Page 33

DÉTAIL D’UNE TÊTE DE SALMONIDÉ GRAVÉ.

DESSIN D’UN SAUMON GRAVÉ.

Une autre spécificité du magdalénien supérieur est la fabrication de harpons. Ces objets de dimensions variables ont pu être utilisés pour la pêche. Bien que leur emploi pour la truite et le brochet soit plus que probable, la répartition géographique de certains harpons les associe directement au saumon. Les premiers harpons sont à barbelures unilatérales, puis ils évolueront en barbelures bilatérales. Certains de ces objets sont décorés. Les harpons ne nous apportent guère de renseignements sur la pêche. Ils ne sont que des outils utilisés pendant la phase ultime, lors de l’appropriation du poisson.

On en distingue trois types. Ce sont, d’aval en amont :  De grands barrages : où sont aménagées des passes conduisant les poissons dans des « parcs » ;  Des pièges à doubles structures : où les saumons se concentrent entre deux palissades ;  Des constructions mixtes (bois et pierre)  : dans lesquelles les migrateurs se rassemblent dans des « vasques de repos » constituées de blocs de pierre à l’aval immédiat du barrage.  Dans tous les cas, les aires de regroupement des poissons permettent d’établir des postes de pêche commodes. Ces barrages-pièges sont installés sur des parties différentes des cours d’eau : grands barrages ou barrages multiples sur le cours moyen, petits barrages-pièges en amont. De telles techniques ont pu être utilisées au magdalénien supérieur. Ces hommes avaient une bonne connaissance du saumon, de technologies avancées, ainsi que des matériaux végétaux abondants que la fin des temps glaciaires mettait à leur disposition.

HARPONS MAGDALÉNIENS EN BOIS DE RENNE À UN ET À DEUX RANGS DE BARBELURES.

Pour comprendre les différentes stratégies dans leur ensemble, il faut faire appel à des exemples ethnologiques, notamment ceux de la côte pacifique d’Amérique du Nord (de San Francisco jusqu’au Nord). Avant la colonisation, des civilisations du peuple indien y fondèrent leur économie sur l’exploitation des saumons du Pacifique et mirent en place des pièges à l’efficacité redoutable fonctionnant suivant des principes très simples. Le saumon est un migrateur qui remonte les rivières pour se reproduire. Pour en capturer de grandes quantités, il faut aménager des obstacles sur les cours d’eau qu’il fréquente.

CHANTEUGES, SON ABBAYE DU XIIe SIÈCLE ET SON ABRIS SOUS ROCHE DU MAGDALÉNIEN

Saumons illimités 33

Magazine Saumon 83  
Magazine Saumon 83  
Advertisement