Page 1

Can. 8$ • Sui. 10,70FS • Bel., Lux. 5,80€ • Dom 6,20€ • May. 8€ Esp., Port. (cont.) 6€ • D. 6,20€ • TOM S: 760 XPF • TOM A: 1500 XPF

LE JOURNAL D’UMOUR & BANDESSINÉES DEPUIS 1975 • N°492 MAI 2017


Sommaire N°492 MAI 2017

2 DIEGO ARANEGA L’ ATELIER MARKETING 3 LINDINGRE / DIEGO ARANEGA L’ÉDITO 4 ARNAUD BAUMANN INTERVIEW DE DEUX CDM 7 JULIEN & MO/CDM COSMIK ROGER 12 PLUTTARK / BERNSTEIN FLIC & FUN 14 LEFRED-THOURON HISTOIRE DE LA LITTÉRATCHURE 15 FELDER / CIZO BD NEWS 19 SALCH LE PETIT CHEMIN CAILLOUTEUX 23 DIDIER PASAMONIK BANDE DESSINÉE & HUMOUR SATIRIQUE EN TURQUIE

27 ERSIN KARABULUT LA CHOSE AU PLAFOND 31 LEFRED-THOURON MAI 32 THIRIET DEUX PAGES MAG 34 LA 3e NARINE PAR LE TROU DE LA NARINE 35 MO/CDM LA PLANÈTE DES RICHES 42 CASOAR PICTO CELLULO & CIE 44 MOOG ARCHIE SHEPP 48 CASOAR PICTO PRESTO 49 RAVARD ADDICTIONS 51 REUZÉ L’ART DU 9e ART 54 DEVIG LES NOCES DE DIAMANT 58 FIORETTO / HAUDIQUET / REUZÉ LE POINT DU JOUR 60 MUZO COMMENT ARRÊTER DE SE MASTURBER ? 61 MONSIEUR LE CHIEN POUSSIN BLEU 65 TEBO LES FABLES AVEC DU POIL 66 DAVY MOURIER Y A PAS DE MIRACLE 68 TRAPIER GISCARD ET SES AMIS 70 FIORETTO CHOUCHOUS, MAMOURS & PISTONS 71 LINDINGRE TITINE 72 SOURDRILLE RONALD FUCK 74 DUNHILL / SAFIEDDINE LE JOUR OÙ… 75 BESSERON ZOZO LE CLOWN 76 MOVIDA MA BOÎTE EST À VOUS 77 BERTAIL / LE GOUËFFLEC MONDO REVERSO 82 CASOAR PLAYFLUIDE 83 TEBO LES FABLES AVEC DU POIL 84 DUVEAU / THIRIET PETE BEST

Ours

Éditions AUDIE S.A.S. au capital de 5 400 000 € R.C. Paris B 352046197. Siège social : 4, rue Tesson, 75010 Paris. Tél. : 01 40 03 97 40. Président et Directeur de la publication : O. Sulpice. Journal : Directeur de conscience : Alexis. Rédacteur en chef : Y. Lindingre. Rédactrice en chef adjointe : V. Fruchart. Fabrication : J Depaulis (01 40 03 97 49). Graphisme albums : C. Argouarc’h (01 40 03 97 44). Directeur artistique : Plipo [design]. Relations Presse : V. Véron (01 40 03 97 41). Vente au numéro : G. Ghanem (01 40 03 97 45). Distribution : Presstalis.

Abonnements : CRM ART Fluide Glacial, Service abonnement, CS 15245, 31152 Fenouillet Cedex, France - tél. : 05 61 74 76 74, email : abonnement.fluideglacial@crm-art.fr. Tarif kiosque : 1 an, 12 nos : 58, 80 € - 1 an, 12 nos + 4 HS : 87, 20 €. Autre pays : consulter le site Internet www.fluideglacial.com. Dépôt légal : mai 2017. Imprimerie Pollina. Printed in France. ISSN 0339-7580. Commission paritaire N°0617K81954. © Éditions AUDIE et les auteurs. redaxion@fluideglacial.com

l’Edito

par Lindingre

Le 3 novembre 1957, la petite chienne russe Laïka devient le premier être vivant à aller se promener dans l’espace. Accessoirement, Laïka est aussi le premier être vivant à mourir dans l’espace. Elle bat donc deux records du monde en moins de 7 heures ! Youpeee !

Allain Bougrain-Dubourg, alors âgé de 9 ans, est pris de court, il n’a pas encore fondé la société protectrice des chiens volants, et ne peut donc s’opposer aux oukases de Nikita Khrouchtchev, le fameux « monsieur Niet » qui tient alors lieu aux Soviétiques de maître du Kremlin. En avril 2002, Ju Cdm envoie dans l’espace l’astronaute Cosmik Roger. Ju est rapidement rejoint par son double, Mo CDM, qui s’attèle au scénario pour donner suite aux aventures trépidantes du plus grand couillon de la galaxie et dont Valérian luimême dira : « Cosmik Roger est la honte de la profession ». Contrairement à Icare, Roger ne s’est pas brûlé les ailes en s’approchant trop près du soleil. Il s’est contenté de se brûler les boyaux en s’approchant trop longtemps du bar. De nombreuses théories tout à fait fondées invalident la réalité des missions américaines Apollo. Certains prétendent que les images filmées sur la Lune ont été réalisées en studio. Ce n’est pas l’actuel vice-président américain Mike Pence qui dira le contraire. Lui prétend que les dinosaures ont disparu parce que Noé ne voulait pas les prendre sur son arche. Alors vous pensez bien qu’il ne va pas soutenir que des gugus ont aluni sur la Lune. Oui, je sais, on atterrit sur la Terre, on amerrit sur la mer et on alunit sur la Lune. Mais vu qu’on alunit pas tous les quatre matins, c’est toujours bon de mettre les points sur les i. Quant à amarsir, je vous en reparlerai plus tard.

Ce numéro comporte un encart d’abonnement PREMIERE sur les exemplaires destinés aux abonnés. La reproduction des dessins, photographies et textes est interdite sans l’autorisation écrite du journal. Les documents non sollicités par le journal ne sont pas retournés.

www.fluideglacial.com

courrier des lecteurs : movida@fluideglacial.com Notre prochain numéro paraîtra le jeudi 1er

juin 2017.

3

Cosmik a été chargé d’aller découvrir une nouvelle planète où ce qu’il y aurait plus de place que sur la Terre pour permettre à notre humanité de souffler un peu en allant dégueulasser un peu plus loin dans le cosmos. L’a-t-il trouvée, cette fameuse planète complaisante et humanocompatible ? Non. Désolé, je spoile, mais ça s’impose. De toute façon, personne ne lit mes éditos. De toute façon, Roger, il existe pas en vrai ! Ça non plus, vous ne le saviez pas, bande de nazes ! Pas plus que Thomas Pesquet. Et lui, Thomas Pesquet, non seulement il existe pas, mais en plus, il a même pas de bistrot dans sa station orbitale. Et en plus, dans le bistrot de sa station orbitale qui n’existe pas, il y a même pas de meufs. Et en plus, les meufs en question, qui ne se trouvent pas dans le bar qui n’existe pas, elles ne se transforment même pas en monstres intergalactiques. Alors pouète pouète !!! Ma conclusion est simple et clairvoyante : Avec tous les machins qu’ils nous envoient dans l’espace, ça nous détraque la météo. Je dis ça, et pourtant, je suis climatosceptique ! Alors ça serait bien que Cosmik Roger reste un peu sur Terre et qu’il se tienne à carreau et qu’il boive un peu d’eau, tiens. Ça lui fera pas de mal !


Interview de deux CDM (Chieurs De Monde)

PAR ARNAUD BAUMANN Julien/CDM, Mo/CDM… Le scénario original de Cosmik Roger, c’est Julien… Le dessin (avec des gros seins) c’est lui aussi… Et Mo, c’est également le scénariste (?!)… Chieurs De Monde. Sans parler de Vincent/CDM, le frère de Julien… Ils portent bien leur nom ! Ce même Mo dessine What the Future (encore une histoire interplanétaire !) où Julien n’en glande pas une… Alors que Julien dessine The Zumbies (scénario de Yan Lindingre) avec plus d’hémoglobine que de gros seins et moins de couleurs… Alors, qui fait quoi ? Essayons de séparer ces deux frères siamois qui se connaissent depuis… ?

Arnaud : Chieur De Monde, référence à Tardi et Mœbius (selon le communiqué de presse du tome 7)… Ce ne serait pas plutôt en souvenir de l’école maternelle ? Des histoires de couchesculottes qui fuient ? Mo : Ah, l’école maternelle… Que de souvenirs !!! Y a-t-il endroit au monde qui nous corresponde mieux ? Tu arrives, on te dit de dessiner, ensuite tu vas dehors avec des potes, ensuite tu dessines, ensuite tu manges, ensuite tu roupilles, ensuite tu dessines encore et ensuite tu retournes encore faire le con dehors avec tes potes. La vie d’un auteur de BD, quoi ! Pour CDM, c’est quelques années plus tard… Lycée Paul-Valéry, fin des années 80. Julien : Je me demande si les couchesculottes avaient déjà été inventées… Sérieusement, vous vous êtes connus à quel âge ? M : Ma première rencontre avec la famille Solé, c’est à Vincent que je la dois. Nous étions ensemble en seconde au lycée Paul-Valéry à Paris. Un samedi, Julien vient chercher son frère devant le bahut pour partir en week-end. Vincent me présente. On s’est reniflés pendant 2 à 3 secondes et roule ma poule ! Ça fait 30 ans que ça dure. J : On est de vieux potes, c’est vrai, mais on n’est

4

jamais allés à l’école ensemble ! Moi je rentre à l’école Boulle à Paris, en 1986. Il n’y avait pas que Mo ou mon frangin dans leur bahut, il y avait aussi Jaimito, Gilbert, Ralph Meyer, Popay et j’en oublie ! Une grosse bande branchée bd, graff, etc. Les CDM sont nés là, moi je suis presque une pièce rapportée. Cancres ou bons élèves ? M : Plutôt bon. Nul en maths, mais mention au bac. Faut dire que j’avais une carotte. Mes parents m’avaient promis l’intégrale des Pionniers de l’espérance de Lécureux et Poïvet chez Futuropolis en cas de victoire… La crème de la crème du réalisme au pinceau ! J : Ouais, moi aussi. Mais à l’école Boulle, j’étais plutôt fasciné par les camarades qui bossaient en ébénisterie, marqueterie, étuve, etc. Ensuite, en deuxième année de BTS aux Arts appliqués j’ai commencé à m’emmerder sérieusement. Faut dire que les premiers petits boulots de dessin se pointaient. J’avais la tête ailleurs. Qui a commencé à dessiner en premier ? M : Je ne sais pas. L’homme de Néandertal ? J : Il y a controverse sur la question. Une récente découverte d’ossements datés au carbone 14 tendrait à prouver que c’est moi le preums.


Julien, tu t’es fait un prénom à côté de Jean Solé, ton père. C’est difficile de naître avec un crayon en argent dans la main ? J : Ah, la question à dix mille ! Non, ce n’était pas un crayon en argent, c’était un critérium en plastoc. Ecoute, dans la mesure où lui ne m’a jamais poussé à faire ce métier, qu’il ne m’a jamais donné de cours magistral, on est tous les deux à l’aise avec ça. J’ai baigné dans ce milieu, il m’a laissé observer, c’est à peu près tout. Il a fallu que je fasse mes preuves comme les autres. Les gros seins, ça te vient de lui ou c’est du vécu, à la sueur de tes mains ? J : Ma fiancée, qui lira probablement ces lignes (bises, love !), m’a fait signer un papier m’interdisant de répondre à cette question ! Mo, avant d’être une star de la BD, tu as fait bac C, prépa et l’X ? M : Bac A3 et ensuite pas grand-chose comme études. Le pinceau me démangeait déjà pas mal. J’ai bossé tout de suite. Des jeux pour Le Journal de Mickey, une bonne quarantaine de guides illustrés à la Sirène, quelques BD et en particulier ma première : Combines martiennes. Pourquoi cette thématique extraterrestre ? Passion secrète ? Vocation contrariée ? M : Parce que Star Wars bien sûr !!! J’avais 6 ou 7 ans quand j’ai découvert l’épisode IV au cinéma et à peine plus quand on m’a offert L’Empire des mille planètes de Christin et Mézières. Je ne m’en suis jamais remis. Aujourd’hui encore, Star Wars et Valérian sont partout chez moi… J : Pareil. C’est con, mais se prendre le premier Star Wars en pleine face à 6 ans, ça laisse des traces. Puis se manger Blade Runner à 11 ! Je ne lisais pas encore Valérian, mais plus tard ça a été une autre claque. Bref, une bonne série de sévices corporels, quoi. Il y a quelques années, Mo m’a fait remarquer qu’au début du premier Star Wars, dans la séquence de la Cantina avec le groupe d’extraterrestres qui fait de la musique, Han Solo s’adresse à un type au comptoir qui n’est autre que… Cosmik Roger ! Vérifiez, c’est hyper troublant. Lequel de vous deux aurait voulu être astronaute ? M : Je ne suis pas très bien en voiture dès que ça tourne un peu dans un virage, je n’aime pas trop voyager et j’ai du mal à faire caca quand je ne suis pas chez moi. La NASA n’a pas cru bon de retenir ma candidature… J : Pour continuer à parler cinoche, j’ai vu L’Etoffe des héros quand c’est sorti et, comme Mo, ça m’a un peu coupé l’envie de faire carrière dans l’aérospatiale. Quels auteurs vous ont inspirés ? Edgar P. Jacobs ou Hergé (question qui tue…) ? M : Ni l’un ni l’autre… Mézières, Mœbius, Jack Davis, Pepe Moreno, Corben, Goossens, Solé bien sûr ! Le

dessin que j’aime, c’est celui qui saigne, le métal qui hurle, faut qu’ça bave, que la poussière sente la poussière et que la pluie sente le macadam tiède. On fait souvent le parallèle entre la BD et le Rock’n Roll. Je partage cette vision des choses… Il faut que le guitariste soit fou, que l’on entende grincer la pédale de grosse caisse et que le chanteur ait des gros nichons… Tintin et Mortimer, c’est tout le contraire… J : D’accord aussi, même si l’un n’empêche pas l’autre. Moi j’étais dingue de Franquin, toutes périodes confondues. Et puis on a tous été émerveillés par les trucs qui débarquaient dans les années 90/2000 : Alan Moore, Frank Miller, Mignola. Ah merde, on n’a même pas parlé de Crumb ! Vous lisez des auteurs de SF ? M : J’ai arrêté de lire des livres et des BD quand j’ai commencé à en faire. Alors ma culture SF s’arrête aux classiques des 70-80’s. Sur mon île déserte, ils seront 3 : K. Dick, Silverberg et bien sûr Fredric Brown ! J : J’ai moins pratiqué que Mo… K. Dick, pas facile à lire, mais passionnant… Mes derniers souvenirs sont d’énormes pavés d’Asimov : Fondation, Les Robots. J’avoue ne plus suivre ce pan de la littérature aujourd’hui. Je me suis même retrouvé il y a peu au festival des Utopiales de Nantes à déjeuner avec des pointures américaines de la SF dont j’ignorais à peu près tout ! Musiciens ? M : Avec quelques potes, nous avions monté un groupe qui s’appelait CDM… Julien à la basse, son frère Vincent à la guitare et moi à la batterie. On a vendu au moins… Ah, non merde, on n’a pas fait de disques ! J : On a même appris la musique avec ce groupe ! Mo avait à peine étudié son instrument et quand on a fait notre premier concert en 90, je jouais de la basse depuis quelques mois. Mo, tu te souviens que Sté, à la trompette, tombait quasiment dans les pommes en soufflant dans son biniou ? Ha ha, les cons ! Elvis fait une apparition dans Cosmik. Votre génération, c’est plutôt Michael Jackson, non ? M : M. J. n’était pas mort à l’époque de cet album. Et puis Elvis, c’est un personnage de BD. Son look, ses chansons hawaïennes, ses films super débiles… Le candidat idéal pour notre sousSF. Mais j’avoue que, l’un comme l’autre, ce sont des Martiens. J : Jackson, plus effrayant qu’autre chose, à la fin, non ? Quoique le gros Elvis des années 70 ne se défendait pas mal lui aussi…

5

“ Il faut que le guitariste soit fou, que l’on entende grincer la pédale de grosse caisse et que le chanteur ait des gros nichons… Tintin et Mortimer, c’est tout le contraire…”

CE QU’ILS ONT FAIT CHEZ FLUIDE… Julien/CDM

À l’ouest de l’infini Panoramas Panoramiques du monde planétaire

The Zumbies (2 tomes) La Bureautique des sentiments

Shark Book

Mo/CDM

Débiling Stories Forbidden Zone (4 tomes) Geekwar Klébar le chien (2 tomes) Les 3 Petits Cochons reloaded

Philipp Kradow What The Future

Julien + Mo

Cosmik Roger (7 tomes)


7


12


FLUIDE GLACIAL N°492  

Aperçu

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you