Issuu on Google+

PRÉSENCE Périodique du Parti Socialiste de l’entité de Pont-à-Celles

Janvier

2012 Sommaire

Bonne année 2012 < 1 Travaux - L’Arsenal < 2 et 3 Travaux - La Maison communale < 4 et 5 Action sociale - Les aides familiales < 5 Enseignement Nouvelle école < 6 Sports - Terrain synthétique < 7 Environnement - PCDR 2010 - 2020 < 8

Écrire ensemble une nouvelle page pont-à-celloise

Une année qui s’achève, une autre qui commence, comme un livre que l’on ferme, un autre que l’on ouvre. L’heure est donc au bilan, réjouissons-nous des progrès engrangés! Et tournons la page...

L’heure est aussi aux voeux Une nouvelle page s’ouvre... Puisse-t-elle mener à bien les projets en chantier développés dans ce PréSence! Puisse-t-elle vous garder vous et ceux qui vous sont chers en bonne santé. Qu’elle vous apporte un maximum de grandes joies et de petits ou grands bonheurs! Très belle année à toutes et tous, Christian Dupont Bourgmestre de Pont-à-Celles


Travaux - Quartier de l’Arsenal

L’Arsenal, l’exemple Ce projet de revitalisation a littéralement donné vie à un nouveau quartier: 150 habitations, 23 logements sociaux, un bâtiment scolaire

Chantier colossal s’il en est, l’Arsenal est sans conteste LA réalisation de cette législature 20062012. 150 logements Acquises sous la mandature précédente, les ex-infrastructures de la SNCB ont été peu à peu transformées pour faire place à plus de 150 unités de logement, presque toutes occupées. Les travaux réalisés ont également permis d’abriter l’école de promotion sociale dans des locaux fraîchement rénovés.

"La dernière phase des travaux d’aménagement de logements est encore en cours", annonce le Bourgmestre Christian Dupont. 23 logements sociaux Joli coup pour la commune qui en plus de récolter les félicitations de la Région wallonne pour ce dossier, augmente par la même occasion son parc de logements sociaux de quelque 23 unités supplémentaires. "Nous sommes régulièrement cités en exemple", affirme encore Christian Dupont. De fait, la Région estime qu’en terme de réhabilitation de site économique désaffecté, Pontà-Celles joue un coup de maître sur l’opération Arsenal. Reste maintenant à affecter l’Atelier central et à poursuivre le dossier de la salle culturelle.

Affectation de l’atelier central : le plan B En marge de ce qui a déjà été réalisé, d’aucuns se demandent toujours, légitimement, ce qu’il en sera de l’Atelier central (le grand bâtiment blanc). La majorité n’a pas perdu cet aspect de vue, au contraire, elle continue d’y réfléchir sérieusement et sereinement. Car s’il 2

a été question de confier une partie des 11.500 m2 à l’Atelier protégé pont-à-cellois (APAC), cette hypothèse semble aujourd’hui abandonnée, l’APAC ayant jeté son dévolu sur Manage. "Nous avons un plan B, précise Christian Dupont, qui allierait logements de

caractère à l’étage et une surface commerciale au rez sur un tiers des lieux. Le reste serait réservé à des activités en prolongement de la salle culturelle ou de l’école de promotion sociale. On pourrait aussi y installer une maison médicale...". Bref, la réflexion abou-

tit mais il faut prendre le temps d’examiner des alternatives en adéquation avec le cadre et les moyens existants. "En terme de mobilité par exemple, on ne pouvait envisager plus d’une surface commerciale et quelques cellules de commerce indépendant".


cité par la Région Accord sur le projet de salle culturelle C’est officiel, la Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Fadila Laanan a signé l’octroi de subsides pour l’aménagement d’une salle culturelle sur le site de l’Arsenal. Pont-à-Celles ne manque pas de s’en féliciter, d’autant que les investissements consacrés à la réalisation de ce genre d’infrastructures sont plutôt rares. La commune l’attribue avant tout à son dynamisme culturel. Un dynamisme qu’elle qualifie de "création" plus que

Une aire multisports La décision a été entérinée par le conseil communal du 17 novembre dernier, l’aire multisports à destination des jeunes plus connue sous le nom de "Agora space" sera bel et bien réinstallée, de façon définitive, sur le site de l’Arsenal. L’emplacement précis se situe au

delà du nouveau quartier d’habitations, sur le terrain jouxtant le dernier immeuble de logements toujours en construction à l’heure actuelle. Pour l’Echevine de la Jeunesse, Sophie Paczkowski, le travail en amont de ce dossier constitue une belle réus-

de "consommation". En effet, Pont-àCelles compte plusieurs disciplines artistiques sur son territoire dont la musique, le théâtre, la danse, la bande dessinée,... autant de témoins d’une vie culturelle réellement effervescente. Par ailleurs, quand il a été question de réhabiliter le site de l’Arsenal, de nombreuses voix, parmi les habitants, se sont prononcées en faveur d’une salle culturelle qui fait singulièrement défaut dans la commune.

nos partenaires de l’Aide en Milieu ouvert (AMO Pavillon J) et grâce à nos efforts conjoints, nous avons réussi à renouer le dialogue, voire à rétablir la confiance. On a installé une aire provisoire et promis une infrastructure définitive à moyen terme. Cet engagement Engagement honoré est aujourd’hui honoré le "Nous avons alors en- chantier sera lancé dans tamé une médiation avec les prochains mois". site, -aux côtés du bus des quartiers-, en terme de retissage du lien social avec les jeunes de la commune. "Lorsque la précédente aire multisports a été démontée, sans que les jeunes ne soient prévenus, le dialogue en a pris un coup", indique-t-elle.

3


Travaux - Maison communale

L’extension achevée début 2012 L’administration communale s’est dotée, sous cette mandature, d’un bâtiment adossé à l’édifice existant et qui apportera très bientôt un meilleur service au citoyen, une accessibilité optimale à l’ensemble des installations ainsi qu’une efficacité accrue au sein des départements Difficile de ne pas se retourner sur l’impressionnant chantier qui a fait sortir de terre, en un an, le bâtiment flambant neuf de l’administration communale. Un choix que Pont-àCelles justifie à plus d’un titre. Service au citoyen "Tout d’abord, parce que le Collège a fait le vœu d’un meilleur service au citoyen, d’une plus grande confidentialité et d’une accessibilité optimale pour tous", indique le Maïeur Christian Dupont. 4

En effet, au départ de la nouvelle implantation, qui sera entièrement équipée pour les personnes à mobilité réduite, une passerelle assurera un passage vers l’ancien bâtiment, aujourd’hui difficile d’accès. Plus de Missions Un certain nombre de raisons pratiques motivent également la décision. "La multiplication des tâches confiées à l’administration (logement, emploi, urbanisme, aménagement du territoire, environnement, culture, développement

local, plan de cohésion sociale) a montré les limites du bâtiment existant et généré un manque d’espace", poursuit le Bourgmestre. "Au fil du temps, les services et les énergies ont dû se disperser. Ce qui a entraîné une perte d’efficience à l’heure où l’administration moderne réclame transversalité et interaction entre services. Il était également nécessaire de donner un meilleur cadre de travail au personnel communal dans un souci constant d’améliorer l’efficacité.

Pour toutes ces raisons, un investissement de 3,6 millions d’euros nous est apparu non seulement pertinent, mais absolument indispensable". LES 3,6 MILLIONS € SERONT SUBSIDIES POUR MOITIE PAR LA REGION Ce projet est dans les cartons depuis longtemps et dans le programme de la majorité depuis 2006. Le temps de régler les procédures, les travaux ont débuté fin 2010 pour s’achever début de cette année.


Un bâtiment énergétiquement performant et ultra fonctionnel Pont-à-Celles a marqué sa volonté de concilier l’ensemble des besoins en comprimant les coûts énergétiques. Le cahier des charges de ce bâtiment basse énergie englobe notamment : isolation des murs, châssis performants, ventilation interne avec recyclage des calories, toiture végétali-

sée et la possibilité d’ins- tront de rassembler tous taller des panneaux photo- les services sur un même voltaïques. site pour assurer plus de cohérence fonctionnelle". 1.500m2, trois étages Plusieurs salles de réu"Avec quelque 500m² au nion seront aménagées sol, l’édifice comptera des ainsi que quelques bucaves (archives, vestiaires reaux pour les échevins pour le personnel venant et conseillers. La salle du travailler à vélo, chau- Conseil et des Mariages dière) un rez-de-chaussée sera installée au rez-deet deux étages qui permet- chaussée.

Action sociale - aides familiales

Offrir une vie meilleure Le CPAS n’est pas l’endroit d’effets d’annonces ou d’effets de manches. Il est le lieu de l’action sociale. Ce travail consiste à aider toutes les personnes à avoir une vie meilleure ou à tout le moins une existence décente. Cette mission essentielle, les services du CPAS de Pont-à-Celles l’assument pleinement de manière efficace et efficiente. En exemple cette fois, il est question du service des Aides familiales. Ce département, fort d’un personnel formé et compétent, est appelé à intervenir dans les familles, auprès des personnes âgées, malades ou handicapées en difficulté pour accomplir certains actes de la vie quotidienne: nettoyer la maison, préparer

les repas, faire les courses mais aussi s’occuper de l’hygiène et du confort et d’effectuer des démarches administratives. Rôle social important En effet, leur rôle social est de permettre le maintien à domicile des personnes et de leur assurer une qualité de vie en les

aidant à remplir les tâches qu’elles sont encore capables d’assumer. La mission des aides familiales s’exerce en

étroite collaboration avec la famille et/ou l’entourage. Le service des Aides familiales peut également contribuer à une insertion dans la vie sociale et joue un rôle important de prévention. De plus, ce service apporte aussi aux personnes aidées un soutien moral et social. Toute personne habitant l’entité en difficulté sociale et/ou médicale peut en bénéficier. Le prix est déterminé en fonction des ressources et sur base d’un barème établi par la Région wallonne. Par conséquent, le service d’Aide aux familles est une belle illustration du travail important réalisé par le personnel du CPAS pour les Pont-àCelloises et Pont-à-Cellois.

En bref... LUTTRE-LIBERCHIES Ponts en réfection Bonne nouvelle, le pont de la A54 a pu être achevé à la toute fin 2011. En revanche, les délais seront plus longs pour le pont du canal de Luttre qui devra, lui, être remplacé. Un projet est toujours à l’étude à ce sujet dans les bureaux du SPW. En attendant, la circulation sur une bande et en alternance sera maintenue. PONT-A-CELLES Bibliothèque La fin de l’année apporte également son lot de bonnes nouvelles pour la bibliothèque communale. En effet, l’administration du Patrimoine de la Région wallonne a accordé un subside de 80% à la rénovation de la Cure. Elle impose toutefois de préserver en priorité les plafonds et moulures du bâtiment. viesville Place rénovée La place des Résistants a subi un profond lifting. Des travaux d’ampleur qui valorisent la place, le centre du village, l’école et la salle polyvalente. Par ailleurs, les nouveaux aménagements piétonniers assurent une plus grande sécurité aux jeunes élèves. 5


Enseignement - Rosseignies

Vers un parc scolaire en ordre Retour sur l’un des succès de l’enseignement pont-à-cellois. Rosseignies, c’est l’histoire d’une école maternelle dont l’aura a grandi en même temps que le nombre d’élèves. Au point que, à la demande des parents, des classes primaires ont été ouvertes pour permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité dans le village. "Bien sûr, en instaurant six niveaux de primaires supplémentaires, les installations ont bien vite montré un manque de place", indique l’Echevin de l’Enseignement Jacques Dumongh. "Et, dans un premier temps, l’accueil des élèves a dû être organisé dans des Portakabin". Contre les préfab’ Mais au même moment, la Communauté française émet la volonté de faire disparaître les infrastructures provisoires du type Portakabin et/ou préfabriqué au profit d’installa-

tions en dur. Pont-à-Celles prend le train en marche et lance dès 2006 l’idée d’une nouvelle construction. Le projet définitif est signé à la Communauté en 2009. "Ce chantier marque la fin des travaux de rénovation du parc scolaire pontà-cellois, soit quatorze implantations! Les travaux ont débuté le 2 août dernier et le gros œuvre est aujourd’hui achevé.

En quelques chiffres... L’enseignement pont-àcellois représente: • 100% de réussite au CEB en 2011 contre 98% en 2010 • un nombre croissant d’élèves qui passe de 1.104 en 2006-2007 à 1.121 en 2010-2011

6

dans les rangs du fondamental • 535 étudiants sur les bancs de l’école de promotion sociale • 187 candidats musiciens dans les locaux de l’académie • pas moins de 20 chan-

D’après le planning, le chantier sera terminé au printemps prochain". Toutefois, le temps de doter les lieux des fournitures indispensables, les lieux ne seront effectivement prêts qu’à partir de la rentrée scolaire 20122013. En attendant, le Collège a pris des mesures pour reloger les élèves pour toute la durée des travaux. "Avec l’accord du Mi-

nistre, nous avons déplacé les classes maternelles au sein de la Maison de village. Les Portakabin, eux, ont été reculés d’une cinquantaine de mètres, sur un terrain privé mis à disposition par un généreux citoyen, pour permettre la réalisation du chantier. Un passage sécurisé a également été aménagé pour assurer l’accès aux infrastructures", indique encore M. Dumongh.

tiers dans les écoles tout au long de cette mandature (préau à Thiméon, réasphaltage à l’école du Centre, rénovation de la cour à Buzet,...) • 64 ordinateurs qui garniront tout prochainement les bancs des quatorze implantations

scolaires communales dans le cadre du projet cyberclasse • Deux projets à venir en matière d’accessibilité aux écoles pour les personnes à mobilité réduite. L’un d’entre eux est prévu au niveau de l’école du Bois Renaud


Sports - Infrastructures Terrain synthétique pour le PAC-Buzet Le dossier a été approuvé au mois d’octobre dernier par le Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles

d’enfin pouvoir intégrer un Hall des Sports flambant neuf et ouvert à toutes les disciplines sportives en salle", souligne-t-il.

Voilà qui devrait ravir les amateurs du ballon rond pont-à-cellois. Les travaux d’aménagement d’un terrain synthétique seront lancés dans les prochains mois. L’Echevin des Sports Jean-Marie Buckens le confirme, ce projet s’inscrit dans la continuité d’une politique sportive amorcée plusieurs années auparavant. "Il y a quinze ans, les sportifs étaient comblés

250 membres 7/7jours "Plus tard, en 2009, le Collège s’est penché sur la possibilité de créer un gazon synthétique sur le site du Football club PAC-Buzet. Force a été de constater que les lieux sont occupés sept jours sur sept par quelque 250 membres. Cela suffit à nos yeux pour justifier un tel investissement". Au bénéfice donc du premier acteur sportif

pont-à-cellois, ce dossier a été rondement mené par le service Cadre de vie et approuvé par une délibération du conseil communal le 12 juillet 2010. Travaux en mai 2012 Une fois les obstacles administratifs résolus, le conseil du 23 mai 2011 a adopté l’ensemble du projet pour un montant total de 739.113 euros.

Tout ne sera pas financé sur fonds propres, la commune ayant obtenu un subside de 553.000 euros de la Fédération WallonieBruxelles grâce au programme Infrasports. Après nouvelle soumission au pouvoir de tutelle, le dossier a reçu l’aval définitif du Ministre et la mise en chantier est déjà prévue pour le mois de mai 2012.

La commune maintient le chèque sport La commune célèbre pour ses participations au Trophée commune sportive Pont-à-Celles cultive sa reconnaissance en Fédération Wallonie-Bruxelles notamment au travers de ses nombreuses victoires au “Trophée commune sportive”. Treize participations et autant de podiums grâce aux sportifs locaux et à la population. Le sport à Pont-à-Celles, même amateur, est un vivier de réels talents. La récente remise des "Mérites sportifs communaux" a

permis de découvrir avec fierté le palmarès d’un nombre impressionnant de jeunes espoirs toutes disciplines confondues. Plus de trente clubs et 600 pratiquants occupent nos salles et terrains environ 200 heures par semaine, et ce à un prix dérisoire en comparaison avec les tarifs des entités voisines. La différence entre la location et le prix vérité étant à charge communale, on peut déjà parler de subside. Par ailleurs, quelque 12.000€ sont attribués chaque année aux clubs rattachés à une

fédération reconnue et qui privilégie la formation des jeunes de moins de 16 ans. Aide du CPAS Par ailleurs, en collaboration avec le CPAS, il est possible de recevoir une aide annuelle à l’inscription via le "chèquesport" d’une valeur de 20€ minimum (disponible au CPAS). Le montant octroyé dépend des revenus du ménage et des frais d’inscription. L’intervention est directe pour les bénéficiaires du revenu d’intégration sociale. Pour les autres,

il sera accordé au terme d’une enquête sociale. Parmi les autres chantiers, une nouvelle toiture est prévue pour le “Hall des Sports” (abîmé par une tempête) et des nouveaux panneaux de basket ont été installés à Obaix, Luttre et Thiméon. Fidèle à elle-même, la commune soutient l’ensemble des organisations sous forme de prêt de matériel et d’ aide logistique et financière. En conclusion, la collaboration entre les comités et la commune promet encore de beaux jours aux sportifs! 7


Environnement - Préserver la ruralité

PCDR : 2 édition e

En 2010, Pont-à-Celles a initié un nouveau Programme communal de Développement rural ou PCDR. Qu’entend-on par là ? À l’heure où les défis des communes se multiplient sans cesse, des solutions innovantes s’imposent pour y faire face. Le PCDR répond à ces challenges au travers d’un programme d’actions de développement échelonné sur sur 10 ans.

Plus d’emplois locaux et plus de solidarité entre Pont-à-Cellois • •

Achever la réaffectation de l’Arsenal Renforcer la mobilité douce entre villages

Puiser dans le patrimoine pour une ruralité plus propre • •

Intro au PCDR Le PCDR s’articule autour de trois "Défis" (voir ci-contre). Des challenges que la commune se fixe à l’horizon 2020, avec pour but d’améliorer la vie du citoyen.

mandations pour les dix années à venir.

Mettre en valeur le canal Charleroi-Bruxelles Réduire notre empreinte écologique

Excellence de la communication et partage de la culture • •

Améliorer la communication de l’administration Valoriser le site du Castellum (Brunehault)

Au total, 46 actions seront menées dans le cadre du PCDR 2010-2020, éligibles aux subsides jusqu’à 80%. Parmi celles-ci, la commune a déjà entamé la révision de son "Schéma de Structure". Un préalable essentiel au PCDR puisqu’il s’agit du document qui détermine ce que l’on fait du sol pont-àcellois: zones à bâtir, zones d’activité économique...

Enfin, à l’aide de ses divers acteurs (dont le citoyen), il aboutit à des actions concrètes. De la 1e édition, on retiendra la En tant que pro- rénovation d’espaces pugramme transversal, il blics, l’aménagement de Le R.A.I.L. explore l’ensemble des Maisons de village, la vafête son premier anniversaire aspects de gestion d’une lorisation du Patrimoine commune: Agriculture, naturel (acquisition de la A la demande du comité R.A.I.L. dont Mobilité, Emploi, Eco- Réserve de Viesville) ou nous soutenons les légitimes revennomie, Aménagement du encore la mobilité lente et dications, nous diffusons l’informaTerritoire, Culture, Tou- l’impulsion d’une dynation relative au 1e anniversaire des Riverains associés risme, Environnement, mique touristique et cultuinquiets de Luttre, à célébrer le 4 mars prochain. Les etc. et formule des recom- relle. membres vous accueilleront pour l’occasion au Cercle Familia de Luttre. Train touristique, exposition et activités familiales seront au programme de cette journée Editeur responsable : Christian Dupont Contact: USC de Pont-à-Celles, Mireille Demeure ouverte à tous. Toutes les infos concernant cette manifestation sont disponibles sur www.rail-luttre.be ps.pontacelles@gmail.com "Contre la construction de la future ligne de la Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux : SNCB entre Luttre et Gosselies" "Parti Socialiste Pont-à-Celles" 8


Présence - Janvier 2012