Page 1

:

LE JOURNAL D’UMOUR & BANDESSINÉES DEPUIS 1975 • N°489 FÉVRIER 2017

Can. 8$ • Sui. 10,70FS • Bel., Lux. 5,80€ • Dom 6,20€ • May. 8€ Esp., Port. (cont.) 6€ • D. 6,20€ • TOM S: 760 XPF • TOM A: 1500 XPF


Les Belles Cartes Postales Plonk & Replonk conçues à 1 000 mètres d’altitude - www.plonkreplonk.ch

LesCartesPostales BELLES

par PLONK & REPLONK


Sommaire N°489 FÉVRIER 2017

2 PLONK & REPLONK LES BELLES CARTES POSTALES 3 LINDINGRE/PIXEL VENGEUR L’ÉDITO 4 CLAIRE BOUILHAC/JAKE RAYNAL

FRANCIS BLAIREAU FARCEUR

5 MO/CDM LA PLANÈTE DES RICHES 11 FRANÇOIS RAVARD LA TRUITE DORÉE 12 FIORETTO/TRAPIER MODERNITUDES 13 BERTAIL/LE GOUËFFLEC MONDO REVERSO 18 BESSERON/FELDER DE L’AMOUR

20 BERBERIAN LE BONHEUR OCCIDENTAL 21 FELDER/CIZO BD NEWS 26 SALCH LOOKBOOK 28 LEFRED-THOURON LA FRANCE QUI GANGNE 29 ÉDIKA FRINGALE 36 HAUDIQUET/LIBON ÇA NE S’INVENTE PAS 37 WITKO/BONANZA LE RANCHE 38 TRAPIER GISCARD ET SES AMIS 40 LE BORGNE NATIONALE GALERIE 41 MATT DUNHILL/SAFIEDDINE LE JOUR OÙ… 42 ERSIN KARABULUT AIMEZ-VOUS

AVEC DU POIL AUTOUR

LES UNS LES AUTRES

46 CASOAR PICTO CELLULO & CIE 48 MONSIEUR LE CHIEN POUSSIN BLEU 52 TEXIER CAT CAZ 53 MATT DUNHILL/SAFIEDDINE LE JOUR OÙ… 54 THIRIET DEUX PAGES MAG 56 POCHEP VIEILLE PEAU 60 NOUVEAUTÉS 61 DUVEAU/THIRIET PETE BEST 62 REUZÉ SCOTT MCCRAWD 66 FIORETTO CHOUCHOUS, MAMOURS & PISTONS 67 LE BORGNE NATIONALE GALERIE 68 PIXEL VENGEUR/MONSIEUR LE CHIEN

LA MÉTHODE CHAMPION

72 LINDINGRE CARTOONS 74 LE BORGNE NATIONALE GALERIE 75 PLUTTARK/BERNSTEIN FLIC & FUN 76 LE PROFESSEUR JORGE BERNSTEIN EN BREF 78 SALCH CAHIER DE VACANCES 82 MOVIDA MA BOÎTE EST À VOUS 83 SOURDRILLE RONALD FUCK 84 PLONK & REPLONK LES BELLES CARTES POSTALES

Ours

Éditions AUDIE S.A.S. au capital de 5 400 000 € R.C. Paris B 352046197.

Siège social : 4, rue Tesson, 75010 Paris. Tél. : 01 40 03 97 40. Président et Directeur de la publication : O. Sulpice. Journal : Directeur de conscience : Alexis. Rédacteur en chef : Y. Lindingre. Rédactrice en chef adjointe : V. Fruchart. Fabrication : J Depaulis (01 40 03 9 49). Graphisme albums : C. Argouarc’h (01 40 03 97 44). Directeur artistique : Plipo [design]. Relations Presse : V. Véron (01 40 03 97 41). Vente au numéro : G. Ghanem (01 40 03 97 45). Distribution : Presstalis.

Abonnements : CRM ART Fluide Glacial, Service abonnement, CS 15245, 31152 Fenouillet Cedex, France - tél. : 05 61 74 76 74, email : abonnement.fluideglacial@crm-art.fr. Tarif kiosque : 1 an, 12 nos : 58, 80 € - 1 an, 12 nos + 4 HS : 87, 20 €. Autre pays : consulter le site Internet www.fluideglacial.com. Dépôt légal : février 2017. Imprimerie Pollina. Printed in France. ISSN 0339-7580. Commission paritaire N° 0617K81954. © Éditions AUDIE et les auteurs. redaxion@fluideglacial.com

l’Edito

par Lindingre

“Seigneur, tu as mis au monde beaucoup, beaucoup trop de pauvres gens. Mais il n’y a pas de honte à être pauvre. Il n’y a pas à en être fier non plus. Quel mal y aurait-il, si j’avais une petite fortune ?” “Ah si j’étais riche”. Ainsi Ivan Rebroff entamait-il sa célèbre chanson. Note à l’intention des jeunes : vous voyez Justin Bieber ? Bon, ben, Rebroff, il était beaucoup plus gros, mais nettement moins riche. Un jour, le gros et riche Patrick Balkany confia à un journaliste américain* : “Nous n’avons pas, en France, ce que vous appelez des pauvres.” En effet, afin d’anéantir la pauvreté, l’Etat français a créé les jeux de hasard. Le temps de gratter son “Millionnaire”, de poireauter jusqu’au résultat de la 5e à Longchamp, même le moins riche a loisir de se berlurer qu’il va réaliser enfin ses rêves. Bon c’est sûr, les non-riches ont des rêves navrants de pauvres : Pisser dans le café du directeur, raser la maison de son voisin avec un bulldozer, transformer sa Kangoo en camping-car… J’en ai connu un comme ça, qui avait gagné un gros pacson au loto. La première chose qu’il a faite, c’est de se payer une soirée avec Johnny Hallyday. Oui, Johnny, il monnaie des soirées avec des blaireaux. Bon, le blaireau en question a fini par se faire essorer par divers faisans. Normal, la richesse sied mal aux pauvres. A l’époque victorienne, il y avait plein de théories là-dessus. La richesse, la pauvreté étaient d’après les riches une affaire d’hérédité. Le London décrit par Jack London (il avait intitulé le bouquin Le Peuple d’en bas pour que ça ne fasse pas trop de “London” sur la couverture) était une ville richissime, capitale luxuriante d’un empire extraordinairement prospère (yop là boum, faisaient les coups de trique sur les indigènes) où des peuples soumis, de l’Indus au Kilimandjaro, produisaient profusion de biens afin d’engraisser à l’infini la bourgeoisie et la noblesse britanniques, alors même que des centaine de milliers de malheureux crevaient de faim dans les rues de l’East End. Le Canard enchaîné a révélé il y a quelques mois que les plus grosses fortunes françaises sont en général exonérées d’impôt sur le revenu. Ainsi, Liliane Bettencourt, la dame qui fait des cadeaux de plusieurs milliards à ses petits copains, est dispensée de payer les 35 000 000 d’euros qu’elle est censée payer chaque année. Là-dessus, ça

La reproduction des dessins, photographies et textes est interdite sans l’autorisation écrite du journal. Les documents non sollicités par le journal ne sont pas retournés.

www.fluideglacial.com

courrier des lecteurs : movida@fluideglacial.com Notre prochain numéro paraîtra le jeudi 2

mars 2017.

*

Il s’agissait en fait d’un canular de la part des Yes men

se bagarre pour qu’elle n’ait plus à s’acquitter de l’impôt sur la fortune. Elle, les autres, tous les happy-autres. Oh, je ne fais pas de politique, hein ! Je dis juste que notre ami Mo/CDM n’a aucun mérite à raconter ces histoires de pauvres riches. La réalité dépassant de loin l’affliction. Bon… c’est vrai. Au moins, avec Mo, on en pisse de rire ! C’est déjà ça, non ? Ah si j’étais riche Diguedadedadedadedadedadedaaaaaaah !


Francis Blaireau Farceur

par Claire & Jake

4


MO/CDM LA PLANÈTE DES RICHES

5


s e d u t i n r Mode LÀ-BAS, SI J’Y

ETTO, PAR PASCAL FIOR APIER TR R PA ILLUSTRÉ

>

Dans le train de 6 h 46 qui relie mon océan de boue à la métropole, j’observe tous les petits blancs déclassés dans mon genre et les minorités visibles qui vont bosser, résignés. Difficile de distinguer ceux qui souffrent de boredown (ennui mortel) de ceux qui sont au bord du burnout (épuisement) mais, globalement, ça sent la frustration et la douche vite expédiée. Nous approchons de la capitale, les mots fléchés sont déjà faits et les regards sont déjà las. Une nuée de roms vient de monter à bord. Ils sentent le feu de palettes. Les poings se serrent sur les smartphones pas finis de payer. Ignorant nos gueules hargneuses, les voleurs de poules nous vérolent les tympans avec La Bamba et Bella Ciao en yaourt bulgare. Nous grognons, nous raclons, nous pouffons. Ils font la quête sans y croire et descendent enfin, nous laissant en proie à une insatisfaction existentielle palpable que même Cyril Hanouna ne parvient plus tout à fait à nous faire oublier le soir. Dans mon cartable de tâcheron de l’humour, j’ai le magazine Capital n°303. Un numéro spécial consacré à l’ascension sociale que j’ai bien envie de mettre sous le nez de mes compagnons de voyage.

1

Mais comment leur expliquer, à tous ces losers, que, s’ils s’en donnaient les moyens, ils pourraient doper leur carrière, leur estime de soi et leur PEA et ne plus jamais prendre le train de 6h46 ?

Les conseils de Capital sont pourtant simples. Tout commence avec l’éducation : “un sacrifice financier mais qui rapporte gros”, nous rappellet-on. La business school d’Antoine, l’année de Julie à Taïwan, le collège de Marion (1 500 €/an pour lui éviter un collège de pauvres), tout ça, c’est l’assurance (à 92 % quand même !) de devenir un jour “manager de rayon”, “e-merchandiser” voire carrément “responsable de magasin”. Autre clé de la réussite : “savoir se placer dans les réseaux qui comptent”.

Ne jamais poster de photos de vous à la plage ou en train de fumer un joint à Nuit Debout, recommande Capital.

12

SUE

Peu de gens le savent mais le club de sport Lagardère Paris Racing recrute chaque année 500 nouveaux membres. Pour 7 000 euros l’admission, on y transpire, en tenue bleu et blanc obligatoire, avec “un concentré de tous ceux qui comptent dans le CAC 40”. De quoi décrocher, à condition de laisser Bolloré gagner au tennis, ce poste de directeur de la stratégie export dont tout le monde rêve en secret. Sinon, pour les low-profile comme vous et moi, il reste le bon vieux CV bidonné sur Linkedin1, les mails direct à Xavier Niel (xavier.niel@ free.fr) ou encore mieux : “les meet up de la French Tech”, sortes de boums pour geeks où les startupers et les business angels s’accouplent furtivement derrière les cloisons des open spaces, sans se douter que leurs godasses connectées sont en train de tout cafter sur les réseaux sociaux. N’empêche que Capital est formel : c’est là, dans une ambiance loft, poster de Macron à la machine à café, qu’on recrute les emplois de demain et que des développeurs dévoués passent 80 heures par semaine à peaufiner l’algorithme qui nous aidera un jour à choisir notre caleçon intelligent, notre mari bluetooth ou notre religion en ligne. Bon, si malgré tous ces bons tuyaux de Capital pour réussir dans la vie, votre carrière de standardiste stagiaire ne décolle toujours pas, restez au lit, soyez heureux et ne venez pas vous plaindre.


ÉDIKA

29


75


EN

BREF

PÉTITION

par le professeur Jorge Bernstein

ERRATUM

Une erreur s’est glissée dans notre dernier statut “Allez tous vous faire foutre, bande de têtes de cul moisies”. Il fallait bien évidemment lire “Bonne journée à tous les amis”. Nous vous prions d’accepter nos excuses. Cordialement, Jorge Bernstein, Président de la Bernstein

Corporation

Les grands mouvements de danse de l’Histoire

LE MOULE-WALK Billie Jean is not my lover

Petite astuce mnémotechnique pour retenir l’alphabet : donner un prénom à chaque lettre. Par exemple : A  = Maurice, B  = JeanFrançois, C  = Patricia, D  = Alfred, E  = Jeanne-Sophie, F  = Hector. Il vous suffira ensuite de réciter à la suite tous ces prénoms.

ENFANTS

Qu’est-ce que c’est con les enfants (je ne parle pas des miens ni des vôtres bien sûr). On leur confie notre avenir mais ils sont tout minus, la plupart sont incapables de conduire une bagnole et ne pigent rien au système de retraite. Je vous le dis : on est mal barrés.

She’s just a girl who claims that I am the one But the kid is not my son She says I am the one, but the kid is not my son

Alphabet

PINOCCHIO Bon sang, mais... C’est quoi cette odeur ?!??

QUESTION DU JOUR

Désolé... Geppetto

Un photographe peut-il être brillant en maths ? 76

Ça serait peut-être bien qu’au lieu de signer plein de pétitions en ligne pour telle ou telle cause les gens se bougent un peu pour réaliser une seule et même grosse pétition à signer en ligne pour régler tous les problèmes.

STOP SMOKING

Ce matin, j’ai sauvé une vie. J’ai refusé de donner du feu à une dame qui avait mis tellement de parfum, de laque et de fond de teint qu’il est clair que si elle avait allumé sa clope Rage Against The Machine sortait une édition de luxe de leur album.

Encyclopédie


Les Belles Cartes Postales Plonk & Replonk conçues à 1 000 mètres d’altitude - www.plonkreplonk.ch

LesCartesPostales BELLES

par PLONK & REPLONK

FLUIDE GLACIAL N°489  

Aperçu

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you