Page 1


Engagées partout dans le monde, les forces françaises sont au combat au quotidien. L’  armée de terre, en particulier, représente la plus grande partie des hommes et des femmes déployés en opérations extérieures. Ces soldats engagés au plus près de l’adversaire sont amenés à prendre des risques quotidiens pour assurer, jour après jour, heure après heure, leur mission. Ainsi en 2012, 10 soldats sont morts au combat et 249 autres ont été blessés en opérations ou en service. Après la prise en charge médicale, le blessé bénéficie d’un réseau d’assistance qui se met en place tant à son profit qu’à celui de sa famille. Véritable « tour de contrôle » du suivi du blessé, la cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre (CABAT) assure la coordination du soutien prodigué. Créée en 1993 et rattachée au gouverneur militaire de Paris, la CABAT a pour mission d’accompagner

celles et ceux qui ont été frappés dans l’accomplissement de leur engagement ainsi que les familles des soldats tombés pour la France. L’ État joue pleinement son rôle dans la réparation du préjudice subi par les soldats blessés au service de leur pays. Mais l’État ne peut pas tout. Afin de compléter la prise en charge des blessés et des familles des décédés, la CABAT donne vie à des projets aussi divers que l’alimentation des familles en milieu hospitalier, l’équipement de véhicules, les compléments de prothèses, etc. Ces projets sont soutenus financièrement par l’association Terre Fraternité. Depuis sa création, la CABAT a ouvert près de 6 000 dossiers de suivi des blessés et en a ­ ccompagne quotidiennement plus de 550.

En couverture : Hôtel national des Invalides par Victor Spahn Huile sur toile - 60 x 45 cm


Le général de corps d’armée Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris et l’association des réservistes citoyens de l’armée de terre en Île-de-France vous prient de bien vouloir assister à l’exposition d’artistes

au profit des blessés en opérations et des familles des soldats morts au combat le jeudi 16 et vendredi 17 mai 2013 de 11h à 21h, samedi 18 mai 2013 de 11h à 23h et dimanche 19 mai 2013 de 11h à 18h

dans les salons du gouverneur militaire de Paris Hôtel national des Invalides 129 rue de Grenelle, Paris 7e

Entrée libre Accès par la grille d’Honneur (face au pont Alexandre III)

Renseignements : Capitaine Florence Tarin florence.tarin@intradef.gouv.fr 01 44 42 37 43


PATRICK BINTZ

SCULPTEUR

Sculpteur animalier et artiste peintre, Patrick Bintz étudie à l’École des Beaux-Arts de Paris. Admis sur concours au théâtre national de l’Opéra de Paris, il y travaille comme décorateur entre 1980 et 1983. Cette même année, il obtient le premier prix de dessin de l’Institut de France. Dès 1985, il s’oriente vers la sculpture sur marbre, ce qui lui permet de travailler sur des chantiers de restauration prestigieux, tels que le Grand Louvre, le Château de Blois, la Comédie française et le Pont neuf. Cela lui vaut, en 1989, le prix de sculpture de la Fondation de France. Cet artiste animalier aime se laisser guider par sa fascination des mythes de l’Antiquité, qui sont retranscrits dans nombre de ses œuvres.


ÉLISABETH CIBOT SCULPTEUR

Née en 1960 dans une famille d’artistes collectionnant les bronzes de la Renaissance italienne, la sculpture a toujours fait partie de l’environnement d’Élisabeth Cibot. Elle la retrouve lors de ses études à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, dans les ateliers d’Etienne Martin, Leopold Kretz et César. Elle est assistante du peintre Riccardo Licata à Venise puis « guest artist » auprès de la Glass School de Harvey Littleton aux ÉtatsUnis avant d’être diplômée section « burin » en 1983. De retour à Paris, elle obtient un atelier de la Ville en 1984, poursuivant en parallèle des études d’histoire de l’Art. Elle valide une première thèse en 1984 en archéologie romaine, puis un diplôme d’études approfondies en 1990 en Histoire des techniques. Depuis 1997, elle travaille à Nogent-sur-Marne dans un atelier de la Fondation nationale pour les arts graphiques et plastiques. Ses œuvres se trouvent dans de nombreuses collections privées et publiques et sont présentées dans différentes galeries internationales.


ANNE CLÉMENT-BOLLÉE PEINTRE

Née à Lorient en 1958, Anne Clément-Bollée est fille d’un père marin et d’une mère artiste peintre. Attirée depuis toujours par le dessin et après un parcours d’autodidacte assidue, elle a suivi des cours aux Beaux-Arts à Angers, puis, dans des ateliers associatifs et privés à Saumur. Profitant d’un long séjour à Paris, elle a étudié l’histoire de l’Art, travaillant le dessin, la peinture et l’aquarelle dans différents ateliers, en particulier aux Arts Décoratifs. Son apprentissage et sa passion lui ont permis de participer à des concours de peinture où elle remporte plusieurs prix et récompenses. Ces réussites l’ont encouragé à poursuivre sur cette voie avec des sujets actuels de prédilection, tels que la nature et les jardins. Aujourd’hui, elle participe à des expositions et anime à Lille des cours de dessin, d’aquarelle, d’acrylique et multi technique.


DENYS EUSTACE PEINTRE

Né en Normandie en 1955, Denys Eustace vit à Paris depuis plusieurs années. Enrichissant sa réflexion artistique par de nombreuses visites dans les galeries et musées, il décide de devenir peintre en 2001. Ses premières œuvres, réalisées à l’huile et au couteau, représentent des visages très colorés, expressionnistes, au regard riche en émotion. Mais il entreprend rapidement des recherches personnelles, philosophiques et spirituelles qui l’orientent vers des compositions abstraites. L’étude des théories et des écrits des pionniers de l’abstraction ainsi que l’analyse des œuvres d’artistes contemporains chinois guident alors ses travaux. Les couleurs se superposent, fusionnent, la matière s’épaissit, se densifie, les contrastes s’intensifient pour faire sortir la lumière de l’ombre. Derrière la toile, c’est une œuvre d’une force saisissante qui apparaît et emporte l’observateur qui le souhaite dans les méandres du rêve et de l’infini.


GUY GEYMANN

SCULPTEUR

Sculpteur français né à Belfort en 1951, Guy Geymann se partage entre ses deux ateliers de Paris et Normier en Bourgogne. C’est autour de la représentation de la forme humaine, mais de plus en plus de celle des animaux que s’articule l’essentiel de son travail. Adepte du plan tendu et des surfaces lisses, il appartient à la lignée des sculpteurs « organiques ». Les œuvres qu’il réalise en bronze, étain, pierre, bois et composites se caractérisent par leur synthétisme et la pureté de leurs lignes. Geymann participe aux grands salons nationaux ainsi qu’à des expositions de groupes en France et à l’étranger. Ses œuvres sont exposées en permanence dans diverses galeries françaises et étrangères et figurent dans de nombreuses collections privées et publiques. Officier dans l’Ordre des Palmes académiques au titre des Arts, peintre officiel de l’Armée, Guy Geymann est également viceprésident de la Société des artistes français.

www.geymann.com


AUDE GOALEC DE CHOULOT ET NICOLE JACOBS DE CHOULOT SCULPTEURS

Nicole et Aude de Choulot sont deux sœurs qui, après une enfance africaine puis berrichonne, s’installent en région parisienne. Autodidactes, elles réinventent le papier mâché pour l’adapter à leur fantaisie. Papier journal, fil de fer, grillage et fer à béton, deviennent entre leurs doigts un bestiaire plein d’humour. Le papier, travaillé en bandes ou en pâte, séché puis vernis devient aussi résistant que le bois et traverse les années sans dommage. Chaque pièce témoigne de son époque par l’utilisation de documents choisis avec précision : coqs, poules, dindons et autres habitants de la basse-cour sont habillés de titres de grands quotidiens (Le Monde, Le Figaro, Libé…). Les pelages empruntent leurs couleurs aux magazines de mode et de décoration : les publicités de luxe, affiches d’exposition, papiers anciens chinés dans des brocantes sont autant de sources d’inspiration.

www.nicoleetaude.com et nicoleetaude.over-blog.com


OLIVIER JARRAUD

ILLUSTRATEUR

« Dessiner le soldat, c’est un truc de petit garçon qui n’est définitivement pas revenu de son premier défilé du 14 Juillet. ». Ainsi Olivier Jarraud résume t-il sans beaucoup de sérieux ce qu’il fait très sérieusement depuis presque toujours en s’intéressant aux hommes et à leur vie dans notre armée. Il donne beaucoup de son temps à la recherche sur l’histoire de l’armée française et au dessin dont il personnalise les techniques. Il collabore également à des revues spécialisées en illustrant les articles, du mousquetaire au système « félin », de Rocroi à Kaboul. Olivier est officier de marine de réserve affecté en délégation militaire départementale.


NATHALIE KREITZ

CRÉATRICE DE BIJOUX

Formée à l’École Nicolas Flamel, aujourd’hui rattachée à l’École Boulle, Nathalie Kreitz obtient son certificat d’aptitude professionnelle de bijouterie en 1985. Intégrant un atelier de création de bijoux dès sa sortie de l’école, elle travaille pour de grands noms de la couture : Chanel, Courrèges, Carven, Balenciaga, Scooter ou Jean-Paul Gaultier. En 2001, elle s’installe à la Maison des artistes en tant qu’artiste peintre, tout en poursuivant la création de ses propres collections de bijoux qui restent sa passion.


COLONEL THIERRY LAVAL AQUARELLISTE

Né dans l’Aube en 1966, le colonel Thierry Laval parcourt le monde depuis plus de 40 ans. Au gré de ses voyages et missions, il cherche à saisir l’émotion des lieux et des rencontres. Engagé parfois dans des conflits difficiles, l’aquarelle lui apporte la légèreté de l’âme et la fluidité des contours où les ombres font rejaillir la lumière. Plusieurs expositions l’ont amené de Salernes aux Invalides, en passant pas Nouméa, Rennes et Djibouti. Le colonel Thierry Laval sert actuellement au sein de la sousdirection des études politiques de la direction des ressources humaines de l’armée de terre.

www.thierrylaval.com


FABIENNE LORIDON PEINTRE

Née en 1968, Fabienne Loridon est docteur en pharmacie. Attirée depuis toujours par le dessin et la décoration, elle se lance dans la peinture sur lin afin de satisfaire son envie de peindre des topiaires et des jardins. Passionnée, elle suit divers cours pour enrichir son savoir, tout en étant élève des peintres Arnaud Seynaeve et Anne ClémentBollée à Lille.


PIERRE MAINCENT PEINTRE

Pierre Maincent est né le 21 mars 1940 à Lille. C’est un autodidacte de la peinture. Il appartient à la famille du peintre impressionniste Gustave Maincent (École de Chatou, maison Fournaise). Très jeune, il s’initie à la peinture à l’huile en recopiant toutes les toiles accrochées aux murs de la maison familiale révélant quelques dons, mais c’est à Montpellier, ville d’adoption, qu’il est fasciné par la lumière et c’est là qu’il donne la mesure de son style. Les paysages autour du Pic-Saint-Loup (la Sainte-Victoire montpelliéraine) l’attirent particulièrement et sont sa prédilection. À travers ses toiles, il tente de restaurer la luminosité et les « ciels » du midi. Il expose régulièrement autour de Montpellier.


CAPITAINE MICKAËL MOLINIÉ PEINTRE

Né en 1975 à Caen, le capitaine Mickaël Molinié développe le travail pictural avec le même mode d’expression que les enfants, c’est-à-dire sans échelle de grandeur des personnes, des objets et sans respect des lois de perspectives. Il ne cherche pas à obtenir la perfection de la reproduction de la réalité, mais préfère la maladresse humaine. En privilégiant cette forme naïve et imparfaite, il mêle l’acte raisonné et volontaire à l’acte arbitraire et inconscient, afin d’amener le spectateur à éprouver les contradictions qui sont propres au rêve plutôt que de lui favoriser une lecture logique et probable de la réalité. Pour sa peinture, il utilise des matériaux divers employés dans le bâtiment et dans les travaux publics, qui sont résolument en marge des matières traditionnellement utilisées.


LIEUTENANT-COLONEL THOMAS MOLLARD AQUARELLISTE

Petit-fils de François Vitale (1898-1962), ingénieur (École centrale), architecte (École des Beaux-Arts) et peintre aquarelliste, le lieutenant-colonel Thomas Mollard est officier de carrière depuis vingt ans. Son attrait pour le dessin et la peinture l’ont progressivement amené luimême vers l’aquarelle. Le lieutenant-colonel Thomas Mollard pratique une peinture figurative s’inspirant notamment de la montagne haut-savoyarde dont sa famille est originaire. Cherchant par ailleurs à faire partager la richesse de son métier, il trouve dans les moments vécus sur les théâtres d’opérations une source d’inspiration nourrie. Il sert actuellement à la Délégation à l’information et la communication de la défense.


PATRICK NALASKOWSKI SCULPTEUR

Peintre autodidacte pendant sa jeunesse, Patrick Nalaskowski pratique à la fois le dessin, la gouache et la peinture à l’huile. Mais depuis quelques années, il se consacre plus assidûment à ses passions : le pastel, le bronze et le modelage qui permet une souplesse d’exécution plus importante. De style plutôt figuratif, il s’inspire d’œuvres existantes, de gravures, de photos, mais aussi de modèles vivants et de son imaginaire.


CLAIRE NIOGRET PEINTRE

Attirée depuis toujours par la peinture sous toutes ses formes, Claire Niogret a pratiqué la peinture sur porcelaine pendant de nombreuses années comme animatrice de clubs militaires. Elle a ensuite découvert la peinture à l’huile lors d’un séjour à l’Île de la Réunion. Enthousiasmée par l’Outre-mer et ses habitants, elle commence à peindre son environnement et des scènes de vie inoubliables, notamment à Madagascar. Elle aime que sa peinture soit instinctive et spontanée et réalise ses toiles d’après ses photos, attendant que l’une d’elles l’attire plus particulièrement. Cherchant à saisir l’émotion des lieux, c’est lorsque que son regard saisit une image qui s’inscrit dans le fond de son cœur qu’elle la retranscrit sur la toile.


NATHALIE OLLAGNIER

PEINTRE DÉCORATEUR

De gigantesques trompe-l’œil envahissent les murs et les plafonds. Pas de doute, nous sommes dans l’atelier Parisien de Nathalie Ollagnier. Pour cette artiste architecte d’intérieur de formation (école Peninghen), Paris, le sud de la France et les voyages sont une source d’inspiration inépuisable. Connue à l’origine pour ses trompe-l’œil, elle évolue de plus en plus vers la peinture. Elle expose à travers toute la France. De sa jeunesse en Afrique du Nord, elle a gardé une fascination pour les visages. À Paris, ce sont les perspectives et les architectures faisant la beauté de la Capitale qui l’ont séduite. Passionnée par l’Italie, elle retranscrit les couleurs et les ambiances de ces villes et  villas de charme. Enfin, elle peint le Midi de la France avec les lumières qui lui sont propres.


CHRISTOPHE PASCAUD

SCULPTEUR DESSINATEUR

Né en 1962, Christophe Pascaud travaille comme décorateur avant d’être diplômé en 1990 de l’École nationale supérieure des arts décoratifs. En 1995, il créé la société Arenal qui lui permet de commercialiser certains objets qu’il créé et fabrique : des lustres, des appliques, des candélabres, des miroirs… Par ses dessins et ses sculptures, il nous fait découvrir sa vision poétique et inattendue. En observant autour de lui ce monde bouillonnant, ses dessins et sculptures prennent forme spontanément. Il vit dans un univers en suspension, incontrôlable, dans un rêve où il n’y a pas de bonnes ou mauvaises créations, mais simplement de bonnes ou mauvaises inspirations chuchotées par un instinct du dessin automatique qui excite un inconscient rempli de personnages étranges, de femmes baroques.


ANNE-GABRIELLE RÉBILLARD PEINTRE

Née à Arras en 1983, AnneGabrielle Rébillard a beaucoup voyagé en France et à l’étranger. Sa peinture traduit à la fois son esprit d’aventure et son goût pour l’esthétique classique. Après une année de classe préparatoire aux Ateliers de Sèvres à Paris, elle est formée à l’École professionnelle supérieure d’arts graphiques et d’architecture de la ville de Paris. Elle a tout d’abord exercé le métier de graphiste à Paris, puis à Caen et à Strasbourg. Habitant maintenant au Mans, elle se consacre pleinement à la peinture. Véritable « touche à tout », elle apprécie particulièrement la peinture acrylique, l’aquarelle et le croquis, mais elle n’a de cesse de tester de nouvelles techniques.


ANNE DE SAUVEBŒUF SCULPTEUR

Née en 1961, Anne de Sauvebœuf vit dans le Berry où elle se consacre à son art. Proche de la nature et fascinée par le monde animal, elle réalise son bestiaire en travaillant le mouvement, les expressions et la puissance de chaque animal. Autodidacte pour sa formation artistique, elle a suivi les cours de Brigitte Marionnaud sur le Raku, mode de cuisson qui permet d’associer les effets d’enfumage et de craquelures, donnant à chaque pièce unique, la vie et le réalisme qui rend hommage à la nature. Elle expose ses pièces depuis 2004 à Paris, Nantes, Bourges, Saint Malo, Nançay et à SaintMartin-en-Ré, ce qui lui a permis de remporter le prix spécial du jury du Festival de l’art animalier en août 2004 et le 2e prix de sculpture du Festival d’art animalier d’Ille-et-Vilaine en mars 2006.


AHILA SIVARAJASINGHAM

CRÉATRICE COUTURIÈRE

Originaire du Sri Lanka, Ahila Siravajasingham a d’abord suivi une formation de couturière avant de transmettre son savoir au sein d’une école de couture et de réalisation de saris. Installée en France depuis 1985, elle a mis son talent au service des plus grands couturiers et notamment de monsieur JeanCharles de Castelbajac. Depuis 2002, elle a rejoint les équipes de l’atelier de restauration des textiles du musée de l’Armée qui œuvrent à la sauvegarde du patrimoine militaire. Son temps libre lui permet de s’adonner à sa passion de la couture pour créer de ses doigts agiles des petits objets en tissus chatoyants qui illuminent le quotidien.


VICTOR SPAHN PEINTRE

« J’en suis sûr, Victor Spahn a fait un pacte avec les fées. Il suffit d’observer son regard dévorateur de vie. Un regard qui vous aime, mais aussi qui vous transperce jusqu’à l’autre bout de la galaxie. Victor Spahn est l’allié de la fée des couleurs, même s’il excelle aussi dans le noir et blanc. Chaleureuses, joyeuses, harmonieuses, mais toujours surprenantes, les couleurs de Victor Spahn sont un immense plaisir de l’âme. Mais il est surtout le maître de l’invisible que son génie met à la portée de nos yeux. L’invisible du vent, l’invisible du mouvement, du geste de la vitesse. D’un art en deux dimensions, Victor Spahn réussit harmonieusement à créer un volume de joies et de sensations. Il est pour moi l’un des plus grands peintres innovateurs du XXIe siècle. »

Jean-Claude Bourret Journaliste-écrivain

www.victor-spahn.com


MAURIZIO TOFFOLETTI SCULPTEUR

Né en 1961 à Lecce, dans le sud de l’Italie, Maurizio Toffoletti est influencé par l’environnement de sa ville natale où les artisans sculptent la pierre du pays. Fasciné par le marbre, il a toujours voulu être sculpteur. Il fréquente donc l’académie des Beaux Arts de Lecce où il reçoit son diplôme de Maître d’art en 1978. Dans son premier atelier, il créé des œuvres qui s’inspirent de l’antiquité et des grands classiques. Mais, rapidement, il s’ouvre à d’autres influences : celles des grands maîtres modernes dont il reçoit l’héritage : Brancusi, Moore, Calder et Arp. Ses recherches amènent Maurizio Toffoletti à affirmer le marbre comme une force de la nature, il privilégie les sculptures monumentales qui ponctuent l’espace naturel. Passionné par son art, il rend le marbre diaphane en jouant avec la transparence et les lumières. Puis, il ajoute de la sonorité à la matière en faisant vibrer le marbre qui devient sonore sous la caresse.

www.mauriziotoffoletti.com


MARIE DE TUGNY

PEINTRE DÉCORATEUR

Marie de Tugny a découvert la peinture sur porcelaine il y a maintenant 18 ans. Après avoir animé des ateliers en milieu associatif et privé, elle a ouvert l’Atelier de la porcelaine à Paris en 2009, tout en se formant à plus de techniques auprès de spécialistes de renoms, telles que Marie Louise Abautret, Jocelyne Blossier-Gavory et, plus récemment, Olivia Guez. Elle élargit son univers personnel autant que possible, s’inspirant de créations aussi bien classiques que contemporaines, tirant ses influences des décorateurs du XVIIIe siècle, ainsi que des faïenciers et porcelainiers du monde entier (Chine, Japon, Turquie, Portugal…).

latelierdelaporcelaine.unblog.fr


VAD L IHP

PEINTRE

Né à Bruxelles en 1947, VADL IHP est un peintre belge qui vit à Paris. Sa peinture abstraite vise, par des impulsions artistiques, à aborder la couleur sous toutes ses formes intuitives par l’utilisation de l’huile sur toile, de l’aquarelle ou bien de l’encre. Ces deux dernières années, ses travaux se sont essentiellement concentrés sur la technique mixte sur plexi.

www.vadlihp.com


© 2013 - GMP /COMMUNICATION

Exposition de peintres, sculpteurs et créateurs  

Au profit des blessés en opérations et des familles des soldats morts au combat Du 16 au 19 mai 2013 à l'Hôtel national des Invalides

Exposition de peintres, sculpteurs et créateurs  

Au profit des blessés en opérations et des familles des soldats morts au combat Du 16 au 19 mai 2013 à l'Hôtel national des Invalides

Advertisement