Issuu on Google+


FAB LAB (FABrication LABoratory)


DIY: AVANT GARDE, EVOLUTION et REVOLUTION

D

Les pratiques faites pour simplifier la vie

ès les années 50, l’expression Do It Yourself a été instaurée aux états unis pour les communautés d’individus désirant consommer moins. Dans un soucis également de partage et désireux d’ouvrir différentes pratiques à un public plus large, mais également d’optimiser leur biens ou possessions matériel dans un soucis de rentabilité optimale. Dans le temps cette pratique s’est vite avérée devenir une pratique politique en réfutant la société de consommation et en devenant ainsi une alternative idéologique. Aujourd’hui, le DYI se démocratise de plus en plus. Il devient même commercialisable, même si nous connaissant encore ces limites. comme permettent à quiconque d’avoir accès à des pratiques qui demandait amples connaissances il y à quelques années encore. Avec la mise en place du Do It Yourself (DIY), des tutoriaux pour tout et n’importes quoi à faire à la maison (Comment réparer un moteur, comment repeindre une fenêtre etc...). Diffusé à l’époque à travers des reExtrait de la couverture du magazine TIME Do-it-Your- vus, aujourd’hui la meilleur méthode de communiself The new billion dollar Hobby. Aout 1954 cation est sans doute l’internet. Aujourd’hui c’est une sorte de mode d’emploi en prolongement du web 2.0, servant à faciliter notre approche à des terrains inconnus. L’objectif de ces pratiques est avant tout d’être accessible à tous, de manière à personnaliser ces propres objets et à moindre frais.

D

epuis l’arrivée du web le nombre d’innovations technologique subissent une croissance grandissante. L’accès a de nouvelle plateforme comme par exemple Google, youtube, la démocratisation et la montée en puissance d’outil technologique dans notre mode de vie, la généralisation des accès aux outils multimédias favorise l’amélioration sans cesse du réseau. Dans une période ou comme le précise Wired «  the web is dead », nous somme certainement dans un tournant dans l’histoire du web.

L

es hackers aujourd’hui sont dans la fabrication et au développement de nouveaux objets prenant racine dans l’open source. C’est une révolution industrielle de notre rapport à l’objet. C’est le ré agencement d’une société toutes entières. Nous pouvons confirmer aujourd’hui que notre planète est bien devenu un global village. Le concept de fab lab applique au monde industriel l’esprit de partage, d’innovation et de gratuité que l’on trouve sur Internet comme avec les logiciels libres et les réseaux sociaux. En permettant à n’importe qui d’accéder à des machines industrielles simples et à bas coût, on sort du mode de production classique. C’est en cela que des communautés de hackers veulent s’investir dans les fab labs.


A PROPOS des FAB LAB

Vue sur le 4x8 workshop Fab Lab Bcn

Le Fat Lab est créer au Etats unis aux alentours de 2008 donc autant souligner son actualité. Ils ne cesse de s'étedre s aujourd'hui à travers le monde. Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est un « atelier de production ». Un lieu où les machines industrielles sont mises à la disposition de tous. C'est une plateforme qui vise à la réalisation d'objet de différentes nature, pouvant ainsi produire automatiquement des petites pièces, objets (vase, assiette etc..) dessiné par ces propres moyens. Ces laboratoires sont créer dans l'objectif de court-circuiter la chaîne de production entre le producteur et le consommateur, réduire le temps d'attente et ainsi proposer une nouvelle forme de production.

A ce jour, il y à un peu plus de 45 FabLabs aux mondes.

Récapitulatif un Fat Lab est

→ un lieu de fabrication numérique ; → un accès Open source de l’espace → avoir des machines autonome → être prêt à travailler avec les autres

Le FabLab peux-être :

→ Une structure existante  → Un lieu financé par un organisme instittionnel → Un lieu autofinancé


DEMOCRATISATION Le Fab lab s’est vu principalement connaître par le biais des «  imprimantes 3D  ». En moyenne le prix de fabrication s’avoisine à quelques centaine d’euros . Elle défie toute concurrence par rapport au machine industrielle.

Un Fab Lab regroupe un ensemble de machines. Son objectif est d'atteindre un qualité professionnelle mais en ayant une approche accessible à chacun via des plateformes de programmation standard et économique. C'est en résumant l'inéraction entre des machines, une carte type microVue d’ensemble de la chaîne de construction d’un fab processeur et un langage de programmation piloté lab par des logiciels libres. Tous les Fab Labs partagent un ensemble minimal d’équipements communs, de manière à faciliter l’échange de modèles numériques ainsi que de connaissances et de savoir-faire. Une connexion à très haut débit permet notamment à plusieurs Fab Labs de se relier entre eux, que ce soit lors de visioconférences ou pour échanger des plans et des modèles 3D. Un problème technique, un projet, une réalisation, peuvent ainsi se partager au sein d’une communauté d’experts, d’entrepreneurs et de passionnés.

REP RAP

Le Fab lab s’est vu principalement connaître par le biais des « imprimantes 3D ». En moyenne le prix de fabrication s’avoisine à quelques centaine d’euros . Elle défie toute concurrence par rapport au machine industrielle. Un Fab Lab regroupe un ensemble de machines. Son objectif est d’atteindre un qualité professionnelle mais en ayant une approche accessible à chacun via des plateforme de programmation standard et économique. C’est en résumant l’inéraction entre des machines, une carte type microprocesseur et un langage de programmation piloté par des logiciels libres.

Une imprimante 3D réalisé en 2009 au Canada.

Kit de construction pour construire sa propre imprimante 3D.


La Fab Lab House est une maison autonome, une structure préfabriquée en bois dessinée par une équipe d’architectes provenant de différents pays, le Global Fab Lab Network, promue par l’Institut supérieur d’Architecture de la Catalogne (IAAC) et par le Center for Bits and Atoms du MIT. Le projet a été présenté à l’occasion du SOLAR DECATHLON EUROPE 2010 où il a rencontré la faveur du public. La forme de la maison a été étudiée pour utiliser au maximum les éléments naturels (soleil, vent et eau) et pour optimiser les conditions d’habitation. La structure en bois lamellé est recouverte dans la partie supérieure par un premier revêtement en bois, composé de panneaux modulaires, et par un deuxième revêtement constitué de panneaux photovoltaïques très performants, ce qui permet à la Fab Lab House de produire plus d’énergie que celle nécessaire à sa propre autonomie. (Agnese Bifulco)


aaa