Page 1

Argent Un minikrach boursier Laurence Allard 337 mots 20 mai 2010 Le Point LPOINT Français Copyright 2010 Le Point Dure semaine ! Le plan de sauvetage de la Grèce et de l'euro n'a pas réussi à rassurer les marchés. L'annonce par tous les pays latins d'un plan de rigueur draconien assorti de baisse de salaires pour les fonctionnaires et de hausse des impôts, a au contraire mis en évidence le fait que le règlement des déficits publics pèsera lourdement sur la croissance déjà faible de l'Europe (0,2 % au premier trimestre). Les déclarations tant de Jean-Claude Trichet, président de la BCE - la situation la plus difficile depuis la Seconde Guerre mondiale -, que de Paul Volcker, conseiller de Barack Obama, sur l'échec de l'euro, ou de Josef Ackermann, le patron de la Deutsche Bank, sur l'incapacité de la Grèce à rembourser sa dette ont parallèlement nourri la spéculation. Résultat, les investisseurs désertent l'Europe pour les EtatsUnis, voire la Chine, tandis que certains ont carrément joué la baisse des marchés espagnol, italien et, dans une moindre mesure, français. Depuis le 15 avril, en dépit de quelques séances de hausse, le CAC a perdu 12 %, revenant à son niveau de début février ou encore d'août 2009. A contrario, le Dow Jones n'a corrigé que de 4,6 %. Les valeurs bancaires ont été les plus sanctionnées. C'est vrai en particulier des banques espagnoles et italiennes, mais aussi françaises (Société générale, BNP Paribas, Crédit agricole). Face à cela, les gérants ne sont pas restés inactifs. Les sicav indicielles ont suivi le mouvement, mais les autres ont su anticiper pour atténuer le choc. Ainsi le fonds Carmignac Patrimoine a continué de progresser de 3,8 % entre le 10 et le 14 mai, la société de gestion ayant pris la décision quelques jours auparavant de " protéger " le portefeuille contre une baisse éventuelle des marchés. Le fonds Agressor de la Financière de l'Echiquier, qui affiche une très belle performance depuis le 1er janvier, a lui aussi résisté (+ 0,3 %). Laurence Allard 49497.xml Document LPOINT0020100520e65k0001s

Page 1 of 1

2010 Factiva, Inc. Tous droits réservés.

20052010_LePoint_Agressor  

Depuis le 15 avril, en dépit de quelques séances de hausse, le CAC a perdu 12 %, revenant à son niveau de début février ou encore d'août 200...

Advertisement