Page 1

Immobile

texte de Othats Margaux dessin de Oury Fleur


Immobile


Au dÊbut, il y a une colline au loin. L’herbe semble rouge, piquante. Une Colline et rien autour.


L’homme est là. Il est allongé dans l’herbe, immobile. Il attend.


Ca se passe chaque matin, toujours à la même heure, il se lève sans penser à son corps, sans avoir conscience de tout ce corps qu’il traine...


Il se lève et monte la colline, puis s’allonge.


Avant il ne savait pas que le mouvement leur faisait peur


il marchait jusqu’à l’arbre puis revenait, puis l’arbre à nouveau et plus rien.


Un jour il avait cru les voir, il était resté là, debout, en cachant sa respiration entre les plis de a gorge. Le temps arrêté.


Elle était là, ses grands yeux noirs, liquides. Elles était là et elle avait disparue.

Depuis c’était un grand silence. Chaque journée, allongé là à attendre, avec des impatiences au bout de doigts. Petit à petit s’habituer. Les premiers temps, il regardait le ciel, la lumière tourner, mais maintenant c’était les yeux fermés.


Un jour, le sol avait vibré, il l’avait senti sous ses reins, imperceptiblement. C’était elle, à nouveau. Par l’interstice de ses yeux il l’avait deviné, il voyait son dos, brulant et lumineux. Nouvelle vibration, tout à coup être seul, attendre.


Peu à peu, elle devenait moins farouche, peut être par habitude ou par curiosité. Peu à peu ses visites se rapprochaient jusqu’à devenir quotidiennes. Elle apprivoisait les distances, jouait avec les limites.


Un autre jour, un peu comme aujourd’hui, il avait senti son souffle sur son poignet. Respiration animale. Garder les yeux fermés, toujours.

Elle était revenue plus près encore, elle n’était plus seule, tout un clan.


Il s’imaginait une foule compacte, grouillante mais sans bruit, une marée rouge avec l’herbe autour et la lumière.


Ne plus ouvrir les yeux, sentir et écouter mais ne plus voir. Maintenant il avait peur que ses paupières ne dissipent tout.

Et à nouveau le corps lourd, la solitude.


Immobile  

premier livre

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you