Page 1

L’Actualité Echiquier Excelsior du fonds

Troisième trimestre 2012 Echiquier Excelsior w Un fonds "value" de microcapitalisations européennes (< 300 M€) w Un fonds destiné plus particulièrement aux investisseurs sous mandat de Financière de l’Echiquier w Un fonds de partage : une partie des frais de gestion est versée à la Fondation Financière de l’Echiquier

n

Actif

Montant de l’actif : 27,6M€ Nombre de parts : 1 783 Liquidités : 3,9% Valeur liquidative au 28/09/2012 : 15 448,8€ Niveau de risque : 5 sur une echelle de 1 à 7

n

Performances annuelles en % Date

31/12/04 30/12/05 29/12/06 31/12/07 31/12/08 31/12/09 31/12/10 30/12/11 28/09/12

Echiquier Excelsior

FTSE Global * Small Cap Europe

+ 6,8 + 22,7 + 18,9 + 5,9 - 46,2 + 38,2 + 30,6 - 14,2 + 12,5

+ 11,1 + 32,6 + 31,6 - 7,3 - 52,4 + 47,3 + 27,8 - 19,1 + 16,5

* Hors éléments de revenus Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Variation depuis la date de création : + 54,5%

n Principales positions du portefeuille Valeurs

Poids en %

FRIGOGLASS FLEURY MICHON SMT SCHARF GEVELOT LAVENDON

4,5 4,3 4,2 4,2 4,1

n

L

e troisième trimestre 2012 restera marqué par les actions nombreuses et importantes des banquiers centraux à travers le monde pour redonner du souffle à la croissance mondiale. La mesure la plus spectaculaire restant l’annonce de Mario Draghi qui donne la possibilité à la BCE de racheter directement sur le marché secondaire des dettes souveraines. Cette mesure, préannoncée fin juillet 2012, a fait office de ballon d’oxygène pour les marchés financiers cet été, les investisseurs retrouvant de l’appétit pour le risque. Dans ce contexte, la performance d’Echiquier Excelsior est de 5,5% au troisième trimestre 2012.

Notons la performance spectaculaire de DINAMIA (+104,3%). DINAMIA est un fonds de " private equity " espagnol investissant exclusivement dans des entreprises non cotées. Ce véhicule d’investissement est géré par la société de gestion N+1, leader en Espagne du capital investissement. Le titre présentait au 30 juin une décote sur son actif net comptable supérieure à 50%. La revalorisation du titre est le résultat de la cession d’un actif, une participation de 37,3% dans la société ZIV. Cette opération a reflété la sous-valorisation en bourse de DINAMIA. Le produit de cession, de 40,7M€, représente un gain de 3,5x par rapport à l’investissement initial, et est une valorisation 6x supérieure à celle calculée au titre de l’actif net comptable de la société. En prime, une partie du fruit de cette belle opération a été rendue aux actionnaires par le versement d’un dividende exceptionnel de 1€. Nous conservons DINAMIA, convaincus qu’à l’image de l’opération ZIV, le portefeuille recèle encore beaucoup de valeur. Egalement en haut de l’affiche, la SSII OSIATIS qui a performé de +14% dans la période. OSIATIS est une société française spécialisée dans les infrastructures IT (infogérance, maintenance, intégration de systèmes). Début juillet, le groupe a annoncé le rachat de son concurrent ESR. Cette acquisition complète l’offre d’OSIATIS notamment en infrastructure

Numéro 31 réseaux et télécoms, jusque-là un point faible de la société. L’opportunité réside aussi dans le redressement de la rentabilité d’ESR, très faible. OSIATIS a un vrai savoir-faire en la matière. En 2005, le groupe avait doublé de taille en rachetant FOCAL. Cette intégration a été un succès, le résultat d’exploitation ayant plus que triplé entre 2005 et 2011. OSIATIS reste faiblement valorisée à moins de 7x les résultats 2012. Au rang des déceptions, notons la mauvaise performance du CI (Certificat d’Investissement) de ROBERTET (-9%). ROBERTET est un des dix premiers acteurs mondiaux des arômes et parfums. La performance boursière du CI est à mettre sur le compte de sa faible liquidité et n’est aucunement une remise en cause de la performance opérationnelle du groupe. ROBERTET continue à développer sa stratégie de croissance axée sur la niche des arômes naturels, qui prend des parts de marché aux arômes chimiques. Aussi, le potentiel d’amélioration de la rentabilité du groupe reste important. L’intégration de la société acquise, CHARABOT, a forcé ROBERTET à repenser son outil industriel et donc à gagner en efficacité. Des effets qui seront visibles dans les chiffres dans les années à venir. Enfin, dans un secteur en consolidation, ROBERTET reste une cible de choix avec une valeur stratégique importante même si la famille Maubert, actionnaire majoritaire, reste très impliquée dans la société. Le CI conserve une décote de 34% par rapport à l’action ROBERTET elle-même faiblement valorisé à 10x les résultats 2012. La réduction de la prime de risque provoquée par les décisions de la Banque Centrale Européenne est très favorable pour les valeurs moyennes en général. Cela doit se traduire par un retour des investisseurs et des liquidités et permettre aux valeurs moyennes de surperformer les grandes valeurs. Nous continuons d’allouer vos capitaux à des sociétés solides financièrement, qui créent de la valeur sur le long terme et qui sont sousvalorisées.

FINANCIERE DE L’ECHIQUIER - SOCIETE DE GESTION DE PORTEFEUILLE AGREEE PAR L’A.M.F. N° GP 91004 53, avenue d’Iéna - 75116 Paris - Tél. : 01 47 23 90 90 - Fax : 01 47 23 91 91 - E-mail : contact@fin-echiquier.fr Site : www.fin-echiquier.fr www.fondation-echiquier.fr

www.planete-echiquier.fr


L’Actualité Echiquier Excelsior du fonds

au 28 septembre 2012

Les nouvelles de la Fondation Financière de l’Echiquier sous l’égide de la Fondation de France

financée par le partage des frais de gestion du FCP Echiquier Excelsior

www.fondation-echiquier.fr

"Donnons à chacun la chance de réussir" w Démarrage : 2005 w Dons aux structures de l’économie sociale et solidaire en France w 4 axes de soutien : n Insertion par l’emploi n Education et formation n La Maison Echiquier, un programme d’éducation créé par la Fondation n

Coups de cœur de l’équipe Financière de l’Echiquier

Le CEPIJE : insertion socio-professionnelle des jeunes en difficulté dans les quartiers sensibles « Permettre aux jeunes en difficulté de redevenir maîtres de leur vie en mettant en œuvre leurs propres projets » : telle est la devise du Centre Paroissial d’Initiatives Jeunes (CEPIJE), une association du 14e arrondissement de Paris qui attire les adolescents et jeunes adultes du quartier grâce à des activités "sexy" comme la vidéo ou l’enregistrement de chansons. A l’origine de cette pédagogie innovante, il y a un homme, Olivier Le Duc, qui dans les années 70, crée bénévolement un centre d’accueil pour les "blousons noirs qui ne font que casser" et découvre alors que ces "voyous" n’attendent qu’une chose : qu’on leur fasse confiance. L’originalité du CEPIJE repose ainsi sur la prise d’initiatives et de responsabilités : une recette qui pousse les jeunes à prendre leur avenir en mains à travers un parcours en cinq étapes :

Olivier Le Duc (au centre) et les jeunes du CEPIJE

CEPIJE 93 rue Pernety - 75 014 Paris

Contact : Olivier Le Duc 01 40 44 50 05 cepije@yahoo.fr Le soutien de la Fondation à hauteur de 9 800€ a permis l’achat d’un banc de montage vidéo et de caméscopes.

- Le jeune est accueilli : chaque année 250 jeunes de 12 à 25 ans, essentiellement des garçons (pour la moitié en grande difficulté familiale, en décrochage scolaire, en Travail d’Intérêt Général), sont accueillis par l’association, sans condition ni préalable. Rien n’est exigé d’eux : ils viennent au CEPIJE pour se poser, regarder un film, retrouver d’autres jeunes. - Il participe à une activité : après une phase d’écoute active par les animateurs sur l’ensemble de ses difficultés, le jeune est invité à se mettre en mouvement à

travers différentes activités : musique, vidéo, montage son lui sont proposés dans une optique de production. - Il formule un projet : le jeune évoque alors un projet qui lui tient à cœur, par exemple l’organisation d’un concert. Le CEPIJE lui offre les moyens nécessaires. La réussite du projet met le jeune en face de ses responsabilités et l’aide à sortir de deux impasses sclérosantes : « Je suis nul, je n’arrive à rien », « Si je n’ai pas réussi, c’est comme d’habitude la faute des autres ». - Il est responsable des autres : les "autres", le CEPIJE propose de s’en occuper et invite les jeunes à prendre une responsabilité au sein de l’association : accueil des nouveaux venus, maîtrise du logiciel son, gestion du studio d’enregistrement… - Il s’insère dans la société : la dernière étape permet de régulariser, pour certains, les problèmes administratifs, de logement, de justice et de rechercher un emploi ou une formation. A l’issue de l’année scolaire 2011-2012, 15 jeunes ont trouvé du travail, 4 ont été embauchés en alternance et 5 suivent une formation d’animateurs. Le programme du CEPIJE a fait des émules : deux autres antennes ont été créées à Boulogne-Billancourt (2009) et à Suresnes (2011). Quatre autres antennes devraient voir le jour prochainement à Bondy, Colombes, Paris 17ème et Villeurbanne. Bénédicte Gueugnier

Pour assurer l’envoi du présent document, certaines informations nominatives vous concernant font l’objet d’un traitement automatisé. Conformément aux dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification que vous pouvez exercer auprès de notre société. Si vous ne souhaitez plus recevoir le présent document vous pouvez nous le faire savoir en nous écrivant.

Lettre Echiquier Excelsior  

3e trimestre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you