Page 1

LE JOURNAL D’UMOUR & BANDESSINÉES DEPUIS 1975 • N°490 MARS 2017

Can. 8$ • Sui. 10,70FS • Bel., Lux. 5,80€ • Dom 6,20€ • May. 8€ Esp., Port. (cont.) 6€ • D. 6,20€ • TOM S: 760 XPF • TOM A: 1500 XPF

Plaisir pour tous


Sommaire N°490 MARS 2017

2 DIEGO ARANEGA L’ ATELIER MARKETING 3 LINDINGRE / DIEGO ARANEGA L’ÉDITO 4 LEFRED-THOURON MARS 5 BERTAIL / LE GOUËFFLEC MONDO REVERSO 10 BERBÉRIAN LE BONHEUR OCCIDENTAL 11 GÉRARD VIRY-BABEL ALEXIS, LE DIRECTEUR

DE CONSCIENCE

PUBLI-COMMUNIQUÉ

14 ALEXIS LE RÉVEIL DE L’ALCHIMISTE 16 REUZÉ DIDIER À LA PRISON 18 FRANÇOIS RAVARD / JAMES PLAISIR POUR TOUS 19 PLUTTARK / BERNSTEIN FLIC & FUN 20 BESSERON ZOZO LE CLOWN 21 FELDER / CIZO BD NEWS 26 HUGOT LA GAULE PASSE AU DIEU UNIQUE 31 DUVEAU / THIRIET PETE BEST 32 GROSSETETE / BERNSTEIN 34 FIORETTO / TRAPIER MODERNITUDES 35 MATT DUNHILL / SAFIEDDINE LE JOUR OÙ… 36 OSTERMANN / HAUDIQUET PAS VU À LA RADIO 37 YOUSSEF DAOUDI LES MAÎTRES DE GUERRE 42 PANIC ! REVERSE 44 HOUSSIN / BERNSTEIN TENDRE ENFANCE 46 MARCHALOT MARCHALOT EST DINGO ! 47 LE BORGNE NATIONALE GALERIE 48 PLACE / SAFIEDDINE LE ZOO 50 CASOAR PICTO CELLULO & CIE 52 THIRIET DEUX PAGES MAG 54 PIXEL VENGEUR / MONSIEUR LE CHIEN

LA MÉTHODE CHAMPION

ET L’INEFFABLE DOCTEUR WAYNE

LES PSYCHOPATHES CÉLÈBRES

58 WITKO / BONANZA LE RANCHE 60 MATT DUNHILL / SAFIEDDINE LE JOUR OÙ… 61 HAUDIQUET / LIBON ÇA NE S’INVENTE PAS 62 DEVIG LES AVENTURES DU MAJOR BURNS 64 DAVY MOURIER Y A PAS DE MIRACLE 66 FIORETTO CHOUCHOUS, MAMOURS & PISTONS 67 TEXIER CAT CAZ 68 WOUZIT / SAFIEDDINE ELIOTT 69 POURQUIÉ / THÉA ROJZMAN

par Lindingre

LA LIGUE DU CULTE

Un papa, une maman, qu’on vous a dit ! C’est pourtant clair, nom de Dieu de bordel de bon Dieu ! Et par l’effet magique du frottement répété du papa sur la maman, dans le noir, les yeux fermés, en sanctifiant le nom du Christ, et ce dans le strict cadre exclusif du mariage religieux, les époux engendrent des chiards. Iceux font leur apparition peu ensuite dans des choux ou des roses, c’est selon… Arrivés à maturité sexuelle, vers 7 ans, les rejetons peuvent aller se faire enculer chez monsieur le curé. C’est leur destin. « La bite ne fait pas le moine, disait le sage. Mais puisque Dieu est en tout, pourquoi pas moi ? répondit l’abbé. » Le xxie siècle est donc définitivement religieux et spirituel ou n’est pas, n’est-ce pas ? Pour ma part, j’ai opté pour le spirituel, poil à l’éternel. Quant aux enfants homosexuels des catholiques, Dieu merci, ils ne sont ni spirituels ni religieux, ils ne sont nés ni dans les choux ni dans les roses, puisqu’ils ne sont tout bonnement pas nés, puisqu’ils n’existent tout bonnement pas. Un papa, une maman, et pas de pédés ! Comme disait notre Duce, le regretté Benito Mussolini, précurseur de la Manif pour tous, « chez nous, il n’y a que de vrais hommes ». Mais tout ça, c’était avant La Cage aux folles. Oui parce qu’avant, c’était avant. Je parle de l’époque où les Grecs s’encaldossaient derrière les portes cochères, même qu’à cette époque, eh bien, il n’y avait pas de portes cochères, mes chers. Pas plus que les anus n’avaient déjà pas de paupières… mais je m’égare.

Tarif kiosque : 1 an, 12 nos : 58, 80 € - 1 an, 12 nos + 4 HS : 87, 20 €. Autre pays : consulter le site Internet www.fluideglacial.com. Dépôt légal : mars 2017. Imprimerie Pollina. Printed in France. ISSN 0339-7580. Commission paritaire N° 0617K81954. © Éditions AUDIE et les auteurs. redaxion@fluideglacial.com

Je vous parle de l’« avant », du temps béni, oui oui, où la Sainte Vierge se faisait inséminer par GPA sans même avoir à se plier à l’us du devoir conjugal (nuptias non concubitus sed consensus facit 1). C’était drôlement pratique pour les gens qui n’aimaient pas baiser, à l’époque d’autrefois. Mais tout cela, c’était avant, je vous dis, cherchez pas à comprendre la logique. C’était le temps où qu’on concevait immaculément, où qu’on marchait sur l’eau quand on avait oublié son maillot de bain, où qu’on multipliait les pains sans calculatrice et où qu’on changeait l’eau en vin sans déranger le serveur. Le bon vieux temps, quoi. Quelque part avant le temps de maintenant et juste après celui où les dinosaures n’avaient jamais existé. Aujourd’hui, c’est plus pareil.

www.fluideglacial.com

1 C  e n’est pas l’accouplement mais le consentement qui fait le mariage (dixit le pape).

74 NOUVEAUTÉS 75 SANLAVILLE HUE DADA 78 SALCH CAHIER DE VACANCES 82 MOVIDA MA BOÎTE EST À VOUS 83 LEFRED-THOURON À LA BANQUE 84 PLUTTARK / BERNSTEIN FLIC & FUN

Éditions AUDIE S.A.S. au capital de 5 400 000 € R.C. Paris B 352046197. Siège social : 4, rue Tesson, 75010 Paris. Tél. : 01 40 03 97 40. Président et Directeur de la publication : O. Sulpice. Journal : Directeur de conscience : Alexis. Rédacteur en chef : Y. Lindingre. Rédactrice en chef adjointe : V. Fruchart. Fabrication : J Depaulis (01 40 03 97 49). Graphisme albums : C. Argouarc’h (01 40 03 97 44). Directeur artistique : Plipo [design]. Relations Presse : V. Véron (01 40 03 97 41). Vente au numéro : G. Ghanem (01 40 03 97 45). Distribution : Presstalis.

Ours

l’Edito

Abonnements : CRM ART Fluide Glacial, Service abonnement, CS 15245, 31152 Fenouillet Cedex, France - tél. : 05 61 74 76 74, email : abonnement.fluideglacial@crm-art.fr.

La reproduction des dessins, photographies et textes est interdite sans l’autorisation écrite du journal. Les documents non sollicités par le journal ne sont pas retournés.

courrier des lecteurs : movida@fluideglacial.com Notre prochain numéro paraîtra le jeudi 6

avril 2017.

3

Aujourd’hui, dans les nouveaux temps, on ne rigole plus ! Alors que les scientifiques conçoivent des prothèses inédites pour faire remarcher les paralytiques, l’Église continue de les envoyer faire trempette bénite à la grotte de Lourdes pour y être miraculés. Bien sûr que ça ne marche pas ! Mais ça fait vendre des Sainte Vierge en plastique, c’est déjà ça. C’est comme « un papa, une maman », ça ne marche pas à tous les coups cette affaire. Surtout quand papa est un peu de la jaquette. Certains militants de la Manif pour tous ont la fâcheuse tendance à se gourer de trou, je peux vous l’assurer ! Demandez à monseigneur Di Falco si je déconne 2. Quant à ceux qui ont des pensées impures, je vous dis pas. Y en a vraiment pléthore. C’est prouvé par des sondages. D’ailleurs, tout ce que je dis, c’est bien écrit dans Le Nom de la rose d’Umberto Eco. Les faux-culs s’emmanchent en cachette, mais jettent la première pierre en public. Les premiers à condamner les petits plaisirs (des autres) et la poilade sont ceux qui se gomorrhent en loucedoque ! Tiens, en parlant de poilade, je repense à Gotlib. Bon, certes, c’était pas un parangon de culbénisme, notre Marcel. Un jour, un journaliste (Philippe Vandel) lui demandait, en parlant de sa BD God’s Club : « Est-ce qu’on pourrait encore faire ça aujourd’hui ? » Marcel avait eu cette réponse exquise : « Non, on ne pourrait plus. Mais à l’époque, on ne pouvait déjà pas. » Bon alors, les copains, on peut ou on peut pas ? 2 Déconner : littéralement : sortir du con.


BERTAIL / LE GOUËFFLEC MONDO REVERSO

5


10


Alexis, le directeur de conscience Cofondateur de Fluide Glacial, Alexis a marqué le journal durablement en seulement deux ans et demi de présence. Sa disparition prématurée en septembre 1977 à 31 ans fut un véritable traumatisme : à la rédaction, on ne perd pas uniquement un ami et un des plus talentueux et prolifiques collaborateurs, c’est l’âme du journal qui est brutalement atteinte. Alexis aurait eu 70 ans en septembre dernier, et sera mort il y aura 40 ans en septembre prochain : retour sur un des plus grands talents de la bande dessinée, et une étoile filante de Fluide Glacial.

À Pilote, il est très rapidement apprécié, voire admiré par ses collègues dessinateurs et scénaristes. Il y est également très prolifique. Il participe aux fameuses actualités et réalise sa première grande (et longue) collaboration avec Fred au scénario pour la série « Time is Money ». Mais sa rencontre la plus significative aura lieu en 1968, avec un certain Gotlib. Après avoir été impressionné par ses premières pages à Pilote, ils se croisent quelques mois plus tard : Gotlib raconte l’événement dans sa préface à l’intégrale d’Alexis : « C’est la rentrée des classes. Je fais la connaissance du jeune Dominique Vallet. Redingote de velours près du corps, cheveux milongs à la Franz Liszt, moustaches qui rebiquent élégamment. Un sourire d’une cordialité ineffable. Il me dit tout de suite “J’adore ce que tu fais” (instantanément, je le trouve sympathique), ajoutant qu’il est venu déposer des pages durant l’absence généralisée (consécutive aux événements de 68, NDLR). “Aaahh… Ouais… me dis-je in petto intérieurement par-devers moi et dans mon for intérieur. Encore un petit nouveau qui vient bouffer notre pain quotidien et nos pages hebdomadaires…” Et je me trompe à peine car c’est bien l’auteur des six pages qui m’ont tant impressionné. »

11

de velours près ‘‘ Redingote du corps, cheveux mi-longs à la Franz Liszt, moustaches qui rebiquent élégamment. Un sourire d'une cordialité ineffable.

‘‘ 

Après avoir brillamment fait ses classes de philo, Alexis – de son vrai nom Dominique Vallet – s’inscrit à l’académie Charpentier pour préparer un diplôme d’Arts décoratifs. Entre-temps, il a déjà publié quelques dessins dans un journal d’arts martiaux et surtout dans le célèbre magazine Lui d’octobre 1966 à avril 1968. Mais sa production ne le satisfait pas vraiment : « Ça m’a tout de même permis de faire quelques progrès en dessin. Le fait de travailler dans un canard encourage toujours à faire mieux, se souvient Alexis. Du point de vue de l’humour, ce n’était pas ça…1 » C’est à cette époque qu’il découvre le journal Pilote et commence sérieusement à s’intéresser à la bande dessinée : « Ça n’avait plus rien à voir avec le dessin humoristique ou l’illustration. Les journaux d’enfants de BD possédaient pour moi une technique de narration très spéciale et qui ne me passionnait pas du tout. Je pensais qu’on pouvait dire autre chose, s’exprimer d’une autre manière qu’ils le faisaient et c’est pourquoi je ne m’intéressais pas tellement à la bande dessinée qui me paraissait être un domaine réservé exclusivement aux enfants. » Il tente donc sa chance à Pilote, et dès la première planche proposée, Goscinny l’invite à rejoindre l’équipe : « Je dois aussi avouer que Pilote était le premier canard où j’ai été reçu gentiment ! »


FLUIDE GLACIAL N°490  

Aperçu

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you