__MAIN_TEXT__

Page 1

DEVIENT

Espace Objectif Pluton

HISTOIRE les Guerriers les plus redoutés

NATURE Portraits

Techno

Demain, tous cyborgs ?

d’animaux à drôle de gueule

Bel/Lux 5,50 € - DOM 5,90 € - Suisse 10 CHF Tom 800 XPF - Port/Ita 5,50 € - Maroc 35 MAD

M 09975 - 87H - F: 5,50 E - RD

3’:HIKTTH=ZUZZUU:?k@a@i@r@f";

S N O I S U L L I E U Q I T P O ’ D

N°87 - Octobre 2017


Nouvelle gamme Science, Innovation & Découverte TOUT COMPRENDRE, C’EST BEAUCOUP MIEUX QU’APPRENDRE vient de

NOUVELLE FORMULE

Des questions d’enfants, des réponses de spécialistes et scientifiques. Un dossier, des fiches et une BD classique complète. 8-12 ans

MENSUEL

vient de

NOUVELLE FORMULE

Des chiffres, des infographies, des photos pour expliquer simplement des sujets pointus. Science, technologie, innovation, espace, histoire n’auront plus de secret ! MENSUEL

NOUVELLE FORMULE

Un thème unique décliné en photos, infographies et dossiers sur près de 200 pages. TRIMESTRIEL

DÉCOUVREZ VITE NOS NOUVELLES OFFRES D’ABONNEMENT SUR

fleuruspresse.com

Photos non-contractuelles

vient de


ÉDITO

DEVIENT

est édité par Fleurus Presse SAS au capital de 500 000 € Comité de direction : Emmanuel Mounier (Président et Directeur de la publication), Sarah Cathelineau (Directrice administrative et financière), Julien Beytout (Directeur commercial et Business Development), Odile Kurtzemann (Directrice des rédactions Jeunesse), Juliette Salin (Directrice des rédactions Junior et Ados). Rédaction : 2, villa de Lourcine 75014 Paris Rédactrice en chef : Karine Jacquet Secrétaire générale de rédaction : Clara Baudel Concepteur-graphiste : Denis Truchi Secrétaire de rédaction : Michelle Foucart-Orsel Iconographe : Béatrice Bon Ont collaboré à ce numéro : François Bliss de la Boissière, Bruno Ferret, Cyril Fiévet, Gisèle Foucher, Patrick Gaumer, Delphine Gaston-Sloan, Claire Guérou, Sylvie Landès, Kagna Toung Crédits couverture : Photos : © Future Owns ; D.R. Illustration : © Bruno Wennagel Relations abonnés : Fleurus Presse - TSA 37505 59782 LILLE CEDEX 9. Tél. : 03 20 12 11 10, (lun-ven : 9 h 00 – 18 h 00) depuis l’étranger (33) 320 12 11 10 relation.abo@fleuruspresse.com. Suisse : Edigroup, Tél. : 022 860 84 01 abonne@edigroup.ch Belgique : Edigroup, Tél. : 070 233 304. abonne@edigroup.be Responsable des ventes directes : Thibaud Moussion Gestion des ventes au numéro : Réservé aux dépositaires et aux marchands de journaux : Destination Media, Tél. : 01 56 82 12 06. Fax : 01 56 82 12 09. Distribution : Presstalis Publicité : Unique Heritage Media Directrices de publicité : Nathalie Demougeot Tél. : 01 56 79 36 53 Email : n.demougeot@uniqueheritage.fr Marie Cabuil Tél. : 01 56 79 36 51 Email : m.cabuil@uniqueheritage.fr Fabrication : Créatoprint, 06 71 72 43 16. Impression : Artigrafiche Boccia, Via Tiberio Claudio Felice, 7, 84 131 Salerno, Italie. Conditionnement : BRC, ZI du Bois de l’Épine, 10 avenue du Front Populaire, 91130 Ris-Orangis. Commission paritaire : 0920 K 90540. Loi du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. Dépôt légal à parution Actionnaire : UNIQUE HERITAGE MEDIA

Ce magazine est édité sous licence de la société anglaise Imagine Publishing Limited. Tous les droits d’utilisation liés à la licence, incluant le nom How It Works/Comment ça marche, appartiennent à Imagine Publishing Limited et ne peuvent être reproduits, en partie ou dans leur intégralité, sans consentement préalable écrit et délivré par Imagine Publishing Limited. ©(2010) Imagine Publishing Limited. www.imaginepublishing.co.uk

3_edito.CCM_87.indd 3

Grand changement N

on, vous n’êtes pas victime d’une illusion d’optique, et non, la rédaction ne s’est pas emmêlé les pinceaux. Comme vous l’avez constaté en prenant ce numéro, Comment ça marche fait peau neuve et devient Tout Comprendre +. Pourquoi ? Pour vous offrir non plus seulement un magazine, mais une gamme de trois titres déclinée sous une même bannière, Tout Comprendre, qui s’adresse à un public plus ou moins jeune, mais toujours curieux. Avec cette nouvelle gamme, nous faisons le pari d’expliquer le monde à travers la biologie, l’écologie, la technologie, l’astrophysique, l’histoire… en gardant toujours un œil sur l’actualité, et ce dès 8 ans avec Tout Comprendre Junior. Pour les grands ados (à partir de 13 ans) et les adultes, ce mensuel passe le relais à Tout Comprendre +, le magazine que vous feuilletez actuellement, et à Tout Comprendre Max, ex-Tout le savoir, qui continuera d’explorer tous les trois mois un grand thème sur près de 200 pages. Pour assurer une meilleure cohésion au sein de la gamme, la rédactrice en chef et la secrétaire générale de rédaction travailleront de concert sur chacun de ces titres. Leur devise : rien n’est compliqué, tout s’explique ! Et surtout, tous les domaines sont sources d’inspiration.

Que l’on soit porté sur l’astrophysique ou la technologie, que l’on s’intéresse plutôt à l’histoire ou à la biologie, tous les sujets peuvent se révéler passionnants. Une preuve ? Imaginiez-vous, avant de lire notre dossier de ce mois, que derrière une illusion d’optique se cache non seulement de l’optique, mais également de la neurologie ? Et pourtant, c’est à ces deux disciplines que nous vous invitons à vous frotter… sans vous piquer. Au menu de cette nouvelle formule, chaque mois, un gros dossier d’au moins 10 pages, un rendez-vous « en chiffres », de la BD, un agenda culturel, un focus sur une start-up française qui a attiré notre attention… et toujours autant de visuels étonnants et d’infographies pour tout comprendre d’un sujet par l’image autant que par le texte. Le magazine Tout Comprendre + se veut une fenêtre ouverte sur votre quotidien, sur l’actualité, sur la science, et donc sur la vie. De quoi faire de ses lecteurs des acteurs informés et engagés de demain. Ce magazine est le vôtre. Et pour qu’il réponde le mieux à vos attentes, écrivez-nous à l’adresse toutcomprendreplus@fleuruspresse.com

pour nous donner votre avis et vos suggestions… Bonne lecture ! La rédaction TOUT COMPRENDRE + | 3

23/08/2017 18:27


n°87

octobre 2017

sommaire

DOSSIER

20 06

CLINS D’ŒIL

16

10 NEWS INSOLITES

18

SCIENCE EXPRESS : LA DIVISION CELLULAIRE

19

BD : LES POURQUOI

15 ILLUSIONS D’OPTIQUE À LA LOUPE

Pourquoi évalue-t-on les pierres précieuses en carats ?

Ce numéro comporte :

- une offre de réabonnement et un catalogue multititre sur une sélection d’abonnés France - un encart mailing rentrée posé sur les exemplaires destinés aux abonnés - un encart kiosque monotitre broché sur les exemplaires destinés aux kiosques

33

BD : LA RUBRIQUE SCIENTIFIQUE

4 | TOUT COMPRENDRE +

04_05_SOMMAIRE_CCM_87.indd 4

22/08/2017 16:56


octobre 2017

TECHNO

34

LE CORPS HUMAIN EN CHIFFRES

56

DEMAIN, TOUS CYBORGS ?

36

LE GRAS, OUI MAIS LEQUEL ?

62

COMMENT ÇA MARCHE : LE CINÉMA 4D

38

POURQUOI LE DON DE MOELLE OSSEUSE EST VITAL

HISTOIRE

N AT U R E

40

DRÔLES DE GUEULES

E S PA C E

48

OBJECTIF PLUTON

64

LES GUERRIERS LES PLUS REDOUTÉS DE L’HISTOIRE

72

ILS ONT MARQUÉ L’HISTOIRE : RODIN

et +

74 QUESTIONS/RÉPONSES 76 FRENCH TECH 78 ACTUS SCIENCES ET TECHNO 84 AGENDA 96 & 98 QUIZZ

© Courtesy Robert Szucs/Grasshopper Geography ; Les Pourquoi, tome 1, de Philippe Vandel, Alan & Madd - Jungle/Kero, 2014 ; Olga Miltsova ; Alamy ; Nasa ; Dan Gubic - Getty Images/iStockphoto ; Mary Evans Picture Library 2015

SCIENCES

n°87

TOUT COMPRENDRE + | 5

04_05_SOMMAIRE_CCM_87.indd 5

22/08/2017 16:56


CLINS D’ŒIL

Récolte épicée Des centaines de milliers de piments composent cet immense tapis rouge de plusieurs hectares… Début août, quelque 2 000 ouvriers agricoles ont procédé à la seconde récolte de piments de l’année à  Sariakandi, dans le district de Bogra, au nord du Bangladesh. Dix  heures par jour, suivant une méthode ancestrale, ils ont séché les  piments au soleil et les ont passés au crible pour sélectionner les  meilleurs. Chaque année, environ 3 000  tonnes de piments rouges sont récoltées au Bangladesh. Séchés ou réduits en poudre, ils sont utilisés dans la cuisine traditionnelle bangladaise, dont ils constituent un  ingrédient essentiel, ou sont exportés partout dans le  monde.

6 | TOUT COMPRENDRE +

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 6

22/08/2017 13:10


© Abdul Momin/Solent News/Sipa

TOUT COMPRENDRE + | 7

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 7

22/08/2017 13:10


CLINS D’ŒIL

Macabre découverte Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien de crânes humains. Ils ont été découverts en 2015 par des archéologues dans les sous-sols de Mexico, la capitale mexicaine, et datent du temps où cette dernière se nommait, sous les Aztèques, Tenochtitlan (XVe et XVIe  siècles). Empilés les uns sur les autres, ces crânes, des milliers au total, forment une tour conique de 6  m de diamètre, située près de l’ancienne chapelle aztèque consacrée au dieu du Soleil, Huitzilopochtli. Depuis 18  mois, quelque 676  crânes ont été minutieusement

extraits de leur gangue de pierre volcanique noire. Et ils commencent à livrer une partie de leurs secrets. Ainsi, alors que les spécialistes considéraient que les  sacrifices étaient réservés aux prisonniers de guerre, ils ont identifié des femmes et  des enfants parmi les victimes… À présent, les anthropologues s’attellent à déterminer l’origine ethnique et géographique des crânes, sachant qu’à l’époque, les guerres incessantes entre cités rivales fournissaient de  nombreuses victimes à sacrifier.

8 | TOUT COMPRENDRE +

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 8

22/08/2017 13:10


© Daniel Cardenas/Anadolu Agency/Sipa

TOUT COMPRENDRE + | 9

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 9

22/08/2017 13:10


CLINS D’ŒIL

Embouteillage pneumatique Il n’y a pas que sur les autoroutes que les vacanciers sont bloqués dans les embouteillages. Le 16 août, dans les gorges de Sanmenxia, à l’ouest de la province du Henan (au centre de la Chine), des rafteurs se sont agglutinés tels des bouchons de liège flottant sur l’eau. Espérant fuir la chaleur de la ville et ses quelque 30 °C, ils ont été des milliers à se retrouver pris au piège pendant des heures sous la chaleur, à attendre que le trafic se fluidifie.

10 | TOUT COMPRENDRE +

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 10

22/08/2017 13:11


© Wang Zhongju/Sipa Asia/Sipa

TOUT COMPRENDRE + | 11

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 11

22/08/2017 13:11


CLINS D’ŒIL

Les veines de la Terre Alors que d’ordinaire, les cartographes nous livrent des vues du relief de la Terre, un géographe et artiste hongrois s’est lancé dans un projet pour le moins étonnant : cartographier une grande partie des réseaux de fleuves et rivières du monde. Pour cela, Robert Szucs a traité et analysé une multitude de données spatiales et géographiques via ce qu’on appelle les systèmes d’information géographique (SIG). Le résultat est à la fois stupéfiant et poétique. Sur les cartes colorées, les grands fleuves, leurs affluents et autres petites rivières

se dessinent telles d’innombrables artères, veines et artérioles sillonnant les pays. En France, les cinq grands fleuves (la Seine, le Rhin, le Rhône, la Loire et la Garonne) se distinguent par leurs traits épais tandis que les milliers de rivières (la Meuse, l’Oise, la Vilaine…) se devinent. Une nouvelle vision de la Terre révèle dans un arc-en-ciel de couleurs l’immensité du réseau fluvial qui l’abreuve. Les œuvres de Robert Szucs peuvent être achetées sur la plateforme Etsy à l’adresse : https://www.etsy.com/shop/GrasshopperGeography

12 | TOUT COMPRENDRE +

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 12

22/08/2017 13:11


© Courtesy Robert Szucs/Grasshopper Geography

TOUT COMPRENDRE + | 13

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 13

22/08/2017 13:11


CLINS D’ŒIL

14 | TOUT COMPRENDRE +

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 14

22/08/2017 13:11


« Personnes sujettes au vertige, s’abstenir », telle pourrait être la mise en garde installée devant ce pont accroché au-dessus d’une vallée dans le canton suisse du Valais. Inauguré fin juillet, le pont suspendu de Randa est aujourd’hui le plus long du monde avec ses 494 mètres. Cette passerelle, large de 65  centimètres, entraîne les courageux engagés sur la voie de randonnée Europaweg à quelque 85  mètres de  hauteur. Sous leurs pieds, l’abîme du lieu-dit Grabengufer. Si les sensations fortes sont garanties par les oscillations du pont, il  offre en plus un raccourci pour s’éviter une longue descente dans la  vallée avant de devoir remonter plus loin.

© Valentin Flauraud/AP/Sipa

Prendre de la hauteur

TOUT COMPRENDRE + | 15

06_15_ActusClinDoeils_CCM_87.indd 15

22/08/2017 13:11


1 0 NEWS I NS O L I T E S

1

Faire des erreurs met le cerveau en pause

Attention, une erreur peut en entraîner une autre… Une étude américaine vient en effet de montrer que notre cerveau se met  en « mode pause » après s’être trompé. Les chercheurs ont soumis  des participants à une série de questions, et remarqué que leurs  chances de répondre correctement à une question posée juste  après une réponse fausse chutaient d’environ 10 %. Comme si le  cerveau se mettait en veille le temps d’apprendre de son erreur.

2

Des couches-culottes comme carburant pour centrales électriques

Jetée dans la nature, une couche peut mettre des siècles à se décomposer. Mais comment la recycler ? Les Britanniques ont décidé d’en faire du combustible pour produire de l’électricité. La couche est ainsi acheminée à la centrale électrique où elle est broyée et pressée pour en enlever l’humidité, puis compactée et brûlée afin d’être convertie en énergie électrique. Les  centrales sont capables de traiter jusqu’à 10 tonnes de  couches par  heure !

3

Des ultrasons pour diminuer de moitié le temps de séchage en machine

Entre trente minutes et plus d’une heure pour un cycle de machine à laver, puis environ cinquante minutes pour celui du sèche-linge… ça commence à faire long ! Bonne nouvelle, un laboratoire américain a réussi à réduire le temps de séchage de trente minutes en utilisant des ultrasons produits par transducteurs piézoélectriques – les ondes sont si hautes qu’elles sont inaudibles même pour les chiens. Les vibrations provoquées par  les sons secouent le tissu mouillé si énergiquement que toute l’humidité est évacuée. Le bonus ? Ce prototype utilise 70 % d’énergie en moins qu’un sèche-linge standard ! 16 | TOUT COMPRENDRE +

16_17_NEWSinsolites_CCM_87.indd 16

22/08/2017 13:57


6

Les oiseaux modifient leur chant en fonction du trafic routier

Après  les  humains,  les  oiseaux  aussi  deviennent  des  citadins.  Dans  les  zones  où  le  trafic  est  important,  le  bruit  des  voitures  masque  leur  chant,  les  empêchant  d’attirer  les  femelles  et de  défendre  leur  territoire.  Les  oiseaux  ont  donc  trouvé  la  parade :  ils  transforment  leurs  mélodies  afin  qu’elles  soient  plus  courtes  et  sur  une  amplitude  et  une  gamme  de  fréquences  plus  basses,  ce  qui  les  rend  plus  audibles  pour  leurs  compagnes  et  rivaux  potentiels.

4

7 Le délaçage spontané des chaussures a une explication physique

Si les lacets de vos chaussures se défont tout seuls, vous n’y pouvez rien, c’est simplement de la physique ! Telle est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’université de Berkeley (États-Unis), qui ont examiné les images d’une caméra accrochée à un tapis de course. Ils ont remarqué que lorsque le pied frappe le sol, le choc qui en résulte déforme le laçage. La suite est inéluctable : le nœud continue de se détendre et se défait. Les chercheurs espèrent pouvoir appliquer leur modèle à d’autres structures présentant des nœuds, comme l’ADN. À quand une étude qui nous expliquera pourquoi nos écouteurs s’emmêlent dans notre sac ?

Pour se laver les mains, peu importe la température de l’eau

Se  laver  les  mains  à  l’eau  chaude  est  plus  agréable  qu’à  l’eau  froide.  Mais  est-ce  plus  efficace ?  Après  avoir  fait  tester  trois  températures  différentes  (38,  27  et  15 °C)  à  vingt  participants  dont  les  mains  avaient  été  souillées  par  une  bactérie,  des  chercheurs  américains  ont  affirmé  en  juin  que  la  température  de  l’eau  ne  changeait  rien.  Seule  compte  la  durée  de  lavage :  frotter  ses  mains  vingt  secondes  au  lieu  de  cinq  multiplierait  par cinq  la  quantité  de  germes  éliminés.

8

Les pères âgés ont plus de chances d’avoir un fils « geek »

C’est  une  étude  réalisée  en  juin  à  Londres,  sur 15 000  jumeaux,  qui  le  dit :  un  garçon  né  d’un  père  de  plus  de  50  ans  aurait  32 %  de  chances  en  plus  d’être  plus  tard  un  « geek »,  c’està-dire  un  passionné  de  sciences,  de  technologie,  d’ingénierie  et  de  mathématiques.  De  quoi  avoir  de  meilleures  perspectives  de  carrière,  même  si  l’étude  ne  précise  pas  pourquoi  !

«  Mon beau sapin, roi des forêts,  que j’aime ta pollution ! » Eh oui,  quand il fait chaud, les arbres  émettent des molécules,  appelées composés organiques  volatils (COV). Inoffensifs en soi,  ces COV réagissent dans l’air  avec les composés produits par  les voitures, les oxydes d’azote  (NOx)… ce qui augmente (jusqu’à  60 % !) le taux de pollution.

9

Boire du thé préviendrait l’apparition d’Alzheimer

« Contre  Alzheimer,  buvez  du  thé » ?  Une  nouvelle  étude  a  conclu  que  boire  du  thé  régulièrement  diminue  de  50 %  le  risque  de  dégénérescence  des  neurones  chez  les  plus  de  55 ans.  Riches  en  composés  aux  propriétés  anti-inflammatoires  et  antioxydantes,  les  feuilles  de  thé  préviendraient  l’apparition  de  la  maladie  d’Alzheimer.  San-thé !

10

Qui souffle ses bougies sème ses bactéries

C’est  un  rituel  observé  lors  de  toute  fête  d’anniversaire  qui  se  respecte…  mais  qui  risque  d’être  sérieusement  remis  en  question  après  cette  révélation :  souffler  sur  ses  bougies  multiplie  par 14  le  nombre  de  bactéries  sur  un  gâteau !  Une  moyenne  qui  dépend  de  celui  qui  souffle,  précise  le  chercheur  américain  à  l’origine  de  cette  étude.

© Thinkstock - Fotolia

5

L’été, les arbres contribuent à la pollution de l’air

TOUT COMPRENDRE + | 17

16_17_NEWSinsolites_CCM_87.indd 17

22/08/2017 13:57


SCIENCE EXPRESS

La division cellulaire Il en existe deux types LA MITOSE

Toile de fond

1. La cellule mère contient 23 paires de chromosomes.

En bref Notre organisme doit renouveler chaque jour des millions de cellules, mais aussi produire des cellules destinées à la reproduction (les gamètes : spermatozoïdes et ovules). Ces deux tâches sont assurées par deux processus. La mitose est le processus de division par lequel nos cellules (hors gamètes) se renouvellent. Elle consiste à créer deux cellules filles identiques à partir d’une cellule mère ; toutes conservent l’information génétique d’origine, c’est-à-dire les 23 paires de chromosomes (soit 46 au total) constitués d’ADN où est stocké le code génétique. La méiose est la division cellulaire qui forme les gamètes. Elle donne naissance à des cellules qui ne contiennent que la moitié de l’information génétique, soit 23 chromosomes, chaque cellule fille ne recevant qu’un chromosome de chaque paire.

à retenir Il existe deux types de division cellulaire : la mitose, qui donne naissance à des cellules filles identiques à la cellule mère, et la méiose, qui produit des ovules et des spermatozoïdes à seulement 23 chromosomes.

2. Chaque chomosome se fabrique une copie identique. On dit qu’il se duplique.

3. La cellule mère se divise en deux : ses chromosomes dupliqués sont séparés en deux.

4. Chacune des deux cellules filles est identique et reçoit exactement 23 paires de chromosomes.

LA MÉIOSE

1. La cellule sexuelle mère contient 23 paires de chromosomes.

2. Ces 46 chromosomes se dupliquent, chacun se fabriquant une copie identique.

3. La cellule mère se divise en deux cellules filles. 4. Chacune des deux cellules filles se divise à son tour.

5. La méiose donne quatre cellules filles qui ne contiennent que la moitié des chromosomes de la cellule mère.

une machinerie sous contrôle En 2001, un Américain, Leland Harwell, ainsi que deux Britanniques, Paul Nurse et Tim Hunt, ont reçu le prix Nobel de médecine pour leurs découvertes sur « la régulation du cycle cellulaire ». Le premier a mis en évidence, chez une levure, une protéine de « contrôle du cycle cellulaire » qui envoie à la cellule le signal d’entrée en division. Le deuxième a révélé la présence de ces

protéines dans les cellules humaines, et le troisième a découvert que leur activité est régulée par d’autres protéines : les cyclines. Autant de systèmes qui contrôlent la division cellulaire, empêchant que les cellules prolifèrent anarchiquement. Ainsi, la croissance s’arrête dès que les cellules sont assez grandes, tandis que la réparation se termine dès que la blessure est guérie.

© Thinkstock

La division cellulaire est à la base du fonctionnement et de la reproduction des organismes vivants. Pour les organismes multicellulaires, comme nous, il existe deux types de division selon le type de cellule : la mitose et la méiose.

18 | TOUT COMPRENDRE +

18_19_ScienceExpress_CCM_87.indd 18

22/08/2017 14:01


Les Pourquoi, tome 1, de Philippe Vandel, Alan & Madd © Jungle / Kero, 2014

Pourquoi évalue-t-on les pierres précieuses en carats ?

TOUT COMPRENDRE + | 19

10 18_19_ScienceExpress_CCM_87.indd 19

22/08/2017 14:01


DOSS IER

15

illusions d’optique à la loupe

Êtes-vous sûr de ce que vous voyez ? Ces serpents tournent-ils vraiment ? Votre cerveau ne serait-il pas plutôt en train de se laisser berner ? Bien vu ! Les illusions d’optique mettent en lumière les failles de notre perception du monde. Comment ? Nos explications, 15 expériences visuelles délirantes à l’appui. 20 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 20

22/08/2017 14:04


© Akiyoshi Kitaoka / Caters News

TOUT COMPRENDRE + | 21

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 21

22/08/2017 14:04


DOSSIER

Comment voyons-nous ?

C

ela semble évident : grâce à nos yeux. Certes, mais dans le noir on est aveugle, alors cela nous fait de beaux yeux ! La première condition est en effet qu’il y ait de la lumière, ou plus précisément des rayons lumineux renvoyés par les objets vers nos globes oculaires. Jusqu’ici, cela semble simple, mais la suite tient du parcours du combattant. En effet, lorsque la lumière entre dans la pupille, située au centre de l’iris (qui donne leur couleur aux yeux), elle traverse deux lentilles, la cornée puis le cristallin. Ces lentilles concentrent les rayons pour les faire converger à l’arrière de l’œil, sur la rétine, où une image miniature et inversée de l’objet observé

va se former. Les rayons parcourent cette membrane multicouche, mais seuls 10 % d’entre eux atteignent une région de moins de 1 mm d’épaisseur tapissée de cellules photosensibles (sensibles à la lumière) : les cônes et les bâtonnets. Les cônes, dont la majorité sont situés dans la macula, au centre de la rétine, près du nerf optique, différencient très bien les couleurs et réagissent aux fortes intensités. Ils permettent de distinguer les détails. Les bâtonnets, répartis à l’extérieur de la fovéa (au centre de la macula), ne « voient » pas les couleurs mais perçoivent de très faibles variations d’intensité lumineuse, ce qui permet de voir la nuit. Dès que les rayons lumineux frappent les cônes et les bâtonnets, ces derniers

anatomie de l’œil

PARCOURS. Les premiers neurones traversés sont les cellules ganglionnaires. Connectées entres elles, celles-ci comparent les signaux reçus et les trient. Ce système permet d’affiner le contraste et la définition de l’image, en indiquant par exemple les endroits où il y a des changements. Les neurones s’étendent sur la surface arrière de l’œil jusqu’au nerf optique. L’information visuelle est enregistrée par quelque 130 millions de cellules photosensibles. Elle quitte l’œil via le nerf optique, riche de seulement 1 million de fibres formées par

Fovéa

Cette dépression au centre de la rétine offre une acuité visuelle maximale. Les détails perçus sont plus précis.

Cornée

Cette membrane rigide et transparente recouvre la pupille et l’iris. Elle constitue la principale lentille de l’œil. Sa mission est de dévier les rayons lumineux pour les concentrer vers le cristallin.

Nerf optique

Il véhicule les informations visuelles perçues et traitées par l’œil jusqu’au cerveau.

zoom sur la rétine Cellules ganglionnaires

Ce type de neurones reçoit les informations brutes depuis les photorécepteurs (bâtonnets et cônes).

Cristallin

Lentille secondaire de l’œil, il concentre comme la cornée les rayons lumineux en accommodant la vue. Ainsi, il  se bombe pour permettre de voir net de près.

envoient des messages chimiques et électriques relayés par les différents neurones de la rétine jusqu’au cerveau.

Cellules bipolaires

Cellules amacrines

La plupart des cellules bipolaires communiquent avec les cellules ganglionnaires par l’intermédiaire de ces cellules.

Elles communiquent avec les bâtonnets et les cônes, autorisant le passage de l’influx nerveux entre les cellules photoréceptrices.

Bâtonnets et cônes

La rétine contient environ 120 à 130 millions de bâtonnets et 5 à 7 millions de cônes, ces derniers étant surtout concentrés au niveau de la fovéa.

22 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 22

22/08/2017 14:04


de l’œil au cerveau les axones (les prolongements) des neurones. Ce sont eux qui transmettent les signaux sur la couleur, le mouvement, l’intensité (les contrastes, la luminance)… En entrant dans le cerveau, les deux nerfs optiques (un pour chaque œil) se croisent au niveau du chiasma optique. Les informations sont recombinées et comparées entre elles avant d’arriver au cerveau, où elles seront séparées en deux parties : l’une contenant les couleurs et les détails, l’autre les mouvements et les contrastes. Ce n’est qu’une fois parvenue au niveau des aires visuelles (ou cortex visuel), dans la partie arrière du cerveau, que l’image de l’objet sera entièrement reconstituée avec tous ses détails. Un processus rapide mais sophistiqué !

1. La cornée et le cristallin concentrent la lumière d’un objet jusqu’à la rétine.

2. Les cellules photosensibles situées dans la rétine convertissent les signaux lumineux en signaux électriques. 3. Les signaux électriques voyagent par les nerfs optiques jusqu’au cerveau.

4. Ces signaux se combinent à l’endroit où les deux nerfs optiques se croisent, le chiasma optique.

5. Ils traversent le cerveau jusqu’au cortex visuel, chargé d’analyser l’image.

Voir en 3 dimensions Vous l’ignorez peut-être, mais chacun de nos deux yeux voit une image légèrement différente du même objet. Pourquoi ? Pour percevoir la profondeur. En réalité, nos yeux ne voient des images qu’en deux dimensions, et c’est le cerveau qui transforme

ces images plates en trois dimensions. Comme nos yeux sont écartés d’environ 5 centimètres, chaque œil voit le monde sous un angle différent. Le cerveau compare les deux images et crée l’illusion de la profondeur.

Image individuelle

En raison de la position de nos yeux, les objets proches de moins de 5,5 m sont perçus par chaque œil de manière légèrement différente.

Image combinée

Essayez vous-même

Tenez votre main en face de votre visage et fermez un œil puis l’autre. Vous voyez la différence de perception en 2D pour chaque œil ?

© Jacopin / Science Photo Library

Le cerveau compare les informations venant des deux yeux : les petites différences servent à créer une image tridimensionnelle.

TOUT COMPRENDRE + | 23

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 23

22/08/2017 14:04


DOSSIER

1

Les serpents tournants

Difficile de fixer longtemps cette image tant l’illusion de mouvement est parfaite. D’où que l’on regarde, ces serpents enroulés sur eux-mêmes tournent dans tous les sens ! Et pourtant, ils sont bel et bien statiques, imprimés sur leur page de magazine. Pour le vérifier, il suffit d’en

fixer un seul : aussitôt il se fige ! Cette image est la plus célèbre illusion d’optique conçue par le Japonais Akiyoshi Kitaoka, psychologue spécialiste de la perception visuelle à l’université Ritsumeikan de Kyoto. Son secret ? La différence de luminosité des quatre

couleurs qui composent ces serpents. Ainsi, l’enchaînement (de gauche à droite) des motifs noir-jaune-blanc-bleu laisse croire que le serpent tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, tandis que l’enchaînement noir-bleu-blanc-jaune entraîne le mouvement inverse.

24 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 24

22/08/2017 14:04


Le mécanisme cérébral est encore un peu mystérieux, mais il semblerait que le contraste de luminosité entre les paires de couleurs – noir et blanc, bleu et jaune – dupe notre cerveau au point de lui faire croire qu’il a sous les yeux un vrai mouvement. Hypnotisant !

Les trompe-l’œil

Un cratère sur le parvis de la gare Montparnasse à Paris : voilà ce qu’ont cru voir les passants qui traversaient la place le 21 septembre 2011. Cette œuvre, réalisée par l’artiste britannique Julian Beever pour commémorer les 10 ans de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse (qui avait provoqué la mort de 31 personnes), est un magnifique trompe-l’œil. Point de magie ici, juste quelques coups de craie et une technique bien particulière déjà connue de Léonard de Vinci au XV e siècle : l’anamorphose, soit une représentation volontairement déformée dont le véritable aspect ne peut être découvert que sous un angle déterminé. L’illusion consiste à reproduire un décor en trois dimensions sur une surface plane, en imitant les effets

d’ombre et de lumière. La figure ne révèle son impression de relief, c’est-à-dire de profondeur, que lorsqu’elle est observée sous un certain angle. Il suffit de se déplacer par rapport à ce point de vue pour que le trompe-l’œil disparaisse, laissant place à un dessin totalement déformé. L’anamorphose était déjà connue et utilisée dans l’Antiquité romaine. À Pompéi, au IIIe siècle av. J.-C., certains murs de maison étaient ornés de fenêtres peintes à côté des vraies. Le trompe-l’œil est revenu à la mode à la Renaissance (voir p. 27), au XV e siècle, quand les peintres italiens ont commencé à s’intéresser aux perspectives, qui permettent de représenter un volume (en 3D) sur une surface plane (en 2D), et en ont défini les règles.

© Akiyoshi Kitaoka / Caters News - Zacharie Scheurer / VISUAL Press Agency

2

TOUT COMPRENDRE + | 25

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 25

22/08/2017 14:04


DOSSIER

3

L’illusion de Hering

Ces deux lignes rouges sont-elles parallèles ou bombées ? Sans hésiter, bombées ! Faux, car si l’on pose une règle le long de ces deux droites, on constate qu’elles sont parfaitement rectilignes et parallèles entre elles. Cette illusion, inventée en 1861 par le psychologue allemand Ewald Hering, repose sur les effets d’angles. La présence sur cette figure de segments (bleus) formant des angles avec les deux verticales (rouges) donne l’impression que la distance entre les deux droites n’est pas constante. D’où cette impression de lignes rouges incurvées. Notre regard a tendance à exagérer les angles à l’intersection des lignes, ce qui provoque un effet de profondeur et d’inclinaison des lignes verticales vers l’extérieur. Pourquoi ? On ne le sait pas encore précisément…

5

L’illusion de Zöllner

Ça n’en a pas l’air, mais les grandes lignes de ce dessin sont toutes parallèles entre elles, et non obliques ! Cette illusion est induite par les petits traits qui forment des angles tout le long des grandes lignes. Cela fausse la perception. De la même façon qu’avec l’illusion de Hering ci-dessus, le regard exagère les angles formés par

4

ces traits. Résultat : les trajectoires des droites semblent distordues. Mise au point en 1860 par l’astrophysicien allemand Johann K. F. Zöllner, cette illusion disparaît quand on modifie les couleurs : par exemple des lignes vertes sur un fond rouge (avec le vert et le rouge de même brillance).

le mur du café

Ce mur de briques a l’air tordu, alors que les lignes qui le composent sont toutes droites, parallèles ou perpendiculaires. Cette illusion d’optique réside dans l’effet d’irradiation : mis côte à côte, les carrés blancs semblent plus grands que les noirs, même s’ils ont la même taille. Mais pour que l’illusion fonctionne, les carrés doivent être légèrement décalés d’une ligne à l’autre et séparés par une ligne de couleur intermédiaire, c’est-à-dire grise. 26 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 26

22/08/2017 14:04


Aviez-vous immédiatement repéré l’énorme crâne ?

les ambassadeurs

L’une des illusions d’optique les plus déroutantes utilisées dans l’art se retrouve dans le tableau Les Ambassadeurs, peint en 1533 par l’Allemand Hans Holbein le Jeune. Ici, un objet massif est représenté dans une perspective anamorphique (une représentation volontairement déformée dont le véritable aspect ne peut être découvert que sous un angle déterminé). Ainsi, vu de face, ce tableau (de plus de 2 m de côté) représente deux hommes richement vêtus qui fixent le spectateur, accoudés de part et d’autre d’une étagère sur laquelle sont posés divers instruments renvoyant aux sciences et à la mesure du temps. À leurs pieds repose une grande masse étirée dont on a du mal à dire ce qu’elle représente. Plus on s’approche du tableau, plus cette forme semble indéchiffrable. Mais en se déplaçant vers

la droite et en observant le tableau de biais, surprise ! Un crâne se matérialise – qui plus est parfaitement proportionné –, rappelant brutalement le caractère éphémère du luxe et du savoir face à la mort (ce qu’on appelle une « vanité »)… On parle dans ce cas d’illusion cognitive de distorsion : le crâne est « invisible » aux yeux du spectateur parce que sa taille, sa longueur et sa courbure sont déformées. Ce n’est que sous le bon angle que l’image peut être correctement interprétée. Pour admirer dans son intégralité ce tableau, il faut donc avoir accès aux deux points de vue, chacun « effaçant » une partie de l’œuvre et en laissant apparaître une autre. Afin que l’effet soit pleinement efficace, il faut accrocher le tableau en bas d’un mur, au ras du sol ou légèrement au-dessus.

Sous cet angle, le crâne se forme soudainement et semble sortir de l’image.

© Fibonacci - Pico / Fotolia - Frederick Kingdom - D.R.

6

TOUT COMPRENDRE + | 27

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 27

22/08/2017 14:04


DOSSIER

7

L’échiquier d’Adelson

Sur ce dessin, laquelle des deux cases, A ou B, est la plus foncée ? À première vue, la case A, évidemment. Et pourtant, elles sont exactement de la même nuance de gris ! Étonnant, non ? Cette illusion d’optique a été imaginée en 1995 par Edward H. Adelson, un neuroscientifique américain spécialiste de la vision à l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Elle fait appel à deux phénomènes. D’une part, l’ombre projetée par le cylindre sur la case B dupe le cerveau. Celui-ci comprend que la surface est ombragée et compense cette variation en éclaircissant la surface afin de s’approcher de la couleur réelle. À cela s’ajoute une illusion de contexte. La case B est entourée de cases plus sombres, ce qui la fait paraître beaucoup plus claire. Tandis que la case A est entourée de cases plus claires, ce qui donne l’impression qu’elle est plus foncée. Cette illusion brillante montre comment les variations de luminosité peuvent être sources d’illusion. Elles font apparaître les cases A et B dans des tons de gris différents, alors qu’ils sont en fait de la même couleur.

Difficile à croire, mais les cases A et B ont exactement la même couleur !

ACTU

LES ILLUSIONS ONT LEUR CONCOURS

8

Le canard-lapin

Tête de lapin ou de canard ? Ça dépend : si les protubérances apparaissent comme des oreilles, c’est un lapin ; si elles font penser à un bec, alors l’image devient un canard. Ce type d’illusion s’appelle une image ambiguë. Elle repose sur une surinterprétation du cerveau par rapport à ce qu’il perçoit ou non de l’image, par exemple

si l’on considère que le lapin est de profil. La forme interprétée par le cerveau de chacun dépend donc de la façon dont on le regarde. Ce dessin, d’abord humoristique, a été publié dans un magazine allemand en 1892. Il est devenu une illusion au XXe siècle, quand des scientifiques ont tenté d’en comprendre la psychologie.

Les illusions d’optique ne sont pas de simples tours de magie. Elles sont aussi de fascinants sujets d’étude qui permettent, grâce à l’imagerie cérébrale, de mieux comprendre comment nous percevons notre environnement, du fonctionnement de notre vision aux mécanismes complexes du cerveau. C’est pourquoi, chaque année depuis 2005, une association américaine (la Neural Correlate Society, qui regroupe deux laboratoires de recherche en neurosciences et neurophysiologie comportementale) organise un concours récompensant les trois meilleures illusions d’optique de l’année. Les résultats de l’édition 2017 ne devraient pas tarder à tomber ! Plus  d’infos  (et  la  liste  des  finalistes  de  toutes  les  éditions  passées)  sur :  http://illusionoftheyear.com

28 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 28

22/08/2017 14:04


9

la spirale de fraser

© Edward_H_Adelson - D.R. - SPL/Cosmos

Une spirale sans fin, telle est l’illusion créée par cette figure. En réalité, cette image est uniquement composée de cercles concentriques (qui partagent le même centre) de plus en plus petits. Pour s’en convaincre, il suffit de suivre du bout du doigt n’importe quelle ligne : le doigt suivra toujours un cercle. Cette illusion est générée par les contrastes. Ici, les lignes des cercles sont formées de segments noirs et blancs entrelacés. De plus, des triangles, eux aussi noirs et blancs, sont disposés de façon à perturber un peu plus la vision. En effet, pour distinguer les contours, le regard essaie d’associer d’un côté tout ce qui est foncé (noir), et de l’autre tout ce qui est clair (blanc). Du coup, il fait inconsciemment « dévier » les lignes des cercles vers l’extérieur, ce qui donne cette impression de spirale sans fin. Cette illusion a été découverte en 1908 par le psychologue britannique James Fraser, dont elle porte le nom.

10

La grille d’Hermann

Sur cette grille blanche sur fond noir, des points légèrement gris apparaissent aux intersections entre deux lignes blanches. Mais dès que l’on concentre son regard sur une seule intersection, la tache grise s’évanouit. Pourquoi voit-on des points gris quand on observe l’image dans son ensemble et du blanc quand on fixe un point précis ? Tout simplement parce que le cerveau a tendance à adapter l’information reçue en fonction du milieu environnant, ce qui n’est pas le cas de toutes les cellules de la rétine. En effet, le cerveau adapte la luminosité captée par les bâtonnets (sensibles aux variations de lumière) de la rétine (voir p. 22) et mélange alors le noir et le blanc pour former du gris. Cependant, lorsqu’on fixe une tache en particulier, celle-ci est vue par la fovéa, la zone de la rétine comportant le plus de capteurs, et par conséquent la plus précise. La fovéa discerne beaucoup plus nettement les couleurs et forme une séparation très nette entre le blanc et le noir. Résultat : les points gris disparaissent.

TOUT COMPRENDRE + | 29

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 29

22/08/2017 14:04


DOSSIER

11

Les tours penchées

C’est un fait : sur la photo de droite, la tour paraît nettement plus penchée que sur celle de gauche. Là encore, il n’en est rien, car ce sont exactement les mêmes clichés de la célèbre tour de Pise, en Italie. L’illusion joue sur le fait que le regard traite ces deux photos comme une seule et même image. Par conséquent, le cerveau construit spontanément une perspective plausible. Or, si ces deux tours étaient réellement côte à côte et parallèles, les lois de la perspective (celles qui

permettent de créer un décor en 3D sur un espace en 2D) voudraient que celle de droite soit un peu moins inclinée sur l’image. Dans cette configuration, le cerveau donne l’impression que la tour de droite est encore plus penchée vers la droite. Cette illusion, créée par Frederick Kingdom, professeur d’ophtalmologie à l’université McGill (Canada), a décroché le prix de l’illusion de l’année en 2007.

12

Le motif de Kanizsa

Chacun voit dans cette figure un gros triangle isocèle blanc, pris entre trois cercles noirs et se détachant au-dessus d’un second triangle isocèle aux contours noirs. Pure illusion ! Dans cette image, il n’y a en réalité que six petites formes noires : trois sortes de camemberts entamés et trois espèces d’accents circonflexes. D’où sort ce triangle blanc ? Du cerveau, qui ne peut pas s’empêcher d’interpréter une telle disposition en se référant à des formes qu’il a déjà vues à de multiples reprises. Le cerveau cherche toujours à structurer ce que les yeux voient. Ainsi, il ne se contente pas de distinguer une succession d’éléments, il crée du lien entre eux, quitte à se tromper. Cette illusion, imaginée par le psychologue italien Gaetano Kanizsa en 1955, repose sur ce qu’on nomme « les contours subjectifs ».

30 | TOUT COMPRENDRE +

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 30

22/08/2017 14:04


15

L’escalier de Penrose

13 L’illusion de Müller-Lyer

© D.R. - vector_master - SPL / Cosmos - Flixelpix / Fotolia

Laquelle de ces figures noires est la plus longue ? Aucune, elles ont toutes les deux la même taille ! La preuve avec ces mêmes figures en rouge. Pourtant, celle dont les flèches sont pointées vers l’intérieur paraît plus grande que l’autre. Pourquoi ? Plusieurs théories s’affrontent. L’une d’elles repose sur le fait que notre capacité à percevoir la longueur des segments dépend de la longueur totale de la figure, d’où cette erreur d’appréciation. Une autre interprétation lie cette illusion à la représentation de la perspective en deux dimensions. Les flèches orientées vers l’extérieur suggèrent l’angle d’un objet qui se rapproche du spectateur, tandis que les flèches orientées vers l’intérieur évoquent l’angle d’un objet qui s’en éloigne. Résultat : le cerveau est plus enclin à percevoir cette dernière figure comme étant située plus loin, ce qui implique une ligne horizontale plus grande si on voyait réellement en trois dimensions.

14 L’illusion d’Ebbinghaus

Il n’y paraît pas, mais ces deux ronds rouges ont le même diamètre ! C’est ce qu’on appelle une illusion de contexte. Le cerveau pense que le cercle rouge de droite est plus petit car de grands cercles l’entourent, tandis que celui de gauche a l’air plus grand, comme mis en évidence par les petits cercles bleus. La perception de la taille des ronds rouges est perturbée par les éléments autour (le contexte). Le cerveau interprète alors l’image maladroitement et perçoit une différence de taille.

Et ils grimpèrent et descendirent longtemps, longtemps… Pour cause : cet escalier n’a pas de fin ! Cette construction a été inventée par deux scientifiques britanniques, Lionel Penrose et son fils Roger, en 1958. Les deux hommes se sont intéressés à ce genre de figure étrange et impossible à réaliser ailleurs que sur le papier, tout en poursuivant leurs recherches beaucoup plus pointues en mathématiques. Le secret de cette illusion est de jouer sur la représentation de la 3D en deux dimensions. Ce tour de passe-passe fausse les perspectives et fait adopter un point de vue ambigu. Ainsi, cet escalier comporte quatre virages à angle droit et revient à son point de départ. Il n’a pas de niveau et forme une boucle, donnant l’impression d’une infinie montée ou descente. TOUT COMPRENDRE + | 31

20_31_UNE_Illusions_CCM_87.indd 31

22/08/2017 14:04


Photo non contractuelle

POUR ALLER PLUS LOIN ET FAIRE LE PLEIN DE CONNAISSANCES, DÉCOUVREZ

CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX LE 4 OCTOBRE

RETROUVEZ NOS OFFRES D’ABONNEMENT SUR fleuruspresse.com

avec le code promo XOC17


HALLOWEENOLOGIE

La Rubrique scientifique tome 2 par Boulet © Editions Glénat, 2004

La rubrique scientifique : Halloweenologie

TOUT COMPRENDRE + | 33

37 33_BD-Rubrique_CCM_87.indd 33

22/08/2017 14:07


SCIENCE S

Le corps humain en chiffres NOTRE CŒUR ENVOIE CHAQUE JOUR L’ÉQUIVALENT DE

8 000 l

Un globe oculaire pèse en moyenne

7g

pour

2,5 cm

DE SANG DANS NOS VAISSEAUX

de diamètre

30 36 000 000 milliards de battements sont

de nos cellules sont des adipocytes (des cellules graisseuses)

Par Claire Guérou

effectués par notre cœur chaque année

425

MILLIONS C’est le nombre de fois que nous aurons respiré

à 50 ans

Notre squelette est composé de

206 os

et représente

20 %

de notre poids

3 °C

de moins que dans le reste du corps… La température des testicules est d’environ

34°C

34 | TOUT COMPRENDRE +

34_35_Sciences_Chiffres_CCM_87.indd 34

22/08/2017 16:14


SI ON L’ÉTALAIT SUR LE SOL, NOTRE PEAU RECOUVRIRAIT UNE SURFACE MOYENNE DE

2m

2

10

35

14

et 10

C’est le nombre respectif de bactéries et de virus que notre corps héberge L'urine est constituée à

95 % D’EAU ET À

5%

de matières dissoutes ou en suspension

Notre cerveau possède environ

100 milliards de neurones connectés par

100 trillions (milliards de milliards) de synapses (zones de contact)

L’appendice fait entre

6 et 12 cm

de longueur sur

4 à 8 mm de largeur

Un cœur adulte pèse environ

330 grammes

et son volume est équivalent à celui d’un poing fermé

600

muscles squelettiques nous permettent de bouger, contrôlés par notre système nerveux

100 000 000 000 000 (cent mille milliards)

de cellules peuplent en moyenne le corps humain ; elles sont réparties en près de 200 types différents (cardiaques, sanguines…)

TOUT COMPRENDRE + | 35

34_35_Sciences_Chiffres_CCM_87.indd 35

22/08/2017 16:14


SCIENCES

Le gras, oui mais lequel ? Si les lipides sont essentiels à notre organisme, tous ne se valent pas. La preuve…

© Thinkstock

S

oyons précis : quand on parle des graisses alimentaires, il s’agit des lipides. Même s’ils ont mauvaise réputation et sont synonymes, dès lors qu’ils sont consommés en excès, de prise de poids, voire de risque de développer une maladie cardio-vasculaire, ces lipides sont essentiels à l’alimentation des humains. Et pour cause : ils fournissent à notre organisme les acides gras indispensables à son développement et à son fonctionnement. Les lipides contribuent ainsi à la régulation de la température corporelle, à la synthèse des hormones et à l’absorption des vitamines A, D, E et K. Ils sont même présents dans chaque cellule, puisqu’ils entrent dans la composition de la membrane qui les entoure. C’est aussi du gras qui isole nos cellules nerveuses ! Mieux, les lipides sont, avec les glucides et les protéines, de grands fournisseurs d’énergie. Ce sont même les plus performants : glucides et protéines apportent chacun 4 kilocalories d’énergie par gramme, contre 9 pour les lipides ! L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) recommande de consommer environ 100 g de lipides par jour chez l’adulte. Mais pas n’importe lesquels ! Sous l’appellation lipides se cache en effet une myriade d’acides gras aux caractéristiques différentes. Il en existe quatre grandes familles : les acides gras saturés, mono-insaturés, poly-insaturés et trans. Les aliments en contiennent différents types, en quantité variable. Or, chacun a ses avantages et ses inconvénients. Résultat : selon le type et la quantité d’acides gras ingérés, les effets seront différents sur notre santé.

ACIDES GRAS SATURÉS

Ces graisses d’origine animale (beurre, crème, fromage, lard…) ou végétale (huile de palme, de noix de coco…) sont constituées de chaînes carbonées dont une extrémité est un groupe acide carboxylique. Chaque carbone de la chaîne peut se lier à deux atomes d’hydrogène. Si tous les atomes de carbone sont liés au nombre maximum d’atomes d’hydrogène, les acides gras sont dits « saturés ». Ces graisses sont notamment accusées – mais les avis divergent – de faire grimper le taux de mauvais cholestérol (celui dit LDL, pour lipoprotéines de basse densité), un lipide qui, en s’accumulant dans les vaisseaux sanguins, est soupçonné d’être à l’origine d’accidents cardio-vasculaires.

ACIDES GRAS MONO-INSATURÉS

Dans les graisses de type insaturé, au moins deux atomes de carbone sont liés par une liaison double, ce qui rend difficile la cohésion des molécules dans les longues chaînes. Les graisses mono-insaturées, comme l’acide oléique (oméga 9), n’ont qu’une seule liaison double. Ils n’appartiennent pas à la famille des acides gras essentiels car l’organisme peut les produire à partir des acides gras saturés. Ces acides gras mono-insaturés participent à la réduction du taux de mauvais cholestérol (LDL). On les trouve principalement dans les graisses végétales (huile d’olive, d’arachide, de sésame…), dans les oléagineux (noisettes, noix de cajou, noix de macadamia…), dans la viande et dans certains fruits gras tels que l’avocat ou l’olive.

36 | TOUT COMPRENDRE +

36_37_Sciences_GRAS_CCM_87.indd 36

22/08/2017 14:55


ACIDES GRAS POLY-INSATURÉS

Dits essentiels, ils ne peuvent pas être synthétisés par notre organisme : ils doivent donc être apportés par l’alimentation. On les classe en deux grandes catégories : les oméga 6 et les oméga 3. Le ratio conseillé oméga 6/oméga 3 doit être entre 2 et 3. Or, avec notre alimentation occidentale, nous mangeons 10 à 30 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3, ce qui n’est pas sans risque.

OMÉGA 3 ACIDES ALPHA-LINOLÉNIQUES OU

Très important, ce type d’acide gras poly-insaturé participe notamment au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux. Il prévient également l’hypertension et aurait un effet protecteur sur la circulation sanguine. On trouve les oméga 3 dans les poissons gras comme le maquereau, la sardine ou le saumon, ainsi que dans certains végétaux (et donc dans leur huile) tels que les noix et les graines de lin, de chanvre…

OMÉGA 6 OU ACIDES LINOLÉIQUES

ACIDES GRAS TRANS

Ceux d’origine naturelle sont présents dans la viande et les produits laitiers. Ils sont produits par des bactéries de l’estomac des ruminants et passent dans le lait et la graisse. Ceux d’origine industrielle sont synthétisés lors de l’hydrogénation des huiles végétales, un procédé qui permet de faire passer les graisses de l’état liquide à l’état solide. Celles-ci se comportent alors comme des graisses saturées. On les trouve dans les margarines et les aliments transformés, comme les viennoiseries. Elles sont réputées augmenter le taux de mauvais cholestérol.

Cet autre type d’acide gras poly-insaturé est présent dans la viande (c’est pourquoi il est davantage consommé que les oméga 3) et les huiles végétales (maïs, tournesol, soja, pépins de raisin…). Primordiaux pour le bon fonctionnement des systèmes nerveux, cardio-vasculaire et immunitaire, les oméga 6 régulent également les réactions allergiques et inflammatoires. Mais des études ont montré que, consommés en excès, ils peuvent occasionner des douleurs et des maladies inflammatoires comme l’asthme ou l’arthrite, voire augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires, de diabète ou d’obésité.

TOUT COMPRENDRE + | 37

36_37_Sciences_GRAS_CCM_87.indd 37

22/08/2017 14:56


SCIENCES

Pourquoi le don de moelle osseuse est vital Le 17 septembre a eu lieu la  Journée mondiale du don de moelle  osseuse. Encore trop méconnu, ce  don permet aux patients atteints de  maladies graves du sang, comme les  leucémies, de recevoir une greffe, et  leur offre ainsi 80 % de chances de  guérison. Pour en savoir plus, nous  avons interviewé le docteur Évelyne  Marry, responsable de la direction  Prélèvement greffe cellules souches  hématopoïétiques (cellules souches  produites par la moelle osseuse,  qui peuvent se transformer en  n’importe quel type de cellule  sanguine) à l’Agence de biomédecine.

TC + : À quoi sert la moelle osseuse ?

Évelyne Marry : Déjà, il ne faut pas confondre moelle osseuse et moelle épinière. La moelle épinière est le prolongement du cerveau qui court à l’intérieur et tout le long de la colonne vertébrale. Comme son nom l’indique, la moelle osseuse est la substance contenue dans les os. Elle sert à fabriquer toutes les cellules du sang : globules rouges (pour l’oxygénation des tissus), globules blancs (pour la défense de l’organisme), plaquettes (pour la coagulation). Dans la moelle osseuse se trouvent également de grosses cellules, nommées cellules souches hématopoïétiques, qui peuvent, suivant les besoins, former les trois lignées de cellules sanguines. Pour faire simple, la moelle osseuse est en quelque sorte une maternité qui donne naissance, petit à petit, aux différents éléments du sang. Par conséquent, toute maladie qui affecte la moelle osseuse a des répercussions sur le sang.

une prise de sang pour établir sa carte d’identité génétique. Ensuite, si votre profil correspond à celui d’un receveur, le centre de don vous contacte pour prendre rendez-vous en vue du prélèvement.

TC + : Comment la greffe permet-elle  de guérir ?

E.M. : Les cellules souches saines du donneur sont transfusées au malade. Celles-ci vont aller coloniser tous les os du patient en trois semaines pour lui permettre de fabriquer ses propres cellules sanguines et ainsi se reconstituer une moelle osseuse saine. Ce don est l’un

TC + : Comment devient-on donneur ? E.M. : Pour les personnes majeures, la démarche est simple : il suffit d’avoir entre 18 et 50 ans, d’être en parfaite santé, d’accepter de répondre à un questionnaire de santé et de faire 38 | TOUT COMPRENDRE +

38_39_Sciences_Moelle_CCM_87.indd 38

22/08/2017 15:10


LE saviez-vous ?

Le don et la greffe de moelle osseuse en chiffres

Depuis le 1er janvier 2017, toute personne décédée susceptible de pouvoir donner ses organes est considérée comme donneur. Sauf si elle s’y est opposée de son vivant, soit en s’étant inscrite sur le registre national des refus géré par l’Agence de la biomédecine, soit en ayant informé ses proches.

1chance sur 1 million

© Durand Florence / SIPA - D.R.

de trouver un donneur compatible en dehors  de la fratrie

des plus beaux qu’on puisse faire car il offre une chance de guérison à un patient atteint d’une maladie grave, comme la leucémie. Et cela simplement en donnant son sang. En effet, trois prélèvements de moelle osseuse sur quatre s’effectuent grâce à la technique de cytaphérèse. Celle-ci consiste à prélever du sang dans le bras du donneur pour le faire passer dans un appareil qui récupère les cellules souches avant de le restituer dans l’autre bras. L’autre type de prélèvement relève d’une petite opération chirurgicale au niveau de l’os du bassin. Celle-ci nécessite deux jours d’hospitalisation au maximum et peut occasionner une petite gêne qui disparaît très rapidement.

TC + : Pourquoi ne  peut-on pas donner  avant 18 ans ?

E.M. : La loi impose d’être majeur pour devenir donneur. À 18 ans, un jeune adulte peut comprendre et assumer ce don gratuit et anonyme. Aujourd’hui, il est important pour nous médecins d’avoir des donneurs de moins de 40 ans

263 416

donneurs étaient inscrits  sur le registre français  des donneurs de moelle osseuse fin 2016

80 %

des nouveaux donneurs inscrits sur le registre français en 2016 avaient moins

40 ans 35 % de ces donneurs

de

car leur moelle osseuse est plus riche en cellules souches performantes. Il existe toutefois des cas particuliers dans lesquels un mineur peut devenir donneur, par exemple dans un cadre familial. Le donneur mineur et ses parents sont alors entendus par un comité d’experts pour savoir si l’enfant ou l’adolescent comprend bien ce qu’il fait et s’il assume son acte sans réticence. Nous essayons également de sensibiliser les jeunes hommes, car ils ne représentent que 35 % des personnes inscrites sur le registre des donneurs de moelle osseuse.

sont des hommes,

65 % des femmes

30 millions de donneurs dans le monde en 2016

Propos recueillis par Karine Jacquet

TOUT COMPRENDRE + | 39

38_39_Sciences_Moelle_CCM_87.indd 39

22/08/2017 15:10


N AT URE

DRÔLES DE GUEULES C’est sûr, ils n’ont pas un physique facile. Certains pourraient même remporter la palme de la laideur. Pourtant, les surprenants attributs de ces animaux s’avèrent incroyablement utiles ! Ils méritaient bien qu’on leur tire le portrait…

Le bec-en-sabot du Nil

40 | TOUT COMPRENDRE +

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 40

22/08/2017 14:59


a La chauve-souris Yod

La tortue molle de Floride

La fourmi zombie

© Shutterstock - Alamy

rd L’olm ou protée anguilla

TOUT COMPRENDRE + | 41

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 41

22/08/2017 15:00


N AT U R E

Dents

Comme nos ongles, elles ne cessent de pousser. Acérées, elles servent à déchiqueter l’écorce des arbres et les branches pour capturer les vers qui se trouvent à l’intérieur.

l’Aye-aye Ne regardez jamais un aye-aye dans les yeux. C’est un conseil que les natifs de Madagascar ne manquent pas de donner aux touristes fraîchement débarqués sur leur île. Si l’aye-aye pointe vers vous son long doigt médian, c’est, paraît-il, un mauvais présage… Vrai ou faux, ce petit lémurien nocturne est en tout cas très étrange. Il possède des yeux et des oreilles disproportionnés, de longues incisives pointues qui poussent continuellement, ainsi que des doigts et des orteils parmi les plus surprenants du royaume animal. Longs et maigres, ses doigts sont prolongés par de grandes griffes pointues. Le troisième doigt (le médius) est particulièrement allongé et noueux. Il dépasse les autres doigts de plusieurs centimètres. De plus, comme il est pourvu d’articulations sphériques, il peut pivoter dans toutes les directions, un peu comme nous le faisons avec nos épaules. Ce curieux doigt bizarrement articulé n’est pas là par hasard, bien au contraire. À la nuit tombée, l’aye-aye part en quête de nourriture. Il se déplace dans les arbres, dont il tapote l’écorce

avec ce long doigt. Une méthode qui lui permet de détecter, grâce aux réverbérations du son, les galeries creusées sous l’écorce par les larves des insectes perceurs de bois. Car si l’aye-aye est surtout frugivore, il se régale également de nectar, de graines, d’insectes et de champignons. Dès qu’il repère une galerie (synonyme de larves à croquer), l’aye-aye y perce avec ses doigts de minuscules trous, d’où il extrait les larves à l’aide de ses longues griffes. Autre particularité, ce lémurien est le seul primate à arborer des tétons non sur la poitrine, mais sur l’abdomen !

Fourrure

Elle est épaisse et sombre, ce qui est inhabituel pour un climat aussi chaud.

Tétons

Ils ne sont pas situés sur sa poitrine, mais sur son abdomen : il est le seul primate ainsi constitué !

Doigts et orteils

Dotés de griffes pointues (sauf les deux gros orteils qui ont des ongles plats), ils constituent les principaux outils de chasse de l’aye-aye.

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Daubentonia madagascariensis TAILLE

Entre 75 et 90 cm environ (dont 44 à 53 cm pour la queue) LOCALISATION

Madagascar DURÉE DE VIE

20 ans

ALIMENTATION

Omnivore

Bras et jambes

Ils ont tous la même longueur, ce qui permet à l’ayeaye de se déplacer facilement à quatre pattes. Ils sont également puissants et agiles, adaptés à la vie dans la forêt.

42 | TOUT COMPRENDRE +

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 42

22/08/2017 15:00


CARTE D’ IDENTITÉ

Le Cerf d’eau chinois

Hydropotes inermis TAILLE

crocs se transforment en armes pour les combats entre mâles pendant la période de rut. La longueur de ces défenses est un bon indicateur de l’âge de l’animal, sachant que le maximum est atteint vers l’âge de 2 ans. Peu encombrantes, ces canines articulées s’inclinent en arrière lorsque l’animal broute, pour ne pas gêner la mastication.

L’antilope girafe

TAILLE

Entre 1,4 et 1,6 m au garrot LOCALISATION

Afrique de l’Est DURÉE DE VIE

10 ans

ALIMENTATION

Phytophage (elle mange des feuilles, principalement d’acacia)

Chine, Corée, introduit en Grande-Bretagne DURÉE DE VIE

Entre 10 et 12 ans ALIMENTATION

Herbivore

CARTE D’ IDENTITÉ

CARTE D’ IDENTITÉ Litocranius walleri

LOCALISATION

Le loup à crinière

La gazelle de Waller, ou gérénuk, est une antilope dotée d’un cou si long qu’elle a été surnommée l’antilope girafe. Ce cou lui permet d’atteindre les feuilles des hautes branches des acacias.

NOM SCIENTIFIQUE

Entre 45 et 55 cm au garrot

NOM SCIENTIFIQUE

Sorte de croisement entre un loup et un renard, le loup à crinière est le plus grand canidé sauvage. Outre ses longues et fines pattes et ses grandes oreilles, il se distingue surtout des autres canidés (chien, lycaon, chacal…) par la crinière de poils noirs qui recouvre sa nuque.

Chrysocyon brachyurus TAILLE

Entre 75 et 90 cm au garrot LOCALISATION

Est de l’Amérique du Sud DURÉE DE VIE

Entre 12 et 15 ans en captivité ALIMENTATION

Omnivore

© Alamy - Thinkstock

Il est plus fréquent de voir un cerf avec des bois qu’avec des défenses… Le cerf d’eau chinois, également appelé hydropote, est le seul membre de la famille des cervidés à ne pas porter de bois, mais deux canines surdimensionnées qui pendent depuis sa mâchoire supérieure sur ses babines. Celles des mâles peuvent atteindre jusqu’à 8 cm de longueur. Ces deux redoutables

NOM SCIENTIFIQUE

TOUT COMPRENDRE + | 43

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 43

22/08/2017 15:01


N AT U R E

Le Grand avaleur

Mâchoires

Extensibles, elles s’ouvrent largement pour gober de très grosses proies.

Estomac

Cette poche extensible se gonfle comme un ballon et lui permet d’avaler des proies dix fois plus lourdes que lui et jusqu’à quatre fois plus grandes.

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Chiasmodon niger TAILLE

Entre 4,5 et 25 cm LOCALISATION

Entre 700 et 3 900 m sous les océans

Palais

Les dents pointues des mâchoires et du palais peuvent être inclinées vers l’intérieur pour laisser passer la proie puis empêcher son évasion.

ALIMENTATION

Carnivore

Ce poisson ressemble à une créature tout droit sortie d’un film de science-fiction. Pourtant, il est bien réel… Le grand avaleur vit dans les abysses. Son nom en dit plus sur son appétit que sa taille, car bien que terrifiant, l’animal dépasse rarement les 25 cm de longueur. Il doit en réalité son appellation à son estomac extensible. Suspendu sous son ventre comme un ballon, celui-ci se distend pour lui permettre d’avaler des proies gigantesques : trois à quatre fois plus grandes que lui, et jusqu’à dix fois plus lourdes. Pour ingurgiter de telles proies,

le grand avaleur se sert de ses mâchoires, elles aussi extensibles, et utilise ses dents acérées pour les avaler petit à petit. Un peu comme un serpent avec une très grosse proie. Après un festin, le grand avaleur peut rester longtemps sans manger. Une chance, car dans les grandes profondeurs, la nourriture se fait plutôt rare. Mais si avaler un énorme repas est un moyen efficace de conserver de l’énergie plus longtemps, cela n’est pas sans risque. Ce gourmand a bien souvent les yeux plus gros que le ventre, et il le paie, parfois,

Dents

Plusieurs grandes dents acérées sur le devant, munies de crochets, l’aident à enfoncer sa proie dans son gosier.

de sa vie… Son grand estomac distendu peut en effet se déchirer. Dans d’autres cas, lorsque le repas est trop gros, il n’est pas digéré assez rapidement et commence à se décomposer directement dans l’estomac. Cela produit un dégagement de gaz qui force le poisson à remonter à la surface. En 2007, un grand avaleur noir long de 19 cm a été retrouvé mort au large de l’île Grand Cayman, dans la mer des Caraïbes. Son estomac contenait un serpent escolier (un long poisson fin) de 86 cm, soit quatre fois sa taille !

44 | TOUT COMPRENDRE +

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 44

22/08/2017 15:02


Black swallowers

La fourmi zombie CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Camponotus leonardi (fourmi) Ophiocordyceps unilateralis (champignon) TAILLE

Quelques millimètres LOCALISATION

Forêts tropicales de Thaïlande

Champignon

Sa tige principale, équipée d’une sorte de bulbe (le stroma), sort de la tête de la fourmi. C’est ce bulbe qui produit les spores, lesquelles permettront au champignon de se reproduire.

MODE DE VIE

Entomopathogène (le champignon parasite la fourmi)

Fourmi

Parasitée par le champignon, elle est « dirigée » mentalement jusqu’à une feuille, à laquelle elle s’accroche en la mordant… avant de mourir. Le champignon se sert de son corps pour se développer.

© Alamy - Alex Phoenix - Shutterstock

Comment le champignon prend le contrôle de la fourmi

Infection

En fouillant le sol de la forêt, les fourmis charpentières ramassent involontairement des spores qui ont été produits par un champignon mature. Leur sort est alors scellé, et leur mort inévitable.

Manipulation

Le champignon oriente la fourmi vers un endroit propice à sa propre croissance. Il la force ensuite à mordre la face inférieure d’une feuille à l’aide de ses puissantes mâchoires, pour s’y accrocher.

Croissance

La fourmi meurt au bout de quelques jours, mais son cadavre reste accroché à la feuille. Le champignon utilise son squelette externe (l’exosquelette) comme protection et s’y développe.

Reproduction

Le champignon mature libère des spores qui tombent sur le sol de la forêt. Ces spores vont alors infecter d’autres fourmis charpentières et ainsi redémarrer un nouveau cycle mortel pour ces travailleuses.

TOUT COMPRENDRE + | 45

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 45

22/08/2017 15:04


N AT U R E

LE saviez-vous ? Le nom latin du bec-en-sabot du Nil, Balaeniceps rex, se traduit en français par « roi à tête de baleine ».

le Bec-en-sabot du Nil C’est un nom approprié étant donné la taille colossale de son bec ! Ce curieux oiseau, un grand échassier solitaire, est présent dans les zones marécageuses de l’est de l’Afrique tropicale. Il utilise son énorme bec de 21 cm de longueur et 10 cm de largeur pour capturer ses proies par surprise en restant longtemps en embuscade. Le bec-en-sabot du Nil dévore poissons, serpents, tortues, anguilles et même des bébés crocodiles !

Son bec est une arme redoutable, avec ses deux mandibules munies de bords tranchants capables de décapiter ses proies, et son crochet (à l’extrémité de la mandibule supérieure) qui peut embrocher même la plus remuante victime ! En dépit de son poids (4 à 7 kg), l’animal est souvent perché sur de la végétation flottante, d’où il guette, la tête penchée vers le bas pour une meilleure vision, ses proies venant respirer à la surface de l’eau.

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Balaeniceps rex TAILLE

Entre 1 et 1,2 m de hauteur, et jusqu’à 2,3 m d’envergure LOCALISATION

Afrique de l’Est DURÉE DE VIE

36 ans

ALIMENTATION

Piscivore et carnivore occasionnel

l’échidné à long bec Très rare, cette créature couverte d’épines est aussi connue sous le nom de zaglossus. Son étrangeté vient de son museau allongé, en forme de trompe. Dépourvu de dents, l’échidné capture des fourmis, des termites et autres insectes avec sa longue langue collante, qu’il écrase contre son palais.

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

DURÉE DE VIE

TAILLE

ALIMENTATION

Zaglossus bruijni Entre 45 et 70 cm

30 ans

Insectivore

LOCALISATION

Nouvelle-Guinée 46 | TOUT COMPRENDRE +

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 46

22/08/2017 15:04


LE saviez-vous ? L’olm est l’animal national de la Slovénie. Ce petit amphibien est également appelé « bébé dragon ».

La Chauvesouris Yoda Surnommé le « poisson humain » à cause de sa peau qui ressemble à celle de l’homme, l’olm (ou protée anguillard) est une salamandre du monde souterrain. Cette étrange créature est aveugle et peut atteindre jusqu’à 40 cm de longueur. Elle vit exclusivement sous l’eau, pendant un temps incroyablement long : jusqu’à 100 ans ! Cet animal est dit « néoténique », c’est-à-dire qu’une fois adulte, il conserve certaines caractéristiques larvaires, comme ses branchies externes. Adapté à la vie dans l’obscurité totale, il a des sens très développés, notamment l’électrosensibilité, qui l’aide à repérer ses proies. Son seul prédateur ? Un autre olm !

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Proteus anguinus TAILLE

Entre 20 et 40 cm LOCALISATION

Certaines grottes karstiques du sud de l’Europe DURÉE DE VIE

70… à 100 ans ALIMENTATION

Amateur de crabes, gastéropodes et insectes

la Tortue molle de Floride Non seulement cette tortue aquatique n’a pas d’écailles solides, mais en plus, son long nez en forme de tube semble avoir été tranché à l’extrémité pour laisser apparaître deux narines. La partie dorsale de sa carapace est plate et recouverte d’un cuir épais, lisse et souple, dont les rebords sont plus larges. Cette tortue passe beaucoup de temps enfouie dans le sol, en ne laissant dépasser que sa tête. Une technique qui lui permet de chasser sans être vue et de se cacher en cas de danger.

CARTE D’ IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Apalone ferox TAILLE

15 à 60 cm de diamètre LOCALISATION

États-Unis

DURÉE DE VIE

Entre 25 et 30 ans ALIMENTATION

Carnivore

Cette chauve-souris, découverte en 2009 en Papouasie-Nouvelle-Guinée, est considérée par le magazine National Geographic comme l’une des espèces les plus étranges récemment découvertes. Il faut dire qu’avec son étrange sourire et ses narines en forme de tubes ouverts sur les côtés, la chauve-souris Yoda (ou nyctimène du Queensland) est peu commune. Son drôle de nez lui confère heureusement un sacré avantage, car quand sa tête est plongée dans les fruits, elle peut manger tout en continuant de respirer ! Habituellement solitaires, ces mammifères peuvent se rassembler en petits groupes pour dormir. Comme toutes les chauves-souris, la chauvesouris Yoda utilise l’écholocation pour se déplacer. Elle émet des bruits spécifiques en contractant son larynx, puis analyse les échos pour déterminer les limites de l’espace qui l’entoure.

CARTE D’IDENTITÉ NOM SCIENTIFIQUE

Nyctimene robinsoni TAILLE

10 cm environ

LOCALISATION

Papouasie-NouvelleGuinée, Australie ALIMENTATION

Frugivore

© Alamy - Shutterstock - Art Agency/Peter Scott

L’Olm

TOUT COMPRENDRE + | 47

40_47_Nature_DROLES_CCM_87.indd 47

22/08/2017 15:05


ES PACE

Un Soleil lointain

Dans le ciel de Pluton, le Soleil, très distant, ressemble à une petite étoile très brillante.

Objectif Pluton Le 14 juillet 2015, après un voyage de 5 milliards de kilomètres, la sonde New Horizons de la Nasa survolait Pluton, emmagasinant une flopée de données. Depuis, leur analyse a permis de nombreuses découvertes. Retour sur une mission exceptionnelle, qui a éclairé d’un jour nouveau la petite planète qui n’en était pas vraiment une…

Un froid glacial

Si loin de la chaleur solaire, la température ne dépasse pas les – 233 °C en moyenne.

Un monde gelé

La surface de Pluton est recouverte de glace, principalement d’azote, de méthane et d’eau, mais aussi de monoxyde de carbone et d’autres composés carbonés.

48 | TOUT COMPRENDRE +

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 48

22/08/2017 15:16


CARTE D’IDENTITÉ • Diamètre : 2 370 km, soit 5 fois moins que la Terre • Masse : 1,3.1022 kg, soit 500 fois moins que la Terre • Distance moyenne au Soleil : 5,8 milliards de km • Période orbitale : 248 ans (une année plutonienne dure 248 années terrestres) • Période de rotation : 6 387 jours (un jour plutonien dure 6 387 jours terrestres) • Composition : probablement un noyau rocheux recouvert de glace d’eau, de méthane et d’azote

Une atmosphère ténue

Composée à 90 % d’azote, l’atmosphère de Pluton est beaucoup moins épaisse que celle de la Terre. Sa pression est 100 000 fois plus basse que la nôtre.

Un imposant satellite Une faible gravité

Elle est de 0,62 m/s2. Sur Pluton, on pèserait 16 fois moins que sur Terre !

Un océan souterrain ?

Un sol cabossé

Le relief accidenté de Pluton est le résultat d’une activité géologique qu’on ne soupçonnait pas jusqu’à il y a peu.

© NASA

Loin sous la surface, Pluton pourrait être assez chaud pour abriter un océan d’eau partiellement liquide.

Située à près de 20 000 km de Pluton, Charon, la plus grosse de ses cinq lunes, fait à peu près la moitié de sa taille ! Pluton et Charon sont « verrouillées » gravitationnellement : elles se montrent toujours la même face.

TOUT COMPRENDRE + | 49

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 49

22/08/2017 15:16


E S PA C E Pluton, un astre peu photogénique… Même le puissant télescope spatial Hubble ne réussissait pas à obtenir une image en haute résolution de Pluton : beaucoup trop petite et éloignée de nous, la planète naine mesure moins de trois pixels de diamètre – à peine un point sur les photos. Inutile d’espérer observer le moindre détail à sa surface… Tout ce que Hubble pouvait voir, c’était des zones légèrement plus sombres ou plus claires (voir photos ci-dessous), suggérant que certaines régions étaient plus glacées, et donc plus réfléchissantes que d’autres. D’où l’intérêt de la mission New Horizons : rapporter des images plus précises et plus nettes de Pluton, afin d’en dresser pour la première fois une cartographie.

Vers Pluton et au-delà : le périple de New Horizons Lancée en janvier 2006, alors que Pluton était encore une planète (lire p. 50), la petite sonde de la Nasa a effectué son survol neuf ans et demi plus tard. Elle poursuit désormais son voyage vers la ceinture de Kuiper, située à la limite du Système solaire.

14 juillet 2015 : Pluton en vue ! 90 °

Après neuf ans et demi de voyage, New Horizons survole enfin la planète naine, à près de 5 milliards de kilomètres de la Terre.

Fin 2018/début 2019 : vers la ceinture de Kuiper La sonde continue son voyage au-delà de Pluton. Elle devrait prochainement approcher 2014 MU69, un petit objet de la ceinture de Kuiper.

180 °

4 heures et demie 270 °

C’est le temps que mettent à parvenir sur Terre les données envoyées par la sonde.

58 338 km/h

C’est la vitesse maximale de New Horizons, la sonde spatiale la plus rapide jamais lancée.

50 | TOUT COMPRENDRE +

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 50

22/08/2017 15:16


Image après image, Pluton se dévoile

Février 2007 : survol de Jupiter 19 janvier  2006 : lancement

New Horizons quitte la Terre à la vitesse de 16,2 km/s.

Après un voyage d’environ 750 millions de kilomètres, la sonde photographie la planète géante ainsi que les volcans de sa lune Io. Surtout, elle se sert de la gravitation de Jupiter comme d’un « lance-pierre » pour foncer vers Pluton !

2006

Le télescope Lorri de New Horizons a d’abord capté ce petit point lumineux.

2013

À 885 millions de km de distance, la sonde photographie Charon pour la première fois.

18 mars  2011 : traversée de l’orbite d’Uranus

La sonde se trouve alors à 2,9 milliards de kilomètres de la Terre.

Août 2014

Nouvelle image de Pluton et de sa lune, à environ 426 millions de km de distance.

25 août  2014 : passage près de Neptune

Vers 2038 : dans l’espace interstellaire

Une fois sa mission achevée, New Horizons devrait quitter la bulle magnétique du Soleil, l’héliosphère, d’ici une vingtaine d’années… et voguer là où seule la sonde Voyager 1 (depuis 2012), et peut-être bientôt Voyager 2, se sont aventurées jusqu’ici.

Avril 2015

C’est la dernière étape avant Pluton : la sonde traverse l’orbite de Neptune, à 4,4 milliards de kilomètres de nous.

Bien qu’encore flous, des détails de la surface de Pluton apparaissent.

Avril 2015

600 millions d’euros

Mai 2015 © NASA

C’est le coût de cette mission de la Nasa, l’Agence spatiale américaine.

La sonde est désormais capable de voir les cinq lunes de Pluton.

© NASA

La première image en couleur suit, prise par l’imageur Ralph.

TOUT COMPRENDRE + | 51

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 51

22/08/2017 15:16


E S PA C E

U

n survol. Un seul. Lorsque New Horizons est passée à un peu plus de 11 000 km au-dessus de Pluton, le 14 juillet 2015, la petite sonde de la Nasa n’avait pas le droit à l’erreur. Premier objet humain à s’aventurer aussi loin dans le Système solaire, à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre, elle devait rapporter des clichés inédits de la planète naine et de ses lunes. Il lui fallait également étudier la composition de l’atmosphère de Pluton, évaluer quelle quantité de cette atmosphère « s’échappait » dans l’espace, et chercher d’éventuels anneaux ou satellites indétectables jusque-là. La mission était ardue : à la vitesse de 13,8 km/s, le survol a été si rapide que New Horizons n’a pu capter qu’un seul hémisphère de Pluton, sa face ensoleillée. Elle fut cependant un véritable succès. Au fur et à mesure de l’envoi vers la Terre des données récoltées par la sonde (il a fallu seize mois pour transmettre la totalité de ces données par petits paquets), s’égrenaient les découvertes. Une activité géologique, un immense glacier, une atmosphère bleue… les scientifiques sont comblés (lire p. 53) !

DÉCLASSÉE. Il faut dire que Pluton était

jusqu’ici l’un des endroits les plus mystérieux du Système solaire. Au point que même trouver dans quelle catégorie ranger ce drôle d’objet s’est avéré un casse-tête ! Lorsque New Horizons a décollé, le 19 janvier 2006, Pluton était encore la neuvième planète du Système solaire, la plus éloignée du Soleil. (Elle se situe dans la ceinture de Kuiper, un bandeau de comètes glacées à la périphérie de notre système.) Moins d’un an plus tard, elle se voyait rétrogradée par l’Union astronomique internationale (UAI) au rang de simple « planète naine »… Ou plus exactement de « plutoïde » (planète naine située au-delà de l’orbite de Neptune). Un Système solaire à huit planètes au lieu de neuf ? Comment les astronomes avaient-ils pu se tromper à ce point ? Pour comprendre, il faut revenir aux origines de la découverte de Pluton. Au début du XXe siècle, les astrophysiciens traquent une mystérieuse « planète X » qui perturbe les orbites d’Uranus et de Neptune. Lorsque l’Américain Clyde Tombaugh débusque Pluton en 1930, bingo ! Ils pensent tenir le « coupable ». L’objet sème pourtant déjà le doute… À l’époque, impossible de mesurer précisément son diamètre (on sait depuis qu’il fait 2 370 km, soit moins que les 3 475 km de notre Lune !), mais il semble >

Pluton (au premier plan) et sa plus grande lune, Charon, avec son pôle Nord rouge et sa boursouflure équatoriale caractéristiques.

52 | TOUT COMPRENDRE +

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 52

22/08/2017 15:16


ACTU

Survolez Pluton comme si vous y étiez

© NASA

En juillet dernier, pour célébrer les deux ans du survol de Pluton, la Nasa a diffusé deux courtes vidéos inédites (de une à deux minutes), réalisées à partir des clichés pris par la sonde. Elles montrent ce qu’un astronaute verrait de la planète naine et de sa lune Charon s’il les survolait à bord d’un vaisseau spatial. Les scientifiques ont utilisé des modèles numériques pour reconstituer le relief (montagnes, cratères…) et ont accentué les couleurs pour souligner les détails. Les deux films sont visibles sur le site de la Nasa (onglet Galleries/Videos) ou sur sa chaîne YouTube.

TOUT COMPRENDRE + | 53

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 53

22/08/2017 15:16


E S PA C E > tout de même trop petit pour pouvoir

influencer des planètes géantes. Dans les années 1990, les astronomes commencent à étudier les objets de la lointaine ceinture de Kuiper. Ils semblent d’abord minuscules, comparés à Pluton, mais avec le temps, les scientifiques en détectent de plus en plus gros…

NAINES. Lorsqu’en janvier 2005 l’équipe

de Mike Brown, au Caltech (États-Unis), annonce la découverte d’un objet nommé Éris, c’est le drame. Avec ses 2 326 km de diamètre, Éris est quasiment aussi grand que Pluton… et 27 % plus massif, grâce à son noyau rocheux plus dense. Les astronomes se retrouvent face à un

dilemme. Doivent-ils faire du nouveau venu la dixième planète du Système solaire, ou bien admettre qu’ils se sont trompés pour Pluton, et que ces deux objets ne sont pas des planètes, mais autre chose ? Et quoi exactement ? En août 2006, l’UAI tranche : Pluton (comme Éris) sera désormais une planète naine. Cette décision, bien que contestée (les Américains n’appréciaient guère que soit déclassée la seule planète découverte par l’un des leurs…), est finalement logique. Pour qu’un objet céleste soit une planète, il doit orbiter autour du Soleil (la Lune, par exemple, orbite autour de la Terre, et n’est donc pas une planète), avoir une masse suffisante pour être à peu près rond,

et avoir « fait le ménage » autour de lui. Pour Pluton, c’est ce dernier critère qui pèche. Sa force gravitationnelle n’est pas assez puissante pour soit attirer vers lui les corps plus petits situés sur son orbite (c’est ainsi que les planètes se forment, en grossissant par accrétion de « cailloux » plus petits), soit les repousser au loin. L’ex-planète ne manque cependant pas d’intérêt – loin de là ! Grâce à New Horizons, on en sait beaucoup plus sur ce monde de glace si lointain. Et il n’en finit pas d’étonner. Quant à la sonde, elle poursuit sa course, et devrait traverser la ceinture de Kuiper dans les deux prochaines années, avant de quitter un jour le Système solaire… pour de nouveaux horizons.

Les instruments de New Horizons Le spectromètre Pepssi

Le radiomètre passif REX

Il a mesuré la composition et la densité du gaz s’échappant de l’atmosphère de Pluton.

Il a mesuré la température et la pression de l’atmosphère de Pluton.

Le spectromètre Swap

Il a déterminé la vitesse à laquelle l’atmosphère de Pluton s’échappe dans l’espace à cause des vents solaires.

Le générateur électrique nucléaire

La sonde est propulsée par un générateur thermoélectrique à radio-isotope, qui produit de l’électricité à partir de la désintégration radioactive de 11 kg de dioxyde de plutonium. Assez pour la faire voler durant plusieurs décennies.

Le télescope Lorri

Il a cartographié Pluton lors du survol.

Le viseur d’étoiles

Il se sert de la position des étoiles pour déterminer celle de la sonde, son orientation et sa trajectoire.

Le détecteur de poussières SDC (sous la sonde)

Il mesure les particules de poussière interplanétaire tout au long du voyage.

Le spectromètre Ralph Il a étudié la température et la composition de la surface de Pluton.

Le spectromètre ultraviolet Alice

Il a étudié l’atmosphère de Pluton et trouvé que Charon, lui, n’en possède pas.

54 | TOUT COMPRENDRE +

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 54

22/08/2017 15:17


ce qu’a découvert la sonde 6I Un superbe ciel bleu

Cette photo prise en contre-jour ne laisse aucun doute : l’atmosphère de Pluton est bleue. Cette couleur résulterait de la diffusion de la lumière solaire par les particules, constituées d’azote et de carbone et appelées tholins, qui composent l’atmosphère de la planète naine.

1I Un monde complexe et dynamique

2I De grandes plaques d’eau glacée

La glace d’eau présente sur Pluton semblait être majoritairement recouverte de glace d’azote et de méthane, et n’affleurer qu’à certains endroits. Début 2016, de nouvelles analyses des images de la sonde ont montré que cette glace d’eau affleure en réalité sur une grande partie de la planète naine ! À l’exception de la région Tombaugh (lire ci-dessous), décidément étonnante…

3I Pluton a un « cœur »

Sur ce cliché pris le 7 juillet 2015, à 8 millions de kilomètres de la planète naine, apparaît une vaste zone claire en forme de cœur, de près de 2 000 km de largeur. Baptisée « région Tombaugh » d’après l’astronome qui a découvert Pluton en 1930 , elle serait la trace d’un ancien impact de météorite.

4I L’une des plus jeunes régions du Système solaire Appelé plaine Spoutnik, le lobe ouest du « cœur » de Pluton est recouvert d’un immense glacier large d’environ 1 000 km. Cette plaine est quasiment intacte, sans la moindre trace d’impact : elle est donc forcément très jeune. Les planétologues lui donnent moins de 10 millions d’années. C’est peu, comparé aux 4,5 milliards d’années de Pluton…

5I Un vaste océan souterrain

À 200 km sous la plaine Spoutnik, les scientifiques pensent avoir détecté un océan interne. Profond d’une centaine de kilomètres, il serait composé d’eau partiellement liquide (un peu comme de la neige fondue).

7I Cinq lunes… et c’est tout

New Horizons n’a pas repéré davantage de satellites que les cinq connus, Charon, Hydre, Nix, Kerbéros et Styx. Une « non-découverte » qui n’en est pas moins une vraie révélation : les astronomes s’attendaient à ce qu’il y ait d’autres lunes.

8I Les traces d’une violente collision

Les satellites de Pluton ont tous le même âge (calculé à partir des cratères présents à leur surface), ce qui semble confirmer qu’ils ont été formés ensemble : ils seraient les restes d’une collision entre Pluton et un autre objet de la ceinture de Kuiper.

9I Un pôle Nord rouge foncé pour Charon…

La calotte polaire Nord du satellite de Pluton arbore une étonnante couleur rougeâtre (voir photo ci-dessous). L’explication ? Du méthane s’échappant de l’atmosphère de Pluton s’accumulerait à cet endroit. En réchauffant la calotte glaciaire, les rayons du soleil déclencheraient la transformation de ce méthane en composés chimiques de couleur rouge.

10I … et un océan interne d’eau gelée

Charon présente sur son équateur une énorme boursouflure, en réalité un système de failles long de 1 800 km (quatre fois plus que le Grand Canyon). Ce qui semble indiquer qu’un océan aurait gelé à l’intérieur : l’eau prenant plus de place à l’état solide que liquide, elle aurait soulevé et déchiré l’écorce.

© NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Bonne nouvelle pour les astronomes : Pluton est loin de se résumer, comme on pouvait le craindre, à un corps inerte, figé par le froid. La planète naine montre des signes d’une activité géologique récente, comme en témoigne la stupéfiante variété de reliefs capturés par New Horizons : des plaines immaculées côtoyant des terrains parsemés de cratères, des dunes, des vallées, des montagnes glacées (certaines hautes de 3 300 m)…

TOUT COMPRENDRE + | 55

48_55_Espace_PLUTON_CCM_87.indd 55

22/08/2017 15:17


TECHNO

Demain, tous cyborgs ? Pour payer plus facilement, piloter leur smartphone à distance ou stocker des données personnelles, certains – de plus en plus nombreux – se font greffer sous la peau de minuscules implants électroniques. Simples gadgets ou début d’une nouvelle ère ? Tout Comprendre + a mené l’enquête. Par Cyril Fiévet

56 | TOUT COMPRENDRE +

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 56

22/08/2017 15:20


TOUT COMPRENDRE + | 57

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 57

22/08/2017 15:21

© Elnur/Shutterstock - Andriano_Cz - Dangerous Things - Petrovitch12/Fotolia


TECHNO Des puces bancaires implantées sous la peau, utilisées comme moyen de paiement : bientôt une réalité quotidienne ?

L

’idée d’assister (ou de remplacer) tout ou partie d’un organe défaillant par des composants électroniques ne date pas d’hier. Pacemakers (dans le cœur), implants cochléaires (dans l’oreille) et autres électrodes de neurostimulation implantées dans la vessie, le dos ou le cerveau sont désormais courants. L’utilisation de matériel électronique dans le corps sort cependant peu à peu du domaine médical. Après tout, nous sommes habitués depuis longtemps à emporter avec nous des gadgets destinés à simplifier et améliorer notre vie quotidienne : un smartphone dans la poche, une clé USB au porte-clés, des écouteurs autour du cou, un bracelet

connecté au poignet… autant de « prothèses numériques » dont il serait difficile de se passer. Alors, pourquoi ne pas aller plus loin ? Beaucoup estiment qu’après les wearables (les gadgets électroniques qu’on porte sur soi) viendront les insideables (des composants qui prendront place à l’intérieur du corps). De fait, la tendance est palpable. Jadis fustigé, le principe de puces électroniques d’identification implantées dans le corps se démocratise et devient presque à la mode.

« IMPLANT

PARTIES ». En 2004, la société américaine Applied Digital Solutions avait suscité un tollé mondial

avec ses puces VeriChip, des puces RFID (ou de radio-identification, la technologie utilisée notamment sur les étiquettes antivol ou dans les puces d’identification des animaux domestiques) de la taille d’un grain de riz (12 mm de longueur pour 2 mm de largeur), implantées juste sous l’épiderme et permettant l’identification rapide des personnes qui les portent. Aujourd’hui, aux États-Unis, au Brésil ou à Paris, on organise des implant parties, des séances d’implantation publique de ces mêmes puces RFID (ou parfois NFC, technologie de communication sans fil à courte portée et à haute fréquence, utilisée par exemple dans les cartes de paiement sans contact). Les volontaires

58 | TOUT COMPRENDRE +

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 58

22/08/2017 15:21


de plus en plus de salariés « pucés »

Fin juillet, la société américaine 32M proposait à ses salariés de se faire implanter une puce électronique dans la main. L’idée : pour entrer dans l’entreprise ou payer à la cantine, rien de plus simple, il suffit juste de tendre le bras ! Si cette puce n’est évidemment pas obligatoire, une cinquantaine d’employés (sur les 85

Les tatouages métalliques temporaires de DuoSkin permettent de stocker des données ou de contrôler son smartphone.

Northstar, l’implant lumineux souscutané de la société Grindhouse Wetware.

se font injecter à l’aide d’une seringue une puce (en général dans la main ou le bras), qui peut ensuite être programmée pour servir de moyen d’identification, voire pour stocker des données personnelles (signets web, mots de passe, etc.). Même des entreprises (voir l’encadré « Actu ») proposent désormais à leurs employés de s’implanter une de ces puces dans le bras, pour pouvoir être reconnus sans badge à l’entrée des bâtiments ou pour payer leurs consommations à la cafétéria ou aux distributeurs de boissons. Plusieurs laboratoires travaillent par ailleurs sur le principe de « tatouages électroniques » collés ou imprimés à même la peau, afin de mesurer les

de l’entreprise) aurait accepté de se prêter à l’expérience. Une première aux ÉtatsUnis… mais pas en Europe. Dès février 2015, plusieurs salariés de la société suédoise Epicenter s’étaient fait poser une puce sous la peau – là aussi, le but affiché était de se faciliter la vie en reléguant les badges aux oubliettes. Depuis, huit salariés de la société belge Newfusion s’y sont mis eux aussi (en février dernier), tandis que la compagnie ferroviaire suédoise SJ propose depuis juin aux personnes déjà équipées d’une puce de remplacer les billets papier par un « scan » de leur main. Ces pratiques sont loin de faire l’unanimité, et de nombreuses personnes s’interrogent sur les risques de piratage ou de suivi « à la trace » des usagers…

données vitales du porteur ou de servir d’interface. C’est le cas du projet DuoSkin, mené par le Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis) et Microsoft : une « seconde peau » électronique avec laquelle il devient possible de piloter un smartphone ou tout autre appareil connecté.

NO

LIMIT. Dans la communauté plus underground du « body hacking » (des individus de tous bords qui cherchent à modifier et améliorer leur corps par l’usage de technologies), on expérimente à tout-va. Certains ont déjà testé la possibilité d’introduire sous leur peau des LED et des batteries, créant ainsi une sorte d’éclairage dynamique intégré

© Getty - B. Lang/Getty - 32M - Ryan O’Shea - 2015 MIT Media Lab.

ACTU

au corps. À Pittsburgh (États-Unis), la société Grindhouse Wetware, spécialisée dans « l’augmentation de l’humain par la technologie », travaille, elle, sur Circadia, un implant qui permettrait de consulter messages, alertes et SMS par transparence au travers de la peau. Les possibilités sont infinies. L’artiste espagnole Moon Ribas peut ressentir physiquement les effets d’un tremblement de terre où qu’il se produise sur la planète : elle s’est greffée dans le bras un capteur de sa création qui communique avec un iPhone, et diffuse dans son corps des vibrations en fonction des données sismologiques reçues en temps réel… Une façon de se sentir > mieux connectée à la planète ? TOUT COMPRENDRE + | 59

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 59

22/08/2017 15:21


TECHNO

> Si ces démarches demeurent

embryonnaires et souvent expérimentales, elles démontrent une fois de plus que l’on peut ajouter des fonctions inédites au corps humain, à commencer par des aptitudes sensorielles nouvelles.

ULTRACONNEXION. À plus long terme, certains prédisent la fusion entre humains et machines… Au moins deux

entreprises créées récemment entendent concrétiser cette prophétie. Kernel, basée à Los Angeles et Boston et fondée par le millionnaire Bryan Johnson (qui y a injecté 100 millions de dollars), compte ainsi développer « des interfaces cérébrales avancées [autrement dit des puces connectées au cerveau] pour traiter des dysfonctionnements et des maladies neurologiques, éclairer les mécanismes

Amal Graafstra, fondateur de la société Dangerous Things, en pleine démonstration de déverrouillage d’une serrure « intelligente » grâce à la puce implantée dans sa main.

de l’intelligence et étendre les facultés cognitives humaines ». De son côté, Neuralink, à San Francisco, la troisième entreprise fondée par l’entrepreneur milliardaire Elon Musk après Tesla et SpaceX, veut elle aussi développer des interfaces « permettant de connecter humains et ordinateurs ». Réalisant ainsi l’alchimie parfaite entre intelligences humaine et artificielle ?

Que dit la loi ?

Notre corps nous appartient et il n’est en principe pas interdit d’effectuer des expérimentations sur soi-même. Toutefois, des actes ou comportements susceptibles d’entraîner des lésions irréversibles peuvent s’apparenter à un processus d’automutilation, qui pourrait légitimer l’intervention d’un médecin. Par ailleurs, les actes de chirurgie pratiqués sur autrui sans licence médicale sont interdits (l’exercice illégal de la médecine est puni en France de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende). Tatouages et piercings (et donc implants) sont dans une zone floue au plan juridique. En 2007, l’Académie nationale de médecine, constatant que « les piercings constituent de véritables agressions corporelles avec effraction cutanée ou muqueuse et insertion d’un corps étranger », estimait « indispensable que des conditions de sécurité identiques à celles d’un acte médicochirurgical y soient assurées ». Enfin, en vertu des lois bio-éthiques de 1994, un employeur ne peut pas forcer un salarié à se faire implanter une puce électronique. 60 | TOUT COMPRENDRE +

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 60

22/08/2017 15:21


Les implants magnétiques

Les puces RFID ou NFC

Les implants North Sense

De petits aimants (néodyme) enrobés d’isolant sont implantés sous la peau, le plus souvent au bout des doigts. En présence de champs électromagnétiques (par exemple à proximité de moteurs, câbles électriques, etc.), ils vibrent légèrement, permettant de « ressentir des ondes » invisibles et imperceptibles au commun des mortels. Les aficionados assurent développer ainsi un « sixième sens ».

Ces puces électroniques, en général implantées sous la peau (dans la main ou le bras), communiquent avec des lecteurs externes. Elles permettent d’être reconnu par un ordinateur ou un smartphone sans avoir à saisir de mot de passe, ou d’effectuer des paiements sans contact.

Commercialisées depuis 2016 par la société britannique Cyborg Nest, ces boussoles électroniques partiellement externes se fixent comme un piercing sur la poitrine. L’implant vibre lorsqu’on fait face au nord magnétique, donnant lui aussi une sorte de « sixième sens » et permettant de s’orienter en toutes circonstances. La solution pour ceux qui se plaignent d’un mauvais sens de l’orientation ?

TAILLE En général un peu plus petits qu’un grain de riz (1 mm x 3 mm). PRIX De 50 € à 100 € pièce (hors procédure d’implantation). PROCÉDURE Ils sont proposés dans certains salons de tatouage et modification corporelle. RISQUES Élevés : si l’isolant se brise et que les aimants entrent en contact avec la chair, ils peuvent provoquer des lésions sévères.

TAILLE Aussi gros (ou à peine plus) qu’un grain de riz (jusqu’à 2 mm x 12 mm). PRIX De 50 € à 100 € pièce (hors procédure d’implantation). PROCÉDURE Elles peuvent être implantées lors de salons spéciaux (des implant parties) ou de manière autonome. Quelques entreprises, comme Dangerous Things (États-Unis), proposent ainsi des kits d’implantation NFC (puce + seringue) prêts à l’emploi, pour environ 85 €. RISQUES Faibles : la procédure s’est démocratisée et, menée dans des conditions d’hygiène adéquates, s’avère en général sans danger.

TAILLE 6,5 cm2 PRIX Environ 365 € (hors procédure d’implantation). PROCÉDURE Ils peuvent être posés dans certains studios spécialisés dans la modification corporelle. RISQUES Faibles : la procédure s’apparente à un piercing et l’implant est recouvert de silicone, ce qui limite les risques d’irritation.

© Ryan O’Shea - OM-SUR/Fotolia - Elnur/A. Makushin/Shutterstock - Cyborgnest - Dangerous Things

Trois implants branchés

TOUT COMPRENDRE + | 61

56_61_Techno_PUCES_CCM_87.indd 61

22/08/2017 15:21


Arthur, l’aventure 4D, une attraction du Futuroscope.

Le cinéma 4D,

une immersion presque totale Pourquoi se contenter de regarder un film quand on peut le vivre pleinement ? Imaginez-vous chevauchant une coccinelle ultrarapide. Vous traversez des contrées semées d’embûches : des troncs d’arbre gigantesques, de sombres tunnels, sans parler des rencontres fortuites avec toutes sortes de bestioles plus ou moins dangereuses. Soudain, au détour d’un virage en tête d’épingle, vous basculez dans un terrier. Une odeur de terre humide remplit vos narines tandis qu’une sorte de bruine vous macule le visage. Alors que vous progressez dans l’obscurité, ballotté dans tous les sens, le vent s’engouffre dans vos cheveux, fouettant votre visage…

Une expérience sensorielle totale parfaitement synchronisée avec l’action du film, voilà ce qui vous attend dans le cinéma 4D, comme ci-dessus dans l’attraction Arthur, l’aventure 4D du Futuroscope.

SENSATIONS. Avec cette technologie, non seulement le film en 3D « précipite » les personnages sur les spectateurs, mais une « quatrième dimension » s’ajoute à l’expérience, grâce à la simulation d’effets physiques comme le mouvement (les sièges vibrent, basculent en avant…), le vent, la pluie ou même les odeurs. L’expérience se révèle beaucoup plus immersive qu’un simple film en 3D.

Si ces cinémas spéciaux existent dans les parcs à thème depuis les années 1980, la 4D commence à apparaître dans certaines salles de cinéma classiques (voir l’encadré « Actu »). De quoi donner envie de revoir certains blockbusters… Et la 5D, voire la 6D, que certains cinémas se vantent déjà de pouvoir offrir ? Ces nouvelles technologies devraient à terme proposer une immersion encore plus grande, avec, par exemple, des rotations à 360° sur le siège, ainsi qu’une qualité de son et d’image bien meilleure. Mais inutile de rêver, ce n’est pas de sitôt que chacun d’entre nous pourra en profiter et s’imaginer pleinement être la vedette du film… Patience !

62 | TOUT COMPRENDRE +

62_63_Techno_4D_CCM_87.indd 62

23/08/2017 15:55


ACTU

Découvrez la première salle de cinéma 4DX en France

En mars, le cinéma Pathé La Villette (Paris) a ouvert pour la première fois en France une salle de projection 4DX. Les premiers spectateurs ont ainsi pu plonger en plein cœur du film Kong : Skull Island – les amateurs de sensations fortes n’ont pas été déçus lors des nombreuses scènes d’action ! Depuis, plusieurs autres films ont été proposés en 4DX. Dans le monde, quelque 300 cinémas sont déjà équipés de cette technologie (en Asie, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis). Pour en profiter, mieux vaut réserver bien à l’avance, car la salle du Pathé La Villette n’est équipée que de 104 fauteuils.

Des machines à vent

De puissants ventilateurs peuvent aussi bien simuler des vents forts qu’une brise légère, augmentant ainsi la sensation de mouvement.

Des brumisateurs

De l’eau est pulvérisée depuis des buses ou des brumisateurs situés dans le dossier du siège devant vous ou au plafond.

Comment le cinéma 4D simule le réel

Une projection en 3D

Des odeurs

Divers parfums sont libérés par des diffuseurs installés dans la salle ou dans le dossier des sièges pour recréer les odeurs des environnements du film.

Une machine à brouillard

Une vapeur dense est émise dans la salle pour reproduire le brouillard ou de la fumée.

Des sièges dynamiques Un « chatouilleur » de jambes Un dispositif sous le siège déclenche des frôlements de jambes pour simuler le déplacement de créatures rôdant aux pieds du spectateur.

Une plateforme hydraulique incline le siège selon trois axes : haut/bas, droite/gauche et avant/arrière. Il peut également le secouer et le faire tanguer en synchronisation avec l’action à l’écran.

© Parc du Futuroscope/Arthur, l’aventure 4D - Dangubic - Illustration by The Art Agency/Barry Croucher

Grâce au port de lunettes spéciales, les personnages du film stéréoscopique semblent surgir de l’écran.

TOUT COMPRENDRE + | 63

62_63_Techno_4D_CCM_87.indd 63

23/08/2017 15:55


HISTO IR E

64 | TOUT COMPRENDRE +

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 64

22/08/2017 16:58


Les guerriers les plus redoutés de l’histoire L

’histoire regorge hélas de prétendants au titre du guerrier le plus féroce. Mais être physiquement très fort ou assoiffé de sang ne suffit pas pour être considéré comme un combattant légendaire. Le plus important, semble-t-il, est l’armement : en effet, il est difficile d’opposer un couteau à un fusil, à moins de manier la lame comme un expert et d’être doté de réflexes extraordinairement rapides. Les meilleurs combattants sont toujours bien équipés, qu’ils se préparent pour une bataille rangée ou une opération secrète. Une bonne tactique est tout aussi essentielle. Avec une stratégie bien planifiée et bien exécutée, des soldats peuvent mettre en déroute une force supérieure en nombre ou un ennemi physiquement plus fort. Prenons une

hypothétique bataille entre un samouraï et un ninja (tous deux des soldats japonais) : les tactiques sournoises du second lui donneraient facilement l’avantage sur le premier, lié à son code moral et obligé de se battre avec honneur. Enfin, un guerrier féroce doit bien sûr vouloir à tout prix la victoire, que ce soit pour protéger son pays ou gagner de l’argent en tant que mercenaire. Un guerrier habité par des valeurs (sa patrie ou sa religion, par exemple, comme lors des croisades, ces huit expéditions militaires organisées au Moyen Âge par l’Église chrétienne pour reprendre la Terre sainte aux musulmans) est bien plus dangereux qu’un soldat enrôlé de force… Des armes, une stratégie, un but. Tels sont les points communs des guerriers les plus redoutés de l’histoire. Pour le reste, comme vous allez le voir, chacun son style…

© Imagine Publishing Future Owns

Leur courage n’avait d’égal que leur cruauté… De 400 avant J.-C. à nos jours, de l’Empire ottoman aux mers du Nord, galerie de portraits de 10 combattants légendaires.

TOUT COMPRENDRE + | 65

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 65

22/08/2017 16:59


HISTOIRE

Pilum

Ce javelot lourd équipé d’une pointe en fer était destiné à percer l’armure ennemie.

CHINE

221 AV. J.-C. - 206 AV. J.-C.

le soldat Qin Durant la dynastie Qin (221 à 206 av. J.-C.), l’empereur chinois Qin Shi Huang opéra une série de changements radicaux qui unifièrent le pays et modernisèrent son armée. La première armée professionnelle de Chine était ainsi composée de redoutables soldats enrôlés, dirigés par des généraux expérimentés. Ces soldats possédaient certaines des armes les plus avancées de l’époque, telles des épées de fer et des arbalètes. Lourdement armée, l’infanterie (troupes à pied) était complétée par une cavalerie et des chariots en soutien. Ces cavaliers avaient un sérieux avantage sur leurs adversaires grâce à une nouvelle invention, l’étrier, cet anneau métallique qui soutient le pied du cavalier de chaque côté de la selle. Nourris par leur désir de conquête et leur loyauté envers l’empereur, les Qin se jetaient sans peur dans la bataille. En 1974, des paysans découvrirent à Xian, au centre de la Chine, un mausolée dans lequel sommeillaient quelque 8 000 soldats Qin en terre cuite avec plus de SES 600 chevaux, le tout ARMES sculpté grandeur nature. Cette armée était Arbalète, destinée à protéger, pour épée l’éternité, le tombeau de l’empereur Qin Shi Huang.

Rubans

Coiffe

La coiffe du soldat Qin indiquait son rang ainsi que son unité. Les tresses étaient emprisonnées dans une calotte en cuir pour ne pas gêner la vue dans la bataille.

Épée

La lame de l’épée du Qin, à l’origine en bronze, fut plus tard remplacée par du fer.

Leur nombre signalait le rang du soldat.

Armure

Une robe légère, un pantalon rembourré et une armure aux rivets de fer permettaient au guerrier de rester agile tout en étant protégé.

Casque

Appelé galea en latin, le casque romain protégeait également les côtés du visage.

Glaive

Il servait à frapper l’ennemi dans les mêlées serrées.

Cotte de mailles

Bien que les Romains soient souvent associés à l’armure lorica segmentata, le légionnaire portait également une cotte de mailles.

ITALIE

ENV. 400 AV. J.-C. - 476

le Légionnaire romain Les légions romaines furent la meilleure force de combat durant des siècles : constituées d’hommes disciplinés, tenaces et très bien entraînés, elles conquirent la plus grande partie de l’Europe ainsi que certaines régions d’Afrique et d’Asie mineure. Leur tactique était simple : jeter leur lance, le pilum, dans les masses ennemies. Soit elle empalait directement un soldat, soit elle se fichait dans le bouclier ennemi, le rendant alors inutilisable. Le légionnaire chargeait ensuite l’armée adverse avec une épée courte, le glaive. Pour se protéger, il portait une cotte de mailles, qui fut plus tard abandonnée au profit d’une cuirasse (lorica segmentata), une sorte d’armure composée de bandes de fer superposées, moins encombrante pour combattre. Outre leur férocité, les légionnaires étaient de fins stratèges. Des formations défensives comme la fameuse tortue – les soldats sont regroupés en carré et leurs boucliers forment une carapace –, ou des armes offensives de siège comme la baliste (une catapulte), faisaient souvent la différence sur le champ de bataille. Les légionnaires étaient par ailleurs bien préparés. Ils emportaient avec eux des scies, des cordeaux, des pioches, de la vaisselle et des rations, afin d’installer leur camp en territoire ennemi. Être un légionnaire était à l’époque respecté, mais dur, car si les victoires apportaient des récompenses et beaucoup de fierté, les sanctions pouvaient être terribles. Ainsi, en cas de fuite au combat ou d’indiscipline, un légionnaire courait le risque d’être condamné à mort et décapité…

Sandales

Épaisses et lourdes, elles étaient rembourrées avec de la laine ou de la fourrure par temps froid.

Bouclier

Rectangulaire, en bois, il pouvait être accolé aux autres boucliers dans une formation appelée « tortue romaine ».

SES ARMES

Pilum (lance), glaive, pugio (poignard)

66 | TOUT COMPRENDRE +

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 66

22/08/2017 17:00


SCANDINAVIE

VIIIE - XIE SIÈCLE

Casque

Cotte de mailles

le Viking L’Angleterre anglo-saxonne fut la première victime des raids perpétrés par des hommes venus du Nord. Des Vikings en provenance de Scandinavie débarquaient de leurs drakkars (bateaux à fond plat) pour piller les villages côtiers avant de retourner sur les flots à la recherche d’un nouvel endroit à dévaster. Les plus redoutables de ces combattants étaient nommés les Berserkers, ou « guerriers-fauves ». Ces derniers se jetaient furieusement dans la bataille en se frayant un passage à grands coups de hache et d’épée à double tranchant. Les drakkars des Vikings leur permettaient de naviguer sur les mers et les océans, mais aussi de remonter les fleuves pour fondre sur les villes implantées sur les rives. Attaquant par surprise, ils déroutaient l’ennemi sans lui laisser le temps de réunir ses forces armées. Grâce à cette tactique, les Vikings ont conquis une partie des îles britanniques et des côtes espagnoles et françaises, et jusqu’à certaines villes en Russie. En 839, l’empereur de la cité byzantine de Constantinople, Théophile, s’était même constitué sa propre garde personnelle composée de guerriers nordiques, nommés les Varègues. La garde varangienne perdura jusqu’à la fin du XIe siècle. Loyaux envers l’empereur, ils comptaient parmi les plus féroces mercenaires de la région.

Contrairement à ce qu’on pense, il n’avait pas de cornes, mais une visière qui protégeait le visage du guerrier.

Elle était portée dans la bataille par certains chefs de clan.

Hache

Si la hache était l’arme de prédilection de ces guerriers, ils maniaient aussi très bien l’épée et la lance.

Sous-tunique

Épée, hache, lance

Épaisse, elle était portée sous l’armure pour faire face au froid.

Bouclier

Rond, en bois et en fer, il était attaché sur les côtés du navire lors des voyages en mer.

© WIKI - Mary Evans

SES ARMES

TOUT COMPRENDRE + | 67

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 67

22/08/2017 17:00


HISTOIRE Bassinet Cotte de mailles

EUROPE

Le casque du Croisé recouvrait entièrement son visage.

Les premiers Croisés portaient une cotte de mailles ; plus tard, ils en changèrent pour une armure en plaques, plus durable et plus protectrice.

Épée

Les épées des Croisés n’étaient pas toujours pointues. Certaines étaient plus efficaces comme bâton que comme instrument tranchant.

Bouclier

En forme de larme, il était attaché sur le dos du Croisé durant les longs trajets.

1095 - 1272

le chevalier croisé Entre 1095 et 1272, huit croisades, des expéditions militaires menées au nom de la religion chrétienne, se succédèrent en Orient. Bénis par le pape, les soldats de ces armées se battaient pour prendre le contrôle de villes tenues par les musulmans, comme Jérusalem, qu’ils estimaient être le berceau de la foi chrétienne… et donc leur appartenir. Le pape Urbain II lança la première croisade, promettant à quiconque se battrait pour la cause de voir tous ses péchés pardonnés. Durant deux siècles, la Terre sainte changea fréquemment de mains, entre les Sarrasins (les peuples musulmans) et les Croisés. Ces derniers se reconnaissaient à leur cape fl anquée d’une croix rouge. Ils combattaient à l’épée, aussi bien à cheval qu’à pied. Malgré la quantité de sang versé des deux côtés, les deux forces s’affrontèrent pendant des centaines d’années, guidées par une croyance indéfectible en SES ARMES leur dieu respectif.

Épée

MEXIQUE

Protection

1325 - 1521

le guerrier aigle aztèque Avant l’arrivée des conquistadors espagnols au XVe siècle, l’Empire aztèque dominait de vastes régions de l’actuel Mexique. Les guerriers aigles formaient avec les guerriers jaguars une élite de la société aztèque, renommée pour ses prouesses militaires. Pour prouver sa valeur, un Aztèque devait s’illustrer sur le champ de bataille en capturant un certain nombre de soldats ennemis, qui étaient ensuite sacrifiés lors des rituels. C’est pourquoi les armes des guerriers aigles étaient conçues pour blesser, et non pour tuer. La société aztèque ne savait pas faire fondre le métal. Les pierres étaient donc les munitions des frondes, les plumes des pintades servaient à empenner les flèches (garnir leur talon de plumes pour les stabiliser), et les tuniques étaient trempées dans de l’eau salée pour être plus rigides. Les armes des guerriers aigles étaient particulières : l’atlatl, une lance au bout d’un propulseur, et le macuahuitl, une épée en bois aux tranchants incrustés d’obsidienne (un minéral volcanique).

Le guerrier portait une tunique de coton matelassée et un bouclier en cuir frangé de plumes appelé chimalli.

Coiffe

En plumes, elle ornait un casque en bois représentant une tête d’aigle le bec ouvert.

Autres armes

Macuahuitl

Les tranchants de la lame de cette épée en bois étaient incrustés de roche volcanique (obsidienne).

Outre le javelot, le guerrier aigle disposait d’une fronde et d’un arc avec des pointes de flèches en os ou en obsidienne.

SES ARMES

Macuahuitl (épée), atlatl (lance)

68 | TOUT COMPRENDRE +

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 68

22/08/2017 17:00


JAPON

Anonymat

Discrétion

XE - XVIIE SIÈCLE

Les ninjas dissimulaient si bien leur identité que nous en connaissons aujourd’hui très peu.

Le ninja s’infiltrait dans les châteaux et prenait les défenseurs par surprise. Il ne se battait que s’il était acculé, préférant le meurtre discret ou l’espionnage.

le Ninja Armes

Outre le maniement du sabre, il était expert en poisons, qu’il introduisait dans la nourriture ou dont il enduisait son poignard.

Tenue

Lors de ses missions nocturnes, le ninja était habillé en noir de la tête aux pieds ; le reste du temps, il se fondait dans la masse.

Arts martiaux

Le ninja pratiquait notamment le ju-jitsu.

Ce dangereux guerrier japonais fait partie des plus célèbres assassins de l’histoire. Dans la tradition, les ninjas étaient considérés comme des mercenaires qui louaient leurs services aux grands seigneurs pour des missions d’espionnage, d’infiltration ou pour perpétrer un assassinat. Le ninja était une arme à lui tout seul tant sa maîtrise des techniques de combat, apprises depuis l’enfance, était grande. Sa force, plus que son arsenal, résidait dans sa capacité à détourner les objets du quotidien. Ainsi son poignard, le kunai, servait avant tout à desceller les pierres. Les ninjas étaient à l’opposé des samouraïs : plutôt que de respecter comme eux un code moral, le Bushido, ils tuaient leurs ennemis dans l’ombre, un acte jugé immoral par le samouraï. En dehors de ses missions nocturnes, le ninja portait des vêtements civils et se fondait dans la masse en devenant paysan, marchand ou vagabond. Dans le combat, il pouvait utiliser les armes japonaises de l’époque mais il avait son propre équipement : grappin, explosif, sabre, étoiles de métal, shûko (griffes de métal utilisées pour escalader les murs), tessen (arme insoupçonnable en forme d’éventail garni de lames)… Le combat ninja n’était pas seulement une affaire d’hommes. Des récits de ninjas femmes, nommées les kunoïchi, relatent leur rôle dans des missions d’espionnage ou d’assassinat. Expertes en tromperie, séduction et techniques de combat, elles tuaient avec leurs épingles à cheveux, leurs ceintures ou leurs instruments de musique...

Toujours un as dans la main SES ARMES

Cet anneau à pointes, glissé autour d’un ou plusieurs doigts, servait en combat rapproché lors d’une prise du poignet.

Shuriken

Ces étoiles de métal pouvaient éliminer l’ennemi à distance. Elles étaient cachées dans les vêtements.

Fukiya

Cette sarbacane permettait de lancer des dards empoisonnés ou des messages aux alliés, ou de respirer sous l’eau.

© Thinkstock

Kakute

Sabre, étoile de métal, poison…

TOUT COMPRENDRE + | 69

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 69

22/08/2017 17:00


HISTOIRE TURQUIE

XIVE - XIXE SIÈCLE

Le Janissaire ottoman

Arc et flèches

Les flèches étaient tirées sur une courte portée. Certaines étaient renforcées par des tendons d’animaux.

SES ARMES

Hache, Durant des siècles, la puissante arquebuse, armée de l’Empire ottoman fut sabre conduite par les janissaires. La première force fut formée vers 1380. Des enfants chrétiens âgés de 6 à 14 ans étaient enlevés à leur famille et entraînés pour la guerre. Après leur incorporation dans l’armée, ils devenaient la propriété du sultan et lui servaient de gardes du corps. Les janissaires devaient observer des règles strictes. Ils étaient entraînés à un haut niveau pour être des guerriers disciplinés et habiles. Le commandant des janissaires avait plus de pouvoir que les commandants de l’armée ottomane. Ces guerriers se battaient avec des épées et des fusils, se déplaçant rapidement pour attaquer les forteresses, déjouer les manœuvres de la cavalerie ou tirer depuis leurs bateaux sur les navires ennemis. Sur le champ de bataille, ils étaient facilement reconnaissables à leur coiffe. Leur habileté en fit les meilleurs tireurs du monde. En temps de paix, ils servaient dans les cités ottomanes comme policiers. À leur apogée au début du XIXe siècle, ils étaient plus de 100 000, et l’Empire ottoman représentait l’une des meilleures forces de combat du monde.

Peintures de guerre

Le visage et le corps du guerrier sioux étaient recouverts de peintures de guerre. Des plumes d’oiseaux étaient accrochées aux cheveux.

Tomahawk

Bouclier

Avant que les fusils ne soient introduits par les colons, les haches servaient autant dans la mêlée que comme projectile.

Il était en peau ou en cuir d’animal.

Coiffe

Tunique

En feutre, légère et flexible, elle permettait au janissaire de se déplacer rapidement.

Culotte

La tunique se terminait en braies (pantalon flottant resserré en bas), qui ne gênaient pas le mouvement.

Elle inspirait la peur aux ennemis, qui reconnaissaient le janissaire de loin.

Hache

En combat rapproché, le janissaire balançait sa hache, fauchant quiconque barrait sa route.

AMÉRIQUE DU NORD

ENV. 1650 - 1890

Arc, lance, hache, fusil, bâton

Le Sioux

Arquebuse

Ayant débuté comme archers, les janissaires se sont rapidement modernisés avec des arquebuses, devenant les tireurs les plus précis du monde.

SES ARMES

Sabre

Avec sa lame recourbée, le sabre yatagan était l’arme emblématique du janissaire.

À l’inverse de la plupart des guerriers représentés dans ces pages, les Sioux se battaient rarement en grands groupes. Ils préféraient attaquer en petit nombre, se concentrant sur le vol de chevaux ou la vengeance d’un camarade tombé, plutôt que de chercher à occuper un territoire. Dans les sociétés de guerriers sioux, mourir n’était pas héroïque :

la preuve ultime de courage était de toucher un opposant avec un « bâton à coups ». Les ennemis tués étaient scalpés : on découpait la peau du crâne pour l’arracher avec la chevelure. Les Sioux pensaient que cela empêchait leurs victimes de revenir les hanter après leur mort. Les scalps étaient accrochés sur les tipis, les lances ou les boucliers.

70 | TOUT COMPRENDRE +

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 70

22/08/2017 17:00


Coiffe

AFRIQUE

Le Zoulou

Les régiments de Zoulous (ibutho) comptaient des centaines, voire des milliers de guerriers. Les jeunes hommes célibataires étaient la principale force de combat, et pour les garder longtemps dans leurs rangs, les chefs les empêchaient souvent de se marier avant l’âge de 35 ans. Car lorsqu’un Zoulou épousait une femme, il était autorisé à quitter l’ibutho – même s’il pouvait être réquisitionné en période de guerre. Les boucliers (isihlangu) n’étaient utilisés qu’en temps de guerre. Plus ils étaient clairs, plus le guerrier était expérimenté, ce qui permettait de différencier les unités sur le champ de bataille. Ils servaient avant tout à frapper l’ennemi pour le déséquilibrer avant de le transpercer avec l’assegai. L’armée zouloue n’était pas permanente – les guerres étaient généralement courtes – et ses guerriers retournaient à la maison entre deux conflits. Ils connaissaient leurs terres mieux que quiconque, ce qui leur a permis de vaincre des tribus rivales. En 1879, les Zoulous ont même infligé une défaite écrasante aux Britanniques à la bataille d’Isandlwana grâce à leur tactique dite « en corne de buffle » : autour d’un noyau central de guerriers fl anqué de « cornes », se tenaient deux unités de troupes légères. Quand l’ennemi se rapprocha des unités du centre, il se retrouva encerclé…

Chapeau

Les gurkhas portaient ce couvre-chef pendant la Première Guerre mondiale, pour des raisons traditionnelles.

Khukuri

Ce couteau incurvé en acier trempé était utilisé comme sabre ou poignard. Il servait également à couper les aliments et le bois.

Assegai

Cette courte lance, terminée d’une lame pointue et aiguisée, servait autant au combat qu’à la chasse.

Isihlangu

Le bouclier zoulou était en peau de vache. Lorsqu’il était frappé avec une lance, il faisait un bruit sourd intimidant.

Armes

Outre les lances, les guerriers zoulous disposaient de fusils, importés en Afrique par les colons ou récupérés sur les ennemis battus.

Endurance

Peau de vache

Sans armure lourde, les forces zouloues pouvaient couvrir plus de 30 km en une journée.

Utilisée pour fabriquer les boucliers, cette peau était rendue plus résistante en la séchant au soleil, en l’enfouissant sous le fumier et en la martelant avec des pierres.

SES ARMES

Assegai (lance), fusil

NÉPAL

DEPUIS 1815

Le Gurkha Originaires de l’Inde du Nord, les Gurkhas émigrèrent au XVIe siècle vers l’actuel Népal, dont ils envahirent la majorité du territoire au XVIIIe siècle. Ils pillèrent ensuite les trésors du monastère de Tashilhunpo, au Tibet. La réputation de la valeur guerrière des Gurkhas leur valut d’être enrôlés pour la première fois en 1815 par les Britanniques, contre qui ils avaient mené des attaques pour la conquête du territoire. Aujourd’hui encore, 3 500 Gurkhas servent dans l’armée britannique et presque 2 000 d’entre eux SES furent récompensés ARMES pour leur courage durant la Grande Khukuri Guerre (1914-1918). (sabre)

ACTU

Dans la peau d’un soldat Quel est le point commun entre un légionnaire et un soldat d’aujourd’hui ? Leur barda ! Car pour combattre, manger, se laver, se protéger des intempéries, etc., les soldats ont tous besoin de disposer d’un matériel indispensable à leur survie. Cette exposition propose, entre autres, de découvrir ces objets familiers, dont certains sont aujourd’hui utilisés par le grand public.

« Dans la peau d’un soldat : de la Rome antique à nos jours », du 11 octobre au 28 janvier 2018 au musée de l’Armée (Paris). Tarifs : 12 € / 8,50 €.

© Alamy - WIKI

1709 - XIXE SIÈCLE

Les régiments zoulous portaient des coiffes distinctives, de sorte que leurs chefs pouvaient orchestrer des combats à distance.

TOUT COMPRENDRE + | 71

64_71_Histoire_GUERRIERS_CCM_87.indd 71

22/08/2017 17:01


I L S O N T M A R Q U É L’ H I S T O I R E

Auguste Rodin Disparu il y a 100 ans, cet artiste de génie a  posé les fondements de la sculpture moderne, laissant derrière lui une  œuvre monumentale.

N

é à Paris en 1840, René François Auguste Rodin est dans son enfance un élève médiocre, qui préfère griffonner des dessins dans ses cahiers plutôt qu’écouter ses professeurs. Il découvre sa vocation à 15 ans, en poussant la porte d’un cours de sculpture. Le futur maître échoue pourtant trois fois de suite à l’épreuve de sculpture du concours d’entrée de l’École des beaux-arts alors qu’il est accepté à celle de dessin… Il trouve alors du travail dans plusieurs ateliers, dont celui de Carrier-Belleuse, artiste renommé du Second Empire, qui participa notamment au chantier de l’Opéra Garnier.

Ce n’est qu’à 37 ans que Rodin dévoile sa première grande œuvre, L’Âge d’airain. Plus que ses qualités artistiques, c’est le scandale lié à cette statue en bronze (l’autre nom de l’airain) qui lui apporte la renommée (lire ci-contre). Mais qu’à cela ne tienne. Dans les années qui suivent, Rodin va créer des dizaines de chefsd’œuvre, et devenir l’un des maîtres incontestés de la sculpture moderne. L’expressivité de ses créations (des corps en mouvement, comme capturés dans l’instant), mais aussi les techniques qu’il utilise (assemblage ou fragmentation d’œuvres, création de copies en diverses matières – plâtre, marbre, bronze… – et

multiples formats) rompent définitivement avec l’académisme rigide du XIXe siècle. Artiste éclectique, Rodin ne s’est pas « contenté » d’égaler les plus grands sculpteurs de l’histoire. Il s’est aussi affirmé comme graveur, photographe et dessinateur. Il a notamment réalisé, vers la fin de sa vie, de nombreux dessins érotiques restés longtemps méconnus, qui n’ont été publiés que récemment.

SCANDALES . Est-ce pour ne pas choquer qu’il ne les a pas présentés de son vivant ? L’homme était pourtant un habitué du scandale, qu’il affronta à plusieurs reprises. Ainsi, après L’Âge

les dates clés

1840

Naissance à Paris le 12 novembre, dans  une famille assez  modeste.

1860

Après des études médiocres et trois échecs au concours d’entrée de l’École des beaux-arts, Rodin réalise sa première sculpture, un buste de son père.

1873

Devenu artisan, Rodin travaille pour des sculpteurs renommés, dont Carrier-Belleuse et Van Rasbourgh.

1877

Il expose L’Âge d’airain, la sculpture « scandaleuse » qui le fait connaître.

1880

L’État lui commande une œuvre s’inspirant de la Divine comédie de Dante. Mais sa Porte de l’Enfer ne sera pas achevée de son vivant.

72 | TOUT COMPRENDRE +

72_73_Histoire_RODIN_CCM_87.indd 72

22/08/2017 17:06


ACTU des célébrations partout en france

À l’occasion des 100 ans de la  mort de Rodin, de nombreuses manifestations sont organisées. Parmi elles : les parcours Rodin au musée des beaux-arts de Lyon jusqu’en novembre ; la « rencontre » du sculpteur et du plasticien contemporain allemand Anselm Kiefer au musée Rodin à Paris jusqu’au 22  octobre…

4

Oeuvres majeures

1

Réalisée à Bruxelles, la première œuvre majeure de Rodin s’est d’abord fait connaître par le scandale qu’elle provoqua : le sculpteur fut accusé d’avoir moulé directement sur le modèle cette statue grandeur nature d’un jeune homme. Il faudra trois ans et le soutien d’amis proches de l’artiste pour que sa bonne foi soit reconnue et que l’État lui achète l’œuvre. Malgré le succès, le scandale restera un traumatisme profond pour Rodin.

Plus d’infos sur : www.rodin100.org

d’airain, c’est sa statue d’Honoré de Balzac, en 1898, qui émeut le public. Cette représentation insolite du grand écrivain, une sculpture imposante, drapée d’une sorte de peignoir, est qualifiée à l’époque de « menhir » ou de « sac à charbon », et est même refusée par son commanditaire, la Société des gens de lettres. Il faudra l’intervention d’amis de Rodin, tels le peintre Claude Monet ou le romancier Émile Zola, pour que l’œuvre soit reconnue à sa juste valeur. En privé aussi, Rodin connaît une vie tumultueuse, qui influence beaucoup son œuvre. Aux côtés de Rose Beuret, modèle et compagne officielle dès 1864 (mais qu’il n’épousera qu’en 1917, à la fin de leur vie), l’artiste multiplie les aventures. La plus connue étant la relation chaotique qu’il entretient durant une dizaine d’années avec la sculptrice Camille Claudel, son élève devenue sa collaboratrice et sa muse… En novembre 1917, âgé de 77 ans, le grand homme s’éteint à Meudon (Hauts-de-Seine). Il laisse derrière lui plus de 6 600 sculptures et 8 000 dessins, conservés dans le musée à son nom qui a ouvert ses portes dès 1919, dans le 7e arrondissement de Paris. Le centenaire de sa mort, le mois prochain, est l’occasion de découvrir, ou redécouvrir, ce patrimoine inégalé en matière de sculpture moderne. Bruno Ferret

1883

Camille Claudel, 19 ans, intègre son atelier. Elle deviendra sa collaboratrice, sa muse et sa maîtresse.

1887

L’Âge d’airain (1877)

2

Le Penseur (1880-1904)

L’œuvre emblématique de Rodin a connu une longue histoire. Dans sa première version, la statue s’appelait Le Poète, mesurait 70  cm et devait orner La Porte de  l’Enfer. Le Penseur fut exposé pour la première fois en 1888 avant d’être agrandi en 1904. C’est dans cette version monumentale, connue universellement, que la statue conféra à Rodin le statut de sculpteur de génie.

3

La Porte de l’Enfer (1880-1928)

En 1880, l’État français commande à Rodin un portail inspiré de la Divine comédie de Dante pour la porte d’entrée du futur Musée des arts décoratifs de Paris. Le sculpteur s’attelle aussitôt à la réalisation de cette œuvre… qu’il ne finira jamais. Au fil des années, il la laisse de côté, la reprend, la modifie, la recompose… Ses  sculptures individuelles les plus connues, dont Le  Penseur et Le Baiser, en sont extraites. Les moulages en bronze de cette œuvre monumentale de plus de 6  m de  hauteur ne seront effectués qu’après sa mort, en 1928.

4

Le Baiser (vers 1882-1898)

Conçu à l’origine pour faire partie de La Porte de l’Enfer, Le Baiser en est retiré en 1886, lorsque le sculpteur décide que ce couple en train de s’embrasser, symbolisant le bonheur et la sensualité, n’y a pas sa place. Rodin en fait alors une œuvre autonome, qui rencontre un tel succès que l’État français en commande une version de plus grandes dimensions en marbre. L’artiste ne la livrera que… dix ans plus tard ! Cette statue est emblématique du travail de Rodin : des formes achevées qui émergent d’un bloc pratiquement « vierge », à la manière du non finito de Michel-Ange (1475-1564).

Également dessinateur, Rodin illustre Les Fleurs du mal, le recueil de poèmes de Baudelaire.

1898

Il expose une version agrandie, en marbre, du Baiser, devenue l’une de ses sculptures les plus connues. Le succès est immense.

1900

L’artiste organise une grande rétrospective de son travail, en marge de l’Exposition universelle de Paris. Sa réputation est désormais mondiale.

1917

Malade, Rodin s’éteint le 17 novembre à Meudon, quelques mois après sa femme, Rose Beuret.

© Musée Rodin - H. Lewandowski/C. Baraja/P. Hisbacq/J. Manoukian/A. Rzepka/J. de Cafan

ACTU

TOUT COMPRENDRE + | 73

72_73_Histoire_RODIN_CCM_87.indd 73

22/08/2017 17:06


QUESTIONS/RÉPONSES

Un chat vit-il plus longtemps s’il est castré ? Question de Julien Bertet, Bordeaux

D’après les études, oui, les chats castrés vivent plus longtemps (jusqu’à deux fois plus pour certains). La castration n’a pourtant aucun bienfait sur la santé. Au contraire, cette opération chirurgicale qui consiste à retirer les testicules du mâle aurait plutôt une conséquence légèrement délétère, puisqu’elle s’accompagne généralement d’un embonpoint, voire de problèmes urinaires si l’animal y est prédisposé. En effet, le comportement du matou castré change : plus casanier, il dépense moins d’énergie, d’où la nécessité d’adapter son

alimentation pour éviter la prise de poids. Et pour cause, alors qu’un chat non opéré passe beaucoup de temps à l’extérieur, à la recherche d’une femelle en chaleur ou pour défendre son territoire, le chat castré a, lui, tendance à préférer le confort du canapé. Conséquence : il se bagarre rarement avec ses congénères et ne quitte son nid douillet que pour une petite balade. D’ailleurs, un chat castré ne fugue jamais plusieurs journées de suite. En clair, s’il vit plus longtemps que les autres chats, c’est surtout parce qu’il prend moins de risques.

Envoyez-nous vos questions à : 2 villa de Lourcine 75014 Paris ou par mail à : toutcomprendreplus@fleuruspresse.com 74 | TOUT COMPRENDRE +

74_75_QUESTIONS_CCM_87.indd 74

22/08/2017 17:09


Qu’appelle-t-on les pluies cévenoles ? Question de Sandra Pichon, Nantes Il s’agit d’orages violents, accompagnés de pluies torrentielles, qui s’abattent au début de l’automne sur le massif des Cévennes. Ces précipitations très intenses peuvent occasionner des crues éclairs, voire dans certains cas des glissements de terrain. L’explication est à la fois géologique et météorologique. Le long des contreforts du massif des Cévennes, une masse d’air chaud et humide remontant de la Méditerranée croise une masse d’air froid située en altitude. C’est ce conflit entre ces deux masses d’air qui génère ces pluies diluviennes, lesquelles arrosent copieusement chaque année les départements de l’Ardèche, du Gard, de l’Hérault et de la Lozère, voire de l’Aude. Avec des conséquences parfois catastrophiques. Ainsi, en septembre 2002, les précipitations ont atteint en deux jours 687  mm (soit 687  litres d’eau au mètre carré) dans le village d’Anduze (Gard), provoquant la mort d’une vingtaine de personnes et d’énormes dégâts matériels. Pour avoir une idée de l’ampleur du déluge : à Paris, il tombe en moyenne 630  mm de pluie… par an !

Qu’est-ce qui fait caler un moteur ? À l’exception des voitures équipées du système Stop&Start, qui coupe automatiquement le moteur à l’arrêt, promettant ainsi d’économiser le carburant, il faut savoir que même lorsqu’une voiture est à l’arrêt, à un feu par exemple, son moteur continue de tourner au ralenti, à raison de 600 à 1 000 fois par minute (tr/min). Ce n’est que lorsque le nombre de tours par minute descend en dessous de 600 que le moteur s’arrête : on dit alors que la voiture a calé. Ce contretemps se produit le plus souvent quand l’embrayage est engagé trop rapidement lors du démarrage. Cet  embrayage est en effet constitué de deux plaques métalliques qui

relient le moteur aux roues. Lorsqu’on pousse la pédale d’embrayage, on déconnecte ces plaques, et le moteur continue de tourner avec la voiture à  l’arrêt. Mais si on relâche la pédale d’embrayage et que les plaques se  connectent alors que le régime (en tours par minute) est trop bas, le  moteur n’a pas suffisamment d’énergie pour entraîner les roues. Résultat : il cale. Pour éviter cela, il faut remonter lentement la pédale d’embrayage tout en augmentant le régime avec  l’accélérateur. Une technique qui s’acquiert avec la pratique de la conduite, et qui permet de faire avancer la voiture en douceur.

© Fotolia

Question de Romain Borie, Versailles

TOUT COMPRENDRE + | 75

74_75_QUESTIONS_CCM_87.indd 75

22/08/2017 17:09


FRENCH TECH

WePulsit,

le pilotage de drones leur va comme un gant Contrôler un drone du bout des doigts, c’est désormais possible ! Focus sur une start-up française qui met la pratique à la portée de tous.

Par Cyril Fiévet

S

i les drones personnels gagnent en puissance et en agilité, les piloter demeure délicat. Les engins volants rudimentaires se contrôlent via une appli sur mobile (avec l’imprécision que cela suppose) tandis que les appareils plus sophistiqués nécessitent une console de pilotage d’usage pointu. La start-up française WePulsit entend changer la donne. La société, créée en 2016 et basée dans l’Essonne, développe Pulsit, un gant intelligent bardé de capteurs qui remplace la console de radiocommande, transmettant directement les mouvements de la main au drone. Le pilotage devient aisé et, surtout, très intuitif – selon ses créateurs, « le gant permet à n’importe qui de prendre le contrôle d’un drone en moins de dix minutes ». Il offre aussi une grande exactitude de

mouvements (précision de 1°). L’équipement est compatible avec 90 % des drones du marché, dont ceux des grandes marques, DJI et Parrot, mais aussi avec les drones de compétition ou d’usage professionnel.

RÉCOMPENSES. « Nous

sommes partis d’un simple gant en tissu embarquant quelques capteurs, raconte Axel Gallian, président et cofondateur de WePulsit, qui compte trois employés et deux stagiaires. Puis nous avons amélioré notre prototype au contact d’amateurs et de pilotes, pour nous adapter à leurs besoins. Nous avons travaillé pendant plus d’un an sur le développement du cœur de l’application mobile. » Au total, pas moins de huit itérations, pour « améliorer le design, la robustesse, la fiabilité et surtout l’ergonomie, cruciale pour le confort des pilotes ».

Lauréat du prix X-Grant (20 000 €), fondé par l’École polytechnique pour soutenir les start-up prometteuses accélérées au sein de l’incubateur X-Up, ainsi que du concours Jeune Entrepreneur de CentraleSupélec et du prix Challenge Yvelines CES Las Vegas (le plus grand salon consacré à la high-tech), Pulsit est un parfait exemple d’innovation « à la française ». « Notre seul concurrent connu est Shift, une entreprise coréenne qui propose une sorte de Wiimote pour contrôler des mini-drones Bluetooth avec le pouce, précise le jeune entrepreneur de 24 ans, qui a lancé sa start-up à sa sortie de l’école CentraleSupélec. L’architecture, qui allie produit hardware et interaction délocalisée dans le smartphone, ainsi que le très gros travail d’ergonomie et de design, fait

de Pulsit une innovation de rupture dans le milieu du drone. Cerise sur le gâteau, tout est fabriqué en France ! »

DÈS 8 ANS. Pour l’instant,

seule la location est proposée aux particuliers, qui peuvent devenir bêta-testeurs. « Nous ciblons d’abord les pros : formateurs ou écoles de pilotage grand public [dont Drone Indoor, à Paris, qui propose, dès 8 ans, d’apprendre à piloter un drone en espace fermé], explique Axel Gallian. Nous sommes aussi en test avec les forces d’intervention (police, pompiers, forces spéciales…). Et nous préparons une démarche auprès des pilotes professionnels français. » Pour les amateurs, « une production plus massive est prévue pour fin 2018, à un tarif autour de 300 € ».

Pour en savoir plus : http://wepulsit.com

76 | TOUT COMPRENDRE +

76_77_FrenchTech_CCM_87.indd 76

22/08/2017 17:11


Interview Benjamin Lavayssière, pilote de drones de course

Benjamin Lavayssière, 23 ans, est originaire du sud-ouest de la France. Il commence à s’intéresser aux drones dès 2012, et se lance dans la compétition internationale en mai 2016. Il remporte sa première course en juillet 2016 et devient le tout premier champion de France de la discipline le mois suivant. Cette année, il démarre les courses à l’étranger et enchaîne les succès, terminant deuxième lors d’une manche des championnats du monde à Lyon, et troisième lors d’une course à Madrid. Il totalise actuellement 12 victoires et 16 podiums sur 22 courses.

Benjamin Lavayssière : Je pilote des avions et des hélicoptères radiocommandés depuis l’âge de 10 ans. Je me suis également passionné pour les sports automobiles dès l’âge de 19 ans. Avec les courses de drones, j’ai trouvé la symphonie parfaite de ces deux activités.

TC + : Faut-il une formation technique pour piloter des drones ?

B.L. : Pour ma part, j’ai suivi des études dans les domaines de l’électronique et du numérique. Ce que j’ai appris m’a été très utile pour débuter dans l’univers du drone, qui demande certaines bases en électronique. Mais tout le monde est capable de comprendre facilement le fonctionnement d’une machine en s’y intéressant un minimum.

TC + : Quelles sont les qualités requises pour faire la différence en tant que pilote de drones professionnel ?

B.L. : Il faut être rigoureux dans les entraînements. Voler de longues heures, prendre les temps au tour, enregistrer les images et les revisionner au fil de la journée pour améliorer sans cesse les trajectoires et les performances. Les qualités de pilotage et les réflexes font environ 60 % du travail en course. Le reste repose sur la concentration et la force mentale avant et pendant une course, car on se laisse vite envahir par le stress lorsqu’il y a des enjeux. Il faut également bien connaître son drone. Savoir appliquer les réglages qui conviennent le mieux à son style de pilotage. Être minutieux dans le montage des machines est également capital, pour éviter des problèmes techniques en course, car les drones sont extrêmement sollicités [les appareils volent à plus de 100 km/h].

TC + : Peut-on vivre de cette activité ?

B.L. : Je ne me considère pas comme un pilote professionnel, je dirais plutôt que je suis semi-pro. Mes victoires ou podiums peuvent générer des revenus de la part de mes sponsors, et certaines courses sont dotées de récompenses importantes. Mais à côté de cette activité, je continue à travailler, dans l’audiovisuel – je ne quitte pas l’univers du drone car je pilote des machines qui portent des caméras pour la télévision, la pub ou le cinéma. Je n’envisage pas pour le moment de me consacrer entièrement

aux compétitions, mais je passe tout de même la moitié de mon temps aux entraînements, au montage des machines et aux courses. Il est sans doute possible d’en vivre puisque certaines personnes y parviennent bien. Mais comme pour tout sportif de haut niveau, l’avenir est toujours très incertain.

TC + : Quels conseils pourriez-vous donner à un débutant ?

B.L. : Le plus simple, c’est de se rapprocher des clubs spécialisés dans la course de drones. Mais ils sont encore rares. Il faut donc se tourner vers les clubs de modélisme [recensés sur le site officiel de la Fédération française d’aéromodélisme], qui abritent généralement une section drone. Beaucoup de passionnés n’hésiteront pas à donner les bons conseils pour débuter. On peut également démarrer seul. De nombreux forums spécialisés dans la course de drones, ainsi que des pages dédiées sur les réseaux sociaux, offrent de bons conseils et des tutoriels très complets pour débuter dans cette discipline – la communauté n’hésite pas à aider les débutants. C’est une discipline qui n’est pas forcément simple au départ. On a beaucoup de mal à prendre du plaisir au début. Mais une fois que la maîtrise est acquise, les sensations de vitesse et de précision que procurent les drones sont addictives. Propos recueillis par C.F.

© École polytechnique - WePulsit - D.R.

TC + : Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir pilote de drones de course ?

TOUT COMPRENDRE + | 77

76_77_FrenchTech_CCM_87.indd 77

22/08/2017 17:11


ACTUS

Par Cyril Fiévet

Avec le « Magic Bench » de Disney, il devient possible d’interagir avec des personnages virtuels sans casque !

Divertissement

La réalité augmentée prend une nouvelle dimension La réalité augmentée, c’est bien. Mais en faire l’expérience sans casque ou sans avoir à regarder le monde à travers l’écran d’un mobile, c’est mieux. Telle est la position de Disney Research (la branche recherche du géant américain), dont les équipes ont conçu une installation grandeur nature où se combinent parfaitement réel et virtuel. L’utilisateur s’assied sur un banc en bois d’aspect anodin (mais enrichi de capteurs et de vibreurs), et voit son image sur un grand écran placé en

face de lui. Des personnages virtuels apparaissent alors et interagissent avec lui, comme s’ils faisaient partie de la scène réelle : leur ombre se projette sur le banc et ils disparaissent en passant derrière l’utilisateur. En  outre, lorsqu’un personnage virtuel heurte le banc, il le fait vibrer, renforçant l’impression de sa présence dans la réalité. De quoi imaginer dans les parcs à thème du groupe des spectacles et attractions d’un genre nouveau, où  le virtuel s’invite et se mélange aux spectateurs.

78 | TOUT COMPRENDRE +

78_81_ActusScience_CCM_87.indd 78

22/08/2017 17:12


sciences & Techno

Santé

Un cœur artificiel presque aussi vrai que nature Il existe plusieurs modèles de cœur artificiel (notamment celui de la société française Carmat), qui sont tous des machines complexes intégrant différents composants (tubes, pompes, membranes, etc.). L’École polytechnique fédérale de  Zurich, en Suisse, étudie une piste radicalement nouvelle : son cœur synthétique souple, fabriqué par impression 3D à  partir de silicone, cherche à imiter au plus près l’anatomie et le fonctionnement d’un cœur humain. D’un poids et d’un volume comparables (390  g, 679  cm3), il abrite comme son  équivalent naturel une structure complexe (notamment

deux ventricules) et assure sa fonction via des flux d’air comprimé qui gonflent et dégonflent le silicone. Si le premier prototype a été testé en laboratoire avec succès, il faudra toutefois améliorer considérablement la résistance du matériau utilisé : pour l’instant, ce cœur artificiel cesse de fonctionner après 3 000 battements, ce  qui  correspondrait à 30 à 45  minutes d’utilisation normale. Malgré tout, les chercheurs sont confiants et estiment que la première démonstration de cette réplique de cœur humain facile à produire en série est extrêmement prometteuse.

Bientôt des téléphones portables sans souci de batterie Le matériau conçu à l’université Vanderbilt est si fin qu’il peut être incorporé aux tissus.

Reconnaissons-le, même si nos smartphones sont des bijoux de technologie, devoir les recharger constamment est fastidieux. Mais le principe même de rechargement d’un mobile pourrait un jour devenir désuet. À l’université Vanderbilt (ÉtatsUnis), une équipe de chercheurs développe un dispositif capable de transformer les mouvements du corps en électricité, sous la  forme d’un film de phosphore noir de quelques atomes d’épaisseur, qui génère du

courant quand il est pressé ou tordu. Si des procédés similaires ont été créés auparavant, celuici présente deux avantages : il est si fin et si souple qu’il peut être incorporé aux tissus, et il est capable de réagir à  des fréquences très basses, correspondant aux mouvements humains habituels. Le simple fait de marcher ou de bouger les bras pourrait donc un jour suffire pour recharger nos appareils mobiles, automatiquement et  sans y penser…

© Disney Research - ETH Zurich / Zurich Heart - John Russel / Vanderbilt University

Énergie

TOUT COMPRENDRE + | 79

78_81_ActusScience_CCM_87.indd 79

22/08/2017 17:12


ACTUS

Selon un modèle informatique, le joueur du Barça ne devrait gagner « que » 235 000 € par semaine… soit moins de la moitié de son salaire réel.

Mathématiques

Messi est trop payé (c’est un algorithme qui le dit) Les joueurs de foot touchent-ils trop d’argent ? La sagesse populaire a son opinion… la science aussi ! Dans une étude publiée fin juillet, des chercheurs de l’université technologique Lawrence (États-Unis) ont étudié en détail les salaires de 6 082 joueurs de football professionnels européens, qu’ils ont passés au crible du big data (de vastes volumes de données statistiques). Ils ont mis au point un modèle informatique

à partir de 55  paramètres susceptibles de qualifier les compétences et le talent d’un joueur : nombre de buts marqués, précision, vitesse, accélération en course, etc. Puis ils ont comparé les salaires des différents joueurs. Leurs conclusions confirment en partie ce que l’on savait : Messi, Ronaldo, Suarez, Neymar, de Gea et Özil méritent d’être les joueurs les mieux payés. Toutefois, le modèle mathématique établit que Messi l’est

trop, comparé à ses collègues – son salaire théorique devrait être 235 000 € par semaine, moins de la moitié de son salaire réel. En outre, l’étude fait apparaître des injustices : Bernardo Silva devrait recevoir 100 000  € de plus que ce qu’il touchait à Monaco, et plusieurs autres joueurs, comme Harry Kane, Granit Xhaka, Timo Horn ou Paco Alcacer, sont sous-payés – au moins du  point de vue du modèle théorique…

Réalité virtuelle

Le premier jeu piloté par la pensée Prenez un casque de réalité virtuelle, ajoutez-lui des capteurs mesurant votre activité cérébrale, et immergez-vous dans un environnement ludique en 3D, qui réagit à l’activité de vos neurones. Vous venez de découvrir Awakening, « le premier jeu en réalité virtuelle entièrement piloté par la pensée ». Il a été développé par la société américaine Neurable (Boston), avec le concours du studio espagnol Estudiofuture (Madrid). La démonstration, effectuée en août, préfigure peut-être un futur où l’on naviguera dans le virtuel de façon totalement intuitive. « Vous jouez par la pensée, expliquent les développeurs. Dans le jeu, vous saisissez des objets en y pensant, vous arrêtez des lasers en y pensant, vous transformez un robot en  animal en y pensant… C’est une expérience entièrement “sans les  mains”. » Destiné avant tout aux salles de jeux, le dispositif pourrait être commercialisé dès 2018.

80 | TOUT COMPRENDRE +

78_81_ActusScience_CCM_87.indd 80

22/08/2017 17:12


sciences & Techno

Un « costume de super-héros » pour soulager le dos Il arrive souvent qu’on se blesse en portant des charges trop lourdes. Des vêtements agissant comme des exosquelettes robotiques pourraient à l’avenir limiter le risque. L’université Vanderbilt (États-Unis) a ainsi mis au point une combinaison à base de nylon, Lycra et caoutchouc, bardée d’activateurs électroniques, qui enveloppe le torse, les reins et les jambes et peut se rigidifier à la demande. Lorsqu’il doit porter une lourde charge, l’utilisateur a juste à tapoter la combinaison (ou utiliser une appli Android) pour activer cette sorte d’armure, qui prend alors en charge une partie de l’effort, soulageant les muscles. Testé avec des poids de 10 et 25 kg portés dans différentes positions, cet exosquelette a réduit l’activité des muscles dorsaux de 15 à 45 %. L’étape suivante est d’ajouter des capteurs évaluant la tension musculaire du dos en permanence, et déclenchant automatiquement l’activation de ce que les chercheurs décrivent comme un « costume de  super-héros boostant les  performances ».

Cette combinaison se rigidifie à la demande, soulageant les muscles du dos de 15 à 45 % lorsqu’il faut porter des charges lourdes.

d’actus

NEURONES CONNECTÉS Un nouveau programme de recherche de l’armée américaine (Darpa) ambitionne de créer des implants cérébraux capables d’enregistrer l’activité d’un million de neurones. Les puces transmettront directement à un ordinateur les informations recueillies dans le cerveau, avec l’idée de pouvoir tout piloter par la pensée !

ÉTOILE ARTIFICIELLE Le satellite Mayak a été lancé avec succès le 14 juillet. Créé par des étudiants russes après un financement participatif, l’objet, un tétraèdre de 4  m2 pour chaque face recouvert de toile métallique, a pour unique mission de réfléchir la lumière : il devrait être le point le plus lumineux dans le ciel après le Soleil et la Lune.

RECORD DE VITESSE Bonne nouvelle pour les accros à la vidéo sur mobile : la société chinoise ZTE a démarré des tests pour la 5G, la future norme à très haut débit, et atteint le record de 19  gigabits par seconde, soit près de 20  fois la vitesse maximale de la 4G en mode stationnaire. Il faudra toutefois attendre 2020 pour un lancement commercial.

PLANÈTE PLASTIQUE Huit milliards de tonnes, soit l’équivalent de 822 000  tours Eiffel. C’est le poids total du plastique qui a été fabriqué depuis son invention dans les années 1950, selon une étude publiée en juillet par l’université de Californie. Alarmant, d’autant que plus de 6  milliards de tonnes sont devenues des déchets, dont seulement 9 % ont été recyclés.

© M. Gudrymowicz / ISI / Rex / Shutterstock / Sipa - Neurable - Joe Howell - Neural Engineering System Design (NESD)

Biomécanique

TOUT COMPRENDRE + | 81

78_81_ActusScience_CCM_87.indd 81

22/08/2017 17:12


A C T U S DU MOIS OBJETS

Par Bruno Ferret et Delphine Gaston-Sloan

POLAROID PLAY

LE STYLO QUI DESSINE EN 3D

Prix : env. 39 € (+ 39,90 € pour une recharge de 20 filaments) Où le trouver : www.polaroid3d.com

verdict Toute nouvelle technologie est appelée à se démocratiser. Ainsi, l’impression 3D commence à sortir des laboratoires de recherche, des hôpitaux et des usines de pointe. Et s’il est encore un peu tôt pour affirmer qu’elle est désormais à la portée de tous, le boom des stylos 3D (des objets qui permettent, comme leur nom l’indique, de dessiner en trois dimensions, avec du plastique à la place de l’encre) va peut-être changer la donne. Parmi les nombreux produits proposés sur le marché, le Polaroid Play se distingue notamment grâce à l’application à laquelle il est associé (disponible sur Android et iOS). L’objet, ludique, est susceptible de divertir les petits et les grands amateurs de création manuelle. Son utilisation est on ne peut plus simple : on insère dans le stylo un filament PLA (acide polylactique, la matière première répandue dans le domaine de l’impression 3D), de la couleur de son choix. La technologie du crayon fait que le filament en plastique fond à mesure qu’il s’écoule. On peut d’ailleurs régler la vitesse du débit. Les utilisateurs à l’imagination débridée et à l’adresse supérieure pourront exercer leur art à main levée et en roue libre. Mais d’autres auront besoin d’un appui. C’est là que l’application fait son entrée. Elle propose des canevas à suivre ou permet de transformer n’importe quel modèle personnel, comme une photo, en patron. Et pour ne pas faire dégouliner directement le plastique chauffé sur la tablette ou le smartphone affichant l’esquisse, le kit Polaroid Play prévoit une protection d’écran. Malin !

SMART BOY

LE BOÎTIER QUI TRANSFORME LE SMARTPHONE EN GAME BOY

Prix : environ 42 € Où le trouver : http://hyperkinlab.com/smartboy-mobile-device-for-game-boy-gameboy-color-hyperkin/

verdict Nostalgie, quand tu nous tiens ! Quel que soit son âge, tout amateur de jeux vidéo connaît forcément la Game Boy, cette console de poche qui a tant fait pour la célébrité des Pokémon, notamment. Mais la Game Boy, c’est du passé… Eh bien, pas tout à fait ! Le Smart Boy est un astucieux boîtier dans lequel il suffit d’insérer un smartphone sous Android (doté d’un écran entre 5,2 et 6 pouces) pour le transformer en Game Boy. Cet adaptateur reprend fidèlement les touches et le design de la console, et est évidemment compatible avec toutes les cartouches de jeu destinées aux géniales créations de Nintendo. Cerise sur le gâteau, l’affichage des jeux se fait dans une meilleure définition que sur les consoles d’origine. Une preuve de plus que faire du neuf avec du vieux ne manque pas d’intérêt !

82 | TOUT COMPRENDRE +

82_83_ObjetsDuMois_CCM_87.indd 82

22/08/2017 17:15


d’objets BEASTS OF BALANCE

verdict

Prix : environ 83 € Où le trouver : https://beastsofbalance.com

SPINBOX

LA PLATINE À MONTER SOI-MÊME

Prix : environ 109 € Où la trouver : https://subscribe.spinbox.cc/

Voici un étonnant jeu d’adresse et de stratégie. Seul ou à plusieurs, vous devez assembler des artefacts (les fameuses « beasts »), le perdant étant celui qui fait s’écrouler la construction. Mais le jeu va plus loin : chaque pièce étant connectée à une application iOS ou Android, l’insérer sur la construction a un impact sur l’univers numérique du jeu. Positionnez un dragon, il apparaît à l’écran. Amusant !

verdict Écouter des vinyles, cela signifie devoir utiliser une chaîne hifi : c’est coûteux, et il faut généralement brancher toutes sortes de câbles entre ampli, platine et enceintes. Avec cette Spinbox, créée par des designers taïwanais, vous pourrez disposer pour un prix très raisonnable d’une platine disque intégrant l’amplificateur et les haut-parleurs. Seule condition : la monter vous-même ! Pas de panique, c’est plutôt simple. L’équipe précise que le montage prend moins d’une demi-heure et se montre nettement moins casse-tête que celui d’un meuble en kit. Et le tournevis est fourni ! Un bon moyen d’écouter la musique qu’on aime tout en apprenant comment fonctionne une platine.

SKYLINE CHESS

verdict

Prix : à partir de 85 € Où le trouver : https://skyline-chess.co.uk/

Imaginés par deux designers anglais, les Skyline Chess sont deux jeux d’échecs dont les pièces s’inspirent des monuments et immeubles les plus représentatifs de Londres et New York. Le résultat est aussi original que joli. En prime, en achetant les deux modèles, on peut faire « s’affronter » les deux villes !

BOA / ANACONDA

LES CIRCUITS QUI SERPENTENT

Prix : de 100 € à 420 € environ Où les trouver : https://www.kickstarter.com/projects/meandermind/ kickstarter-gold-anaconda?ref=NewsJul1317

verdict Dans la fertile imagination d’un inventeur britannique expatrié à Berlin, les « circuits 24 » (des circuits pour voitures miniatures) sont devenus des serpents. Ils se présentent sous la forme d’un kit de 200 pièces en bois (ou plus) à monter soi-même afin de créer le tracé de son choix, d’une longueur pouvant aller jusqu’à 40 mètres. Une fois le circuit composé, il peut être suspendu. Ne reste alors qu’à poser dessus une balle de ping-pong (pour la version « boa ») ou une boule d’acier de la taille d’une boule de pétanque (pour la version « anaconda ») et laisser faire la gravitation. Seule contrainte : disposer de l’espace nécessaire à l’installation du circuit. Il va peut-être falloir pousser les murs !

ANIBITES

verdict

Prix : environ 12 € Où les trouver : www.xivestory.com

Clés, lunettes, brosse à dents… Tous ces petits objets quotidiens vont désormais pouvoir être suspendus aux AniBites, d’astucieux supports en forme de tête de loup, d’ours ou de léopard : la mâchoire se referme sur l’objet à ranger (300 g et 12 mm de largeur maximum). Livrés par paquets de trois (un de chaque forme), ces amusants « trophées de chasse » ne manquent pas de mordant ! TOUT COMPRENDRE + | 83

82_83_ObjetsDuMois_CCM_87.indd 83

22/08/2017 17:15


AGEND A

Sommaire

86 CINÉMA

Terminator 2 en 3D

Blade Runner 2049

90 BD / LIVRES

84 | TOUT COMPRENDRE +

84_85_Agenda_Sommaire3_CCM_87.indd 84

22/08/2017 17:17


88 JEUX VIDÉO

92 SORTIES /

EXPOS / SUR LE WEB

TOUT COMPRENDRE + | 85

84_85_Agenda_Sommaire3_CCM_87.indd 85

22/08/2017 17:17


AGENDA Cinéma

TERMINATOR 2

Il faut voir (ou revoir) ce film parce que… sur grand écran et en 3D, Terminator 2 (T2 pour les intimes) fait la démonstration d’une efficacité insurpassable malgré les 26 années écoulées depuis sa sortie. En 1991, T2 a été le tout premier film à déployer des effets spéciaux numériques (le cyborg T-1000 en métal liquide, par exemple), désormais utilisés dans tous les films à grand spectacle. Supervisés par le légendaire James Cameron ( Titanic, Avatar…), réalisateur et coscénariste du film, la conversion puis la restauration en images 4K de la pellicule originale 35 mm, ainsi que le passage à la 3D, ont demandé plus d’un an de travail à trois équipes spécialisées. Le résultat visuel et sonore est à la hauteur des standards techniques d’aujourd’hui. L’image est d’une netteté à toute épreuve, et les couleurs ont repris de l’éclat tout en respectant la colorimétrie originale. La 3D, employée discrètement, offre de la profondeur sans pour autant occasionner de gêne comme dans certains films plus récents. L’histoire – un adolescent apprivoise puis s’attache à un dangereux cyborg, organisme mi-robot mi-humain, tandis que sa mère que tout le monde croit folle annonce une imminente guerre nucléaire, et donc la fin du monde – reste passionnante et plus actuelle que jamais. Car derrière les Terminator se cache Skynet, une intelligence artificielle qui a pris le pouvoir sur toutes les machines… En 2017, Terminator 2 reste un grand film d’action humaniste et prophétique. De James Cameron, avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton… Au cinéma le 14 septembre, en DVD & Blu-ray le 3 octobre.

© STUDIOCANAL – Tous Droits Réservés

LE JUGEMENT DERNIER EN 3D

86 | TOUT COMPRENDRE +

86_87_Agenda_CINE_CCM_87.indd 86

22/08/2017 17:26


Par François Bliss de la Boissière

BLADE RUNNER 2049 Il faut voir ce film parce que… après Star Wars, il s’agit de la suite la plus attendue, mais aussi la plus redoutée, d’un film de SF. Culte depuis sa sortie en 1982, Blade Runner a marqué des générations de cinéphiles, cinéastes, artistes et amateurs de science-fiction. Produit et cautionné par le réalisateur du Blade Runner original, Ridley Scott, et réalisé par le talentueux Denis Villeneuve (Prisoners, Premier Contact…), 2049 reprend l’histoire des androïdes aspirants humains

(les « réplicants ») exactement trente ans après la fin du premier film. Harrison Ford retrouve son mystérieux rôle de chasseur d’androïdes face au nouveau venu Ryan Gosling (Drive, La La Land…), qui vient lui demander des comptes. L’ambition consiste ici à garder, tout en le réactualisant, le style visuel à la fois rétro et avantgardiste de l’original. Le scénario, lui, s’affranchit du roman culte de Philip K. Dick (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?). Réussite ou copie inutile de l’original, cela reste à voir, mais cette suite représente en tout cas un événement cinématographique et culturel incontournable.

De Denis Villeneuve, avec Harrison Ford, Ryan Gosling… Au cinéma le 4 octobre.

GAUGUIN, VOYAGE DE TAHITI dans la nature et dans les traits d’une jeune femme devenue sa compagne, Tehura. Dans le rôle-titre, Vincent Cassel (La Haine, La Belle et la Bête…), tout en barbe et en cheveux longs, est méconnaissable ! D’Édouard Deluc, avec Vincent Cassel, Tuheï Adams, Malik Zidi… Au cinéma le 20 septembre.

UNE SUITE QUI DÉRANGE

LE TEMPS DE L’ACTION

Il ne faut pas rater ce film parce que… ce documentaire porte un message d’alerte écologique de la plus haute importance. Soutenu par son narrateur Al Gore, ancien vice-président américain (de 1993 à 2001) devenu militant écologique international, il fait suite au percutant Une vérité qui dérange (2006). Images et chiffres à l’appui, il continue de dresser la triste liste des catastrophes dues au dérèglement climatique, et propose des moyens concrets pour agir. De Bonni Cohen et Jon Shenk, avec la voix d’Al Gore. Au cinéma le 27 septembre.

© 2016 Alcon Entertainment, LLC All Rights Reserved - StudioCanal - Paramount

Il faut s’intéresser à ce film parce que… la vie et l’œuvre de l’un des plus grands peintres français méritaient bien un long-métrage. Celui-ci raconte l’exil volontaire de Paul Gauguin en Polynésie, où l’artiste a vécu presque en sauvage les dernières années de sa vie, entre 1891 et 1903. Il y a retrouvé l’inspiration

TOUT COMPRENDRE + | 87

86_87_Agenda_CINE_CCM_87.indd 87

22/08/2017 17:26


AGENDA Jeux vidéo

WIPEOUT OMEGA COLLECTION verdict

Compilation de trois jeux sortis entre 2008 et 2012 ( WipEout HD, Fury et 2048), cette Omega Collection se contente d’une mise à jour technique digne de la puissance des consoles d’aujourd’hui, mais fait surtout passer un message. Oui, le très design WipEout est toujours un symbole high-tech vivant de la marque PlayStation, et ce depuis 1995. Un affichage graphique haut de gamme (en particulier sur PS4 Pro) et une fluidité sans faille redonnent toute leur gloire aux courses de vaisseaux sur coussin d’air filant à vive allure sur leurs fameux circuits toboggans. Les sensations de vitesse et parfois même de vertige façon montagnes russes n’ont jamais été aussi bien ressenties. La conduite optionnelle en vue subjective au ras du sol testera

d’ailleurs les limites sensorielles de chacun. Même si l’absence de circuits inédits est regrettable, les 26 tracés et les 46 vaisseaux qu’il faut déverrouiller petit à petit laissent de quoi s’occuper. Surtout que, en ligne ou contre soi-même, il y a toujours un chronomètre à battre. Malgré l’épate visuelle et les inédits de la tout aussi célèbre bande-son, qui est allée chercher ses 28 morceaux dans le meilleur de la musique techno (The Chemical Brothers, Andy C, Mason…), le jeu semble excessivement familier entre les mains des gamers vétérans. Cette réserve soulevée, les nouveaux joueurs sont potentiellement nombreux : 64 millions de PlayStation 4 ont déjà été vendues dans le monde !

• Support : PS4 • 1 à 2 joueurs, 8 en ligne • Amélioré sur PS4 Pro (4K, HDR) • Comprend un artbook en version numérique • Sony Interactive Entertainment • PEGI* : à partir de 7 ans • Prix : 40 € (35 € en téléchargement)

88 | TOUT COMPRENDRE +

88_89_Agenda_JeuxVideo_CCM_87.indd 88

22/08/2017 18:18


de jeux

EVER OASIS verdict

ARMS

verdict

Avec ces personnages colorés qui s’envoient des gnons de loin grâce à leurs bras extensibles, Nintendo explose en quelques coups rigolos l’héritage des jeux de « baston », de l’inépuisable Street Fighter au récent Tekken 7, et jusqu’à son propre jeu de boxe Punch-Out!! de… 1983. Arms n’est pas pour autant un jeu « rétro ». L’imagination, jamais prise en défaut, des équipes Nintendo bénéficie des aptitudes de la nouvelle console Switch pour gentiment détourner le genre. Le jeu se pratique du point de vue d’un des adversaires, poings et bras tendus devant soi dans l’écran. La disposition irrégulière des arènes aux décors mobiles et farfelus doit être exploitée afin de gagner son combat. Plusieurs modes de jeu, seul ou à plusieurs, tentent de combattre la monotonie des duels

sans vraiment convaincre. Des parties de volleyball ou de basket rudimentaires soulignent le peu de précision et de fiabilité des mouvements. Car la principale singularité du jeu consiste à frapper dans l’air avec les deux manettes Joy-Con amovibles de la console. Une technologie de reconnaissance des gestes dans l’espace et un gameplay essoufflant qui rappellent évidemment les succès de la Wii. Fun, mais vite épuisant… • Support : Nintendo Switch • 1 à 4 joueurs en ligne ou local • Compatible Manette Pro Switch • Nintendo • PEGI* : à partir de 12 ans • Prix : 60 €

Pour une fois, c’est une oasis en plein désert, et non un village, à laquelle on redonne vie dans cet adorable jeu de rôle et d’action made in Japan. Une héroïne au look kawaï cherche des fruits, fait pousser des « boutifleurs » (boutiques à fleurs), repousse les monstres à coups de sabre et le sable à l’aide d’un tourbillon magique. Bien entendu, elle loge dans un arbre et dort dans un hamac… Guidée par un génie de l’eau et un petit scarabée volant, l’équipe de héros embarque finalement pour des heures de quêtes et de miniquêtes à travers le monde de sable. • Support : Nintendo 3DS • 1 joueur • Textes en français • Démo gratuite disponible en téléchargement • Nintendo • PEGI* : à partir de 7 ans • Prix : 45 €

MONUMENT VALLEY II

verdict

Toutes les qualités artistiques de ce jeu d’observation sont de retour dans cette suite (voir CCM n° 48). Cette fois, deux petits personnages (une mère et sa fille) traversent ensemble les mini-labyrinthes architecturaux aux fausses perspectives inspirés de l’artiste néerlandais M. C. Escher. La réalisation visuelle et sonore continue de couper le souffle par sa beauté et son efficacité tactile. Tout se joue d’un effleurement du doigt sur l’écran pour déplacer des pans de mur, faire tourner des passerelles et atteindre la sortie. • Supports (téléchargement) : iPad, iPod touch, iPhone • 1 joueur • Son sur casque ou écouteurs seulement • Ustwo Games • À partir de 4 ans • Prix : 5,49 €

Par François Bliss de la Boissière

*PEGI, norme de classification des jeux par âge : www.pegi.info

88_89_Agenda_JeuxVideo_CCM_87.indd 89

TOUT COMPRENDRE + | 89

22/08/2017 18:18


AGENDA

Science-fiction

RÉSILIENCE

BD-Livres

TOME 1 : LES TERRES MORTES

D’AUGUSTIN LEBON, AVEC LOUISE JOOR ET HUGO POUPELIN

2068. Autant dire demain. L’Europe est devenue un vaste désert agricole. Les pâturages, les forêts et les villes ont été presque intégralement rasés et remplacés par d’immenses champs de céréales transgéniques. Les frontières ont été dissoutes et un gouvernement unique réside dans une capitale surpeuplée. Diosynta, un puissant lobby protégé par la FSI, la Force de sécurité intérieure, exploite désormais la plupart des terres. Rongée par la malnutrition et les maladies génétiques, la population a perdu tout contrôle sur son alimentation et ne survit plus que grâce à l’aide de Résilience, un réseau clandestin qui organise un trafic de semences et espère régénérer les sols à l’agonie. Adam et Agnès, un couple d’une vingtaine d’années, tentent de rejoindre ce maquis. Leur route sera, on le devine, pavée d’embûches. Fiction que tout cela ? Espérons-le. Pour l’heure, Augustin Lebon, un jeune artiste passé par l’Institut Saint-Luc de Bruxelles, secondé pour le scénario et le découpage par Louise Joor, et pour la mise en couleur par Hugo Poupelin, signe avec Résilience une surprenante anticipation écologique. Éd. Casterman, 64 pages, 15,50 €.

BD jeunesse

LES PROFS

TOME 19 : NOTE TO BE

D’ERROC ET SIMON LÉTURGIE Sa rédaction a beau prôner fièrement sur sa porte d’entrée « L’info vraie et les faits avant tout », Tohu Bahut , le journal du lycée Fanfaron, colporte en réalité les ragots les plus croustillants dans le seul but d’accroître son audience. S’il n’y avait que ces fake news (fausses nouvelles) à se mettre sous les yeux, la vie quotidienne des « Profs » serait finalement plutôt tranquille, mais il faut reconnaître qu’elle serait alors beaucoup moins drôle. Erroc, le scénariste de cette série tout public, en a pleinement conscience. L’imaginatif conteur multiplie donc dans ce nouvel opus les situations les plus farfelues.

Entre des élèves adeptes de la théorie du complot – sinon comment expliquer qu’il n’ait jamais réussi, depuis tant d’années, à avoir son bac ? s’interroge, sans rire, le cancre Boulard –, des enseignants plus ou moins blasés et une proviseure particulièrement hystérique, ce best-seller de la BD jeunesse parvient encore à surprendre, malgré sa vingtaine de titres au compteur. Aujourd’hui, il est animé graphiquement par Simon Léturgie – digne héritier de Pica, l’illustrateur d’origine. De quoi aborder l’année scolaire avec un large smile !

Éd. Bamboo, 48 pages, 10,60 €.

90 | TOUT COMPRENDRE +

90_91_Agenda_BD-livres_CCM_87.indd 90

22/08/2017 18:23


de Livres

Comics

WAYWARD

Livre documentaire

TOME 1 : UN NOUVEAU DÉPART TOME 2 : LES LIENS QUI UNISSENT

DE GAGARINE À THOMAS PESQUET. L’ENTENTE EST DANS L’ESPACE

DE JIM ZUB ET STEVE CUMMINGS

Rori Lane s’apprête à prendre un nouveau départ. Fruit d’un amour fugace entre un Irlandais et une Japonaise, l’adolescente se rend à Tokyo pour rejoindre sa mère. Sur place, la jeune fille découvre une civilisation différente, une ville tentaculaire. S’aventurant un soir dans l’une des artères isolées de la capitale, elle se fait attaquer par trois voyous qui se révéleront être des kappa , les méchantes tortues anthropomorphes de la mythologie nippone. Rori ne devra sa survie qu’à Ayane et ses chats. L’occasion pour l’Eurasienne de découvrir qu’elle possède, tout comme sa sauveuse, des superpouvoirs. Nikaido et Shirai, deux garçons dotés également de facultés exceptionnelles, les rejoindront. Leur objectif ? Combattre les yōkai, des créatures démoniaques qui s’apprêtent, en toute simplicité, à détruire le Japon. Sorte de Buffy contre les vampires au pays du soleil levant, Wayward puise son inspiration dans les comics, les mangas et les séries TV pour ados. De la baston, de l’émotion, mais aussi une sincère fascination pour le Japon. Jim Zub, le scénariste, s’en explique : « J’adore ce pays. Quand le dessinateur Steve Cummings, qui vit luimême là-bas, m’a proposé de lui écrire une histoire surnaturelle qui se passerait à Tokyo, j’ai sauté sur l’occasion. Pas question en revanche de construire un Tokyo de pacotille, avec des ninjas, etc., il fallait simplement représenter la ville telle qu’elle existe aujourd’hui ». Résultat, plus qu’un simple décor, la mégalopole devient ici un personnage à part entière. Bon voyage.

DE PIERRE-FRANÇOIS MOURIAUX ET ÉRIC BOTTLAENDER

Dans la seconde moitié du XXe siècle, la conquête spatiale a constitué un enjeu majeur de la guerre froide. États-Unis et URSS n’en venaient pas aux armes, mais mettaient beaucoup d’argent et d’acharnement dans leurs explorations. Qui réussirait à envoyer le premier homme en orbite ? Qui marcherait le premier sur la Lune ? Dès lors, l’angle annoncé dans le titre de ce récit attire l’attention. En remontant aux origines de l’aventure avec clarté et beaucoup de détails, les deux auteurs, journalistes à Air & Cosmos, démontrent qu’à présent la collaboration entre les pays – symbolisée par l’incroyable Station spatiale internationale – tire le secteur vers le haut. Louison Éditions, 176 pages, 17 €.

Roman fantastique

POURQUOI ?

LE COMBAT DES ANGES

D’ARTHUR TÉNOR

Un terrible attentat a lieu sur les Champs-Élysées. Des décombres se relève un jeune garçon nu et indemne, d’une beauté surnaturelle. Le psy de l’hôpital auquel on le confie est fasciné, il décide de l’accueillir chez lui et lui présente son fils lycéen, Valentin. Ce dernier se prend de sympathie pour cet être déroutant dont la langue semble être le grec ancien et les capacités intellectuelles, infinies. Il compte bien percer le mystère… Attention, danger ! On ne lâche pas ce roman à la fois fantastique – flirtant avec la mythologie – et bien ancré dans l’actualité. Bourré de références, il est écrit dans un style alerte et humoristique.

Éd. Glénat, 160 pages, 14,95 € par tome.

Éd. Scrineo, 480 pages, 17,90 €. Dark fantasy Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer. Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puisante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu.

Recommandé par :

« Un détournement épique et endiablé des codes de la high fantasy, porté par un héros... surprenant ! » Gillossen – Elbakin.net

Déconseillé aux Morts-Vivants de moins de 14 ans.

ISBN 978-2-37302-033-5

TO-04

1 Illustrations : so-bin

conquérir le monde.

OVERLORD, www.ofelbe.com

TOME 1 : LE ROI MORT-VIVANT

DE KUGANE MARUYAMA ET SO-BIN

Alors qu’un jeu de rôle en ligne – autrefois plébiscité, aujourd’hui laissé à l’abandon par les joueurs – est sur le point de fermer, l’un de ses éminents participants reste connecté pour vivre les derniers instants. L’heure fatidique de minuit a sonné, pourtant il constate que le monde virtuel est toujours là, et qu’il est même devenu réel ! Lui s’y trouve coincé et forcé d’y mener un combat véritable. Les joueurs en ligne acharnés apprécieront de plonger dans un nouvel univers foisonnant et précisément décrit sur un support autre que l’écran. Les néophytes trouveront là une première initiation. Illustrations : so-bin

Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles. Pour survivre, une seule solution s’impose à lui :

Kugane Maruyama

Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas deconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu.

Le Roi Mort-Vivant

Le Roi Mort-Vivant

Le Roi Mort-Vivant

1 Le Roi Mort-Vivant

Éd. Ofelbe, 528 pages, 21,90 €.

Par Delphine Gaston-Sloan Par Patrick Gaumer

90_91_Agenda_BD-livres_CCM_87.indd 91

TOUT COMPRENDRE + | 91

22/08/2017 18:24


A G E N D A sorties

V

isitez, manipulez, expérimentez, échangez… bref : apprenez ! Du 7 au 15 octobre, la 26e édition de la Fête de la science met de nouveau les acteurs de la culture scientifique à l’honneur. Cent cinquante Villages des sciences, 6 000 animations, sur près de 2 500 lieux différents : partout en France, chercheurs, enseignants et autres experts

partageront (gratuitement) leurs connaissances avec le grand public. L’occasion de pénétrer dans des laboratoires spécialement ouverts pour l’occasion… Nous avons sélectionné quelques événements – parmi tant d’autres – qui ont spécialement attiré notre attention. Le reste est à découvrir sur : www.fetedelascience.fr

AMIENS

Rendez-vous avec les utopistes de demain ! À l’heure où divers modèles économiques alternatifs voient le jour, basés sur le partage, l’écologie et le « retour à la terre », l’association UtoPic’ propose une soirée découverte de ces solutions qui suscitent un engouement croissant. Elle sera organisée autour d’un plateau de jeu sur le thème du tour de France à vélo effectué par des membres d’UtoPic’ pour rencontrer des acteurs de ces propositions originales. De quoi se familiariser avec ces initiatives, cruciales dans l’économie de demain, et en comprendre les enjeux. Où : La Machinerie, 1 bis rue de la Vallée, Amiens Quand : le 11 octobre, de 18h30 à 21h

RENNES

Et si vous voyiez votre environnement autrement ? Les nouvelles technologies du son et de l’image vous transportent dans des mondes parallèles. Au Laboratoire de Merlin, vous pourrez tester différentes « surprises numériques » – casques de réalité virtuelle, films en 360°, son binaural (ondes sonores de fréquences différentes envoyées de façon séparée dans chaque oreille), immersion sur tablettes en réalité augmentée… – et même rencontrer le robot local, Uby ! Où : Espace des sciences, Les Champs Libres, 10 cours des Alliés, Rennes Quand : du 11 au 14 octobre

ALBI

Quand l’École des mines ouvre ses laboratoires au grand public, on fonce ! Toute la semaine, les ingénieurs et chercheurs de l’établissement feront découvrir aux collégiens et lycéens de la région leurs recherches dans des domaines aussi variés que les poudres cosmétiques, les matériaux pour les engins spatiaux ou les énergies renouvelables. Un monde de possibilités ! Où : École des mines d’Albi-Carmaux, campus Jarlard, Albi Quand : du 9 au 13 octobre

TOURS

Une quarantaine de stands n’attendent que votre venue pendant tout un week-end au Village des sciences. Des plus sérieuses aux plus ludiques (dégustation d’insectes, ateliers cartographiques, jeux mathématiques…), les nombreuses animations proposées assouviront votre curiosité par la variété de sujets abordés. À noter que le cerveau sera à l’honneur : vous pourrez tester votre mémoire et participer à des expériences ! Où : Hôtel de Ville, place Jean Jaurès, Tours Quand : les 14 et 15 octobre

92 | TOUT COMPRENDRE +

92_93_Agenda_Evenement_CCM_87.indd 92

22/08/2017 18:25


Sur le web

PARIS

Venez à la rencontre des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle, qui partageront leurs découvertes et leur passion pour leur métier. Des ateliers, des démonstrations, des visites commentées, des films… L’entrée est gratuite et le plaisir d’apprendre aussi ! La conférence « En quête des origines de la vie » réjouira tous ceux qui se passionnent pour le mystère de la vie.

Où : Muséum national d’histoire naturelle, 57 rue Cuvier, Paris Quand : les 14 et 15 octobre (conférence le 15 à 17h30)

AIX-EN-PROVENCE

À la rédaction de Tout Comprendre +, nous sommes comme vous : nous nous passionnons pour les découvertes spatiales et ne manquons jamais de consacrer plusieurs pages à l’exploration de l’Univers. Mais comment font les astrophysiciens pour détecter des exoplanètes (planètes situées en dehors du Système solaire) ? Principalement grâce à la lumière ! Découvrez comment, lors de ces journées consacrées à la composition et aux propriétés des rayons lumineux, et à leurs applications en astrophysique. Ces ateliers pratiques viennent en complément de l’exposition « Mission Espace – À la recherche d’une nouvelle Terre » dont vous êtes le héros car vous devrez prendre les commandes de la mission ! Où : Parc Saint-Mitre, avenue Jean Monnet, Aix-en-Provence Quand : les 7 et 8 octobre (exposition jusqu’au 15 octobre)

GRENOBLE

Vingt-huit activités, et autant d’occasions de dépasser les clichés sur les sciences. Dans ce « Village aux 28 nuances de sciences », vous pourrez découvrir les drones développés au laboratoire Gipsa-Lab, vous confronter aux idées reçues sur le changement climatique en montagne (les marmottes auront-elles moins froid en hiver ?), participer à des ateliers sur le langage oral et écrit, ou encore comprendre, grâce à une expérience d’allumage de LED, comment les ingénieurs en informatique vérifient que leurs algorithmes sont corrects – une opération cruciale ! Où : Bâtiment IMAG, 700 avenue Centrale, Saint Martin d’Hères Quand : du 12 au 14 octobre

Par Michelle Foucart-Orsel

92_93_Agenda_Evenement_CCM_87.indd 93

L’HISTOIRE AUTREMENT

Que l’histoire vous passionne… ou vous ennuie profondément, la chaîne YouTube « C’est une autre histoire » est pour vous ! En quatre minutes comme en vingt, la youtubeuse (et doctorante) Manon Bril fait son cours sur l’histoire, notamment sur l’Antiquité, simplement, sur un ton fun et décalé. En plus de nous amuser, elle nous cultive. Que demander de plus ?

ELLE BOUQUINE POUR NOUS

Libraire et « booktubeuse », Margaud Liseuse dévore 6 à 8 livres par mois. Sur sa chaîne, cette amoureuse de littérature transmet sa passion de la lecture aux autres. Elle conseille, critique, chronique les salons du livre, propose des « top 10 », et ce, quel que soit le style : roman ado, classique ou contemporain, thriller, livre de vampires… Tout y passe ! Avec Margaud Liseuse, on ne pourra plus dire qu’on ne sait pas quoi lire…

TRIO À SUIVRE

Ils sont trois lycéens parisiens : Guillaume, Hugo, Matthias. Musiciens, ils grattent, pincent et frappent ensemble depuis cinq ans, sous le nom de scène Tadashisan. Et voici qu’ils sortent, en indépendant, leur premier morceau, « Paris to Tokyo ». Un avant-goût de l’album à venir, riche de 14  sons. Leur style ? La musique électro, même si ce morceau – réalisé en collaboration avec Alph & Orus – sonne un peu plus rap. Plus qu’une succession de boîtes à rythmes, de samples et d’instruments numériques, Tadashisan invite au voyage en enrichissant sa musique d’influences japonaises. Pour les écouter, c’est ici : http://itunes.apple.com/ album/id1267460971?ls=1&app=itunes TOUT COMPRENDRE + | 93

22/08/2017 18:25


A G E N D A Expo

LA CHARENTE, TERRE DE DINOSAURES

e seul site paléontologique actuellement en activité en France se situe à Angeac (Charente). Célèbre depuis la découverte, en 2010, d’un fémur de sauropode (famille de dinosaures géants herbivores, comprenant les plus grands animaux ayant vécu sur Terre) long de 2,20 m, il accueille chaque

été une quarantaine de chercheurs. En pleine « trêve hivernale » (le site a fermé ses portes fin juillet et rouvrira l’été prochain pour de nouvelles fouilles), une exposition, « Les géants du vignoble », invite le visiteur à découvrir les merveilles qui sont excavées chaque année dans cette carrière, où plus de 7 000 os

TC+ : Comment tombe-t-on sur un gisement aussi exceptionnel ? Ronan Allain : Un peu par chance… Il y a des carrières de gravier et de sable tout le long de la Charente et une entreprise locale a trouvé des os en creusant. Il s’agissait a priori d’os de dinosaures, mais ils se trouvaient dans du gravier vieux de 100 000 ans, ce qui était étrange car les dinosaures avaient déjà disparu à cette époque. [Leur extinction date d’il y a 65 millions d’années.] On en a conclu que les os avaient été « remontés » par les mouvements de la Charente et des forages ont été effectués. On a alors découvert une couche d’argile dans laquelle se trouvaient de nombreux fossiles. TC+ : Dont le fameux fémur de 2,20 m de long… R.A. : Oui, c’est l’un des plus gros au monde, qui laisse supposer que l’animal mesurait plus de 30 m ! On a d’ailleurs trouvé un autre morceau de fémur – pas entier cette fois – qui appartenait à un os de 2,50 m de long. Une autre découverte importante sur le site, ce sont les ossements d’un troupeau d’une quarantaine d’ornithomimosaures, des sortes de dinosaures-autruches à plumes hauts de 3 m, morts simultanément. Les conditions de cette disparition collective sont à l’étude au Muséum mais ce qui est intéressant, c’est de voir qu’à cette époque les comportements sociaux chez les animaux existaient déjà [ils évoluaient en groupe].

datant du début du Crétacé (il y a 140 millions d’années) ont déjà été mis au jour. Pour en savoir plus sur ce site exceptionnel, nous avons interrogé Ronan Allain, spécialiste des dinosaures au Muséum national d’histoire naturelle et l’un des chercheurs qui participent aux fouilles à Angeac.

TC+ : Que se passe-t-il lorsque les fouilles s’arrêtent pour la saison hivernale ? R.A. : Les os sont rapatriés au Muséum où chercheurs et scientifiques vont travailler à les nettoyer, les classer, les préparer, faire des moulages, reconstituer les squelettes… Pour un mois de fouilles, il y a un an de travail derrière ! Propos recueillis par M.F.-O.

© Lilian Cazes, MNHN - MNHN - Julie Musseaux

L

Exposition « Les géants du vignoble », au musée d’Angoulême jusqu’au 31 décembre. Tarifs : 5 € / 3 €.

94 | TOUT COMPRENDRE +

94_Agenda_EXPO_CCM_87.indd 94

22/08/2017 18:26


OFFRE SPÉCIALE D’ABONNEMENT

À PARTIR DE

51€

LE MAGAZINE QUI REND INTELLIGENT !

Dès 13 ans Chaque mois, Tout comprendre + explique simplement des sujets pointus, grâce à des infographies, des interviews de scientifiques et de spécialistes et des photos.

✁ FORMULE PREMIUM

FORMULE DÉCOUVERTE Comment ça marche 12 nos 1 an devient :

Comment ça marche 12 nos + Tous le savoir 4 nos 1 ans devient :

Tout comprendre + 12 nos 1 an

51 €

3

-13 %

Tout comprendre + 12 nos + Tout comprendre Max 4 nos 1 an

78 €

58,80 €*

-21 %

SOLUTIONS POUR VOUS ABONNER EN TOUTE SIMPLICITÉ AVEC VOTRE CODE PROMO

SUR INTERNET fleuruspresse.com

98,40 €*

XOC17

À RETOURNER ACCOMPAGNÉ DE VOTRE RÈGLEMENT : FLEURUS PRESSE - TSA 37505 - 59782 LILLE CEDEX 9

Nom : Prénom : Adresse :

PAR TÉLÉPHONE 03 20 12 11 10 Du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Code postal :

Ville : E-mail : Téléphone. : E-mail indispensable pour la gestion de votre abonnement sur www.fleuruspresse.com

Pour mieux connaître l’abonné(e) :     fille   garçon Date de naissance

OU PAR COURRIER

/

/

JE SIGNE ET J’ENVOIE MA COMMANDE

Chèque bancaire ou postal à l’ordre de Fleurus Presse

DATE ET SIGNATURE OBLIGATOIRES

Carte bancaire n° Expire fin

* Tarif de référence : prix de vente au numéro. Vous pouvez souscrire un abonnement à nos trimestriels seuls : Tout le savoir (4 nos) : 33 €. Offre d’abonnement valable en France métropolitaine jusqu’au 31/12/2017. Pour l’étranger, nous consulter. FLEURUS PRESSE RCS B 338 412 463. Les informations recueillies dans ce bulletin sont nécessaires au traitement de votre commande et sont destinées à nos services internes.Leur utilisation à des fins de promotions de produits analogues peut faire l’objet d’une opposition en cochant la case ci contre . Vous disposez à tout moment d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suspension des données vous concernant (loi « informatique et libertés » du 06/01/1978). Photos non contractuelles.


QUIZZ

Avez-vous bien lu le magazine ? pour le savoir, répondez à ces 20 questions.

NATURE 8. Qu’est-ce qu’une antilope girafe ?

A. Le croisement d’une antilope et d’une girafe B. Une antilope qui vit sur le dos d’une girafe C. Une antilope au très long cou

SCIENCES

1. Qu’est-ce qu’une anamorphose ?

5. Qu’est-ce que la moelle osseuse ?

2. D’où viennent les illusions d’optique ?

6. Que sont les oméga 3 ?

A. La déformation volontaire d’une image B. Une maladie des yeux qui réduit le champ visuel C. Une plante qui change de couleur

A. D’une défaillance du nerf optique B. D’une mauvaise interprétation du cerveau C. Elles ne s’expliquent pas, c’est de la magie

A. La partie du système nerveux central logée dans la colonne vertébrale B. Le cartilage des articulations C. Le tissu situé au milieu des os qui fabrique les cellules sanguines A. Des Pokemon B. Des vitamines contenues dans les agrumes C. Des acides gras essentiels pour l’organisme humain

3. Où se croisent les nerfs optiques ?

9. Comment a été surnommée la chauve-souris découverte en 2009 en Papouasie-NouvelleGuinée ?

4. À quoi servent les cônes situés dans la rétine ?

10. De quelle excroissance est affublée la fourmi zombie ?

A. Au niveau du chiasma optique B. Dans le cortex visuel C. Ils ne se croisent jamais

A. Batman B. Yoda C. Chewbacca

A. À filtrer la lumière B. À faire la mise au point sur les objets C. À différencier les couleurs et les détails

A. D’un champignon parasite mortel B. D’une tumeur qui sort de son corps C. D’un système de radioguidage

11. Quel poisson peut avaler jusqu’à quatre fois son volume ? 7. Quels aliments gras sont accusés de fabriquer du mauvais cholestérol ?

A. Le requin blanc B. Le grand avaleur C. Moby Dick

>

© D.R. - Jacopin / Science Photo Library - Thinkstock - Minden Pictures / Alamy Stock Photo

DOSSIER

A. L’huile de palme, le beurre, le fromage… qui contiennent des acides gras saturés B. Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau…) C. Le saindoux de mammouth

96 | TOUT COMPRENDRE +

96_QUIZZ_1_CCM_87.indd 96

22/08/2017 18:27


PYRAMIDE DE CHAUSSURES

Handicap International / Visuel :

 / Impression par Two Print à St Étienne

VENEZ PARTICIPER ET SIGNER LA PÉTITION

#STOPBOMBING

*STOP AUX BOMBARDEMENTS DES CIVILS

23 SEPTEMBRE 2017 Partout en France

Stop_Bombing-AP_210x271.indd 1

10h — 19h

16/08/2017 20:33


QUIZZ

> ESPACE 12. Quelle mission spatiale a pour but d’observer les confins du Système solaire ? A. Gravity B. New Horizons C. Vers l’Infini et au-delà

13. Comment se nomme la plus grosse lune de Pluton ?

16. En quoi consiste le cinéma 4D ?

A. À procurer, grâce à différentes technologies, l’impression d’une immersion totale dans un film B. À faire distribuer du pop-corn par des robots pendant la projection C. C’est simplement une catégorie de films de science-fiction

A. La pleine Lune B. Encelade C. Charon

19. Qu’est-ce que la « tortue » des légionnaires romains ?

A. Une tortue porte-bonheur qu’ils emportaient avec eux au combat B. Une formation défensive en carré, les boucliers en carapace C. Une charge vers l’ennemi menée trèèès lentement

20. Comment s’appelait le casque que portaient les Croisés ? A. La cuvette B. Le bassinet C. La casquette

14. En quoi a été reclassifiée Pluton en 2006 ? A. En étoile naine B. En planète naine C. En petite dernière

TECHNO 15. Qu’est-ce qu’une puce RFID ?

A. Un insecte des Tropiques B. Un composant électronique de radio-identification C. Une boussole d’avion

HISTOIRE 17. En quelle matière étaient faits les boucliers des guerriers zoulous ? A. En peau de limace B. En métal sculpté C. En peau de vache

18. Quel est le code moral que suivaient les samouraïs ?

DOSSIER 1/A 2/B 3/A 4/C

SOLUTIONS

SCIENCES 5/C 6/C 7/A

NATURE 8/C 9/B 10/A 11/B

ESPACE 12/B 13/C 14/B

TECHNO 15/B 16/A

HISTOIRE 17/C 18/A 19/B 20/B

© NASA - Getty Images - Dangubic - Future Owns

A. Le Bushido B. Le Yamaha C. Le Tao

98 | TOUT COMPRENDRE +

98_QUIZZ_2_CCM_87.indd 98

22/08/2017 18:29


N I A H C O R P

En vente dès le 18 octobre

NUMÉRO

N E I D I T O U Q U D S E R È T S Y M S T I T E P S E C DÉCRYPTÉS PAR LA SCIENCE Pourquoi la tartine tombe toujours du mauvais côté, pourquoi les glaçons collent aux doigts, pourquoi on ne s’entend pas ronfler… Et aussi ■ SCIENCE EXPRESS : LA LUMIÈRE

■ ESPACE : LES SECRETS DE SATURNE

■ HISTOIRE : L’INVENTION DU MÉTRO

■ NATURE : LE CONTINENT DE PLASTIQUE

■ TECHNO : LA CRYOGÉNIE

■ ACTUS : LA PARIS GAMES WEEK

99_CCM_87.indd 99

22/08/2017 18:31


R E M P L AC

E

Espace Objectif Pluton

HISTOIRE les Guerriers les plus redoutés

NATURE Portraits

d’animaux à drôle de gueule

Techno

Demain, tous cyborgs ?

S N O I S U L L I E U Q I T P O ’ D

N°87 - Octobre 2017

Profile for Fleurus Presse

Tout Comprendre + N°87  

Tout Comprendre + N°87