’ai vu des enfants vraiment créateurs de leurs animations et de leur imaginaire. On retrouve là le beau rôle de l’animation, une vraie relation adulte-enfants, au cœur de l’éducation : pour moi l’éducation populaire c’est simplement apporter à l’enfant une structure pour qu’il puisse développer sa création, un cadre de sécurité et de réalité aussi. Ce fut vraiment une belle surprise, j’ai été très content de découvrir de vrais endroits de vivre-ensemble et de cohésion, de voir aussi à quel point ils étaient imaginatifs. A côté de ça je me suis dit « A Saint-Jean-de-Boiseau ils ont des conditions idéales... ». Certes, mais c’est à nous de réussir à Bellevue à intégrer nos conditions idéales. Ils ont réussi à profiter de leur environnement et à en tirer le meilleur : quels sont, selon nous, nos points positifs pour créer cet environnement idéal, en prenant en compte nos spécificités ? »

« Sur la démarche en général, toute cette réflexion nous a boosté, et ça va bien au-delà de l’été. »

Clément, à St Jean de Boiseau le 22 août. Quelles étaient tes attentes en tant qu’animateur par rapport à cette visite ?

L e s nav e t t e s , le s re s s ource s, le s i n f o s s ur

Les propos recueillis auprès des animateurs ayant participé aux différents chantiers sont suffisamment éloquents pour affirmer aujourd’hui que la démarche réflexion-action a permis d’engager une véritable mutualisation sur les pratiques professionnelles. L’échange, la complémentarité, la réflexion, la méthode, l’investissement, la motivation, l’innovation sont autant de mots significatifs qui se rattachent au travail d’équipe, au partage d’expériences. S’il fallait compléter, on pourrait ajouter tout ce qui alimente le processus identitaire collectif qui s’est fortement révélé depuis la mise en route du projet : la cohésion, le partage des responsabilités, le sens de l’action, la coopération, l’émulation, la reconnaissance des compétences. Le temps pris pour la réflexion a autorisé chacun à prendre de la distance sur ses pratiques pédagogiques et a aiguisé son sens critique. La recherche de la qualité éducative a conduit à s’engager dans une nouvelle dynamique avec davantage de pertinence et de cohérence. Le fait de dépasser le cadre de sa propre équipe pour s’ouvrir aux autres a enrichi les approches et a inspiré plus d’un animateur sur la manière de conduire une action. L’envie de se projeter et de poursuivre les expérimentations a grandi avec encore plus d’ambition !

Outils Le blog Parce que la réflexion engagée pendant les chantiers ne s’arrête pas au support papier, il existe un outil évolutif et pérenne : le blog est un espace ouvert qui vous permet d’accéder à toutes les sources et ressources liées à la démarche. On y retrouve plus de 60 articles sur les thématiques des chantiers, les versions longues des interviews, des portfolios, des sélections de livres, de sites, des articles et des références pratiques ou théoriques. C’est un portail simple et facile d’accès, pour poursuivre et alimenter votre travail. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !

• www.navettedeschantiers.fr

Les valisettes Disponibles dans chaque équipement, les valisettes ressources Francas-Ceméa n’attendent que vous ! Même si l’heure des bilans a sonné, ces ressources restent à votre disposition. Adaptées à la thématique que vous avez choisie, elles sont un support pour la réflexion, un matériau que vous pouvez enrichir ensuite de vos apports, partager avec d’autres animateurs, transmettre, transporter… Proposant aussi bien des articles que des plaquettes ou des CD-rom, découvrez ou redécouvrez toute l’année ces vraies malles aux trésors !

>>> w w w. nav e t t ede s c h an t i er s . f r


Ils ont participé ! La démarche réflexion-action initiée cet été, c’est 22 chantiers enfance dans lesquels se sont engagés les accueils de loisirs ; 6 thématiques abordées par les secteurs jeunes des territoires et plus de 50 personnes rencontrées, animateurs, parents, partenaires, enfants et jeunes, pour donner à voir comment on construit collectivement, comment on peut échanger et s’enrichir de l’expérience des autres pour développer un accueil de loisirs de qualité au sein de nos structures.

enfance

« Il faudra voir l’évaluation, faire un retour sur l’utilité de ce travail là » Magalie Orrière, Clos Toreau « On a eu une équipe très ouverte et une vraie dynamique collective, chacun a rebondi sur les idées des autres, on est très complémentaire ! » Sylvie Leclerc, La Manu « Pour aborder ce chantier, je me suis aussi inspirée des méthodes employées par un autre centre pour repenser l’aménagement » Magalie Orrière, Clos Toreau

« Notre thématique était déjà commencée avant ; cependant ce chantier nous a poussé à la valoriser et mettre l’accent dessus » Christelle Bouillaud, Petite Sensive

« L’idée d’action est née d’une réunion d’équipe territoriale, d’échanges de pratiques entre animateurs » Morgane Barbaroux, Breil-Malville

« Il faut se poser et regarder ce qu’on fait, comment on le fait, (on aborde moins le pourquoi mais il est tout de même incontournable), si on le fait bien ou pas. Il faut avoir une réflexion sur nos pratiques, souvent on reste sur de l’acquis… » Carmen Galbete, Mulotière

CQFD

Solution : Les Agoras des initiatives jeunes Le 4 décembre prochain se déroulera la réunion d’échanges des chantiers jeunesses mais avant et après cette rencontre, c’est autour de projets menés par des jeunes que nous nous retrouverons, dans le cadre des agoras initiatives jeunes (le 1 et 8 décembre).​ Une agora des initiatives, késako ? Ce sont des groupes de jeunes porteurs de projets qui vont se rencontrer, échanger sur leurs expériences et présenter leurs démarches lors d’un forum, qui se déroulera l’après-midi. En amont, ils seront accompagnés dans la construction de cette valorisation, pour faire partager et défendre ces projets, sous la forme d’une exposition orale et visuelle. Ce temps sera aussi animé par des débats, pour favoriser l’expression des jeunes et l’échange avec les adultes et professionnels.

Association Loi 1901 de jeunesse et d’éducation populaire (agrément n°44-05-12). Navette des chantiers réflexion-action n°7. Directeur de la publication : Philippe Deplanque. Conception : Les Francas des Pays de la Loire, Pascal Couffin, Georgina Belin, Amandine Loizeau.

Coordonnées

6

ACCOORD 10 rue d’Erlon. BP 22329. 44023 Nantes. Cedex 1. Tél. 02 40 74 02 52. Fax. 02 51 86 71 11. contact@accoordnantes.info www.accoordnantes.info

« Le csc a une place importante dans le quartier : il faut continuer sur cette lancée, on a amorcé quelque chose là et nous avons beaucoup d’envies pour la suite » Mireille Marie, Boissière

thématiques « C’est une démarche très intéressante, car on travaille là sur la question du sens. On interroge l’impact sur nos publics plutôt que l’efficacité, c’est une question souvent laissée de côté »

François Gendron, Nantes Nord

« Tout le monde apporte une idée nouvelle, il ne faut pas rester sur ses acquis mais expérimenter » Viviane Maréchal, St Joseph

L

es chantiers réflexion-action sont lancés maintenant depuis plus de 4 mois, pour certains ils prennent forme sur les vacances d’octobre, pour d’autres la phase des bilans s’est déroulée et c’est autour des suites à donner que les échanges se poursuivent… Alors pour ne rien manquer des réflexions engagées autour des chantiers et des expérimentations vécues sur les territoires, et pour poursuivre la dynamique enclenchée, ne ratez pas les temps de restitutions à venir :

Les Francas, CEméa - Pays de la loire

50

personnes rencontrées « On a tous des expériences personnelles qui nous nourrissent, mais on se remet toujours en question, croiser d’autres personnes nous enrichit aussi » Christelle Bouillaud, Petite Sensive

« A partir du moment où on encadre, où on a des contraintes d’échange, on prend le temps, on prend des dates en dehors du quotidien administratif et de gestion ; c’est primordial ! Prendre le temps de réfléchir ensemble c’est très important. On va créer une dynamique je pense » Cécile Epée, Beaulieu

restitution

22 chantiers

« La thématique que nous avons choisie correspond à notre projet social, nous continuerons donc à y réfléchir toute l’année, avec nos permanents » Jean-Pierre Favretto, Halvêque

« On souhaite vraiment que le travail continue après l’été : on a envie de construire quelque chose pour les enfants du quartier, l’équipe s’est investie et reste partante » Maud Hupin, Bottière

« Ce qui est intéressant c’est de réfléchir avec les autres animateurs, de discuter avec eux, et aussi visiter un autre centre, s’inspirer d’autres méthodes » Nelly Julienne, Pilotière

« On a fait ce constat ici mais si nous pouvons inspirer d’autres secteurs jeunes et transmettre nos idées, c’est très bien ! » Morgane Barbaroux, Breil Malville

« Nous allons réitérer l’action faite cet été, avec plus de préparation et d’accompagnement des publics » Mireille Marie, Boissière

• Le 25 octobre prochain, c’est à la salle festive Nantes-nord que les équipes enfance donneront à voir l’ensemble des travaux • Le 4 décembre prochain, c’est au tour des équipes jeunesse de se retrouver à la Maison des Confluences. L’occasion de poursuivre les échanges, les mutualisations d’expériences, de partager pour que l’action éducative en direction des enfants et jeunes sur nos accueils de loisirs contribue pleinement à l’écriture du projet éducatif de l’accoord.

L’ACCOORD s’associe à deux mouvements d’éducation populaire, Les FRANCAS, les CEMEA, pour accompagner la démarche des chantiers réflexion-action. Pour suivre les actions conduites dans chaque structure un référent Francas et CEmEa répond aux questions en apportant des ressources élaborées, des pistes à explorer.


Navette ACCOORD 07  

Navette ACCOORD 07

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you