Issuu on Google+

Le bouleau : une ressource inestimable! Le bouleau est une ressource inestimable qui gagne à être connu. Principalement exploité pour faire du bois de chauffage, de nouvelles pistes de commercialisation s’ouvrent maintenant. En plus de l’utiliser pour fabriquer des paniers, des canots, des appels à orignal, des lances, des arcs, des raquettes et des traîneaux en raison de son bois flexible, les premières nations du monde entier utilisaient également la sève de bouleau pour ses propriétés curatives. On redécouvre aujourd’hui les bienfaits de cette ressource abondante au Lac-Saint-Jean.

Les bouleaux transpirent!

Au printemps, au moment où le sol se réchauffe, les racines commencent à dégeler, l’arbre absorbe l’eau et les nutriments du sol. L’amidon (réserve de sucre stockée au cours de l’automne précédent) se décompose alors dans l’eau (hydrolyse) en sucres simples, les rendant à nouveau utilisable par les cellules de l’arbre. La période de coulée peut varier chaque année puisqu’elle dépend des conditions météorologiques. Elle est de courte durée, deux à trois semaines par année en moyenne et s’échelonne habituellement de début à la mi-avril pour se terminer lorsque les bourgeons des feuilles commencent à s’ouvrir. La collecte de la sève peut se poursuivre jusqu’à ce que la sève devienne d’une couleur blanc laiteux en raison de la dégradation des sucres.

Entaillage et désentaillage des arbres

Une entaille provoque une blessure à l’arbre, qui peut prendre quelques années avant de cicatriser. Le diamètre et la profondeur de l’entaille sont les plus susceptible d’affecter le rendement de sève. Il donc recommander d’utiliser des chalumeaux à faible diamètres et de réduire au maximum la profondeur de l’entaille. L’entaille doit être de forme parfaitement cylindrique et régulière; définir une pente comprise entre 5° et 10°; percée avec une mèche de 5/16`` bien affutée et propre. D’une année à l’autre, il est recommandé de distancer les nouvelles entailles d’au moins 5 cm latéralement ou de 40 cm verticalement de l’ancienne entaille la plus près. Il est aussi conseillé d’effectuer une seule entaille par arbre et d’éviter d’entailler un tronc inférieur à 20 cm de diamètre à la hauteur de la poitrine (Dhp).


Fiche technique de la sève de bouleau Teneur en sucre Concentration des sucres Macronutrients Micronutrients Autres pH

Entre 0.5 à 1,5 % Fructose 43%, glucose 40%, saccharose 16 %, galactose 1% (Maher, 2005) Calcium, magnésium, potassium Zinc, manganèse, fer et sodium Contient 15 acides aminés et 50 protéines (variable selon la variété de bouleau) Entre 6,8 et 7,6

Durée de la coulée Rendement quotidien moyen (> 20 cm) Rendement annuel moyen ( > 20 cm) Taille des arbres à entailler Rendement vs taille

Entre 10 et 20 jours De 1 à 4 litres Entre 10 et 75 litres Plus de 20 cm de diamètre à la hauteur de la poitrine (Dhp) Généralement, plus l'arbre est gros, plus le rendement est élevé

Période de coulée

Lorsque la moyenne de la température journalière du sol et du bois de l’arbre se situe au- dessus de zéro, généralement au mois d’avril D’une année à l’autre, d’un arbre à l’autre, d’une journée à l’autre et à l’intérieur de la même journée et ce, selon la dimension des tiges, des variétés et des facteurs environnementaux

Variabilité

Utilisation traditionnelle de la sève dans le monde

La collecte de la sève de bouleau comme aliment, boisson et produit médicinal s’effectue depuis des siècles dans la plupart des pays nordiques dans le monde entier. Entre autres, elle a été une importante source de nutrition pour plusieurs peuples autochtones après un hiver rigoureux. Il existe aussi plusieurs croyances sur les propriétés santé de la sève de bouleau ou encore sur les produits dérivés, incluant les boissons alcoolisées. Traditionnellement, la sève de bouleau, utilisée en Amérique du nord, au Japon, en Chine, en Estonie, en Pologne, en Finlande et en France, est reconnue pour avoir plusieurs propriétés médicinales. En voici quelques unes : -Possède des propriétés dépuratives et anti-inflammatoires; -Utilisé contre le rhume, la toux, la goutte et le scorbut; -Favorise l’appétit, aide à la digestion et réduit la fatigue; -Élimination des déchets organiques comme l’acide urique et le cholestérol; -Améliore les problèmes de peau; -Réduit les problèmes de la vessie, de la vésicule biliaire, et du rhumatisme; -Lutte contre l’ostéoporose; -Améliore le rythme cardiaque et régule la circulation sanguine.

Une Cure à la sève de bouleau

Afin de profiter pleinement des propriétés curatives et dépuratives de la sève de bouleau, il est recommandé d’en consommer 250 ml par jour pendant 21 jours. La sève de bouleau doit être consommée rapidement car elle perd ses propriétés dès que le processus de fermentation commence. Il est donc recommandé de la conserver au réfrigérateur.

Du sirop de bouleau!

Il est également possible de faire du sirop de bouleau à partir de la sève. Il faut compter entre 80 litres et 120 litres pour produire un litre de sirop. L’évaporation doit se faire à basse température (105° C) pour éviter de bruler le fructose et le glucose qui caramélise à une température inférieure au saccharose, sucre principal de la sève d’érable.

Sans compter la boisson !

Pour les plus téméraires, vous pouvez essayer de faire votre propre recette de bière ou de vin de bouleau. Des boissons énergétiques sont également disponibles en Europe. À vous de trouver de nouveaux débouchés!

1771, rue Amishk, Mashteuiatsh (Québec, CANADA) G0W 2H0 Téléphone : (418) 275-5386 poste 422 Télécopieur : (418) 275-7615 www.foretmodeledulacsaintjean.ca


Fiche technique du bouleau