Page 1

2009

2011 RAPPORT D’ACTIVITÉ

Fondation France Israël RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE

2, rue Alfred de Vigny - 75008 Paris Tél. : 01.82.28.95.85 Courriel : info@fondationfranceisrael.org

WWW.FONDATIONFRANCEISRAEL.ORG


SOMMAIRE P4

MÉMOIRE

P6

LA PRESSE EN A PARLÉ

Des petits enfants de Justes parmi les Nations en Israël pour Yom Ha’Shoah P8

EUROPE Création de « Europe-Israël : la Maison Commune »

P10

INTERNET

P12

Découverte de la Silicon Valley israélienne par le TOP 11 des bloggeurs high tech français

ÉCONOMIE Christine Lagarde lance Isralink à l’OCDE

P14

INNOVATION Rencontres virtuelles de l’innovation franco-israélienne

P15

CULTURE La Nuit de la Publicité israélienne à Paris

P16

EXCELLENCE ACADÉMIQUE Remise des Prix de la Fondation P18

ÉVÉNEMENT Cocktail du comité d’honneur de la Fondation

P19

FLASH NEWS P23

SOUTENEZ LA FONDATION FRANCE ISRAËL !

2


ÉDITO

Chers amis, Depuis désormais deux ans, j’ai l’honneur de présider la Fondation France Israël, expression d’une longue histoire d’amour entre Français et Israéliens. Parce que nous partageons les mêmes valeurs de démocratie, parce que nous avons les mêmes rêves de liberté et de solidarité, la Fondation France Israël ambitionne de rapprocher nos deux peuples. Mieux se comprendre pour mieux entreprendre, telle est notre devise. Mieux appréhender notre histoire en invitant quarante petits-enfants de Justes parmi les Nations à honorer la mémoire de leurs grands-parents, en Israël, à l’occasion des cérémonies de commémoration de la Shoah. Nous sommes fiers d’avoir montré une autre image de la France et de ses héros aux Israéliens et émus d’avoir permis à ces jeunes Français de fouler, pour la première fois, la terre d’Israël. Mieux développer les relations euro-israéliennes en créant « Europe-Israël : la Maison Commune », lors de la dernière visite à l’Elysée, de Shimon Peres à Nicolas Sarkozy. Grâce au soutien des deux Chefs d’Etat et à la mobilisation des fondations sœurs de la nôtre, c’est à l’échelle européenne que nous ferons le pari de l’amitié. Mieux coopérer en mettant en ligne ISRALINK, premier e-carrefour d’affaires francoisraélien, lancé à l’OCDE par Madame Christine Lagarde, alors Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, encouragée par 350 chefs d’entreprises des deux pays. Ce réseau social compte déjà près de 500 membres et a déjà favorisé l’émergence de projets économiques entre des entrepreneurs français et israéliens. Mieux se connaître enfin, en accompagnant le TOP 11 des bloggeurs high tech français à la conquête de la Silicon Waddy, en réunissant des publicitaires des deux pays lors d’une « Nuit de la publicité israélienne » à Paris, en initiant les premières « Rencontres virtuelles de l’innovation franco-israélienne » mais aussi en remettant des Prix scientifique, artistique et littéraire pour récompenser l’excellence. Innover, surprendre, agir avec audace, c’est ainsi que nous envisageons les relations francoisraéliennes de demain. Disons que c’est aussi notre réponse aux préjugés. La tâche est lourde et c’est avec cœur et détermination que mon équipe et moi-même œuvrons sans relâche pour donner un nouveau souffle à l’amitié franco-israélienne.

Ancien ministre Président de la Fondation France Israël

3


MÉMOIRE

DES PETITS ENFANTS DE JUSTES EN ISRAËL POUR YOM HA’SHOAH « Vos grands-pères et vos grands-mères (…) sont devenus, dans le monde, le symbole d’une grâce et d’une justice extraordinaire. Ils ont fait preuve d’héroïsme et de résistance. Ces gens sont le symbole même de l’humanisme. » Reuven Rivlin, Président de la Knesset (Parlement israélien)

Ces deux dernières années, la Fondation France Israël a conduit des petitsenfants de Justes parmi les Nations, en Israël. A l’occasion des cérémonies de commémoration de la Shoah, ces quarante « Ambassadeurs de la mémoire » ont rendu hommage à leurs grandsparents mais aussi aux 3 158 Justes français parmi les Nations, qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. A Yad Vashem, ils ont eu la fierté de découvrir le nom de leurs aïeux sur le mur des Justes parmi les Nations. Ils ont aussi rencontré des rescapés dont certains ont été protégés par leurs grands-parents. Des moments d’échange avec de jeunes israéliens, étudiants, soldats ou encore kibboutzim, ont également été initiés. « Ces jeunes qui ne se ressemblent pas, qui viennent de toute la France, ont en commun un héritage. Ils sont les petitsenfants de Justes français, ils sont les descendants de héros qui, un jour, ont du s’opposer à la barbarie. Ils sont tous là pour défendre les droits de l’homme. Ces jeunes, qui viennent pour la première fois fouler le sol d’Israël, nous devons leur faire confiance, nous devons les remercier de toujours transmettre la mémoire de tous ceux que nous avons perdus. » Discours de Nicole Guedj au Mémorial des déportés juifs de France de Roglit, 2 mai 2011.

« Il s’agissait de montrer à ces jeunes français un visage d’Israël qu’ils ne connaissaient probablement pas, de leur rappeler leur ascendance mais aussi de leur témoigner de la reconnaissance des Israéliens et du peuple juif dans son ensemble. » Paul Schaffer, Président d’honneur du Comité français de Yad Vashem

4


PARMI LES NATIONS Soirée de soutien autour du Professeur René Frydman

Le saviez vous ? Ce projet a reçu le soutien public du Président de la République française, Monsieur Nicolas Sarkozy, qui a déclaré lors de son allocution au dernier dîner du CRIF, le 9 février 2011 : « Ces Justes dont les petits-enfants peuvent faire désormais le pèlerinage à Yad Vashem grâce à la fondation France-Israël et au magnifique travail de Nicole Guedj ».

Le 27 avril 2011, la Fondation a réuni une cinquantaine de donateurs pour une soirée inédite au Cercle Foch. Placée sous le haut patronage et en présence du Professeur René Frydman, père du bébé éprouvette et lui-même sauvé par une famille de Justes parmi les Nations, cette manifestation s’est articulée autour de la projection du film de la première édition du voyage et du témoignage de deux jeunes Français qui faisaient partie de cette aventure. Raphaèle Petit et Grégoire Le Pigeon ont ainsi pu exprimer toute leur reconnaissance à la Fondation France Israël et partagé cette expérience qui, selon leurs dires, « aura changé leur vie ». La Fondation France Israël tient tout particulièrement à remercier le Cercle Foch et Julien Traiteur qui ont contribué gracieusement à l’organisation de cet événement.

TÉMOIGNAGE DE RAPHAËLE PETIT, PETITE-FILLE DE MONSIEUR ET MADAME PIEL, JUSTES PARMI LES NATIONS

Que retenez-vous de votre voyage en Israël ? Difficile de ne retenir qu’un seul souvenir de cette formidable expérience. Tout d’abord, il y a l’aspect humain du groupe, la rencontre avec les membres de la Fondation et les autres descendants de Justes, les histoires partagées, la prise de conscience par le dialogue entre nous, l’émotion, mais également les rires. Puis, il y a l’aspect culturel, la visite du Kotel et du Saint Sépulcre ainsi que du musée de l’indépendance. Enfin, il y a l’aspect officiel si empreint d’émotion aussi avec les différentes réceptions et surtout la cérémonie de Yom Ha Shoah à Yad Vashem avec les témoignages des rescapés. Mais, je crois que le souvenir le plus fort que je garderai est lorsque j’ai découvert, presque par hasard, le nom de mes arrières-grands-parents sur le mur des Justes dans le jardin de Yad Vashem. Quelques lettres gravées dans le marbre, deux prénoms et un nom, si courts et si lourds de responsabilité à la fois. Je crois que j’ai alors encore plus pris conscience de la grandeur de ce qu’ils avaient fait et de la responsabilité que cela me donnait, à moi, à mes sœurs, à mes cousins, à mes filles : nous sommes leurs descendants et nous devons nous en montrer dignes.

Partenaires

5


EN A PARLÉ LA PRESSE EN LA PRESSE EN A PARLÉ LA SSE EN A PARLÉ LA PRESSE PARLÉ LA PRESSE EN A PA SSE EN A PARLÉ LA PRESSE RESSE EN A PARLÉ LA PRES EN A PARLÉ LA PRESSE EN ARLÉ LA PRESSE EN A PAR SE EN A PARLÉ LA PRESSE E EN A PARLÉ LA PRESSE EN ESSE EN A PARLÉ LA PRESS 010

16 avril 2

6


N A PARLÉ LA PRESSE EN A A PRESSE EN A PARLÉ LA P E EN A PARLÉ LA PRESSE E ARLÉ LA PRESSE EN A PARL E EN A PARLÉ LA PRESSE E SSE EN A PARLÉ LA PRESSE N A PARLÉ LA PRESSE EN A RLÉ LA PRESSE EN A PARLÉ EN A PARLÉ LA PRESSE EN A PARLÉ LA PRESSE EN A SE EN A PARLÉ LA PRESSE E 2 mai 20

11

4 mai 20

11

11

2 mai 20

4 mai 20

11

7


EUROPE

EUROPE-ISRAËL : LA « Je suis très heureux de vous accueillir à l’occasion du lancement de cette belle initiative « Europe-Israël : la Maison commune ». Je souhaite la bienvenue à nos amis venus d’Allemagne, de Belgique, de Bulgarie, d’Espagne, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni, de Suisse, d’Ukraine qui ont immédiatement adhéré à ce projet auquel Shimon Peres et moi croyons depuis l’origine. » Nicolas Sarkozy, Président de la République française, le 15 avril 2010

15 avril 2010, au Palais de l’Elysée, les AVRIL LePrésidents Nicolas Sarkozy et Shimon Peres ont

15

lancé « Europe-Israël : la Maison Commune », en présence de Nicole Guedj, à l’initiative de ce projet, et de ses homologues européens. Notons également la participation remarquée de Madame Simone Veil, ancien ministre et ancien Président du Parlement européen, qui a accepté de devenir la Présidente d’honneur de cette organisation. Enraciné sur le terrain des sociétés civiles, le projet « Europe-Israël : la Maison Commune » inaugure le renouveau des liens entre Israéliens

Cocktail de lancement de « Europe-Israël La Maison Commune » au Ministère des Affaires Etrangères

et Européens. Un pont entre les générations qui prend la forme et le nom symbolique d’un espace par tagé, destiné à abriter et faire prospérer ce qu’Européens et Israéliens por tent de meilleur. Placée sous le signe de l’hospitalité, la « Maison commune » est ouver te à toutes les associations européennes engagées dans le réchauffement des relations avec Israël. Elle est un catalyseur d’énergies entre les secteurs public, privé et associatif, en suscitant notamment leur concours à des actions génératrices de découver tes réciproques entre Israéliens et Européens.

Simone Veil, Nicole Guedj et Shimon Peres

8


A MAISON COMMUNE À l’occasion du lancement d’« Europe-Israël : la Maison commune », Nicole Guedj a publié une tribune sur Lexpress.fr

« JE VEUX MONTRER AUX EUROPÉENS LE VRAI VISAGE D’ISRAËL » « C’est pour contrer les incompréhensions mutuelles, c’est pour que les sociétés aillent plus fortement à la rencontre l’une de l’autre, pour mieux s’apprécier et même s’aimer que la Fondation France-Israël a porté ces derniers mois un projet de grande dimension et à haute valeur symbolique, qui aboutit avec succès aujourd’hui, à Paris, par le lancement de la « Maison Commune Europe-Israël » ».

ZOOM SUR LES ACCORDS DE MADRID Le 18 novembre 2009, à Madrid, Nicole Guedj et Miguel Moratinos, alors Ministre des Affaires étrangères espagnol et Président de la Casa Sefarad-Israël, ont ouvert la voie de l’amitié euro-israélienne en signant un accord de coopération. Suite aux « Accords de Madrid », la première rencontre France-Israël-Espagne s’est déroulée le dimanche 28 Mars 2010, au Salon du Livre de Paris, sur le thème « Ecriture de la Résistance et engagement dans l’Histoire européenne », en présence du journaliste Ivan Levaï et de l’écrivain Jorge Semprùn, également parrain de « Europe-Israël : la Maison commune ».

Inauguration du nouvel immeuble de la Casa Sefarad Israel à Madrid

Signature d’un accord de partenariat entre la Fondation France-Israël et la Casa Sefarad Israel

Le 7 décembre 2010, la Fondation France Israël a réuni l’ensemble des partenaires de la « Maison Commune » à l’Ambassade de France, à Bruxelles. L’Espagne, l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne, le Luxembourg, Chypre, le Danemark, la République Tchèque, Israël ainsi que des associations d’étudiants européens ont répondu favorablement à l’invitation de Nicole Guedj. L’Ambassadeur de France en Belgique, Madame Michèle Boccoz ainsi que Christian Masset, Directeur de la Mondialisation au Quai d’Orsay et Galit Paleg, conseiller de l’Ambassadeur d’Israël auprès de l’Union européenne, ont également tenu à participer à cette journée de travail et ont assuré les partenaires de leur entière disponibilité pour accompagner les prochains projets de la « Maison commune ». 9


INTERNET

DÉCOUVERTE DE LA SILICON VALL PAR LE TOP 11 DES BLOGGEURS HIGH TECH FRANÇAIS À l’occasion d’un voyage inédit, organisé en marge de « Facing Tomorrow 2011», la conférence annuelle du Président Shimon Peres, les rédacteurs en chef de Presse-citron, Techcrunch France, Korben, le Journal du Geek, French Web, Gonzague, ReadWriteWeb, Accessoweb, Locita, Stan et Dam et GirlzInWeb sont allés à la conquête de la « Silicon Waddy ».

Rencontre avec Yonathan Aflalo, étudiant francoisraélien en MBA d’Informatique au Technion

Démonstration de « Web Search » par Yoelle Maarek, Directrice de Yahoo! Israel

Découverte du centre de R&D de Google à Haïfa

Visite de New Generation Technology (NGT) incubateur associant les compétences des Juifs et des Arabes israéliens Débat avec Yigal Palmor, Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères israélien

Participation à la conférence « Facing Tomorrow »

Visite du Mémorial de Yad Vashem Petit-déjeuner avec Saul Singer, co-auteur du Best seller Start-up Nation : The Story of Israel’s Economic Miracle

Diner avec des bloggeurs et des entrepreneurs israéliens Petit-déjeuner avec Jérémie Berrebi, serial entrepreneur et co-fondateur de Kima Ventures

Visite de Better Place, start-up israélienne mettant en œuvre, en partenariat avec Renault-Nissan, le premier réseau de véhicules électriques en Israël

Découver te de la start-up Mobile Eye

Cocktail à la résidence de l’Ambassadeur de France en Israël, Monsieur Christophe Bigot

10


LEY ISRAÉLIENNE PRESSE-CITRON

74 145 FOLLOWERS

600 000 visiteurs uniques par mois

Presse-citron est un blog sur les tendances du web, la culture geek, les médias sociaux et les technologies mobiles. Fondé en 2003 et relancé dans sa forme actuelle en juillet 2005, il est devenu l’un des sites les plus visités sur ces thématiques avec une moyenne de 25.000 à 40.000 visiteurs uniques par jour selon l’actualité et 1.200 000 pages vues par mois. ÉRIC DUPIN, ÉDITEUR DE PRESSE-CITRON

« Israël n’est pas que le pays des Oranges et des drones. Ici se joue aussi une portion de l’avenir de l’économie numérique et de l’innovation. Dans une version d’ailleurs davantage high-tech que social media en vérité. Les têtes bien faites semblent ici d’avantage s’intéresser à la technologie qu’au réseautage même si de belles perles existent à peu près dans tous les domaines. Les acteurs du numérique israélien, en tout cas ceux que nous avons côtoyés, ont une chose en commun : l’enthousiasme, mais surtout un besoin d’attention qui m’a surpris. Symptôme probable d’une volonté de sortir des clichés par la technologie et peut-être de montrer que la société israélienne est finalement assez éloignée de certains lieux communs véhiculés à son sujet. » 26 juin 2011

Eric DUPIN, 49 ans, blogueur, éditeur de contenus numériques et consultant en stratégie internet et médias sociaux

11


ÉCONOMIE

CHRISTINE LAGARDE LANCE ISRALINK À L’OCDE Le 7 mars 2011, sous le haut patronage et en présence de Madame Christine Lagarde, la Fondation France Israël a lancé ISRALINK, le premier réseau social dédié aux entreprises françaises et israéliennes, en présence de 350 chefs d’entreprises français et israéliens réunis pour l’occasion à l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).

« Vu de France, Israël représente assurément un havre de stabilité et de prospérité pour tous les entrepreneurs ; une Silicon Valley aux bords de la Méditerranée... » Christine Lagarde, ancien ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, Directeur Général du FMI.

Le saviez vous ? En 2010, alors que la croissance économique israélienne a dépassé les 5%, les échanges économiques entre la France et Israël ont atteint 10 milliards de dollars et le gouvernement français s’est d’ores et déjà engagé à les doubler d’ici 2015.

«En soixante ans, Israël s’est imposé comme le leader mondial de l’innovation et comme un partenaire incontournable des plus grandes puissances de la planète.» Nicole Guedj - Extrait de La Tribune du 7 mars 2011

Après la culture, la science ou encore la mémoire, c’est par la voie de l’économie que la Fondation a voulu créer du lien entre les Français et les Israéliens. Parce que des associations peuvent s’avérer décisives pour pénétrer un marché de plus en plus internationalisé, la Fondation France Israël a misé sur le renforcement d’une meilleure compréhension réciproque permettant aux acteurs d’envisager les bénéfices d’une coopération bilatérale. C’est dans cette perspective qu’ISRALINK a été conçu et développé en collaboration avec Agodev, jeune start-up franco-israélienne. A l’occasion du lancement de ce e-carrefour d’affaires franco-israélien, d’éminentes personnalités économiques françaises et israéliennes, parmi lesquelles Monsieur Angel Gurria, Secrétaire Général de l’OCDE, Monsieur Yossi Gal, Ambassadeur d’Israël en France, Monsieur Roger Karoutchi, Ambassadeur de France auprès de l’OCDE, Monsieur Nimrod Barkan, Ambassadeur d’Israël auprès de l’OCDE, Monsieur Steve Gentili, Président du Forum Francophone des Affaires et Président-Directeur-Général de la BRED, se sont exprimés sur le thème suivant : « FRANCE-ISRAËL : LE BUSINESS EN PARTAGE ». 12


« Je souhaite féliciter la Fondation France Israël qui a pris l’initiative de créer Isralink pour rapprocher les entreprises françaises et israéliennes et favoriser ainsi les échanges culturels et économiques entre les deux pays ».

MODE D’EMPLOI

Youval Steinitz, Ministre des Finances israélien, le 7 mars 2011.

BIENVENUE SUR ISRALINK !

3. Partagez votre actualité !

4. Initiez le contact !

13

1. Rejoignez ISRALINK !

2. Accédez gratuitement à un annuaire professionnel !

5. Partez en mission !


INNOVATION

RENCONTRES VIRTUELLES DE L’INNOVATION FRANCO-ISRAÉLIENNE Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics français et israéliens veulent faire le pari d’une coopération économique réussie. C’est dans cette perspective qu’OSEO et son homologue israélien MATIMOP, ont lancé un nouvel appel à propositions destiné à soutenir des initiatives innovantes, menées dans la cadre d’un partenariat entre des entreprises françaises et israéliennes. En 2011, plusieurs millions d’euros seront attribués aux projets sélectionnés et permettront de financer jusqu’à 50% de leur budget. Pour soutenir les efforts d’OSEO et MATIMOP, la Fondation France Israël a réuni des deux côtés de la Méditerranée, le 15 juin 2011, cinquante entrepreneurs déterminés à s’engager dans la mise en œuvre de projets innovants. Des speed meetings ont ainsi été organisés entre La Cantine (Paris) et l’Afeka College (Tel Aviv).

« Dans de nombreux domaines, les écosystèmes économiques français et israélien présentent une véritable complémentarité et des associations pourraient s’avérer décisives pour pénétrer un marché de plus en plus internationalisé. C’est cette dynamique que la Fondation France Israël veut encourager en initiant des projets d’amitié économique franco-israéliens. ». Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation France Israël

« Lorsque nous parlons d’économie, Israël est un vrai modèle. Nous avons beaucoup de choses à apprendre d’Israël. Le plein emploi, un taux de croissance très élevé et des milliers de PME qui sont reconnues mondialement ». Déclaration de François Drouin, Président d’OSEO, lors des « Rencontres virtuelles de l’innovation franco-israélienne ».

Suite aux « Rencontres virtuelles de l’innovation franco-israélienne », l’entreprise française IRTS et la société israélienne ROD Ltd., se sont rapprochées et ont proposé un projet de radar pour hélicoptère à OSEO et MATIMOP. Pourquoi avez-vous souhaité vous engager dans une coopération avec une société israélienne ?

Que retenez-vous des “Rencontres virtuelles de l’innovation franco-israélienne” ?

Tout d’abord pour leur excellence technologique reconnue mais également pour leur approche pragmatique de l’innovation où le Patrick Roynette produit et le marché doivent être Vice-Président d’IRTS tangibles et rentables dans des délais raisonnables.

Pour l’équipe de ROD, cet événement a été un franc succès puisque dans un temps minime et avec peu d’efforts, nous avons identifié un partenaire Haïm Niv pertinent qui répond précisément à Président de ROD Ltd. nos besoins actuels et futurs. Nous avons l’habitude des rencontres de ce type et celles-ci ont clairement été les plus efficaces et rentables pour nous.

14


CULTURE

LA « NUIT DE LA PUBLICITÉ ISRAÉLIENNE » à Paris

Le 11 octobre 2010, la Fondation France Israël a organisé la première « Nuit de la Publicité israélienne », au Lieu du Design.

« Nous mesurons la vivacité d’une démocratie à la liberté de ton de sa publicité. En Israël, la publicité interpelle autant qu’elle amuse. Tantôt militantes, souvent innovantes, les campagnes de communication mises en oeuvre par les nombreuses agences de publicité sont précisément à l’image d’une société jeune, impertinente et plurielle. C’est cette génération d’Israéliens que la Fondation France Israël veut présenter au public français à l’occasion de cette Nuit de la Publicité israélienne ». Discours d’ouverture de Nicole Guedj

Plus de 350 personnes ont participé à la première « Nuit de la Publicité israélienne ». Inédite, impertinente et innovante, la publicité israélienne a séduit un public composé de communicants, chefs d’entreprises, journalistes, diplomates, professeurs, chercheurs, élus, militants, Français et Israéliens… C’est aussi un nouveau visage de la société israélienne qui a été mis en lumière ce soir-là. Après une présentation des spécificités de la publicité israélienne par Yigal Shamir, Directeur artistique de l’agence indépendante Glicksmann Netter Samsonov, cinq Trophées ont été remis aux publicités les plus créatives de l’année 2010. le 7 octobre 2010

Nicole Guedj et Laurent Dutheil, Directeur du Lieu du Design

Yigal Shamir a relevé le défi : « Présenter la publicité israélienne en 20 minutes »

15


EXCELLENCE ACADÉMIQUE

REMISE DES PRIX Chaque année, la Fondation France Israël récompense de jeunes chercheurs français et israéliens qui se sont distingués par la qualité de leurs travaux. En mettant en lumière les talents de scientifiques ayant œuvré dans les mêmes sphères de recherche, la Fondation France Israël ambitionne de favoriser le développement des échanges académiques entre les deux pays. Après s’être intéressée aux « Sciences de la Vie » en 2008 puis aux « Energies renouvelables » en 2009, la commission scientifique de la Fondation, présidée par Edith Cresson, ancien Premier ministre et Ilan Marek, Professeur au

Technion, a voulu poursuivre son action dans le domaine de l’environnement et a décerné, en 2010, un Prix de 5000 euros à trois scientifiques investis dans les recherches menées autour des « Sciences et Ingénieries de l’eau ».

Le saviez vous ? Rappelons que l’Etat d’Israël a été bâti sur un désert et que les premiers immigrants ont du redoubler d’inventivité pour irriguer leur terre. C’est ainsi qu’est né le célèbre procédé d’irrigation du « goutte-àgoutte », aujourd’hui utilisé aux quatre coins du monde et notamment en Afrique.

SCIENCES

2009

Yves Delannoy Professeur à Grenoble INP-Phelma et chercheur au laboratoire SIMAP

Michael Bendikov Chercheur à l’Institut Pasteur Weizmann

2010

Moshe Herzberg Professeur à l’Université Ben Gourion du Neguev

Ori Lahav Chercheur au Technion, Israel Institute of Technology

Amaëlle Landais Chercheur au CNRS

Interview d’Amaelle Landais Pourquoi avez vous candidaté au Prix d’Excellence scientifique de la Fondation France Israël ? J’ai beaucoup bénéficié, depuis 2004, des échanges scientifiques entre la France et Israël. D’abord lors de mon séjour post-doctoral à Jérusalem, ponctué de quelques séjours à l’institut Weizmann de Rehovot, puis lors de visites plus courtes que j’ai effectuées à l’Institut des Sciences de la Terre de Jérusalem afin de poursuivre les collaborations fructueuses. A ma connaissance, dans le domaine des sciences du climat et de l’environnement, les liens entre la France et Israël sont moins forts que dans les domaines de la physique fondamentale et des mathématiques. Les nouvelles collaborations construites lors de mon séjour post-doctoral et après mon retour en France ont été très intéressantes aussi bien pour les équipes israéliennes que françaises et je suis heureuse que les projets de recherche qui en découlent se voient encouragés par cette récompense de la Fondation France Israël.

1616


DE LA FONDATION LITTÉRATURE La Fondation France Israël récompense annuellement un auteur français ou israélien dont l’ouvrage participe à une meilleure connaissance mutuelle des deux cultures. En 2010, la commission littéraire de la Fondation, présidée par Antoine Compagnon, Professeur au Collège de France et Ilan Greilsammer, Professeur titulaire de sciences politiques comparées au Département des Sciences politiques de l’Université Bar-Ilan, a décerné un Prix à l’auteur israélien Yoram Kaniuk pour son livre Le dernier Juif (Edition Fayard - 2010). Ce sont les ministres de la Culture français et israélien, Fréderic Mitterand et Limor Livnat qui ont remis ce Prix à Yoram Kaniuk, en présence de Daniel Shek, alors Ambassadeur d’Israël en France, de Nicole Guedj et de Serge Moati, Président d’honneur du jury.

Prix littéraire 2011 En 2011, c’est le roman de Nathacha Appanah, Le dernier Frère (Editions de l’Olivier), qui a recueilli les suffrages du jury. Lorsque David lui apparaît en rêve, Raj se retrouve projeté dans son enfance. Le camp de Mapou, à l’île Maurice où il est né, le père, coupeur de cannes, à la violence trop prévisible, la tendresse maternelle, les jeux près de la rivière, le soleil brûlant, les pluies diluviennes. Un bonheur fragile balayé par un cyclone : ses frères disparaissent dans un torrent de boue. La famille décimée quitte Mapou pour la ville, s’installe dans une maison en dur et dans un quotidien moins précaire depuis que le père travaille à la prison où vivent de mystérieux réfugiés. Le 26 décembre 1940, l’Atlantic a accosté à Port-Louis avec, à bord, quelque 1.500 Juifs, refoulés de Palestine et déportés à l’île Maurice, alors colonie britannique. A cette époque, Raj ignore tout du monde et des tragédies qui s’y déroulent. Lorsqu’il aperçoit David dans la cour, il décide que celui-ci deviendra son ami.

17 17


ÉVÉNEMENT

COCKTAIL DU COMITÉ D’HONNEUR DE LA FONDATION Le 29 novembre 2010, Nicole Guedj et David de Rothschild, Président du comité d’honneur de la Fondation France Israël, ont réuni les fidèles soutiens de la Fondation dans les Salons de la banque Rothschild. Ce cocktail a été l’occasion, pour la Présidente de la Fondation, de présenter les premières actions initiées lors de son mandat et d’échanger sur l’avenir de l’amitié franco-israélienne avec : SIMONE VEIL Ancien ministre et Président du Parlement européen, Président d’honneur d’ « Europe-Israël : la Maison Commune » PAUL SCHAFFER Président d’honneur du comité français de Yad Vashem CLAUDE OLIEL Chef d’entreprise et Secrétaire Général de la Fondation France Israël

CORINNE EVENS Président de la Fondation Evens CARLO D’ASARO BIONDO Directeur Europe du Sud et Moyen-Orient de Google CHRISTIAN MASSET Directeur de la Mondialisation du Quai d’Orsay et membre du Conseil d’Administration de la Fondation France Israël ROGER FAUROUX Ancien ministre

OLIVIER BINDER Avocat et membre du Conseil d’Administration de la Fondation France Israël DINA SOREK Vice-président de la Fondation France Israël PATRICK AMAR Ancien directeur Europe de la compagnie El Al

ANTOINE BERNHEIM Ancien Président-DirecteurGénéral de la banque Generali

FRANÇOIS GROS Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Sciences

ROBERT PARIENTI Délégué Général de l’Institut Weismann France-Europe et membre de la Commission scientifique de la Fondation France Israël

MARYAM SALEHI Directrice Générale adjointe du groupe NRJ

SYDNEY OHANA Chirurgien et membre fondateur de la Fondation France Israël

ALAIN MADAR Chef d’entreprise et trésorier de la Fondation France Israël

YOSSI GAL Ambassadeur d’Israël en France PATRICK WAJSMAN Président du Club « Politique Internationale » LAURENT KRAEMER Chef d’entreprise JULIEN RENAULT Chef d’entreprise MAURICE DRAY Chef d’entreprise FRANÇOIS GAUCHER Chef d’entreprise PROSPER AMOUYAL Chef d’entreprise

3 QUESTIONS À DAVID DE ROTHSCHILD Président du comité d’honneur de la Fondation

Selon vous, quel rôle doit jouer la Fondation France Israël dans l’amitié franco-israélienne ? La Fondation France Israël doit être un partenaire de premier plan des Etats français et israélien. Je suis convaincu du rôle déterminant que cette institution peut jouer dans le réchauffement des relations entre nos deux pays. Elle dispose de tous les atouts pour relever le défi. La confiance qui lui a été accordée par les leaders politiques, économiques, artistiques et médiatiques français et israéliens lui confère crédibilité et légitimité pour agir utilement et efficacement. Pourquoi avez-vous souhaité présider le comité d’honneur de la Fondation ? Dès sa création, j’ai voulu apporter mon soutien et ma contribution à la Fondation. J’ai été immédiatement séduit par son ancrage sur le terrain des sociétés civiles. Je m’y suis toujours investi avec conviction et détermination et je ne cesserai d’encourager les initiatives menées pour renforcer les liens qui unissent les peuples de France et d’Israël. Quel regard portez-vous sur les projets initiés par la Fondation ces derniers mois ? Depuis l’élection de Nicole Guedj, la Fondation France Israël est incontestablement entrée dans une nouvelle ère. Celle de l’action. Je me félicite de l’énergie déployée par l’équipe de la Fondation, qui a su faire preuve d’engagement et de créativité, pour montrer un nouveau visage de la France aux Israéliens et d’Israël aux Français. En investissant aussi bien le champ de la mémoire que celui de l’économie ou encore de la culture, la Fondation s’est imposée comme un acteur durable de l’amitié franco-israélienne. 18


FLASH NEWS SOIRÉE HUMOUR AU CASINO DE PARIS Le 24 juin 2010, la Fondation France Israël et Hadassah France ont organisé une « Soirée Humour » au Casino de Paris, au profit de la lutte contre les maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques). Présentée par Valérie Damidot, animatrice de l’émission D&CO, la soirée a réuni plus de 2 000 personnes autour de Dany Boon, Arthur, Michel Boujenah et Elie Semoun, qui ont immédiatement accepté de se mobiliser pour cette cause. Cyril Hanouna, Max Boublil et Enrico Macias ont également contribué au succès de cet événement mémorable.

LA FONDATION FRANCE ISRAËL, PARTENAIRE DE LA « NUIT BLANCHE » CONSACRÉE À LA VILLE DE TEL AVIV A l’occasion du centenaire de Tel Aviv, la culture israélienne a été mise à l’honneur dans des galeries parisiennes des quartiers du Marais et de Saint Germain des Prés. Cet événement exceptionnel, organisé en collaboration avec l’Ambassade d’Israël en France, a favorisé la découverte d’une culture israélienne effervescente. Représentants d’une génération d’artistes talentueux et de renom, les Israéliens Michal Rovner, Yaël Bartana, Sigalit Landau ou encore Roiy Nitzan, réalisateur du film Valse avec Bashir, ont projeté leurs vidéos, provoquant l’admiration des nombreux Parisiens qui ont participé à cette manifestation.

LE WEB : UNE EXPÉRIENCE ISRAÉLIENNE Le 19 février 2010, la Fondation France Israël et Silicon Sentier, en partenariat avec l’IE Club, ont organisé un petit-déjeuner consacré au Web israélien autour de Yossi VARDI, serial entrepreneur et investisseur israélien (ICQ, Gteco, FoxyTunes, Answers.com, Tivella, Airlink…). C’est devant un public d’experts en nouvelles technologies que Yossi Vardi a présenté les spécificités de l’écosystème Internet israélien ainsi que les opportunités d’e-business entre les start-up françaises et israéliennes. Pour poursuivre la réflexion, un atelier thématique intitulé « Pénétrer le marché israélien en 10 leçons » a été animé par Nathalie Boulanger, Vice-Président Innovation de Orange et Ori Pekelman, Directeur technique de AF83.

19


FLASH NEWS EN 2010, LA FONDATION FRANCE ISRAËL INITIE LE DÉBUT D’UNE COOPÉRATION ORIGINALE AVEC BEAUTIFUL ISRAËL La Fondation France Israël s’est associée à « Beautiful Israël », association fondée à l’initiative du Comité des Affaires Intérieures de la Knesset, en finançant une « Ambulance verte ». Ce projet a pour but de favoriser la prévention en matière de promotion des normes environnementales et esthétiques dans les quartiers périphériques des villes israéliennes. Un autobus équipé circule à cet effet pour sensibiliser les écoliers mais également les soldats israéliens aux gestes éco-citoyens. Pour célébrer ce partenariat inédit, l’un des jardins du Parc Hayarkon de Tel Aviv porte désormais le nom de la Fondation France Israël.

SILICON SENTIER ET LA FONDATION FRANCE ISRAËL PARRAINE « LA CANTINE » À TEL AVIV La première Assemblée Générale de « Hacantina » s’est tenue, le 18 mars 2010, à Tel Aviv en présence de nombreux web entrepreneurs et d’une délégation présidée par Nicole Guedj. Lior Kesos et Zohar Stolar, deux jeunes entrepreneurs israéliens particulièrement impliqués dans l’Open Source, ont sollicité l’association française Silicon Sentier pour transposer le lieu parisien de « La Cantine », spécialisé dans le «co-working space», à Tel Aviv. Ils ont depuis été rejoints par d’autres acteurs majeurs du secteur comme Doron Ofek, l’un des fondateurs de l’Association Israélienne de l’Open Source « Agudat Hamakor ». Selon Nicole Guedj, Président de la Fondation France Israël: « Cette initiative réunit dans le monde du web, l’excellence, l’innovation et la créativité. Si Israël est très en pointe dans le domaine du High-Tech, en France, nous avons su créer des lieux collaboratifs performants, comme celui de La Cantine. » QUATRIÈME COLLOQUE MONDIAL DU JUDAÏSME FRANCOPHONE

PROJECTION PRIVÉE DU FILM « LA RAFLE » Le 8 avril 2010, Roselyne Bosch et Alain Goldman, réalisateur et producteur de La Rafle, ont offert une projection privée du film, aux donateurs de la Fondation France Israël. C’est Alain Goldman qui a ouvert la manifestation, aux côtés de l’animateur JeanPierre Foucault, qui a participé au voyage « Mémoires de Justes parmi les Nations 2010 »

Le 18 mars 2010, Nicole Guedj était invitée au quatrième colloque mondial du Judaïsme francophone, organisé par le Netanya Academic College, et qui avait pour thème: « Les grandes dames du judaïsme francophone ». Aux côtés de nombreuses personnalités féminines du monde entier, l’ancien ministre a notamment fait valoir son engagement en faveur de la défense des droits de l’homme et de l’action humanitaire.

20


FLASH NEWS LE « PREMIER SYMPOSIUM INTERDISCIPLINAIRE DES LAURÉATS DU CONSEIL EUROPÉEN DE LA RECHERCHE » La Fondation France Israël a parrainé le premier Symposium de jeunes chercheurs européens qui s’est tenu, du 8 au 10 Mars 2010, à Jérusalem.

« SAGA ISRAËL » RACONTÉE PAR SHIMON PERES

À 87 ans, Shimon Peres est l’une des figures les plus emblématiques de l’histoire de l’Etat d’Israël. Le « Président du futur », c’est ainsi que Nicole Guedj l’a qualifié dans la « Saga Israël » réalisée par RCJ (Radio Communauté Juive), en partenariat avec la Fondation France Israël. Dans cette série de dix épisodes, Shimon Peres ainsi que Mickael BarZohar, son biographe, et d’autres proches du Prix Nobel de la Paix ont raconté la fabuleuse épopée de l’Etat hébreu.

Le Conseil Européen de la Recherche soutient des chercheurs, des ingénieurs ainsi que des professeurs et s’attache à promouvoir des projets de recherche fondamentale ayant pour but de repousser les frontières de la connaissance, quelque soit le domaine de recherche. En 2010, le Symposium a rassemblé quinze chercheurs israéliens et douze chercheurs français dont les projets ont été sélectionnés pour leur originalité. Les lauréats ont été reçus par Shimon Peres, Président de l’Etat d’Israël et le Professeur Daniel Hershkowitz, Ministre de la Science et la Technologie.

REMISE D’UN CAMION ANTI-INCENDIE AUX POMPIERS DU KKL EN ISRAËL Après l’incendie du Mont Carmel, qui a entraîné la mort de 44 personnes en décembre 2010, la Fondation France Israël et le KKL de France se sont mobilisés pour offrir un camion anti-incendie aux équipes de secours israéliennes. La cérémonie de remise de cet équipement s’est déroulée le 5 mai 2011, dans la Forêt du Carmel encore dévastée, en présence notamment de Nicole Guedj, du Dr. Frederic Nordmann, Président du KKL de France et d’Efi Stenzler, Président mondial du KKL. Le Colonel Franck Louvier, chef du SDIS 95, qui est intervenu sur de nombreux théâtres de catastrophes en Israël, avait également fait le déplacement pour participer à cet événement. 21


FLASH NEWS RAFSODA

Du 16 au 19 juin 2011, la Fondation France Israël a parrainé « RAFSODA », opération destinée à mettre en lumière les talents des designers israéliens. RAFSODA, radeau en hébreu, a été inspiré par le premier lieu du projet, le port de Tel-Aviv. Créé par Anat Safran et Faza en 2010, RAFSODA est un magasin éphémère de « design pop-up store » qui a proposé à la vente des créations uniques de 15 jeunes designers israéliens dans des domaines aussi divers que le design de produit, le design graphique et le design industriel. Le cadre du magasin, conçu par l’artiste Yaacov Sasson, était le reflet de l’esprit du projet basé sur le renouvellement et la temporalité.

L’AFTER SHOW

FESTIVAL DU FILM ISRAÉLIEN

Valse avec Bashir, Lebanon, Kadosh, Tu marcheras sur l’eau, À 5 heures de Paris… Grâce aux talents des cinéastes israéliens, le public français a découvert un autre visage d’Israël. C’est donc tout naturellement que la Fondation France Israël a souhaité apporter son soutien au 11ème « Festival du Film israélien », qui s’est tenu du 23 au 29 mars 2011, à Paris.

Tous les dimanches, de 18h30 à 19h, les jeunes de la Fondation France Israël animent l’« After Show », magazine d’actualité franco-israélien, diffusé sur Radio Shalom (94.8). Depuis deux ans, de nombreuses personnalités ont participé à cette émission : le réalisateur Djamel Bensalah, le grand reporter Bernard de la Villardière, l’acteur Pascal Elbé, le footballeur Basile Boli, le DJ Cut Killer, l’Ambassadeur de France en Israël Christophe Bigot, le présentateur Jean-Pierre Foucault, le Directeur Général de Microsoft Europe Alexandre Michelin, le publicitaire Franck Tapiro…

22


FAITES LE PARI DE L’AMITIÉ FRANCO-ISRAÉLIENNE SOUTENEZ LA FONDATION FRANCE ISRAËL ! Vous êtes redevables de l’ISF ? Vous pouvez DEDUIRE DE VOTRE ISF 75 % DU MONTANT DE VOS DONS à une fondation reconnue d’utilité publique comme la Fondation France-Israël. Le montant maximum des dons imputables est de 66 667€ soit une réduction maximale de 50 000 € de votre ISF. Cette disposition est codifiée à l’article 885-0 V bis A du code général des impôts.

VOTRE DON À LA FONDATION

DÉFISCALISATION

COUT RÉEL DE VOTRE DON

500 €

3 75 €

125 €

1 000 €

750 €

250 €

5 000 €

3 750 €

1 250 €

10 000 €

7 500 €

2 500 €

Vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu ? Votre don est DÉDUCTIBLE A HAUTEUR DE 66% dans la limite de 20% de votre revenu net imposable l’année suivante (non cumulable avec la déduction ISF)

Vous souhaitez faire un don au titre de votre société ? Les entreprises peuvent bénéficier d’une RÉDUCTION SUR L’IMPOT SUR LES SOCIETES A HAUTEUR DE 60% DU DON, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires, avec la possibilité de report de l’excédent sur 5 ans.

Vous pouvez envoyer votre chèque à l’ordre de « Fondation France Israël » à l’adresse suivante : Fondation France Israël – 2, rue Alfred de Vigny – 75008 Paris Dès réception, un reçu CERFA à joindre à votre déclaration d’impôts vous sera transmis.

23


24

Rapport d'activité 2009-2011  

Rapport d'activité de la Fondation France Israel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you