Page 1

Douce nuit

ENANTS : MAL-COMPR S LE R U PO T EN AVERTISSEM CI-DESSOUS

AGE BARBU LE PERSON N

LE JOURNAL D’UMOUR & BANDESSINÉES DEPUIS 1975 • N°475 DÉCEMBRE 2015

NOËL ! E R È P E L N E EST BI

Can. 8$ • Sui. 10,70FS • Bel., Lux. 5,80€ • Dom 6,20€ • May. 8€ Esp., Port. (cont.) 6€ • D. 6,20€ • TOM S: 760 XPF • TOM A: 1500 XPF


2 DIEGO ARANEGA L’ATELIER MARKETING 3 LINDINGRE/DIEGO ARANEGA L’ÉDITO 4 LEFRED-THOURON DÉCEMBRE 5 PIXEL VENGEUR/MO/CDM

LES TROIS PETITS COCHONS RELOADED

LA GRANDE CONSPIRATION

AVEC DU POIL AUTOUR

10 WALDECK LEROC/DUTREIX

11 BENGRRR/JAMES DES AILES ET PAS DE COUILLES 14 BESSERON/FELDER DE L’AMOUR

16 TRAPIER GISCARD ET SES AMIS 17 FELDER/CIZO LE JOURNAL GROSPORC 22 JAKE RAYNAL LES NOUVEAUX MYSTÈRES 26 MOOG NOIR BOY GEORGE 28 HAUDIQUET/LIBON ÇA NE S’INVENTE PAS 29 HOUSSIN/BERNSTEIN TENDRE ENFANCE 30 MARCHALOT MARCHALOT EST UN DINGO ! 31 CAMILLE EL GUIDO DEL CREVARDO 34 BAUMANN/BERBERIAN MAGNÉTOPHOTO 36 TRONCHET DEUX CONS 38 DUVEAU/THIRIET PETE BEST 39 NOUVEAUTÉS 40 SALCH LOOKBOOK 42 TEXIER CAT CAZ 43 HUGOT CHARLES MARTEL 48 CASOAR PICTO CELLULO & CIE 50 LINDINGRE CARTOONS 51 MO/CDM WHAT THE FUTURE 52 PARUTIONS 2015 54 LEFRED-THOURON LA FRANCE QUI GANGNE 55 SANLAVILLE HUE DADA 60 FÉLIX MOUREAU LA FAMILLE VOITURE-BÉLIER 61 FIORETTO/TRAPIER MODERNITUDES 62 TERREUR GRAPHIQUE ERREUR 404 64 JAMES/MATHILDE SALES MÔMES 66 DYLAN PELOT L’ENCYCLOPÉDIE

DES FILMS INTROUVABLES

DE ZOOLOGIE ANTHROPOPHOBE

67 HOUSSIN/BERNSTEIN TENDRE ENFANCE 68 FIORETTO CHOUCHOUS, MAMOURS & PISTONS 69 MO/CDM WHAT THE FUTURE 70 THIRIET PETIT ESSAI 72 ZANELLO LES CAROTTES SONT CUITES 73 MO/CDM WHAT THE FUTURE 74 MONSIEUR LE CHIEN CHIRURGIE 76 BERNSTEIN I LIKE KIT 78 OSTERMANN/HAUDIQUET PAS VU À LA RADIO 79 POCHEP LES NOUVEAUX COSEPLAYERS 82 MOVIDA MA BOÎTE EST À VOUS 83 SOLÉ LA PIN-UP DU MOIS 84 PLUTTARK BLANCHE NEIGE

Éditions AUDIE S.A.S. au capital de 300 000 € R.C. Paris B 352046197.

Ours

Sommaire N°475 DÉCEMBRE 2015

Siège social : 87, quai Panhard & Levassor, 75647 Paris cedex 13. Rédaction : 4 rue Tesson, 75010 Paris Tél. : 01 40 03 97 40. Président et Directeur de la publication : T. Capot. Journal : Directeur de conscience : Alexis. Rédacteur en chef : Y. Lindingre. Rédactrice en chef adjointe : V. Fruchart. Fabrication : C. Argouarc’h (01 40 03 97 44). Directeur artistique : Plipo [design]. Relations Presse : V. Véron (01 40 03 97 41). Vente au numéro : G. Ghanem (01 40 03 97 45). Distribution : Presstalis. Service abonnements : Fluide Glacial, Bureau B1369, 60643 Chantilly Cedex - tél. : 03 44 62 43 55, email : abo.fluideglacial@ediis.fr. Abonnements : 1 an, 12 numéros mensuels : 58, 80 € 1 an, 12 numéros mensuels + 4 numéros hors-série : 87, 20 €. Dépôt légal : décembre 2015. Imprimerie Pollina. Printed in France. ISSN 0339-7580. Commission paritaire N° 0617K81954. © Éditions AUDIE et les auteurs. redaxion@fluideglacial.com Marketing albums : M.Parisot. La reproduction des dessins, photographies et textes est interdite sans l’autorisation écrite du journal. Les documents non sollicités par le journal ne sont pas retournés.

www.fluideglacial.com

courrier des lecteurs : movida@fluideglacial.com Notre prochain numéro paraîtra le jeudi 7

janvier

2016.

l’Edito par Yan Lindingre

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, essaie de pas me faire le coup de l’an passé. Oui, tu te rappelles, quand tu avais oublié les cadeaux des gosses. On était là, moi et les mômes autour du sapin à chialer comme des madeleines devant nos petits souliers tout vides, le 25 décembre au matin. Pas cool ! Ben oui, quoi… Moi, je crois au père Noël. Je crois ENCORE au père Noël ! Quand j’ai eu 8 ans, mes parents m’ont dit : “Tu ferais mieux de croire en Dieu maintenant, c’est tout de même plus swag.” Je me suis bien renseigné, et il n’y avait rien de vraiment plus swag à croire en Dieu. En plus, le père Noël, on s’adresse communément à lui une fois par an, on demande ce qu’on veut, et normalement ça arrive à bon port. Bon, il faut tout de même admettre que, quand on demande quelque chose à Dieu, qu’on fait bien toutes les simagrées, les confessions intimes, etc., il arrive que ce quelque chose advienne. Mais il faut pas que ce soit un truc trop compliqué à faire advenir. “Mon Dieu, faites que mon patron me file une augmentation”, par exemple. Ça, ça fait partie des vœux que Dieu peut exaucer. Ou qu’il peut faire croire qu’il a exaucés. Ou que vous pouvez croire qu’il a bien voulu exaucer. Ou bien que vous voulez croire qu’il a expressément refusé d’exaucer si jamais le boss en question, votre rallonge, il vous l’a cloquée bien profond dans l’oigne. Là, il n’y a plus qu’à se rouler par terre et faire pénitence en se confondant en incantations, en braillant à l’envi des prières autrement moins fun que les “joujoux par milliers” de Tino Rossi. Ma tata Géraldine, elle, elle est allée à Lourdes pour un problème de rhume des foins. Notre Dame de Lourdes, elle est un peu comme les homéopathes, elle peut faire des miracles, mais des petits. Elle peut arranger des trucs qui normalement s’arrangent un peu tout seuls, vous voyez ? Des choses raisonnables, quoi. A côté d’elle, dans le tortillard qui descendait à Lourdes (il n’y a que les Arrensois d’Arrens-Marsous qui y montent), il y avait un type avec une jambe de bois. Direct elle lui a dit, ma tante : “Vous attendez pas à un miracle, mon pauvre ami. Quand c’est coupé ça repousse pas.” “Pensez-vous, qu’il lui répond le bonhomme, je suis bien content avec ma jambe de bois, moi je viens parce que j’ai perdu les clés de mon garage. Avant de péter la serrure au burin, je suis venu demander un signe à Notre Dame.” A ce moment précis le train s’est pris les crayons dans un changement de voie impénétrable et s’est fendu d’un déraillement en règle. Bilan : 1 mort dont ma tante. Le type a retrouvé ses clés

qui étaient au fond de son sac qu’il a pris sur le coin de la tronche. Sa jambe n’a pas repoussé en effet. Mais il a pu me conter cette belle histoire malgré ses broches dans la mâchoire. “Je suis un miraculé”, a-t-il conclu. Comme quoi… Bon alors, vous comprenez pourquoi je préfère croire au père Noël ? C’est moins dangereux. En plus, mes mômes, ils l’aimaient bien, ma tante Géraldine. Elle avait de l’oseille ! Je sais bien que c’est elle qui achetait les cadeaux en loucedoque dans mon dos parce que ça lui faisait de la peine de me voir aussi con à mon âge, à raconter des fables à mes pauvres gosses pour ne pas avoir à leur payer des cadeaux. Elle va nous manquer, la vache. Elle nous manque déjà !

Mais faut pas croire, moi aussi je lui aurais bien payé un petit miracle pour son rhume des foins si j’avais pu. Ou même une fiole d’eau bénite, si ça eût pu arranger un peu quelque chose. Il me tarde tant que le jour se lève pour voir si ma femme a trouvé quelqu’un d’autre dans l’arbre généalogique pour m’apporter tous les beaux joujoux que je vois en rêve, et surtout ceux des bambins. Sinon, ce sera reparti pour une séance de chagrin collectif et je n’y pourrai rien ! Personnellement, j’ai commandé une panoplie de Nadine Morano.


Décembre Décembre Décembre

Écrivons Écrivons

au Père Noël au Père Noël

LEFRED

Thouron LEFRED LEFRED Thouron Thouron


5


6


La Pin-up du mois PAR JEAN SOLÉ


FLUIDE GLACIAL N°475  

Aperçu

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you