Page 1

0

1 0 2 9 0 0 2 É IT IV T C ’A D RAPPORT

Fondation France Israël 3, avenue Hoche - 75008 Paris Tél. : 01.77.35.70.43 Email : info@fondationfranceisrael.org w w w . f o n d a ti o n f r a n c ei s r a e l . o r g


Chers amis,

ÉDITO

Depuis mon élection à la présidence de la Fondation France Israël, je me suis mobilisée sans relâche pour donner un nouveau souffle à cette organisation. Je souhaite inscrire notre action dans une dynamique audacieuse et résolument pragmatique, plaçant notamment les nouvelles générations au cœur des relations entre nos deux pays. J’ai ainsi créé une section jeunesse qui a organisé le premier voyage de petitsenfants de Justes français en Israël. Parce qu’il faut se souvenir et parce que nous voulons transmettre la mémoire autrement, nous avons mis à l’honneur l’histoire de la France résistante et engagée. Quelques jours après, nous avons lancé « Europe-Israël : la maison commune », aux côtés des Présidents Nicolas Sarkozy et Shimon Peres et en présence des associations européennes sœurs de la nôtre. Plus récemment, nous avons mis en lumière les talents des publicitaires israéliens, aussi créatifs que leurs homologues du septième Art, lors de la « Nuit de la Publicité israélienne » qui a remporté un vif succès. Vous l’aurez compris, nous sommes déterminés à renforcer les liens entre les peuples de France et d’Israël, en poursuivant nos actions et en initiant de nouveaux projets toujours plus ambitieux.

Nicole GUEDJ

Ancien ministre Président de la Fondation France Israël 2


Mieux se comprendre pour mieux entreprendre Créée en 2005, la Fondation France Israël est née de la volonté, au plus haut niveau des deux Etats, de favoriser le rapprochement entre les peuples français et israélien dans tous les domaines de la vie culturelle, économique, technologique et universitaire. Dans le prolongement de l’élan commun exprimé par les Présidents Nicolas Sarkozy et Shimon Pérès, lors de visites d’Etat en Israël et en France, la Fondation France Israël entend opérer un travail en profondeur, au sein des deux sociétés civiles, pour maintenir ces ponts historiques, construire des liens nouveaux et participer ainsi à la transformation des regards réciproques. Les deux Etats sont ainsi représentés dans le Conseil d’Administration de la Fondation ainsi que dans les commissions thématiques investis sur les champs scientifique, littéraire, artistique et économique. Un comité d’honneur, présidé par Monsieur David de Rothschild, accompagne également cette organisation reconnue d’utilité publique.

SOMMAIRE Mémoires de Justes : « Se souvenir et transmettre » « Europe-Israël : la Maison Commune » Les Prix d’excellence de la Fondation France Israël La « Nuit de la Publicité israélienne » Isralink Flash Actus Nos partenaires 3

p.4 p.6 p.8 p.10 p.14 p.16 p.19


Mémoires de Justes

Se souvenir et transmettre « L’histoire des Justes parmi les Nations, ces hommes et ces femmes d’exception qui ont sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, est emprunte de courage, de dévouement et d’humilité. Aujourd’hui, nous voulons célébrer leur mémoire et la transmettre en exemple aux nouvelles générations françaises et israéliennes. » Nicole Guedj Du 11 au 14 avril 2010, à l’occasion des cérémonies de commémoration de la Shoah, la Fondation France Israël a emmené une délégation de vingt petits-enfants de Justes français en Israël. Ces Vingt « ambassadeurs » se sont rendus pour la première fois en Israël et ont eu à cœur de mettre à l’honneur l’histoire des 3 158 Justes français aujourd’hui recensés.  Initié par la branche jeunesse de la Fondation France Israël, le projet a été réalisé en collaboration avec Yad Vashem ainsi qu’avec le soutien du Président de son Comité français, Paul Schaffer.

Le Mur des Lamentations à Jérusalem

« Vos grands pères et vos grandes mères (...) sont devenus dans le monde le symbole d’une grâce et d’une justice extraordinaire. Ils ont fait preuve d’héroïsme et de résistance. Ces gens sont le symbole même de l’humanisme. » Reuven Rivlin, Président de la Knesset (Parlement israélien)

Jean Pierre Foucault, qui avait récemment reçu la médaille de « Juste parmi les Nations », à titre posthume pour son père, a également participé à ce voyage et a assisté à la pose de la plaque en l’honneur de Marcel Foucault, au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. Accueilli chaleureusement en Israël, la délégation a notamment été reçue par Monsieur Dany Ayalon, Vice-ministre des Affairesétrangères et Monsieur Reuven Rivlin, Président de la Knesset. Une rencontre inédite, entre des rescapés de la Shoah et les petits-enfants de Justes qui les avaient sauvés de la barbarie nazie, a également marqué ce voyage exceptionnel.

Dany Ayalon, le Vice-Ministre des Affaires Etrangères israëlien, a tenu à saluer la mémoire des Justes parmi les Nations

4


Témoignage de Raphaële Petit, petite-fille de Monsieur et Madame Piel, Justes parmi les Nations

Que retenez-vous de votre voyage en Israël ? Difficile de ne retenir qu’un seul souvenir de cette formidable expérience. Tout d’abord, il y a l’aspect humain du groupe, la rencontre avec les membres de la Fondation et les autres descendants de Justes, les histoires partagées, la prise de conscience par le dialogue entre nous, l’émotion, mais également les rires. Puis, il y a l’aspect culturel, la visite du Kotel et du Saint Sépulcre ainsi que du musée de l’indépendance. Enfin, il y a l’aspect officiel si empreint d’émotion aussi avec les différentes réceptions et surtout la cérémonie de Yom Ha Shoah à Yad Vashem avec les témoignages des rescapés. Mais, je crois que le souvenir le plus fort que je garderai est lorsque j’ai découvert, presque par hasard, le nom de mes arrières grands parents sur le mur des Justes dans le jardin de Yad Vashem. Quelques lettres gravées dans le marbre, deux prénoms et un nom, si courts et si lourds de responsabilité à la fois. Je crois que j’ai alors encore plus pris conscience de la grandeur de ce qu’ils avaient fait et de la responsabilité que cela me donnait, à moi, à mes sœurs, à mes cousins, à mes filles: nous sommes leurs descendants et nous devons nous en montrer dignes.

Plus d’informations : www.memoiresdejustes.com

22 avril 2010

“Ils sont une vingtaine (...) Parmi eux, des jeunes qui découvrent Israël pour la première fois. Ils ne se sont jamais rencontrés auparavant mais ils ont en commun le même héritage : la mémoire d’une France qui s’est courageusement dressée contre la botte allemande”.

15 avril 2010

“A l’issue de ce périple saisissant, des rapports quasi fraternels unissent ces descendants de Justes. Comme reliés par le même message de tolérance de leurs aïeux, ils rentrent en France transmettre ce devoir de mémoire au reste de leur famille”.

5

On en parle dans la presse 010 16 a vril 2


Europe-Israël : la Maison Commune « Je suis très heureux de vous accueillir à l’occasion du lancement de cette belle initiative « La Maison commune Europe-Israël ». Je souhaite la bienvenue à nos amis venus d’Allemagne, de Belgique, de Bulgarie, d’Espagne, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni, de Suisse, d’Ukraine qui ont immédiatement adhéré à ce projet auquel Shimon (Peres) et moi croyons depuis l’origine. » Nicolas Sarkozy, Président de la République française

Le 15 avril 2010, au Palais de l’Elysée, les Présidents Nicolas Sarkozy et Shimon Peres ont lancé « Europe-Israël : la Maison Commune », en présence de Nicole Guedj, à l’initiative de ce projet et de ses homologues européens. Notons également la participation remarquée de Madame Simone Veil, ancien ministre et ancien Président du Parlement européen, qui a accepté de devenir la Présidente d’honneur de cette organisation. Simone Veil, Nicole Guedj et Shimon Peres au Palais de l’Elysée.

Enraciné sur le terrain des sociétés civiles, le projet « Europe-Israël: la Maison Commune » inaugure le renouveau des liens entre Israéliens et Européens. Un pont entre les générations qui prend la forme et le nom symbolique d’un espace partagé, destiné à abriter et faire prospérer ce qu’Européens et Israéliens portent de meilleur.

Cocktail de lancement de « Europe-Israël La Maison Commune » au Ministère des Affaires Etrangères

Placée sous le signe de l’hospitalité, la « Maison commune » est ouverte à toutes les associations européennes engagées dans le réchauffement des relations avec Israël. Elle sera un catalyseur d’énergies entre les secteurs public, privé et associatif, en suscitant notamment leur concours à des actions génératrices de découvertes réciproques entre Israéliens et Européens.

6


A l’occasion du lancement d’ « Europe-Israël : la Maison commune », Nicole Guedj a publié une tribune sur Lexpress.fr

« Je veux montrer aux Européens le vrai visage d’Israël » C’est pour contrer les incompréhensions mutuelles, c’est pour que les sociétés aillent plus fortement à la rencontre l’une de l’autre, pour mieux s’apprécier et même s’aimer que la Fondation France-Israël a porté ces derniers mois une projet de grande dimension et à haute valeur symbolique, qui aboutit avec succès aujourd’hui, à Paris, par le lancement de la « Maison Commune Europe-Israël »

Zoom sur les accords de Madrid Signature d’un accord de partenariat entre la Fondation France-Israël et la Casa Sefarad Israel

Le 18 novembre 2009, à Madrid, Nicole Guedj et Miguel Moratinos, alors Ministre des Affaires étrangères espagnol et Président de la Casa Sefarad-Israël, ont ouvert la voie de l’amitié euro-israélienne en signant un accord de coopération. Au travers de cet engagement, la France et l’Espagne ont marqué leur volonté commune de mutualiser leurs moyens pour contribuer au développement des liens entre les sociétés française, espagnole et israélienne. Suite aux « Accords de Madrid », la première rencontre France-Israël-Espagne, s’est déroulée le dimanche 28 Mars 2010, au Salon du Livre de Paris, sur le thème « Ecriture de la Résistance et engagement dans l’Histoire européenne », en présence du journaliste Ivan Levaï et de l’écrivain Jorge Semprùn, devenu depuis parrain de « Europe-Israël : la Maison commune ».

Inauguration du nouvel immeuble de la Casa Sefarad Israel à Madrid

7

Rencontre littéraire France-Espagne-Israël au Salon du Livre de Paris


Les Prix d’Excellence de la Fondation F Sciences La Remise du Prix d’Excellence Scientifique de la Fondation France Israël s’est déroulée à l’Ecole Normale Supérieure le Jeudi 11 Juin 2009. Depuis trois ans, la commission scientifique de la Fondation, présidée par Edith Cresson, ancien Premier ministre et Ilan Marek, Professeur au Technion (Israel Institute of Technology) récompense les talents de jeunes chercheurs français et israéliens. En 2009, le Prix scientifique de la Fondation a été attribué au Docteur Michael Bendikov et au Professeur Yves Delannoy pour la qualité et l’excellence de leurs travaux dans le domaine des énergies renouvelables.

Yves Delannoy Yves Delannoy est professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire SIMAP. Il enseigne en mécanique des fluides, transferts radiatifs et méthodes numériques. Ses compétences en modélisation numérique d’écoulements lui ont permis, après trois ans passés en tant qu’ingénieur en entreprise aéronautique, de développer une recherche en génie des procédés d’élaboration de matériaux, à l’aide de champs électromagnétiques, au sein du laboratoire SIMAP (associé au CNRS). Ces deux scientifiques ont présenté leurs remarquables recherches lors d’une cérémonie en présence de : - Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Daniel Shek, Ambassadeur d’Israël en France, - Claude Cohen Tannoudji, Prix Nobel de Physique (1997) et Président d’honneur du jury - Monique Canto-Sperber, Directrice de l’Ecole Nationale Supérieure - Nicole Guedj, Président de la Fondation France-Israël

Claude Cohen-Tannoudji, Prix Nobel de Physique et Président d’honneur du jury

Michael BENDIKOV Les travaux du Docteur Bendikov ont notamment porté sur les Polyselenophènes, nouvelles piles organiques solaires. Ce chercheur de l’Institut Pasteur Weizmann s’est ainsi concentré sur le développement de matériaux organiques permettant d’améliorer l’efficacité des récepteurs solaires.

En 2010, la Fondation entend poursuivre son engagement en faveur du développement durable en décernant son Prix scientifique à des chercheurs investis dans le domaine des « Sciences et ingénieries de l’eau ».

8


France Israël Littérature La Fondation France Israël récompense annuellement un auteur français ou israélien dont l’ouvrage participe à une meilleure connaissance mutuelle des deux cultures. En 2010, la commission littéraire de la Fondation, présidée par Antoine Compagnon, Professeur au Collège de France et Ilan Greilsammer, Professeur titulaire de sciences politiques comparées au Département des Sciences politiques de l’Université Bar-Ilan, a décerné un Prix à l’auteur israélien Yoram Kaniuk pour son livre Le dernier Juif (Edition Fayard - 2010). Né en 1930 à Tel-Aviv, Yoram Kaniuk est peintre, journaliste et écrivain. Après avoir participé à la guerre d’Indépendance, en 1948, il décide de s’installer à New York. De retour en Israël, en 1962, il s’adonne à l’écriture et publie plusieurs romans et nouvelles. Traduites en quatorze langues, ses oeuvres ont été couronnées de nombreux Prix. En France, Il commanda l’Exodus (Edition Fayard) a notamment reçu le Prix Méditerranée (2000).

Le ministre de la Culture français, Frédéric Mitterrand ainsi que son homologue israélien, Limor Livnat, étaient réunis pour cette cérémonie en présence de son Excellence Daniel Shek, Ambassadeur d’Israël en France, de Nicole Guedj, Président de la Fondation France Israël et de Serge Moati, Président du jury.

Frédéric Mitterrand et Limor Livnat ont tout deux témoigné de leur soutien à la Fondation France Israël « qui œuvre en faveur de l’ouverture et de la résonance littéraire entre les deux cultures ».

9


La « Nuit de la Publicité israél Le 11 octobre 2010, la Fondation France Israël a organisé la première « Nuit de la Publicité israélienne », au Lieu du Design. « Nous mesurons la vivacité d’une démocratie à la liberté de ton de sa publicité. En Israël, la publicité interpelle autant qu’elle amuse. Tantôt militantes, souvent innovantes, les campagnes de communication mises en oeuvre par les nombreuses agences de publicité sont précisément à l’image d’une société jeune, impertinente et plurielle. C’est cette nouvelle génération d’Israéliens que la Fondation France Israël a présenté au public français à l’occasion de la Nuit de la Publicité israélienne ». Discours d’ouverture de Nicole Guedj

Nicole Guedj et Laurent Dutheil, Directeur du Lieu du Design

Plus de 350 personnes ont participé à la première « Nuit de la Publicité israélienne ». Inédite, impertinente et innovante, la publicité israélienne a séduit un public composé de communicants, chefs d’entreprises, journalistes, diplomates, professeurs, chercheurs, élus, militants, Français et Israéliens… C’est aussi un nouveau visage de la société israélienne qui a été mis en lumière ce soir-là. Après une présentation des spécificités de la publicité israélienne par Yigal Shamir, Directeur artistique de l’agence indépendante Glicksmann Netter Samsonov, cinq Trophées ont été remis aux publicités les plus créatives de l’année 2010 par un jury composé de :

Nathalie Biderman, COO Euro RSCG C&O Worldwide Claude Cohen, conseiller auprès de la direction générale du groupe TF1 Marie-Laure Sauty de Chalon, Présidente Directrice Générale de Aufeminin.com Christophe Pelletier, Directeur de la communication de Yahoo! Isabelle Musnik, Directrice des contenus et de la rédaction de Influencia Gérard Unger, Directeur Général de Métrobus.

Yigal Shamir a relevé le défi: « Présenter la publicité israélienne en 20 minutes »

Nathalie Feldman, Directrice artistique Free lance Philippe Jacob, Directeur Général de Skyrock.com David Lacombled, Directeur des portails Orange Stephan Oliel, Directeur Général de Colorado Emery Dolige, Digital Strategist

10


lienne » à Paris Les Trophées de la Nuit de la Publicité israélienne

Résumé : l’opérateur téléphonique israélien Pelephone a présenté son nouveau forfait international dans une campagne de communication TV, particulièrement artistique, faisant référence à la rupture des frontières.

TV

Annonceur : Pelephone Publicité : Hul with logo Agence de communication : Adler Homski Warshavski Grey Directeur artistique: Jonatan Stirin

Internet

Dans ce spot, alors que deux armées ennemies s’apprêtent à lancer l’offensive, les deux chefs se scrutent, se rapprochent et finissent par s’embrasser sur le slogan suivant: « Overseas just got a little closer ». Annonceur : Opticana Publicité : 500 $ Agence de communication : McCann & Erickson Directeur artistique: Tal Raviv

Résumé : Comment réussir à assurer la promotion d’un opticien avec un budget de seulement 500 dollars ? C’est le défi qu’à relevé l’annonceur israélien Opticana grâce à une campagne de communication innovante et surprenante. En achetant dix noms de domaines proches des sites Internet les plus visités par les Israéliens, Opticana a créé un véritable buzz média dans la presse israélienne. Alors qu’en tapant www.nsn.com à la place de www.msn.com, les Internautes auraient du voir s’afficher une « Error page », c’est le message suivant qui est apparu sur leur écran d’ordinateur : « Maybe it’s time to check your eyes ? Opticana Eyewear invites you to a free check-up and an exclusive 100 shekels discount. Get a coupon».

11

Résultat, des dizaines de milliers d’Israéliens ont téléchargé un coupon de réduction et se sont rendus dans les boutiques Opticana.

Bertrand Amar, présentateur de la manifestation, invite Claude Cohen et Gérard Unger à remettre le Trophée TV de la Nuit de la Publicité israélienne


Viral

Annonceur : Association des Sourds et Muets Bekhol Publicité : Bubble Agence de communication : Bauman Ber Rivnai Saatchi & Saatchi Directeur artistique : Yoram levy

Résumé : en Israël, après 65 ans, une personne sur trois souffre de troubles de l’audition. Pour sensibiliser le plus grand nombre aux problèmes quotidiens rencontrés par les sourds et les malentendants, l’association Bubble a déployé une campagne de communication grand public à très bas coûts. En Israël, la majorité des programmes diffusée sur les chaînes de télévision bénéficie d’une traduction en langage des signes et les téléspectateurs sont habitués à voir s’afficher sur leur écran une bulle dédiée au public malentendant. Pour attirer l’attention sur l’association Bekhol, l’agence de communication Bauman Ber Rivnai Saatchi & Saatchi a surpris en inversant la tendance. La bulle a ainsi occupé l’essentiel de l’espace et les plus célèbres animateurs israéliens se sont vus relégués en bas à gauche de l’écran de télévision. Plus de 400 000 personnes ont été touchées par cette campagne et le nombre d’appels reçus par l’association a augmenté de 300% en quelques jours.

Résumé : Ça s’est passé deux semaines avant le nouvel an juif…Les bénévoles de l’association Latet ont investi la place Ytzhak Rabin à Tel Aviv et y ont installé des dizaines de tables et de chaises pour accueillir un grand événement. Mais au final, aucun dîner n’a été servi. Il s’agissait d’une manifestation pour protester contre l’augmentation de la pauvreté en Israël et recueillir suffisamment de dons pour offrir 200 000 repas aux plus démunis, à l’occasion des fêtes de Rosh Hashana.

Street marketing

Annonceur : Association de Lutte contre la Pauvreté LATET Publicité : Empty Tables Agence de communication : Shalmor Avnon Amichay Young & Rubicam Directeur artistique: Gideon Amichay

La presse a très largement relayé cette opération et les Israéliens ont été invités à participer à un effort de solidarité national en envoyant un texto équivalent à un repas offert. Au final, les fonds récoltés ont permis de fournir 203 105 dîners. 109 083 numéros de téléphones de donateurs ont également été enregistrés et un nouveau SMS a été adressé lors des fêtes de Pessah (la Pâque juive). 22% des personnes sollicitées ont répondu favorablement en moins de deux heures ce qui a permis d’offrir à nouveau 24 262 repas. 12


Jeunes Espoirs

La Fondation France Israël, en partenariat avec l’Office du tourisme israélien (OTIS), a organisé un concours étudiant entre l’école de communication française ISCOM et l’école israélienne Habetzefer. Les candidats, briefés par l’agence de communication d’OTIS, « Les Ouvriers du paradis », devaient proposer un clip web destiné à promouvoir le tourisme français en Israël. Ce sont les étudiants d’Habetzefer qui ont remporté le Trophée de la « Nuit de la Publicité israélienne » « Jeunes Espoirs » en utilisant les appréhensions fantasmées des Français sur l’Etat d’Israël. Dans un clip baptisé « Israël, not what you’ve heard», un Français en voyage d’affaires en Israël reçoit un appel de son épouse restée en France et extrêmement inquiète de le savoir « en danger » à Tel aviv. Alors que son mari tente de la rassurer, elle entend soudain des cris et le son d’une balle tirée à bout portant. Il ne s’agit en réalité que du bruit d’une bouteille de champagne sabrée dont le bouchon a notamment provoqué l’explosion du sein siliconé d’une jeune israélienne en maillot de bain, faisant la fête avec sa bande d’amis, au bord de la piscine d’un hôtel branché.

le 7 octobre 2010 Pourquoi avez-vous souhaité vous associer à la Nuit de la Publicité israélienne ? En tant que Directeur de l’Association des agences de publicités israéliennes, j’ai pour mission de promouvoir l’industrie publicitaire dans le monde. La « Nuit de la Publicité Israélienne » a constitué une excellente opportunité de mettre en œuvre nos principaux objectifs à savoir la valorisation de l’industrie publicitaire israélienne et l’amélioration de l’image de l’Etat d’Israël. Yigal BARON, Directeur de l’Association des Agences de Publicités israéliennes

13


I SRAL I N K

Le réseau social des entreprises f Pour développer les échanges économiques entre les Français et les Israéliens, la Fondation France Israël a créé ISRALINK, un réseau social d’entreprises inédit, gratuit et simple d’utilisation.

Avec ISRALINK, chaque entreprise peut : ............Créer sa fiche : présenter son activité professionnelle (secteur d’activité, zone géographique, réalisations, chiffre d’affaire, masse salariale…). ............Constituer son réseau d’entreprises : accéder gratuitement à un annuaire professionnel franco-israélien. ............Entrer en contact directement : envoyer des messages aux membres d’ISRALINK via son inbox. ............Partager ses actualités : relayer ses informations, ses photos, ses vidéos à son réseau. ............Créer des projets avec d’autres entreprises.

En mettant en ligne un outil tel qu’ISRALINK, la Fondation France Israël ambitionne d’abord de favoriser une meilleure compréhension réciproque entre les entreprises françaises et israéliennes. 14


françaises et israéliennes Actuellement, alors que de nombreuses délégations d’entrepreneurs français sont régulièrement conduites en Israël, très peu de véritables coopérations économiques émergent. Malgré une réelle volonté de collaboration de la part de certains acteurs des deux pays, un fossé – au moins culturel- subsiste vraisemblablement et empêche la concrétisation des efforts notamment mis en œuvre par les institutions économiques franco-israéliennes. Page d’accueil d’Isralink

S’il existe naturellement quelques success stories comme celles d’Orange ou de JCDecaux, qui ont parfaitement réussi leur installation en Israël, les PME françaises rencontrent encore des difficultés à appréhender le marché israélien.

Fiche de membre

15

Grâce aux fonctionnalités communautaires d’ISRALINK, il s’agira de faciliter la mise en relation pour prétendre ensuite développer concrètement les échanges économiques entre la France et Israël.


s u t c h Flas A

Soirée Humour au Casino de Paris

Le 24 juin 2010, la Fondation France Israël et Hadassah France ont organisé une « Soirée Humour » au Casino de Paris, au profit de la lutte contre les maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques). Présentée par Valérie Damidot, animatrice de l’émission D&CO, la soirée a réuni plus de 2 000 personnes autour de Dany Boon, Arthur, Michel Boujenah et Elie Semoun, qui ont immédiatement accepté de se mobiliser pour cette cause. Cyril Hanouna, Max Boublil et Enrico Macias ont également contribué au succès de cet événement mémorable.

La Fondation France Israël, partenaire de la « Nuit Blanche » consacrée à la ville de Tel Aviv A l’occasion du centenaire de Tel Aviv, la culture israélienne a été mise à l’honneur dans des galeries parisiennes des quartiers du Marais et de Saint Germain des Prés. Cet événement exceptionnel, organisé en collaboration avec l’Ambassade d’Israël en France, a favorisé la découverte d’une culture israélienne effervescente. Représentants d’une génération d’artistes talentueux et de renom, les Israéliens Michal Rovner, Yaël Bartana, Sigalit Landau ou encore Roiy Nitzan, réalisateur du film Valse avec Bashir, ont projeté leurs vidéos, provoquant l’admiration des nombreux Parisiens qui ont participé à cette manifestation.

Le web : une expérience israélienne Le 19 février 2010, la Fondation France Israël et Silicon Sentier, en partenariat avec l’IE Club, ont organisé un petit-déjeuner consacré au Web israélien autour de Yossi VARDI, serial entrepreneur et investisseur israélien (ICQ, Gteco, FoxyTunes, Answers. com, Tivella, Airlink…). C’est devant un public d’experts en nouvelles technologies que Yossi Vardi a présenté les spécificités de l’écosystème Internet israélien ainsi que les opportunités d’e-business entre les start-up françaises et israéliennes. Pour poursuivre la réflexion, un atelier thématique intitulé « Pénétrer le marché israélien en 10 leçons » a été animé par Nathalie Boulanger, Vice-Président Innovation de Orange et Ori Pekelman, Directeur technique de AF83. 16


s u t c h s Fla A

La Fondation France Israël initie le début d’une coopération originale avec Beautiful Israël

La Fondation France Israël s’est associée à « Beautiful Israël », association fondée à l’initiative du Comité des Affaires Intérieures de la Knesset, en finançant une « Ambulance verte ». Ce projet a pour but de favoriser la prévention en matière de promotion des normes environnementales et esthétiques dans les quartiers périphériques des villes israéliennes. Un autobus équipé circule à cet effet pour sensibiliser les écoliers mais également les soldats israéliens aux gestes éco-citoyens. Pour célébrer ce partenariat inédit, l’un des jardins du Parc Hayarkon de Tel Aviv porte désormais le nom de la Fondation France Israël.

Silicon Sentier et la Fondation France Israël parraine « La Cantine » à Tel Aviv La première Assemblée Générale de « Hacantina » s’est tenue à Tel Aviv en présence de nombreux web entrepreneurs et d’une délégation présidée par Nicole Guedj. Lior Kesos et Zohar Stolar, deux jeunes entrepreneurs israéliens particulièrement impliqués dans l’Open Source, ont sollicité l’association française Silicon Sentier pour transposer le lieu parisien de « La Cantine », spécialisé dans le «co-working space», à Tel Aviv. Ils ont depuis été rejoints par d’autres acteurs majeurs du secteur comme Doron Ofek, l’un des fondateurs de l’Association Israélienne de l’Open Source « Agudat Hamakor ». Selon Nicole Guedj, Président de la Fondation France Israël: « Cette initiative réunit dans le monde du web, l’excellence, l’innovation et la créativité. Si Israël est très en pointe dans le domaine du High-Tech, en France, nous avons su créer des lieux collaboratifs performants, comme celui de La Cantine. »

Projection privée du film « La Rafle » Quelques jours avant le départ de la délégation des petits-enfants de Justes en Israël, la Fondation France Israël a réuni ses plus fidèles donateurs autour d’une projection privée du film La Rafle, offerte par Roselyne Bosch et Alain Goldman. Le producteur du film a d’ailleurs tenu à être présent et a ouvert la manifestation, aux côtés de l’animateur Jean-Pierre Foucault, qui a participé au voyage « Mémoires de Justes ». Saluons la générosité des « Parrains » grâce à qui l’opération a pu être menée

Quatrième colloque mondial du Judaïsme francophone Nicole Guedj était invitée au quatrième colloque mondial du Judaïsme francophone, organisé par le Netanya Academic College, et qui avait pour thème: « Les grandes dames du judaïsme francophone ». Aux côtés de nombreuses personnalités féminines du monde entier, l’ancien ministre a notamment fait valoir son engagement en faveur de la défense des droits de l’homme et de l’action humanitaire. 17


s u t c h Flas A

Le « Premier Symposium Interdisciplinaire des Lauréats du Conseil Européen de la Recherche » La Fondation France Israël a parrainé le premier Symposium de jeunes chercheurs européens qui s’est tenu, du 8 au 10 Mars 2010, à Jérusalem. Le Conseil Européen de la Recherche soutient des chercheurs, des ingénieurs ainsi que des professeurs et s’attache à promouvoir des projets de recherche fondamentale ayant pour but de repousser les frontières de la connaissance, quelque soit le domaine de recherche. Cette année, le Symposium a rassemblé quinze chercheurs israéliens et douze chercheurs français dont les projets ont été sélectionnés pour leur originalité. Les lauréats ont été reçus par Shimon Peres, Président de l’Etat d’Israël et le Professeur Daniel Hershkowitz, Ministre de la Science et la Technologie.

« Saga Israël » racontée par Shimon Peres A 87 ans, Shimon Peres est l’une des figures les plus emblématiques de l’histoire de l’Etat d’Israël. Le « Président du futur », c’est ainsi que Nicole Guedj l’a qualifié dans la « Saga Israël » réalisée par RCJ (Radio Communauté Juive), en partenariat avec la Fondation France Israël. Dans cette série de dix épisodes, Shimon Peres ainsi que Mickael BarZohar, son biographe, et d’autres proches du Prix Nobel de la Paix ont raconté la fabuleuse épopée de l’Etat hébreu.

L’After Show, l’émission des jeunes de la Fondation France Israël Depuis novembre 2009, les jeunes de la Fondation animent l’«After Show», tous les dimanches, de 18h15 à 19h, sur Radio Shalom (94.8). Musique, économie, nouvelles technologies, cinéma… sont, chaque semaine, au programme de ce magazine d’actualité franco-israélien. Le footballeur Basile Boli, le grand reporter Bernard de la Villardière, le réalisateur Djamel Bensallah, l’acteur Pascal Elbé, l’Ambassadeur de France en Israël Christophe Bigot, le publicitaire Franck Tapiro, le fondateur de Deezer Jonathan Benassaya… ont d’ores et déjà répondu à l’invitation des chroniqueurs de l’« After Show ». 18


Nos par tenaires

19


rapport d'activité 2009-2010  

rapport d'activité 2009-2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you