Page 1

PROTECTION DES FONDS MARINS

PROTECTION DES FONDS MARINS

Nice et sa Région luttent contre les pollutions marines

Photos sous-marines : Philippe LOMBARD

Nice s'équipe d'un bateau de nettoyage hybride

En 2015, les médias (Télés, chaînes d'info en continu, reportages, presse écrite et internet, …) s'associaient pour montrer l'état de délabrement des petits fonds de la Méditerranée. Mauvaise image pour le tourisme, mauvais coup pour les élus et, surtout, alerte pour l'équilibre de la vie marine. ! Aujourd'hui Président de la Région PACA, Christian Estrosi, Maire de Nice, tiendra-t-ilil ses promesses pré-électorales pré ? Parlons-en… en…

R

appelez-vous vous les images "choc" et les 3 millions de vues sur Internet nternet l'année dernière des vidéos idéos d'un plongeur cannois. Simple plongée en apnée dans seulement 2 ou 3 mètres d'eau muni d'un appareil photo/vidéo sur quelques villes de la Côte d'Azur et… scandale sca !!! D'autant plus que les télés se sont très vite emparées des images. Comme disaient certains journalistes voulant interwiever wiever les élus concernés, "C'est porte close et "ils" rasent les murs. Nous étions au printemps 2015. Vers la mi-août 2015, Christian istian Estrosi affirmait dans un média que s'il était élu u Président du Conseil PACA, il s'engagerait en faveur de la préservation des fonds marins de la Région et qu'il mettrait en place un schéma régional de préservation de la Biodiversité. Les élections ont eu lieu, Christain Estrosi a reçu le mandat de Président de la Région PACA et c'est tout naturellement que nous lui avons posé quelques questions sur sa stratégie environnementale liée au milieu marin. Synthèse de notre rencontre…

M&L : Maire de Nice et aujourd'hui ujourd'hui Président de la Région PACA, PACA comment va se concrétiser votre volonté de préserver vos fonds marins ? Christian Estrosi : Conscient de l'impérieuse nécessité de lutter contre la pollution de nos fonds marins, nous avons, avec Maud Fontenoy, décidé de nous mobiliser en mettant en place un schéma régional de préservation de la biodiversité maritime qui viendra en aide aux communes nes qui luttent contre cette pollution qui dévaste nos fonds marins et bouleverse un écosystème à l'équilibre fragile. Parmi les actions qui seront développées développé dans le cadre de ce Schéma régional et afin de protéger nos fonds marins, Provence--Alpes-Côte d'Azur sera par exemple la première région No-Plastic No de France. Nous favoriserons les solutions alternatives et nous développerons les aides aux entreprises innovantes dans ce domaine.


Richesse naturelle ‌

‌ Pollution volontaire !


M&L : Première ville à le faire, Nice vient d'acquérir pour la saison prochaine un bateau hybride d'un type nouveau pour entretenir ses eaux littorales. Ne serait-ce pas déjà un signe de cet engagement fort pour la qualité de la mer et du littoral de la Région ? Ch.E : La ville de Nice, qui depuis 2008 a mis en place une politique active de préservation de la qualité de la mer et du littoral, a acquis en 2015 un bateau hybride, équipé d'un moteur thermique et électrique, baptisé Nice V, qui vient compléter la flotte des quatre bateaux nettoyeurs déjà utilisés pour préserver la qualité des eaux de baignade de la Baie des Anges.

Ce bateau a été créé spécifiquement pour répondre aux besoins d'entretien du littoral niçois, unique en France. Bateau respectueux de l'environnement grâce à son moteur hybride, le passage ponctuel en mode électrique permet de réduire les nuisances sonores ainsi que les nuisances olfactives pouvant être générées par les gaz d'échappement du moteur thermique. Il est équipé d'un canon à eau dont la puissance du jet est adaptable. De plus, il dispose d'un confort de pilotage accru et d'une utilisation plus polyvalente lui permettant ainsi d'effectuer le ramassage des déchets au milieu des baigneurs.

M&L : La baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales ne sera-t-elle pas un frein aux projets environnementaux concernant la mer et le littoral que vous allez soutenir et qui sont, force est de le constater, nécessaires et maintenant urgents ? Ch.E. : Face aux défis planétaires que sont le changement climatique, l'érosion de la biodiversité et l'épuisement progressif des ressources naturelles, mon ambition est de faire de notre territoire une référence en matière de développement durable, la ville verte de la Méditerranée. Il est donc vrai que la baisse des dotations de l'état impose à notre collectivité des priorisations dans nos projets. Cependant, la protection de l'Environnement est un des engagements phares de la …/…

…/…


politique que je mène et que je compte poursuivre. Ainsi insi les projets relatifs à la mer et au littoral restent prioritaires et maintenus, que ce soit les travaux d'aménagement estival des plages de Nice (engrais(engrais sement, création d'épis, etc) ou les projets stratégistratégi ques tels que le Contrat de Baie ou l'animation et la gestion du site Natura 2000 en mer (Saint-Jean-Cap(Saint Ferrat). A titre d'exemple de l'implication de la collectivité, collectiv la Métropole Nice Côte d'Azur a volontairement proposé sa candidature pour assurer l'animation du site Natura 2000 Cap Ferrat car les enjeux sur ce territoire sont importants : préservation des biocénoses marines, gestion des mouillages et des usages en mer, développement des activités nautiques, sensibilisation du public, etc.

Il est important de rappeler que la Métropole est une des premières collectivités à s'être dotée d'un Agenda 21 à l'échelle de la Métropole. Métropole Véritable schéma directeur en matière de développement durable, celui-ci ci permet de doter notre territoire, pour la période 2013-2018, 2018, d'une stratégie et d'un plan d'actions. De plus, depuis 2 ans, nous avons lié un véritable partenariat avec l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse en faveur de la préservation des milieux aquatiques. La signature de ce contrat de métropole (2014-2018) 2018) a permis de nous engager durablement sur tout un programme d'actions concernant le grand cycle de l'eau entre mer et montagne touchant ainsi plusieurs domaines comme l'assainissement (Step), l'eau potable (Régie Eau d'Azur) et la gestion du milieu marin (Natura 2000). Ahhh … les petits fonds du littoral méditerranéen…


A Nice, l'hybride nettoie sans polluer

A l'heure où quasiment toutes les activités sont soumises au bilan carbone, il est de bon ton de limiter leurs impacts. La Ville de Nice, qui s'est engagée à restaurer son littoral et ses fonds marins, s'est tout naturellement équipée d'un bateau nettoyeur hybride. Découvrons cette nouvelle embarcation appelée aussi "navire ou bateau de servitudes"

P

ourquoi polluer en dépolluant ? Nettoyer un plan d'eau sans charger l'air de gaz carbonique, c'est mieux. D'où l'idée de se doter d'un bateau à moteur hybride pour limiter la pollution par hydrocarbures et les gaz d'échappement. Puisque la Ville de Nice s'est dotée de ce bateau, il fallait que l'on en sache plus, notamment en rencontrant Philippe Demon, son concepteur et responsable de la société Océan-Net. M&L : Pourquoi avoir conçu et réalisé ce type de navire, y a-t-il une demande des collectivités sur ce nouveau concept de bateau de servitude ? Philippe Demon : Nous concevons ce type de bateaux depuis plus de 15 ans. La méthode de collecte des polluants via des structures à déploiement semiautomatique et des sacs jetables a été de suite adoptée par les opérateurs. Cette technique permet aux équipages de bien s’impliquer dans l’action de dépollution en totale maîtrise.

Pour ce faire, nous mettons à leur disposition des embarcations spécialement étudiées pour cette activité. Pour une efficacité à toute épreuve, ces bateaux doivent disposer d’une carène permettant une navigation aussi bien en mer formée qu’en mer calme, de motorisations puissantes permettant des déplacements rapides pour traiter les pollutions éparses le long du littoral côtier et enfin d’une propulsion par hydrojet pour naviguer en toute sécurité dans les zones de baignade et sur faibles fonds. Nos bateaux sont étudiés pour être robustes, fiables et faciles à maintenir et entretenir (Les constructions sont réalisées en tant que navire de charge division 222, 3ème, 4ème ou 5ème catégorie commerce sous le contrôle des Affaires Maritimes). Pour répondre à la seconde partie de votre question, il est vrai qu'il existe une demande des collectivités qui sont soucieuses et/ou dépendantes de la qualité de leurs plans d’eau. Parfois, les collectivités font appel aux syndicats intercommunaux pour l’activité de dépollution des plans d’eau sous le contrôle de prestataires privés.


Le bateau nettoyeur NICE V (concept PIRANHA VII) peut traiter de 25 à 40 km de côte par jour.

Pour contrecarrer à cette éventualité, nous avons conçu des ventilations mécaniques forcées et avons assuré la gestion de la détection du gaz hydrogène ainsi que de la température des batteries. Cette détection doit permettre l’arrêt immédiat des dispositifs de chargement des batteries ainsi que l’arrêt de la production électrique et entraîner la ventilation des coffres à batteries. Ces équipements ont dû être étudiés spécifiquement pour cette installation et ont nécessité d’importantes études de recherche et développement.

2) Lors de la conception, qu'elles ont été les aspects techniques les plus difficiles à résoudre ?

Quelles sont les principaux avantages de ce bateau ?

Ph.D. : Ce bateau a été conçu avec une propulsion hybride qui doit offrir une autonomie en utilisation électrique correspondant à l’activité, et de ce fait, nous devons stocker l’énergie électrique dans d’importants parcs à batteries. Ceux-ci sont installés dans des coffres à ventilation contrôlée et partiellement étanches afin d’être préservés de l’ambiance marine. La sécurité apportée à la gestion de l’énergie doit être draconienne. En effet, dans des cas extrêmes dus à d’éventuels dysfonctionnements, les batteries peuvent dégager un gaz hydrogène qui, s’il n’est pas rapidement dilué dans l’air ambiant, crée une atmosphère explosive.

Ph.D. : Ses avantages ne se cantonnent bien évidemment pas au simple nettoyage des pollutions flottantes. Il peut être utilisé pour des opérations de dépollution en zone de baignade, idéalement en navigation électrique, pour les arrosage des plages et enrochements à longue distance, pour le recueil de déchets flottants et semi-flottants jusqu’au zéro des côtes ou encore l'aération des plans d’eau, ce qui permet d’éliminer les irisations d’hydrocarbures et de lutter contre l’eutrophisation des plans d’eau. A noter qu'avec ce type d'embarcation, la navigation en mer formée est possible.∎ Océan-Net: http://www.meretlittoral.com/nettoyage-plagesports-plans-deau/ocean-net.html

Nice lutte contre les pollutions marines  
Nice lutte contre les pollutions marines  
Advertisement