Page 36

(2005) sont d’avis qu’il est impossible de parler d’entrepreneuriat autochtone si l’héritage et l’importance de la culture ne constituent pas un enjeu pour une telle entreprise. À la lumière des écrits recensés, nous posons l’hypothèse que la décision de saisir une opportunité en foresterie, soit la création d’une entreprise, chez un membre d’une communauté autochtone sera largement fonction des perceptions qu’il entretient relativement à la faisabilité et la désirabilité d’un tel projet. De telles perceptions étant particulièrement sensibles à des facteurs sociaux comme la famille, à des facteurs individuels telle l’expérience de travail ainsi qu’à la présence d’occasions d’affaires. La figure 4 illustre cette ligne de pensée.

FIGURE 4 Schéma de l’évènement entrepreneurial

INTENTION

pportunité

PERCEPTION FAISABILITÉ

pportunité

PERCEPTION DÉSIRABILITÉ

pportunité

pportunité pportunité

pportunité pportunité

ACTION

pportunité

Ainsi, selon le modèle de l’évènement entrepreneurial, la perception favorable d’un individu envers un comportement, tel la création d’une entreprise forestière, engendre l’intention d’agir en ce sens. La présence d’opportunités d’affaires dans un milieu, identifiables par l’individu en question, permettra de convertir l’intention en action. Ce modèle a été retenu pour orienter l’approche méthodologique de ce projet

3.3 Méthodologie 3.3.1_L’échantillonage Afin de vérifier dans quelle mesure il existe une spécificité autochtone à l’entrepreneuriat forestier, nous avons eu recours à un premier groupe composé d’Entrepreneurs Forestiers Ilnuatsh de la communauté de Mashteuiatsh (EFIM) et à un deuxième composé d’entrepreneurs forestiers non-autochtones (EFNA). La communauté ilnu de Mashteuiatsh est située dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’intérêt d’étudier cette communauté réside en partie dans le fait qu’elle a résolument pris en main son avenir économique, lequel passe principalement par le développement du secteur forestier. Ainsi, cette communauté participe au projet de «Forêt modèle du Lac-SaintJean» (FMLSJ). Ce projet implique la valorisation des expertises collective liées milieu forestier et couvre 1,25 millions d’hectares, (FMLSJ 2009). D’autre part, la communauté a signé une entente de partenariat avec la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour la gestion intégrée des ressources, renforçant la position de Mashteuiatsh comme acteur important de la foresterie, tant sur la scène locale que sur la scène régionale. Nous

36

RAPPORT FINAL

Entrepreneuriat forestier Autochtone  

Rapport final du projet de l'entrepreneuriat forestier Autochtone : le cas de la communauté ilnu de Mashteuiatsh

Entrepreneuriat forestier Autochtone  

Rapport final du projet de l'entrepreneuriat forestier Autochtone : le cas de la communauté ilnu de Mashteuiatsh

Advertisement