Page 1

théâtre animation Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d’Animation

trimestriel octobre 2012 [n°147] 3,70 euros

Festival CD 04 Un week-end à Bussang Les auteurs de « L’Etat du lit » au Théâtre du Rond-Point Les jeunes comédiens à l’international


2. 3. Coup de projecteur

4.

5.

Festival de Narbonne fête ses 30 ans

Pour vous licenciés… A ne pas manquer !

Fe stivals

r Théâtre et Animation d’octobre 2012

Festival de Châtillon Théatrô4

Nous n’enverrons pas ce numéro de Théâtre et Animation par la poste. En contrepartie, tous les présidents de compagnies recevront l’ouvrage de la manifestation «L’Etat du lit ». Voir p. 8-9

Avis aux amateurs

6 . 7. R é p e r t o i re Un WE à Bussang

8.9. Répertoire Les auteurs de l’Etat du lit

r Découvrez le répertoire contemporain En lisant les pages 6, 7, 8 et 9 consacrées exclusivement aux auteurs contemporains avec qui nous avons monté des projets

r Suivez notre activité ! Sur notre site www.fncta.fr

10.11.Page s Jeune s TOYAMA EDERED

12.

Formation

13.

Fiche pratique

30ème anniversaire du festival de Narbonne

SACD

14 .

Fiche s de lecture

15.

Dernière s parutions théâtrale s

16.

Éditorial Avis aux amateurs 2ème Rencontre nationale des pratiques théâtrales des amateurs

Théâtre & Animation est une publication trimestrielle sur le théâtre amateur éditée par la FNCTA, diffusée à ses licenciés et disponible sur abonnement. La FNCTA, fédération du théâtre amateur en France, est agréée par le ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication. Siège social : FNCTA 12, rue de la Chaussée d’Antin - 75009 PARIS Tél. 01 45 23 36 46 - Fax. 01 47 70 17 00 Site : www.fncta.fr ISSN : 03 98 0049 Dépôt légal à parution. Directeur de la publication : Patrick Schoenstein Comité de rédaction : Jacques Lemaire, Gilles El Zaïm, Jean Duvert, Suzanne Heleine. Rédactrice en chef : Hortense Vollaire E-mail : chargedemission@fncta.fr Avec les contributions de : Guy-Michel Carbou, Antoine Camblor, Bernadette Combettes, Sophie Gascon, Cédric Godgrand, Pierre Guillois, Eve Lamarche, Jean-Paul Saby, Émile Zeizig.

De bulles et d’abîmes par N et I, Ni et Compagnie (50)

Photo de couverture : De bulles et d’abîmes par N et I, Ni et Compagnie (50) Crédit : Antoine Camblor

Antoine Camblor

Conception et réalisation : Page Graphique - NANCY - 03 83 92 42 42

[ octobre 12 ]

nne

s!

30 ans de Festival, cela se fête et cela se fête de toutes les manières possibles… Nos amis du Théâtre des Quatre Saisons, organisateurs de cette manifestation phare de notre fédération, ont fait les choses en grand pour ce trentième anniversaire du Festival de Narbonne… Et tout d’abord, ils n’ont pas lésiné sur le temps qu’il a fait : ils auraient pu se reposer sur leurs lauriers et se contenter comme chaque année d’un soleil de plomb, de la douceur des soirées d’été avec un petit brin de vent de temps à autre ! Pour ce trentième anniversaire, « les pauvres » ont convoqué la pluie et ont dû faire face – les larmes au bord des yeux – à deux annulations de spectacles et à un remplacement de dernière heure… Vous vous dites donc : on a bien fait de ne pas y aller… Et bien, vous avez tort… Car malgré le temps plus qu’incertain, ce 30e Festival a été et restera un festival inoubliable ouvert en fanfare, avec talent et bonne humeur par l’équipe des organisateurs ellemême par un Bourgeois Gentilhomme original et de haute facture… Une distribution pléthorique, sans faille et des scènes savoureuses… Et la suite ne devait pas démentir la réputation bien ancrée d’« Avignon des amateurs » de cette manifestation : de Actes Femmes par la Cie du Triangle de Castelnau, les régionaux de l’étape en quelques sorte, à une Cantatrice

L e Fe s

2

arbo N e d l tiva

0 an 3 s e s e fêt


Chauve venue toute décoiffée de Toulon, en passant par un Duo de Dom et de Tom cher à Jean-Paul Alègre, parrain du festival, il y eut aussi pour nous émerveiller un soir parsemé de Bulles et d’Abimes portés avec maestria par les jeunes comédiens de la « N et I, NI et Cie » de Cherbourg, pour nous questionner Une mère (celle de Pierre Notte, on s’en doute) qui n’en a pas fini de mourir, par les comédiens lorrains de la Roële et en manière de feu d’artifice final un cadeau A tous ceux qui… de la Cie du Noyau, ci-devant Masque d’Or 2011… Excusez du peu ! Je ne serais pas exhaustif si je ne vous parlais pas de la journée du mardi 3 juillet qui vit fleurir dans les rues de Narbonne des dizaines et des dizaines de lecteurs, suivis par des dizaines et des dizaines de spectateurs pour le plus grand plaisir des 7 auteurs dramatiques présents !!! Le 30e est mort, vive le 31e !

Patrick Schoenstein - Président FNCTA Le Bourgeois Gentilhomme par le Théâtre des Quatre Saisons (11)

Antoine Camblor

Antoine Camblor

Actes Femmes par le Théâtre du Triangle (34)

Note 1 : Ils avaient le cœur gros car ils n’ont pas pu jouer faute des conditions climatiques : la Compagnie Tiramisu et le Théâtre du Torrent. Ils avaient dû déclarer forfait bien malgré eux : les comédiens de la Baraque Foraine, remplacés au pied levé par la vaillante troupe de la Compagnie Quiproquo. Note 2 : Ils étaient sept auteurs présents : Jean Paul Alègre, Gérald Grühn, Victor Haïm, Pierre Guillois, Serge Valletti, Emmanuel Darley et Anca Visdéi.

Paroles aux auteurs  Pour fêter ses 30 ans, le festival de Narbonne a organisé un parcours de lectures publiques C’est la première fois qu’on m’invitait en tant qu’auteur car je suis habituellement sollicité en tant que metteur en scène ; et cette journée avait bien des vertus. En premier lieu, celui de découvrir, en quelques heures, plusieurs auteurs dont des amateurs lisaient des extraits. L’attirance que l’on a pour certains textes est immédiate, et en effet quelques lignes suffisent à nous ouvrir l’appétit. Ensuite, on a l’occasion de croiser ces auteurs, de prendre un peu de temps d’échanger avec eux, ce qui n’est pas si fréquent dans ce métier. Enfin, on a la surprise d’entendre son propre texte dit (dans un endroit sublime) par des amateurs qui n’ont eu que très peu de temps pour l’appréhender ; et là, on voit très bien ce qui est clair ou non dans l’écriture, ce qui gagnerait à être un peu plus généreux… Mais lorsqu’on s’aperçoit que l’alchimie se produit dans cette précarité de la représentation, on se dit que la magie théâtrale est décidément toujours plus puissante qu’on ne croit. Bien qu’habitué, grâce à mon expérience à Bussang, par les amateurs de très bons niveaux, j’ai été tout bonnement épaté par ceux qui ont lu l’extrait des Affreuses. La journée s’est terminée par un débat un peu tendu mais à l’image des différences d’appréciation à l’intérieur de cette profession ; finalement, je trouve qu’il est sain de montrer aussi au public cette image complexe de notre métier puisque tout ceci est resté dans le cadre de la plus grande cordialité. Pierre Guillois

Retrouvez une interview des auteurs présents à Narbonne sur www.fncta.fr [ octobre 12 ]

3


Festivals   Venez participer au 27 è m e Festival National de Théâtre Contemporain à Châtillon-sur-Chalaronne

Calendrier des festivals Voici une sélection des festivals, organisés par des structures ou des troupes FNCTA, qui nous ont été communiqués pour ces prochains mois*.

 du 6 au 12 mai 2013

Du 11 au 14 octobre à Forges-les-Eaux (76)

Châtillon, charmante petite ville fleurie sur les rives de la Chalaronne dans l’Ain, héberge chaque année depuis 1987 l’un des trois festivals nationaux de la fédération, le seul consacré exclusivement au théâtre contemporain (textes écrits après 1945). Il doit sa renommée à l’accent mis sur la rencontre entre les Visite à Mr Green de Jeff Baron - C le Théâtre du Torrent (74) auteurs, les acteurs et les spectateurs. Aux spectacles s’ajoutent des lectures d’inédits, des débats, des ateliers, un bar (presque) permanent et la plus grande librairie éphémère de théâtre.

Cie Les Théâtrales - Anne-Pascale Patris 02 35 09 15 09 - ap.patris@libertysurf.fr

 Les Théâtrales

ie

Si vous avez une pièce contemporaine jouée en public avant le 4 mars 2013 (troupe française adhérente à la FNCTA ou troupe étrangère francophone), téléchargez le dossier complet d’inscription sur les sites FNCTA : www.fncta.fr et www.fncta-rhone-alpes.fr et renvoyez-le au plus tard le 31 décembre 2012 au secrétariat de la Commission Programmation : Bruno LETANG, 133 allée des Frênes, 01000 ST-DENIS-LES-BOURG. Le programme sera publié officiellement sur ces mêmes sites le 31 mars 2013.

Du 12 au 14 octobre à L’Haÿ-les-Roses (94)

 Rencontres de théâtre amateur en Val de Marne FNCTA CD 94 - Francine Michiels 01 46 61 51 77 - cd94@fncta.fr Du 2 au 10 novembre à Paris (75)

 Festival Théâtre de Paris

Cie du Message - FNCTA CD 75 - 01 42 16 90 00 Les 3 et 4 novembre à Saint-Sigolène (43)

 Les Triâtrales

FNCTA CD 43 - Pauline Messana - 04 77 93 60 20 fncta.cd43@gmail.com Du 5 au 18 novembre à Castries (34)

 Les théâtrales de Castries

FNCTA CD 34 - Jean-Claude Arnal 06 76 29 06 98 - jeanclaude.arnal@wanadoo.fr Du 9 au 11 novembre à Rouen (76)

 Rencontres normandes de théâtre FNCTA Union Normandie - Théâtre d'en haut 06 73 71 84 60 - normandie@fncta.fr Du 9 au 11 novembre à Quillan (11)

Une première rencontre organisée par le tout nouveau CD04  ThéâtrÔ4 a tiré le rideau sur sa première édition Pendant deux jours (21 et 22 septembre) le public, nombreux pour cette première, a pu apprécier la diversité des goûts et des talents des troupes amateur du département. Les objectifs que s’étaient fixés les organisateurs ont été très largement atteints. - Fédérer les troupes du 04. - Découvrir à travers des formes brèves, voire des interventions impromptues, le travail de chaque compagnie ou atelier. - Découvrir aussi la diversité des genres théâtraux ; comédie, burlesque, classique revisité, satyre, création originale, théâtre actuel et théâtre de rue. - Faire de cette manifestation une vraie rencontre de tous les amoureux du théâtre, troupes et comédiens dialoguant dans des échanges après les spectacles. Pour mémoire, ce sont les troupes : Plume en Ciel, La Sardine dans le Plafond, la Compagnie du Grimoire, Le Puits à Coqs, Rires et Sourires de Provence, l’Atelier de Salignac, La Machotte, Les Mallefoutugassais, Cœurs Accords, le Théâtre de Chambre, le Théâtre de l’Impasse et la Compagnie L’Asse Du Coin, qui avaient relevé le gant de ce nouveau festival dignois. D’ores et déjà, le rendez-vous est pris pour l’édition 2013 ! Gilles Grazilly chargé de mission à l’Union du Sud-est FNCTA 4

[ octobre 12 ]

 3ème festival de Théâtre Amateur de Quillan 04 68 20 00 44 - sg.mairie.quillan@wanadoo.fr Du 15 au 17 novembre à Saint-Pierre (97)

 Sa m'aim

FNCTA OCEAN INDIEN - Ann Vaneeckhout ocean-indien@fncta.fr Du 16 au 18 novembre à Albertville (73)

 Envies de scènes (ex. L'Air de rien) FNCTA CD 73/74 - Michel Mady 06 86 93 46 78 - mady.alq@club-internet.fr Du 16 au 18 novembre à Vourles (69)

 Les Automnales de Vourles

Rencontres de théâtre amateur du Rhône

FNCTA CD 69 - Philippe Chignier fncta69@wanadoo.fr Dimanche 25 novembre à Ermont (95)

 La scène aux amateurs

FNCTA CD 95 (CODEVOTA) - Marie Judith Lemaire cd95codevota@fncta.fr Les 1er et 2 décembre à Montseret (11)

 Rencontres de théâtre amateur FNCTA CD 11 - Thierry Visentin 06 80 27 60 77 - cd11@fncta.fr

Mercredi 5 décembre à Osny (95)

 Le Conte en Fête

FNCTA CD 95 (CODEVOTA) - Marie Judith Lemaire 01 30 38 10 57 - cd95codevota@fncta.fr *Organisateurs de festivals : pour figurer dans le calendrier des festivals, envoyez vos informations en amont à l’adresse suivante : chargedemission@fncta.fr


QAvis aux amateurs QQQ Singulière rencontre avec Serge Valletti

QVie fédérale Q Q Q

Le prochain rendez-vous aura lieu le samedi 12 janvier 2013 dans l’après-midi, au cours d'une journée nationale FNCTA à la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (Paris) et sera consacré à Serge Valletti.

Renouvellement des adhésions en ligne

Neuf comédiens de huit compagnies de la FNCTA, sous la houlette d’Evelyne Baget et Suzy Dupont, présenteront des extraits des œuvres suivantes :

Comment accéder au compte de votre troupe :

• Pourquoi j'ai jeté ma grand-mère dans le vieux port (écrit en 1995) • Psychiatrie/déconniatrie (écrit en 2004) • Sale Août (écrit en 2010) • Dans Tout Aristophane (parution en 2012 de 4 des 11 pièces d'Aristophane, adaptées par Serge Valletti) : - Cauchemar d'homme (adaptée de l'Assemblée des femmes) - La stratégie d'Alice (adaptée de Lysistrata) - Reviennent les lucioles (adaptée des Grenouilles) Les lectures seront suivies à 19h30 du spectacle Vilmouth, loin de Vitry, joué par les Tréteaux du Charrel (13).

Les compagnies adhérentes ont la possibilité de renouveler leur adhésion en ligne, via un compte personnel à la troupe. L'accès à votre compte se situe en page d'accueil du site www.fncta.fr, en haut à droite, en cliquant sur “Accédez à votre compte troupe”,

Accédez à votre compte troupe - Sur la page qui s'ouvre, saisissez dans le premier champ votre numéro d'adhérent, composé de 6 chiffres (ex : 00/0000), - Dans le champ suivant, saisissez votre mot de passe.

Vous avez perdu votre mot de passe ? - Cliquez sur “vous avez oublié votre mot de passe ?” pour créer un nouveau mot de passe, - Sur la page qui s'ouvre, renseignez à nouveau votre numéro de troupe - Dans le champ suivant, saisissez l’email du correspondant de votre troupe, tel que vous l’aviez communiqué la saison précédente. - Un nouveau mot de passe sera envoyé sur l’email du correspondant

Que trouve-t-on dans le compte troupe ?

Le CD Rhône en deuil Cet été le Comité Départemental du Rhône a perdu deux militantes, arrivées par des voies très différentes au théâtre amateur, mais qui avaient mis à son service la même énergie et la même foi. Nicole HAINGUE était arrivée à Lyon dans les années 1980 avec sa famille, chassée du Nord par la crise. Après une formation à la vente par des jeux de rôle dans sa profession, elle se passionne pour le théâtre et « saute le pas » en rejoignant le Théâtre Parts Cœur de Villeurbanne en septembre 1990. En 2002 elle se lance dans la mise en scène et avec quatre autres comédiennes elle monte Armistice au Pont de Grenelle. Toujours gaie, vendeuse infatigable de programmes, elle était de toutes les organisations dans sa troupe et aussi au sein du CD pour les rencontres départementales. Après un brutal AVC en mai, elle a vaillamment lutté jusqu’au 18 juin où elle nous a quittés. Henriette JASPARD avait commencé son engagement dans la culture populaire dès 1940 où elle fut nommée secrétaire du quartier général des Scouts de France. Elle fut ensuite aux côtés de son mari Alex pour animer le centre Saint-Exupéry à Villeurbanne, créer la Troupe Castellane à Caluire puis le Comité Départemental du Rhône de la Féctaf, devenu la FNCTA en 1975, et enfin le Festival de Théâtre Amateur de Caluire. En parallèle, elle cultivait sa deuxième passion, le chant, en participant activement au mouvement choral « A Chœur Joie ». Et, tout en élevant ses trois garçons, elle animait l’association La Porte Ouverte pour l’écoute des personnes en détresse. Elle nous a quittés fin août au seuil de son 90ème anniversaire. Toutes les deux se seraient reconnues dans ces mots prononcés à la fin de la cérémonie d’incinération de Nicole : « Vive le théâtre, vive la vie ! ».

- Une fois connecté, vous pourrez procéder au renouvellement de votre compagnie en cliquant sur “Réadhésion”. La procédure est simple et comprend 4 étapes. 1/ Etape 1 : Renseignements administratifs. 2/ Etape 2 : Gestion des licenciés. 3/ Etape 3 : Assurances et autres souscriptions. 4/ Etape 4 : Récapitulatif avec calcul automatique des cotisations. A la dernière étape, le bulletin de renouvellement récapitulatif doit être imprimé et doit nous être renvoyé par courrier avec le règlement correspondant. Votre adhésion ne sera effective qu'après réception de ces éléments et validation par la FNCTA.

- Vous compte troupe vous permet également de : • suivre l'état de vos souscriptions, • télécharger votre attestation d'affiliation, • modifier les coordonnées de votre compagnie et de vos licenciés, • souscrire de nouvelles licences et/ou assurances, • télécharger le formulaire de demande d'autorisation SACD.

Guy-Michel Carbou, Président adjoint de la FNCTA, Chevalier des Arts et des Lettres Guy-Michel Carbou vient de se voir décerner par Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, le grade de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres au titre de la promotion de septembre 2012. L’ordre des Arts et des Lettres a été crée le 2 mai 1957, en vue de récompenser et d’encourager les activités dans le domaine des Arts et des Lettres. [ octobre 12 ]

5


Répertoire  Un Week end d’été à Bussang Un grand théâtre en bois entouré de prés au cœur des Vosges. Une création nouvelle chaque année jouée de mi-juillet à fin août et réunissant sur scène 1/3 de professionnels et 2/3 d’amateurs. Le fond de scène s’ouvre sur la forêt et cet instant très attendu dans le spectacle ajoute à la magie du lieu. S’il existe le pays du théâtre enchanteur ce doit être Bussang. Le théâtre du peuple de Bussang créé en 1895 par Maurice Pottecher a su traverser les années comme passeur de culture. Et nous avons trouvé une place, nous la FNCTA, dans cette manifestation. Depuis 4 ans la FNCTA et le théâtre de Bussang organisent une rencontre avec des auteurs de théâtre « vivants » et « écrivants ». Cette année 60 stagiaires, comédiens amateurs venant de toute la France de Lille à Saint-Raphaël ont eu le privilège de rencontrer Stanislas Cotton, Sedef Ecer, Carole Fréchette, Koffi Kwahulé, Pierre Pelot, Luc Tartar. Voilà comment ça se passe : par tirage au sort on nous attribue un auteur et nous avons l’immense plaisir de travailler toute la journée avec lui sur un texte qu’il a écrit tout spécialement pour l’évènement. Le soir les 6 groupes présentent une lecture mise en espace sur la scène même du théâtre. Le travail était exigeant, le spectacle de très grande qualité. Le lendemain, dans le pré devant le théâtre nous faisons plus ample connaissance avec les auteurs et l’après midi ensemble nous découvrons le grand spectacle de l’année, Caillasses, texte de Laurent Gaudé mis en scène par Vincent Goethals, le directeur du Théâtre du Peuple. Tout est bien à Bussang, le lieu, le travail, le chalet où nous logeons, les repas que nous prenons ensemble. Alors laissez l’année prochaine une petite place dans votre emploi du temps ; dernier week end de juillet découvrez le Théâtre du Peuple et participez à cette rencontre passionnée et amicale. Eve Lamarche

Les auteurs présents  Carole Fréchette D’abord formée comme comédienne à l’École nationale de théâtre du Canada, Carole Fréchette a fait partie du Théâtre des Cuisines jusqu’au tournant des années 1980 ; elle y a participé à la création de trois spectacles. Parallèlement, elle a touché à plusieurs facettes de l’activité théâtrale : enseignement, organisation de festivals, critique, etc. Elle se consacre à l’écriture depuis une quinzaine d’années. Ses pièces, traduites jusqu’à maintenant en quinze langues, sont jouées un peu partout à travers le monde. Tous ses textes de théâtre ont par ailleurs fait l’objet de lectures publiques et plusieurs d’entre eux ont été produits à la radio en France, en Belgique, en Suisse et en Allemagne. En 2002, la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) lui décernait à Avignon le Prix de la Francophonie pour souligner son rayonnement dans l’espace francophone ; elle recevait la même année à Toronto le Prix Siminovitch, la plus importante récompense en théâtre au Canada. Enfin, sa pièce Le collier d’Hélène lui méritait en 2004, en France, le Prix Sony Labou Tansi. 6

[ octobre 12 ]

 Stanislas Cotton Belge, né en 1963, Premier Prix d'Art dramatique au Conservatoire de Bruxelles, Stanislas Cotton a travaillé durant une douzaine d'années comme comédien au sein de la mouvance des jeunes compagnies. Sa participation active au mouvement des “Etats généraux du Jeune Théâtre” a certainement nourri son écriture d'une dimension sociale et politique. Il a participé au sein de RépliQ - association d'auteurs qu'il présida en 1997 et 1998 - à plusieurs initiatives visant à promouvoir l'écriture contemporaine Depuis le début des années 90, il se consacre entièrement à l’écriture dramatique. De nombreuses pièces de son répertoire ont été créées, notamment Le Sourire de Sagamore pour laquelle il a obtenu en 2003 le Prix André Praga de l’Académie de langue et de littérature de Belgique, Les dents, Appoline Lonlère à Rome, La révolution et autres petits drames, Le rapport des enfants sur l’état du monde, L’humanité plage, Si j'avais su j'aurais fait des chiens, Le ventre de la baleine, Elles -alphabet, Cabaret de Mars, La Dictée… Il a obtenu l'aide à la création du Centre National du Théâtre en 2008 pour Si j'avais su j'aurais fait des chiens. Il a été l'auteur engagé par le Théâtre de l'Est Parisien pour la saison 2008/2009.


 Sedef Ecer Née à Istanbul, romancière, auteur dramatique, scénariste, traductrice et journaliste, Sedef Ecer pratique plusieurs formes d'écriture en turc et en français. Comédienne, elle a joué dans plus de 20 longs métrages, des téléfilms et des pièces de théâtre dont Fils de lumière... sous la direction d'Amos Gitaï dans laquelle elle a donné la réplique à Jeanne Moreau. Elle a reçu des prix ou des nominations d'interprétation en Turquie et en Suisse. Elle a écrit plus de 500 billets d'humeur, chroniques et articles, des émissions de radio et télévision pour les médias turcs et français, ainsi que des fictions, documentaires et un roman traitant tous de sujets politiques. Elle a aussi essayé des nouvelles formes comme des “micro fictions” ou des “conversations e-mails”. Elle a commencé à écrire en français en 2008. Publiée par les éditions de l’Amandier, lauréate CNT et premier prix des Rencontres Méditerranéennes, Sur le Seuil, sa première pièce en français a été créée en 2009 et a tourné en France, en Turquie et en Suisse tout au long de l'année 2010.

Auteur dramatique, romancier, comédien, a été boursier à plusieurs reprises du Ministère de la Culture, du Centre National du Livre et de la région Ile-de-France. Il est l’auteur d’une vingtaine de pièces de théâtre, parues aux Editions Lansman et aux Editions Théâtrales. Il a été auteur associé au Théâtre d’Arras de 1996 à 2006. Luc Tartar est également l’auteur de deux romans, Le marteau d’Alfred, et Sauvez Régine, parus aux Editions de l’Amandier. www.luc-tartar.net

 Koffi Kwahulé

C. B.

Géant de la littérature populaire, auteur de près de deux cents romans, Pierre Pelot est né dans les Vosges en 1945. Passionné de western, il débute dans la bande dessinée avant de publier son premier roman en 1965. Il crée le personnage de Dylan Starck, qui réapparaîtra dans nombre de ses textes. Protéiforme, son talent s’exprime aussi bien dans le domaine de la science-fiction que dans celui du polar, du fantastique, de la littérature générale et pour la jeunesse. A partir des années 70, il publie des romans de sciencefiction proches de l’esprit d’un Philip K. Dick et marqués par un esprit contestataire assez affirmé. On pourra retrouver un florilège de ceux-ci dans le recueil Delirium Circus. Pierre Pelot est l’auteur de nombreux livres aux éditions Denoël. On pourra citer notamment son chef-d’œuvre, C’est ainsi que les hommes vivent, et la série de romans consacrée à la préhistoire Sous le vent du monde (quatre volumes) coécrits avec Yves Coppens. Par ailleurs, des romans de Pierre Pelot ont été adaptés sur grand écran (L’Eté en pente douce), et il travaille lui-même beaucoup pour le cinéma (la novellisation du Pacte des loups), la télévision ou le théâtre, et consacre un temps non négligeable à la peinture

 Luc Tartar

Arno Gisinger

 Pierre Pelot

Koffi Kwahulé est né à Abengourou (Côte d’Ivoire) en 1956. Formé à l’Institut National des Arts d’Abidjan, il complète sa formation de comédien à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Paris (Rue Blanche) tout en achevant un doctorat d’Études Théâtrales à l’université Paris III-Sorbonne. Traduites en une vingtaine de langues, ses pièces, notamment Bintou, Jaz, Big Shoot, P’tite-Souillure, Misterioso-119 et Brasserie sont créées en Europe, en Afrique, en Amérique latine, aux Etats-Unis et au Canada. Il est également nouvelliste et romancier.

Lecture publique au Théâtre du peuple en juillet 2012

[ octobre 12 ]

7


Répertoire  L’ouvrage de la manifestation « Gare aux amateurs » aux Editions de l’Avant-Scène A l’occasion de la manifestation au Théâtre du Rond Point les 26 et 27 octobre prochain, L’avant-Scène Théâtre édite un ouvrage regroupant toutes les pièces qui se joueront pendant deux jours. Sept auteurs écrivent une œuvre courte avec « lit ». Sept troupes venues de toute la France saisissent chacune un texte. Au Théâtre du Rond-Point, première institution à s’ouvrir de cette manière aux passions partagées des amateurs et des auteurs, naît ainsi un festival des écritures contemporaines vues par les troupes de théâtre amateur. L’état du monde, ici, le nôtre et maintenant. Mais cette fois-ci, ce sont les amateurs qui ouvrent le bal et les vannes d’une parole affranchie, débridée. Et, il y en a partout, ça crie, ça gicle, ça fait peur et froid dans le dos. C’est le monde comme il va et, via un lit, fouillé à coeur ouvert. Écritures sans contrainte ni pudeur, sans restriction économique, morale ou esthétique, sans diktat. Libres, exactement. Pierre Notte

 Jalie Barcilon Titulaire d’une maîtrise de lettres et d’un DESS de mise en scène, Jalie Barcilon est auteur et metteur en scène. Elle a publié plusieurs pièces de théâtre, et a obtenu le prix Beaumarchais à Théâtre Ouvert pour Art’Catastrophe. Proche des plateaux, Jalie Barcilon participe à des créations collectives en tant qu’auteur associé, tout en créant ses propres textes. En 2009, elle écrit et met en scène Just Like a Woman, un spectacle mêlant texte et rock. Sa dernière pièce, Road-Movie Alzheimer, est née d’un voyage en Égypte. Pour l’écriture de ce texte, elle a reçu une bourse du Théâtre de la Tête Noire et du Centre national du livre. Elle fonde la Compagnie Lisa Klax, dont la première création, RoadMovie Alzheimer, a eu lieu en janvier 2013 à la Scène Nationale Évreux Louviers.

Focus sur une pièce de l’auteur Art’ Catastrophe Editions Théâtre Ouvert Plus que sept jours pour édifier le musée de la Catastrophe, un projet du metteur en scène visionnaire, Gonzague Medelios. L’inauguration semble compromise. Tout le monde s’agite, la machine se dérègle, révélant les soucis intimes des uns et des autres au milieu d’un chaos général. Cette mise en abyme du théâtre se joue sur une note comique et devient l’objet d’un regard critique sur l’engagement de l’acte artistique. La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : Le code de la mer

Nicolas Hennette

 Stéphane Guérin

8

[ octobre 12 ]

Stéphane Guérin est l’auteur d’une dizaine de pièces. Il est également auteur de chansons et scénariste. Il est boursier du Centre national du livre pour sa pièce Tu t’en vas tout le temps. Messe basse est parue aux Impressions Nouvelles avec le soutien de l’Association Beaumarchais. Stéphane Guérin est également lauréat du prix

Théâtre 2012 de la Fondation Diane & Lucien Barrière pour Kalashnikov. En 2013, ce spectacle est créé au CDN des 13 vents à Montpellier et au Théâtre du Rond-Point dans une mise en scène de Pierre Notte.

Focus sur une pièce de l’auteur Kalashnikov (pièce à paraître en mai 2013) Collections les Quatre Vents Il y a le père et la mère qui attendent le retour du fils - pas tellement prodigue - d’Afghanistan. Il y a fait la guerre. Ça laisse des traces. Et lorsqu’on revient dans son foyer après avoir côtoyé l’horreur, les choses ont changé. Alors il repart vers une autre guerre, une quête identitaire. À l’assaut de l’ennemi intérieur. La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : King Size

 Jean-Daniel Magnin Pendant ses études de philosophie, Jean-Daniel Magnin invente des spectacles en appartement programmés par de grands festivals en France et en Europe. Puis il écrit une quinzaine de pièces créées au Théâtre de la Bastille, dans le In d’Avignon, à la ComédieFrançaise, à l’Opéra de Lille, au Théâtre du Rond-Point ou à l’étranger. Il prépare avec Jean-Michel Ribes le projet du Rond-Point, théâtre dont il est actuellement le directeur littéraire. Son premier roman vient de sortir aux éditions publie.papier : Le jeu continue après ta mort (Les Carnets secrets de Thout’ Nielsporte, prince des jeux en ligne).

Focus sur une pièce de l’auteur Opéra Savon Editions Actes Sud Papiers Opéra savon est une farce sur la tragédie du public, ce pauvre spectateur du monde auquel, insensiblement, nous nous voyons réduits. Nous en avons bien sûr conscience et cela ne fait hélas que renforcer un diffus sentiment d’impuissance. Cette farce est amicalement dédiée à ces chers Mohicans qui viennent encore suspendre quelques instants leur existence sur le velours rouge des fauteuils de théâtre. Elle vous concerne donc en priorité. La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : Le client roi


 Marie Nimier

 Christian Siméon

Depuis Sirène en 1985, Marie Nimier a publié une douzaine de romans aux éditions Gallimard, largement traduits aussi bien en Chine qu’aux États-Unis, en passant par le Viêtnam et l’Égypte : Anatomie d’un choeur, La Reine du silence (prix Médicis 2004), Les Inséparables, Photo-Photo… Elle écrit également des textes pour la jeunesse, des pièces de théâtre (publiées chez Actes Sud-Papiers) et des chansons (pour Juliette Gréco, Art Mengo, Clarika, Jean Guidoni, Enzo Enzo…). Sa première pièce, La Confusion, a été présentée au Théâtre du Rond-Point dans une mise en scène de Karelle Prugnaud.

Christian Siméon est sculpteur et auteur d’une quinzaine de pièces de théâtre, dont la plupart sont éditées à L’avantscène théâtre. De sa collaboration avec le metteur en scène Jean Macqueron vont naître Hyènes avec Michel Fau, La Reine écartelée, L’Androcée, Landru et Fantaisies. Suivront Les Eaux lourdes (bourse Beaumarchais), La Priapée des écrevisses, mise en scène par Jean-Michel Ribes, Théorbe porté à la scène par Didier Long, ou encore Radeaux, opéra mis en scène par Jean-Marie Lejude. Il a reçu le prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD en 2004, le Molière de l’auteur en 2007 pour la comédie musicale Le Cabaret des hommes perdus, récompensée également par le Molière du spectacle musical. En 2012, il reçoit le prix Durance du festival de Grignan pour lequel il a écrit La Vénus au phacochère.

www.marienimier.com

Focus sur une pièce de l’auteur La course aux chansons Editions Actes Sud Papiers

www.christiansimeon.com

Une jeune fille et un jeune homme sont en course pour la finale de La Course aux chansons, une émission de télévision dans laquelle il faut chanter pour gagner un tour du monde. Et s’ils faisaient en sorte de gagner tous les deux ? Cette finale sera pleine de rebondissements et les jeunes gens vont faire preuve de fantaisie, contre le manque d'imaginaire que propose la télévision.

Focus sur une pièce de l’auteur Le Cabaret des Hommes perdus Collections les Quatre-Vents « Entrez, mesdames ! messieurs ! Et surtout messieurs dames ! Entrez dans le Cabaret des hommes perdus ! Vous y trouverez un barman, un travesti et le Destin ! Vous entendrez des chansons ! Vous rirez! Vous pleurerez ! Et surtout vous rencontrerez Dick Teyer, jeune paumé qu’une “chasse aux pédés” a précipité ici ! Et vous assisterez à la très horrifique et très narquoise vie que le Destin, Dédé pour les intimes, a concoctée pour lui: une belle carrière cinématographique ! Porno star dans le X gay ! » Christian Siméon

La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : Les allongés

 Nicole Sigal

www.nicole-sigal.com

Focus sur une pièce de l’auteur Joyeuse année toute l'année / Sans lui Editions de l’Amandier/ Le bruit des autres Joyeuse année toute l’année est une pièce qui prend tous les risques : on y parle de théâtre, de déchéance et de mort, à travers la confession d’une comédienne « tombée en désuétude ». Le spectateur ne sait plus ce qui va mal : le théâtre ou la société ? Il y a fort à parier que les deux sont liés. Sans lui tire à boulets rouges sur l’éternelle imbécillité des prudents et des lâches, de ceux qui confondent l’amour avec la possession. C’est féroce, et tellement plein d’amour : un mélange de cruauté et de bonté très rare. La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : L’autre scène

La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : Mathilda

 Carole Thibaut

Geoffroy Demarquet

Nicole Sigal est écrivain, comédienne et peintre. Après des études de lettres et l’École de théâtre Jacques Lecoq, elle suit une formation aux Ateliers BeauxArts de Paris. Depuis 2000, ses romans sont édités aux éditions Denoël et de l’Amandier. Ses pièces sont jouées et publiées également aux éditions de l’Amandier, La Fontaine, Le bruit des autres, Crater et Alna. Nicole Sigal a été lauréate du CNL en 2001, 2005 et 2009. Elle a été en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 2002, 2003, 2005, 2008 et 2010. Elle a également bénéficié d’une bourse de résidence du conseil régional d’Île-de-France en 2008, ainsi que de la bourse à la création du conseil général du Val-de-Marne en 2004.

Auteur, metteur en scène et comédienne, Carole Thibaut est directrice artistique de la Compagnie Sambre et artiste associée à différents théâtres de Paris et de la banlieue. Après avoir mis en scène des oeuvres classiques et contemporaines, elle crée ses propres textes depuis 2006 : dernièrement Fantaisies – L’idéal féminin n’est plus ce qu’il était, spectacle qu’elle écrit, met en scène et interprète, puis Les Petites Empêchées – Histoires de princesses, créées au TEP en 2011, et enfin L’Enfant – Drame rural, créé au Théâtre de la Tempête en 2012. Elle a reçu de nombreux prix dont celui du Nouveau Talent théâtre de la SACD en 2009. www.compagniesambre.org

Focus sur une pièce de l’auteur L’enfant – Drame rural Editions Lansman L’apparition d’un nourrisson trouvé sur le seuil d’une ferme va bousculer la vie quotidienne d’un village et agir sur chacun et chacune comme un révélateur. Il ne se trouvera personne qui accepte de s’occuper de l’enfant, ne serait-ce que quelques jours… Au milieu de la suspicion, des rumeurs, de la résurgence du passé, le nouveau-né va passer de mains en mains… Les vies des treize personnages en jeu s’entrelacent ainsi à celle de l’enfant, s’entrechoquant en micro-séismes, jusqu’à l’acte transgressif qui condamnera, par ricochets, le village tout entier à la destruction. La pièce jouée au Théâtre du Rond-Point : Nous d’une autre [ octobre 12 ]

9


la page des L A V I T S E F WORLD ARTS G IN M R O F R E P ’S N E R D OF CHIL IN TOYAMA 2012 Les Acidulés est le nom d’une troupe de 5 jeunes filles âgées de 16 et 17 ans en Ille-et-Vilaine. Elles ont été sélectionnées pour participer au festival international de théâtre jeune amateur qui s’est déroulé du 31 juillet au 5 août 2012 à Toyama (Japon). Elles ont présenté leur spectacle Toc’s adapté de différents textes de Daniil Harms, mis en scène par Christine Defay. 20 pays ont participé à ce festival.

Par la prés en comité exéc te nous vous inform utif du « ons que le Children’s wo Performing rld Festival of aura lieu Ar ts in Toya du 31 juil ma 2012 » le votre grou qui pe « les Ac t au 5 Août 2012 in vi Festival idulés », à particip te er au

Les Acidulés

Ensuite il y a eu l’organisation, depuis janvier je communique avec les organisateurs du festival pour régler notre venue : - Plan de feu - Décors et accessoires à fabriquer sur place - Nombre de personnes à venir - N° des passeports -… Il a fallu de nombreux mails pour tout mettre au point, il faut dire que le festival est une énorme machine et que nos amis japonais doivent gérer un grand nombre de compagnies. Nous étions fin prêts en juin et voici les gagnants : - Les 5 actrices - 2 techniciens lumière - Responsable et suivi du son - Metteur en scène - Traductrice Soit 10 personnes en tout (le festival accueille au maximum 12 personnes par troupe). Ouf tout est bouclé mais quelle organisation !

10

[ octobre 12 ]

Après la jo ie il y a eu la préparati on Tout d’abord trouver un moyen de fi sur le monta nancer le vo yage. Je pass ge de dossier e qu ’il a fa ll u réaliser p des de subv our les dem ention dont anvoici les rép onses : - Conseil G énéral 35 : subventionne - Conseil R que les profe égional : vo ssionnels tre projet es t aidons les p très intéress ant mais no rojets qui se us font sur le nous sommes territoire (d ep présents su ui s 2 0 a ns r le territoire - Etat : ap !) rès de nombr euses péripét Seules les co ies ce fut un llectivités lo refus !!! cales nous ont aidés : commune d communaut e La Guerc é de he, Mairie s et l’assoc encadre : l’E iation qui SCM. nous Nous avons aussi obtenu des aides d investissemen e privés et su t des actrice rtout un fort s et d e leurs parent d’un repas s (organisa avec plus d tion e 150 conv ives, vente d donnée, vent e gâteaux, ra e de km…) qu ni nous a per voulue pour mis de réun régler le vo ir la somm l de Paris à e Tokyo.

Arrivée à l’aéro port de Toyama


jeunes comédiens PRESENTATION DU FESTIVAL Le “world Festival of Children’ s Performing Arts” est organisé tous les 4 ans et presidé par Mr IZUMI YOSHIDA, il se dé roule à Toyama sur la cô te ouest du Japon entre les Alpes japonaises et la mer du japon(400000 habitants), il accueille 20 troupes é trangè res et une vingtaine de troupes japonaises. Site de l’ association organisatrice : www.tiatf.or.jp

S p ec ta cl es

CONCLUSION SUR LE FESTIVAL Cette expérience est unique pour nous les adultes mais surtout pour nos 5 jeunes filles de 16/17 ans. Un souvenir inoubliable : Cette participation fut une occasion unique pour nos jeunes actrices : - Echanger avec des jeunes de différents pays - Découvrir une culture riche - Développer leur sens artistique - Perfectionner leur technique de jeu - Jouer devant un public nouveau - S’engager collectivement pour un projet - Motivation à poursuivre - Ouverture sur le monde…

ntiellement de la Japon étaient esse aditionnels, avec le r pa és os op pr Les spectacles des spectacles tr ouvant). ue ou du chant et danse de la musiq catastrophe de Fukushima (très ém tacles plus la t proposé des spec un temps fort sur les occidentaux on le ra né gé n ço fa D’une pes avec le travail des trou ier éc modernes. pr ap pu s ail des nous avon des USA et le trav » Malgré la langue an m y rr hu « pour le un coup de coeur ons compris que s. Slovaque cles mais nous av ta ec sp les us to vu le jeu (moderne Nous n’avons pas e d’« OVNI » dans le festival par rt so ué e ons jo le 3 août le nôtre était un (absurde). Nous av e xt te le r pa ) in et contempora 14h. nes à Takaoka à traduction devant 700 person st très bien passée il y avait une s’e mpliqué) et les La représentation l’absurde c’est co de ur po s ai (m is anglais et japona s d’images ès applaudies. . Nous n’avons pa s us to artistes ont été tr us no ur po endre de agnifique Une expérience m car il était interdit de filmer ou pr n tio ta en és de la repr photos.

ure Soirée de clôt

Et dans notre prochaine Lettre Action Jeunes, retrouvez le carnet de voyage des jeunes comédiens de EDERED en Turquie. Pour plus d’informations, écrivez-nous à chargedemission@fncta.fr

[ octobre 12 ]

11


QFormation QQQ Stage Corps, Voix et Mouvement : des outils pour les acteurs et les metteurs en scène Du dimanche 28 avril au jeudi 2 mai 2013 Encadré par Jérôme Pisani (metteur en scène et praticien de la méthode Feldenkrais) Le travail de la voix est un enjeu capital pour les comédiens. S’exprimer avec une richesse de nuances, de couleurs, d’intentions différentes dans un texte nécessite tout d’abord de prendre conscience de son instrument. Nous apprendrons donc à sentir toutes les parties du corps qui se coordonnent dans le geste vocal en jouant avec le souffle et les sons en utilisant la méthode Feldenkrais (prise de conscience à travers le mouvement) et des jeux d'improvisation vocale. Puis nous explorerons la méthode d’Anne Bogart, l’une des femmes metteur en scène et pédagogue les plus connues aux EtatsUnis qui a conçu une méthode de préparation et de formation de l’acteur extrêmement ludique et créative qui permet à chacun d’enrichir son jeu et de devenir plus autonome. Ce stage propose d’expérimenter, au travers d’improvisations individuelles et collectives les 9 étapes de cette démarche: • Les relations des acteurs dans l’espace • Le rythme • L’architecture (de l’espace et de l’acteur en rapport à l’espace) • L’écoute et la réponse kinesthésique • La forme du corps • Les gestes • La durée (d’un geste, d’une situation, d’une relation…) • La répétition (d’un geste, d’un rythme, d’une durée, d’un déplacement…) • Les structures de déplacement dans l’espace Progressivement, nous tenterons de traduire ces apprentissages dans différentes scènes du répertoire classique et contemporain afin de concrétiser ces notions dans le rapport au texte, au personnage, à l’espace. Vous découvrirez comment tous ces outils très ludiques peuvent réveiller votre créativité, votre originalité, vous permettre d’incarner vos personnages avec plus de force et de nuances, d’augmenter votre réactivité face à vos partenaires, d’enrichir votre palette vocale et votre répertoire de mouvements, de stimuler votre relation à l’espace, aux objets, au texte… Inscription avant le 10 février 2013 Les inscriptions sont prises dans l’ordre d’arrivée.

Participation : 400 € pour les licenciés. Pour les Animateurs-Intervenants, Relais Jeunes, Présidents d’UR et CD : sous réserve de l’accord de l’UR, la participation demandée est de 80 € pour le stagiaire et de 80 € pour l’Union. Le reste est pris en charge par la FNCTA nationale.

QFiche pratique QQQ Tarifs de perception de la SACD pour 2012-2013

Séances payantes

Séances gratuites

TARIFS FNCTA

TARIF GÉNÉRAL

(avec utilisation du bordereau rouge)

(troupes non fédérées)

Au delà de 803 € de recette par séance : 9,9 % des recettes de billetterie

12 % Minimum forfaitaire 98,85 €

En deçà de 803 € de recette par séance : Minimum forfaitaire 79,49 € Minimum forfaitaire 48,92 €

61,15 €

A noter : Lorsque la durée de l’œuvre est inférieure à 30 minutes, un abattement de 50 % est appliqué sur le minimum forfaitaire. Les sommes perçues au titre des droits d’auteur seront majorées, lors de la facturation, d’une TVA au taux de 7 %. Certains auteurs peuvent demander un taux de perception supérieur.

• En cas de non-respect des procédures de demande d’autorisation, une majoration est appliquée et aboutit aux tarifs suivants : - Pour une séance payante : 12 % des recettes de billetterie ou minimum forfaitaire de 95,39 €. - Pour une séance gratuite : minimum forfaitaire 58,70 € *depuis le 01/09/11, cette majoration est également appliquée en cas de non déclaration des recettes dans les deux mois qui suivent la représentation. En cas de non respect des procédures de demande d'autorisation ET de non déclaration des recettes dans les deux mois suivant les représentations, le tarif appliqué est de 120 €. Par ailleurs, en l'absence d'information sur le nombre exact de représentations données au moment de la facturation, la SACD facture trois représentations. 12

[ octobre 12 ]


Droits d'auteur / Demandes d'autorisation SACD : mode d'emploi  En droit français, les auteurs bénéficient de « droits moraux et patrimoniaux ». Cela signifie que vous devez demander une autorisation et fournir une rémunération pour toute utilisation de leurs oeuvres (tant qu’elles ne sont pas « tombées dans le domaine public »), y compris dans le cadre de représentations gratuites ou de lectures publiques. La SACEM, pour les oeuvres musicales, et la SACD, pour les oeuvres littéraires et théâtrales, gèrent ces droits pour leurs auteurs membres (les auteurs non membres étant à contacter directement, via leurs éditeurs). Pour vous aider dans vos démarches, la FNCTA joue un rôle d’intermédiaire entre vous et la SACD. À ce titre, les troupes affiliées à la FNCTA bénéficient de tarifs négociés. Par ailleurs, nous sommes là pour intervenir et vous conseiller à chacune de ces étapes* : Etape

Avis préalable (facultatif)

Quand

Par qui

Comment

Remarques et conseils

Certaines œuvres font l’objet d’exclusivités momentanées, voire d’interdictions. D’autres sont soumises à conditions. La liste de ces pièces au statut spécial est évolutive. Demander un avis préalable peut éviSur simple appel ou mail au siège de la FNCTA*, qui prend confir- ter de mauvaises surprises. mation auprès de la SACD. Attention : un avis préalable n’est pas une autorisation, juste une indication. S’il est favorable, faites suivre la demande d’autorisation dès que possible.

Au moment du choix d’une pièce

• Vous pouvez faire une demande pour une saison ou période : l’autorisation obtenue couvre toutes les représentations incluses ; il suffit ensuite de les déclarer (cf. Déclaration de spectacle).

La compagnie qui joue Demande d’autorisation

Au plus tard 2 mois avant la représentation

• Utilisez les « bordereaux rouges » de demande d’autorisation adres- • Effectuez cette démarche le plus tôt possible afin de pallier les sés à votre compagnie lors de son adhésion annuelle à la FNCTA. aléas des délais de réponse (par exemple, avant la mise en répétition). • Vous pouvez en obtenir d’autres exemplaires : • Etablissez un bordereau par spectacle et non par œuvre. Si un spec- sur appel ou mail au siège de la FNCTA* tacle est composé de plusieurs œuvres ou extraits, indiquez leur durée - par téléchargement dans l'Espace Licenciés sur www.fncta.fr et leurs auteurs respectifs, par exemple à l'aide du "Modèle de tableau • Une fois rempli, adressez le « bordereau rouge » au siège de la pour montage de textes" disponible sur www.fncta.fr (Espace FNCTA* (avec une enveloppe timbrée, libellée à votre adresse, pour Licenciés) ou sur demande. la réponse). • Si l’auteur est étranger, précisez le nom de l’adaptateur et/ou du • La FNCTA transmet à la SACD le jour même, après enregistrement traducteur. pour suivi. • La SACD attribue un numéro informatique à chaque spectacle. Il Attention : en cas d'interdiction de jouer, les représentations qui est à rappeler pour toute demande de prolongation ou de renseigneseraient malgré tout données seraient considérées comme un acte de ment complémentaire. Il sera également utilisé aux étapes de déclaration de recettes et de facturation (la FNCTA peut vous communicontrefaçon qui est sanctionné par la loi. quer ce numéro si vous l’avez égaré). • Les demandes d'exonération pour représentations caritatives doivent être jointes à la demande d'autorisation.

Déclaration de spectacle

En préalable de la représentation

Déclaration de recettes

Dans les 8 jours qui suivent la représentation

Paiement des droits

À réception de facture (sous 15 jours)

La compagnie qui joue**

Il convient de déclarer les dates et lieux des représentations auprès • Retrouvez les coordonnées des délégations régionales SACD sur : de la délégation régionale SACD du lieu où celles-ci se dérouleront. http://www.sacd.fr/Les-delegations-regionales.24.0.html

La délégation régionale SACD du lieu de la représentation envoie au • Attention : si vous n'avez pas reçu ce bordereau, faites en la demanpayeur des droits indiqué lors de la déclaration de spectacle un borde ou déclarez vos recettes sur papier libre à l'issue des représentadereau de recettes à compléter et à lui retourner dans les 8 jours suitions. vant la représentation.

le payeur des droits

• Les demandes d’autorisation et les déclarations de spectacle enclenchent les processus de facturation. Tout report ou annulation de La délégation régionale SACD du lieu de la représentation envoie au représentation doit donc être signalé à la FNCTA* et à la délégation régionale SACD concernée. payeur des droits une facture pour paiement. • Les délais de facturation pouvant être longs, provisionnez le montant des droits d’auteur de vos représentations.

*Votre interlocutrice au siège de la FNCTA pour toutes les questions relatives aux droits d’auteur est Sophie Gascon. Vous pouvez la joindre du lundi au vendredi, de 9 h à 13 h, au 01 45 23 36 46, ou lui écrire au 12 rue de la Chaussée d’Antin - 75009 Paris, ainsi qu’à l’adresse e-mail secretariat@fncta.fr ** Il appartient à la troupe qui joue, en tant que titulaire de l’autorisation, de faire la déclaration de spectacle, y compris quand elle n’est pas le responsable du paiement des droits d’auteur (paiement mis à la charge d’un festival ou d’un organisateur local). En parallèle, dans ce dernier cas, le responsable du paiement des droits d’auteur peut également faire une déclaration de spectacle.

 Dans le cas des festivals et rencontres Votre troupe joue dans un festival ? Vous devez : • Fournir une autorisation à jour aux organisateurs, qui sont tenus d’en vérifier la validité. Nous vous conseillons de vérifier en amont que les organisateurs prennent en charge les droits d'auteur.



• Faire la déclaration de séance auprès de la délégation régionale SACD du lieu de représentation. En tant que titulaire de l’autorisation, il vous appartient de faire cette déclaration, y compris quand vous n’êtes pas le responsable du paiement des droits. • Vous jouez au Festival d'Avignon : la tarification appliquée est celle des professionnels. Le service amateur de la SACD ne traite pas les demandes pour Avignon. Vous devez donc remplir directement le formulaire de demande d’autorisation «Avignon off» disponible dans l’espace «téléchargement», rubrique «Spectacle Vivant» du site Internet de la SACD (www.sacd.fr).

Vous organisez un festival ? Une manifestation ? Vous devez : • Vérifier la validité des autorisations des spectacles sélectionnés pour les dates et lieux de votre festival. • Vous pouvez également adresser à la délégation régionale SACD du lieu de la manifestation un dossier de déclaration de festival* comportant : - les informations relatives au festival (intitulé, lieux, dates, coordonnées organisateur et payeur des droits), - un récapitulatif des spectacles (titre, auteur, troupe, affiliation FNCTA -n°- ou non, numéros de dossier SACD pour chaque autorisation) - les copies des autorisations SACD (si possible). *Pour vous aider à élaborer ce dossier, un modèle est disponible sur le site www.fncta.fr (Espace Licenciés) ou sur demande au siège. [ octobre 12 ]

13


Fiche de lecture

945

Q David LESCOT

[ ÉDITIONS THÉÂTRALES ]

3 garçons ou 3 filles ou 3 femmes, une dizaine d’adultes

1h

- Le s Jeune s Style général : Une pièce sur l’adolescence, ce moment de la vie où tout semble plus intense, plus romantique, plus tragique, plus idéaliste. Une pièce sur la starification fulgurante des jeunes gens pleins de talent et sur le basculement, tout aussi rapide, dans l’oubli. Rencontre, formation, initiation, ascension, manipulations, explosions, déchéance : un succédané d'adolescence, à moins que ce ne soit encore l'enfance. Argument : Trois préadolescents créent leur groupe de rock, Les Schwartz. Simultanément, à leur propulsion au rang d'ados superstars, on assiste au succès tout aussi éphémère qu'inexplicable de trois préadolescentes : Les Pinkettes. Une démonstration pétaradante du moteur de la jeunesse, toujours au bord de l'explosion où le texte et la musique s’enchaînent et se mêlent sans relâche. Personnages : David Lescot indique que les mêmes comédiens interprètent les 3 rôles, masculins et féminins, révélant l’identité mouvante d’un âge de tous les possibles. Décor : A vous de vous lancer… Remarque : « L'adolescence, maintenant que j'en suis sorti (du moins officiellement), je la regarde comme un monde en soi. Elle m'apparaît comme une fiction à elle toute seule, une sorte de conte fantastique avec ses codes indéchiffrables, son langage hermétique, ses phénomènes paranormaux, ses personnages aux corps étranges, hybrides, mi garçonsmi filles, son mélange inimitable de bêtise et de génie. La vie à l'intérieur de ce monde semble plus intense, plus romantique, plus tragique. En cela, l'adolescence est sans doute un bon sujet pour le théâtre. » David Lescot

947

Style général : En donnant à sa pièce le titre de Blue-S-cat, Koffi Kwahulé revendique haut et fort le modèle du jazz. Le texte évacue ici tout dialogue parlé et toute trame narrative. Entre la femme et l'homme, isolés du monde extérieur dans un ascenseur immobilisé, il n'y a que le silence. Mais ce silence a ici un rôle dramaturgique fondamental : son “apparition” déchire “la bulle” confortable dans laquelle les deux personnages se trouvaient, heureux, indifférents l'un à l'autre et silencieux Argument : Un homme et une femme dans un ascenseur. Lorsque l’ascenseur s’arrête soudain, la femme est confrontée à une situation qu’elle ne contrôle pas et qui lui est insupportable. Incapable d’assumer son propre désir face à cet homme avec qui elle partage cette forme d’intimité particulière, elle préfère se replier dans la peur de l’autre. Une peur qui, peut-être, la conduira au meurtre. Une comédie aux rythmes du scat. Personnages : Ces personnages n'ont aucune épaisseur psychologique et se résument à leurs obsessions. Ce ne sont pas des corps-signes, mais plutôt des corps-notes, des corps figés dans la musique répétitive et obsédante de leurs angoisses, selon l’auteur, et leurs paroles se déploient entre l'articulé et le chant pur. Décor : Au centre de la scène, posé au sol, un rectangle blanc flotte dans l'obscurité de la salle. L'exiguïté du carré de lumière convoque nécessairement un jeu à l'économie, avec quelquefois des gestes à peine perceptibles. « Mes pièces, pour la plupart, ont été conçues pour être jouées sans “décor”, même si à la lecture le “lieu” semble y avoir une présence incontournable. Aucun élément ne viendra par conséquent, même symboliquement ou métaphoriquement, rappeler l'ascenseur. La lumière “géométrique” (carré ou Kwahule Koffi rectangle) habillera la solitude de ces deux trajectoires. » Remarque : Pièce de la lenteur, Blue-S-cat est aussi celle de la vitesse. Ces moments d'excitation incongrue où les corps et la parole s'emballent, viennent, par contre-chant, exhiber le silence et la lenteur.

Fiche de lecture

Q Vincent KLINT

Q Serge VALLETTI

1 h 30

1 h 30

[ NON ÉDITÉ ]

11 hommes - 7 femmes + figurants

948

[ ÉDITIONS DE L’ATALANTE ]

11 hommes - 4 femmes (adaptable)

- Air Europa -

- Reviennent les Lucioles -

Style général : Grande fresque, poème de la lutte, chant des volontaires, Air Europa oppose l'accomplissement irrésistible du désir au refus de la désillusion.

Style Général : Une comédie, adaptée, transposée et actualisée des « Grenouilles » d’Aristophane

Argument : les mirages d’un village africain dont le chef a échoué, vingt ans auparavant, dans sa mission de rétablir une vie économique. Les jeunes émigrent donc sur de pauvres et dangereux esquifs après avoir détruit leurs papiers, et se font emprisonner et tabasser. Un homme aveugle qui a réussi à se former en Europe est en passe de terminer l’installation d’un réseau internet dans ce village avec l’aide des Chinois et l’assistance d’une jeune secrétaire fille du chef, dont il est amoureux. Cette jeune fille obtient un diplôme qui devrait lui permettre d’émigrer en Europe selon le souhait de son père ; il pense qu’ « une femme qui réfléchit trop ruine les efforts de toute une vie ! ». Mais elle partage l’amour de son patron et souhaite rester au pays. Personnages : 18 personnages Décor : Mission impossible peut-être… Remarque : Il y a l'Afrique, le poids du climat, la chaleur, le désert, l'océan, premiers acteurs du drame. Cœur et poumons de l'histoire qui donnent chair à quatre destins : un jeune homme sur les routes clandestines du Nord, un aveugle dans le cœur duquel chantent une femme et un pays, une foule assise à l'ombre d'un grand fromager attendant la pluie, une femme belle comme un soleil ou une révolte. Un projet fou pour une compagnie passionnée. Air Europa a obtenu l’Aide à la Création du CNT en 2011. Disponible auprès des Centres Ressources FNCTA.

14

1 homme - 1 femme

- Blue-S -cat -

(suivi de “On refait tout” et “Réfection”)

L e co m i t é d e le ct u re a a imé

946

Q Koffi KWAHULE

[ EDITIONS ACTES-SUD PAPIERS ]

1 h 30

Fiche de lecture

[ octobre 12 ]

Argument : Dionysos, Dieu de la fête et des spectacles, se désolant de ne plus avoir l’occasion de voir de bons films, entreprend un voyage aux Enfers pour aller rechercher Fédérico Fellini (dans « Les Grenouilles » c’est le poète Euripide que veut ramener Dionysos). Il est accompagné dans ce voyage par son fidèle porteur Le Goby (Xanthias chez Aristophane). Leur épopée qui dure le temps de la représentation théâtrale les fait passer par tous les rapports maîtres/esclaves qu’on puisse imaginer. On pense à Don Juan et Sganarelle, mais aussi à Astérix et Obélix ! La première partie de la pièce relate ce voyage émaillé de diverses rencontres fantastiques et drôles (Hercule, le Mort, le passeur Charon, les Batraciennes, le Vigile, la mère Potard, Madame Platane, la Servante…). La deuxième partie, et plus précisément la dernière scène, est un débat entre Fellini et Pasolini arbitré par Pluton (Aristophane avait imaginé un duel entre Euripide et Eschyle). Et c’est finalement Pasolini qui reviendra sur Terre avec Dionysos. La pièce est commentée par un groupe de cinq cinéphiles (le chœur chez Aristophane). Personnages : 2 personnages principaux et de nombreux autres personnages, tous très intéressants à interpréter. Décor : Pas d’indications précises. On peut tout essayer, y compris de jouer plateau vide. Remarque : La pièce de Serge Valletti respecte scrupuleusement la structure de celle d’Aristophane. Cette adaptation est la quatrième réalisée par l’auteur qui s’est fixé comme objectif d’actualiser les 11 pièces de l’auteur grec.


Dernière s parutions théâtrale s Q L’avant-scène théâtre

Q Éditions théâtrales

N°1326

William SHAKESPEARE Roméo et Juliette

01 53 63 80 60 / contact@avant-scene-theatre.com

Pierre GUILLOIS Le Gros, la Vache, et le Mainate • 6 personnages (4h.- 2f.)

Paul et Xavier attendent un enfant. Alors que le second est sur le point d’accoucher, Tante Chose et Tante Schmurtz débarquent à la maison en espérant se rendre utiles. Mais rien ne se passe comme prévu : Xavier meurt en couches, laissant Paul démuni et un gros bébé orphelin. Paul a du mal à supporter son célibat, les beaux éphèbes (pompier, ambulancier, ouvrier, postier, livreur de pizza, amant…) défilent à la maison et aiguisent l’appétit des deux vieilles. Surtout, la pièce elle-même est perturbée par les incidents techniques et l’humeur des acteurs, malgré tous les efforts d’un metteur en scène au bord de la crise de nerfs. N°1327

Sébastien THIERY Comme s’il en pleuvait • 4 personnages (2h.- 2f.)

Un soir, Bruno et Laurence trouvent un billet de cent euros dans leur salon. Puis plusieurs. Des liasses de billets viennent chaque jour envahir leur appartement, comme s’il en pleuvait ! D’abord intrigués, puis paniqués par cet argent tombé du ciel, ils se retrouvent rapidement confrontés à leurs divergences de comportements et à leurs frustrations enfouies. Quand un voisin paranoïaque et armé, qui prétend avoir été volé, frappe à leur porte, Bruno et Laurence basculent dans la folie… N°1331

Florian ZELLER Le père • 6 personnages (3h.- 3f.)

Anne essaie tant bien que mal de s’occuper d’André, son père, que sa mémoire défaillante rend de plus en plus dépendant. Les aides-soignantes qui se succèdent auprès de lui, découragées par son caractère irascible, ne lui sont d’aucun secours. Les souvenirs du père se disloquent peu à peu. Tout se brouille autour de lui, les lieux entre eux, les êtres aimés avec les inconnus. Au soir de son existence, son égarement l’emprisonne de plus en plus dans une irréversible solitude.

Collection Quatre-vents Christian SIMÉON La Vénus au phacochère • 5 personnages (2h.- 3f.)

En 1896, Thadée Natanson, fondateur de La Revue blanche, déclenche une grave crise dans le couple qu’il forme avec son épouse, la resplendissante pianiste Misia, égérie du Tout-Paris de la Belle Époque et modèle de Lautrec, Vuillard, Renoir, lorsqu’il publie l’article de Strindberg intitulé « De l’infériorité de la femme ». Quelques mois plus tard, à la première d’Ubu roi, Misia rencontre le très vulgaire et richissime Alfred Edwards, l’homme qui respire les femmes. Dès lors Misia se retrouve écartelée entre Thadée et Edwards, entre l’idéaliste et le cynique, entre l’homme aux idées et l’ogre aux parfums.

Florian ZELLER Théâtre 1 Le manège

01 56 93 36 70 / info@editionstheatrales.fr

• 25 personnages (21h.- 4f.) + chœur et figurants

Les amants de Vérone ne sont pas que l'image d'une passion, ils sont aussi la raison d'une nouvelle civilisation : celle issue d'un long processus, de l'amour courtois à l'humanisme de la Renaissance, où la loi des pères est bafouée par la sublimation de l'aimé(e). La pièce de Shakespeare est un creuset bouillonnant de paroles et de corps chauffés à blanc, où la guerre n'est pas qu'entre les Capulet et les Montaigu, mais d'abord entre le discours de l'arbitraire et la révolution des sentiments.

Suzanne LEBEAU Petite fille dans le noir • 8 personnages (2h.- 3 femmes, 1 fillette, 2 adolescentes)

Jeunesse. C'est l'histoire de Marie, 35 ans aujourd'hui, mais qu'on voit aussi à 8 et à 15 ans, dans un dialogue où le temps se fige, s'accélère, revient en arrière. Huit ans, c'est l'âge de l'insouciance, de l'enfance heureuse. Mais quand l'amour du père dérive et viole l'intimité de la petite fille, la vie est marquée à jamais. L'oubli et le pardon sont difficiles à ancrer. Quinze ans, c'est l'âge de la révolte, et Marie se révoltera pour rallumer la lumière et chasser l'obscurité dans laquelle elle était plongée. Cela permettra à Marie adulte de repartir, de se reconstruire...

Dominique RICHARD Les cahiers de Rémi • 17 personnages

Jeunesse. Grosse patate, Rosemarie, Hubert… autant de personnages de la saga des âges transitoires de Dominique Richard. Rémi, le souffredouleur, grandit aussi. À 11 ans, il a l'âge du passage à l'adolescence, ses décalages, ses doutes et ses petits bonheurs. Et c'est aussi le temps des amours que Rémi découvre avec cet ami si sensible et fort à la fois. Au milieu des conjugaisons et du calcul mental, les cahiers de Rémi deviennent partition de jeu, balades imaginaires, matière à rêves.

Q L’Œil du Prince

www.oeilduprince.com

Luc GIRERD Chacun son étoile • 8 personnages (4h.- 4f.)

Sur la terrasse d'un hôtel de luxe, la soirée mouvementée de quatre clients dont l'aisance financière n'efface pas les divergences d'intérêt. Surtout lorsqu'ils doivent subir l'irruption illégale d'une Rmiste venue offrir une glace à sa fille de dix ans, dans cet établissement très au-dessus de ses moyens.

Claude MERCADIÉ Ute Kayser ou l’Improbable pardon • 3 personnages (1h.- 2f.)

Quelque vingt ans après la guerre, Ute Kayser tient, avec sa fille, une petite auberge dans la campagne allemande. Elles y mènent une vie triste et solitaire. Mais l’arrivée de Jacques Monnier va faire ressurgir le passé douloureux de cette femme, victime d’un viol auquel le Français avait participé. L’ancien soldat est venu lui demander pardon, mais Ute, meurtrie au plus profond d’elle-même saura-t-elle faire le deuil de sa colère et calmer la blessure, par amour pour sa fille ?

• 4 personnages (2h.- 2f.)

Un ex qui s’incruste, reçoit sa nouvelle amoureuse, un fiancé qui se présente en avance, et tout se met à tourner : dans Le Manège, chacun prend la place de l’autre à tour de rôle dans des relations amoureuses devenues interchangeables.

L’autre • 3 personnages (2h.- 1f.)

Elle et Lui doivent se rendre à l’évidence : malgré les règles draconiennes qu’ils s’étaient imposés, leur amour n’a pas survécu à la vie de couple. Les voici confrontés à l’échec, à leurs solitudes respectives, et à cet Autre qui accompagne leur ennui, leurs silences, leur jalousie et leurs infidélités.

La Mère • 4 personnages (2h.- 2f.)

La Mère a tout donné pour sa famille. Puis le Fils et la Fille sont partis, le Père s’apprête à faire de même, et elle se retrouve seule, abandonnée de tous. Quand, à la suite d’une rupture amoureuse, son aîné revient passer quelques jours à la maison, elle se ranime et brûle une dernière fois avant son anéantissement. Dans le même ouvrage, retrouvez : Si tu mourais…, Elle t’attend, La vérité.

Q Librairie théâtrale

01 42 96 89 42 / www.librairie-theatrale.com

Terence TARPIN L’étrange Miss Hurley de Bridge Tottle et son râteau • 8 personnages (5h.- 3f.)

Cette pièce est un OTNI : un Objet Théâtral Non Identifié… Pendant près d’une heure, des personnages qui sont à la fois tout le monde et personne échangent des mots qui s’entrechoquent, qui s’imbriquent, qui se diluent… Tout cela est affreusement drôle et joyeusement tragique…

Victorien SARDOU et Émile MOREAU Madame Sans-Gêne • 36 personnages (18h.- 18f.) et 12 figurants

Madame Sans-Gêne, Maréchale Lefèbvre, duchesse de Dantzig, a connu la pauvreté et se souvient du temps où elle était blanchisseuse. À la cour de Napoléon, ses manières et son franc-parler choquent la Reine Caroline, et la Princesse Élisa, qui veulent faire oublier qu'elle vient du peuple. Elle va trouver un allié inattendu en la personne du Ministre de la police. Sa loyauté et son impertinence vaincront Napoléon.

Georges FEYDEAU Tailleur pour dames • 10 personnages (4h.- 6f.)

Pour cacher un début de liaison avec une de ses clientes, le docteur Moulineaux se lance dans une cascade de mensonges, pirouettes et dissimulations face à sa femme, sa belle-mère, le mari de sa maîtresse, l'amante de celui-ci qui fut jadis la sienne. A force de rebondissement tout se termine à la satisfaction générale. Chacun retrouve sa chacune.

Jean LARRIAGA Amour et gymnopédies • 4 personnages (2h.- 2f.)

Quatuor à cordes et à discordes : le jour où Iris présente Laurent à ses parents, Jean et Catherine, pour leur annoncer leur mariage, les seniors leur annoncent qu’ils divorcent ! Projet contre projet, les suites croisées durent trois ans.

Q Art Et Comédie

01 42 96 89 42 / pa@artcomedie.com

Philippe DANVIN Le conseil de classe • 11 personnages (4f, 2h + 5 h ou f)

Dans une école secondaire, un conseil de classe va déboucher sur une situation explosive. Et la directrice mégalomaniaque, qui rêvait de doper ses élèves pour qu'ils gagnent un festival de théâtre, doit subir la vengeance de ses professeurs.

Jean DELL Un stylo dans la tête • 6 personnages (3h.- 3f.)

Victor Aubrac est un auteur de théâtre à succès. Pour sa prochaine pièce, il s'est inspiré de la vie de ses amis : un homo, deux sœurs névrosées, et l'ex de sa femme. L'annonce de cette pièce devait être une fête, ce sera un règlement de comptes.

Collection Côté Scène Anca Visdéi La patiente • 2 personnages (1h.- 1f.)

Une femme, un homme. Cette pièce est une aventure (presque policière) dans le langage. Comme la cure psychanalytique, comme l'amour à l'état naissant. C'est une vraie histoire d'amour. C'est donc une histoire d'interdit. C'est une comédie romantique. Catherine, trentaine dynamique, milieu artistique, un mari et deux enfants très remuants, se croit bien dans sa peau. Elle va tout de même voir un psy. Pour une broutille : elle n'est pas heureuse.

Philippe ELNO Simplement complexe • 3 personnages (1h.- 2f.)

Christophe a une vie palpitante… sur internet. Il y a même rencontré l'amour. Seulement voilà, le web est en panne. Le technicien ne peut rien faire pour rétablir le contact en ligne, mais il va tout mettre en œuvre pour sortir du virtuel une histoire qui peut vivre.

Q Éditions L’espace d’un instant contact@sildav.org

Slobodan Snajder Le cinquième évangile • 22 personnages + figurants

Pendant la seconde guerre mondiale, l'écrivain Ilija Jakovljevic est détenu à Stara Gradiska, camp n°5 du vaste système concentrationnaire de Jasenovac, édifié par le régime Oustacha en Croatie sur le modèle nazi. Il y tient son journal, dont Slobodan Snajder s'inspire pour son écriture. Mettant en scène des faits et personnages historiques, Le cinquième évangile s'ouvre sur une visite touristique à travers les ruines d'un camps de concentration quelque part en Europe, et se transforme en jeu de rôles avant de basculer dans l'horreur de l'histoire.

Q Éditions L’Entretemps

04 99 53 09 75 / info@entretemps.org

TARTAR(E) Adieu • 2 personnages (2h.)

Avec Adieu, le griot blanc Tartar(e) livre l'épilogue de sa tétralogie sur la planète "ni plane ni nette", chroniques de ses virées en Afrique, Asie, Amérique et Ailleurs. On y décèle un parfum de blues lié à la fin du voyage.

Secrets d’écrits Survol de la coulisse des écrits de Tartar(e) qui s'avère en être la véritable scène, celle d'un engagement sans soumission et surtout pas à la forme. [ octobre 12 ]

15


Editorial

Avis aux amateurs   

 Patrick Schoenstein,

Pour un Théâtre d’Aventures

Médaille SACD Beaumarchais

Nous vivons parfois des situations paradoxales. La Fncta, votre fédération, s’est donné parmi d’autres objectifs celui de promouvoir le théâtre écrit par les auteurs vivants, ce qu’on a coutume d’appeler le théâtre contemporain. Pour cela, nous mettons sur pied des manifestations telles que celle qui va se dérouler au Théâtre du Rond Point dans quelques semaines sous le titre « Gare aux Amateurs », ou celle qui a lieu chaque année à la Maison des Pratiques Artistiques et Amateurs de Paris « Une singulière rencontre », ou encore telle que le Stage de Bussang « Auteurs et Compagnies » ou encore la manifestation « La place des Auteurs » au cours du Festival de Narbonne, sans parler des stages d’écriture, des lectures publiques ou des fiches de lectures… On peut dire que nous ne lésinons pas sur nos efforts au risque d’ailleurs de mécontenter parfois certains d’entre vous… Je n’ignore pas en effet qu’un grand nombre d’adhérents à notre fédération préfèrent à un théâtre contemporain parfois un peu abscons ou trop original, un théâtre faisant partie du répertoire de divertissement et notamment du répertoire de boulevard, qu’ils servent d’ailleurs avec talent et efficacité… Le paradoxe ne se situe pas là. Alors que nous faisons un gros travail pour développer le théâtre des auteurs vivants, est-il juste ou est-il simplement compréhensible que certains de ces auteurs, directement ou par le biais de producteurs du théâtre privé, interdisent purement et simplement aux comédiens amateurs de jouer leurs pièces, sous prétexte qu’une production avec des comédiens « bankables » va voir le jour dans un théâtre parisien ???? Il faudra un jour qu’on m’explique en quoi la production d’un spectacle amateur à Narbonne, à Villers-lès-Nancy, à Cognac ou à Villeneuve d’Asq va concurrencer une production parisienne !!!! Je veux bien croire que les comédiens amateurs font de bons spectacles et attirent un public conséquent, mais de là à imaginer que des productions réalisées avec des comédiens professionnels de renommée nationale voire plus, aient peur de notre concurrence, j’y perds mon latin ! D’autant que si je ne m’abuse, plus il y a de spectateurs à un spectacle, plus cela fait boule de neige… Il y a en ce moment en France au moins trois tournées professionnelles majeures du Bourgeois Gentilhomme, en plus des nombreuses réalisations amateurs… Et c’est plein partout ! Il est vrai que Molière n’est plus là pour vendre cher à un producteur l’exclusivité de la production de son œuvre ! Et c’est là un autre paradoxe, monter une pièce de Molière coûte zéro euro de droits d’auteurs et attire la foule… Monter une pièce d’aujourd’hui c’est d’abord risquer de ne pas avoir l’autorisation… c’est payer des droits d’auteurs… et c’est ne pas être assuré de rencontrer un public ! J’y perds encore mon latin ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : il y a heureusement parmi les auteurs vivants - et nous en côtoyons beaucoup - des tonnes de gens de talent qui ne pensent pas déchoir en confiant leurs œuvres aux comédiens amateurs… Je pense aux Pierre, Nicole, Stéphane, Jean-Damien, Victor, Guy, Jean-Paul, Claude, Christian, Noëlle, Marie, Jalie, Carole, Laurent, Serge, Gérald, Robert, Vincent… et bien d’autres encore ; ils se reconnaîtront. A eux je dis, merci de votre confiance et sans retenue, bravo pour votre talent. 16

[ octobre 12 ]

 2ème Rencontre nationale des pratiques théâtrales des amateurs Faisant suite à la Rencontre Nationale autour du Théâtre Amateur en 2010 à Bussang, une deuxième édition est organisée à Beaumes de Venise (84) les 19 et 20 octobre 2012. Ces deux journées, ouvertes aux amateurs, aux professionnels, aux élus, à ceux qui pratiquent ou accompagnent la pratique du théâtre des amateurs, seront l’occasion d’échanger, témoigner et débattre sur la pratique en amateur du théâtre. Quand le théâtre devient une aventure… Les tables rondes du vendredi après-midi aborderont les thèmes suivants : • Construire son théâtre, et s’inscrire dans un territoire. • A la rencontre des œuvres, l’amateur en lecteur de théâtre, l’amateur en spectateur averti, des parcours, des aventures... • Ecrire son théâtre, un témoignage d’aventure d’écriture collective, un récit d’écriture scénique. • Jouer pour raconter, pour s’exprimer, pour partager… • A la rencontre des “maîtres”, auteur(e)s, metteur(e)s en scène, comédien(ne)s. Le samedi matin, quatre ateliers sont proposés : • Les trésors du répertoire ou prendre le risque de l’inédit ? Quels textes lire et où les trouver ? Quelles rencontres avec les auteur(e)s, les metteur(e)s en scène ou les comédien(ne)s ? Choisir un texte, l’adapter, le réécrire, le commander, l’écrire ? • Inventer son théâtre Les questions d’art, d’esthétique, de contenus “artistiques”, de parti-pris, dans leur relation étroite avec les conditions concrètes de réalisation : - les écritures : l’auto-écriture, le style, la scénographie, la lumière etc. - la part du traditionnel et de l’innovation, de la créativité et de l’invention, de la transdisciplinarité... • Jouer pour partager Rencontrer ses publics et rayonner sur des territoires : quels liens entre le plateau et le public ? Quels statuts pour la production, la diffusion ? Quelle légitimité ? Comment aller à la rencontre de nouveaux publics ? • Transmission - renouvellement - faire savoir Quelle transmission ? (savoir-faire, technicité, accompagnement, compagnonnage, encadrement, formation, pédagogie, ateliers…). Avec qui et comment ? (quels liens avec les conservatoires, les enseignants, les intervenants, les équipes pédagogiques, les porteurs de projets...) dans quel cadre ? (scolaire, hors scolaire, ateliers, schémas départementaux d’enseignement artistique...) Comment renouveler les énergies ? Comment faire circuler les récits d’aventures ? Cette rencontre, riche en récits, témoignages et confrontations d’expériences, est proposée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DGCA), la Fédération Arts vivants et Départements, Arts Vivants en Vaucluse, en collaboration avec le Théâtre Rural et d’Animation Culturelle, et en partenariat avec la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d’Animation, l’Association Nationale des Professeurs d’Art Dramatique, la Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture, la Confédération Nationale des Foyers Ruraux, la Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture, l’ADEC 56, l’ADEC-Maison du Théâtre Amateur, l’Association Nationale de Recherche et d’Action Théâtrale, la Ligue de l’Enseignement, l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire, la Confédération des MJC de France. Retrouvez le programme détaillé de ces deux journées sur www.fncta.fr

Théâtre & Animation - N° 147 - Octobre 2012  

Éditée par la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d'Animation (FNCTA), Théâtre & Animation est la revue du théâtre ama...

Théâtre & Animation - N° 147 - Octobre 2012  

Éditée par la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d'Animation (FNCTA), Théâtre & Animation est la revue du théâtre ama...

Advertisement