Issuu on Google+

Mardi 4 dĂŠcembre 2012


Quelques repères sur Financière de l‘Echiquier Une des premières sociétés de gestion indépendantes

Répartition des encours par type d’investisseur

5

Milliards d’euros d’encours sous gestion

15% 43%

100%

Indépendante

100%

Des FCP notés selon des critères extrafinanciers

83

Collaborateurs dont 20 gérants et analystes

42%

Grands comptes et institutionnels Distributeurs

Répartition des encours par pays

29%

France

71%

Données au 31/12/2012. Source : base de données FdE

Clients privés

Etranger

2


Ce que nous avons fait en 2012

Gestion

Comités d’investissement et pilotage des portefeuilles Mise en place des « bureaux nomades » ISR : nous y croyons ! Repenser le « Value »

Plus de services pour les allocataires

Asseoir la marque ensemble : la publicité Proximité : reportings et événements Deux nouveautés : vidéoconférences et Echiquier Club

Une présence institutionnelle renforcée

Une communication dédiée : reportings et internet Une offre de produits spécifique

3


2012 : performance des fonds Performances 2012

FTSE Global Small Cap CAC All Tradable (SBF250) CAC 40 STOXX Europe 600

+26,5%

Agressor

+24,2%

Echiquier Major

+23,1% +22,9% +16,4% +16,3%

MSCI AC World (Eur)

+14,4% +13,6%

+13,2% +13,0%

Echiquier Global ARTY Echiquier Quatuor

+11,4%

CAC Small 90

+9,1%

+4,5% Indice composite

Echiquier Oblig

+15,2%

+13,5% Iboxx Corporate € 3-5 ans

Echiquier Agenor

(75% Eonia / 25% STOXX 600)

+3,8%

Eonia capitalisé

+0,2%

Echiquier Junior

Echiquier Patrimoine

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance des indicateurs de référence ne tient pas compte des éléments de revenus hormis pour l’Eonia capitalisé et l’Iboxx Corporate € 3-5 ans. Le fonds Echiquier Quatuor a été absorbé au 31/12/2012 par le fonds AR2I pour devenir Echiquier Value.

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

4


2012 : performance des fonds Performance et volatilité sur 3 ans Performance 40%

Echiquier Major Agressor

30%

FTSE Global SmallCap Echiquier Agenor

Iboxx Corporate € 3-5 ans Echiquier Junior

20% Echiquier Oblig

Arty STOXX Europe 600

10%

Echiquier Patrimoine 75% Eonia - 25% Stoxx 600

0%

Volatilité

EONIA Capitalisé CAC Small

-10%

CAC All Tradable

Echiquier Quatuor

-20% 0%

5%

10%

15%

20%

25%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance des indicateurs de référence ne tient pas compte des éléments de revenus hormis pour l’Eonia capitalisé et l’Iboxx Corporate € 3-5 ans. Le fonds Echiquier Quatuor a été absorbé au 31/12/2012 par le fonds AR2I pour devenir Echiquier Value.

Données au 31/12/2012. Source : Morningstar

5


Agenda

À LA RECHERCHE DU RENDEMENT

REVUE DES GRANDS MARCHÉS

EUROPE : LE RETOUR EN GRÂCE

GESTION OBLIGATAIRE & DIVERSIFIÉE

ACTIONS EUROPÉENNES : LE RETOUR

ALLER CHERCHER LES MEILLEURS LÀ OÙ ILS SONT

6


À LA RECHERCHE DU RENDEMENT

7


Le « sans risque » n’est pas une option Une équation à résoudre

Croissance à 0

Taux à 0

Prévisions du FMI pour 2013 :

Le sans risque coûte :

+0,9%

-0,7%

10 ans allemand : +1,32%

+0,4%

-1,3%

Inflation Zone € : -2,20% -0,88%

Une performance négative avant imposition et prélèvements sociaux !

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, FMI

8


Le « sans risque » n’est pas une option Baromètre des rendements Emprunts d’Etat

Rendement

10 ans français

Entreprises High Yield

+7,70%

Faurecia 6,5 ans

+5,80%

Fiat 3,8 ans

10 ans allemand

+2,00% +1,60% +1,32%

2 ans français 2 ans allemand

+0,61% +0,07% -0,02%

Données au 31/12/2012. Source : Bloomberg

Entreprises Investment Grade

Danone 7,9 ans Volkswagen 6,1 ans

Roche 3,2 ans

9


REVUE DES GRANDS MARCHÉS

10


2012 : moins de volatilité, plus de performance Amplitude des variations en 2012 : plus haut, plus bas et performance de l’année Actions Actions françaises allemandes Variation (DAX) Actions (CAC 40) STOXX 2012 (%) japonaises Europe (NIKKEI) 600

S&P 500

Actions Or brésiliennes (once) Actions (BOVESPA) Dow Jones italiennes Industrial (FTSEMIB)

Obligation d’Etat allemande 10 ans

Cuivre

Actions espagnoles Actions (IBEX) chinoises Pétrole (Shanghai (Crude WTI) Composite)

20/12

+30,1% 30% +29,1%

28/12

+22,9%

20%

13/03

+22,9% 27/12

20/12

+16,3% +15,2% +16,6% +15,2%

10%

+20,5%

14/09

05/10

+13,5%

+11,4%

+14,4% +13,4% +7,8%

09/02

04/10

19/03

+7,4%

+7,3%

+15,1%

+13,7%

02/03

24/02

+11,9%

+11,1%

01/06 09/02

+6,6% +6,3%

+5,3%

+4,2%

+3,2%

+3,9%

30 déc. 2011 04/06

04/06

-1,9% -10%

04/06 01/06

-6,6%

-1,0%

-4,4%

05/06

-7,5%

16/05

19/03

-2,1%

-2,0%

-4,7%

08/06

-7,1%

-4,0% 03/12

-10,9% -20%

24/07 28/06

-18,1%

-21,4% -30%

+X%

-Y%

Variation 2012

24/07

-30,5% Données au 31/12/2012. Source : Bloomberg

11


Les Etats-Unis Retour sur le "Fiscal Cliff" Impact sur la croissance 2013 Impact Mesures

(en milliards de dollars par année fiscale)

Taxes sur le revenu, AMT indéxée sur l'inflation…

225

Fin de la baisse temporaire des cotisations sociales

85

Autres dispositions affectant les recettes (amortissement accéléré d'investissement…)

65

Contribution des dépenses de santé sur les hauts revenus

18

Ajustement budgétaire équivalent à 1 point de PIB

Entre 0,5 et 1,5 point de croissance en moins Ajustement budgétaire 25% 20%

Coupes de dépenses automatiques

54

Indemnisation chômage d'urgence

34

15%

réalisé 2010-2013 ajustement supplémentaire dû au vieillissement restant à réaliser de 2013 à 2020

10% 5% Honoraires des médecins

10

Total

491 (3% du PIB)

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Les Cahiers Verts, FMI

0% -5%

12


Les Etats-Unis Des dynamiques structurelles positives… Effet richesse

La crise immobilière est digérée Nouvelles mises en chantier (milliers)

Consommation des ménages (Mds $)

Revenu disponible (Mds $)

10 500

2500

10 000

2000

861

697

9 500

1500

9 000

1000

8 500

500

8 000

0

12-11

06-12

Nos expositions directes

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

13


Les Etats-Unis … mais des indicateurs techniques plutôt négatifs Indicateur de volatilité implicite du S&P 500

60

90 80

Ratio acheteurs – vendeurs

40

70 20

60 50

0

40 -20

30 20

-40

10 0 déc.-00 150

déc.-02

déc.-04

déc.-06

déc.-08

déc.-10

-60 déc.-12 déc.-08

déc.-09

déc.-10

déc.-11

déc.-12

Indice de surprise économique aux Etats-Unis

100 50

Une lecture à pondérer par les flux

0 -50 -100 -150 déc.-09

juin-10

déc.-10

juin-11

déc.-11

juin-12

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Citigroup

déc.-12

14


La Chine d’hier et d’aujourd’hui 10 ans de croissance à 10% par an Une décennie d’expansion

Evolution trimestrielle du PIB chinois 3,0%

Indicateurs économiques

2002

2011

Evolution

2,5%

2,40%

2,50% 2,20%

2,40% 2,00%

2,0%

PNB par habitant

1 132,3 $

5 584,2 $

1,70%

+393,2%

2,20%

1,50%

1,5%

Assurés médicaux

94 M

473 M

+403,2%

1,0% T4-10

Revenu fiscal Balance des paiements

T1-11

Voitures détenues pour 100 foyers urbains

T3-11

T4-11

T1-12

T2-12

T3-12

1 890 Mds RMB 6 850 Mds RMB +262,4% 30 Mds $

155 Mds $

Un changement de tendance de bon augure

+416,6% 58

Salaire annuel moyen

T2-11

12 373 RMB

41 799 RMB

+237,8%

0,88

18,6

+2 013,6%

PMI chinois (source HSBC)

56 54 52

Mobiles détenus pour 100 foyers ruraux Dépenses publiques pour l'éducation et la santé

13,7

179,7

+1 211,7%

328 Mds RMB 2 300 Mds RMB +601,2%

Dernières données au 31/12/2012. Sources : CEIC, JPM, HSBC, Bloomberg

50 48 46 déc.-09

juin-10

déc.-10

juin-11

déc.-11

juin-12

déc.-12

15


La Chine de demain Mise en place d’une politique d’avenir 18ème Congrès National du PSC

Les principaux axes de développement Réformer les State Owned Enterprises Financiariser le yuan

Nomination d’un nouveau président…

Favoriser la création d’emplois Concilier expansion et environnement

Xi Jinping

Mettre un frein à la corruption … et de 6 nouveaux membres

Bâtir une véritable politique sociale ….

Objectifs de progression de 2010 à 2020 Sources : CEIC, JPM

Doubler

-

Le PIB du pays Le revenu par habitant

16


La Chine de demain Relais de croissance : la consommation intérieure chinoise Evolution des contributeurs du PIB sur 10 ans

Où investir Part de l’EBIT en Chine

PIB chinois x4 en 10 ans (en $ courant) Contribution de la consommation des ménages 45,3% à 35,4%

-

100%

100% 90% 80%

FBCF

70% 60% 50% 40%

Excédent commercial Dépenses publiques

30% 20%

Consommation des ménages

10% 0% 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

P R E M I U M

100%

42%

100%

18%

25%

40%

+

40%

Diminuer la part des investissements au profit de la consommation Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

17


Rééquilibrage des moteurs de croissance Evolution du poids des puissances économiques dans le PIB mondial En parité de pouvoir d’achat

En $ courant

35%

34,2%

35% Etats-Unis

31,1%

Etats Unis

Union Européenne

30%

Union Européenne

30%

Chine

Chine 26,0%

25%

24,7%

25% 22,0% 18,9% 19,4%

20%

23,0%

20% 15,0%

15%

15% 11,6%

10%

10%

5%

5% 2,2%

1,9%

0%

0%

1980

Dernières données au 31/12/2012. Source : FMI

2012

1980

2012

18


Une option : l’Afrique Revenons sur des idées reçues « Sky is the limit »

Matières premières % des réserves mondiales

% de la production mondiale

25% 20% 15% 10% 5% 0% Pétrole

Cuivre

Fer

Charbon

Gaz Naturel

Projection du PIB en Afrique subsaharienne 2 000 PIB en Mds $ 1 500 1 000 500 0 1980

1985

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Exane, BP stastistical Ressources, Goldman Sachs, FMI

1990

1995

2000

2005

2010

2015

2017

19


Une option : l’Afrique Nos axes d’investissement Nos expositions directes

La réponse aux problèmes d’organisation en Afrique

à la logistique

Leader absolu de la bière au Nigeria

à la consommation

Nos expositions indirectes

aux infrastructures

à la consommation

Le groupe électrogène est la réponse immédiate au déficit électrique du continent africain

Leader en Afrique du Sud, Tanzanie, Mozambique et Ouganda. Présent dans 37 pays d’Afrique (37% d’EBIT en 2012) et 2x plus de volume que le n°2 Heineken

« Consumption, not oil, will drive Nigeria’s growth » Razia Khan Source : base de données FdE

20


EUROPE : LE RETOUR EN GRÂCE

21


D’une peur à l’autre Tendance des recherches sur Google « Greece » « Fiscal Cliff »

« Iran » « Monti »

« Debt Ceiling »

déc. 2012

Données au 31/12/2012. Source : Google Trends

22


Europe : le retour en grâce La BCE a repris la main 4,00% 3,75%

Taux 2 ans synthétique agrégé pour la zone € (hors Grèce)

3,50%

Taux de refinancement de la BCE

3,25%

Taux de refinancement de la BCE + 100 bp

3,00% 2,75% 2,50% 2,25% 2,00% 1,75% 1,50% 1,25% 1,00% 0,75% 0,50% 0,25% 0,00%

« Whatever it takes », la BCE a affirmé sa crédibilité Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

23


Europe : le retour en grâce Que reste-t-il de nos rendements ? Rendement 8,00%

Fonds : (duration | rendement actuariel) Obligations : (maturité | rendement)

FAURECIA (6,5 ans | 7,7%)

7,00%

Entreprises High Yield

FIAT

6,00%

(3,8 ans | 5,8%)

5,00% ARTY poche obligataire (3,1 ans | 3,4%)

4,00%

Entreprises Investment Grade

Echiquier Oblig (3,7 ans | 3,2%)

3,00%

Echiquier Patrimoine poche obligataire (2,2 ans | 1,8%)

2,00%

(6,1 ans | 1,6%)

(4,8 ans | 1,8%)

(7,9 ans | 1,6%)

1,00% (3,2 ans | 0,61%) 0,00% 0

1

2

3

Emprunts d’Etat

(5 ans | 0,63%)

2 ans français (2 ans | 0,07%)

(5 ans | 0,30%) 4

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

5

6

7

8

9

Maturité / Duration 24


Europe : le retour en grâce Un couple rendement/risque attractif Rendement Action

% des sociétés émettrices de dettes obligataires du STOXX Europe 600 dont le rendement action est supérieur à son rendement obligataire moyen

Rendement Obligataire (5 ans)*

60%

5,2%

0,9%

3,7%

0,9%

3,6%

1,0%

3,2%

1,2%

2,4%

1,0%

50%

40%

² 30%

20%

10%

nov.-12

janv.-12

janv.-11

janv.-10

janv.-09

janv.-08

janv.-07

janv.-06

janv.-05

janv.-04

janv.-03

janv.-02

janv.-01

janv.-00

janv.-99

0%

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Goldman Sachs

* Taux interpolés

25


Europe : le retour en grâce Un écart à combler Rattrapage géographique

S&P 500 (€)

STOXX Europe 600

Rattrapage par classe d’actifs

Coût du capital

Eurostoxx 50 €

Coût de la dette

120 12 110

+7,3% 100

10 8

90 80

-23,3%

6

70

-40,1%

60

4 2

50 40 déc.-07

déc.-08

déc.-09

déc.-10

déc.-11

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Goldman Sachs

déc.-12

0 déc.-98 déc.-00 déc.-02 déc.-04 déc.-06 déc.-08 déc.-10 déc.-12

26


Europe : le retour en grâce Une dynamique engluée mais des signaux encourageants PMI manufacturier zone € 60 58 56 54 52 50 48 46 44 42 40 déc.-10

Solde extérieur zone € 90

balance des biens balance des services

70

balance totale 50 30 10

juin-11

déc.-11

juin-12

déc.-12

-10 févr.-00

févr.-02

Exportations intra et extra zone € 160 Mds €

extra zone euro

Espagne

intra zone euro

0%

130 Mds €

-5%

120 Mds €

-10%

110 Mds €

-15%

déc.-08

déc.-09

déc.-10

févr.-08

févr.-10

févr.-12 août.-12

Grèce

Portugal

Italie

Irlande

5%

140 Mds €

déc.-07

févr.-06

Balance des paiements en % du PIB

150 Mds €

100 Mds € déc.-06

févr.-04

déc.-11

oct.-12

-20% déc.-00

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Les Cahiers Verts, FMI

déc.-02

déc.-04

déc.-06

déc.-08

déc.-10 sept.-12

27


Europe : le retour en grâce Prix rapporté aux fonds propres … et en relatif

En absolu … 4,0 x

P/B STOXX Europe 600

1,1x

3,5 x

1,0x

3,0 x

0,9x

2,5 x

0,8x

2,0 x

0,7x

1,5 x

0,6x

1,0 x

0,5x

P/B MSCI Europe / US

Ne pas sous-estimer l’effet « retour à la moyenne » Données au 31/12/2012. Sources : CA Cheuvreux, Datastream

28


Europe : le retour en grâce Les peurs d’hier, les performances de demain Les performances passées…

Les craintes passées… 80

Taux 10 ans de l'Etat allemand 5,00% 4,50% 4,00% 3,50% 3,00% 2,50% 2,00% 1,50% 1,00% 0,50% 0,00% déc.-07

Volatilité du DAX

60 40

-336 bp 20 0 déc.-07

déc.-08

déc.-09

déc.-10

déc.-11

déc.-12

Collecte sur les fonds action Europe de droit français déc.-08

déc.-09

déc.-10

déc.-11

déc.-12

10 Mds € +9,9

Taux 10 ans allemand : 1,32%

5 Mds €

+4,1

+7,2

+4,0 +1,2

100 bp de hausse des taux

0 Mds € -3,2

-5 Mds €

-4,5

-5,0

-8,8% sur l’obligation sous-jacente

-9,9

-10 Mds € 2003

Dernières données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Europerformance

-5,8

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

29

2012


Europe : le retour en grâce Quels thèmes en Europe ?

Consommateur mondial

Savoir-faire européen

Retour à la normale

Changement de statut

Dernières données au 31/12/2012. Source : base de données FdE

30


À retenir

Le "sans risque" coûte

Obligations : vigilance et sélectivité

Actions : solidité des bilans, génération de "cash" et rendement

Consommateur mondial, changement de statut… Le retour de l’Europe!

31


G E S T I O N O B L I G ATA I R E & DIVERSIFIEE

32


ECHIQUIER OBLIG

Le fonds à la loupe Le rendement des obligations d’entreprises européennes Du « stock-picking » au « bond-picking »

Un couple rendement / risque maitrisé

Une réponse à la baisse des taux

Profiter de la désintermédiation du financement des entreprises européennes grâce à la base de données FdE

Au moins 75% du fonds en obligations « Investment Grade » (notées BBB- et mieux)

Un taux de rendement attractif dans un environnement durable de taux bas

Echiquier Oblig

Iboxx Corporate € 3-5 ans

150

+41,2% +38,1%

140

Rendement actuariel

3,2%

Duration

3,73

Sensibilité

3,61

130

Nombre de lignes obligataires

120

Actif total (M€)

77 82,8

110 100 90 juil.-07

juin-08

mai-09

avr.-10

mars-11

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE.

févr.-12

Déc.-12

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis..

33

33


ECHIQUIER OBLIG

Plus de liberté au service de la performance La désintermédiation en marche

Augmentation de la part en High Yield

200 Mds €

25%

Poids du fonds exposé en obligations High Yield et Non Noté

25%

23%

23%

oct.-12

déc.-12

21%

20% 15%

d’émissions d’entreprises européennes non financières en 2012

10%

8%

9% 7%

9%

9%

9%

9% 10% 10%

5% 0% déc.-11

févr.-12

avr.-12

juin-12

août-12

Cap sur l’Italie 16% 14%

Performance d’Echiquier Oblig

15,2%

Poids de l'Italie dans la poche obligataire 12,7% 12,8%

12%

• + 16,3% en 2012

10,9%

10%

6%

• + 6,5% par an depuis sa création en 2007

7,3%

8% 4,5% 4,7% 4,8%

5,4% 5,3% 5,6%

5,6% 4,1%

• 1er décile de sa catégorie depuis création

4% 2% 0% déc.-11

févr.-12

avr.-12

juin-12

août-12

oct.-12

déc.-12

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis..

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, Morningstar, base de données FdE

34


ARTY

Le fonds à la loupe La solution tout-terrain pour apprécier votre épargne

Entreprise : la recherche du meilleur couple rendement/risque Les dividendes des actions Rendement moyen ARTY

Les coupons des obligations

4,5%

Rendement actuariel

3,4%

75% Eonia - 25% STOXX Europe 600

130

+28,3%

125

La mobilité face à des marchés erratiques La latitude d’investir de 0 à 50% en actions Exposition aux actions

35,0%

VE/CA 2013 PER 2013

1,6 11,6

120

Capitalisation moyenne (M€)

115

Titres en portefeuille

32

110

Duration

3,1

Nombre de lignes obligataires

70

105

+3,0%

100

Actif total (M€)

95 90 85 mai-08

déc.-08

juil.-09

févr.-10

sept.-10

avr.-11

nov.-11

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

juin-12 déc.-12

31 564

208,0

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

35


ARTY

La poche action en un coup d’oeil Répartition par type d’actif :

Liquidités : 5,5%

Exposition action : 35,0%

Capitalisation boursière

BOUYGUES Exposition obligataire 59,5%

Michelin

GEBERIT

Evolution de l’exposition aux actions en 2012

SEB

xxxxxx

40% 35%

35,0%

"Value"

30%

Croissance

Principaux ratios de la poche actions

25%

- 32 lignes - Capitalisation moyenne : 31 564 M€

20%

17,9% 15%

- Rendement (2012) : 4,5% - PER (2013) : 11,6

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

36


ARTY

La poche obligataire en un coup d’oeil Répartition par type d’actif :

+

Exposition obligataire 59,5%

Liquidité

Exposition action : 35,0% Liquidités : 5,5%

Evolution de la part HY dans la poche obligataire en 2012 32,0% 30,0%

-

High Yield

29,6%

Investment Grade

28,0%

Principaux ratios de la poche obligataire 26,0%

- 70 lignes - Duration : 3,1

24,0%

- Rendement actuariel : 3,38%

22,0%

- Taux fixe : 90,8% | taux variable : 3,6% | convertibles : 5,6%

20,8% 20,0% déc.-11

- Investment Grade : 66,1% | High Yield et Non Noté : 33,9% févr.-12

avr.-12

juin-12

août-12

oct.-12

déc.-12

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

37


ARTY

Indicateurs de performance Couple rendement/risque

Performance • • • •

Performance depuis sa création (mai 2008) Performance annualisée depuis sa création Performance sur 3 ans Performance 2012

28,3% 5,6% 13,8% 13,5%

Mesure du risque • • • • •

Volatilité sur 3 ans Moins bonne performance mensuelle (octobre 2008) Meilleure performance mensuelle (avril 2009) Nombre de mois de performance positive depuis la création Nombre de mois de performance négative depuis la création

7,1% -6,5% 5,7% 36 19

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

Données au 31/12/2012. Source : Morningstar

38


ACTIONS EUROPテ右NNES : LE RETOUR

39


AGRESSOR

Le fonds à la loupe Carte blanche au gérant depuis 1991

"Contrarian" et opportuniste

Une attention constante à la "valeur des choses"

La sélection de managers d’exception

Aucune contrainte ni de style ni de taille

Des prix d’achat exigeants et la capacité d’avoir jusqu’à 40% de liquidités

Des projets portés par les meilleurs dirigeants et souvent soutenus par un actionnaire de référence

Agressor

CAC All Tradable

VE/CA 2013

1 600 1 400

+1 272%

PER 2013

1 200

Rendement (%) 2012

1 000

Capitalisation moyenne (M€)

1,4 13,9 2,5 9 649

800

Titres en portefeuille

600

Actif total (M€)

400

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

+143%

200 0 nov.-91

nov.-94

nov.-97

nov.-00

nov.-03

nov.-06

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

nov.-09

nov.-12 déc.-12

45 1 036,9

40


AGRESSOR

Nos choix pour 2013 La "valeur des choses"

L’avantage d’être européen

Une option : l’Afrique

La réassurance : un très beau métier

Un des plus beaux portefeuilles de marques

Le contrôle de la logistique du continent

 Un métier rentable et en croissance

 Des savoir-faire uniques exportés dans le monde entier et inimitables

 Le leader de la logistique en Afrique subsaharienne francophone. Prise de parts de marché en Afrique de l’Ouest

 Un ROE de plus de 10% et très stable pour un P/B de 0,8x

 Des structures de coûts qui vont s’améliorer

 Des barrières à l’entrée très fortes, une implantation centenaire et une accélération du marché

 Des barrières à l’entrée qui se renforcent

 Un groupe qui vend en Europe à des touristes chinois des sacs fabriqués en Italie

 Une éventuelle simplification de la structure, porteuse de valeur

Et aussi…

Et aussi…

Et aussi…

Source : base de données FdE

41


AGRESSOR

Faire confiance à une gestion libre Performance absolue et relative

Performance du fonds vs performance CAC All Tradable • Depuis sa création • Annualisée depuis sa création • Sur 10 ans • Sur 5 ans • Sur 3 ans • En 2012

1 272,2% 13,2% 106,9% 5,0% 33,2% 26,5%

143,0% 4,3% 32,9% -31,0% -2,2% 16,4%

Agressor

Classement Décile

Sur 10 ans

2

Sur 5 ans

1

Sur 3 ans

1

En 2012

1

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

Données au 31/12/2012. Source : Morningstar

42


ECHIQUIER MAJOR

Le fonds à la loupe Des modèles économiques d’excellence Une croissance à l’épreuve des cycles

Des positions de leadership affirmées

La vision de managers d’exception

Une croissance fondée sur un modèle réplicable et la capacité à cibler des acquisitions

Des entreprises dont la part de marché est très supérieure à celle du principal concurrent

Les meilleurs dirigeants de leur métier pour assurer une croissance durable

Echiquier Major

STOXX Europe 600

170

VE/CA 2013

+63,2%

PER 2013

150

Rendement (%) 2012

130

Capitalisation moyenne (M€) Titres en portefeuille

110

+6,3%

Actif total (M€)

1,8 15,4 2,4 30 214 44 884,9

90 70 50 mars-05

mars-06

mars-07

mars-08

mars-09

mars-10

mars-11

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE.

mars-12 déc.-12

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

43


ECHIQUIER MAJOR

Nos choix pour 2013 La stratégie gagnante

Changement de statut

Le cycle autonome

Saisir l’opportunité du numérique

Un recentrage dans le software

Le leader du chocolat industriel

 Une gestion dynamique du portefeuille d’actifs avec priorité donnée à l’innovation, au contenu et à la croissance

 Un manager qui incarne l’entreprise : Ola Rollen

 Le seul "pure player" du secteur avec un clair avantage à la taille (3x plus gros que le #2)

 Un recentrage porteur sur l’éducation digitale aux USA, offrant un fort levier opérationnel et un potentiel d’expansion des marges  Un succès réplicable à l’international : acquisition d’acteurs locaux qui bénéficient de l’apport de solutions Pearson accélérant leur croissance

 Des acquisitions structurantes : Brown & Shape en 2002, Leica en 2005, Intergraph en 2010  Un leader technologique méconnu : métrologie, géolocalisation et logiciels de conception en 3D

 Le gagnant de tous les grands contrats d’externalisation, dynamique vertueuse en particulier dans des marchés matures  Une valeur de croissance défensive dans un métier peu cyclique : EBIT en croissance de +8% en 2009

 Un BPA qui va doubler d’ici 2015

 ISR : « Climate Neutral » depuis 2009, Pearson compense l’intégralité de ses émissions de CO2 chaque année

 ISR : Un turnover de 10% et des enquêtes de satisfaction régulières qui attestent d’une bonne qualité des ressources humaines

 ISR : Avec 15% des achats mondiaux de fèves de cacao, Barry Callebaut est le plus important acheteur du secteur. 60% des achats sont réalisés directement auprès des coopératives et des audits réguliers sont réalisés

Et aussi…

Et aussi…

Et aussi…

Source : base de données FdE

44


ECHIQUIER MAJOR

7 années de performance La pertinence du choix des leaders

Performance du fonds vs performance STOXX Europe 600 • Depuis sa création • Annualisée depuis sa création • Sur 5 ans • Sur 3 ans • En 2012

63,2% 6,5% 18,7% 35,8% 24,2%

6,3% 0,8% -23,3% 10,2% 14,4%

Echiquier Major

Classement quartile

Depuis sa création

1

Sur 5 ans

1

Sur 3 ans

1

En 2012

1

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

Données au 31/12/2012. Source : Morningstar

45


ECHIQUIER AGENOR

Le fonds à la loupe Valeurs moyennes : gagner avec les acteurs de niche La croissance à prix raisonnable

La recherche des leaders de leur métier

Proximité avec le management

Une quarantaine de projets de croissance rigoureusement évalués

Des secteurs en croissance avec de fortes barrières à l’entrée

Des entreprises dirigées par des entrepreneurs

Echiquier Agenor

FTSE Global Small Cap

VE/CA 2013

250

PER 2013

225

Rendement (%) 2012

200

+80,2% +56,6%

175 150

Capitalisation moyenne (M€) Titres en portefeuille Actif total (M€)

125

1,2 14,6 2,0 1 404 42 393,6

100 75 50 févr.-04 févr.-05 févr.-06 févr.-07 févr.-08 févr.-09 févr.-10 févr.-11 févr.-12 déc.-12

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

46


ECHIQUIER AGENOR

Nos choix pour 2013 La croissance tout-terrain

L’accélération de croissance

Retour en grâce

"Packaging" pharmaceutique

Sous-traitance d’instruments de diagnostic

L’oligopole des lunettes de luxe

 Leader des emballages pharmaceutiques en verre et plastique

 Instrumentation de diagnostic à destination des acteurs de l’industrie du diagnostic in-vitro

 Numéro 2 mondial de la lunetterie derrière Luxottica

 Un métier avec des barrières à l’entrée fortes (l’emballage fait partie du marquage CE ou FDA)

 Croissance du marché du diagnostic de 5 à 7% par an

 Nouveau départ après la perte de la licence Armani

 Une croissance résiliente grâce au vieillissement de la population, au développement des génériques et dans le monde émergent

 La taille du marché de Stratec grandit grâce à la sous-traitance des clients

 Un actionnaire crédible, HAL, le premier opticien européen

Et aussi…

Et aussi…

Et aussi…

Source : base de données FdE

47


ECHIQUIER AGENOR

Le relais de performance Les valeurs moyennes surperforment MSCI Europe Small Cap (Eur)

Un univers riche

STOXX Europe 600

Univers d’investissement

250

Watch-list

Portefeuille

150 valeurs

42 valeurs

200

+57,5%

150 100

-25,9%

900 valeurs

50 0 2000

2002

2004

2006

2008

2010

2012

L’Europe n’est pas l’ennemi de la croissance

+7%

Taux de croissance annualisé du CA entre 2011 et 2014 des titres en portefeuille

Performance d’Echiquier Agenor

• + 23,1% en 2012 • + 6,9% par an depuis sa création en 2004

9,3%

"Free Cash Flow Yield" en 2013 des titres en portefeuille

Données au 31/12/2012. Source : Bloomberg, base de données FdE

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

48


ALLER CHERCHER LES MEILLEURS LÀ OÙ ILS SONT

49


FINANCIERE DE L’ECHIQUIER

Bureau nomade Toujours plus proche des entreprises Les principes du bureau nomade

Programme 2012

 A la rencontre des entreprises

 Adrien Dumas, à New York mars - mai

 S’accaparer les cultures et dynamiques locales  Prendre le temps  Préserver notre indépendance d’esprit

 Ouissem Barbouchi, à Shanghai mars - mai

 Jean-Charles Belvo, à Salt Lake City et New York octobre - décembre

 Adrien Dumas et Gilles Constantini , en Chine, à Hong Kong, Taiwan et Singapour octobre - novembre

A venir pour 2013  Armand de Coussergues, en Inde  Damien Lanternier, à Hong-Kong

Source : base de données FdE

50


FINANCIERE DE L’ECHIQUIER

Bureau nomade en Asie A. Dumas et G. Constantini d’octobre à novembre en Chine, à Hong Kong, Taiwan et Singapour Une confirmation : TSMC  Au cœur du Hsinchu Science Park, surnommé la « Silicon Valley de Taiwan » à une heure de Taipei  500 entreprises, 150 000 salariés

Un leadership incontournable

 Environ 10% du PIB de Taiwan  Rencontre privilégiée avec une société qui communique peu avec les investisseurs  TSMC véritable « gorille » de l’industrie, est l’exemple d’une filière taiwanaise, leader du domaine de l’électronique  91 Mds $ de capitalisation boursière  Le partenaire incontournable des fabricants de puces du monde entier  Confirmation de la thèse d’investissement

Source : base de données FdE

51


FINANCIERE DE L’ECHIQUIER

Bureau nomade aux Etats-Unis J-C Belvo d’octobre à décembre à Salt Lake City, Atlanta et New York Deux belles histoires

La percée de Volkswagen sur le marché nord-américain  Le site de Chattanooga est le premier site de production de Volkswagen aux USA. Capacité : 250 000 véhicules par an  Volkswagen confirme aux USA son statut de futur N°1 mondial :  Ventes en hausse de 34% en 2012 aux USA  Objectif de 1M de véhicules en 2018 pour Volkswagen et Audi sur ce marché

Estée Lauder  Visite de Estée Lauder au siège de New York  Un portefeuille de cosmétiques optimisé pour réaliser une croissance de 8% par an  Un nouveau management arrivé en 2009 qui accélère l’internationalisation des ventes et la rentabilité  Entrée récente dans Echiquier Global Source : base de données FdE

52


ECHIQUIER GLOBAL

Le fonds à la loupe Des leaders mondiaux pour tirer profit de la croissance mondiale Une sélection de leaders globaux

4 années de recherche, bientôt 3 ans d’historique

Aller chercher les meilleurs où ils se trouvent Echiquier Global

L’expertise du consultant en stratégie

Une approche unique : le bureau nomade

MSCI AC World (Eur)

VE/CA 2013

130 125

+23,4%

120 115

+11,0%

110

PER 2013 Rendement (%) 2012 Capitalisation moyenne (M€)

105

Titres en portefeuille

100

Actif total (M€)

2,5 16,7 1,9 39 492 48 83,1

95 90 85 80 avr.-10

août-10

déc.-10

avr.-11

août-11

déc.-11

avr.-12

Données au 31/12/2012. Sources : Bloomberg, base de données FdE

août-12

déc.-12

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

53


ECHIQUIER GLOBAL

Répartition géographique Répartition du portefeuille par lieu de cotation

* Chine, Hong Kong, Taïwan Données au 31/12/2012. Source : base de données FdE

54


ECHIQUIER GLOBAL

Nos choix pour 2013 La prime au leader

La Chine redémarre

Vieillissement de la population

Le partenaire privilégié des fabricants de puces

Une gestion opérationnelle "best-in-class"

Equiper les hôpitaux à moindre coût

 TSMC bénéficie à plein de la demande d’équipements mobiles : smartphones, tablettes et notebooks

 Le leader de la distribution de chaussures pour femme en Chine : 2,5x le CA du numéro 2 et 2x plus rentable

 Le leader de l’imagerie médicale en Chine face à Siemens, Philips et GE

 Un groupe qui a prouvé sa résistance aux crises (notamment en 2009)

 Un marché largement sous-pénétré : seules 12% des chinoises auraient accès aux produits Belle International

 Mindray bénéficiera de l’augmentation des dépenses de santé du gouvernement chinois (doublement en 10 ans)

 Un acteur incontournable pour ses clients par ses effets d’échelle et par le retour sur investissement qu’il leur procure

 Un système intégré de logistique et d’adaptation à la demande. Comparable aux meilleurs opérateurs mondiaux

 Un acteur chinois qui a réussi son développement international (Asie, Amérique Latine, Europe de l’Est et CIS)

Et aussi…

Et aussi…

Et aussi…

Source : base de données FdE

55


ECHIQUIER GLOBAL

La diversification Les vertus de la diversification Evolution du CAC All Tradable et du MSCI AC World 120

Depuis avril 2010, le coefficient de corrélation entre le CAC All Tradable et le MSCI ACWI est :

0,67

+ 11,0%

110 100

- 4,8%

90 80

CAC All Tradable MSCI AC World (Eur)

70 60 avr.-10

oct.-10

avr.-11

oct.-11

avr.-12

dec.-12 oct.-12

Evolution d’Echiquier Global et du MSCI AC World 135 125

Echiquier Global bénéficie de son exposition mondiale

+ 23,4% + 11,0%

115 105

Echiquier Global MSCI AC World (Eur)

95 85 avr.-10

oct.-10

avr.-11

oct.-11

avr.-12

dec.-12 oct.-12

Depuis sa création, Echiquier Global se classe dans le premier décile Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

Données au 31/12/2012. Source : Morningstar

56


NOS PROJETS POUR 2013

57


Nos projets pour 2013

Actions européennes

Une exigence d’excellence Les meilleurs standards d’organisation L’analyse ISR pour tous les fonds

Diversifiés et taux

Des initiatives fondatrices pour 2013 Renforcement de notre expertise

Gestion internationale

Continuer à irriguer l’ensemble de notre gestion Des recrutements en cours Des lancements de fonds au printemps 2013

58


L’essentiel des fonds FONDS INVESTIS EN ACTIONS

Performance annualisée

Performance 2012

depuis la création

Agressor

Carte blanche au gérant

+13,2% (1991)

+26,5%

Echiquier Major

Grandes valeurs européennes

+6,5% (2005)

+24,2%

Echiquier Agenor

Petites et moyennes valeurs européennes

+6,9% (2004)

+23,1%

Echiquier Global

Grandes valeurs internationales

+8,1% (2010)

+13,6%

Performance annualisée

Performance 2012

FONDS DIVERSIFIÉS

depuis la création

Echiquier Patrimoine

Diversifié prudent

ARTY

Actifs de rendement (actions et obligations d’entreprises)

FONDS OBLIGATAIRE

+4,2% (1995)

+4,5%

+5,6% (2008)

+13,5%

Performance annualisée

Performance 2012

depuis la création

Echiquier Oblig

Obligations d’entreprises

+6,5% (2007)

+16,3%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les calculs de performance sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, la performance de l’indicateur de référence ne tient pas compte des éléments de revenus.

59


Ce document ne présente pas de caractère contractuel. Les informations sont fournies à partir des meilleures sources en notre possession. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les fonds présentés sont principalement investis en actions et en obligations et présentent donc un risque de perte en capital. Les calculs de performances sont réalisés coupons nets réinvestis. En revanche, les performances de l’indicateur de référence ne tiennent pas compte des éléments de revenus. Les performances passées ne doivent donc pas être l’élément central de la décision d’investissement du souscripteur : les autres éléments figurant sur le prospectus de l’OPCVM doivent être pris en considération. Pour plus d’informations sur les fonds présentés, nous vous invitons à vous référer au prospectus disponible sur simple demande auprès de la société de gestion au +33.(0)1.47.23.90.90 ou à contacter votre interlocuteur habituel. Echiquier Junior, Echiquier Value et Echiquier Oblig sont exclusivement autorisés à la commercialisation en France. Les autres fonds présentés sont autorisés à la commercialisation en France, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Suisse. Il sont également disponible dans le cadre des contrats d’assurance-vie de droit luxembourgeois en libre prestation de services. Le document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement. Il ne peut être utilisé et diffusé sans un accord préalable de Financière de l'Echiquier. Nous vous remercions pour votre confiance.

60


Mardi 4 dĂŠcembre 2012


Financière de l'echiquier stratégie 2013