Page 1


credi photo credi photo aiscredi que se passe t-il ? La France est en déclin, en train de se suicider ? photo Les déficits explosent, il faut faire des économies : 50 milliards. credi photo Où va-t’on les trouver ? Dans les paradis fiscaux ? Neue Avec une Helvetica Boldtaxe credi photo Helvetica Neue Bold sur les dividendes ? Bien sûr que Regular non. S’il y credi photo indécents du CAC 40 Helvetica Neue Neue Regular Helvetica Neue Bold a un trou de la sécu, c’est à cause des Helvetica fraudeurs aux allocs. Et puis sommes-nous vraiment sûr que les millions de chômeurs que compte Helvetica Neue Regular Helvetica Neue Bold le pays soient bien à la recherche d’un emploi ? Et les intermittents du Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular Helvetica Neue Bold spectacle, vous ne trouvez pas qu’ils exagèrent ? Ne parlons pas de tous Helvetica Neue Regular Helvetica NeueRegular Bold Helvetica ces étrangers qui vont nous (français de souche) remplacerNeue par des groupes Helvetica Neue Regular Helvetica Neue Bold du djihad ou nous décimer avec le virus ebola. Helvetica Neue Bold 11 Helvetica HelveticaNeue NeueRegular Bold Helvetica Neue Regular Foutaises, mensonges, bourrage de crâne, une propagande 1 Helvetica Neue orchestrée Regular

exandre d’alessio d’alessio exandre exandre d’alessio exandre d’alessio ndre Koulberg ndre Koulberg exandre d’alessio ndre Koulberg ndre Koulberg an-Paul Braud an-Paul Braud 11 ndre Koulberg an-Paul Braud 1 an-Paul Braud son bleu bleuBraud clinton fearon fearon son clinton an-Paul son bleu clinton fearon son bleu clinton fearon iky The The Machinist nhobi cerqueira cerqueira iky Machinist nhobi son bleu clinton fearon iky The Machinist nhobi cerqueira iky The Machinist nhobi cerqueira arc Ambrogiani dire 132 nhobi cerqueira arc Ambrogiani dire 132 iky The Machinist nhobi arc Ambrogiani dire 132cerqueira arc Ambrogiani dire 132 runo Jourdan deuz dire 132 runo Jourdan deuz arc Ambrogiani dire 132 runo Jourdan deuz runo Jourdan deuz c Joulé les incontournables deuz c Joulé les incontournables runo Jourdan deuz cc Joulé les incontournables Joulé incontournables oldenberg &les schmuyle espace recyclart recyclart oldenberg & schmuyle espace c Joulé les incontournables oldenberg & schmuyle espace recyclart oldenberg & schmuyle espace recyclart ddwave nouveautes, locaux espace recyclart ddwave nouveautes, locaux oldenberg & schmuyle espace recyclart ddwave nouveautes, locaux ddwave ugo kant nouveautes, nos coups coups locaux de coeur coeur ugo kant nos de ddwave nouveautes, locaux ugo kant nos coups de coeur ugo kant nos coups de coeur ugo kant nos coups de coeur pour que les grands exploitent les petits, et que le groupe oligarchique du pouvoir et des finances continue son massacre.

Les symptômes de notre société en crise ne sont pas les causes. Par exemple : nous savons que LA culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile avec 57,8 milliards d’euros de valeur ajoutée par an. Son coût total pour la collectivité approche 21,5 milliards d’euros. Et c’est précisément dans ce secteur qu’il est question de faire des économies en sabrant allègrement les subventions, même pour les événements les plus prestigieux qui ont tous réduit leur activité cette année. Une baisse constante des budgets du ministère de la Culture, des collectivités locales à la diète, une remise en cause du statut des intermittents que le monde entier nous envie… Que va-t-il rester de l’exception culturelle française dont nous sommes si fiers ? Et qui, au passage, contribue largement à faire de notre pays la première destination touristique au monde. Allons-nous laisser la patrie des droits de l’homme, des lumières, de la révolution, vivre ce repli identitaire et cette régression intellectuelle sans précédent ? NON ! Nous voulons manger, boire, rire, lire, parler, découvrir, échanger, réfléchir avec nos voisins, avec l’étranger, se frotter à l’inconnu, vibrer aux sons des festivals pour danser, transpirer, se lâcher, crier de joie et de plaisir… Etre vivant, et pas que sur des réseaux dits sociaux.

Direction de la publication : Jean-Michel Lasserre Direction de la rédaction : Camille Victor-Pujebet Ont collaboré à ce numéro : Pierre-Yves Giraud, Pascale Severac, Philippe Hauer, Charlotte Jannière, Emmanuelle Klein, DJ Baf, Zorobab

Conception graphique : Mat Cerato pour Bison Bleu 1° de couv : Alban / RNK Design - 4° de couv : Tom Cochien Maquettiste : Emmanuelle Klein (Bio-Graphique) Crédits photos : C Gay (p. 4 et 5), Léa Ambrogiani (p. 8 et 9), PY Giraud (p. 4), T Goedert (p. 4), Marie Lasource (p. 4 et 5), JB Denizot (p. 7) et L Moreau (p. 25) L’Aperçu, journal de La Fonderie, 14, Cours St Louis 13100 Aix-en-Provence Tél. : (33) 04 42 63 10 11 - Courriel : contact@lapercujournal.com

MUSIQUES ACTUELLES Zik Zac 2014 Concours affiche Musical Riot Festival Nuits Metis Les Brulants 9th Claud Projet SMAC

p. 4, 5 p. 6 p. 7 p. 8, 9 p. 9 p. 10 p. 10

ARTS GRAPHIQUES Ka Divers au Zik Zac Atelier Juxtapoz Sack Bison Bleu Alexandre Dalession

p. 11, 12 p. 12 p. 13 p. 14, 15 p. 16, 17

ECOCITOYENNETE La chevrerie Et l’air qu’on respire ? Les ateliers de Gaïa

p. 19 p. 20 p. 21

SOCIETE Le 3C I Step Radio Structures de l’invisible

p. 22 p. 23 p. 24

CULTURE Gamerz Festival Festival Image de Ville Festival tous Courts Zoom ouvrages graphiques Sortie albums BD Tom Cochien

p. 25 p. 26, 27 p. 28, 29 p. 30 p. 31 p. 32

Ce journal est imprimé dans le respect de l’environnement Imprimé par INDUGRAF OFFSET SA 43120 CONSTANTÍ (Tarragona) Tél.: (+34) 977 296 477 Dépôt légal n° 40080 N° INPI 03 3223098 - 100 % recyclé


4


MUSIQUEs ACTUELLES

credi photo

30

arts graphiques

Helve Helve

Helve Helve

D Plébiscite des spectateurs, décors magiques magnifiés par les arts visuels et une programmation musicale explosive, le Zik Zac Festival 2014 a signé au Jas de Bouffan un retour authentique qui fera longtemps écho.

je sahlma

’édition 2014 du Festival a pris un nouveau virage pour revenir sur ses terres d’origine d’il y a 17 ans : le Théâtre de Verdure du Jas de Bouffan à Aix-en-Provence. Trois jours dédiés aux Musiques et aux Arts actuels, en provenance des 4 coins du Monde. Une programmation riche, brillante, généreuse et élégante et l’entrée gratuite pour tous. Cette 17° édition a connu, du 17 au 19 juillet, un émouvant et important succès populaire en rassemblant plus de 9 000 spectateurs. La joyeuse foule mêlant toutes les générations s’est rapidement montrée conquise par les artistes qui ont enflammé le majestueux amphithéâtre aux briques rouges, par l’ambiance conviviale du village associatif et ses comptoirs de restauration, par les savoureux spectacles pour enfants et autres ateliers de percussions sans oublier les déambulations graphiques et visuelles mises en scène par KA DIVERS (cf page 11) avec du live painting, des expos, des ateliers graff et des projections à foison… Porté par les langoureuses vagues d’origine jamaïcaine (Naâman, Clinton Fearon, Brushy One String, Illbilly Hitec), les énergiques embruns méditerranéens (Djmawi Africa, Temenik Electric, Ya’Seen), les courants chauds latinos (Natalia Doco, Che Sudaka), les mélopées ensoleillées africaines (Ezza, BKO Quintet) ou la fièvre soul black-américaine (The Excitements), le public nombreux s’est laissé gagner par l’atmosphère positive et festive qui fait l’empreinte de la manifestation, dans un enthousiasme contagieux. Un événement citoyen soutenant une démarche éco-responsable (Zik Zac est co-fondateur du collectif COFFES, plateforme aér) en produisant l’éclairage de différents espaces par panneaux solaires et ampoules led et en mettant en place des dispositifs pour réduire son empreinte énergétique (toilettes sèches, gobelets réutilisables, circuits courts alimentaires, tri sélectif,..) Ce retour a conquis ou reconquis tous les participants (publics, artistes, associations, partenaires, organisateurs, institutionnels,…). Emotions fortes, sereines et intenses… toute l’équipe de La Fonderie s’est vraiment régalée. Du bonheur tout simplement. Le rendez-vous est pris pour 2015. Restez à l’écoute, la programmation va commencer et on vous demandera votre avis. Au plaisir de célébrer ensemble le 18ème ZIK ZAC FESTIVAL !

www.zikzac.fr

5


CONCOURS AFFICHE

Le concours affiche ZIK ZAC FESTIVAL 2015 est lancé !

n juillet prochain, le Zik Zac revient faire groover les chaudes nuits d’été aux sons des musiques actuelles. Participez à l’aventure et créez le visuel de la 18ème édition. Balancez-vous dans la création, imprégnez-vous de l’esprit ZIK ZAC. Amusez-vous, étonnez-nous et construisons ensemble une nouvelle édition aussi détonnante que les précédentes ! Les avantages L’auteur de l’affiche sélectionnée perçoit une contribution financière. Le visuel sera utilisé pour tous les supports de communication : affiches, flyers, presse écrite (locale et magazines spécialisés), programmes, radio, télé, web et numéro spécial de L’Aperçu (tiré à 20 000 exemplaires). Votre création apparaitra sur les panneaux d’affichage de la ville d’Aix. Par ailleurs, tous les projets seront diffusés en ligne sur le site zikzac.fr et sur le site de lapercujournal.com. Chaque participant se verra offrir un Pass VIP pour deux personnes pour les trois soirs du festival. Les contraintes techniques Format : 21 x 27,7 cm, en 300 dpi, CMJN. Illustration et textes sur calques différents, format PSD. Les textes à insérer dans l’affiche : Festival - Zik Zac - juillet 2015 - 18° édition - Aix-enProvence - Théâtre de Verdure - Gratuit - La Fonderie présente (corps réduit) - www.zikzac.fr - Prévoir l’espace pour le nom des groupes (+/- 15 groupes) Date limite de participation : 20 décembre 2014. Comment participer Envoyer par mail à kadivers1@gmail.com et zikzac@fonderie-aix.com Une fiche avec vos : Nom, Prénom, Age, Profession ou École, Adresse, Contact Mail et un aperçu de vos travaux (Site Web, Blog, Facebook, documents graphiques...) www.zikzac.fr

L’Aperçu, le journal… bientôt en ligne ! Parce que le journal l’Aperçu est un espace d’expression, de création, de réflexion, de liberté, de partage, ouvert à tous. Création du site, en décembre. Un espace vivant, participatif qui parle du territoire Aix-Marseille et de vous, acteurs et citoyens. Initiatives et actualités culturelles, focus artistes, sujets écocitoyens et solidaires et en direction de la jeunesse. Consultez nos derniers articles, nous vous invitons à partager vos coups de coeur, vos idées, vos actions ! Donnez-nous votre Aperçu !

Rendez-vous le 1er décembre 2014 sur www.lapercujournal.com 6


MUSICAL RIOT Le gros son du Sud ! ée en 2002 de la rencontre des collectifs Bom Shankaret et Regcredi photo gae For Ever, l’association Musical Riot se fait connaître grâce au succès fulgurant de sa salle de concert « Tribute » (actuel Korigan à Luynes) qui deviendra rapidement la seule salle spécialisée Reggae en Europe. On peut dire que la portée pédagogique de l’action de l’association est clairement à l’origine du développement de la scène Sound System Dub en France. En effet, Musical Riot participe activement à faire émerger cette culture lors de soirées organisées à Marseille, Paris, Toulouse... C’est grâce à ces « Dub Sta-

tion » que l’on peut rencontrer les plus grands artistes de la scène Dub. Le succès grandissant de ces soirées dépasse à présent les frontières puisque, devenues référence en la matière, elles s’exportent partout dans le monde (Espagne, Portugal, Israël...). Musical Riot se voit aussi confier les scènes Dub de gros festivals internationaux de renom comme le Garance Reggae Festival à Bagnols sur Cèze ou le Rototom Festival à Benicassim. Depuis la perte malheureuse de leur salle, en 2004, l’insatiable équipe se diversifie en démarrant une activité de distribution de vinyls, cds, et dvds. Le projet : permettre à des labels indépendants et artistes d’avoir une meilleure visibilité auprès du public. Aujourd’hui Musical Helvetica Neue Bold Riot a développé un site de vente en Helvetica Neue Regular ligne (www.dubshop.musicalriot.org) de “duplate” (morceaux exclusifs, des pépites introuvables dans le commerce). Helvetica Neue Bold En 2008, Musical Riot fonde leur label Helvetica Neue Regular ainsi qu’une activité de booking (gestion des tournées d’artistes) (Iration Steppas, T.i.T,…). Malgré son activité internationale, l’association est très ancrée dans son territoire

andre d’alessio re Koulberg 1 n-Paul Braud on bleu clinton fearon y The Machinist nhobi cerqueira c Ambrogiani dire 132 no Jourdan deuz Joulé les incontournables denberg & schmuyle espace recyclart wave nouveautes, locaux o kant nos coups de coeur http://www.musicalriot.org

7

natal et reste très attachée à porter ses actions localement. Les événements Musical Riot de la Fête de la Musique d’Aix et le Festival Dub Station (désormais à Fontblanche, Vitrolles) rencontrent un énorme engouement. Seul petit bémol à cette success story, l’association connaît une crise de croissance et, avec bientôt quatre salariés, peine à trouver un local pour ses bureaux sur Aix. Nous espérons que les pouvoirs publics locaux reconnaitront l’intérêt de l’action culturelle de Musical Riot. La délocalisation de la structure serait une perte injustifiée et préjudiciable à un foyer artistique riche de propositions en direction d’un public en attente.


Spiky The Machinist Marc Ambrogiani Bruno Jourdan Luc Joulé les inco Goldenberg & schmu oddwave nouveau Hugo kant nos co Fondateur et directeur artistique du Festival Nuits Métis

Nuits Métis, Festival de Musiques du Monde, a choisi Miramas comme port d’attache. é à Marseille en 1994, le Festival Nuits Métis a vécu dix belles années à La Ciotat, dans un cadre qui nous a fait rêver. En 2005, c’est la rupture avec la municipalité ; l’évènement devient nomade et poursuit avec engagement et passion son activité, notamment grâce à un réseau riche et actif de partenaires associatifs et institutionnels (le Nomad Café, la Fonderie, le Portail Coucou, l’Usine, la Ville de Septèmesles-Vallons, la Mairie des XV° / XVI° arrondissements de Marseille). En 2009, la structure est accueillie par la ville de Miramas pour y implanter le Festival et initier, tout au long de l’année, un programme éclectique d’activités axé sur la diversité culturelle et la mixité sociale.

perfectionnement) et dans le secteur professionnel (production, diffusion, label, création) à la fois au niveau local et international, nous conforte dans l’idée que la culture est un outil de développement harmonieux et durable d’un territoire, aux niveaux économique, social et humain. Elle est l’un des fondements du bien vivre ensemble.

Nous travaillons à la création d’un « pôle d’innovations culturelles ». Positionner tous les acteurs culturels, sociaux et économiques en tant qu’acteurs solidaires actifs d’un territoire, dans un contexte de crise, avec l’objectif de faire émerger des mutations à long terme. Il nous est apparu essentiel d’entreprendre une démarche collective en impliquant concrètement tous ces acteurs. Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur Rencontre avec Marc Ambrogiani, qui nous parle de Nuits un “Diagnostic partagé“ ou “Etat des lieux de la culture“ sur Métis, ses actions, ses projets. la ville de Miramas. « Depuis 6 ans, oeuvrant dans une logique partenariale, l’assoNous abordons ce travail selon trois axes : ciation Nuits Métis a pu expérimenter des actions artistiques - Économique (nouveaux modèles - amacca ou amap culture -, (ateliers, concerts, rencontres, showcases, résidences...), en coopératives, couveuses, lien avec les industries locales, nouveaux direction de différents publics, en collaboration avec les strucmodes de consommation et de production - crowdfunding...) tures sociales ou culturelles de la ville de Miramas (MJC, centres - Sociétal (dynamique de partenariats sociaux, médiathèque, cinémas, collèges, pour une transformation de la société, lycées, écoles…) et celles du territoire La culture est un outil de égalité homme/femme, mixité sociale Ouest Provence, dans les villes de PortSaint-Louis-du-Rhône et Fos-sur-Mer. développement harmonieux et culturelle...), - Territorial (ancrer les actions dans une Aujourd’hui, Nuits Métis souhaite implanet durable d’un territoire, dynamique de coopération ouverte au ter durablement ses racines. L’associaniveau régional (métropole...), national tion a engagé un processus de réflexion aux niveaux économique, (avec d’autres régions), et international autour de la culture et de son environne(Europe et Monde). » ment qui se transforme : mondialisation social et humain. accélérée, défi Européen, la croissante montée des nationalismes et de la xénophobie. La société est en crise et cela a un impact sur l’action culturelle et la vie des associations : baisse des subventions, baisse du pouvoir d’achat, transformation des collectivités territoriales... Notre expérience de vingt années d’actions au cœur de la culture, dans la pratique amateur (sensibilisation, initiation,

8


Les actions de Nuits Métis s’ancrent dans l’histoire du bassin méditerranéen. Production du Festival Nuits Métis en France (22° édition du 18 au 20 juin 2015, Miramas) et du Festival Les Nuits de La Saoura à Béni Abbes en Algérie de 2003 à 2011. Production de créations internationales (43 en 20 ans) Production de groupes musicaux (Ba Cissoko, Naïas, Kawa Guinguette) Productions discographiques distribuées par CD1D. Programmes annuels d’ateliers de pratiques artistiques, rencontres, spectacles, projets culturels expérimentaux sur le territoire de Miramas et de Ouest Provence. Accompagnement de groupes locaux (residences, master class, showcases). Créations partagées avec les habitants.

Djamal achour «guillaume p Dalila chenafi AKA RNK mal achour « guillaume perr jean-pierre tomas Nadege ro alila chenafi AKA RNK lman alban miroslav sekulic-pierre tomas Nadege roy alban miroslav sekulic-stro www.nuits-metis.org

Les Musiques Actuelles sont généralement livrées au show-business, le « son & lumières » d’abord, l’intelligence de l’écoute ensuite. Nous nous décalons par rapport à cette vision et voulons être une passerelle originale entre savant et populaire. Nous serons décalés donc, hors du rapport aux shows traditionnels sur leurs réseaux de diffusions habituels, et inviterons les artistes à se décaler avec nous. Invités à inventer, autour de rencontres, d’échanges en amont, et d’impromptus artistiques sur le moment. C’est ce que nous souhaitons ardemment. » Martin Béziers L’association, Les Brûlants, dont le directeur artistique est Martin Béziers, est un collectif qui produit des concerts, des spectacles, des disques et des vidéos depuis 2008. Carte blanche leur est donné par la CPA pour nous offrir un spectacle musical qui s’annonce bien. Le rdv est lancé pour ce 19 décembre à 20h30, à la Salle du Bois de l’Aune. Les Brûlants ont choisi de réunir Fantasticus, Poum Tchack, Hugo Kant et la compagnie de danse contemporaine Oxyput pour un spectacle unique, une création originale. C’est un sacré défi que toute cette équipe accueille avec enthousiasme. Ces 17 artistes mêleront leurs productions personnelles à des moments inédits, des improvisations, des impromptus réjouissants. Pour réunir cette clique, un dispositif scénique à 360°, de la vidéo, des géants surplombant tout ce beau monde sur des écrans. Tout un programme, une expérience brûlante à vivre ensemble. Le 19 décembre, à 20h30. Entrée libre. Infos et résas : 07 63 20 24 62

Spectacle musical décalé, audacieux qui réunit Fantasticus, redi photo Poum Tchack, Hugo Kant et la compagnie de danse contemporaine Oxyput. Pour réunir cette clique, un dispositif scénique à 360° Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular

dre d’alessio www.360leconcertbrulant.fr

Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular

9

LES BRULANTS


9th cloud

PRISM, nouvelle création de 9th Cloud. Pulsion créatrice visuelle lors de la soirée de clôture du Festival Gamerz à l’Espace Seconde Nature.

www.siteinternet.com

30

usicien autodidacte, peu conventionnel mais authentique, ingénieur en audiovisuel, 9th Cloud compile, triture, digère et s’approprie les multiples influences venues du jazz comme du hip hop. Seul aux commandes ou accompagné credi photo de ses fidèles copilotes, il vogue depuis plus d’une dizaine d’années avec aisance sur les cieux des musiques électroniques. Son premier opus “A Monkey in a Yellow Hat” est plébiscité par la presse en 2004. Son travail évolue et se fait plus intime, ses Helvetica “Delicate Sounds“ voient le jour en 2007. 2010, retourNeue au hipBold Helvetica Neue Regular hop instrumental de ses débuts avec le précieux “Round and shiny times“, suivi en 2012 de “43 sunsets“ : “une balade bleepée survolant un demain émouvant et robotique”. Helvetica Neue Bold

andre d’alessio spectacle oscille entre concert, reLecinéma Koulberg sound design et théâtre 1 d’objets sonores n-Paul Braud on bleu clinton fearon y The Machinist nhobi cerqueira c Ambrogiani dire 132 no Jourdan deuz Jouléprojetles incontournables smac denberg & schmuyle espace recyclart Une salle nouveautes, de 1500 places wave locaux debout (960 assises), une seconde salle de o kant nos coups de coeur 400 places et 5 studios

aume perrier A RNK dege roy ekulic-strojac

Helvetica Neue Regular

Nous voilà en 2014, 9th Cloud nous présente PRISM, création musicale et visuelle qui a pour sujet la pulsion créatrice, ses causes et conséquences. Qu’est-ce qui se joue dans la tête de l’artiste au moment ou il crée ? Plusieurs sources d’inspiration se bousculent en lui, réelles ou imaginaires, matérialisées sur scène par des projections sur une toile de fond. Autant de résurgences qui montrent les modalités selon lesquelles les idées naissent, se croisent, se recombinent et entrent en résonnance avec elles-mêmes pour ensuite se matérialiser en musique. Le spectacle oscille entre concert, cinéma sound design et théâtre d’objets sonores. PRISM est un espace qui s’ouvre et qui cristallise les différentes sources qui entrent en contact avec

le musicien situé en son centre : des ondes, de la lumière, des émotions, des souvenirs... L’image est directement influencée, via des capteurs de distance et de pression, par la gestuelle de l’artiste sur scène. Ce volume décompose les gestes et les idées a l’origine de l’acte créatif. Il donne aussi à voir une dislocation du temps réel en plusieurs possibles. Ainsi, le spectateur, le musicien et les protagonistes de l’image projetée sont tous acteurs de cette fragmentation des émotions, de la temporalité et du point de vue. PRISM est co-produit par Seconde Nature, Crossed lab et Monkey Moods avec le soutien de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’association Émaho.

www.9th-cloud.com

L’avenir de la Salle de Musiques Actuelles du Pays d’Aix se dessine.

de répétition

a y est ! En date du 14 octobre 2014, le conseil communautaire du Pays d’Aix a voté la délibération concernant la création d’une salle de Musiques Actuelles à Aixen-Provence. À l’heure où nous bouclons cet Aperçu N°7, nous n’en connaissons pas tous les détails, mais nous avons quelques infos : cette salle sera implantée sur les terrains de La Constance (en face du Jas de Bouffan, de l’autre côté de l’autoroute). Sur une surface utile de 4000 m2, elle sera composée d’une grande salle de 1500 places debout (960 assises), d’une seconde salle de 400 places, de 5 studios de répétition, dotée de bureaux, sanitaires, hall d’accueil, locaux techniques etc.. Les travaux sont estimés à 17,7 millions d’euros et le fonctionnement à 2,6 millions par an. La livraison devrait être effectuée en juillet 2017 pour inaugurer la saison 2017/2018 en octobre. Le mode de gestion a aussi été défini, il est prévu une Délégation de Service Public (DSP). Depuis le temps que nous attendons une vraie salle de concerts à Aix, réjouissonsnous ! Mais, l’avènement d’un tel équipement implique un réel bouleversement du paysage culturel du Pays d’Aix et de la région. Le mode de gestion par DSP suppose que l’appel d’offre sera européen, ce qui nous fait prendre le risque qu’un nombre important de candidats y postulent. Les acteurs locaux doivent maintenant prendre leurs responsabilités dans la crainte de voir débarquer un grand faiseur qui sera plus intéressé par le « bizness » que par un projet culturel intégrant une dimension locale, régionale et humaine. À La Fonderie, nous sommes déterminés à mettre tout en œuvre pour que ce projet émane et engage la grande famille des Musiques Actuelles du Pays d’Aix. 10


arts graphiques Ka Divers : quand les arts plastiques, l’art contemporain, l’art urbain est invité sur un festival de musiques ! n croise les disciplines, on offre au public des émotions graphiques. Plus de 9000 personnes accueillies sur le Zik Zac ont pu découvrir et vivre les créations plastiques, visuelles et autres installations vidéo proposées par Ka Divers durant ces trois magnifiques soirées de concerts dans le cadre magique du parc Vilers à Aix. Tout commence bien en amont des dates du festival, la semaine précédente, des ateliers recycl’art avec « la ressourcerie Huile de Coude et Matière grise », des ateliers DJ mix, ont été proposé à un public de femmes et de jeunes au centre social les Amandiers (merci Chantal d’avoir joué le jeu !).

Plus de 9000 personnes ont pu découvrir et vivre les créations plastiques, visuelles et autres installations vidéo proposées par Ka Divers Toute la semaine d’installation technique du festival, nous avons investi le parc pour y organiser des ateliers graff animés par Dire 132. Les groupes de jeunes et d’adolescents ont participé avec un grand intérêt et beaucoup de plaisir. D’autant qu’ils ont aussi pu assister aux coulisses des montages, toujours impressionnant, du son et des lumières. Enfin, toutes les œuvres collectives de ces créateurs en herbe ont été exposées sur le site aux côtés de celles de leurs aînés professionnels, qui ne sont autres que : Nhobi Cerqueira, Dire 132, Deuz et Décograff Delir. Ces quatre-là ont rivalisé d’audace et de maestria pendant leurs spectaculaires livepainting, sous le regard d’un public nombreux et captivé par ces toiles géantes. Pour parfaire l’habillage du parc, les amis du Lab-Gamerz nous ont offert un mapping (projection d’images sur très grand format) onirique et psychédélique. Quand l’art permet de tisser des liens, mixer les genres et les générations, il est le lieu d’expression, d’émancipation dans l’émotion et le plaisir !

www.siteinternet.com

30

11

D

je sahlma

credi pho

alexandre d


aume perrier A RNK dege roy ekulic-strojac

Helvetica Helvetica

Helvetica Helvetica

Ateliers Graff

http://kadivers.canalblog.com - kadivers1@gmail.com

ATELIER JUXTAPOZ

Galerie d’Art et Ateliers d’Artistes. Un espace culturel vivant et ouvert en plein cœur de Marseille. Oeuvre Jef Aérosol

ieu de création, de production et de diffusion artistique doté d’une galerie d’exposition dédiée à l’art urbain avec son beau jardin où un grand mur extérieur est le lieu d’expression rêvé pour graffeurs ! Ca bouge à Juxtapoz : tous les mois, une nouvelle exposition. L’atelier fait également vivre le M.U.R, une galerie à ciel ouvert, où l’artiste invité réalise son oeuvre sur un panneau d’affichage géant dans Marseille. Juxtapoz organise également des workshops (graffitis, pockets films…), et autres événements : marchés créateurs, show-room, défilés de mode, ateliers... M.U.R : à l’angle de la rue Crudère et du cours Julien.

www.ateliers-juxtapoz.tumblr.com

12

7 Rue Sainte-Marie, 13005 Marseille 09 51 23 10 09


dans son art. Il vit depuis un an à Paris où il est l’assistant de l’illustre graffeur Kongo et continue ses études à la Sorbonne (« Exposition, Lieux, Réseaux et Espace »).

SACK Sack a déjà toute sa place à Paris arce que l’art et la culture se nourrissent de rencontres et de voyages, Ka Divers s’intéresse et soutient des artistes plasticiens venus d’ailleurs, que ce soit Tchif, artiste béninois reconnu internationalement, Nhobi Cerqueira, brésilien basé à Marseille…

Preuve de son grand talent, l’espace Dali l’a invité à réaliser l’œuvre « L’Œil du Cœur » dans le cadre de l’exposition collective « Dali fait le mur » aux côtés de Akiza, Artiste Ouvrier, Fred Calmets, Codex Urbanus, Hadrien Durand-Baïssas, Jadikan, Jérôme Mesnager, Les King's Queer,photo Kool Koor, Kouka, Levalet, Thocredi mas Mainardi, Manser, Nikodem, Nowart, Paella, Pioc PPC, Speedy Graphito et Valeria Attinelli, Zokatos. (Exposition du 15 sept. au 15 mars 2015, EspaceHelvetica Neue Bold Dali, Paris). Helvetica Neue Regular Cet été, comme chaque année, SACK est retourné dans sa Chine natale où il a réalisé trois étonnantes fresques monu-Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular mentales à la demande d’associations et autres structures sur place. Sack, un talent venu d’Orient, qui va L’Œil du Cœur, Espace Dali conquérir le monde

alexandre d’alessio Andre Koulberg 1 L’espace Dali l’a invité à réaliser l’œuvre « L’Œil du Cœur » Jean-Paul Braud bison bleu clinton fearon Spiky The Machinist nhobi cerqueira Marc Ambrogiani dire 132 Bruno Jourdan deuz Luc Joulé les incontournables Goldenberg & schmuyle espace recyclart oddwave nouveautes, locaux Hugo kant nos coups de coeur

Pour ce numéro de l’Aperçu, on vous donne des nouvelles de SACK, originaire de Chine, que Ka Divers a exposé en mai 2013 à la galerie Susini, à Aix-en-Provence et qui le suit avec interêt. Une belle évolution artistique pour SACK qui s’affirme et se révèle complètement

Evolutionnisme - immeuble haut de 5 étages - réalisé à la demande d’une association à Chendgu, lieu culturel et de création.

www.fansack.org

13


Jean-Paul Braud bison bleu clinto Spiky The Machinis Marc Ambrogiani Bruno Jourdan Luc Joulé les in Goldenberg & sch oddwave nouve Hugo kant nos Collectif Cosmic Créatif Marseille

L’univers créatif phocéen est si intimiste qu’il est impossible de passer à côté de la naissance d’un lieu comme BISON BLEU. Le temps d’une matinée, l’Aperçu est invité à découvrir l’espace fleurant encore la peinture fraîche et à rencontrer les tauliers. trangement, il est situé au 124 rue de Lodi à Marseille, lieu récemment déclaré centre du monde lors de la dernière convention de la science et de l’univers a Albuquerque (du moins, c’est ce qu’ils m’ont affirmé ! ). Fort de cette localisation avantageuse, il fut naturellement choisi par un gang de 5 graphistes indépendants afin d’y pratiquer la création, et ce en toute impunité. J’entre alors dans un lieu tout a fait charmant divisé en deux grandes parties. Au rez-de-chaussée une zone atelier mêlant peinture, couture et un studio photo. L’étage, lui, est consacré à l’informatique et au dessin, avec open space et salle de réunion. « Ici il y a peu de cloisons. Les lieux ont été agencé pour être modulaires et faciliter le travail à plusieurs » nous explique Mat Cerato, pas forcement le plus beau mais assurément le plus barbu des membres du collectif.

Le collectif vise aussi quelques événements annuels comme des expositions. Le lieu étant suffisamment vaste pour afficher les créations du crew, mais aussi accueillir des artistes extérieurs. Une salle judicieusement nommée « la galerie » est même dédiée a cette fonction. Ouvert aux échanges, le bison proposera d’ici 2015 du co-working pour accueillir d’autres freelances de la création. Le collectif BISON BLEU ouvrira officiellement ses portes le vendredi 28 novembre prochain. Une soirée d’inauguration est déjà programmée dès 19h, cet automne ça va sentir le bison !

Ouvert aux échanges, le bison proposera d’ici 2015 du co-working pour accueillir d’autres freelance de la création

Nous les interrogeons alors sur la différence entre Bison Bleu et une agence de communication classique. « Nous sommes tous freelance, ce qui induit que nous avons tous nos propres projets et clients. La structure du Bison facilite cependant le travail collaboratif. » « Nous avons presque tous fait de l’agence avant de choisir l’indépendance, et nous sommes unanimes : l’avantage de l’entreprise, c’est de boire le café entre collègues chaque matin » précise Laure, l’unique fille du collectif. En effet cette association entre indépendants leur permet de travailler dans un cadre cool, mais aussi de jouer de leurs compétences complémentaires, afin de gérer de larges projets. « Notre champ d’action est assez vaste. Actuellement nous travaillons sur de la photo produits, divers sites internet, un magazine, et même un jeu vidéo. En fait pour être totalement autonomes, il ne nous manque plus qu’un motion designer. » 14


No v.

vendredi

28

124 rue de Lodi 13006 Marseille www.bison-bleu.com

INAUGURATION Ă paritr de 19h 15


alexandre d’alessio Andre Koulberg 1 Jean-Paul Braud bison bleu clinton fea Spiky The Machinist nh Marc Ambrogiani dir Bruno Jourdan Luc Joulé les inconto Goldenberg & schmuyle oddwave nouveautes Hugo kant nos coup

H

Artiste plasticien marseillais Directeur de création pour le 9ème Concept

28 ans, un beau parcours artistique. Il a su intégrer l’équipe du 9ème Concept, collectif de création à Paris, une référence. Quel est ton parcours ? Né à Marseille dans le 10ème, dans le quartier industriel de la Capelette, un univers urbain qui m’a forcément marqué. Aprés mes études, on a monté un collectif d’artistes sur Marseille, on était trois. Il y a deux ans, je suis allé à Paris, j’ai rencontré les responsables du 9ème concept, ils m’ont demandé de les dépanner sur deux-trois prestations, notre collaboration ne s’est jamais arrêtée depuis. Ils ont été géniaux, ils m’ont accueilli, m’ont accompagné, éduqué, ils m’ont vraiment donné les clés. C’est un des rares collectifs qui est un exemple pour moi, il y règne la culture de la remise en question, c’est une réelle dynamique, très porteuse, très constructive. Parle-nous de tes œuvres, mi-homme, mi-machine J’ai baigné dans un univers mécanique, mon père fana de motos participait à des courses. J’ai synthétisé ce bagage, cet amour de la technique, cela a réellement pris forme avec l’expo « Automates » en 2012. Donner une seconde vie à des « éclatés mécaniques » est une critique de la façon d’envisager notre corps, comme une machine contrôlable, améliorable, des corps contraints, abîmés, en dérive dans un monde technologique. « Vitesse, décélération, dépressurisation, dépression… » ces mots parlent d’états émotionnels qu’on peut reporter sur les états mécaniques.

16

H


Quelles sont tes techniques ? C’est un gros bordel : j’ai une première approche autour de la ligne, le trait, le dessin, l’illustration qui reste mon univers. Je travaille avec l’aquarelle, l’encre de chine, des sprays, des lavis, crayons de couleurs, c’est un foisonnement, un vrai mélange pour trouver un équilibre. Il m’arrive de faire des murs, des grands formats mais la bombe n’est pas mon fort, alors je bosse avec le pinceau. On me traite de fou furieux d’ailleurs, parce que c’est beaucoup plus long. J’aime beaucoup m’exprimer sur des grands volumes, on peint avec le corps, on développe une gestuelle qui est libératrice, très physique. Quelles sont tes influences ? Je suis passionné de peinture classique, les maîtres de la Renaissance, tous ceux qui ont travaillé sur le corps humain, sur l’anatomie. Une grande admiration pour Egon Schiele, qui est à mi-chemin entre le réalisme du corps et sa déformation pour créer l’émotion. Je suis un fan de Mike Minolia, l’auteur de Hellboy, pour son travail de clairs obscurs et sa ligne acérée, quelqu’un qu’on ne cite pas assez à mon avis. 9ème CONCEPT Stéphane Carricondo, Ned et Jerk 45, les 3 fondateurs du 9ème Concept, font vivre leur espace de création collectif depuis 24 ans. Une structure qui a su faire émerger et accompagner deux-trois générations d’artistes plasticiens. La particularité de 9ème concept est de travailler en auto-production, de façon indépendante avec le monde économique. Les marques font appel à 9ème concept pour des prestations : production de concept, organisations d’expositions, tournées d’artistes, performances, habillage, scénographie, design de produits, customisation artistique, direction de création… L’entreprise a compris que l’art donne du sens, apporte de l’énergie, permet de se fabriquer une image. Pour les acteurs culturels, ce mode de financement est aussi l’opportunité d’ouverture sur des publics différents. 9ème concept est un vrai lieu de création, avec des ateliers, dédiés au partage, à la transmission, au soutien artistique et qui se veut être à l’image de l’état d’esprit de l’équipe fondatrice : ouvert, rassembleur, innovant, moderne.

www.alexandre-dalessio.com

17

www.9eme.net


ECOCITOYENnete Une chèvrerie et sa fromagerie à 5mn d’Aix, perchée sur la colline, en plein quartier résidentiel très prisé.

MUSIQUEs ACTUELLES

l’heure où la société s’enlise dans une ère de surconsommation, dans une région où la pression immobilière rend les choses compliquées, les temps sont durs pour les petits agriculteurs et éleveurs. Tous les secteurs agraires sont mis à mal par les grands groupes de production alimentaire de masse. Tous ? Non ! Dans le Massif du Montaiguet, un petit élevage de chèvres du Rove résiste encore et toujours à l’envahisseur… A l’abri des dérives de la (sur)production industrielle, Laurence Chaullier élève ses chèvres, au beau milieu des belles demeures aixoises. Cette « sacrée nana » fabrique artisanalement ses fromages, dans le respect du vivant, de l’environnement… de façon intelligente.

arts graphiques

Chronique d’une résistance moderne Passons le Pont des Trois Sautets, la route du Montaiguet, pour emprunter le Chemin Simone, le chemin des Cailles qui grimpe sur le haut de la colline. On y découvre un site provençal exceptionnel, où nous accueillent chiens, chats, oies et poules par dizaines. Il est 9h, Laurence sort de sa fromagerie où elle s’affaire depuis 7h du matin. Après la visite de la petite chèvrerie « quatre étoiles » où ses 45 chèvres sont dorlotées pour fournir ce fameux lait goûteux utilisé depuis longtemps pour la fabrication de la brousse du Rove, elle nous raconte son histoire. Après avoir travaillé pendant presque 20 ans dans le bâtiment avec son mari à la tête de 100 personnes, Laurence en a eu assez. Elle a voulu changer d’air, faire ce qui la passionnait vraiment : un retour à la nature, s’occuper de ses chèvres. Chez Laurence, les chèvres font partie de la famille. Elles ont toutes un prénom : Félicie, Constance… « toutes élevées On n’est pas aidé [...] ni par la ici, sous la mère, gardées depuis le début, je les adore ». chambre d’agriculture, ni par les Et celles-ci le lui rendent bien : « La particularité de la chèvre pouvoirs publics concernés du Rove est qu’elle fait peu de lait mais celui-ci est très riche, de très bonne qualité et très goûteux ». Parfait pour de bons fromages. Laurence les prépare à l’ancienne, de la traite à l’affinage. Tout est fait maison, tout est naturel, jusqu’au ferment, qu’elle fabrique elle-même avec du petit lait « ça se fait de moins en moins » regrette-t-elle. Et la recette fonctionne : matin et soir, elle accueille ses clients dans sa fromagerie, des habitués et vend, preuve de la qualité exceptionnelle de ses fromages, aux professionnels de la restauration (Pierre Reboul, les Lodges Ste Victoire, le St Estève, le Mas d’Entremont, L’esprit de La Violette, La Fromagerie Lemarié…). Elle participe à des marchés paysans et à la Ruche qui dit Oui de Brigitte Tomas (cf Aperçu n° 4, p 21). « On me demande beaucoup de fromages de chèvre. Il n’y a presque pas de producteurs locaux. Généralement, ce qu’on vend au marché, ce n’est pas fait par des producteurs, on trompe vraiment les clients ». Un beau projet mais… Les relations de voisinage sont parfois compliquées, même s’il y a des conventions de passage, Laurence emmène en pâturage tous les jours durant 7 heures ses bêtes un peu plus haut dans la colline. « Ce n’est pas évident, certains voisins apprécient ce côté bucolique en bordure de ville mais pour d’autres, cela reste tendu. Certains essayent de nous mettre des bâtons dans les roues, de nous décourager. On n’est pas aidé, pas du tout soutenu, ni par la chambre d’agriculture, les pouvoirs publics concernés ». Réactions plutôt surprenantes quand on sait que les chèvres, avec leur insatiable appétit, sont un atout à la fois économique et écologique pour défricher et nettoyer les sous-bois. Un travail de moins pour les employés municipaux de déboisement, une économie financière pour la municipalité… sans oublier que Laurence participe pleinement à préserver cette race qui était en voie de disparition il n’y a pas si longtemps. Mais cela, personne ne veut l’entendre. Peu importe, Laurence continue à faire vivre ce savoir-faire artisanal, pour le plus grand plaisir de nos papilles et pour le plus grand bonheur de ses chèvres. Chemin des Cailles – Pont des 3 Sautets tél : 06 16 27 24 12

19

D

je sahlma Fromagerie ouverte le matin et en soirée


et l’air qu’on respire ?

Ce n’est pas un scoop : l’air que l’on respire est mauvais. Mais mauvais à quel point ? Est-il nécessaire de sonner l’alarme et de changer les comportements ? Pour les professionnels de la santé, la réponse est oui.

ombreuses sont les associations et organisations à s’inquiéter de la qualité de l’air sur le territoire français. Le Ministère de l’écologie évalue que 42 000 décès prématurés par an sont liés à la qualité de l’air. La situation des grandes villes des Bouches-du-Rhône est quant à elle préoccupante. La future métropole Aix-Marseille n’est pas parmi les plus mauvais élèves d’Europe, loin derrière Bucarest, Athènes ou Rome, mais nous habitons dans la région la plus polluée de France, bien devant Paris. L’Aperçu a rencontré Jennifer Maherou, chargée de la documentation scientifique pour l’Association Santé Environnement France (ASEF). « En ramenant notre taux moyen de particules fines à 10 microgrammes par mètre-cube, soit la valeur préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), nous gagnerions, sur la région Aix-Marseille, 8 mois d’espérance de vie ». Si la réponse est complexe, elle a de quoi alerter chacun de nous. « Diverses études scientifiques ont déjà démontré que les personnes exposées aux particules fines émises par la pollution automobile, développaient plus facilement de l’asthme, des infections ORL et des allergies respiratoires, sans parler d’un très probable impact sur le taux des cancers ». L’ASEF participe à la sensibilisation et à l’information des publics, par le biais de conférences, de concertations ou d’études concernant le territoire aixois. L’opération Poussette par exemple, menée en 2011, avait pour but d’évaluer ce que les bébés respirent dans la cité aixoise aux heures de pointe, durant les plages horaires de 8h-10h et 17h-19h. Des capteurs de microparticules sont placés sur les poussettes qui effectuent le parcours type des parents avec leurs bébés durant ces heures. Résultat : les taux n’ont jamais été en dessous de 20µg/m3, qui est l’objectif de qualité de l’Union Européenne, et donc le double de ce que préconise l’OMS (sic !). Source chiffres graphique : APHECOM

Pour l’association, l’effort doit venir des pouvoirs publics. Jennifer Maherou nous précise que les solutions ne peuvent qu’être collectives : « Par exemple, prendre le bus, c’est moins confortable et moins rapide, mais cela crée un bien-être général. Pour cela il faudrait repenser et réaménager les réseaux de transport entre Aix et Marseille. Le sas d’insertion des bus construit à la Pioline est déjà un bon exemple pour désengorger la circulation, mais à quand une En ramenant notre liaison en site propre (cad une voie exclusivement taux moyen de réservée au bus) entre les particules fines à deux villes ? Il faudrait aussi implanter sérieusement un 10 microgrammes réseau de vélos urbains, inciter les gens à favoriser par mètre-cube, des déplacements courts, nous gagnerions à pied, ne plus prendre sa voiture pour la moindre 8 mois d’espérance course. Chacun doit devede vie nir un acteur de sa santé ».

Bon à savoir : Comme pour la météo, vous pouvez consulter les prévisions de la qualité de l’air dans votre ville sur le site d’Air Paca. Pour se renseigner : www.airpaca.org www.developpement-durable.gouv.fr www.who.int

ASEF : fondée en 2008 par les docteurs Pierre Souvet et Patrice Halimi, l’ASEF rassemble 2500 médecins et professionnels de la santé autour des questions relatives à l’impact des polluants sur la santé humaine sur le territoire national.

www.asef-asso.fr

20


Les ATELIERS DE GAÏA

Les Ateliers de Gaïa proposent des chantiers d’insertion axés sur le développement durable et l’économie solidaire. Isabelle Troly, coordinatrice et chargée de l’insertion, nous accueille pour une visite du maraîchage biologique, véritable levier d’insertion et de prise de conscience.

e maraîchage biologique des Ateliers de Gaïa répond à deux objectifs : favoriser l’emploi par le biais de l’insertion professionnelle et militer pour l’agriculture biologique. « A travers la vente de nos produits, nous participons à une certaine éducation alimentaire » précise Isabelle, qui insiste sur les valeurs exogènes de l’activité. Des valeurs militantes et des projets alternatifs, les Ateliers de Gaïa proposent de reprendre goût à la vie active, en apprenant le dur labeur de l’agriculture biologique.

SARL au capital de 40 000 € - RCS AIX 497 946 038 - Conception : www.rumiac.com

Papillon ! Papillon !

Livraison www.lesateliersdegaia.fr en entreprise Livraison en entreprise

Horaires : Mardi et Jeudi de 13h à 20h Mercredi et Vendredi de 13h à 18h Horaires : Mardi et Jeudi de 13h à 20h Mercredi et Vendredi de 13h à 18h

SARL au SARL capital au capital de 40 000 de 40 € -000 RCS€ AIX - RCS 497AIX 946497 038946 - Conception 038 - Conception : www.rumiac.com : www.rumiac.com

« Tout ce qui nous entoure est le fruit de l’insertion », dévoile Isabelle Troly, tout ce qui a été réalisé est le travail des personnes accueillies ici pour se réinsérer professionnellement. En arrivant, les serres – labellisées éco-serres - font face aux terres cultivées. Sur la gauche, le marché, un dôme de bois abritant les récoltes du jour. Plus loin, en surplomb, les bureaux ise en page 1 5/05/11 14:27 Page 1 des salariés de l’association. Au total, c’est près de 4 hectares ise en page 1 5/05/11 14:27 Page Sur le terrain, tous les salariés de l’insertion sont d’accord sur réhabilités pour le projet ! 1 ce point : par le biais des activités de culture et de commerce, L’association, créée en 2009, est soutenue par la ville de Garle maraîchage biologique ne lève pas seulement des freins, il danne, la Communauté du Pays d’Aix, et bénéficie du partepermet de développer des compétences professionnelles et nariat du Lycée agricole pour la mise à disposition des terres. d’accéder à l’emploi. En témoignent les immersions en entreDepuis, partenaires se sont multipliés, notamment grâce au a terre assure les gratuitement os commandes... prises, des périodes d’essai gratuites développement du secteur marchand, atravail, terre assure gratuitement dans proposées aux acteurs économiques, avec des épiceries comme Ma Terre, les os commandes... lais”, ou Nous construisons avec travail, dans er. qui se soldent bien souvent par une colBio Cop des Milles et d’Auriol, mais aussi lais”, ou Unequi petite entreprise laboration. la cuisine centrale de Gardanne pour eux un projet personnel er. militante, une équipe avec Militants confirmés, anciens actifs ayant ils fournissent leur production. Une petite entreprise une ambition partagée : militante, uneafin équipe qu’ils avec retrouvent un quitté leur secteur d’activités pour s’enQuant aux adhérents, l’association une ambition partagée : gager et défendre les valeurs de l’écocompte 230 clients qui viennent faire emploi par la suite Pour faire au plus court entre nomie sociale et solidaire : le personnel leur marché ou récupérer leur panier les champs et votre table. encadrant des Ateliers de Gaïa sait qu’il AMAP. Des produits de saison directePour faire au plus court entre les champs et votre table. fait figure de petit chez les grands, comparés aux réseaux de ment achetés au producteur : on mange bien, on mange sain Sandrine Catoire 200 et points de livraison ! distribution alimentaire. Mais le modèle alternatif défendu, pour pas cher puisqu’il n’y a pas de marge effectuée liée au Sandrine Catoire vrir sur notre site internet 200 transport, points depar livraison encore méconnu du grand public, possède d’autres richesses : Lalaboutique exemple.! « Le prix et qualité proposée attire Aubagne, Carnoux, leurs habitudes vrir sur notre site Cabriès, internet la mutualisation des moyens humains, l’entraide et le déveloples Bouc-Bel-Air, adhérents et changent detrès consommation ». Nous serons heureux de vous recevoir dans notre La boutique es, La Ciotat, Le Puy Sainte Réparade, boutique du mardi au vendredi pement personnel dans un projet commun. Aubagne, Cabriès, Carnoux, les Oliviers,Bouc-Bel-Air, Les Milles, Luynes, Marignane, Nous serons très heureux de vous recevoir dans notre es, Ciotat, Le Puy Sainte Réparade, uil, La Pertuis, Puyricard, Rognac, Rognes, Un levier d’insertion professionnelle boutique du mardi au vendredi les Oliviers, Les Milles, Luynes, Marignane, e Provence, Saint-Maximin, Saint-Victoret, Les Ateliers de Gaïa LeVitrolles maraîchage biologique uil, Pertuis, Puyricard, Rognes, emploie à ce jour 24 personnes en ntabren, Etc. Rognac, e Provence, Saint-Victoret, 720, chemin du moulin du fort, 13120 Gardanne CCDSaint-Maximin, Insertion sur la base de 6 mois renouvelables. « Nous emus appelerVitrolles pour étudier ntabren, Etc.ensemble une solution lieu de vente ouvert à tous les adhérents des bénéficiaires point ployons de livraison “entreprise” ou “Particulier” des minimas sociaux et des jeunes ussiappeler pour étudier ensemble une solution aucune des boutiques-relais séléctionables Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi : suivis par une mission locale. Nous établissons un diagnostic pointne devous livraison “entreprise” ou “Particulier” site, est pratique. 10h - 12h30 / 15h - 18h30 social et nous validons le projet. Nous construisons avec eux un si aucune des boutiques-relais séléctionables projet afin qu’ils retrouvent un emploi par la suite ». site, ne vous estpersonnel pratique.

Livraison dans une Boutique-Relais Livraison dans une Boutique-Relais

Livraison paniers fruits et légumes

En direct des producteurs, 100% Bio, 100% Rég Livraison chez Centre Commercial de la Tour d’Aygosi particulier Epicerie et Humanité Fruits,un Légumes, Bât. 14 - 67, Cours Gambetta Livraison chez Entreprise militante depuis 13100 CentreAIX-EN-PROVENCE Commercial de la Tour d’Aygosi 2004 pour le développement de l'agriculture biologique ré particulier 100 %unBio, 100% Local, 100% Partenariat direct avec les Producteurs Tél. 04 26 Cours 83 65 -Gambetta Port. 06 26 94 04 58 Bât. 1442 - 67, AIX en Provence Tour Aygosi - Tél. 04 42 26 83 65 - Port. 06 26 94 04 58 - www.mater E-mailAIX-EN-PROVENCE : contact.panierbio@materre.net 13100 1 Boutique, 300 points de Livraison Tél. 04 42 26 83 65 - Port. 06 26 94 04 58 E-mail : contact.panierbio@materre.net 4 rue Coubertin à Aix-en-Pce 21


SOciete L’Aperçu a souhaité faire le bilan de la première année du 3C avec l’équipe en place. Ce café très culturel, très citoyen, n’existerait pas sans l’engagement acharné de ses membres.

ECOCITOYENnete

e 3C, c’est un peu la maison. On entre, on est bien accueilli, et on repart avec l’envie de revenir. Georges Dimoyat, initiateur du 3C, café associatif situé boulevard Carnot depuis 2013, nous offre l’occasion de revenir avec lui sur le fonctionnement, les points forts, les améliorations envisagées. « Il manquait un café associatif à Aix, on a effectué un sondage en 2012 qui l’a confirmé » explique-t-il. Sur le modèle de l’Équitable Café à Marseille, Georges et ses camarades ont souhaité monter un projet participatif ouvert, où les adhérents s’empareraient du lieu pour le faire vivre. Monté en association collégiale, où chacun des membres a un pouvoir de décision, le réel défi a été d’encourager la démocratie. Depuis son ouverture le 8 juin 2013, ce sont plus de 2000 adhérents qui soutiennent l’initiative de cette équipe de jeunes entreprenants. Environ 100 bénévoles formés pour la gestion et l’activité du lieu. « L’engagement volontaire, on n’a pas eu besoin de l’insuffler. A travers l’activité, nous offrons une réelle formation approche de terrain, une expérience de gestion d’un espace, que ce soit sur l’accueil, la tenue du bar… Ce n’est pas à proprement parler une formation professionnelle », détaille Georges, sans oublier que « grâce aux bénévoles, issus de toutes les générations et de toutes les classes sociales nous avons fait une énorme économie sur le coût des travaux de rénovation ». Un engagement reconnu aussi sur le plan financier. En effet, le 3C fonctionne grâce aux soutiens financiers et aux dons des adhérents ainsi que sur les recettes réalisées au bar, pas de subventions. « On a pu se meubler grâce aux dons de certains, les musiciens sont rémunérés au chapeau et la notion de prix libre permet à chacun de donner ce qu’il a envie en fonction de ses moyens ». Quant au lieu, l’association a dû procéder à de lourds

MUSIQUEs ACTUELLES

arts graphiques

Depuis son ouverture, ce sont plus de 2000 adhérents qui soutiennent l’initiative www.cafeculturelcitoyen.org

Un projet participatif, ouvert, où les adhérents s’emparent du lieu pour le faire vivre

prêts financiers qui, dès cette 1ère année, sont remboursés à moitié. Un modèle économique basé sur la solidarité, un élan de démocratie : le 3C prenait de gros risques. L’équipe a su fidéliser les publics, sans pour autant forcer la main. Clarissa, chargée de programmation, confirme que le 3C suscite un intérêt en constante évolution, nous sommes régulièrement sollicités par des particuliers, par de nombreuses associations. L’emplacement pertinent du lieu, en plein centre d’Aix, sa superficie et surtout sa capacité d’évolution en font un espace idéal de vie et d’échanges pour les soirées et activités en tout genre : concerts, expositions, soirées jeux, rencontres, débats, ateliers… Néanmoins, le 3C a attisé la foudre de ses voisins. Un problème que l’équipe a su gérer avec sagesse : « Il est vrai qu’on a pu abuser au début, lorsque le lieu

venait d’ouvrir et qu’on était… euphoriques », reconnaît Georges. « Mais on a compris qu’on gênait nos voisins, on a su engagé le dialogue avec eux et décidé de fermer plus tôt, on respecte le fait de vivre ensemble ». Lorsqu’on évoque les perspectives, tout semble loin : « pérennisons le lieu d’abord », s’assure l’équipe. Ils ont des idées, comme refaire la façade, proposer une programmation régulière ouverte à de nouvelles propositions, développer les liens lors de nouveaux partenariats avec d’autres lieux, d’autres cafés. Le café culturel passe avec brio sa première année !

22

23 Boulevard Carnot 13100 Aix-en-Provence

D

je


bison bleuSpiky clinton fearo The Machi Spiky The Machinist nhobi Marc Ambrogia Marc Ambrogiani dire 13 Bruno Jourdan Bruno Jourdan d Luc Joulé les Luc Joulé Goldenberg les incontou &s Goldenberg & schmuyle oddwave nou oddwave Hugo nouveautes, l kant no Hugo kant nos coups d Fondateur de I Step Radio, musicien, auteur, compositeur

I Step Radio, une nouvelle radio libre à Aix, 100% dubstep ! Un projet initié par Spiky d’Entre Peaux et ses artistes en résidence. Quelques mots sur l’association Entre Peaux. C’est une association qui a dix ans maintenant, le président est Alain Richard et j’en suis le directeur artistique. Nous œuvrons principalement dans le domaine de la promotion et de la diffusion de la musique et le soutien aux artistes. L’an dernier, nous avons ouvert notre local, 17 rue des Guerriers. Nous avons retroussé nos manches afin de proposer une salle de répétition et une salle d’enregistrement. Nous avons créé le label Black Castle afin de produire les artistes que nous accompagnons et ouvert une école de musique. On porte pas mal de projets autour de la musique, d’initiatives culturelles plus globalement. On a fait le constat que, sur Aix-en-Provence, les structures d’accueil étaient insuffisantes : plutôt que d’attendre, nous l’avons fait nous-même.

représentés, mieux c’est ! I Step Radio est directement inspirée des radios libres ou pirates. Elle est diffusée sur la plateforme SoundCloud depuis le 5 octobre et ce, tous les premiers dimanches du mois.

A quoi doit-on s’attendre en écoutant la radio ? I Step Radio est une création originale. Durant une heure, les fans de dubstep et de musiques électroniques en ont pour leurs oreilles. Chaque émission est différente, puisque nous suivons la seule règle que nous nous sommes fixée : il n’y a pas de règle. Nous avons également envie d’inviter des pointures du milieu avec qui nous avons tissé des liens d’amitié et des professionnels intéressés par le projet. Nous tenons vraiment à l’aspect participatif et interactif de ce projet, à l’ouverture au public, inhérent à la culture et aux valeurs d’Entre Depuis sa Diffusée sur la plateforme SoundCloud Peaux. mise en ligne, en depuis le 5 octobre et ce, tous les quelques jours plus de 200 écoutes parpremiers dimanches du mois tout dans le monde, ça démarre bien ! Avec tous ces projets, pourquoi créer une radio ? I Step Radio est un concept novaC’est une envie qu’on a depuis un moteur qui répond à un manque ? ment. Comme il n’y a pas de grosse Oui et non. Il existe des projets similaires, radio qui diffuse du dubstep, ce serait nous nous sommes inspirés d’autres ratrop risqué, nous souhaitons offrir cette dios comme par exemple l’émission de possibilité, partager notre vision de la Laurent Garnier. Nous avons notre vision, musique. Plus il y a de visions, de styles nos goûts, notre culture. Nous avons www.entre-peaux.fr

beaucoup voyagé et avons rencontré de nombreux artistes durant toutes ces années, lors des tournées, les concerts. C’est certain que nos influences se situent plutôt hors de France, les scènes anglaises, allemandes et américaines étant à l’origine du dubstep, même s’il commence à se faire toute sa place en France, on est loin d’une large diffusion. C’est en créant I Step radio qu’on remplit un vide, on répond à un manque alors que cela existe en dehors de nos frontières. Ce manque flagrant, nous le vivons comme tout le monde, en tant qu’artiste, producteur, diffuseur, en termes d’espaces de promotion et de diffusion, de relais des nouveaux styles de musiques. Nous avons juste décidé de ne pas le subir, de ne pas attendre leurs mises en place.

www.soundcloud.com/istepradio

Le Tholonet

(Route Cézanne)

à 5 min d’Aix-en-Provence 04 42 60 94 59

www.lamaguy.fr

Un espace qui vous propose plus

de 28

activités différentes :

Sports, Loisirs, Arts, Développement personnel... 23


EXPOSITION Structures de l’invisible à la Fondation Vasarely, en partenariat avec Maïs International. Le 24 octobre, la Fondation Vasarely inaugure l’exposition Structures de l’invisible. 9 artistes européens invités dont Martina Kramer, artiste franco-croate, est commissaire de cette création thématique ART & SCIENCE. Cette exposition, visible jusqu’au 4 janvier 2015, nous parle de la “culture de la virtualité réelle”. Européenne et cosmopolite, elle dépasse les frontières avec des artistes croates, finlandais, hongrois,

français et un artiste vénézuélien qui vit à Paris. Si elle est accueillie dans un premier temps avec enthousiasme à Zagreb en 2014 (via les Musées d’Art Moderne de la ville de Klovicevi Dvori), ce n’est pas un hasard de la retrouver à la Fondation Vasarely, véritable ouvrage d’Art, dont les électrons artistiques et culturels virevoltent autour des domaines de la perception. Ces installations d'espaces sont une combinaison de langages artistiques et nous exposent à de nombreuses interrogations salutaires, car plus que jamais réfléchir est une œuvre de "salut public" et l'oxygène de l'esprit. L’exposition continue son œuvre en Hongrie et en Finlande. « Si vous l'accompagnez, si vous venez nombreuses et nombreux participez au dialogue des cultures, qui à l'âge de la Multitude, réaffirme évidente la nécessité d'une écologie culturelle qui repose sur l'Esprit et se nourrit de solidarités et d'hospitalité. » Jean-Pierre Lanfrey - Président Fondateur de Maïs International.

www.fondationvasarely.fr

rt

INSTRUMENTS DE MUSIQUE NEUF - OCCASION - REPARATION

3 BD ARISTIDE BRIAND 13100 AIX-EN-PROVENCE

04 42 38 17 11 24

www.trocnroll.com


culture SOciete

Gamerz, le désormais incontournable festival d’art contemporain d’Aix-en-Provence axé sur les arts numériques et multimédia, a fêté brillamment cette année ses 10 bougies. es expositions, des installations, des ateliers, des concerts… Gamerz est un festival qui accueille, depuis 10 ans, artistes internationaux reconnus et jeunes créateurs.

Gamerz, comme son nom l’indique, est avant tout et depuis le début, l’art pensé sur l’idée du jeu. Jeu des artistes et leurs matières, bien entendu mais aussi – et surtout - jeu du public, qui délaisse son rôle habituel de spectateur passif pour entrer lui-même dans la partie. A l’image du captivant Persystograf (à vos souhaits) imaginé par Yro, Bernard Szajner, Jesse Lucas et Erwan Raguenes, où tout se joue dans l’action et non plus dans la contemplation. Ici, pas de panneau « ne pas toucher ».

ECOCITOYENnete

MUSIQUEs ACTUELLES

Au contraire ! Approchez-vous, l’art ne mord pas ! Essayez, expérimentez, laisser filer vos mains baladeuses sur cet instrument hors normes… A coups de manivelle et de boutons de contrôle semblant être empruntés à de vieilles bornes d’arcade digne d’un Retour vers le Futur, on actionne, coup par coup, des courbes visuelles et sonores qui vont générer un rapport son/image unique. Le curieux explore et joue une partition de ses propres couleurs.

arts graphiques

« Do it yourself ! » comme aiment à répéter Quentin Destieu et Sylvain Huguet, les fondateurs du festival. « A quoi ça sert de faire un festival où personne ne comprend rien ? Il faut réfuter l’idée que l’art contemporain devrait être élitiste et réservé aux avertis ».

Le maître mot de Gamerz est de montrer l’Art, de faire découvrir des écritures artistiques aux technologies nouvelles, un univers parallèle, pointu, conceptuel, expérimental… En donnant les clés d’accès à un public qui en serait encore à chercher la serrure. Un festival en accès libre : un contenu accessible, des lieux investis (Fondation Vasarely, Ecole d’Art, Galerie Susini, Seconde Nature...) et le tout totalement gratuit, que demande le peuple ? La prochaine édition, et vite !

www.festival-gamerz.com

www.lab-gamerz.com

25

D


Bruno Jourdan Marc dire 132 LucAmbrogiani Joulé les inconto Bruno Jourdan deu Goldenberg & schmuyle Lucoddwave Joulé lesnouveautes, incontourn Goldenberg & schmuyle esp Hugo kant nos coups oddwave nouveautes, lo Hugo kant nos coups de Directeur artistique et Délégué général

LE FESTIVAL IMAGE DE VILLE, 12ème édition cette année, nous invite à porter un nouveau regard sur la ville.

programmation mais de composition, tel film à côté de tel film avec tel invité : qu’est ce que cela va raconter ? C’est le concept d’Image de Ville. »

Quel est l’ADN et le projet culturel que porte Image de Ville ? Le festival Image de Ville est un lieu de diffusion, de production et de création cinématographique qui nous offre une sélection originale de films abordant les questions d’urbanité d’un point de vue sensible. Faire réfléchir, parler de cette ville que nous vivons, que nous fabriquons, de l’espace public, de l’urbain à travers le cinéma. Se questionner en dehors des débats techniques et politiques pour sortir un peu de ce discours enfermant et essayer d’en parler autrement. Derrière la ville se pose la question du comment habiter, vivre ensemble. 2008 est un vrai tournant, la population est devenue à plus de 50% urbaine à l’échelle de la planète. Le monde devient une ville monde, face à cette réalité démographique. L’art, la culture sont essentiels pour nous, acteurs et habitants de la cité, mais aussi pour les institutions, les spécialistes du secteur urbain, architectes, techniciens. L’art provoque débat, interrogations et à travers le cinéma, on peut envisager le futur de la ville. Comment en faire un lieu où l’on peut bien vivre ensemble, un espace cohérent, harmonieux. Tout est lié : l’urbain, l’art et la culture sont les acteurs d’une même réflexion.

e Festival Image de Ville est autre chose qu’un festival, c’est un endroit qui favorise le dialogue entre cinéma et architecture afin de mieux comprendre les mutations urbaines et d’en partager les enjeux. Une approche originale et philosophique de la ville, de l’espace public à travers le cinéma, le regard d’artistes et leurs nouvelles formes d’écritures cinématographiques. Comment l’art, la culture sont constitutifs de l’identité de la ville. « Avec l’ensemble des films on raconte une nouvelle histoire, on rédige un nouveau récit. On n’est pas dans un travail de

Le cinéma permet de parler de la ville et IDV confrontent les spécialistes, les experts à ces questionnement sur la ville qu’ils construisent ? Le cinéma est né au moment où la société industrielle va complètement modifier le paysage urbain, le vampiriser. Enfant de cette révolution, le cinéma ne cesse d’en témoigner. On réunit une cinquantaine de films à chaque édition, on organise des tables rondes, des discussions, des débats et la question de la ville s’aborde d’un point de vue historique, anthropologique, sociologique en essayant de comprendre ce que le cinéma révèle de tout ça. La sélection comprend des films récents ou du répertoire, des fictions, des documentaires, des films d’animation, un peu d’expérimental. A travers des regards artistiques on parle d’urbain, ce ne sont pas des films d’experts. Autour de cette sélection IDV met en présence tous les acteurs de l’urbanité, du public à l’architecte en passant par la médiation de l’artiste. Les architectes et les urbanistes y trouvent un espace où se confronter à l’altérité, ce qui est pour eux un lieu de respiration et d’inspiration pour y trouver d’autres champs d’exploration et de questionnements sur leurs pratiques. Ils cherchent toujours des regards complémentaires, des idées nouvelles et sont souvent dans un champ très expérimental. Ils répondent présents et sont très sensibles aux rencontres organisées lors des rendez-vous d’Archiciné (Programme associant un film et un architecte qui a lieu à la Cité de l’Architecture & du Patrimoine de Paris, 8 séances par mois environ). 26


Une sorte de laboratoire culturel sur la ville, lié à l’urbain, à la question du vivre ensemble

A quel type de public vous adreesez-vous ? Ce n’est pas un public spécialisé mais un public curieux, intéressé par notre démarche, que nous avons su fidéliser. On représente modestement une sorte de laboratoire culturel sur la ville, lié à l’urbain, à la question du vivre ensemble. Ce qui se joue derrière, c’est comment solliciter des publics, les faire réfléchir, les emmener à se projeter autrement, poser la question « quelle est la place de l’art et de la culture » IDV n’existe pas pour un public ciblé, la nuance est là, on décloisonne un peu en créant de vrais espaces de rencontres. IDV est un des plus anciens festivals de ce type sur ces thématiques, on fait un peu école. On donne sa place au cinéma car il est souvent enfermé dans un schéma de consommation classique, on le sort un peu du champ commercial standardisé. L’ambition est vraiment d’offrir, rendre accessible la culture. À travers le cinéma, on tente d’expliquer ce qui se joue dans le fait de vivre en ville, qui est à la fois un lieu où on peut se fondre, où on peut se sentir exclu, mais aussi un lieu d’organisation sociale. Finalement, on montre que cette ville se vit de plein de façons différentes.

19 par l’art. Un ciné-concert de questionnement de l’urbanité 77 muet. La particularité d’IDV qui permet de revisiter le cinéma 19c’est un festival « sans chaise, sans table ni écran ». est que 77 Une manifestation culturelle sans lieu, ne peut exister qu’en tissant des liens avec les autres acteurs et partenaires culturels, 19 à Aix et Marseille (sur Aix Espace verrière, Salle Armand Lunel, 77 le Mazarin, sur Marseille Auditorium de la Villa Méditerranée qui eux, ont une maison. Des projections, des débats, des tables rondes, un programme pour les scolaires des maternelles d’Aix qui marche très bien. IDV porte aussi d’autres projets pendant l’année ? On a créé « Les journées du film d’environnement » en 2006 qui reprend le concept d’IDV : la ville mise en relation avec le cinéma ; nous préparons la 10ème pour le printemps. Nous avons aussi une programmation régulière avec les RdV Archiciné. Nous avons créé « Architectes en ligne », qui propose des conférences d’architectes.

2008 est un vrai tournant, la population est devenue à plus de 50% urbaine Pour cette 12ème édition, le thème est « Voyage en ville », c’est-à-dire ? Une programmation axée sur le phénomène du tourisme qui est en train de prendre d’énormes proportions. À l’échelle de la ville, cela peut provoquer de profonds bouleversements structurels, culturels et politiques. De plus, nous sommes dans l’après Marseille Provence 2013, où la question du tourisme a été centrale, ces questions ont été ravivées. La culture n’estelle plus qu’objet marketing parmi d’autres, ou participe-t-elle encore à la construction d’un territoire ?

Vous avez aussi une démarche de production ? Cela passe par des commandes auprès d’artistes réalisateurs avec qui on a une proximité ou déjà travaillé. Cette année, 19 77 Christian Marani, vidéaste au long court, parcourant les villes du monde, raconte ses voyages dans le cadre de performances vidéo. On a réalisé un film sur les quartiers qui se créent dans les villes de Méditerranée, qui pose toutes la problématique du développement durable. « Entre ville et port », quant à lui, traite du développement du front de mer de Marseille appelé « La cité de la Méditerranée ». IDV va développer un site web, AN MEUBLES offrir quelque chose de régulier pour qu’il existe une continuité MEUBLES ANCIENS ET SUR-M sur le sujet, proposer ainsi un lieu participatif de réflexion.

Un aperçu du programme de cette année ? Deux films en sélection au Festival de Locarno, un film sur la capitale européenne de la culture en 2012. Un focus sur la compagnie de théâtre de rue Royal Deluxe, pionnière en matière www.imagedeville.org

MEUBLES

MEUBLES ANCIENS ET SUR-ME

Image de Ville les 14, 15 et 16 novembre 2014 à Aix-en-Provence et les 22 et 23 novembre 2014 à Marseille

NOS HORAIRES D'OUVERTURE : NOS HORAIRES D'OUVERTURE : Du lundi au samedi NOS HORAIRES D'OUVERTURE : MEUBLES ANCIENS ET SUR MESURE ANCIENS ET SUR-MESURE deau 9h30 à 13h00 et de 14h30 à 19h00 Du lundi samedi Fermé le lundi matin de 9h30 à 13h00 et Du de lundi 14h30 19h00 auàsamedi Arrêt le lundi matinminute devant le magasin de 9h30 à 13h00Fermé et de 14h30 à 19h00 le le lundi matin Arrêt minuteFermé devant magasin NOS HORAIRES D'OUVERTURE : Arrêt minute devant le magasin Du lundi au samedi de 9h30 à 13h00 et de 14h30 à 19h00 Fermé le lundi matin Arrêt minute devant le magasin

5 avenue de Grassi - 13100 Aix-en-Provence 5 avenue de Grassi - 13100 Aix-en-Provence Téléphone : 04 42 21 51 75 5 avenue5 avenue de Grassi - 13100 :Aix-en-Provence de Téléphone Grassi - 13100 Aix-en-Provence 04 42 21 51 75 Fax : 04 42 96 09 93 Téléphone : 04 42 21 51 75 Téléphone 0442 42 21 09 51 93 75 Fax : :42 04 Mail costey@lesmeublesnostalgia.com Fax : 04 96 09 :9396 Fax : 04 42 96 09 93 Mail : costey@lesmeublesnostalgia.com Mail : costey@lesmeublesnostalgia.com Mail : costey@lesmeublesnostalgia.com www.LesMeublesNostalgia.com

www.LesMeublesNostalgia.com

Boulangerie artisanale Biowww. ww

www.LesMeublesNostalgia.com www.LesMeublesNostalgia.com www.LesMeublesNostalgia.com

4 rue Pierre de Coubertin, 13100 Aix-en-Pce 04 42 23 90 47

À PAIN

Proche tour d’Aygosi, stade Carcassonne et piscine Yves Blanc

27


Andre Koulberg Jean-Paul Braud bison bleu clinton Spiky The Machinist Marc Ambrogiani Bruno Jourdan Luc Joulé les inco Goldenberg & schmu oddwave nouveau Hugo kant nos co Délégué général du Festival Tous Courts

32ème ! Le festival de courts métrages d’Aix revient début décembre sur les écrans du ciné Mazarin et de l’Institut de l’Image (Cité du Livre). Jean-Paul Braud nous parle cinéma à l’abri des productions hollywoodiennes. Qu’est-ce que le Festival Tous Courts ? Le Festival Tous Courts s’attache à promouvoir et diffuser un cinéma d’auteur singulier. Le court métrage, c’est avant tout une histoire de format, comme il existe le moyen et le long métrage. Il faut savoir que la France est le plus gros producteur de courts, un peu plus de 1000 réalisations par an. Au Tous Courts, nous sommes une bande de cinéphiles, des purs et durs, attachés aux films qui proposent des formes et des scénarios originaux, dont la créativité et le point de vue méritent d’être mis en lumière. Dessins animés, expérimental, fictions… Une sélection très diversifiée, il y en a pour tous les styles ! Le Festival, c’est notre passion du cinéma partagée avec le public. Nous tenons à défendre le cinéma d’auteur. Comment est perçu le court métrage par le grand public ? Il existe deux visions du court métrage chez le grand public. Il y a ceux qui pensent que « le court métrage, c’est sympa », c’est la bonne blague, ça amuse, ça surprend, ça plait car c’est bref. Puis, il y a ceux qui pensent que « le court métrage, c’est prise de tête, je ne vais pas au cinéma pour m’ennuyer ». A ces derniers je réponds : « Ben moi non plus ! ». De nombreux réalisateurs et acteurs reconnus aujourd’hui ont démarré en réalisant des courts métrages. Notre programmation est pensée pour offrir un large panel de réalisations cinématographiques artistiques de qualité, des modes d’écritures originales, surprenantes. Le public doit passer un bon moment face à cet art divertissant, vivant. Comme je l’ai toujours dit, le seul risque que prend le spectateur, c’est que ça lui plaise, qu’il découvre des œuvres qu’il n’aurait sûrement jamais vues. Ce n’est pas une prise de risque si dangereuse ! Nous souhaitons aussi qu’il partage son point de vue avec nous, par le biais de rencontres avec les réalisateurs après les séances, parfois même de conférences.

28


« Un Festival Monstre » ? Il faut plutôt le voir comme un festival hors norme ! Tout le monde peut y trouver ce qu’il souhaite : la découverte du cinéma grec, la rétrospective de réalisateurs célèbres comme Alain Cavalier, de l’expérimental et du motion design - conception graphique et artistique du mouvement - expressions que le cinéma peut prendre, des films tournés en région, des soirées spéciales comme la soirée Arte… On propose également la Nuit du Court, notre rendez-vous pour les cinéphiles noctambules, qui a pour thème le film de genre. Nous travaillons avec les publics scolaires : élémentaires, collèges et lycée, nous développons des programmations riches et amusantes afin de leur faire découvrir un cinéma hors norme, sans formatage. Loin de vouloir choquer, notre but est d’éduquer à l’image les jeunes générations. Toutes les séances s’articulent autour de la Compétition Internationale, qui offre au public et au jury une sélection de 52 films réalisés en 2013-2014 sur les 2000 inscrits. Sans oublier qu’un festival s’ouvre avec des festivités, et se clôture avec le palmarès de la compétition. Bref, c’est un festival monstre !

Le seul risque que prend le spectateur, c’est que ça lui plaise Ce festival s’inscrit dans le réseau professionnel de la création cinématographique, du cinéma, vous y organisez un marché ? Le Festival Tous Courts a pris toute sa place en France et en Europe, il est l’un des rares festivals français à proposer un marché, un espace de travail pour les professionnels, un lieu de rencontres entre réalisateurs et acheteurs. Par ailleurs, nous soutenons les nouveaux réalisateurs via l’Atelier Jeunes Auteurs. Des professionnels déterminent les axes d’améliorations des scénarios afin qu’ils aient une chance supérieure d’aboutir à la production. C’est notre bébé, nous en sommes fiers, en effet, sur 24 scénarios, 10 ont été produits à ce jour. www.festivaltouscourts.com

GALERIE

VINCENT BERCKER

10, rue Matheron - 13100 Aix-en-Provence Mercredi au Samedi de 15h à 19h 04 42 21 46 84 // 06 10 25 83 88

EXPOSITION PHOTOGRAPHIES Pascal GRIMAUD . Mada 67 29


rg & schmuyle espace recyclart Luc Joulé les incontournables nouveautes, locaux & schmuyle espace recyclart Goldenberg t nos coups de coeurnouveautes, locaux oddwave Hugo kant nos coups de coeur

Zoom ouvrages graphiques

credi photo Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular

alexandre d’alessio Helvetica Neue Bold Andre Koulberg Helvetica Neue Regular 1 sio HelveticaJean-Paul Neue Bold Braud Helvetica Neue Regular bison bleu clinton fearon 1 Spiky The Machinist nhobi cerqueira ton fearonMarc Ambrogiani dire 132 Bruno Jourdan deuz ist nhobi cerqueira Luc Joulé les incontournables i dire 132 Goldenberg & schmuyle espace recyclart oddwave nouveautes, locaux deuz Hugo kant nos coups de coeur ncontournables Helvetica Neue Bold Helvetica Neue Regular

COUP DE CŒUR DALI DE LA BEDERIE Nouveauté LA LUNE EST BLANCHE François et Emmanuel Lepage ed. Futuropolis Après la zone interdite de Tchernobyl, retour de Lepage accompagné de son frère photographe vers les terres australes. Complément idéal de son "Voyage aux îles de la désolation", direction cette fois la base Dumont d'Urville en Antarctique. Beau et majestueux tout simplement.

TROP N’EST PAS ASSEZ Ulli Lust ed. Ca et La Road-moovie d’une punkette années 80. « vivre chaque jour comme si c’était le dernier »

ELOGE DE LA POUSSIERE Edmond Baudoin ed. L’Association Long poème graphique… les souvenirs de la mère, de son père, des voyages, de ses amours et finalement de ses livres.

L’EROTISME DU VIDE Alex Varenne ed. Page 69 Artbook Un magnifique ouvrage. « Le corps des femmes s’ouvrent sur le mystère des origines ».

V POUR VENDETTA Alan Moore – Lloyd David ed. Zenda Chef d'oeuvre incontournable. les questions politiques et philosophiques qui ont fait la réputation d'Alan Moore traités magistralement. Dans les années 1980, dans la société anglaise post-apocalyptique, fasciste, un anarchiste ébranle le pouvoir.

CARMILLA Isabella Mazzanti ed. Métamorphose Fantastique Roman gothique et vampirique. On salue Barbara Canepa diectrice des éditions Métamorphose. Au coeur d'une forêt en Autriche. dans un château isolé, la jeune Laura vit avec son père, arrive la belle Carmilla.

hmuyle espace recyclart eautes, locaux s coups de coeur

MAUS Art Spiegelman ed Flammarion Œuvre majeure réalisée dans les années 1970 et 1980, à New York. Les souvenirs d'un survivant de l'Holocauste, le père de l’auteur..

NAS – Poids plume Tome 1 L’école de la vie Ismaël Meziane ed. Glénat / Jeunesse Nass se fait tout le temps embêter par les grands à l’école ! Ismael Mezziane signe un 1er album sensible et touchant sur la vie. Le trait élégant peut rappeler un certain Julien Neel (illustrateur sur Aix).

GAZA 1956 Joe Sacco ed. Futuropolis BD journalistique. Magistral. La tragédie palestinienne oubliée de l’histoire. Une œuvre explosive qui a fait voler en éclats les limites de la bande dessinée. 30


Luc Joulé les incontournables Helvetica Neue Bold Bruno Jourdan deuz Helvetica Neue Regular Goldenberg & schmuyle espace recyclart Luc Joulé sortie les incontournables oddwave nouveautes, locaux albums Goldenberg & schmuyle espace recyclart www.siteinternet.com Hugo kant nos coups de coeur & oddwave nouveautes, locaux Hugo kant nos coups de coeur alexandre d’alessi Andre Koulberg Jean-Paul Braud bison bleu clinton Spiky The Machinis Marc Ambrogiani Bruno Jourdan Luc Joulé les inc Goldenberg & schm oddwave nouvea Hugo kant nos c www.siteinternet.com

30

n l’attendait depuis un moment, depuis que les compères nous avaient mis l’eau à la bouche avec quelques lives et deux très bons clips (“Zazou bar“ et “Tout, Tout & Tout”). Il est là, « » (prononcez Esperluette), l’album de Goldenberg et Schmuyle. Onze titres qui nous enmènent loin. Des featurings en pagaille, un syncrécredi photo tisme musical parfaitement réussi avec les pépites sonores venues des 4 coins du monde de Laurent Pernice et Big Buddha et la voix envoutante de ce dernier qui nous déclame ses textes d’une grande poésie, profondément humaine.

rip Hop, voyageur, apaisant autant que groovy, le nouvel opus d’Hugo Kant et son trio est une réussite. Artiste singulier et prolixe, polyinstrumentiste, multipliant les rencontres et les associations artistiques depuis 1994, l’aboutissement de cette épopée conduit à cette interrogation. Hugo Kant aurait-il rejoint la cour des grands, celle où on croise Wax Tailor et The Herbaliser, Chinese Man et DJ Krush ? C’est peut-être là que le point de non retour se trouve. http://hugokant.com The Point of No Return disponible en LP, CD, album digital.

vènement dans l’univers de la Trance : ODDWAVE sort son deuxième album chez HADRA records : “Something else around us“. Spécialiste de Progressive et Psytrance, ODDWAVE nous distille sa musique organique et groovy. Tout en restant très Psyché, il réussi le pari de séduire tous les amoureux de la Trance.

À écouter d’urgence sur : https://soundcloud.com/oddwave www.facebook.com/oddwaveHadra

Sextius Bar Lieu incontournable de la jeunesse et des artistes en émergence à Aix. CONCERTS | BAR | LES JEUDIS DE RADIO ZINZINE 13, Cours Sextius - 13100 Aix-En-Provence 31


L'aperçu, journal de La Fonderie Aix // N°7 // Automne 2014  

L'Aperçu, Journal de la Fonderie Aix // N° 7 // Automne 2014. Journal culturel et eco citoyen Gratuit // tiré à 20000 exemplaires. Distribu...