__MAIN_TEXT__

Page 1

Bureau de dépot Ostende X - P 918486 - Périodique trimestriel - Editeur responsable.: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies

JUI-AOUT-SEP 2015

magazine 03

JO U RNAL F OR THE FACI LI T Y M AN AGER

“Le Facility Manager sous-estime son impact sur le bien-être”

PROF. DR. LODE GODDERIS (IDEWE)

© PAUZzzz


v

Allstar Developed by Vitra in Switzerland, Design: Konstantin Grcic Go to www.vitra.com/dealer to find Vitra retail partners in your area.

www.vitra.com/allstar


CONTENU

13 “Les études montrent qu’un euro investi dans le bien-être en génère neuf.” Prof. Dr. Lode Godderis (Idewe)

23 Facility Management Journal Les bureaux assis/debout: une réponse à la maladie des gens assis?

Nous respirons l’adaptabilité Anne-Marie de Krom (Director, Real Estate & Facilities Quintiles)

42 26

Event Serez-vous le prochain Facility Manager of the year?

40 Forum Francophone Le Facility Management, pas assez reconnu en Wallonie

6 News Well-being 17 Perception olfactive de votre entreprise, produit ou marque 18 Les fruits et légumes de la maison livrés au travail 21 “Prendre une pause, c’est gagner du temps” 47 Livres 50

Nouveaux membres

3


4

PREFACE

Cher FM professionel, Cher membre IFMA, Après une période de vacances amplement méritée et bienfaisante, la plupart d’entre nous ont repris le travail. Ce fut un bel été avec parfois des journées extrêmement chaudes, et le défi de chaque Facility Manager fut de garder sous contrôle la température dans les immeubles de bureaux. Les grandes variations de température entrecoupées de fortes pluies typiquement belges compliquent la garantie d’un environnement de travail agréable. La plupart des systèmes dans les bâtiments ne sont pas conçus pour de telles variations de température et d’après les climatologues, il faudra de plus en plus en tenir compte dans les prochaines années. Un (Facility) manager averti en vaut deux.

Colophon Periodicité: Trimestrielle Rédactrice en chef: Tilly Baekelandt tilly.baekelandt@fcomedia.be T + 32 (0)56 33 42 72 Redaction: Philip Declercq, Valérie Couplez, Shona Anderson Publicité - conseil: Karl Bossuyt T +32 (0)475 386 204 karl.bossuyt@fcomedia.be Editeur responsable: Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118 B-7711 Dottignies Conception graphique: marieke.veys@fcomedia.be Nederlandse versie op aanvraag Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm ou de quelque manière que ce soit, sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles signés n’engagent que la responsabilité de leur auteur. Le contenu des publicités n’engage que la responsabilité des annonceurs. L’éditeur se réserve le droit de refuser d’insérer les publicités proposées.

Membre de l’union des editeurs de la presse periodique.

A côté de la régulation de la température et de la qualité de l’air - premières pierres angulaires du bien-être dans un immeuble de bureaux - l’ergonomie est de plus en plus discutée. Les immeubles de bureaux sont aménagés selon le concept basé sur l’activité qui prescrit un environnement de travail adapté à chaque type d’activité. Bien entendu, les adaptations nécessitent une consultation permanente entre le Facility Manager, le conseiller en prévention et, de préférence aussi, le département des RH. Ces trois acteurs se portent garants d’un environnement de travail agréable, efficient et sûr. Le Prof. Dr. Lode Godderis (Directeur Knowledge, Information and Research Idewe) souligne également dans ce numéro que le Facility Manager sous-estime son impact sur le bien-être. Ici aussi, un rôle intéressant s’offre à vous, d’autant plus que les statistiques annuelles de l’Institut National d’Assurance Maladie Invalidité (INAMI) indiquent que le nombre de jours indemnisés n’a cessé d’augmenter au cours de ces cinq dernières années. Comme vous le voyez, l’’IFMA suit de près les évolutions du monde FM et partage les observations avec vous.

Bonne lecture Jean Morren Président IFMA

Contact us: Directeur Mieke Loncke T. 02 424 12 80 M. 0485 69 77 93 mieke.loncke@ifma.be Office Manager Muriel Walter T. 02 424 12 80 M. 0468 13 81 25 secretary@ifma.be

Pegasuslaan 5 1831 Diegem www.ifma.be


Revinylution! La nouvelle collection de sols vinyles Pergo n’est rien moins qu’une révolution. Une apparence et une sensation naturelle combinée à la durabilité de Pergo. La couche supérieure de protection TitanV™ protège efficacement la surface, ce qui offre une résistance améliorée contre les taches et l’encrassement, une protection contre les rayures et permet de nettoyer le sol plus facilement. La stabilité sans égale grâce au nouveau processus de fabrication et une nouvelle technologie d’assemblage facilitent et accélèrent la mise en œuvre plus qu’auparavant.

pro.pergo.be


6

NEWS

Agenda World Workplace IFMA International 07 - 09 octobre 2015, Denver Congrès FM: Flexibility@work 15 octobre 2015, Diegem

http://www.facilitynights.com/congres/ fr/programma YIP café Anvers octobre 2015 BIM-event ADEB-VBA 20 octobre 2015, Bâtiment BIM T&T

http://www.ifma.be/fr/events/ bim-launch-event/ Table ronde NBN 20 octobre 2015 Formation en project management ciblé 28 octobre 2015, Diegem Visite d’entreprise Daikin 13 novembre 2015, Oostende Sustainable Buildings Premier Cercle 17 novembre 2015, Bruxelles

http://www.premiercercle.com/index. php?item=event-details&ide=212 Golden Service Awards 18 novembre 2015, Eindhoven

http://gsa.servicemanagement.nl/

Overheidsforum PMV Brussel 23 novembre 2015

Formation pratique de deux jours en ‘Dagelijks Controle Systeem’ (DKS)

Le DKS est un outil de contrôle par échantillonnage simple et pratique de la qualité des opérations de nettoyage réalisées. Cet outil est bien pratique si vous souhaitez améliorer la qualité de nettoyage. Une fois cette formation DKS suivie, les participants pourront reconnaître la saleté et la classifier, réaliser des mesures DKS, rédiger des rapports et initier des améliorations. • Leçon 1: 11 mars 2016 de 10 à 16h • Leçon 2 et examen écrit: 18 mars 2016 de 10 à 16h Hôtel Ter Elst - Edegem

Compass Group, nouveau Corporate Sustaining Partner de l’IFMA

IFMA compte un nouveau Corporate Sustaining Partner depuis le 1er octobre 2015: Compass Group, un acteur majeur sur le marché belge de la restauration collective. En tant que partenaire catering pour les entreprises, le secteur des soins de santé et l’enseignement, l’entreprise se focalise sur la fourniture de services de qualité et personnalisés. Le Groupe Compass a signé un partenariat Platinum de 3 ans. www.compass-group.be www.ifma.be

La formation coûte 645 euro (les membres de VSR reçoivent une réduction de 150 euro). Les participants qui réussissent l’examen recevront le diplôme DKS de la Stichting Schoonmaakkwaliteit. Vous pouvez vous inscrire via le site: www.svs-opleidingen.nl

Jean Morren (président IFMA) et Bruin Bourgois (Managing Director Compass Group Belgilux)

FM & Architecture 24 novembre 2015, Liège Workshop YIP techniques de négociation 25 novembre 2015 Facility Night 01 décembre 2015

http://www.facilitynights.com/nights/ fr/home Journée de formation FM durable 09 décembre 2015, Diegem Evénement de fin d’année IFMA 03 decembre 2015, Bruxelles Utility 2 Build 23-24 mars 2016, Courtrai Xpo

www.utility2build.be

= IFMA-events

Bene Office Maker

Bene met à votre disposition un outil novateur pour l’aménagement des environnements de travail: le Bene Office Maker (officemaker.bene.com). Cette nouvelle application en ligne rend l’aménagement des espaces de travail agréablement accessible. C’est une manière d’aborder l’aménagement tertiaire totalement nouvelle. Il suffit à l’utilisateur de répondre à une série de questions à propos de son entreprise et des méthodes de travail qui y sont employées. Souhaitez-vous un espace privilégiant une communication plus informelle? Quelle image votre nouvel espace de travail devra-t-il insuffler? Recevez-vous des invités et des clients? Ces réponses sont traitées automatiquement pour proposer une solution personnalisée. L’Office Maker génère en effet instanta-

© Bene AG

nément à chaque nouvelle réponse une représentation 3D de l’espace. www.bene.com


NEWS

Nouvelle grenouille baptisée d’après le Café Puro

Miko est fière d’annoncer la découverte d’une nouvelle espèce de grenouille dans la Réserve de Forêt Tropicale Puro Coffee en Equateur, qui a été appelée Pristimantis puruscafeum en hommage à la marque Puro. EcoMinga, le partenaire équatorien de l’organisation internationale de protection de la nature World Land Trust (WLT), a lancé le processus de nomination en hommage au soutien continu de Puro, ainsi qu’en raison de la ressemblance de la grenouille avec un grain de café – aussi bien au niveau de la couleur que du motif. Depuis le lancement de la marque de café Puro en 2006, Miko a versé 2% des ventes de café Puro au WLT. Grâce à cette coopération, 75 millions mètres carrés de forêt tropicale ont été sauvés jusqu’à aujourd’hui, et cela dans 7 réserves de forêt tropicale Puro Coffee situées dans 6 pays producteurs de café. www.mikocoffee.com www.purocoffee.com

La SA Vanhout Facilities s’agrandit

Début avril, la SA Vanhout Facilities, constituée en 2008, ouvrait une nouvelle implantation à Bruxelles. Cet agrandissement s’inscrit dans le cadre de l’augmentation de la demande d’entretien et de gestion des bâtiments. Cette filiale permettra d’optimiser et d’élargir le service aux clients existants à Bruxelles et en Wallonie. Le bureau bruxellois dispose notamment de son propre service de garde (24/24 et 7/7). Plus tôt en 2015, l’entreprise a obtenu son accréditation

de spécialiste des techniques du froid. La SA Vanhout Facilities est spécialisée dans l’entretien architectural et technique des bâtiments. Elle suit actuellement plus de 1000 immeubles à travers le Benelux, dans divers secteurs comme l’industrie, les bureaux, le retail, les centres de soins, les ambassades et les structures communautaires. www.vanhoutfacilities.be

Initial présente sa gamme no touch

Le lavage et le séchage des mains sur le lieu de travail peuvent dorénavant s’effectuer selon la méthode no touch – sans le moindre contact avec des surfaces, robinets ou distributeurs de savon potentiellement contaminés – avec la gamme no touch d’Initial. Cette gamme se compose d’un robinet, un distributeur de savon et un distributeur de gel désinfectant pour les mains. Un distributeur de papier no touch est disponible depuis août et un distributeur de serviettes no touch en octobre. Tous les produits sont équipés d’un capteur, ce qui rend tout contact manuel superflu. Les produits font partie de la gamme Signature, qui a reçu le prix international Red Dot Design Award 2014. www.initialservices.be

Sébastien Delfosse nouveau HR & Legal Director ManpowerGroup BeLux

Sales & Operations Manager chez ManpowerGroup depuis 2012, Sébastien Delfosse (36) a été promu dans la fonction de HR & Legal Director pour la Belgique et le Grand Duché du Luxembourg. Il devient également membre du Comité de direction. Comme HR & Legal Director de ManpowerGroup BeLux, il a la responsabilité non seulement des collaborateurs des différentes marques de ManpowerGroup, mais également des experts travaillant sur des projets chez des clients, soit plus d’un millier de personnes au total. www.manpowergroup.be

7


8

NEWS

CxO Leadership Forum les 11 et 12 décembre 2015

Drupl: une lumière puissante mais pas éblouissante

La sixième édition du CxO Leadership Forum, organisé par la revue spécialisée dans le business management CxO Magazine, a lieu cette année sous le thème ‘Growth Strategies’. Tout le monde parle de croissance et de vivre avec (les besoins de) son temps. Mais quelles sont les stratégies de croissance adaptées aux entreprises et aux organisations? Les orateurs actuellement confirmés sont Herman Toch (auteur de ‘Happy Profit’), Adjiedj Bakas (trendwatcher hollandais) et Herman Lambrecht (auteur de ‘Small is Great’).

La lumière du soleil qui passe à travers les gouttes de pluie crée de magnifiques tableaux. Drupl, le nouveau profilé de Modular Lighting Instruments, combine ces créations à une armature polyvalente. Les lentilles, semblables à des gouttes, recréent l’effet des rayons du soleil qui traversent les gouttes. Le nouveau filtre lentille évite que la lumière n’éblouisse. Le produit est conforme à la norme EN12464 pour les lieux de travail et est, après Vaeder, la seconde armature de bureau à être introduite sur le marché par la marque. Disponible en trois designs et trois couleurs. www.supermodular.com

www.cxoleadershipforum.com

Un concept de lavage et de séchage collectif

A new love story - BuzziSpace x Kvadrat

La collaboration entre le danois Kvadrat (le spécialiste du tissu depuis 1968) et le belge BuzziSpace (spécialisé dans le mobilier de bureau acoustique depuis 2007) semble être une destinée. Les deux entreprises sont actives sur le même marché (de projet) et ont souvent travaillé ensemble. Il a fallu un grand projet à Vienne (Erste Bank) pour réunir les deux marques. Elles ont aujourd’hui uni leurs forces et lanceront cet automne les premiers meubles BuzziSpace revêtus de tissus Kvadrat à Maison et Objet (Paris) et à 100% Design (Londres). www.buzzi.space www.kvadrat.de

LDL-Equipment est initialement une entreprise spécialisée dans la vente de matériel pour les blanchisseries industrielles, qui dispose d’un propre service technique et de montage. Entrée dans l’entreprise familiale en 2013, Julie Stuyven a introduit un concept de lavage et de séchage collectif. Via LDL-CARE, l’objectif est de développer des lieux de lavage collectif, en mettant des machines à laver et des sèche-linge gratuitement à disposition. La maintenance et les réparations sont gratuites. La rémunération a lieu via la répartition des pièces que l’utilisateur insère dans les machines. Julie Stuyven: “Suite au succès rencontré

sur le marché belge, nous pensons internationaliser le concept. En février 2015, ce concept a été introduit sur le marché hollandais en collaboration avec Robert Vasen (blanchisserie Gaverland).” www.ldlcare.eu

Imprimante pour le marquage de tuyaux

L’imprimante d’étiquettes CRM-100 réalise des impressions pour tuyaux dans les bonnes combinaisons de couleur qu’il suffit ensuite de découper dans la forme souhaitée. L’appareil peut aussi imprimer des étiquettes pour la signalisation de sécurité, les codes à barres et l’identification. Le logiciel contient une vaste bibliothèque de pictogrammes, y compris les derniers modèles selon la directive ISO EN7010. www.safetyscience.be


NEWS

Un seul site de Plasti-Bac à Kuurne

Steelcase s’investit dans le bureau intelligent

Le spécialiste de l’environnement de travail définit de nouveaux concepts et de nouvelles idées avec ‘The Intelligent Office’, l’environnement de travail du futur qui intègre la technologie dans l’espace et le mobilier. Le concept Intelligent Office est basé sur des capteurs qui sont intégrés dans le bureau afin de collecter et de combiner les données. A partir de cette batterie de données, élaborée à l’aide de la technologie embarquée, de l’information pertinente peut être distillée au fil du temps sur la manière dont les personnes travaillent, et de nouveaux enseignements peuvent être tirés sur leurs préférences par rapport à leur environnement de travail. Steelcase souhaite, à partir de là, arriver à un environnement de bureau mieux aménagé et qui soutienne mieux la collaboration entre les personnes, tout en neutralisant le plus possible les éléments perturbateurs. www.steelcase.be e el r l ction uv ou No nt p stru de n e et o em la c lle . én s Nouvel événement ie év r de ent ojet eu ésid s pr UTILITY2BUILD ct r se on rand n g

En raison de la croissance continue de l’entreprise, Plasti-Bac disposait jusqu’il y a peu de différents entrepôts, répartis sur le territoire. Afin d’optimaliser l’efficacité de son organisation, l’entreprise a déménagé tant ses magasins, que ses services administratifs et commerciaux, pour les regrouper au sein d’un nouveau site central, situé à l’adresse suivante: Vijverhoek 51, 8520 Kuurne. (Zone industrielle de Courtrai-Nord, en Flandre-Occidentale). Les numéros de téléphone et de fax restent inchangés, tout comme les adresses électroniques et générales des collaborateurs. De plus, le numéro de TVA, et les données bancaires demeurent identiques. www.plastibac.eu

professionnel

A la demande du marché, Kortrijk Xpo organisera les mercredi 23 et jeudi 24 mars 2016 le nouvel événement professionnel UTILITY2BUILD, la plateforme construction/rénovation signée par les organisateurs d’ARCHITECT@WORK. Cette plateforme de contacts professionnelle combine un focus exclusif sur les matériaux et techniques pour la construction utilitaire et projets à de vastes possibilités de networking et de transfert des connaissances. La participation est réservée aux fabricants, importateurs exclusifs et distributeurs de matériaux pour le gros oeuvre et les finitions extérieures, intérieures, Réservez dès aujourd’hui votre les techniques, aux bureaux d’architectes, emplacement: utility2build@kortrijkxpo.com d’ingénieurs et d’études et aux entrepreneurs des classes 5 à 8. Pour ces acteurs U2B_ADV_168x125_TECHCARE_FR.indd 1 de la construction, UTILITY2BUILD invitera de manière très ciblée des maîtres d’ou-

EasyLED éclairage de sécurité

u tility building tom orrow

23-24 MARS 2016

K OR T R IJ K X PO

Plus d’infos: WWW.UTILITY2BUILD.BE

vrage des six secteurs clés suivants dans le monde de la construction utilitaire et projets: education, government, offices, healthcare, hospitality, retail.DEAfin d’optiCOENE miser le contact entre les acteurs de la construction et les maîtres d’ouvrage, ces derniers seront guidés à travers des modules compacts et uniformes qui créeront ensemble un salon d’aspect innovant incluant le service traiteur gratuit pour tous. 27/08/15 09:47 PRODUCTS

GEA Happel Belgium

www.utility2build.be

EasyLED constitue une nouveauté majeure dans le monde de l’éclairage de sécurité. Idéal pour des petites installations, le produit réunit toutes les caractéristiques attendues d’un bloc d’éclairage de sécurité. Facile à installer et discret, EasyLED associe de nombreuses qualités: longue durée de vie, esthétique, fiabilité, économie d’utilisation et prix attractif. EasyLED installé aux endroits stratégiques (par exemple au-dessus de son tableau électrique) apporte un éclairage de secours en cas de défaillance du producteur d’électricité ou en cas de blackout. www.schneider-electric.be

9


10

NEWS

Agrandissement des CuSL avec des modules ALHO

Construire une annexe à deux étages dans une cour intérieure étroite, située entre des bâtiments existants allant jusqu’à une hauteur de sept étages d’un côté et douze de l’autre. Le tout est posé sur un étage d’amphithéâtres existants, soutenu par un nombre limité de colonnes – telle était le défi à relever par ALHO lors de l’agrandissement des Cliniques universitaires St.- Luc à Woluwe (Bruxelles) avec la construction d’ un hôpital de jour spécialisé en hématologie. La priorité absolue pour le maître d’ouvrage fut la qualité élevée des modules préfabriqués en usine. Dans le nouveau bâtiment d’une surface brute de 850 m², il fallait que les patients du service d’ hématologie découvrent une architecture fonctionnelle, en inspirant

confiance. Pendant la livraison et les 4 jours de montage sur place, ainsi que la période suivante des travaux d’expansion, les activités de la clinique ont pu se poursuivre normalement, sans bruit ni poussière. www.alho.com

Desso: des nouvelles dalles de moquette

Transitions in Structure est une collection de quatre nouvelles dalles de moquette, conçue pour reconnecter l’homme avec la nature et invitant l’extérieur à entrer dans les intérieurs et les adoucir. Elles font partie de la collection CARPETECTURE® Transitions de Desso: Salt, Rock, Desert et Grain ouvrent la porte des bureaux aux formes et aux structures organiques et aident à créer des espaces comportant des zones de travail, de rencontre et de détente. La collection reflète notre monde où les ressources naturelles se font chaque jour plus rares, et où les personnes sont de plus en plus nombreuses à vivre en milieu urbain. Ces dalles de moquette combinent les plus récentes tendances de l’aménagement d’intérieur à la vision d’une économie circulaire régénérative. www.desso.com

Nouveaux équipements couleur de Konica Minolta

Les bizhub C308 et bizhub C368 de Konica Minolta constituent deux équipements couleur dernier cri: ils remplacent leurs pendants dans les e-series bizhub couleur dont le succès et la réputation ne sont plus à faire. Du plus haut niveau de qualité, de productivité et de fiabilité, les nouveaux équipements multifonctions répondent à une multitude de besoins commerciaux et mettent tout particulièrement l’accent sur la mobilité pour les travailleurs de la connaissance. L’assistance mobile, la gestion d’équipements, l’assistance cloud

La moitié des employés belges mettent leur bien-être de côté pour terminer leur travail à temps

Presque 50 pourcents des employés mettent leur propre sécurité ou santé de côté pour terminer une tâche à temps. Presque autant d’employés se font du souci sur le stress au travail. Un élément marquant: les hommes sont plus préoccupés par le stress

et la plateforme unique de solutions de Konica Minolta font partie des fonctionnalités-clés. www.konicaminolta.be

que les femmes. C’est ce qu’il ressort d’un sondage de Wolter Kluwer réalisé auprès des professionnels belges sur le bienêtre au travail. Cette étude a été réalisée en avril dernier par le bureau d’études indépendant iVOX. 83% des répondants se sentent bien dans leur environnement de travail. Plus d’une organisation sur cinq ne se préoccupe pas du bien-être au travail et seuls 17 pourcents des répondants indiquent que le bien-être est étroitement im-

briqué dans l’organisation. Dans le domaine des connaissances personnelles sur la sécurité et le bien-être au travail, il y a encore du pain sur la planche: bien que 84% des répondants soient au courant des règles de sécurité, presqu’une personne sur trois avoue ne pas recevoir les formations utiles pour accomplir son travail en toute sécurité. www.wolterskluwer.be


NEWS

Une étude clinique démontre les effets biologiques de la lumière LUCTRA®

Il est rare de pouvoir profiter de la lumière du soleil au travail. Ce qui rend la question de savoir si la lumière artificielle peut être biologiquement efficace et stimuler le sentiment de bien-être et les

performances, plus pertinente. Une étude clinique, dirigée par le célèbre chercheur sur le sommeil dr. Dieter Kunz, confirme cela. Cette étude a démontré l’efficacité biologique des lampes de travail LUCTRA® via la formation de l’hormone mélatonine. “Cette lampe peut être recommandée pour travailler le soir sans que l’augmentation de mélatonine en soirée n’en soit perturbée, de sorte que l’endormissement ne pose pas de problème”, a expliqué le responsable de projet dr. Dieter Kuntz lors de la présentation des résultats de l’étude qui a été réalisée à l’hôpital St. Hedwig à Berlin. La lumière des lampes LUCTRA® couvre un large spectre de couleurs comparable à celui de la lumière du soleil, qui va du blanc froid avec une forte proportion de bleu jusqu’au blanc chaud avec une forte proportion de rouge. Le résumé et l’étude complète sont disponibles sur:

un sentiment de sécurité et de confiance. L’impression de confort et de douceur qu’il dégage est une invitation à la décélération et à l’apaisement au milieu de l’activité incessante du bureau d’aujourd’hui. En même temps, Allstar comporte les caractéristiques fonctionnelles nécessaires d’un siège de bureau, même si elles sont dissimulées: mécanisme synchrone avec position blocable, profondeur et hauteur d’assise réglables et dossier réglable.

Avec le QuickStand et le Float de HumanScale, les employés de bureau peuvent littéralement relever leur plan de travail et travailler debout. Cette position assis-debout active procure une alternance qui permet aux employés travailler plus sainement. Les avantages de QuickStand: ce concept flexible peut être installé sur presque toutes les tables; le plan de travail s’adapte à la hauteur souhaitée via le plateau clavier; construction stable et fiable adaptée à tous les écrans d’ordinateur modernes; prévu pour un ou deux écrans d’ordinateur; réduit les douleurs au cou et aux épaules; augmente la productivité; changement de posture sain pour l’employé. Le Float est une table de bureau pratique et réglable, équipée d’une fonction assis-debout qui satisfait aux exigences d’un environnement de travail plus sain. A lire également dans ce numéro (P.23): Les bureaux assis/debout: une réponse à la ‘maladie des gens assis’?

www.vitra.com

www.becomfort.be

www.luctra.eu www.durable.be

Allstar tempère la dynamique frénétique des bureaux modernes

L’Allstar, imaginé par Konstanin Grcic en 2014, échappe à toute catégorisation conventionnelle: s’agit-il d’un siège de bureau ou est-il destiné au Home Office? De quelle période date-t-il? Offre-t-il des fonctions spéciales? En quels matériaux est-il fabriqué? Lors du développement de l’Allstar, Grcic a joué sur toutes ces questions afin d’offrir aux employés de bureau une atmosphère confortable détendue et un sentiment de familiarité. Allstar se démarque par sa forme emblématique et attrayante. Ce siège semble avoir existé depuis toujours, ce qui génère

Humanscale,un poste de travail assis-debout

Atir et la ville de Gand récompensent le personnel de nettoyage

La ville de Gand et Atir collaborent depuis plusieurs années déjà dans le domaine de la gestion de nettoyage. Atir a lancé le défi suivant: “Obtenez trois notes satisfaisantes successives lors d’un contrôle de qualité VSR et Atir vous offre un panier-cadeau”. Le projet a été lancé auprès des écoles primaires et s’est depuis déployé dans les bâtiments administratifs et bientôt dans les bureaux de police et les centres de services de la ville de Gand. Kristof Galle (Conseiller Qualité Atir et initiateur du projet): “Cette action a un effet très motivant. Actuellement, 95% des chantiers ont réussi ce défi, les employés au nettoyage sont contents, les clients sont satisfaits et nous avons un nettoyage de qualité.” www.atir.be

11


Acoustique Confort

Find more mobility, privacy and comfort for a place ...

MobilitĂŠ

e lac p d a st ... n i F tru u yo

to work, to meet, to wait, to chat, to communicate, to relax, to focus, to examine, to be alone, to make conference-calls, ... Find new facility solutions for creating new spaces in healthcare, education, hospitality, public spaces ...

Venez visiter notre nouveau showroom (sur rendez-vous). Ambachtstraat 4 9700 Oudenaarde Tel. +32 (0)491 39.09.24 sales@becomfort.be www.becomfort.be


WELL-BEING

“Le Facility Manager sous-estime son impact sur le bien-être”

L

es chiffres ne mentent pas. Notre santé est en déclin. D’après les statistiques annuelles de l’Institut National d’Assurance maladie-invalidité (INAMI), le nombre de jours indemnisés ces cinq dernières années n’a cessé d’augmenter. Les chiffres de 2013 affichent une augmentation de 4,11% par rapport à l’année précédente, soit € 34,55 millions. Pour améliorer l’atmosphère au travail, certaines entreprises font appel à un responsable du bonheur ou Chief Happiness Officer (CHO), une tendance qui nous vient des entreprises technologiques américaines. Inutile de s’empresser car d’après Prof. Dr. Lode Godderis (Directeur Knowledge, Information and Research Idewe), les Facility Manager peuvent très bien jouer ce rôle: “Un Facility Manager a un réel impact sur le bien-être des collaborateurs.”

Vers une définition plus dynamique

Le bien-être doit être perçu à partir de différents points de vue et n’est pas uniquement l’absence de maladie ou autres manquements physiques. La définition la plus couramment utilisée sur le bien-être provient de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La santé est décrite comme ‘un état de bien-être physique, mental et social total’. Il est donc clairement question de plusieurs facettes. Le cadre législatif belge en délimite sept: • Sécurité au travail • Protection de la santé du travailleur sur le lieu de travail • Aspects psychosociaux du travail • Ergonomie

• Hygiène du travail • Embellissement du lieu de travail • Mesures prises par l’entreprise en matière de cadre de vie et leurs influences sur les facteurs cités plus haut. Lode Godderis: “Bien que ces définitions soient extrêmement larges, nous devons évoluer vers une interprétation plus dynamique de la notion santé. La santé est souvent un instantané. Ce que les jeunes et les séniors font pour rester en bonne santé dans la vie et au travail peut énormément différer. Ceci vaut aussi pour une personne en pleine forme par rapport à une autre qui récupère d’un cancer du sein. Nous devons donc plus tenir compte du cycle de vie complet et aider les travail-

“Via le travail, nous pouvons créer un contexte et prendre des mesures visant à une vie plus saine.” Prof. Dr. Lode Godderis (Idewe)

“Pour l’entreprise, il existe des solutions pour réintroduire un collaborateur à mitemps, sans risque ni coûts supplémentaires.” leurs pour avoir un impact sur leur propre santé. Via le travail, nous pouvons créer un contexte et prendre des mesures visant à une vie plus saine. Agir sur le comportement pour que la personne puisse prendre des décisions informées.” Investissement avec un ROI élevé

Le temps que nous passons dans un environnement professionnel fait du bien-être au travail une pierre angulaire de notre santé. Les entreprises sont-elles suffisamment conscientes du rôle qu’elles peuvent jouer? “Cela s’améliore progressivement mais elles perçoivent encore cela comme un coût”, continue Godderis. “Pourtant, des études montrent que chaque euro investi dans le bien-être en génère neuf. Prenez le top des entreprises cotées en bourse. Elles peuvent présenter d’excellents chiffres dans l’investissement en

13


14

WELL-BEING

prévention. Et c’est nécessaire. Nous réalisons un mauvais score dans le domaine de l’absentéisme et concernant l’usage de

médicaments, la Belgique est l’un des plus mauvais élèves de la classe. 48,8% des personnes avalent des médicaments et

“Les principaux points à travailler étaient le stress et une alimentation saine au restaurant de l’entreprise.” Bart Maes (Occupation Health and Safety & Sustainability Manager ABB)

“Placez le collaborateur au centre de votre politique de bien-être” Idewe est un service externe belge pour la prévention et la protection au travail. Le groupe collabore avec les entreprises dans le cadre de leur politique de bien-être. Une des entreprises à s’être engagée sur la voie de la santé de ses collaborateurs est ABB, le spécialiste de l’énergie et des technologies d’automatisation. Bart Maes (Occupation Health and Safety & Sustainability manager ABB) explique l’objectif à atteindre: “Nous avons placé le bien-être au travail à un échelon supérieur car nous avons dû faire face à des collaborateurs absents pendant de longues périodes, notamment pour cause de burn-out. De plus, deux collaborateurs sont décédés du cancer, ce qui a laissé des marques profondes au sein de l’équipe et de la direction. Nous voulions donc faire absolument quelque chose. Idewe travaille depuis des années pour nous en tant que service de prévention externe. Après un exercice en interne à propos de ce que nous avions déjà fait et où nous voulions aller, nous avons contacté Idewe pour donner forme à une véritable politique. Les principaux points à travailler étaient le stress et une alimentation saine au restaurant de l’entreprise. Comme il y avait de nombreuses facettes, nous avons travaillé par étapes. En première instance, nous voulions abaisser le niveau de stress de nos collaborateurs. Nous travaillons cela depuis quelques mois et nous avons organisé une enquête cet été pour voir un peu comme cela se passe et comment nous pouvons continuer. Actuellement, nous faisons les premiers pas vers une alimentation plus saine au restaurant de l’entreprise.” Défi Il est encore trop tôt pour estimer l’impact des premières mesures. Néanmoins, Maes est ravi. “Les premières réactions du personnel sont positives. Il est crucial de placer les collaborateurs au centre de l’histoire et non la stratégie. Vous ne pouvez que les informer et les stimuler à participer. Finalement, chaque individu doit faire son choix sur son bien-être. Heureusement, nous avons une direction qui est très motivée à diffuser ce concept. Pour notre équipe, il était important que chacun comprenne que cela ne peut pas changer en un jour. Changer les choses en profondeur demande du temps. L’expertise d’Idewe est essentielle pour formuler une approche et la reproduire à la direction. Tout le monde se rend compte que cela demande beaucoup de travail mais nous sommes motivés à continuer. Plus de collaborateurs vitaux qui viennent travailler tous les jours avec plaisir, voilà l’objectif.”

vont travailler. Nous occupons la première place peu enviable dans l’usage d’antidépresseurs. Certes, il y a plusieurs facteurs à cela. En Belgique, il règne une forte culture de prescription de médicaments. Mais cela souligne que nous devons passer à la vitesse supérieure dans nos efforts pour plus de bien-être au travail.” Garder le contact

Les grands coupables dans les maladies de longue durée sont les douleurs au dos et aux membres (26%) et le stress (37,5%). Des chiffres qui confirment que plus une personne est absente pendant une longue période, moins elle a de chance de revenir plus tard. Après une absence de trois à six mois, seule la moitié retourne au travail. Pour les personnes absentes pendant plus d’un an, ce pourcentage passe de 10 et 20%. Plusieurs éléments jouent. Godderis: “Une fois la phase aiguë de la maladie passée, on voit naître une angoisse chez de nombreuses personnes. Que vont dire mes collègues? Vais-je encore être capable de travailler? C’est ici qu’un Facility Manager ou un responsable direct peut jouer un rôle essentiel et évacuer une grande partie de cette angoisse. La clé se trouve souvent dans le maintien du contact avec le collaborateur malade. De nombreux managers ne font pas cela aujourd’hui, non à cause d’un manque d’intérêt ou d’empathie mais plutôt par timidité. Ils ne savent pas trop quoi dire ou ne veulent pas donner une impression de contrôle. Pourtant, un simple coup de téléphone pour prendre des nouvelles peut suffire à faire ressentir au collaborateur qu’il est un maillon important qui manque à l’entreprise.” Une description claire des tâches

Un second élément pour réussir un retour au travail est d’adapter les conditions de travail. “Diminuer la pression est souvent une utopie mais changer la manière d’être avec votre équipe est faisable. D’après une étude, les collaborateurs ont besoin de trois choses: l’autonomie, l’utilisation des compétences et un soutien social des collègues et de la direction. A côté de cela, une description claire des tâches et l’évitement de conflits de rôle sont essentiels. Les personnes veulent exactement savoir


WELL-BEING

© Vitra Citizen Office Concept

ce qu’on attend d’elles et les fonctions définies doivent être non contradictoires. Exemple. Un docteur se donne à fond pour ses patients mais il doit aussi gérer son administration. Chaque seconde qu’il accorde à l’administration, c’est autant de temps qu’il ne donne pas à ses patients, et donc il n’est jamais pleinement satisfait. Dans le cadre d’une entreprise, c’est la même chose. Si en tant que manager, vous arrivez à définir clairement les tâches et à éviter les conflits de rôle, alors l’engagement au travail sera plus important et le risque de burn-out diminuera.” L’aide au retour

Dans de nombreux cas, le travail peut aussi promouvoir la santé et c’est un pas important vers la guérison. Les conditions de travail doivent néanmoins être adaptées. Pensez, en tant que Facility Manager, à l’élaboration d’un trajet de réintégration. “Vous pouvez comparer cela au cyclisme”, continue Godderis. Vous ne laissez pas faire un Tour de France à un coureur qui reprend le vélo après une blessure grave. Vous le reconstruisez avec des petites courses. Il existe des tas de bonnes solutions à disposition mais une certaine ignorance règne parfois. Ainsi, vous pouvez laisser vos collaborateurs recommencer à mi-temps. La moitié de leurs salaires sera payée par la mutuelle. En cas de rechute, ils ne retournent pas avec ce système de salaire garanti mais directement à la caisse maladie. Cela diminue le risque pour les employeurs, tandis que le collaborateur peut recommencer à travailler progressivement. C’est dommage qu’il y ait tant d’agoraphobie sur de telles matières. Tout le monde peut être malade, on peut être fort aujourd’hui et avoir besoin d’aide demain. Il est crucial de donner une chance et de la confiance. En tant qu’entreprise, vous ne pouvez qu’en tirer des avantages.”

Créer un lieu de travail sain L’environnement de travail est un des points cités dans la législation belge sur le bien-être au travail. Il ressort d’une étude portant sur la corrélation entre l’environnement interne d’une entreprise et la productivité, de Ir. A.C. Boestra et Drs. J.L. Leijten, qu’environ 20% de l’absentéisme serait lié à l’environnement interne. Les entreprises qui arrivent à créer un environnement favorable pour leurs collaborateurs peuvent par contre augmenter la productivité de 5 à 15%. Cette étude montre que l’on apprécie de travailler à une température agréable, que l’on peut éventuellement régler soi-même. D’autres éléments sont une alimentation en air frais et un environnement propre. Jadis, la responsabilité de l’environnement interne était presque entièrement entre les mains du service facilitaire. Aujourd’hui, de nombreuses tâches sont sous-traitées, comme le nettoyage des bureaux. Le rôle s’est donc déplacé d’un service d’exécution à un service de contrôle. Afin de garantir que le nettoyage et la gestion technique du système de traitement d’air soient correctement réalisés, par exemple, le Facility Manager peut réaliser plusieurs tests. Les principaux sont la réalisation d’un test microbiologique ou physique (température, humidité relative, taux de CO2) de l’air, le prélèvement d’échantillons et la réalisation de mesures de confort thermique. www.biobeheer.nl

Selon les secteurs et les entreprises

Idewe travaille actuellement à une étude qui passe les différents secteurs et groupes d’âge en revue. Godderis: “Il est encore tôt pour tirer des conclusions définitives mais le secteur du transport affiche globalement un mauvais score. Cela a aussi à voir avec la démographie: il y a souvent des travailleurs plus âgés et beaucoup de fumeurs parmi eux. L’enseignement et sa très jeune population fait mieux. On remarque que les plus grands défis se situent au niveau des plus petites entreprises. Elles sont plus difficiles à atteindre avec des campagnes et les coûts d’une politique globale de bien-être sont plus élevés pour elles. Pourtant, c’est là qu’il y a le plus de risques. D’après une étude européenne, le risque d’un accident de travail mortel est deux fois plus élevé dans une pme. Il y a donc du pain sur la

“En donnant aux travailleurs une description claire de leurs tâches, vous pouvez éviter pas mal de stress.” planche. Néanmoins, il y a plus de potentiel pour mettre sur pied une politique de bien-être efficiente. Le contact avec les collaborateurs est plus étroit. Certes, les entreprises doivent mettre des œillères et ne pas faire de fixation sur les résultats à court terme mais investir dans leurs collaborateurs. Nous devons agir de façon plus proactive et mettre en valeur les profits que l’on en tire avec des collaborateurs heureux.” (Par Valérie Couplez) www.idewe.be

15


poubelles de tri, collecteurs & bornes cendriers b ien trier | mieux recy cler

Une sensation de fraicheur unique sans diffuseur Une odeur agréable dans toutes les pièces de votre entreprise. Cela est devenu possible en connectant l’appareil « Sense » à votre système de ventilation d’air existant. L’odeur est dosée online en temps réel selon vos besoins et synchronisée en fonction du nombre de visiteurs attendus. Chaussures Sacha, Plopsaland, Noxx Anvers et Radisson SAS Hotels & Resorts ont déjà franchi le pas. Aucun investissement nécessaire, tout est fourni par Vendor sur base d’un contrat de location ¡ Respectueux de l’environnement, parfums entièrement biodégradables ¡ Les techniciens Vendor se chargent de l’installation, de l’entretien du système de diffusion et du changement des flacons de parfum ¡

INTÉRESSÉ ? T 0800 - 12525 bienvenue@vendor.be www.vendor.be

CURIEUX DE DÉCOUVRIR NOTRE NOUVELLE TECHNOLOGIE DROP&GO? Bindomatic : la solution pour tous vos documents professionnels

NEW

Partenaire solide du management facilitaire Demandez la brochure via marketing@plastibac.eu

PLASTIBAC | Vijverhoek 51 | 8520 Kuurne TEL: 056 36 31 20 | FAX: 056 35 88 47

Bindomatic : thermorelieuses pour petits et grands volumes

www.bindomatic.be +32 (0) 3 808 52 20 • contact@bindomatic.be

15.006 Pub FM Magazine Probbax Plastibac Kuurne.indd 1

9/1/2015 3:36:27 PM


WELL-BEING

Perception olfactive de votre entreprise, produit ou marque Cueillez les fruits d’un espace de travail agréablement parfumé

L

es petites odeurs désagréables au bureau ont un effet contre-productif, tout le monde est d’accord sur ce point. Mais ce qu’on sait peut-être moins, c’est que les odeurs peuvent aussi créer un environnement de travail positif. Les arômes d’agrumes, par exemple, ont un effet bénéfique sur la concentration. Si le marketing olfactif est aujourd’hui bien ancré dans le monde de la publicité, les entreprises peuvent aussi cueillir les fruits d’un parfum d’ambiance dans un environnement de travail.

Perception des odeurs dans les espaces de travail

Vendor a construit sa réputation en tant que spécialiste de l’hygiène sanitaire. Partant de cette expertise, l’entreprise s’est lancée dans la perception des odeurs. Sabine Thuysbaert (Director Vendor Belux): “L’odeur joue un rôle capital dans la réalisation de sanitaires hygiéniques et propres. Les personnes associent souvent une odeur agréable à la propreté. Il n’est donc pas surprenant que, dans le cas de toilettes réservées aux visiteurs, le principal souhait soit de neutraliser toute salissure visible. Mais on remarque de plus en plus d’applications dans les espaces de travail en entreprise. Les commerces de détail ont découvert comment utiliser les odeurs pour faire dépenser plus d’argent aux clients. Une bonne odeur au bon endroit peut conduire à une augmentation du chiffre d’affaires de 6%, une satisfaction de la clientèle supérieure à 7% et une augmentation du temps de présence de 54%. En d’autres termes, les odeurs sont un puissant instrument permettant de faire bonne impression.” Energie, concentration et vigilance

Dans les bureaux au Japon, la technique de dispersion de parfums dans les espaces de travail existe depuis longtemps. D’après Thuysbaert, les avantages sont légion: “En diffusant un parfum, vous améliorez l’environnement de travail de vos collabora-

teurs. Ils se sentent plus à leur aise, ont plus d’énergie, sont mieux concentrés et plus alertes. Bref, les odeurs ont un effet positif sur l’atmosphère au travail et les prestations, ce qui conduit à une productivité supérieure et à moins d’absentéisme.” Bien que les odeurs aient tendance à nous renvoyer inconsciemment dans le passé, en y associant des souvenirs personnels, certaines odeurs procurent un bien-être collectif. Le citron, la menthe et l’eucalyptus ont un effet vif qui nous réveille et nous tient alerte. Les arômes citronnés comme la mandarine, l’orange et la fleur d’oranger sont efficaces pour contrer l’angoisse et le stress, tandis que les senteurs florales génèrent une ambiance paisible et détendue.

“En diffusant un parfum d’ambiance, vous améliorez l’environnement de travail de vos collaborateurs.” bonne préparation diminue le travail de moitié lors de l’implémentation d’une politique olfactive efficiente. Thuysbaert: “Discutez d’abord avec votre équipe de ce que vous voulez atteindre. Une fois les objectifs définis, laissez-vous guider par un spécialiste qui parfumera idéalement vos espaces de travail.” (Par Valérie Couplez) www.vendor.be

Avec ou sans diffuseurs

Les Facility managers sensibles à un environnement de travail positif, agréablement parfumé, ont le choix parmi une vaste offre en systèmes. “Parmi les modèles classiques d’assainisseurs d’air, il y a les diffuseurs mécaniques, numériques ou à languettes odorantes écologiques. A côté de cela, il y a les machines à odeur pour les organisations qui ne veulent pas de diffuseurs visibles”, continue Thuysbaert. “Celles-ci sont raccordées à un système d’alimentation d’air. Le parfum est ensuite dosé via internet ou téléphone mobile, et personnalisé selon les besoins de l’entreprise.” Comme bien souvent, une

Via des machines à odeur, raccordées au système d’alimentation d’air, le parfum peut être dosé à convenance.

17


18

WELL-BEING

Les fruits et légumes de la maison livrés au travail

L

es maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde. Malgré une meilleure prévention et de meilleurs traitements qui ont fait baisser les chiffres ces dernières années, le nombre de cas d’obésité et de diabète a tendance à repartir à la hausse. Il est donc temps de faire table rase et de mettre un terme à nos mauvaises habitudes alimentaires. La consommation de plus de légumes et de fruits, par exemple, peut être stimulée sur le lieu de travail.

Tendance à la baisse

L’Institut Scientifique de Santé publique a organisé en 2013 sa cinquième Enquête nationale sur la santé. Ce rapport traite des habitudes alimentaires et du poids des Belges. L’indice de masse corporelle (IMC) moyen augmente lors de chaque enquête. Actuellement, il est de 25,4: 48% de la population adulte est en surpoids et 14% sont obèses. De plus, la consommation quotidienne de fruits et de légumes reste largement en dessous des recommandations. A peine 12% de la population de six ans et plus se conforme à la quantité quotidienne recommandée. L’entreprise qui veut œuvrer au bien-être de ses collaborateurs doit dès lors miser sur des habitudes alimentaires plus saines. Directement du producteur

Le concept du panier de fruits au travail, qui permet aux collaborateurs de prendre une collation saine, connaît aujourd’hui une suite. Celles et ceux qui souhaitent ramener ces bonnes habitudes alimentaires à la maison peuvent aujourd’hui faire appel à WellBe-Atwork.be. Le directeur, Willy Thielemans, livre des produits saisonniers aux entreprises endéans les 24 heures après la récolte, directement du producteur au consommateur. “L’idée est née lors de mon emploi précédent, explique Thie-

“A peine 12% de la population belge consomme suffisamment de légumes et de fruits. L’entreprise qui veut œuvrer au bien-être de ses collaborateurs doit dès lors miser sur des habitudes alimentaires plus saines.” lemans. “Je suis originaire de la Hesbaye, le cœur de la région des fruits. Lorsque c’était la saison des cerises, j’en amenais toujours aux collègues. L’intérêt pour cette gourmandise saine fut tel que même des collègues que je ne connaissais pas venaient m’en demander. Pourquoi dès lors ne pas en faire une activité à part entière.” La fraîcheur et la qualité sont les deux piliers sur lesquels Thielemans a fondé son concept. A côté de cela, il propose un prix équitable pour le producteur et une empreinte écologique minimale. Aucun frais pour l’entreprise

Pour s’abonner à ce service, l’entreprise doit établir un contrat avec Wellbe-Atwork. be. “En n’approchant pas directement les particuliers mais en travaillant avec les

Il n’y a aucun frais pour l’entreprise. Les collaborateurs commandent et paient eux-mêmes leurs fruits et légumes.

entreprises, je peux organiser la logistique plus efficacement” continue Thielemans. “Un élément essentiel lorsqu’il faut livrer des légumes et des fruits de saison endéans les 24 heures après la récolte. De plus, cela m’aide à garder une empreinte écologique minimale. Il n’y a aucun frais pour l’entreprise. Il faut juste gérer la distribution en interne des paquets étiquetés. Les collaborateurs peuvent commander et payer en ligne. “Sauf si le directeur de l’entreprise souhaite offrir un avantage nature à ses collaborateurs” souligne d’un clin d’œil Thielemans. “L’entreprise reçoit alors une facture (déductible à 100%) et les collaborateurs peuvent dépenser leur ‘crédit’ selon leurs goûts. De plus, cela renforce le lien entre l’entreprise et ses collaborateurs. Mais il ne faut pas de grand effort de persuasion pour les organisations qui considèrent leurs collaborateurs comme étant essentiels. Le bien-être commence par une nourriture saine”. (Par Valérie Couplez)

www.wellbe-atwork.be


Puro s’engage à protéger les forêts tropicales. Nous collaborons avec l’organisation de conservation de la nature World Land Trust et pour chaque tasse de café vendue, nous donnons une contribution financière pour acheter et protéger durablement des parties menacées de la forêt tropicale en Amérique du Sud.

www.purocoffee.com - 0800/44 0 88 Facility Solutions

Nos activités : - facility management & coordination - projectmanagement - maincontracting - facility Quick Scan - procurement FM - building maintenance - reception services - integrated facility management

Noorderplaats 7/1- 2000 Anvers 03/224 38 21 info@facilicomfs.be www.facilicomfs.be IFMA 2015 FR.indd 1

Les bonnes personnes au bon endroit 24/02/15 13:07


PAVIRO Public Address et système d'évacuation sonore Avec qualité sonore professionnelle Flexibilité dès le début

PAVIRO est le premier produit d’une nouvelle génération consacrée au Public Adress et aux systèmes d’évacuation sonores. Les conseillers gagneront du temps en définissant un système complet avec quelques paramètres seulement. Les installateurs éviteront les frais imprévus grâce à l’extrême flexibilité du système. Les propriétaires de bâtiments bénéficieront de la faible consommation énergétique ce qui contribuera à une baisse des frais d’énergie, avec des piles moins nombreuses et moins chères. Découvrez comment en profiter et consultez; www.boschsecurity.be


WELL-BEING

01

“Prendre une pause, c’est gagner du temps”

D

epuis huit mois, la Rue Belliard à Bruxelles compte un nouveau résident avec PAUZzzz. Najat et Gaêtan Oversacq sont les forces motrices de ce bar à sieste. Les travailleurs peuvent y faire un saut pour recharger leurs batteries en un quart d’heure et repartir plein d’énergie, de concentration et de courage pour le restant de la journée.

Ancré dans la culture japonaise

Le concept du bar à sieste vient du Japon et est aujourd’hui bien implanté en France. Najat et Gaêtan ont visité quelques bars à Paris et à Lille et s’en sont inspirés pour lancer le concept en Belgique. “Nous vivons dans un monde d’hyperconnectivité et de grande pression au travail. Les gens ont besoin de déconnecter, de se détendre et de prendre soin d’eux. Un moment de détente pendant la pause de midi peut faire des miracles, non seulement pour le travailleur mais aussi pour l’entreprise. Les employeurs récupèrent des collaborateurs plus productifs. Une étude de la NASA en 1995 a souligné les effets positifs d’une sieste: une sieste de 26 minutes suffit à augmenter les performances de 34% et la vigilance de 54%. Il n’est donc pas surprenant que ce principe soit ancré dans la culture japonaise. Ici en Belgique, il faut encore mieux prendre conscience que le bien-être de l’individu a des répercussions

“Une sieste de 26 minutes suffit à augmenter les performances de 34% et la vigilance de 54%.”

sur ses prestations en entreprise. La sieste a un effet positif sur le niveau d’énergie, le pouvoir de concentration, la mémoire et le bien-être. Prendre une pause, c’est donc gagner du temps.” Investir dans le bien-être à petit prix

Au numéro 166 de la Rue Belliard, Najat et Gaêtan ont aménagé six loges de relaxation pour leurs clients. Ce cocon douillet est parfait pour une sieste à midi, et ceux qui ont difficile à dormir peuvent se faire masser. “Nous avons opté pour des équipements adaptés au lieu de masseurs afin d’éviter tout dialogue. Il est important de se vider la tête, de retrouver le souffle.” PAUZzzz dispose notamment de deux fauteuils massants, d’un lit hydrojet et d’un lit shiatsu. Le client est accueilli et écouté afin de déterminer ce dont il a besoin. PAUZzzz ne possède qu’un site à Bruxelles mais les entreprises provenant d’autres régions sont accueillies les bras ouverts. Les Facility Managers peuvent y organiser des activités de team building, des chèques cadeaux sont disponibles pour les collaborateurs et il est même possible d’aménager un espace PAUZzzz dans l’entreprise. “Il est moins coûteux d’investir dans le bien-être de votre personnel que

de subir les conséquences d’un burn-out ou le financement de la recherche de nouvelles recrues. C’est certainement intéressant pour les petites entreprises où l’absence d’un collègue peut avoir un grand impact sur le reste de l’équipe suite au déplacement de la charge de travail. Et lorsque vous voyez les personnes repartir détendues, revitalisées et avec le sourire, vous savez que vous exercez le plus beau métier du monde.” (Par Valérie Couplez) www.pauz.be

02 01. Les jets d’eau du lit hydrojet vous massent à travers la toile sur laquelle vous vous reposez. 02. Le bar à sieste propose aux travailleurs de recharger leurs batteries.

21


Des services structurés grâce à TOPdesk Découvrez le FMIS le plus facile à utiliser

Vos Services Généraux ne seront jamais aussi bien organisés qu’avec TOPdesk. En effet, notre logiciel vous aidera à traiter vos services (requêtes de toutes sortes, réservations de salles, entretiens des bâtiments, etc.) plus rapidement, plus efficacement et de façon plus orientée client.

Généraux, Ressources Humaines, Informatique, etc. Il centralise toutes les données de l’organisation, tout en permettant à chaque département de garder son propre environnement (sécurité, confidentialité, etc.). La collaboration n’en est que meilleure, et cela se répercute sur la satisfaction des clients!

Une des spécificités de TOPdesk, c’est qu’il peut à lui seul soutenir tous les processus de votre organisation : Services

En savoir plus ? Allez sur www.topdesk.be/facility

Service Management Simplified


FMJ

Les bureaux assis/debout: une réponse à la maladie des gens assis?

R

emarquez la position dans laquelle vous lisez cet article. Sans doute êtes-vous, comme la plupart d’entre nous, assis ou penché à votre bureau, depuis quelques heures. Courez-vous le risque d’être atteint de la maladie des gens assis?

Au cours de ces dernières années, les médias nord-américains ont largement communiqué sur cette maladie des gens assis. Il s’agit d’un terme inventé qui décrit les effets négatifs associés à une position assise prolongée. Bien que nous fassions cela depuis des décennies, nous commençons aujourd’hui à nous préoccuper des effets de cette vie sédentaire. Certains médias comparent même l’assise prolongée à la cigarette et suggèrent qu’elle est toute aussi nocive. Courons-nous un grand risque en restant assis toute la journée? Quel est l’idéal? Il ressort d’une étude qu’une position assise prolongée a des effets négatifs sur la santé et peut causer des troubles musculo-squelettiques et une obésité.1,2 Une autre étude démontre que les femmes qui restent assises plus de trente minutes par jour ont 2,5 fois plus de chance de devenir obèse par rapport à celles qui restent assises pendant trente minutes ou moins de trente minutes.3 Par ailleurs, un rap-

port rassemblant 43 travaux sur le sujet mentionne qu’“il existe des preuves permettant d’étayer une corrélation positive entre l’assise au travail et les risques pour la santé.”4 Bien souvent, les données renforcent corrélativement l’augmentation de maladies coronariennes et rénales (dues à la position assise) mais il est difficile de savoir si la position assise est la cause de ces problèmes ou si les personnes souffrent de problèmes.5 Il existe une corrélation entre l’obésité et d’autres problèmes de santé, notamment les maladies cardiovasculaires et le diabète. Faut-il alors rester debout toute la journée?

Certains suggèrent que nous devrions travailler debout. Une étude démontre qu’il existe un lien entre la position debout et des douleurs lombaires, une fatigue accrue, une quantité plus importante de sang dans les membres inférieurs et un degré de répartition plus élevé des varices. Les chercheurs admettent que la possibilité d’alterner les positions assise et debout peut avoir des avantages sur la santé des travailleurs assis en permanence, mais ils ont aussi constaté que la position debout ne suffit pas à contrer les effets négatifs d’une position assise prolongée. Ce que font les personnes après leurs heures de travail est aussi très important car un comportement sédentaire après le travail peut renforcer les symptômes physiques. Faire bouger notre corps est d’une importance capitale.

Quelle est donc la meilleure solution? En tant que collaborateur en Facility Management, vous recevez probablement des demandes pour des bureaux assis/debout car les travailleurs de votre entreprise recherchent eux aussi des réponses à cette question. Mais est-il nécessaire de donner un bureau assis/debout à tout le monde? Certes, les personnes doivent alterner la position assise et la position debout pour ressentir un meilleur confort et les avantages sur la santé. Une étude démontre que “les utilisateurs d’un bureau assis/ debout ne se lèvent que pour des courtes périodes (15 minutes ou moins par jour) et que ce comportement faiblit au fil du temps, si bien qu’après un mois, la plupart des personnes restent à nouveau assises toute la journée. Le suivisme peut donc constituer un problème.”6 La plupart des personnes peuvent bouger suffisamment en se levant toutes les heures. Certaines entreprises proposent une alternative: une table à laquelle on s’assoit et une table plus haute pour travailler debout. Le bureau où l’on s’assoit peut être utilisé pour certaines opérations comme des travaux sur ordinateur, tandis que la table plus haute sert à travailler sur le laptop ou à écrire et lire. Ce système peut fonctionner correctement tant que les utilisateurs possèdent un paquet de tâches suffisamment varié pour alterner les positions. Les ergonomes pensent souvent que seul un petit pourcentage de travailleurs a réellement besoin d’un bureau assis/ debout: ceux qui souffrent de maladies

23


24

FMJ

la personne se trouve devant son bureau. Ceci peut conduire à une posture voûtée et/ou à une courbure du cou. • Quelle est la quantité de travail que la personne effectue sans utiliser l’ordinateur? Si elle lit ou écrit énormément, alors la surface de travail sans ordinateur doit pouvoir être ajustée (sauf si elle effectue une tâche debout et une autre tâche assise, comme mentionné plus haut). Si la personne lit et écrit énormément tout en étant devant l’ordinateur, alors il faut prévoir de la place pour la paperasserie. Les types de bureaux assis/debout

aura un aperçu plongeant sur les autres collaborateurs si les parois de séparation sont trop basses ou qu’il n’y en a pas). • L’état de santé de la personne (si elle a des varices ou est sujette à en avoir, rester fréquemment debout n’est pas recommandé).

Plusieurs sortes de mécanismes permettent de lever ou d’abaisser une table de travail: un mécanisme à manivelle, un système à torsion ou à contrepoids et un mécanisme électrique. Chaque mécanisme a ses avantages et ses inconvénients par rapport aux tables de travail assis/debout. • Un mécanisme à manivelle n’est pas un bon choix pour un bureau assis/debout car cela exige un gros effort pour les personnes souhaitant adapter la hauteur de la table de travail, la distance entre la hauteur en position assise (généralement entre 60 et 76 cm du sol) et la hauteur en position debout (généralement entre 86 et 120 cm) étant relativement importante. Une personne souffrant de douleurs physiques trouvera le mécanisme trop complexe et une autre, n’ayant pas de douleurs physiques, trop lourd et fastidieux. Bien souvent, les tables pourvues d’un mécanisme à manivelle ne peuvent pas être suffisamment levées pour pouvoir travailler debout.

S’il apparaît qu’une personne a besoin d’un bureau assis/debout, il est très important que l’équipement réponde à ses exigences et que le bureau soit correctement réglé. Par ailleurs, il faut tenir compte de plusieurs éléments: • La hauteur minimale et maximale. La table doit pouvoir être réglée selon la hauteur de coude lorsque la personne est assise (les pieds sont posés à plat sur le sol, les coudes à un angle de 90 degrés) et lorsqu’elle est en position debout (la personne se tient debout, épaules détendues et les coudes à un angle de 90 degrés). • Toute la table doit pouvoir être levée et abaissée et pas uniquement le clavier. Le problème, lorsque vous adaptez uniquement la hauteur du clavier, c’est que l’écran de l’ordinateur est trop bas lorsque

• Le système à torsion utilise un contrepoids. Une fois que ce dernier est ajusté au poids des objets se trouvant sur la table, cette solution fonctionne relativement bien. Sous la table se trouve le commutateur pour régler la hauteur, ce qui facilite l’utilisation. Le gros problème avec ce genre de bureau, c’est que plusieurs utilisateurs utilisent plus ou moins d’objets (écrans d’ordinateur et/ou ordinateurs), ce qui modifie le poids sur la table. Dès lors, le poids sur le bureau n’est plus proportionnel au contrepoids et il devient alors difficile d’ajuster la hauteur. Ce problème peut être aisément résolu via une personne qui possède l’outillage adéquat et des connaissances pour régler cette balance, mais ce type de table de travail est généralement placé

© Markantoffice.com - MAX

Avant de proposer à une personne la possibilité de travailler debout à son ordinateur, il est important d’évaluer sa situation en détail. Il est aussi préférable de demander l’accord à un médecin. chroniques aux tissus mous ou qui ont des problèmes au niveau des lombaires ou des hanches et qui ont difficile à rester assis pendant une longue période. Bien que ces maladies ne permettent pas non plus de rester debout longtemps. Avant de proposer à une personne la possibilité de travailler debout à son ordinateur, il est important d’évaluer sa situation en détail. Ensuite, vous pourrez déterminer si un bureau assis/debout s’avère être la meilleure solution. Bien souvent, il est aussi préférable de demander l’accord à un médecin pour s’assurer qu’un bureau assis/debout représente la meilleure solution pour les problèmes dont souffre la personne en question. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte: • L’aptitude de la personne par rapport aux exigences physiques du travail. • Le paquet de tâches de la personne (si elle est rarement à son bureau et toute la journée en réunion, un bureau assis/debout n’a pas de sens). • L’aménagement de l’espace de travail (une personne qui travaille debout à un ordinateur sur une plateforme ouverte


FMJ

dans un bureau où les personnes qui y travaillent n’ont aucune connaissance en la matière. Un autre problème inhérent à ce type de bureau concerne les commutateurs qui sont souvent placés à l’avant dans la partie inférieure de la table de travail. Certaines personnes peuvent les toucher avec leurs jambes lorsqu’ils se rapprochent de la table ou effectuent un mouvement latéral. Ce peut être assez ennuyeux. • Les bureaux électriques se lèvent et s’abaissent très facilement en appuyant simplement sur un bouton. C’est la meilleure option pour une personne souffrant de douleurs physiques et c’est un bon système pour les autres personnes. Si vous décidez d’acheter un bureau assis/debout électrique, tenez bien compte de la portée (veillez à ce que la surface soit suffisamment abaissable). C’est le meilleur choix mais aussi le plus coûteux. Autres éléments à prendre en compte

• Les petits bacs de rangement ou les étagères de livres fixées au mur peuvent constituer un obstacle lors du levage de la table de bureau car l’écran d’ordinateur risque de les toucher. • Les panneaux de communication et les tableaux blancs accrochés au mur peuvent empêcher le levage de la table qui risque d’être bloquée par les panneaux ou les documents qui y sont apposés. • Si l’ordinateur est posé au sol, les câbles du clavier, de la souris et de l’écran d’ordinateur, ainsi que le fil du téléphone, doivent être assez longs pour pouvoir lever la table. Si les câbles ne sont pas suffisamment longs, les objets sur la table risquent d’être renversés lorsque le bureau s’élèvera.

• Si l’ordinateur est hébergé dans un élément CPU sous le bureau, il se peut que la table ne puisse pas être abaissée suffisamment. Ce serait dommage d’acheter un bureau assis/debout et de devoir y apposer un plateau clavier. Les alternatives aux bureaux assis/debout Il existe plusieurs manières de bouger si votre entreprise décide de ne pas investir dans des bureaux assis/debout. Si vous voulez faire bouger les collaborateurs, vous pouvez peut-être essayer les idées suivantes: • Placez les imprimantes et photocopieuses dans un endroit central pour forcer les collaborateurs à se déplacer. • Encouragez les collaborateurs à discuter entre eux au lieu d’envoyer des e-mails. • Stimulez les collaborateurs pour qu’ils organisent des réunions-promenade. • Prévoyez des espaces de travail où les personnes peuvent discuter ou tenir des réunions debout. • Fournissez des casques sans fil afin que les collaborateurs puissent téléphoner debout. • Rappelez aux collaborateurs qu’ils doivent bouger via un logiciel, une application ou tout autre moyen. • Encouragez les collaborateurs à pratiquer un sport et à boire beaucoup d’eau. • Prévoyez un escalier accueillant et ouvert et persuadez les collaborateurs à prendre l’escalier. Si les collaborateurs de votre entreprise courent le risque de rester trop longtemps assis, tout n’est pas perdu. Il existe des tas de manières de bouger. Et maintenant, je vous propose de relire cet article, mais cette fois debout. (Par Shona Anderson)

Shona Anderson est ergonome canadienne officielle et présidente d’Anderson Ergonomics Consulting, Inc. Elle possède un diplôme en kinésiologie de l’University of Waterloo et a 25 ans d’expérience dans l’ergonomie au bureau et l’ergonomie industrielle dans les secteurs suivants: le pétrole, l’administration locale, les télécommunications, le transport et l’industrie. Son entreprise évalue d’autres entreprises et propose des formations pour aider les collaborateurs à adapter leur environnement de travail afin d’éviter tout risque de blessure sur le lieu de travail. Cet article est initialement paru dans l’édition de mars/avril 2015 de FMJ, le magazine officiel de l’International Facility Management Association (www.ifma.org/fmj). Il est une nouvelle fois publié avec l’autorisation.

Références 1. Chau, J.Y.; van der Ploeg, H.P.; et al. (2012). “Cross-sectional associations between occupational and leisure-time sitting, physical activity and obesity in working adults.” Preventive Medicine 54 (3-4): 195-200. 2. Ryde, G. (2013). “Occupational sitting in Australian office workers: Measurement, description and strategies for change.” Ph.D. thesis. The University of Queensland, Australia. 3. Yang, L.; Hipp, J.A.; Marx, C.M.; Brownson, R.C. Occupational Sitting and Weight Status in a Diverse Sample of Employees in Midwest Metropolitan Cities, 2012–2013. Prev Chronic Dis 2014;11:140286. 4. “Evidence of Health Risks from Occupational Sitting: Where Do We Stand?” American Journal of Preventive Medicine, Volume 39, Uitgave 4. oktober 2010. Pagina’s 389-391. 5. Sitting and Standing at Work, http://ergo. human.cornell.edu/CUESitStand.html. 6. Owen, N.; Bauman, A.; Brown, W. (2009). “Too much sitting: A novel and important predictor of chronic disease risk?” British Journal of Sports Medicine 43: 81-83.

25


26

FM@WORK

01


FM@WORK

“Nous respirons l’adaptabilité” Anne-Marie de Krom (Director, Real Estate & Facilities Quintiles)

A

nne-Marie de Krom est responsable du déploiement et de l’implémentation des stratégies ‘global facilities’ dans les dix-sept sites en Europe de l’ouest de l’entreprise, et voyage donc beaucoup. Le facteur de réussite de ses dix-sept ans de carrière chez Quintiles est sans nul doute le fait que les valeurs de l’entreprise sont aussi les siennes. “Nous visons la meilleure qualité, l’amélioration et l’innovation en permanence. Nous respirons l’adaptabilité. L’intégrité est une valeur qui passe pardessus tout. A la croisée de chemins, prenez la décision dont vous êtes convaincu que c’est la meilleure pour l’entreprise.”

Quintiles

Quintiles propose des développements de produits biopharmaceutiques et des services de soins de santé intégrés, y compris les solutions commerciales et d’observation. L’entreprise, fondée en 1982 en Caroline du Nord par le Dr. Dennis Gillings, professeur en biostatistique, est aujourd’hui leader mondial des CROs. Cotée en bourse depuis 2015, Quintiles est présente dans une centaine de pays et emploie plus de 32.000 collaborateurs. L’entreprise est reconnue pour être l’un des meilleurs endroits où il est agréable de travailler. Le sens du client, le travail d’équipe, l’intégrité, la qualité et le leadership sont les cinq valeurs de l’entreprise qui rassemble les personnes et les connaissances en vue d’un monde plus sain. Le siège belge existe depuis plus de vingt ans et est établi à la Medialaan à Vilvoorde.

ans, j’ai eu un portefeuille très diversifié au sein de l’entreprise, de l’office au facility management, en passant par le contract management et la gestion de conformités de projets ou comme conseillère en prévention pour Quintiles Belgique. J’ai toujours eu la possibilité de relever de nouveaux défis. La qualité supérieure, le professionnalisme et une recherche continue pour l’innovation et l’amélioration sont quelques-uns des éléments qui se cachent derrière la réussite de l’entreprise. Les collaborateurs travaillant à partir d’une vision orientée patient. C’est ainsi que nous mettons tout en œuvre pour apporter très rapidement un médicament chez le patient. Dans une filière fortement régulée, ce n’est pourtant pas évident d’avoir une longueur d’avance.” “Le monde facility est encore et toujours un monde d’hommes. Lors de la remise des Facility Awards, il y avait, selon moi, 80% de Facility Managers hommes. Mais

Une femme dans un monde d’hommes

Anne-Marie de Krom (Director, Real Estate & Facilities Quintiles) a commencé à travailler chez Quintiles en 1998. “Au fil des

01. Anne-Marie de Krom (Director, Real Estate & Facilities Quintiles Belgium): “Je pense que les femmes ont un avantage dans le domaine des compétences douces, le relationnel et l’établissement de confiance, par rapport aux hommes qui brillent plus souvent dans le segment technologique.” 02. Le siège principal, Quintiles Transnational (Durham, Caroline du nord) a obtenu les accréditations et les prix suivants: BOMA (Building Owners & Managers Association) Raleigh Area; TOBY (The Office Building of the Year) – 2011, 2012, 2013, 2014; BOMA Southern Region TOBY – 2011, 2012, 2013; Prix d’ Excellence – 2012.

02

“Je perçois plus de similitudes que de différences dans les pays et les régions où je travaille.” je remarque un léger glissement”, souligne Anne-Marie de Krom qui touche là au thème de l’égalité sociale dans le monde du travail. Et Quintiles y joue un rôle exemplaire. Cette année, Michèle Paque (Country Head Quintiles Belgium) a été élue ambassadrice de Wo.Men@Work. Cet award récompense chaque année le CEO qui s’implique le plus dans l’égalité entre hommes et femmes sur le lieu de travail au sein d’une entreprise établie en Belgique. A travers cette élection, les organisateurs veulent mettre cette égalité sociale à l’honneur, en désignant une entreprise lauréate et en diffusant les meilleures pratiques pour le développement de la carrière des femmes. “Les

27


28

FM@WORK

03

“L’absence d’une définition correcte pour la fonction de Facility Manager est une belle opportunité d’en créer une.” femmes perçoivent les choses autrement, vont souvent plus loin que le pur aspect technologique. Construire un lieu de travail agréable et attrayant importe de plus en plus. Le maintien et le renforcement des relations dans les immeubles de bureaux sont primordiaux. Je pense que les femmes ont ici un avantage. J’en ai sur les compétences douces, le relationnel, l’établissement de la confiance. Autant de facteurs qui priment au sein d’une communication, du change management, de la négociation et certainement des compétences de leadership.” Déployer les global facilities

En février 2012, il a été demandé à Anne-Marie de Krom de déployer ou de globaliser les global facilities pour un certain nombre de pays en Europe de l’ouest (dixsept sites répartis sur neuf pays). Comment vous lancez-vous dans un tel défi? “Il est essentiel de bien connaître votre entreprise. J’ai le grand avantage d’avoir un bon contact avec mon responsable hiérarchique qui possède une grande expertise, qui est très réaliste et qui pose des questions allant à l’essentiel. De nombreuses suggestions sont accueillies

les bras ouverts. Le change management est un chapitre important dans mon travail. Comprendre, planifier, implémenter et communiquer le changement est nécessaire car cela facilite le voyage vers de nouvelles manières de travailler. Je perçois plus de similitudes que de différences dans les pays et les régions où je travaille. Il y a résolument des différences de langue, de culture, de législation et autres. Parfois, les différences dans une région géographique sont plus importantes qu’entre d’autres pays. Le défi consiste à formuler des solutions internationales et des réponses à des problèmes donnés. Les normes internationales sont cruciales. La globalisation au sein du Facility Management n’est pas simple car nous touchons de nombreux domaines qui sont répartis dans plusieurs départements de l’entreprise. Dans un tel cadre, la flexibilité est le maître-mot, nonobstant le fait qu’un certain degré de standardisation au sein de l’entreprise soit utile. Une bonne équipe, qui travaille en connaissance de cause, est un autre un facteur majeur. Il faut avoir confiance en l’autre, les personnes doivent être coupées dans du bon bois. Ces collaborateurs doivent porter nos cinq valeurs.” La communication joue un rôle essentiel dans la gestion à distance réussie des différentes équipes. Anne-Marie de Krom: “Vous ne pouvez pas gérer le non verbal à distance. Aussi, pour garder un doigt sur le pouls, j’ai des réunions one-to-one hebdomadaires avec mes collaborateurs directs

et des contacts ad-hoc si nécessaire. Si des problèmes se posent, il faut être averti le plus rapidement possible. Nous pouvons alors, en tant qu’équipe, lancer rapidement des initiatives pour limiter l’impact. Il y a toujours plus dans plusieurs têtes que dans une seule, et la portée est plus grande avec plusieurs mains. Attention, les réactions à des problèmes ne sont jamais dirigées contre des personnes mais contre des faits. Une fois que l’on sait cela, les problèmes sont rapidement signalés.” “La technologie stimule la flexibilité et la créativité”

Ces dernières années, les Facility Managers doivent souvent travailler avec des budgets rabotés. Anne-Marie de Krom y voit là un revers positif: “Cela va de pair avec les développements technologiques qui permettent par exemple de réduire l’espace. La technologie actuelle offre une grande flexibilité et stimule la créa-

03. Le siège européen de Quintiles (Reading, UK). Ce bâtiment a reçu le Regional BCO Award for Best Fit out 2012, BREEAM Good - for Fit out. 04. Un déménagement est toujours régi par les règles de Quintiles: des espaces de travail collaboratifs très ouverts et des lieux de rencontre inspirants. Les bureaux séparés sont réservés à quelques personnes à partir du grade de senior director. Photo: Quintiles Belgium: Open Collaborative workstations / Multifunctional reception, waiting room, meeting area.


FM@WORK

tivité. Je crois que l’on doit s’attendre à beaucoup de choses dans le domaine technologique. Une entreprise américaine développe par exemple des capteurs qui permettent de mesurer la connectivité entre les personnes. En d’autres termes: qui rencontre qui, quel impact cette rencontre a-t-elle dans un endroit formel et informel, comment les résultats d’activités de l’entreprise peuvent-ils en être influencés et qu’est-ce qui peut être amélioré? Jadis, le Facility Manager devait faire en sorte que tout fonctionne. Aujourd’hui, les immeubles de bureaux doivent être durables et attrayants pour travailler ou se rassembler en réunion. Il ou elle doit créer un outil permettant au management de remplir ses objectifs. Dans l’avenir, le Facility Manager va jouer un rôle plus stratégique et sera plus préoccupé par la prestation de services. L’ouverture pour arriver à cela doit venir de l’équipe de direction.

04

04

Actuellement, il n’existe pas vraiment de définition sur le contenu du job. L’absence de définition est une belle opportunité d’en créer une. Par ailleurs, la formation devrait être élevée à un niveau de master.” “L’apprentissage permanent”

La plupart des Facility Managers au sein de Quintiles sont membres de l’IFMA. Anne-Marie de Krom: “L’apprentissage tout au long de la vie fera toujours partie du métier. Au sein de notre programme de développement individuel, nous appliquons la règle 70/20/10: 70% de connaissances acquises par une formation et une expérience dans la pratique, 20% par le réseautage et 10% de connaissances basées sur de l’étude pure. Nous demandons à chacun de fixer des objectifs et d’y appliquer les compétences de leadership. En d’autres termes, il ne s’agit pas uniquement de ce que l’on a fait mais de la

façon dont on a atteint l’objectif. Nous sommes devenus membres de l’IFMA pour participer au monde international du facility en croissance, pour continuer à apprendre et pour réseauter. Il y a encore du potentiel pour la fédération, notamment dans le partage de meilleures pratiques à travers le monde. Je remarque que certaines jeunes personnes ne sont pas assez critiques, elles ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez. Dans la recherche d’information, on est trop rapide avec la première chose que l’on rencontre ou l’élément le plus commercial. Un outil intéressant serait un forum accessible pour toutes celles et ceux qui veulent venir écouter ce que d’autres ont à raconter.” (Par Tilly Baekelandt)

www.quintiles.com

“Hospitality at Work” Le télétravail est appliqué depuis 2003 chez Quintiles Belgium. Le déménagement de Quintiles Louvainla-Neuve vers Vilvoorde fut l’élément déclencheur. Anne-Marie de Krom: “En 2012, nous nous sommes posés la question de savoir si les personnes qui viennent au bureau pourraient bénéficier de plus de flexibilité dans le vrai sens du terme, c’est-à-dire en temps et en lieu. Nous avons alors adopté le projet ‘Hospitality at Work’. En interne, il y avait encore des discussions sur la faisabilité d’un tel système pour toutes les fonctions au sein de l’entreprise. Nous avons souligné, via le groupe de travail, que si cela se faisait, ce serait à tous les niveaux. Une autre condition était que le service, vu notre caractère de prestation de services, devait rester de première qualité. Nous avons alors mis une phase de test en place et un peu plus tard, nous sommes complètement passés à ce système. Avec le recul, on remarque que ce fut une très bonne chose. Chaque collaborateur peut, après concertation avec son supérieur hiérarchique, travailler un certain nombre d’heures à la maison et au bureau. Le département est disponible par téléphone entre 9h et 17h et l’Office Communicator est utilisé efficacement. Par ailleurs, les heures de travail flexibles facilitent les déplacements du domicile vers le lieu de travail.”

29


30

REPORTAGE

Un monde de revêtements de sol pour le marché des projets

A

vec l’acquisition de Pergo, l’inventeur du revêtement de sol stratifié, UNILIN, flooring renouvelle sa stratégie de marque: Quick-Step - qui englobe le stratifié, le parquet et les sols vinyles - est focalisé sur le marché B2C, et Pergo sur le marché des projets. Les planches en vinyle (LVT) représentent un marché en croissance parmi les revêtements de sol durs, et offrent de nouvelles possibilités. C’est ce qu’ont pu découvrir les membres de l’IFMA lors d’une visite du nouvel atelier de production d’UNILIN, flooring à Wielsbeke.

Outre Quick-Step pour le marché particulier, UNILIN, flooring propose désormais avec Pergo une solution pour le marché des projets. Les décors, les couches supérieures et les systèmes de clipsage sont totalement différents. Via Pergo, le groupe est présent dans plus de 120 pays. Toutefois, les marchés de commercialisation diffèrent de pays à pays. En ce qui concerne le marché belge, il s’agit principalement de la vente au détail, du multihousing, des soins de santé et de l’environnement de

bureau. Juan Fernandez Y Mendez (Global Sales Director Project Pergo): “Pour le maître d’ouvrage, l’architecte et le Facility Manager, le choix d’un revêtement de sol constitue un élément du concept intérieur global. Nous sommes avant tout des conseillers, tant pour le choix, l’installation, l’utilisation que l’entretien des revêtements. Dans le cas d’une nouvelle construction, la palette des solutions est très large. Actuellement, c’est le marché de la rénovation qui domine. Chaque projet de rénovation est différent. Outre les restrictions concernant la hauteur et les possibilités de choix, la pose d’un revêtement de sol a souvent lieu en plusieurs phases lors d’une rénovation, tandis que dans le cas d’une nouvelle construction, elle a lieu en une seule phase.” Fortement dépendant du secteur

Les revêtements de sol pour le marché des projets – des applications pour la vente au détail (grande photo) et l’environnement de bureau. (petite photo)

Le choix du revêtement de sol dépend de nombreux facteurs. Combien de personnes vont marcher chaque jour sur ce revêtement? Quelle sera la fréquence d’entretien et qui s’en chargera? Il y a autant de critères rationnels qu’émotionnels. Pour le Facility Manager, le budget disponible et le délai de finalisation sont décisifs. Ce n’est que lorsque le prix du m² est fixé que l’aspect esthétique est abordé. Pour certains clients, l’aspect certification joue un grand rôle, pour d’autres pas. Pour les grandes surfaces dans le vente

au détail, le stratifié peut constituer une solution adaptée s’il s’agit d’une nouvelle construction. Dans le cas d’une rénovation, le LVT est souvent plus approprié du fait de la faible hauteur disponible. Le matériau est particulièrement mince, résistant à l’eau, durable et facile à placer. Le look branché du bois

La tendance actuelle en revêtement de sol et le (l’aspect du) bois. Les longues et larges planches ont la cote sur le marché belge. Le marché du détail, notamment, suit plus rapidement les tendances du design intérieur que le marché du bureau où l’aspect fonctionnel prime. “Du point de vue du Facility Manager, le coût total de possession est un élément important. Combien de temps dure le montage d’un tel revêtement de sol? Un revêtement clipsable se pose plus rapidement qu’un revêtement à coller. Par ailleurs, nos solutions pour sols sont astatiques. Ce genre de détails échappe souvent au maître d’ouvrage ou au Facility Manager. Voilà pourquoi il est bon de se laisser guider par des spécialistes en revêtement du sol lors d’un concept de projet. Dans un avenir proche, les revêtements stratifiés Pergo, qui combinent technicité et look & feel, offriront une nouvelle dimension”, conclut Fernandez Y Mendez. (Par Philip Declercq, photos: Pergo)

www.pergo.com


GESCO a la machine de nettoyage qu'il vous faut www.gesco.be Grâce à notre expérience et notre expertise de plusieurs années, il existe en ce moment dans notre gamme des appareils brillants et des solutions de nettoyage efficaces. Mais la technologie n'est pas statique et Gesco regarde également en avant. Nous continuons donc à innover dans nos machines principalement au niveau de l'utilisation, du milieu écologique et durable.

rez v u o c Dé ns o i t c a nos mne! d'auto

Profitez de toutes nos actions SURVEILLEZ NOTRE NOUVELLE PAGE WEB SUR WWW.GESCO.BE

AUTOLAVEUSES

BALAYEUSES

ASPIRATEURS

Industriezone Autostrade

T 059 56 44 44

Zandvoordestraat 500

F 059 56 44 45

8400 Ostende

E info@gesco.be

ASPIRATEURS INDUSTRIELS

ASPIRATEURS ATEX

MONOBROSSES

INDUSTRIAL CLEANING MACHINES Des machines et des services qui font la différence.


32

PROJET

“LA manière de travailler n’existe pas”

“L

A manière de travailler n’existe pas. Il faut d’abord identifier les besoins de l’entreprise puis proposer une solution sur mesure.” Pour Remy Schepens, Managing Director Benelux chez Vitra, le Facility Manager doit, plus que jamais, tenir compte des souhaits du client interne. “Le degré de bien-être est une des principales raisons de départ ou non des collaborateurs. L’atmosphère dépend de la hiérarchie. Le management doit permettre de créer un bon concept de travail.”

AFournisseur de meubles ou prestataire de services complets pour la planification et la réalisation de lieux de travail ou d’espaces publics: les spécialistes de Vitra Belgium s’immergent toujours plus dans les souhaits des clients. Avec une vaste offre de produits pour trois segments (Retail, Office, Home), chaque Belge, chaque entreprise et chaque organisation est un client potentiel. Qu’il s’agisse d’une chaise à 150 ou à 7.000 euro. Chaque produit de Vitra reflète un aspect novateur et satisfait aux paramètres prix/ qualité, ergonomie, durabilité et fonctionnalité. Les connaissances techniques de l’entreprise sont combinées à la créativité des grands designers indépendants au niveau mondial. Ceci dans le but de créer des solutions d’intérieur, des meubles et des accessoires fonctionnels et inspirants. Par un engagement pour l’architecture de Vitra Campus, le Vitra Design Museum, des workshops, des publications, des collections et des archives, de nouvelles perspectives voient le jour et une profondeur

est apportée aux activités. Ou comment l’entreprise définit le design. Le bureau du futur

35% des collaborateurs souhaitent un lieu de travail qui les inspire, un changement d’environnement de travail (Source: “Growing a Chair “door Wolfgang Scheppe Published by Vitra design museum). A quoi ressemble ce lieu de travail inspirant ou le bureau du futur? Et comment y intégrer the new way of working? Remy Schepens (Managing Director Benelux): “Notre Citizen Office Concept (un concept au service de l’équipe et du collaborateur individuel, avec un Office Forum central et des Workstation Areas tout autour, voir site) offre une image du bureau de l’avenir. The new way of working était déjà pour nous un concept intégré lorsqu’il fut globalement introduit. C’est une possibilité, mais LA manière de travailler n’existe pas. Les tendances vont et viennent. Commencez par le début et écoutez les besoins. Comprenez l’entreprise et proposez une solution personnalisée au client. Il y a aussi

Remy Schepens (Managing Director Benelux): “Peut-être le Facility Manager doit-il suivre un cours de vente. Poser des questions, définir les besoins et proposer une solution adaptée. Le tout supporté par des bonnes compétences en communication.”

des entreprises où certains collaborateurs veulent ou doivent travailler portes closes. Tout comme il n’est parfois pas possible de travailler de la maison. Toutes les entreprises ne peuvent pas évaluer l’output.” “Développer des produits où rien n’est superflu et qui durent”: la durabilité est l’une des pierres angulaires de Vitra. C’est en 1986 que le groupe de travail ‘Vitra et l’environnement’ a été créé. L’entreprise dispose d’un centre d’essais. Remy Schepens: “Je suis heureux qu’il y ait un mouvement qui cadre la durabilité dans le Total Cost of Ownership, car il s’agit finalement bien de cela dans l’avenir. La prise de conscience a pris de l’ampleur et il y a à nouveau de la place dans l’économie, ce qui donne plus de possibilités au Facility Manager. La direction joue ici un rôle crucial. Un nouveau concept doit être porté par le management. Le bien-être commence par le style du management qui est l’ADN de l’entreprise. Tout ce qui tourne autour doit être juste: le café, une bonne chaise, une formation et même la rémunération. Chaque personne est différente. Peut-être le Facility Manager doit-il suivre un cours de vente. Poser des questions, définir les besoins et proposer une solution adaptée. Le tout supporté par des bonnes compétences en communication.” (Par Tilly Baekelandt)

www.vitra.com


PROJET

Aménagement de bureaux pour les personnes atteintes d’autisme Passwerk assiste les personnes atteintes de troubles du spectre autistique avec une propension normale ou élevée pour un emploi adapté. Le projet d’aménagement du nouveau bureau (situé dans le bâtiment de Corda 1 sur le Campus Cordas à Hasselt) part de l’utilisateur et tient compte des possibilités et des limités de l’espace de bureau appartenant à Passwerk. Le projet a été construit sur base des recommandations décrites dans le livre “Met het oog op autisme – Bouwen & inrichten voor mensen met autisme” par Flip Schrameijer, pour le compte de Dr. Leo Kannerhuis, Centre d’expertise et de traitement de l’autisme. De l’inspiration a également été trouvée dans la thèse de master ‘Autisme de haut niveau ou de l’intérieur: Image plus nuancée de l’architecture respectueuse de l’autisme basée sur des témoignages (de jeunes) d’adultes atteints de TSA” de Marijke Kinnaer. Ces recommandations et ces besoins du point de vue de Passwerk ont été discutés avec la direction de Passwerk. Les principaux points de départ sont d’une part la création d’un environnement structuré, clair et lisible, et d’autre part un environnement sûr, chaud et suffisamment familial. La sensibilité sensorielle est aussi un facteur très important. Lors du projet et de l’aménagement, une attention particulière a été portée aux éléments suivants: • un plan du site clair, une implantation logique des fonctions, des aménagements de passage logiques, un espace séparé pour chaque fonction, suffisamment de

contrastes dans les zones définies. • Eviter la circulation inutiles et les petits couloirs, limiter le nombre de détails. • Travail à plusieurs niveaux: en groupe, en formation un à un, sans devoir modifier la configuration de base des différents espaces. • Une configuration spécifique de l’espace de travail pour que chaque personne ait une vue de l’espace: les postes de travail individuels sont placés latéralement selon la lumière de jour, en deux rangs avec le dos vers le mur et la vue sur l’espace. Les postes de travail séparés ont été, tout à tour, fermés avec une cloison souple, semi acoustique. Dans l’espace de travail, deux postes de travail sont prévus pour les coaches. • La décoration des espaces, avec une attention pour une atmosphère chaude et sécurisante (des matériaux doux comme du tapis au sol et des garnitures en tissus et feutres; des couleurs douces et harmonieuses avec ici et là un accent). • La sensibilité sensorielle des personnes, en particulier des personnes souffrant d’autisme (cloisons acoustiques, plafonds et portes acoustiques, revêtements muraux acoustiques, tapis fixé sur le sol relevé, coussins en feutre comme garniture de meuble).

• Lumière et vision: la zone de travail est située du côté de la façade du bureau. De plus, un éclairage de plafond intégré le plus égal possible est prévu dans chaque zone, lequel peut être commandé par zone d’éclairage et par espace. • La température est réglable manuellement dans chaque espace. L’espace dédié à la cuisine est entièrement fermé. (Texte: Nathalie Verdonck & Inge Hens de MiiLD Zorgvormgeving, adapté par Tilly Baekelandt. Photos du projet Passwerk: Procros Group, MiiLD Zorgvormgeving, Photographe: Toon Grobet)

(donneur d’ordre: Passwerk cvba à finalité sociale, Concept & Projet: MiiLD Zorgvormgeving, Dossier d’exécution & coordination: Procos, Réalisation: Maars-Jansen, AEW, Van Den Briele) www.passwerk.be

33


34

YOUNG IFMA

“Que faites-vous de vos journées?” Lorsque Mieke Loncke, directeur de l’IFMA, proposa au Young IFMA d’écrire un article pour FM-Magazine et de présenter le quotidien d’un Yipper, nous étions enthousiastes à l’idée de placer le travail des jeunes de l’IFMA sous les feux des projecteurs. Il ne faut pas être expérimenté pour être opportuniste, pensions-nous. Mais quand Mieke me demanda de montrer l’exemple et de prendre la plume en premier, je compris que cette expérience allait de pair avec une certaine habileté. Je pensais écrire facilement mon premier article en y présentant le cadre de travail global, mais Mieke était déjà prête à marquer 2-1: “Que faites-vous de vos journées, voilà le début d’une série !” et me voilà donc ici, en train de briller devant le MAS avant de transmettre le clavier au Yipper suivant. Bien souvent, c’est déjà difficile de répondre à la question “C’était comment au travail aujourd’hui?” autrement que par un ‘ça va, rien de spécial’ une fois que le trajet en voiture vers la maison a aplani les pics quotidiens de stress ou les petites victoires. Parfois, un manque d’embouteillages maintient une pression non évacuée mais ces restes ne sont pas dignes d’une publication dans un magazine. Et puis il y a l’explication, sèche: je suis project leader Security chez Lidl Belgique et je travaille aussi sur des projets d’optimalisation de processus à la division Achat de matériel (= Procurement). Là, je satisfais au cliché des X, Y ou Z’s qui ne peuvent pas se focaliser sur une seule chose, j’en suis conscient. Concernant la première partie du job, nous sommes en train de centraliser les tâches par processus et non plus par répartition au sein des divisions (bye bye les barrières de communication et les tâches doublement exécutées ! Non?) et nous ouvrons la voie pour l’engagement d’une personne à temps plein pour cet emploi. Le poste est d’ailleurs toujours libre. Le second volet de mon paquet de tâches se résume dans la question suivante: “Comment devenir plus structuré et/ou (dès lors) fonctionner plus efficacement?” Un travail intéressant et stimulant qui, lors de la recherche de la base réelle de productivité d’une division, a débouché sur la question existentielle: “Maman, pourquoi travaillons-nous?” Augmenter la facilité et le plaisir au travail est souvent le meilleur remède à une efficience en déclin. Voilà une phrase qu’on pourrait utiliser comme définition du Facility Management: mon expérience précédente au sein de pures facilities chez Facilicom Facility Solutions tombe ici à point nommé. Lors de mes premières démarches pour des fonctions similaires, je n’ai pas été retenu lors de sollicitations à cause d’un manque de contexte/de connaissances en optimalisation des processus et – on y arrive – d’un ‘manque d’expérience’. Le premier manquement peut être résolu en suivant des formations complémentaires, et l’acquisition de cette expérience demandée semblait bien être mon lot. Et puis j’ai été engagé chez Lidl Belgique. Avec un CEO qui a juste passé l’âge YIP, notre société a la réputation de donner une chance aux jeunes et de faire appel à leur créativité et à leur enthousiasme pour l’innovation. Bien entendu, sous l’égide de collègues qui ont gagné leurs galons et qui peuvent piloter les meilleures idées dans la bonne direction. Peut-être qu’un tel mélange intergénérationnel est-il plus facile à réaliser dans le secteur de la distribution en mutation rapide, mais je suis convaincu qu’il existe un potentiel d’amélioration dans tous les secteurs. Et voilà, je peux maintenant me reposer et laisser ma place aux collègues du YIP pour la rédaction du prochain article. Je soupçonne que certains d’entre eux sont train de paniquer à l’idée de devoir remplir une page A4 alors qu’ils sont – tout comme moi – en train de jongler avec leur portion quotidienne de comparaisons d’offres, de tickets ouverts et d’approbations de factures. Peut-être qu’un café YIP supplémentaire pourrait aider à dénicher un bénévole? Niki Van Hee, Project leader Achat matériel chez Lidl Belgique Président Young IFMA


Appelez-nous pour des conseils sur mesure

013 35 01 00 www.sign-facade.be

LA RÉFÉRENCE POUR

LES ENSEIGNES LUMINEUSES ET LES REVÊTEMENTS DE FAÇADES Sign & Facade Lease : échelonnez vos investissements Sign & Facade Care : service d’entretien et de garantie PROOF PDF

Évolution du lieu de travail. Gestion et entretien durables des bâtiments. Logistique et mobilité intelligentes. Manger de façon saine

et équilibrée au travail. Des services de Facility qui font vraiment la différence pour une entreprise, ses collaborateurs et ses clients.

Z-F Facillity ty: l’actualité, les tendances et les best practices sur le plan du Facility Management. Chaque jeudi sur Canal Z. En collaboration avec

OB62527_Z-facility.indd 2

Z-Facility, également à suivre sur www.canalz.be

24/04/15 10:12


36

REPORTAGE

01

Vers une orientation client optimale

S

ur le marché des facilities, Facilicom Facility Solutions occupe une place particulière. “Nous sommes devenus un acteur de marché en proposant une prestation de services opérationnelle forte. Aujourd’hui, nous offrons des solutions facilitaires adaptées aux clients et nous avons un rôle consultatif sur le marché. Comme nous disposons de nombreux services facilitaires en gestion propre, nous pouvons proposer une approche Integrated Facility Management (IFM)”, déclare Tom Ryckaert de Facilicom Facility Solutions.

Outre Facilicom Facility Solutions, le groupe Facilicom englobe notamment Trigion Security, Gom Cleaning, Prorest Catering et One Building Maintenance. Chacune de ses entreprises s’est développée à partir d’une entreprise de nettoyage qui a 40 ans d’expérience sur le marché FM belge. La société fait partie d’une entreprise familiale hollandaise chef de file sur le marché facilitaire, et est active en France et au Royaume-Uni. Via l’Alliance UFS (United Facility Solutions)

européenne, la couverture touche tout le territoire EU. L’objectif, en proposant une prestation de services opérationnelle forte, est de décharger les entreprises en leur offrant une combinaison de services facilitaires. Le groupe compte environ 4.000 collaborateurs dans notre pays. “Les points positifs de la prestation de services au sein de nos divisions sont des lignes hiérarchiques courtes, une flexibilité, une communication directe et un impact tout aussi direct sur le lieu de travail. La

“La fonction de Facility Manager évolue de plus en plus vers un rôle de demande” Tom Ryckaert (Sales & Facility Manager Facilicom Facility Solutions)

durabilité est un concept-clé au sein du groupe, tant en ce qui concerne l’aspect People (les bonnes personnes à la bonne place), Planet (une approche écologique) que Profit (soutenir tous ensemble une bonne cause au lieu de donner un cadeau à chaque collaborateur)”, continue Tom Ryckaert (Sales & Facility Manager Facilicom Facility Solutions). “La relation client-fournisseur ne fonctionne pas dans l’environnement facilities”

“Nous pouvons combiner un certain nombre de nos services dans un concept adapté aux clients. Les facilities ne sont pas leur cœur de métier. Une sous-traitance poussée au sein de l’organisation du client est une option possible. Il gère les aspects facility et propriété tandis que nous nous chargeons du management”, explique Tom Ryckaert. Les clients se situent dans divers secteurs: alimentaire, pharmaceutique, bancaire, informatique, …”. De nombreuses grandes entreprises disposent encore d’un propre dispositif facilitaire. Nous pouvons leur proposer des solutions à long terme si elles sont prêtes pour cela. Une relation client-fournisseur ne fonctionne pas dans l’environnement facilities. Un partenariat est une meilleure base. Notre approche Integrated Facility Management diffère à chaque fois selon les développements du marché, l’organisation de l’entreprise en question et les solutions que nous pouvons proposer. La fonction de Facility Manager évolue de plus en plus vers un rôle de demande. Les entreprises veulent de plus en plus regrouper les tâches facilities et les externaliser pour réduire les coûts.”


REPORTAGE

Un service n’est pas l’autre

Un des clients de référence de Facilicom Facility Solutions en matière d’IFM est Mondelez Belgium, une entreprise alimentaire qui a son siège à Malines et un site de production à Namur. “Il s’agit ici d’une approche intégrée où nous nous chargeons du management et de l’exploitation opérationnelle de A à Z via nos propres filiales Facilicom. Il va de soi que les exigences du client peuvent varier d’un service à l’autre. Le siège à Malines est plutôt très demandeur en facilities par rapport au lieu de travail du site de production à Namur”, explique Tom Ryckaert. Alliance UFS

“Via un autre client, EMC2, une entreprise active dans le monde de l’informatique, nous avons franchi les limites de nos marchés traditionnels (Belgique, Pays-

Bas, France, Royaume-Uni,…)”, ajoute Tom Ryckaert. “En 2010, on nous a demandé si nous pouvions étendre la prestation de services existant dans notre pays et aux Pays-Bas à l’Autriche et à la Suisse. Ce que nous avons pu faire en collaborant avec deux partenaires locaux. Ce fut finalement l’impulsion qui nous fit entrer comme partenaire au sein de l’alliance européenne ‘United Facility Solutions’ (UFS) qui regroupe des entreprises facilitaires similaires (high self performing). Ce qui implique que nous avons fait nos premiers pas en tant qu’acteur de marché international. Nous remarquons que les grandes entreprises internationales qui externalisent leurs facilities optent souvent pour un seul acteur de marché pour tous leurs sites sur un continent (en Europe) ou plusieurs (EMEA).” Le projet ‘Orientation client’

01. “Nous sommes devenus un acteur de marché en proposant une prestation de services opérationnelle forte.” 02. Facilicom Facility Solutions 03. “Les grandes entreprises internationales qui externalisent leurs facilities optent souvent pour un seul acteur de marché pour tous leurs sites sur un continent (en Europe) ou plusieurs (EMEA).” 04.Prorest Catering

“Le fait que notre groupe dispose d’une propre société de management qui élabore des concepts spécifiques sur mesure nous donne une avance par rapport aux concurrents”, avoue Ryckaert. “Nos Facility Managers se focalisent uniquement sur le poste de coût de leurs clients. Régulièrement, nous nous retrouvons tous ensemble pour un échange optimal des connaissances et pour entretenir le réseau. Via le projet ‘Orientation client’, nous

03

02

04

voulons d’ici fin 2016 devenir l’entreprise facilitaire la plus orientée client du secteur. Ceci implique une plus grande prise en compte de ce que veut le client mais aussi un changement d’attitude, l’écoute du client étant centrale. Pour cela, nous développons et planifions des outils ambitieux et audacieux comme notamment les ‘arènes clients’. Des PME aux projets PPS

Facilicom Facility Solutions est ancrée depuis longtemps auprès d’entreprises moyennes et grandes. “Nous pouvons les décharger en leur proposant un concept adapté. Les entreprises de divers secteurs (bancaire, informatique, alimentaire, …) qui disposent de divers services facilitaires en interne, recherchent des solutions facilitaires sur mesure. Pour l’Administration publique, par exemple, nous aidons de nombreux clients via une approche ‘single service’. Un exemple de partenariat facilitaire est la collaboration avec la prison de Leuze-en-Hainaut, un projet PPS. Le secteur des soins de santé offre aussi des opportunités intéressantes. Dans ce secteur, nous proposons actuellement des singles services, un concept global détaillé suivra”, conclut Tom Ryckaert. (Par Philip Declercq, photos: Facilicom)

www.facilicomfs.be

37


Un abri Bozarc est une solution élégante parfaitement adaptée en réponse à de multiples usages, par exemple : • Abri pour vélos • Carport • Auvent pour une allée d’entrée • Abri de stockage • Espace pour fumeurs • Grands projets Eté comme hiver, la pluie en Belgique fait partie du paysage. Sous la pluie d’automne, les vélos rangés dehors se détériorent plus rapidement. Et les averses de grêle mettent les carrosseries de voiture à rude épreuve. La météo, en Belgique, visiblement… c’est toujours imprévisible! Alors n’attendez pas que l’hiver soit venu. Avec un abri BOzARC, vous évitez la corvée du dégivrage ou déneigement de votre parebrise et vitres de votre voiture. BOzARC – le spécialiste des abris en aluminium – est à votre service pour vous conseiller. BOzARC est une entreprise familiale active depuis déjà une quinzaine d’années en Belgique, spécialisée dans la fabrication et la pose d’abris en aluminium. L’entreprise a été fondée par Patrick Verlinden en 2000, appuyé entre temps par ses fils Christophe et Philippe. “ Nous prenons en charge la fabrication, la distribution et la pose d’abris en aluminium, par exemple, des carports, abris pour bicyclettes, auvents et abris de terrasse, espaces couverts à l’extérieur pour

les fumeurs,… La base de ces abris est une élégante structure fabriquée en aluminium, servant de support à une robuste feuille de polycarbonate, un matériau transparent et incassable.” Sur mesure Protégés par un brevet, les abris BOzARC peuvent être montés isolément ou contre la façade d’un bâtiment construit sur un terrain d’entreprise. “Chaque réalisation est un cas spécifique, pour cette raison nous faisons presque toujours un travail sur mesure, alors même que nos clients peuvent choisir parmi diverses dimensions standards. Avec notre système breveté de fixation à rotule, l’un des côtés de la construction peut être décalé vers le bas, lorsque c’est nécessaire. Pour la couverture, le client peut opter pour le polycarbonate transparent dès lors qu’il souhaite un abri “lumière du jour”. Et pour les cas où il est préférable d’aménager un espace ombragé, par exemple, un abri pour vélos, il peut opter pour la variante blanc opalin.” Qualité “made in Belgium” Les initiateurs de cette entreprise familiale belge participent de très près aux activités opérationnelles. Les solutions apportées en réponse aux souhaits des clients témoignent de cette volonté de professionnalisme.

Tout reste intact ! Les abris intègrent des techniques de fixation autonomes. Il n’est pas nécessaire de creuser des tranchées pour les fondations : votre terrain reste intact et vous obtenez un superbe abri. Plus-value et sécurité : label CE certifié par Vinçotte Les abris BOzARC ont obtenu le label CE délivré par Vinçotte International NV. Ce label atteste la robustesse, la solidité et la sécurité de nos abris. Qu’il s’agisse de faire construire un espace extérieur couvert pour les fumeurs, un parc de stationnement couvert, un abri pour vélos, etc., vous pouvez compter sur la qualité du résultat. C’est-à-dire une très pratique et agréable protection contre les intempéries. Et vous évitez de devoir construire des coûteux garages, ou bien les garages existants peuvent être réaffectés à un autre usage. D’ailleurs, il est nettement plus facile de se garer sous un carport… D’autre part, on a tendance à perdre de vue l’importance des abris pour vélos. Pourtant, avec les embarras de circulation, les interminables files de voitures sur les routes, de plus en plus de gens se décident à faire le trajet à vélo. C’est un moyen de transport efficace, pour autant que le matériel soit en bon état.


Pour cela, il est préférable de ranger les vélos à l’abri de la pluie et des intempéries. Un vélo protégé de la pluie reste fonctionnel beaucoup plus longtemps et nécessite moins d’entretien. La mise à disposition d’un abri pour vélos BOzARC permet de motiver les résidents d’un immeuble à appartements ou les salariés d’une entreprise à se déplacer à vélo.

Quel que soit ce que vous souhaitez protéger contre les intempéries… Le team de BOzARC peut vous proposer une solution économique et de qualité. Venez visiter sans engagement notre salle d’exposition, à l’adresse Boomsesteenweg 41 bus 2 B-2630 Aartselaar.

Si vous souhaitez recevoir des informations sur place, nos conseillers techniques font le déplacement. T. +32 (0) 3 455 90 67 • mail : info@bozarc.be Visitez notre site web, vous aurez tout de suite une idée de ce que nous pouvons faire pour vous.


40

FORUM FRANCOPHONE

Le Facility Management, pas assez reconnu en Wallonie

C

omment motiver les Facility Managers francophones à participer plus souvent aux activités de l’IFMA? Telle était la question-clé du ‘Forum francophone’ organisé par l’IFMA à Huy en bordure de Meuse. C’est en effet à bord du Bateau Ecole de la province de Liège que seize participants francophones se sont penchés sur les difficultés rencontrées et sur ce qui pourrait changer dans l’avenir. Le point de départ d’une répartition plus équilibrée des langues nationales au sein de l’association.

Esprit ouvert

Pour l’organisation d’événements, l’IFMA dispose d’une base de données de Facility Managers. Les Néerlandophones y sont bien plus nombreux que les Francophones. Sur les 5.500 contacts, environ 800 sont francophones, le quota restant étant néerlandophone. Ceci vaut aussi pour les listes de présence lors d’événements. En moyenne, seuls 20% des Facility Managers francophones participent aux événements. Une répartition inégale qui nécessite un changement, estime l’association professionnelle des Facility Managers. L’objectif de la table ronde était donc de voir un peu ce qui décou-

Afin de générer un plus grand dynamisme entre les Facility Managers francophones, les participants proposent d’organiser en première instance plus d’événements à Bruxelles ou au sud de Bruxelles.

rage les Facility Managers francophones à participer aux activités de l’IFMA. Seize participants ont discuté ouvertement sur la manière dont l’IFMA, dans l’avenir, peut renforcer l’aspect national de l’association. Un débat qui n’a pas abouti à une question purement communautaire mais qui a donné une impulsion à un défi majeur de la profession. Concurrence entre les organisations

Certes, l’IFMA n’est pas la seule organisation à solliciter les services du Facility Manager. De nombreuses initiatives locales ou des activités d’autres fédérations professionnelles représentant une facette du FM détournent un temps précieux dans les agendas. Néanmoins, l’IFMA possède de beaux atouts, estiment les participants. Les événements ne doivent pas uniquement avoir un contenu fort et diversifié, ils doivent aussi laisser du temps au réseautage. Car les besoins sont importants à ce niveau: discuter avec des collègues issus d’horizons totalement différents et trouver de l’inspiration dans l’approche de l’autre. Discuter des meilleures pratiques mais aussi des solutions pratiques pour

résoudre les problèmes quotidiens ou transmettre des conseils sur un bon fournisseur. Les fondements sont là. Mieux: les participants souhaitent une suite à ces rencontres, via l’intégration d’un forum virtuel sur le site web de l’IFMA afin d’échanger leurs expériences, loin des intérêts commerciaux. L’association des Facility Managers peut aussi se distinguer dans l’élaboration d’une stratégie claire: comment l’organisation va-t-elle défendre les intérêts de ses membres. Les statuts peuvent être connus mais il doit être possible de mieux communiquer sur les points focaux dans la pratique. Une meilleure reconnaissance de la fonction

Du côté francophone, cela pourrait signifier une meilleure reconnaissance de la fonction et un plus grand rayonnement. Ces dix dernières années, le Facility Management en Flandre a largement évolué. Les formations FM spécifiques ont boosté la professionnalisation. L’intérêt pour les techniques de bâtiment fait désormais partie du paquet de tâches, et le bien-être du personnel prend de plus en plus d’importance auprès de la nouvelle


FORUM FRANCOPHONE

génération des Facility Managers. D’après les participants, ce mouvement n’est pas assez accompli au sud du pays. Le titre de la fonction de Facility Manager n’apparaît que sporadiquement sur les cartes de visite. Pourtant, la Haute Ecole de Liège (HEPL) délivre de bons Facility Managers. La tendance a plutôt à voir avec le paysage wallon qui est typiquement composé de pme et moins d’entreprises industrielles. Dans ces petites entreprises, il n’y a pas toujours de place pour un Facility Manager à temps plein, et par conséquent, c’est une casquette de plus que portent certains collaborateurs. En outre, les employeurs brandissent un autre élément sujet à tensions. Bien souvent, ils sont trop méfiants face aux décisions de leur Facility Manager, justement parce qu’il n’y a pas assez de reconnaissance pour la profession. Ils ne retiennent parfois que le coût des propositions. L’appartenance à un groupement d’intérêt comme l’IFMA est donc souvent découragée plutôt qu’encouragée.

franchir la seconde étape vers une association nationale plus forte. (Par Valérie Couplez)

Les participants de la table ronde: Yves Bertholomé (IFMA), Christian Bertrand (AGC), Loïc Bologne (Delta loyd), Brigitte Castrop (UCL LLN), Isabelle Cornelusse (ULG Liège), Paul Deblaere (Police), Claude Degueldre

(Total), Alain Delahaut (HEPL), Frédéric Kain (Siemens), Sangara Klepsis (IFMA), Aina Rakotondrabary (Clinique Sanatia), Gaetan Rotsart (IFMA), Patrick Sonnevaux (OTAN),, Nicole Tsiebos (IFMA), Dominque Vanderzeypen (Groupe CMI), Thomas Verhaegen (Electrabel) et Mieke Loncke (Directeur IFMA). Modérateur: Philippe Bockiau.

Pour que le métier de Facility Manager ait un plus grand impact au sein des entreprises, d’autres fonctions dans l’entreprise doivent être persuadées de l’utilité et de l’importance de la fonction de Facility Manager.

Premières propositions

Afin de générer un plus grand dynamisme entre les Facility Managers francophones, les participants proposent d’organiser en première instance plus d’événements à Bruxelles ou au sud de Bruxelles. La barrière linguistique et la distance constituent le principal seuil pour de nombreux Facility Managers francophones. Rééquilibrer le calendrier pour créer du côté wallon une meilleure cohésion entre les partenaires semble être un excellent point de départ pour les participants. Une thématique forte constitue le second pilier car cela détermine l’attractivité de l’événement. Si les Facility Managers ont le choix entre sept propositions, c’est à l’IFMA de proposer le meilleur contenu qui soit. Parallèlement à cela, l’organisation doit voir plus loin que ses membres. Pour que le métier de Facility Manager ait un plus grand impact au sein des entreprises, d’autres fonctions dans l’entreprise doivent être persuadées de l’utilité et de l’importance de la fonction de Facility Manager. Dès lors, pourquoi ne pas inviter ces personnes autour d’une table pour qu’elles soient inspirées par les meilleures pratiques? Une image plus forte du Facility Manager peut contribuer à cela. Les participants se sont engagés à se revoir lors d’une prochaine table ronde afin de

Réflexion Toute personne qui rencontre des obstacles spécifiques pour se rendre à une réunion ou pour participer à un événement de l’IFMA est invitée à se faire connaître auprès de l’organisation. L’objectif est de créer une association nationale forte à court terme. Le Forum Francophone proposera bientôt toute une série d’améliorations face aux problématiques répertoriées. Si vous souhaitez vous engager dans cette réflexion, n’hésitez pas à contacter Mieke Loncke via mieke.loncke@ifma.be.

41


42

EVENT

Serez-vous le prochain Facility Manager of the year? Désignez votre candidat préféré avant le 31 octobre 2015

L

e prix ‘Facility Manager of the year’ est décerné tous les deux ans par l’IFMA à un homme ou à une femme qui - par sa manière de penser, sa vision, son engagement et ses efforts - participe à la notoriété et à la reconnaissance du métier de Facility Manager, et dont la contribution exceptionnelle professionnalise un peu plus la fonction. Ou comme l’a si bien dit le présentateur Bob Delbecque lors de la remise des Facility Awards 2015: “Sortez de votre zone de confort, montrez que vous osez aller plus loin, que vous n’avez pas peur d’innover, prévalez-vous !”

Arlette Verleyen (Directeur Services Facilitaires à l’Universitair Ziekenhuis Brussel) a été élue Facility Manager of the year en 2012. Henk Vincent (Directeur Services Facilitaire et Masterplan à l’AZ Alma) l’a suivie en 2014.

Le prix est uniquement décerné à un homme ou une femme qui endosse la responsabilité de la fonction facility au sein d’une entreprise. Le jury, composé d’experts du monde facilitaire, de partenaires de l’IFMA et de partenaires médias, évalue les six candidats qui ont été dési-

gnés après une sélection préliminaire par le public. Le jury est guidé par les critères suivants: • Minimum cinq ans d’expérience en FM • Expérience en hard & soft facilities • Deux projets facilitaires novateurs d’envergure ou remarquables • Contribution littéraire éventuelle • Responsabilité pertinente du budget • Responsabilité pertinente de l’équipe • Nombre de bâtiments/m³ à entretenir • Rapport au niveau de la direction ou management supérieur Sélection des six candidats

Nous vous demandons en première instance de définir une liste de six candidats. Dites-nous quel est votre candidat préféré via le site web de l’IFMA, avant le 31 octobre 2015. http://www.ifma.be/fr/facility-awards2016-appel-a-nomination/

Bloquez déjà la date du 10 mai 2016 dans votre agenda pour la remise des Facility Awards! Henk Vincent (Directeur Services Facilitaire et Masterplan à l’AZ Alma), Facility Manager of the year 2014.


REPORTAGE PHOTOS

Le départ, tout le monde est frais et dispos

Facility Cycling Tour 9 septembre 2015

Le Freestone Facility Cycling tour est passé par la magnifique région du Hageland.

Pour Koen Mees (Freestone), c’est un peu lent….

Peter Van den Driessche (Priva) a le sourire. Pour Marc Dejonckere (Serviko), la montée est pénible.

A l’arrière le peloton….

Peloton étiré dans la descente.

Le peloton avec notamment Peter Croes (AG Insurance), Steven Verrept (Trigion) et Tom Groffils (Staples)

Evénement organisé par Ki’ Communications, Photographe Davy De Coninck

43


44

EVENT

Conférences à Climatechno ODE Vlaanderen organisera le Symposium Pompes à Chaleur à l’occasion du salon professionnel Climatechno qui aura lieu le mercredi 14 octobre. Cette année, le symposium annuel sera donc intégré à l’événement, et subdivisé en trois sections s’adressant à des publics spécifiques. En matinée, les thèmes privilégieront plutôt le niveau politique et se pencheront sur le rôle de la pompe à chaleur dans la politique énergétique, ou encore la place de la Belgique sur le marché international. Les groupes-cibles sont les représentants de villes et communes, les bureaux d’études et les architectes. La session de l’après-midi sera plus concrète, avec des études de cas portant sur des appartements, bureaux, centres de repos et de soins etc. En soirée, plusieurs exposants auront l’occasion de présenter leurs innovations. Le jeudi 15 octobre, SBM (Syntra pour entreprises et membres du personnel) organisera les “séminaires HVAC”, qui présenteront les dernières tendances et

technologies du secteur sous forme de sessions parallèles. Les thèmes abordés toucheront notamment la ventilation STS, les critères minimaux pour les installations dans des bâtiments existants, la gestion et le monitoring des bâtiments, ou encore les recours juridiques en cas de promesses d’économies d’énergie non tenues. Après cette conférence, SBM organisera plusieurs visites guidées de stands qui vous permettront de découvrir de manière concise et efficace une série de nouveautés. Pour toutes les informations sur le Symposium Pompes à Chaleur et le Séminaire HVAC, consultez le site www.climatechno. be, où vous pouvez également vous inscrire.

WARMTEPOMPSYMPOSIUM

ME 14 OCTOBRE 2015 de 09h30 à 15h30 & de 17h30 à 19h10 organisation ODE-Vlaanderen Programme en journée: Non-membres: 190€ Membres WPP & Architectes: 150€ Etudiants: 25€ Programme en soirée: GRATUITE, moyennant inscription préalable SEMINAIRE SBM

JE 15 OCTOBRE 2015 de 09h à 13h organisation SBM (Syntra pour les Entreprises et leur Personnels)

En pratique

ME 14 OCTOBRE 2015 de 12h à 21h JE 15 OCTOBRE 2015 van 12h à 19h Brabanthal Louvain www.climatechno.be

Enregistrement obligatoire Entrée salon: gratuit

wpp warmtepomp platform


L‘un des grands moments d‘ ABUS Safety & Security 2015

Une mécatronique exceptionnelle Le caractère unique des produits mécatroniques ABUS garantit une protection mécanique très efficace des portes et fenêtres. De plus, le lien existant avec le système anti-effraction permet de mettre un terme à toute tentative d‘intrusion.

Simple, confortable et astucieux Les produits ABUS, et notamment les applications, les logiciels ou l‘intégrateur domotique KNX se distinguent par leur facilité d‘utilisation.

Award Winning conception Les produits ABUS ne sont pas seulement sûrs et fiables, ils s’intègrent aussi parfaitement par leur design dans leur environnement. C‘est pourquoi la conception de nos produits a déjà été récompensée à plusieurs reprises.

ABUS Security-Center BV · Tel. BE +32 11 278 760 · info.be@abus-sc.com · www.abus.com


Le point de rendez-vous du HVACR! Enregistrez-vous avec le code 152015 pour accès gratuit au salon et tentez de remporter un des nombreux prix! Partenaires Média:

www.climatechno.be organisation: FCOmedia • Boulevard des canadiens 118 B-7711 Dottignies • T +32 (0)56 77 13 10

wpac

wpp warmtepomp platform

ventibel ventibel


LIVRES

Série Facility Management Le FM sous tous ses aspects moins, les chapitres traitant de gestion d’énergie, de sécurité et d’administration ne sont pas à sous-estimer et ces aspects sont dûment pris en considération. L’auteur, Peter Bockstaele, a rejoint le gouvernement flamand en 2002. Depuis 2013, il est responsable du département Gestion Technique à Het Facilitair Bedrijf.

Ces livres combinent la théorie et la pratique. Accessibles et orientés vers la pratique, ils fournissent de l’information pertinente, directement applicable sur le terrain. Chaque publication est rédigée par un spécialiste du secteur. Le thème traité est toujours cadré dans un contexte plus large, son importance par rapport au Facility Management mais aussi le rôle spécifique du Facility Manager. L’auteur descend ensuite au niveau opérationnel et propose de nombreux conseils, exemples et modèles.

Anthony De Proft, Gestion des déchets

La gestion technique des bâtiments est souvent associée à la maintenance, et c’est aussi le thème principal de ce livre. Néan-

 Afvalbeheer

 Vastgoedbeheer

ISBN 978-2-509-02450-3

782509 024503

Binnenkort beschikbaar:

Reeds gepubliceerd:

 Mobiliteit  Schoonmaakbeheer

 Risicomanagement Binnenkort beschikbaar:  Duurzaam facility management  De Europese normen vertaald naar de praktijk

Soft facilities

FACILITY MANAGEMENT

Afvalbeheer

Algemeen management

Binnenkort beschikbaar:

Reeds gepubliceerd:

 Pest control

 Afvalbeheer

 Vastgoedbeheer

9

782509 024558

Reeds gepubliceerd:

 Mobiliteit  Schoonmaakbeheer

 Risicomanagement Binnenkort beschikbaar:  Duurzaam facility management  De Europese normen vertaald naar de praktijk

Hard facilities

ISBN 978-2-509-02455-8  Peter Bockstaele

Binnenkort beschikbaar:

Soft facilities

FACILITY MANAGEMENT

Algemeen management Risicomanagement

Reeds gepubliceerd:

 Pest control

Hard facilities

FACILITY MANAGEMENT

Binnenkort beschikbaar:

 Technisch gebouwbeheer

Soft facilities Afvalbeheer

Hard facilities Technisch gebouwbeheer

Technisch gebouwbeheer

FACILITY MANAGEMENT Algemeen management

Reeds gepubliceerd:

 Technisch gebouwbeheer

 Duurzaam facility management  De Europese normen vertaald naar de praktijk

FACILITY MANAGEMENT FACILITY Algemeen management MANAGEMENT Risicomanagement Soft facilities

Reeds gepubliceerd:

Binnenkort beschikbaar:

www.politeia.be

L’auteur Guy Eeckhout est Facility & Maintenance Manager chez Barco nv depuis

Afvalbeheer Hard facilities

 Risicomanagement

Dans cette série dédiée au FM, le livre Facility Management Durable (voir page suivante) est également paru. Seront bientôt disponibles: Pest control, Gestion immobilière, Mobilité, Gestion du nettoyage, Les normes européennes traduites dans la pratique. Les membres de l’IFMA ont droit à une réduction sur tous les livres de la Série Facility Management. Pour toute commande/ information:

Guy Eeckhout – Gestion des risques

FACILITY MANAGEMENT

FACILITY MANAGEMENT

FACILITY MANAGEMENT FACILITY Soft facilities MANAGEMENT

2011. Auparavant, il a acquis une vaste expérience en tant que Facility Manager chez Alcatel-Lucent et comme conseiller en prévention et coordinateur environnement. Il s’est spécialisé dans la gestion des risques et la planification de la continuité des activités. Ce livre aborde plus en détail l’évolution effective de la gestion des risques de ces dernières années et le rôle crucial du Facility Manager dans ce domaine.

Anthony De Proft est enseignant à la formation Facilitair Management de la Haute Ecole Odisee. Il donne notamment cours de gestion de l’environnement et des déchets aux étudiants de deuxième année. Dans ce livre qu’il a rédigé, il présente les fondements de la législation sur les déchets. L’objectif est que le Facility Manager, responsable de la gestion des déchets, soit conscient des obligations. Dans le dernier chapitre, axé sur la pratique, il explique comment donner forme à une politique de gestion des déchets.

Peter Bockstaele, Gestion technique des bâtiments

Reeds gepubliceerd:

9

La série Facility Management, éditée par les Editions Politeia nv en collaboration avec l’IFMA, traite du Facility Management sous tous ses aspects. Elle est conçue autour de trois thèmes globaux qui ont chacun un code couleur: management général (bleu), soft facilities (orange) et hard facilities (violet).

Risicomanagement

Algemeen management

 Anthony

De Proft

ISBN 978-2-509-02456-5

9

782509 024565

Guy Eeckhout

47


48

LIVRES

Mieke Pieters - ‘Duurzaam FM’ Un autre regard sur le Facility Management durable

Les Facility Managers jonglent quotidiennement avec la durabilité qui est souvent liée aux économies de coûts via des actions dans le domaine de l’efficacité énergétique, les techniques et les matériaux permettant de diminuer la consommation d’énergie, le recyclage des déchets pour limiter les coûts de traitement, ainsi que l’achat de produits et de services durables. Mais que signifie la durabilité dans un contexte facilitaire? Ce nouvel ouvrage propose des méthodes pour amener au plus haut niveau de l’organisation un business case persuasif sur le développement durable. Etape par étape, il démontre comment engendrer des résultats en termes de durabilité et de coûts. L’auteure, Mieke Pieters, est administrateur chez THE GLOBAL PICTURE, une entreprise spécialisée dans la consultance et la formation en achats durables et Facility Management. Auparavant, elle a travaillé

pour la ville de Gand en tant que responsable d’une politique d’achats stratégique et durable. Elle a placé la ville de Gand sur FACILITY MANAGEMENT la carte de l’Europe en tant que pionnière Algemeen management en Duurzaam achats FM durables. Mieke Pieters croit fermement au business case sur le Facility management durable mais elle estime que les professionnels FM ont besoin d’un nouvel ensemble de compétences pour réussir l’implémentation de la durabilité dans leur discipline. Mieke Pieters est aussi cofondatrice du CSR CAMPUS, la plateforme pour la formation en entrepreneuriat durable. Nicole De Ceukeleer, Editrice aux Editions Politeia: “Les Facility Managers sont quotidiennement confrontés à la politique du développement durable. Transformer une organisation en une organisation durable exige un degré de connaissances et d’expertise qui n’est pas toujours évident. Dans cet ouvrage, tous les aspects d’une politique de développement durable sont passés en revue et complétés par des bonnes pratiques. C’est un ouvrage référence incontournable dans le domaine du Facility Management durable.” Excestibere nestinto quis serae es aut maio debis que cor as corempor alia quo et odis volorrum quam, nis nient velenia netur?

Nustion etumendit que nit officitat enisita providi offictus esedia pro tecture pelique quias ex etustis rem eos quisqui omnis aut quam essitis pe non re, quam dolum voloribuscia sed quam estibusant pre eos que aspedi ommolupis doluptatur, abore nectorion pro omnimo omnit alicilit officidebita aut oditiusdam vollene pro et utaquis excea doluptatus dolore voluptatur sin evenis eveliqui delecto ditio quam ut voluptae nobitat. Obit vid minctat haristi cupta volestiam ius, officid usaecto bearcil ipidestia cum non rectis re volo blabore, as si corepro con cum reprae ped quid unt illaturio dus quisse ratur?

Catus acepudiatur? Ro bea que quam, comnis moditam ari istiorem elicidus et omnis sim conse et exerit, offictus doluptur aut volorem a dolorro con num este vello is se vellabore magnis ditaturion consequate omnihicat quis iducimusam, voluptaspit re deruption entiae simillabo. Ut vel iur? Eprate aut eatus exped millam digenda nonsece stiorectin nia eos mo experum entium eic tem. Ut ex et ulparchita doluptatem senduntur, sequia num eaturis tionsen imperatiust, quisitem eos rempori volecul paruntius quos voluptur aut prate vent ut.

ISBN 978-2-509-01084-1

Le livre ‘Duurzaam Facility Management’ est disponible depuis le 1er octobre 2015 aux Editions Politeia et peut être commandé via www.politeia.be sous le thème Management. Les membres de l’IFMA bénéficient d’une réduction sur tous les livres pocket de la série Facility management.

Algemeen management Duurzaam FM

ue signifie la durabilité dans un contexte facilitaire? Le nouvel ouvrage ‘Duurzaam Facility Management’ de Mieke Pieters, auteure et experte en la matière, offre un autre regard aux Facility Managers sur la durabilité et les performances dans le cadre du Facility Management.

FACILITY MANAGEMENT

Q

FACILITY MANAGEMENT Algemeen management

Duurzaam FM

Mieke Pieters

Réservez votre place lors de la formation Facility Management durable

Cette formation d’une journée est organisée par l’IFMA en collaboration avec CSR CAMPUS. Elle aura lieu le 9 décembre 2015 à Diegem. Programme: http://www.ifma.be/nl/ events/opleiding-duurzaam-fm Session francophone: 20 janvier 2016 http://www.ifma.be/fr/events/ formation-le-fm-durable-1/

Sun Tzu - The Art of War Un must pour tout manager Soulever une plume n’est pas une démonstration de force. Reconnaître le soleil et la lune n’est pas synonyme d’acuité visuelle. Entendre le tonnerre n’est pas une preuve de bonne ouïe. Ne sont-ce pas là les fondements de RH? De l’extérieur, cela peut ressembler au coaching d’une équipe mais dans la réalité, c’est un véritable défi qui commence dès le recrutement. ‘The Art of War’ du Général chinois Sun Tzu, écrit au 5e siècle avant J-C, est un des livres les plus connus et les plus appréciés sur le leadership et le management. Bien

que focalisé sur les guerres de l’époque, son contenu n’en reste pas moins actuel. Dans un contexte contemporain, l’écrivain applique - à propos de l’usage de la guerre - une vision en tunnel forte et datée (comment, par exemple, les généraux devaient gérer les différents types de terrain). Néanmoins, de nombreux éléments sont applicables aux techniques actuelles de leadership et de management. Il me semble intéressant d’appliquer quelques principes sur le management actuel:

Mental force D’après Sun Tzu, le conflit fait inévitablement partie de la vie. Vous ne pouvez pas éviter qu’il n’arrive. Cela vous donne donc un avantage stratégique lorsque vous voulez gérer correctement un conflit. Le livre reprend avec une grande précision les stratégies à appliquer aux moments opportuns. L’auteur se base pour cela sur des principes: les lois de base sur le fonctionnement des choses. Bien que les stratégies de combat physique soient aussi traduisibles en stratégies mentales, ce livre ne


LIVRES

Kitty de Groot et Françoise Bronner - #Nouvelles formes de travail Immersion dans l’intérieur de travail hollandais innovant

L

’ouvrage visuellement attrayant #Nieuwe Werkvormen (Editions Gelderland) est un must pour les professionnels du design mais aussi pour les Facility Managers qui veulent s’inspirer des concepts de bureaux innovants chez nos voisins du nord. “Travailler seul dans un bureau est révolu depuis longtemps. L’avènement de la technologie numérique a élargi les possibilités de travail de bureau de manière drastique. Aux Pays-Bas, cela a conduit à une explosion de créativité”, expliquent les auteures. Kitty de Groot et Françoise Bronner proposent de nous immerger dans l’intérieur de travail hollandais innovant à travers des thèmes entrecoupés de réflexions personnelles et d’interviews avec des architectes et des consultants. Kitty de Groot (NL), stratège en architecture d’intérieur et conception de produit, est journaliste freelance à la revue Inside Information. Françoise Bronner (F) est consultante, chercheur en organisation de travail, est journaliste freelance aux revues Inside Information et Office et Culture. En

traite clairement pas de compétences douces. Un must pour tout manager. A leader leads by example, not by force Les vrais leaders montrent chaque jour pourquoi ils sont là et sont conscients qu’ils ne peuvent pas forcer leurs collaborateurs à les suivre, mais qu’il s’agit plutôt de leur montrer le chemin. Earth gives birth to length. Length gives birth to volume. Volume gives birth to counting. Counting gives birth to weighing. Weighing gives birth to victory. Les mesures les plus effectives, le parcours,

tant que chercheuse indépendante, elle conseille les organisations dans l’aménagement de nouveaux espaces de travail. Cet ouvrage est divisé en cinq thèmes. Le thème ‘Histoire et avenir’ revient sur les tendances du passé et celles de l’avenir, sans perdre de vue les normes en vigueur. Plusieurs exemples concrets offrent un aperçu d’espaces de travail à domicile. Le bien-être semble aussi bien trouver sa voie aux Pays-Bas et on perçoit la révolution de la confection pour la personnalisation. Le thème “La nouvelle façon de travailler aux Pays-Bas” montre comment le bureau hollandais innovant se caractérise par une atmosphère ouverte et informelle, avec une attention pour l’hospitalité et la créativité. Le chapitre “Utilisateurs d’interview” pose notamment la question de savoir si le lieu de travail est véritablement féminisé, génère une rupture avec la ‘Tour d’ivoire’ du manager et définit les ‘flexwork hippies’. Le chapitre ‘Développement durable, santé et économie’ s’intéresse à la durabilité et à la façon d’y répondre architecturalement. Le dernier chapitre ‘Créativité’ surprend avec des conceptions uniques et montre comment la créativité peut être influencée. (Par Tilly Baekelandt)

www.uitgeverijgelderland.nl

les objectifs, les ROI ont comme point commun la mesure de chaque étape de votre processus. Que vous le tourniez d’une manière ou d’une autre, toutes les guerres ont un élément commun: les armes. Sun Tzu est d’ailleurs très friand d’affrontements sanglants: il vous apprend la meilleure manière de décapiter un ennemi ou comment utiliser une hallebarde. Non, ‘un chef d’armée intelligent vainc les troupes de l’ennemi sans en arriver à la bataille’. Son équipement de guerre est l’ingéniosité humaine.

(Par Nick De Maeyer)

49


50

NOUVEAUX MEMBRES

Administration provinciale de Flandre occidentale “Apprendre des autres”

Conny Vanhooren travaille en tant qu’assistante sociale/experte à l’administration provinciale de Flandre occidentale. Suite au départ du chef de section du département cleaning & catering, et parce qu’elle travaillait déjà au service accommodation, on lui a demandé de reprendre cette fonction et le paquet de tâches.

Conny Vanhooren

Pourquoi devenir membre/Quelles sont vos attentes? “C’est un monde totalement nouveau pour moi. Mon directeur, déjà membre, m’a conseillé de le devenir. J’espère en première instance apprendre des autres afin de pouvoir relever ce nouveau défi avec tout le professionnalisme utile.”

TVH “Etre critique et remettre les processus en question”

Marc Jonckheere (Corporate Services Technical Facility Team leader FREMATO GROUP NV, member of TVH GROUP) Pourquoi devenir membre / Quelles sont vos attentes? “J’espère rencontrer des collègues intéressants afin d’échanger de l’expertise utile. Je veux étendre mes connaissances des produits via des visites d’entreprises et des conférences. Je vois dans la fédération professionnelle un partenaire de premier plan qui relie l’expérience et les connaissances des réseauteurs, tout en restant critique et

SPF Finances en remettant les différents processus en question. Via des lectures, certains processus peuvent devenir plus transparents, ce qui permet à chacun de se faire une idée claire. J’aimerais plutôt recevoir de l’information sur l’organisation en général, la maintenance et la législation.”

Marc Jonckheere

“Etre mis en relation avec des professionnels.”

Jocelyn Beghin (Service d’encadrement logistique/Direction SPF Finances) Pourquoi devenir membre / Quelles sont vos attentes? “Je souhaite adhérer à une communauté de professionnels en Facility. Je suis intéressé par des modules de formation ou d’information, la gestion des bâtiments, la digitalisation, la gestion de flotte, la gestion des contrats, le benchmarking et les meilleures pratiques. Je souhaite pouvoir rencontrer des spécialistes en Facility et connaître leurs avis.”

Ville d’Alost “Des activités intéressantes”

Maarten Van Vaerenbergh est Chef de service Entretien des Bâtiments au sein du cluster Facility de la ville d’Alost. Pourquoi devenir membre / Quelles sont vos attentes? “Les activités intéressantes qui sont planifiées de manière régulière m’intéressent, cela me permet d’apprendre de nouvelles choses et de les transposer dans mon propre environnement de travail. La force de l’IFMA se trouve dans ce transfert de connaissances et dans l’échange d’expériences entre les membres. Je suis surtout intéressée par les nouvelles technologies et les évolutions dans le secteur.”

Jocelyn Beghin

Vous aussi, vous êtes un mordu du FM et tout ce qui touche au FM vous fascine? Inscrivez-vous

Maarten Van Vaerenbergh

alors à la fédération professionnelle du FM en Belgique, le centre de connaissances des personnes actives dans le monde facilitaire. Plus d’information: secretary@ifma.be ou http://www.ifma.be/fr/cotisation/


“ Notre savoir-faire est un maillon essentiel. ” Mohamed Temsamani, Contract Manager chez UCB Anderlecht et Braine-l’Alleud

« Je coordonne tous les services facilitaires fournis par ISS chez UCB. » dit Mohamed. « Grâce a nos services, chaque collaborateur UCB peut donner le meilleur de lui-même au service de la qualité des remèdes thérapeutiques destinés au monde entier. » Ce professionnalisme reflète le caractère d’ISS – un demi-million de personnes dévouées, qui proposent à vos collaborateurs des services taillés sur mesure avec la force de l’Human Touch. Tout cela pour mieux développer vos affaires. FACILITY MANAGEMENT

|

CLEANING

|

SUPPORT

|

PROPERTY

|

C AT E R I N G

|

SECURITY

|

issworld.com/fm


Dyson est hygiénique, économique et écologique.

Et le papier ? Dans les sanitaires, les distributeurs de papier peuvent être vides, ne laissant aucun moyen de se sécher les mains. Ce n’est pas hygiénique. Les essuie-mains papier nécessitent un réapprovisionnement, un nettoyage et une gestion des déchets constants. Cela coûte cher et engendre un impact sur l’environnement.

Pour plus d’informations, appelez le 078 – 150 980 ou rendez-vous sur www.dysonairblade.be

Profile for FM-Magazine

FM-Magazine 03 - FR  

Journal for the Facility Manager

FM-Magazine 03 - FR  

Journal for the Facility Manager

Advertisement