Page 1

Table des matières

1.

AVANT-PROPOS .......................................................................................................... 2

2.

AIDE AUX PERSONNES ................................................................................................ 3

3.

AÎNÉS ........................................................................................................................... 5

4.

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET URBANISME ........................................................ 7

5.

CULTURE ....................................................................................................................... 9

6.

ECONOMIE - EMPLOI ............................................................................................... 11

7.

EGALITÉ DES CHANCES, INTERCULTURALITÉ ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS .................................................................................................... 13

8.

ENFANCE ET JEUNESSE.............................................................................................. 14

9.

ENSEIGNEMENT ......................................................................................................... 17

10. ENVIRONNEMENT-ÉNERGIE ...................................................................................... 21 11. GOUVERNANCE LOCALE ......................................................................................... 25 12. LOGEMENT ................................................................................................................ 29 13. MOBILITÉ .................................................................................................................... 31 14. PERSONNES HANDICAPÉES ...................................................................................... 32 15. PRÉVENTION ET SÉCURITÉ ......................................................................................... 33 16. RURALITÉ .................................................................................................................... 35 17. SOLIDARITÉ EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE ....................................................... 37 18. SPORT ......................................................................................................................... 38 19. TRAVAUX PUBLICS .................................................................................................... 40


1. AVANT-PROPOS

« Un programme, un engagement » Notre programme est un engagement que nous prenons envers nos concitoyens. Il se fonde sur un certain nombre d'idées et d'accents nouveaux dans tous les chapitres que vous trouverez ici classés de manière alphabétique du A de l'aide aux personnes au T de travaux publics en passant par 16 autres thèmes qui touchent de près nos concitoyens comme la culture, la jeunesse et l'enseignement, le logement, la sécurité, le sport... Notre programme n'est pas un document de circonstance que l'on rédige pour le temps de l'élection. Il est le fruit et le résultat d'une réflexion que nous avons menée avec des élus et des non élus, des concitoyens dont nous avons pris l'avis ou qui nous ont spontanément transmis une série de réflexions parfois critiques et souvent pertinentes. Il s'inscrit dans une volonté de développement durable. Nos propositions sont donc conçues pour être socialement souhaitables, écologiquement soutenables, économiquement faisables et culturellement tenables, comme le veut la formule désormais consacrée. Il s'adresse au delà de toute autre considération à nos concitoyens dont nous avons l'ambition et la volonté d'améliorer le quotidien et de préserver le cadre de vie qui leur est cher: celui d'une commune rurale où il fait bon vivre. Bonne lecture et surtout n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions ou criques soit en vous adressant à un(e) de nos candidat(e)s, soit par téléphone ou par mail au numéro 0475 66 31 30 ou à l’adresse ps.pontacelles@gmail.com L'équipe PS

2/41


2. AIDE AUX PERSONNES

1. Renforcer les politiques d’intégration sociale Le CPAS répond aux besoins liés au vieillissement de la population, lutte contre la pauvreté, favorise l’insertion sociale et professionnelle, aide les populations fragilisées à maitriser les coûts de l’énergie ou encore lutte contre le surendettement. En d’autres mots, le CPAS est souvent l’ultime rempart contre l’exclusion sociale et la précarité. Pour assurer l’intégration sociale de tous les citoyens, le CPAS a travaillé pour : •

renforcer la prise en compte systématique de la population qui ne maîtrise pas la lecture et l’écriture notamment par une formation spécifique du service des assistants sociaux délivrée par l’ASBL Lire et Ecrire

développer les initiatives en matière d’aide alimentaire via la distribution de colis alimentaires mais aussi en mettant sur pied un Atelier cuisine » destiné aux bénéficiaires du CPAS

mettre en œuvre le plan de lutte contre la pauvreté et cibler les publics prioritaires que sont notamment les enfants et les familles monoparentales via par exemple l’action «Eté solidaire»

soutenir le développement du service de médiation de dettes (formation, information, orientation, accompagnement)

renforcer les complémentarités et les synergies Commune-CPAS, notamment dans les domaines suivants : budget, ressources humaines, publics, services des travaux, informatique, gestion des logements de transit et d’insertion, etc.

développer des collaborations entre CPAS et la Société de Logement social « les Jardins de Wallonie » et l’AIS afin de répondre au mieux aux différents problèmes de logement des personnes socialement fragilisées

renforcer la mise à l’emploi via les articles 60 et articles 61 (contrats de travail d’insertion pour bénéficiaires du revenu d’intégration)

développer l’offre de transports médico-sociaux (taxi social, consultation en milieu hospitalier)

• •

fournir à domicile des repas équilibrés et composés de produits de saison organiser un service « Energie » d’accompagnement et des personnes (séances d’information et de formation concernant les coûts de l’électricité et du gaz)

3/41


Pour l’avenir, nous nous engageons à:

développer les collaborations et les synergies entre les CPAS et les entreprises d’insertion socioprofessionnelle

développer les partenariats supracommunaux relatifs sociales, médicales et de l’équipe d'aide en milieu ouvert

promouvoir les coordinations thématiques et les synergies avec les acteurs locaux concernés le cas échéant dans une logique intercommunale et soutenir toute démarche de collaboration, de concertation et de travail en commun qui permette un travail pluridisciplinaire au bénéfice des publics fragilisés. Les coordinations porteront notamment sur des thèmes tels que les jeunes, la petite enfance, les étrangers, les primo-arrivants, etc.

aux

consultations

• organiser une journée « info santé » (dépistage, nutrition, pratique sportive, assuétudes, etc.) avec les partenaires locaux de la santé et en profiter pour les mettre à l’honneur • continuer à développer et à améliorer la qualité des services publics d’aide à domicile et des plates-formes de coordination des soins et de l’aide à domicile, afin de permettre aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer de continuer à vivre chez elles dans les meilleures conditions possibles • soutenir et encourager une pratique sportive à tout âge : psychomotricité, prévention des chutes...

4/41


3. AÎNÉS Pour le PS, les élus locaux ont un rôle à jouer non seulement pour améliorer l’autonomie des aînés et leur cadre de vie, mais aussi pour leur permettre de participer pleinement à la vie politique, économique, sociale et associative de leur commune. La présence de plus en plus d’aînés dans notre société est un signe de richesse sociale. La retraite ne correspond pas à l’inactivité. Les aînés sont présents dans tous les domaines de notre société : éducation, santé, culture, vie associative et politique, …. Ils bénéficient d’une expérience unique et sont, en ce sens, une source incontournable d’apprentissage et de conseils pour les plus jeunes. La Commune et le CPAS de Pont-à-Celles ont veillé à mettre les ainés au cœur de la politique communale notamment en : •

instaurant un conseil consultatif communal des aînés disposant de réelles missions et prérogatives

créant des permanences décentralisées des services sociaux du CPAS (Pont-àCelles-centre, Thiméon et Viesville)

développant une politique communale de prévention de santé tenant compte des risques spécifiques aux aînés par des actions du CPAS comme des programmes de dépistage gratuits du diabète ou la promotion d’une alimentation équilibrée en collaboration avec des diététiciens

multipliant les projets intergénérationnels (" Eté solidaire et maisons de repos, Batelage des seniors) pour favoriser les échanges d’expériences et encourager les projets de transmission de la mémoire sociale

garantissant davantage d’autonomie aux ainés en développant en priorité le service des aides familiales à domicile et la mise sur pied d'un service de taxi social

veillant à rendre les lieux publics le plus accessibles possibles aux personnes à mobilité réduite

mettant en place au sein de la commune une personne de référence « aînés actifs ». Cette personne de référence agira en concertation avec le conseil consultatif

5/41


Pour l’avenir, nous nous engageons à :

développer un plan local en faveur des aînés : « Commune amie des aînés »

• continuer à développer et à améliorer la qualité des services publics d’aide à domicile afin de permettre aux personnes qui ont des difficultés de continuer à vivre chez elles dans les meilleures conditions possibles •

faciliter l’accès à la culture, par exemple, en informant les aînés des activités culturelles dans la commune, en continuant à soutenir le développement de la vie associative des aînés (clubs culturels, comités) et en proposant un programme de loisirs actifs et adaptés (horaires, accessibilité, …)

encourager une politique de mixité du logement qui favorise la cohabitation entre les générations, notamment dans le logement public

développer les projets et initiatives qui visent à lutter contre la fracture numérique à l’attention des ainés, par exemple avec l’aide de plus jeunes : apprentissage de l’utilisation de l’informatique, des e-mails, Gsm, création d’espaces publics numériques avec plages horaires dédiées aux ainés, etc.

encourager le développement de projets « Seniors consultants » composés de travailleurs à la retraite qui partageraient leur expérience en venant en aide bénévolement à des associations, écoles, projets de développement local (par exemple ; projets de parrainage)

adapter la politique du logement public pour rencontrer les besoins spécifiques des aînés à revenus modestes, prévoir lors de la construction ou la rénovation des logements publics que ceux-ci soient adaptables : largeur des passages entre pièces, suppression des différences de niveaux, douches de plain-pied, etc.

6/41


4. AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET URBANISME La commune poursuit depuis plus de 20 ans une politique active en aménagement du territoire. Elle a opté pour la "décentralisation" afin de pouvoir gérer son territoire de manière plus autonome. Elle s'est dotée d'un schéma de structure, d'un règlement communal d'urbanisme et d'une Commission Consultative d'Aménagement du Territoire (CCAT) pour en suivre l'application. Elle a lancé un Programme communal de Développement rural (PCDR) qui l'a engagée pour une première durée de 10 ans et qui vient d'être renouvelé pour une période similaire, et ce en concertation constante avec la population. Elle dispose d'une Commission locale de Développement rural qui assure la mise en œuvre des mesures proposées. A partir de ces outils et avec l'aide de la Région wallonne, elle a procédé à la réhabilitation des sites désaffectés (Arsenal et Moulin du Fichaux à Pont-à-Celles, Poty à Luttre, Saint-Pierre à Liberchies...) Elle a reconverti l'ensemble des bâtiments communaux issus de la fusion des communes en 1976 et rénové l'ensemble de ses implantations scolaires. Elle a rénové de très nombreux lieux de vie et espaces publics dans tous les quartiers de l'entité. Pour cette législature, nous nous engageons à: •

finaliser dans une optique respectueuse du développement durable la révision du schéma de structure et revoir le Règlement communal d'urbanisme. La révision de ces outils planologiques se fera en partenariat avec la CCATM et en tenant compte des objectifs du PCDR

simplifier les procédures et créer un vade-mecum communal qui reprenne les principales formalités urbanistiques en vigueur

Améliorer pour le citoyen l'accès au service cadre de vie (urbanisme, énergie, logement, mobilité) grâce à une utilisation optimale des locaux de la nouvelle annexe de la maison communale

veiller à la bonne coordination des chantiers de travaux publics et mieux informer les riverains, commerçants et autres personnes concernées

continuer à œuvrer auprès des autorités régionales pour une simplification des outils d’aménagement et d’urbanisme qui ont un impact sur les communes

développer les lieux de vie, les espaces publics, les sites d’activité économique et les infrastructures de transport (pistes cyclables, voiries pour la mobilité douce, covoiturage

7/41


investir en priorité dans la réhabilitation des chancres, des quartiers dégradés et des sites désaffectés, en combinant de la sorte le développement économique et la rénovation urbaine

promouvoir la qualité architecturale des espaces et bâtiments publics ainsi que des constructions privées via notamment les permis délivrés par la commune

améliorer la qualité de vie des quartiers résidentiels par l’aménagement de zones à vitesse limitée, de pistes cyclables et de zones de jeux qui favorisent le partage de la voie publique entre usagers et renforcent la sécurité routière

terminer la rénovation en cours du site de l'Arsenal en partenariat avec l'ensemble des acteurs concernés. Etendre la rénovation au site actuel de l’APAC (prolongement du site de l’Arsenal)

8/41


5. CULTURE

La création de l'ASBL Pays de Geminiacum et la conclusion d'un contrat de Pays avec la Fédération Wallonie-Bruxelles ont permis de développer une activité culturelle extrêmement riche sur notre entité. A côté du PaCRocK, Festival Hip Hop, du festival Django Reinhardt se sont développé des initiatives en matière de musique, de danse, d'arts plastiques, de théâtre, d'écriture qui montrent que notre entité vit pleinement à l'heure de la culture. Cette action du Pays de Geminiacum s'est encore vue renforcée par les collaborations avec des institutions extérieures telles le Centre culturel régional et la Maison du Tourisme (du Pays) de Charleroi, notamment dans le cadre des Journées du Patrimoine et des opérations « Je lis dans ma Commune », « Passeurs d’Images » (cinéma en plein air) ou la « Chasse aux Etoiles » (spectacles et animations pour enfants). Tous ces partenariats ont créé une dynamique et une vie culturelle intense qui ont plus que jamais besoin de lieux où elles peuvent se déployer. Pour la prochaine législature, nous nous engageons donc à finaliser deux projets importants à cet égard: - Aménager la salle culturelle sur le site de l’Arsenal et lui donner une structure de gestion impliquant un maximum d'acteurs/utilisateurs. Cette salle doit pouvoir accueillir l'antenne pont-à-celloise de l'académie de Fleurus, et, toutes nos associations culturelles qui le souhaitent -

Transférer la bibliothèque communale dans le Prieuré de Pont-à-Celles et y accueillir, dans la mesure des disponibilités de l'espace, nos associations qui le souhaitent, en profiter également pour y améliorer les possibilités de se connecter à Internet

Concernant l’ASBL Pays de Geminiacum, nous nous engageons également à : - Conforter ses rôles d’opérateur et de coordinateur culturels et touristiques - Renforcer sa dimension de soutien à la création des projets de nos associations culturelles, de nos habitants et autres acteurs de la vie communale Notre Programme communal de développement rural prévoit également la mise en valeur du site archéologique de Liberchies, du Castellum et de la Chaussée Romaine. Il s'agit d'un projet d'une très grande ampleur. Nous nous engageons dans les deux premières années de la législature à présenter à la Région un projet d'aménagement et de mise en valeur du site.

9/41


De manière plus générale, nous nous engageons à : •

valoriser le développement de la pratique de la lecture en associant les opérateurs culturels de l’intégration sociale, de l'alphabétisation et de la formation continuée ainsi que les établissements scolaires et les CPAS

valoriser la bibliothèque en tant que lieu de rassemblement des initiatives (par exemple via l’organisation de séances de lecture publique)

soutenir les actions qui mobilisent les habitants, individuellement ou via le tissu associatif afin qu’ils développent une pratique active de la lecture et de l'écrit

renforcer le soutien aux associations locales à vocation socio-culturelle

stimuler l’accès au patrimoine artistique, culturel et folklorique au travers des visites guidées et autres parcours dans l’espace public

systématiser les partenariats entre les opérateurs sociaux et culturels communaux d’une part et l’ASBL Article 27 d’autre part en développant une politique de tarifs réduits au bénéfice de ces publics

associer les artistes locaux à l’aménagement et l’embellissement des espaces publics

10/41


6. ECONOMIE - EMPLOI

La commune a mené une politique active en matière de création et de recherche d'emploi. L'expérience pont-à-celloise a ainsi été à l'origine de la création des maisons de l'emploi et des Agences de Développement Local (ADL). Pour prolonger et amplifier ces actions, nous nous engageons à:

activer les synergies entre les acteurs présents au niveau communal, tels que la Maison de l'emploi, l'Agence de Développement Local, l'Agence locale pour l’Emploi et les acteurs supralocaux tels les intercommunales de développement économique et les services régionaux de l'emploi et de la formation

favoriser l’intégration de clauses éthiques, sociales et environnementales dans les marchés publics au niveau communal et encourager la passation de marchés publics de biens et services durables et de proximité notamment via les Entreprises de Travail Adapté

encourager la création, au sein de la commune, d’un « cercle de la créativité » composé de personnes disposant d’une expérience certaine et permettant d’aider les porteurs de projets à mieux cerner leurs idées et à construire un dossier

organiser avec les commerçants, via leur association, une concertation sur les différents incitants qui pourraient améliorer le dynamisme commercial, en particulier en matière d'aménagement de l’espace public, de transport, de gestion des déchets et des nuisances, de sécurité, de fiscalité, etc.

stimuler le dialogue entre les pouvoirs publics et les indépendants dont l’activité professionnelle serait gênée par des chantiers publics afin d’atténuer les nuisances subies

assurer une bonne coordination des heures d’ouverture des infrastructures culturelles, touristiques et patrimoniales avec les représentants des secteurs Horeca et du commerce afin de donner à la commune une image dynamique

créer dans le cadre du PCDR un groupe «Promotion du patrimoine touristique de la commune »

11/41


1.

Promouvoir une offre touristique locale

L'ASBL Pays de Geminiacum en collaboration avec la Maison du Tourisme de Charleroi nous a déjà permis de développer une série d'initiatives pour promouvoir le tourisme sur notre commune. Nous nous engageons à: • sensibiliser les acteurs locaux en contact avec le public et les habitants à l’accueil des touristes (l’entité dispose actuellement de nombreuses chambres d’hôtes) et à nous assurer, lors de l’organisation d’événements, de leur bonne information afin qu’ils puissent proposer des services appropriés aux touristes venus pour l’occasion • enrichir les collections des salles gallo-romaines et Django Reinhardt du musée de Liberchies et en renforcer la promotion • promouvoir le tourisme vert en créant ou en renforçant le réseau d’itinéraires de promenades, de randonnées et de découvertes du patrimoine naturel • développer, en collaboration avec le secteur associatif, le cercle d’histoire locale ou les associations naturalistes des visites guidées où l’on raconte un lieu, son passé et sa richesse • soutenir les contrats de rivière permettant de définir, avec tous les acteurs de chaque vallée, un programme d'actions de restauration de promotion des cours d'eau (halte nautique), de leurs abords (stations ludiques et chemins de halage) et de leurs ressources vivrières (pêche) • exploiter le potentiel touristique du canal Charleroi-Bruxelles

12/41


7. EGALITÉ DES CHANCES, INTERCULTURALITÉ ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Proche du citoyen, la commune est le lieu par excellence où des mesures concrètes d’intégration, d’égalité et de promotion de la diversité peuvent être mises en place. En cette matière, nous nous engageons à: •

élaborer un plan d’égalité des chances. Il comprendra des mesures concrètes œuvrant pour une véritable égalité des citoyens

former les agents communaux à la prise en considération de l’impact du genre sur l’ensemble des politiques communales

promouvoir l’égalité d’accès à des fonctions dirigeantes dans la fonction publique locale

renforcer la présence de personnes porteuses d’un handicap dans la fonction publique locale

pour l’ensemble du personnel, en ce compris les services de police locale, organiser des formations à la diversité, à l’interculturalité et aux lois et règlementations existantes en matière de discriminations

favoriser les collaborations entre la commune et les institutions existantes au niveau communautaire, régional ou fédéral (protocoles de collaboration, échange d’informations, aide à la mise en place de formations, …)

organiser des actions de sensibilisation dans les écoles communales, par exemple le 8 mars pour la journée internationale de la femme mais également sur d’autres thèmes (journée de lutte contre le racisme, contre l’homophobie…)

poursuivre la politique de lutte contre les violences conjugales et les violences faites aux femmes

13/41


8. ENFANCE ET JEUNESSE

Avec l’appui de notre service d'accueil de l'enfance coordonnant déjà tous les services existants à ce jour, Nous nous engageons à : •

amplifier et diversifier l’offre de structures d’accueil pour mieux tenir compte des besoins des parents (halte d'urgence, halte d'accueil)

simplifier la recherche de solutions d’accueil et les procédures d’inscription pour les milieux d’accueil subventionnés dans la commune

encourager l’offre d’accueil pour les enfants malades

accompagner et mieux aider les personnes qui souhaitent devenir accueillantes d’enfants conventionnées

favoriser l’accueil d’enfants en situation de handicap dans les structures classiques de la petite enfance en mettant en place les conditions adaptées à leur accueil

continuer à garantir un service de très haute qualité pour les enfants (repas, infrastructures, sommeil, …), quelle que soit la formule d’accueil

sécuriser les lieux d’accueil et leurs abords (zone 30, panneaux intelligents, passage piéton…) et tenir compte des besoins des enfants et des familles (utilisation de poussettes, …) dans l’aménagement urbain

soutenir la formation continue des professionnels de l’accueil

promouvoir les Droits de l’enfant, notamment dans le cadre de la journée des Droits et de l’enfant et via les actions des conseils communaux des enfants

Assurer une place à la jeunesse Nous nous engageons via les conseils existants ou par d'autres moyens à: •

encourager la participation effective des jeunes à la vie communale afin de leur permettre de faire entendre leurs préoccupations et d’expérimenter la citoyenneté

14/41


Organiser une plate-forme entre tous les opérateurs ‘Jeunesse’ afin de dresser un catalogue des services de la Commune et des besoins des différents opérateurs.

Dans une démarche participative et citoyenne et en concertation avec les associations de quartier : •

développer et aménager des terrains de jeux et des espaces verts afin de permettre aux enfants et aux jeunes d’investir l’espace public en toute sécurité

prévoir pendant les périodes de congés scolaires des zones "véhicules interditsenfants admis". Une attention toute particulière doit être portée aux groupes des 8-12 ans qui ne trouvent leur place ni dans les plaines de jeux axées plutôt vers les jeunes enfants, ni sur les espaces de sport (foot, basket, volley ball) généralement occupés par les jeunes de plus de 12 ans

améliorer et diversifier l’offre de stages et activités, durant les périodes de vacances scolaires ou les week-ends, à destination des enfants et des jeunes

poursuivre et développer des équipes éducatives de rue y compris l’initiative bus des quartiers pour aller à la rencontre des jeunes dans leur milieu de vie et favoriser l’accès aux infrastructures culturelles, éducatives et sportives

En matière d'accueil extrascolaire, nous nous engageons à: •

assurer une offre d’accueil et des activités de qualité accessibles à tous; en veillant à améliorer la formation des gardiennes

adapter les horaires d’accueil parascolaire et extrascolaire existants au niveau communal aux nécessités horaires familiales. La commune veillera notamment à garantir une offre d’accueil accessible dès 6h30 le matin et jusqu'à 18h30 le soir tant en période de congé scolaire qu’aux périodes de plaines de Pâques et d'été développer et renforcer la coordination et les synergies entre les écoles et les acteurs proposant des activités aux enfants et aux jeunes (académies, centres d’expression et de créativité, mouvements de jeunesse, clubs sportifs, aide en milieu ouvert, écoles de devoirs, initiatives syndicales et mutuellistes).

assurer le transport gratuit des enfants des écoles vers les services extrascolaires

développer au niveau local des programmes permettant d’utiliser les infrastructures scolaires, sportives, culturelles ou de loisirs au maximum de leurs possibilités et développer des synergies entre réseaux scolaires

15/41


favoriser l’intégration des enfants et des jeunes en situation de handicap en développant des collaborations entre les structures et services concernés chaque fois que ceci sera possible

mieux faire connaître les différents types d’activités extrascolaires notamment via l'initiative Place aux enfants, le site internet et le bulletin communal

encourager l’organisation d’écoles de devoirs, d’ateliers d’aide à la réussite permettant d’apporter un soutien aux élèves en difficulté et jouant un rôle essentiel dans les relations école – famille

1.

Soutien à la parentalité

Nous serons attentifs à ce que les services communaux et les CPAS diffusent une information complète et accessible sur l’offre de services en matière de soutien à la parentalité en : •

réalisant et diffusant un support papier et informatique reprenant l’ensemble des services de soutien et d’aide aux familles dans la commune

informant les parents des services offerts par l’ONE lors de la déclaration de naissance

orientant les parents demandeurs vers les professionnels afin qu’ils puissent leur apporter des conseils en matière de parentalité et de santé

organisant des rencontres entre les parents, d’une part, et les professionnels de l’accueil et les personnes ressources communales en matière d’enfance et de famille, d’autre part, afin de permettre aux parents de partager leurs expériences avec des professionnels et d’échanger des conseils, trucs et astuces pour le bienêtre de leur enfant

portant une attention particulière aux collaborations entre le CPAS et l’ONE à destination des familles précarisées

16/41


9. ENSEIGNEMENT L’école est un enjeu de société majeur. Elle est au fondement de l’intégration de chacun(e) dans le monde d’aujourd’hui, dans une société plus démocratique et solidaire. Notre commune fait de longue date un très gros effort en matière scolaire. Nous avons 13 implantations scolaires au niveau fondamental (maternel et primaire) et une école de promotion sociale. Toutes ces écoles sont modernes, récentes ou ont été récemment rénovées (châssis, chauffage, toiture, accessibilité) pour les rendre les plus agréables possible.

1. Assurer un enseignement communal répondant aux défis du monde environnant Parce que nous croyons que l'’enseignement communal doit amener chaque enfant au maximum de ses possibilités et de son épanouissement personnel, Nous nous engageons à : • accorder une plus grande attention à la maitrise des apprentissages de base (français, mathématiques, démarche scientifique) en respectant les rythmes des enfants. Pour chacune de ces disciplines, des projets spécifiques seront lancés avec l’aide de spécialistes reconnus • soutenir les pratiques pédagogiques qui permettent l’organisation d’activités différenciées, afin de prendre en considération les besoins de chaque élève • lancer une expérience d’apprentissage précoce d’une ou de langue(s) étrangère(s). Elle devra s’inscrire dans la continuité de l’apprentissage, s’appuyer sur un programme adapté, disposer d’outils pédagogiques propres et bénéficier d’un suivi méthodologique solide • organiser, lors de chaque rentrée scolaire, dans toutes les écoles communales, une rencontre entre les parents et les enseignants afin de présenter le projet éducatif, le projet pédagogique et le projet d’établissement précisant le fonctionnement de l’école et les attentes respectives de l’école et des parents • veiller à une cohérence pédagogique optimale entre le primaire et le secondaire en renforçant les contacts entre les enseignants de 6e primaire et de 1re secondaire

17/41


• développer des politiques d’orientation, axées sur la valorisation de l’élève, de ses compétences et son bien-être à l’école, en partenariat avec les centres PMS • encourager, dès le début de la scolarité, la détection des troubles d’apprentissage (dyslexie, déficiences sensorielles,…) en étroite collaboration avec les Centres PMS et les centres de promotion de la santé à l’école (PSE) et favoriser les aménagements nécessaires pour garantir un enseignement adapté aux difficultés de chaque élève • respecter la gratuité de l'enseignement • proposer des formations complémentaires aux enseignants leur permettant de détecter plus rapidement les troubles d’apprentissage • renforcer les collaborations entre les écoles et les académies de musique, des arts de la danse et de la parole • favoriser les partenariats avec l’associatif local (intergénérationnel…) pour proposer aux enfants des activités dans l’école pendant et après le temps scolaire • renforcer la formation continuée des enseignants en la centrant sur la détection précoce des difficultés scolaires et la remédiation immédiate • encourager les équipes pédagogiques à suivre des formations favorisant l'intégration des élèves à besoins spécifiques Le métier d'enseignement est essentiel pour l'avenir de nos enfants et de notre société. Les enseignants doivent donc être aidés et soutenus dans leur mission. Nous nous engageons à: • mieux accompagner les jeunes enseignant(e)s lors de leurs premiers pas dans l’école, via un accueil personnalisé, un système de parrainage, de co-titulariat, etc. • renforcer le travail en équipe pédagogique concertation dans le fondamental

en recentrant les heures de

• mettre à disposition des enseignants les outils pédagogiques (livres et logiciels) les plus efficients • porter une attention particulière aux conditions de travail des enseignant(e)s en fin de carrière • maintenir en parfait état d’entretien les infrastructures scolaires, en poursuivant notre volonté de faire de chacun d'entre eux un bâtiment faible

18/41


consommateur d'énergie afin d’offrir aux élèves et enseignants un cadre de vie et de travail sécurisé et agréable • tenir compte, dans le cadre de la rénovation des infrastructures, d’aménagements qui permettent l’accueil des personnes à mobilité réduite

2. Améliorer le cadre de vie scolaire Afin d’améliorer le cadre de vie des élèves et des équipes éducatives, nous nous engageons à : • poursuivre l’aménagement des abords des écoles, en particulier pour concilier le respect des zones 30 et les exigences de la mobilité • développer des plans de déplacement scolaire afin de favoriser l’accès aux écoles à vélo, à pied ou en transport en commun • créer des espaces de convivialité aux abords des écoles afin de favoriser les contacts entre les parents et avec les enseignants • soutenir les écoles dans la mise en place de programmes de sécurité routière; • privilégier chaque fois que possible dans les cantines scolaires, les produits issus de l’agriculture locale, de l’agriculture biologique, les produits locaux ou de saison et ceux du commerce équitable • favoriser les partenariats sport-école • développer, au niveau local, des programmes permettant d’utiliser les infrastructures scolaires, sportives, culturelles ou de loisirs au maximum de leurs possibilités Encourager la citoyenneté à l’école En plus d’être un lieu d’apprentissage, l’école est l’un des principaux lieux d’émancipation sociale, de formation à l’esprit critique et à la citoyenneté responsable. Nous nous engageons à: • renforcer les activités qui forment des citoyens responsables et ouverts sur le monde, qui développe l’esprit critique et la connaissance, et qui participent à la lutte contre toutes les formes d’extrémisme et de discrimination

19/41


• enseigner le devoir de mémoire des génocides, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre afin de lutter contre le racisme, la xénophobie et l’extrême droite

• favoriser la participation des enfants et des jeunes à la vie de la commune, notamment au travers du conseil communal des jeunes • éduquer à la gestion responsable de l’énergie et à la consommation responsable en matière de déchets, notamment • favoriser l’implication des parents dans l’école, via notamment les associations de parents ; soutenir les parents dans leur rôle d’éducateur

Enseignement de Promotion sociale Pour le PS, l’enseignement de Promotion sociale en tant qu’opérateur d’apprentissage tout au long de la vie, est un outil précieux de formation continue pour ceux qui souhaitent réorienter leur carrière, que ce soit par choix personnel ou pour répondre aux effets de la crise. De plus, il concourt à l’épanouissement, garant d’une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire. Nous nous engageons à : • renforcer et optimaliser l’offre d’enseignement à tous les niveaux de formation, en veillant à ce qu’ils correspondent au mieux aux besoins du public concerné et aux réalités socioéconomiques • permettre à un plus grand nombre d’apprenants d’obtenir le Certificat d’étude secondaire supérieur en encourageant l’organisation de davantage de formations relevant de l’enseignement secondaire • intensifier les initiatives qui permettent de valoriser l’expérience acquise en dehors de l’enseignement • permettre l’acquisition de compétences permettant l’épanouissement de chacun

20/41


10. ENVIRONNEMENT-ÉNERGIE La commune est le premier niveau de pouvoir où l’on peut agir pour améliorer l’environnement et le cadre de vie des habitants. Cette action locale est le juste corolaire des politiques menées à l’échelle nationale et internationale. Les priorités concernent l’énergie, le climat, les déchets, la propreté publique, la nature et la biodiversité, la réduction des pollutions, la gestion de l’eau et la lutte contre les inondations.

1.

Améliorer la propreté publique et embellir le cadre de vie Pour y parvenir, nous nous engageons à :

2.

développer une stratégie communale ambitieuse pour assurer la propreté publique, notamment en fixant les lieux et les périodes qui nécessitent une action prioritaire

promouvoir des campagnes « commune propre » qui regroupent une série d’actions ponctuelles (mobilisation de la population, nettoyage des rues et des graffitis, embellissement et aménagement d’espaces verts,…)

mettre en place un programme de gestion des plaintes pour assurer un suivi systématique et rapide des demandes des habitants

lutter contre les infractions environnementales (dépôt ou incinération de déchets interdits,…) par la prévention, l’augmentation du nombre d’« agents constatateurs » et par une meilleure coordination avec la police et la Région

augmenter le nombre de poubelles publiques dans les lieux fort fréquentés

encourager les riverains à contribuer à la propreté de leur quartier et à investir l’espace public (par le soutien aux écoles et associations de quartier, les opérations « commune fleurie », les potagers collectifs,…)

Gérer efficacement les déchets En cette matière, nous veillerons à poursuivre et renforcer les actions suivantes: •

amplifier la sensibilisation des services communaux, des citoyens et des entreprises en vue de réduire la quantité de déchets et d’en améliorer le tri et le recyclage

encourager les écoles et les associations culturelles, sportives,… basées dans la commune à s’inscrire dans cette démarche

21/41


3.

renforcer les informations relatives à la collecte et au tri des déchets en ciblant notamment les déchets spéciaux des ménages (peinture, produit chimique,…)

promouvoir le compostage à domicile et/ou la collecte sélective de déchets organiques en fournissant des informations claires aux usagers

veiller avec l’intercommunale concernée à maîtriser au mieux les coûts de gestion des déchets afin que ce service collectif reste accessible à tous

mener des campagnes spécifiques pour lutter contre le gaspillage alimentaire en ciblant les ménages, les entreprises, les écoles et l’administration communale

Faciliter l’accès à l’énergie et en réduire la consommation La commune a déjà pris un certain nombre d'initiatives en remplaçant systématiquement tous les équipements vétustes ou gros consommateurs d'énergie dans l'ensemble de ses bâtiments. Cette politique sera poursuivie et renforcée. Chacun sait combien ces actions sont nécessaires pour diminuer la facture énergétique et lutter, à notre niveau, contre les dérèglements climatiques. Pour les 6 prochaines années, nous nous engageons à: •

prévoir dans la commune un point central d’information du public en matière d’énergie en collaboration avec le CPAS

sensibiliser les citoyens à l’importance d’économiser l’énergie, en ciblant en particulier les jeunes et ceux qui veulent construire ou rénover leur logement

informer les citoyens quant à l’utilité de signer un contrat de fourniture d’énergie avec un fournisseur particulier afin d’éviter d’être servi par le fournisseur par défaut

renforcer la protection du consommateur en unissant les efforts des communes et des CPAS en termes d’information, de conseil et d’accompagnement, d’aide sociale énergétique, de travaux groupés, etc.

promouvoir l’achat groupé d’énergie (mazout, pellets, chauffe-eau solaire,…) pour réduire les coûts

22/41


4.

Mieux protéger la nature et la biodiversité Il est important d’intégrer la protection de la nature et de la diversité des espèces vivantes (biodiversité) dans le développement communal. Cela suppose à la fois des mesures de préservation et de réimplantation d’espèces et d’espaces verts, et des efforts d’éducation et de sensibilisation. C’est pourquoi, nous nous engageons à: •

élaborer par l'intermédiaire de notre Plan communal de développement de la nature une stratégie communale de promotion de la biodiversité

promouvoir les « maillages verts » via la réimplantation et la protection des haies, des arbres, notamment fruitiers, des parcs, des zones de fauchage tardif, des mares, de grands et petits espaces verts

cibler des actions de sensibilisation à la nature dans les quartiers qui comptent peu d’espaces verts et y valoriser de petits espaces (terre-plein,…) en réalisant des plantations adaptées

stimuler la biodiversité dans les propriétés communales (plantations, toitures vertes, aménagements pour accueillir certaines espèces animales telles que des chauves-souris dans les combles, …)

soutenir l’installation de ruches pour attirer les abeilles et autres insectes pollinisateurs

soutenir l’espace d’accueil de Liberchies dans sa politique de mise en valeur des produits issus de l’agriculture ou de l’horticulture locales

terminer l'épuration de la vallée du Piéton en réalisant celle de la vallée du Buzet et continuer à assurer le curage régulier de nos rivières

terminer l'équipement de nos voiries en égouts dans les zones égouttables (Objectif: 100%)

fournir une information claire pour toutes les questions relatives à l’eau telles que la qualité de l’eau, les écosystèmes, les zones de protection des captages

contribuer à la qualité de la distribution de l’eau, de l’assainissement et de l’égouttage en collaboration avec les acteurs concernés

23/41


5.

Lutter contre l'érosion des sols et les coulées de boue On le sait trop peu mais les inondations par coulées de boues qui sont le résultat de l'érosion des sols sont une vraie catastrophe en termes écologiques. On sait par contre quels dégâts elles peuvent causer aux habitations et comment elles peuvent devenir une vraie calamité pour les communes, les citoyens, les agriculteurs. Cette problématique demande une réponse forte et transversale. En ce domaine, nous nous engageons à: : •

intégrer systématiquement la problématique des inondations dans les actions menées via les contrats de rivière, les politiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire communal

privilégier au maximum les différentes mesures agro-environnementales (fascines, bandes enherbées, techniques de plantation, fossés...)

diffuser un guide environnementales de haies, bandes obligatoires lors de

améliorer l’entretien des cours d’eau communaux en partenariat avec la Province

construire, là où il n'y a pas d'autre solution, des bassins d'orage

des bonnes pratiques agricoles et des mesures agroefficaces dans la lutte contre les inondations (plantation de terre enherbées,…). Ces mesures pourront être la location de terres agricoles communales

24/41


11. GOUVERNANCE LOCALE 1.

Répondre au mieux aux besoins des citoyens et des usagers des services communaux La commune est un service public de proximité. Ouverte et transparente, elle doit être à l’écoute des demandes des citoyens. Notre commune dispose déjà d’un guichet d’accueil unique permettant d’orienter les citoyens vers les services appropriés en fonction des démarches administratives qu’ils doivent accomplir ; elle est déjà ouverte le samedi matin pour certains services. Depuis la création de l’annexe tous les services sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Nous nous engageons à : •

adapter les heures d’ouverture au public de l’administration communale en prévoyant à terme des horaires d’ouverture décalés, en soirée notamment

organiser, une permanence de certains services administratifs (le CPAS par exemple) dans les différents villages de la commune

poursuivre la modernisation de l’administration en veillant notamment à répondre plus rapidement aux demandes des citoyens

organiser un service de navette à domicile pour éviter que les personnes âgées ou à mobilité réduite ne doivent se déplacer à la commune

développer le site internet de la commune en renforçant le service au citoyen et en développant son accessibilité au plus grand nombre possible d’utilisateurs

organiser chaque année une journée d’accueil des nouveaux habitants, au cours de laquelle ceux-ci recevront les informations et renseignements utiles relatifs à la vie au sein de la commune

informer sur les différents services de médiation existants qui sont à la disposition des habitants

25/41


2.

Renforcer la citoyenneté La commune a déjà pris un certain nombre d’initiatives en la matière. Elle soutient, au sein de toutes ses écoles, toutes les initiatives qui permettent d’entretenir le devoir de mémoire ; elle garde un contact actif avec les associations patriotiques avec lesquelles elle organise chaque année la Fête de la Démocratie. Elle a également développé des conseils de participation. Les membres du collège et du conseil ont rencontré la population de chaque village à au moins deux reprises au cours de la dernière législature. La population est informée périodiquement via le bulletin communal qui donne un maximum d’informations pratiques sur la vie communale. Nous proposons de/d’ :

3.

élaborer un Guide local de la Citoyenneté, dans lequel seront expliqués e.a le fonctionnement du conseil et du collège, les différents mécanismes de démocratie participative (conseils, droit d’interpellation des citoyens au conseil communal...)

participer à la lutte contre la fracture numérique en veillant à la mise en place d’accès de bornes d’accès à internet dans chaque village

afficher dans tous les lieux publics et d’enseignement de la commune la Charte de la Citoyenneté, tel que préconisée par la Commission du Dialogue Interculturel

favoriser des modes d’expression citoyenne novateurs impliquant directement le citoyen à la vie communale, par exemple par la mise en place de budgets participatifs dans les conditions prévues par le Code de la démocratie locale

Optimaliser la gestion communale La commune est et restera particulièrement attentive à renforcer la complémentarité entre les services (budget, recettes, marchés publics, services des travaux, informatique, gestion des ressources humaines, gestion des bâtiments , zone de police, CPAS)) pour des raisons d’efficience et d’économie d’échelle. Elle veillera à poursuivre et développer tous les partenariats de supracommunalité qui lui permettront de renforcer son action au service du citoyen. Nous nous engageons à :

26/41


4.

définir, en début de législature, des axes stratégiques déclinés en objectifs opérationnels de manière à permettre au collège de mener des évaluations régulières, de faire rapport au conseil et de procéder aux ajustements nécessaires

continuer à investir dans l’amélioration de la formation du personnel et dans la gestion des ressources humaines

former le personnel de la commune et du CPAS en contact avec le public à l’accueil ainsi qu’à la gestion du stress et des situations conflictuelles

renforcer la présence de personnes en situation de handicap dans la fonction publique communale et favoriser l’accès équilibré des hommes et des femmes à des fonctions dirigeantes

Organiser la supracommunalité La commune s'est engagée de manière volontaire dans deux projets supracommunaux. Le Pays de Geminiacum avec la commune de Les Bons Villers et le Gal Transvert avec les communes de Seneffe et Les Bons Villers. Ces projets, qui reposent sur une mutualisation volontaire de moyens communaux, permettent d'ouvrir de nouveaux horizons. L'apport du Pays de Geminiacum en matière de culture, de tourisme, de valorisation des produits locaux n'est plus à démontrer. Le Gal Transvert ouvre, quant à lui, de nouvelles perspectives en matière d'utilisation intelligente de l'énergie et de valorisation des espaces verts. Nous nous engageons à:

5.

rester des partenaires actifs de ces projets, respectueux de leur principe de partage équitable des expériences et des moyens

envisager avec un a priori favorable tout nouveau projet qui porterait, notamment sur les domaines suivants: aménagement du territoire, mobilité, économie et développement commercial, logement, sport, emploi, informatique, CPAS, plans de cohésion sociale...

Promouvoir la commune comme moteur de développement durable La commune a un rôle d’exemple à jouer en matière de développement durable. Le développement durable tel que nous le concevons doit concilier progrès social, respect de l'environnement, dynamisme économique et développement culturel. Dans ce cadre nous nous engageons à:

27/41


mettre en œuvre une stratégie de développement durable à l’échelon communal et/ ou supracommunal, en partenariat avec la population

garantir la cohérence entre cette stratégie et les divers plans communaux (Plans communaux de développement rural, de mobilité, de développement de la nature, schéma de structure, règlement communal d'urbanisme...)

développer, en collaboration éventuelle avec les intercommunales, une gestion énergétique du parc automobile, des bâtiments et des logements publics communaux notamment en renforçant la comptabilité et le cadastre énergétiques et le bilan carbone de l’administration

diminuer l’énergie consommée pour l’éclairage public, sans toutefois négliger les impératifs de sécurité

renouveler progressivement le parc automobile de l’administration afin de réduire au maximum son impact sur l’environnement

encourager la pratique du vélo, installer et entretenir des infrastructures adaptées et développer le réseau communal de voies lentes

renforcer, chaque fois que possible, l’utilisation de clauses sociales et environnementales dans les marchés publics, les achats communaux et la gestion des fonds publics

prévoir des fontaines d’eau potable dans les écoles et les bâtiments communaux

favoriser la biodiversité dans les propriétés communales

28/41


12. LOGEMENT La commune dispose d'une Agence Immobilière Sociale (AIS) et mène une politique active de création tant de logements sociaux (35 logements entre 2006 et 2012) que de logements privés (153 logements créés sur le site de l'Arsenal). Elle lutte également contre l'inoccupation des logements existants et possède un service logement pour l'information de la population. Au cours des 6 prochaines années, nous nous engageons à : •

créer au minimum 50 logements sociaux ou conventionnés, 5 logements d'insertion et 5 logements de transit. Notre objectif sera datteindre au plus vite les 10 % de logements sociaux sur notre territoire.

Nous nous engageons également à respecter les principes suivants: •

développer le rôle du service communal du logement en matière d’information et d’orientation des citoyens quant aux acteurs du logement et à leurs politiques (primes fédérales, régionales, communales, crédit social, logement social, agences immobilières sociales, service d’accueil d’urgence, etc.)

encourager la concertation entre les acteurs publics et privés du logement, afin d’optimiser la gestion résidentielle sur le territoire communal

encourager une politique de logement public qui privilégie la mixité sociale et la rénovation du bâti existant

développer une politique de protection du patrimoine bâti en réaffectant de manière privilégiée au logement les bâtiments désaffectés ou présentant un intérêt architectural particulier

mener, en partenariat public-privé, une politique soutenant l’intégration de logements publics dans tout projet immobilier privé (rénovation ou lotissement) d’une certaine ampleur

intégrer dans le rapport urbanistique et environnemental d’une ZACC (zone d’aménagement communal concerté) des recommandations utiles pour l’intégration de logements publics dans le programme d’urbanisation de ces zones

continuer à développer une stratégie dynamique visant à identifier et à remettre sur le marché locatif les logements inoccupés

29/41


continuer à développer, en collaboration avec les Agences immobilières sociales, la prise en gestion de logements privés ou tout mécanisme de conventionnement permettant d’encadrer le loyer et la qualité du logement

développer une stratégie systématique de lutte contre les logements surpeuplés et insalubres. La commune veillera, à travers le permis d’urbanisme, à éviter la division d’immeubles en trop petites cellules. Les contrôles de salubrité seront renforcés afin de sanctionner, par des amendes administratives et par un arrêté d’inhabitabilité ou d’obligation de travaux, les propriétaires qui ne respectent pas les critères d’hygiène et de salubrité

mener des actions d’information carbone

en matière de lutte contre le monoxyde de

prévoir, lors d’opérations de rénovation ou de construction, un certain nombre de logements adaptés aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées

développer des projets d’habitat intergénérationnel favorisant le maintien à domicile et l’autonomie des personnes âgées

renforcer les initiatives prises en matière d’accompagnement social des personnes dans les logements sociaux et d’insertion

veiller à ce que les programmes de construction et de rénovation de logements intègrent des normes de haute performance énergétique

30/41


13. MOBILITÉ La commune dispose déjà d'un plan communal de mobilité et d'un conseiller en mobilité. Nous nous engageons à:

poursuivre l'actualisation de notre Plan communal de mobilité

• développer des parkings de délestage • soutenir les écoles dans la gestion des déplacements en mettant en œuvre les conclusions du projet pilote « L’école au bout des pieds » Pour garantir la mobilité de tous, nous nous engageons à: •

poursuivre et développer des systèmes de taxis sociaux à la demande

aménager l’accès aux lieux publics et aux bâtiments communaux

diffuser des fascicules qui proposent des itinéraires de promenade adéquats (cavaliers, vélos, piétons)

continuer, auprès de la SNCB et des trois sociétés TEC actives sur notre territoire, à marquer la volonté de la commune d’être mieux desservie en transports en commun et de disposer d’infrastructures mieux adaptées à l’accueil et la sécurité des usagers .Une réunion annuelle sera organisée avec ces quatre partenaires afin d’évaluer les progrès réalisés.

développer des infrastructures pour les vélos (pistes cyclables, réseau RAVEL, sens unique limité (SUL)

continuer à améliorer la qualité des voiries communales ainsi que leur aménagement et leur entretien pour renforcer la sécurité de tous les usagers et agir pour qu’il en soit fait de même au niveau régional

développer des zones à vitesse limitée ou des zones piétonnes autour des écoles et dans les quartiers résidentiels, pour permettre le partage de la voie publique entre usagers selon la formule la plus appropriée Mise en forme : Puces et numéros

31/41


14.Personnes handicapées Tout citoyen a les mêmes droits, les mêmes responsabilités et les mêmes libertés. Travailler à une pleine intégration des personnes handicapées dans la société, c’est leur permettre de participer activement à toutes les facettes de la vie collective. La Commune et le CPAS ont œuvré pour améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées notamment en : •

formant l’ensemble du service des assistantes sociales du CPAS à l’accueil et accompagnement des personnes en situation de handicap

créant un service « social » de mobilité au CPAS et à la Commune aidant notamment les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite

créant des permanences décentralisées des services sociaux du CPAS et prévoir la possibilité de la visite à domicile sur rendez-vous veillant à une parfaite accessibilité de nos bâtiments communaux (la nouvelle maison communale en est un bon exemple) pour les personnes à mobilité réduite

Pour l’avenir, nous nous engageons à : •

créer un conseil consultatif communal de la personne handicapée

créer un point handicontact dans la commune pour fournir aux personnes handicapées et à leur famille une information complète à propos de tous les aspects, et toutes les étapes de la vie d’une personne handicapée

prévoir, lors des rénovations ou constructions de logements publics, un certain nombre de logements adaptés aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées

encourager la formation du personnel communal à la langue des signes

prévoir les emplacements de stationnement réservés, en particulier aux abords des bâtiments communaux

veiller à ce que les services d’alerte à la population puissent être réalisés via un message texte sur le GSM des personnes ayant une déficience auditive et répertoriées comme sourdes ou malentendantes, ainsi que celles souffrant de tout autre handicap de nature à empêcher la compréhension d’une alerte à la population

32/41


14. PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Garantir à chaque citoyen de vivre en sécurité est une des premières priorités des autorités locales. C’est là une condition indispensable pour améliorer la qualité de la vie et renforcer la cohésion sociale. Dans le cadre du plan de sécurité de la zone de police, nous nous engageons à :

1.

Préserver les lieux publics pour les rendre plus sûrs et appliquer effectivement les sanctions administratives. Les aménagements urbains, tels que les places, les rues, les parcs, aires de jeux, … ont une large influence sur la perception que nous avons de notre propre sécurité. Il est donc essentiel de poursuivre les investissements qui rendent les lieux publics plus conviviaux et donc plus sûrs. Tous les actes d’incivilité et les nuisances qui en découlent (tags, dépôts de déchets clandestins, détériorations d’équipements collectifs, tapages sonores, …) doivent être rapidement constatés et poursuivis, notamment par une application effective des sanctions administratives communales. Pour cela, nous proposons de/d’ : •

identifier, avec les habitants des quartiers et les commerçants, les lieux jugés insécurisant et les aménager (Par exemple : améliorer l’éclairage public, modifier la signalisation routière, indication d’un numéro d’appel en cas de défectuosité, …)

créer un numéro centralisé, largement accessible, pour procéder au nettoyage et à la réparation rapides de détériorations des lieux publics (par exemple les tags, …) et à l’enlèvement des dépôts de déchets clandestins

traiter systématiquement les " points noirs " en matière de sécurité routière, pour mieux protéger en particulier les plus faibles (enfants, personnes âgées), en renforçant la présence des policiers, des gardiens de la paix ou des surveillants habilités, en installant des radars de vitesse ou en améliorant la signalisation, …)

améliorer la lutte contre les incivilités et les nuisances publiques en veillant à l’application effective des sanctions administratives communales, en augmentant le nombre de gardiens de la paix et d’agents communaux constatateurs et en instaurant une meilleure coordination avec les services de police

mener des campagnes de sensibilisation à la propreté publique et au respect de la convivialité dans les espaces publics 33/41


2.

établir à destination des commerçants un guide de la sécurité reprenant l’ensemble des dispositifs existants pour prévenir les agressions et faciliter l’identification et l’interpellation des auteurs d’actes délictueux

Renforcer la police de proximité au service de la population Le rôle de la police de proximité, en particulier de la police de quartier, est essentiel en matière de service public à la population tant dans le domaine de la prévention que dans celui de la répression de la délinquance. En ce domaine, nous nous engageons à:

3.

augmenter le nombre d'agents de quartier pour atteindre le chiffre de 1/1500h, mieux faire connaitre à chaque citoyen son agent de quartier afin d’assurer un contact étroit et permanent entre la police et la population et lui permettre d’être facilement et rapidement accessible

renforcer la présence des policiers dans les quartiers et patrouilles de police sur le terrain

assurer l’efficacité des interventions et des appels urgents pour une prise en charge rapide et humaine des plaintes et des appels des citoyens (par exemple, système de sécurisation pour les commerçants)

améliorer l’aide de première ligne aux victimes

multiplier les

Soutenir et dynamiser les projets de prévention La sécurité doit contribuer à renforcer la cohésion sociale. Pour cela, la commune soutiendra le développement de projets de prévention, de techno-prévention, d’accompagnement des victimes. A cette fin, nous proposons de/d’ : •

poursuivre le recrutement, la formation et le déploiement de gardiens de la paix, renforcer leur présence aux endroits et aux moments sensibles et développer de meilleures synergies avec les services de police

renforcer les mesures de prévention en faveur des personnes les plus vulnérables, en vue de lutter contre les vols à la ruse notamment

34/41


15. RURALITÉ La commune est engagée depuis plus de 20 ans dans une opération de développement rural. On peut dire sans se tromper que cette politique structure très largement l'ensemble des politiques communales. Elle leur donne cohérence, sens et profondeur. Nous sommes depuis 2011, et pour les nouveau plan de développement rural.

10 prochaines années, engagés par un

Ce plan nous engage sur un nombre d'objectifs et nous impose le respect de certaines obligations. Plusieurs de ces objectifs se retrouvent dans les différents chapitres de ce programme Sans prétendre à l'exhaustivité, on peut citer entre autres:

.

soutenir et accompagner l’entreprenariat local par la création d’ateliers ruraux (bâtiments à vocation économique mis à disposition des porteurs de projets pour le développement de leur entreprise). Ces ateliers ruraux offrent des services de conseil, d’aide et d’accompagnement au montage de projets

mettre en valeur les produits locaux, par des actions de sensibilisation et d’information et par la promotion des circuits courts

favoriser l’établissement des jeunes dans les villages par une politique de logement active

favoriser la création d’une maison médicale afin d’assurer une médecine de proximité

renforcer la solidarité entre les habitants en développant des « bourses » d’échange de savoir-faire et de volontariat

continuer à mettre en œuvre un plan de protection de la biodiversité, de la nature, du patrimoine architectural et des paysages favorisant le développement économique, et notamment le développement du tourisme rural

veiller à la préservation des paysages et du cadre de vie rural et villageois via les politiques d’urbanisme et d’aménagement des voiries, notamment par l’installation de dispositifs ralentisseurs à l’entrée des villages, par le rétrécissement des chaussées et par l’aménagement de places piétonnes

développer le tourisme rural et permettre la promenade, par l’aménagement d’itinéraires balisés, l’empierrement et l’entretien des chemins agricoles ou encore l’information de la population quant aux dates des battues

35/41


1.

Soutenir le monde agricole Le secteur agricole subit aujourd’hui des difficultés croissantes. La volatilité des marchés, les changements climatiques, des normes phytosanitaires plus strictes, les conditions de travail difficiles conduisent de plus en plus d’agriculteurs et d’éleveurs à quitter ce métier. Pour nous, le maintien d’une agriculture diversifiée et à taille humaine est un facteur important du développement économique des campagnes, mais également du maintien de la cohésion sociale, de la protection de la biodiversité et des paysages. Afin de soutenir le maintien d’une agriculture à caractère familial, nous proposons de : • développer des actions de sensibilisation de la population au monde rural et aux produits agricoles, comme la valorisation des produits du terroir dans les écoles et les établissements publics, l’organisation de journées «Fermes ouvertes» et le soutien aux initiatives favorisant le tourisme à la ferme; • créer une commission consultative agricole, lieu de dialogue et de concertation avec la commune, quant aux problématiques du secteur; • mener, en collaboration avec les agriculteurs, une réflexion et des actions de sensibilisation aux problématiques environnementales, en particulier l’érosion des sols et les risques d’inondations; • mettre en œuvre, lorsque des terres communales à vocation agricole sont disponibles, une politique de mise à disposition (vente ou location) favorable aux petites exploitations; • systématiser le dialogue et la concertation entre l’exploitant agricole et les citoyens en cas de projets d’urbanisme, comme l’implantation de nouvelles infrastructures • tenir compte des contraintes agricoles dans les aménagements de voirie et les aménagements de village.

36/41


16. SOLIDARITÉ EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE

Promouvoir et favoriser une solidarité européenne et internationale fait partie des missions des communes. Au niveau local, nous nous engageons à: •

sensibiliser les citoyens à la problématique de la solidarité et du développement des pays du Sud. Cette sensibilisation doit notamment permettre la mise en œuvre de partenariats efficaces, utiles et réalistes à destination des populations locales;

inscrire l’action communale dans des réseaux nationaux, européens ou internationaux de villes/communes (Union des villes et communes de Wallonie, Comité des Régions, Congrès des pouvoirs locaux et régionaux etc.). Cette mobilisation collective doit permettre non seulement de développer des échanges de bonnes pratiques en termes de gouvernance locale, mais aussi - et surtout - des économies d’échelle non négligeables dans le cadre d’efforts partagés;

mettre en place une commission consultative sur la politique européenne et internationale et les rapports Nord-Sud pour concrétiser la participation citoyenne à ces débats;

promouvoir les échanges internationaux et les stages pour les jeunes, notamment dans le cadre du programme Wallonie Bruxelles International (WBI) géré par le Bureau International de la Jeunesse;

développer des actions/activités en partenariat avec d’autres acteurs du développement (institutionnel, universitaire, civil, éducatif, associatif, etc.). Ces actions veilleront à associer les citoyens, les associations locales, les institutions publiques et les ONG;

mettre en œuvre des projets de coopération décentralisée, qu’ils soient économiques, culturels, éducatifs, sanitaires ou administratifs, inscrits dans un cadre où la commune a une compétence spécifique à partager.

37/41


17. SPORT La pratique sportive contribue au développement, à la santé, à l'épanouissement, individuel. Au niveau collectif, le sport est un facteur d'insertion, d'intégration, de participation. Il contribue à la cohésion sociale parce qu'il se fonde sur le respect des autres, l'acceptation des différences et le partage de règles communes. Dans la mesure où le sport est universel, accessible à tous et susceptible de se pratiquer à différents niveaux, une véritable politique sportive se doit d’intégrer ce caractère polyvalent du sport pour faire en sorte que chacun, selon ses possibilités, envies et âge puisse y trouver sa place et y rencontrer ses besoins. Au cours de la législature précédente, de nombreux efforts ont été faits pour accueillir au mieux nos sportifs. Toutes nos salles communales adaptées leur sont ainsi accessibles : la salle polyvalente accueille des arts martiaux et de la danse, la salle de gymnastique de l’école d’Obaix du tennis de table, la salle de l’Ecole du Centre du volley, la salle de gymnastique de l’école de Luttre de la danse moderne. Notre salle de sports est maintenue dans un parfait état d’entretien et permet aux clubs de l’occuper à des tarifs extrêmement avantageux. Enfin plus récemment un terrain de football synthétique a été aménagé sur le site des installations du PAC Buzet et une aire de jeux multisports devrait voir le jour pour remplacer l’infrastructure provisoire située à proximité du grand hall de l’Arsenal. Enfin pour prévenir tout risque d’accident sportif des défibrillateurs ont été installés au hall de sports, à la Salle Polyvalente et dans les installations du football. A cette fin, nous nous engageons à : •

Créer un centre sportif local intégré (CSLI), qui aura pour mission de développer l’offre d’infrastructures sportives et d’être l’interlocuteur privilégié du monde sportif

continuer la modernisation de nos infrastructures sportives et permettre à un public le plus large possible d'y accéder afin d'en optimiser l'utilisation

promouvoir les contacts entre les clubs et les écoles

soutenir les campagnes de prévention des risques liés à la pratique sportive, singulièrement pour les plus jeunes sportifs

encourager le sport de rue en développant les petites infrastructures sportives de quartier

organiser des campagnes de promotion et rédiger un mémento sportif communal afin d’améliorer l’offre d’informations sportives

38/41


permettre aux personnes handicapées d’accéder à la pratique quotidienne et à la compétition dans le domaine sportif;

encadrer et prôner le sport auprès des seniors, et favoriser le développement d’activités intergénérationnelles;

soutenir les initiatives visant à la réduction des coûts d’affiliation ou d’accès à la pratique sportive pour les familles qui connaissent des difficultés sociales ou économiques;

organiser des manifestations sportives comme une journée du patrimoine sportif, des « olympiades », des journées « aventure » et des rencontres avec des sportifs de haut niveau;

adapter les horaires des infrastructures sportives en fonction de la vie quotidienne des citoyens et ainsi permettre à ceux dont l’emploi du temps est chargé d’avoir une pratique sportive;

renforcer l'organisation de stages sportifs encadrés pendant les vacances scolaires via l'opération Eté-Sports et accroître les contacts avec l'Adeps pour ce faire;

développer l'aide logistique aux associations sportives locales via la mise à disposition de matériel (barrières, sonorisation, tentes, podium, etc.).

39/41


18. TRAVAUX PUBLICS Outre les travaux mentionnés dans le présent programme: •

aménagement du bâtiment du Prieuré en nouvelle bibliothèque

aménagement d'une salle culturelle sur le site de l'Arsenal

rénovation de la salle polyvalente de Viesville

aménagement final du site de l'Arsenal conformément aux souhaits des habitants (réaménagement du grand hall en site multifonctionnel : commerce, logement, atelier rural, espace culturel, espace de formation, maison médicale, création d'une nouvelle place devant le grand hall...)

construction d'un minimum de 60 logements sociaux de transit ou d'insertion

mise en valeur du Castellum

aménagement de cheminements lents dans le cadre du Plan communal de développement rural

aménagement de trottoirs Rue Quévry à Luttre

Est également prévue la modernisation constante de l'ensemble de nos bâtiments afin qu'ils répondent au mieux à notre volonté de faire de chacun d'entre eux un bâtiment faible consommateur d'énergie. On poursuivra ici l'effort déjà entrepris basé sur le cadastre énergétique de nos bâtiments qui détermine quelles doivent être les priorités. Pour ce qui concerne l'entretien de nos routes, nous continuerons à y consacrer une somme importante (250.000€ chaque année) afin de les maintenir dans le meilleur état possible. Nos critères d'intervention sur toutes nos routes qu'il s'agisse de routes en pavés, tarmac ou béton continueront à être la sécurité des usagers, la densité du trafic sur la route concernée, l'état de dégradation de la voirie. Ont ainsi d'ores et déjà été approuvés par le Conseil communal et seront réalisés fin 2012 ou début 2013 les travaux d'entretien suivants: -

Rue Rue Rue Rue Rue Rue Rue Rue Rue

Navarre (Voirie et égouttage) Ecluse (Voirie et égouttage) des Carrières (Voiries et égouttage) des Chauffours (Voirie et égouttage) Glineur et Place Larnimont (Voirie et égouttage) Larmoulin (Voirie et égouttage) des Champs Trieu Braibant de Liberchies

40/41


-

Rue de Thiméon Rue Saint-Nicolas Rue de Courriaulx Rue du Pont Rue Notre Dame des Grâces Rues de Presles et Biernimont Rue Objou (partie) Rue fu Village (partie) Rue du Tienne Rue des Grandes Genettes et de l'Espineau Rue de Luttre Rue Trieu Nocart (partie) Rue de Mons Chaussée de Gosselies (partie) Rue Nouvelles et du Vieux Bry Rue Sainte-Famille Rue des Petits Sarts Rue Maillemont (voirie et égouttage) Réparations de voiries en béton (là où nécessaire)

Feront l'objet du plan d'entretien 2013, entres autres, les rues suivantes: -

Rue Rue Rue Rue

Neuve de Savoie des Vignobles du Moulin

Dans le cadre des travaux prévus dans les plans triennaux qui bénéficient d'une intervention de 60% de la Région wallonne sont prévus les travaux suivants: • • • • • •

rue de l'Empereur (si elle n'est pas adjugée cette année) rue de Trazegnies rue de l'Eglise (aménagement de trottoirs et réaménagement de la voirie entre le prieuré et l'école) rue Saint-Pierre rue de Mellet rue du Cimetière

En outre l'épuration des eaux de la vallée du Buzet programmée en 2013 permettra de rénover avec l'aide partielle de la Région un certain nombre de voiries sur Obaix et Buzet (Rue du Village et Rue Maillemont) notamment.

41/41


Programme du PS de Pont-à-Celles pour les élections communales 2012  

Découvrez le programme complet défendu par l'équipe du PS de Pont-à-Celles pour les élections communales du 14 octobre 2012.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you