Page 1


UN JOUR AU CONCERT AVEC

BINET SABATIER CHALVIN


ELIAS GOTTLOB HAUSSMANN Portrait de Jean-SĂŠbastien Bach

10

1746, Leipzig, City history museum huile sur toile


JEAN-SÉBASTIEN BACH Ouverture (Suite) n° 2 en si mineur BWV 1067, « Badinerie »


JEAN-SÉBASTIEN BACH Eisenach, 1685 – Leipzig, 1750

Ouverture (Suite) n° 2 en si mineur BWV 1067, « Badinerie »

À l’époque où Jean-Sébastien Bach compose ses quatre

composition), suivie par des danses et des morceaux plus

Ouvertures pour ensemble instrumental, de 1718 à 1723,

libres, de caractère divertissant.

à Köthen ou à Leipzig, deux styles dominent l’Europe. L’un, venu d’Italie, est fondé sur une écriture dynamique

Écrite pour flûte traversière et cordes, l’Ouverture n° 2 en

ou expressive des cordes. L’autre, d’influence française,

si mineur comprend une succession de pièces où figurent

se caractérise par une instrumentation plus colorée

quelques archétypes de la chorégraphie européenne,

de par l’usage des instruments à vent et un système

Sarabande, Bourrées I et II, Menuet, Polonaise et son

d’ornementation spécifique, particulièrement adapté

double, avec un Rondeau et la Badinerie finale, dont le titre

à la danse.

français relève d’un esprit de légèreté en adéquation avec les tendances hédonistes de Versailles ou Paris.

Bach explore ces deux tendances : à côté de nombreux concertos à la manière de Vivaldi ou de ses contemporains

Sous une apparente désinvolture, il s’agit cependant d’une

vénitiens, on peut donc entendre ces suites qui débutent

musique d’exécution difficile et qui, au même titre que toutes

par une ouverture (dont le nom s’applique à l’entière

les œuvres de Bach, exige un virtuose de très haut niveau.

12

Un jour au concert avec les Bidochon [Album Fluide Glacial]  

Binet

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you