Page 1

Les communes face aux inondations, quelles solutions ?

Dossier de Presse Mai 2014


Dossier de Presse Mai 2014

INONDATIONS Les communes face aux inondations, quelles solutions ? Chaque année en France de nombreuses communes doivent faire face à des inondations, certaines sont dramatiques. Des solutions techniques adaptées peuvent en réduire les effets et préserver les ouvrages des crues aussi ravageuses que les crues centennales . Les solutions recherchées aujourd'hui doivent prendre en compte plusieurs critères : économiques, humains et environnementaux. Les techniques développées par la société Maccaferri, spécialiste du contrôle de l’érosion et leader mondial des gabions, s'appuient sur une expérience de 140 ans dans le domaine des aménagements hydrauliques. Ce dossier présente les principaux éléments clefs de cette problématique ainsi que les solutions qui permettent aux ouvrages de faire face aux crues les plus dévastatrices à l'appui de nombreuses exemples d'aménagements réalisés en France.

Quelques chiffres Les inondations liées à une crue de rivière ou à une submersion marine restent l’aléa le plus courant et le plus alarmant en France. Il concerne plus d’une commune sur trois à des degrés divers, dont 300 grandes agglomérations, et près de 17 millions de Français ! Ces vingt dernières années, l’inondation a été la principale cause de dégâts dus à des catastrophes naturelles et a représenté plus de la moitié du coût des sinistres. Les dégâts meurtriers de la tempête Xynthia en février 2010 (53 décès, plus de 2,5 milliards d’euros de dommages ), comme les crues fluviales du premier semestre 2013, ont montré s'il en est besoin, que le risque d’inondation demeure omniprésent et qu’il s'intensifie du fait du réchauffement climatique et du développement de l'urbanisation. Environ un français sur quatre (soit 17 millions d'habitants) et un emploi sur trois (9 millions d'emplois pour la seule métropole) sont potentiellement exposés au risque d'inondation par débordement de cours d'eau ou submersion marine. Près de 900 communes côtières sont jugées « particulièrement vulnérables » face au risque de submersion, selon le ministère de l’Environnement. A des degrés divers, environ 19 000 communes sont ainsi soumises à ce risque qui a fait plus de 200 victimes et généré plus de 20 milliards d'euros de dommages entre 1982 et 2010. La population qui s’installe sur le littoral est en constante augmentation, alors que 57 % des communes de bord de mer ont subi depuis quarante ans des submersions entraînant un état de catastrophe naturelle, et alors que l’érosion côtière grignote 1 320 km de côtes… Or, selon les spécialistes, ce risque va s’aggraver en raison des dérèglements climatiques. L’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc), dans un rapport remis dès 2009, estimait que d’ici cent ans, l’élévation du niveau de la mer dans une région comme le Languedoc-Roussillon pourrait entraîner 15 à 35 milliards d’euros de dégâts consécutifs à l’érosion ou à la submersion des côtes. Les habitants des rives de fleuve ne sont pas mieux lotis que ceux du littoral. Près de 85 000 habitants du Loiret habitent ainsi dans une zone que la Loire risque d’inonder, dont plus de


Dossier de Presse Mai 2014 60 000 dans le Val d’Orléans. Un nouvel accès de colère du fleuve, comme ceux qui ravagèrent la région en 1846, 1856, 1866 et 1907, affecterait 25 000 logements et coûterait jusqu’à 2 milliards d’euros pour la seule ville d’Orléans. Pour autant, Raphael Michau, chargé de mission à l’Association française des établissements publics territoriaux de bassin, rappelle que « la crue est un phénomène naturel nécessaire à la bonne santé d’un fleuve ; elle favorise le transport sédimentaire, rajeunit la morphologie du lit, remet en activité les bras morts et les zones humides, recharge la nappe souterraine. La montée des eaux ne devient une inondation que lorsqu’elle cause des dommages aux personnes, aux biens ou aux activités. »

Gestion des risques d’inondation : un enjeu national Devant l'importance de ces enjeux, la France met en place une stratégie nationale de gestion des risques d'inondation pour préserver les vies humaines tout en veillant à maintenir l'attractivité et la compétitivité des territoires. L'objectif de mise en sécurité des populations est notamment poursuivi par la mise en oeuvre du Plan Submersions Rapides dont la vocation, après les événements dramatiques en Vendée et dans le Var en 2010, est de développer, au plan national comme au plan territorial, des actions de prévention des risques visant la réduction des dangers pour les vies humaines. En juillet 2013, la Commission Mixte Inondation (CMI) a validé les trois grands objectifs de cette stratégie : • Augmenter la sécurité des populations exposées • Stabiliser à court terme et réduire à moyen terme le coût des dommages des inondations • Raccourcir fortement le délai de retour à la normale des territoires sinistrés Pour atteindre ces objectifs, la stratégie vise également à faire partager la connaissance des risques par tous les publics. Depuis 2011, 66 Programmes d'Actions de Prévention contre les Inondations (PAPI) et PSR (Protection des digues) ont été établis pour un montant total de travaux de 684M€ dont 263M€ en participation de l’Etat. Lorsqu’ils sont labellisés, les PAPI ouvrent droit de la part de la caisse des dépôts et consignations à un prêt pouvant aller jusqu'à 50% du montant des travaux, facilitant ainsi le démarrage des travaux pour beaucoup de collectivités. Actuellement, si 285km de digues sont labellisés, il reste encore 183km d’endiguement à étudier.

Allier intérêts économiques et maintien des équilibres environnementaux Réchauffement de la planète ou pas, on constate depuis plusieurs années dans des régions où l'urbanisation s'est fortement développée et où les pratiques culturales ont été modifiées que des phénomènes identiques à ceux rencontrés en montagne se produisent : crues torrentielles soudaines, coulées de boues, fortes dégradations par érosions des bassins versants, etc. ; parallèlement on constate une augmentation du nombre de régions subissant des crues sans précédent dues à une pluviométrie inhabituelle.


Dossier de Presse Mai 2014 Parmi les critères de sélection pour retenir une technique visant à solutionner ces problèmes on retrouve désormais systématiquement son caractère environnemental, sa capacité à s'intégrer à l'environnement en assurant le maintien des équilibres environnementaux.

MACCAFERRI ET LES COMMUNES A RISQUES Créée en 1986, France MACCAFERRI est la filiale française du groupe industriel international MACCAFERRI, spécialiste du contrôle de l’érosion depuis près de 140 ans et leader mondial des gabions. Son expertise porte sur les ouvrages poids (gabions, géogrilles), les remblais renforcés, les renforts routiers, les systèmes de drainage, les centres de stockage de déchets, les ouvrages hydrauliques, les protections contre les chutes de pierres, les protections côtières et la lutte contre l’érosion (montagne, littoral...). Basée à Valence dans la Drôme (26), la société emploie plus de 30 personnes et intervient principalement en France Métropolitaine, DOM TOM, Maghreb et Afrique francophone. Depuis de nombreuses années déjà, MACCAFERRI apporte non seulement son expertise mais développe des solutions adaptées aux divers problèmes hydrauliques rencontrés au regard d'une problématique de prévention, de restauration ou de sauvegarde : aménagements en montagne, aménagements du littoral et protection d’émissaires, protection des berges en plaine, gestion de l’eau en zone rurale, gestion de l’irrigation et des ressources en eau en Afrique.... En France, MACCAFERRI a été appelé par de très nombreuses communes pour apporter ses solutions techniques sur la gestion de l'eau dans des situations environnementales extrêmement variées, le plus souvent après avoir subi une catastrophe naturelle. En voici quelques exemples : 

La Tranche sur Mer (85) : "C'est la digue de l'Aiguillon (digue en terre) qui a cédé, précise l'adjointe au maire. En revanche, la digue qui sépare la rivière le Lay au quartier résidentiel submergé n'a pas bougé. L'eau est tout simplement passé par dessus. En effet, la digue protégée par les gabions (Maccaferri) n’a pas bougé, les matelas et gabions sont restés intacts malgré la violence de la vague qui a submergé la digue."

Viry-Chatillon et Grigny (91) : réhabilitation et aménagement des berges des lacs devenues dangereuses afin de les sécuriser et de créer une piste de promenade. Les berges ont été restaurées suivant un profil comprenant une protection du pied de la berge en pente douce en utilisant les matelas de gabions ainsi qu'un soutènement de gabions en cases d'1 mètre de large.

Cuxac d'Aude (11): Afin de faire face à une crue de l'ampleur de celle de 1999, la commune a décidé la construction de 10 km de digues protégées à la surverse par 130 000 m² de matelas Reno qui se révèlent selon le maitre d’oeuvre "à performances équivalentes, moins coûteux qu'une solution traditionnelle par enrochements".

Lac du Bourget (73) : réalisation d'une protection anti-houle dans le cadre de la restauration de la baie de Memard.

Lacroix Falgarde (31) : restauration des berges du Cossignol suite à des intempéries répétées et un affaissement important perturbant le trafic routier en surplomb.


Dossier de Presse Mai 2014

Commune de Rouillon (72) à proximité de la ville du Mans: aménagement des bassins de rétention dans une vallée naturelle sur environ 1 km. Création d'une série de bassins de stockage d’eau de pluie disposés en cascade et mise en valeur de cet espace comme parc de promenade. Chaque bassin est constitué d’un barrage en terre, d’ouvrages en béton de régulation de débit, d’un séparateur à hydrocarbure et d’un déversoir en gabions. Entre les cinq bassins principaux, des ouvrages de régulation et de dissipation d’énergie viennent compléter le dispositif général. Au total 1 700 m3 de gabions et de matelas Reno ont été mis en œuvre.

Commune de Labruguière (37) : aménagement des berges du Thoré, matelas Reno végétalisés.

Abbeville (80) : aménagement des berges de la Somme : surélévation, consolidation et végétalisation des tronçons de berges les plus endommagées (3 600 m) après les terribles inondations de 2001.

Saint-Colomban-des-Villards (73) : Protection de la digue de la Chal. La constitution des matelas Reno permet les échanges hydrauliques entre le remblai en place et le cours d’eau, réduisant ainsi les poussées hydrostatiques et assurant la pérennité de la protection. Dans certains cas, la mise en place des matelas Reno est accompagnée de remplissage complémentaire en terre végétale pour permettre la végétalisation des berges. L’originalité de la solution consistait à la mise en place de matelas Reno sur une pente de 2/1 avec un coefficient de frottement entre matelas et protection étanche négligé afin de ne pas solliciter la membrane. Le rampant atteignait 25 m dans les zones les plus hautes.

Commune de Générargues (30) : suite à une crue violente et au débordement du Gardon la célèbre Bambouseraie avait failli disparaître. Les berges ont été reconstruites et aménagées de trois rangs de gabions sur une semelle en matelas de gabions afin de se prémunir des risques d'affouillement de la protection.

Pays de Romans (26) : aménagement des rives et berges de La Savasse

Commune de Saint-Martin d’Hères, de Fontaine, d'Echirolles (38) : Confortement sous-fluvial de la berge dans la courbe de l’Isère à l'aide de matelas de gabions.

Commune de Niderviller (57) : réhabilitation et protection des berges du canal de la Marne au Rhin par des matelas de gabions afin d'assurer souplesse et résistance, notamment contre les effets du batillage très importants sur les canaux navigables.

Réalisation de protections des berges du Rhône à Arles (13), des berges de la Sommes (80), des berges du Bief de Valdieu-Lutran sur le canal du Rhône au Rhin (68).

Commune de Fesches-le-Châtel (Doubs) : le cours d'eau de la Feschotte connaissait des débordements fréquents (une fois tous les deux ans), entraînant l'inondation de dizaines d'habitations et de voies de communication. Afin de réduire la fréquence des inondations, des travaux faisant appel à la technique des gabions ont été réalisés. Cette technique répondait au problème des fortes contraintes d'emprises et à la nécessité de restaurer la qualité écologique du ruisseau. Le résultat est un cours d'eau élargi, ouvert sur les propriétés riveraines, offrant des berges accuillantes et très bien traitées sur le plan paysager.


Dossier de Presse Mai 2014

Commune de Teppe-Rosse (Corse) : réfection de la digue, mise en place d'un dispositif de protection anti-batillage en "carapace" avec les matelas de gabions Reno.

Barjols (83) : réalisation de seuils .

Donzère (26) : protection au vent du canal de Donzère par soutènement - remblai

renforcé et parement minéral vertical. .....Et beaucoup d'autres communes en France.

Le cas des bassins d'orage L'utilisation de gabions ou de matelas Reno est une réponse en parfaite adéquation tant sur le plan technique et qu'environnemental à la problématique des bassins d'orage. Les gabions ou matelas Reno sont utilisés sur les berges de bassin d'orage essentiellement pour leur capacité drainante et leur facilité d’intégration. En effet, les cages remplies de cailloux maintiennent le talus, le protègent des sollicitations extérieures (vaguelettes, courant...) et permettent le passage de l'eau de la berge au bassin, ce qui évite les problèmes de sous pression souvent à l'origine de sinistres sur des ouvrages rigides et étanches comme le béton par exemple. Dans le cas d'ouvrages plus importants, la solution par seuils en gabion est une alternative intéressante qui minimise les impacts sur l'environnement, garantit l'efficacité hydraulique de la solution et réduit les coûts d'intervention.

LA PAROLE AUX MAITRES D'OUVRAGES, MAITRES D'ŒUVRES, BUREAUX D'ETUDES  1 – CUXAC D’AUDE (11) Maître d’ouvrage : Syndicat Mixte du Delta de l’Aude Maître d’œuvre : BRL INGENIERIE NIMES – M. MIGUEL FERNANDES "Le projet de Cuxac d'Aude consistait à créer une digue déversante* sur 10 km et le meilleur choix technique en rapport qualité-prix était incontestablement les matelas Reno de Maccaferri qui bénéficient de la norme NF. La société Maccaferri a en effet la capacité de faire des produits dont on connait la qualité et la provenance. Les solutions techniques retenues pour le chantier de Cuxac d'Aude ont parfaitement répondu à nos attentes. Les enjeux économiques étaient très importants. L'intérêt de choisir des fournisseurs comme Maccaferri c'est que nous savons que nous n'aurons aucun souci. Ce qui est livré est parfaitement conforme à la fiche technique. Ils ont des agréments, ils sont certifiés, ils ont des bureaux de contrôle...nous n'avons aucun souci avec des groupes comme eux. La fourniture, la livraison et la mise en place des 130 000 m² de matelas Reno s'est déroulée sans aucun problème.


Dossier de Presse Mai 2014 Lors de l'inauguration, le Préfet, le Sénateur et le Président du Syndicat Mixte du Delta de l’Aude ont fait l'éloge de ce chantier et souligné son caractère esthétique avec sa remarquable intégration au paysage. Ce sujet était un point sensible compte tenu de la situation de la digue et de sa longueur." *rendre la digue résistante à la surverse.

 2- LES DIGUES DU VIDOURLE – LUNEL (34) Maître d’ouvrage : Syndicat Mixte aménagement du Vidourle Maître d’œuvre : ISL MONTPELLIER – M. SALMI "Au départ, deux variantes étaient envisagées, l'enrochement bétonné et les matelas gabion. La nature du terrain de fondation était particulièrement meuble au niveau de Lunel, il ne fallait donc pas prendre une solution qui n'aurait pas eu la capacité d'être déformable et qui n'aurait pu supporter les tassements sans nuire à la structure. En revanche, les matelas Reno ont une bonne adaptabilité structurelle dans le cas de tassement de terrains. Nous avons choisi de mettre une double épaisseur de matelas. Nous avons également choisi la solution des matelas gabion pour une raison esthétique , leur aspect minéral correspondait à ce que nous souhaitions. En quatre ans d'existence l'ensemble n'a pas bougé mais nous attendons la cru trentenaire qui mettra réellement l'ouvrage à l'épreuve."

 3- LES BERGES DU LEZ – (34) Maître d’ouvrage : ETAT /REGION LANGUEDOC/ROUSSELLON Maître d’œuvre : EGIS EAU – M. MATHIEU NORMAND Le choix des matelas de gabions Maccaferri comme solutions techniques pour l'aménagement des berges du Lez s'explique par : "-le ratio entre la faible épaisseur des techniques et leur efficacité, nous permettant de ne pas impacter la section d'écoulement du lit mineur ni la structure de la digue tout en garantissant une protection efficace contre l'érosion. - le coût intéressant, lié à cette faible épaisseur. - les facilités de mise en œuvre, ne nécessitant que peu d'approvisionnement sur un chantier complexe avec peu d'accès. Les solutions de matelas de gabions qui ont été mises en œuvre ont répondu aux attentes du Maître d'Ouvrage et du Maître d’œuvre. Les points les plus délicats à traiter étaient : - les raccordements entre les différents structures (béton-gabions, enrochements-gabions) surtout dans les secteurs qui sont soumis à des risques de surverse sur lesquels il faut éviter les points de fragilité. - les pieds de berge et de risbermes situés sous le niveau d'eau. Nous avons toujours des solutions Maccaferi qui peuvent s'appliquer sur nos projets et plusieurs conceptions ou chantiers sont en cours démarrage avec ces produits."


Dossier de Presse Mai 2014

 4- LA FAUTE SUR MER – (85) Maître d’ouvrage : Commune de la Faute sur Mer Maître d’œuvre : ARCADIS ST HERBLAIN - M. BRUNO VASSEUR "En tant que prescripteurs nous avons recherché la solution la plus adéquate au regard de la problématique de protection contre l'érosion d'un talus le long d'un canal et le soutien d'un muret le long de la route. Nous avons retenu la technique des matelas de gabions conformes à la norme ainsi que les gabions double torsion pour le soutènement. En matière de gabions, Maccaferri est la référence. En accord avec l'entreprise, ce sont ses produits qui ont été choisis. A l'issue de la réalisation de ce chantier d'envergure, les solutions techniques (matelas Reno et gabions double torsion) et leur mise en œuvre ont totalement répondu à nos attentes et nous ont conforté dans nos choix. Nous avons d'autres projets de même type où nous envisageons de reconduire le procédé de matelas de gabions en protection de berges. Ces matelas, en l'occurrence les matelas Reno, présentent l'avantage d'associer à la fois la protection de talus, la protection de berges et des digues."

 5- LA DIGUE DES GRANDS RELAIS A L’AIGUILLON – (85) Maître d’ouvrage : Commune de l’Aiguillon sur Mer Maître d’œuvre : ARCADIS ST HERBLAIN - M. BRUNO VASSEUR "Concernant la commune de l'Aiguillon sur Mer il s'agissait de conforter et de rehausser la digue des Grands Relais. Comme pour le chantier de la Faute sur Mer, les solutions techniques préconisées correspondaient aux réponses fournies par Maccaferri. Là aussi, nous avons privilégié les matelas Reno et les gabions double torsion. Le bilan est extrêmement satisfaisant puisque ce chantier s'est déroulé conformément à nos prévisions, à la fois vite et bien. "

 6- LES BERGES DE LA SAVASSE –ROMANS (26) Maître d’ouvrage : Communauté d’agglomération du pays de romans Maître d’œuvre : HYDRETUDES Mr MARTIN Président "Les matelas Reno ont été retenu notamment parce que dans le cas du canal de fuite, avant la restitution l'hiver, nous avions des matériaux permettant de remplir des cages gabions sans un apport extérieur. En effet, nous sommes dans des plaines alluviales de l'Isère, il y a plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'années, l'Isère parcourait la plaine de Romans et la Plaine de Valence et a déposé des matériaux en parfaite adéquation pour remplir les cages les métalliques Maccaferri, moyennant un criblage. Les récents évènements climatiques ont montré que les solutions techniques Maccaferri mises en place sur les berges de la Savasse ont tout à fait répondu aux attentes. La crue du 23 octobre 2013 a montré que tous les aménagements réalisés avec les matelas Reno de Maccafferi ont parfaitement résisté. Il s'agissait d'une crue centenale, le test était grandeur nature et à la limite du fonctionnement des ouvrages. Deux évènements majeurs avaient poussé les élus à s'engager sur ce projet, tout d'abord celui 1968 et de 1993. Celui de 1968 avait fait beaucoup de sinistrés, de maisons inondées, de routes emportés etc. induisant un coût non négligeable alors qu'elle ne dépassait pas la période de retour de 50 ans. Celle du mois d'octobre 2013 a atteint pratiquement le niveau d'une crue centenale et nous n'avons eu aucun dégât sur la structure. L'investissement à hauteur de 8,5 millions d'euros, y compris les ouvrages de transparence des éléments routiers, a été rentabilisé en une seule crue."


Dossier de Presse Mai 2014

 7- LES BERGES DE LA SOMME Bureau d'études ANTHEA : RESPONSABLE TECHNIQUE ANTHEA

M. HEUDE

"Les travaux d'aménagement des berges de la Somme ont fait suite aux inondations de 2002. Certains secteurs avaient été sérieusement endommagés et la volonté des responsables était que les solutions techniques s'intègrent dans le paysage en conservant le caractère naturel du site et constituent une solution durable. Les matelas Reno ont été retenus parce qu'ils répondaient à ces critères mais aussi parce que leur faible épaisseur ne venait pas entraver le débit du cours d'eau. On avait là une solution assez fine par rapport à des enrochements, qui permettait de garder la section du cours d'eau et surtout qui s'inscrivait dans la durée. Cette solution permettait d'avoir un recouvrement végétale de la structure pour conserver un aspect naturel des berges. Les travaux, qui s'étalaient sur un linéaire d'environ 10 km, se sont déroulés sur plusieurs années, de 2002 à 2005, nous permettant de constater que les matelas gabions répondaient effectivement bien à toutes nos attentes. Anthéa Groupe a d'autres projets avec Maccaferri sur des ouvrages écrêteurs de crues notamment qui feront appel aux gabions et matelas de gabions. C'est une solution technique que je préconise volontiers sur les questions hydrauliques où elle a fait ses preuves depuis longtemps."

La solution des gabions loin devant les enrochements ou le béton Face à la violence des éléments, peu d'industriels sont capables d'offrir des solutions à la hauteur de l'attente et des besoins tout en maîtrisant les coûts et en respectant l'environnement. Fondée en 1879 à la suite d'une crue du fleuve Reno en Italie, le groupe industriel MACCAFERRI est très vite devenue une référence technique dans le domaine de la conception et du développement de solutions de lutte contre l’érosion et celui d’ouvrages de soutènement. Depuis cette époque, grâce à l’innovation technologique et à une diversification ciblée, MACCAFERRI ne cesse de proposer à l’international des solutions destinées à une large gamme d’applications de génie civil, géotechnique et environnemental. Dans le cadre de sa politique de recherche et développement, le groupe industriel MACCAFERRI, aujourd'hui leader mondial des gabions, renforce encore les performances et la durabilité de la structure métallique double torsion constitutive de l'enveloppe des gabions en lui apportant un revêtement polyamide de nouvelle génération, le PA6. De nouvelle génération, grâce à ses nombreuses qualités, le PA6* confère aux grillages double torsion des caractéristiques physiques et environnementales exceptionnelles. La longévité de la structure est accrue de 30%, la robustesse intrinsèque de 50 % et la résistance aux UV augmentée. Ce nouveau revêtement offre également une résistance encore plus grande à l’abrasion et à l’impact dans les ouvrages hydrauliques et de protection contre les chutes de blocs.


Dossier de Presse Mai 2014 PA6 de MACCAFERRI est aussi un produit écologique, il ne contient pas de phtalates ou de composants chimiques appauvrissant la couche d'ozone. Il est dépourvu de métaux lourds et n'émet pas de chlorure d'hydrogène en cas de combustion. Globalement, les structures double torsion (gabions /matelas/grillage) PA6 sont conçues pour apporter la meilleure résistance aux agressions suivantes :      

Exposition aux agents atmosphériques Immersion dans l’eau froide Immersion dans l’eau chaude Immersion dans l’eau de mer Comportement en conditions souterraines

*Le nouveau revêtement PA6 Maccaferri est un polymère polyamide extrudé. Le revêtement polymère est mis en œuvre sur le fil acier avant tissage. Son adhérence au fil d’acier est trois fois supérieure à celle du PVC présente de nombreux avantages : - Une réduction de l’entrée potentielle de polluants - Une réduction de l’exfoliation sur le revêtement lorsqu’il endommagé - Une plus grande résistance aux chocs - Une réduction de la corrosion par pénétration au fluage.

   

Contact avec les substances chimiques Résistivité électrique du terrain Teneur de l’oxygène du terrain Teneur chimique de l’eau (carbonate de calcium, sulfates, ..)

Gabions et gabions matelas : des réponses techniques, économiques et environnementales aux problèmes hydrologiques et de génie civil. Dans le domaine des ouvrages fluviaux, l’expérience du groupe Maccaferri à l’international lui a permis de rencontrer à peu près tous les cas de figures et de développer des logiciels de conception dédiés (MACRA 1,MACRA2, M.A.QUA). La technique des gabions sous les différentes formes proposées par MACCAFERRI permet de :     

Reconstituer ou conserver la géomorphologie du site S'intégrer au site et à l' environnement Répondre techniquement aux sollicitations agissantes Répondre à des contraintes d’aménagement Répondre à des contraintes paysagères

La faible épaisseur des revêtements en gabions matelas (23 ou 30 cm soit 2 à 3 fois plus faibles que les enrochements) limite l’emprise dans le cours d’eau et conserve une section mouillée importante.


Dossier de Presse Mai 2014

Les gabions matelas Les gabions matelas permettent la stabilisation des berges, de résister aux sollicitations hydrauliques et offrent la possibilité d'une intégration végétale. Ils épousent les formes du sol et suivent ses mouvements sans dommage. Les gabions matelas sont principalement utilisés pour: les protections de berges, tapis anti-affouillement, déversoirs, les protections de sortie de buses, la protection de berges contre l’érosion, le contrôle de la divagation de lits de rivière, la délimitation du lit mineur la défense contre les inondations etc.. Les gabions matelas peuvent être soit à simples diaphragmes ajoutés à la base soit à double diaphragmes fabriqués par pliages à partir d’une seule nappe. France Maccaferri a privilégié le double diaphragme qui offre des performances uniques : • meilleure stabilité sur pente inclinée • meilleur maintien des pierres confinées • plus grande résistance aux flux des canaux et rivières Les ouvrages en gabions possèdent une grande capacité d’adaptation aux tassements de terrain et de résistance aux charges non prévues. Le monolithisme des structures en grillage double torsion (Gabions, matelas Reno, Terramesh) leur permettent en outre de reprendre des efforts supplémentaires ponctuels non prévus lors de la conception.

Ouvrages

transversaux :

les

gabions

double

torsion Selon la géométrie du talus aval, trois profils de seuils en gabions peuvent être identifiés : en parement vertical, en gradins, en plan incliné. Ces ouvrages hydrauliques techniques sont réalisés avec les gabions double torsion. Ce sont des ouvrages à parement minéral réalisés avec des matériaux naturels, roulés ou concassés.

Seuils, commune de Barjols (83)


Dossier de Presse Mai 2014

Ouvrages de protection de piles de pont : Gabions à cellules multiples Utilisées également comme radier sur le lit de cours d’eau ou pour la protection des piles de pont, les structures en gabions de type gabions à cellules multiples, avec ou sans débord, constituent une excellente solution pour leur flexibilité reconnue ainsi que leur pouvoir drainant naturel. Des suspentes en acier doux pour la manutention sont installées à la fabrication en usine dans les gabions. Les gabions à cellules multiples (GCM) ont un format standard de 3/4/5 m de longueurs, 2 m de largeur, une épaisseur de 0.5 ou 1 m. Le diamètre des mailles est de 80 x 100 mm. D’autres dimensions peuvent être créées dans le cas de projets exigeant des formats particuliers. Les gabions à cellules multiples peuvent être également équipés de débords extérieurs en grillage enfermant un géotextile anti-contaminant permettant une protection continue même dans le cas de travaux subaquatiques.

Dans le domaine hydraulique, les gabions double torsion de MACCAFERRI présentent les caractéristiques suivantes :        

Souplesse Drainage Monolithisme Bonne intégration paysagère Faible épaisseur (cailloux, terrassement) Faible coefficient de rugosité Pas d’entretien Echange avec la nappe, pas de poussée hydrostatique

Pour en savoir plus : Brochures, Exemples de chantiers réalisés, Fiches de mise en œuvre, Fiches solutions, Fiches techniques peuvent être consultées et téléchargées sur : www.maccaferri.fr


Dossier de Presse Mai 2014

Contact presse : MEDIAPRESS CONSULTING Irène BRIZARD de FORGES Tél. 04 99 61 01 62 ou 06 10 48 03 62 e-mail : mediapressconsulting@gmail.com

@Maccaferri Digue Cuxac d'Aude

Contact MACCAFERRI : France MACCAFERRI S.A.S 8, rue P. Méchain - Plateau de Lautagne B.P. 8 - 26901 VALENCE Cedex 9 Tél. 04 75 86 19 74 www.maccaferri.fr


Dossier de Presse Mai 2014

@Maccaferri Digue de la Faute sur mer après la tempête Xyntia

@Maccaferri Digue de Lancogne

Les communes face aux inondations, quelles solutions (1)  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you