Page 1

Flo re n t S e r re t t e Conseiller municipal de Mignovillard

OO

11 janvier 2011

COMMUNIQUÉ DE PR ESSE Signature de l'EDAT du Plateau de Nozeroy : Les habitants ne sont pas dupes des manœuvres politiciennes

Je suis conseiller municipal du canton de Nozeroy, mais cʼest en tant que citoyen que je voulais faire part de ma colère devant les nouveaux signes de manque de respect dont fait preuve la majorité du Conseil général envers les habitants de notre canton. Et je sais que ce sentiment est partagé par de nombreux élus de base et habitants, qui ne sont pas dupes des manœuvres politiciennes actuellement à l'œuvre. En effet, ce mardi 11 janvier, le Conseil général a organisé un grand “raout” pour la signature officielle de l'EDAT (Engagement départemental pour l'aménagement du territoire) avec la Communauté de communes du Plateau de Nozeroy. Ce manque de respect, il est de trois ordres : la forme, la méthode employée et le fond. La forme, tout d'abord. Des élections cantonales, qui concernent aussi Nozeroy, auront lieu dans un peu plus de deux mois. Il est donc étonnant et même choquant que le Président du Conseil général et le Président de la commission Aménagement du territoire, par ailleurs député, donc législateur, méconnaissent l'article L.52-1 du Code électoral qui invite à la plus grande prudence et à la retenue dans l'organisation de tels événements dans les six mois précédant des élections. Bien au contraire, c'est la communication maximale qui a été choisie, avec plusieurs centaines d'invités alors que le canton ne compte que 2 500 électeurs. On peut légitimement se poser la question de la réelle motivation de cette signature officielle en pleine période électorale. Ce nʼest pas parce que des signatures similaires ont eu lieu dans les autres communautés de communes quʼil était urgent de procéder de même sur le Plateau de Nozeroy. La décence aurait en tout cas commandé une plus grande prudence puisqu'il n'était pas utile d'organiser cette opération de communication pour que l'EDAT soit signé et applicable : un simple échange de courrier entre M. Raquin et M. Muyard aurait suffit. Une visite officielle pouvait être organisée après les élections cantonales... il nʼy avait que trois mois à attendre.

8, rue de la Sauge - 39250 Mignovillard Tél. : 06 73 86 29 75 / Courriel : florent.serrette@free.fr


La méthode employée constitue, elle aussi, un manque de respect pour toute la population de notre canton, abandonné depuis 2007 par son conseiller général, parti en Bretagne. Pendant trois ans - et trois ans, c'est long ! -, nous n'avons pas entendu une seule voix dans la majorité départementale pour réclamer la démission légitime du conseiller général de Nozeroy qui ne remplissait plus son mandat mais continuait de percevoir son indemnité. Bien au contraire, on nous a expliqué que la situation politique d'équilibre entre droite et gauche commandait de ne surtout pas bouger. Il ne fallait surtout pas prendre le risque de voir un conseiller général de gauche élu, faisant ainsi basculer le Conseil général. La droite a donc préféré un conseiller général de droite absent à un conseiller général présent, quelle que soit sa couleur politique. Une position rappelée et « assumée » par Jean-Marie Sermier dans une interview au Progrès le 20 décembre dernier ! C'est se moquer des 3 000 habitants du canton de Nozeroy, qui méritent mieux que cela. Nous ne sommes pas un terrain conquis, nous n'entendons pas servir de “marche-pied” pour les ambitions départementales des uns et des autres. Enfin, sur le fond, le déblocage très opportun de l'EDAT du canton de Nozeroy à quelques semaines des élections est suspect. Cela serait presque miraculeux. Mais je ne m'y trompe pas : il n'est pas normal que la totalité de l'enveloppe financière de l'EDAT soit affectée par le Conseil général sur la construction du nouvel hôpital de Nozeroy. En faisant ce choix délibéré, cela bloque ou compromet de nombreux projets que nos communes avaient recensés pour bénéficier de ce concours financier. L'argument avancé par le Président du Conseil général en séance publique du vote du budget 2011 : le nouvel hôpital, c'est le seul projet structurant du canton. C'est faux et c'est mal connaître la réalité du terrain. Dans nos communes - et elles sont 26 dans le canton -, nous avons des projets de développement économique, social, culturel et dʼamélioration du cadre de vie, qui entraient totalement dans les critères de l'EDAT. Bien sûr, il fallait trouver une enveloppe financière complémentaire pour tenter de boucler le financement de la construction du nouvel hôpital, après les reculs répétés de l'État et de l'ARS sur le projet et son contenu, mais ces fonds départementaux auraient pu et dû provenir de la commission chargée de l'action sanitaire et sociale. Oui mais voilà, elle n'est pas présidée par M. Sermier… Je veux donc, très simplement, rappeler que nous voyons clair en tout cela et que les électeurs du canton de Nozeroy sauront se souvenir du mépris et du peu de cas dont ils ont été l'objet pendant trois ans sans conseiller général, rendant d'autant plus suspectes toutes ces attentions financières de dernière minute, qui sont dʼailleurs financées par un emprunt sans précédent du Département (47 M€ pour boucler le budget 2011 !). Florent Serrette

Florent Serrette - 8, rue de la Sauge - 39250 Mignovillard Tél. : 06 73 86 29 75 / Courriel : florent.serrette@free.fr

Communiqué de presse - Signature de l'EDAT du Plateau de Nozeroy  

Les habitants du Plateau de Nozeroy ne sont pas dupes des manœuvres politiciennes actuellement à l'œuvre, à 2 mois des élections cantonales,...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you