Page 1


SOMMAIRE 03

BIOGRAPHIE

04>05

DISCOGRAPHIE

06>09

EVENTS

11>28

PRESSE FRANCOPHONE

29>47

PRESSE ARABOPHONE

48

CONTACT


BIOGRAPHIE FNAÏRE est un trio marocain originaire de Marrakech ( la perle du sud marocain ). Le groupe est composé de MC ACHRAF (auteur et rappeur ),Mc KHALIFA (auteur et rappeur également ) et MOUHSSINE (auteur, compositeur ). FNAÏRE – Un phénomène bien fondé … FNAÏRE attire les foules. L’extraordinaire engouement que porte le public marocain d’ici et d’ailleurs au groupe venu du Sud du pays a propulsé les 3 opus du trio en tête des charts au Maroc . Trop souvent comparé à Groupe mythique NASS EL GHIWANE , le groupe a su se bâtir son image, tracer sa route et conquérir son propre public. Chronique d’une réussite annoncée depuis leurs tout début ; et tout passage laisse une empreinte originale. La rencontre des trois acolytes, comme beaucoup d’autres références du RAP, s’est faite graduellement à travers des connaissances en commun , alors que rien, au départ, ne les prédisposait à la musique. Cette rencontre formera l’un des groupes les plus prometteurs du RAP marocain actuel.


DISCOGRAPHIE

ALBUMS

“AL BASMA”

BASMA, LE DERNIER ALBUM DU GROUPE DE RAP FNAIRE A COÛTÉ 134 MILLIONS DE DH, ET A ÉTÉ ENREGISTRÉ ENTRE AUTRES À DUBAI ET À PARIS. IL EST DÉDIÉ À HICHAM, LE DÉFUNT AMI ET MEMBRE DE LA BANDE. TOUT EN MODESTIE MALGRÉ SON SUCCÈS, LE GROUPE FNAIRE N’A PAS MANQUÉ DE SALUER LES PORTIERS DE LA VILLA DES ARTS DE RABAT OÙ LA CONFÉRENCE DE PRESSE S’EST TENUE. UN GESTE QUI EN DIT LONG SUR L’ÉTAT D’ESPRIT DES JEUNES RAPPEURS!

2012

“YED EL HENNA”

EN AOÛT 2007, APRÈS 2 ANS DE TRAVAIL RÉFLÉCHI , FNAÏRE SORT SON DEUXIÈME ALBUM YED EL HENNA, ET EST CONSIDÉRÉ COMME UN GROUPE ESPOIR, GRÂCE À SON MESSAGE POSITIF POUR LA JEUNESSE MAROCAINE D’ICI ET D’AILLEURS. AU FUR ET À MESURE QUE LE MESSAGE DE « YED EL HENNA » EST PROPAGÉ, L’IMPLICATION DU GROUPE GRANDIT D’OÙ LA NÉCESSITÉ DE CONSTITUER UNE CELLULE DE TRAVAIL PROFESSIONNELLE ET SOUDÉE.

2007

“LAFTOUH”

2004

EN 2004, FNAÏRE LANCE SON PREMIER ALBUM LAFTOUH SIGNÉ TAKLIDI RAP. UN ALBUM RÉALISÉ EN AUTOPRODUCTION CONTENANT UN MESSAGE ENGAGÉ AVEC UNE GRANDE RECHERCHE DANS LES PAROLES ET LES COMPOSITIONS. CE SONT LES PIONNIERS À AVOIR PRIS LE RISQUE D’IMPOSER UN RAP MAROCAIN ET DE PUISER DANS LE PATRIMOINE. AINSI, LE GROUPE LANCE UN PREMIER TUBE SUR LES ONDES : TITRE BAHJAWA POUR LEQUEL FNAÏRE ONT PRODUIT UN CLIP RÉUSSI.


SINGLES

“HAMRA W KHADRA”

2011

FEATURING SAMIRA SAID

FEATURING CHEB BILAL

“WHY”

“BE W1NNER”

“GOLIH ! GOLEH !!”

2010

2009

“ATTARIKH”

FEATURING BRADA “AL’WAHDA”

2008

2009

FEATURING PROVIDENCE (FRANCE)

“SADATS”FEATURING

“AU DELA DE JIBRALTART”

“MA’TKICH BLADI”

2006

2005

2004

CHEB I SABBAH (USA)

2009

“X-PHASE” & “LA VOIX D’ARTISTE”

2006


2001

FNAÏRE – DES ANNÉES DE TRAVAIL...

Le groupe s'est constitué en 2001.Grâce à un travail d'équipe bien fondé, et malgré leur jeune âge, les 3 artistes réussissent à capter l'essence de cet esprit de dérision Marrakchi pour l'injecter naturellement dans leur rap teinté de mélodies émanent du « Tourate », le patrimoine, donnant ainsi la naissance du nouveau style de musique «  TAKLIDI RAP ». Un apport qui se veut durable, jalonné d'une appellation en harmonie avec l'environnement, le mode de vie et de travail et le style choisis : FNAÏRE ; lanternes qui illuminent le chemin de la jeunesse marocaine.

2004

En 2004, FNAÏRE lance son premier album LAFTOUH signé TAKLIDI RAP. Un album réalisé en Autoproduction contenant un message engagé avec une grande recherche dans les paroles et les compositions. Ce sont les pionniers à avoir pris le risque d'imposer un RAP Marocain et de puiser dans le patrimoine. Ainsi, le groupe lance un premier tube sur les ondes : Titre BAHJAWA pour lequel FNAÏRE ont produit un clip réussi. Aussi, en 2004 et suite aux attentats de Casablanca du 16 Mai 2003, FNAÏRE offre au pays un titre patriotique et engagé : MATKICH BLADI «  NE TOUCHE PAS A MON PAYS » . Un titre et un clip qui tournent énormément sur les Radios, TV et Internet et qui propulsent les MARRAKCHIS à participer dans les plus grands événements et festivals marocains tels que : Le festival de CASABLANCA, TIMITAR AGADIR, Festival D'ESSAOUIRA … Aussi, d'autres tubes de l'album LAFTOUH assoit la notoriété de FNAÏRE autant que précurseurs du TAKLIDI RAP : SADATE et NGHAMT BLADI … C'est ainsi que le groupe a été choisi à participer à la compilation «  AU DELA DE GIBRALTART », une compilation qui rassemble différents artistes de Montpellier France et des Rappeurs venus du Maroc . FNAÏRE, dans cette période, a également réalisé des featurings avec le groupe Providence ; il s'agit de deux titres La voix d'artiste et X phase .

2007

En Août 2007, Après 2 ans de travail réfléchi , FNAÏRE sort son deuxième album YED EL HENNA, et est considéré comme un groupe ESPOIR, grâce à son message positif pour la jeunesse marocaine d'ici et d'ailleurs. Au fur et à mesure que le message de « YED EL HENNA » est propagé, l'implication du groupe grandit d'où la nécessité de constituer une cellule de travail professionnelle et soudée.

2008

En 2008 , FNAÏRE lance le titre ATTARIKH pour la célébration des 12 siècles de la vie du Royaume.

2009

En 2009, Le groupe contribue par un doublé WHY et AL WAHDA pour supporter la cause palestinienne et indigner l'injustice dans le monde. En juin 2009, le groupe lance son 1er grand featuring  avec CHEB BILAL; le titre GOLIH !GOLEH !  C'est un titre qui défend fortement la fratenité durable entre les deux peuples marocain et algérien.

2010

En 2010, le groupe lance son featuring explosif avec la DIVA SAMIRA SAID ; le titre BE WINNER

2011

En MAI 2011, En avant première de leur troisième album d'une envergure internationale le groupe Fnaïre a annoncé la sortie de son nouveau single « HAMRA & KHADRA ». Fidèles à leur art et à leur devoir d'artistes le groupe Fnaïre rajoute à sa discographie ce single sur l'amour et la suprématie du pays, représentés par les couleurs rouge et vert du drapeau. Apportant ainsi son soutient au mouvement du changement et au processus de développement que connait le Maroc.

2012

En MAI 2012 , Après deux ans de préparation et d’enregistrement dans l’un des plus grands studios du monde, Founoun Al Imarate, celui de la grande star arabe HUSSEIN EL JASMI, un long séjour en France pour le mixing et le mastering, et des collaborations avec les plus grands noms de la musique pour des paroles universelles qui touchent TOUS les cœurs ! Le groupe a annocé son 3eme album , AL BASMA un album riche et fertile au niveau artistique ainsi qu’au niveau humain,


EVENEMENTS ET PRESTATIONS FNAIRE

DES ÉVÉNEMENTS PRIVÉS ET EMISSIONS TV › Convention Meditel 2007 › Clôture AL KADAM DAHABI 2007 › SHOW avec l'ONMT  LONDRES 2008 › KHMISSA 2008 › Clôture de la rencontre international d'Athlétisme RABAT 2008 › MAROC HIT PARADE RABAT 2008 › Concert de la Tolérance AGADIR 2008 › SHOW avec l'ONMT  NEW YORK 2008 › SHOW privé au PALAIS DES CONGRES MARRAKECH 2009 › Show de cloture de la foire culturelle avec CCME à Frankfurt 2009 › Soirée privée pour les cadres de PROCTER & GAMBLE à Marrakech 2009 › Concert pour la FIFA et "COCA" – Révélation de la coupe du Monde CASABLANCA 2009 › Takin' It To The Streets, Chicago, USA 2010 › Scène Portes de Marrakech - Marrakech Mai 2010 › Movement" Festifal. Russia 2010 › Concert Orient Music Express 1ere edition - Casablanca avril 2010 › Emission Studio 2m 2010 › Emission Nas Nessma 2011 › Concert ASSA ZAG fevrier 2011 › Concert Orient Music Express 2eme edition Casablanca avril 2011 › Inauguration MORROCO MALL le 1er decembre 2011


› Concert les voix de la paie cloture mawazine 2011 › Show privé au SOFITEL Marrakech juillet 2011 › Emission Celebration final “LHALKA MEDI1 TV” septembre 2011 › Emission Celebration final “SANAAT BLADI” 2011 › Emission “SABAH EL KHIR YA ARAB” sur MBC 2012 › Emission “CHOUMICHA” sur 2M 2012 › Concert “Casa Block Party” 2012 › Soirée du réveillon sur Medi1 TV 31/12/2012 › Emission “Sabahiat 2M” 16 /01/2013 › la journée nationale de la sensibilisation contre les accedent à rabat 2014 › Emission “Saa Kbal l’ftour” sur MED1tv 2014

EVENEMENTS ET PRESTATIONS FNAIRE

DES FESTIVALS NATIONAUX ET INTERNATIONALES Festival CHEFCHAOUEN 2007 Festival de LAAYOUNE 2007 Festival d’ESSAOUIRA 2007 Festival International de Film à MARRAKECH 2007 Festival d’AZEMMOUR 2008 Festival des Arts Populaires MARRAKECH 2008 Concert de la Tolérance AGADIR 2007 Concert Fête de la Musique CASABLANCA 2008 Fête de la Musique à CASABLANCA 2009 Festival des Musiques Sacrées FES 2008 Festival des Arts Populaires Marrakech 2009 Festival AMWAJ SAFI 2009 Festival TEMARA 2009 Festival ESSADIA juillet 2010 Festival JAWHARA juillet 2011 Festival AZALAY OUARZAZATE octobre 2011 Festival Mawazine 2012 Festival international du Rai 2012 Concert à Orléans Semaine Culturelle du Maroc 2012 Concert “Rabat ville du Patrimoine Mondiale” 2012 Concert “Maroc Hit Parade Rabat” 2013 Festival “Timitar Agadir“ 2013 Festival “Kawafel Sidi ifni“ 2013 Festival “Jawhara el jedida“ 2013 Festival “Casablanca“ 2013 Festival “Boujdour“ 2013 Festival “Bouarfa“ 2014 Festival international “Concertghebew” 2014


DES TOURNÉES NATIONALES ET INTERNATIONALES Tournée Européenne ( 6 dates France – Belgique ) Mai 2008, Scènes partagées avec le groupe mythique NASS EL GHIWANE. Tournée initiée par ATTIJARI WAFABANK et qui a permis au groupe de conquérir son public des plus fidèle les RME. Tournée Eté 2008 : 11 Dates avec IAM «Ittisalat Al Maghrib» qui ont permis au groupe de sillonner les principales villes du pays et de rencontrer son large public. Tournée estivale2009 : 8 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Tournée estivale2010 : 6 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Tournée estivale2011 : 2 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Tournée estivale2012 : 4 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Tournée estivale2013 : 2 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Tournée estivale2014 : 3 dates officielles avec IAM «Ittisalat Al Maghrib». Ce sont les actions les moins médiatisées du groupe car tout simplement FNAÏRE considère que par le message YED EL HENNA , la main de l’entraide et de l’amour, les actions humanitaires demeurent un devoir : › Parrains de l'association YED EL HENNA qui sensibilise les jeunes via le civisme et la citoyenneté. › Parrains de l'association Touche pas à Mon enfant avec AMAL TEMMAR › Membres actifs ALCS Marrakech › Visites d'hôpitaux et de centres des personnes en difficultés › Visites de centres de redressements et Prisons… › Concert en faveur des enfants atteints de cancer – Association Avenir à Fès › Prestation à JAMAA L'FNA pour la protection de l'eau www.onedrop.org projection dans 14 villes ( plusieurs partcipants selma hayek, shakira , joss stone , u2 ... ) › Campagne de sensibilisation BOUNDEF ( Nouvelle génération) ...


PRESSE FRANCOPHONE FNAÏRE, LE GROUPE FLAMBANT ET ORIGINAIRE DE MARRAKECH, EST DE RETOUR AVEC UN NOUVEL ALBUM, «AL BASMA». RICHE ET LARGEMENT BIEN INSPIRÉ, L’OPUS SE VEUT AUSSI BIEN RASSEMBLEUR QUE DÉNONCIATEUR. L’OEUVRE EST, EN TOUT CAS, RESPECTABLE

SOURIEZ, VOUS ÊTES MIS EN GARDE ANIS HAJJAM Le plus sobre et contestataire des groupes actuellement acclamés de la sphère musicale dite marocaine est de retour. Dite (maladroitement) marocaine, parce que ce combo se veut - et le prouve - universel. Ses textes touchent à tout en effleurant le reste. Fnaïre se suggère en cet été prématuré avec des attaques fulgurantes, à la limite des fameuses frappes amies. Le nouvel album, «Al Basma», se positionne en maturité indéniable. Chaloupons pour commencer en termes de sensibilités musicales, en inspirations tranchées. Le premier single tiré de cet enregistrement convulsif, «Hdé Rassek», est un voyage déterminant vers le voisin. Hormis des paroles plombant de sincérité et de bon sens à l’endroit de tout un chacun, l’obligeant à faire attention, c’est un profond message musical à un chaâbi frappant à nos portes, celui des chioukhs algériens. Quelle belle drague, quelle manière d’enjamber les frontières. Pas lointain, cet appel sans appel aux Sahraouis en sens du poil du hassani, en approche musicale avant et après tout. Si cette boucle est bouclée par des Marrakchis à la vision sud-nord, elle ouvre ses intentions à bien plus large. Il y a la plage s’inquiétant de l’Afrique «mère de tous» et injustement mal-aimée. Ailleurs, on est invités à nous interroger sur la femme, la jeune femme, la fille. Ce qui se dit sur le commerce de la chair, celui existant et que Fnaïre dénonce avec force face à une insupportable inertie. On ne passera pas à côté de ce beau duo avec Raïss Tijani célébrant la maman, quel fabuleux moment. Les duos, Fnaïre les développe avec intelligence, sans soif ni besoin d’outrecuidance : avec Samira Saïd ou encore Bilal, Akhenaton ou Soprano. Cette formation, amputée d’un membre bouleversant de sincérité lors d’un stupide accident de la circulation, s’indigne également face à des actes terroristes en pointant le drame d’Argana, évoquant les couleurs du pays entre vert et rouge. Le reste de l’album est à découvrir avec large nage, le groupe ayant choisi, pour cette livraison, le large pour bien ratisser. Un album riche et trouble, un produit fin et troublant. Exactement ce que nous respectons, entre déclamations et flows. C’est le 26 mai, en clôture de Mawazine, que Fnaïre qui «twahchoukoum bezzaf» vous diront à quel point vous leur avez manqués. Soyons au rendez-vous. La magie opère et opérera, seulement elle ne fonctionne jamais par magie, plutôt avec celle-là.

L ’ O B S E R V A T E U R - D U 15 A U 21 JUILLET 2011


FESTIVALE MAWAZINE 2012


“AL BASMA” ALBUM MEILLEURS VENTES 2012


«L’AUTOPRODUCTION N’ÉTAIT PAS UN CHOIX» Les Echos quotidien : Vous avez décliné à plusieurs reprises l’invitation de Maroc Cultures pour participer au festival Mawazine. Pourquoi avez-vous accepté de prendre part à l’édition 2012 ? Fnaïre : Parce que toutes les conditions étaient réunies pour que notre participation à Mawazine soit à la hauteur des aspirations de notre public. Lorsque le responsable de la programmation marocaine, Hassan Neffali, nous a contactés, nous n’avons pas hésité à prendre part à cette édition, parce qu’il était tout simplement professionnel. Notre contrat était prêt des mois avant le coup d’envoi du festival, ce qui prouve que les organisteurs de Mawazine ont changé de comportement vis-à-vis de l’artiste marocain. D’ailleurs, le festival ne cesse de grandir et de se professionnaliser. Nous sommes prêts à participer à n’importe quel événement, à la condition que l’on nous respecte. Lors de votre concert à Mawazine, vous avez présenté votre dernier album «Basma ». Quelle est la particularité de cet opus ? Avant de parler de «Basma», je tiens à préciser que nous avons livré un show à Mawazine, puisqu’il y avait des danseurs avec nous sur scène. C’est d’ailleurs la nouvelle image que nous voulons que le public retienne, celle d’une formation musicale qui évolue avec le temps et qui réussit à exporter sa musique 100% marocaine à l’étranger. Pour revenir à votre question, notre album «Basma» est dédicacé à notre ami Hicham, décédé il y a quelques années et dans lequel figurent plusieurs tubes sur l’espoir, l’amour... Comme vous le savez, nous sommes sensibles aux problèmes de notre entourage ; c’est pourquoi nous en parlons dans nos chansons. Pourquoi avoir mis trois années à sortir cet album ? Nous nous sommes toujours fixé comme objectif, de bien préparer nos albums. Bâcler le travail n’a jamais été notre devise. Après le succès de «Yed El Hna», il fallait bien choisir les chansons de notre album pour être à la hauteur des aspirations de notre public. Sinon, nous avons enregistré l’album «Basma » composé de 14 tubes à Dubaï dans l’un des plus grands studios au monde, ainsi qu’en France où nous avons finalisé le son. Cet album nous a coûté plus d’1,3 MDH. Produire un album qui répond aux normes internationales demande du temps et de l’argent. Justement, quel est votre source de financement, vous qui avez choisi d’autoproduire vos albums ? Notre seule source de financement demeure les festivals et les soirées privées. C’est grâce à ces événements que nous arrivons à produire nos albums. Il faut dire que notre manager a déjà élaboré un calendrier avec des objectifs bien déterminés, afin que nous puissions avancer à pas sûrs. L’autoproduction n’était pas un choix, mais plutôt une obligation. C’est vrai que le secteur musical s’est beaucoup développé au Maroc, grâce notamment à la présence de bon nombre de radios privées, mais cela reste insuffisant. L’absence d’une industrie musicale empêche le secteur de vivre une véritable mue. L’autoproduction reste, à notre sens, le seul moyen s’il l’on veut aller de l’avant. Gagnez-vous bien votre vie ? Nous travaillons dur pour pouvoir bien gérer notre carrière et arriver à produire des albums bien préparés. Pour le moment, nous arrivons à faire cela grâce aux festivals et aux soirées privées. On peut dire donc que nous gagnons bien notre vie ! Vous êtes l’une des rares formations musicales au Maroc à avoir un manager. Jusqu’à quel point sa présence est-elle nécessaire pour vous ? Nous sommes persuadés que la communication est nécessaire pour promouvoir le travail de tout artiste et que ce dernier doit être encadré et bien entouré s’il veut atteindre le sommet. Avoir un manager, un attaché de presse, tout un staff derrière, etc., cela donne une crédibilité à l’artiste. Chacun d’eux remplit sa tâche pour un objectif bien précis, celui de promouvoir l’artiste. Que pensez-vous du piratage, vous qui en souffrez depuis des années ? C’est vrai que nous souffrons du piratage, mais nous pensons que ce fléau a aussi des avantages. Dans un pays comme le nôtre, où nous n’avons pas de chaînes spécialisées dans la musique, il reste l’un des moyens efficaces pour la diffusion des chansons. Vous savez, grâce au piratage, nos tubes sont connus par tout le monde. Toutefois, ce phénomène que l’on peine à éradiquer, nous cause de nombreux ennuis sur le plan financier. Quel regard portez-vous sur le rap au Maroc ? Le rap a réussi au fil des années à se faire une place dans la scène musicale nationale. Il y a de grands artistes de rap qui s’imposent aujourd’hui sur la scène artistique marocaine et internationale. Malheureusement, l’art en général et la musique en particulier ne sont pas du tout bien gérés. Nous parlons des droits d’auteur, qui sont tout simplement bafoués au Maroc. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de devenir membres du Bureau américain des droits d’auteur, afin de protéger nos droits. C’est la seule solution pour être certains que nos droits seront protégés. LES ECHOS - 3 JUIN 2012 - FATIMA EZZAHRA SAÂDANE


LE GROUPE EST SÉLECTIONNÉ DANS LA CATÉGORIE MEILLEURE CHANSON DE L’AFRIQUE DU NORD POUR SON DUO AVEC SAMIRA SAÏD

«BE WINNER»


FNAIRE REMPORTE AFRICA MUSIC AWARDS Une grande consécration pour la musique marocaine. Le Groupe Fnaire vient de remporter l’Africa Music Awards pour la chanson Be Winner, avec la participation prestigieuse de la star Samira Bensaid.

C’est la première fois que le Maroc remporte ce prix africain qui couronne les meilleurs musiciens du continent par le biais de votes des fans. Une belle performance pour le groupe marrakchi FNAIRE et pour la diva marocaine Samira Bensaid qui ajoute un autre trophée à un parcours jalonné d’excellence. A cette occasion le Groupe Fnaire, convaincu de l’importance du rôle de l’art et l’artiste dans la diplomatie parallèle, a dédié ce couronnement aux Marocains. Il a, par ailleurs, présenté ses remerciements et sa gratitude à ses fans à travers le continent, surtout que cette victoire a été le résultat d’un grand nombre de votes leur promettant ainsi plus de succès à l’échelle internationale. Bravo au groupe FNAIRE qui ont réussi à hisser le drapeau musical marocain bien haut pour ainsi devenir le Winner !

LE MAROC REMPORTE “L’AFRICA MUSIC AWARDS” POUR LA 1ÈRE FOIS Elle était presque attendue cette consécration du groupe marocain “Fnaire” qui s’est vu décerner le prestigieux prix Afric music award, pour la région de l’Afrique du Nord. En effet, c’est grâce à la chanson interprétée avec Samira Said “ Be Winners” que cette formation a réussi à décrocher ce grand prix. C’est à New York qu’il a été accordé au groupe Fnaire qui s’est rendu le 20 septembre dans cette ville américaine pour assister à la soirée organisée à cette occasion dans les studios de la chaîne de télévision “Afrotimint”. Le mérite et l’importance de cette consécration sont d’autant plus importants qu’elle a pu se réaliser au milieu d’une concurrence acharnée du fait de la participation de grandes vedettes de la chanson africaine et qui ont pour noms l’Egyptien Tamer Housni, la Marocaine Oum, l’Algérien Bilal, en plus de grands noms venus d’Afrique noire comme Diamond, Viviane ou encore Alpha. C’est dire que l’événement est tellement important aussi bien pour cette formation de la nouvelle scène que pour Samira Said qui a apporté sa touche en veillant à ce que la chanson soit bien ficelée et parfaitement élaborée._ Et ce n’était qu’un début pour Samira qui chante pour la première fois en duo avec une formation de la nouvelle scène. A chaque fois qu’on lui demande si elle allait rééditer cette expérience, elle laisse toujours la porte ouverte et manifeste sa disposition à chanter avec d’autres groupes éventuellement. Après cette grande consécration, méritée au demeurant, “Fnaire” prépare un nouvel album qui apportera d’autres nouveautés. En effet, après avoir franchi cette étape “Fnaire” veut faire dans l’universalité. Le prochain album connaîtra donc un grand changement à tous les niveaux afin de pouvoir franchir les frontières et pourquoi ne pas, réaliser un autre succès à l’international. Il est à rappeler que cette formation existe depuis 2000 et avait lancé, en 2004, son premier album intitulé “Leftouh” qui avait connu beaucoup de réussite et lui a permis de percer au niveau de la nouvelle scène. Le groupe est d’autre part connu pour son attachement à la culture marocaine et ne manque pas une occasion pour mettre en valeur des aspects de notre culture et notre civilisation. Cet attachement lui a valu le respect et l’admiration de tous, jeunes et moins jeunes. C’est, enfin, un message très fort aux autres formations de la nouvelle scène et aux jeunes artistes d’une façon générale; un message qui les incite à travailler sérieusement car, comme on dit, le sérieux finit toujours par payer.

ALMAJALA - 18 AOÛT 2011 // STARS DU MAROC - 26 SEPTEMBRE 2011


PRESSBOOK


FNAIRE CHANTE L’INJUSTICE DANS LE MONDE


BAYANE EL YAOUME - 2012


KUWAITUP - 23 AVRIL 2010


AMINE EL HANNAOUI

ABDESSAMAD TIZAF

NABIL GHRIB

Manager

Représentant USA

Régisseur

ABDERRAFIA EL ABDIOUI

AYOUB BENHIDA

AYOUB HAMIDI

Directeur Photographie

DJ

Responsable Multimedia


MANAGER

AMINE EL HANNAOUI +212 6 44 85 48 63 fnaire.manager@gmail.com manager@fnairemusic.com http://www.fnairemusic.com http://facebook.com/fnairemaroc http://www.youtube.com/user/FnaireTv http://twitter.com/fnaireofficiel http://myspace.com/fnairemaroc /49


CONTACT +212 6 44 85 48 63 fnaire.manager@gmail.com manager@fnairemusic.com www.fnairemusic.com

فناير - Fnaïre Pressbook  

(p)2012 & (c) 2012 Fnaire Music "AL BASMA" comme ce sourire qui se dessine sur les visages, à chaque fois qu'un mot de bonté et de générosit...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you