Page 1

Communiqué de presse Paris, le 9 avril 2010

22e vague de l’Observatoire Francilien de l’Immobilier 2e semestre 2009 L’observateur des marchés immobiliers devra, comme souvent, penser à changer de lunettes lorsqu’il quittera l’étude du marché national pour se pencher sur l’analyse du marché francilien de 2009. L’horrible année 2008, année de la crise financière mondiale, couplée à une situation de récession économique, notamment en France, n’avait évidemment pas épargné les marchés franciliens. L’étude que nous vous proposons aujourd’hui tend à confirmer qu’en 2009, en Ile-de-France, la demande insatisfaite reste la force structurante de la tendance des marchés alors même que notre pays est loin d’en avoir fini avec l’économie de crise.

1. Mandats en Ile-de-France : Le nombre des mises en vente au 2ème trimestre 2009 est le plus bas jamais enregistré depuis la création de l’Observatoire Francilien de l’Immobilier en 1999. 2. Mandats à Paris : Le nombre de mandats signés à Paris est le plus bas depuis 1999. On peut noter qu’il représente la moitié de celui d’il y a trois ans. 3. Mandats exclusifs de vente en Ile-de-France : La part des mandats exclusifs de vente fluctue dans des proportions habituelles en Ile-de-France. 4. Mandats exclusifs de vente à Paris : La part des mandats exclusifs de vente fluctue dans des proportions habituelles à Paris. 5. Temps de réalisation des mandats en Ile-de-France : Moins de mise en vente, mais des délais de réalisation qui ont tendance à ce raccourcir. Cela montre que les acquéreurs sont toujours présents. 6. Temps de réalisation des mandats à Paris : Moins de mise en vente, mais une demande très forte à Paris qui raccourcit de façon très sensible les délais de réalisation.

Chambre FNAIM Paris Ile-de-France 27 Bis, Avenue de Villiers 75017 PARIS Tél : 01 40 53 73 50 Fax : 01 43 80 22 28 contact@fnaim-idf.com www.fnaim-idf.com


7. Promesses de vente en Ile-de-France : Même si 2009 est un peu meilleur que 2008 en Ile-de-France, le nombre des promesses de vente reste très bas. 8. Promesses de vente à Paris : Le nombre de promesses de vente en 2009 reste bas, même si on constate une amélioration par rapport à 2008. 9. Refus de prêt bancaire en Ile-de-France et à Paris : Après une fin d’année 2008 difficile, les banques sont à nouveau présentes sur le marché en 2009. 10. Les Prix : On constate à Paris que les moyennes basses des prix ont tendance à augmenter légèrement, quand les moyennes hautes restent stables.

CONCLUSION : Le marché est actuellement marqué, face à une demande active, par une grande rareté de l’offre. Cette rareté a deux raisons principales : 1) D’une part, une baisse très sensible de la production immobilière en Ile-de-France et à Paris. 2) D’autre part, les propriétaires vendent peu par manque de confiance dans les valeurs mobilières. L’immobilier, dans la période de crise financière actuelle, apparaît, comme à chaque crise économique, comme la principale valeur-refuge. 3) Enfin, d’autres propriétaires qui souhaiteraient déménager, ne trouvent pas actuellement sur le marché de logements disponibles. On est donc dans un cercle vicieux : beaucoup d’acquéreurs potentiels et peu de propriétaires vendeurs. Autre conséquence, les mandats, pour peu nombreux qu’ils soient, ont une durée de vie qui se raccourcit.

Si en France la crise a fait baisser les prix, la rareté des biens, en Ile-de-France et à Paris, créé actuellement la résistance à la baisse.

Contact presse : Gilles RICOUR de BOURGIES, Président de la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France - 01 40 53 73 53 Jean-Hervé RUELLAN, Administrateur de la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France - 01 47 66 42 00 Michel TERRIOUX, Délégué Général de la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France - 01 40 43 73 50

Chambre FNAIM Paris Ile-de-France 27 Bis, Avenue de Villiers 75017 PARIS Tél : 01 40 53 73 50 Fax : 01 43 80 22 28 contact@fnaim-idf.com www.fnaim-idf.com

cp2emetri2009  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you