Issuu on Google+

2005

19

3 e trimestre 2005 | 3de trimester 2005

Belgique – Belgïe P.P. – P.B. Bruxelles X – Brussel X BC 10044 P405389

Revue trimestrielle de la Fondation Belge de la Vocation Driemaandelijks tijdschrift van de Belgische Stichting Roeping

vocatio


Vocatio est la revue trimestrielle de la Fondation Belge de la Vocation. Lancé en février 2001, ce magazine a pour but de faire connaître l’action de la Fondation par le biais des projets de ses lauréats. La Fondation Belge de la Vocation fut créée en 1963 par Emile Bernheim à l’exemple de la Fondation française de la Vocation fondée par Marcel Bleustein-Blanchet. Chaque année la Fondation décerne une quinzaine de bourses de 10 000 EUR à des jeunes de nationalité belge ayant entre 18 et 30 ans et pouvant témoigner d’une véritable vocation. Elle leur donne l’appui financier et le soutien moral nécessaires pour l’accomplir et ce dans des domaines d’activités aussi divers que la médecine, les arts plastiques, le cinéma, la recherche scientifique, la littérature, etc. Elle attribue également une bourse spéciale de 25 000 EUR, le Trèfle d’Or, décernée à un ancien lauréat pour distinguer un projet non commercial situé dans la lignée de la vocation déjà reconnue.

In Memoriam

Ann-Pascale Targé bourse en 2002

Vocatio is het driemaandelijkse tijdschrift van de Belgische Stichting Roeping. Het is in februari 2001 opgericht en heeft tot doel de Stichting bekend te maken via de projecten van haar laureaten. Emile Bernheim heeft de Belgische Stichting Roeping in 1963 opgericht naar het voorbeeld van de Fondation française de la Vocation, gesticht door Marcel Bleustein-Blanchet. Elk jaar reikt de Stichting beurzen van 10 000 EUR uit aan een vijftiental jonge Belgen die tussen achttien en dertig jaar oud zijn en die kunnen getuigen van een werkelijke roeping ;de beurs verschaft hen de morele en materiële middelen om ze te realiseren. Alle domeinen komen in aanmerking : geneeskunde, literatuur, plastische kunsten, film, wetenschappelijk onderzoek… De Gouden Klaver is een speciale beurs van 25 000 EUR. Ze wordt jaarlijks door de Stichting uitgereikt en bekroont een niet-commercieel project van een oud-laureaat dat in de lijn ligt van de eerder erkende roeping.

1 Favoriser les rencontres Nord-Sud

2

Étienne Van der Belen bourse en 1996

Une école pour des vocations: la volcanologie à l’université de Gand

5

Gérald Ernst bourse du Trèfle d’Or en 2002

Het woord is een gezongen woord Judith Vindevogel beurs in 1986

9

Hôtel Maternel Jacqueline Kratzenstein-Coisman bourse en 1967

12 Agenda News

14

19


In Memoriam Anne-Pascale Targé

2002

Anne-Pascale Targé, anthropologue et lauréate de la promotion 2002, est décédée le 8 juillet des suites d’une grave maladie. Anne-Pascale travaillait à un projet de recherche portant sur l’éducation des Inuits de l’Arctique canadien. Elle séjourna plusieurs mois dans une communauté inuit appelée Arviat où, grâce à des interviews et des observations sur l’éducation des enfants à l’école et en milieu familial, elle découvrit la culture inuit de l’intérieur. Dans Vocatio 15, elle témoigna avec enthousiasme de son projet. La Fondation s’associe à la peine de son époux, de sa famille et de ses amis. Le Professeur Jean Bingen, ancien membre du Jury de la Fondation et parrain de la candidature d’Anne-Pascale, ainsi que Johanne Verbockhaven, également lauréate de la promotion 2002, lui rendent hommage.

Née en 1977, Anne-Pascale Targé était la fille aînée d’une famille de 12 enfants d’un agriculteur. Au cours d’un long séjour au Canada, elle a éprouvé, écrivait-elle, “un coup de foudre” pour le peuple inuit et a résolu de le connaître en profondeur pour mieux servir une population victime de préjugés tenaces, une culture riche et mal connue, menacée de disparition ou de contamination culturelle irrémédiable.. Revenue en Belgique, elle a obtenu d’incorporer à ses études d’anthropologie à l’ULB une formation en langue et culture Inuit à Paris et à Manchester, elle a appris à parler l’inuktitut et a pu se spécialiser deux ans en anthropologie inuit au Québec. Elle a demandé et obtenu une bourse de la Fondation de la Vocation (promotion 2002) pour pouvoir s’immerger totalement plusieurs mois dans une population inuit authentique. Après un premier voyage en automne 2002, elle est partie vivre dans une communauté inuit où elle a été immédiatement bien accueillie. Elle en est revenue avec de nombreux dossiers et interviews qui lui firent orienter ses travaux vers le domaine de l’anthropologie de l’éducation chez les Inuit. Des communications sur ce sujet s’ajoutèrent à des publications, mais l’élan fut brisé une première fois en 2004 par une atteinte très grave d’une maladie qui ne fut pas identifiée alors. Avec un courage exemplaire, Anne-Pascale assuma une convalescence longue et pénible pour se remettre aussitôt au travail. Elle venait d’obtenir brillamment sa maîtrise à Paris. Sélectionnée pour participer en Alaska en mai 2005 à un séminaire international d’anthropologie de l’Arctique, elle s’était réjouie de pouvoir élargir ses recherches à une zone plus large du Grand Nord. Elle put encore y présenter une communication qui fut remarquée, mais, peu après son arrivée sur ce nouveau terrain, la maladie - un mal qui, identifié, ne laissait plus d’espoir - la frappa à nouveau. Elle y a perdu ses dernières forces, privant notre pays d’une chercheuse de pointe dans un domaine qui l’avait passionnée jusqu’au bout et qu’elle avait rêvé de faire mieux connaître dans nos Universités. Jean Bingen

1

Vocatio 19

Anne-Pascale Targé, antropologe en laureate van de promotie 2002, stierf op 8 juli aan de gevolgen van een zware ziekte. Anne-Pascale werkte aan een onderzoeksproject over educatie bij de Inuit van het Canadese Noorden. Ze verbleef maandenlang in een Inuit-gemeenschap, die Arviat heet. Dankzij interviews en observaties over de opvoeding van de kinderen thuis en op school leerde ze de Inuit-cultuur vanbinnenuit kennen. In Vocatio 15 getuigde ze enthousiast over haar project. De Stichting deelt in het leed van haar echtgenoot, familie en vrienden. Professor Jean Bingen, oud-jurylid van de Stichting en peter van Anne-Pascales kandidatuur, en Johanne Verbockhaven, eveneens laureate van de promotie 2002, brengen haar hulde.

Chère Anne-Pascale Au travers de ces quelques lignes, je tiens à te saluer du fond du cœur. Nos chemins se sont croisés grâce à la Fondation de la Vocation, en 2002, alors que nous étions toutes deux lauréates avec une passion commune, le peuple Inuit. Ton départ me laisse à présent un peu « orpheline » dans cette passion commune que nous avions eu l’occasion de partager à plusieurs reprises. Tu fus pour mon projet de film une interlocutrice hors-paire, grâce à toi et tes conseils généreux, beaucoup de choses se sont rendues possibles dans l’accomplissement du projet et du voyage dans le Grand-Nord. Pour cela, une petite flamme brûlera à jamais dans mon cœur en ta mémoire. Akulu. Johanne Verbockhaven photos/foto’s : Johanne Verbockhaven Up North’s Memories, Nunavut, 2003-2004


theater théâtre

Favoriser les rencontres Nord-Sud Étienne Van der Belen

1996

Étienne Van der Belen: «Via la rencontre avec des comédiens, metteurs en scènes, auteurs et publics d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, nous voulons susciter un véritable dialogue fait d’écoute réciproque et revaloriser la richesse culturelle et humaine du Tiers-Monde.»

fr La vocation d’Étienne Van der Belen est de concilier la pratique théâtrale et l’éducation au développement. Depuis l’obtention de sa bourse en 1996, il n’a cessé de poursuivre cet objectif.

Un vrai dialogue Étienne Van der Belen vit ses premières années en Amérique Latine et garde pour ce continent un grand attachement. Après des études de droit, il fonde l’ONG Quinoa, qui vise à sensibiliser les jeunes, à travers des chantiers interculturels dans des communautés locales, à la nécessité d’un vrai dialogue avec les pays du Sud. En parallèle, il étudie l’art dramatique au Conservatoire Royal de Bruxelles, dans la classe de Pierre Laroche. Il participe au premier marathon européen de la création théâtrale au Plan K, où il rencontre Eve Bonfanti et Yves Hunstad. Ensemble, ils décident d’organiser une tournée de la «Tragédie comique» à Cuba et au Nicaragua, à laquelle il participe comme acteur-traducteur. Cette belle expérience le confirme dans son désir de créer davantage de rencontres théâtrales avec le Sud et de continuer à collaborer avec Eve et Yves, dont la démarche artistique le passionne. Par la suite, il joue dans de nombreux spectacles, sous la direction notamment de Philippe van Kessel, Michael Delaunoy, Stuard Seide, Jacques Lassalle, Pietro Pizzutti, Jean-Claude Berutti, Mario Gonzalez,… Mais le dialogue Nord-Sud le tenaille. Il le met en mots et en scène avec Laurence Vielle, Mathieu Ha et Michael Delaunoy dans «L’Immortaliste». Et pour le vivre sur le terrain, il met en scène «Passerelles», une création collective réalisée au Burkina Faso et réunissant des comédiens burkinabé, québécois et belges. Et par la suite, il monte, avec José Oriol et le Théâtre de Los Elementos, «Opcion cero», à Cuba, sur le thème des difficultés causées par l’embargo américain.

Chispa “En 1998, j’ai créé avec des amis, tous artistes de scène, l’asbl Chispa, dont l’objectif est notamment d’encourager les échanges Nord-Sud par le biais de la création artistique. Chispa signifie ‘étincelle de vie’.”

2

Vocatio 19

Theater en ontwikkelingseducatie nl

“Stimuleren van ontmoetingen tussen Noord en Zuid” luidde de titel van het dossier, waarmee Étienne Van der Belen in 1996 een beurs van de Stichting Roeping in de wacht sleepte. Zijn droom was om als acteur en theatermaker actief bij te dragen tot de dialoog met de landen uit het Zuiden. Étienne Van der Belen bracht zijn eerste levensjaren in Latijns-Amerika door en zijn liefde voor het continent ging niet meer stuk. Na studies in de rechten was hij stichter van Quinoa, ngo met als taak jongeren te sensibiliseren voor een dialoog met het Zuiden via interculturele kampen in lokale gemeenschappen. Ondertussen studeerde hij theater aan het Franstalig Conservatorium van Brussel, in de klas van Pierre Laroche. De ontmoeting met Eve Bonfanti en Yves Hunstad leidde tot een theatertournee in Cuba en Nicaragua, waar Etienne optrad als acteur en vertaler. Die mooie ervaring sterkte hem in zijn wens om meer ontmoetingen te organiseren met gezelschappen uit derdewereldlanden en te blijven samenwerken met Eve en Yves, met wie hij de artistieke uitgangspunten deelde. Hij speelde onder leiding van Philippe van Kessel, Michael Delaunoy, Stuard Seide, Jacques Lassalle, Pietro Pizzutti, Jean-Claude Berutti, Mario Gonzalez... Zijn carrière als acteur kwam in een stroomversnelling.


nl De Noord-Zuiddialoog bleef hem evenwel bezighouden.In 1995 vond in Burkina Faso het project“Passerelles”plaats, een gemeenschappelijke creatie van acteurs uit België,Québec en Burkina. Kort d aarop organiseerde Étienne in samenwerking met José Oriol en het Teatro de Los Elementos de Cubaanse tournee van “Opcion cero”, een stuk over de gevolgen van het Amerikaanse embargo. Ook in België staat Étiennes artistiek leven in het teken van sociaal engagement . Sinds enkele jaren leeft hij in de Brusselse Marollen, waar hij toneelprojecten heeft opgestart, die fungeren als een ontmoetingsplek voor verschillende culturen, sociale groepen of generaties. Zo ondermeer “La dernière cheminée” van Alain Cofino Gomez, met gedetineerden van de gevangenis van SintGillis en jonge allochtonen uit de Marollen, en “Le grand bal des marolles” van Véronika Mabardi, in een regie van Xavier Schaffers, in het Théâtre Les Tanneurs. Étiennes grootmoeder stierf, terwijl hij op de planken stond, en haar dood liet diepe sporen na. Met de hulp van zijn vrienden Eve Bonfanti, Simonne Moesen en Yves Hunstad maakte hij een voorstelling die haar hulde zou brengen. Twee jaar later was zijn eerbetoon aan een buitengewone oma, een vertederende Don Quichote van de moderne tijden, eindelijk klaar, in de vorm van “A ta folie!” Het stuk speelde in de Brusselse Balsamine en in verschillende culturele centra van de Franse Gemeenschap, maar stilaan groeide de wens om ermee op reis te gaan, op zoek naar andere toeschouwers. Er kwam een tournee in Mali en Burkina Faso, en recent nog in Bolivië. Telkens stroomden honderden enthousiaste toeschouwers toe.

A ta folie!

Passerelles, Burkina Faso, 1998

fr Depuis quelques années, il vit dans les Marolles où il a mis sur pied des projets de théâtre comme espaces de dialogue entre différentes cultures, groupes sociaux ou générations: à son actif, «La dernière cheminée» d’Alain Cofino Gomez, avec des détenus de la prison de Saint Gilles et des jeunes marocxellois et «Le grand bal des Marolles» de Véronika Mabardi, mis en scène par Xavier Schaffers, au théâtre Les Tanneurs. Marqué par la mort de sa grand-mère alors qu’il était au théâtre, il demande à Eve Bonfanti, Simone Moesen et Yves Hunstad de l’aider à concevoir un spectacle en son hommage. Deux ans d’écriture, de répétitions et d’esquisses publiques aboutissent à «A ta folie! », un spectacle unipersonnel dédié à cette grand-mère hors du commun, tendre Don Quichotte des temps modernes.

© Alice Piemme

3

Vocatio 19


theater théâtre

fr

En tournée Après avoir joué ce spectacle au théâtre de la Balsamine et dans plusieurs centres culturels de la Communauté française de Belgique, l’envie était grande de proposer ce spectacle à d’autres publics, dans le Sud. Il y a eu ainsi une tournée au Burkina Faso, au Mali et, au printemps 2005, en Bolivie, avec cette fois toute la famille, sa compagne et leurs deux enfants, Morgane et Maël. Dans les valises, i l y avait aussi le spectacle «Le dernier des jongleurs», qu’Étienne a conçu avec Lorent W anson,à partir de «La naissance du jongleur» de Dario Fo . Un spectacle très mobile, qui peut se jouer n’importe où: sur une place publique, dans une école ou dans une communauté paysanne,…

Le dernier des jongleurs, Équateur / Ecuador, 1995 «Notre dernière tournée,réalisée en avril 2005 en Bolivie avec les spectacles «A ta folie !» et «Le dernier des jongleurs» nous a donné l’occasion de jouer dans des théâtres,mais aussi dans des quartiers défavorisés et dans des écoles de villages, et ce devant des centaines de spectateurs enthousiastes. «Le dernier des jongleurs», un monologue inspiré de Dario Fo, c’est l’histoire d’un paysan qui découvre une terre et se met à la cultiver jusqu’au jour où le maître des lieux la lui réclame. Cette terre n’est à personne, croit le paysan. Une terre qui n’appartient à personne est à moi, lui répond le maître. La pièce raconte comment, petit à petit, le paysan apprend à ne plus avoir peur du maître et découvre que, par la parole et par le rire, il peut se battre contre l’oppresseur. Théâtre et débat Après chaque représentation, un débat s’est engagé avec le public. En Bolivie, où la situation socio-politique est assez tendue, cet échange a donné lieu à une réflexion sur le thème de la démocratie et de la mondialisation. En partant des situations quotidiennes d’exploitation, nous avons discuté de la possibilité de faire face aux abus de pouvoir grâce à la parole retrouvée. Il s’agit d’une invitation, d’une sensibilisation et non d’un questionnement du pouvoir en tant que tel. Notre message repose sur l’idée que si, dans chaque communauté, les leaders sont nécessaires, tout abus de pouvoir est illégitime et il incombe au peuple de s’y opposer. Pas forcément par la force, mais plutôt par l’esprit et par l’humour.»

4

Vocatio 19


vulkanologie volcanologie

Une école pour des vocations: la volcanologie à l’université de Gand Gérald Ernst

2002

fr Depuis plus de 20 années, je nourris le rêve de développer la volcanologie dans notre pays, via un centre belge de recherche et de formation pour les passionnés, au service d’un monde toujours plus vulnérable aux catastrophes naturelles. Grâce au Trèfle d’Or, au support de l’Université de Gand (UGent) et du FNRS (FWO Vlaanderen), j’ai pu réintégrer le monde académique belge après 12 années d’expériences en volcanologie dans le meilleur centre, à l’Université de Bristol, en Angleterre. Depuis octobre 2003, je suis à Gand. J’ai pu y engager, avec le support du Professeur Patric Jacobs d’UGent et de collègues, plusieurs actions pour me rapprocher de ce rêve qui n’aurait pu voir le jour… sans le support de la Fondation. En Flandre, il n’y avait pas d’école de volcanologie; en Belgique, il n’existe pas de centre pluridisciplinaire d’étude des éruptions; en Europe, il n’y a pas de centre de renommée mondiale d’étude des volcans par satellite. Quelque 80% des volcans actifs (ceux des pays pauvres!) restent à étudier. Le nouveau centre en développement a l’ambition de combler ces lacunes et de mettre son expertise au service d’une large collectivité.

Aider nos collègues africains Seul volcanologue à Gand en 2003, j’ai été rejoint en 2004 par Matthieu Kervyn (FWO, Prix de la Vocation 2005). Les raisons pour lesquelles les volcans varient tellement en forme et taille n’ont pas été étudiées, malgré l’importance de ces aspects pour l’évaluation des risques, en particulier dans les pays les plus pauvres et les plus vulnérables. Matthieu les étudie en s’attaquant d’abord au plus grand du monde, à Hawaii, un volcan couvert de 300 évents ayant formé des cônes de cendres. Matthieu a identifié les facteurs qui expliquent leur distribution à Hawaii et sur de nombreux autres volcans, ce qui facilite l’anticipation de la localisation des prochaines éruptions. De ses observations, il extrait des informations sur la violence des éruptions formant ces cônes. Il s’attache aussi à l’exploration de nouvelles techniques d’étude, exploitant les données et les images acquises par la navette spatiale et par divers satellites. Avec le Professeur Rudi Goossens (UGent), Matthieu a développé la première évaluation détaillée des modèles 3D des zones propres aux catastrophes géologiques: une avancée importante. En Afrique tropicale, par exemple, les risques géologiques ne sont ni surveillés, ni étudiés. Voilà donc un espoir d’aider nos collègues africains à répondre à un des besoins essentiels du développement durable. Grâce au Prix de la Vocation, Matthieu peut explorer le lien entre activités éruptives, formes et tailles des volcans. La Fondation soutient son expédition vers le volcan sacré des Masaïs, l’Oldoyinio Lengai en Tanzanie, le seul volcan à émettre des laves aussi fluides que l’huile, un laboratoire naturel sans égal. Matthieu examine comment surveiller ce volcan par satellite, le but ultime étant bien sûr de transférer cette compétence à nos amis tanzaniens.

Een school voor roepingen nl

Gérald Ernst koestert een passie voor vulkanen. Daaraan koppelt hij een groot verantwoordelijkheidsgevoel ten aanzien van arme landen die bij gebrek aan kennis en middelen risico’s lopen bij het beheer van de gevolgen van een vulkaanuitbarsting. Daarom ijvert hij voor de oprichting van een Belgisch studiecentrum ten dienste van collega-wetenschappers uit derdewereldlanden, dat tevens jonge vulkanologen wil opleiden. Al meer dan twintig jaar droom ik van de ontwikkeling van de vulkanologie in ons land dankzij een studie- en opleidingscentrum voor enthousiastelingen, ten dienste van een planeet die steeds kwetsbaarder wordt voor natuurrampen. Dankzij de Gouden Klaver-beurs, de steun van de universiteit van Gent en van het FWO kon ik de Belgische academische wereld opnieuw vervoegen na een twaalfjarig verblijf aan de universiteit van Bristol (UK), een van de beste centra voor vulkanologie. Sinds oktober 2003 werk ik aan de UGent, waar ik dankzij de steun van professor Jacobs en onze collega’s verschillende acties heb ondernomen voor de oprichting van een studiecentrum voor vulkanologie, een droom die zonder de hulp van de Stichting nooit werkelijkheid had kunnen worden. In Vlaanderen bestaat geen school voor vulkanologie, in België is er geen pluridisciplinair studiecentrum voor uitbarstingen en Europa beschik t n i e t over een studiecentrum voor het satellietonderzoek van vulkanen. 80 % van de actieve vulkanen (die van de armste landen!) moeten nog onderzocht worden. Het nieuwe centrum in ontwikkeling stelt zich tot taak die lacunes op te vullen en zijn expertise ten dienste te stellen van een brede gemeeschap. (vervolg blz. 7)

5

Vocatio 19


vulkanologie volcanologie fr Il peut aussi diagnostiquer quels volcans (non étudiés jusqu’à présent) ont été le site d’effondrements cataclysmiques. Matthieu allie des qualités humaines et scientifiques hors du commun. C’est un bonheur de faire équipe avec lui au laboratoire.

L’aventure indonésienne Début 2005, nous voilà rejoints par une troisième volcanologue, Mary-Ann del Marmol. Après des études de géologie à l’UCL, où elle découvre sa vocation pour les volcans, elle s’envole vers l’Indonésie et va étudier le Gallungung et le Mérapi, deux des volcans les plus meurtriers, alors mal connus. Elle participe aux premières études et assiste de près à plusieurs éruptions cataclysmiques, qu’elle est la seule à observer et à photographier de si près. Elle y rencontre encore Haroun Tazieff, qui admire son énergie et son courage, qui lui rappellent ses propres qualités. Il la prend en amitié. Ayant appris la langue indonésienne et développé une connaissance inégalée sur le terrain, la voilà qui sert, durant quatre années, de guide et de traducteur aux volcanologues américains dont l’assistance d’urgence est requise par les Indonésiens.

En 1982-83, les éruptions du Galunggung, photographiées et étudiées par Mary-Ann del Marmol, allaient détruire la région ainsi que deux jumbo jets (747) en route vers l’Australie. Sur 130 volcans actifs, seulement 10% des volcans indonésiens sont surveillés en continu avec des techniques modernes et ont été étudiés en détail. De uitbarstingen van de Gallungung in 1982-83 werden gefotografeerd door Mary-Ann del Marmol. Ze veroorzaakten grote schade in de regio en vernielde verschillende jumbo jets(747) op weg naar Australië.

Elle devient très liée au groupe des experts américains. Ils la convainquent de rejoindre les USA pour y poursuivre ses recherches et décrocher un doctorat. La voici à Hawaii, puis quatre ans à l’Université Johns Hopkins, un des meilleurs centres d’étude des magmas. Confrontée à la difficulté d’élever une famille simultanément à la poursuite d’une carrière académique de haut vol, elle prend, non sans peine, une pause-carrière. En 1994, je la rencontre à San Francisco, où Bob Tilling, un ami commun, alors chef de file américain de l’étude des risques volcaniques, insiste pour que je la rencontre. Dix ans plus tard, ses enfants ayant grandi, Mary-Ann nous rejoints à UGent. Experte des magmas, la voilà repartie en Indonésie pour y explorer avec ses amis indonésiens les moyens de progresser dans l’étude et la réduction des risques. Elle s’attaque à l’étude des volcans de la région, la plupart non étudiés. Les raisons pour lesquelles les volcans diffèrent dans leur localisation et cette influence sur leur comportement n’ont pas été étudiées. Mary-Ann s’y attaque. Je voudrais la convaincre d’écrire un livre sur son expérience unique, à la fois humaine et scientifique, de première femme volcanologue en Indonésie en pleine éruption: son histoire est le rêve de tout éditeur, un futur best-seller.

6

Vocatio 19


nl

Uit zijn observaties haalt hij gegevens met betrekking tot de kracht van de uitbarstingen die dergelijke askegels veroorzaken. Tevens verkent hij nieuwe onderzoekstechnieken die gebruikmaken van beelden en gegevens die van ruimteveren en verscheidene satellieten afkomstig zijn. Samen met professor Rudi Goossens ontwikkelde Matthieu de eerste gedetailleerde evaluatie van 3D-modellen voor gebieden die door geologische rampen bedreigd worden; een belangrijke verwezenlijking. In tropisch Afrika bijvoorbeeld worden geologische risico’s bewaakt noch bestudeerd. We kunnen onze Afrikaanse collega’s bijstaan en een essentiële bijdrage leveren aan een duurzame ontwikkeling. Dankzij de beurs van de Stichting kan Matthieu de link onderzoeken tussen de activiteit en de morfologie van de vulkanen. De Stichting steunt zijn expeditie naar de heilige vulkaan van de Masai, de Oldoyinio Lengai in Tanzania, de enige vulkaan met lava-uitstoten die vloeibaar zijn als olie, een uniek natuurlijk laboratorium. Hij onderzoekt tevens hoe hij die onbewaakte vulkaan via satelliet kan observeren, met als ultieme doelstelling die taak aan onze Tanzaniaanse collega’s over te dragen. Matthieu is ook in staat om te bepalen welke tot nog toe ononderzochte vul-

© Kathelijne Bonne

In 2003 was ik de enige vulkanoloog in Gent, maar sinds 2004 werk ik er samen met Matthieu Kervyn (FWO, laureaat van de Belgische Stichting Roeping in 2005). Hij onderzoekt waarom vulkanen qua vorm en afmetingen zoveel van mekaar verschillen. Hoewel die aspecten fundamenteel zijn voor de risicoberekening, in het bijzonder voor de armste en kwetsbaarste landen, zijn ze nooit eerder onderzocht. Matthieu bestudeerde om te beginnen de grootste vulkaan ter wereld in Hawaï, die bedekt is met driehonderd kegelvormige asophopingen. Hij achterhaalde de factoren die verantwoordelijk zijn voor hun verschijningspatroon, daar en op andere vulkanen, teneinde de plaats van toekomstige uitbarstingen te voorspellen.

Een tiental jonge vorsers van de UGent bezoeken de vulkaan Laacher See, vlakbij de Rijn, in Duitsland. Dankzij de afzettingen van de uitbarsting is een reconstructie van de ramp mogelijk die geldt als de zwaarste in Centraal Europa op 100 000 jaar tijd. Een echt detectivewerk. Hoewel de uitbarsting 12 900 geleden plaatsvond, bevindt zich op enkele kilometer diepte nog steeds een volume aan hete magma gelijk aan de inhoud van meer dan 50 000 miljoen vrachtwagens, een feit waar de meeste toeristen niet van op de hoogte zijn. Op het voorplan, van links naar rechts: Mary-Ann del Marmol, Matthieu Kervyn, Gérald Ernst; op de tweede rij : Bernd Rombaut, Isolde Belien, Ann Zwertvaegher, Cilia Derese, Karen Fontijn, Wim De Gruyter. Dix jeunes chercheurs d’UGent visitent le volcan Laacher See, près du Rhin, en Allemagne, cet été 2005. Les dépôts de l’éruption cataclysmique, la plus forte d’Europe Centrale depuis 100,000 ans, permettent de s’exercer à la reconstruction d’éruptions, un travail digne de Sherlock Holmes. Bien que l’éruption eut lieu il y a 12.900 ans, un volume de magma incandescent équivalent à 50.000 millions de camions reste présent à quelques kilomètres de profondeur, un fait ignoré par les nombreux touristes ! De gauche à droite assis au premier rang : Mary-Ann del Marmol, Matthieu Kervyn, Gérald Ernst ; au deuxième rang : Bernd Rombaut, Isolde Belien, Ann Zwertvaegher, Cilia Derese, Karen Fontijn, Wim De Gruyter.

fr

Tester les vocations

Formant un groupe complémentaire d’experts, avec le support d’UGent et d’amis volcanologues des quatre coins du monde, nous pouvons proposer aux jeunes passionnés de tester leur vocation et d’acquérir en Belgique-même une expérience de qualité en volcanologie. Depuis 2004, une dizaine d’étudiants chercheurs ont ainsi pu se former à la volcanologie, via des projets de recherche, une formation sur le terrain et des séminaires-débats hebdomadaires organisés pour et par de jeunes chercheurs. Géologues, géographes, ingénieurs physiciens, mathématiciens, … ils/elles partagent le désir de comprendre les volcans et combinent travaux sur le terrain, en laboratoire et avec l’imagerie spatiale. Nous progressons déjà dans la compréhension de volcans peu connus, actifs ou dormants, du Cameroun, de Tanzanie, de Sumatra, du Pérou, du Chili et de Grèce (pour détails: www.fondationvocation.be). Nous voudrions développer des partenariats avec les leaders du monde des médias et de l’industrie pour partager cette aventure passionnante avec le plus grand nombre, faire bénéficier de nos connaissances nos collègues des pays où les risques ne sont pas recensés, surveillés, étudiés et contribuer, depuis la Belgique, aux recherches de plus haut niveau.

7

Vocatio 19


nl

À Sumatra, les tremblements de terre récents, pourraient bien avoir réveillé des volcans dangereux endormis. 2 des volcans visibles sur la photo, les volcans Talang et Marapi, sont en crise en ce moment; un troisième, près de Banda Aceh est en éruption au nord de Sumatra. Cette situation est une cause d’angoisse pour la population. Nos amis indonésiens et américains nous proposent de joindre nos forces pour évaluer la situation et pouvoir mieux informer et rassurer le public. Sumatra compte 50 volcans dangereux, non étudiés. Image NASA étudiée à UGent. In Sumatra hebben de recente aardbevingen mogelijk twee vulkanen terug actief gemaakt. De dreiging veroorzaakt grote angst bij de bevolking. Onze Indonesische en Amerikaanse vrienden stellen voor onze krachten te bundelen om een evaluatie van de situatie te maken. Sumatra telt vijftig onbestudeerde gevaarlijke vulkanen. NASA-beeld bestudeerd aan de UGent.

fr «Il

n’y a pas de jardinier pour les Hommes», disait SaintExupéry. Il n’y a pas de Père Damien pour les 500 millions d’âmes qui vivent, dans des pays déjà handicapés par la pauvreté, le risque quotidien qu’engendre la vie au pied d’un volcan dangereux. La Belgique, petit pays avec une des plus grandes traditions de Prix Nobel pour la Paix et la Médecine au service des Hommes, est le pays indiqué par le destin pour combler cette lacune. Nous voulons relever le défi. Pourquoi ne pas nous rejoindre dans cette grande aventure humaine et scientifique? Jardiniers des Hommes, jeunes scientifiques passionnés de volcanologie, votre passion est précieuse et votre action nécessaire aux Hommes! Il y a urgence aux quatre coins du monde. N’attendez pas demain: comme pour le tsunami récent, il sera peut-être déjà trop tard. 07.09.05 > 09.09.05 Royal Society and Photogrammetry Society Conference, “Measuring, monitoring and managing a hazardous world”, Portsmouth, UK. Le Dr. Gérald ERNST a été invité par la Royal Society et la Geological Society à organiser une session spéciale sur l’étude des risques volcaniques à l’aide de l’imagerie spatiale et de contribuer, comme rédacteur et auteur, à une publication spéciale de ‘International Journal of Remote Sensing’ / Dr. Gérald ERNST werd uitgenodigd door de Royal Society en de Geological Society een sessie te organiseren over de studie van vulkanische risico’s dmv satellietbeelden. Hij werkt ook als redacteur en auteur mee aan een speciale uitgave van de ‘International Journal of Remote Sensing’

8

Vocatio 19

kanen onderhevig zijn geweest aan instortingen. Hij koppelt wetenschappelijke kwaliteiten aan een grote menselijkheid. Het is een plezier om met hem in teamverband te werken. Begin 2005 werden we vervoegd door een derde vulkanoloog, MaryAnn del Marmol. Na haar geologiestudies aan de UCL kreeg ze de vulkaanmicrobe te pakken en ze vertrok naar Indonesië voor het onderzoek van de Gallungung en de Mérapi, twee van de minst gekende maar meest moordende vulkanen ter wereld. Ze nam doel aan de eerste proeven en maakte verschillende uitbarstingen mee, die ze als eerste observeert en fotografeert. Haar kennismaking met Haroun Tazieff leidde tot een ware vriendschap. Ze leerde Indonesisch en ontwikkelde een ongeëvenaarde terreinervaring. Ze werkte vier jaar lang als gids en vertaalster voor de Amerikaanse vulkanologen die de Indonesische teams in noodsituaties bijstaan. Met de Amerikaanse experts is een hechte band ontstaan en zij hebben Mary-Ann overhaald om haar onderzoek in de VS verder te zetten en er een doctoraat te behalen. Ze verbleef eerst in Hawai en vervolgens aan de John Hopkins University, een van de beste magmastudiecentra. De moeilijkheid om haar gezin en een hoogstaande academische carrière te combineren, noopten haar tot een loopbaanonderbreking. We zijn in 1994 in San Francisco aan mekaar voorgesteld door Bob Tilling, een gemeenschappelijke kennis en voortrekker van het onderzoek naar vulkanische risico’s, die erop aandrong dat ik haar zou ontmoeten. Tien jaar later – inmiddels zijn haar kinderen groot geworden – vervoegt Mary-Ann onze ploeg in Gent. Haar expertise in magma’s leidt haar opnieuw naar Indonesië, waar ze met collega’s aldaar de mogelijkheid onderzoekt om de studie en de beperking van risico’s te ontwikkelen. Ze richt haar onderzoek op plaatselijke, meestal nog onbestudeerde vulkanen en zoekt als eerste naar de oorzaken voor de verschillen in lokalisatie en de invloed daarvan op de werking. Ik tracht haar ervan te overtuigen een boek te schrijven over haar unieke (zowel wetenschappelijke als menselijke) ervaring als eerste vrouwelijke vulkanologe in Indonesië temidden van een uitbarsting. Haar verhaal is de natte droom van elke uitgever en allicht een gewisse bestseller. Met de steun van de UGent en bevriende vulkanologen uit de hele wereld vormen wij een complementaire groep experts, die jonge enthousiastelingen de kans willen geven om in België een opleiding in de vulkanologie te genieten. Sinds 2004 zijn een tiental onderzoeksstudenten gevormd via studieprojecten, terreinopleidingen en wekelijkse seminariedebatten. Het betreft geologen, wiskundigen, geografen, ingenieurs in de fysica... allen geboeid door de vulkanen. Zij werken op het terrein, in laboratoria en met beeldvorming vanuit de ruimte. Onze kennis betreft weinig gekende, actieve of slapende vulkanen in Kameroen, Tanzania, Sumatra, Peru, Chili en Griekenland. Wij onderzoeken een mogelijke samenwerking met de leidende figuren uit de politieke wereld, de media en de industrie om dit avontuur met anderen te beleven ten bate van onze collega’s uit risicogebieden en vanuit België mee te werken aan hoogstaand wetenschappelijk onderzoek. “Il n’y a pas de jardinier pour les Hommes,” zei Saint-Exupéry. Er bestaat geen Pater Damiaan voor de 500 miljoen zielen die naast armoede dagelijks het risico trotseren van aan de voet van een gevaarlijke vulkaan te leven. Voor België, een land met een van de grootste tradities inzake Nobelprijzen voor de vrede en de geneeskunde, ligt daarin een rol weggelegd. Wij willen de uitdaging aangaan en u kunt ons steunen. Wij richten ons tot jonge wetenschappers met een passie voor vulkanen. Uw belangstelling is waardevol en uw daden broodnodig in de hele wereld. De tijd dringt. Wacht niet tot morgen, want misschien is het dan, zoals bij de recente tsoenami is gebleken, te laat. Gerald.Ernst@Ugent.be


théâtre-musique muziektheater

Het woord is een gezongen woord Judith Vindevogel

nl

1986

Judith Vindevogel

© Stef Depover

fr

Chanter les mots Judith Vindevogel, soprane et comédienne, a lancé en 1989 la création du collectif de théâtre-musique Walpurgis. Trois ans auparavant, elle obtenait une bourse de la Fondation Belge de la Vocation afin de parfaire sa formation artistique. Walpurgis fête son 15e anniversaire.. «Walpurgis est né d’un dilemme personnel: pratiquer la musique et le théâtre sans avoir à choisir, et donc à exclure, une des deux disciplines. Je voulais être une actrice qui s’exprime en chantant, mais aucune formation n’y préparait. J’ai donc fait deux ans de philosophie, trois ans de théâtre et suivi plusieurs master classes notamment d’opéra et de technique Alexander. Plus tard, ma vie professionnelle continua à refléter ce dilemme. Polyvalente, je me suis frottée à tous les genres, de la chanson à l’opéra,

9

Vocatio 19

Het muziektheatercollectief WALPURGIS bestaat vijftien jaar. Toen artistiek leider Judith Vindevogel in 1986 een beurs van de Stichting Roeping kreeg voor het volbrengen van haar opleiding als sopraan en actrice, droomde ze al van podia waarop muziek en theater samen en evenwaardig aan bod zouden komen. WALPURGIS ontstond in 1989 en is vandaag uniek in het muziektheaterlandschap. In een lege loods, enkele uren voor een voorstelling van de noces, een project in samenwerking met toneelgroep de RoOvers en Het SPECTRa Ensemble, vertelt Judith over artistieke keuzes, hoe ze te maken en hoe ze te volbrengen.

“WALPURGIS is eigenlijk ontstaan uit mijn persoonlijk dilemma: niet te kunnen of niet te willen kiezen tussen muziek en theater. Het probleem deed zich al tijdens mijn opleiding voor. Hoe word ik een zingende acteur, vroeg ik me af. De dingen die ik wilde leren, waren simpelweg niet voorhanden in één en hetzelfde curriculum. De tekenen van mijn zoektocht: twee jaar filosofie aan de VUB, twee jaar toneel aan Studio Herman Teirlinck en verschillende masterclasses, van opera tot Alexandertechniek. Later weerspiegelde mijn professioneel leven hetzelfde dilemma. Ik tastte lange tijd af. Daardoor deed ik heel uiteenlopende ervaringen op, zowel in het lichtere genre als in de opera. Beide werelden boeiden me elk op hun manier en bepaalde facetten ervan beantwoordden ook wel aan mijn artistieke streven, maar uiteindelijk vormden ze slechts een deelaspect van wat me echt dreef. Ik voelde me een ‘andere’ zanger; mijn ambities, mijn noden lagen elders. Als jonge zanger had ik een heel romantisch idee van muziektheater en droomde ik van een genre naast de opera en de musical, waarin zingen en acteren tot een nieuwe eenheid zouden kunnen versmelten. Van die obsessie naar versmelting, symbiose, verstrengeling ben ik ondertussen gelukkig bevrijd. In de loop der jaren is het tot mij doorgedrongen dat de rijkdom en de uitdaging van het hedendaagse muziektheater niet ligt in de versmelting van de ene kunstvorm in de andere, maar net in het spanningsveld ertussen. Soms hoor ik wel eens zeggen dat muziek en theater in onze voorstellingen teveel apart staan, maar versmelting produceert geen dialoog. Mijn hoop en mijn ambities voor het muziektheater liggen in de wisselwerking tussen verschillende beroepen. Ik vind het een steeds grotere uitdaging worden om tegen de stroom in theatraliteit te zoeken in de muziek en niet erbuiten. Daarbij tast ik begerig de grenzen af tussen spreken en zingen.


nl Mijn ambacht, de evidentie van wat ik doe, ligt daar, en ik droom van een collectief van acteurs, zangers en muzikanten met wie ik die vorm van muziektheater verder kan onderzoeken en ontwikkelen. Dankzij de noces komt die droom plots heel dichtbij. Voor dit project zijn zestien zangers gevonden, die bereid waren in een artistiek avontuur te stappen, dat het ‘pure’ zingen overstijgt. Dat is niet evident. In de opera worden zangers veelal overbeschermd, zodat ze alleen hoeven te focussen op hun stem. Hier worden ze actief betrokken bij het creatieve proces én de nevenaspecten van de voorstelling. Dat vergt een enorme flexibiliteit, maar het werkt. De generositeit van de negen acteurs, zeventien zangers, tien muzikanten, twee koks en de vele mensen achter de schermen is enorm groot en maakt een subtiel maar intens samenspel mogelijk tussen de kunst van het musiceren, het acteren en het koken. Samen maken ze van de noces een groot feest en spelen ze elke avond voor een enthousiast publiek. Dat doet deugd.

de noces Natuurlijk vind ik het jammer dat ik niet mee op de scène sta, maar je kunt niet alles willen. Momenteel speel ik mijn rol als koppelaarster, katalysator en communicator tussen de verschillende artiesten. Elke avond opnieuw mogen ervaren dat zangers en acteurs geen vreemden voor elkaar zijn, maar samen met hetzelfde bezig zijn, is voor mij een enorme vreugde en geeft mij hoop voor de toekomst.”

10

Vocatio 19

fr acquérant une expertise disparate, mais utile à mon développement futur. Je cherchais ma voie. La jeune chanteuse que j’étais rêvait du théâtre musique comme d’un genre nouveau certes apparenté à l’opéra ou à la comédie musicale, mais où les création musicale et théâtrale formeraient une unité parfaite.

Parole et chant Aujourd’hui, j’ai heureusement délaissé cet idéal un peu naïf de symbiose. J’ai découvert que la richesse de cet art de la scène tellement unique réside dans l’exploration et le dialogue constant entre ses deux composantes majeures. Un peu à contre-courant, je recherche la théâtralité dans la musique et non en dehors. J’explore la mince barrière qui sépare la parole du chant. L’évidence même de mon métier réside dans cette quête constante que j’aimerais partager avec d’autres comédiens, chanteurs et musiciens. Former un groupe d’artistes de scène désireux d’explorer cette nouvelle forme de théâtre musique constitue mon prochain défi. Grâce au spectacle «de noces», un projet réalisé en collaboration avec les comédiens de De RoOvers et l’ensemble musical SPECTRa, la réalisation de ce rêve s’est fortement rapprochée. Nous avons constitué un groupe de seize chanteurs désireux de sortir des chemins battus et de s’engager dans une aventure artistique qui les emmène bien plus loin que le chant en tant que tel. Je connais bien le monde de l’opéra et les chanteurs y sont souvent choyés, surprotégés même, dans la mesure où seules comptent leurs capacités vocales, alors que ce spectacle-ci les invite à prendre une part active au processus de création tout entier. Cela nécessite une grande flexibilité, mais elle porte ses fruits. Grâce à la générosité des dix-sept chanteurs, des neuf acteurs, des dix musiciens, des deux cuisiniers et des multiples collaborateurs, chaque représentation est une vraie fête, que nous partageons avec un public enthousiaste. Bien sûr, je regrette de ne pas être sur scène, mais on ne peut pas tout avoir. Pour l’instant, je me concentre sur mon rôle de messager, de catalyseur et de communicateur entre les artistes. © Stef Stessel Je constate que les mondes des chanteurs et des comédiens ne sont finalement pas si éloignés et cela me donne joie et espoir pour l’avenir de nos métiers.»


de noces

© Stef Stessel

Nieuwe productie ‘Speelt!’ 23/10/05 deSingel, première, music @venture festival 09/11/05 Bozar, Kamermuziekzaal, Brussel, i.s.m. Bronks 13/11/05 ’t Vrijthof, Maastricht (NL) 17/11/05 ’t Waeghuis, Leuven 24/11/06 CC Zwaneberg, Heist-op-den-Berg 02/02/06 Kopergieterij, Gent 03/02/06 Kopergieterij, Gent (1 schoolvoorstelling + 1 avondvoorstelling) 06/02/06 Kortrijkse Schouwburg, Kortrijk (1 schoolvoorstelling + 1 avondvoorstelling) 07/02/06 Kortrijkse Schouwburg, Kortrijk www.walpurgis.be

11

Vocatio 19


social sociaal

Hôtel Maternel Jacqueline Kratzenstein-Coisman

1967

fr En 1967 la Fondation Belge de la Vocation octroyait une bourse à Jacqueline Kratzenstein-Coisman pour l’aider à développer une structure d’accueil pour mères célibataires. Cette initiative baptisée Hôtel maternel se voulait projet pédagogique, axé non seulement vers la protection de la femme et son bébé à naître mais également vers son reclassement social. L’idée, neuve à l’époque, a donné corps à une entreprise gérée par une asbl Mères et Enfants qui emploie aujourd’hui une quinzaine de professionnels qualifiés : éducatrices, assistantes sociales, psycho-motricienne, puéricultrice. Pour Jacqueline Kratzenstein le rêve n’est plus puisque ses efforts ont abouti.

nl In 1967 kreeg Jacqueline Kratzenstein-Coisman een beurs van de Stichting Roeping om haar in staat te stellen het project waarvan ze droomde, te kunnen verwezenlijken: de oprichting van een onthaalcentrum voor alleenstaande moeders. Achter de naam Hôtel Maternel ging een pedagogisch project schuil met aandacht voor de opvang en de bescherming van de vrouw en haar toekomstig kind, maar ook voor haar sociale opwaardering. Het concept was nieuw in de jaren zestig en groeide mettertijd uit tot een klein bedrijf, beheerd door een vzw. Vandaag werken er zo’n vijftien professionele hulpverleners, sociaal assistenten en opvoedsters. Voor Jacqueline Kratzenstein kwam de droom uit. Ze beschouwt haar opdracht als volbracht en heeft de fakkel doorgegeven. In 2004 verhuisde het Hôtel Maternel van het Naamse stadscentrum naar het rurale, nabijgelegen Malonne. Het profiel van de opgevangen vrouwen evolueert mee met de maatschappelijke context. Zo ontvangt het centrum steeds meer minderjarige zwangere asielzoeksters en vrouwen met een borderline-etiket. De doelstellingen van de instelling zijn evenwel onveranderd gebleven: moeder en kind een harmonische en veilige leefomgeving bieden en hen medisch, sociaal, psychologisch en administratief begeleiden.

Un bonheur partagé « Créer un hôtel maternel fut mon objectif. Jour après jour, il devint ma vocation, que dis-je, il s’avéra la vocation d’un couple, la raison de vivre d’une famille qui se mit à conjuguer tous ses efforts vers ce même but. Man mari s’est engagé non pas à ma suite, mais avec moi; nos parents ont partagé leur vieillesse, nos enfants, leur jeune âge. L’hôtel maternel n’a pas été une occasion de carrière: je n’en ai eu ni le temps, ni les opportunités. Ce n’était pas non plus mon but. L’épanouissement, j e l’ai vécu dans l’aventure exaltante de sa création, toute entière impliquée avec l’idée de gratuité et de bonheur partagé.

12

Vocatio 18

Jaqueline Kratzenstein-Coisman en/in 1967


fr

Il m’en reste, non pas une satisfaction mais une intime certitude d’avoir rempli ma mission et cela me donne une paix malgré toutes les interrogations concernant le futur. Notre agenda, se remplissant de lui-même audelà, du bord, fut comblé par les démarches et rencontres, les travaux d’aménagement d’un ancien (et bel) immeuble délabré, les coordinations en tous genres des équipes d’étudiants, de stagiaires, de bénévoles et peu à peu de professionnels, la mise en place progressive des services mais aussi, l’accueil des jeunes mères, le vécu de leur quotidien avec leurs enfants, le partage de leurs joies, leurs craintes, leurs efforts ; des réussites entremêlées d’échecs parfois. L’hôtel maternel, né dans la misère, a grandi dans la précarité: il a survécu à toutes les crises financières pour devenir ce que nous avons laissé au moment de notre mise à la retraite: un complexe de 15 appartements offrant aux mères plusieurs services: animation globale et personnalisée, jardin d’enfants, service social, entreprise d’apprentissage professionnel (asbl PŒMA).Il a accueilli plus de 600 mères en difficulté aidant un grand nombre d’entre elles à assumer leur passé, à vivre leur présent et à définir un projet d’avenir qui leur permette d’acquérir une autonomie. »

Les mères et enfants de l’Hôtel Maternel / De moeders en kinderen van het Hôtel Maternel

Un bout de campagne En 2004 l’Hôtel maternel à quitté le centre-ville de Namur et s’est installé à Malonne, dans un petit bout de campagne au calme et au grand air. Aujourd’hui si son public a sensiblement changé, notamment par l’accueil de mineures étrangères non accompagnées ainsi que de mères de familles dites « border line » , son objectif est resté le même: offrir un cadre de vie plus harmonieux aux mamans et les accompagner au niveau médical, psychologique, administratif et social.

Mères et Enfants asbl 24 rue des Monastères 5020 Malonne 081 44 92 22

Jaqueline Kratzenstein-Coisman en 1994 avec la Reine Paola / Jaqueline Kratzenstein-Coisman in 1994 met Koningin Paola

13

Vocatio 18


Agenda Notre agenda est consacré aux activités d’anciens lauréats Onze agenda spitst zich toe op de activiteiten van oud-laureaten

Concert Denis Sung-Hô (guitare/gitaar)

23.09.05 > 12.30 Avec/Met Boris Gaquere Piazzolla, Assad, Prokofiev, Gaquere. Flagey Place Flagey plein 1050 Bruxelles www.flagey.be 01.10.05 > 20.00 Avec/Met Boris Gaquere et/en Michael Guttman. Piazzolla, Assad, Profokiev, Gaquere, Gismonti. Espace Senghor Chaussée de Wavre / Waversesteenweg 366 1040 Etterbeek 02 230 31 40 espace.senghor@chello.be

Nadine Delsaux (piano)

Concerts organisés par l’asbl Claves-Laetitia fondée par Nadine Delsaux, lauréate de la Fondation en 1978, en soutien à l’asbl AAA (Aide aux Autistes Adultes) et plus précisément au home le Mistral à St-Georges/Meuse (Belgique) et la Fondation Thérèse et René Planiol pour l’étude du cerveau Centre hospitalier universitaire,Tours.(France).

09.09.05 > 20.00 Festival de l’Éte Mosan Collégiale de Dinant 4 concertos pour piano et orchestre accompagnés par la Chapelle musicale de Tournai, dir. Philippe Gérard : Fauré (Ballade pour piano et orchestre), Beethoven (concerto n°5, L’Empereur) par Dalia Ouziel, Ravel (concerto en sol majeur) par Dominique Cornil et Nadine Delsaux (concerto pour la main gauche) Réservations 0499 32 36 57 Places d’honneur Claves-Laetitiae PAF Adulte: 18 €, Étudiant: 10 €, Enfant + de 8 ans: 6 €, Gratuit pour moins de 8 ans 29.09.05 > 20.00

Festival Mozart Église des Bénédictines, 82 rue du Monastère Rixensart Mozart, Mahler, Fauré, Ravel... Réservations 02 652 06 01 de 9h30 à 11h30.

14

Vocatio 18

18.11.05 > 20.00 Conservatoire royal de musique de Bruxelles 20 rue de la Régence 1000 Bruxelles Concert anniversaire de l’Institut de Rythmique de Belgique JaquesDalcroze.

Performance

Proberen of niet proberen. Te zingen of te fluiten. Handelen voor denken of denken voor handelen. Gelukkig zijn of... Jezelf verwijten niet perfect te zijn of anderen verwijten. Vrienden of vijanden. Mislukking of succes. Competitie of spel. Winnen of verliezen. Verliezen of vergeten. Vergeten of zich herinneren. Verjaardagen of families. Thrillers of comedies... Théâtre de L’l Rue Major René Dubreucq 7 1050 Bruxelles 02 512 49 69 llasbl@llasbl.be www.llasbl.be

Gwendoline Robin 01.10.05 > 20.30 2, 9, 16 & 23.10 > 17.00 Tentative n.8599 « Récusant toute finalité ou fatalité, en matière de création comme de destruction, Gwendoline Robin développe une œuvre où le geste trouve actuellement son sens dans la forme spontanée. Non pas celle qui se limite à la sincérité d’une intention, à la beauté du geste, ni celle d’ailleurs qui produirait en ses expressions automatiques de la « beauté convulsive ». Non, la spontanéité de Gwendoline Robin est plutôt à la recherche d’un fond, d’une sorte d’origine d’où sortirait sa rage. Quelque chose comme un lieu de latence d’où surgiraient le brusque et l’explosif ; un espace plastiqué par des pétards, des virus étoilés et de « boules nerveuses ». Quand il ne s’agit pas tout simplement d’un avenir ludique ». Denis Gielen, mars 1996

Expo Bénédicte Henderick 03.11.05 > 08.01.06

Laetitia B : Autopsie Travail d’autofiction sur l’enfance (oeuvres récentes). A partir d’une installation, de sculptures et de dessins, premiers projecteurs sur Laetitia. Galerie Le Triangle Bleu Cour de l’Abbaye 5 4970 Stavelot 080 86 42 94 www.trianglebleu.be

La Bissectine Centre culturel Wolu-Culture 251 Avenue Paul Hymans 1200 Bruxelles llasbl@llasbl.be www.llasbl.be

Sofie Saller

Anouk De Clercq

19 & 20.10.05 > 19.30 21 & 22.10.05 > 20.30

01.09.05 > 30.09.05 museum dhondt-dhaenens deurle 16.09.05 > 24.09.05 antimatter filmfestival 2005 victoria 17.09.05 > 18.11.05 contour - 2nd biennale for videoart mechelen, magdalenakapel www.portapak.be

Choose Life Essayer ou ne pas essayer. Chanter ou siffler. Agir avant de penser ou penser avant d’agir. Etre heureux ou... Se reprocher de ne pas être parfait ou faire des reproches aux autres. Amis ou ennemis. Echec ou succès. Compétition ou jeu. Gagner ou perdre. Perdre ou oublier. Oublier ou se souvenir. Anniversaires ou fêtes de famille. Des thrillers ou des comédies...


Sarah Vanagt 05.11.05 > 26.11.05 Les mouchoirs de Kabila Video-installatie met beelden uit Goma (OostCongo) / Installation vidéo, images réalisées à Goma (Est du Congo) Argos Werfstraat 13 rue du Chantier 02 229 00 03 1000 Brussel info@argosarts.org www.argosarts.org

Daniel Henry

Film & Conférence

09.09.05 > 09.11.05

Frédéric André

SUPER HASSELT

17.09.05 10.00 > 12.00, 14.30 > 17.00 18.09.05 14.00 >17.00 « Archéologie(s) & Film(s) » : Quelques aspects (archéologiques) des religions antiques 30.10.05 > 10.30 « Franz, Raoul et les faux (archéologiques) »

Voor zijn deelname aan de 1ste Triënnale Hasselt Beeldende Kunst, Mode en Design werkt Daniel Henry samen met Roberta Miss, eveneens tekstieldesigner / Pour sa participation à cette première édition d’une triennale arts plastiques/mode/design, Daniel Henry collabore avec Roberta Miss, également designer textile. Modemuseum Hasselt Gasthuisstraat 19 3500 Hasselt 011 23 96 21 modemuseum@hasselt.be www.superhasselt.be

News Album Anne Herbauts

A la mi-octobre 2005 paraîtra le nouvel album jeunesse d’Anne Herbauts intitulé La Lettre (éditeur Casterman, collection “Les albums Duculot”) incluant le dvd du court-métrage d’animation “Et Jean s’est perdu dans ses pensées...” (co-réalisé par Raphaël Balboni) qui est né suite à la bourse de La Vocation, obtenue en 2003.

Fondation L’Estacade Jean Lefébure, lauréat de la Fondation Belge de la Vocation en 1968 et aujourd’hui professeur honoraire de l’INSAS a créé la Fondation L’Estacade destinée à venir en aide aux étudiants en arts du spectacle. Cette aide vise à faciliter le cursus d’étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur artistique reconnu par la Communauté française dans les domaines du théâtre du cinéma ou du cirque. www.estacade.be

Ces projections et conférence sont organisées dans le cadre des diverses manifestations qui se déroulent au Musée royal de Mariemont autour de Franz Cumont (1898 - 1947). www.musee-mariemont.be

Portret Jan Haenraets, landschapsdeskundige en laureaat van de Stichting in 1998, is sinds augustus 2003 Head of Gardens bij de National Trust of Scotland. De organisatie beheert 127 domeinen waarvan een dertigtal voorname tuinen. Jan staat aan het hoofd van een team met meer dan 120 medewerkers. The Gardens team vormt de grootste afdeling binnen de National Trust of Scotland en is de initiatiefnemer van de internationale conferentie Shaping Continuity (Edinburgh, 20 > 22.09.05) die kadert in het speciale programma Celebrating Scotland’s Gardens waarmee 60 jaar tuinen in de Trust gevierd wordt. Over heel Schotland worden lezingen, wandelingen, workshops, plantenverkopen, demonstraties en tentoonstellingen georganiseerd. Het doel is om het grote publiek te sensibiliseren voor de landschapszorg en de problematiek van de conservatie van historische tuinen. Als hoofd van de tuinenafdeling ijvert Jan Haenraets ook voor de promotie van zijn vakgebied. Door de lage lonen, de weinige opleidingen en het gebrek aan erkenning van het vak voelen de jongeren zich niet aangetrokken tot tuinieren en dreigt de conservering van historische tuinen in een crisis te belanden door een gebrek aan geschoolde tuiniers. Zijn positie geeft hem de mogelijkheid initiatieven en samenwerkingsverbanden uit te werken op het vlak van training en vakmanschap. http://www.nts.org.uk/web/site/home/conserve/gardens/NewGardens_home.asp?NavId=2045&NavPage=68

Récit de voyages en images Olivier Bourguet, photographe et lauréat de la Fondation en 2004 présente le premier d’une série de récits de voyages en images « Éthiopie, regards croisés ». Il sera diffusé en novembre-décembre 2005 une cinquantaine de fois, en Wallonie et à Bruxelles. Il s’agit donc d’un diaporama, présenté dans le cadre de la prochaine saison de “Voir le Monde”. A chaque présentation, l’auteur est présent, pour animer un débat avec les spectateurs en fin de séance. Les projections se passent en deux parties de plus ou moins 3840 minutes. www.voirlemonde.be

15

Vocatio 19

Nouveau site Depuis l’obtention de la bourse du Trèfle d’Or en 2003, Delphine Bauloye a travaillé à la conception et au développement d’un site destiné à relayer et à compléter le fonctionnement des espaces-ateliers, des ateliers créatifs pour enfants en deuil. Le site s’adresse aux enfants et aux parents. www.espace-papillon.org


OPROEP VOOR KANDIDATUREN De Stichting biedt Belgische jongeren

Ontdek het fotografisch werk van Elisabeth Broekaert op haar vernieuwde website www.elisabeth.broekaert.com

van 18 tot 30 jaar oud de kans om hun roeping te realiseren, voorzover ze al hebben aangetoond dat ze die werkelijk hebben. Ieder jaar reikt de Belgische Stichting Roeping een vijftiental beurzen uit van 10 000 €. Alle domeinen komen in aanmerking: artistiek, sociaal, wetenschappelijk, ambachtelijk, technisch... De beurzen kunnen niet dienen om een studie of een commerciële activiteit op te starten. Het inschrijvingsformulier is beschikbaar op onze website www.stichtingroeping.be of via het secretariaat van de Stichting. Indienen van de kandidaturen tot 30 september 2005.

Studiedag

APPEL AUX CANDIDATURES La Fondation a pour mission de permettre à

Vernieuwde website

Het Centrum Nascholing Onderwijs van de Universiteit Antwerpen organiseert op 24 november 2005 een Studiedag over “Remediëren Wiskunde in het Secundair Onderwijs”. Dr. Peter Van Vugt, neurolinguïst en laureaat van de Stichting in 1991, spreekt er over “Neuropsycholologische achtergronden en wiskundig-didactische gevolgen van ongelijke talenten”. www.ua.ac.be/cno

Lezing

de jeunes Belges, entre 18 et 30 ans, d’épanouir une vocation dont ils ont déjà donné des preuves. Chaque année, elle octroie une quinzaine de bourses de 10 000 €. Celles-ci sont attribuées quels que soient le niveau d’études, la formation ou la nature de la vocation des candidats (scientifique, artistique, sociale, technique...). L’objectif est non pas d’aider le candidat à entreprendre des études ou une activité commerciale, mais de lui donner les moyens de parfaire ou de mener à terme un projet. Le questionnaire de candidature est disponible sur notre site internet www.fondationvocation.be ou au secrétariat de la Fondation. Il est à renvoyer pour le 30 septembre 2005.

Winny Ang spreekt op 23 september over "Migrantenadolescenten "in between": de uitdagingen van de identiteitsvorming" op het Kinder- en Jeugdpsychiatriecongres dat plaatsvindt aan de universiteit Antwerpen. www.vckjpp.be Nous avons réalisé un concept de spectacle social fédérateur et particulier, le projet « Cœur, une odyssée percutante », qui est un spectacle de percussions basé sur les battements du cœur. Les participants proviennent de milieux différents, ils fabriquent leurs instruments et apprennent à en jouer. Enfants, personnes handicapées, professionnels, tous sont réunis pour extérioriser cette énergie positive dans une représentation publique professionnelle qui est la finalité du projet. Nous le développons avec succès en Communauté Française de Belgique depuis 3 ans, suite a l’obtention en 2002 de la Bourse de la Vocation qui fût le point de départ de la concrétisation de ce projet. Depuis 10 ans, nous effectuons des recherches sur la construction d’instruments de percussions ce qui a débouché sur la création d’une percussion basée sur un système de tension original et novateur que nous finalisons actuellement et que nous protégeons. Parallèlement à cela, et ce depuis septembre 2002, nous travaillons comme formateur tout d’abord dans une préformation et depuis 2004 dans une entreprise de formation par le Travail que nous avons créé pour le C.P.A.S. de La Louvière. Celle-ci s’appelle T-EVENT et elle consiste à former et à réinsérer des personnes bénéficiant du revenu d’intégration ainsi que des demandeurs d’emploi par le biais de l’apprentissage des métiers de régies de spectacle. C’est dans ces conditions que le spectacle Cœur a servi de cadre de stage pour nos stagiaires de l’EFT T-event à chacune de ses réalisations. Fort maintenant de nos expériences et du développement de l’ensemble de nos activités, nous voudrions étendre ce projet fédérateur ou les maîtres mots sont : la rencontre et l’échange à une collaboration internationale. Nous avons introduit avec succès un projet au Bureau International Jeunesse de la Communauté Française de Belgique pour réaliser un voyage de prospection au Québec afin d’y rencontrer de futurs partenaires car ce pays est riche d’expériences menées dans les domaines de l’éducation et de l’éducation permanente, de la musicothérapie et d’art thérapie en général. Avec l’aide du BIJ et du CGRI nous réaliserons ce voyage idéalement début novembre 2005, à Montréal en vue d’y rencontrer différents acteurs culturels, sociaux et pédagogiques.Pour nous, cet échange permettra d’enrichir nos connaissances dans différents domaines comme la musicothérapie, l’art thérapie en général, la formation professionnelle de personnes marginalisées au sein d’un projet artistique et d’économies sociales. Rendre cette expérience internationale nous permettra de franchir une étape et valorisera notre travail que nous menons maintenant depuis plusieurs années. À ce jour, nous avons contacté l’asbl TOHU de Montréal, Emplois Québec, la Commission Scolaire de Laval, Monsieur l’Attaché culturel Marc Drouin Délégation du Gouvernement du Québec à Bruxelles, Madame la Mairesse de Drummonville et nous sommes toujours actuellement à la recherche de contacts québecois qui pourraient être intéressé par notre démarche l’appel est lancé à toute personne susceptible de nous aider. D’avance merci.

Zaius: premier album et DVD de présentation du groupe

Régis Peletti et Freddy Cacciatore www.zaius.be

16

Vocatio 19


Fondation Belge de la Vocation Sous le haut patronage de Sa Majesté la Reine Fabiola

Place de l’Albertine 2, 1000 Bruxelles Tél. 02 213 14 90 | Fax 02 213 14 95 E-mail : info@fondationvocation.be Site internet : www.fondationvocation.be KBC 430-0382691-17 Le secrétariat est ouvert lundi, mardi et jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h30.

Belgische Stichting Roeping Onder de hoge bescherming van Hare Majesteit Koningin Fabiola

Albertinaplein 2, 1000 Brussel Tel. 02 213 14 90 | Fax 02 213 14 95 E-mail : info@stichtingroeping.be Website : www.stichtingroeping.be KBC 430-0382691-17 Het secretariaat is open op maandag, dinsdag en donderdag van 8.30 tot 12.30 uur en van 13.30 tot 17 uur ; op woensdag en vrijdag enkel van 8.30 tot 12.30 uur.

Conseil d’administration | Raad van bestuur

Jury

Président d’honneur | Erevoorzitter Claude Wielemans Ancien président | Gewezen voorzitter Edouard Jakhian

Président | Voorzitter : Chevalier Leduc Vice-président | Ondervoorzitter : Christian Koninckx

Président | Voorzitter Baron Philippson Vice-présidents | Ondervoorzitters Chevalier Leduc Vicomte Louis le Hardÿ de Beaulieu Christian Koninckx Trésorier | Penningmeester Pierre Konings

Secrétaire général | Secretaris-generaal Edouard De Ruydts Membres | Leden Christine Boël Jacques Coerten Rik De Nolf Frie Dierickx Visschers Paul Dujardin Edouard Jakhian Emmanuel Janssen Stéphane Rosenblatt Baudouin Ruquois Dominique Snyers

Membres honoraires | Ereleden Chevalier Evers, vice-président hre Baronne Vaxelaire, vice-présidente hre Baron de Posch, vice-président hre Jacques Dopchie Roger Forthomme Mme Jean Michiels Jacques-Ch. Vanden Schrieck Paul Washer

FONDATION BERNHEIM

RESPONSABLE

Christian Koninckx Pierre Laroche Vicomte Louis le Hardÿ de Beaulieu Alain Martin Marc Mendelson Guy-Roland Pâque Luc Putman Gustave Stoop Francis Strauven Marleen Temmerman François Terlinden Pierre Van Damme Michel Wright

Secrétariat | Secretariaat

Déléguée générale | Algemeen afgevaardigde Sylviane Jacquet de Haveskercke

> jacquet@fondationvocation.be | jacquet@stichtingroeping.be

Déléguée | Afgevaardigde Nicole Gautier Assistantes | Assistentes Bernadette Stevens - Régine de Renesse Vocatio et contact lauréats| Vocatio en contact laureaten Séverine Windels

L’action en faveur des anciens lauréats est soutenue par la Fondation Bernheim. De actie ten voordele van oud-laureaten wordt gesteund door de Stichting Bernheim.

G RAPHISME | V ORMGEVING M I S E E N P A G E | LAY OUT RÉDACTION | REDACTIE RELECTURE | HERLEZING

É DITEUR

Ludo Bekkers Gabriel Belgeonne Bernard Boon-Falleur Thierry Boon-Falleur Hugues Boucher Laurent Busine Baron Stijn Coninx Frédéric De Roos Eric Desoppere Annie Devreese-Declerck Rafaël D’Haene Pierre Drouot Carine Fol Baron Kesteloot

| V ERANTWOORDELIJKE

UITGEVER

Marie-Hélène Grégoire > mhgregoire@skynet.be Isabel Springuel > izabel@graphic-designer.com Séverine Windels > windels@fondationvocation.be | windels@stichtingroeping.be Catherine Piret, Jan H.Verbanck

Alain Philippson, Albertinaplein 2 place de l’Albertine, Brussel 1000 Bruxelles


oitacov


Vocatio 19 - 2005